Rapport de la 1 ère visite du pays

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de la 1 ère visite du pays"

Transcription

1 Page 1 sur 11 Protection a l enfance en urgence Suivi de situation et de l intervention Rapport de la 1 ère visite du pays 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, République Centrafricaine (RCA)

2 Page 2 sur 11 Table des matières 1. Contexte Projet Objectifs principaux de la visite pays: Réunions & activités Atelier de suivi de la situation et de l intervention de la protection de l enfance en urgence Les objectifs du suivi de la situation et de l intervention Plan d action Les résultats de la 1ère visite du pays Recommandations... 8 Annexe 1: Cadre systématique et composants de suivi de la situation du SCPE... 10

3 Page 3 sur Contexte 1.1 Projet Le projet Boîte à outils et guide de suivi de situation et de réponse de la protection de l'enfance en urgence est un projet de deux ans incluant cinq pays participants (Burkina Faso, Mali, RCA, RDC, et Sud Soudan). Financé par OFDA, il est dirigé par le Groupe de Travail global sur la Protection de l'enfance (GTPE) et sera mis en œuvre jusqu'en Mars Il a pour but de renforcer le cadre de suivi du GTPE (au niveau de l équipe de coordination du GTPE et de ses membres) et comporte deux volets: 1. Un soutien au niveau pays/terrain au GTPE en matière de suivi (monitoring) en urgence pendant deux ans pour ajuster, affiner et/ou établir un cadre de suivi systématique de la situation et de la réponse, et 2. Une boîte à outils et un guide sur le suivi de la situation et de la réponse de protection de l'enfance dans l'intervention humanitaire. Le GTPE recevra un soutien continu à distance et à travers deux visites pays, incluant des ateliers sur le suivi de la situation et de la réponse pendant la durée du projet. Le rapport de consultation 2014 des membres du GTPE et praticiens (niveau global et terrain) sur les Standards minimums pour la protection de l'enfance dans l'intervention humanitaire a abouti à 4 recommandations sur 5 directement liées au besoin et à la demande d'orientation concrète pour l établissement d'un cadre de suivi systématique (gestion du cycle de projet, mesure, collecte de données, rapportage) et pour le développement et l'utilisation d'indicateurs concrets et détaillés au niveau terrain. 1.2 Objectifs principaux de la visite pays: Objectifs principaux de la visite pays: 1. Avoir une compréhension commune: (a) Du contexte du pays, (b) des problématiques prioritaires de la protection de l'enfance en urgence, (c) des défis, lacunes et bonnes pratiques de la collecte de données et des mécanismes de rapportage. 2. Faire l état des lieux et identifier les mécanismes existants pour le suivi de la situation et de la réponse 3. Fournir un soutien technique au GTPE sur le suivi de la situation et de la réponse 4. Soutenir le GTPE pour ajuster, affiner et/ou établir un cadre de suivi systématique de la situation et de la réponse 5. Réfléchir à de possibles améliorations, si c'est pertinent, pour: (a) les activités de suivi (monitoring), (b) l'utilisation et la dissémination des outils de suivi, (c) le renforcement des capacités des organisations membres du GTPE en matière de collecte de donnes et rapportage, (d) les pratiques de la gestion des connaissances et du partage de l'information, (e) l'harmonisation et la coordination de la collecte de données et des mécanismes de suivi et de rapportage au niveau inter-cluster/ inter-agences.

4 Page 4 sur Organiser un atelier sur le suivi de la situation et de la réponse de protection de l'enfant en urgence pour les membres du SCPE 7. Soutenir le SCPE dans l élaboration d'un plan d'action adopté de façon commune. 8. Fournir au SCPE des recommandations sur la mise en œuvre et l amélioration du cadre et des pratiques de suivi 9. Donner un soutien d'ordre plus général pour le système de coordination du SCPE dans trois de ses fonctions essentielles: (a) Fonction 3: Planifier et développer une stratégie, pas seulement au sein du GTPE mais aussi en développant des plans sectoriels, objectifs et indicateurs qui répondent directement aux priorités stratégiques de la réponse et en appliquant et adhérant à des standards et directives communs. (b) Fonction 4: Contrôler et évaluer les performances en contrôlant et rapportant sur les activités et besoins, mesurant la performance par rapport à la stratégie du cluster/les résultats attendus et recommander des actions correctives si nécessaire. (c) Fonction 5: Construire la capacité des membres du GTPE, pas seulement pendant l'urgence mais aussi pour la préparation et l établissement de plans de contingence. 2. Réunions & activités Les entretiens avec les informateurs clés et les consultations ont été mené pour obtenir une vision globale du contexte du pays, des questions existantes de la protection de l enfance en urgence et les processus de suivi, collecte de donnée, partage d informations et des efforts de la coordination, des défis, des priorités concernant la programmation et de partenaire dans le contexte humanitaire. Un atelier sur le suivi de la situation et de l intervention en matière de protection de l enfance en urgence pour les membres des SCPE a été organisé. Lors de la première visite pays, (25 août - 6 septembre 2014), cet atelier a été organisé le 4 et 5 septembre 2014 à Bangui. Date nome & personnes présents réunion/ activité Judith Leveillee, Représentant Adjointe UNICEF RCA ; Charlotte Introduction et séance d information Helletzgruber, Coordinatrice SCPE Jean Lokenka, Chef de la section Protection de l Enfance, UNICEF RCA Introduction et séance d information de projet

5 Page 5 sur 11 Date nome & personnes présents réunion/ activité John, Chef de la Sécurité Séance d information RCA JEU, SAM, DIM, LUN, LUN, LUN, Jacques Eli Bernard, IMO Education & PE partagé Claire Della Faille, War Child, RCA Eva Saadallah, DRC RCA Elena Lavin, Chef de Projet EAFGA, COOPI Abbé Elysée Gudejande, Dongobada Thierry Hyppolite, Mandas Outche, Chargé de programme, CARITAS RCA Ozojiri Tatiana Viviane, Arsene Gassy, FAP, RCA Dr. Christian Itama, Coordinateur Cluster Santé, RCA Brice Kapayen, ESF, RCA Henri-Noel Tatangang, Plan International, RCA; Charlotte Helletzgruber; Représentante M&E, Plan International Desire Mohindo, UNICEF RCA MRM Florian Monnerie, Co-lead Cluster Protection Charlotte Helletzgruber Représentant du Gouvernement RCA, Ministère des Affaires Sociales; Charlotte Helletzgruber; Nicoletta Antonini Membres sous-cluster & équipe coordinatrice Henri-Noel Tatangang, Plan International Réunion sur les activités de la gestion d informations en RCA, système de suivi de l intervention, travail avec les partenaires système de suivi de la situation/ système de surveillance du Cluster Santé et synergies possibles et parage d information dans les efforts de la collecte de donnée Appui à la proposition de projet pour le CHF sur les indicateurs et le cadre de résultats Réunion sur la matrix de suivi de la situation sur le système national de la collecte de donnée et les pratiques de suivi et fréquence Réunion Sous-cluster: présentation sur le projet de la boîte à outils et le guide de suivi, concepts de suivi, outils de la gestion d informations du GTPE global, sur l atelier y compris le système de suivi de Plan International

6 Page 6 sur 11 Date nome & personnes présents réunion/ activité MAR, MAR, MAR, MAR, JEU, Maeve Odonnell, OIM; Charlotte Helletzgruber OCHA y compris DTM matrix; checklist pour le travail avec les enfants non accompagnés et enfants séparés de leurs familles, autres activités et systèmes de l OIM Réunion inter cluster sur le PRS OCHA, Jacques Elie Bernard Réunion inter cluster avec les IMO OCHA IMO, Bavo Christiaens; Jacques Elie Bernard, PE IMO Julie Bodin, Save the Children; Nicoletta Antonini Paul Cornu, RRM; Nicoletta Antonini L équipe coordinatrice SCPE (Charlotte, Nicoletta, Jacques) Goril Tomren, Coordinatrice Cluster Education Membres du SCPE & l équipe coordinatrice SCPE (Charlotte, Nicoletta, Sarah, Jacques) Membres du SCPE & l équipe coordinatrice SCPE (Charlotte, Nicoletta, Sarah, Jacques) L équipe coordinatrice SCPE (Charlotte, Nicoletta, Jacques) y compris le système de suivi de projet de Save the Children y compris mécanisme RRM et comment intégrer des questions de PE Réunion sur l atelier Atelier de suivi de situation et de l intervention Atelier de suivi de situation et de l intervention Réunion de débriefing de 2 semaines et le rapport de la 1ère visite du pays analyse, force, défis, prochaines étapes 3. Atelier de suivi de la situation et de l intervention de la protection de l enfance en urgence Les objectifs principaux de cet atelier étaient de: 1. Construire une compréhension commune du suivi de la situation et de l intervention en matière de protection de l enfance en urgence (concepts, méthodes, outils); 2. Comprendre la situation actuelle du suivi de la protection de l enfance en urgence, les lacunes, défis et bonnes pratiques en RCA; 3. Approfondir la connaissance sur autres mécanismes de suivi (cluster protection, VBG, UNICEF MRM, RRM, etc.) 4. Consulter les membres du SCPE au sujet du développement d un outil global sur le suivi de la protection de l enfance.

7 Page 7 sur 11 Pour plus de détails voir le rapport de l atelier. 3.1 Les objectifs du suivi de la situation et de l intervention A travers un système d élaboration de consensus, les participants ont abouti à des objectifs spécifiques pour le suivi de la situation et de l intervention. Ces objectifs seront présentés en plénière de réunion du SCPE pour avoir l adhésion de plus d organisations. Suivi de Situation: 1. Promouvoir une approche participative des réseaux communautaires. 2. Renforcer la coordination entre les acteurs PE pour un meilleur suivi conjoint des situations. 3. Avoir un format standard et clair de collecte et de rapportage et former le personnel des organisations. Suivi de l intervention: 1. Développer un cadre de solidarité entre partenaires de terrain pour améliorer l acheminement d information (de base à base d une même ONG). 2. Favoriser la mobilisation des ressources financières pour améliorer le système de communication (rapportage, internet, informatique, NTIC). 3. Renforcer les capacités des organisations en technique de collecte, d analyse des données et de rapportage. 4. Avoir un format standard et clair de collecte des données et rapportage. 3.2 Plan d action 1. PLAN D ACTION POUR LE SUIVI DE SITUATION Objectifs/ Point d action Responsables Durée / Deadline 1. Promouvoir une approche participative des réseaux Save the children, FRAD, A déterminer communautaires ESF, DRC, AFEB 2. Renforcer la coordination entre les acteurs PE pour un World Vision, JUPEDEC, Fin 2014 meilleur suivi conjoint des situations FRAD, SCPE coordination 3. Avoir un format standard et clair de collecte et de rapportage et former le personnel des organisations SCPE coordination, FAP, UNICEF, ACAPE, Save the Children Fin PLAN D ACTION POUR LE SUIVI D INTERVENTION Objectifs/ Point d action Responsables Durée / Deadline 1. Développer un cadre de solidarité entre partenaires de terrain pour améliorer l acheminement d information (de base à base d une même ONG) SCPE coordination, FRAD, REMOD, DRC Mars Favoriser la mobilisation des ressources financières pour améliorer le système de communication (rapportage, internet, informatique, NTIC) 3. Renforcer les capacités des organisations en technique de collecte, d analyse des données et de rapportage 4. Avoir un format standard et clair de collecte des données et rapportage SCPE coordination, FRAD, ARND, UNICEF, AFEB Save the Children, UNICEF, SCPE coordination SCPE coordination, Save the Children, UNICEF, AFPE, ACAPE Mars 2015 Juillet 2015 Janvier 2015

8 Page 8 de Les résultats de la 1ère visite du pays 1. Consultations avec une variété de parties concernées du Sous-cluster de la Protection de l Enfance (SCPE) et autres agences des NU, organisations internationales et locales et autres clusters a ouvert nouvelles opportunités, perspectives, l espace d échange intersectoriel et la base pour ultérieures conversations, nouvelle initiatives, une collaboration continue et une transparence du flux d informations. 2. L atelier de suivi de la situation et de l intervention pour la protection de l enfance en urgence a été organisé et un rapport avec les annexes diffusé aux membres du SCPE. 3. Le mécanisme de surveillance et de communication de l information (MRM) géré par UNICEF est mis en place et la volonté de coopéré avec l information partageable au cadre systématique de suivi du SCPE s est exprimée de part du responsable. 4. Le Cluster Protection a exprimé son appui à la gestion d informations et l harmonisation du nouveau cadre de suivi du SCPE et de partager les informations sur le nouveau système de suivi et rapportage du Cluster Protection pour harmoniser les deux systèmes. 5. Le Cluster Santé été d accord de partagé les données de son système de suivi/ surveillance hebdomadaire. Le coordinateur proposé que le SCPE pourrait donner l appui au développement d une fiche concernant le suivi de la santé mentale. 6. L Organisation International pour les Migration (OIM) a exprimé sa coopération continue avec le partage d information sur les cas des enfants non accompagnés et enfants séparés de leurs familles (à travers les formulaires d enregistrement) et autres information pertinent au domaine de la protection de l enfance. 7. Reconnaissant de l importance et pertinence du personnel spécifique dans la protection de l enfance dévoué au suivi et évaluation Save the Children a décidé de faire le plaidoyer pour un poste additionnel de suivi et l évaluation pour le domaine de la protection de l enfance qui pourrait dévoué un certain pourcentage a l appui d équipe de la coordination et au IMO en matière du suivi de situation et de l intervention. 8. Le mécanisme RRM a accepté d introduire des questions concernant la protection de l enfance dans les questionnaires de RRM. 5. Recommandations I. Suivi du projet et suivi de processus 1. Etablir un comité de revue et conseil avec quelques membres clés du SCPE qui peuvent prendre le lead dans le processus du suivi (monitoring & follow-up) pour le plan d action et de plus en général qui regarde a la fonctionne de suivi du SCPE. 2. S Engager et participer dans un forum du partage des expériences, défis et bonne pratiques en matière de suivi de la situation et de l intervention avec les autre pays membres de ce projet pour faciliter l apprentissage et créer un espace et communauté dynamique pour les deux ans de la duree du projet. II. Collecte des données pour le suivi de l intervention 1. Consolider le rapport hebdomadaire et le log frame (Word et Excel) et utiliser seulement la matrice 5 W Rapport de la 1 ère visite du pays, 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, RCA Fiamma Rupp, Monitoring & KM Officer, Global CPWG

9 Page 9 de Produire l analyse du tableau a bord de façon régulière et la disséminer. 3. Pour le travail dans le mécanisme du RRM développer une fiche qui guide le travail de RRM sur les thèmes de la protection de l enfance et avoir une session de conscientisation et préparation tant sur les principes de la protection de l enfance en urgence (qui font partie des CPMS) que dans le cadre de la réalisation d enquêtes et suivi. 4. Travaillant avec le mécanisme de RRM ça serait pertinent que l équipe de la coordination de la protection de l enfance fasse partie de la communauté de pilotage. 5. Pour l intégration des questions sur la protection de l enfance dans le questionnaire du RRM sélectionner quelques-uns des questions plus pertinentes. 6. Renforcer les capacités des membres du SCPE en matière du CPMS et concepts de la protection de l enfance qui sont à la base du et une précondition pour le suivi cohérent et une collecte des données systématique. III. Analyse des tendances 1. Usage de différentes analyses du tableau a bord pour produire une analyse consolidé des tendances (pour le suivi de la situation et d intervention). IV. Communication et dissémination des produits d information 1. Partage de la version en pdf et les livres des standards minimums pour la protection de l enfance dans l intervention humanitaire (CPMS) 2. Partage de l analyse de tableau à bord avec les membres du SCPE régulièrement et la télécharger. 3. Partager les outils de suivi et les guides qui existent déjà et les documents qui seront élaboré selon le plan d action de suivi. 4. Créer un document concis de gestion de connaissance avec qui l équipe du SCPE peut partager les liens des documents de suivi et outils avec un système de gestion de connaissance (comme dropbox) régulièrement avec les membres du SCPE et qui peut être actualisé facilement. V. Renforcement de capacités sur les outils (suivi de l intervention) 1. Organiser un atelier de renforcement sur la matrice 5W. 2. Organiser des séances individuelles avec 1-2 organisations ensembles chaque semaine après la réunion du SCPE pour expliquer la matrice 5W et la collecte de données régulière. 3. Réviser la matrice 5W avec l IMO du GTPE (CPWG) global de Genève. VI. Favoriser le partage continu des informations et renforcer les capacités de suivi 1. Faire le plaidoyer pour le poste d un IMO de 100% dévoué à l équipe de coordination de la protection de l enfance. 2. Etant une structure complexe de coordination avec un équipe de trois organisations, continuer de favoriser le partage continu des informations tant sur les plans internes et externes. 3. Si le poste du personnel de suivi et évaluation de la protection de l enfance de Save the Children est créé avoir formellement dans les termes de référence le pourcentage d appui à l équipe de la coordination et l IMO. Rapport de la 1 ère visite du pays, 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, RCA Fiamma Rupp, Monitoring & KM Officer, Global CPWG

10 Page 10 de 11 Annexe 1: Cadre systématique et composants de suivi de la situation du SCPE Systèmes de la collecte des données existants dont le cadre systématique de la protection de l enfance peut extrait des informations : Rapport de la 1 ère visite du pays, 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, RCA Fiamma Rupp, Monitoring & KM Officer, Global CPWG

11 Page 11 de 11 Cadre de suivi de la situation pour la protection de l enfance: Rapport de la 1 ère visite du pays, 25 Août 06 Septembre, 2014, Bangui, RCA Fiamma Rupp, Monitoring & KM Officer, Global CPWG

Rapport de la première visite pays

Rapport de la première visite pays Page 1 sur 10 La protection de l enfance en urgence Suivi de la situation & de la réponse Rapport de la première visite pays 14-31 Octobre, 2014, Bamako, Mali Page 2 sur 10 Table des matières 1. Contexte...

Plus en détail

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine

Plan de travail d Inter-Cluster Coordination groupe 2015 - République Centrafricaine 1. Soutenir l pour définir les directions stratégiques de la réponse humanitaire et sa planification 1.1 Analyse et planification stratégique Actions Sous-Actions Qui Quand (en continu si pas précisé)

Plus en détail

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE Photo : une vue des participants à la formation Juillet 2015 Nodjimadji Ngardinga, Consultant National Elie Djimbarnodji, Information

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015

Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015 Compte-rendu de la réunion du vendredi 29 mai 2015 Ordre du jour : Revue de l ordre du jour et des points d action de la dernière réunion - dont Attaques contre les écoles (MENET, Cluster) Bref compte-rendu

Plus en détail

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES

LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES LES ESPACES AMIS D ENFANTS LIGNES DIRECTRICES Introduction : les Espaces Amis d Enfants (EAE) sont des structures communautaires utilisées dans les situations d urgence comme première réponse aux besoins

Plus en détail

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence 1) Contexte/mandat du (niveau province) Le Groupe de Travail protection de l enfance () pour la province du Nord Kivu en RDC existe depuis début 2008. Il s agit d un groupe technique qui dépend du Cluster

Plus en détail

Compte Rendu Réunion EHP

Compte Rendu Réunion EHP Compte Rendu Réunion EHP 16 juin 2015 Compte Rendu Réunion EHP 1 Points inscrits à l ordre du jour : 1. Approbation de la Note sur Diffa 2. Gestion Inter Agences / organisations de l'information Humanitaire

Plus en détail

Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine

Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine Note conceptuelle : EduTrac en République centrafricaine Contexte Depuis décembre 2013, la République centrafricaine (RCA) connaît une crise humanitaire complexe. Un an plus tard, 2.5 million personnes

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTES

AVIS DE VACANCE DE POSTES Fonds des Nations Unies Pour l Enfance En Côte d Ivoire Riviera Golf 4, Carrefour M pouto/ Sol béni (Ex Ecole Américaine) Téléphone : (225) 22 47 99 20 Fax : (225) 22 47 99 22 04 B.P.443, Abidjan 04, Côte

Plus en détail

Mécanisme de surveillance et de communication de l information. (Mécanisme 1612)

Mécanisme de surveillance et de communication de l information. (Mécanisme 1612) Mécanisme de surveillance et de communication de l information (Mécanisme 1612) En 2005, la Résolution 1612 du Conseil de sécurité sur les enfants et les conflits armés a crée le mécanisme de surveillance

Plus en détail

Réforme humanitaire: Série de dépliants d information de base 1 Mécanismes de financement

Réforme humanitaire: Série de dépliants d information de base 1 Mécanismes de financement Réforme humanitaire: Série de dépliants d information de base 1 Mécanismes de financement 1 Cette brochure fait partie d une série de dépliants produits par le Projet ONG et Réforme humanitaire pour fournir

Plus en détail

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014 Introduction Ce document est établi suivant la méthodologie du Cadre de Gestion des Risques (Risk Management Framework) proposé

Plus en détail

Compte- rendu de la réunion du Sous- Cluster VBG Bangui. Rapporteurs: Marie Justine MAMBA IBINGUI /Dr Edith Narcisse BEYAM ( UNFPA)

Compte- rendu de la réunion du Sous- Cluster VBG Bangui. Rapporteurs: Marie Justine MAMBA IBINGUI /Dr Edith Narcisse BEYAM ( UNFPA) Compte- rendu de la réunion du Sous- Cluster VBG Bangui Date & lieu Mardi 20 Mars 2015, 14H30 mn 15H14 mn, UNFPA- Bangui Equipe de direction Président: Alexandre EWANGO (UNFPA), Co- President : Abel NAMSENMO

Plus en détail

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL Atelier de planification opérationnelle du Projet COMIFAC-FAO relatif aux «systèmes de surveillance et de MNV nationaux avec une approche régionale pour les pays du Bassin du Congo» Libreville 14 & 15

Plus en détail

humanitaire, le GTPE est un domaine de responsabilité du Cluster de protection global.

humanitaire, le GTPE est un domaine de responsabilité du Cluster de protection global. Le Groupe de travail sur la protection de l enfance (GTPE) est le forum à l échelle mondiale chargé de la coordination des actions concernant la protection de l enfance dans les situations de crise humanitaire.

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS

RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS RECOMMANDATIONS OPÉRATIONNELLES SUR LES RESPONSABILITÉS DES CHEFS DE FILE SECTORIELS ET D OCHA EN MATIÈRE DE GESTION DES INFORMATIONS Des recommandations détaillées sur l approche de responsabilité sectorielle

Plus en détail

La Réforme Humanitaire

La Réforme Humanitaire La Réforme Humanitaire Edifier un système de réponse humanitaire plus efficace et prévisible é Lancée en 2005 par le Coordonnateur des Secours d Urgence ERC, USG Affaires Humanitaires. La réforme cherche

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu

Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu Lieu Durée Bureau Unicef/Goma De 11h00 à 13h00 Date 28.08.2015 Compte rendu de la réunion du Cash Working Group (CWG)/Nord Kivu Facilitation Unicef Secrétariat Unicef Agenda 1. Suivi des recommandations

Plus en détail

GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES. Quand? Pourquoi? Qui? Comment?

GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES. Quand? Pourquoi? Qui? Comment? 3-32 GESTION DU PROCESSUS INFORMATIONS GÉNÉRALES La planification est indispensable pour atteindre les objectifs escomptés. Ce diagramme (figure 5) illustre quelques points clés relatifs à la gestion du

Plus en détail

Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du SP/CNCA Bujumbura, le 23 Février 2015

Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du SP/CNCA Bujumbura, le 23 Février 2015 PLAN D ACTIONS PRIORITAIRES Pour la révision des mécanismes du GCP et le renforcement des capacités du Bujumbura, le 23 Février 2015 Evaluation Indépendante des mécanismes du GCP Domaine 1 : Révision du

Plus en détail

PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT)

PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT) PROFIL DE POSTE TITRE DU POSTE : PROGRAM MANAGER VILLAGE/ECOLES ASSAINIES. (EAU, HYGIENE ET ASSAINISSEMENT) DIVISION / DEPARTEMENT / LOCATION: International / HECA / DRC / Bukavu SALAIRE: Cfr barème FAMILLE

Plus en détail

Bamako, 11-13 décembre 2007

Bamako, 11-13 décembre 2007 Mise en oeuvre des Lignes directrices de Robben Island en Afrique francophone Bamako, 11-13 décembre 2007 RAPPORT NARRATIF Introduction Ce séminaire, co-organisé par L Association pour la Prévention de

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS

TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS TERMES DE REFERENCE POUR CONSULTANTS ET PRESTATAIRES INDIVIDUELS Titre: Gestionnaire de projet Type de contrat: SSA Période de la consultation: 8 mois (Février Septembre 2014) Niveau proposé: NOC Section:

Plus en détail

Atelier Régional de Formation: 10-12 Juin 2014 & Formation de Formateurs: 9-14 Juin 2014. Afrique de l Ouest/Sahel Dakar, Sénégal (Lieu à confirmer)

Atelier Régional de Formation: 10-12 Juin 2014 & Formation de Formateurs: 9-14 Juin 2014. Afrique de l Ouest/Sahel Dakar, Sénégal (Lieu à confirmer) Atelier Régional de Formation: 10-12 Juin 2014 & Formation de Formateurs: 9-14 Juin 2014 Afrique de l Ouest/Sahel Dakar, Sénégal (Lieu à confirmer) Le Sahel 1 constitue l une des régions avec les taux

Plus en détail

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS Conclusions et partage d expérience Réunion du Cluster Sécurité Alimentaire 10/02/2015 Bangui - RCA DE QUOI S

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO GROUPE NATIONL DE TRAVAIL INTERINSTITUTION SUR L IPC

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO GROUPE NATIONL DE TRAVAIL INTERINSTITUTION SUR L IPC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO GROUPE NATIONL DE TRAVAIL INTERINSTITUTION SUR L IPC RAPPORT DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES EXPERIENCES DES ANALYSES DE L IPC EN RDC 11 au 12 septembre 2008 0. Introduction

Plus en détail

Logiciel FSC IM. Manuel d utilisation du partenaire

Logiciel FSC IM. Manuel d utilisation du partenaire Logiciel FSC IM Manuel d utilisation du partenaire Table des matières Logiciel FSC IM... 1 Présentation du projet... 3 Utilisation du logiciel... 4 S identifier... 5 Gestion du mot de passe... 6 Adresse

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire

Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire Compte-rendu de la réunion du Cluster Sécurité alimentaire Mercredi 13 mai 2015 Ordre du jour 1. Situation humanitaire en cours Le point sur la réponse à la soudure 2015: PAM, ECHO, FFP 2. Coordination

Plus en détail

EVALUATION A MIS PARCOURS DE MISE EN ŒUVRE Termes de Référence

EVALUATION A MIS PARCOURS DE MISE EN ŒUVRE Termes de Référence page 1/6 Action de renforcement du système sanitaire par un financement basé sur la performance dans 7 pays (le Rwanda, la Zambie, le Burundi, la Tanzanie, la République Démocratique du Congo, le Cameroun

Plus en détail

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête

Plus en détail

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali

Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali Termes de référence pour le renforcement des capacités en sécurité alimentaire de Caritas Mali 1. Description de l organisation Créé en 1959, le SECAMA (Secours Catholique Malien) a été transformé en 1991/92

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

========== Au nom de l Union Européenne. 96ème session du Conseil de l OIM

========== Au nom de l Union Européenne. 96ème session du Conseil de l OIM Intervention de S.E. M. Jean-Baptiste MATTEI, Ambassadeur, Représentant Permanent de la France auprès des Nations Unies à Genève et des organisations internationales en Suisse ========== Au nom de l Union

Plus en détail

INTEGRATION NUTRITION -SECURITE ALIMENATIRE ETUDES DE SECURITE SEMENCIERE REDEVABILITE ENVERS LES POPULATIONS AFFECTEES

INTEGRATION NUTRITION -SECURITE ALIMENATIRE ETUDES DE SECURITE SEMENCIERE REDEVABILITE ENVERS LES POPULATIONS AFFECTEES DEVELOPPER LES CAPACITES POUR AMELIORER BUILDING CAPACITIES FOR BETTER... Les programmes de sécurité alimentaire en situation d'urgence et de réhabilitation A travers une meilleure Intégration de de la

Plus en détail

Gestion des clusters : guide pratique

Gestion des clusters : guide pratique Outils d action Gestion des clusters : guide pratique Cluster management? A practical guide, Part A: Overview, GTZ, décembre 2007. Même à l époque où les économies étaient encore largement centrées sur

Plus en détail

UNICEF RDC FORMAT STANDARD DE TERMES DE REFERENCE

UNICEF RDC FORMAT STANDARD DE TERMES DE REFERENCE UNICEF RDC FORMAT STANDARD DE TERMES DE REFERENCE CONSULTANT PROTECTION DE l ENFANT EVALUATION DU FONCTIONNEMENT DU PROGRAMME DE REINTEGRATION DES ENFANTS SORTIS DES FORCES ET GROUPES ARMEES PREPARE PAR:

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA

Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA Suivi de la Performance du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA 1. Introduction Rapport final - Décembre 2014 Le suivi de la performance du cluster (Cluster Performance Monitoring) est un processus qui

Plus en détail

Plan Cadre des Nations Unies (UNDAF) Cas du Maroc

Plan Cadre des Nations Unies (UNDAF) Cas du Maroc Plan Cadre des Nations Unies (UNDAF) Cas du Maroc Nations Unies Agences des Nations Unies (Système des Nations Unies) Agences signataires du plan cadre 2007-2011 MAEC, Résident coordinateur du SNU UNICEF,

Plus en détail

Développer un Système Durable de Collecte et de Diffusion des Statistiques Rizicoles en Afrique. Sommaire

Développer un Système Durable de Collecte et de Diffusion des Statistiques Rizicoles en Afrique. Sommaire Développer un Système Durable de Collecte et de Diffusion des Statistiques Rizicoles en Afrique Dr Aliou Diagne Chef de Programme Politiques / Impact Centre du Riz pour l Afrique (AfricaRice) «Renforcement

Plus en détail

70 Rapport global 2013 du HCR

70 Rapport global 2013 du HCR Une déplacée prépare à manger dans une cuisine de fortune installée sur le terrain de l église catholique romaine de Bossangoa (République centrafricaine). 70 Rapport global 2013 du HCR L engagement auprès

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization)

2. Bailleurs de fonds internationaux majeurs, coordination et possibilité de division du travail, exercices d évaluation conjointe (harmonization) DIREZIONE GENERALE PER LA COOPERAZIONE ALLO SVILUPPO Ufficio IV Cadre Pays Stream 2013-2015 BURKINA FASO 1. Contexte et finalités de la présence de la coopération italienne Le Burkina Faso est l'un des

Plus en détail

Formation d'une équipe de Solidarités au SIG (3jours)

Formation d'une équipe de Solidarités au SIG (3jours) Début du projet gestion de l'information de retour des IDPs en Ouganda. (6 mois) RUIG: suivi de la mission de cartographie d'indicateurs avec des grilles dans les camps de déplacés Extension du projet

Plus en détail

ATELIER APPRECIATION

ATELIER APPRECIATION ATELIER APPRECIATION COMPTE-RENDU DE LA SESSION DU 22/03/2012: «SECTEUR SANTE» RAPPORTEUR : Dr. René PARE CTB, Agence belge de développement 1/7 POINTS DEBATTUS Les points suivants ont été débattus lors

Plus en détail

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4)

Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

Profil humanitaire. Extrait directive IASC H P DRAFT

Profil humanitaire. Extrait directive IASC H P DRAFT Extrait directive IASC H P Genève 30 août 2014 SOMMAIRE 1 Introduction 2 Pourquoi est Ce important? 3 Mode de Gouvernance 4 Principes de base 5 Système de classification 6 Produits dérivés 7 Problèmes

Plus en détail

Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous»

Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous» Termes de référence pour la mise en place du Forum National «Education Pour Tous» Octobre 2011 2 SOMMAIRE PREAMBULE... 4 1. Description du forum national EPT... 6 1.1 Instances de coordination nationale

Plus en détail

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA TERMES DE REFERENCES SPECIFIQUES DU CONSULTANT COORDINATEUR/ CHEF D EQUIPE DES CONSULTANTS POUR LA FORMULATION D UN PROGRAMME D APPUI AU PROCESSUS D INTEGRATION ECONOMIQUE DES PAYS DE LA REGION DES GRANDS

Plus en détail

VIVA RIO HAITI (SPGEI) Système de production, de gestion et de suivi d évaluation des informations PREPARE ET PROPOSE PAR :

VIVA RIO HAITI (SPGEI) Système de production, de gestion et de suivi d évaluation des informations PREPARE ET PROPOSE PAR : VIVA RIO HAITI (SPGEI) Système de production, de gestion et de suivi d évaluation des informations TITRE DU PROJET : Système d Information PREPARE ET PROPOSE PAR : Marcelin Paul Feguns, Ing Sergo Louis

Plus en détail

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Dr. El Hadji Guèye / Arianne Wessal Journées béninoises de l évaluation 2-4 Juillet 2012 Cotonou, Bénin Plan 1. Introduction de CLEAR

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain

Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain Mobiliser aujourd'hui les dirigeants humanitaires mondiaux de demain Michael Dickmann Emma Parry Ben Emmens Christine Williamson Septembre 2010 People In Aid Cranfield University, School of Management

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Graphisme et maquettage (et éventuellement impression, selon devis) d un guide méthodologique et d une plaquette de présentation

CAHIER DES CHARGES Graphisme et maquettage (et éventuellement impression, selon devis) d un guide méthodologique et d une plaquette de présentation CAHIER DES CHARGES Graphisme et maquettage (et éventuellement impression, selon devis) d un guide méthodologique et d une plaquette de présentation «Modèle d autodiagnostic et d amélioration continue (Madac)»

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016

l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016 Version courte du guide pour le l Association pour le progrès des communications Plan d action stratégique 2013 2016 APC présente une version courte de notre plan d'action stratégique destiné à nos membres,

Plus en détail

Développement de la Petite Enfance à Bong et Montserrado, Liberia -I ère Partie

Développement de la Petite Enfance à Bong et Montserrado, Liberia -I ère Partie Réseau de connaissances Consortium Néerlandais pour la Réhabilitation Note de recherche #9 Développement de la Petite Enfance à Bong et Montserrado, Liberia -I ère Partie Recherche menée par Ingrid GERCAMA

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

Coordinateur des Ressources Humaines H/F - Bangui RCA

Coordinateur des Ressources Humaines H/F - Bangui RCA Coordinateur des Ressources Humaines H/F - Bangui RCA L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour

Plus en détail

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008 Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour Le Plan de Travail Commun se base sur les objectifs stratégiques de l Appel Consolidé (CAP)

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Note de Synthèse. Politiques Sociales. exclusion sociale. inégalité. politiques. Droit des Enfants

Note de Synthèse. Politiques Sociales. exclusion sociale. inégalité. politiques. Droit des Enfants inégalité Note de Synthèse Février 29 Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté sécurité exclusion sociale Politiques Sociales protection sociale atteindre les OMD stratégies politiques

Plus en détail

Consultation régionale et dialogue sur le Cadre d'action Education 2030 pour l Afrique de l Ouest et du Centre :

Consultation régionale et dialogue sur le Cadre d'action Education 2030 pour l Afrique de l Ouest et du Centre : Consultation régionale et dialogue sur le Cadre d'action Education 2030 pour l Afrique de l Ouest et du Centre : Vers une éducation inclusive et équitable de qualité et un apprentissage tout au long de

Plus en détail

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Remarques introductives du Dr Jean PING Président de la Commission de l Union africaine à l ouverture de la 11 ème Réunion du Mécanisme de Coordination Régionale

Plus en détail

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 PARTENAIRES PRESENTS Oxfam, IRC, ACF-E, UNICEF, ACTED, AEN, CICR, ASDAP,

Plus en détail

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE 2006-2015 Augmenter les effectifs et améliorer la qualité du corps enseignant en Afrique subsaharienne Les besoins La pénurie aiguë

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/PFA/4/2 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION QUATRIÈME QUESTION

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ICEF/2013/22 Conseil économique et social Distr. générale 12 septembre 2013 Français Original : anglais Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Recueil des décisions

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Préambule: DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée

Plus en détail

Le processus REDD+ en RDC

Le processus REDD+ en RDC 1 Le processus REDD+ en RDC Etat d avancement, organes de gestion et contraintes majeures 20 janvier 2010 COORDINATION NATIONALE REDD - MECNT FOREST CARBON PARTNERSHIP FACILITY La REDD+ en RDC: un processus

Plus en détail

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest FOR MER SOL IDARI TÉ & & ACCO MPAG NER AFRIQUE DÉ VELO PPEME NT formations métiers Pour répondre au bon moment et de manière adaptée à une urgence nutritionnelle, pour faire face aux défis de l accès à

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI116 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Renforcement des capacités stratégiques et

Plus en détail

Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale

Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale Afrique centrale : les impacts de la LRA et la réponse de la communauté internationale Jean-Charles Dupin UN Coordinator / Focal point on the LRA Security Institutions Unit / BINUCA L évolution du contexte

Plus en détail

ÉVA LUATION M O NDIALE DE L APPLICATION PAR L UNICEF DE L APPROCHE DE LA PROGRAMMATION FONDÉE SUR LES DROITS DE L HOMME

ÉVA LUATION M O NDIALE DE L APPLICATION PAR L UNICEF DE L APPROCHE DE LA PROGRAMMATION FONDÉE SUR LES DROITS DE L HOMME EVALUATION RAPPORT REPORT D ÉVALUATION ÉVA LUATION M O NDIALE DE L APPLICATION PAR L UNICEF DE L APPROCHE DE LA PROGRAMMATION FONDÉE SUR LES DROITS DE L HOMME R a p p o r t f i n a l Vo l u m e I MARCH

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

A vis de vacance de poste

A vis de vacance de poste Fonds 1 des Nations Unies pour la Population Représentation en République du Congo A vis de vacance de poste Vacance de poste W021/SSA/ COG/ 2014 Date limite de dépôt des dossiers : 22 Avril2014 Titre

Plus en détail

L Initiative de l UNESCO pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA)

L Initiative de l UNESCO pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA) PRESENTATION TTISSA Gabrielle BONNET, Ramya VIVEKANANDAN Expertes associées, Section pour la formation des enseignants, Division de l enseignement supérieur, UNESCO L Initiative de l UNESCO pour la formation

Plus en détail

Présente au SCHEMA DIRECTEUR TIC. aux PLANS OPERATIONNELS. Démarche et mise en œuvre. Présentation

Présente au SCHEMA DIRECTEUR TIC. aux PLANS OPERATIONNELS. Démarche et mise en œuvre. Présentation Présente au du SCHEMA DIRECTEUR TIC aux Forum NTIC 2005 PLANS OPERATIONNELS Démarche et mise en œuvre Daniel MEMBRIVES Présentation Cabinet d étude spécialisé dans les interventions autour des Technologies

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DE LA COMMISSION SUR LE PROCESSUS DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA REGION DES GRANDS LACS

RAPPORT DU PRESIDENT DE LA COMMISSION SUR LE PROCESSUS DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA REGION DES GRANDS LACS AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia, Tel.:(251-1) 51 38 22 Fax: (251-1) 51 93 21 Email: oau-ews@telecom.net.et CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE 32 EME REUNION

Plus en détail

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL N 20 le 09 mai 2012 SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL L e Ministre de la Santé SEM Ba

Plus en détail

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Agenda : réunion 14 janvier 2014 1. Présentation des participants et validation de l agenda 2. Suivi des points d action de la réunion

Plus en détail

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest FOR MER SOL IDARI TÉ & & ACCO MPAG NER AFRIQUE DÉ VELO PPEME NT formations métiers Pour répondre au bon moment et de manière adaptée à une urgence nutritionnelle, pour faire face aux défis de l accès à

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du vendredi 27 février 2015

Compte-rendu de la réunion du vendredi 27 février 2015 Compte-rendu de la réunion du vendredi 27 février 2015 Ordre du jour : - Revue du compte-rendu de la réunion du 13/2 (Nicolas) - Travaux et réflexions en matière de paiement des salaires des fonctionnaires

Plus en détail

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA . TERMES DE REFERENCES SPECIFIQUES DU CONSULTANT RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT DES ECHANGES COMMERCIAUX INTRACOMMUNAUTAIRES POUR LA FORMULATION D UN PROGRAMME D APPUI AU PROCESSUS D INTEGRATION ECONOMIQUE

Plus en détail

Normes Communes de Gestion (NCG)

Normes Communes de Gestion (NCG) Normes Communes de Gestion (NCG) Introduction Caritas est une expression de la Mission de l Église catholique, opérant dans le cadre établi par le droit canon et la législation nationale des pays où sont

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

ANNEXE. Projet d un plan d action national pour le développement de l éducation aux droits humains, à la paix et à la démocratie

ANNEXE. Projet d un plan d action national pour le développement de l éducation aux droits humains, à la paix et à la démocratie ANNEXE Projet d un plan d action national pour le développement de l éducation au droits humains, à la pai et à la démocratie (Sénégal, 2007-2010) Mai 2007, BREDA 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION L éducation

Plus en détail

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest

Formations professionnelles en Afrique de l Ouest FOR MER SOL IDARI TÉ & & ACCO MPAG NER AFRIQUE DÉ VELO PPEME NT formations métiers Pour répondre au bon moment et de manière adaptée à une urgence nutritionnelle, pour faire face aux défis de l accès à

Plus en détail

Bamako, Mali, 06 au 07 juin 2011. Rapport Succinct

Bamako, Mali, 06 au 07 juin 2011. Rapport Succinct 1 Réunion Transfrontalière des Services Vétérinaires et des Laboratoires Nationaux pour le Renforcement de la Surveillance Epidémiologique de la Fièvre de la Vallée du Rift entre le Mali, la Mauritanie

Plus en détail

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014 NMAM 11.10 Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Gestion de l information et rédaction de rapports en Mauritanie Coordinateur Programme National de Déminage Humanitaire

Plus en détail

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat)

ACTIVITES DE RENFORCEMENT DE CAPACITES PREVUES POUR LE PROCHAIN TRIENNAT 2012-2014 (Préparé par le Secrétariat) DIXIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Bergen, 20-25 novembre 2011 Point 18 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES CMS Distribution: Générale PNUE/CMS/Conf.10.17 26 septembre 2011

Plus en détail

Burkina Faso Ministère de l Environnement et du Développement Durable. PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER (PIF Burkina Faso) Termes de référence

Burkina Faso Ministère de l Environnement et du Développement Durable. PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER (PIF Burkina Faso) Termes de référence Burkina Faso Ministère de l Environnement et du Développement Durable PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER (PIF Burkina Faso) Termes de référence Deuxième mission conjointe 18-22 Avril 2011 - 2 - PROGRAMME

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013 Le Mercredi 10 Juillet 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 13 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Mme Anne

Plus en détail

Assistant(e) Administratif et Financier G4 Mbuji Mayi 4 Administration et Finances OIM Kinshasa, RDC SVN 2015-14-RDC Oui Non

Assistant(e) Administratif et Financier G4 Mbuji Mayi 4 Administration et Finances OIM Kinshasa, RDC SVN 2015-14-RDC Oui Non TERMES DE REFERNCES CANDIDATURES INTERNES&EXTERNES I. RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE Titre Grade Lieu d affectation Tranche d ancienneté Famille d emplois Unité administrative Numéro du poste Position Classifié

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Objectifs de la présentation Stimuler la réflexion des gestionnaires et des intervenants du secteur de la santé, autour de la problématique et des défis du suivi post formation Partager l expérience du

Plus en détail