Les métiers de bouche

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les métiers de bouche"

Transcription

1 Études et analyses Les métiers de bouche Un état des lieux sur le secteur et ses métiers : Les actifs en emploi Les métiers du secteur Les établissements du secteur Le marché du travail : offres et demandes d emploi Les effectifs en formation initiale L insertion professionnelle La formation professionnelle continue Document publié le 15 octobre 2010

2 ALSACE EMPLOI - FORMATION Eléments d une réflexion sur... Les métiers de bouche n : 19 Octobre 2010 Le champ couvert correspond à un ensemble d emplois et de métiers retenus par les représentants de la Fédération régionale des bouchers-charcutiers et traiteurs d Alsace, de la Corporation des patrons bouchers-charcutiers-traiteurs du Centre Alsace, de la Fédération des pâtissiers d Alsace ainsi que la Chambre des métiers d Alsace, (Cf. partie définitions). A L EMPLOI Combien d actifs travaillent dans les entreprises des métiers de bouche? actifs travaillent dans les entreprises des métiers de bouche actifs travaillent dans les entreprises de boulangerie-pâtisserie en Alsace actifs travaillent dans les entreprises de la boucherie - charcuterie - traiteur en Alsace dont salariés chefs d entreprise, dont : ayant le titre d artisan * le titre d artisan maître ** Boulangerie-pâtisserie : 67% des actifs Pâtisserie : 19% des actifs Boulangerie : 14% des actifs dont salariés 488 chefs d entreprise, dont : ayant le titre d artisan * le titre d artisan maître** 58 actifs travaillent dans les entreprises de la poissonnerie en Alsace dont 40 salariés 18 chefs d entreprise, dont : 9 ayant le titre d artisan * * Artisan : La qualité d artisan est reconnue de droit par le Président de la Chambre de Métiers aux personnes physiques, y compris les dirigeants sociaux des personnes morales qui justifient : - soit de la détention d un diplôme ou d un titre certifié dans le métier exercé (CAP par exemple) - soit de 6 années de pratique professionnelle comme chef d entreprise ** Artisan maître : le titre d artisan maître ne peut être porté en Alsace et en Moselle que par les dirigeants ou chefs d entreprise titulaires du brevet de maîtrise dans le métier exercé et âgé de 24 ans au moins. Ce titre donne le droit d utiliser le logo «Artisan Maître». Où travaillent les actifs? [1] Répartition des actifs par département Boulangerie - Boulangerie-pâtisserie - Pâtisserie Métiers de la boucherie Préparation de poissons actifs 59,8% actifs 49,8% 28 actifs 48,3% actifs 40,2% actifs 50,2% 30 actifs 51,7% 2

3 Nombre d'entreprises Nombre d'entreprises Nombre d'entreprises Quel est le nombre d entreprises et d établissements? entreprises-établissements dans les métiers de bouche Boulangerie - Boulangerie-Pâtisserie - Pâtisserie Codes NAFA 1071CA, 1071CB, 1071ZD entreprises-établissements dans les métiers de la boulangerie-pâtisserie : entreprises 215 établissements secondaires 84% des entreprises/étab. ont moins de 10 salariés et emploient 44% des salariés 16% des entreprises/étab. ont plus de 10 salariés mais emploient 56% des salariés. [2] Taille des entreprises/établissements selon les effectifs salariés ,2% des ent ,4% ,1% ,6% % 0 1 à 2 3 à 5 6 à 9 10 à à et + Taille des entreprises/etab (Nbre salariés) ,8% Note de lecture : 335 entreprises/établissements de 1 à 2 salariés emploient au total 485 salariés. 3% Métiers de la boucherie Codes NAFA : 4722ZA, 4722ZB, 4722ZC, 4722ZD, 4722ZE 685 entreprises-établissements dans les métiers de la boucherie : 458 entreprises 227 établissements secondaires 81% des entreprises/étab. ont moins de 10 salariés et emploient 25% des salariés 30 entreprises/étab. ont plus de 50 salariés mais emploient 47% des salariés. [3] Taille des entreprises/établissements selon les effectifs salariés ,5% des ent ,9% ,9% ,7% 0 1 à 2 3 à 5 6 à 9 10 à à et + Taille des entreprises/etab (Nbre salariés) ,3% 6,3% 4,4% Note de lecture : 143 entreprises/établissements de 1 à 2 salariés emploient au total 214 salariés. Préparation de poissons, crustacés et mollusques Codes NAFA : 4723ZP NB : au regard du nombre réduit d effectifs, les résultats sont à interpréter avec précaution [4] Taille des entreprises/établissements selon les effectifs salariés 14 entreprises dans les métiers de la poissonnerie 93% des entreprises/étab. ont moins de 10 salariés et emploient 75% des salariés 7% des entreprises/étab. ont 10 à 19 salariés mais emploient 25% des salariés ,6% des ent. 28,6% 12 21,4% 13 14,3% 0 1 à 2 3 à 5 6 à 9 10 à 19 Taille des entreprises/etab (Nbre salariés) 10 7,1% Note de lecture : 4 entreprises/établissements de 1 à 2 salariés emploient au total 5 salariés. 3

4 Quelle est le nombre d immatriculations et de radiations en 2009? [5] Immatriculations et radiations d entreprises Dans les métiers de boulangerie-pâtisserie : sur 68 immatriculations 30 sont des créations d entreprise sur 61 radiations en 2009, 32 sont des disparitions de l entreprise Dans les métiers de la boucherie : sur 30 immatriculations 15 sont des créations d entreprise sur 19 radiations en 2009, 12 sont des disparitions de l entreprise. Les données ne sont pas significatives pour les métiers de préparation de poissons. Boulangerie Immatriculations Boucherie Radiations Quelle est la durée de vie des entreprises radiées définitivement en 2009? Dans les métiers de boulangerie-pâtisserie : sur les 32 disparitions définitives d entreprise en 2009, 12 existaient depuis plus de 10 ans et 9 existaient depuis 5 à 9 ans. Dans les métiers de la boucherie : sur les 12 disparitions définitives d entreprise, 10 existaient depuis plus de 10 ans. Les données ne sont pas significatives pour les métiers de préparation de poissons. Quel est le nombre de chefs d entreprise? chefs d entreprises dans les métiers de bouche Boulangerie - Boulangerie-pâtisserie - Pâtisserie chefs d entreprise Quel est le niveau de formation des chefs d entreprise? 44% des chefs d entreprises ont un niveau V dans les métiers de la boulangerie-pâtisserie, et 26% dans les métiers de la boucherie. [6] Niveau de formation des chefs d entreprise Métiers de la boucherie 488 chefs d entreprise 60,0% 50,0% 40,0% Boulangerie-Pâtisserie Boucherie 30,0% Préparation de poissons, crustacés et mollusques 18 chefs d entreprise 20,0% 10,0% 0,0% <Niv.V ou non connu Niv. V Niv. IV Niv. III Quel est l âge des chefs d entreprise? NB : Les données pour les métiers de préparation de poissons ne sont pas significatives. [7] Âge des chefs d entreprise Âge moyen des chefs d entreprise : Boulangerie-pâtisserie : 45,2 ans Métiers de la boucherie : 49,4 ans Préparation de poissons : 43 ans 40,0% 35,0% 30,0% 25,0% 20,0% Boulangerie-Pâtisserie Boucherie Les créateurs d entreprise sont plus jeunes dans les métiers de la boulangerie-pâtisserie (32,4 ans) que ceux de la boucherie (45,3 ans). 15,0% 10,0% 5,0% 0,0% - de 25 ans de 25 à 34 ans de 35 à 44 ans de 45 à 54 ans de 55 ans et + 4

5 B MARCHE DU TRAVAIL 1 Les entreprises Les entreprises du secteur déposent des offres d emploi sur l ensemble des métiers, métiers de bouche ou non Combien d offres d emploi les entreprises du secteur ont-elles déposées à Pôle Emploi? 850 offres d emploi ont été déposées par les entreprises relevant du champ des métiers de la bouche à Pôle Emploi au cours de l année 2009 : dont 68% par des entreprises de boulangerie - boulangerie-pâtisserie [8] Offres d emploi déposées par les entreprises : répartition par secteur d activité Entreprises de (NAF 732) : Nb % Boulangerie et boulangerie-pâtisserie Offres déposées par les entreprises % Pâtisserie % Commerce de détail de viandes et pdts à base de viande en magasin spécialié % Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé 1 0% TOTAL % Source : Pôle Emploi - Bilan 2009 Alsace Pour quels métiers les entreprises du secteur ont-elles déposé leurs offres? [9] Répartition par métiers des offres d emploi déposées par les entreprises - NAF 732 Autres* 16% Boucherie 5% 26% Boulangerie - Viennoiserie 38% des 850 offres d emploi déposées par les entreprises relevant des métiers de la bouche à Pôle Emploi au cours de l année 2009 concernent le métier «Vente en alimentation», soit 325 offres. Vente en alimentation 38% 14% Pâtisserie, confiserie, chocolaterie, glacerie Parmi ces 325 offres : ont été déposées par les entreprises de «boulangerie - boulangerie-pâtisserie» - 61 par les entreprises de «pâtisserie». Source : Pôle Emploi - Bilan 2009 Alsace *Les autres métiers sont : - Conduite et livraison par tournées sur courte distance (3%) ; - Personnel de cuisine (3%) ; - Plonge en restauration (2%) ; - Charcutier-traiteur (1%) ; - Personnel polyvalent en restauration (1%) ; - Café, bar, brasserie (1%) ; - Nettoyage de locaux (1%) ; - Manutention manuelle de charges (1%) et quelques métiers qui représentent moins de 1% du total (personnel de caisse, service en restauration,..). 5

6 Source : Pôle Emploi - Décembre 2009 Alsace Source : Pôle Emploi - Décembre 2009 Alsace 2 Les métiers Les offres concernant les métiers de bouche proviennent de l ensemble des entreprises, relatives au secteur ou non Combien y a-t-il d offres d emploi* concernant les métiers de bouche? offres d emploi* déposées (pour demandes), relatives aux métiers de bouche [11] Type des offres d emploi Emploioccasionnel (<1 mois) 2% Soit 1,5% de l ensemble des offres [10] Répartition des offres d emploi des métiers de bouche Offres d'emploi Métiers Nbre % Boulangerie - viennoiserie % Pâtisserie, confiserie, chocolaterie et glacerie % Boucherie % Charcuterie - traiteur 95 9% Poissonnerie 29 3% TOTAL % Source : Pôle Emploi - Décembre Alsace *NB : Il s agit du flux des offres d emploi déposées par les entreprises à Pôle Emploi au cours de l année 2009 dans les métiers de bouche mais pas nécessairement par des entreprises des métiers de bouche retenues ici. Emploi temporaire (1 à 6 mois) 38% 60% Emploi durable (> 6 mois) 60% des offres concernant les métiers de bouche portent sur des contrats de plus de 6 mois. Combien y a-t-il de demandeurs d emploi* concernant les métiers de bouche? 824 DEFM* dans les métiers de bouche Soit 0,8% de l ensemble des DEFM *NB : Il s agit ici du stock des demandeurs d emploi en fin de mois (DEFM) toujours inscrits à Pôle Emploi au 31/12/2009. [12] Répartition des DEFM* des métiers de bouche DEFM Cat. ABC Nbre % Boulangerie - viennoiserie % Pâtisserie, confiserie, chocolaterie et glacerie % Boucherie % Charcuterie - traiteur 39 5% Poissonnerie 10 1% TOTAL % Source : Pôle Emploi - Décembre Alsace Combien y a-t-il de demandeurs d emploi* de longue durée? 168 demandeurs d emploi * sont inscrits depuis plus d un an dans les métiers de bouche *NB : Il s agit ici du stock des demandeurs d emploi en fin de mois (DEFM) toujours inscrits à Pôle Emploi au 31/12/2009. [13] Proportion de demandeurs d emploi* de longue durée en 2009 Source : Pôle Emploi - Décembre 2009 Alsace DEFM Cat. ABC longue durée % parmi les DEFM Nbre des métiers de bouche Inscrits depuis 1 à 2 ans ,8% Inscrits depuis plus de 2 ans 38 4,6% TOTAL ,4% Quel est le niveau de formation des demandeurs d emploi*? 79% des demandeurs d emploi* se situent au niveau V de formation. *NB : Il s agit ici du stock des demandeurs d emploi en fin de mois (DEFM) toujours inscrits à Pôle Emploi au 31/12/2009. Limite d interprétation des données : les données sur les demandeurs d emploi sont déclaratives. Un demandeur d emploi peut s inscrire dans un métier de bouche sans avoir nécessairement : -une qualification correspondante à un métier de bouche. -un niveau de formation correspondant à celui du métier pour lequel il s est inscrit. [14] Niveau de formation des demandeurs d emploi * Niveau IV (Bac, Bac Pro,...) Niveau III et + (BTS, DUT, > Bac+2,...) 2% 8% 12% 79% Niveau infrav (InfraBEP, CAP,...) Niveau V (CAP, BEP,...) 6

7 source : Pôle Emploi - Décembre Alsace Nbre de demandes d'emploi Zoom sur les métiers de «la boulangerie»... qui rassemblent 59% des offres et 73% des demandes des métiers de bouche Boulangerie, viennoiserie Code ROME : D1102 Pâtisserie, confiserie, chocolat Code ROME : D1104 [15.A] Offres et demandes d emploi (flux) Tout au long de l'année 2009 : 615 offres d'emploi / demandes d'emploi demandes > offres Pâtisserie, confiserie, chocolat Boulangerie, viennoiserie +312 Au 31/12/2009 : 585 DEFM dont 15% de femmes [15.B] Niveau de formation des demandeurs d emploi Niv. III et+ 2% Niv. IV 8% Niveau minimum requis* 200 Niv. V 79% 100 offres > demandes Nbre d'offres d'emploi Note de lecture : Les demandes d emploi pour le métier de boulangerie, viennoiserie sont plus nombreuses que les offres d emploi (+312) [15.C] Âge des demandeurs d emploi Niv. infrav 11% * Selon la profession pour exercer ce métier 90% des demandeurs d emploi inscrits déclarent avoir un niveau V ou InfraV de formation [15.D] Ancienneté des demandeurs d emploi 51% 80% 42% 7% 16% 4% <25 ans ans >50 ans 51% des demandeurs d emploi ont moins de 25 ans DE <1 an DE depuis 1 à 2 ans DE depuis +2 ans 20% des demandeurs d emploi sont inscrits depuis plus d un an [15.E] Type des offres d emploi [15.F] Secteur d activité des entreprises qui ont déposé les offres d emploi Emploi temporaire (1 à 6 mois) Emploi occasionnel (< 1 mois) 33% 2% 65% Emploidurable (> 6 mois) Agence de travail temporaire 21% Fab. indus. pain et patis. fraîche Divers 3% 16% Boulangerie et boulangeriepâtisserie 48% 65% des offres concernent des emplois de plus de 6 mois Supermarchés 4% Pâtisserie 7% 48% des offres de boulangers-pâtissiers déposées à Pôleemploi émanent des entreprises de boulangerie-pâtisserie. NB : les offres d emploi issues de l intérim sont le plus souvent déposées à Pôle-emploi, alors que les entreprises n y déposent pas nécessairement toutes leurs offres. Ceci explique en partie la part importante des offres d emploi émanant de l intérim. 7

8 source : Pôle Emploi - Décembre Alsace Nbre de demandes d'emploi Zoom sur les métiers de «boucherie»... qui rassemble 38% des offres et 26% des demandes des métiers de bouche Boucherie Code ROME : D1101 Charcuterie, traiteur Code ROME : D1103 [16.A] Offres et demandes d emploi (flux) demandes > offres +64 Boucherie Charcuterie, Traiteur -30 Note de lecture : Les demandes d emploi pour les métiers de boucherie sont plus nombreuses que les offres d emploi (+64) [16.C] Âge des demandeurs d emploi offres > demandes Nbre d'offres d'emploi Tout au long de l'année 2009 : 396 offres d'emploi / 430 demandes d'emploi Au 31/12/2009 : 229 DEFM dont 15% de femmes [16.B] Niveau de formation des demandeurs d emploi Niv. III et+ Niv. IV Niv. V niv. infrav 2% 7% 12% * Selon la profession pour exercer ce métier 91% des demandeurs d emploi inscrits déclarent avoir un niveau V ou InfraV de formation [16.D] Ancienneté des demandeurs d emploi Niveau minimum requis* 79% 56% 78% 24% 20% 16% 6% <25 ans ans >50 ans 20% des demandeurs d emploi ont plus de 50 ans [16.E] Type des offres d emploi DE <1 an DE depuis 1 à 2 ans DE depuis +2 ans 22% des demandeurs d emploi sont inscrits depuis plus d un an [16.F] Secteur d activité des entreprises qui ont déposé les offres d emploi Emploi temporaire (1 à 6 mois) Emploi occasionnel (< 1 mois) 5% Divers 13% Transf. et conserv. viande de boucherie 4% Supermarchés 13% 43% 52% Hypermarchés 6% Emploidurable (> 6 mois) Agence de travail temporaire 51% Commerce de détail de viande 13% 43% des offres concernent des emplois de 1 à 6 mois 51% des offres de bouchers-charcutiers-traiteurs déposées à Pôle-emploi émanent des agences de travail temporaire. NB : les offres d emploi issues de l intérim sont le plus souvent déposées à Pôle-emploi, alors que les entreprises n y déposent pas nécessairement toutes leurs offres. Ceci explique en partie la part importante des offres d emploi émanant de l intérim. 8

9 Source : Pôle Emploi - Décembre Alsace Quelle est la répartition des offres et demandes d emploi par territoire? Durant l année 2009, offres d emploi pour demandes d emploi sur les métiers de bouche. Ces offres et demandes se répartissent sur le territoire alsacien comme suit : [17] Cartographie des offres et demandes d emploi en Alsace (flux) Saverne Haguenau Wissembourg Wissembourg : Boulangerie Boucherie Poissonnerie - - TOTAL Saverne : Boulangerie Boucherie Poissonnerie - 1 TOTAL Strasbourg Haguenau : Boulangerie Boucherie Poissonnerie - - TOTAL Molsheim Molsheim : Boulangerie Boucherie Poissonnerie - 4 TOTAL Strasbourg : Boulangerie Boucherie Poissonnerie 22 8 TOTAL Sélestat Sélestat : Boulangerie Boucherie Poissonnerie - - TOTAL Guebwiller : Boulangerie Boucherie Poissonnerie - - TOTAL Colmar Guebwiller Colmar : Boulangerie Boucherie Poissonnerie 4 1 TOTAL Thann - Cernay : Boulangerie 9 39 Boucherie Poissonnerie - - TOTAL Thann - Cernay Mulhouse Mulhouse : Boulangerie Boucherie Poissonnerie 2 7 TOTAL Légende : Saint-Louis - Altkirch Saint-Louis - Altkirch : Boulangerie Boucherie Poissonnerie 1 1 TOTAL offres / demandes d emploi 150 offres / demandes d emploi 100 offres / demandes d emploi * Offres d emploi enregistrées à Pôle Emploi au cours de l année 2009 (flux) ** Demandes d emploi déposées à Pôle Emploi au cours de l année 2009 (flux) 9

10 C FORMATION INITIALE Quelle est l évolution des effectifs formés aux métiers de bouche? (lycée-cfa) [18] Evolution des effectifs du secteur par type d établissement [19] Evolution des effectifs du secteur selon le niveau de formation total CFA niveau V lycée sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) - Alsace niveau IV sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) - Alsace [20] Effectifs formés selon le niveau de formation - lycées - CFA évol niveau diplôme nb % % sur total des effectifs V ,8% 7,2% dont CAP ,9% 9,2% CTM ,8% 43,6% IV ,6% 0,3% dont BP ,6% 16,8% dont BAC PRO ,1% jeunes se forment en CFA ou lycée aux métiers de bouche, soit 1,5% des effectifs formés en Alsace en III II et I dont BTS dont Licence Pro total tout niveau ,7% 1,5% sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) - Alsace [21] Répartition des effectifs selon le groupe de formation - lycées - CFA Agroalimentaire, alimentation, cuisine 99% Commerce, vente 1% sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) Alsace 10

11 Comment se structure l offre de formation par niveau? (lycée-cfa) 85,5% des jeunes formés au niveau V et 14,5% au niveau IV [22] Les jeunes formés dans le secteur selon le niveau de formation [23] Répartition des effectifs selon le niveau de formation lycéens public privé SC total apprentis total lycéens + apprentis métiers de bouche structure % secteurs production et services niveau V ,5% 30,5% 90% 80% 70% 85,5% métiers de bouche secteurs production et services niveau IV ,5% 50,7% 60% niveau III 16,0% niveaux II-I 2,8% total % 100% sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) Alsace 50% 40% 30% 30,5% 50,7% 20% 14,5% 16,0% 10% 0% 2,8% niveau V niveau IV niveau III niveaux II-I sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) Alsace Quelle est la part des filles dans les formations du secteur? (lycée-cfa) 18% de filles dans les formations retenues dans le champ des métiers de bouche (44,2% dans l ensemble des formations des secteurs de la production et des services). [25] Part des filles en dernière année de formation par niveau de formation 60% métiers de bouche secteurs production et services 50% 49,1% 48,1% 43,6% 40,6% 40% [24] Part des filles formées dans le secteur (tous niveaux de formation confondus) 30% 20% 10% 20,5% 14,3% 81,7% 18,3% 0% niveau V niveau IV niveau III niveaux II et + sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) Alsace 11

12 % formation sur place Les jeunes en formation dans le secteur trouvent-ils des formations sur place? (lycée-cfa) [26] Part des jeunes formés sur place et d apports extérieurs par territoire 63% des jeunes suivant une formation aux métiers de bouche sont formés dans leur territoire de résidence (71% pour les secteurs production et services). Les jeunes domiciliés sur les territoires de Strasbourg ou Colmar sont plus de 90% à suivre une formation sur place dans ces métiers. 100% 90% 80% 70% 60% Alsace du Sud Alsace du Nord Colmar Strasbourg secteurs production et services Métiers de bouche 50% Saverne Note de lecture : Sur le territoire de Colmar, sur 100 jeunes du territoire inscrits dans une formation aux métiers de bouche, 92% sont formés sur place et 33% des effectifs formés aux métiers de bouche sur ce territoire viennent d un autre territoire. 40% 30% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% % apports extérieurs sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) Alsace Le secteur recourt-il à l apprentissage? [27] Part des formations en apprentissage - Alsace - lycée - CFA métiers de bouche secteurs production et services niveau V 100,0% 51,1% niveau IV 88,4% 15,8% niveau III 28,5% Près de 100% des jeunes formés aux métiers de bouche suivent leur formation par apprentissage contre un sur trois dans l ensemble des formations des secteurs de la production et des services. niveaux II et + 80,5% total 98,3% 30,4% sources : fichiers Scolarité et enquête n 51 (MEN) - fichiers Scolagri (DRAAF) Les ruptures de contrat d apprentissage sont-elles nombreuses? [28] Taux de rupture dans le groupe de formation agro-alimentaire, alimentation, cuisine (groupe 221) Sur apprentis ayant signé un contrat d apprentissage à la rentrée 2007 dans le groupe de formation «agroalimentaire, alimentation, cuisine», 402 l ont rompu par la suite, soit 36,5% (24,3% en moyenne régionale tous domaines de formation confondus). Au niveau V, les ruptures de contrat sont légèrement plus fréquentes : 37,7%. 50% 45% 40% 35% 30% 25% 33,0% 33,4% 35,1% 34,0% 36,0% 34,9% 37,7% 36,5% tous niveaux niveau V 32,7% 30,8% 27,9% 26,9% 20% 15% Données provisoires 10% Note de lecture : Le taux de rupture de contrat est calculé à partir d une cohorte d apprentis, observée de la signature du contrat d apprentissage jusqu à son échéance (rupture du contrat, fin de la formation). Les taux relevés ici concernent uniquement le groupe de formation % 0% source : Région Alsace - IVEA 12

13 % formation sur place Les apprentis trouvent-ils un maître d apprentissage sur place? [30] Emploi et formation d apprentis sur leur territoire [29] % d apprentis ayant trouvé leur employeur sur place métiers de bouche source : fichier enquête n 51 (MEN) Alsace 87% secteurs production et services employeur sur place 86,9% 78,3% des apprentis préparant une formation aux métiers de bouche trouvent un employeur sur leur territoire de domicile. 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% secteurs production et services Saverne Alsace du Nord Colmar Métiers de bouche Molsheim-Sélestat Strasbourg Alsace du Sud 60% 65% 70% 75% 80% 85% 90% 95% 100% % employeur sur place source : fichier enquête n 51 (MEN) Alsace Quelle est la réussite aux examens? (CFA) [31] Taux de réussite aux examens par diplôme en CFA 77% 120% des apprentis préparant une formation aux métiers de bouche ont obtenus leur diplôme à la session % 80% 60% 80% 63% 100% 85% 59% 77% [32] Taux de réussite aux examens par niveau en CFA métiers de bouche secteurs production et service niveau V 77,9% 80,4% niveau IV 72,6% 80,9% 40% niveau III 82,2% 20% niveaux II et I 95,7% 0% CAP CTM MC5 BP BTM Total total 77,3% 81,7% sources : fichiers enquête n 51 (MEN) et Rectorat de Strasbourg session Alsace sources : fichiers enquête n 51 (MEN) et Rectorat de Strasbourg - session Alsace 13

14 % en emploi Taux de chômage Alsace Source : enquêtes IPA 2009 : Rectorat de l Académie de Strasbourg DEPP et OREF Alsace D INSERTION PROFESSIONNELLE Sont pris en compte ici les jeunes ayant achevé leur cursus de formation (dernière année) A quel niveau de formation sortent les apprentis? [33] Sortants* par niveau de formation (élèves + apprentis) Niveau V 53% 83% 83% des apprentis sortent au niveau V. Niveau IV 17% 24% Niveau III et + 23% Métiers de la bouche Formations tous secteurs (apprentissage) 0% 20% 40% 60% 80% 100% * Les sortants sont les jeunes (apprentis) ayant quitté le système de formation initiale au cours ou à la fin de l année scolaire. Seules ont été prises en compte les formations de l apprentissage faute d effectifs répondants en lycées. Les apprentis formés trouvent-ils un emploi et à quel niveau? [34] Evolution de la proportion de jeunes en emploi 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 5.4% 30% 20% 87% 93% 89% 84% 4.9% 71% 59% Formations tous secteurs (apprentis) 76% 63% 7.5% Métiers de la bouche (apprentis) Taux de chômage Alsace au trim 1 78% Source : enquêtes IPA : Rectorat de l Académie de Strasbourg DEPP et OREF Alsace, Taux de chômage Alsace INSEE 70% 69% 6.4% 7.7% % 10% 8% 6% 4% 69% des jeunes sont en emploi en 2009, soit autant que la moyenne régionale tous secteurs pour les diplômes de l apprentissage (69%). [35] Insertion des jeunes par niveau : moyenne sur 3 ans Niveau V Niveau IV Niveaux III et + Total Métiers de la bouche 64% 93% 69% Tous diplômes (apprentissage) 65% 85% 87% 74% Source : enquêtes IVA IPA : Rectorat de l Académie de Strasbourg DEPP et OREF Alsace Quelles sont les formations qui conduisent le plus à l emploi? Insertion professionnelle inférieure à la moyenne (à partir de 10 points d écart avec la moyenne) Insertion professionnelle supérieure à la moyenne (à partir de 10 points d écart avec la moyenne) CAP Pâtissier glacier chocolatier confiseur (57%) CTM Etalier en boucherie charcuterie (57%) BP Boulanger (90%) CTM Boucher Charcutier Traiteur (79%) N.B. Formations issues des enquêtes et enregistrant un nombre de sortants en année terminale de formation supérieur à 60 sur 3 ans. Seules ont été prises en compte les formations de l apprentissage faute d effectifs répondants en lycées. Source : enquêtes IVA IPA : Rectorat de l Académie de Strasbourg DEPP et OREF Alsace 14

15 Source : OREF Alsace : enquêtes devenir à 6 mois des stagiaires de la FPC (sortants 2009) Source : Région Alsace, FPC : entrants 2009 Source : Région Alsace, FPC : entrants 2009 E FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Programme régional de formation (Entrants 2009) Combien y a-t-il de stagiaires formés dans ce secteur? 62 stagiaires entrés en formation en [36] Répartition des stagiaires selon leur situation au regard de l emploi Métiers de la bouche Tous secteurs* Poids secteur Demandeurs d'emploi % En emploi % Les stagiaires des métiers de la bouche représentent moins d 1% des effectifs du programme régional. TOTAL % A quel niveau se forment-ils? Les formations des métiers de la bouche sont majoritairement de niveau V (71%) et qualifiantes (74%). [38] Répartition des stagiaires selon le niveau visé de la formation Métiers de la bouche Tous secteurs (Hors formations générales) [37] Répartition des stagiaires selon le type d action Professionalisation 26% Hors Niveau 19% Niveaux III et plus 10% Hors Niveau 26% Niveaux III et plus 13% Niveau IV 16% Niveau V 71% Niveau V 45% Qualification 74% Que deviennent les stagiaires demandeurs d emploi du programme régional? 50% sont en emploi ou en formation, 50% sont au chômage. [39] Devenir des stagiaires demandeurs d emploi (sortants 2009) Métiers de la bouche Tous secteurs* En formation 11% Inactif 2% En formation 8% Chômage 50% Chômage 42% En emploi 39% En emploi 48% * hors formations générales (groupes 100) et spécialités du développement personnel (groupes 400) 15

16 F CHAMP DE L ANALYSE Le champ couvert par cette analyse a été défini en accord avec les représentants de la Fédération régionale des boucherscharcutiers et traiteurs d Alsace, de la Corporation des patrons bouchers-charcutiers-traiteurs du Centre Alsace, de la Fédération des pâtissiers d Alsace ainsi que la Chambre des métiers d Alsace. L emploi salarié Les données sont issues de la CMA : Registre des entreprises / INSEE : recensement de la population Nombre d emplois et population active 2006 Les codes NAF retenus sont les suivants : Secteurs d activité de la boucherie : 4722ZA : Commerce de détail alimentaire en magasin spécialisé : boucherie 4722ZB : Commerce de détail alimentaire en magasin spécialisé : boucherie - charcuterie 4722ZC : Commerce de détail alimentaire en magasin spécialisé : boucherie chevaline 4722ZD : Commerce de détail alimentaire en magasin spécialisé : volailles, gibiers 4722ZE : Commerce de détail alimentaire en magasin spécialisé : triperie Secteurs d activité de la poissonnerie : 4723ZP : Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé Secteurs d activité de la Boulangerie - Boulangerie-Pâtisserie - Pâtisserie : 1071CA : Boulangerie 1071CB : Boulangerie-pâtisserie 1071DZ : Pâtisserie Le marché du travail Les codes ROME retenus sont les suivants : Métiers de la boucherie : D1101 : Boucherie D1103 : Charcuterie - traiteur Métiers de la boulangerie - boulangerie-pâtisserie : D1102 : Boulangerie - viennoiserie D1104 : Pâtisserie, confiserie, chocolaterie et glacerie Métiers de la poissonnerie : D1105 : Poissonnerie Formation initiale et insertion professionnelle Les formations retenues sont les suivantes (code groupe, niveau, code N_NIVSPEC et libellé diplôme) : 221 V MC5 V MC5 V MC5 V CAP V CAP V CAP V CAP V CAP V CAP V CAP V CAP V CAP V 56M22107 TH5-M V 56M22108 TH5-M V 56M22109 TH5-M V 56M22110 TH5-M IV BAC PRO IV BP IV BP IV BP IV 46M22101 TH4-M IV 46M22104 TH4-M patisserie, glacerie, chocolaterie, confiserie specialisees (mc niveau v) boulangerie specialisee (mc niveau v) patisserie boulangere (mc5) glacier fabricant (cap) boulanger (cap) chocolatier confiseur (cap) preparateur en produits carnes (cap) patissier, glacier, chocolatier, confiseur (cap) boulanger (cap) chocolatier confiseur (cap) boucher (cap) patissier (cap) boucher charcutier traiteur (ctm) etalier en boucherie charcuterie (ctm) preparateur(trice) vendeur(se) option boucherie (ctm) preparateur(trice) vendeur(se) option charcuterie-traiteur (ctm) boulanger-pâtissier (bac pro) boulanger (bp) boucher (bp) charcutier traiteur (bp) patissier (btm) patissier confiseur glacier traiteur (btm) 312 V CAP V CAP poissonnier (cap) poissonnier (cap) Contrat de Projets Etat-Région OREF Maison de la Région 1, place Adrien Zeller BP STRASBOURG Cedex tél :

17 Plus de publications à votre disposition sur : Les 8 collections de l OREF Réalités Emploi-Formation Observer Une vue d'ensemble de la relation «emploi-formation» en Alsace, dans les territoires et les secteurs d'activités. Tableaux de bord Suivre Des synthèses régionales sur l'emploi, le marché du travail, la formation en Alsace. Des documents actualisés en permanence. Études et analyses Approfondir Des informations-clés aisément exploitables pour faciliter et approfondir la réflexion sur un sujet ou un secteur donné. Réflexions prospectives Anticiper Des éléments d'anticipation : tendances perceptibles et défis concernant la formation sur la relation «emploiformation». Sanitaire et social Observer le SaSo Une observation du domaine Sanitaire et Social unique en Alsace. Des documents variés pour comprendre le présent et éclairer l'avenir. Mieux comprendre Comprendre Des clés de lecture pour faire le point ou mieux comprendre les chiffres et les concepts «emploi-formation». Médias S informer Des outils pour rester informé(e). Documents outils Aider Des outils pour aller plus loin. OREF Alsace Maison de la Région, 1 place Adrien Zeller STRASBOURG Cedex Tél / Web : 17

Eléments d une réflexion sur...

Eléments d une réflexion sur... OREF ALSACE Eléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION Les métiers de la coiffure et des soins esthétiques et cosmétiques n : 26 janvier 2011 Le champ couvert correspond à un ensemble d emplois,

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : Pôle Emploi - données 2009 provisoires ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION La banque et l assurance n : 22 Novembre 2010 EMPLOI SALARIE A Le champ couvert correspond au secteur

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : Pôle Emploi - OPTL - Situation au 01/01/2009 - Alsace ALSACE A EMPLOI SALARIE Éléments d une réflexion sur... Les transports routiers et activités auxiliaires du transport Le champ couvert pour

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : ACCOS-URSSAF - décembre 2012 OREF ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION La propreté n : 44 septembre 2013 Le champ couvert correspond à un ensemble d emplois et de métiers

Plus en détail

Eléments d une réflexion sur...

Eléments d une réflexion sur... source : Pôle emploi - Décembre 2009 - Données provisoires ALSACE EMPLOI - FORMATION Eléments d une réflexion sur... La filière automobile n 25 Décembre 2010 Le champ couvert correspond à un ensemble d

Plus en détail

Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes. ql insertion professionnelle. mars 2008 - n 2 Enquête Insertion

Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes. ql insertion professionnelle. mars 2008 - n 2 Enquête Insertion Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes q ql insertion professionnelle des scolaires en Rhône-Alpes sortis de formation professionnelle en 2005 mars 2008 - n 2 Enquête Insertion s Sommaire

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION Les services de l'automobile n : 35 décembre 2012 Le champ couvert correspond à celui de la convention collective des services de l automobile.

Plus en détail

Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF

Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF E RE GIONAL E EMPLOI-FORMATION ST IE R EGIONALE EMPLOI-FORM ATIONSTRA Les documents de diagnostic et d analyse préparatoires au CPRDF Cartes d identité des 21 pays bretons Pays d Auray Avec plus de 85

Plus en détail

Eléments d une réflexion sur...

Eléments d une réflexion sur... Source : Pôle Emploi - décembre 2009 - données provisoires Source : Pôle Emploi - décembre 2009 - données provisoires source : Pôle Emploi - décembre 2009 - données provisoires source : Pôle Emploi - données

Plus en détail

Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION. Limousin 2010

Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION. Limousin 2010 Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION 2010 SOMMAIRE ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS 2 LES SALARIÉS 4 LE PROFIL DES SALARIÉS 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... OREF ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION Bâtiment - travaux publics n : 27 Février 2012 Le champ couvert correspond à celui de la convention collective bâtiment - travaux publics

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : ACCOS-URSSAF - décembre 2012 - Alsace OREF ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION Transports routiers et logistique n : 42 Août 2013 Le champ couvert correspond à un ensemble

Plus en détail

Analyses sectorielles

Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Métallurgie Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité Filière

Plus en détail

La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international

La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international Nord-Pas-de- Calais Région Nord-Pas-de-Calais Exercice 2010 INTERGROS : OPCA du commerce interentreprises

Plus en détail

Les filières de formation pour les métiers du bâtiment

Les filières de formation pour les métiers du bâtiment Les filières de formation pour les métiers du bâtiment Choisir une formation adaptée pour réussir Selon votre niveau d études, vos souhaits, le temps que vous désirez passer en formation, voire votre expérience

Plus en détail

Diagnostic territorial

Diagnostic territorial Diagnostic territorial Quelles évolutions en Petite Camargue Héraultaise? Synthèse du tableau de bord Décembre 2008 Quelle méthodologie m pour l analyse l du territoire? Une grille pour l analyse des territoires

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : CMA, 1 er janvier 2013 OREF ALSACE Éléments d une réflexion sur... La métallerie et la mécanique de précision artisanales EMPLOI - FORMATION n : 40 Mai 2013 Le champ couvert correspond à un ensemble

Plus en détail

Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord

Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord Îles du Nord Ministère du travail, de l emploi et de la santé Portraits des 4 zones d emploi de Guadeloupe et des Îles du Nord Population, emploi, demande d emploi Est Grande-Terre Pointe-à-Pitre Basse-Terre

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing et communication de l Université de Corse Pasquale Paoli Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Lettre aux LES ÉTUDES DU SAIO. tertiaire et après... professeurs principaux et aux formateurs MGI DOMAINE DES SERVICES

Lettre aux LES ÉTUDES DU SAIO. tertiaire et après... professeurs principaux et aux formateurs MGI DOMAINE DES SERVICES LES ÉTUDES DU SAIO Lettre aux professeurs principaux et aux formateurs MGI DOMAINE DES SERVICES Préparer un CAP ou un Bac pro tertiaire et après... Ce document vous présente la trajectoire des élèves sur

Plus en détail

Résultats de l enquête 2015. insertion PROFESSiONNELLE DES APPRENTIS. DE L industrie

Résultats de l enquête 2015. insertion PROFESSiONNELLE DES APPRENTIS. DE L industrie insertion PROFESSiONNELLE DES Résultats de l enquête 2015 APPRENTIS DE L industrie POURQUOi CHOiSiR L APPRENTiSSAGE EN MiLiEU industriel? Pour les entreprises : l assurance d une formation en lien avec

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation. Créer ou reprendre une entreprise? Mode d emploi

Stage de Préparation à l Installation. Créer ou reprendre une entreprise? Mode d emploi Stage de Préparation à l Installation Créer ou reprendre une entreprise? Mode d emploi 1 STAGE DE PREPARATION A L INSTALLATION INTRODUCTION Ouverture et présentation du Stage de préparation à l installation

Plus en détail

Contrats de professionnalisation

Contrats de professionnalisation Contrats de professionnalisation Commission alternance CCREFP 6 novembre 2013 Contrats de professionnalisation 1. Exploitation du fichier des contrats de professionnalisation 2012 source Directe extrapro

Plus en détail

SOMMAIRE. GREF Bretagne - Diagnostic territorial. Stratégie régionale emploi-formation Février 2006 3

SOMMAIRE. GREF Bretagne - Diagnostic territorial. Stratégie régionale emploi-formation Février 2006 3 SOMMAIRE INTRODUCTION... 5 Le cadre... 7 La démarche... 7 I/ ANALYSE DES MOBILITES : OÙ VA-T-ON SE FORMER? OÙ VA-T-ON TRAVAILLER?... 9 La méthode...10 I-1/ Les mobilités de formation initiale professionnelle

Plus en détail

Tu as entre 16 et 25 ans? Toi aussi, fais le choix de l apprentissage!

Tu as entre 16 et 25 ans? Toi aussi, fais le choix de l apprentissage! Tu as entre 16 et 25 ans? Toi aussi, fais le choix de l apprentissage! Un vrai coup de pouce! CFA DE L URMA * CFA AGRICOLE AMEP CFA BTP CFA CCIM *UNIVERSITÉ RÉGIONALE DES MÉTIERS ET DE L ARTISANAT Sommaire

Plus en détail

Master1 d histoire (Maîtrise 2004)

Master1 d histoire (Maîtrise 2004) Master d histoire (Maîtrise 2004) Objectif de l enquête 2006 L objectif de cette enquête est de connaître le devenir professionnel des étudiants sortant de la maîtrise d histoire en 2004. L enquête porte

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 3 e vague Juin 2010

Observatoire de l Auto-Entrepreneur. 3 e vague Juin 2010 Observatoire de l Auto-Entrepreneur 3 e vague Juin 2010 Contexte Après plus d un an et demi du lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus de 500 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif

Plus en détail

Méthodologie. 1. Concernant les résultats aux examens, voir le n 50 d Ofipe résultats 4.623 diplômes délivrés en 2003.

Méthodologie. 1. Concernant les résultats aux examens, voir le n 50 d Ofipe résultats 4.623 diplômes délivrés en 2003. # 6 1HKRGTÃUWNVCVU! " $# %& # ' (*) +-,./ 10323254 798 ::/;# 9= " &GXGPKTGPFGUFKRNÏOÃUFG&'# En 2002, 171 étudiants inscrits à l université de Marne-la-Vallée ont obtenu

Plus en détail

Un niveau de formation à améliorer

Un niveau de formation à améliorer Un niveau de formation à améliorer Le système éducatif picard se caractérise par un niveau de scolarisation plus faible qu'en moyenne métropolitaine. La proportion de bacheliers dans une génération, les

Plus en détail

Je profite de l occasion pour renouveler mes remerciements à l ensemble des participants et intervenants de l atelier «emploi»

Je profite de l occasion pour renouveler mes remerciements à l ensemble des participants et intervenants de l atelier «emploi» 10 ans de la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Colloque régional handicap et citoyenneté Jeudi 3 décembre 2015

Plus en détail

Lettre aux. parents. VOTRE ENFANT EST EN 3ème, CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA DE L ACCOMPAGNER CETTE ANNEE DANS SES CHOIX D ORIENTATION

Lettre aux. parents. VOTRE ENFANT EST EN 3ème, CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA DE L ACCOMPAGNER CETTE ANNEE DANS SES CHOIX D ORIENTATION Lettre aux parents VOTRE ENFANT EST EN 3ème, CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA DE L ACCOMPAGNER CETTE ANNEE DANS SES CHOIX D ORIENTATION UN CHOIX D ORIENTATION REFLECHI NECESSITE De connaître Les différentes

Plus en détail

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Éléments d information à l intention des professeurs de Troisième À la rentrée 2011, le

Plus en détail

L'apprentissage à Sénart est principalement tourné vers les diplômes de BTS et DUT

L'apprentissage à Sénart est principalement tourné vers les diplômes de BTS et DUT L'apprentissage à Sénart est principalement tourné vers les diplômes de BTS et DUT En 2013/2014, 839 apprentis Sénartais sont formés en Île-de-France et 629 apprentis sont formés à Sénart. 96 d'entre eux

Plus en détail

L'EMPLOI EN 2015 SUR LE TERRITOIRE DE LAMBALLE COMMUNAUTE

L'EMPLOI EN 2015 SUR LE TERRITOIRE DE LAMBALLE COMMUNAUTE L'EMPLOI EN 2015 SUR LE TERRITOIRE DE LAMBALLE COMMUNAUTE Avertissement : 1) La présente enquête a été réalisée par le service Emploi-formation de Lamballe Communauté auprès de 1206 entreprises privées

Plus en détail

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA 2010 OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA Enquête 2010 S i t u a t i o n a u 1er mars 2010 des promotions 2008 et 2009 - Filière INGENIEUR ESTIA Options OGI/CGP/MPA ESTIA ECOLE SUPERIEURE DES

Plus en détail

Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee)

Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee) Etat des lieux de la création reprise en Bretagne : en avantpremière, étude 2015 de l'insee Animé par : Ronan Lhermenier (Direccte) Laurent Auzet (Insee) CREATIONS D ENTREPRISE DEPUIS 2009 en milliers

Plus en détail

APPRENTISSAGE. le parcours professionnel des apprentis. 5 ans après leur formation, de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel)

APPRENTISSAGE. le parcours professionnel des apprentis. 5 ans après leur formation, de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel) APPRENTISSAGE 5 ans après leur formation, le parcours professionnel des apprentis de niveau 4 en Pays de la Loire (Bac Pro et Brevet Professionnel) Edition 2014 ÉDITORIAL Pour beaucoup de jeunes, de parents

Plus en détail

«Quitter l université en première année : réorientation ou rupture?» Une étude de l OVE de l Université de Tours

«Quitter l université en première année : réorientation ou rupture?» Une étude de l OVE de l Université de Tours Rencontre information orientation de l Université François-Rabelais de Tours Professeurs principaux de 1ère et de Terminale - Jeudi 12 janvier 2012 - «Quitter l université en première année : réorientation

Plus en détail

Préparateurs en pharmacie

Préparateurs en pharmacie Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Tableau de bord emploi-formation Préparateurs en pharmacie Juin 2014 S y n t h è s e d u t a b l e a u d e b o r d A E m p l o i En 2010, le

Plus en détail

Gestionnaire de paie - Comptable assistant

Gestionnaire de paie - Comptable assistant Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/06/2016. Fiche formation Gestionnaire de paie - Comptable assistant - N : 7607 - Mise à jour : 15/06/2016 Gestionnaire de paie - Comptable

Plus en détail

BULLETIN D INFO N 4 juin 2016

BULLETIN D INFO N 4 juin 2016 BULLETIN D INFO N 4 juin 2016 «PRESTATIONS D ORIENTATION PROFESSIONNELLE» La Région LRMP, chef de file de la formation et de l orientation professionnelle des demandeurs d emploi a souhaité déployer sur

Plus en détail

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES Convention de partenariat entre L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France et L ACADEMIE DE VERSAILLES entre les soussignés : ACADEMIE DE VERSAILLES Rectorat Boulevard de Lesseps 78017

Plus en détail

Embauche. (mise à jour août 2005) - embauche - minima

Embauche. (mise à jour août 2005) - embauche - minima 3 Embauche (mise à jour août 2005) - embauche - minima paragraphes en noir, concernent tout le personnel en rouge, uniquement les salariés de droit privé en bleu, uniquement les fonctionnaires embauche

Plus en détail

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010 L OVE Enquête Observatoire de la Vie Étudiante Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2010 Juillet 2014 Le diplôme national de Licence professionnelle a été créé par arrêté en novembre 1999.

Plus en détail

LES MéTIERS DE L ARTISANAT, UN VRAI CHOIX D AVENIR!

LES MéTIERS DE L ARTISANAT, UN VRAI CHOIX D AVENIR! LES MéTIERS DE L ARTISANAT, UN VRAI CHOIX D AVENIR! L'ARTISANAT, C'EST FORCÉMENT UN BON CHOIX AUJOURD'HUI, PLUS DE 80% DES JEUNES APPRENTIS TROUVENT IMMÉDIATEMENT UN EMPLOI DANS LA FILIÈRE CHOISIE. DEUX

Plus en détail

L AGENDA de l ORIENTATION 2012-2013 MÉTIERS & FORMATIONS. Bas-Rhin

L AGENDA de l ORIENTATION 2012-2013 MÉTIERS & FORMATIONS. Bas-Rhin L AGENDA de l ORIENTATION 2012-2013 2012-2013 MÉTIERS & FORMATIONS Bas-Rhin Octobre 2012 Rendez-vous chez les artisans Les métiers de demain dans l industrie 10 octobre 2012 / 16h30 18h30 Pour s informer

Plus en détail

Octobre 2013 Haut-Commissariat au Plan 2 SOMMAIRE AVANT-PROPOS... 5 DEMOGRAPHIE... 7 FEMMES CHEFS DE MENAGE ET FEMMES VIVANT SEULES... 25 EDUCATION ET ALPHABETISATION... 47 ACTIVITE, EMPLOI ET CHOMAGE...

Plus en détail

Les bacheliers du panel 1995 : évolution et analyse des parcours

Les bacheliers du panel 1995 : évolution et analyse des parcours note d informationseptembre 10.13 La proportion de bacheliers au sein d une génération a connu, ces dernières années, une légère hausse : 63 % des élèves entrés en sixième en 1995 ont obtenu le baccalauréat,

Plus en détail

Bref sur l enquête. Le devenir des diplômés d une licence en formation initiale - Promotion 2009- Juin 2012. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref sur l enquête. Le devenir des diplômés d une licence en formation initiale - Promotion 2009- Juin 2012. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 87 Le devenir des diplômés d une licence en formation initiale - Promotion 2009- Dans l offre de formation antérieure au LMD, plus de 90 % des diplômés de licence poursuivaient des études, notamment en

Plus en détail

POUR VOUS LANCER DANS LA VIE PROFESSIONNELLE. RÉSEAU DES GRETA de l académie de Nice #OFFRE PROFESSIONNALISATION CONTRAT DE

POUR VOUS LANCER DANS LA VIE PROFESSIONNELLE. RÉSEAU DES GRETA de l académie de Nice #OFFRE PROFESSIONNALISATION CONTRAT DE POUR VOUS LANCER DANS LA VIE PROFESSIONNELLE CONTRAT DE #OFFRE PROFESSIONNALISATION RÉSEAU DES GRETA de l académie de Nice orientation conseil bilan accompagnement QUALIFICATION formation compétence certification

Plus en détail

Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE

Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE Note sur décret d application de la Loi de Réforme des Retraites Analyse de la CGT DEPART ANTICIPE POUR LONGUE CARRIERE Premier décret pris en application de la loi de réforme de la retraite, ce texte

Plus en détail

AUDIT QUALITE APPRENTIS ET STAGIAIRES 2015-2016

AUDIT QUALITE APPRENTIS ET STAGIAIRES 2015-2016 AUDIT QUALITE APPRENTIS ET STAGIAIRES 215-216 35 3 25 2 15 1 5 15-16 ans 8 17 ans 11 18 ans 11 19 ans 11 2 ans 16 21 ans 27 22 ans 14 23 ans 2 24 ans 25-26 ans REPARTITION SELON L'AGE FORMATION SUIVIE

Plus en détail

AUDIT QUALITE APPRENTIS ET STAGIAIRES 2015-2016

AUDIT QUALITE APPRENTIS ET STAGIAIRES 2015-2016 AUDIT QUALITE APPRENTIS ET STAGIAIRES 215-216 35 3 25 2 15 1 5 15-16 ans 17 ans 18 ans 1 19 ans 2 2 ans 1 21 ans 5 22 ans 19 23 ans 32 24 ans 21 25-26 ans 19 REPARTITION SELON L'AGE FORMATION SUIVIE DIMA

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Contrôle, conduite et sécurité des installations chimiques de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague

Plus en détail

KEEZAM LE STATUT DES ANIMATEURS ET DIRECTEURS EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS. LE CONTRAT D ENGAGEMENT ÉDUCATIF (CEE).

KEEZAM LE STATUT DES ANIMATEURS ET DIRECTEURS EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS. LE CONTRAT D ENGAGEMENT ÉDUCATIF (CEE). KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 5 LE STATUT DES ANIMATEURS ET DIRECTEURS EN ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS. LE CONTRAT D ENGAGEMENT

Plus en détail

La communauté AGEFA. Quatrième étude : les jeunes et leur vision de leur parcours scolaire et leurs études. pour. OpinionWay

La communauté AGEFA. Quatrième étude : les jeunes et leur vision de leur parcours scolaire et leurs études. pour. OpinionWay La communauté AGEFA Quatrième étude : les jeunes et leur vision de leur parcours scolaire et leurs études OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans Dares Analyses mars 2014 N 023 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des descendants d immigrés en 2012 En 2012, 3,9 millions de personnes

Plus en détail

Titre professionnel - Technicien en logistique d'entreposage

Titre professionnel - Technicien en logistique d'entreposage Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 28/06/2016. Fiche formation Titre professionnel - Technicien en logistique d'entreposage - N : 16026 - Mise à jour : 20/06/2016 Titre

Plus en détail

Licence 2004 Biologie

Licence 2004 Biologie Licence 00 Biologie Objectif de l enquête 00 L objectif de cette enquête est de connaître le devenir professionnel des étudiants sortant de licence de biologie en 00. L enquête porte sur le cursus universitaire

Plus en détail

Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports

Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports Octobre 2005 Les entreprises de transport routier en Nord Pas de Calais : une exploitation de la base de données Greco du ministère chargé des Transports Le fichier GRECO, ou Gestion Régionalisée des Entreprises

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

L évolution de l emploi du domaine sanitaire et social 2006-2012

L évolution de l emploi du domaine sanitaire et social 2006-2012 Collection OREF Alsace «Sanitaire et social» Études et analyses L évolution de l emploi du domaine sanitaire et social 2006-2012 Etude de l évolution et de la spécificité de l'emploi des professions sanitaires

Plus en détail

Parcours Droit du travail

Parcours Droit du travail Promotion 1/11 Site : Clermont-Ferrand Master Droit social Parcours Droit du travail Références de l'enquête : diplômés issus de la promotion 1/11 de ce master (18 femmes et hommes) ont été interrogés

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Guide pratique. Outils. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Validation des acquis de l expérience Guide pratique. Outils. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Validation des acquis de l expérience Guide pratique Outils ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement www.fafiec.fr

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues et interculturalité de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires SESE Bordeaux, 8 Septembre 2015 Chiffres-clés Plus de 7600 jeunes concernés Durée

Plus en détail

Béziers. Zone d emploi de Béziers. Synthèse territoriale Emploi Formation. Une zone à vocation agricole, résidentielle et d échange

Béziers. Zone d emploi de Béziers. Synthèse territoriale Emploi Formation. Une zone à vocation agricole, résidentielle et d échange Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes par rapport aux autres.

Plus en détail

après la troisième rentrée 2015

après la troisième rentrée 2015 après la troisième rentrée 2015 http://lycees.ac-rouen.fr/porte-normandie/ la seconde GT les enseignements obligatoires tronc commun : 25,5h par semaine accompagnement personnalisé : 2h par semaine enseignements

Plus en détail

Document d orientation

Document d orientation CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC ROUSSILLON DIRECTION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L APPRENTISSAGE 201 avenue de la Pompignane 34 064 Montpellier Cedex 2 UNION EUROPÉENNE Fonds Social Européen MARCHES

Plus en détail

Insee Centre @ctualités - n 62 - juillet/août 2014

Insee Centre @ctualités - n 62 - juillet/août 2014 Insee Centre @ctualités - n 62 - juillet/août 2014 La lettre d'information électronique de l'insee Centre - www.insee.fr/centre Insee Centre @ctualités est diffusée gratuitement le deuxième mardi de tous

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Porte de Toulouse - Aude. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Porte de Toulouse - Aude. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2014 Synthèse territoriale Emploi Formation - Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les

Plus en détail

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS?

(CNAPS) CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI. Prestataires et clients de la sécurité privée. PourQuoi LE CNAPS? CONSEIL NATIONAL DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ - MODE D EMPLOI ENTRÉE EN SERVICE AU 1ER JANVIER 2012 (CNAPS) Prestataires et clients de la sécurité privée TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR

Plus en détail

Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie

Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ressources humaines, gestion du personnel, de l emploi et de la paie Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

APRES LA CLASSE DE TROISIEME CAP?

APRES LA CLASSE DE TROISIEME CAP? VOIE GENERALE? Bac technologique? Bac professionnel? Où? APRES LA CLASSE DE TROISIEME CAP? VOIE PROFESSIONNELLE? Bac général? Comment? VOIE TECHNOLOGIQUE? 1 DEUX VOIES D'ORIENTATION - Générale et technologique

Plus en détail

M2P INGENIERIE DOCUMENTAIRE & EDITION (INGENIERIE DU DOCUMENT ELECTRONIQUE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P INGENIERIE DOCUMENTAIRE & EDITION (INGENIERIE DU DOCUMENT ELECTRONIQUE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P INGENIERIE DOCUMENTAIRE & EDITION (INGENIERIE DU DOCUMENT ELECTRONIQUE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 10 inscrits, 8 ont validé le

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la santé au travail et de la santé dans l'environnement de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017

Plus en détail

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie 1- Création du certificat de spécialisation (CS) 2- Outil d appui pour la mise en place

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés. En 2010, les chefs d exploitation ou coexploitants de moins de 40

Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés. En 2010, les chefs d exploitation ou coexploitants de moins de 40 Agreste Picardie - - n 42 Agreste n 42 - juillet 2012 Picardie Les jeunes agriculteurs picards : moins nombreux mais bien formés Même s ils sont moins nombreux qu en 2000, les jeunes agriculteurs de moins

Plus en détail

CO L L E CT I V E. Étude. métier

CO L L E CT I V E. Étude. métier LES RESPONSABLES DE SATELLITE EN RESTAURATION CO L L E CT I V E HÔTELLERIE - RESTAURATION & ACTIVITÉS CONNEXES 2009 Étude métier Nourrir D après une étude réalisée pour le compte de l Observatoire prospectif

Plus en détail

Affichage obligatoire

Affichage obligatoire Bordeaux, le 3 octobre 2014 Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des universités d Aquitaine à Mesdames et Messieurs les Inspecteurs d Académie, Directeurs académiques des services de l Education

Plus en détail

Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon

Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon www.carsat-lr.fr Résultats des statistiques 2012 en Languedoc-Roussillon Département prévention/tarification des risques professionnels Accidents du travail Accidents de trajet Maladies professionnelles

Plus en détail

Emploi. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse

Emploi. aux Baignots. Un chantier qualification deuxième chance. www.dax.fr. Dossier de Presse Emploi Un chantier qualification deuxième chance aux Baignots Dossier de Presse www.dax.fr Dans un contexte économique difficile, la Ville de Dax mène depuis 2008 le déploiement d un projet global visant

Plus en détail

Tableau de bord régional

Tableau de bord régional Tableaux de bord TERTIAIRE Source : ACOSS / URSSAF - Données CVS OREF ALSACE EMPLOI - FORMATION Tableau de bord régional Mise à jour : 9 décembre 214 A - L EMPLOI SALARIÉ EN ALSACE Comment évolue l emploi

Plus en détail

COMMENT UTILISEZ-VOUS LES MOTEURS DE RECHERCHE?

COMMENT UTILISEZ-VOUS LES MOTEURS DE RECHERCHE? COMMENT UTILISEZ-VOUS LES MOTEURS DE RECHERCHE? CERTIFICATION SEPTEMBRE 2014 ETUDE EN LIGNE N 1917 1 Sommaire : Introduction... 3 Synthèse... 6 Question 4/16... 7 Avez-vous une connexion Internet à votre

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie des procédés pharmaceutiques de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

L ÉCRITURE ARGUMENTATIVE AU BAC PRO ET EN BTS : QU EN DISENT LES ÉLÈVES?

L ÉCRITURE ARGUMENTATIVE AU BAC PRO ET EN BTS : QU EN DISENT LES ÉLÈVES? Recherches n 61, Écrire, 2014 L ÉCRITURE ARGUMENTATIVE AU BAC PRO ET EN BTS : QU EN DISENT LES ÉLÈVES? Franck Luczak, LP A. Savary, Arras Isabelle Delcambre Université de Lille 3 Le LP, les élèves et les

Plus en détail

L EMPLOI L ACCES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE (FPT)... 1 PRESENTATION DU STATUT DE LA FPT... 4 LA REMUNERATION... 5

L EMPLOI L ACCES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE (FPT)... 1 PRESENTATION DU STATUT DE LA FPT... 4 LA REMUNERATION... 5 L EMPLOI L ACCES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE (FPT)... 1 PRESENTATION DU STATUT DE LA FPT... 4 LA REMUNERATION... 5 L ACCES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE (FPT) Le concours est la règle de

Plus en détail

CQP VENDEUR CONSEIL PRODUITS BIOLOGIQUES L ALTERNANCE, C EST GAGNANT!

CQP VENDEUR CONSEIL PRODUITS BIOLOGIQUES L ALTERNANCE, C EST GAGNANT! Le seul centre de formation continue dédié aux commerces de l alimentation de détail CQP VENDEUR CONSEIL EN PRODUITS BIOLOGIQUES L ALTERNANCE, C EST GAGNANT! 14 rue des Fillettes 75018 PARIS tel : 01 55

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

METALLURGIE. Analyses sectorielles

METALLURGIE. Analyses sectorielles Analyses sectorielles Coiffure et soins esthétiques Bâtiment et travaux public Economie verte Sanitaire et social Production agricole Hôtellerie-restauration Industrie Métallerie et mécanique Comptabilité

Plus en détail

LE DEVENIR A SIX MOIS DES TITULAIRES D UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

LE DEVENIR A SIX MOIS DES TITULAIRES D UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION DIRECCTE Rhône-Alpes Service études, statistique, évaluation Février 2015 LE DEVENIR A SIX MOIS DES TITULAIRES D UN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Le présent article exploite, à l échelle régionale, les

Plus en détail

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA AOUT 2012 Pôle emploi Centre 3A rue Pierre-Gilles de Gennes - Bâtiment B 45035 Orléans cedex 1 Tél. : 02 38 78 88 20 Fax : 02 38 78 87 32 Les demandeurs d emploi I. Evolution du nombre de demandeurs d

Plus en détail

Données statistiques sur les 22 métiers Emploi métiers Marché du travail Perspectives d emploi Formation professionnelle

Données statistiques sur les 22 métiers Emploi métiers Marché du travail Perspectives d emploi Formation professionnelle Données statistiques sur les 22 métiers Emploi métiers Marché du travail Perspectives d emploi Formation professionnelle Aide-soignant, infirmier, auxiliaire de puériculture, infirmier puéricultrice, aide

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des emplois et des compétences de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES

CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES ROYAUME DU MAROC HAUT COMMISSARIAT AU PLAN RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT DE 2004 CARACTERISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIO-ECONOMIQUES REGION DE GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN SERIE REGIONALE

Plus en détail

Guide Synthétique. Des Mesures pour l Emploi. Région Aquitaine En partenariat avec

Guide Synthétique. Des Mesures pour l Emploi. Région Aquitaine En partenariat avec Guide Synthétique Des Mesures pour l Emploi Région Aquitaine En partenariat avec Édito Ce guide est à destination des entreprises du secteur marchand. 2 Il présente les différentes mesures pour l emploi

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit et management de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

Chef de chantier gros oeuvre

Chef de chantier gros oeuvre Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/06/2016. Fiche formation Chef de chantier gros oeuvre - N : 19299 - Mise à jour : 08/12/2015 Chef de chantier gros oeuvre Lycée Technique

Plus en détail

BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011

BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011 BAROMÈTRE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL Février 2011 Après une reprise amorcée au premier semestre, les perspectives économiques sont plus incertaines en cette fin d année 2011. La situation économique nationale

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 17 DECEMBRE 2010 BP 2011 COMMISSION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA SECURITE CIVILE Direction Générale

Plus en détail