Anesthésie pour césarienne. M. Laffon Pôle d Anesthésie Réanimation CHRU de Tours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anesthésie pour césarienne. M. Laffon Pôle d Anesthésie Réanimation CHRU de Tours"

Transcription

1 Anesthésie pour césarienne M. Laffon Pôle d Anesthésie Réanimation CHRU de Tours

2 Épidémiologie 20 % des césariennes p Nb naissances Age maternel < 30 ans 55 % 52 % <0,001 > 30 ans 44 % 48 % <0,001 Césariennes 17 % 20 % <0,001 réglées 9 % 12 % <0,001 pdt le travail 8 % 8 % Anesthésie APD 58 % 63 % <0,001 RA 8 % 12 % AG 3 % 2 % Urg. S vt Aucune 29 % 22 %

3 Épidémiologie? Expérience suffisante Anesth. Générale Rachi anesthésie Anesth. Péridurale USA 1981 USA 1992 UCSan Diego 1992 (Anesthesiology 1997;87:135-43)

4 Épidémiologie Mortalité maternelle [8-12/ NN - Fr] liée à l anesthésie 1-2 % [Fr] 6 ème cause X 6.7 si AG Les causes principales Échec d intubation Échec de ventilation ou d oxygénation Inhalation Facteurs associés Obésité, HTA, Urgence (Clin Obstet Gynecol 2003;46:679-87) ans surpoids ans BMI > / / / ans BMI > JAMA 2006 ; 295:

5 1 RU Choc anaphylactique à la succinylcholine 2 Confusion fébrile IOT oesophagienne ou Épidémiologie des morts maternelles en France allergie aux produits anesthésie BEH 19 janvier 2010 /n César APD échec RA AG Choc anaphylactique à la succinylcholine 4 César célo Tracrium Choc anaphylactique curare 5 Hgie DA Ins. Cardiaque Réa IOT impossible auto-extubation

6 Technique Choix Contre-indication à l APM? Degré d urgence de la césarienne? ± Terrain Programmée Urgence absolue Délai < 10 min Urgence Délai min Urgence différable RA ou RA-APD (Durée) AG RA ou extension APD ou RA-APD (Durée)

7 Urgence absolue Délai < 10 min Causes foetales Procidence du cordon H.R.P. B. fœtale prolongée Hypertonie U. Causes maternelles Placenta P. hémorragique Rupture utérine Urgence Délai min Causes mécaniques Échec d extraction Présentation enclavée Causes maternelles Pré-rupture utérine Éclampsie Causes fœtales Souffrance foetale aigue RCF + récupération Urgence différable Causes mécaniques Arrêt dilatation pdt le travail Défaut d engagement Échec de déclenchement Disproportion foeto-maternelle Causes maternelles HTA mal équilibrée Entrée en travail d une femme programmée pour césarienne Causes foetales Souffrance foetale chronique Iso-immunisation rhésus

8 En pratique 2005 Enquête nationale 451 questionnaires Césarienne programmée ASA I RA injection unique APD 92,5 % 4,5 % RA-APD 2 % 1 % AG 2001 Enquête centres > 1500 accouchements Progr. Urg RA injection unique APD 67 % 22 % 45 % 36 % RA-APD 8 % 4 % 3 % 15 % AG (Anesthesiology 2005 ;103:645-53)

9 Consultation d anesthésie et visite préopératoire Mise en condition Gestion peropératoire Toujours Prévention compression cave Antibioprophylaxie Oxytocine (Syntocinon ) Prévention hypothermie Anesthésie générale Anesthésie périmédullaire Gestion postopératoire

10 CSA - Évaluation préopératoire CSA 3 ème T aspécifique [AG et APM] CI ou difficultés potentielles à l APM? CI à la Célocurine? Dépistage intubation et ventilation difficile Information finalisée [CAT claire]car l issue est inéluctable Bilan biologique [NFS, Plq, TP, TCA, fibrine, Grpe, RAI] Visite préopératoire +++ Dépistage intubation et ventilation difficile «Check»bilan 3 ème T ± récent, Groupe, RAI Terrain, Traitements,? CG en réserve

11 CSA - Évaluation préopératoire CSA 3 ème T aspécifique [AG et APM] CI ou difficultés potentielles à l APM? CI à la Célocurine? Dépistage intubation et ventilation difficile Information finalisée [CAT claire]car l issue est inéluctable Bilan biologique [NFS, Plq, TP, TCA, fibrine, Grpe, RAI] Visite préopératoire +++ Dépistage intubation et ventilation difficile «Check»bilan 3 ème T ± récent, Groupe, RAI Terrain, Traitements,? CG en réserve

12 IOT difficile Incidence : x 8 / non Obst? Revue 2005 : ns 1-6 % grade 3-4 0,6-1 % échec IOT Pas de critère spécifique du volume mammaire Œdème pharyngo-laryngé Élargissement base de langue Hyperhémie, muqueuse fragile CRF réserve d O2 20 % % consommation en O 2 ++ si deux critères (Anesthesiology, 1992 ; 77 : 67-73) (Br. J. Anaesth., 1996 ; 77 : ) Obésité et Pré-éclampsie Réévaluation +++ n = 242 parturientes Recherche Mallampati IV 12 ème et 38 ème SA 34 % significativement corrélée avec poids (Br. J. Anaesth., 1995 ; 74 : )

13 IOT difficile n = 87 parturientes 10% 37% 52% 21% Mallampati ème mois Pdt travail 20 min / délivrance 48 h/ délivrance (Br J Anaesth 2010; 104: 67-70)

14 Algorithme connu de tous Réveil Découverte après l induction Maintien du Sellick et ventilation masque FI % Ventilation efficace Oxygénation adéquate Ventilation inefficace Oxygénation inadéquate Non URG URG Souffrance fœtale ou maternelle MLF + Sellick Ou Ventilation au masque Position déclive Oxygénation OK MLF Oxygénation inefficace Anesthésie inhalatoire Abord trachéal direct

15 Information Événement rare ou grave Pas un élément autorisant à ne pas le signaler. Le dossier médical trace Information fournie, consentement ou refus Visite préanesthésique Le MAR s assure de la constance du consentement Si MAR CSA MAR pratique l anesthésie, il doit s enquérir de la réalité de l information, de l obtention du consentement et de sa permanence.

16 Analyse du bilan dans une perspective bénéfice/risque (Recommandations Sfar 1994). > plaquettes/mm 3, on peut réaliser une APD sans risque hémorragique particulier (consensus professionnel). Bilan d hémostase systématique? Aucune donnée ne permet à ce jour de le recommander chez une femme enceinte, bien portante, sans ATCD pathologiques particuliers, avec une grossesse normale.

17 Traitements Prise d aspirine et d AINS Pas une CI à l APM si bénéfice > risque d hématome périmédullaire exceptionnel Délai entre injection d HPBM et l APM et/ou l ablation du KT 10 à 12 h dose unique quotidienne, 24 h deux doses quotidiennes Délai entre reprise des HBPM et l APM et/ou l ablation du KT 4 à 12 h 24 h si difficultés techniques et/ou ponctions traumatiques (accord professionnel)

18 L APM se discute selon le type de localisation placentaire L anesthésie périmédullaire est souhaitable (grade C) placenta postérieur ou latéral même si saignement modéré est en cours L anesthésie générale peut être jugée préférable placenta débordant largement la face antérieure (zone d incision)

19 L APM se discute selon le type de localisation placentaire L anesthésie périmédullaire est souhaitable (grade C) placenta postérieur ou latéral même si saignement modéré est en cours L anesthésie générale peut être jugée préférable placenta débordant largement face ant (zone d incision) l anesthésie générale est recommandée (grade C) placenta antérieur sur un utérus cicatriciel placenta accreta saignement actif en cours

20 Consultation d anesthésie et visite préopératoire Mise en condition Gestion peropératoire Toujours Prévention compression cave Antibioprophylaxie Oxytocine (Syntocinon ) Prévention hypothermie Anesthésie générale Anesthésie périmédullaire Gestion postopératoire

21 Mise en condition Patiente Prévention des conséquences de l inhalation Cimétidine (400 mg) ou ranitidine (600 mg) effervescent dans 30mL d eau ++ dose de citrate [30 ml citrate de sodium 0,3 M] Érythromycine 250 mg IV si repas récent Voies d abord de 18 ou 16G (1 ou 2/risque hémorragique) Sondage vésical Si césarienne en urgence avec troubles du rythme ou hypotension : DLG avant l arrivée au bloc ++ Monitorage anesthésie sans particularité

22 Mise en condition Salle Standard mais : Plateau d induction toujours prêt Le thiopental et la célocurine peuvent être conservés à 4 C au-delà de 24 h sans perte d efficacité. Plateau d intubation Sondes d intubation de différents calibres, avec une sonde de petit calibre sur mandrin prête Manche de laryngoscope court MLF et mandrin d Eschmann présents

23 Consultation d anesthésie et visite préopératoire Mise en condition Gestion peropératoire Toujours Prévention compression cave Antibioprophylaxie Oxytocine (Syntocinon ) Prévention hypothermie Anesthésie générale Anesthésie périmédullaire Gestion postopératoire

24 bioimpédance DLG 10 recommandé jusqu à l extraction fœtale. Lève partiellement la compression Ao-cave/ DLG 90 (grade C). (Anesth Analg 2003;97:256-8) (Br J Anaesth 2003; 90: 86-7)

25 (Anaesthesia, 2007, 62, pages 460-5) 4 cm

26 Antibioprophylaxie l incidence des endométrites 2/3 ou 3/4 (Urg) l incidence des infections cutanées > 3/4 l incidence fièvre, infections urinaires céfazoline 2g (Dalacine 600mg si allergie) après le clampage du cordon Administration avant* ou après le clampage ns mais Pas de prévention de l endocardite (Cochrane 2010) * (Ann Fr Anesth Reanim 2009 ; )

27 Synto n = 451 % Uniquement à la demande de l obstétricien en cas de rétraction insuffisante 4 Systématiquement 95 Dose initiale < 5 UI UI 67 > 10 UI 12 Non précisé 1 Durée d administration de cette dose < 5 mn mn 12 > 10 mn 12 Non précisé 6 Non précisé 1

28 Synto vitesse n = 74 ;5 UI (3 min) + NaCl 0,9% VS 5 UI (3 min) + 30 UI / 4 h (Int J Obstet Anesth 2010 ; 19 : )

29 Synto 2 ème + 42% + 94% Oxytocine 5 UI en 30 sec n = 80 (20 : 2 b) PAS PICCO - 23% - 31% (Br J Anesth 2009; 103 : 260-2)

30 Synto dose? n = 40 x 2 5 UI ou 2 UI en 5-10 sec 10 UI/h pendant 4 h (Br J Anesth 2008; 101 : 822-6)

31 Synto Règle des trois 3 UI 15 sec si insuffisant 3 min après 2 ème dose de 3 UI ± 3 ème dose de 3 UI Pendant 12 h 3 UI /L à 100 ml/h (Int J Obstet Anesth 2010 ; 19 : 243-5)

32 En 2OO8, en Grande Bretagne, 8% des services n avaient pas de prise en charge spécifique pour la prévention de l hypothermie pendant les césariennes. (Anaesthesia 2009; 64 :50-3) Température centrale ( C) RA AG Temps (h) (Anesthesiology 1996; 84 : )

33 Le réchauffement par air pulsé n a pas fait ses preuves (Anesth Analg 2007;105:1413-9) (J Clin Anesth 2009; 21 : )

34 Consultation d anesthésie et visite préopératoire Mise en condition Gestion peropératoire Toujours Prévention compression cave Antibioprophylaxie Oxytocine (Syntocinon ) Prévention hypothermie Anesthésie générale Anesthésie périmédullaire Gestion postopératoire

35 Patiente champée en position : DLG et

36 Préoxygénation O 2 100% VT 3 à 5 min ou 4 CV Crush induction [Hypnotique - Sellick - Célo] Thiopental 5 mg/kg Propofol 2,5 mg/kg [score d Apgar, éveil à 4 h <) (Br J Anesth 1989; 62:649-54) Sellick 20 et 40 N vérification IOT et ballonnet gonflé Célocurine 1-1,5 mg/kg Rocuronium 1,2 mg/kg ± sugammadex 16 mg/kg?

37 Rocuronium (1,2 mg/kg) versus suxaméthonium Les conditions d intubation sont similaires Le délai est plus long (Cochrane Database 2008) Rocuronium (1,2 mg/kg) + sugammadex (16 mg/kg) versus suxaméthonium (Anesthesiology 2009 ; 110 : )

38 Pré-éclampsie CI la kétamine Morphinique avant induction Prévenir le pédiatre Morphinique tous mais.. rémifentanil alfentanil Prévention de la poussée hypertensive post IOT lidocaïne 1,5 mg/kg ns rémifentanil 1 μg/kg ns

39 Entretien Avant le clampage du cordon N 2 O/O 2 50/50 Halogénés ± curare de durée intermédiaire Après le clampage du cordon Antibioprophylaxie - syntocinon Approfondissement de l anesthésie Morphinique Mémorisation < 1 % 0.6% isoflurane 1% sévoflurane 3% desflurane

40 A. ombilicale FIO ? V. ombilicale (Br J Anaesth 2002; 89 : )

41 Anticipation de l analgésie Analgésiques iv En fin d intervention Infiltration 4-8 h T ransversus A bdominal P lane bloc 24 h Cathéter d infiltration continu sous aponévrotique Prévention NVPO

42 Consultation d anesthésie et visite préopératoire Mise en condition Gestion peropératoire Toujours Prévention compression cave Antibioprophylaxie Oxytocine (Syntocinon ) Prévention hypothermie Anesthésie générale Anesthésie périmédullaire Gestion postopératoire

43 Choix Contre-indication à l APM? Degré d urgence de la césarienne? ± Terrain Programmée Urgence absolue Délai < 10 min Urgence Délai min Urgence différable RA ou RA-APD (Durée) AG RA ou extension APD ou RA-APD (Durée)

44 Rachianesthésie Assise ou DLG - Aiguille pointe crayon 25 G à 27 G Cristalloïdes 500 ml 15 min avant la RA Solution : bupivacaïne [8-12 mg] + sufentanil [3-5 μg] + (Anesthesiology 2004; 100 : )

45 Rachianesthésie Assise ou DLG - Aiguille pointe crayon 25 G à 27 G Cristalloïdes 500 ml 15 min avant la RA Solution : bupivacaïne [8-12 mg] + sufentanil [3-5 μg] + morphine base [100 μg] (Anesthesiology 1999 ; 90 : )

46 Rachianesthésie Vasoconstricteur dès l injection en RA (Anesth Analg 2002;94:920-6) Éphédrine 30 mg/20 ml : 60 ml/h puis selon TA [ph <] Néosynéphrine 2500 μg/50 : 50 ml/h puis selon TA [FC <] Éphédrine 60 mg + néosynéphrine 300 μg/20 ml : 40 ml/h puis selon TA

47 «Extension»APD Lidocaïne 2% adrénalinée Dose-test (4 à 5 ml) +++ Fractionnement de la dose totale (13 ml) Délai d action : 10 min Tester le niveau sensitif D 4 Vasoconstricteur selon [néosynéphrine ou éphédrine] Si troubles du RCF : installer un monitorage du RCF stérile si délai court Échecs fréquent 20% - Délai incision trop court - Déplacement du cathéter - Analgésie insuffisante pendant le travail

48 Rachi-péri combinées PAM Titration - meilleur stabilité hémodynamique Effet «top-up» mais non différent entre 5 et 10 ml Exemple Bupi 6,5 mg vs Bupi 9,5 mg 6,5 mg 9,5 mg n = 25 n = 25 avec 2,5 μg de sufentanil Si T3 non atteint à 15 min lidocaine 2% Bolus après délivrance Bupi 6,5 mg : 5/25 Bupi 9,5 mg : 2/25 (Anesth Analg 2006;103:187-90)

49 APM et apport d oxygène O 2 : 21 vs 60% (Br J Anaesth 2002; 88: 18-23) Produit peroxydation lip Si délai hystérectomie- délivrance < 3 min (Br J Anaesth 2004; 92: )

50 Consultation d anesthésie et visite préopératoire Mise en condition Gestion peropératoire Toujours Prévention compression cave Antibioprophylaxie Oxytocine (Syntocinon ) Prévention hypothermie Anesthésie générale Anesthésie périmédullaire Gestion postopératoire

51 Morphine APD (Anesth analg 2000; 90 : )

52 Postopératoire SSPI 2 h Surveillance globe utérin Oxytocine (QS) Surveillance régression du bloc (APM) Traitement du frisson Morphine titration (AG) AINS, néfopam, paracétamol Ablation du cathéter (APD) vérification hémostase si coagulopathie de dilution probable

53 Postopératoire Service Synto QS Paracétamol Kétoprofène 50 mg x 4 /j (ok allaitement) Ibuprofène (ok allaitement) Néfopam 100 mg/ j SE (ok allaitement) Nalbuphine 10 mg x 4 /j ( 48h si allaitement) Réhabilitation précoce Prévention thrombo-embolique

54 Prévention thrombose Post-partum et après césarienne Risque faible Pas de traitement anticoagulant systématique en postpartum BAT Risque modéré Traitement préventif par HBPM à dose forte (énoxaparine 4000 UI/jour ou daltéparine 5000 UI/jour) pendant 6 à 8 semaines. La dose peut être réduite et la durée peut être plus courte lorsque le risque est moins important (ex : césarienne en urgence sans autre facteur de risque associé : énoxaparine 20 mg ou daltéparine 2500 U) pendant 7-14 jours BAT

55 Prévention thrombose Post-partum et après césarienne Risque élevé Traitement préventif à forte dose (énoxaparine 4000 UI/jour ou daltéparine 5000 UI/jour) pendant 6 à 8 semaines BAT Risque majeur AVK durant 3 mois au minimum BAT

56 Anesthésie et Césarienne Consultation d anesthésie et visite préopératoire Mise en condition Gestion peropératoire Toujours Prévention compression cave Antibioprophylaxie Oxytocine (Syntocinon ) Prévention hypothermie Anesthésie générale Anesthésie périmédullaire Gestion postopératoire

ANESTHESIE POUR CESARIENNE A.S.DUCLOY-BOUTHORS MATERNITE JEANNE DE FLANDRE

ANESTHESIE POUR CESARIENNE A.S.DUCLOY-BOUTHORS MATERNITE JEANNE DE FLANDRE ANESTHESIE POUR CESARIENNE A.S.DUCLOY-BOUTHORS MATERNITE JEANNE DE FLANDRE CESARIENNE? QUALITE DE L ANESTHESIE INDICATIONS CONTRE INDICATIONS EFFETS SECONDAIRES COMPLICATIONS QUALITE DE L ANALGESIE POST-OPERATOIRE

Plus en détail

Paule de viguier Maternité unité d'obstétrique qui assure l accouchement et les soins de la mère et du nouveau-né Niveau 3 Concerne les moyens dhospit

Paule de viguier Maternité unité d'obstétrique qui assure l accouchement et les soins de la mère et du nouveau-né Niveau 3 Concerne les moyens dhospit IADE & CESARIENNE EN URGENCE F. Minosa IADE CHU Toulouse Paule de viguier Maternité unité d'obstétrique qui assure l accouchement et les soins de la mère et du nouveau-né Niveau 3 Concerne les moyens dhospitalisationpédiatrique

Plus en détail

Anesthésie générale pour césarienne

Anesthésie générale pour césarienne Anesthésie générale pour césarienne Dominique CHASSARD LYON dominique.chassard@chu-lyon.fr En France, taux césarienne AG < 5% Quelles indications en 2011? Troubles hémorragiques/anticoagulants/aaph Plaquettes

Plus en détail

Anesthésie sie pour césarienne en urgence

Anesthésie sie pour césarienne en urgence Anesthésie sie pour césarienne en urgence Christian Boudey 03/02/2011 Quelques données 1998 2003 p Nombre de naissance 740 000 760 300 Age maternel

Plus en détail

REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE

REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE Congrès JLAR 2015 Dr Julien Corouge Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille REHABILITATION ET CESARIENNE Césarienne : 20% des naissances 160 000 césariennes / an Multiplié

Plus en détail

Protocoles d analgésie obstétricale

Protocoles d analgésie obstétricale Protocoles d analgésie obstétricale Indications 1) Demande de la patiente La sage-femme entend la demande de la patiente. Elle fait appel au médecin anesthésiste qui, muni des informations données par

Plus en détail

PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire)

PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire) PROTOCOLE CESARIENNE (intra- et post- opératoire) 1 La ne représente qu un des actes des soins obstétricaux et doit s intégrer dans des soins obstétricaux essentiels complets. En dehors des indications

Plus en détail

Réhabilitation rapide après césarienne

Réhabilitation rapide après césarienne 1879 2014 Réhabilitation rapide après césarienne Lionel Bouvet Hôpital Femme Mère Enfant Lyon Qu est-ce que la réhabilitation rapide post-opératoire? Réhabilitation post-opératoire «récupération rapide

Plus en détail

47ème Congrès National du CARO : Quel morphinique en anesthésie/analgésie obstétricale lors d une césarienne?

47ème Congrès National du CARO : Quel morphinique en anesthésie/analgésie obstétricale lors d une césarienne? 47ème Congrès National du CARO : Quel morphinique en anesthésie/analgésie obstétricale lors d une césarienne? 30 minutes (20+10) Dr Benjamin JULLIAC anesthésiste -réanimateur Centre Aliénor d Aquitaine

Plus en détail

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux URGENCES OBSTETRICALES Dr CASTEL Adeline CHU TOULOUSE Paule de Viguier INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

Plus en détail

Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC. Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille

Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC. Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille!" Conflits d intérêt Aucun avec cette présentation Les halogénés

Plus en détail

Anesthésie de la femme enceinte. Annick LALLIA

Anesthésie de la femme enceinte. Annick LALLIA Anesthésie de la femme enceinte Annick LALLIA Introduction 1 à 2% de femmes enceintes subissent une anesthésie pour chirurgie non obstétricale Possible grossesse méconnue: Date des dernières règles +/-

Plus en détail

Rôle de l IADE lors de la prise en charge de la césarienne en urgence

Rôle de l IADE lors de la prise en charge de la césarienne en urgence Rôle de l IADE lors de la prise en charge de la césarienne en urgence Stéphanie Maquignon IADE Pôle Gynéco-obstétrique - CHU de bordeaux Janvier 2013 Rappels Modifications physiologiques de la grossesse

Plus en détail

éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne

éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne RPC : Utérus cicatriciel Journées du Collège National! des Gynécologues Obstétriciens Français! Paris, 5 décembre 2012! éléments de la prise en charge anesthésique en cas d antécédent de césarienne Pierre

Plus en détail

HEMORRAGIE DU POST-PARTUM

HEMORRAGIE DU POST-PARTUM GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : J. NIZARD (Obst) M. DOMMERGUES (Obst) D. VAUTHIER-BROUZE (Obst) L. DUBOIS (A) Date rédaction :

Plus en détail

Anesthésie pour estomac plein. Ilham Aglime Département Anesthésie Réanimation CHU tours 13 décembre 2012.

Anesthésie pour estomac plein. Ilham Aglime Département Anesthésie Réanimation CHU tours 13 décembre 2012. Anesthésie pour estomac plein Ilham Aglime Département Anesthésie Réanimation CHU tours 13 décembre 2012. Introduction Situation à risque ( régurgitation et inhalation); Contexte difficile(svt, mais pas

Plus en détail

Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte. Alexis Soulard 14 fevrier 2013

Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte. Alexis Soulard 14 fevrier 2013 Anesthésie non obstétricale chez la femme enceinte Alexis Soulard 14 fevrier 2013 Etat des lieux Fréquence: 0,3 à 2% des grossesses Indications: Urgences abdominales (app, cholecystectomie, occlusions)

Plus en détail

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE Dr. GUENDOUZE L HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE I - Définition II - Étiologies III - Étude clinique IV - Les complications V Le traitement DEFINITION Décollement prématuré du placenta

Plus en détail

Dr Olivier Loutrel CHU Nantes

Dr Olivier Loutrel CHU Nantes Dr Olivier Loutrel CHU Nantes 0.1 à 2% de femmes enceintes subissent une anesthésie pour chirurgie non obstétricale Possible grossesse méconnue: date des dernières règles +/- HCG Prise en charge double

Plus en détail

ANESTHESIE EN OBSTETRIQUE

ANESTHESIE EN OBSTETRIQUE Cas cliniques ANESTHESIE EN OBSTETRIQUE Anesthésie pour césarienne. Anesthésie pour femmes enceintes en dehors de l accouchement. Anesthésie loco régionale pour accouchement. Analgésie obstétricale. Toxémie

Plus en détail

Anesthésie en urgence et estomac plein

Anesthésie en urgence et estomac plein Anesthésie en urgence et estomac plein Benoît Plaud Université Paris-Diderot Assistance Publique Hôpitaux de Paris Anesthésie, réanimation chirurgicale GHU Saint-Louis, Lariboisière, Fernand Widal, Paris,

Plus en détail

OCCLUSIONS. Dominique Concina Juin 2006

OCCLUSIONS. Dominique Concina Juin 2006 OCCLUSIONS Dominique Concina Juin 2006 OCCLUSIONS Choix du moment de l intervention Induction à séquence rapide CHOIX DU MOMENT DE LA CHIRURGIE Mécanismes de l occlusion Par strangulation souffrance du

Plus en détail

La Prééclampsie. Karim BOURZOUFI Karin SEGOND. Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007

La Prééclampsie. Karim BOURZOUFI Karin SEGOND. Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007 La Prééclampsie Karim BOURZOUFI Karin SEGOND Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007 Plan Rappels : Définition Physiopathologie Diagnostic Prise en charge maternelle Principe de réanimation Surveillance Anesthésie

Plus en détail

Maladie thrombo-embolique et grossesse. Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013

Maladie thrombo-embolique et grossesse. Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013 Maladie thrombo-embolique et grossesse Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013 Épidémiologie Incidence de MTEV (TVP + EP) : 0,76 à 1,72 / 1000 grossesses 3ème cause

Plus en détail

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES P. Edelman Club de Périfoetologie - 38, rue Beaujon 75008 Paris Extrait des Recommandations : Textes long et

Plus en détail

Modifications physiologiques et anatomiques de la grossesse Ont un impact sur la conduite à tenir

Modifications physiologiques et anatomiques de la grossesse Ont un impact sur la conduite à tenir ARRET CARDIAQUE CHEZ LA FEMME ENCEINTE EN SALLE DE NAISSANCE Dr Aimé décembre 2015 Epidémiologie Cardiac Arrest in Special situations: 2010 American Heart Association Circulation. 2010; 122:S829-S861 L

Plus en détail

Prise en charge de l hémorragie du post-partum

Prise en charge de l hémorragie du post-partum Prise en charge de l hémorragie du post-partum CHU POITIERS Anesthésiste : Dr Jacqueline DEMONDION Infirmières anesthésistes diplômées d état : Sylvie GABILLET Géraldine GRANDE Edwige MENIGAUD DENOST Elodie

Plus en détail

INTRODUCTION. Mise en œuvre d un programme RAC institutionnel à l Institut Paoli Calmettes, Marseille: gynécologie, digestive, urologie

INTRODUCTION. Mise en œuvre d un programme RAC institutionnel à l Institut Paoli Calmettes, Marseille: gynécologie, digestive, urologie ABSTRACT Mise en place d un programme de réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC) oncologique gynécologique et digestive : impact sur l analgésie et les nausées vomissements postopératoire (NVPO)

Plus en détail

DAR CHU Antoine Béclère. Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier

DAR CHU Antoine Béclère. Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier 1 Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier Introduction Hystérectomie et douleur Anesthésie locorégionale (ALR) ou pas ALR? Réhabilitation post-opératoire Chirurgie carcinologique

Plus en détail

FICHE GYNERISQ Attitude sur LES RUPTURE UTERINES

FICHE GYNERISQ Attitude sur LES RUPTURE UTERINES FICHE GYNERISQ Attitude sur LES RUPTURE UTERINES Validée : le 18 juin 2012 REMARQUES PREALABLES Le but des fiches GYNERISQ est de faire une mise au point pratique sur un sujet précis en termes de gestion

Plus en détail

Modifications physiologiques de la femme enceinte

Modifications physiologiques de la femme enceinte Modifications physiologiques de la femme enceinte Dr Benjamin JULLIAC Maternité - Pellegrin Introduction Modifications physiologiques nombreuses: i Hémodynamique i Respiratoire i Coagulation i Pharmacologique

Plus en détail

Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat

Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat Bonnes pratiques d usage des produits dérivés du sang au cours du syndrome hémorragique : En péri-partum immédiat Spécificités de l'hémostase en péri-partum immédiat Caractéristiques de l'hémorragie du

Plus en détail

1) CESARIENNE CODE ROUGE* : DELAI DECISION/NAISSANCE < 15 MINUTES

1) CESARIENNE CODE ROUGE* : DELAI DECISION/NAISSANCE < 15 MINUTES Rédacteur : C. BRIGITTE C. LECEFEL- LEBIL CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique CESARIENNE EN URGENCE LES CODES COULEUR Vérificateurs : Dr R ADEGBINDIN - Dr H GUEYE Dr R RONIN Ref : Créé

Plus en détail

ANESTHESIE AMBULATOIRE. Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse

ANESTHESIE AMBULATOIRE. Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse ANESTHESIE AMBULATOIRE Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse PLAN Définition Circuit Ambulatoire Consultations et Critères de sélection Le jour J Anesthésie Générale et

Plus en détail

Cardiopathies et Grossesse

Cardiopathies et Grossesse Cardiopathies et Grossesse Physiologie (I) Modifications Cardiovasculaires lors de la Grossesse volume sanguin 50% débit cardiaque 30-50% Maximum entre 5è et 8è mois Variable selon la position TA systolique

Plus en détail

Anesthésie et Endoscopie Digestive

Anesthésie et Endoscopie Digestive Anesthésie et Endoscopie Digestive Dr Jean STEPHANAZZI Département d Anesthésie Réanimation Hôpital Cochin Paris, France Pratique en France Une activité en très forte augmentation > 1 Million d actes/an

Plus en détail

ANESTHÉSIE POUR TAMPONNADE. Dr Cécile Poivert Service d Anesthésie et Réanimation 2 CHU Bordeaux Haut Levêque

ANESTHÉSIE POUR TAMPONNADE. Dr Cécile Poivert Service d Anesthésie et Réanimation 2 CHU Bordeaux Haut Levêque ANESTHÉSIE POUR TAMPONNADE Dr Cécile Poivert Service d Anesthésie et Réanimation 2 CHU Bordeaux Haut Levêque ETIOLOGIES PHYSIOPATHOLOGIE PHYSIOPATHOLOGIE Inspiration PIT POD PHYSIOPATHOLOGIE Pouls paradoxal:

Plus en détail

Pharmacologie des agents anesthésiques chez l obèse. Frédérique Servin AP-HP Hôpital Bichat, Paris

Pharmacologie des agents anesthésiques chez l obèse. Frédérique Servin AP-HP Hôpital Bichat, Paris Pharmacologie des agents anesthésiques chez l obèse Frédérique Servin AP-HP Hôpital Bichat, Paris Conséquences pharmacocinétiques de l obésité 1 Distribution : 1GPA masse grasse mais aussi volume du compartiment

Plus en détail

Anesthésie pour césarienne

Anesthésie pour césarienne Anesthésie pour césarienne Brice Richez 03/2015 Quelques chiffres 1998 2003 p Nombre de naissance 740 000 760 300 Age maternel

Plus en détail

Prise en charge de la diminution des mouvements actifs fœtaux (MAF)

Prise en charge de la diminution des mouvements actifs fœtaux (MAF) Responsable : Dr RAYNAL Fonction : Praticien Hospitalier Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service Mise à jour : 26/4/2013 Date de création : 12/9/2011 signature signature Liste de diffusion

Plus en détail

Proposition de procédure médicale

Proposition de procédure médicale Page 1 sur 9 Proposition de procédure médicale RESEAU PERINAT GUYANE Domaine d application : hospitalier Hémorragie du post partum Rédigée par : Dr CLAYETTE approuvé par : Dr DUVERNOIS JP approuvé par

Plus en détail

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR Le SAOS et Anesthésie Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR EPIDEMIOLOGIE Après 50 ans, 4% hommes et 2% femmes diagnostiqués 60-90% patients obèses atteints d un SAOS Constante

Plus en détail

Sédation et Analgésie

Sédation et Analgésie Collège de Médecine d Urgence de Bourgogne, 7 Octobre 2010 Recommandations Formalisées d experts 2010 : Sédation et Analgésie en Structure d Urgence Adultes Marc FREYSZ, Benoit VIVIEN Méthodologie Actualisation

Plus en détail

Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire. Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre

Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire. Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire en SSPI Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre Consultation d anesthésie A distance de la chirurgie (chir programmée): au moins 48 h avant (pb médical

Plus en détail

Quoi de neuf en Anesthésie Réanimation obstétricale

Quoi de neuf en Anesthésie Réanimation obstétricale Quoi de neuf en Anesthésie Réanimation obstétricale Mathias Rossignol mathias.rossignol@lrb.aphp.fr Département d Anesthésie-Réanimation-SMUR Pr A Mebazaa, Pr Didier Payen Hôpital Lariboisière, Paris APD

Plus en détail

Recommandations de la SMAR Spécificités de la sécurité en anesthésie et analgésie obstétricale Pr Harandou, Pr Labib, Pr Berdai

Recommandations de la SMAR Spécificités de la sécurité en anesthésie et analgésie obstétricale Pr Harandou, Pr Labib, Pr Berdai Recommandations de la SMAR Spécificités de la sécurité en anesthésie et analgésie obstétricale Pr Harandou, Pr Labib, Pr Berdai 1. Evaluation pré anesthésique - Il est recommandé de procéder à une évaluation

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES NAUSEES ET VOMISSEMENTS NAUSEES ET VOMISSEMENTS Pr Dan BENHAMOU, Dominique RIBEYROLLES C.H.U. Bicêtre, 78 rue du général Leclerc 94275 le Kremlin Bicêtre Cedex Un des effets indésirable les plus fréquents

Plus en détail

ANESTHESIE POUR PROTHESE TOTALE de HANCHE. FERMIER Brice Cours DES AR le 6/12/2012

ANESTHESIE POUR PROTHESE TOTALE de HANCHE. FERMIER Brice Cours DES AR le 6/12/2012 ANESTHESIE POUR PROTHESE TOTALE de HANCHE FERMIER Brice Cours DES AR le 6/12/2012 Indication Chirurgie fonctionnelle et programmée Coxarthrose Ostéonécrose tête Polyathrite rhumatoide 120 000 PTH / an

Plus en détail

II- DAT pour grossesse prolongée : préalables et conditions

II- DAT pour grossesse prolongée : préalables et conditions Page 1 sur 5 Proposition de procédure médicale RESEAU PERINAT GUYANE PROTOCOLE GYN OBST N 23 Déclenchement artificiel du travail pour grossesse prolongée. Rédigée par : Dr Gabriel Carles Rédigée par :

Plus en détail

Recommandations Formalisées d Experts. Prise en charge multidisciplinaire de la pré-éclampsie SFAR, CNGOF, SFMP,SFP. Dr Guy AYA

Recommandations Formalisées d Experts. Prise en charge multidisciplinaire de la pré-éclampsie SFAR, CNGOF, SFMP,SFP. Dr Guy AYA Recommandations Formalisées d Experts SFAR, CNGOF, SFMP,SFP Prise en charge multidisciplinaire de la pré-éclampsie Dr Guy AYA RFE SFAR - Prééclampsie - 2000 - SFAR, CNGOF, SFMP, SFP - RPC - Pré-éclampsie

Plus en détail

Les HBPM. Gestion pendant la grossesse. D. Chassard Hôtel Dieu Lyon

Les HBPM. Gestion pendant la grossesse. D. Chassard Hôtel Dieu Lyon Les HBPM Gestion pendant la grossesse D. Chassard Hôtel Dieu Lyon Modifications coagulation Augmentation Filtration Rénale Augmentation Volume Plasmatique Augmentation poids Gène retour veineux Normalisation

Plus en détail

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03

L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER. Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 L ACCOUCHEMENT INOPINE EN PRE HOSPITALIER Aurélie DURAND Géraldine DALL ACQUA 4 avril 2012 CESU 03 CONTEXTE ACCOUCHEMENT : ensemble des phénomènes qui conduisent à l expulsion du fœtus et des annexes.

Plus en détail

Hémorragies du Post Partum 7-15 décès / Naissances dans les pays développés 500 à 1000 décès/ dans les pays en voie de développement

Hémorragies du Post Partum 7-15 décès / Naissances dans les pays développés 500 à 1000 décès/ dans les pays en voie de développement Hémorragies du post partum Immediat L hémorragie qui tue Jacques Lansac Département de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction Hôpital Bretonneau 37044 Tours Cedex1 Hémorragies du Post Partum

Plus en détail

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte Urgences obstétricales extra-hos spitalière Recommandations Formalisée d Experts SFAR-SF FMU 2010 Dr B. CABRIT TA, SAMU 21 Neuf thèm mes traités 1. Recours au centre 15 pour motif obstétrical 2. Accouchement

Plus en détail

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE INTRODUCTION Suivi de la grossesse = médecine préventive, rarement interventionnelle Poids médico-légal ++ Législation importante et évolutive Période à haut risque

Plus en détail

Anesthésie et estomac plein

Anesthésie et estomac plein Anesthésie et estomac plein l estomac plein en situation d urgence mais pas seulement risque d inhalation pulmonaire élevé Dr Catherine ROYER Département d anesthésie réanimation Groupe hospitalier Pitié

Plus en détail

ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE

ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ANESTHESIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE SEIN Terrain : pas de spécificité Installation : perfusion du côté opposé brassard sur le bras opposé ou sur la jambe. Anesthésie générale avec IOT ou ML car peu d

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE. Docteur Katia Barde

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE. Docteur Katia Barde PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DE LA GROSSESSE ET DE LA DELIVRANCE Docteur Katia Barde HEMORRAGIE DU POST PARTUM (HPP) HPP: définition Complication fréquente: 5% des accouchements 1 ère cause de mortalité

Plus en détail

Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015

Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015 Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015 A. Domaine d application Chirurgie digestive élective B. Responsabilités Chirurgiens, médecins anesthésistes,

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord APD thoracique Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord Introduction ALR place importante en chirurgie thoracique: APD thoracique et BPV Douleur post thoracotomie très importante en intensité

Plus en détail

Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14

Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14 Gilles Boulay DAR Hôpital Saint Vincent de Paul Paris 14 gilles.boulay@svp.aphp.fr Première cause de mortalité maternelle en France 87% évitable Mortalité maternelle en France : Enquête INSERM 1996-1998

Plus en détail

La première phase du travail. Bruno Carbonne Centre hospitalier Princesse Grace Monaco

La première phase du travail. Bruno Carbonne Centre hospitalier Princesse Grace Monaco La première phase du travail Bruno Carbonne Centre hospitalier Princesse Grace Monaco Les phases du travail Emmanuel Friedmann 1955 Phases du travail Friedman. Obstet Gynecol 1955/1956 1 ère phase Phase

Plus en détail

Cécile Poullelaouen/ Sandrine Franck- Magueur / Viridiana Jouffroy Département d anesthésie CHU Antoine Béclère. Clamart

Cécile Poullelaouen/ Sandrine Franck- Magueur / Viridiana Jouffroy Département d anesthésie CHU Antoine Béclère. Clamart Cécile Poullelaouen/ Sandrine Franck- Magueur / Viridiana Jouffroy Département d anesthésie CHU Antoine Béclère. Clamart INTRODUCTION En 2012:! 32.3% des français adultes de 18 ans et plus sont en surpoids.!

Plus en détail

HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE

HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE HEMORRAGIES DU POST PARTUM PRISE EN CHARGE ANESTHESIQUE Definition = saignements anormal provenant du tractus génital, survenant dans les 24h suivant l accouchement 80 % dans le post partum immédiat Prise

Plus en détail

Neuroradiologie et AVC ischémique

Neuroradiologie et AVC ischémique Neuroradiologie et AVC ischémique Le point de vue de l anesthésiste O. Fourcade, J. Chookun, C. Cognard CHU Toulouse AVC ischémique 2400 AVC 1 Million hab / an 5 à 6% patients < 55 ans 700 morts à 1 an

Plus en détail

Lectures critiques Prescrire

Lectures critiques Prescrire La carbétocine (Pabal ) est un analogue synthétique de l oxytocine, de longue durée d action, commercialisé en France pour la prévention de l atonie utérine suivant un accouchement par césarienne (lire

Plus en détail

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation 25 èmes Journées Nationales sur les Dispositifs Médicaux Atelier Urgence Détresse Respiratoire Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation Y.Walrave, J.Dellamonica, M.Carles

Plus en détail

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005 Anesthésie pour chirurgie viscérale Dominique CONCINA Octobre 2005 Chirurgie viscérale Chirurgie Digestive Urologique haute Gynécologique Hors urgence et transplantation Coeliochirurgie Risques principaux

Plus en détail

PRÉVENTION DES HÉMORRAGIES DE LA DÉLIVRANCE. J.Milliez, Hôpital Saint Antoine, Paris.

PRÉVENTION DES HÉMORRAGIES DE LA DÉLIVRANCE. J.Milliez, Hôpital Saint Antoine, Paris. PRÉVENTION DES HÉMORRAGIES DE LA DÉLIVRANCE J.Milliez, Hôpital Saint Antoine, Paris. C.B-Lynch et al. Post Partum Hemorrahge Sapiens Publishing, UK, Oct.2006. Définition: saignement de > 500ml dans les

Plus en détail

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 Souffrance fœtale aigue Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 DEFINITION La souffrance fœtale aigue est un état pathologique consécutif à une hypoxie, elle survient brutalement au cours

Plus en détail

Réponses Techniques aux Situations Cliniques en Anesthésie-Réanimation

Réponses Techniques aux Situations Cliniques en Anesthésie-Réanimation Réponses Techniques aux Situations Cliniques en Anesthésie-Réanimation Pr Bertrand Debaene Département d Anesthésie Réanimation Chirurgicale CHU de Poitiers, France b.debaene@chu-poitiers.fr Analyse de

Plus en détail

L Anesthésie Inhalatoire à Objectif de Concentration

L Anesthésie Inhalatoire à Objectif de Concentration L Anesthésie Inhalatoire à Objectif de Concentration Dr Marc BEAUSSIER Dépt Anesthésie-Réanimation. Hôpital St-Antoine - Paris TD Egan. Anesthesiology 2003 Anesthésie Inhalatoire à Objectif de Concentration

Plus en détail

Faut-il monitorer la curarisation?

Faut-il monitorer la curarisation? XXIX ème journée d Anesthésie-Réanimation de Picardie 20 juin 2012 Faut-il monitorer la curarisation? Dr Thibault LOUPEC Pr Bertrand DEBAENE Département d Anesthésie-Réanimation CHU de Poitiers Conflits

Plus en détail

L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion

L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion Références HAS 2001 et décembre 2010 Prise en charge de l IVG jusqu à 14 sa CNGOF 2012 Prise en charge des IGH Diagnostic et modalités

Plus en détail

Préoxygénation du patient obèse sévère. Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS

Préoxygénation du patient obèse sévère. Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS Préoxygénation du patient obèse sévère Elodie MEUNIER IADE-CHU POITIERS Dr Franck PETITPAS Médecin Anesthésiste Réanimateur-CHU POITIERS Les réserves en O₂ chez le sujet normal Total CRF Sang Tissus Campbell,

Plus en détail

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES 3 E M E S J O U R N É E S D E P É R I N ATA L I T É D E M AY O T T E 1 3es JPM A.Milllot Praticien Hygiéniste CHM LA MATERNITÉ DU CHM Un service maternité

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des intubations difficiles

Nouveautés dans la prise en charge des intubations difficiles Nouveautés dans la prise en charge des intubations difficiles Dernières recommandations conférence d expert SFAR 2006 Olivier Langeron Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

travail et conduite du travail en cas d utérus cicatriciel

travail et conduite du travail en cas d utérus cicatriciel RPC : Utérus cicatriciel Journées du Collège National! des Gynécologues Obstétriciens Français! Mode Paris, de 9 déclenchement décembre 2009! du travail et conduite du travail en cas d utérus cicatriciel

Plus en détail

Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue.

Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue. Indications de prise en charge des patientes en Réanimation / Unité de surveillance continue. Dr Virginie Mignaux Service de Réanimation Polyvalente, Unité de Surveillance Continue Centre Hospitalier de

Plus en détail

ANESTHESIE POUR ENDOSCOPIE DES VOIES AERIENNES SUPERIEURES. Dr Lopez Carlos SAR 3 Cours EIADE 2012

ANESTHESIE POUR ENDOSCOPIE DES VOIES AERIENNES SUPERIEURES. Dr Lopez Carlos SAR 3 Cours EIADE 2012 ANESTHESIE POUR ENDOSCOPIE DES VOIES AERIENNES SUPERIEURES Dr Lopez Carlos SAR 3 Cours EIADE 2012 1 Introduction Actes courts, réflexogènes, douloureux Terrain avec patient fragile Risque ID et VD Endoscopies

Plus en détail

THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC. Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016

THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC. Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016 THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016 MALADIE THROMBO EMBOLIQUE VEINEUSE : CONSTAT DE SANTÉ PUBLIQUE

Plus en détail

Remplissage vasculaire périopératoire

Remplissage vasculaire périopératoire Remplissage vasculaire périopératoire Dr. B. Delannoy, Pr. J.J. Lehot, Dr. Z. Vichova ARRES-ASSPRO 2015 (Aucun conflit d intérêt) 57, 2 rue de Villaret Châteaudun de Joyeuse 75009 75017 Paris T: T 01 +33

Plus en détail

Mesure du Diamètre pupillaire

Mesure du Diamètre pupillaire Mesure du Diamètre pupillaire «La Pupillomètrie» On peut monitorer la profondeur d anesthésie.. On peut monitorer la curarisation.. Jusqu à ce jour, on ne pouvait pas monitorer la douleur Pr M Beaussier

Plus en détail

Modifications physiologiques chez la femme enceinte

Modifications physiologiques chez la femme enceinte Modifications physiologiques chez la femme enceinte Dr Christophe FROT Service d Anesthésie-Réanimation Hôpital Avicenne, Bobigny christophe.frot@avc.aphp.fr Modifications: Cardio-circulatoires Ventilatoires

Plus en détail

Compte Rendu : Evaluation des pratiques professionnelles au bloc ILM

Compte Rendu : Evaluation des pratiques professionnelles au bloc ILM Compte Rendu : Evaluation des pratiques professionnelles au bloc ILM CHU TLS PPR ILM Données : août 2014 à juillet 2016 M. Kurrek (DECT 7.21.69) Avec le soutien de Vincent Minville Salah Ferhane Séverine

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé Critères d indications de transfert

Plus en détail

Evaluation pré opératoire, prémédication. Benoît Plaud

Evaluation pré opératoire, prémédication. Benoît Plaud Evaluation pré opératoire, prémédication Benoît Plaud Objectifs pédagogiques Buts de l évaluation pré opératoire Aspects pratiques Examens complémentaires Règles du jeûne, Prémédication DESAR Caen-Rouen

Plus en détail

IADE EN SALLE DE NAISSANCE

IADE EN SALLE DE NAISSANCE IADE EN SALLE DE NAISSANCE EVOLUTION DE LA MATERNITÉ EN FRANCE en 30 ans disparition de 800 sites Augmentation du taux d acc / site fermeture des petites Regroupement maternités en pôles d obstétrique

Plus en détail

Inspiré de VTE, Thrombophilia, Antithrombotic Therapy, and Pregnancy. CHEST 2012.

Inspiré de VTE, Thrombophilia, Antithrombotic Therapy, and Pregnancy. CHEST 2012. GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur DOMMERGUES Auteurs : Jacky NIZARD (GO) Danièle VAUTHIER-BROUZES (GO) Annick ANKRI (Hémostase) Isabelle MARTIN-TOUTAIN

Plus en détail

Prise en charge des hémorragies du post partum. K Dilworth Département Médical MSF 4 décembre 2010

Prise en charge des hémorragies du post partum. K Dilworth Département Médical MSF 4 décembre 2010 Prise en charge des hémorragies du post partum K Dilworth Département Médical MSF 4 décembre 2010 Incidence France Monde 2-3 % accouchements 25 % mortalité maternelle 2-10 % accouchements 10 décès / 100

Plus en détail

ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE

ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE MORPHINIQUE EN CHIRURGIE GYNÉCOLOGIQUE 6 EME CONGRES NATIONNAL DE LA LUTTE CONTRE LA DOULEUR k. Meddeber, D. Benali,.Boufas,.Zelmat, F. Mazour, B. Chafi INTRODUCTION

Plus en détail

ACE. Association des Cardiologues de l'est

ACE. Association des Cardiologues de l'est ACE Association des Cardiologues de l'est Etude de cas cliniques Vote interactif Cas clinique n 5 Questions Comment détecter les anticorps antiphospholipides? Quand retenir le diagnostic de syndrome antiphospholipides?

Plus en détail

Laurent BENAYOUN CH PERPIGNAN

Laurent BENAYOUN CH PERPIGNAN Laurent BENAYOUN CH PERPIGNAN Obésité de la population, une évolution inéluctable?... Changement de paradigme! 32,3% des Français adultes >18 ans sont en surpoids 15% présentent une obésité (IMC 30 kg/m2).

Plus en détail

EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne

EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne Docteur Matthieu BOISSON: Médecin Anesthésiste Réanimateur Praticien Hospitalier Universitaire CHU Poitiers Dominique

Plus en détail

INTUBATION EN SEQUENCE RAPIDE Texte long

INTUBATION EN SEQUENCE RAPIDE Texte long N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB- Pagination : 1 de 10 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 0 Rédacteus Dr Mathieu COCHONNEAU Date 27/02/2016 Validation Sources -Protocole

Plus en détail

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR Lundi 14 décembre 2015; 16h18h C. Pradeau, PH SAMU SMUR 1 Recommandations formalisées d experts 2010 : urgences obstétricales extrahospitalières Ann. Fr. Med. Urgence (2011) 1:141-155 Femmes enceintes

Plus en détail

Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation

Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation Dystocie dynamique J Lansac CHU Tours 1 Définition Perturbation du fonctionnement du muscle utérin pendant le travail: Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation 8% des accouchements 2 Dystocie

Plus en détail

Sécurité et Organisation des Soins Périnatalité & Anesthésie OB Données Belges P.Y. Dewandre MD, PhD Service d Anesthésie-Réanimation CHU Liège

Sécurité et Organisation des Soins Périnatalité & Anesthésie OB Données Belges P.Y. Dewandre MD, PhD Service d Anesthésie-Réanimation CHU Liège Sécurité et Organisation des Soins Périnatalité & Anesthésie OB Données Belges P.Y. Dewandre MD, PhD Service d Anesthésie-Réanimation CHU Liège pydewandre@chu.ulg.ac.be Spécificités Pas de consultation

Plus en détail