SEMINAIRES IRIS METRORRAGIES EN URGENCE METRORRAGIES EN URGENCE. Fillette de 0 à 11 ans (prépubère( prépubère)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SEMINAIRES IRIS METRORRAGIES EN URGENCE METRORRAGIES EN URGENCE. Fillette de 0 à 11 ans (prépubère( prépubère)"

Transcription

1 METRORRAGIES EN URGENCE METRORRAGIES EN URGENCE Fillette de 0 à 11 ans (prépubère( prépubère) Femme en âge de reproduction ( de 12 à 55 ans) Femme ménopausée 1

2 Causes de métrorragies chez fillette prépubère Puberté précoce (74 %) Infection (6 %), cancer Traumatique (8 %) Abus sexuel cer (10 %) Contexte psychologique très difficile Recours direct à spécialiste gynécologue (ou pédiatre) Causes de métrorragies chez femme en période de reproduction ( 12 ans 55 ans) HCG positif HCG négatif 1. Interroger sur sa vie sexuelle l adolescente ou la femme quand elle est seule 2. Face à des métrorragies et/ ou douleurs abdominales basses, faire un test de grossesse chez toute femme entre 12 et 50 ans 3. Si testpack +, faire dosage HCG et progestérone sanguin 2

3 Causes de métrorragies chez femme en période de reproduction ( 12 ans 55 ans) HCG positif Menace de fausse couche Fausse couche PUL = suspicion de GEU GEU HCG négatif Traumatique Infectieux Troubles cycle Coagulopathies, sintrom, HBPM Pilule, IUD, implant Fibromes, polypes, kystes ovariens Cancers Origine non gynéco (cystite hémorragique) Causes de métrorragies chez femme en période de reproduction (> 12 ans 55 ans) HCG positif Menace de fausse couche Fausse couche PUL = suspicion de GEU GEU Urgences - vitales - avec répercussions sur fertilité - psychologiques HCG négatif Traumatique Infectieu fectieux Troubles cycle Coagulopathies, sintrom, HBPM Pilule, IUD, implant Fibromes, polypes, kystes ovariens Cancers Origine non gynéco (cystite hémorragique) 3

4 Métrorragies et HCG + 1 problème: quid du suivi prénatal des patientes qui viennent aux urgences? Où est leur grossesse? Peu de consultations prénatales très précoces 3 échographies remboursées par INAMI: 12, 20, et 32 sem Donc peu de patientes connaissent la localisation de leur grossesse quand elles arrivent aux urgences à 6-86 sem Métrorragies et HCG + 2 problème: quand peut-on voir la grossesse? Grossesse strictement normale et date DR connue Ssi utilisation échographie voie vaginale Sac visible à 4 sem 3 jours DR = mm Embryon visible à +/- 6 sem DR = mm HCG > mui/ml et voie vaginale: sac visible HCG > 6500 mui/ml et voie abdominale: sac visible 4

5 Echographie de la grossesse normale débutante 5

6 6

7 7

8 8

9 Echographie de la grossesse débutante pathologique Grossesse non évolutive Fausse couche incomplète Fausse couche complète Grossesse extrautérine Pregnancy of unknown location (PUL) 9

10 %#""& "'(!" # $ 10

11 %#""&"'( D+ abd et testpack+ GEU 11

12 D+ abd et HCG + ) GEU 12

13 Métrorragies et HCG + Grossesse évolutive +/- menacée Grossesse non évolutive pas encore expulsée Fausse couche en cours Grossesse extra-utérine rompue ou pas Diagnostic (souvent difficile) ) par échographie vaginale MAIS, Grossesse de localisation indéterminée = PUL +++ Métrorragies et HCG + Grossesse de localisation indéterminée = PUL Grossesse évolutive trop jeune que pour être visible Grossesse déjà expulsée Grossesse extrautérine non visible ou non vue Diagnostic à oser poser Diagnostic par dosages HCG et progestérone répétés à X h, et par échographie répétée à X H 13

14 GEU: diagnostic Dosages ßHCG un seul dosage peu utile évolution à suivre temps de doublement ßHCG grossesse normale = 48 h Dosage progestérone un seul dosage déjà indicatif progestérone < 5 ng/ml très suggestif d une grossesse anormale progestérone > 252 ng/ml très suggestif d une grossesse normale progestérone entre 5 et 25 ng/ml : grossesse nle ou anormale PUL et dosages Prog (ng/l) < 6.25 HCG (mui( mui/ml) > 25 devenir 90 % resolving pregnancies à faire DHPL à 7 j > % GEU DHPL à 2 j > < % grossesses normales Refaire écho quand HCG > 1000 > > % GEU Écho ASAP + laparoscopie 14

15 ) & * Grossesse tubaire 15

16 ) ' Pièges de l échographie grossesse débutante Dans les GEU, les métrorragies miment un sac gestationnel = pseudo-sac sac Dans les procréations médicalement assistées, on voit parfois des grossesses gemellaires hétéro-topiques topiques = 1 intra + 1 GEU 16

17 19/01 19/01 HCG = 972 le 12/01; 1936 le 14/01; 1828 le 17/01 14/01 19/01 14/01 ) HCG = 972 le 12/01; 1936 le 14/01; 1828 le 17/01 17

18 GEU: facteurs de risque ATCD salpingite ATCD GEU ATCD chirurgie tubaire IUD Induction ovulation IVF Tabac DES (diéthylstilbestrol( diéthylstilbestrol) Métrorragies et HCG + : en pratique Urgence vitale (hypovolémie- choc) Pas urgence vitale Appel gynéco urgent Monitorage Voie entrée, gestion hypovolémie Préop,, groupe, rhésus, cross Transfert salle op avec gynéco Appel gynéco HCG et prog sériques Évaluations des pertes (> ou < menstruations nles) = GEU rompue = ou FC hémorragique 18

19 Métrorragies et HCG +: gynéco indisponible +++ (1) Fausse couche Diagnostic de grossesse non évolutive parfois posé en consultation avec choix laissé à la patiente Traitement chirurgical par curetage Traitement médical par prostaglandines, méthergin. Patientes peuvent arriver aux urgences surprises par saignement plus abondant que prévu, quand choisissent traitement méd. Si paramètres bons et saignement modéré et accord patiente: Traitement: cytotec, methergin, exacyl, syntocinon Retour chez gynéco h plus tard Métrorragies et HCG +: gynéco indisponible +++ (2) Patiente sort de chez son gynéco Si a eu une échographie endovaginale avec visualisation de l embryon (ou de la grossesse) Et si tout allait bien Et si pertes sang minimes aux urgences Et si paramètres bons aux urgences Retour à domicile OK RV à prendre chez gynéco si problème persiste 19

20 Métrorragies et HCG + Grossesse extrautérine Aucun paramètre clinique ne permet d exclure le diagnostic Ni quantité sang perdue Ni couleur sang Ni présence de douleur. Un paramètre clinique doit amener à y penser toujours, Le choc hypovolémique Donc, tous les cas doivent être vus par gynéco endéans les 12 heures (si paramètres anormaux: sans délai) Retard règles, D+, HCG +, sang Biologie Échographie 3/10 12h: hcg = 508 prog = /10 URG: hematomètre douglas- 7/10 22h: hcg= = 1643 prog = /10 URG: sac gest 14 mm embryon non vu 10/10 17h: hcg = 3236 prog = /10 : pas echo 20

21 Retard règles, D+, HCG +, sang Biologie 3/10 12h: hcg = 508 prog = /10 22h: hcg= = 1643 prog = /10 17h: hcg = 3236 prog = /10 : pas dosages 10/10 : pas echo 16/10 ECHO: GIU VV 2.1 mm Retard règles, D+, HCG +, sang Biologie 3/10 12h: hcg = 508 prog = /10 22h: hcg= = 1643 prog = 19.6 Échographie 3/10 URG: hematomètre douglas- 7/10 URG: sac gest 14 mm embryon non vu Échographie 3/10 URG: hematomètre douglas- 7/10 URG: sac gest 14 mm embryon non vu 10/10 17h: hcg = 3236 prog = /10 : pas dosages 18/10: pas dosages 20/10 19h: hcg: : prog: nd 23/10 20h: hcg prog = /10 : pas echo 16/10 ECHO: GIU VV 2.1 mm 18/10 ECHO: sac IU; douglas + non vu 20/10 URG: pas echo 23/10 URG: pas de GIU, endo 15 mm; douglas liq

22 GIU / pseudosac? 12 mm 2.1 mm 19*7 mm Causes de métrorragies chez femme en période de reproduction ( 12 ans 55 ans) HCG positif Menace de fausse couche Fausse couche Suspicion de GEU = PUL GEU HCG négatif Traumatique Infectieu fectieux Troubles cycle Coagulopathies, sintrom,, HBPM Pilule, IUD, implant Fibromes, polypes, kystes ovariens Cancers Origine non gynéco (cystite hémorragique) 22

23 Causes de métrorragies chez femme en période de reproduction (12 ans 55 ans): HCG neg Adolescentes ans 75 % origine fonctionnelle 19 % anomalie coagulation ou plaquettes trauma, 1 rapports sexuels, infections (PID), prise erronée pilule Interrogatoire complet Hémato, coag,, CRP troubles thyroidiens,, cancers cers A voir +++ le jour même par gynéco si trauma hémorragique ou suspicion de PID Sinon, prescription de duphaston 1 co/j du 10 au 25 jour cycle ou pilule et voir gynéco endéans la semaine. Causes de métrorragies chez femme en période de reproduction (> 12 ans 55 ans): HCG nég Femmes ans Traumatique Infectieu fectieux Troubles cycle Coagulopathies, sintrom,, HBPM Pilule, IUD, implant Fibromes, polypes, kystes ovariens Cancers Origine non gynéco (cystite hémorragique) 23

24 Causes de métrorragies chez femme ménopausée ( ou > 55 ans) sintrom,, HBPM Traitement hormonal de substitution ( THS) Fibromes, polypes, kystes ovariens Cancers Origine non gynéco (cystite hémorragique) Causes de métrorragies chez femme en période de reproduction (> 12 ans 55 ans): HCG nég Femmes ans Si associé à pyrexie: exclure PID: : faire hémato-crp et appel gynéco Si associé à douleurs abd.: exclure PID, torsion kyste annexiel: appel gynéco Sinon L urgence est liée à la quantité du saignement: à garder Déchirure hyménéale, coagulopathie inconnue, traitement anticoagulant déséquilibré, fibromes, cancers.. La gravité est souvent liée à l absence de suivi régulier chez gynéco : à référer ( ou à garder) 24

25 Causes de métrorragies chez femme en période de reproduction (> 55 ans): HCG nég Femmes > 55 ans Exclure cystite hémorragique: prélèvement urines Sinon L urgence est liée à la quantité du saignement: à hospitaliser traitement anticoagulant déséquilibré, fibromes, cancers.. La gravité est souvent liée à l absence de suivi régulier chez gynéco : à référer ++ ( ou à garder) Métrorragies en urgences: CAT? Âge? 0 11 ans ans > 55 ans Appel gynéco!!! Faire HCG urinaire voir + Appel gynéco!!! _ voir 25

26 Métrorragies en urgences: CAT Métro ans HCG - Gynéco là et disponible gynéco pas là ou indisponible Appel gynéco pyrexie? D+ abd? Hh? + Appel gynéco!!! Métrorragies en urgences: CAT Métro > 55 ans _ exacyl fer RAD RV GYNECO dans 2-3 j Gynéco là et disponible gynéco pas là ou indisponible Appel gynéco pyrexie? D+ abd? Hh? DEG + Appel gynéco!!! _ exacyl fer RAD RV GYNECO dans 2-3 j A garder 26

27 1. Grossesse extra-utérine rompue Clinique % perte sanguine < 10 % % % > 40 % HCG Echo: : liquide dans douglas SOP Si homme 70 Kg < 500 ml ml ml > 2000 ml Éléments cliniques Hypotension posturale/ periph perfus./ NL RC & TA perfus. Periph.. / tachycardie / TA normale Vasoconstrict. periph.. prof./ hypotension / tachycardie Tension imprenable / signs of end organ failure 27

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 :

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 : CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie Dossier n 1 : 1. Rappels Métrorragie = Saignement en dehors des règles, d origine endo-utérine Microval = Micro-progestatif Pas d oestrogene dedans 2. Quelles

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Dr Sophie Desurmont Praticien hospitalier Gynécologie-obstétrique Hôpital St Vincent de Paul Lille Entretiens de médecine générale Samedi 7 novembre

Plus en détail

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Conduite à tenir en cas d avortements spontanés Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Avortement spontané O Synonymes : O fausse couche spontanée = FCS O Définition

Plus en détail

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques Dr Benjamin JULLIAC Urgences gynéco - obstétriques Urgences Possibles gynécologique Torsion d annexe Salpingite Kyste hémorragique Grossesse extra utérine Fausse couche spontanée obstétrique : Accouchement

Plus en détail

Echographie gynécologique

Echographie gynécologique DIU de techniques de monitorage et d ultrasonographie en médecine pré-hospitalière et salle d accueil des urgences vitales Session janvier 2016 Echographie gynécologique Objectifs Comprendre la problématique

Plus en détail

Hémorragies génitales. G. Body

Hémorragies génitales. G. Body Hémorragies génitales en dehors de la grossesse G. Body Hémorragies génitales à la puberté Puberté Diagnostic Clinique Interrogatoire Installation des règles : date, régularité, abondance Rapports sexuels,

Plus en détail

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Douleurs pelviennes Séminaire ECAU 2016 Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Objectifs et plan Dans le contexte, sérier ce qui doit aller au bloc opératoire, en consultation gynéco

Plus en détail

Dr. Farida El Alami. Séminaire:

Dr. Farida El Alami. Séminaire: Dr. Farida El Alami Séminaire: 17-01-2015 Introduction (1) Définition: = saignement provenant de la cavité utérine de la 4è 12è SA 25% des Grossesse saignent au cours du 1 er trimestre Parmi elles, la

Plus en détail

IVG médicamenteuses précoces avec ou sans sac?

IVG médicamenteuses précoces avec ou sans sac? IVG médicamenteuses précoces avec ou sans sac? Dr Danielle Hassoun REVHO 13 octobre 2015 Pas de conflit d intérêt 1 Lois, arrêtés, décrets, AMM Définissent une limite légale au dessus de... 7SA en ville

Plus en détail

Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse

Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse Pr A. KOUBAA C est un motif de consultation assez fréquent. 20 % des grossesses environ sont concernées par cet incident. Leur survenue témoigne d

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 PRISE EN CHARGE DE LA GEU Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 Épidémiologie: incidence Augmentation X 4 entre 70 et 90 2 GEU pour 100 naissances Actuellement évolution

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations)

Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations) Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION 1/3 : Quant

Plus en détail

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s accompagnant de nausées. Elle a des cycles menstruels réguliers de

Plus en détail

Traitement de la FCS hémorragique ou hyperalgique

Traitement de la FCS hémorragique ou hyperalgique MATERNITE Procédure n : GYN P 0005 Responsable : Dr A.NAVEAU Approbateur : Dr P.PANEL Fonction : Assistant Hospitalier Fonction : Chef de Service Mise à jour : Date de création : 13/6/2102 signature signature

Plus en détail

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre :

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Grossesses arrêtées Grossesses menacées Grossesses extra-utérines DIU d échographie Marina Merveille Pathologie 1 er trimestre de la Généralités grossesse

Plus en détail

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR Lundi 14 décembre 2015; 16h18h C. Pradeau, PH SAMU SMUR 1 Recommandations formalisées d experts 2010 : urgences obstétricales extrahospitalières Ann. Fr. Med. Urgence (2011) 1:141-155 Femmes enceintes

Plus en détail

ETUDE Hy-Per. Chère Mademoiselle, Chère Madame,

ETUDE Hy-Per. Chère Mademoiselle, Chère Madame, ETUDE Hy-Per Chère Mademoiselle, Chère Madame, Vous avez accepté de participer au protocole HYPER comparant l efficacité de l hystéroscopie au curetage dans le traitement chirurgical des avortements spontanés

Plus en détail

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ

Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse. IVG Médicamenteuse. Le 09 juin 2016, ARRAS. DEF / SDPMI / Valérie DUCROCQ Place de la sage-femme dans l IVG médicamenteuse IVG Médicamenteuse Le 09 juin 2016, ARRAS IVG médicamenteuse Interruption d une grossesse par procédés médicamenteux, possible jusque 7 SA Contre indications

Plus en détail

Formulaire d'enregistrement au Centre des Maladies Trophoblastiques A remplir par le médecin demandeur

Formulaire d'enregistrement au Centre des Maladies Trophoblastiques A remplir par le médecin demandeur CENTRE DE REFERENCE DES MALADIES TROPHOBLASTIQUES Hôpital de la Citadelle Boulevard du XIIème de Ligne, 1 4000 Liège Data Manager : Marie Timmermans : Tél. 04.230.78.57 Fax. : 04.241.84.28 E-Mail : fgoffin@chu.ulg.ac.be

Plus en détail

quels examens chez la femme?

quels examens chez la femme? Notre médecin nous conseille un bilan pour infertilité : quels examens chez la femme? Vous avez consulté votre médecin généraliste ou votre gynécologue et vous avez convenu ensemble qu un bilan d infertilité

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement CHAPITRE 1 EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE Hors programme de l ECN. I. INTRODUCTION L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement : interrogatoire ; palpation abdominale ; examen sous spéculum,

Plus en détail

Grossesses de localisation inhabituelle

Grossesses de localisation inhabituelle & SÉCURITÉ DU PATIENT POINTS CLÉS SOLUTIONS Grossesses de localisation inhabituelle «Conduite à tenir devant la visualisation ou la non visualisation d un sac ovulaire avec embryon ou vésicule vitelline»

Plus en détail

L HYSTÉRECTOMIE. Informations à la clientèle. Pour vous, pour la vie

L HYSTÉRECTOMIE. Informations à la clientèle. Pour vous, pour la vie L HYSTÉRECTOMIE Informations à la clientèle Pour vous, pour la vie Hystérectomie Consiste à enlever l utérus : organe de reproduction et de gestation (grossesse). Hystérectomie et ovariectomie bilatérale

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée. Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau

IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée. Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau Définition Situation du problème Lorsque l échographie pelvienne ne met pas en évidence

Plus en détail

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale.

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectifs Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectif n 2 : Préciser les stratégies d imagerie abdomino-pelvienne en urgence

Plus en détail

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque METRORRAGIES DU 1 TRIMESTRE/ FAUSSE COUCHE SPONTANEE/ GROSSESSE EXTRA- UTERINE DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque Hémorragie d origine gravidique Association retard

Plus en détail

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3 Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... XIII V I Obstétrique 1 Début et surveillance de grossesse......................

Plus en détail

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Tps Normal : 40 min Indication : - absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers (au moins 3 par semaine) non protégés

Plus en détail

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot Soins infirmiers en Onco-gynécologie J. Rousset 2013/2014 - IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot 1. Le cancer du col de l utérus 1. Le cancer du col de l utérus 1.1. EPIDEMIOLOGIE 11ème des cancers

Plus en détail

serving women since 1901

serving women since 1901 serving women since 1901 2 Que sont les fibromes? Les fibromes sont des tumeurs bénignes qui se développent dans la couche musculaire de l utérus aussi appelée myomètre. Le terme tumeur est souvent utilisé,

Plus en détail

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Stratégie des examens d imagerie en gynécologie Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Echographie Examen de référence : 1 ère intention, innocuité, facile, faible coût Voie sus pubienne

Plus en détail

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Initiation à l échographie pelvienne Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Rappels anatomiques L excavation pelvienne est à l état normal située en dessous d un plan passant par le promontoire

Plus en détail

Aménorrhées. J.Lansac

Aménorrhées. J.Lansac Aménorrhées primaires et secondaires J.Lansac Aménorrhées primaires Diagnostic Clinique Interrogatoire Poids de naissance, courbes de croissance Chez la mère : prise de médicaments, Recherche d un trouble

Plus en détail

Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT

Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT Introduction Il s agit de l absence d ovocytes dans le liquide de ponction folliculaire

Plus en détail

CONFERENCE 3 JUIN 2014

CONFERENCE 3 JUIN 2014 CONFERENCE 3 JUIN 2014 Présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine (ovaires, trompes, péritoine, intestin, rectum, cul de sac de Douglas, cloison recto- vaginale, poumons, diaphragme,

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE GYNECOLOGIE MEDICALE. 1. Organisation générale

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE GYNECOLOGIE MEDICALE. 1. Organisation générale 1.1. Objectifs généraux de la formation Former un spécialiste en gynécologie médicale DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE GYNECOLOGIE MEDICALE 1. Organisation générale 1.2. Durée totale du DES 8 semestres

Plus en détail

GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES

GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES Dr Perrine CAPMAS! Hôpital Bicêtre - HEGP! CEGORIF 30 Janvier 2015! 1 EPIDÉMIOLOGIE Grossesse ectopique: 1,5% des naissances! Grossesse tubaire: 90%! Grossesse interstitielle:

Plus en détail

La grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine La grossesse extra-utérine Professeur Gilles Body Centre Olympe de Gouges Service de gynécologie obstétrique A Groupement de Gynécologie Obstétrique, Médecine fœtale et Reproduction humaine. Hôpital Bretonneau

Plus en détail

Métrorragies pubertaires. V. Vautier JUPSO 2010

Métrorragies pubertaires. V. Vautier JUPSO 2010 Métrorragies pubertaires V. Vautier JUPSO 2010 Contexte pubertaire Surviennent dans les deux ans suivant la ménarche (90%) Situation clinique fréquente Hospitalisation Prise en charge thérapeutique active

Plus en détail

Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG. Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger

Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG. Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger Les ménometrorragies en péri ménopause Place du SIU au LNG Dr F.MADACI Pr M.DERGUINI Hôpital Kouba SAERM 2010 Alger Péri ménopause Péri ménopause : 2 à 8 ans avant la ménopause et 1 an après les dernières

Plus en détail

EXPLORER ET ORIENTER UN COUPLE INFERTILE

EXPLORER ET ORIENTER UN COUPLE INFERTILE EXPLORER ET ORIENTER UN COUPLE INFERTILE EPU ASGO FIV SENEGAL DAKAR 17-12-2016 Dr Joël ADJAKOU DEFINITION Incapacité d un couple à obtenir une grossesse après environ une année de rapports réguliers non

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Initier les examens paracliniques et diagnostiques après référence en GYNÉCOLOGIE à l accueil clinique. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance

Plus en détail

HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017. Diagnostic de la grossesse

HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017. Diagnostic de la grossesse HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017 SERVICE Gynécologie-obstétrique DR/ HAFIANE HILAL Plan COURS POUR EXTERNE 5 éme ANNEE I. Introduction II. Diagnostic positif

Plus en détail

Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien

Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien Lyon, le 11 Octobre 2007 SAMU 69 Journée de Traumatologie Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien O Dupuis MD, PhD Gynécologue Obstétricien Directeur Cellule Régionale des Transferts

Plus en détail

GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES

GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES Question mise à jour le 11 février 2005 INSTITUT LA CONFÉRENCE HIPPOCRATE La Collection Hippocrate Épreuves Classantes Nationales GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES Grossesse extra-utérine 1-2-18

Plus en détail

IVG en France. Paris 21 JUIN 2013

IVG en France. Paris 21 JUIN 2013 IVG en France Paris 21 JUIN 2013 Dr Marc Alain Rozan Dr Louis Dominique Van Egroo IVG médicamenteuse en ville Paris 21 Juin 2013 Docteur Louis Dominique Van Egroo 19 Grande Rue (92) Sèvres Centre CRF (92)

Plus en détail

Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2

Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2 Objectifs : Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2 Diagnostiquer une grossesse extra-utérine. Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. Sommaire : Introduction 1 - Principaux

Plus en détail

Les pathologies utérines et ovariennes

Les pathologies utérines et ovariennes Les pathologies utérines et ovariennes Objectifs : Etre capable de décrire les principales pathologies utérines et ovariennes : Epidémiologie et facteurs de risques Signes cliniques Examens Traitement

Plus en détail

DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse

DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse Vassilis Tsatsaris Maternité Port-Royal Hôpital Cochin Paris Descartes Premup CAS CLINIQUE Vous

Plus en détail

MALADIE DE FANCONI. Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce»

MALADIE DE FANCONI. Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce» MALADIE DE FANCONI Prise en charge et traitements hormonaux de la «ménopause précoce» H. LETUR 1. Service de BDR-AMP-CECOS APHP Tenon Paris 2. Centre de Fertilité Institut Mutualiste Montsouris Paris Association

Plus en détail

PATIENTES BRCA : QUI DEPISTER? QUELLE SURVEILLANCE? Dr Sandrine Guilbert Chirurgie gynécologique et mammaire CHU Morvan Brest

PATIENTES BRCA : QUI DEPISTER? QUELLE SURVEILLANCE? Dr Sandrine Guilbert Chirurgie gynécologique et mammaire CHU Morvan Brest PATIENTES BRCA : QUI DEPISTER? QUELLE SURVEILLANCE? Dr Sandrine Guilbert Chirurgie gynécologique et mammaire CHU Morvan Brest 5 à 10 % des cas de cancers du sein et de l ovaire sont liés à une disposition

Plus en détail

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle

Annexe 2 Fiche d aide à la saisie A compléter lors de chaque cycle FICHE INSEMII INATION Contexte : L agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques d assistance médicale à la procréation (AMP). Pour ce faire, les

Plus en détail

Diplôme Inter Universitaire

Diplôme Inter Universitaire Diplôme Inter Universitaire Faculté de Médecine de Nice Renseignements Pr Delotte Service Obstétrique, Reproduction et Gynécologie Hôpital de l Archet 2 BP 3079 06202 Nice Cedex 3 rodriguez.s@chu-nice.fr

Plus en détail

UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie

UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie I. L examen prénuptial 1. Examens complémentaires obligatoires (en cas de consultation prénuptiale) Sérologie Rubéole et Toxoplasmose chez la femme Groupe sanguin

Plus en détail

UE Grossesse 15/11/2010

UE Grossesse 15/11/2010 UE 2.2-1- Grossesse 1.1- Objectifs et Rappel des pré-requis 1.2- Modifications de l organisme maternel 13 1.3- Hygiène de vie de la grossesse 1.4- Notions de législation et grossesse 1.5- Suivi médical

Plus en détail

Auto Transfusion aux Urgences. Dr Laurent DA MATA Clinique d Anesthésie Réanimation Hôpital Roger Salengro CHRU Lille

Auto Transfusion aux Urgences. Dr Laurent DA MATA Clinique d Anesthésie Réanimation Hôpital Roger Salengro CHRU Lille Auto Transfusion aux Urgences Dr Laurent DA MATA Clinique d Anesthésie Réanimation Hôpital Roger Salengro CHRU Lille EPU du 13 octobre 2005 Introduction Urgences chirurgicales hémorragiques fréquentes

Plus en détail

L IVG AUJOURD HUI: LE POINT

L IVG AUJOURD HUI: LE POINT L IVG AUJOURD HUI: LE POINT Dr S.FRANTZ-BLANCPAIN Service Pr C. Hocké CHU de BORDEAUX DIU Gynécologie-Obstétrique 2013-2014 INTRODUCTION 222 300 IVG ont été réalisées en France en 2011 (796 000 naissances

Plus en détail

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou Fausses couches spontanées J Lansac CHU Tours Définition Avortement : expulsion produit de conception avant 22SA ou enfant

Plus en détail

La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003

La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003 PROBLEMES SUITES DE COUCHES: ANATOMIE, CONTRACEPTION, COMPLICATIONS La journée de Gynécologie Obstétrique du Médecin de Famille, 20 Novembre 2003 ANATOMIE DES SUITES DE COUCHE 1 UTERUS: 1 Taille: Involution

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES HAUTES

INFECTIONS GENITALES HAUTES Rédacteurs : L. GERMAIN, H. GUEYE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique INFECTIONS GENITALES HAUTES Vérificateurs : B. SCHAUB Ref : Créé le : 12/03/2015 Version du 29/05/15 Approbateurs :

Plus en détail

ADENOMYOSE. Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014

ADENOMYOSE. Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014 ADENOMYOSE Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014 Pré TEST A. L IRM est l examen diagnostique de première intention de l adénomyose. B.

Plus en détail

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU FIBROME UTERIN 2 juin 2014-5 juin 2015 Enquête réalisée par l association Fibrome Info France Avec la collaboration des hôpitaux partenaires de l association et la participation

Plus en détail

PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN. Dr Roussel Dr Moreau

PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN. Dr Roussel Dr Moreau PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN Dr Roussel Dr Moreau CONTEXTE CLINIQUE Aigu douloureux +/- fébrile Peu symptomatique : douleurs mal systématisées Découverte fortuite ECHOGRAPHIE PELVIENNE

Plus en détail

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE IMAGERIE GYNECOLOGIQUE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) Corinne Balleyguier, Marc Bazot, Isabelle Thomassin-Naggara Relecture : Pour le Collège des Enseignants de Radiologie

Plus en détail

Contenu. 1. Définition: hémorragie. 2. Types d hémorragies. 3. Gravité d une hémorragie. 4. Interventions en cas d une hémorragie externe / interne

Contenu. 1. Définition: hémorragie. 2. Types d hémorragies. 3. Gravité d une hémorragie. 4. Interventions en cas d une hémorragie externe / interne Contenu 1. Définition: hémorragie 2. Types d hémorragies 3. Gravité d une hémorragie 4. Interventions en cas d une hémorragie externe / interne 5. Choc 6. Risque d hémorragie en phase post-opératoire 7.

Plus en détail

Suivi d une grossesse à bas risque en soins primaires. Mai 2011

Suivi d une grossesse à bas risque en soins primaires. Mai 2011 Suivi d une grossesse à bas risque en soins primaires Mai 2011 Suivi d une grossesse normale Clinique, biologie, échographie G.Duvic M.Flori Petits maux et Grossesses pathologiques Jeudi 26 mai 2011 D.Combourieu

Plus en détail

Pourquoi? Non. 1 -Y a-t-il un risque de grossesse. Cas clinique n 1. Que doit-elle faire?

Pourquoi? Non. 1 -Y a-t-il un risque de grossesse. Cas clinique n 1. Que doit-elle faire? Cas clinique n 1 Justine est tête en l air, elle prend une pilule OP combinée monophasique et a oublié la pilule n 10. Elle s en rend compte 6 h après l heure habituelle de prise de son comprimé. Elle

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE Dr. GUENDOUZE L HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE I - Définition II - Étiologies III - Étude clinique IV - Les complications V Le traitement DEFINITION Décollement prématuré du placenta

Plus en détail

La gestation pour autrui en Belgique

La gestation pour autrui en Belgique La gestation pour autrui en Belgique CHU Saint-Pierre, Bruxelles Dr Marie-Laure GUSTIN (psychiatre) Dr Candice AUTIN (gynéco-obstétricienne) Colloque CLARA Paris, 13 novembre 2010 - Française de 27 ans

Plus en détail

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie Collège national des gynécologues et obstétriciens Sous la direction du Pr Jacques Lansac Coordonné par le Dr Nicolas EVRARD En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE de la gynécologie Le corps féminin

Plus en détail

Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre :

Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre : Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre : biométries inférieures aux normes de références établies, sans caractère pathologique (PAG isolé),

Plus en détail

Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations)

Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations) Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau

LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau LA PCT : Un marqueur passionnant? Dr BONNEIL Réanimation adulte CH Pau PLAN PCT AUX URGENCES MARQUEUR DIAGNOSTIQUE? MARQUEUR PRONOSTIQUE? PCT ET ANTIBIOTHERAPIE PCT et COUTS PCT et CHIRURGIE DESCRIPTION

Plus en détail

Grossesse extra-utérine

Grossesse extra-utérine Grossesse extra-utérine Intérêt de la question: Pathologie fréquente :1-2% des grossesses. Fréquence en augmentation. Facteur de risque prévention? Pathologie grave. Introduction-définition GEU=Nidation

Plus en détail

Prise en charge de l IVG

Prise en charge de l IVG Prise en charge de l IVG Dr Corinne Boüüaert, MG DUMG de l ULg Collectif Contraception Seraing Dr Martine Lachaussée, MG Collectif Contraception Liège Un peu d histoire Loi de 1867 du code pénal: punit

Plus en détail

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Introduction Ce poster illustre les principales étiologies des

Plus en détail

Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation

Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation Situations authentiques vécues en stage Proposées par interne pour illustrer la présentation Cas N 1 : Mme B, 33 ans, consultant pour souhait de reprise d une contraception, sachant qu elle avait auparavant

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU

TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU Journée du Réseau Gard-Lozère Juin 2005 TRAITEMENT MEDICAL AMBULATOIRE DE LA GEU R de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique CHU Carémeau, Nîmes Données épidémiologiques 2004 Incidence : 2 GEU pour

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS. Novembre n 12 CORRECTION

DOSSIER DU MOIS. Novembre n 12 CORRECTION DOSSIER DU MOIS Novembre n 12 CORRECTION ANNEE 2012/2013 CORRECTION DU DOSSIER DU MOIS DE NOVEMB 2012 Mme T. âgée de 40 ans vous est adressée par son médecin traitant pour des métrorragies capricieuses

Plus en détail

L I.V.G.. EPIDEMIOLOGIE

L I.V.G.. EPIDEMIOLOGIE L I.V.G L I.V.G.. EPIDEMIOLOGIE En France : 250 000 IVG/an Un des pays avec le taux le plus important d IVG en Europe, tous âges confondus. L augmentation de ce taux est surtout due à l adolescente. Cela

Plus en détail

«DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME

«DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME «DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME Pr M. BIBI Introduction : Les syndromes douloureux pelviens constituent un motif de consultation fréquent aux services d urgence. Leur prise en charge

Plus en détail

6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation

6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation 6.37. Stérilité du couple : conduite de la première consultation Argumenter la démarche médicale et les examens complémentaires de première intention nécessaires au diagnostic et à la recherche étiologique.

Plus en détail

Etude descriptive des pratiques transfusionnelles aux urgences de Rouen

Etude descriptive des pratiques transfusionnelles aux urgences de Rouen Etude descriptive des pratiques transfusionnelles aux urgences de Rouen Dr Clément Boniol 11 juin 2015 CHU_Hôpitaux de Rouen - page 1 Les urgences de Rouen 25 médecins urgentistes 18 internes en stage

Plus en détail

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 AS THOLOZAN, B CHUNG FAT,F LEUNG, N MOTTET, J MALVESTITI,

Plus en détail

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est du à la fréquence de la pathologie annexielle, c est

Plus en détail

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Une patiente de 39 ans, IIIème geste, vous consulte pour sa déclaration de grossesse. Elle est à 11 semaines d aménorrhée

Plus en détail

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique DISPOSITIF INTRA UTERIN TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique 2016 2017 2 dispositifs DIU au cuivre DIU Hormonal Mode d action DIU au cuivre Altération de la fonction et de la viabilité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre de l endométriose. Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente.

DOSSIER DE PRESSE. Centre de l endométriose. Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente. DOSSIER DE PRESSE Centre de l endométriose Une prise en charge pluridisciplinaire du diagnostic au traitement de chaque patiente www.hpsj.fr Contact presse : Marine Dufour - The Desk - 01 49 24 58 44 -

Plus en détail

Thérapeutique en Stérilité

Thérapeutique en Stérilité Université Paris-Sud Diplôme Universitaire Thérapeutique en Stérilité Mars ou Avril 2007 (dates non encore déterminées) Lieu de l enseignement Hôpital Antoine Béclère Amphithéâtre de la Faculté 157, rue

Plus en détail