Tumeurs intracrâniennes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tumeurs intracrâniennes"

Transcription

1 Tumeurs intracrâniennes Diagnostic Type histologique Traitement Pr E. Jouanneau, Module 10, U.F.R. Lyon SUD

2 Objectifs : Savoir évoquer le diagnostic Savoir prescrire les examens amenant au diagnostic Avoir des notions sur les tumeurs les plus fréquentes

3 Etages sus et sous-tentoriel

4 Formes anatomo-cliniques

5 Hémisphères Face externe de l hémisphère gauche Installation progressive Syndrome déficitaire Épilepsie Céphalées, HIC et engagement temporal

6 Ventriculaire Hydrocéphalie et HIC

7 Région sellaire Syndrome endocrinien Syndrome ophtalmologique (HBT) D C Coupe anatomique coronale, région sellaire

8 Région pinéale Hydrocéphalie Syndrome de parinaud

9 Tronc cérébral Cervelet Nerfs de l APC

10 Formes anatomo-pathologiques

11 Tumeurs primitives du SNC 2% des cancers Sus-tentoriel chez l adulte (CBTRUS, Surawicz, Neurooncol 1999) 2 ie cause de cancer Sous-tentoriel chez l enfant Classification fonction de la cellule de départ Grade I (bénin) à IV (malin) Tumeurs secondaires Métastases cérébrales chez 24% des patients t atteints t de cancers Adulte

12 Sus-tentoriel

13 Tumeurs primitives extra-axiales Cellules de départ Tumeurs Grade Enveloppes Méninges (arachnoïde) Méningiome I à III Os, cartilage Chondrosarcomes Ostéome I Résidu embryonnaire Chordomes I Sellaire Antéhypophyse ++ Adénomes I Cellules dysembryoplasiques Craniopharyngiome I Cellules germinales Germinome, autres III

14 Tumeurs primitives intra-axiales Cellules de départ Tumeurs Grade Hémisphères Tumeurs neuroépithéliales Glie +++ Astrocytomes, oligodendrogliomes, oligoastrocytomes I à IV Neurone/mixte Gangliocytome, DNET, I, III gangliogliome Résidu embryonnaire PNET IV Système hématopoïétique lymphome IV

15 Ventriculaires Cellules de départ Tumeurs Grade Épendyme Épendymome II, III Tumeurs neuroépithéliales Neurones Plexus choroïde Neurocytome Papillome I I, IV Arachnoïde Méningiome I Tissu dysembryoplasique Kyste colloïde I Pinéale Pinéalocytes Pinéalocytomes, blastomes I à IV Tumeurs germinales III

16 Métastases

17 Sous-tentoriel

18 Tumeurs sous-tentorielles (adulte) Angle ponto-cérébelleux (adulte) : neurinome du VIII, méningiomes Cervelet : métastases Tronc cérébral : gliomes, métastases

19 Tumeurs sous-tentorielles (enfant) Cervelet : astrocytome pilocytique Tronc cérébral éé : gliomes IV ventricule : épendymome, médulloblastome, papillome

20 Grades tumoraux

21 Outils diagnostiques Bilan hormonal, marqueurs tumoraux (AFP, HCG) et cellules tumorales dans le LCR (CI PL HIC) Imagerie morphologique : Anatomie de la lésion, nature et grade (opérabilité) TDM IRM +++ sans et avec injection

22 Limites D diffé ti l!!! AVC Ab è Dg différentiels!!!: AVC, Abcès, maladies inflammatoires

23 Imagerie métabolique par RMN Spectroscopie (grade gliome, abcès) Diffusion (AVC, abcès)

24 Perfusion (grade gliome, lymphome) Gliome de haut grade Lymphome

25 CAT et notions de traitements Toute suspicion de tumeur, bilan d imagerie sans délai et mutation en milieu neurochirurgical Pas de corticothérapie!! Symptomatique SI HTIC: à jeûn, VVP, bilan pré opératoire, anti-oedémateux (diurétiques: Mannitol 20% 80 cc/4 h ou Lasilix 40 mg/24h) Anti-comitiaux, antalgiques, gq Traitement d une hydrocéphalie

26 Éil Étiologique i (multidisciplinaire, lidi ili i RCP) Chirurgie: exérèse, biopsie stéréotaxique Chimiothérapie Radiothérapie, radiochirurgie

27 Pronostic Tumeurs bénignes : dépend d de la localisation li et de l extirpabilité Tumeurs malignes : dépend du type histologique

28 Spécificité des tumeurs les plus fréquentes

29 Gliomes intracrâniens Adulte: grade II à IV, infiltrants Enfant: grade I, astrocytome pilocytique, circonscrits

30 Gliomes de bas grade (grade II) 4% Patient jeune, épilepsie Tumeur homogène, «faussement» limitée à l imagerie, sans P de C Stratégie thérapeutique : Chirurgie Surveillance Biopsie, chimiothérapie/radiothérapie 2 à 4mm/an; anaplasie 5 à 7 ans

31 Femme, 27 ans Etat de mal comitial Oligodendrogliome de grade II

32

33 Gliomes malins Gliomes anaplasiques (grade III) et Glioblastomes (GBM, grade IV, 50%) 50 à 65 ans, déficit, HIC, P de C et nécrose (GBM) à l imagerie Stratégie thérapeutique : Chirurgie Oligodendrogliomes : dél 1p19q+ chimiothérapie sinon radiothérapie GBM : radio-chimiothérapie concomitante (Stupp)

34 Glioblastome (IV)

35 Le pronostic des gliomes de l adulte lt est constamment t fatal (Médiane de survie : 10 à 15 ans pour bas grade; 15 à 60 mois pour haut grade) mais amélioration et espoir! tt ciblés (anti-angiogéniques, anti-egfr ) «à la carte»

36 Méningiomes 24% des tumeurs de l adulte Tumeurs bénignes Femme, 50 ans Stratégie thérapeutique : Chirurgie +++ Radiochirurgie, radiothérapie focalisée si résidu évolutif inextirpable Absence de TT médical

37 Méningiome de l étage antérieur

38 Méningiome de l étage antérieur

39 Lymphomes cérébraux Primitifs (Non Hodgkinien de type B) 4% ( ), contexte d immunodéficience Cortico-sensible (tumeur fantôme) Images floconneuses péri-ventriculaires i i HIV, PL (sauf si HTIC), examen opht (uvéite: oeil rouge douloureux, larmoyant, cercle péri-kératique), bilan systémique (TDM), IRM perfusion Biopsie à titre diagnostic Chimio-radiothérapie

40 Adénomes hypopysaires 10% des tumeurs de l adulte Les adénomes sécrétants ét t Adénomes à PRL: microprl: tt médical ou xie; macroprl : tt médical Adénomes corticotropes : xie Adénomes à GH : xie si pas d extension latérale sinon tt médical +/- xie cytoréductrice

41 Les adénomes non sécrétants ou non fonctionnels (gonadotropes): xie,, radiothérapie si résidu évolutif 1% 99%

42 Métastases Révélatrices ou contexte oncologique connu Origine: poumon, sein, mélanome, rein Stratégie thérapeutique : Multidisciplinarité (stade de la maladie, unique ou multiple, localisation, volume) Chirurgie/radiochirurgieradiochirurgie Radiothérapie, chimiothérapie

43 Schwannomes du VIII Stade ORL: hypoacousie, syndrome vestibulaire Stade neurochirurgical (tumeurs de l angle pontocérébelleux) TT: chirurgie, radiochirurgie

Tumeurs Intracrâniennes

Tumeurs Intracrâniennes Tumeurs Intracrâniennes Certificat Neurologie-Neurochirurgie Prof. Assoc.Gérard ABADJIAN Classification des Tumeurs du SNC (OMS mod.) Tumeurs Gliales Tumeurs Glio-neuronal Tumeurs Embryonnaires Tumeurs

Plus en détail

Item 296 (ex item 146) Tumeurs intracrâniennes Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 296 (ex item 146) Tumeurs intracrâniennes Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 296 (ex item 146) Tumeurs intracrâniennes Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Types histologiques des tumeurs du système nerveux central...3

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES

PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CÉRÉBRALES Dr Clotilde VERLUT ÉPIDÉMIOLOGIE Tumeurs rares Incidence augmente avec l âge Incidence augmente depuis une trentaine d année Facteurs favorisants Prédisposition familiale

Plus en détail

Dr Amara Korba Constantine 04/10/2016 Maitre assistant Neurochirurgie. Tumeurs cérébrales

Dr Amara Korba Constantine 04/10/2016 Maitre assistant Neurochirurgie. Tumeurs cérébrales Tumeurs cérébrales Objectifs : Diagnostiquer une tumeur intracrânienne. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. INTRODUCTION Les tumeurs cérébrales sont fréquentes : les

Plus en détail

Tumeurs supra-tentorielles. F. Ziereisen, C. Christophe, E. Sariban Hôpital Universitaire des Enfants Bruxelles

Tumeurs supra-tentorielles. F. Ziereisen, C. Christophe, E. Sariban Hôpital Universitaire des Enfants Bruxelles Tumeurs supra-tentorielles F. Ziereisen, C. Christophe, E. Sariban Hôpital Universitaire des Enfants Bruxelles Epidémiologie 15 à20% de toutes les T cérébrales primitives T cérébrales % + fréquentes chez

Plus en détail

IMAGERIE DES TUMEURS SUS TENTORIELLES CHEZ L ENFANT

IMAGERIE DES TUMEURS SUS TENTORIELLES CHEZ L ENFANT IMAGERIE DES TUMEURS SUS TENTORIELLES CHEZ L ENFANT Service de Radiologie Pédiatrique. CHU Ibn Rochd. Casablanca INTRODUCTION Les tumeurs sus tentorielles chez l enfant sont assez fréquentes et peuvent

Plus en détail

DES Anatomie pathologique

DES Anatomie pathologique DES Anatomie pathologique PROCESSUS INTRA-CRANIENS ET LEUR CONSEQUENCES- TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL Anne JOUVET Samir BENABIDALLAH Alexandre VASILJEVIC Centre de Pathologie Est, Lyon Catherine

Plus en détail

Facteurs de risque et épidémiologie des tumeurs cérébrales

Facteurs de risque et épidémiologie des tumeurs cérébrales DIU de soins infirmiers en neuro-oncologie 2013-2014 Facteurs de risque et épidémiologie des tumeurs cérébrales Luc Bauchet Département de Neurochirurgie, CHU Montpellier Coordonnateur du Recensement national

Plus en détail

GLIOBLASTOME DU SUJET AGE

GLIOBLASTOME DU SUJET AGE GLIOBLASTOME DU SUJET AGE DR FOTSO, DR TESTA, DR MANET, DR GENGUENE, DR VASSAL, DR DUTHEL, DR HATEM, DR BENHAMOUDA, DR NJEE BUGHA, DR NUTI NEUROCHIRURGIE CHU SAINT ETIENNE introduction Malgré des progrès

Plus en détail

A PROPOS DE 100 CAS S.LAMSAK, S.SALAM, K. EL KHOU, M.CHADAD, L.OUZIDANE

A PROPOS DE 100 CAS S.LAMSAK, S.SALAM, K. EL KHOU, M.CHADAD, L.OUZIDANE A PROPOS DE 100 CAS S.LAMSAK, S.SALAM, K. EL KHOU, M.CHADAD, L.OUZIDANE Service de Radiologie Pédiatrique CHU Ibn Rochd Casablanca Tumeurs cérébrales chez l enfant : 2nde place après les tumeurs hématologiques.

Plus en détail

TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? SUBEPENDYMOME SURVEILLANCE

TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? SUBEPENDYMOME SURVEILLANCE TABLEAU A.1 ASPECT IRM TRES EVOCATEUR D UNE TUMEUR GLIALE DE GRADE I CONTEXTE DE NEUROFIBROMATOSE? OU TRAITEMENT HISTOLOGIE? DES SUBEPENDYMOMES - EXAMEN CLINIQUE ANNUEL - IRM CEREBRALE POST-OPERATOIRE

Plus en détail

Les tumeurs intracrâniennes (146) Dr Xavier Durando, Pr Jean Jacques Lemaire, Pr Hervé Curé, Pr Jean-Jacques Mazeron Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Les tumeurs intracrâniennes (146) Dr Xavier Durando, Pr Jean Jacques Lemaire, Pr Hervé Curé, Pr Jean-Jacques Mazeron Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Les tumeurs intracrâniennes (146) Dr Xavier Durando, Pr Jean Jacques Lemaire, Pr Hervé Curé, Pr Jean-Jacques Mazeron Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Diagnostic des tumeurs intracraniennes 1.1. Sémiologie

Plus en détail

TEP et tumeurs cérébralesc

TEP et tumeurs cérébralesc TEP et tumeurs cérébralesc N. Gault, A.Chirila, F.Gutman, K.Kerrou, D.Grahek, F.Montravers, V. DeBeco, JN Talbot Service de Médecine Nucléaire - Hôpital Tenon QCM 1) biodistribution: de quel traceur s

Plus en détail

LES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

LES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL LES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL ETUDE RETROSPECTIVE D UNE SERIE DE 900 CAS S. DERRAZ; T.EL. MADHI; B. BOUAYAD; A. EL KHAMLICHI Service de Neurochirurgie, Hôpital des Spécialités ONO. CHU. Ibn Sina

Plus en détail

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder Démarche diagnostique en IRM devant une lésion parenchymateuse cérébrale à composante kystique de l adulte E Meary, C Mellerio,O Naggara, M Petkova, MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder INTRODUCTION

Plus en détail

Exploration et caractérisation d une tumeur cérébrale de l enfant

Exploration et caractérisation d une tumeur cérébrale de l enfant Exploration et caractérisation d une tumeur cérébrale de l enfant N Boddaert, D Grévent, F Brunelle, P Varlet, S Puget, J Grill, M Zerah, C Sainte-Rose Necker Enfants Malades Plan Tumeurs de fosse postérieure:

Plus en détail

RTC 3D GLIOMES MALINS

RTC 3D GLIOMES MALINS RTC 3D GLIOMES MALINS INOPERABLE Principes généraux Classification des gliomes malins OMS 2007 Grading d histopronostic de gravité croissante: I à IV selon Densité cellulaire Atypies cytonucléaires Activité

Plus en détail

SNP Les tumeurs intracrâniennes. Les tumeurs intracrâniennes

SNP Les tumeurs intracrâniennes. Les tumeurs intracrâniennes 13/12/13 AUREAL Mélanie L3 SNP Relecteur 11 Professeur Dufour 6 pages Les tumeurs intracrâniennes Plan I. Facteurs étiologiques II.Définitions III.Les tumeurs cérébrales. IV.La clinique V.Topographie des

Plus en détail

LES TUMEURS CEREBRALES

LES TUMEURS CEREBRALES LES TUMEURS CEREBRALES I-Introduction : Les tumeurs cérébrales sont définies comme des néoformations développées à partir des constituants du tissu nerveux et des structures autres que l encéphale : nerfs

Plus en détail

Syndromes Cérébelleux

Syndromes Cérébelleux Syndromes Cérébelleux UE Neurosensoriel 2011 Pr H Loiseau Séméiologie Recherche et analyse des signes Cliniques, radiologiques, biologiques, etc. Première étape indispensable de la démarche médicale Regroupements

Plus en détail

TUMEURS CÉRÉBRALES. Dr Gimbert Dr Laguerre

TUMEURS CÉRÉBRALES. Dr Gimbert Dr Laguerre TUMEURS CÉRÉBRALES Dr Gimbert Dr Laguerre PLAN I. RAPPELS ANATOMIQUES II. EPIDÉMIOLOGIE III. SÉMIOLOGIE IV. DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL V. COMPLICATIONS VI. PRISE EN CHARGE VII. PRINCIPAUX TYPES DE TUMEURS

Plus en détail

Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F.

Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F. Gliomes de bas grade de l adulte : un diagnostic pas si facile! JM.Kamsu ;A.Benouach-Amiel; H.Dumas; I.Catalaa; C.Cognard; F.Bonneville Introduction En France, les gliomes sont les tumeurs primitives du

Plus en détail

LES TUMEURS CÉRÉBRALES. Gaëlle PARADOT Service de Neurochirurgie

LES TUMEURS CÉRÉBRALES. Gaëlle PARADOT Service de Neurochirurgie LES TUMEURS CÉRÉBRALES Gaëlle PARADOT Service de Neurochirurgie DÉFINITION Processus expansif intra-crânien 2 types de classification Topographique Sus tentorielle Sous tentorielle Histologique Tumeurs

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension N. Grenier Imagerie et Cancer L imagerie intervient à tous les stades : - Infra-clinique : dépistage - détection - Clinique : caractérisation

Plus en détail

Anomalies de l axe hypothalamohypophysaire. à propos de 19 cas.

Anomalies de l axe hypothalamohypophysaire. à propos de 19 cas. Anomalies de l axe hypothalamohypophysaire chez l enfant : à propos de 19 cas. S.ASKAOUI, A.CHAFIK, G. El MGHARI, N. EL ANSARI. Service d Endocrinologie, Diabétologie et Maladies métaboliques Laboratoire

Plus en détail

IMAGERIE DES TUMEURS DE LA REGION PINEALE: A PROPOS DE 26 cas

IMAGERIE DES TUMEURS DE LA REGION PINEALE: A PROPOS DE 26 cas IMAGERIE DES TUMEURS DE LA REGION PINEALE: A PROPOS DE 26 cas S BELKACEM, M FIKRI, J FAIK, N ECH-CHERIF EL KETTANI, M EL HASSANI, M JIDDANE Service de neuroradiologie, hôpital des spécialités, Rabat.Maroc

Plus en détail

Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI

Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI Gliomes de haut grade de malignité: difficultés diagnostiques pour le neuropathologiste Service de Neuropathologie Laboratoire R. ESCOUROLLE Hôpital de La Salpêtrière K. MOKHTARI Les gliomes de haut grade

Plus en détail

IMAGERIE DES TUMEURS CEREBRALES DE L ENFANT

IMAGERIE DES TUMEURS CEREBRALES DE L ENFANT IMAGERIE DES TUMEURS CEREBRALES DE L ENFANT Aïssa A 1, HasniBouraouiI 1, Abid A 1, Moulahi H 1 Jemni H 1, Gamaoun W 1, Ksira I 2, Mokni M 3, Tlili Graies K 1 1- Service d Imagerie Médicale 2- Service de

Plus en détail

IMAGERIERIE EN CANCEROLOGIE

IMAGERIERIE EN CANCEROLOGIE IMAGERIERIE EN CANCEROLOGIE Imagerie et Cancer L imagerie i intervient i t à tous les stades : - Infra-clinique : dépistage - Clinique : détection - caractérisation - extension - Diagnostic : biopsie sous

Plus en détail

ANNEXE D.1 : CLASSIFICATION HISTOLOGIQUE OMS DES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

ANNEXE D.1 : CLASSIFICATION HISTOLOGIQUE OMS DES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL ANNEXE D.1 : CLASSIFICATION HISTOLOGIQUE OMS DES TUMEURS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL Tumeurs du tissu neuroépithélial : Tumeurs astrocytaires : Astrocytome, Astrocytome anaplasique,, Astrocytome pilocytique,

Plus en détail

Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma

Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma Gamma Knife article 8, page 1 Indications rares du traitement radiochirurgical par Gamma Knife N. Massager, D. Devriendt Centre de Radiochirurgie par Gamma Knife, U.L.B. - Hôpital Erasme Résumé A côté

Plus en détail

Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade. guide d information à l usage des patients et de leur entourage

Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade. guide d information à l usage des patients et de leur entourage Pour la prise en charge des tumeurs oligodendrogliales de haut-grade guide d information à l usage des patients et de leur entourage Les tumeurs cérébrales Le cerveau Le cerveau est un organe majeur situé

Plus en détail

Généralités Prise de contraste annulaire Est- ce vraiment une tumeur? Métastase Abcès Glioblastome Ischémie Contusion

Généralités Prise de contraste annulaire Est- ce vraiment une tumeur? Métastase Abcès Glioblastome Ischémie Contusion Généralités Prise de contraste annulaire Est- ce vraiment une tumeur? Métastase Abcès Glioblastome Ischémie Contusion Démyélinisant Résorption hématome/ Radionécrose Tumeur et Diffusion Tumeurs gliales

Plus en détail

Tumeurs cérébrales et handicap : modalités de prises de décisions thérapeutiques. Christelle Dufour, Jacques Grill

Tumeurs cérébrales et handicap : modalités de prises de décisions thérapeutiques. Christelle Dufour, Jacques Grill Tumeurs cérébrales et handicap : modalités de prises de décisions thérapeutiques Christelle Dufour, Jacques Grill Généralités 2ème cause de cancer (23 %) 1ère cause de tumeurs solides: 430 nouveaux cas

Plus en détail

Tumeurs intracrâniennes

Tumeurs intracrâniennes Collège des Enseignants en Neurologie Tumeurs intracrâniennes I. Épidémiologie II. Neuropathologie III. Présentation clinique IV. Diagnostic différentiel V. Complications évolutives VI. Facteurs pronostiques

Plus en détail

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS CÉRÉBRALES PRIMITIVES CHEZ L ENFANT. Hôpital Nord - Radiologie Mère-Enfant Liza NAKACHE, Dominique ALLARD

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS CÉRÉBRALES PRIMITIVES CHEZ L ENFANT. Hôpital Nord - Radiologie Mère-Enfant Liza NAKACHE, Dominique ALLARD ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS CÉRÉBRALES PRIMITIVES CHEZ L ENFANT Hôpital Nord - Radiologie Mère-Enfant Liza NAKACHE, Dominique ALLARD 1 POINTS CLÉS Tumeurs cérébrales primitives Pédiatrie IRM Situation

Plus en détail

TUMEURS INTRACRANIENNES DE L ENFANT

TUMEURS INTRACRANIENNES DE L ENFANT Laurent Riffaud Neurochirurgie Tumeurs intracrâniennes de l enfant TUMEURS INTRACRANIENNES DE L ENFANT I INTRODUCTION Les tumeurs intracrâniennes sont les tumeurs solides les plus fréquentes de l enfant.

Plus en détail

Société. Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB. Dernière mise à jour du 13 juin 2014

Société. Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB. Dernière mise à jour du 13 juin 2014 Neuro- Société de Oncologie Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB 1 ère réunion le 08 juillet 2005 Dernière mise à jour du 13 juin 2014 Contact : e.vauleon@rennes.unicancer.fr

Plus en détail

CAS CLINIQUE MENINGIOME. Mélanie Deberne Amélie Bouyon

CAS CLINIQUE MENINGIOME. Mélanie Deberne Amélie Bouyon CAS CLINIQUE MENINGIOME Mélanie Deberne Amélie Bouyon ! CODE COULEUR Le cas clinique A vos boîtiers Réponse, discussion Questions Epidémiologie Le méningiome représente : 30 % 20 % des tumeurs cérébrales

Plus en détail

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Epidémiologie Les ostéosarcomes ou sarcomes ostéogèniques sont des tumeurs rares,

Plus en détail

TUMEURS INTRACRANIENNES :CORRELATIONS ANATOMO-RADIOLOGIQUES (A propos de 109 cas)

TUMEURS INTRACRANIENNES :CORRELATIONS ANATOMO-RADIOLOGIQUES (A propos de 109 cas) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2012 Thèse N 158/ 12 TUMEURS INTRACRANIENNES :CORRELATIONS ANATOMO-RADIOLOGIQUES

Plus en détail

Les Cancers Secondaires Radio-induits. Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy

Les Cancers Secondaires Radio-induits. Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy Les Cancers Secondaires Radio-induits Chantal Kalifa Département de Pédiatrie Institut Gustave Roussy Radiothérapie Traitement local des tumeurs malignes +++ Traitement prophylactique des récidives à distance

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

TUMEURS INTRACRANIENNES

TUMEURS INTRACRANIENNES TUMEURS INTRACRANIENNES Introduction Tumeurs intracrâniennes primitives Classifications Les signes de découverte Facteurs pronostiques généraux T. sustentorielles Astrocytomes Glioblastomes Oligodendrocytomes

Plus en détail

Sommaire général PATHOLOGIES

Sommaire général PATHOLOGIES Sommaire général PATHOLOGIES ORIENTATIONS DIAGNOSTIQUES 1 Troubles de la conscience et de la vigilance 21 2 Hémiparésie ou hémiplégie 25 3 Syncope et apoplexie 27 4 Encéphalopathie 28 5 Déficit neurologique

Plus en détail

TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION?

TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION? Rédigé par le Docteur Nathalie Marques (Lyon) TUMEUR CÉRÉBRALE (MÉTASTASE CÉRÉBRALE ET GLIOBLASTOME) DU SUJET ÂGÉ: TRAITEMENT OU ABSTENTION? D après les communications orales de Ph. Métellus (Marseille)

Plus en détail

TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle

TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle TEP au 18 FET dans l évaluation de la réponse au traitement de tumeur cérébrale de haut grade par chimiothérapie intra-artérielle Sylvain Caron R3 Médecine Nucléaire JSIM 8 octobre 2010 Introduction Tumeurs

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire Neuro-oncologie

Diplôme Inter-Universitaire Neuro-oncologie Diplôme InterUniversitaire Neurooncologie Domaine : Sciences, Technologies, Santé Organisation : Faculté de Médecine Lieu de formation : Sur les sites des universités partenaires (Facultés de Médecine

Plus en détail

Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par. Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA

Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par. Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par Resonance Magnetique C H Besada; D Santa Cruz,; J A Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA Objectifs Montrer l apport de la Spectroscopie

Plus en détail

Contexte épidémiologique. 14,5 / chiens et 3,5 / chats. 2,8 % des chiens et 2,2% des chats

Contexte épidémiologique. 14,5 / chiens et 3,5 / chats. 2,8 % des chiens et 2,2% des chats Académie Vétérinaire, Jeudi 21 avril 2011 Pauline de Fornel-Thibaud Contexte épidémiologique Incidence : 14,5 /100 000 chiens et 3,5 /100 000 chats 2,8 % des chiens et 2,2% des chats jlthibaud@vet-alfort.fr

Plus en détail

Société. Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB. Dernière mise à jour du 15 janvier 2016

Société. Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB. Dernière mise à jour du 15 janvier 2016 Neuro- Société de Oncologie Bretonne THESAURUS DE LA SOCIETE DE NEUROONCOLOGIE BRETONNE SNOB 1 ère réunion le 08 juillet 2005 Dernière mise à jour du 15 janvier 2016 Contact : e.vauleon@rennes.unicancer.fr

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

Tumeurs non épithéliales

Tumeurs non épithéliales Tumeurs non épithéliales Ronéo 3 Tumeurs non épithéliales Tumeurs: conjonctives mélaniques hématopoïétiques: lymphomes malins +++ germinales nerveuses de blastème I] Tumeurs conjonctives Classification

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Tumeur cranienne. Service d anatomie et cytologie pathologiques. Youmna MOURAD Aôut 2007

Tumeur cranienne. Service d anatomie et cytologie pathologiques. Youmna MOURAD Aôut 2007 Tumeur cranienne Service d anatomie et cytologie pathologiques Youmna MOURAD Aôut 2007 Cas clinique Histoire Femme droitière de 48 ans Se plaint depuis 2 ans d une diplopie intermittente dans le regard

Plus en détail

ref : Feuillets et Journal de radiologie en partie.

ref : Feuillets et Journal de radiologie en partie. Molécules Observables 1. Créatine : reflet de l'homéostasie, valeur constante, sert dans les ratios 2. NAA : Viabilité neuronale 3. Choline : Marqueur membranaire 4. Lipides : débris membranaires 5. Lactates

Plus en détail

Session thématique Imagerie de perfusion. Dr Julien Savatovsky Fondation Rothschild, Service d Imagerie IRM Paris 13

Session thématique Imagerie de perfusion. Dr Julien Savatovsky Fondation Rothschild, Service d Imagerie IRM Paris 13 Session thématique Imagerie de perfusion Dr Julien Savatovsky Fondation Rothschild, Service d Imagerie IRM Paris 13 Conflit d intérêt : aucun en rapport avec le cours Remerciements : L équipe de manipulateurs

Plus en détail

L IMAGERIE MÉTABOLIQUE CÉRÉBRALE EN NEURO-ONCOLOGIE

L IMAGERIE MÉTABOLIQUE CÉRÉBRALE EN NEURO-ONCOLOGIE L IMAGERIE MÉTABOLIQUE CÉRÉBRALE EN NEURO-ONCOLOGIE Pr Florence Le Jeune Service de Médecine Nucléaire Centre Eugène Marquis EA 4712 «Comportement et Noyaux Gris Centraux» Université de Rennes 1 QU EST

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

La Tuberculose Hypophysaire :penser à ce diagnostic

La Tuberculose Hypophysaire :penser à ce diagnostic La Tuberculose Hypophysaire :penser à ce diagnostic S. ACHIR, A. BELALEM, M. BELACEL D. FOUDIL,S.MIMOUNI SERVICE D ENDOCRINOLOGIE CENTRE PIERRE ET MARIE CURIE D ALGER- ALGÉRIE Introduction La tuberculose

Plus en détail

Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine?

Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine? Neurologie des carnivores domestiques Le diagnostic histologique des gliomes canins. Que peut nous apprendre la médecine humaine? Académie Vétérinaire de France, 21 avril 2011 Dr Marie-Anne COLLE Prérequis

Plus en détail

Imagerie multimodale des tumeurs cérébrales-sfrra

Imagerie multimodale des tumeurs cérébrales-sfrra Imagerie multimodale des tumeurs cérébrales-sfrra S I Time (s) Samedi 24 mars 2012 Pr. François Cotton Dr Jean Amédée Roch Service d imagerie, CHLS Laboratoire d Anatomie, UFR Laennec CREATIS OBJECTIFS

Plus en détail

important athérome calcifié aorto-iliaque

important athérome calcifié aorto-iliaque Patient de 70 ans présentant une fièvre inexpliquée depuis 2 ans. Suivi pour une LMC. Apparition d une toux productive et d un syndrome inflammatoire biologique. Premier scanner réalisé sans IV. Chloé

Plus en détail

«Une graine dans le champ du voisin» Clément Vialatte de Pémille Staff Pinel Pitié Salpêtrière 28/01/2016

«Une graine dans le champ du voisin» Clément Vialatte de Pémille Staff Pinel Pitié Salpêtrière 28/01/2016 «Une graine dans le champ du voisin» Clément Vialatte de Pémille Staff Pinel Pitié Salpêtrière 28/01/2016 Résumé clinique Monsieur S. 21 ans Origine algérienne Pas d'atcd personnel ni familial. Pas de

Plus en détail

Programme du Vendredi 09 juin. Ostéo J Malghem D El Azzouzi Abdomen B Van Beers N Godin Thorax Neuro G Cosnard S Gherbi

Programme du Vendredi 09 juin. Ostéo J Malghem D El Azzouzi Abdomen B Van Beers N Godin Thorax Neuro G Cosnard S Gherbi Programme du Vendredi 09 juin Ostéo J Malghem D El Azzouzi Abdomen B Van Beers N Godin Thorax Neuro G Cosnard S Gherbi Accident de moto Douleur à la base du pouce RX: - P1 M1 coupe longitudinale Lésion

Plus en détail

Gliomes du tronc cérébral chez l adulte

Gliomes du tronc cérébral chez l adulte chez l adulte DIU de Neuro-Oncologie 2010-2012 Paris, 7 Avril 2011 Dr German Reyes Fédération de Neurologie Mazarin, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris Définition Tumeurs localisées dans le mésencéphale,

Plus en détail

Insuffisance ante hypophysaire

Insuffisance ante hypophysaire Insuffisance ante hypophysaire I. Définition L insuffisance ante hypophysaire (IA) se caractérise par un déficit des fonctions hypophysaires antérieures, c'est-à-dire un déficit de sécrétion des différentes

Plus en détail

RECHERCHE & SANTÉ. contre les cancers du cerveau LA REVUE DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE. DOSSIER La recherche innove

RECHERCHE & SANTÉ. contre les cancers du cerveau LA REVUE DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE. DOSSIER La recherche innove LA REVUE DE LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE RECHERCHE & SANTÉ N 148-4 e trimestre 2016 - www.frm.org S ENGAGER POUR LA RECHERCHE Marc Levy : «Les projets aboutissent à des découvertes concrètes»

Plus en détail

item 203 Opacité et Masses Intra-Thoracique

item 203 Opacité et Masses Intra-Thoracique item 203 Opacité et Masses Intra-Thoracique malin bénin Sexe masculin + Age > 50 ans ++ tabagisme ++ Il n y a pas de seuil au-dessous duquel fumer n expose pas à risque accru de CBP Exposition à des +

Plus en détail

GLIOMES DU TRONC CEREBRAL DE L ADULTE ASPECTS CHIRURGICAUX

GLIOMES DU TRONC CEREBRAL DE L ADULTE ASPECTS CHIRURGICAUX GLIOMES DU TRONC CEREBRAL DE L ADULTE ASPECTS CHIRURGICAUX «where therapies change surgical perceptions have to change» «les astrocytomes pilocytiques sont fréquents. Ils doivent être reconnus et enlevés

Plus en détail

Tumeurs intracrâniennes

Tumeurs intracrâniennes 30 Item 146 Tumeurs intracrâniennes I. ÉPIDÉMIOLOGIE II. CARACTÈRES GÉNÉRAUX DES TUMEURS INTRACRÂNIENNES III. SÉMIOLOGIE IV. DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL V. COMPLICATIONS DE L ÉVOLUTION D UNE TUMEUR CÉRÉBRALE

Plus en détail

TUMEURS CÉRÉBRALES DÉFINITION

TUMEURS CÉRÉBRALES DÉFINITION 1 TUMEURS CÉRÉBRALES DÉFINITION Les tumeurs cérébrales primitives et secondaires constituent un ensemble complexe et hétérogène d entités anatomo-pathologiques dont l expression clinique peut être comparable.

Plus en détail

Structure spatiale et modes de croissance tumorale des gliomes. Conséquences diagnostiques et corrélations avec l l imagerie.

Structure spatiale et modes de croissance tumorale des gliomes. Conséquences diagnostiques et corrélations avec l l imagerie. Structure spatiale et modes de croissance tumorale des gliomes. Conséquences diagnostiques et corrélations avec l l imagerie. P.Varlet. Hopital Sainte Anne et Inserm U752 Paris V. PLAN Structure spatiale

Plus en détail

Tumeurs testiculaires de l enfant. P. Ravasse Tumeurs testicule enfant

Tumeurs testiculaires de l enfant. P. Ravasse Tumeurs testicule enfant Tumeurs testiculaires de l enfant Pathologie rare concernant 0,5 à 2 garçons /100 000 Représente 1 à 2% des tumeurs solides de l enfant Assez bon pronostic car: Au moins 40% de tumeurs bénignes Taux de

Plus en détail

IMAGERIE DE PERFUSION ET DE DIFFUSION DANS LE DIAGNOSTIC ET L EVALUATION POST THERAPEUTIQUE DES TUMEURS CEREBRALES: L EXPERIENCE EBROICIENNE

IMAGERIE DE PERFUSION ET DE DIFFUSION DANS LE DIAGNOSTIC ET L EVALUATION POST THERAPEUTIQUE DES TUMEURS CEREBRALES: L EXPERIENCE EBROICIENNE IMAGERIE DE PERFUSION ET DE DIFFUSION DANS LE DIAGNOSTIC ET L EVALUATION POST THERAPEUTIQUE DES TUMEURS CEREBRALES: L EXPERIENCE EBROICIENNE O.SUAUD(1), S.JOUINI(1), N.MIRET(2), L.KORT(2), A.LABIB(1),

Plus en détail

Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge. Dr Thierry Faillot Neurochirurgie APHP Hôpital Beaujon

Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge. Dr Thierry Faillot Neurochirurgie APHP Hôpital Beaujon Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge Dr Thierry Faillot Neurochirurgie APHP Hôpital Beaujon Les faits: Augmentation de l espérance de vie: On vit plus longtemps, en meilleure santé.

Plus en détail

«des boules et des glandes»

«des boules et des glandes» «des boules et des glandes» Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach Service de Médecine Nucléaire du Val-de-Grâce, Paris HDM : Patient de 58 ans alcoolo-tabagique Ecoulement

Plus en détail

Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge. Dr Thierry Faillot Neurochirurgie APHP Hôpital Beaujon

Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge. Dr Thierry Faillot Neurochirurgie APHP Hôpital Beaujon Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge Dr Thierry Faillot Neurochirurgie APHP Hôpital Beaujon Les problèmes Augmentation de l espérance de vie: On vit plus longtemps, en meilleure

Plus en détail

Les problèmes. Faire avec. Faire avec.. Hématome sous dural chronique. Indications de la neurochirurgie

Les problèmes. Faire avec. Faire avec.. Hématome sous dural chronique. Indications de la neurochirurgie Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge Dr Thierry Faillot Neurochirurgie APHP Hôpital Beaujon Les problèmes Augmentation de l espérance de vie: On vit plus longtemps, en meilleure

Plus en détail

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas

Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas Les tumeurs des nerfs périphériques A propos de huit cas B RADOUANE, M JIDAL, J EL FENNI, B ZAINOUN, S CHAOUIR, T AMIL, A HANINE, M BEN AMEUR Service d Imagerie Médicale Hôpital militaire d instruction

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des gliomes intracrâniens infiltrants de l adulte et de l enfant

Recommandations régionales Prise en charge des gliomes intracrâniens infiltrants de l adulte et de l enfant Recommandations régionales Prise en charge des gliomes intracrâniens infiltrants de l adulte et de l enfant - juillet 2010 - Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) En dehors des cas d urgence,

Plus en détail

BIOPSIE STEREOTAXIQUE

BIOPSIE STEREOTAXIQUE BIOPSIE STEREOTAXIQUE INDICATIONS APPORT DIAGNOSTIQUE LIMITES COMPLICATIONS DIU NEURO-ONCOLOGIE Rennes 5-6 / 02 / 2009 A. HAMLAT INTRODUCTION La nécessité de connaître la nature histologique d une lésion,

Plus en détail

IMAGERIE DE LA NEUROFIBROMATOSE TYPE II : Présentation de 3 observations illustratives. Service d imagerie CHU Sahloul Sousse TUNISIE

IMAGERIE DE LA NEUROFIBROMATOSE TYPE II : Présentation de 3 observations illustratives. Service d imagerie CHU Sahloul Sousse TUNISIE IMAGERIE DE LA NEUROFIBROMATOSE TYPE II : Présentation de 3 observations illustratives Service d imagerie CHU Sahloul Sousse TUNISIE Objectif illustrer les aspects en imagerie de la neurofibromatose type

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Jeune femme de 25 ans, enceinte de 3 mois d une première grossesse Se présente

Plus en détail

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI

Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) H. MARTELLI Tumeurs des parties molles = Tumeurs mésenchymateuses malignes (TMM) Tumeurs malignes de l

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES TUMEURS DYSEMBRYOPLASIQUES NEUROEPITHELIALES : A PROPOS DE 11 CAS

APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES TUMEURS DYSEMBRYOPLASIQUES NEUROEPITHELIALES : A PROPOS DE 11 CAS APPORT DE L IMAGERIE DANS LE DIAGNOSTIC DES TUMEURS DYSEMBRYOPLASIQUES NEUROEPITHELIALES : A PROPOS DE 11 CAS Service de Neuroradiologie Institut National de Neurologie, Tunis Tunisie INTRODUCTION Tumeurs

Plus en détail

Imagerie des cancers:

Imagerie des cancers: Imagerie des cancers: Dépistage et bilan d extension HTrillaud Trillaud, Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Service de radiologie Hôpital Saint-André Bordeaux Objectif Définir la notion de dépistage en imagerie

Plus en détail

Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie

Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie Métastases cérébrales uniques Place de la radiothérapie O.THOMAS 30 avril 2005 1 Plan épidémiologie objectifs moyens thérapeutiques effets secondaires résultats questions non résolues 2 Epidémiologie Tumeur

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

RADIOTHERAPIE : Tumeurs Cérébrales.

RADIOTHERAPIE : Tumeurs Cérébrales. RADIOTHERAPIE : Tumeurs Cérébrales. Histologie : Gliome : oligodendrogliome, astrocytome (glioblastome). Ependymome (rare). Méningiome, neurinome. Médulloblastome. Non gliales : métastase, lymphome, sarcome.

Plus en détail

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4 Questions Examens Anatomie Pathologique MED4 1. Description Questions Examens d anatomie pathologique Mme Salmon 2. Remerciements Aux étudiants de MED4. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web

Plus en détail

ASPECT SCANOGRAPHIQUE DES TUMEURS CEREBRALES

ASPECT SCANOGRAPHIQUE DES TUMEURS CEREBRALES MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE SUPERIEURE ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple-Un But-Une Foi UNIVERSITE DE BAMAKO Faculté de Médecine de Pharmacie et d Odonto-Stomatologie

Plus en détail

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires LES CANCERS THORACIQUES I/ Classification Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires Les cancers de plèvre primitifs Les cancers secondaires de la plèvre Les lymphomes médiastinaux

Plus en détail

G. Fargeix, C. Billon-Grand, C. Prud homme, E. Pomero, E. Plouvier, A. Biondi

G. Fargeix, C. Billon-Grand, C. Prud homme, E. Pomero, E. Plouvier, A. Biondi Société de Médecine de Franche-Comté Réunion de la Société de Médecine de Franche-Comté Séance d imagerie pédiatrique et prénatale G. Fargeix, C. Billon-Grand, C. Prud homme, E. Pomero, E. Plouvier, A.

Plus en détail

M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte

M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte Hémorragie sous-arachnoïdienne spontanée de l'adulte Cas cliniques commentés http://spiral.univ-lyon1.f/ M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte Pr E. JOUANNEAU Neurochirurgie A Hôpital Neurologique

Plus en détail

Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge

Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge Indications et limites de la neurochirurgie dans le grand âge Dr Thierry Faillot Neurochirurgie APHP Hôpital Beaujon Les problèmes Augmentation de l espérance de vie: On vit plus longtemps, en meilleure

Plus en détail

Présentation clinique des tumeurs cérébrales. Dr. Jean-Sébastien Guillamo Département de Neurologie CHU Caen

Présentation clinique des tumeurs cérébrales. Dr. Jean-Sébastien Guillamo Département de Neurologie CHU Caen Présentation clinique des tumeurs cérébrales Dr. Jean-Sébastien Guillamo Département de Neurologie CHU Caen Variabilité clinique: facteurs influençant la présentation - localisation -taille - rapidité

Plus en détail