Le nombre d or et Fibonacci

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le nombre d or et Fibonacci"

Transcription

1 Août 2004, Bordeaux

2 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

3 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

4 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

5 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

6 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

7 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

8 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

9 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée Les pythagoriciens!

10 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

11 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Le pentagramme magique se retrouve partout dans la nature et hors de la nature est le symbole d une très ancienne secte sous sa forme usuelle ou sous sa forme étoilée

12 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Un nombre naturel... Pour les pythagoriciens, le rapport des mesures sur le pentagone est si naturel qu il ne peut être que rationnel! Trouver p q Q tel que φ = D C = p q? C = p(d/q) D = q(d/q) Trouver un petit segment telle que le côté et la diagonale soient tous deux des multiples entiers de ce segment?

13 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Un nombre naturel... Pour les pythagoriciens, le rapport des mesures sur le pentagone est si naturel qu il ne peut être que rationnel! Trouver p q Q tel que φ = D C = p q? C = p(d/q) D = q(d/q) Trouver un petit segment telle que le côté et la diagonale soient tous deux des multiples entiers de ce segment?

14 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

15 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

16 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

17 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

18 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

19 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

20 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

21 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

22 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d d = D C c = 2C D Une mesure commune à C et D est commune à c et d et donc nulle

23 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d φ = D C = d c = p q (c + d)p (c + 2d)q = 0 cp dq = 0 dp cq dq = 0 d c = q p q = p q q 2 = p(p q) p divise q

24 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Irrationnalité Théorème Le rapport φ de la diagonale par le côté d un pentagone est un nombre irrationnel appelé nombre d or. (et probablement le plus ancien connu) Le pentagone contient un plus petit pentagone On introduit les mesures c et d des petits côtés Symétries dans le pentagone C = c + d Non rationnel D = c + 2d

25 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Série géométrique Prop n=0 1 φ n = φ 2 Pentagone de côté C 0 et de diagonale D 0 Nouveau pentagone de diagonale D 1 = C 0. On itère la construction Passage à la limite C 1 = D 0 C 0 = D 1 φ = C 0 φ C n = C 0 φ n n=0 C 0 φ n = D 1 = φc 1 = φd 0 = φ 2 C 0

26 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Série géométrique Prop n=0 1 φ n = φ 2 Pentagone de côté C 0 et de diagonale D 0 Nouveau pentagone de diagonale D 1 = C 0. On itère la construction Passage à la limite C 1 = D 0 C 0 = D 1 φ = C 0 φ C n = C 0 φ n n=0 C 0 φ n = D 1 = φc 1 = φd 0 = φ 2 C 0

27 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Série géométrique Prop n=0 1 φ n = φ 2 Pentagone de côté C 0 et de diagonale D 0 Nouveau pentagone de diagonale D 1 = C 0. On itère la construction Passage à la limite C 1 = D 0 C 0 = D 1 φ = C 0 φ C n = C 0 φ n n=0 C 0 φ n = D 1 = φc 1 = φd 0 = φ 2 C 0

28 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Série géométrique Prop n=0 1 φ n = φ 2 Pentagone de côté C 0 et de diagonale D 0 Nouveau pentagone de diagonale D 1 = C 0. On itère la construction Passage à la limite C 1 = D 0 C 0 = D 1 φ = C 0 φ C n = C 0 φ n n=0 C 0 φ n = D 1 = φc 1 = φd 0 = φ 2 C 0

29 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Série géométrique Prop n=0 1 φ n = φ 2 Pentagone de côté C 0 et de diagonale D 0 Nouveau pentagone de diagonale D 1 = C 0. On itère la construction Passage à la limite C 1 = D 0 C 0 = D 1 φ = C 0 φ C n = C 0 φ n n=0 C 0 φ n = D 1 = φc 1 = φd 0 = φ 2 C 0

30 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Série géométrique Prop n=0 1 φ n = φ 2 Pentagone de côté C 0 et de diagonale D 0 Nouveau pentagone de diagonale D 1 = C 0. On itère la construction Passage à la limite C 1 = D 0 C 0 = D 1 φ = C 0 φ C n = C 0 φ n n=0 C 0 φ n = D 1 = φc 1 = φd 0 = φ 2 C 0

31 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice (Autre) série géométrique Prop 1 n=0 = 1 φ 2n+1

32 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Equation algébrique Théorème Le nombre d or φ, rapport de la diagonale au côté du pentagone régulier, est l unique racine positive du polynome X 2 X 1. φ 2 = φ + 1 Valeur exacte φ = , Développement en racines Développement en fractions continues

33 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Equation algébrique Théorème Le nombre d or φ, rapport de la diagonale au côté du pentagone régulier, est l unique racine positive du polynome X 2 X 1. φ 2 = φ + 1 Valeur exacte φ = , Développement en racines Développement en fractions continues

34 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Equation algébrique Théorème Le nombre d or φ, rapport de la diagonale au côté du pentagone régulier, est l unique racine positive du polynome X 2 X 1. φ 2 = φ + 1 Valeur exacte φ = , Développement en racines Développement en fractions continues Prop φ = u 0 = 1 R u n+1 = 1 + u n x 1 + x contractante sur R + lim u n = φ

35 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Equation algébrique Théorème Le nombre d or φ, rapport de la diagonale au côté du pentagone régulier, est l unique racine positive du polynome X 2 X 1. φ 2 = φ + 1 Valeur exacte φ = , Développement en racines Développement en fractions continues Prop φ =

36 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Diverses remarques Le pentagone apparaît dans diverses autres figures géométriques Les puissances de φ sont des combinaisons de 1 et φ.

37 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Diverses remarques Le pentagone apparaît dans diverses autres figures géométriques Les puissances de φ sont des combinaisons de 1 et φ. φ 2 = 1 + φ φ 3 = φ 2 + φ = 1 + 2φ

38 Pentagone et nombre d or Irrationalité Séries géométriques Equation Remarques et exercice Diverses remarques Le pentagone apparaît dans diverses autres figures géométriques Les puissances de φ sont des combinaisons de 1 et φ. Exercice Trouver les coefficients a n et b n tels que φ n = a n + b n φ.

39 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Leonardo de Pise fils de Guglielmo Bonacci: filius Bonacci ou Fibonacci né en 1270 ; meurt en 1340 voyage en Algérie et autour de la méditerranée apprend les techniques de l ouzbek Al-Khwarizmi publie son livre de l abaque Le contenu de ses livres correspondait à un DEA de math financières ; ces techniques sont maintenant enseignées en CM2!

40 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Leonardo de Pise fils de Guglielmo Bonacci: filius Bonacci ou Fibonacci né en 1270 ; meurt en 1340 voyage en Algérie et autour de la méditerranée apprend les techniques de l ouzbek Al-Khwarizmi publie son livre de l abaque Le contenu de ses livres correspondait à un DEA de math financières ; ces techniques sont maintenant enseignées en CM2!

41 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Leonardo de Pise fils de Guglielmo Bonacci: filius Bonacci ou Fibonacci né en 1270 ; meurt en 1340 voyage en Algérie et autour de la méditerranée apprend les techniques de l ouzbek Al-Khwarizmi publie son livre de l abaque Le contenu de ses livres correspondait à un DEA de math financières ; ces techniques sont maintenant enseignées en CM2!

42 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Leonardo de Pise fils de Guglielmo Bonacci: filius Bonacci ou Fibonacci né en 1270 ; meurt en 1340 voyage en Algérie et autour de la méditerranée apprend les techniques de l ouzbek Al-Khwarizmi publie son livre de l abaque Le contenu de ses livres correspondait à un DEA de math financières ; ces techniques sont maintenant enseignées en CM2!

43 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Leonardo de Pise fils de Guglielmo Bonacci: filius Bonacci ou Fibonacci né en 1270 ; meurt en 1340 voyage en Algérie et autour de la méditerranée apprend les techniques de l ouzbek Al-Khwarizmi publie son livre de l abaque Le contenu de ses livres correspondait à un DEA de math financières ; ces techniques sont maintenant enseignées en CM2!

44 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Leonardo de Pise fils de Guglielmo Bonacci: filius Bonacci ou Fibonacci né en 1270 ; meurt en 1340 voyage en Algérie et autour de la méditerranée apprend les techniques de l ouzbek Al-Khwarizmi publie son livre de l abaque Le contenu de ses livres correspondait à un DEA de math financières ; ces techniques sont maintenant enseignées en CM2!

45 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance démographique an 0: un couple de lapins nait an 1: le couple est déposé sur une île an 2: le couple engendre un couple an 3: le premier couple engendre encore un couple ; le second grandit an 4: les deux couples engendrent chacun un nouveau couple ; le couple de l an 3 grandit les lapins sont immortels

46 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance démographique an 0: un couple de lapins nait an 1: le couple est déposé sur une île an 2: le couple engendre un couple an 3: le premier couple engendre encore un couple ; le second grandit an 4: les deux couples engendrent chacun un nouveau couple ; le couple de l an 3 grandit les lapins sont immortels

47 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance démographique an 0: un couple de lapins nait an 1: le couple est déposé sur une île an 2: le couple engendre un couple an 3: le premier couple engendre encore un couple ; le second grandit an 4: les deux couples engendrent chacun un nouveau couple ; le couple de l an 3 grandit les lapins sont immortels

48 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance démographique an 0: un couple de lapins nait an 1: le couple est déposé sur une île an 2: le couple engendre un couple an 3: le premier couple engendre encore un couple ; le second grandit an 4: les deux couples engendrent chacun un nouveau couple ; le couple de l an 3 grandit les lapins sont immortels

49 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance démographique an 0: un couple de lapins nait an 1: le couple est déposé sur une île an 2: le couple engendre un couple an 3: le premier couple engendre encore un couple ; le second grandit an 4: les deux couples engendrent chacun un nouveau couple ; le couple de l an 3 grandit les lapins sont immortels

50 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance démographique an 0: un couple de lapins nait an 1: le couple est déposé sur une île an 2: le couple engendre un couple an 3: le premier couple engendre encore un couple ; le second grandit an 4: les deux couples engendrent chacun un nouveau couple ; le couple de l an 3 grandit les lapins sont immortels

51 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Suite de Fibonacci Définition On appelle suite de Fibonacci la suite (F n ) n N définie par F 0 = 0, F 1 = 1 et, si n 0, F n+2 = F n + F n+1. F n est le nombre de couples de lapins présent sur l île dans l année n après les naissances. L année n + 2, il y a tous les lapins de l année précédente (Fn+1 ) ; les bébés engendrés par les adultes, qui sont vieux d au moins deux ans (F n ) ; F n+2 = F n+1 + F n

52 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Suite de Fibonacci Définition On appelle suite de Fibonacci la suite (F n ) n N définie par F 0 = 0, F 1 = 1 et, si n 0, F n+2 = F n + F n+1. F n est le nombre de couples de lapins présent sur l île dans l année n après les naissances. L année n + 2, il y a tous les lapins de l année précédente (Fn+1 ) ; les bébés engendrés par les adultes, qui sont vieux d au moins deux ans (F n ) ; F n+2 = F n+1 + F n

53 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Suite de Fibonacci Définition On appelle suite de Fibonacci la suite (F n ) n N définie par F 0 = 0, F 1 = 1 et, si n 0, F n+2 = F n + F n+1. F n est le nombre de couples de lapins présent sur l île dans l année n après les naissances. L année n + 2, il y a tous les lapins de l année précédente (Fn+1 ) ; les bébés engendrés par les adultes, qui sont vieux d au moins deux ans (F n ) ; F n+2 = F n+1 + F n

54 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

55 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

56 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

57 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

58 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

59 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

60 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

61 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

62 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Fibonacci dans la nature Les végétaux composés présentent des spirales qui sont organisées suivant les nombres de Fibonacci fleurs (ou pommes de pin) les marguerites non abimées ont toujours 21 pétales les paquerettes en ont 8 ou spirales dans un sens et 55 dans l autre arbres et ananas

63 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Premières propriétés Lien avec le nombre d or Nombreuses formules Nombres premiers entre eux φ n = F n φ + F n 1 récurrence F n F n+2 F 2 n+1 = ( 1)n

64 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Premières propriétés Lien avec le nombre d or Nombreuses formules Nombres premiers entre eux φ n = F n φ + F n 1 récurrence F n F n+2 F 2 n+1 = ( 1)n

65 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Premières propriétés Lien avec le nombre d or Nombreuses formules Nombres premiers entre eux φ n = F n φ + F n 1 récurrence F n F n+2 F 2 n+1 = ( 1)n

66 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance Les nombres de Fibonacci ont une croissance proportionnelle au nombre d or Prop lim n F n+1 F n = φ r n = F n+1 F n = r n 1 x x préserve [1, 2] et est contractante sur cet intervalle r n converge vers un point fixe de x x. Les r n sont les meilleures approximations rationnelles de φ

67 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance Les nombres de Fibonacci ont une croissance proportionnelle au nombre d or Prop lim n F n+1 F n = φ r n = F n+1 F n = r n 1 x x préserve [1, 2] et est contractante sur cet intervalle r n converge vers un point fixe de x x. Les r n sont les meilleures approximations rationnelles de φ

68 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance Les nombres de Fibonacci ont une croissance proportionnelle au nombre d or Prop lim n F n+1 F n = φ r n = F n+1 F n = r n 1 x x préserve [1, 2] et est contractante sur cet intervalle r n converge vers un point fixe de x x. Les r n sont les meilleures approximations rationnelles de φ

69 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance Les nombres de Fibonacci ont une croissance proportionnelle au nombre d or Prop lim n F n+1 F n = φ r n = F n+1 F n = r n 1 x x préserve [1, 2] et est contractante sur cet intervalle r n converge vers un point fixe de x x. Les r n sont les meilleures approximations rationnelles de φ

70 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Croissance Les nombres de Fibonacci ont une croissance proportionnelle au nombre d or Prop lim n F n+1 F n = φ r n = F n+1 F n = r n 1 x x préserve [1, 2] et est contractante sur cet intervalle r n converge vers un point fixe de x x. Les r n sont les meilleures approximations rationnelles de φ

71 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Calcul Explicite Théorème F n = φn 5 φn 5 avec φ = 1 φ. Suites du type de Fibonacci : u n+2 = u n + u n+1 Déterminée par ses deux premières valeurs La somme de deux suites du type de Fibonacci est encore une telle suite Deux suites g n et h n non proportionnelles les engendrent toutes (u 0 = Ag 0 + Bh 0, u 1 = Ag 1 + Bh 1 = u n = Ag n + Bh n ) Pour que g n = r n, il faut r 2 = 1 + r r = φ ou r = φ = = 1 φ

72 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Calcul Explicite Théorème F n = φn 5 φn 5 avec φ = 1 φ. Suites du type de Fibonacci : u n+2 = u n + u n+1 Déterminée par ses deux premières valeurs La somme de deux suites du type de Fibonacci est encore une telle suite Deux suites g n et h n non proportionnelles les engendrent toutes (u 0 = Ag 0 + Bh 0, u 1 = Ag 1 + Bh 1 = u n = Ag n + Bh n ) Pour que g n = r n, il faut r 2 = 1 + r r = φ ou r = φ = = 1 φ

73 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Calcul Explicite Théorème F n = φn 5 φn 5 avec φ = 1 φ. Suites du type de Fibonacci : u n+2 = u n + u n+1 Déterminée par ses deux premières valeurs La somme de deux suites du type de Fibonacci est encore une telle suite Deux suites g n et h n non proportionnelles les engendrent toutes (u 0 = Ag 0 + Bh 0, u 1 = Ag 1 + Bh 1 = u n = Ag n + Bh n ) Pour que g n = r n, il faut r 2 = 1 + r r = φ ou r = φ = = 1 φ

74 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Calcul Explicite Théorème F n = φn 5 φn 5 avec φ = 1 φ. Suites du type de Fibonacci : u n+2 = u n + u n+1 Déterminée par ses deux premières valeurs La somme de deux suites du type de Fibonacci est encore une telle suite Deux suites g n et h n non proportionnelles les engendrent toutes (u 0 = Ag 0 + Bh 0, u 1 = Ag 1 + Bh 1 = u n = Ag n + Bh n ) Pour que g n = r n, il faut r 2 = 1 + r r = φ ou r = φ = = 1 φ

75 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Calcul Explicite Théorème F n = φn 5 φn 5 avec φ = 1 φ. Suites du type de Fibonacci : u n+2 = u n + u n+1 Déterminée par ses deux premières valeurs La somme de deux suites du type de Fibonacci est encore une telle suite Deux suites g n et h n non proportionnelles les engendrent toutes (u 0 = Ag 0 + Bh 0, u 1 = Ag 1 + Bh 1 = u n = Ag n + Bh n ) Pour que g n = r n, il faut r 2 = 1 + r r = φ ou r = φ = = 1 φ

76 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Calcul Explicite Théorème F n = φn 5 φn 5 avec φ = 1 φ. Suites du type de Fibonacci : u n+2 = u n + u n+1 Déterminée par ses deux premières valeurs La somme de deux suites du type de Fibonacci est encore une telle suite Deux suites g n et h n non proportionnelles les engendrent toutes (u 0 = Ag 0 + Bh 0, u 1 = Ag 1 + Bh 1 = u n = Ag n + Bh n ) Pour que g n = r n, il faut r 2 = 1 + r r = φ ou r = φ = = 1 φ

77 Leonardo de Pise Suite de Fibonacci Définition Biologie Propriétés algébriques Calcul explicite Calcul Explicite Théorème F n = φn 5 φn 5 avec φ = 1 φ. Suites du type de Fibonacci : u n+2 = u n + u n+1 Déterminée par ses deux premières valeurs La somme de deux suites du type de Fibonacci est encore une telle suite Deux suites g n et h n non proportionnelles les engendrent toutes (u 0 = Ag 0 + Bh 0, u 1 = Ag 1 + Bh 1 = u n = Ag n + Bh n ) Pour que g n = r n, il faut r 2 = 1 + r r = φ ou r = φ = = 1 φ

78 Formalisation Algèbre Linéaire Comportement asymptotique Formalisation Prestidigitation? Que se passerait-il pour un+2 = 2u n u n+1 Principe de superposition La somme de deux solutions est encore une solution Calcul du terme suivant? Dépend des deux précédents Considérer deux termes à la fois!

79 Formalisation Algèbre Linéaire Comportement asymptotique Formalisation Prestidigitation? Que se passerait-il pour un+2 = 2u n u n+1 Principe de superposition La somme de deux solutions est encore une solution Calcul du terme suivant? Dépend des deux précédents Considérer deux termes à la fois!

80 Formalisation Algèbre Linéaire Comportement asymptotique Formalisation Prestidigitation? Que se passerait-il pour un+2 = 2u n u n+1 Principe de superposition La somme de deux solutions est encore une solution Calcul du terme suivant? Dépend des deux précédents Considérer deux termes à la fois!

Programme de mathématiques TSI1

Programme de mathématiques TSI1 Programme de mathématiques TSI1 1. PROGRAMME DE DÉBUT D ANNÉE I. Nombres complexes et géométrie élémentaire 1. Nombres complexes 1 2. Géométrie élémentaire du plan 3 3. Géométrie élémentaire de l espace

Plus en détail

Calculs approchés d un point fixe

Calculs approchés d un point fixe M11 ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2013 - Partie D TITRE : Calculs approchés d un point fixe Temps de préparation :.. 2 h 15 minutes Temps de présentation devant les examinateurs :.10 minutes Dialogue avec les

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

Fibonacci et les paquerettes

Fibonacci et les paquerettes Fibonacci et les paquerettes JOLY Romain & RIVOAL Tanguy Introduction Quand on entend dire que l on peut trouver le nombre d or et la suite de Fibonacci dans les fleurs et les pommes de pin, on est au

Plus en détail

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances ARITHMETIQUE 1 C B A Numération Ecrire en lettres et en chiffres Poser des questions fermées autour d un document simple (message, consigne, planning ) Connaître le système décimal Déterminer la position

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

aux différences est appelé équation aux différences d ordre n en forme normale.

aux différences est appelé équation aux différences d ordre n en forme normale. MODÉLISATION ET SIMULATION EQUATIONS AUX DIFFÉRENCES (I/II) 1. Rappels théoriques : résolution d équations aux différences 1.1. Équations aux différences. Définition. Soit x k = x(k) X l état scalaire

Plus en détail

Correction de l examen de la première session

Correction de l examen de la première session de l examen de la première session Julian Tugaut, Franck Licini, Didier Vincent Si vous trouvez des erreurs de Français ou de mathématiques ou bien si vous avez des questions et/ou des suggestions, envoyez-moi

Plus en détail

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface

Table des matières. I Mise à niveau 11. Préface Table des matières Préface v I Mise à niveau 11 1 Bases du calcul commercial 13 1.1 Alphabet grec...................................... 13 1.2 Symboles mathématiques............................... 14 1.3

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE. Les ensembles numériques. Propriétés des nombres réels. Ordre des opérations. Nombres premiers. Opérations sur les fractions 7. Puissances entières 0.7 Notation scientifique.8

Plus en détail

Mathématiques assistées par ordinateur

Mathématiques assistées par ordinateur Mathématiques assistées par ordinateur Chapitre 4 : Racines des polynômes réels et complexes Michael Eisermann Mat249, DLST L2S4, Année 2008-2009 www-fourier.ujf-grenoble.fr/ eiserm/cours # mao Document

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Chp. 4. Minimisation d une fonction d une variable

Chp. 4. Minimisation d une fonction d une variable Chp. 4. Minimisation d une fonction d une variable Avertissement! Dans tout ce chapître, I désigne un intervalle de IR. 4.1 Fonctions convexes d une variable Définition 9 Une fonction ϕ, partout définie

Plus en détail

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide)

Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009. Descriptifs. (Page vide) Épreuve pratique de mathématiques Printemps 2009 Descriptifs (Page vide) Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques Descriptif Étude d une fonction dépendant d un paramètre Étant donné une fonction dépendant

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

Rappels sur les suites - Algorithme

Rappels sur les suites - Algorithme DERNIÈRE IMPRESSION LE 14 septembre 2015 à 12:36 Rappels sur les suites - Algorithme Table des matières 1 Suite : généralités 2 1.1 Déition................................. 2 1.2 Exemples de suites............................

Plus en détail

MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE

MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE Titulaire : A.M. Tilkin 8h/semaine 1) MATIERE DE 4 e ANNEE a) ALGEBRE - Rappels algébriques concernant la résolution d équations et d inéquations (fractionnaires

Plus en détail

La Licence Mathématiques et Economie-MASS Université de Sciences Sociales de Toulouse 1

La Licence Mathématiques et Economie-MASS Université de Sciences Sociales de Toulouse 1 La Licence Mathématiques et Economie-MASS Université de Sciences Sociales de Toulouse 1 La licence Mathématiques et Economie-MASS de l Université des Sciences Sociales de Toulouse propose sur les trois

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

3 Approximation de solutions d équations

3 Approximation de solutions d équations 3 Approximation de solutions d équations Une équation scalaire a la forme générale f(x) =0où f est une fonction de IR dans IR. Un système de n équations à n inconnues peut aussi se mettre sous une telle

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

COURS EULER: PROGRAMME DE LA PREMIÈRE ANNÉE

COURS EULER: PROGRAMME DE LA PREMIÈRE ANNÉE COURS EULER: PROGRAMME DE LA PREMIÈRE ANNÉE Le cours de la première année concerne les sujets de 9ème et 10ème années scolaires. Il y a bien sûr des différences puisque nous commençons par exemple par

Plus en détail

Section «Maturité fédérale» EXAMENS D'ADMISSION Session de février 2014 RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES. Formation visée

Section «Maturité fédérale» EXAMENS D'ADMISSION Session de février 2014 RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES. Formation visée EXAMENS D'ADMISSION Admission RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES MATIÈRES Préparation en 3 ou 4 semestres Formation visée Préparation complète en 1 an 2 ème partiel (semestriel) Niveau Durée de l examen

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin.

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin. Exo7 Matrice d une application linéaire Corrections d Arnaud odin. Exercice Soit R muni de la base canonique = ( i, j). Soit f : R R la projection sur l axe des abscisses R i parallèlement à R( i + j).

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Continuité en un point

Continuité en un point DOCUMENT 4 Continuité en un point En général, D f désigne l ensemble de définition de la fonction f et on supposera toujours que cet ensemble est inclus dans R. Toutes les fonctions considérées sont à

Plus en détail

Introduction à l Algorithmique

Introduction à l Algorithmique Introduction à l Algorithmique N. Jacon 1 Définition et exemples Un algorithme est une procédure de calcul qui prend en entier une valeur ou un ensemble de valeurs et qui donne en sortie une valeur ou

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Continuité (étude globale). Diverses fonctions Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile *****

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

1 Codes linéaires. G = [I k A]. Dans ce cas on constate que la matrice. H = [ t A I n k ] est une matrice de contrôle de C. Le syndrome de x F n q

1 Codes linéaires. G = [I k A]. Dans ce cas on constate que la matrice. H = [ t A I n k ] est une matrice de contrôle de C. Le syndrome de x F n q 1 Codes linéaires Un code de longueur n est une partie de F n q. Un code linéaire C de longueur n sur le corps ni F q est un sous-espace vectoriel de F n q. Par défaut, un code sera supposé linéaire. La

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications A. Optimisation sans contrainte.... Généralités.... Condition nécessaire et condition suffisante

Plus en détail

www.h-k.fr/publications/objectif-agregation

www.h-k.fr/publications/objectif-agregation «Sur C, tout est connexe!» www.h-k.fr/publications/objectif-agregation L idée de cette note est de montrer que, contrairement à ce qui se passe sur R, «sur C, tout est connexe». Cet abus de langage se

Plus en détail

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs 1 re secondaire 2 e secondaire Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I MAT-1005-2 2 3 MAT-2008-2 2 3 (+, -, x, ) dans l ensemble des entiers Z. Ce premier cours portant

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Chapitre 3. Mesures stationnaires. et théorèmes de convergence

Chapitre 3. Mesures stationnaires. et théorèmes de convergence Chapitre 3 Mesures stationnaires et théorèmes de convergence Christiane Cocozza-Thivent, Université de Marne-la-Vallée p.1 I. Mesures stationnaires Christiane Cocozza-Thivent, Université de Marne-la-Vallée

Plus en détail

À propos des matrices échelonnées

À propos des matrices échelonnées À propos des matrices échelonnées Antoine Ducros appendice au cours de Géométrie affine et euclidienne dispensé à l Université Paris 6 Année universitaire 2011-2012 Introduction Soit k un corps, soit E

Plus en détail

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé CCP PSI - 00 Mathématiques : un corrigé Première partie. Définition d une structure euclidienne sur R n [X]... B est clairement symétrique et linéaire par rapport à sa seconde variable. De plus B(P, P

Plus en détail

Maple: premiers calculs et premières applications

Maple: premiers calculs et premières applications TP Maple: premiers calculs et premières applications Maple: un logiciel de calcul formel Le logiciel Maple est un système de calcul formel. Alors que la plupart des logiciels de mathématiques utilisent

Plus en détail

Polynômes à plusieurs variables. Résultant

Polynômes à plusieurs variables. Résultant Polynômes à plusieurs variables. Résultant Christophe Ritzenthaler 1 Relations coefficients-racines. Polynômes symétriques Issu de [MS] et de [Goz]. Soit A un anneau intègre. Définition 1.1. Soit a A \

Plus en détail

Fermat Science www.voyage-mathematique.com [DOSSIER PEDAGOGIQUE] Dossier à destination des enseignants

Fermat Science www.voyage-mathematique.com [DOSSIER PEDAGOGIQUE] Dossier à destination des enseignants Exposition Voyage en Mathématique Fermat Science www.voyage-mathematique.com,,,, [DOSSIER PEDAGOGIQUE] Dossier à destination des enseignants SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 PRESENTATION DE L EXPOSITION... 2 HISTORIQUE

Plus en détail

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths

Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 2009 L2 Maths Corrigé de l examen partiel du 30 Octobre 009 L Maths (a) Rappelons d abord le résultat suivant : Théorème 0.. Densité de Q dans R. QUESTIONS DE COURS. Preuve. Il nous faut nous montrer que tout réel est

Plus en détail

Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique

Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique Année 2008/2009 1 Décomposition QR On rappelle que la multiplication avec une matrice unitaire Q C n n (c est-à-dire Q 1 = Q = Q T ) ne change

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Chaînes de Markov. Mireille de Granrut

Chaînes de Markov. Mireille de Granrut Chaînes de Markov Mireille de Granrut Quelques précisions à propos de ce cours : Préambule 1. Tel que je l ai conçu, le cours sur les chaînes de Markov interviendra dès la rentrée, pour faire un peu de

Plus en détail

Développement décimal d un réel

Développement décimal d un réel 4 Développement décimal d un réel On rappelle que le corps R des nombres réels est archimédien, ce qui permet d y définir la fonction partie entière. En utilisant cette partie entière on verra dans ce

Plus en détail

Chaînes de Markov au lycée

Chaînes de Markov au lycée Journées APMEP Metz Atelier P1-32 du dimanche 28 octobre 2012 Louis-Marie BONNEVAL Chaînes de Markov au lycée Andreï Markov (1856-1922) , série S Problème 1 Bonus et malus en assurance automobile Un contrat

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE. Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE. (durée : cinq heures)

CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE. Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE. (durée : cinq heures) CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE (durée : cinq heures) Une composition portant sur la statistique. SUJET Cette épreuve est composée d un

Plus en détail

enquête pour les fautes sur le fond, ce qui est graves pour une encyclopédie.

enquête pour les fautes sur le fond, ce qui est graves pour une encyclopédie. 4.0 Contrôles /4 4 e enquête pour les fautes sur le fond, ce qui est graves pour une encyclopédie. RPPEL de 0. Wikipédia 2/2 Dans le chapitre : XX e siècle : ( 4.0 mythe paroxysme ) sous la photo d un

Plus en détail

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels.

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay Exo7 Sujets de l année 28-29 1 Partiel Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. On suppose a + c = b + d = 1 et a b 1. ( ) a b c d 1. Soient (x 1,x

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

avec des nombres entiers

avec des nombres entiers Calculer avec des nombres entiers Effectuez les calculs suivants.. + 9 + 9. Calculez. 9 9 Calculez le quotient et le rest. : : : : 0 :. : : 9 : : 9 0 : 0. 9 9 0 9. Calculez. 9 0 9. : : 0 : 9 : :. : : 0

Plus en détail

Cours d arithmétique Première partie

Cours d arithmétique Première partie Cours d arithmétique Première partie Pierre Bornsztein Xavier Caruso Pierre Nolin Mehdi Tibouchi Décembre 2004 Ce document est la première partie d un cours d arithmétique écrit pour les élèves préparant

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48 Méthodes de Polytech Paris-UPMC - p. 1/48 Polynôme d interpolation de Preuve et polynôme de Calcul de l erreur d interpolation Étude de la formule d erreur Autres méthodes - p. 2/48 Polynôme d interpolation

Plus en détail

P (X) = (X a) 2 T (X)

P (X) = (X a) 2 T (X) Université Bordeaux I - année 00-0 MHT0 Structures Algébriques Correction du devoir maison Exercice. Soit P (X) Q[X]\Q.. Soit D(X) := pgcd(p (X), P (X)). a) Montrer que si deg D alors il existe α C tel

Plus en détail

MATHÉMATIQUES EN PREMIER CYCLE PRÉSENTATION DU PROGRAMME

MATHÉMATIQUES EN PREMIER CYCLE PRÉSENTATION DU PROGRAMME Notre cadre de réflexion MATHÉMATIQUES EN PREMIER CYCLE PRÉSENTATION DU PROGRAMME La proposition de programme qui suit est bien sûr issue d une demande du Premier Cycle : demande de rénovation des contenus

Plus en détail

Sites web éducatifs et ressources en mathématiques

Sites web éducatifs et ressources en mathématiques Sites web éducatifs et ressources en mathématiques Exercices en ligne pour le primaire Calcul mental élémentaire : http://www.csaffluents.qc.ca/wlamen/tables-sous.html Problèmes de soustraction/addition

Plus en détail

Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient

Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient Université Lille 1 Algèbre 2010/11 M51.MIMP Fiche n 2: Morphisme, sous-groupe distingué, quotient Exercice 1 Soient G, G deux groupes et f un homomorphisme de G dans G. Montrer que si A G, alors f( A )

Plus en détail

M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER

M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER 1. Euclide, relation de Bézout, gcd Exercice 1. [DKM94,.14] Montrer que 6 n 3 n our tout entier n ositif. Exercice 2. [DKM94,.15]

Plus en détail

Catalogue des connaissances de base en mathématiques dispensées dans les gymnases, lycées et collèges romands.

Catalogue des connaissances de base en mathématiques dispensées dans les gymnases, lycées et collèges romands. Catalogue des connaissances de base en mathématiques dispensées dans les gymnases, lycées et collèges romands. Pourquoi un autre catalogue en Suisse romande Historique En 1990, la CRUS (Conférences des

Plus en détail

Leçon 6. Savoir compter

Leçon 6. Savoir compter Leçon 6. Savoir compter Cette leçon est une introduction aux questions de dénombrements. Il s agit, d une part, de compter certains objets mathématiques (éléments, parties, applications,...) et, d autre

Plus en détail

Carl-Louis-Ferdinand von Lindemann (1852-1939)

Carl-Louis-Ferdinand von Lindemann (1852-1939) Par Boris Gourévitch "L'univers de Pi" http://go.to/pi314 sai1042@ensai.fr Alors ça, c'est fort... Tranches de vie Autour de Carl-Louis-Ferdinand von Lindemann (1852-1939) est transcendant!!! Carl Louis

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Frédéric Laroche 2009

Frédéric Laroche 2009 Frédéric Laroche 2009 Les Entiers Caractériser les nombres : peut-être avec des figures géométriques? En triangle * * * * * * * * * * --------------- Une formule 1 3 6 10 --- En carré * * * * * * * * *

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Fonctions homographiques On donne ci-dessous deux définitions des fonctions homographiques, et on montre que ces deux définitions sont équivalentes. On décrit la courbe représentative d une fonction homographique.

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre

Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre IUFM du Limousin 2009-10 PLC1 Mathématiques S. Vinatier Rappels de cours Fonctions de plusieurs variables, intégrales multiples, et intégrales dépendant d un paramètre 1 Fonctions de plusieurs variables

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme?

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? Exercices Alternatifs Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? c 2004 Frédéric Le Roux, François Béguin (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: polynome-lagrange/. Version

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme?

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? Exercices Alternatifs Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? c 2004 Frédéric Le Roux, François Béguin (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: polynome-lagrange/. Version

Plus en détail

LA PHYLLOTAXIE SPIRALE

LA PHYLLOTAXIE SPIRALE ALBERTIN Thierry - CAVALLARO Jean-Sébastien - MARCHESE Emilie 1 ère S 3 LA PHYLLOTAXIE SPIRALE Lycée Thierry MAULNIER Année Scolaire : 2004-2005 Professeurs : M. Gouy (S.V.T.) M. Martinez (Mathématiques)

Plus en détail

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Biologie, chimie, physique et sciences de la Terre (BCPST) Discipline : Mathématiques Seconde année Préambule Programme

Plus en détail

Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments de correction

Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments de correction Master Sciences, Technologies, Santé Mention Mathématiques, spécialité Enseignement des mathématiques Algorithmique et graphes, thèmes du second degré Feuille TD n 1 Exercices d algorithmique éléments

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Calculer avec Sage. Revision : 417 du 1 er juillet 2010

Calculer avec Sage. Revision : 417 du 1 er juillet 2010 Calculer avec Sage Alexandre Casamayou Guillaume Connan Thierry Dumont Laurent Fousse François Maltey Matthias Meulien Marc Mezzarobba Clément Pernet Nicolas Thiéry Paul Zimmermann Revision : 417 du 1

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : affixe d un point, représentation d un point-image dans le plan complexe, argument

Plus en détail

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2013/2014. Terminale STMG. O. Lader

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2013/2014. Terminale STMG. O. Lader Terminale STMG O. Lader Table des matières 1 Information chiffrée (4s) 4 1.1 Taux d évolution....................................... 6 1.2 indices............................................. 6 1.3 Racine

Plus en détail

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 NOMBRES ET CALCUL Exercices FRACTIONS Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : 3 R1 demi, tiers, quart, dixième, centième. Utiliser

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0.

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0. FONCTION EXPONENTIELLE I. Définition Théorème : Il eiste une unique fonction f dérivable sur R telle que f ' = f et f (0) =. Démonstration de l'unicité (eigible BAC) : L'eistence est admise - Démontrons

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Seconde-Fonctions homographiques-cours Mai 0 Fonctions homographiques Introduction Voir le TP Géogébra. La fonction inverse. Définition Considérons la fonction f définie par f() =. Alors :. f est définie

Plus en détail

Amphi 3: Espaces complets - Applications linéaires continues

Amphi 3: Espaces complets - Applications linéaires continues Amphi 3: Espaces complets - Applications linéaires continues Département de Mathématiques École polytechnique Remise en forme mathématique 2013 Suite de Cauchy Soit (X, d) un espace métrique. Une suite

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

E3A PC 2009 Math A. questions de cours. t C). On véri e que

E3A PC 2009 Math A. questions de cours. t C). On véri e que E3A PC 29 Math A questions de cours. Soit C 2 M 3 (R) Analyse : Si C = S + A, S 2 S 3 (R) et A 2 A 3 (R) alors t C = t S + t A = S A d où S = 2 (C +t C) et A = 2 (C t C). L analyse assure l unicité (sous

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

Optimisation, traitement d image et éclipse de Soleil

Optimisation, traitement d image et éclipse de Soleil Kléber, PCSI1&3 014-015 I. Introduction 1/8 Optimisation, traitement d image et éclipse de Soleil Partie I Introduction Le 0 mars 015 a eu lieu en France une éclipse partielle de Soleil qu il était particulièrement

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Ce document a été réalisé avec la version 3.02 de la calculatrice TI-Nspire CX CAS. Il peut être traité en une ou plusieurs séances (la procédure

Plus en détail

Résolution d équations non linéaires

Résolution d équations non linéaires Analyse Numérique Résolution d équations non linéaires Said EL HAJJI et Touria GHEMIRES Université Mohammed V - Agdal. Faculté des Sciences Département de Mathématiques. Laboratoire de Mathématiques, Informatique

Plus en détail