La maîtrise médicalisée: définition

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La maîtrise médicalisée: définition"

Transcription

1 La maîtrise médicalisée: définition Convention médicale de 2005 : «une régulation médicalisée des dépenses de santé, s appuyant sur des référentiels médicaux scientifiquement validés.» Convention de 2011 : «Les signataires réaffirment également leur engagement dans la maîtrise médicalisée des dépenses de santé, qui s inscrit dans un double objectif d amélioration des pratiques et d optimisation des dépenses.»

2 Maîtrise médicalisée: LES ANTIBIOTIQUES Couverture

3 Constat: la France, toujours au top de la consommation d antibiotiques Couverture

4 Comparaison des consommations européennes en ville et en DDJ/1 000H/J (source Afssaps juin 2011) Allemagne Belgique Espagne France Grèce Italie Pays-Bas Royaume Uni Suède

5 Deux pathologies au cœur de la prescription inappropriée Répartition des prescriptions d antibiotiques en ville, par diagnostic (année 2009) Infections cutanéomuqueuses 6% autres infections 14% Maladies virales (bronchite, rhinopharyngite et syndrome grippal) 26% Infections digestives 1% Autres infections urinaires (pyélonéphrite, prostatite..) 7% 1er motif de prescription : les maladies virales Prescriptions inappropriées car les antibiotiques sont inefficaces contre les virus Cystite 5% Autres infections respiratoires (coqueluche ) 1% Pneumonie 2% Bronchite chronique, maladie respiratoire chronique 3% Sinusite 9% Otite 10% Angine 16% 2ème motif de prescription : les angines Les antibiotiques sont inutiles face aux angines virales (la majorité des angines) Source : IMS HEALTH 2009

6 Parmi les infections virales, la bronchite est la pathologie dans laquelle les antibiotiques sont le plus souvent utilisés Évolution des prescriptions d antibiotiques pour 100 diagnostics de bronchite, 100 diagnostics de rhinopharyngite, et 100 syndromes grippaux enfrance 80% 76% 70% 60% 50% 40% bronchite aigue rhinopharyngite syndrome grippal 30% 20% 10% 13% 10% Source : IMS HEALTH %

7 Maîtrise médicalisée: les objectifs de l Assurance Maladie UN OBJECTIF DE SANTE PUBLIQUE : lutter contre les résistances bactériennes en agissant sur la baisse de consommation. Développer l utilisation du TDR angine pour diminuer le nombre de prescriptions inappropriées dans le traitement de l angine. UN OBJECTIF ECONOMIQUE : réduire les montants remboursés d antibiotiques.

8 Stratégie globale Prescrire un antibiotique seulement quand cela est médicalement justifié Abstention Choisir l antibiotique recommandé Juste prescription

9 Mise en œuvre de la stratégie: Messages élaborés à partir des recommandations de l Afssaps* Campagnes annuelles: - Septembre 2007: visites DAM angines / rhino - Novembre 2007: visites DAM angines / rhino / otites - Janvier 2008: visites DAM angines / rhino / otites - Avril 2008: visites DAM sinusites - Octobre 2008: visites DAM angines / TDR - Mars 2009: visites DAM synthèse infections respiratoires hautes - Janvier 2010: échanges confraternels bronchite aigue / TDR - Mars 2010: visites DAM bronchite aigue / TDR - Avril 2011: échanges confraternels pédiatres infections respiratoires basses de l enfant / TDR *Infections respiratoires basses de l adulte et l enfant recommandations Infections respiratoires hautes de l adulte et l enfant recommandations

10 Prévu pour 2012: Prise en charge de la cystite aigue de la femme, avec remise de Bandelettes Urinaires (sous couvert de la publication des recommandations de l Afssaps) Infections respiratoires hautes (actualisation des recommandations de l Afssaps).

11 Les outils de la maîtrise médicalisée: Mémo, arbres décisionnels, élaborés à partir des référentiels Afssaps, validés par la HAS Aide au diagnostic : mise à disposition du TDR angine (commande en ligne, gratuit pour les MG, ORL, pédiatres) Profil de prescription du médecin Mémo coût

12 Exemple: bronchite aigue + TDR 2010/2011 Documents remis au médecin Profils

13 Documents remis aux médecins:

14

15 Évolution naturelle de la bronchite aiguë D après l AFSSAPS (octobre 2005)

16 Message : Enjeu individuel et collectif des résistances bactériennes Documents à remettre aux médecins en lien avec ce message Publi-rédactionnel du Pr Schlemmer et du Pr Choutet Brochure Résistances (2010)

17 Documents à remettre aux médecins en lien avec le TDR angine Nouvelle brochure TDR angine Publi-rédactionnel du Dr Cohen

18 Depuis janvier 2011: possibilité de commander le TDR angine en ligne Commander facilement vos TDR par internet Nouveau Onglet Commande Test de diagnostic rapide angine

19

20 les profils de prescriptions:

21

22

23

24

25

26 autres 3% macrolides 14% Fq 10% amoxicilline 1% amox+ac clav 5% C3G 66% C2G 1% amoxicilline amox+ac clav C2G C3G Fq macrolides autres

27 TDR angine - les différents modes de commandes: Auprès de sa caisse: Bons de commande pré-identifiés Ordonnance, papier libre En ligne sur «espace pro»

28 La convention médicale 2011: nouvelle approche, nouveaux indicateurs 2 indicateurs ATB dont un indicateur de moindre prescription: Nombre de traitements par antibiotiques pour les patients MT de 16 à 65 ans et hors ALD, rapporté au nombre de patients MT de 16 à 65 ans et hors ALD. Prescription (en nombre de boîtes) d antibiotiques dans le répertoire des génériques, rapporté à l ensemble des antibiotiques prescrits (en nombre de boîtes).

29 Conclusion: une action qui a porté ses fruits Plus de 40 millions de prescriptions évitées depuis 2002 mais qui doit se poursuivre.

COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale

COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale 1 RAPPEL DES ACTIONS ANTIBIOTIQUES portées par l Assurance Maladie

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES: les actions de l assurance maladie pour promouvoir le bon usage. rencontres santé publique ATB - CNAMTS 1

ANTIBIOTIQUES: les actions de l assurance maladie pour promouvoir le bon usage. rencontres santé publique ATB - CNAMTS 1 ANTIBIOTIQUES: les actions de l assurance maladie pour promouvoir le bon usage 1 ATB: actions de l Assurance Maladie! L assurance Maladie sur tous les fronts: " accompagnement des médecins prescripteurs

Plus en détail

Plan National d alerte sur les Antibiotiques 2011/2016 Déclinaison régionale

Plan National d alerte sur les Antibiotiques 2011/2016 Déclinaison régionale Plan National d alerte sur les Antibiotiques 2011/2016 Déclinaison régionale Pr Pierre DELLAMONICA CHU de NICE 14ème Journée Méditerranéenne de Prévention des Infections Nosocomiales 29/11/13 - Aix en

Plus en détail

Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Expériences vers les praticiens

Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Expériences vers les praticiens Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques Expériences vers les praticiens Réflexions et actions en cours dans la région Nord Pas-de-Calais Dr C. Lahoute, C. Dupont 4 ème

Plus en détail

La documentation Française : Etude de la prescription et de la consommation des antibiotiques en ambulatoire

La documentation Française : Etude de la prescription et de la consommation des antibiotiques en ambulatoire SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION DISPONIBLES 5 III. ANALYSE DESCRIPTIVE DE LA CONSOMMATION D ANTIBIOTIQUES EN FRANCE DE 1991 A 1996 8 3.1. INTRODUCTION 8 3.2. EVOLUTION DES VENTES DES

Plus en détail

Lutte contre les résistances bactériennes : Recommandations de la STPI (2010)

Lutte contre les résistances bactériennes : Recommandations de la STPI (2010) Lutte contre les résistances bactériennes : Recommandations de la STPI (2010) M. Chakroun Service des Maladies Infectieuses CHU F. Bourguiba - Monastir Tunis, 24 Février 2015 «En 2010, la consommation

Plus en détail

Évaluation de l application des recommandations sur l antibiothérapie des infections ORL et respiratoires en médecine ambulatoire

Évaluation de l application des recommandations sur l antibiothérapie des infections ORL et respiratoires en médecine ambulatoire Évaluation de l application des recommandations sur l antibiothérapie des infections ORL et respiratoires en médecine ambulatoire Résultats du premier tour d un audit de pratique réalisé par 189 médecins

Plus en détail

Actualités de l antibiothérapie par voie générale dans les infections courantes de l enfant.

Actualités de l antibiothérapie par voie générale dans les infections courantes de l enfant. Actualités de l antibiothérapie par voie générale dans les infections courantes de l enfant. Y. AMEGNRAN, M. COLOMBIES, C. CASTRO, J. POISSON et F. TRONC, Service de Pédiatrie-néonatologie CH Carcassonne.

Plus en détail

Concours de recrutement des praticiens conseils

Concours de recrutement des praticiens conseils Concours de recrutement des praticiens conseils Section Médecine Questions posées à l épreuve écrite 2008 2006 2005 2004 2003 2002 Page 1 CONCOURS DE RECRUTEMENT DES PRATICIENS CONSEILS SECTION MEDECINE

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 18 avril 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 16 mars 2016

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 16 mars 2016 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 16 mars 2016 amoxicilline et inhibiteur d enzyme AUGMENTIN 100 mg/12,50 mg par ml Enfant, poudre pour suspension buvable en flacon [8/1] Fl/60 ml (CIP: 34009 343 925

Plus en détail

La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé. ERSM PACA-Corse Public 1

La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé. ERSM PACA-Corse Public 1 La maîtrise médicalisée des dépenses de santé et l accompagnement des professionnels de santé ERSM PACA-Corse Public 1 La Maîtrise Médicalisée des Dépenses de C est une politique globale qui s appuie sur

Plus en détail

Lesétudes autour du programme antibiotiques. Contact : Patrick KLEIN Tél : Port :

Lesétudes autour du programme antibiotiques. Contact : Patrick KLEIN Tél : Port : Lesétudes autour du programme antibiotiques Contact : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 Port : 06 09 16 64 33 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Juin 2006 Le rôle des enquêtes dans la mise en place de la

Plus en détail

Bilan du Plan national pour préserver l efficacité des antibiotiques (Lyon, 16/11/2010)

Bilan du Plan national pour préserver l efficacité des antibiotiques (Lyon, 16/11/2010) Ministère de la Santé et des sports Bilan du Plan national pour préserver l efficacité des antibiotiques 2007-2010 (Lyon, 16/11/2010) JM Azanowsky, Direction générale de la santé, Sous-Direction prévention

Plus en détail

Surveillance de la Consommation des Antibiotiques au Luxembourg 2014

Surveillance de la Consommation des Antibiotiques au Luxembourg 2014 Page 1 Surveillance de la Consommation des Antibiotiques au Luxembourg 214 Les médicaments antibiotiques ne sont délivrés que sur prescription médicale. Les données utilisées concernent la prescription

Plus en détail

Consommation ATB en 2010

Consommation ATB en 2010 Recommandations de bonnes pratiques en antibiothérapie en EHPAD S. Alfandari CH Tourcoing Mai 2013 Consommation ATB en 2010 Source: ANSM 11/12 Surconsommation des > 65 ans Source: CPAM NPC Des grosses

Plus en détail

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy

Principes generaux de l antibiotherapie. Prof RANDRIA Mamy Principes generaux de l antibiotherapie Prof RANDRIA Mamy Introduction Antibiotiques: substances d origine biologique ou synthétique capables d inhiber la croissance des bactéries Médicaments d usage courant

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 172 - Avril 2017 SOMMAIRE Les maladies infectieuses infantiles 1. Les maladies à éviction des collectivités p 2 2. Les fiches Grand Public p 4 3. Test de lecture p 5 Le mot de

Plus en détail

Les principes du bon usage des antibiotiques. Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse

Les principes du bon usage des antibiotiques. Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse Les principes du bon usage des antibiotiques Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse ARLIN 10/05/2016 Antibiotiques: la crise après l âge d or ATB globalement

Plus en détail

Couverture. Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012)

Couverture. Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012) Couverture Échanges confraternels auprès des médecins généralistes sur le thème de la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (2012) BPCO : Problématique 1 Un enjeu de santé publique : contexte épidémiologique

Plus en détail

Les angines sont elles en réalité si largement sur traitées par les antibiotiques

Les angines sont elles en réalité si largement sur traitées par les antibiotiques Les angines sont elles en réalité si largement sur traitées par les antibiotiques Étude à partir des données de l Observatoire de la médecine générale en 2007 Duhot D, Durel A, Santana P, Hebbrecht G Société

Plus en détail

LES TESTS DE DIAGNOSTIC AU CABINET DU PÉDIATRE. DR Gérard BELEY

LES TESTS DE DIAGNOSTIC AU CABINET DU PÉDIATRE. DR Gérard BELEY LES TESTS DE DIAGNOSTIC AU CABINET DU PÉDIATRE. DR Gérard BELEY TDR Examens complémentaires Faits par le médecin Sans laboratoire Dans le temps de la consultation SENSIBILITÉ ( SE)- SPÉCIFICITÉ (SP) Évaluent

Plus en détail

«Comment diminuer la prescription d antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire?»

«Comment diminuer la prescription d antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire?» «Comment diminuer la prescription d antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire?» Pour une prescription raisonnée des antibiotiques ; Les antibiogrammes et les tests rapides d'orientation diagnostique

Plus en détail

Etat des lieux de la politique antibiotique dans les EHPAD de la région Champagne-Ardenne

Etat des lieux de la politique antibiotique dans les EHPAD de la région Champagne-Ardenne Etat des lieux de la politique antibiotique dans les EHPAD de la région Champagne-Ardenne Congrès Hopipharm Reims Mai 2015 Elise Michelet-Huot - Interne en pharmacie Dominique Hettler - Chef de pôle pharmacie

Plus en détail

Commission Paritaire Locale des médecins de l Aube. Contrat Local d Objectifs relatifs à la Maîtrise Médicalisée Des Dépenses

Commission Paritaire Locale des médecins de l Aube. Contrat Local d Objectifs relatifs à la Maîtrise Médicalisée Des Dépenses Commission Paritaire Locale des médecins de l Aube Contrat Local d Objectifs relatifs à la Maîtrise Médicalisée Des Dépenses Plan d actions 2009 - 1 - LE CONTRAT LOCAL D OBJECTIF : Missions et moyens de

Plus en détail

Les antibiotiques dans les infections ORL

Les antibiotiques dans les infections ORL Journée régionale sur Le bon usage des antibiotiques 19 novembre 2014 - Rennes Les antibiotiques dans les infections ORL point de vue du médecin généraliste Dr Thierry LABARTHE URPS Médecins Libéraux de

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 12 Décembre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 12 Décembre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 12 Décembre 2001 KETEK 400 mg, comprimé pelliculé (boite de 10 et 100) Laboratoires AVENTIS télithromycine Liste I Date de l AMM centralisée : 9 juillet

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 9 mars 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 9 mars 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 9 mars 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 30/04/2006 (JO du 28/10/2008) AUGMENTIN 100 mg/12,50 mg par ml Enfant, poudre

Plus en détail

2 ème journée régionale des Référents ATB du Languedoc Roussillon

2 ème journée régionale des Référents ATB du Languedoc Roussillon 2 ème journée régionale des Référents ATB du Languedoc Roussillon Jeudi 21 Mai 2015 Sarah Delorme, interne en 6 ème semestre de Médecine Générale à Montpellier Vers de nouvelles stratégies participatives

Plus en détail

BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES, LA CLEF DE LA LUTTE CONTRE LES BMR

BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES, LA CLEF DE LA LUTTE CONTRE LES BMR 1 BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES, LA CLEF DE LA LUTTE CONTRE LES BMR Nancy J.Birgé Antibiolor Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre des commissions de bonnes pratiques

Plus en détail

Antibiotiques. Bien peser l indication Préférer un antibiotique de. 1 intention. Recommandations de (1) Bonne Pratique. ère

Antibiotiques. Bien peser l indication Préférer un antibiotique de. 1 intention. Recommandations de (1) Bonne Pratique. ère Recommandations de (1) Bonne Pratique Bien peser l indication Préférer un antibiotique de 1 intention Une surconsommation inexplicable Pour 1000 habitants par jour 35 30 25 20 15 10 Others J01B+J01G+J01X

Plus en détail

QUELLES STRATEGIES POUR PROMOUVOIR LE JUSTE USAGE DES ANTIBIOTIQUES EN MEDECINE DE VILLE?

QUELLES STRATEGIES POUR PROMOUVOIR LE JUSTE USAGE DES ANTIBIOTIQUES EN MEDECINE DE VILLE? Journée Régionale d Infectiologie 2015 QUELLES STRATEGIES POUR PROMOUVOIR LE JUSTE USAGE DES ANTIBIOTIQUES EN MEDECINE DE VILLE? Dr Violaine Mauffrey, CCU, MG Dr Mariane Giry, MG Déclarations Aucun lien

Plus en détail

Pertinence de la prescription de Fluoroquinolones : où en sommes-nous?

Pertinence de la prescription de Fluoroquinolones : où en sommes-nous? Pertinence de la prescription de Fluoroquinolones : où en sommes-nous? LO PRESTI Coralie 1, BLAISE Agathe 2, MAESTRACCI Michèle 1, LARUE Michèle 1. 1 Service Pharmacie, CH Salon de Provence 2 Pneumologie

Plus en détail

Résultats des 2 tours

Résultats des 2 tours Résultats des 2 tours Dr BIRGÉ, Président du GLAM Mlle VORKAUFER Stéphanie Audit prospectif en 2 tours proposé par le GLAM 2300 Médecins généralistes lorrains Février 2010 à Septembre 2011 En partenariat

Plus en détail

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010

Les conventions avec les professionnels de santé libéraux. - 1 Echelon régional du service médical PACA Corse pôle RPS - mars 2010 Les conventions avec les professionnels de santé libéraux - 1 Echelon régional du service médical PACA Les conventions nationales Elles régissent les relations entre les Professionnels de santé et l assurance

Plus en détail

Grippe, maladies chroniques et seniors

Grippe, maladies chroniques et seniors Grippe, maladies chroniques et seniors Résultats t d une étude rétrospective ti menée en France de 2003 à 2013 Anne Mosnier 1 Isabelle Daviaud 1 Martine Valette 2 Vincent Enouf 2 1 Coordination Nationale

Plus en détail

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Note de synthèse Assurance Maladie Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Au début des années 2000, l Assurance Maladie a commencé à construire puis développer une

Plus en détail

Quelques repères cliniques

Quelques repères cliniques Quelques repères cliniques Marie France LE GOAZIOU RHUME (sfmg) coryza, common cold, rhinite aiguë Rhinorhée claire et abondante++ Obstruction nasale ++ Récent ++++ +- éternuements +-larmoiement, brûlures

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de la Santé Direction de l Epidémiologie et de Lutte Contre les Maladies

Royaume du Maroc Ministère de la Santé Direction de l Epidémiologie et de Lutte Contre les Maladies WHO/CDS/TB/2002.298c Original: English Distr. : General Royaume du Maroc Ministère de la Santé Direction de l Epidémiologie et de Lutte Contre les Maladies PRISE EN CHARGE COMBINEE DES MALADIES RESPIRATOIRES

Plus en détail

Les outils de la CRAI : vos attentes? S. PROVÔT - Pharmacien - CHRU Tours

Les outils de la CRAI : vos attentes? S. PROVÔT - Pharmacien - CHRU Tours Les outils de la CRAI : vos attentes? S. PROVÔT - Pharmacien - CHRU Tours 21/10/2014 1 Des environnements très différents 21/10/2014 2 Les exigences 21/10/2014 3 Textes réglementaires Décret 2013 841 du

Plus en détail

Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques

Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques Quoi de Neuf au HNFC 7 Juin 2016 Vincent GENDRIN, service des Maladies Infectieuses Antibio-résistance: un péril grave Texte

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS, C EST PAS N IMPORTE COMMENT

LES MÉDICAMENTS, C EST PAS N IMPORTE COMMENT LES MÉDICAMENTS, C EST PAS N IMPORTE COMMENT RENCONTRE PRESSE JEUDI 23 FÉVRIER 2017 UNE DÉMARCHE INITIÉE EN SEPTEMBRE 2016 En septembre 2016, les deux CPAM d Alsace et le Régime social des indépendants

Plus en détail

Maîtrise médicalisée des dépenses de santé Faculté de Médecine - Marseille mars 2010

Maîtrise médicalisée des dépenses de santé Faculté de Médecine - Marseille mars 2010 Maîtrise médicalisée des dépenses de santé Faculté de Médecine - Marseille mars 2010 Direction régionale du Service médical PACA-C n 1 Plan Les dépenses de santé La maîtrise médicalisée - Le principe -

Plus en détail

Contenu métier DataSet Antibiothérapie des infections respiratoires hautes

Contenu métier DataSet Antibiothérapie des infections respiratoires hautes Contenu métier DataSet Antibiothérapie des infections respiratoires hautes Validé par le Collège de la HAS : 22 juillet 2015 1 Table des matières RAPPEL DES PRINCIPES DES DATASETS DE BONNES PRATIQUES (BSBP)...

Plus en détail

Outils d aide à la prescription

Outils d aide à la prescription Discussion : Mesures concernant tous les médecins mises en place dans d autres pays 1 N Mesures Oui non Outils d aide à la prescription 1 Distribuer gratuitement aux MG des bandelettes urinaires 2 Proposer

Plus en détail

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée»

Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Synthèse du module «Infections urinaires chez la personne âgée» Ce document s appui sur les recommandations de la société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) : «Diagnostic et antibiothérapie

Plus en détail

INFECTIONS ORL. FMC Arras 25 janvier 2014 Dr Sophie Nguyen. Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur, CH Tourcoing

INFECTIONS ORL. FMC Arras 25 janvier 2014 Dr Sophie Nguyen. Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur, CH Tourcoing INFECTIONS ORL FMC Arras 25 janvier 2014 Dr Sophie Nguyen Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur, CH Tourcoing Conflits d intérêts Laboratoires Novartis : support congrès Laboratoires

Plus en détail

DURÉES DES ARRÊTS DE TRAVAIL

DURÉES DES ARRÊTS DE TRAVAIL DURÉES DES ARRÊTS DE TRAVAIL 1 RÉFÉRENTIELS VALIDÉS PAR LA HAS Les durées de référence des arrêts de travail validées par la HAS sont destinées à vous aider lors de l établissement de ce type de prescription

Plus en détail

La sphère ORL: Rappels anatomiques

La sphère ORL: Rappels anatomiques Les infections ORL La sphère ORL: Rappels anatomiques Cas clinique C est le petit Louis, 6 ans, qui a de la fièvre depuis 2 jours et qui se plaint d avoir mal à la gorge Voyons cette gorge Et cette gorge

Plus en détail

Le bon usage des antibiotiques

Le bon usage des antibiotiques Le bon usage des antibiotiques Docteur Philippe Arsac Médecine interne CHR, Orléans @fmc36 Villedieu-sur-Indre 19/04/2012 Le bon usage des antibiotiques Les antibiotiques ne sont pas des médicaments comme

Plus en détail

CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION

CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION CURES THERMALES : INDICATIONS ET PRESCRIPTION Eva HAREL Mini Congrès SASPAS 07 Octobre 2014 1 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 INDICATIONS, CONTRE- INDICATIONS ET EFFETS INDESIRABLES Indications Contre Indications

Plus en détail

DURÉES DE RÉFÉRENCE DES ARRÊTS DE TRAVAIL VALIDÉES PAR LA HAS

DURÉES DE RÉFÉRENCE DES ARRÊTS DE TRAVAIL VALIDÉES PAR LA HAS DURÉES DE RÉFÉRENCE DES ARRÊTS DE TRAVAIL 1 LE CONTEXTE Conformément aux dispositions de l article L.161-39 du Code de la Sécurité Sociale, la CNAM-TS a saisi la HAS afin qu elle se prononce sur la validité

Plus en détail

IRH J.Birgé JRI 10 nov INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES LES «NOUVELLES» RECOMMANDATIONS DE NOV. 2011

IRH J.Birgé JRI 10 nov INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES LES «NOUVELLES» RECOMMANDATIONS DE NOV. 2011 1 INFECTIONS RESPIRATOIRES HAUTES LES «NOUVELLES» RECOMMANDATIONS DE NOV. 2011 Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre des commissions de bonnes pratiques et de parcours

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 12 décembre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 12 décembre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 12 décembre 2001 IZILOX 400 mg, comprimé pelliculé (Boites 5 7 50) Laboratoires BAYER Moxifloxacine Liste I Date de l'amm : 31 août 2001 motif de la

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 30 mai 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE HALTE A LA RESISTANCE BACTERIENNE SAUVONS LES ANTIBIOTIQUES LA RÉSISTANCE BACTÉRIENNE UNE VERITABLE BOMBE A RETARDEMENT

DOSSIER DE PRESSE HALTE A LA RESISTANCE BACTERIENNE SAUVONS LES ANTIBIOTIQUES LA RÉSISTANCE BACTÉRIENNE UNE VERITABLE BOMBE A RETARDEMENT DOSSIER DE PRESSE HALTE A LA RESISTANCE BACTERIENNE SAUVONS LES ANTIBIOTIQUES - LA RÉSISTANCE BACTÉRIENNE UNE VERITABLE BOMBE A RETARDEMENT Contact presse Sarah Izza 03.62.72.86.26 sarah.izza@ars.sante.fr

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 janvier 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 janvier 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 5 janvier 2011 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée 5 ans à compter du 21/11/2005 (JO du 31 janvier 2008) LOGIFLOX 400 mg, comprimé pelliculé sécable

Plus en détail

EPP REGIONALE BON USAGE DES. Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin

EPP REGIONALE BON USAGE DES. Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin EPP REGIONALE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES Dr Elise FIAUX, Dr Anaïs BRETEAU 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie - 23 juin 2016 - 2 PLAN 1. CONTEXTE 2. OBJECTIFS 3. METHODOLOGIE 4. RESULTATS

Plus en détail

QUICK READ CRP Etude de faisabilité sur l utilisation d un appareil de mesure rapide de la protéine C réactive en pratique courante de médecine

QUICK READ CRP Etude de faisabilité sur l utilisation d un appareil de mesure rapide de la protéine C réactive en pratique courante de médecine QUICK READ CRP Etude de faisabilité sur l utilisation d un appareil de mesure rapide de la protéine C réactive en pratique courante de médecine générale Nicolas GROFFAL 19 avril 2012 INTRODUCTION(1) CRP

Plus en détail

Collège Azuréen des Généralistes Enseignants Association des Pédiatres de Nice Côte d Azur

Collège Azuréen des Généralistes Enseignants Association des Pédiatres de Nice Côte d Azur Collège Azuréen des Généralistes Enseignants Association des Pédiatres de Nice Côte d Azur RAPPORT DE L ENQUÊTE D ÉVALUATION DE LA CAMPAGNE DU GROUPE D ÉTUDE ET DE PRÉVENTION DES INFECTIONS DE L ENFANT

Plus en détail

15 ème Journée plénière OMéDIT région Centre Val de Loire 17 novembre 2016

15 ème Journée plénière OMéDIT région Centre Val de Loire 17 novembre 2016 15 ème Journée plénière OMéDIT région Centre Val de Loire 17 novembre 2016 Plan 2 Plan 3 Cibles et thèmes du plan : Cible : professionnels de santé et grand public. 5 thèmes : Antériorité : 20 ans de recul

Plus en détail

Actualisation des recommandations du

Actualisation des recommandations du Actualisation des recommandations du Actualités Thérapeutiques D. Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales 1 dimanche 2 décembre Actualisation AFFSAPS 2011 2 dimanche 2 décembre Contexte : évolution

Plus en détail

Le Programme Feux Rouges

Le Programme Feux Rouges Le Programme Feux Rouges 1 / 12 Couverture Rappel du COPIL du 14 mars 2007 Le constat : 1) les objectifs 2006 fixés pour la réduction du ratio : Dépenses remboursées en rapport avec l ALD Total des dépenses

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis juin 2014

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis juin 2014 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 129 10 juin 2014 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation : OFIKEN, Céfixime 200 mg,

Plus en détail

Usage des statines : une structure de consommation à améliorer, un potentiel d économies majeur pour le système de soins

Usage des statines : une structure de consommation à améliorer, un potentiel d économies majeur pour le système de soins Point d information 29 mai 2013 Usage des statines : une structure de consommation à améliorer, un potentiel d économies majeur pour le système de soins Les statines, médicaments destinés à traiter l excès

Plus en détail

LE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES EN EHPAD FORMATION ET ÉVALUATION. J.Birgé. 14 avril 2016

LE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES EN EHPAD FORMATION ET ÉVALUATION. J.Birgé. 14 avril 2016 1 LE BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES EN EHPAD FORMATION ET ÉVALUATION Mes liens d intérêts 2 Spécialiste en médecine générale en activité Membre de la commission de transparence de la HAS Vice président d

Plus en détail

Quel avenir pour la politique de bon usage des antibiotiques en France?

Quel avenir pour la politique de bon usage des antibiotiques en France? Quel avenir pour la politique de bon usage des antibiotiques en France? ORIENTATIONS ET PERSPECTIVES C. Brun-Buisson, RICAI 2016 LE CONTEXTE FRANÇAIS ET EUROPÉEN SARM, 2001-2015 Ir Range 2015 [1 57] Fr

Plus en détail

LE REFERENT EN ANTIBIOTHERAPIE

LE REFERENT EN ANTIBIOTHERAPIE JOURNEE DES REFERENTS ATB - 12/01/2017 - ANGERS 1 LE REFERENT EN ANTIBIOTHERAPIE RETOUR D EXPERIENCE Dr Armelle RABJEAU JOURNEE DES REFERENTS ATB - 12/01/2017 - ANGERS 2 Présentation Profession : Pharmacien

Plus en détail

GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER Comité de relecture. Groupe de travail

GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER Comité de relecture. Groupe de travail GROUPES QUALITE PRISE EN CHARGE DE LA DEPRESSION DOSSIER DOCUMENTAIRE FEVRIER 2009 Groupe de travail René LE JEUNE Jean BATTINI Arnaud GANNE Jean-Yves HASCOET Comité de relecture Didier MYHIE Hervé LE

Plus en détail

L antibiotique, un médicament pas comme les autres

L antibiotique, un médicament pas comme les autres L antibiotique, un médicament pas comme les autres Document à destination des professionnels de santé LES ANTIBIOTIQUES SONT DES MEDICAMENTS INDISPENSABLES LEUR EFFICACITE EST MENACEE, SACHONS LES PRESERVER

Plus en détail

Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations. Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique

Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations. Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique Infections urinaires en EHPAD Nouvelles recommandations Hanitra ANDRIANASOLO Gériatre au Centre Emma Ventura CHU de Martinique Infections urinaires en EHPAD - Fréquentes : 24% PRIAM (2005) 29% HALT (2010)

Plus en détail

Modifications de l écologie microbienne

Modifications de l écologie microbienne Modifications de l écologie microbienne Adaptation de l antibiothérapie et des recommandations vaccinales Dr J. Sarlangue Hôpital des Enfants -Bordeaux la résistance bactérienne aux antibiotiques concerne

Plus en détail

RSI-Diabète. Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine

RSI-Diabète. Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine RSI-Diabète Dr Bruno LESCARRET RSI d Aquitaine SOMMAIRE I Contexte II Objectifs III Cible populationnelle IV Modalités pratiques 2/13 2 I Contexte (1/2) Contexte politique et juridique COG Etat-RSI 2007-2011

Plus en détail

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014

Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Dr J.P. Rasigade, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Octobre 2014 Utilisation antibiotique = Résistance DANS et HORS Etablissements de soins BMR Innovation pharmaceutique Impasse thérapeutique

Plus en détail

La rémunération des médecins sur objectifs de santé publique : premiers résultats et avancées de la convention médicale

La rémunération des médecins sur objectifs de santé publique : premiers résultats et avancées de la convention médicale La rémunération des médecins sur objectifs de santé publique : premiers résultats et avancées de la convention médicale Séminaire Les modes incitatifs de rémunération des soins Mardi 29 novembre 2011 Philippe

Plus en détail

Motifs de consultation durant l enquête. Dr F. Benachenhou

Motifs de consultation durant l enquête. Dr F. Benachenhou Motifs de consultation durant l enquête Dr F. Benachenhou Introduction Ce travail, effectué dans le cadre de l étude P.U.R.M.A, a eu lieu fin automne 26 / début hiver 27. Il porte sur les motifs de consultation

Plus en détail

Bon usage des antibiotiques en EHPAD et kit antibiotique

Bon usage des antibiotiques en EHPAD et kit antibiotique Bon usage des antibiotiques en EHPAD et kit antibiotique 14 ème colloque ABCPH Antibiothérapie et épidémiologie des BMR Dominique Hettler - Pharmacien Coordonnateur OMEDIT Elise Michelet-Huot - Interne

Plus en détail

PROTOCOLE. Plainte pour une suspicion d infection urinaire (cystite) REQUÊTE PRIMAIRE AOÛT Avec le soutien du laboratoire

PROTOCOLE. Plainte pour une suspicion d infection urinaire (cystite) REQUÊTE PRIMAIRE AOÛT Avec le soutien du laboratoire Plainte pour une suspicion d infection urinaire (cystite) REQUÊTE PRIMAIRE AOÛT 2011 PROTOCOLE Avec le soutien du laboratoire Préambule Champ d application de la recommandation Cette recommandation s applique

Plus en détail

COMMENT NE PAS PRESCRIRE D ANTIOBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES PRESUMEES VIRALES? (LES ENSEIGNEMENTS DE PAAIR)

COMMENT NE PAS PRESCRIRE D ANTIOBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES PRESUMEES VIRALES? (LES ENSEIGNEMENTS DE PAAIR) COMMENT NE PAS PRESCRIRE D ANTIOBIOTIQUES DANS LES INFECTIONS RESPIRATOIRES PRESUMEES VIRALES? (LES ENSEIGNEMENTS DE PAAIR) JMG 6 avril 2013 Dr Jacques CITTEE (MCA) Dr Florence ADELINE (CCU) DMG PARIS

Plus en détail

Suivi des prescriptions d antibiotiques en EHPAD : propositions d actions d d amélioration suite à une enquête de prévalence

Suivi des prescriptions d antibiotiques en EHPAD : propositions d actions d d amélioration suite à une enquête de prévalence Suivi des prescriptions d antibiotiques en EHPAD : propositions d actions d d amélioration suite à une enquête de prévalence Véronique GARCIA Praticien hygiéniste CH Gériatrique du Mont d Or, Albigny sur

Plus en détail

Contribution du laboratoire au bon usage des antibiotiques : l antibiogramme ciblé, expérience du Centre Hospitalier de GRASSE

Contribution du laboratoire au bon usage des antibiotiques : l antibiogramme ciblé, expérience du Centre Hospitalier de GRASSE Contribution du laboratoire au bon usage des antibiotiques : l antibiogramme ciblé, expérience du Centre Hospitalier de GRASSE S.Léotard Journée annuelle d échanges des réseaux ATB &BMR Sud Est 04.10.16

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 22 décembre 2004 MONONAXY 500 mg, comprimé à libération modifiée B/5 (Code CIP : 365 542.8) B/10 (Code CIP : 365 546.3) Laboratoires

Plus en détail

Historique des recommandations. Nouveautés? Physiopathologie. SPILF ANDEM 1995

Historique des recommandations. Nouveautés? Physiopathologie. SPILF ANDEM 1995 Historique des recommandations Infections urinaires communautaires Nouvelles recommandations Vers moins de fluoroquinolones? Karine Faure Unité des Maladies Infectieuses Service de Gestion du Risque Infectieux

Plus en détail

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Annexe II Conclusions scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché 23 Conclusions scientifiques Résumé général de l évaluation scientifique de Zinnat et

Plus en détail

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie

Les infections urinaires. Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Les infections urinaires Dr Karine RISSO CCA Infectiologie + Epidémiologie Très fréquentes : second site dinfections communautaires. Plus fréquent chez la femme avec deux pics : au début de l activité

Plus en détail

Indicateur n 3-5 : Taux de réalisation des médecins rémunérés selon les objectifs de santé publique

Indicateur n 3-5 : Taux de réalisation des médecins rémunérés selon les objectifs de santé publique 120 Partie II / Objectif 3 : Améliorer la qualité de la prise en charge par le système de soins Indicateur n 3-5 : Taux de réalisation des médecins rémunérés selon les objectifs de santé publique Finalité

Plus en détail

Prévention des infections urinaires en EHPAD. Montauban 26/05/2016

Prévention des infections urinaires en EHPAD. Montauban 26/05/2016 Prévention des infections urinaires en EHPAD Montauban 26/05/2016 Introduction Prévention Signes cliniques Quant faire une BU? Un ECBU? Qui traiter? Comment traiter? Infections en EHPAD Infections= 20-50%

Plus en détail

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++)

CONTEXTE. 2. L'évolution de l écologie bactérienne et de la résistances aux antibiotiques (EBLSE++) OBJECTIFS Connaître la nouvelle terminologie et les nouvelles stratégies thérapeutiques. Modifier sa pratique dans la gestion des infections urinaires. CONTEXTE 1. La recommandation SPILF de juin 2008

Plus en détail

Uniformisons. notre communication

Uniformisons. notre communication Antibiothérapie des Pneumonies et des Pleuro-pneumopathies Uniformisons Robert COHEN notre communication CHI Créteil GRC Gemini Université Paris XII GPIP InfoVac ACTIV Etiologies des pneumonies de l enfant

Plus en détail

PANORAMA DE LA SANTÉ 2015 QUELLES LEÇONS POUR LA FRANCE?

PANORAMA DE LA SANTÉ 2015 QUELLES LEÇONS POUR LA FRANCE? PANORAMA DE LA SANTÉ 15 QUELLES LEÇONS POUR LA FRANCE? Briefing pour l AJEF 3 novembre 15 La grande question La France a-t-elle toujours le meilleur système de santé au monde? (rapport de l OMS sur la

Plus en détail

Le Test de Diagnostic. Rapide. Comment et pourquoi réduire les prescriptions d antibiotiques dans le traitement des angines

Le Test de Diagnostic. Rapide. Comment et pourquoi réduire les prescriptions d antibiotiques dans le traitement des angines Le Test de Diagnostic Rapide Comment et pourquoi réduire les prescriptions d antibiotiques dans le traitement des angines Expert : Docteur LESCURE Animateur:Dr Bats L antibiorésistance Le pneumocoque,présente

Plus en détail

vous accompagner Virus de la grippe cherche personne diabétique pour passer l hiver

vous accompagner Virus de la grippe cherche personne diabétique pour passer l hiver vous accompagner Virus de la grippe cherche personne diabétique pour passer l hiver n Faites-vous vacciner au plus tard le 31 janvier 2015 Vrai ou faux? Aujourd hui, on ne meurt plus de la grippe Faux.

Plus en détail

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. )

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. ) Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. ( je crois que je suis enceinte euh j en suis sûre s! J ai J fais la prise de sang. ) Docteur Jean Daniel GENNARO P R I A M Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. FIEVRE

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis MAI 2014

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis MAI 2014 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 102 06 MAI 2014 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation : ZANOCIN OD, Ofloxacine 400

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 143 - Septembre 2014 SOMMAIRE 1) Les infections respiratoires hautes 2) Les infections urinaires 3) Documentation 4) Quizz 4-1 Quizz de septembre 2014 4-2 Réponses au quizz de

Plus en détail

Les angines et leurs complications

Les angines et leurs complications Les angines et leurs complications Pr Righini Christian Adrien Clinique Universitaire d ORL Pôle TCCR 12 millions d angines / an en France Origine virale dans 80% des cas Introduction Les angines bactériennes

Plus en détail

6 ème Journée de l auto-immunité "Des liens avérés entre les infections et les maladies auto-immunes et/ou systémiques"

6 ème Journée de l auto-immunité Des liens avérés entre les infections et les maladies auto-immunes et/ou systémiques SYNTHESE 6 ème Journée de l auto-immunité "Des liens avérés entre les infections et les maladies auto-immunes et/ou systémiques" 5 novembre 2016, Hôtel Sheraton, Casablanca L Association Marocaine des

Plus en détail

6 ème Journée de l auto-immunité "Des liens avérés entre les infections et les maladies auto-immunes et/ou systémiques"

6 ème Journée de l auto-immunité Des liens avérés entre les infections et les maladies auto-immunes et/ou systémiques SYNTHESE 6 ème Journée de l auto-immunité "Des liens avérés entre les infections et les maladies auto-immunes et/ou systémiques" 5 novembre 2016, Hôtel Sheraton, Casablanca L Association Marocaine des

Plus en détail

Bon usage des antibiotiques en EHPAD DES OUTILS A LA DISPOSITION DES EQUIPES CLINIQUES

Bon usage des antibiotiques en EHPAD DES OUTILS A LA DISPOSITION DES EQUIPES CLINIQUES Bon usage des antibiotiques en EHPAD DES OUTILS A LA DISPOSITION DES EQUIPES CLINIQUES Contexte d élaboration des outils Volonté d améliorer la prise en charge des problèmes infectieux des patients dans

Plus en détail

Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne

Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne Evaluation du bon usage des antibiotiques dans les Ehpad Bretagne Juin 2016 Dr Aurélie Marquet - MedQual Objectifs Objectif Améliorer la prescription des antibiotiques dans les Ehpad Objectifs secondaires

Plus en détail