COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 7 SEPTEMBRE 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 7 SEPTEMBRE 2011"

Transcription

1 CONSEIL MUNICIPAL DU 7 SEPTEMBRE 2011 COMPTE RENDU Le Sept septembre Deux Mille Onze à Vingt Heures Trente, le Conseil Municipal de la Commune de l Ile d Yeu, dûment convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, sous la Présidence de Monsieur Bruno NOURY, Maire. PRESENTS Bruno NOURY, Maire Moïsette DUPONT, Guy BEZILLE, Mireille BOUTET, Henri ARQUILLIERE, Sylvie GROC, Pierre MECHIN et Blandine HENRY, Adjoints au Maire, Monique CADOU, André TARAUD, Claudie BILLE, Pascal GUEHO, Patrice BERNARD, Louis DUPONT, Fabienne COUTHOUIS, Sandrine TARAUD, Carole CHARUAU, Philippe AUDEON Monique TARAUD, Conseillers Municipaux, PROCURATIONS Yannick RIVALIN, Marlène HACPILLE, Judith LE RALLE et Sébastien CHAUVET et, qui avaient donné respectivement procuration à Patrice BERNARD, Pascal GUE- HO, Sandrine TARAUD et Carole CHARUAU, ABSENTS Bruno GIRARD, Jacques FORESTIER, Marie-Thérèse LEROY et Franck POI- RAUD SECRETAIRE Philippe AUDEON Conformément à l article L du CGCT, il est procédé à la nomination d un secrétaire pris au sein du conseil municipal. Philippe AUDEON à l unanimité des suffrages, est désigné pour remplir cette fonction qu il a acceptée. Monsieur le Maire propose de compléter l'ordre du Jour par le point suivant - Demande d accord du Préfet sur un permis de construire - Recensement de la voirie communale Les Conseillers Municipaux présents n'émettent aucune objection à l'inscription de ces questions et à leur examen. I APPROBATION PROCES VERBAL SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUILLET 2011 Après avoir pris connaissance du compte rendu de la séance du Conseil Municipal du 28 juillet 2011, Monsieur le Maire invite l'assemblée à approuver le dit compte rendu. Les Conseillers Municipaux présents, n'ayant aucune remarque à formuler, à l'unanimité, APPROUVENT le compte-rendu de la séance du 28 juillet 2011 II DECISIONS PRISES PAR LE MAIRE DEPUIS LE CONSEIL MUNICIPAL DU 28 JUILLET 2011 CONFORMEMENT à l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, le Maire doit rendre compte, à chacune des réunions du conseil municipal, des décisions qu il a prises en vertu de l article L du même code.

2 MARCHE EN PROCEDURE ADAPTEE MARCHE DE TRAVAUX D'EXTENSION ET DE REHABILITA- TION DES RESEAUX ET EQUIPEMENTS EAUX USEES SUR LA COMMUNE DE L'ILE D'YEU AVENANT N 1 (décision n 11/07/138 du 26 juillet) Conformément aux délibérations du 27 mars 2008 et du 20 avril 2010, donnant délégation au Maire pour prendre toute décision concernant la préparation, la passation, l exécution et le règlement des marchés de travaux, de fournitures et de services qui peuvent être passés en la forme adaptée en raison de leur montant, lorsque les crédits sont prévus au budget, Le Maire de la Commune de l'ile d'yeu ; Considérant qu il est nécessaire d entreprendre des travaux d'extension et de réhabilitation des réseaux et équipement eaux usées à l ile d Yeu, Considérant l estimation financière du besoin inférieur à H.T.euros, la procédure retenue est la procédure adaptée Considérant la décision du maire référencée 11/04/63 du 22/04/2011 approuvant le choix de la Société COCA/AUDEON, Considérant la création de prix nouveaux, A décidé D INTRODUIRE par avenant n 1 les nouveaux prix suivants - Prix n 260-e «réfection bicouche sur tranchée y compris reprofilage» - 17,00 le m² - Prix n 260-f «réfection bicouche sur voirie complète pleine largeur» - 12,00 le m² DE SIGNER l avenant n 1 et toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision, PROCEDURE ADAPTEE MARCHE DE TRAVAUX PROGRAMME D ENTRETIEN, DE REPARATIONS ET DE TRAVAUX NEUFS SUR VOIRIE (décision n 11/07/141 du 27 juillet) Conformément aux délibérations du 27 mars 2008 et du 20 avril 2010, donnant délégation au Maire pour prendre toute décision concernant la préparation, la passation, l exécution et le règlement des marchés de travaux, de fournitures et de services qui peuvent être passés en la forme adaptée en raison de leur montant, lorsque les crédits sont prévus au budget, Le Maire de la Commune de l'ile d'yeu ; Considérant qu il est nécessaire d entreprendre des travaux d entretien, de réparations et de travaux neufs sur voirie Considérant l estimation financière du besoin inférieur à H.T.euros, la procédure retenue est la procédure adaptée Considérant la procédure suivante réalisée - Publicité envoyée le 12/04/2011, parue dans Ouest France le 15/04/2011, dans le moniteur le 22/04/2011 et mise en ligne sur le site le 12/04/ Date de réception des offres 13/05/2011 à candidats ont présenté une offre La société EUROVIA La société SCREG OUEST Considérant les propositions reçues et l'analyse du contenu technique des mémoires fournis par les candidats,

3 A décidé DE RETENIR la proposition de variante n 2 de la société SCREG pour un montant de travaux de travaux répartie comme suit Tranche ferme ,15 Tranche conditionnelle ,85 DE SIGNER toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision, PROCEDURE ADAPTEE MARCHE CONTROLES DE RECEPTION SUR OUVRAGES D ASSAINISSEMENT NEUFS- EXTENSION ET REHABILITATION DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT PROGRAMME (décision n 11/07/142 du 27 juillet) Conformément aux délibérations du 27 mars 2008 et du 20 avril 2010, donnant délégation au Maire pour prendre toute décision concernant la préparation, la passation, l exécution et le règlement des marchés de travaux, de fournitures et de services qui peuvent être passés en la forme adaptée en raison de leur montant, lorsque les crédits sont prévus au budget, Le Maire de la Commune de l'ile d'yeu ; Considérant le besoin de la commune de faire réaliser des contrôles de réception des réseaux d'assainissement neufs, sur la commune de l Ile d Yeu, dans le cadre du programme de travaux Considérant l estimation financière du besoin inférieur à H.T.euros, la procédure retenue est la procédure adaptée Considérant la procédure suivante réalisée - Publicité envoyée le 10/06/2011, parue dans Ouest France le 16/06/2011 et mise en ligne sur le site le 10/06/ Date de réception des offres 30/06/2011 à candidats ont présenté une offre o SANITRA FOURRIER SA o EURL CO VI CA o HYDROSERVICES DE L OUEST Considérant les propositions reçues et l'analyse du contenu technique des mémoires fournis par les candidats, A décidé DE RETENIR La proposition du de la Société HYDROSERVICES DE L OUEST pour un montant de ,56 H.T. DE SIGNER toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision, TARIF DE VENTE D UNE PORTE (décision n 11/07/143 du 28 juillet) Le Maire de la Commune de l Ile d Yeu CONSIDERANT la délibération du 27 mars 2008 donnant délégation au Maire pour décider des tarifs municipaux. CONSIDERANT la démolition par les services techniques d un bâtiment face au Casino CONSIDERANT la demande d un agent de récupérer une porte A décidé DE FIXER le prix de vente de la porte à 50.

4 TARIF SPECTACLE «PIC QUI COURT» (décision n 11/08/154 du 24 aout) Le Maire de la Commune de l'ile D'YEU, CONSIDERANT la délibération du 27 mars 2008 donnant délégation au Maire pour fixer ponctuellement les tarifs des manifestations à caractère culturel et de loisirs ; A décidé DE FIXER le tarif du spectacle «Pic Qui Court» qui aura lieu les 2 et 3 septembre 2011 sur la Quai Canada à 5 tickets blancs (150) Ces montants seront encaissés par la régie «spectacle et animations» III INFORMATIONS A DESTINATION DES CONSEILLERS MUNICIPAUX POLE SANTE PRESENTA- TION ET DISCUSSION Les cabinets FSP (programmiste) et SIAM (urbaniste) présentent l état d avancement des réflexions sur l aménagement du plateau de santé de l Ile d Yeu, et notamment les 3 scénarios de localisation d une maison de santé pluridisciplinaire. Ces scénarios intègrent également la localisation des structures jeunesse situées à proximité immédiate du projet (Baleine Bleue / Galopins et Traines Bottes). Les 3 scénarios ont été présentés sur un document de travail remis au conseil municipal. Après discussion et échange, le conseil municipal retient les 4 principes suivants - construction de la maison de santé à proximité immédiate de l EHPAD et de l hôpital, de préférence sur le site de l actuelle Baleine Bleue, tout en conservant dans le giron communal le site de l ancienne école du Petit Chiron qui représente un lieu d implantation alternatif. - Valorisation financière de l EHPAD Calypso, une fois la fusion achevée avec l EHPAD des Chênes Verts - Transfert du CLSH Baleine Bleue / Galopins hors du site, avec étude de sa relocalisation sur le site de l Ecole du Ponant pour optimiser l utilisation des équipements existants. - Création d un réseau de chaleur à eau chaude sur l ensemble du plateau de santé, alimenté si possible par une chaufferie bois si les ressources insulaires et les conditions économiques le permettent. Ce réseau, quel que soit sa source d énergie, pourrait alimenter la maison de santé, l EHPAD, l hôpital et ses extensions futures, et même rejoindre ultérieurement le cinéma rue du Petit Chiron. Cette position est adoptée, à la demande de M. le Maire, par 22 voix pour et une abstention (Henri ARQUILLIERE). La position du Conseil Municipal sera exposée lors du prochain comité de pilotage du projet, qui intègre les partenaires Vendée Habitat (EHPAD) et l hôpital Dumonté aura lieu le vendredi 23 septembre. IV DELIBERATIONS 1. ADMISSION EN NON VALEUR- BUDGET ZONE D ACTIVITE DE LA MARECHE Rapporteur Guy BEZILLE Vu le Code Général des Collectivités Territoriales Le comptable public nous informe qu il ne peut recouvrer

5 Les titres 2009 émis d un montant total de 5 352,50 concernant le budget Zone d Activités de la Marêche. Le motif évoqué est Solde bancaire insaisissable du 06/07/2011, montant irrécouvrable. Il demande en conséquence l allocation en non-valeur de ce titre. DECIDE l'admission en non valeur des divers titres émis en 2009 dont le montant s élève à 5 352,50 sur le budget Zone artisanale de la Marêche AUTORISE Monsieur le Maire à signer toutes pièces utiles à l'exécution de la présente délibération. 2. ADMISSION EN NON VALEUR- BUDGET TRANSPORTS PUBLICS Rapporteur Guy BEZILLE Vu le Code Général des Collectivités Territoriales Le comptable public nous informe qu il ne peut recouvrer Le titre 1 émis en 2009 d un montant de 35,60 concernant le budget Transports Publics Le motif évoqué est PV de carence. Il demande en conséquence l allocation en non-valeur de ce titre. DECIDE l'admission en non valeur du titre1/2009 dont le montant s élève à 35,60 sur le budget Transports Publics AUTORISE Monsieur le Maire à signer toutes pièces utiles à l'exécution de la présente délibération. 3. ADMISSION EN NON VALEUR- BUDGET COMMUNE Rapporteur Guy BEZILLE Vu le Code Général des Collectivités Territoriales Le comptable public nous informe qu il ne peut recouvrer Les titres 520, 521, 522 et 523 émis en 2008 d un montant total de 4 608,50 concernant le budget Commune Le motif évoqué est liquidation judiciaire- montant irrécouvrable. Il demande en conséquence l allocation en non-valeur de ces titres. DECIDE l'admission en non valeur du des titres 520/2008, 521/2008, 522/2008 et 523/2008 dont le montant total s élève à 4 608,50 sur le budget Commune AUTORISE Monsieur le Maire à signer toutes pièces utiles à l'exécution de la présente délibération. 4. DELEGUES AUX ORGANISMES EXTERIEURS GART Rapporteur Bruno NOURY Par délibération en date du 24 octobre 2007, la Commune a décidé d adhérer au Groupement des

6 Autorités Responsables de Transport (GART) L article premier des statuts du «Groupement des Autorités Responsables de Transport» fixe le but de l association assurer les échanges d informations entre les élus responsables de transports collectifs, des déplacements de personnes et des transports de marchandises ; ouvrir le dialogue avec tous les acteurs concernés par les déplacements ; être l interprète des autorités organisatrices de transport pour toutes les questions relatives aux déplacements de personnes et aux transports de marchandises auprès de l Etat et de l Union européenne développer les échanges sur les transports collectifs, les déplacements de personnes et les transports de marchandises avec les collectivités territoriales au niveau européen et mondial Par délibération en date du 9 juin 2008 le conseil municipal à désigner Bruno NOURY représentant titulaire et Guy BEZILLE représentant suppléant Considérant le souhait des élus de modifier les représentants au GART, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales DESIGNE Bruno NOURY représentant titulaire et Sylvie GROC représentant suppléant 5. RAPPORT ANNUEL SUR L EAU ET L ASSAINISSEMENT Rapporteur Patrice BERNARD Vu le décret du 6 mai 1995, relatif aux rapports annuels sur le prix et la qualité des services publics de l'eau potable et de l'assainissement, notamment son article 3, Le rapport annuel des services communautaires d'eau potable et d'assainissement est élaboré en application de la loi du 2 février 1995, dite «loi Barnier», relative au renforcement de la protection de l'environnement et qui a notamment rendu obligatoire une information détaillée des usagers sur le prix et la qualité des services de l'eau potable et de l'assainissement. Considérant que le Maire doit présenter au Conseil Municipal le rapport annuel sur le prix et la qualité des services publics d'eau potable et d'assainissement, (joint en annexe) PREND ACTE de la communication du rapport annuel sur le prix et la qualité des services de l eau et de l assainissement pour l exercice MARCHE CONTROLE DE CONFORMITE DU RACCORDEMENT DES IMMEUBLES AUX RESEAUX PUBLICS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET D EAUX PLUVIALES Rapporteur Yannick RIVALIN Tous les ans, en période de pluies, un apport important d eaux claires parasites arrive par le biais du réseau d assainissement à la station d épuration. La station d épuration n étant pas équipée pour traiter ou stocker ce volume, des by-pass d eaux usées en mer sont donc régulièrement effectués par les exploitants. Afin de réduire l infiltration de ces eaux parasites dans le réseau d assainissement, il a été décidé de réaliser sur tous les immeubles de la commune raccordés au réseau d assainissement collectif, un contrôle de conformité de leur branchement. Les immeubles non conformément raccordés au réseau d assainissement devront se remettre en conformité sans délai. Considérant que la demande de subvention auprès des organismes susceptibles de les verser né-

7 cessite une délibération du conseil municipal, Considérant que vu les montants estimés du projet, celui-ci fera l objet d une procédure lancée par décision du maire conformément à sa délégation (délibération n 08/03/82 du 27 mars 2008 et n 10/08/84 du 20 avril 2010 relatives aux délégations du Maire), Sur proposition du rapporteur et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal à l unanimité des suffrages exprimés VOTANTS 23 Abstention 1 Philippe AUDEON Pour 22 SOLLICITE les subventions correspondantes auprès des organismes habilités AUTORISE le Maire à signer toutes les pièces inhérentes à cette opération 7. ELABORATION DU PLU AVENANT N 3 Rapporteur Bruno NOURY Par délibération en date du 2 mars 2010, la commune a choisi le groupement constitué de la société A4+A (architecture et atelier) ; OCE environnement et ALLENA pour le marché «Elaboration d un plan local d urbanisme et l accompagnement juridique sur la Commune de l Ile d Yeu». Compte tenu du vote de la loi ENE (Engagement National pour l'environnement) en Juillet 2010, il convient de décider de la mise en place d orientations d'aménagement programmé (O.A.P.). Il s'agit d'une mission complémentaire qui sera confiée au prestataire titulaire mandataire du marché initial, le cabinet A4+A pour un montant de TTC décomposés comme suit Forfait négocié pour 8 OAP HT X 8 OAP = HT soit , 40 TTC Au delà de 8 OAP, le prix de chaque OAP qui pourra être éventuellement commandée sera de 2300, 00 HT/OAP. Du fait de la complexité du PLU et de l estimation trop faible du nombre de réunions programmées, il est nécessaire de prévoir 20 réunions de travail supplémentaires, pour un montant de 9 568, 00 TTC décomposés comme suit 400 HT X 20 = HT soit TTC Le montant du marché se verra augmenter d'un montant de HT soit , 40 TTC. Le nouveau montant de marché sera de , 10 HT soit , 87 TTC. Vu le Code des Marchés Publics, APPROUVE l avenant n 3 avec la société A4+A pour 8 AOP et 20 réunions en plus pour un coût de HT AUTORISE Monsieur le Maire à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision, 8. PARTICIPATION AU PROGRAMME «ECO-PASS» PROPRIETAIRE EN VENDEE Rapporteur Mireille BOUTET Suite à la disparition du dispositif PASS FONCIER, et dans le cadre de sa compétence des aides à

8 la pierre, le Conseil Général de la Vendée a modifié son programme Propriétaire en Vendée avec la mise en place d'un ECO-PASS à hauteur de 1500, quelle que soit la composition familiale, pour favoriser une accession à la propriété durable et sécurisée. L'objectif est de permettre aux ménages modestes vendéens primo-accédants de bénéficier - d'une accession directe à la propriété par le biais du Prêt à Taux Zéro Plus (PTZ+); ou - d un accès sécurisé à la propriété par le biais d une acquisition précédée d une période de location d au moins un an pour se constituer un apport personnel. Pour en bénéficier les acquéreurs doivent obéir aux conditions cumulatives suivantes - être éligible au PTZ+ ou à la Location Accession (PSLA), - construire ou acquérir un logement neuf répondant aux normes BBC en vue de l'occuper à titre de résidence principale, - répondre aux plafonds PLUS (HLM). - acquérir un logement pour la première fois Cette aide du Conseil Général est conditionnée au versement par la Commune du lieu d'implantation d'une prime équivalente de La commune de l Ile d Yeu intervenait financièrement dans le cadre du dispositif PASS Foncier, dans des conditions similaires. Il vous est donc proposé de poursuivre l effort communal en faveur de l accession au logement des ménages modestes en adhérant à ce dispositif. Il vous est précisé que ce dispositif ne remet nullement en question les critères adoptés, par la délibération du conseil municipal du 16 novembre 2010 modifiée par la délibération du conseil du 16 février 2010, fixant les conditions d acquisition d un terrain constructible dans les lotissements communaux pour la réalisation d une résidence principale. Enfin, au-delà de cette adhésion de principe au programme départemental, il appartiendra au conseil municipal de fixer chaque année, dans le cadre de l élaboration du budget, les crédits alloués à ce dispositif. Pour l exercice 2011 en cours, il vous est proposé de limiter le nombre d opérations éligibles à 3, soit la réservation d un crédit de ADHERE au programme départemental ECO PASS en Vendée FIXE le nombre d opérations éligibles pour l exercice 2011 à 3 opérations, soit un crédit de DETERMINE annuellement les crédits alloués à ce programme, dans le cadre de la préparation budgétaire. AUTORISE Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente délibération. 9. CREATION DE POSTES ADJOINT D ANIMATION Rapporteur Bruno NOURY Suite au reclassement d un agent qui pour des raisons médicales ne peut plus assurer la totalité des missions au service jeunesse au sein de l espace jeunes, il est nécessaire de créer un poste d adjoint d animation de 2 ème classe pour le remplacer à l Espace Jeunes.

9 CREE 1 poste d adjoint d animation de 2ème classe à compter du 14 septembre 2011 AUTORISE le Maire à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente délibération. 10. CREATION DE POSTES ADJOINT TECHNIQUE Rapporteur Bruno NOURY Suite au reclassement d un agent après visite médicale lui interdisant de faire divers travaux au sein du service voirie, il est nécessaire de créer un poste d adjoint technique de 2 ème classe pour le remplacer au service voirie Sur proposition du rapporteur et après en avoir délibéré, le Conseil Municipal à la majorité absolue des suffrages exprimés VOTANTS 23 Abstentions 7 Carole CHARUAU, Philippe AUDEON, Mireille BOUTET, Moïsette DU- PONT, Louis DUPONT, Pascal GUEHO, Pierre MECHIN Contre 1 Patrice BERNARD Pour 15 CREE 1 poste d adjoint technique de 2ème classe à compter du 14 septembre 2011 AUTORISE le Maire à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente délibération. 11. CREATION DE POSTES ADJOINT ADMINISTRATIF Rapporteur Bruno NOURY Suite à une nouvelle organisation des services, il est nécessaire de créer un poste d adjoint administratif de 2 ème classe pour compléter l équipe comptable, les secrétariats administratif et technique. CREE 1 poste d adjoint administratif de 2ème classe à compter du 14 septembre 2011 AUTORISE le Maire à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente délibération. 12. CREATION DE POSTES CHARGE DE MISSION NATURA 2000 Rapporteur Bruno NOURY Lors du Comité de pilotage Natura 2000 du site d importance communautaire «plateau rocheux de l Ile d Yeu», la candidature de la commune de l Ile d Yeu a été retenue pour être opérateur du dispositif et rédiger le Document d Objectifs (DOCOB). Cette mission, d une durée de 2 ans, doit être confiée à un chargé d études recruté par la collectivité, mais financée à 100% par l Etat. Il est donc nécessaire de créer un poste d attaché territorial, qui pourra être pourvu pendant 2 ans par un fonctionnaire en détachement ou un contractuel.

10 CREE 1 poste d attaché territorial à compter du 14 septembre 2011 AUTORISE le Maire à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente délibération. 13. CREATION DE POSTES CHARGE DE MISSION YEU 2030 Rapporteur Bruno NOURY La montée en charge de la démarche Yeu 2030 visant à faire de l Ile un territoire d expérimentation en matière d excellence énergétique et de nouveaux usages numériques ne permet plus d assurer ce projet dans le cadre des services municipaux. En effet, un temps considérable sera nécessaire pour répondre aux appels à projets et appels à manifestation du Commissariat Général à l Investissement (programme «grand emprunt»), animer la démarche, rechercher les financements et suivre les projets. Il est donc proposé de créer un poste de chef de projet «territoire d expérimentation» (attaché territorial), sur une période de 3 ans, qui pourra être pourvu par un fonctionnaire en détachement ou un contractuel. Ce poste pourra être pérennisé en fonction des subventions mobilisées par la démarche Yeu Une demande de subvention a été faite pour financer 80% du coût de ce poste (pour la première année) en redéployant des crédits inutilisés du Contrat Territorial Unique de l Ile d Yeu. Pour les années suivantes, des demandes de subvention seront sollicitées au titre d une future plate-forme régionale d innovation consacrée à l Ile d Yeu, en cours de montage avec le Conseil Régional des Pays de La Loire. CREE 1 poste d attaché territorial à temps complet à compter du 14 septembre 2011 AUTORISE le Maire à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente délibération. 14. MODIFICATION DU TABLEAU DES EFFECTIFS Rapporteur Bruno NOURY Compte tenu de la réussite d un agent à l examen de rédacteur chef et afin de le nommer, il convient de modifier le tableau des effectifs MODIFIE, à compter du 1 er Octobre 2011, le tableau des effectifs comme présenté cidessous (sous réserve de l avis de la CAP) Suppression de poste Création de poste 1 Rédacteur TC 1 Rédacteur chef TC AUTORISE le Maire à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision

11 15. CONTRAT ENFANCE ET JEUNESSE Rapporteur Moïsette DUPONT Afin de poursuivre les objectifs en direction de la jeunesse la Commune doit passer une convention d objectifs et de financement avec la Caisse Maritime d Allocations Familiales et la Caisse d Allocations Familiales de la Vendée «Le Contrat Enfance et Jeunesse». Ce contrat contribue au développement de l accueil destiné aux enfants et aux jeunes jusqu à 17 ans révolus - en favorisant le développement et l amélioration de l offre d accueil - en recherchant l épanouissement et l intégration dans la société des enfants et des jeunes par des actions favorisant l apprentissage de la vie sociale et la responsabilisation des plus grands Cette convention a pour objet de - déterminer l offre de service adaptée aux besoins des usagers et aux disponibilités financière des cocontractants et les conditions de sa mise en œuvre - décrire le programme des actions nouvelles prévues dans le schéma de développement - fixer les engagements réciproques entre les cocontractants Cette convention est conclue pour 4 ans à compter du 1 er janvier 2011 jusqu au 31 décembre 2014 AUTORISER Monsieur le Maire à signer le «Contrat Enfance et Jeunesse» pour le territoire de l ile d Yeu. 16. OUVERTURE DE L ESPACE JEUNES Rapporteur Moïsette DUPONT Pendant l'été 2011, l'espace jeunes a été ouvert tous les soirs de la semaine jusqu'à 23h00 et une soirée danse music sera organisée par les animateurs un soir dans la semaine avec bar sans alcool et fermeture prévue à une heure et demi du matin. Ces nouvelles dispositions ont été destinées à ouvrir le soir des espaces de détente et de distraction dans un environnement éducatif de qualité permettant un accueil de qualité aux adolescents qui le souhaitent. AUTORISE l ouverture de l Espace Jeunes dans les conditions exposées ci-dessus. AUTORISE le Maire à signer les pièces utiles à l exécution de la présente délibération 17. CONSTITUTION D UNE SERVITUDE Rapporteur Pierre MECHIN Monsieur le Maire informe l assemblée qu Electricité Réseau Distribution France (ERDF) doit installer sur les parcelles AB 136 et 137 (Les Broches), une ligne électrique souterraine reliant les postes transformateurs de Ker Difouaine, Riveroux et Cailloux Blanc. A cet effet il est projeté de constituer une servitude sur les parcelles AB 136 et 137 appartenant à la commune (fond servant) au profit d ERDF dont la teneur est la suivante

12 ARTICLE 1 - Droits de servitudes consentis à ERDF Après avoir pris connaissance du tracé des ouvrages, mentionnés ci-dessous sur les parcelles cidessus désignées, le propriétaire reconnaît à ERDF, que cette propriété soit close ou non, bâtie ou non, les droits suivants 1) Etablir à demeure dans une bande de 3 m de large, 1 canalisation souterraine sur une longueur totale d environ 142 m ainsi que ses accessoires. 2) Etablir si besoin ses bornes de repérages 3) Effectuer l'élagage, l'enlèvement, l'abattage ou le dessouchage de toutes plantations, branches ou arbres, qui se trouvant à proximité de l'emplacement des ouvrages, gênent leur pose ou pourraient par leur mouvement, chute ou croissance occasionner des dommages aux ouvrages, étant précisé qu'erdf pourra confier ces travaux au propriétaire, si ce dernier le demande et s'engage à respecter la réglementation en vigueur. 4) Utiliser les ouvrages désignés ci-dessus et réaliser toutes les opérations nécessaires pour les besoins du service public de la distribution d'électricité (renforcement, raccordement, etc). Par voie de conséquence, ERDF pourra faire pénétrer sur la propriété ses agents ou ceux des entrepreneurs dûment accrédités par lui en vue de la construction, la surveillance, l'entretien, la réparation, le remplacement et la rénovation des ouvrages ainsi établis. Le propriétaire sera préalablement averti des interventions, sauf cas d'urgence. ARTICLE 2 - Droits et obligations du propriétaire Le propriétaire conserve la propriété et la jouissance des parcelles, mais renonce à demander pour quelque motif que ce soit l'enlèvement ou la modification des ouvrages désignés à l'article 1 er. Le propriétaire s'interdit toutefois, dans l'emprise des ouvrages définis à l'article 1 er, de faire aucune modification du profil des terrains, aucune plantation d'arbres ou d ' arbustes, aucune culture et plus généralement aucun travail ou construction qui soit préjudiciable à l'établissement, l'entretien, l'exploitation et la solidité des ouvrages. Le propriétaire s'interdit également de porter atteinte à la sécurité des installations. Il pourra toutefois - élever des constructions et/ou effectuer des plantations à proximité des ouvrages électriques à condition de respecter entre lesdites constructions et/ou plantations et l'ouvrage visé à l'article 1 er, les distances de protection prescrites par la réglementation en vigueur, - planter des arbres de part et d'autre des lignes électriques souterraines à condition que la base du fût soit à une distance supérieure à deux mètres (2 m) des ouvrages. ARTICLE 3 - Indemnités Les parties conviennent que les présentes auront lieu sans indemnité de part ni d'autre. Par ailleurs, les dégâts qui pourraient être causés aux cultures, bois, forêts et aux biens à l'occasion de la construction, la surveillance, l'entretien, la réparation, le remplacement et la rénovation des ouvrages (à l'exception des abattages et élagages d'arbre) feront l'objet d'une indemnité versée suivant la nature du dommage, soit au propriétaire, soit à l'exploitant, fixée à l'amiable, ou à défaut d'accord par le Tribunal compétent. ARTICLE 4 - Responsabilités ERDF prendra à sa charge tous les dommages accidentels directs et indirects qui résulteraient de son occupation et/ou de ses interventions, causés par son fait ou par ses installations.

13 Les dégâts seront évalués à l'amiable. Au cas où les parties ne s'entendraient pas sur le quantum de l'indemnité, celle-ci sera fixée par le Tribunal compétent du lieu de situation de l'immeuble ARTICLE 5 Litiges Dans le cas de litiges survenant entre les parties pour l'interprétation ou l'exécution de la présente convention, les parties conviennent de rechercher un règlement amiable. A défaut d'accord, les litiges seront soumis au Tribunal compétent du lieu de situation des parcelles. ARTICLE 6 Formalités Le propriétaire s'engage, dès maintenant, à porter la présente convention à la connaissance des personnes qui ont ou qui acquièrent des droits sur les parcelles traversées par les ouvrages, notamment en cas de transfert de propriété ou de changement de locataire. Il s'engage, en outre, à faire reporter dans tout acte relatif aux parcelles concernées par les ouvrages électriques définis à l'article 1 er, les termes de la présente convention. Vu le projet d acte et les plans ci annexé à la présente, Considérant l intérêt public de la servitude, CONCEDE la servitude de canalisation à ERDF sur les parcelles AB 136 et 137 sans indemnité de part ni d'autre. AUTORISE le Maire à signer l acte à intervenir et toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision. 18. ACQUISITION D UN IMMEUBLE AU PROFIT DE LA COMMUNE, PORT JOINVILLE (CON- TOURNEMENT) Rapporteur Pierre MECHIN Monsieur le maire informe l assemblée qu un bien situé dans le secteur du projet de contournement de Port Joinville a été négocié. Le bien négocié se décompose en un (1) lot. (Voir PJ) La parcelle occupe une surface de 9 m² (113 AK 432). En date du 25 janvier 1996, les propriétaires avaient acceptés une vente à francs soit environ 158, la commune s engageant en outre à refaire les clôtures. Vu le Code Général des Collectivités Territoriales Vu le projet communal de réaliser le contournement de Port Joinville, Considérant l accord du propriétaire, DECIDE D ACQUERIR l immeuble, dans le secteur du projet de contournement de Port Joinville (parcelle 113 AK 432) d une surface de 9 m², pour la somme de 158, DECIDE DE REFAIRE la clôture actuelle bordant la parcelle AK 432 et la parcelle AK 431 AUTORISE le maire à signer l acte à intervenir et toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision. DIT que les frais inhérents à l acte seront pris en charge par l acheteur.

14 19. ACQUISITION D UN IMMEUBLE AU PROFIT DE LA COMMUNE, PORT JOINVILLE (CON- TOURNEMENT) Rapporteur Pierre MECHIN Monsieur le maire informe l assemblée qu un bien situé dans le secteur du projet de contournement de Port Joinville a été négocié. Le bien négocié se décompose en un (1) lot. (Voir PJ) La parcelle occupe une surface de 12 m² (113 Ai 594). La commune a proposé un achat à 15 TTC du mètre carré (m²), et cette proposition a été acceptée par le propriétaire. Vu le Code Général des Collectivités Territoriales Vu le projet communal de réaliser le contournement de Port Joinville, Considérant la proposition de 15 /m² émise par la Commune, Considérant l accord du propriétaire, DECIDE D ACQUERIR l immeuble, dans le secteur du projet de contournement de Port Joinville (parcelle 113 Ai 594) d une surface de 12 m², pour la somme de 180 (15 * 12 m²), AUTORISE le maire à signer l acte à intervenir et toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision. DIT que les frais inhérents à l acte seront pris en charge par l acheteur. 20. ACQUISITION D UN IMMEUBLE AU PROFIT DE LA COMMUNE, PORT JOINVILLE (CON- TOURNEMENT) Rapporteur Pierre MECHIN Monsieur le maire informe l assemblée qu un bien situé dans le secteur du projet de contournement de Port Joinville a été négocié. Le bien négocié se décompose en deux (2) lots. (Voir PJ) Les parcelles occupent une surface cumulée de 9 m² (113 Ai 598 et Ai 600). La commune a proposé un achat à 15 TTC du mètre carré (m²), et cette proposition a été acceptée par le propriétaire. Vu le Code Général des Collectivités Territoriales Vu le projet communal de réaliser le contournement de Port Joinville, Considérant la proposition de 15 /m² émise par la Commune, Considérant l accord du propriétaire, DECIDE D ACQUERIR l immeuble, dans le secteur du projet de contournement de Port Joinville (parcelle 113 Ai 598 et Ai 600) d une surface cumulée de 9 m², pour la somme de 135 (15 * 9 m²), AUTORISE le maire à signer l acte à intervenir et toutes pièces utiles à l exécution de la présente décision. DIT que les frais inhérents à l acte seront pris en charge par l acheteur.

15 21. TRANSFERT DES EQUIPEMENTS ET ESPACES COMMUNS DANS LE CADRE DU PROJET DE LOTISSEMENT DE KER PISSOT Rapporteur Pierre MECHIN Vendée Habitat mène le projet de lotissement dans la ZAC de Ker Pissot sur les parcelles cadastrées BP (Cf.plan). Le programme prévoit également un ensemble de voiries et espaces verts. Les équipements et espaces communs de ce projet présentent un intérêt pour la circulation sur les voies publiques adjacentes ou permettent de créer des liaisons piétonnes reliant les rues et quartiers de la commune. Afin de permettre le classement de ces espaces dans le domaine public, Vendée Habitat propose à la commune leur rétrocession à titre gratuit. Cette rétrocession concerne - La voirie et espaces de stationnement 6 420m², - Les espaces verts m², - Les différents réseaux (eaux pluviales, eaux usées, eau potable, électricité, téléphone et éclairage public) Les surfaces définitives seront définies par un document d arpentage établi par un géomètre. Avant le transfert, la Commune contrôlera les études, l exécution des travaux, s assurera que le constructeur a fait procéder aux contrôles de qualité et de quantité nécessaires et pris toutes initiatives utiles pour la bonne réalisation des ouvrages dans le respect des dispositions de l avant projet détaillé et des pièces contractuelles conformément aux normes techniques. En contrepartie les frais d acte et de géomètre seront à la charge de Vendée Habitat. A compter du jour du transfert la Commune assurera totalement la gestion et l entretien des dits équipements et espaces communs. Vendée Habitat propose donc de signer une convention avec la commune afin de fixer les obligations réciproques de chaque partie et de définir les modalités de transfert. Cette convention prendra effet à compter de la délivrance du permis de construire jusqu à transfert définitif des ouvrages à la commune qui interviendra au plus tôt à l achèvement des travaux de constructions. Vu le Code Général des Collectivités Territoriales AUTORISE le Maire à signer, avec Vendée Habitat, la convention de transfert des équipements et espaces commun dans le cadre de la construction de logements à usage d habitation pour le lotissement (ZAC) de Ker Pissot. AUTORISE le Maire à signer par la suite l acte notarié ou administratif 22. DEMANDE D ACCORD DU PREFET SUR UN PERMIS DE CONSTRUIRE Permis de construire Chemin de la Roche à Robion Parcelle 113 CT 104 et 106 Rapporteur Pierre MECHIN Les membres du Conseil Municipal sont informés que suite à l annulation du Plan Local d Urbanisme du 18 avril 2007, les documents applicables sont désormais le P.O.S. révisé approuvé le 16 Juillet 1986 et modifié le 16 novembre 2010, à l exclusion des zones N annulées par ju-

16 gement du Tribunal Administratif de Nantes le 22 Février 1989 et qui sont depuis soumises au Règlement National d Urbanisme, ainsi que la révision partielle du POS sur le secteur de Port Joinville approuvée par délibération du conseil municipal du 29 Juin 1994, modifiée le 15 mai 1996 puis le 16 novembre En application de l article L II du Code de l urbanisme, en l absence de schéma de cohérence territoriale ou d un schéma d aménagement régional, l urbanisation peut être réalisée avec l accord du représentant de l Etat dans le département. Cet accord est donné après que la commune a motivé sa demande et après avis de la commission départementale des sites appréciant l impact de l urbanisation sur la nature. A ce titre, la constructibilité des parcelles concernées par le permis de construire suivant nécessite un accord de Monsieur le Préfet de la Vendée, après avis de la commission départementale des sites. Un permis de construire a été déposé (pièces annexées), au Chemin de la Roche à Robion, pour la construction d une maison d habitation secondaire, Vu le Code de l Urbanisme Vu l'avis favorable de la Commission Urbanisme pour l architecture, SOLLICITE, en application de l article L II du Code de l urbanisme, l accord du Préfet après avis de la Commission des Sites, sachant qu il s agit d une extension limitée de l urbanisation en espace proche du rivage et en l absence de S.C.O.T. sur le territoire de la Commune, sur l opportunité d une construction sur un tel site, en prenant en compte les éléments suivants o L impact qu aura la construction sur l environnement résidentiel proche, o L impact architectural que cela aura sur le tissu urbain et naturel environnant. 23. COMPLEXE SPORTIF REHABILITATION DES SALLES OMNISPORTS Rapporteur Guy BEZILLE Les salles omnisports du complexe sportif des Sicardières sont affectées par différents problèmes techniques - Isolation thermique, ventilation, correction acoustique inexistantes dans la totalité des salles - Chauffage inexistant dans les deux grandes salles (1 et 2) - Eclairage vieillissant Ces problèmes génèrent ponctuellement de la condensation, du bruit et une température très basse dans les deux grandes salles. Partant de ces constats, le Commune de l Ile d Yeu envisage la réhabilitation de ces salles en plusieurs tranches de travaux. Compte tenu de l'estimation des travaux, la procédure de marché requise est la procédure adaptée, selon l'article 28 du Code des Marchés Publics. En effet, le coût prévisionnel de l ensemble de l opération est estimé à HT. Suite à une consultation, le bureau d étude Rousseau, de Challans, a été retenu pour la maitrise d œuvre pour HT, et les travaux sont estimés à HT. (Voir détail dans le tableau ci-dessous).

17 Montant Maitrise d œuvre Cabinet ROUSSEAU Montant estimé des Travaux Tranche Ferme HT HT Tranche Conditionnelle 1 Tranche Conditionnelle 2 Tranche Conditionnelle 2 Total Global HT HT 9520 HT HT 9520 HT HT Total HT HT HT SOLLICITE des subventions pour la Maitrise d œuvre et les travaux auprès du Conseil Général de Vendée, du Conseil Régional des Pays de la Loire, du CNDS et tout autre organisme habilité, AUTORISE le Maire ou son représentant à signer toutes pièces utiles à l exécution de la présente délibération 24. QUESTIONS DIVERSES DEMANDE D ACCORD DU PREFET SUR UN PERMIS DE CONSTRUIRE Permis de construire Impasse de Ker BEAUTEMPS Parcelles 113 AX 333, 335, 337, 340,342, 344 Rapporteur Louis DUPONT Les membres du Conseil Municipal sont informés que suite à l annulation du Plan Local d Urbanisme du 18 avril 2007, les documents applicables sont désormais le P.O.S. révisé approuvé le 16 Juillet 1986 et modifié le 16 novembre 2010, à l exclusion des zones N annulées par jugement du Tribunal Administratif de Nantes le 22 Février 1989 et qui sont depuis soumises au Règlement National d Urbanisme, ainsi que la révision partielle du POS sur le secteur de Port Joinville approuvée par délibération du conseil municipal du 29 Juin 1994, modifiée le 15 mai 1996 puis le 16 novembre En application de l article L II du Code de l urbanisme, en l absence de schéma de cohérence territoriale ou d un schéma d aménagement régional, l urbanisation peut être réalisée avec l accord du représentant de l Etat dans le département. Cet accord est donné après que la commune a motivé sa demande et après avis de la commission départementale des sites appréciant l impact de l urbanisation sur la nature. A ce titre, la constructibilité des parcelles concernées par le permis de construire suivant nécessite un accord de Monsieur le Préfet de la Vendée, après avis de la commission départementale des sites. Un permis de construire a été déposé, impasse de Ker BEAUTEMPS, pour la construction d un hangar et d une pépinière pour une activité agricole de paysagiste,

18 Considérant que la parcelle se trouve située dans une zone desservie par les réseaux d électricité, Vu le Code de l Urbanisme Vu l'avis favorable de la Commission Urbanisme pour l architecture, SOLLICITE, en application de l article L II du Code de l urbanisme, l accord du Préfet après avis de la Commission des Sites, sachant qu il s agit d une extension limitée de l urbanisation en espace proche du rivage et en l absence de S.C.O.T. sur le territoire de la Commune, sur l opportunité d une construction sur un tel site, en prenant en compte les éléments suivants o L impact qu aura la construction sur l environnement résidentiel proche, o L implantation des constructions a été pensée pour optimiser les déplacements et s éloigner au maximum des habitations voisines (établissement du hangar en 2 ème rideau de voie), o Le demandeur souhaite planter une végétation, en sus des essences liées à l activité, qui masquera visuellement le projet, o Les matériaux de construction donneront un aspect naturel à la construction (bardage bois et toiture en fibro flammé de teinte fidèle à la tuile traditionnelle) RECENSEMENT DE LA VOIRIE COMMUNALE Rapporteur Guy BEZILLE Chaque année, les services de la Direction Départementale des territoires et de la Mer (DDTM, subdivision de Challans) opèrent le recensement des voiries communales pour établir la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF). La voirie communale de l Ile d Yeu est actuellement chiffrée par la DDTM à 39,741 km. La part voirie de la DSR, calculée sur cette base, était de 8250 en Une voie communale est une voie affectée à la circulation générale, et ayant fait l objet d un classement dans le domaine public par délibération du conseil municipal. Le relevé précis n ayant pas été réalisé depuis plusieurs années, un recensement des voies a été réalisé en s appuyant sur le Système d Information Géographique (SIG) communal. Ce recensement a été réalisé en s appuyant sur l ortho photographie (InterAtlas, prise de vue aérienne de mai 2009), à l échelle du 1 000ème. Il est important d actualiser ces données, car le chiffre de la longueur de la voirie communale est utilisé dans le calcul de la seconde part de la Dotation de Solidarité Rurale, une des composantes de notre Dotation Globale de Fonctionnement. Or, il est possible de recenser dans la voirie communale les chemins empierrés et entretenus (ex chemin de l Ilia, etc ) Le calcul de la voirie communale 2011 s élève donc à 101,104 km. Il sera pris en compte pour le calcul de la dotation de solidarité rurale 2011 de l Ile d Yeu. Considérant la nécessité de mise à jour du recensement de la voirie communale, chiffre nécessaire au calcul de la seconde part de la dotation de solidarité rurale de l Ile d Yeu VALIDE le tableau de recensement de la voirie communale pour 2011 comme suit, pour une

19 longueur globale de 101,104 km AUTORISE Monsieur le Maire, ou son représentant, à signer toute pièce et document relatifs à la présente délibération La séance est levée à 00h 15 Questions diverses G. BEZILLE Discussion sur la piste BMX blocage rue du Pû au final les voitures passent sur le parking. Informations fournies par Guy BEZILLE sur la nécessité d aménager à proximité immédiate du skate park cet équipement de loisir souhaité par les jeunes de l ile. La parole est donnée au public J.L.BURGAUD B.NOURY La rue du Corsaire est à refaire Oui la rue sera à refaire après avoir fait l assainissement. Un tapinage pourrait être refait par endroit, à vérifier par les services. Le Maire Bruno NOURY Fin de la séance à 00h25 Le secrétaire de séance Philippe AUDEON

COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON

COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON COMMUNE DE VAL-ET-CHÂTILLON DÉPARTEMENT DE MEURTHE- ET- MOSELLE A R R O N D I S S E M E N T D E L U N É V I L L E C A N T O N D E C I R E Y - S U R - V E Z O U Z E COMPTE RENDU DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL

Plus en détail

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE Chris L an deux mille quatorze, le quatorze février, à dix-neuf heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Méréville s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation légale, sous la présidence

Plus en détail

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 9 septembre 2010

PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 9 septembre 2010 Département de Loire-Atlantique PROCES VERBAL CONSEIL MUNICIPAL DU 9 septembre 2010 Approbation du procès verbal de la séance du 6 mai 2010 Approbation à l unanimité Ordre du jour : 1- Réhabilitation d

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

RÉUNION ORDINAIRE SÉANCE DU 4 JUIN 2015

RÉUNION ORDINAIRE SÉANCE DU 4 JUIN 2015 COMMUNE DE MORAND DÉPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Commune de Morand RÉUNION ORDINAIRE SÉANCE DU 4 JUIN 2015 Le 4 Juin 2015, légalement convoqués, les membres du Conseil Municipal se sont réunis à 19 heures

Plus en détail

REUNION du 23 JUILLET 2012

REUNION du 23 JUILLET 2012 REUNION du 23 JUILLET 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 23 juillet 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus. Le procès-verbal de la précédente réunion est

Plus en détail

Date de la convocation : 22 juillet 2014

Date de la convocation : 22 juillet 2014 L an deux mille quatorze, le 29 juillet, à 19h30, Le Conseil Communautaire de la Communauté de Communes du Beaufortain s est réuni en session ordinaire à Beaufort au siège de la Communauté de Communes,

Plus en détail

Conseil Municipal du 4 novembre 2014

Conseil Municipal du 4 novembre 2014 Conseil Municipal du 4 novembre 2014 L an deux mil quatorze, le quatre novembre, Le Conseil Municipal de la Commune de Cajarc Dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, A la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES. COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre 2012

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES. COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre 2012 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 3 décembre

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 3 JUILLET 2014 DELIBERATIONS ADOPTEES

CONSEIL MUNICIPAL DU 3 JUILLET 2014 DELIBERATIONS ADOPTEES CONSEIL MUNICIPAL DU 3 JUILLET 2014 DELIBERATIONS ADOPTEES - Revalorisation des tranches du quotient familial - Tarifs des services périscolaires - Tarifs des temps d activités périscolaires et de l accueil

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 MARS 2010

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 MARS 2010 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 MARS 2010 L an deux mil dix, le 23 mars à 20 h 00, Le Conseil Municipal légalement convoqué s est réuni en séance publique sous la présidence de Monsieur Gérald

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 NOVEMBRE 2011

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 NOVEMBRE 2011 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 NOVEMBRE 2011 NB : Il est rappelé que les Conseils municipaux sont libres de la rédaction de leurs délibérations (Conseil d Etat 3 mars 1905 Sieur Lebon). En outre,

Plus en détail

ABSENTS EXCUSÉS : Stéphane RANALLETTA, pouvoir à Jacques LYS Diane BRÉJON

ABSENTS EXCUSÉS : Stéphane RANALLETTA, pouvoir à Jacques LYS Diane BRÉJON Département de CHARENTE-MARITIME Commune de BREUILLET COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 11 DÉCEMBRE 2014 Nombre de Conseillers : En exercice : 23 Présents : 21 Votants : 22 L an

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE de 14310 VILLERS-BOCAGE

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE de 14310 VILLERS-BOCAGE REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE de 14310 VILLERS-BOCAGE COMPTE RENDU Nbre de conseillers : 23 Réunion du : 30 juin 2014 Nbre de présents : 22 Convocation du : 23 juin 2014 Nbre de

Plus en détail

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011

REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011 REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 16 DECEMBRE 2011 Etaient présents ou représentés : JAN. DESREAC. REHEL. SAMSON. LUCAS. LHERMITTE. MENARD MA. BOURSEUL. ROUVRAIS (proc. à MENARD MA). BOURGET. BERTON

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER VILLE DE SAINT-BRIEUC / SAINT-BRIEUC AGGLOMERATION OPERATION RUE DU GOELO NOTE DE SYNTHESE. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 29 septembre 2009 ----------------- Rapporteur : Mme DIOURON ----------------- N 10 CONVENTION DE

Plus en détail

Déroulement de la présentation

Déroulement de la présentation Déroulement de la présentation Panorama des principaux outils de l urbanisme opérationnel - Les outils opérationnels - Les outils de financement Le lotissement communal de la Pointe de Fromentières - Les

Plus en détail

1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS

1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS Délibération n 1 du 20 DECEMBRE 2007 1 Objet : COMPTE-RENDU DE DELEGATIONS Il est proposé au Conseil Municipal de PRENDRE ACTE des décisions municipales intervenues depuis la dernière séance ordinaire

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

Procès verbal de la réunion du conseil municipal du 29 janvier 2014

Procès verbal de la réunion du conseil municipal du 29 janvier 2014 Procès verbal de la réunion du conseil municipal du 29 janvier 2014 L an deux mille quatorze le vingt- neuf janvier à 18h30, le conseil municipal de la commune de Labastidette s est réuni au lieu ordinaire

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE JEUDI 30 OCTOBRE 2010 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire ; L.AUGUSTE, L.PARDOEN, E.DELAUNAY, R.FOLTETE, B.LEDRU, P.GOUPIL, C.LECHARPENTIER, B.NUYTEN, N.DUPUIS,

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 L an deux mil quinze, le cinq février, à vingt heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la mairie sous la présidence de M. Jean DUFRESNE,

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014 Nombre de membres En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE Le 10 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le dix Avril à vingt heures trente, les membres

Plus en détail

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 L an deux mille Douze, le douze du mois de juillet à 19 heures 30 minutes, le Conseil Municipal

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 10 DECEMBRE 2012

CONSEIL MUNICIPAL DU 10 DECEMBRE 2012 CONSEIL MUNICIPAL DU 10 DECEMBRE 2012 Le CONSEIL MUNICIPAL, appelé à siéger régulièrement par l envoi d une convocation mentionnant l ordre du jour, accompagnée des rapports subséquents et adressée au

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 OCTOBRE 2012

PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 OCTOBRE 2012 DEPARTEMENT DE LA SARTHE ARRONDISSEMENT DE LA FLECHE Canton de PONTVALLAIN COMMUNE DE PONTVALLAIN Date de convocation : 08.10.2012 Date d affichage : PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU

Plus en détail

OUI : 13 NON : 2 (Mme HENNIN- M. MUSTEL) Abstention : 0

OUI : 13 NON : 2 (Mme HENNIN- M. MUSTEL) Abstention : 0 Le 11 avril deux mille quatorze à vingt heures trente, le Conseil Municipal s'est réuni au lieu habituel de ses réunions sous la présidence de Jean-Paul BEAREZ, Maire Présents : MM. J.P BEAREZ A. BERNARD

Plus en détail

ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL DE LA DERNIÈRE SÉANCE

ADOPTION DU PROCÈS-VERBAL DE LA DERNIÈRE SÉANCE Conseil municipal Procès-verbal Séance du 18 janvier 2013 2013/1 CONSEIL MUNICIPAL DE ST-AGNAN 89340 Séance du 18 janvier 2013 J'ai l'honneur de vous inviter à assister à la réunion du Conseil Municipal

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014 COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 13 Janvier 2014 L an deux mille quatorze, le treize du mois de janvier, le Conseil Municipal de la Commune de la Mothe-Achard, dûment convoqué par Monsieur

Plus en détail

Conseil Municipal du vendredi 31 octobre à 20h30. 1

Conseil Municipal du vendredi 31 octobre à 20h30. 1 Conseil Municipal du vendredi 31 octobre à 20h30. 1 Présents : Jean GODARD, Frédéric CHAPUIS, Ludovic BRENOT, Éric FAUCHON, Christophe GUICHARD, Marie PASCAL, Catherine JACHEZ, Alexandre ORMAUX, Stéphanie

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 SEPTEMBRE 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 SEPTEMBRE 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 SEPTEMBRE 2012 Présents : MARIN Bernard, GRAS Bernard, BORNENS Patrick, PADAY Bernard, GUIGUE Jean-Marc, DUCLOZ Michel, GIRARD Serge, RIMBAUT Françoise,

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 18 février 2011 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient

Plus en détail

COMMUNE DES MOUTIERS EN RETZ. COMPTE-RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JUIN 2010

COMMUNE DES MOUTIERS EN RETZ. COMPTE-RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JUIN 2010 COMMUNE DES MOUTIERS EN RETZ. COMPTE-RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JUIN 2010 Nombre de Conseillers - en exercice : 14 - présents : 11 - votants : 12 L'an deux mille dix, le Vingt Quatre

Plus en détail

Les comptes-rendus précédents ont tous été transmis et signés préalablement à la séance.

Les comptes-rendus précédents ont tous été transmis et signés préalablement à la séance. Département du Tarn Nombre de membres en exercice: 15 Présents : 14 Votants: 15 République Française Commune de Parisot Séance du lundi 01 décembre 2014 L'an deux mille quatorze et le premier décembre

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013

Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013 Compte Rendu de la Réunion du Conseil Municipal Du 1 er juillet 2013 L an deux mil treize, Le 1 er juillet à 18 heures, Le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la Mairie sous la présidence

Plus en détail

COMPTE-RENDU DES DELIBERATIONS

COMPTE-RENDU DES DELIBERATIONS Mairie de LEZARDRIEUX Côtes d Armor COMPTE-RENDU DES DELIBERATIONS L'an deux mil onze, le quinze février, à 18 heures 30 minutes, le Conseil Municipal légalement convoqué s'est réuni sous la Présidence

Plus en détail

DEPARTEMENT DES PYRENEES-ATLANTIQUES ARRONDISSEMENT D'OLORON-STE-MARIE C O M M U N E D E C A R D E S S E

DEPARTEMENT DES PYRENEES-ATLANTIQUES ARRONDISSEMENT D'OLORON-STE-MARIE C O M M U N E D E C A R D E S S E DEPARTEMENT DES PYRENEES-ATLANTIQUES ARRONDISSEMENT D'OLORON-STE-MARIE C O M M U N E D E C A R D E S S E Nbre de conseillers en exercice : 10 Qui ont pris part à la délibération : 8 Date de convocation

Plus en détail

Commune de Kœnigsmacker

Commune de Kœnigsmacker Commune de Kœnigsmacker PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 29 JANVIER 2015 L an deux mille quinze, le 29 janvier, à dix-neuf heures et trente minutes, les membres du Conseil

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Compte rendu de la séance du 26 mars 2012

CONSEIL MUNICIPAL. Compte rendu de la séance du 26 mars 2012 MAIRIE 1 impasse du Grand Pré - 74650 CHAVANOD Tél. : 04.50.69.10.61 - Fax : 04.50.69.28.30 E-mail : mairie.chavanod@wanadoo.fr CONSEIL MUNICIPAL Compte rendu de la séance du 26 mars 2012 L an deux mil

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 12 décembre 2013

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 12 décembre 2013 Étaient présents :, J-L. CORRE, M. LE BER, G. BRUNEL J-M. BELOT, G. LESCOAT a donné pouvoir à N 13-12-12/01 COMMERCE / LOCATION-GÉRANCE / BAIL / LOYER / TARIFS / RENOUVELLEMENT Par délibération n 12-04-24/01

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM

DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM DEPARTEMENT DU BAS-RHIN ARRONDISSEMENT DE SAVERNE COMMUNE DE HURTIGHEIM PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Date de la convocation : 24 mars 2015 SEANCE DU : 30 MARS 2015 Membres présents

Plus en détail

TRANSFERTS DE CHARGES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIMOURS

TRANSFERTS DE CHARGES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIMOURS REPUBLIQUE FRANÇAISE Mairie de Fontenay les Briis SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 04 OCTOBRE 2002 L'an deux mil deux, le dix octobre à 20H30. Le Conseil municipal légalement convoqué, s'est réuni en séance

Plus en détail

Délibération n 35 Conseil municipal du 26 septembre 2008

Délibération n 35 Conseil municipal du 26 septembre 2008 Direction Générale Finances et Gestion Direction des Affaires Domaniales Délibération n 35 Conseil municipal du 26 septembre 2008 Transactions foncières diverses - Approbation M. BOLZER, Adjoint, donne

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

COMMUNE DE SARPOURENX

COMMUNE DE SARPOURENX COMMUNE DE SARPOURENX Procès verbal du Conseil Municipal du 22 avril 2011 Date de convocation : 07/04/2011 Nombre de conseillers : Date d affichage : convocation : 07/04/2011 En exercice : 10 Procès Verbal

Plus en détail

COMMUNE DE PERIGNY-SUR-YERRES COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 DECEMBRE 2010

COMMUNE DE PERIGNY-SUR-YERRES COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 DECEMBRE 2010 COMMUNE DE PERIGNY-SUR-YERRES COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 DECEMBRE 2010 Etaient présents : MM & Mme : G. URLACHER, G. LE LAY, F. TARTIVEL, J. MARTINEAU, D. PERRAU, P. LE LOARER, Maires

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE page 1/8 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PC1. : Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DE PEIPIN EN DATE DU 24 Février 2015

PROCÈS VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DE PEIPIN EN DATE DU 24 Février 2015 PROCÈS VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DE PEIPIN EN DATE DU 24 Février 2015 L an deux mille quinze, le vingt-quatre février à 18 heures 30, le CONSEIL MUNICIPAL de cette Commune, appelé à siéger

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011 Tél : 05 49 59 40 44 Fax : 05 49 58 13 68 COMPTE RENDU DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JUILLET 2011 Le maire certifie avoir convoqué en session extraordinaire le 5 juillet 2011 les membres du conseil

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 décembre 2010

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 décembre 2010 CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 décembre 2010 Le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie, en séance publique, sous la présidence de Monsieur Roger DUFOUR, Maire. Etaient présents

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2014

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2014 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2014 Date de convocation : 11 juin 2014 Date d affichage : 11 juin 2014 Nombre de membres : en exercice : 19 présents : 18 votants : 19 L an deux

Plus en détail

MAIRIE D AIGNAN PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du Mardi 21 Février 2012 à 21 Heures.

MAIRIE D AIGNAN PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du Mardi 21 Février 2012 à 21 Heures. MAIRIE D AIGNAN PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du Mardi 21 Février 2012 à 21 Heures. L'an deux mille douze, mardi 21 février à 21 heures, le Conseil Municipal dûment convoqué, s'est réuni

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 JUIN 2013

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 JUIN 2013 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 4 JUIN 2013 L an deux mille treize, et le quatre juin à 20h, le Conseil Municipal dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire au lieu habituel de

Plus en détail

COMPTE RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 28 MAI 2010

COMPTE RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 28 MAI 2010 DEPARTEMENT DU VAR Arrondissement de Draguignan République Française AFFICHE LE 4 JUIN 2010 Mairie de Bagnols-en-Forêt COMPTE RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du 28 MAI 2010 Le VINGT HUIT mai deux

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015

EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 EXTRAIT DU COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 FEVRIER 2015 Le compte-rendu de la réunion précédente est lu et approuvé. Désignation des délégués à Evolis 23 Le Maire rappelle au Conseil Municipal que

Plus en détail

Budget primitif 2011 eau :

Budget primitif 2011 eau : CONSEIL MUNICIPAL DU 26 Mars 2012. ÉTAIENT PRÉSENTS : G.BERNARD - P. LUMMAUX - J.P MARTIN - J.P MAURA - D. BERLAND - Mmes C. LAGARDE - L. DUPUCH - M. B. CRAPON - Mme L. BARIBAUD - F. FERRAND - M. F. FAUX.

Plus en détail

SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011

SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011 SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011 L an deux mil onze, le dix novembre, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 25 MAI 2012 L an deux mil douze, le vingt cinq mai, le Conseil municipal de la commune de Roset- Fluans dûment convoqué, s est

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 09 Octobre 2013

CONSEIL MUNICIPAL DU 09 Octobre 2013 CONSEIL MUNICIPAL DU 09 Octobre 2013 L an deux mille treize, le neuf octobre, les membres du Conseil Municipal ont été convoqués pour une réunion ordinaire par Monsieur le Maire, conformément à l article

Plus en détail

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE DU 26/01/2015

COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE DU 26/01/2015 COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE DU 26/01/2015 Le 20 janvier 2015 L'an deux mil quinze le vingt janvier, Convocation du Bureau de la communauté de communes Terres de Montaigu adressée

Plus en détail

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 NOVEMBRE 2002

VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 NOVEMBRE 2002 GARANTIE D'EMPRUNT CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHALONS-EN-CHAMPAGNE --- SEANCE PUBLIQUE DU 21 NOVEMBRE 2002 N 2002-236 21/ RENAISSANCE IMMOBILIERE CHALONNAISE ACQUISITION-REHABILITATION D'UN LOGEMENT INDIVIDUEL

Plus en détail

COMMUNE DE TRILBARDOU Impasse de la Mairie 77450 TRILBARDOU

COMMUNE DE TRILBARDOU Impasse de la Mairie 77450 TRILBARDOU COMMUNE DE TRILBARDOU Impasse de la Mairie 77450 TRILBARDOU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 20 SEPTEMBRE 2012 À 19 HEURES Le Conseil Municipal, régulièrement convoqué le treize septembre deux

Plus en détail

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS SÉANCE DU 21 Février 2014 Nombre de conseillers en exercice... : 15 Nombre de présents... : 12 Vote par procuration... : 2 Nombre de votants... : 14 Date de convocation

Plus en détail

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité.

Aucune observation n est formulée et le procès-verbal de la séance du 10 février 2015 est approuvé à l unanimité. Jean Hugues PEYRE à Présents :, Maire, Delphine GREGORI, Véronique SCHUBNEL,,Jonathan Madame le Maire souhaite la bienvenue, remercie tous les membres de leur présence ainsi que les personnes de l assistance,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Du 8 AVRIL 2008

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Du 8 AVRIL 2008 REPUBLIQUE FRANCAISE Département de Seine et Marne Arrondissement de MEAUX COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES MOULINS Siège Social : 14 bis rue Favier 77515 POMMEUSE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 AVRIL 2006 À 19 HEURES

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 AVRIL 2006 À 19 HEURES Convocation du 14 avril 2006. RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 25 AVRIL 2006 À 19 HEURES Le Conseil Municipal s est réuni le mardi vingt-cinq avril deux mil six à dix-neuf heures au lieu habituel de ses

Plus en détail

Communauté de Communes Gisors Epte Lévrière CONVENTION N.. Nom / Prénom : Commune :.

Communauté de Communes Gisors Epte Lévrière CONVENTION N.. Nom / Prénom : Commune :. COMMUNAUTÉ DE COMMUNES GISORS EPTE LEVRIERE 5, Rue Albert Leroy BP 39 27140 GISORS Téléphone : 02.32.27.89.50 - Fax : 02.32.27.89.49 Site : www.cdc-gisors.fr CONVENTION RELATIVE A L ENTRETIEN / VIDANGE

Plus en détail

COMMUNE DE MEZIERES SUR COUESNON EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 10 OCTOBRE 2014

COMMUNE DE MEZIERES SUR COUESNON EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 10 OCTOBRE 2014 COMMUNE DE MEZIERES SUR COUESNON EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 10 OCTOBRE 2014 L'an deux mil quatorze, le dix octobre à vingt heures, les membres du Conseil Municipal

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le deux avril à 20H30, le conseil municipal de la commune d URY, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Mairie de Trèves (Rhône) 450 route des Deux Vallées 69420 TREVES COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Le Conseil Municipal, dûment convoqué le 13 décembre 2013 s est réuni

Plus en détail

M. BEAUDET est nommé le doyen d âge de l assemblée.

M. BEAUDET est nommé le doyen d âge de l assemblée. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Du 11 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le onze avril à dix neuf heures, le Conseil Communautaire, régulièrement convoqué, à la date du 31 mars 2014,

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE MARNE-LA-VALLÉE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ANNÉE 2012 AVRIL À JUIN Page 1 sur 18 SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE DÉLIBÉRATIONS DU COMITÉ SYNDICAL Page 3 Comité

Plus en détail

Entre les soussignés :

Entre les soussignés : Convention constitutive de groupement de commandes Création d un site internet de covoiturage, hébergement et maintenance du site Internet, proposition d un plan de communication covoiturage Entre les

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire ; L.PARDOEN, E.DELAUNAY, R.FOLTETE, C.POUPIN, B.LEDRU, N.DUPUIS, P.GOUPIL, C.LECHARPENTIER, B.NUYTEN

Plus en détail

COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 25 mars 2015 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 17 mars 2015 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient présents

Plus en détail

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement

Zone d Aménagement Concerté et Lotissement ZAC et Lotissement - Version 1 - Juin 2012 Zone d Aménagement Concerté et Lotissement Définition générale : Il existe deux procédures différentes permettant de réaliser une opération d aménagement : la

Plus en détail

Le Conseil Municipal s est réuni le 18 octobre 2006 à 19 H 30, sous la présidence de Madame Solange BERLIER, Maire.

Le Conseil Municipal s est réuni le 18 octobre 2006 à 19 H 30, sous la présidence de Madame Solange BERLIER, Maire. REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL 18 octobre 2006 Le Conseil Municipal s est réuni le 18 octobre 2006 à 19 H 30, sous la présidence de Madame Solange BERLIER, Maire. Le Procès-Verbal de la précédente réunion

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX Entre les soussignés : La Ville de Noyon, représentée par son Maire en exercice, Monsieur Patrick DEGUISE, dûment habilité à cet effet par délibération du conseil

Plus en détail

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité.

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité. SEANCE du 31 JANVIER 2014 Nombre de membres : en exercice : 11 L an deux mille quatorze, présents : 10 le 31 janvier à 20 heures 30, votants : 10 le conseil municipal de la commune de LOUPIAC, dûment convoqué,

Plus en détail

Communauté de Communes du Canton d Etrépagny

Communauté de Communes du Canton d Etrépagny Communauté de Communes du Canton d Etrépagny COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU CANTON D ETREPAGNY 3 rue Maison de Vatimesnil 27150 ETREPAGNY Téléphone : 02.32.27.04.36 - Fax : 02.32.55.71.73 Mail : spanc.cccetrepagny@yahoo.fr

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal

Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal Département de Vaucluse Commune de Venasque Procès-verbal de la réunion du Conseil Municipal SEANCE DU VENDREDI 4 FEVRIER 2011 Nombre de membres : Afférents au Conseil Municipal 15 En exercice : 14 Qui

Plus en détail

COMPTE RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 25 février 2013

COMPTE RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 25 février 2013 COMPTE RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 25 février 2013 L an deux mille treize, le 25 février le Conseil Municipal de la commune de TAUPONT dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE

STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE STATUTS DE L'AGENCE DEPARTEMENTALE DE L ORNE CHAPITRE I - CREATION ET DISSOLUTION DE L'AGENCE - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : CREATION DE L AGENCE En application de l'article 32 de la loi n 82-213

Plus en détail

A été nommée secrétaire : Laurence DEBORD-RENE

A été nommée secrétaire : Laurence DEBORD-RENE COMMUNE DE PLAISANCE COMPTE RENDU Nombre de membres en exercice : 11 SEANCE ORDINAIRE DU 27 Août 2015 L an deux mil quinze, le vingt-sept août, à dix-huit heures trente, le conseil municipal de la commune

Plus en détail

Commune de SENAN Séance du 8 septembre 2014. Séance du lundi 8 septembre 2014. A 20 h 30, Monsieur Gérard CHAT, Maire, déclare la séance ouverte.

Commune de SENAN Séance du 8 septembre 2014. Séance du lundi 8 septembre 2014. A 20 h 30, Monsieur Gérard CHAT, Maire, déclare la séance ouverte. Séance du lundi 8 septembre 2014 Convocation du Conseil Municipal le 2 septembre 2014 (affichage ce même jour), à effet de délibérer sur l'ordre du jour suivant : - Redevances d occupation du domaine public

Plus en détail