Epilepsie et grossesse. Florian HUCHE DESAR 27/04/2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Epilepsie et grossesse. Florian HUCHE DESAR 27/04/2015"

Transcription

1 Epilepsie et grossesse Florian HUCHE DESAR 27/04/2015 1

2 Plan Présentation d un cas concret Revue des différents traitements disponibles Changements physiologiques pendant la grossesse PEC à l approche du terme Diagnostics a éliminer Conclusion 2

3 Présentation de la patiente Antécédents: Grossesse actuelle: Epilepsie TC généralisée idiopathique depuis 1981, suivie par dr Chouchon La Pitié. 4 à 5 crises par an Sous KEPPRA 1000/500/1500 Aggravation de l épilepsie avec 1 crise/ jour en pré partum Cholestase gravidique invalidante avec prurit +++ non régressive. Et sous TEGRETOL 300/300/500 1 FCS sous AG 1 AVB avec cholestase 3

4 Questions posées par ce cas => Comment résoudre le problème de l épilepsie chez cette patiente? Avec quelles drogues? Quelles drogues utiliser en urgence pendant les crises? Quels diagnostics différentiels évoquer? => Comment évaluer l imputabilité de la cholestase a la grossesse? ou au traitement? 4

5 Quels drogues utiliser au long cours? => Revue de littérature et CRAT 5

6 Quelles drogues utiliser au long cours? Dans tous les cas: Prévoir une consultation préconceptionnelle Prévoir un avis neurologique sur le changement/adaptation du traitement Eviter +++ les polythérapies (augmentation du pouvoir tératogène et des effets foetaux des antiépileptiques) Passage transplacentaire des drogues: les concentrations sanguines maternelles et du foetus sont identiques Relation dose effet des médicaments La concentration plasmatique varie, il convient d adapter les posologies pendant et en post partum. Aucunes des drogues proposées n engendre des anomalies du développement psychomoteur 6

7 Quelles drogues utiliser au long cours? Lamotrogine/Lamictal Médicament à utiliser en 1ère intention +++ (littérature la plus abondante dessus) Tenir compte de la baisse de la concentration plasmatique pendant la grossesse/ Adaptation des posologies Passe le placenta, Non Tératogène ++ (y compris chez l animal) Supplémentation en B9 Plutot Contre indication a l allaitement. 7

8 Quelles drogues utiliser au long cours? Acide Valproïque/Dépakote (ou Dépakine) Médicament le plus tératogène (9 à 15% avec vs 2% sans ttt) Cardiopathies, Fentes labiales, Anomalies de fermeture du tube neural, Baisse du QI Préférer un autre traitement chez la femme jeune en âge de procréer COP obligatoire Changement de traitement en cas de grossesse désirée Période à risque ++ = organogenèse notamment de 4 à 9SA Si impossibilité de changement du traitement, dose efficace la plus faible possible Passe peu le lait maternel Effet inducteur enzymatique Si découverte d une grossesse inconnue: Avis spécialisé neurologique et obstétricien, changement du traitement et surveillance rapprochée En péri accouchement, surveiller bilan hémostase de la mère et du NN 8

9 Quelles drogues utiliser au long cours? Lévétiracétam (Keppra) Phénytoïne (Prodilantin) Oxcarbazépine (Trileptal) Pas d effet tératogène retrouvé Littérature abondante Plutôt CI a l allaitement Littérature abondante et pas d effet tératogène retrouvé Allaitement possible Effet Inducteur Enzymatique Métabolisme proche de la carbamazépine CI à l allaitement Effet inducteur enzymatique Penser à supplémenter en VitK 10mg/j les 15 derniers jours de grossesse et à la naissance 1mg IV Penser a jouer sur la VitK 9

10 Quelles drogues utiliser au long cours? Gabapentine (Neurontin) Carbamazépine (Tégrétol) Plutot arreter si grossesse Si impossible => Poursuivre a la poso efficace la plus faible possible et surveillance Augmente faiblement des anomalies de fermeture du tube neural Plutot arret si grossesse Possible pendant l allaitement Inducteur enzymatique Jouer sur la vitamine K en fin de grossesse Plutot éviter l allaitement 10

11 Quelles drogues utiliser au long cours? Autres: A éviter +++ Car faible littérature et tératogénicité retrouvée chez l animal Ethosiximide (Zarontin)/Felbamate (Taloxa)/ Phénobarbital (Gardenal)/ Prégabaline (Lyrica) 11

12 Quelles drogues utiliser en cas de crise? Benzodiazépines +++ Diazépam / Clonazépam / Clobazam Pas de malformations retrouvées Données peu nombreuses Baisse des MAF, Troubles du RCF, diminuant voir cédant à l arrêt du traitement Signes d imprégnation: hypotonie axiale, troubles de succion, rare DRA Syndrome de sevrage: Hyper excitabilité, Agitation, Baisse avec l élimination du produit 12

13 Crise d épilepsie et retentissement materno-foetal Maternel: Importance des la libération des VAS/oxygénation, prévention de la pneumopathie maternelle, voire assistance ventilatoire Monitorage HD +++, responsable de manifestations foetales délétères. Toujours rechercher une cause autre à la crise tonicoclonique idiopathique, DEXTRO et voies veineuses. Foetal: Dès la fin de la crise maternelle Monitotage ++, Echo foetale. Juger de la nécessité d une extraction en urgence Appel du neuro pour réadaptation du traitement

14 Changements physiologiques dus a la grossesse Tendance globale a l augmentation des crises d épilepsie pendant la grossesse, pas baisse de la concentration plasmatique des médicaments Causes: Augmentation du volume de distribution Augmentation de l élimination rénale Altération du métabolisme hépatique et augmentations des ASAT ALAT Baisse des protéines plasmatiques Jouer entre mère (baisse de l incidence des crises) et le foetus (potentiel effet tératogène) 14

15 En pratique pour l anesthésiste En consultation d anesthésie +++ Etiologie de l épilesie : idiopathique ou secondaire, généralisée ou focale Recherche de contre indication a l APD et a la rachianésthésie Evaluer l équilibre de l épilepsie : Traitement antérieur, nombres de crises pendant la grossesse, recherche de notion d aggravation de la symptomatologie Prendre contact avec le neurologue pour discuter de l adaptation thérapeutique en cas de pathologie mal équilibrée Poursuivre les traitements en prémédication pour une césarienne ou un AVB Rechercher d autres causes aux crises d épilepsie.

16 Causes a toujours rechercher Eclampsie +++, cause rare, a toujours rechercher. A éliminer en 1er chez une patiente pré éclamptique. Causes métaboliques: troubles de la calcémie de la natrémie, DEXTRO et hypoglycémie. Cause médicamenteuse (arret du traitement, introduction d un inducteur enzymatique..) A évoquer en dernier = crise épilepsie idiopathique. Toujours surveiller en PP le retour a la normal En PP ne pas oublier de réduire progressivement le traitement au long court devant l augmentation des concentrations plasmatiques.

17 Merci de votre attention

Epilepsie et Grossesse. Dr William Szurhaj, Pr Damien Subtil, Dr Sophie Gautier

Epilepsie et Grossesse. Dr William Szurhaj, Pr Damien Subtil, Dr Sophie Gautier Epilepsie et Grossesse Dr William Szurhaj, Pr Damien Subtil, Dr Sophie Gautier Evolution de l épilepsie au cours de la Grossesse -Plusieurs études, mais toutes avec des biais méthodologiques - Certaine

Plus en détail

Gestion des anti-épileptiques. Thomas GEERAERTS Pôle Anesthésie Réanimation CHU de Toulouse

Gestion des anti-épileptiques. Thomas GEERAERTS Pôle Anesthésie Réanimation CHU de Toulouse Gestion des anti-épileptiques Thomas GEERAERTS Pôle Anesthésie Réanimation CHU de Toulouse Voltaire (1694-1778) «Les médecins administrent des médicaments dont il savent très peu à des malades dont ils

Plus en détail

TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques

TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques DCEM3 2005-2006 - Module de Pharmacologie clinique E04 TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques TD du 21.03.06 M. Grima /Pr E Hirsch

Plus en détail

ANTI-CONVULSIVANTS. Institut de Formation en Soins Infirmiers 3 ème Année Année universitaire Plan. II- Stratégie thérapeutique

ANTI-CONVULSIVANTS. Institut de Formation en Soins Infirmiers 3 ème Année Année universitaire Plan. II- Stratégie thérapeutique ANTI-CONVULSIVANTS Claire CHAPUIS CChapuis1@chu-grenoble.fr Pôle Pharmacie CHU Grenoble Institut de Formation en Soins Infirmiers 3 ème Année Année universitaire 2014-2015 Plan I- Rappels épilepsie II-

Plus en détail

Les Anti-épileptiques

Les Anti-épileptiques Les Anti-épileptiques Stéphane BOUCHET Département de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 Cours de Psychomotricité 2 Généralités sur l épilepsie 0.5% à 1% de la population (en France 400 000 personnes)

Plus en détail

Les messages pour les classes de psychotropes sur le risque malformatif, le risque néonatal et l allaitement, les

Les messages pour les classes de psychotropes sur le risque malformatif, le risque néonatal et l allaitement, les Psychotropes grossesse et allaitement Entretiens de Bichat 2011 Le tableau I regroupe Les messages pour les classes de psychotropes sur le risque malformatif, le risque néonatal et l allaitement, les recommandations

Plus en détail

Pharmacologie et principes d'utilisation des médicaments antiépileptiques (MAE)

Pharmacologie et principes d'utilisation des médicaments antiépileptiques (MAE) 08/01/14 NAVARRO Marine L3 SNP F. BARTOLOMEI 6 pages Plan Pharmacologie et principes d'utilisation des médicaments antiépileptiques (MAE) A. Notions physiopathologiques B. Modèles d'activités épileptiques

Plus en détail

vigabatrin = sabril tiagabine = gabitril

vigabatrin = sabril tiagabine = gabitril Place des nouveaux médicaments anti épileptiques dans les épilepsies du sujet âgé DIFFERENTS ANTI-EPILEPTIQUES : ANCIENS phénobarbital = gardénal valproate de sodium = dépakine phénytoïne = dihydan carbamazépine

Plus en détail

Spécialité. Grossesse chez une femme présentant une épilepsie. Dr Jeanne Gallois NEUROLOGIE. Entretiens de médecine générale

Spécialité. Grossesse chez une femme présentant une épilepsie. Dr Jeanne Gallois NEUROLOGIE. Entretiens de médecine générale Grossesse chez une femme présentant une épilepsie Dr Jeanne Gallois NEUROLOGIE Entretiens de médecine générale 7 novembre 2015 Avant la Grossesse INFORMER +++ Influence des TAE sur le bébé? Puis je être

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 février 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 février 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 28 février 2007 KEPPRA 250 mg, comprimé pelliculés sécable Boîte de 60 comprimés (CIP : 356 013-6) KEPPRA 500 mg, comprimé pelliculés sécable Boîte de 60 comprimés (CIP

Plus en détail

Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro

Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro Unité d épilepsie et ICM Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris, France Contexte Patient admis dans un département

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 7 février 2001 KEPPRA 250, 500 et 1000mg comprimé pelliculé Boîte de 60 Lévétiracétam

Plus en détail

Médicaments de la psychiatrie et grossesse : que faut-il savoir?

Médicaments de la psychiatrie et grossesse : que faut-il savoir? Médicaments de la psychiatrie et grossesse : que faut-il savoir? Dr B.Guyard-Boileau Dr L.Connan-Barrier Octobre 2008 Que faut-il savoir pour accompagner au mieux la grossesse? Participer aux choix dans

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 9 mai 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

Plus en détail

Définition Epidémiologie Physiopathologie Classification Traitements. Médicaux Chirurgicaux. Epilepsie (S)

Définition Epidémiologie Physiopathologie Classification Traitements. Médicaux Chirurgicaux. Epilepsie (S) Séquence 2 Définition Epidémiologie Physiopathologie Classification Traitements Médicaux Chirurgicaux Epilepsie (S) Définitions seizure = crise comitiale manifestation clinique résultant d une décharge

Plus en détail

Prise d Antiepileptiques. pendant la grossesse: que deviennent les enfants?

Prise d Antiepileptiques. pendant la grossesse: que deviennent les enfants? Prise d Antiepileptiques pendant la grossesse: que deviennent les enfants? Brigitte CHABROL, Véronique d Halluin Service de Neurologie Pédiatrique, Hôpital d Enfants, CHU Timone, Marseille France Effets

Plus en détail

EPILEPSIE ET GROSSESSE Etat des lieux de la prise en charge des patientes épileptiques à la maternité du CHU de Nantes

EPILEPSIE ET GROSSESSE Etat des lieux de la prise en charge des patientes épileptiques à la maternité du CHU de Nantes UNIVERSITE DE NANTES UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES Diplôme d Etat de Sage-femme EPILEPSIE ET GROSSESSE Etat des lieux de la prise en charge des patientes épileptiques à la maternité du CHU de Nantes

Plus en détail

Suivi de grossesse: Besoins nutritionnels et supplémentation

Suivi de grossesse: Besoins nutritionnels et supplémentation Suivi de grossesse: Besoins nutritionnels et supplémentation Connaissances actuelles et recommandations 1 I/ APPORTS ÉNERGÉTIQUES Ø Adaptation de l organisme maternel : Les besoins réels au cours de la

Plus en détail

TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques

TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques DCEM3 2005-2006 - Module de Pharmacologie clinique E04 TD: Antiépileptiques : Comment argumenter le choix d un antiépileptique à partir des données pharmacologiques TD du 20.03.06 14-16h M. Grima /Pr E

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques dans les troubles bipolaires. Médicaments et algorithmes

Stratégies thérapeutiques dans les troubles bipolaires. Médicaments et algorithmes Stratégies thérapeutiques dans les troubles bipolaires Médicaments et algorithmes Pharmacothérapie Définition d un thymorégulateur : difficile. Celle de BAUER et MITCHNER : traitant les symptômes dépressifs

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19/07/2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19/07/2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19/07/2006 KEPPRA 250 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 comprimés (CIP : 356 013-6) KEPPRA 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 comprimés (CIP : 356 016-5) KEPPRA

Plus en détail

Évaluation et traitement de l él. épilepsie par le médecin m

Évaluation et traitement de l él. épilepsie par le médecin m Évaluation et traitement de l él épilepsie par le médecin m généralisteg revue du spectre clinique et des options thérapeutiques Marc Therrien, MD, FRCPC Neurologue, CHVO Définitions Épilepsie: affection

Plus en détail

ETAT DE MAL EPILEPTIQUE en Pédiatrie (nouveau né exclu) C Rousseau, SMUR A de Saint-Martin, CRéER Pôle de Pédiatrie

ETAT DE MAL EPILEPTIQUE en Pédiatrie (nouveau né exclu) C Rousseau, SMUR A de Saint-Martin, CRéER Pôle de Pédiatrie ETAT DE MAL EPILEPTIQUE en Pédiatrie (nouveau né exclu) C Rousseau, SMUR A de Saint-Martin, CRéER Pôle de Pédiatrie Quelques rappels (1) Une urgence vitale, 1 ère cause d urgence neurologique chez l enfant.

Plus en détail

Les thymorégulateurs. Stéphane BOUCHET Département de Pharmacologie - Université Bordeaux 2. Cours de Psychomotricité

Les thymorégulateurs. Stéphane BOUCHET Département de Pharmacologie - Université Bordeaux 2. Cours de Psychomotricité Les thymorégulateurs Stéphane BOUCHET Département de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 Cours de Psychomotricité Généralités 1% de la population (en France 500 000 personnes) souffrent de troubles de

Plus en détail

Les Traitements de L Epilepsie

Les Traitements de L Epilepsie Les Traitements de L Epilepsie Pr Fabrice Bartolomei Service de Neurophysiologie Clinique et Epileptologie_Hôpital Timone Hôpital H Gastaut Université Aix Marseille II Marseille, France 2 Introduction

Plus en détail

7- Les Antiépileptiques

7- Les Antiépileptiques 7- Les Antiépileptiques 1 Définition L épilepsie est un trouble neurologique chronique caractérisé par la survenue périodique et imprévisible de crises convulsives dues à l émission de décharges électriques

Plus en détail

CŒUR ET GROSSESSE. 1/ HTA Fréquente : 5à 10% des grossesses Grave : 16% de mortalité et est un FRV! suivi à distance.

CŒUR ET GROSSESSE. 1/ HTA Fréquente : 5à 10% des grossesses Grave : 16% de mortalité et est un FRV! suivi à distance. CŒUR ET GROSSESSE 1/ HTA Fréquente : 5à 10% des grossesses Grave : 16% de mortalité et est un FRV! suivi à distance. 2/ VALVULOPATHIES et éventuels problèmes de l anticoagulation. HTA ET GROSSESSE : Définitions

Plus en détail

Le traitement anti-épileptique. Dr Luc Valton, Unité chirurgie de l épilepsie, service de neurologie, hôpital Rangueil, CHU Toulouse.

Le traitement anti-épileptique. Dr Luc Valton, Unité chirurgie de l épilepsie, service de neurologie, hôpital Rangueil, CHU Toulouse. Le traitement anti-épileptique. Dr Luc Valton, Unité chirurgie de l épilepsie, service de neurologie, hôpital Rangueil, CHU Toulouse. Une crise d épilepsie correspond aux symptômes cliniques provoqués

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 ACIDE FOLIQUE CCD 0,4 mg, comprimé (boîte de 30) Laboratoire CCD acide folique Date de l AMM : 8 janvier 2002 Motif

Plus en détail

Place des nouveaux médicaments anti épileptiques dans les épilepsies du sujet âgé

Place des nouveaux médicaments anti épileptiques dans les épilepsies du sujet âgé Place des nouveaux médicaments anti épileptiques dans les épilepsies du sujet âgé DIFFERENTS ANTI-EPILEPTIQUES : ANCIENS phénobarbital = gardénal valproate de sodium = dépakine phényto nytoïne ne = dihydan

Plus en détail

LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE

LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE PLAN 1-DEFINITIONS 1.1 La crise tonico-clonique (grand mal) 1.2 Etat d absence 1.3 Etat de mal partiel

Plus en détail

Les médicaments thymorégulateurs. Dr Mylène SEGONDS Pharmacien, C.H. Gérard Marchant, Toulouse. IFSI Toulouse 2015.

Les médicaments thymorégulateurs. Dr Mylène SEGONDS Pharmacien, C.H. Gérard Marchant, Toulouse. IFSI Toulouse 2015. Les médicaments thymorégulateurs Dr Mylène SEGONDS Pharmacien, C.H. Gérard Marchant, Toulouse. IFSI Toulouse 2015. 1 Les normothymiques Ou régulateurs de l humeur ou thymorégulateurs. Utilisés dans la

Plus en détail

CRISE CONVULSIVE HYPERTHERMIQUE

CRISE CONVULSIVE HYPERTHERMIQUE CRISE CONVULSIVE HYPERTHERMIQUE Dr Céline FARGES Définition de la crise convulsive hyperthermique : La convulsion fébrile est définie «comme une affection du nourrisson ou de l enfant qui survient entre

Plus en détail

État de mal épileptique

État de mal épileptique Pr. V. Castelain Service de Réanimation Médicale Hôpital Hautepierre Les Hôpitaux Universitaires de de STRASBOURG Réan. Réan. Urg. Urg. 1995: 1995: 4; 4; 387-396 Définitions (1) : OMS Conférence de consensus

Plus en détail

HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE

HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE HTA gravidique : PAS 140 mmhg et/ou PAD 90 mmhg Sans protéinurie Après 20 SA Pré-Eclampsie : HTA Gravidique avec protéinurie 300mg/24H Attention!!! si HTA découverte

Plus en détail

La SURVEILLANCE de la GROSSESSE OBLIGATION LÉGALE DÉCRET du 16 FÉVRIER 1992 UN EXAMEN au 1er TRIMESTRE UN EXAMEN MENSUEL ( 4 9 ème mois) EXAMEN

La SURVEILLANCE de la GROSSESSE OBLIGATION LÉGALE DÉCRET du 16 FÉVRIER 1992 UN EXAMEN au 1er TRIMESTRE UN EXAMEN MENSUEL ( 4 9 ème mois) EXAMEN La SURVEILLANCE de la GROSSESSE La loi les recommandations les bonnes pratiques Ph. AUDRA H.F.M.E. La SURVEILLANCE de la GROSSESSE OBLIGATION LÉGALE DÉCRET 92-143 du 16 FÉVRIER 1992 UN EXAMEN au 1er TRIMESTRE

Plus en détail

Définitions. Évaluation et traitement de l él. épilepsie par le médecin m. Diagnostic de l épilepsie. Épidémiologie de l épilepsie

Définitions. Évaluation et traitement de l él. épilepsie par le médecin m. Diagnostic de l épilepsie. Épidémiologie de l épilepsie Évaluation et traitement de l él épilepsie par le médecin m généralisteg revue du spectre clinique et des options thérapeutiques Marc Therrien, MD, FRCPC Neurologue, CHVO Définitions Épilepsie: affection

Plus en détail

Les antiépileptiques. UE Neurosensoriel-Pharmacologie Michel ANDREJAK 19/09/2013 L3

Les antiépileptiques. UE Neurosensoriel-Pharmacologie Michel ANDREJAK 19/09/2013 L3 Les antiépileptiques UE Neurosensoriel-Pharmacologie Michel ANDREJAK 19/09/2013 L3 Introduction : l épilepsie Pathologie généralement chronique. Syndrome caractérisé par l activation subite, intense et

Plus en détail

LES ANTIEPILEPTIQUES. Dr BENAICHOUCHE maitre assistante en en pharmacologie

LES ANTIEPILEPTIQUES. Dr BENAICHOUCHE maitre assistante en en pharmacologie LES ANTIEPILEPTIQUES Dr BENAICHOUCHE maitre assistante en en pharmacologie PLAN I. Introduction. II. Généralité III. L épilepsie: 1) Classification. 2) Physiopathologie. IV. Les antiépileptiques: 1) Définition.

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique des épilepsies. Vincent Navarro Unité d Epilepsie et ICM Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris

Prise en charge thérapeutique des épilepsies. Vincent Navarro Unité d Epilepsie et ICM Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris Prise en charge thérapeutique des épilepsies Vincent Navarro Unité d Epilepsie et ICM Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris Introduction Nécessité d une approche clinique et EEG pour une bonne prise en

Plus en détail

Avis 23 juillet 2014

Avis 23 juillet 2014 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 juillet 2014 ZONEGRAN 25 mg, gélule Boîte de 14 (CIP : 3400936594265) ZONEGRAN 50 mg, gélule Boîte de 14 (CIP : 3400936594330) ZONEGRAN 100 mg, gélule Boîte de 56

Plus en détail

Epilepsie du sujet âgé

Epilepsie du sujet âgé Epilepsie du sujet âgé QUELQUES RAPPELS Epilepsy & Behavior 12 (2008) 501 539 Epilepsy & Behavior 12 (2008) 501 539 Epilepsy & Behavior 12 (2008) 501 539 Lancet 2006; 367: 1087 100 Epilepsy & Behavior

Plus en détail

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris LES 3 ETAPES PREALABLES 1. S ASSURER QUE LA PLAINTE EST DOULOUREUSE

Plus en détail

Examen prénuptial Item 15 - Module 2

Examen prénuptial Item 15 - Module 2 Objectifs : Examen prénuptial Item 15 - Module 2 Précisez les dispositions réglementaires et les objectifs de l'examen prénuptial. Il doit permettre aux futurs époux de faire le point sur leur état de

Plus en détail

Approche pluridisciplinaire de l enfant porteur d un Spina bifida

Approche pluridisciplinaire de l enfant porteur d un Spina bifida 25 novembre 2009 Colloque R4P Approche pluridisciplinaire de l enfant porteur d un Spina bifida diagnostic anténatal et accompagnement des couples Carine ABEL Elisabeth OLLAGNON Hôpital de la Croix-Rousse

Plus en détail

L épilepsie, la grossesse et l allaitement

L épilepsie, la grossesse et l allaitement L épilepsie, la grossesse et l allaitement Qu est-ce que l épilepsie? L épilepsie est une maladie qui touche environ 1 personne sur 150 à 200, soit plus de 60.000 personnes en Belgique. Il existe de nombreux

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT SPECIAFOLDINE 0,4 mg, comprimé 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Acide folique (vitamine B 9)... 0,4 mg Pour un comprimé

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE ÉPILEPSIE. Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2016

PRISE EN CHARGE D UNE ÉPILEPSIE. Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2016 1 PRISE EN CHARGE D UNE ÉPILEPSIE Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2016 2 Épidémiologie Maladie neurologique la + fréquente après migraine France : 4 à 500 000 personnes Monde : 40 millions Prévalence

Plus en détail

ETAT DE MAL EPILEPTIQUE. Dr Sylviane Peudenier, CHU BREST

ETAT DE MAL EPILEPTIQUE. Dr Sylviane Peudenier, CHU BREST ETAT DE MAL EPILEPTIQUE Dr Sylviane Peudenier, CHU BREST Définitions Crise d'épilepsie: - Décharge brutale, hypersynchrone et rythmée d'un groupe de neurones hyperexcitables. - Expression clinique variable:

Plus en détail

Contraception orale : première prescription

Contraception orale : première prescription Contraception orale : première prescription Dr G Plu-Bureau Unité gynécologie - Unité hémostas Hôpital Hôtel-Dieu Université Paris Descartes Rôle du médecin Informer la patiente sur les avantages, les

Plus en détail

:: Épilepsie avec pointes-ondes continues du sommeil (EPOCS)

:: Épilepsie avec pointes-ondes continues du sommeil (EPOCS) :: Épilepsie avec pointes-ondes continues du sommeil (EPOCS) Synonymes : syndrome POCS, CSWSS (Continuous spike-waves during slow sleep) Maladie associée : syndrome de Landau-Kleffner Définition : L épilepsie

Plus en détail

Epilepsies. Cas particulier chez le sujet âgé

Epilepsies. Cas particulier chez le sujet âgé Epilepsies Cas particulier chez le sujet âgé Epilepsies : Généralités Epilepsie Gériatrie Epilepsies : Définitions Crise d épilepsie : manifestations cliniques dues à décharge anormale hypersynchrone de

Plus en détail

Épilepsies. Physiopathologie, bases thérapeutiques des épilepsies

Épilepsies. Physiopathologie, bases thérapeutiques des épilepsies 18/12/2014 VUOLA Sébastian L3 CR : BAUMIER Vincent Système neurosensoriel et psychiatrie Pr. Bartolomei 8 pages SNP Épilepsies. Physiopathologie, bases thérapeutiques des épilepsies Épilepsies. Physiopathologie,

Plus en détail

Epilepsie de l enfant : généralités

Epilepsie de l enfant : généralités Epilepsie de l enfant : généralités Neuropédiatrie, CHU Gui de Chauliac, Montpellier L épilepsie est beaucoup plus fréquente chez l enfant 3 fois plus élevée dans la 1ère année de vie que par la suite

Plus en détail

THYROIDE ET GROSSESSE. 10 Décembre 2015 AS Coutin

THYROIDE ET GROSSESSE. 10 Décembre 2015 AS Coutin THYROIDE ET GROSSESSE 10 Décembre 2015 AS Coutin Physiologie T4 : tétra-iodothyronine thyroxine T3 : tri-iodothyronine iode Effets biologiques des HT: action ubiquitaire Croissance et développement du

Plus en détail

Actualités s thérapeutiques en épileptologie

Actualités s thérapeutiques en épileptologie Histoire naturelle de l él épilepsie traitée Actualités s thérapeutiques en épileptologie Brodie, M. J. et al. Neurology 2002;58:2-8S Probabilité du contrôle des crises dans des épilepsies nouvellement

Plus en détail

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR Lundi 14 décembre 2015; 16h18h C. Pradeau, PH SAMU SMUR 1 Recommandations formalisées d experts 2010 : urgences obstétricales extrahospitalières Ann. Fr. Med. Urgence (2011) 1:141-155 Femmes enceintes

Plus en détail

Médicaments et grossesse. Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque

Médicaments et grossesse. Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque Médicaments et grossesse Cliquez pour ajouter 17/04/2014 un texte Delphine Desroque Epidémiologie Étude conséquences des médicaments, toxiques sur le conceptus : effet tératogène, toxicité fœtale et/ou

Plus en détail

L épilepsie de l enfant

L épilepsie de l enfant Université de Mascara. Société Pédiatrique de l Ouest 8 ème Journée pédiatrique de Mascara vendredi 20-02-2015 Épilepsies de l enfant L épilepsie de l enfant Docteur Mohamed REFSI. Neurologue libéral MASCARA

Plus en détail

*350* *350* ORDONNANCE COLLECTIVE

*350* *350* ORDONNANCE COLLECTIVE *350* *350* ORDONNANCE COLLECTIVE Initiée par : Signature de l infirmière Date : 20 / / : Année Mois Jour Heure N dossier Nom : Prénom : NAM : Exp. :20 / Date de naissance : / / M F Année Mois Jour Relative

Plus en détail

PHARMACOLOGIE DES SYSTEMES (2) SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

PHARMACOLOGIE DES SYSTEMES (2) SYSTÈME NERVEUX CENTRAL P2 UE3 2 PHARMACOLOGIE DES SYSTEMES (2) SYSTÈME NERVEUX CENTRAL 1 EPILEPSIE ac. Ɣaminobutyrique (aa inhibiteur) Glutamate (aa excitateur) 2 Définition: Epilepsie Décharge hyper synchrone des neurones de

Plus en détail

Les convulsions chez l enfant

Les convulsions chez l enfant Les convulsions chez l enfant aurore DARON - Service de Pédiatrie - CHPLT Verviers - Décembre 2005 Définitions Crise convulsive ou crise épileptique : phénomène paroxystique aigu secondaire à un dysfonctionnement

Plus en détail

Pharmacologie et principes d utilisation des médicaments antiépileptiques (MAE)

Pharmacologie et principes d utilisation des médicaments antiépileptiques (MAE) 23/01/2017 GILAND Valentine D1 CR : DESIRA Maxime SNP Pr Bartolomei 10 pages Plan SNP Pharmacologie et principes d utilisation des médicaments antiépileptiques (MAE) Pharmacologie et principes d utilisation

Plus en détail

Etude de cohorte à partir des données du SNIIRAM. Juillet 2017

Etude de cohorte à partir des données du SNIIRAM. Juillet 2017 Rapport Exposition in utero à l acide valproïque et aux autres traitements de l épilepsie et des troubles bipolaires et risque de malformations congénitales majeures (MCM) en France Rapport Juillet 2017

Plus en détail

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux URGENCES OBSTETRICALES Dr CASTEL Adeline CHU TOULOUSE Paule de Viguier INTRODUCTION Quotidien des équipes d anesthésie de maternité Stress+++ accouchement maladie Femme jeune en bonne santé Évènement heureux

Plus en détail

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque

Plus en détail

Traitement anticomitial chez l enfant

Traitement anticomitial chez l enfant 61 Traitement anticomitial chez l enfant Trileptal? - Lamictal? - Embarras du choix? - Sans importance? Die deutsche Fassung dieses Artikels ist in der Paediatrica erschienen (Vol. 14 Nr. 2 2003, S. 29

Plus en détail

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE Dr. GUENDOUZE L HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE I - Définition II - Étiologies III - Étude clinique IV - Les complications V Le traitement DEFINITION Décollement prématuré du placenta

Plus en détail

MÉDICAMENTS ET GROSSESSE

MÉDICAMENTS ET GROSSESSE MÉDICAMENTS ET GROSSESSE THALIDOMIDE - DES 2 À 4% DES ENFANTS NAISSENT AVEC UNE MALFORMATION 70 % : cause inconnue 25 % : cause génétique - 10 à 20 % : maladie héréditaire - 3 à 5 % : aberration chromosomique

Plus en détail

Chirurgie Bariatrique et Grossesse

Chirurgie Bariatrique et Grossesse Chirurgie Bariatrique et Grossesse 1ère journée du Centre Intégré Nord Francilien de Prise en Charge de l Obésité de l Adulte et de l Enfant Samedi 19 janvier 2013 Dr Guillaume Girard, Dr Pietro Santulli

Plus en détail

Grossesses chez des femmes porteuses de maladies héréditaires du métabolisme (hors phénylcétonurie): Expérience du centre de référence de Lyon

Grossesses chez des femmes porteuses de maladies héréditaires du métabolisme (hors phénylcétonurie): Expérience du centre de référence de Lyon Grossesses chez des femmes porteuses de maladies héréditaires du métabolisme (hors phénylcétonurie): Expérience du centre de référence de Lyon Dr Sybil CHARRIERE Hospices Civils de Lyon Mémoire DIU Maladies

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT ACIDE FOLIQUE CCD 0,4 mg, comprimé 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Acide folique... 0,4 mg Pour un comprimé. Pour

Plus en détail

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC : une urgence pédiatrique aussi Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC de l enfant : une triple spécificité Spécificité épidémiologique Spécificité étiologique artériopathie ++ cardioembolie

Plus en détail

Dépression autour de la grossesse

Dépression autour de la grossesse Dépression autour de la grossesse Dr Michel Maron Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Clinique de Psychiatrie, rue André Verhaeghe 59037 Lille D ÉPRESSIO N AUTO UR DE LA G RO SSESSE Dépression

Plus en détail

18/02/10 EPILEPSIE PLAN. 1 Rappel anatomique. 2 Différents types de crises d épilepsies. 3 Causes et évolution. 4 Etat de mal épileptique

18/02/10 EPILEPSIE PLAN. 1 Rappel anatomique. 2 Différents types de crises d épilepsies. 3 Causes et évolution. 4 Etat de mal épileptique PLAN EPILEPSIE Dr P. KERSCHEN Service de Neurologie - Hôpital Henri Mondor 1 Rappel anatomique 2 Différents types de crises d épilepsies 3 Causes et évolution 4 Etat de mal épileptique 1 Rappel anatomique

Plus en détail

Définitions. Évaluation et traitement de l él. épilepsie par le médecin m. Diagnostic de l épilepsie. Épidémiologie de l épilepsie

Définitions. Évaluation et traitement de l él. épilepsie par le médecin m. Diagnostic de l épilepsie. Épidémiologie de l épilepsie Évaluation et traitement de l él épilepsie par le médecin m généralisteg revue du spectre clinique et des options thérapeutiques Marc Therrien, MD, FRCPC Neurologue, CSSSG Définitions Épilepsie: affection

Plus en détail

La place de la prégabaline (Lyrica ) dans les douleurs neuropathiques Fiche BUM juin 07

La place de la prégabaline (Lyrica ) dans les douleurs neuropathiques Fiche BUM juin 07 La place de la prégabaline (Lyrica ) dans les douleurs neuropathiques Fiche BUM juin 07 Les fiches BUM Un travail de la commission de transparence (SMR, ASMR, BUM) Une dizaine de nouveaux médicaments par

Plus en détail

1) CESARIENNE CODE ROUGE* : DELAI DECISION/NAISSANCE < 15 MINUTES

1) CESARIENNE CODE ROUGE* : DELAI DECISION/NAISSANCE < 15 MINUTES Rédacteur : C. BRIGITTE C. LECEFEL- LEBIL CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique CESARIENNE EN URGENCE LES CODES COULEUR Vérificateurs : Dr R ADEGBINDIN - Dr H GUEYE Dr R RONIN Ref : Créé

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 juin 2010 KEPPRA 100 mg/ml, solution buvable Flacon de 150 ml avec seringue pour administration orale de 1 ml, graduée tous les 0,05 ml CIP : 398 276-5 KEPPRA 100

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 octobre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 octobre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 octobre 2007 KEPPRA 250 mg, comprimé pelliculé sécable Boîte de 60 comprimés (CIP : 356 013-6) KEPPRA 500 mg, comprimé pelliculé sécable Boîte de 60 comprimés (CIP

Plus en détail

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC

PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC PRISE EN CHARGE NEONATALE DE L ENFANT EXPOSE IN UTERO AU TABAC B. THERET, C. VAILLANT, S. COOPMAN Service de Médecine Néonatale - Centre Hospitalier d ARRAS CONSEQUENCES NEONATALES DU TABAGISME MATERNEL

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER UNE MESURE THÉRAPEUTIQUE : DÉBUTER UNE SUPPLÉMENTATION VITAMINIQUE PRÉ- CONCEPTIONNELLE ET CONCEPTIONNELLE CODE DE CLASSIFICATION DSI-OC-SUPPLÉMENT MULTIVITAMINIQUE RÉF. À

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA L IRA est un syndrome lié à l impossibilité pour le système ventilatoire de maintenir des échanges gazeux à un niveau compatible avec la survie autonome de l organisme,

Plus en détail

Épilepsie. Crise simple État de mal épilep/que

Épilepsie. Crise simple État de mal épilep/que Épilepsie Crise simple État de mal épilep/que Épidémiologie Prévalence : 8,2/1000 Incidence : 50 à 60/100000 0.7 à 3.4 % des admissions sont dues à une crise d épilepsie 2/3 à épilep/que connu 1/3 à Première

Plus en détail

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : D. VAUTHIER BROUZES J. NIZARD (GO) S. JACQUEMINET C. CIANGURA A. HARTEMANN (Diabétologues) Date

Plus en détail

Epilepsie et Gliomes. Luc Valton. Unité Chirurgie de l él. épilepsie, Hôpital Rangueil

Epilepsie et Gliomes. Luc Valton. Unité Chirurgie de l él. épilepsie, Hôpital Rangueil Epilepsie et Gliomes Luc Valton Unité Chirurgie de l él épilepsie, Hôpital Rangueil Oncomip 5 février f 2009 Plan 1. Epidémiologie 2. Epileptogénèse 3. Prophylaxie AE? 4. Quand débuter d un TAE? 5. Quel

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

Pédagogie Inversée : intérêts limites

Pédagogie Inversée : intérêts limites Ateliers de Partage de Pratiques Pédagogiques Innovantes Pédagogie Inversée : intérêts limites Retour d expérience en Pharmacie Céline Demougeot Mardi 8 décembre 2015 http://sun-ip.univ-fcomte.fr/ Contexte

Plus en détail

Adaptation de la nutrition: Femme enceinte et Croissance. Réalisé par Dr BENREKIA. Y

Adaptation de la nutrition: Femme enceinte et Croissance. Réalisé par Dr BENREKIA. Y Adaptation de la nutrition: Femme enceinte et Croissance Réalisé par Dr BENREKIA. Y 2015-2016 I/ Alimentation de la femme enceinte 1- Adaptation physiologique à la grossesse: Lors de la grossesse, une

Plus en détail

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011 Atelier 1 Bien coder en Obstétrique 1 3 règles non contradictoires - Utiliser toutes les ressources offertes par le PMSI pour décrire l activité médicale - Respecter scrupuleusement les règles du PMSI

Plus en détail

Stéatose Hépatique Aiguë Gravidique: A propos d un cas

Stéatose Hépatique Aiguë Gravidique: A propos d un cas Stéatose Hépatique Aiguë Gravidique: A propos d un cas DESC réanimation médicale: Toulouse Juin 2009 Cas clinique Mme S 28 ans G4 P4 33 SA 21/12: consulte pour fatigue, vomissement TA 11/7, Pouls 110,

Plus en détail

Conduite à tenir devant une crise convulsive de l enfant

Conduite à tenir devant une crise convulsive de l enfant Conduite à tenir devant une crise convulsive de l enfant Dr Vanina Bellavoine Neurologie Pédiatrique Hopital Robert Debré, APHP, Paris 12 Décembre 2013 Crises convulsives Le médecin Reconnaître la crise?

Plus en détail

MEDICAMENTS ANTICONVULSIVANTS ET ANTIEPILEPTIQUES MUNICIPALITE DE VIENTIANE

MEDICAMENTS ANTICONVULSIVANTS ET ANTIEPILEPTIQUES MUNICIPALITE DE VIENTIANE MEDICAMENTS ANTICONVULSIVANTS ET ANTIEPILEPTIQUES MUNICIPALITE DE VIENTIANE Dr Sowath LY Dr Chansimmaly SIMMALA Dr Panekham VONGPHACHANH Dr Tomas ANGERTH INTRODUCTION Municipalité de Vientiane se compose

Plus en détail

NOTICE. Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement.

NOTICE. Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre traitement. NOTICE ANSM - Mis à jour le : 25/03/2013 Dénomination du médicament ACIDE FOLIQUE CCD 0,4 mg, comprimé Encadré Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des

Plus en détail

S elon l âge d apparition de l épilepsie, la prise en. Épilepsie du sujet âgé

S elon l âge d apparition de l épilepsie, la prise en. Épilepsie du sujet âgé Épilepsie du sujet âgé P. Masnou* P O I N T S F O R T S P O I N T S F O R T S Les crises épileptiques sont la troisième pathologie neurologique du sujet âgé après les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Plus en détail

ADDICTOLOGIE Le baclofène en médecine générale. Dr A TREMEY Service Pr Llorca-Pr Brousse JUMGA 2014

ADDICTOLOGIE Le baclofène en médecine générale. Dr A TREMEY Service Pr Llorca-Pr Brousse JUMGA 2014 ADDICTOLOGIE Le baclofène en médecine générale Dr A TREMEY Service Pr Llorca-Pr Brousse JUMGA 2014 Le baclofène en bref Traitement antispastique utilisé par les neurologues, les médecins généralistes depuis

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées à la grossesse chez les femmes obèses?

Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées à la grossesse chez les femmes obèses? Obésité et grossesse Immersion en communauté juin 2012 Scapuso J., Dosso M. et Rapin A. Etudiantes Heds 2BSc, filière Nutrition et Diététique Avez-vous déjà entendu parler des possibles complications liées

Plus en détail

Gale: Précautions Complémentaires en salle d accouchement

Gale: Précautions Complémentaires en salle d accouchement Gale: Précautions Complémentaires en salle d accouchement Journée du réseau mater 10 octobre 2013 Dr F-O.Mallaval CH-Chambéry Contexte du point de vue de l EOH Appel téléphonique du vendredi =>(cadre de

Plus en détail

Anesthésie du pa.ent épilep.que. Mélanie Dupont JARP 12 juin 2013

Anesthésie du pa.ent épilep.que. Mélanie Dupont JARP 12 juin 2013 Anesthésie du pa.ent épilep.que Mélanie Dupont JARP 12 juin 2013 Angelina 8 ans Crise préopératoire: je l endors? je l endors comment? que dois savoir pour l endormir? Généralités sur l épilepsie Maladie

Plus en détail