Rapport de la 1 ère visite du pays

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de la 1 ère visite du pays"

Transcription

1 Page 1 sur 11 Protection a l enfance en urgence Suivi de situation et de l intervention Rapport de la 1 ère visite du pays 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, République Centrafricaine (RCA)

2 Page 2 sur 11 Table des matières 1. Contexte Projet Objectifs principaux de la visite pays: Réunions & activités Atelier de suivi de la situation et de l intervention de la protection de l enfance en urgence Les objectifs du suivi de la situation et de l intervention Plan d action Les résultats de la 1ère visite du pays Recommandations... 8 Annexe 1: Cadre systématique et composants de suivi de la situation du SCPE... 10

3 Page 3 sur Contexte 1.1 Projet Le projet Boîte à outils et guide de suivi de situation et de réponse de la protection de l'enfance en urgence est un projet de deux ans incluant cinq pays participants (Burkina Faso, Mali, RCA, RDC, et Sud Soudan). Financé par OFDA, il est dirigé par le Groupe de Travail global sur la Protection de l'enfance (GTPE) et sera mis en œuvre jusqu'en Mars Il a pour but de renforcer le cadre de suivi du GTPE (au niveau de l équipe de coordination du GTPE et de ses membres) et comporte deux volets: 1. Un soutien au niveau pays/terrain au GTPE en matière de suivi (monitoring) en urgence pendant deux ans pour ajuster, affiner et/ou établir un cadre de suivi systématique de la situation et de la réponse, et 2. Une boîte à outils et un guide sur le suivi de la situation et de la réponse de protection de l'enfance dans l'intervention humanitaire. Le GTPE recevra un soutien continu à distance et à travers deux visites pays, incluant des ateliers sur le suivi de la situation et de la réponse pendant la durée du projet. Le rapport de consultation 2014 des membres du GTPE et praticiens (niveau global et terrain) sur les Standards minimums pour la protection de l'enfance dans l'intervention humanitaire a abouti à 4 recommandations sur 5 directement liées au besoin et à la demande d'orientation concrète pour l établissement d'un cadre de suivi systématique (gestion du cycle de projet, mesure, collecte de données, rapportage) et pour le développement et l'utilisation d'indicateurs concrets et détaillés au niveau terrain. 1.2 Objectifs principaux de la visite pays: Objectifs principaux de la visite pays: 1. Avoir une compréhension commune: (a) Du contexte du pays, (b) des problématiques prioritaires de la protection de l'enfance en urgence, (c) des défis, lacunes et bonnes pratiques de la collecte de données et des mécanismes de rapportage. 2. Faire l état des lieux et identifier les mécanismes existants pour le suivi de la situation et de la réponse 3. Fournir un soutien technique au GTPE sur le suivi de la situation et de la réponse 4. Soutenir le GTPE pour ajuster, affiner et/ou établir un cadre de suivi systématique de la situation et de la réponse 5. Réfléchir à de possibles améliorations, si c'est pertinent, pour: (a) les activités de suivi (monitoring), (b) l'utilisation et la dissémination des outils de suivi, (c) le renforcement des capacités des organisations membres du GTPE en matière de collecte de donnes et rapportage, (d) les pratiques de la gestion des connaissances et du partage de l'information, (e) l'harmonisation et la coordination de la collecte de données et des mécanismes de suivi et de rapportage au niveau inter-cluster/ inter-agences.

4 Page 4 sur Organiser un atelier sur le suivi de la situation et de la réponse de protection de l'enfant en urgence pour les membres du SCPE 7. Soutenir le SCPE dans l élaboration d'un plan d'action adopté de façon commune. 8. Fournir au SCPE des recommandations sur la mise en œuvre et l amélioration du cadre et des pratiques de suivi 9. Donner un soutien d'ordre plus général pour le système de coordination du SCPE dans trois de ses fonctions essentielles: (a) Fonction 3: Planifier et développer une stratégie, pas seulement au sein du GTPE mais aussi en développant des plans sectoriels, objectifs et indicateurs qui répondent directement aux priorités stratégiques de la réponse et en appliquant et adhérant à des standards et directives communs. (b) Fonction 4: Contrôler et évaluer les performances en contrôlant et rapportant sur les activités et besoins, mesurant la performance par rapport à la stratégie du cluster/les résultats attendus et recommander des actions correctives si nécessaire. (c) Fonction 5: Construire la capacité des membres du GTPE, pas seulement pendant l'urgence mais aussi pour la préparation et l établissement de plans de contingence. 2. Réunions & activités Les entretiens avec les informateurs clés et les consultations ont été mené pour obtenir une vision globale du contexte du pays, des questions existantes de la protection de l enfance en urgence et les processus de suivi, collecte de donnée, partage d informations et des efforts de la coordination, des défis, des priorités concernant la programmation et de partenaire dans le contexte humanitaire. Un atelier sur le suivi de la situation et de l intervention en matière de protection de l enfance en urgence pour les membres des SCPE a été organisé. Lors de la première visite pays, (25 août - 6 septembre 2014), cet atelier a été organisé le 4 et 5 septembre 2014 à Bangui. Date nome & personnes présents réunion/ activité Judith Leveillee, Représentant Adjointe UNICEF RCA ; Charlotte Introduction et séance d information Helletzgruber, Coordinatrice SCPE Jean Lokenka, Chef de la section Protection de l Enfance, UNICEF RCA Introduction et séance d information de projet

5 Page 5 sur 11 Date nome & personnes présents réunion/ activité John, Chef de la Sécurité Séance d information RCA JEU, SAM, DIM, LUN, LUN, LUN, Jacques Eli Bernard, IMO Education & PE partagé Claire Della Faille, War Child, RCA Eva Saadallah, DRC RCA Elena Lavin, Chef de Projet EAFGA, COOPI Abbé Elysée Gudejande, Dongobada Thierry Hyppolite, Mandas Outche, Chargé de programme, CARITAS RCA Ozojiri Tatiana Viviane, Arsene Gassy, FAP, RCA Dr. Christian Itama, Coordinateur Cluster Santé, RCA Brice Kapayen, ESF, RCA Henri-Noel Tatangang, Plan International, RCA; Charlotte Helletzgruber; Représentante M&E, Plan International Desire Mohindo, UNICEF RCA MRM Florian Monnerie, Co-lead Cluster Protection Charlotte Helletzgruber Représentant du Gouvernement RCA, Ministère des Affaires Sociales; Charlotte Helletzgruber; Nicoletta Antonini Membres sous-cluster & équipe coordinatrice Henri-Noel Tatangang, Plan International Réunion sur les activités de la gestion d informations en RCA, système de suivi de l intervention, travail avec les partenaires système de suivi de la situation/ système de surveillance du Cluster Santé et synergies possibles et parage d information dans les efforts de la collecte de donnée Appui à la proposition de projet pour le CHF sur les indicateurs et le cadre de résultats Réunion sur la matrix de suivi de la situation sur le système national de la collecte de donnée et les pratiques de suivi et fréquence Réunion Sous-cluster: présentation sur le projet de la boîte à outils et le guide de suivi, concepts de suivi, outils de la gestion d informations du GTPE global, sur l atelier y compris le système de suivi de Plan International

6 Page 6 sur 11 Date nome & personnes présents réunion/ activité MAR, MAR, MAR, MAR, JEU, Maeve Odonnell, OIM; Charlotte Helletzgruber OCHA y compris DTM matrix; checklist pour le travail avec les enfants non accompagnés et enfants séparés de leurs familles, autres activités et systèmes de l OIM Réunion inter cluster sur le PRS OCHA, Jacques Elie Bernard Réunion inter cluster avec les IMO OCHA IMO, Bavo Christiaens; Jacques Elie Bernard, PE IMO Julie Bodin, Save the Children; Nicoletta Antonini Paul Cornu, RRM; Nicoletta Antonini L équipe coordinatrice SCPE (Charlotte, Nicoletta, Jacques) Goril Tomren, Coordinatrice Cluster Education Membres du SCPE & l équipe coordinatrice SCPE (Charlotte, Nicoletta, Sarah, Jacques) Membres du SCPE & l équipe coordinatrice SCPE (Charlotte, Nicoletta, Sarah, Jacques) L équipe coordinatrice SCPE (Charlotte, Nicoletta, Jacques) y compris le système de suivi de projet de Save the Children y compris mécanisme RRM et comment intégrer des questions de PE Réunion sur l atelier Atelier de suivi de situation et de l intervention Atelier de suivi de situation et de l intervention Réunion de débriefing de 2 semaines et le rapport de la 1ère visite du pays analyse, force, défis, prochaines étapes 3. Atelier de suivi de la situation et de l intervention de la protection de l enfance en urgence Les objectifs principaux de cet atelier étaient de: 1. Construire une compréhension commune du suivi de la situation et de l intervention en matière de protection de l enfance en urgence (concepts, méthodes, outils); 2. Comprendre la situation actuelle du suivi de la protection de l enfance en urgence, les lacunes, défis et bonnes pratiques en RCA; 3. Approfondir la connaissance sur autres mécanismes de suivi (cluster protection, VBG, UNICEF MRM, RRM, etc.) 4. Consulter les membres du SCPE au sujet du développement d un outil global sur le suivi de la protection de l enfance.

7 Page 7 sur 11 Pour plus de détails voir le rapport de l atelier. 3.1 Les objectifs du suivi de la situation et de l intervention A travers un système d élaboration de consensus, les participants ont abouti à des objectifs spécifiques pour le suivi de la situation et de l intervention. Ces objectifs seront présentés en plénière de réunion du SCPE pour avoir l adhésion de plus d organisations. Suivi de Situation: 1. Promouvoir une approche participative des réseaux communautaires. 2. Renforcer la coordination entre les acteurs PE pour un meilleur suivi conjoint des situations. 3. Avoir un format standard et clair de collecte et de rapportage et former le personnel des organisations. Suivi de l intervention: 1. Développer un cadre de solidarité entre partenaires de terrain pour améliorer l acheminement d information (de base à base d une même ONG). 2. Favoriser la mobilisation des ressources financières pour améliorer le système de communication (rapportage, internet, informatique, NTIC). 3. Renforcer les capacités des organisations en technique de collecte, d analyse des données et de rapportage. 4. Avoir un format standard et clair de collecte des données et rapportage. 3.2 Plan d action 1. PLAN D ACTION POUR LE SUIVI DE SITUATION Objectifs/ Point d action Responsables Durée / Deadline 1. Promouvoir une approche participative des réseaux Save the children, FRAD, A déterminer communautaires ESF, DRC, AFEB 2. Renforcer la coordination entre les acteurs PE pour un World Vision, JUPEDEC, Fin 2014 meilleur suivi conjoint des situations FRAD, SCPE coordination 3. Avoir un format standard et clair de collecte et de rapportage et former le personnel des organisations SCPE coordination, FAP, UNICEF, ACAPE, Save the Children Fin PLAN D ACTION POUR LE SUIVI D INTERVENTION Objectifs/ Point d action Responsables Durée / Deadline 1. Développer un cadre de solidarité entre partenaires de terrain pour améliorer l acheminement d information (de base à base d une même ONG) SCPE coordination, FRAD, REMOD, DRC Mars Favoriser la mobilisation des ressources financières pour améliorer le système de communication (rapportage, internet, informatique, NTIC) 3. Renforcer les capacités des organisations en technique de collecte, d analyse des données et de rapportage 4. Avoir un format standard et clair de collecte des données et rapportage SCPE coordination, FRAD, ARND, UNICEF, AFEB Save the Children, UNICEF, SCPE coordination SCPE coordination, Save the Children, UNICEF, AFPE, ACAPE Mars 2015 Juillet 2015 Janvier 2015

8 Page 8 de Les résultats de la 1ère visite du pays 1. Consultations avec une variété de parties concernées du Sous-cluster de la Protection de l Enfance (SCPE) et autres agences des NU, organisations internationales et locales et autres clusters a ouvert nouvelles opportunités, perspectives, l espace d échange intersectoriel et la base pour ultérieures conversations, nouvelle initiatives, une collaboration continue et une transparence du flux d informations. 2. L atelier de suivi de la situation et de l intervention pour la protection de l enfance en urgence a été organisé et un rapport avec les annexes diffusé aux membres du SCPE. 3. Le mécanisme de surveillance et de communication de l information (MRM) géré par UNICEF est mis en place et la volonté de coopéré avec l information partageable au cadre systématique de suivi du SCPE s est exprimée de part du responsable. 4. Le Cluster Protection a exprimé son appui à la gestion d informations et l harmonisation du nouveau cadre de suivi du SCPE et de partager les informations sur le nouveau système de suivi et rapportage du Cluster Protection pour harmoniser les deux systèmes. 5. Le Cluster Santé été d accord de partagé les données de son système de suivi/ surveillance hebdomadaire. Le coordinateur proposé que le SCPE pourrait donner l appui au développement d une fiche concernant le suivi de la santé mentale. 6. L Organisation International pour les Migration (OIM) a exprimé sa coopération continue avec le partage d information sur les cas des enfants non accompagnés et enfants séparés de leurs familles (à travers les formulaires d enregistrement) et autres information pertinent au domaine de la protection de l enfance. 7. Reconnaissant de l importance et pertinence du personnel spécifique dans la protection de l enfance dévoué au suivi et évaluation Save the Children a décidé de faire le plaidoyer pour un poste additionnel de suivi et l évaluation pour le domaine de la protection de l enfance qui pourrait dévoué un certain pourcentage a l appui d équipe de la coordination et au IMO en matière du suivi de situation et de l intervention. 8. Le mécanisme RRM a accepté d introduire des questions concernant la protection de l enfance dans les questionnaires de RRM. 5. Recommandations I. Suivi du projet et suivi de processus 1. Etablir un comité de revue et conseil avec quelques membres clés du SCPE qui peuvent prendre le lead dans le processus du suivi (monitoring & follow-up) pour le plan d action et de plus en général qui regarde a la fonctionne de suivi du SCPE. 2. S Engager et participer dans un forum du partage des expériences, défis et bonne pratiques en matière de suivi de la situation et de l intervention avec les autre pays membres de ce projet pour faciliter l apprentissage et créer un espace et communauté dynamique pour les deux ans de la duree du projet. II. Collecte des données pour le suivi de l intervention 1. Consolider le rapport hebdomadaire et le log frame (Word et Excel) et utiliser seulement la matrice 5 W Rapport de la 1 ère visite du pays, 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, RCA Fiamma Rupp, Monitoring & KM Officer, Global CPWG

9 Page 9 de Produire l analyse du tableau a bord de façon régulière et la disséminer. 3. Pour le travail dans le mécanisme du RRM développer une fiche qui guide le travail de RRM sur les thèmes de la protection de l enfance et avoir une session de conscientisation et préparation tant sur les principes de la protection de l enfance en urgence (qui font partie des CPMS) que dans le cadre de la réalisation d enquêtes et suivi. 4. Travaillant avec le mécanisme de RRM ça serait pertinent que l équipe de la coordination de la protection de l enfance fasse partie de la communauté de pilotage. 5. Pour l intégration des questions sur la protection de l enfance dans le questionnaire du RRM sélectionner quelques-uns des questions plus pertinentes. 6. Renforcer les capacités des membres du SCPE en matière du CPMS et concepts de la protection de l enfance qui sont à la base du et une précondition pour le suivi cohérent et une collecte des données systématique. III. Analyse des tendances 1. Usage de différentes analyses du tableau a bord pour produire une analyse consolidé des tendances (pour le suivi de la situation et d intervention). IV. Communication et dissémination des produits d information 1. Partage de la version en pdf et les livres des standards minimums pour la protection de l enfance dans l intervention humanitaire (CPMS) 2. Partage de l analyse de tableau à bord avec les membres du SCPE régulièrement et la télécharger. 3. Partager les outils de suivi et les guides qui existent déjà et les documents qui seront élaboré selon le plan d action de suivi. 4. Créer un document concis de gestion de connaissance avec qui l équipe du SCPE peut partager les liens des documents de suivi et outils avec un système de gestion de connaissance (comme dropbox) régulièrement avec les membres du SCPE et qui peut être actualisé facilement. V. Renforcement de capacités sur les outils (suivi de l intervention) 1. Organiser un atelier de renforcement sur la matrice 5W. 2. Organiser des séances individuelles avec 1-2 organisations ensembles chaque semaine après la réunion du SCPE pour expliquer la matrice 5W et la collecte de données régulière. 3. Réviser la matrice 5W avec l IMO du GTPE (CPWG) global de Genève. VI. Favoriser le partage continu des informations et renforcer les capacités de suivi 1. Faire le plaidoyer pour le poste d un IMO de 100% dévoué à l équipe de coordination de la protection de l enfance. 2. Etant une structure complexe de coordination avec un équipe de trois organisations, continuer de favoriser le partage continu des informations tant sur les plans internes et externes. 3. Si le poste du personnel de suivi et évaluation de la protection de l enfance de Save the Children est créé avoir formellement dans les termes de référence le pourcentage d appui à l équipe de la coordination et l IMO. Rapport de la 1 ère visite du pays, 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, RCA Fiamma Rupp, Monitoring & KM Officer, Global CPWG

10 Page 10 de 11 Annexe 1: Cadre systématique et composants de suivi de la situation du SCPE Systèmes de la collecte des données existants dont le cadre systématique de la protection de l enfance peut extrait des informations : Rapport de la 1 ère visite du pays, 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, RCA Fiamma Rupp, Monitoring & KM Officer, Global CPWG

11 Page 11 de 11 Cadre de suivi de la situation pour la protection de l enfance: Rapport de la 1 ère visite du pays, 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, RCA Fiamma Rupp, Monitoring & KM Officer, Global CPWG

Rapport de la première visite pays

Rapport de la première visite pays Page 1 sur 10 La protection de l enfance en urgence Suivi de la situation & de la réponse Rapport de la première visite pays 14-31 Octobre, 2014, Bamako, Mali Page 2 sur 10 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 Analyse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé)

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015

Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015 Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015 Ordre du jour : Revue de l ordre du jour et des points d action de la dernière réunion - dont Attaques contre les écoles (MENET, Cluster) Bref compte-rendu

Plus en détail

humanitaire, le GTPE est un domaine de responsabilité du Cluster de protection global.

humanitaire, le GTPE est un domaine de responsabilité du Cluster de protection global. Le Groupe de travail sur la protection de l enfance (GTPE) est le forum à l échelle mondiale chargé de la coordination des actions concernant la protection de l enfance dans les situations de crise humanitaire.

Plus en détail

La Réforme Humanitaire

La Réforme Humanitaire La Réforme Humanitaire Edifier un système de réponse humanitaire plus efficace et prévisible é Lancée en 2005 par le Coordonnateur des Secours d Urgence ERC, USG Affaires Humanitaires. La réforme cherche

Plus en détail

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014 Introduction Ce document est établi suivant la méthodologie du Cadre de Gestion des Risques (Risk Management Framework) proposé

Plus en détail

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL Atelier de planification opérationnelle du Projet COMIFAC-FAO relatif aux «systèmes de surveillance et de MNV nationaux avec une approche régionale pour les pays du Bassin du Congo» Libreville 14 & 15

Plus en détail

Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA

Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA 1. Introduction Rapport final - Décembre 2014 Le suivi de la performance du cluster (Cluster Performance Monitoring) est un processus qui

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS Des recommandations détaillées sur l approche de responsabilité sectorielle

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS Titre: Gestionnaire de projet Type de contrat: SSA Période de la consultation: 8 mois (Février Septembre 2014) Niveau proposé: NOC Section:

Plus en détail

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization)

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization) DIREZIONE GENERALE PER LA COOPERAZIONE ALLO SVILUPPO Ufficio IV Cadre Pays Stream 2013-2015 BURKINA FASO 1. Contexte et finalités de la présence de la coopération italienne Le Burkina Faso est l'un des

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Rapport de l Atelier conjoint UNHCR /UNICEF sur la protection des enfants affectés par la crise au Mali + 3

Rapport de l Atelier conjoint UNHCR /UNICEF sur la protection des enfants affectés par la crise au Mali + 3 Rapport de l Atelier conjoint UNHCR /UNICEF sur la protection des enfants affectés par la crise au Mali + 3 Lieu : UNICEF Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest & du Centre, Dakar 24, 25-26 Avril 2013

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4)

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale

Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale Jean-Charles Dupin UN Coordinator / Focal point on the LRA Security Institutions Unit / BINUCA L évolution du contexte

Plus en détail

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Agenda : réunion 14 janvier 2014 1. Présentation des participants et validation de l agenda 2. Suivi des points d action de la réunion

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

resultats EVALUATION PLANIFICATION FAMILIALE Plan stratégique national à vision multisectorielle Elaborée en Octobre 2014 Les 6 Sous-Objectifs

resultats EVALUATION PLANIFICATION FAMILIALE Plan stratégique national à vision multisectorielle Elaborée en Octobre 2014 Les 6 Sous-Objectifs EVALUATION EVALUATION DU PLAN DU PLAN DES DES RESULTATS 2014 POUR LA LA MISE MISE EN EN OEUVRE OEUVRE DU PNSPF DU PNSPF 2014-2020 2014-2020 Elaborée en Octobre 2014 Design by Grace NZOLO REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013 Le Mercredi 10 Juillet 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 13 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Mme Anne

Plus en détail

Présente au SCHEMA DIRECTEUR TIC. aux PLANS OPERATIONNELS. Démarche et mise en œuvre. Présentation

Présente au SCHEMA DIRECTEUR TIC. aux PLANS OPERATIONNELS. Démarche et mise en œuvre. Présentation Présente au du SCHEMA DIRECTEUR TIC aux Forum NTIC 2005 PLANS OPERATIONNELS Démarche et mise en œuvre Daniel MEMBRIVES Présentation Cabinet d étude spécialisé dans les interventions autour des Technologies

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain

Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain Michael Dickmann Emma Parry Ben Emmens Christine Williamson Septembre 2010 People In Aid Cranfield University, School of Management

Plus en détail

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 APERP Plus d emplois pour moins de pauvreté Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 Editorial Bien connu des acteurs de l emploi des pays

Plus en détail

Dr Philippe IBITOWA DIGEST

Dr Philippe IBITOWA DIGEST Dr Philippe IBITOWA Consultant en Communication Enseignant-Chercheur à l UFR Information-Communication et Art (Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody/Abidjan-Côte d Ivoire) Ivoirien 43 ans Célibataire

Plus en détail

Cluster Coordination : Note d orientation sur la coordination sectorielle pour les bureaux de UNICEF dans les pays

Cluster Coordination : Note d orientation sur la coordination sectorielle pour les bureaux de UNICEF dans les pays Cluster Coordination : Note d orientation sur la coordination sectorielle pour les bureaux de UNICEF dans les pays Cluster Coordination : Note d orientation sur la coordination sectorielle pour les bureaux

Plus en détail

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de :

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Titre: Allaitement maternel Responsable: Direction de la famille et de la santé mentale Approbation(s): Conseil d administration Initiale: 2002-02-20 Révision:

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE

RAPPORT DE RÉUNION PHOTO DE GROUPE RAPPORT DE RÉUNION Réunion des Organes et Institutions Spécialisées de la CEMAC consacrée à l élaboration des fiches-projets, cadres logiques et stratégies de promotion du Programme Économique Régional

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force)

FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force) FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force) Une plateforme logistique au service de la communauté humanitaire Notre but: vous assister face aux défis logistiques en RDC Introduction

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL N 20 le 09 mai 2012 SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL L e Ministre de la Santé SEM Ba

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME DE LEVÉE DE FONDS EN LIGNE DU FSCD

GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME DE LEVÉE DE FONDS EN LIGNE DU FSCD GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME DE LEVÉE DE FONDS EN LIGNE DU FSCD Préparé par : Fonds de Soutien au Changement Démocratique (FSCD) Date de Publication: Le 20 décembre 2011 PO Box 967, Station B, Ottawa,

Plus en détail

LES UCS AU COEUR DE LA RÉFORME DU SYSTÈME DE SANTÉ

LES UCS AU COEUR DE LA RÉFORME DU SYSTÈME DE SANTÉ LES UCS AU COEUR DE LA RÉFORME DU SYSTÈME DE SANTÉ POURQUOI UNE RÉFORME? Améliorer l État de santé de la population Plus d Équité, Une meilleure couverture, Et La maîtrise des coûts! THÈMES PRIORITAIRES

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >>

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >> Access MD Online Vue d ensemble Access MD Online fournit aux organisations un accès en temps réel à leurs programmes de carte commerciale au sein d un environnement sécurisé, n importe où et n importe

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Troisième Consultation régionale pour la gestion des catastrophes en Afrique Centrale. Libreville, du 21au 22 Octobre 2013

Troisième Consultation régionale pour la gestion des catastrophes en Afrique Centrale. Libreville, du 21au 22 Octobre 2013 CEEAC : Communauté Economique des Etats de l Afrique centrale CEEAC : Communidad Economica de los Estados del Africa Central CEEAC : Communidade Economica dos estados da Africa Central ECCAS : Economic

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 06 MARS 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 06 MARS 2013 Le mercredi 06 Mars 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 5 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Dr Cissé, Chargé

Plus en détail

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014 NMAM 11.10 Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Gestion de l information et rédaction de rapports en Mauritanie Coordinateur Programme National de Déminage Humanitaire

Plus en détail

Accès Client IndemniPro

Accès Client IndemniPro Accès Client IndemniPro SCM Services d assurances Nous sommes heureux de fournir les instructions étape par étape suivantes pour simplifier le processus d accès à vos données par le biais du système Accès

Plus en détail

Boîte à outils pour une évaluation conjointe des besoins d éducation

Boîte à outils pour une évaluation conjointe des besoins d éducation Boîte à outils pour une évaluation conjointe des besoins d éducation 1 Remerciements La première version de la Boîte à outils pour une évaluation conjointe des besoins d éducation a été réalisée par les

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires»

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires» COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL «Transferts Monétaires» Date : 2 Mai 2013 Lieu : Bureau ONG ASB / quartier Camping Participants : ACF Espagne - ACTED - ASB - CaLP -CFS (Cellule

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF A l initiative du Secrétaire général parlementaire, M. Pascal Terrasse et sur proposition du, au terme d une consultation ayant associé

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT Titre: Consultance pour l élaboration d un système d information informatisé : système de suivi, de mesure et d évaluation des données sur

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020

Séminaire sur la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Les opportunités 2014/2020 des programmes INTERREG pour les acteurs du Nord Pas de Calais Les 1ères rencontres de la Coopération Territoriale Européenne 2014/2020 Séminaire sur la Coopération Territoriale

Plus en détail

VIVA RIO HAITI (SPGEI) Système de production, de gestion et de suivi d évaluation des informations PREPARE ET PROPOSE PAR :

VIVA RIO HAITI (SPGEI) Système de production, de gestion et de suivi d évaluation des informations PREPARE ET PROPOSE PAR : VIVA RIO HAITI (SPGEI) Système de production, de gestion et de suivi d évaluation des informations TITRE DU PROJET : Système d Information PREPARE ET PROPOSE PAR : Marcelin Paul Feguns, Ing Sergo Louis

Plus en détail

Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences

Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences Conduite du Changement Maîtriser le changement et ses conséquences Michel Viala MV Consulting Dave Cutler Synoptique Changement Changement de type 2 : - Structure - Organisation - Process - Culture - Accompagnement

Plus en détail

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV)

Opération P126744. DONS H7410-HA et TF011396 RECRUTEMENT DE L OPERATEUR DU FOND DE COFINANCEMENT DE SERVICES DE VULGARISATION AGRICOLE (OFSV) REPUBLIQUE D HAITI MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DEVELOPPEMENT RURAL (MARNDR) PROJET DE RENFORCEMENT DES Services Publiques Agricoles II (RESEPAG II) Opération P126744 DONS

Plus en détail

Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011

Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011 Retour/Réinstallation des Déplacés Procédures Standard pour la Mise à Jour du Registre de Déplacement Juin 2011 CONTEXTE L enregistrement des personnes déplacées internement et affectées par le séisme

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture & SAWAP Programme Sahel et Afrique de BRICKS SAWAP BRICKS Synthèse des travaux SAWAP 1 12 3 La conférence du Programme Sahel et Afrique de l Ouest en appui à la Grande muraille verte (SAWAP) et le lancement

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

1. Administration et exécution des opérations financières du programme

1. Administration et exécution des opérations financières du programme UNITED NATIONS ENTITY FOR GENDER EQUALITY AND THE EMPOWERMENT OF WOMEN DESCRIPTION DE POSTE I. Information sur le poste Titre du poste: Assistant(e) aux Opérations Type de Contrat : Contrat de Service

Plus en détail

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 DECLARATION Nous, femmes parlementaires de Côte d Ivoire, Conscientes de notre rôle de représentantes des femmes et des hommes ivoiriens,

Plus en détail

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Un lien réel de solidarité et une véritable opportunité d améliorer la vie collective Premier de cordée Mesdames, Messieurs les Dirigeants d Entreprises,

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN

------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN Organisation de l Aviation Civile Internationale, Bureau Afrique Occidentale et Centrale ------------------------------------ PLAN D'ACTIONS DE L OACI POUR LA RÉPUBLIQUE DU BENIN 1 Historique 1.1 Dans

Plus en détail

RENFORCER LES SYSTÈMES NATIONAUX DE PROTECTION DE L ENFANT DANS LES CONTEXTES D URGENCE PAR DES MÉCANISMES COMMUNAUTAIRES DOCUMENT DE DISCUSSION

RENFORCER LES SYSTÈMES NATIONAUX DE PROTECTION DE L ENFANT DANS LES CONTEXTES D URGENCE PAR DES MÉCANISMES COMMUNAUTAIRES DOCUMENT DE DISCUSSION RENFORCER LES SYSTÈMES NATIONAUX DE PROTECTION DE L ENFANT DANS LES CONTEXTES D URGENCE PAR DES MÉCANISMES COMMUNAUTAIRES DOCUMENT DE DISCUSSION RENFORCER LES SYSTÈMES NATIONAUX DE PROTECTION DE L ENFANT

Plus en détail

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA)

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 251 11 5517700 Fax: 251 11 5 517844 website: www.africa-union.org DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA

Plus en détail

LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE

LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE LES EFFETS DE LA DYNAMIQUE DE PARTAGE D EXPERIENCE AU SEIN D ATD QUART MONDE genevieve.tardieu@atd-quartmonde.org www.atd-quartmonde.fr Introduction ATD Quart Monde ONG internationale dédiée à la lutte

Plus en détail

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT»

THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES DANS LES PLANS NATIONAUX ET RÉGIONAUX DE DÉVELOPPEMENT» ATELIER UNION AFRICAINE / COMMUNAUTÉS ECONOMIQUE RÉGIONALES SUR LE COMMERCE DES SERVICES EN COLLABORATION AVEC JEICP ET LA BAD 29-30 MARS 2012, LUSAKA (ZAMBIE) THÈME: «INTÉGRATION DU COMMERCE DES SERVICES

Plus en détail

Petit guide des évaluations rapides conjointes des besoins en matière d éducation. Le Cluster Éducation. mondial

Petit guide des évaluations rapides conjointes des besoins en matière d éducation. Le Cluster Éducation. mondial Petit guide des évaluations rapides conjointes des besoins en matière d éducation Le Cluster Éducation mondial Petit guide des évaluations rapides conjointes des besoins en matière d éducation Le Cluster

Plus en détail

Intitulé de la formation

Intitulé de la formation Intitulé de la formation La fonction managériale dans les structures du spectacle vivant : parcours de formation comprenant 4 modules. Module 1 Construire et porter une vision de structure : y faire adhérer

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

Trousse d évaluation rapide en matière de protection de l enfant

Trousse d évaluation rapide en matière de protection de l enfant Trousse d évaluation rapide en matière de protection de l enfant Groupe sectoriel mondial sur la protection, Groupe de travail sur la protection de l enfant, décembre 2012 Comment comprendre les symboles

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES LE CONSTAT 1,5 milliards de personnes vivent dans des États fragiles ou en conflit. Environ 70 % des États fragiles ont été affectés par un conflit

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

régime d assurance collective

régime d assurance collective régime d assurance collective L heure d adhérer Ma ligne de vie Ma ligne de santé Ma ligne de protection de revenu 2 Bonjour, je suis Fiche Adhésion, la toute dernière de la série des fiches. Ma mission

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010

Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010 1 Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010 Objectif global : Le Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé contribue effectivement à la mise en place

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

3. Actions de suivi sur Mozayik/Canaan (DSRSG/RC/HC)

3. Actions de suivi sur Mozayik/Canaan (DSRSG/RC/HC) Equipe Humanitaire du Pays (HCT) Bureau d OCHA, 22 janvier 2014 1. Mot d'introduction du DSRSG/RC/HC - Le DSRSG/RC/HC a informé qu une équipe de New York effectue actuellement une visite en Haïti pour

Plus en détail

Termes de Références Évaluation finale BETTER TOGETHER : ENSEMBLE C EST MIEUX

Termes de Références Évaluation finale BETTER TOGETHER : ENSEMBLE C EST MIEUX 1. Contexte Termes de Références Évaluation finale BETTER TOGETHER : ENSEMBLE C EST MIEUX À propos de Search for Common Ground SFCG est une organisation internationale à but non lucratif créée en 1982

Plus en détail

REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010

REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010 REPORT RBM/EXD/2010/REP. 15 JUL 2010 Official document General distribution Français REUNION DE COORDINATION DU CARN RBM YAOUNDE, 13-15 JUILLET 2010 RAPPORT Le groupe de coordination du réseau Faire Reculer

Plus en détail

DES SUPERVISEURS DES SERVICES A BASE COMMUNAUTAIRE (AC/SBC) EN GESTION DES INFORMATIONS DE LA PLANIFICATION FAMILIALE ET DE LA SANTE MATERNELLE

DES SUPERVISEURS DES SERVICES A BASE COMMUNAUTAIRE (AC/SBC) EN GESTION DES INFORMATIONS DE LA PLANIFICATION FAMILIALE ET DE LA SANTE MATERNELLE MSHP MODULE D ORIENTATION DES SUPERVISEURS DES SERVICES A BASE COMMUNAUTAIRE (AC/SBC) EN GESTION DES INFORMATIONS DE LA PLANIFICATION FAMILIALE ET DE LA SANTE MATERNELLE Réalisé en mai 2012 avec l appui

Plus en détail

BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS

BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS UNITED NATIONS NATIONS UNIES BUREAU DE L ENVOYÉ SPÉCIAL DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL POUR LA RÉGION DES GRANDS LACS Plate-forme des femmes pour l Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération Objet

Plus en détail

ACTIVITÉS À FINANCER À L'AIDE DE CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES SELON LA STRUCTURE FUTURE (suivant Annexe II à la Résolution 10.1)

ACTIVITÉS À FINANCER À L'AIDE DE CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES SELON LA STRUCTURE FUTURE (suivant Annexe II à la Résolution 10.1) ACTIVITÉS À FINANCER À L'AIDE DE CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES SELON LA STRUCTURE FUTURE (suivant Annexe II à la Résolution 10.1) Campagne de publicité - Activité 2.2: Encourager davantage d'ong et le secteur

Plus en détail

Préparation d un Plan de mesures d urgence

Préparation d un Plan de mesures d urgence Préparation d un Plan de mesures d urgence Guide Pour les organismes humanitaires et communautaires Élaboré par: Regroupement des organismes humanitaires et communautaires pour les mesures d urgence à

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

6-8 Mai 2014, Dakar, Sénégal

6-8 Mai 2014, Dakar, Sénégal Atelier régional HHA pour le renforcement des capacités de la société civile, des parlementaires et des media dans l analyse des budgets et le plaidoyer pour la santé de la mère et de l enfant 6-8 Mai

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités.

C est un outil important pour : - mener une politique de communication cohérente, - et fixer des priorités. Élaborer un plan de communication stratégique pour une organisation publique - Guide pour les communicateurs fédéraux - COMM Collection - N 19 Bruxelles, juin 2010 Cette démarche suppose une analyse approfondie

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail