Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013"

Transcription

1 Acceptation et évaluation en production des formules de mélange Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre

2 Introduction Méthode appliquée pour le ministère des Transports du Québec (MTQ) Applicable aux enrobés à chaud formulés selon la norme 4202 du MTQ Référence pour les municipalités et les autres clients Une vérification simplifiée peut être suffisante pour les besoins des autres clients (municipalités, secteur privé, etc.) 2

3 1 Processus de réception des formules 2 3 Processus d acceptation et de transmission de l approbation 2 3

4 1 Processus de réception Processus de réception des formules théoriques et finales pour le MTQ [CCDG art a] Fournisseur (centrale d enrobage) Entrepreneur général Surveillant Laboratoire mandaté pour contrôle des matériaux en chantier Réception au moins 3 jours avant la mise en place Laboratoire mandaté pour contrôle qualité des enrobés aux centrales d enrobage 2 4

5 Cahier des Charges et Devis Généraux (CCDG) Norme 4202 Enrobés à chaud formulés selon la méthode de formulation du Laboratoire des chaussées (LC) Vérification des paramètres Devis du projet Méthodes d essais Laboratoire des chaussées (LC) Bureau de Normalisation du Québec (BNQ ou NQ) Guide de contrôle de la qualité des enrobés à chaud Formulaires MTQ 2 5

6 Matières premières Granulats Granulats Bitumineux Récupérés (GBR) Bardeaux Post-Fabrication (BPF) Bitume Enrobé Formule théorique Évaluation en production de la formule théorique (validation) 2 6

7 Matières premières - Granulats Appellation des classes granulaires 2 7

8 8

9 Matières premières - Granulats Vérification de la granulométrie de la classe granulaire [NQ ] 2 9

10 Matières premières - Granulats Nombre minimal de classes granulaires 2 10

11 Matières premières - Granulats Vérification du chevauchement des classes granulaires [Norme 4202] Deux possibilités Classes granulaires recommandées (mm) 0-2, , Autres classes granulaires Pas de chevauchement La note 1 du tableau indique la méthode à suivre pour vérifier le chevauchement 2 11

12 Matières premières - Granulats Fréquence de caractérisation des granulats [Norme 4202 art ] Nouvelle source d exploitation Source d exploitation connue (avec historique) Granulats Caractéristiques Une fois par Une fois par année Intrinsèques année pour (rotation des classe Gros Fabrication chaque calibre granulaires *) Complémentaires Une fois par année pour chaque calibre Une fois par année (rotation des classe granulaires*) Fins Intrinsèques Complémentaires * Si la rotation des classes granulaires est appliquée, il doit être démontré que les résultats d essais des années antérieures (au moins 2 ans) sont comparables. Une compilation doit être jointe au plan qualité. 2 12

13 Matières premières - Granulats Fréquence de caractérisation des granulats [Norme 4202 art ] Coefficient de polissage par projection (CPP) 2 13

14 Matières premières - Granulats Essais qualitatifs des granulats [NQ ] 2 14

15 15

16 2 Matières premières - Granulats Détermination des catégories des gros granulats et des granulats fins [NQ ] Tableau 2 Catégories de gros granulats selon leurs caractéristiques intrinsèques de résistance à l usure et aux chocs 2 16

17 2 Matières premières - Granulats Détermination des catégories des gros granulats et des granulats fins [NQ ] Tableau 3 Catégories de gros granulats selon leurs caractéristiques de fabrication 2 17

18 Matières premières - Granulats Détermination des catégories des gros granulats et des granulats fins [NQ ] Tableau 4 Catégories de granulats fins selon leurs caractéristiques intrinsèques 2 18

19 2 Matières premières - Granulats Caractéristiques complémentaires des gros granulats et des granulats fins [NQ ] Tableau 3 Caractéristiques complémentaires des granulats pour enrobés à chaud selon leur utilisation 2 19

20 Matières premières - Granulats Entente de densité brute (formulaire V-1306-G) 2 20

21 21

22 Matières premières GBR Pourcentage de GBR [CCDG a, et la norme 4202] < 10 % dans les enrobés pour couche de roulement d autoroute et sur les dalles de pont et ses approches immédiates < 20 % dans tous les autres cas Vérifier la densité 2 22

23 Matières premières BPF Pourcentage de BPF [CCDG a, et la norme 4202] < 5 % pour couche de base < 3 % pour couche de surface pour route ayant un DJMA < non autorisé en tout temps sur autoroute 2 23

24 Matières premières Granulats, GBR et BPF Calcul du combiné granulométrique Granulométrie [tableau ] 2 24

25 25

26 Matières premières Bitume Classe du bitume de la formule Classe du bitume en formulation Extrait de formule de mélange (Méthode LC) 2 26

27 Matières premières Bitume Affinité bitume-granulats (résistance d un bitume au désenrobage) [LC ] 2 27

28 Enrobé Formule théorique Validation des résultats des essais en laboratoire et des calculs, y compris la densité maximale Masse volumique du bitume à 25 C Densité effective du granulat Volume de bitume effectif (V be ) 2 28

29 29

30 Enrobé Formule théorique Pourcentage du bitume initial (P bi ) Pourcentage du bitume total (P b ) 2 30

31 Enrobé Formule théorique Vérification du P bi et du V be au moyen du logiciel de vérification de la direction du Laboratoire des chaussées (DLC) 2 31

32 Enrobé Formule théorique Vérifier si P bi est conforme par rapport au V be Vérifier les % de vides à la PCG avec le P bi Teneur en bitume conforme (P b =P bi ) Il ne doit pas y avoir de diminution de la teneur en bitume Vérifier les % de vides à la PCG avec le P b Vérifier si P b est conforme par rapport au V be Vérifier si P b P bi pas plus de 0,10 % d écart Teneur en bitume proposée conforme 2 32

33 33 + 0,10 %

34 34 + 0,10 %

35 35

36 Enrobé Formule théorique Densité maximale correspondant au % de bitume total Réviser la teneur en bitume d ajout s il y a des GBR ou des BPF dans l enrobé Tenue à l eau Minimum 70 % Si entre 55 et 70 % : voir l historique de la centrale Si < 55 % : non conforme 2 36

37 Évaluation en production de la formule théorique (validation) Essais (sauf la tenue à l eau) sur 5 échantillons prélevés, la moyenne des résultats doit être conforme au tableau Teneur en bitume Granulométrie % vides à la PCG pour chacun des échantillons pour chacun des nombres de girations requises % vides Marshall pour chaque échantillon si c est le mode de contrôle choisi densité maximale 2 37

38 Évaluation en production de la formule théorique (validation) Moyenne des résultats des essais conforme aux limites de surveillance (+ 2σ / 5 ) Étendue mesurée entre les résultats des essais à l intérieur des limites (2 x 3σ / 5 ) 2 38

39 Évaluation en production de la formule théorique (validation) 2 39

40 40 Bel Asphalte

41 41 ESG-10

42 Évaluation en production de la formule théorique (validation) Compacité en chantier sur 3 essais [tableau ] Orniérage (sur formule reconstituée en laboratoire) [tableau ] 2 42

43 À retenir Toutes les étapes de vérification d une formule théorique et finale se retrouvent sur le formulaire MTQ V-1306-I, Enrobés à chaud formulés selon la méthode de formulation du Laboratoire des chaussées 2 43

44 3 Processus d acceptation et de transmission de l approbation Ministère Laboratoire mandaté pour contrôle qualité des enrobés aux centrales d enrobage Laboratoire mandaté pour contrôle des matériaux en chantier Surveillant Entrepreneur général Fournisseur (centrale d enrobage) 2 44

45 3 Processus d acceptation et de transmission de l approbation La correspondance doit comprendre minimalement : Nom du fournisseur Numéro de la centrale d enrobage Numéro de la formule de mélange Satisfait ou non les exigences 2 45

46 Conclusion Les problématiques les plus couramment rencontrées dans le processus de vérification d une formule de mélange sont : Délai de réception de la formule de mélange Formule de mélange ne respectant pas les exigences de base du devis (type de mélange, classe de bitume, respect du CPP, résistance à l orniérage) S assurer de transmettre les documents complets (formule avec 3 PCG, validation, qualitatif des granulats, section du devis applicable) 2 46

47 QUESTIONS? 2 47

48 MERCI! 2 48

La vérification des formules de mélanges

La vérification des formules de mélanges La vérification des formules de mélanges Pierre Langlois, ing., M.Ing. Formation technique 2011 Gestion de la qualité en chaussées souples 30 novembre et 1 er décembre 2011 Formules de mélanges (d enrobés)

Plus en détail

Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux

Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux Michel Paradis, ing.

Plus en détail

LES ENROBÉS AU QUÉBEC. Performances et Attentes du MTQ

LES ENROBÉS AU QUÉBEC. Performances et Attentes du MTQ LES ENROBÉS AU QUÉBEC Performances et Attentes du MTQ LES ENROBÉS AU QUÉBEC: Performances et Attentes du MTQ État du réseau Propriétés mécaniques recherchées La mise en œuvre Les attentes du MTQ Respect

Plus en détail

Alan Carter Formation technique BQ 2013

Alan Carter Formation technique BQ 2013 Alan Carter Formation technique BQ 2013 Ref PPT de Pierre Langlois PPT de Michel Paradis Formulation des enrobés au Québec Avant 1990: Marshall modifié; 1990: Début de l usage de l orniéreur. Pourquoi

Plus en détail

Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC.

Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC. MINISTÈRE DES TRANSPORTS Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC. Michel Paradis, ing. M.Sc. Service des matériaux d infrastructures Direction

Plus en détail

Historique et mise à jour de la méthode LC

Historique et mise à jour de la méthode LC Direction du Laboratoire des chaussées Historique et mise à jour sur les enrobés du MTQ Louise Boutin, ing. Laboratoire des chaussée Service des matériaux d infrastructure Survol de la présentation Historique

Plus en détail

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Formation sur la gestion de la qualité en chaussées souples Par: Alexis Mailloux Jacques Chénard 30 novembre et 1 er décembre 2011

Plus en détail

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010 Direction du Laboratoire des chaussées Les exigences du MTQ sur les granulats et le comportement des matériaux Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats Formation technique Bitume

Plus en détail

Formulation des enrobés Méthode LC

Formulation des enrobés Méthode LC Formulation des enrobés Méthode LC Pierre Langlois, ing. Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place. Montréal 2006. 1 Méthode LC Plusieurs entreprises d enrobés du Québec œuvrent

Plus en détail

Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés

Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés Colloque AQTr - Point de mire sur les travaux de

Plus en détail

Rappel du PAQ enrobés Paramètres pour l optimisation des formules

Rappel du PAQ enrobés Paramètres pour l optimisation des formules Direction du Laboratoire des chaussées Les nouvelles procédures d optimisation des formules d enrobés en laboratoire (PAQ enrobés) avec ou sans utilisation de GBR et autres matériaux recyclables Michel

Plus en détail

Groupe Conseil SCT. Formulation des enrobés pour recyclage en centrale. Par : D. Bissonnette YOUR LOGO

Groupe Conseil SCT. Formulation des enrobés pour recyclage en centrale. Par : D. Bissonnette YOUR LOGO Groupe Conseil SCT Formulation des enrobés pour recyclage en centrale Par : D. Bissonnette Sujets qui seront discutés Matières premières; Limitations et considérations; Les sujets Formulation; Enjeux de

Plus en détail

Vol. 17, n o 3, septembre Nouvelles versions des tableaux de choix des composants et critères de sélection des enrobés

Vol. 17, n o 3, septembre Nouvelles versions des tableaux de choix des composants et critères de sélection des enrobés Vol. 17, n o 3, septembre 2012 Contexte Le choix des composants d un enrobé selon le climat, le niveau de sollicitation des charges, de la disponibilité des est une étape cruciale dans la conception d

Plus en détail

FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-12-02 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour la fourniture de béton bitumineux transporté par les camions

Plus en détail

Caractérisation et contrôle qualitatif des granulats et du bitume

Caractérisation et contrôle qualitatif des granulats et du bitume Placer une photo circulaire de projet ou le logo du client ici. Insérer d abord la forme du cercle (diamètre de 9,5 cm, ou 3,75 po). Insérer ensuite l image à l aide de la fonction Remplissage de forme

Plus en détail

FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale

FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale 1 GBR GRANULATS BITUMINEUX RÉCUPÉRÉS D OÙ PROVIENNENT-ILS? Des chaussées; des rebuts de fabrication d enrobés et des excédents

Plus en détail

Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6

Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présenté par Mathieu Meunier, Solmatech inc. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présentation Le bruit routier Définition du bruit Les sources de bruit routier La mesure

Plus en détail

LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES

LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES LES STRUCTURES DE CHAUSSÉES FLEXIBLES FORTEMENT SOLLICITÉES Colloque Bitume Québec - Mont Ste-Anne 23 mars 2006 Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Adjoint Contenu de la présentation Enrobé = flexible

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE AVRIL 2016 MATÉRIAUX GRANULAIRES DE RECYCLAGE

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE AVRIL 2016 MATÉRIAUX GRANULAIRES DE RECYCLAGE VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE TABLE DES MATIERES 1. OBJET... 1 2. DÉFINITIONS... 1 3. NORMES ET DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE... 1 4. PROVENANCE... 2 5. LIMIATIONS... 3 6. COMPOSITION ET CLASSIFICATION...

Plus en détail

Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés

Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés laboratoire des chaussées Étude sur l utilisation des électro densimètres pour déterminer la compacité des enrobés Yves Robitaille Service des chaussées laboratoire des chaussées Mise en situation L appareil

Plus en détail

Normalisation européenne. des enrobés bitumineux à chaud

Normalisation européenne. des enrobés bitumineux à chaud Normalisation européenne et Marquage des enrobés bitumineux à chaud Cete de l Est - LR NANCY 17 Juin 2008 M. WALLEZ - USIRF 1/24 Qu'est-ce que le marquage CE? p La normalisation européenne des matériaux

Plus en détail

RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010

RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010 Direction du Laboratoire des chaussées RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010 CERIU : INFRA 2011 7 au 9 novembre 2011 Guy Bergeron, ing., M.Sc. Service des chaussées?? Plan 1. Règlementation 2. Techniques

Plus en détail

LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC)

LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC) LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC) Par : Patrice Bergeron, ing. Bitume Québec : FT-2014 2, 3 et 4 décembre 2014 SERVICE DE L INGÉNIERIE PLAN DE LA PRÉSENTATION Mélange

Plus en détail

Les enrobés bitumineux et les petites municipalités

Les enrobés bitumineux et les petites municipalités Bitume Québec Formation technique 2014 Les enrobés bitumineux et les petites municipalités Mathieu Meunier, ing. Ph.D. Directeur Adjoint aux Travaux Publics Municipalité de Saint-Hippolyte Plan de la présentation

Plus en détail

Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux»

Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux» Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux» Journée Technique du Entretien économe et à moindre impact environnemental des chaussées Nicolas Grignard Département Laboratoire

Plus en détail

8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie. Pierre Langlois, ing.

8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie. Pierre Langlois, ing. 8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie Pierre Langlois, ing. 1 NOUVEAU PROJET Développement de produits spécialisés par les producteurs d enrobés Élaboration de «fiches produits» : enrobés

Plus en détail

Sélection des bitumes selon l usage et la zone climatique

Sélection des bitumes selon l usage et la zone climatique Transp ort s Québec Direction du Laboratoire des chaussées Sélection des bitumes selon l usage et la zone climatique 10 e Journée du bitume et premier congrès annuel (23 mars 2005) Gaétan Leclerc, M. Sc.,

Plus en détail

Présenté par Catherine Lavoie. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6

Présenté par Catherine Lavoie. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présenté par Catherine Lavoie LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 MISE EN CONTEXTE Souhait des administrateurs Début du bulletin technique : août 2011 M. Pierre Langlois,

Plus en détail

Guy Tourangeau, ing. Coordonnateur du laboratoire de Montréal

Guy Tourangeau, ing. Coordonnateur du laboratoire de Montréal Direction du laboratoire des chaussées Contrôle des bitumes: Vision du donneur d ouvrage Guy Tourangeau, ing. Coordonnateur du laboratoire de Montréal Plan de la présentation 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 2

Plus en détail

Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé

Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Teneur en liant optimale des enrobés avec recyclé Sara Bressi (PhD candidate) Laboratoire des voies de circulation (LAVOC) EPFL Teneur en liant optimale

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX. Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A.

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX. Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A. CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A. Les principaux contrôles ainsi que les mesures et essais

Plus en détail

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC

Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé. D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Référentiel technique sur les Enrobés à Module Élevé D. LESBATS CEREMA / DTerSO / LRPC Sommaire - Point normatif - Caractéristiques techniques - Contrôles - Domaine d emploi et limites Point normatif NF

Plus en détail

Transp or t s. Québec. Montréal

Transp or t s. Québec. Montréal Transp or t s Québec Direction du Laboratoire des chaussées Utilisation du bardeau dans les enrobés : cas de l Autoroute 20 (BPF) et de la Route 116 (BPC) Michel Paradis, ing. M.Sc. Laboratoire des chaussées

Plus en détail

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TERRASSEMENT, FONDATION DE CHAUSSÉE ET REVÊTEMENT DE CHAUSSÉE EN ENROBÉS

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TERRASSEMENT, FONDATION DE CHAUSSÉE ET REVÊTEMENT DE CHAUSSÉE EN ENROBÉS VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TERRASSEMENT, FONDATION DE CHAUSSÉE ET Édition : Mars 2017 C. NUMÉROTATION Veuillez noter que la numérotation du présent devis

Plus en détail

Pierre Langlois, ing. M. Ing.

Pierre Langlois, ing. M. Ing. Les enrobés pour chaussées à longue durée de vie Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies écourtées malgré une mise en œuvre impeccable: Dégradations

Plus en détail

Ville de Québec. par M. Patrice Bergeron, ing.

Ville de Québec. par M. Patrice Bergeron, ing. Utilisation des enrobés bitumineux Ville de Québec par M. Patrice Bergeron, ing. Vendredi, le 27 mars 2009 Plan de la présentation Ville de Québec; Réseau routier; Structures de chaussées; Matériaux bitumineux;

Plus en détail

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes

Normalisation des Mélanges Bitumineux. Utilisation des normes Normalisation des Mélanges Bitumineux Utilisation des normes Thomas CAILLOT - Sétra Thomas CAILLOT - Normalisation des Mélanges Bitumineux 1/26 Journée Enrobés Bitumineux Bitumineux Nancy le le 17 17 juin

Plus en détail

Modifications au CCDG et à la norme 3101 du MTQ, version 2015

Modifications au CCDG et à la norme 3101 du MTQ, version 2015 MISE EN SITUATION Le MTQ révise annuellement le Cahier des charges et devis généraux (CCDG) ainsi que les tomes I à VII des normes. Ce document présente les principaux changements de ces documents touchant

Plus en détail

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Retraitement en place type II Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Points abordés Types de dégradation observés et objectifs recherchés? Description des étapes d un retraitement en place de type II

Plus en détail

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 Travaux routiers Matériaux routiers et industries Environnement RETRAITEMENT EN CENTRALE Bernard ECKMANN Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 RETRAITEMENT

Plus en détail

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TERRASSEMENT, FONDATION DE CHAUSSÉE ET REVÊTEMENT DE CHAUSSÉE EN ENROBÉS

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TERRASSEMENT, FONDATION DE CHAUSSÉE ET REVÊTEMENT DE CHAUSSÉE EN ENROBÉS VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TERRASSEMENT, FONDATION DE CHAUSSÉE ET Édition : Décembre 2015 C. NUMÉROTATION Veuillez noter que la numérotation du présent

Plus en détail

(Questionnement sur le choix des PG en zone 1)

(Questionnement sur le choix des PG en zone 1) Normalisation du PG 64-28 : usages prévus Gaétan Leclerc, M. Sc., chimiste Laboratoire des chaussées Introduction Problématique Sommaire Solutions envisagées Sélection des PG en zone 1 Essais sur le PG

Plus en détail

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier

Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Enrobés recyclés et caractéristiques des granulats Du laboratoire au chantier Laurent De Marco CETE IF Clôture de l opération AGREGA Ifsttar (centre de Nantes) - Mardi 10 décembre 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Les constituants des. Plan de la présentation. Plan de la présentation (fin) Montréal. - novembre 2006

Les constituants des. Plan de la présentation. Plan de la présentation (fin) Montréal. - novembre 2006 Les constituants des enrobés au Québec Michel Paradis, ing.. M.Sc. Service des matériaux d infrastructures Formation sur les enrobés bitumineux Montréal - novembre 2006 Plan de la présentation 1. Introduction

Plus en détail

MARQUAGE CE DES MATERIAUX BITUMINEUX COULES A FROID REALISATION DES PLANCHES TEST

MARQUAGE CE DES MATERIAUX BITUMINEUX COULES A FROID REALISATION DES PLANCHES TEST MARQUAGE CE DES MATERIAUX BITUMINEUX COULES A FROID REALISATION DES PLANCHES TEST Version du 8 juillet 2009 Le marquage CE des matériaux bitumineux coulés à froid (1) sera obligatoire à partir du 1 er

Plus en détail

Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud. F.VERHEE Eurovia Management - France

Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud. F.VERHEE Eurovia Management - France Congrès Bitume Québec Mont Sainte-Anne 23 & 24 mars 2005 Normalisation Européenne Mélanges bitumineux à chaud F.VERHEE Eurovia Management - France Normalisation Européenne - Mélanges bitumineux à chaud

Plus en détail

Les technologies à froid dans tous leurs états

Les technologies à froid dans tous leurs états Les technologies à froid dans tous leurs états Colloque Bitume Québec Trois-Rivi Rivières 19 mars 2007 Sabine Le Bec Construction DJL inc. Les technologies à froid dans tous leurs états Définition des

Plus en détail

Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de carburant utilisé

Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de carburant utilisé Évolution et technologies des enrobés tièdes Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Adjoint, DJL 24 novembre 2009 Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de

Plus en détail

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME

ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME 1 ENROBÉ A MODULE ÉLEVÉS, EME L EXPÉRIENCE FRANÇAIS / FRENCH EXPERIENCES 01 Plan de la Présentation 2. Historique des EME en France;. Terminologie;. Caractéristiques Techniques;. Études de Formulations;.

Plus en détail

Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat

Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat FRÉDÉRIC NOËL Les enrobés colorés o Aux bitumes purs o Au liant végétal Rugosoft o Enrobé phonique Bardeaux recyclés dans les enrobés Écomat o Enrobés tièdes FRÉDÉRIC NOËL Les enrobés aux bitumes purs

Plus en détail

JOURNÉE BITUME 2000 ALLOCUTION DE M. MICHEL LABRIE, ing., directeur de la Direction du laboratoire des chaussées, Ministère des Transports du Québec

JOURNÉE BITUME 2000 ALLOCUTION DE M. MICHEL LABRIE, ing., directeur de la Direction du laboratoire des chaussées, Ministère des Transports du Québec JOURNÉE BITUME 2000 ALLOCUTION DE M. MICHEL LABRIE, ing., directeur de la Direction du laboratoire des chaussées, Ministère des Transports du Québec Date : Mardi le 21 mars 2000 Endroit : Auberge des Gouverneurs,

Plus en détail

LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt

LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt LES GRANULATS DE VERRE DANS LE CORPS DE CHAUSSÉES Daniel Perraton Michel Vaillancourt Contexte - L étude des matériaux de chaussées au LCMB de l ÉTS Structure de chaussée La structure de chaussée est constituée

Plus en détail

Le nouveau programme d assurance qualité (PAQ) du MTQ pour les enrobés : l expérience acquise avec les projets pilotes 2007.

Le nouveau programme d assurance qualité (PAQ) du MTQ pour les enrobés : l expérience acquise avec les projets pilotes 2007. Transp ort s Québec Direction du Laboratoire des chaussées Le nouveau programme d assurance qualité (PAQ) du MTQ pour les enrobés : l expérience acquise avec les projets pilotes 2007. Michel Paradis, ing..

Plus en détail

Alimentation des centrales pour la production d enrobés spéciaux

Alimentation des centrales pour la production d enrobés spéciaux Alimentation des centrales pour la production d enrobés spéciaux Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Construction DJL inc. Formation technique Bitume Québec 4 décembre 2013 Collaboration de Jonathan

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

Groupe Conseil SCT SCT

Groupe Conseil SCT SCT Groupe Conseil SCT SCT Utilisation des matériaux recyclés en centrale d enrobage Utilisation des matériaux recyclés en centrale d enrobage Par Frédéric Noël, ing. Par Frédéric Noël, ing. Services techniques

Plus en détail

Démarche du laboratoire de la Métropole de Lyon pour vérifier la compacité des enrobés. COTITA interlaboratoire 28/03/17

Démarche du laboratoire de la Métropole de Lyon pour vérifier la compacité des enrobés. COTITA interlaboratoire 28/03/17 Démarche du laboratoire de la Métropole de Lyon pour vérifier la compacité des enrobés COTITA interlaboratoire 28/03/17 SOMMAIRE 1 Contexte 2 Rappels sur les MV 3 MVR des granulats 4 MVR des enrobés 5

Plus en détail

Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés en centrale Pour

Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés en centrale Pour Denis Veillette Frédéric Noël, Ing. Ing. Gécan International Ltée Ltée.. Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés

Plus en détail

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud

Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud Formulation des mélanges hydrocarbonés à chaud S.Ollier/C.Mauduit Cotita Centre Est 3 juin 2010 Rappel normatif Les normes Depuis 1990, 53 normes européennes Toutes publiées en tant que normes françaises

Plus en détail

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 N 12 Mai 2006 Cftr - info MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 La présente note d information a pour objet d informer de la parution de la norme NF EN 13285 relative aux

Plus en détail

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing.

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing. Volumétrie et méthode de formulation Marshall Pierre Langlois, M. ing. Pourquoi travailler en volume? Les granulats ont des densités variées; Pour un même volume d'enrobé, les rapports de masses sont variables.

Plus en détail

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin

Marc Ewald. Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace. Chantier D1083 près de Erstein. Conseil Général du Bas-Rhin Expérimentation d enrobés Stone Mastic Asphalt (SMA) en Alsace Chantier D1083 près de Erstein Marc Ewald Conseil Général du Bas-Rhin Nancy, 26 mai 2011 L origine de l expérimentation PFE INSA Strasbourg

Plus en détail

Ce document a été rédigé par le comité Entretien des routes de l'association Bitume Québec.

Ce document a été rédigé par le comité Entretien des routes de l'association Bitume Québec. Bitume Québec décline toute responsabilité, directe ou indirecte, quant à l actualité ou à l exactitude des informations du présent devis technique ou aux conséquences découlant de son utilisation. Les

Plus en détail

Les enrobés avec chaux hydratée : solution au désenrobage? Par : Michel Paradis, ing. M. Sc. Journée bitume - 26 mars 2002 Trois-Rivières 1 Problématique 2 Désenrobage Présentation - Définition - Évolution

Plus en détail

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON Édition : Mars 2017 C. NUMÉROTATION Veuillez noter que la numérotation du présent devis technique

Plus en détail

Principe de base de la mise en œuvre des enrobés

Principe de base de la mise en œuvre des enrobés Principe de base de la mise en œuvre des enrobés Plan de la présentation 1 ère partie : Principes généraux sur l organisation des chantiers d enrobés 2 ième partie : Le répandage des enrobés 3. Le compactage

Plus en détail

Le contrôle qualité des enrobés tièdes : adaptations simples au contrôle classique des enrobés à chaud

Le contrôle qualité des enrobés tièdes : adaptations simples au contrôle classique des enrobés à chaud PARTIE 1 Le contrôle qualité des enrobés tièdes : adaptations simples au contrôle classique des enrobés à chaud Yvan Paquin, ing. Directeur technique Formation technique Bitume Québec 2011 ÉTS 1 er décembre

Plus en détail

FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE

FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE FORMULATION DES ENROBÉS PIERREUX INFLUENCE DU DOSAGE EN FILLER ET DE L AJOUT D UN SABLE ROULÉ EN SUBSTITUTION SUR LE COUPLE OUVRABILITÉ-ORNIÉRAGE Sébastien LAMOTHE, ing. jr Laboratoire Richelieu-Estrie

Plus en détail

Le compactage des enrobés

Le compactage des enrobés Placer une photo circulaire de projet ou le logo du client ici. Insérer d abord la forme du cercle (diamètre de 9,5 cm, ou 3,75 po). Insérer ensuite l image à l aide de la fonction Remplissage de forme

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE FÉVRIER 2014 FONDATION DE RUE

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE FÉVRIER 2014 FONDATION DE RUE VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE TABLE DES MATIÈRES 1. OBJET 1 2. DOMAINE D'APPLICATION 1 3. CONFORMITÉ AVEC D'AUTRES EXIGENCES 1 4. DÉFINITIONS 1 4.1 Structure chaussée 1 4.2 Infrastructure de chaussée

Plus en détail

TRAITEMENT DE SURFACE

TRAITEMENT DE SURFACE TRAITEMENT DE SURFACE DÉFINITION Le traitement de surface, parfois nommé enduit superficiel, est une technique d entretien de surface des chaussées constituée de couches superposées d émulsion de bitume

Plus en détail

«Les tranchées» Coupe type rappel des termes Densification (exigences, cas type ) Les moyens de compactage Les contrôles (essais, anomalies )

«Les tranchées» Coupe type rappel des termes Densification (exigences, cas type ) Les moyens de compactage Les contrôles (essais, anomalies ) Charte qualité des réseaux «Les tranchées» Coupe type rappel des termes Densification (exigences, cas type ) Les moyens de compactage Les contrôles (essais, anomalies ) 1 Coupe type d une tranchée 2 Rôle

Plus en détail

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBÉ ANTI-KÉROSÈNE COLNAK Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures Nouvelle génération d enrobés bitumeux de couche de roulement anti-kérosène, COLNAK

Plus en détail

LES ENROBES COULES A FROID. Les Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer

LES ENROBES COULES A FROID. Les Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer LES ENROBES COULES A FROID Les Différentes Techniques 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Patrice VALLON Septembre 2010 Réalisation d un Enrobé Coulé à Froid

Plus en détail

Comparaison des coûts de construction routière re entre. Dévoilement des résultats

Comparaison des coûts de construction routière re entre. Dévoilement des résultats Comparaison des coûts de construction routière re entre le Québec, l Ontario l et le Nouveau-Brunswick Dévoilement des résultats Types de travaux comparés Cas réels Construction d une chaussée neuve Autoroute

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE M 018

AVIS TECHNIQUE M 018 AVIS TECHNIQUE M 018 Mur de soutènement TERRATREL À PAROI VERTICALE Fournisseur : Société Terre Armée ltée Février 2010 Révision : Juillet 2013 AVIS TECHNIQUE M 018 TERRATREL À PAROI VERTICALE 2 1.0 PRÉSENTATION

Plus en détail

Modifications admises au sein d une même note justificative pour enrobés bitumineux

Modifications admises au sein d une même note justificative pour enrobés bitumineux SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Document de référence QUALIROUTES G 2 Modifications admises au sein d une même note justificative pour enrobés bitumineux Édition du 20.07.2011 Modifications admises au sein

Plus en détail

Incidence des abaissements de températures sur la mise en œuvre de matériaux bitumineux

Incidence des abaissements de températures sur la mise en œuvre de matériaux bitumineux Incidence des abaissements de températures sur la mise en œuvre de matériaux bitumineux Anne DONY, Enseignant-chercheur IRC, Responsable thématique «Matériaux de chaussées» Layella ZIYANI, Enseignant-chercheur

Plus en détail

Introduction aux Enrobés Bitumineux

Introduction aux Enrobés Bitumineux École de Technologie Supérieure de Montréal Module 03 : Cours TCH025: TRAVAUX DE GÉNIE CIVIL 02 Février 2016 Guillaume Guissi Introduction aux Enrobés Bitumineux Référence : Meunier M. CTN 404- Science

Plus en détail

Enrobés hydrocarbonés

Enrobés hydrocarbonés Enrobés hydrocarbonés Référence : 3139843CD ISBN : 978-2-12-139843-3 Année d édition : 2013 Analyse La nouvelle édition du recueil Enrobés hydrocarbonés actualise de nombreuses références, notamment celles

Plus en détail

Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement

Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement Melbouci B.* Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou,Labo. Géomatériaux Environnement et Aménagement, Algérie. Sadoun S. Université

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE M 019

AVIS TECHNIQUE M 019 AVIS TECHNIQUE M 019 Mur de soutènement TERRATREL TALUS VÉGÉTAL Fournisseur : Société Terre Armée ltée Février 2010 Révision : Juillet 2013 AVIS TECHNIQUE M 019 TERRATREL TALUS VÉGÉTAL 2 1.0 PRÉSENTATION

Plus en détail

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing.

Introduction aux enrobés. Pierre Langlois, M. ing. Introduction aux enrobés Pierre Langlois, M. ing. Composition des enrobés Composition des enrobés Les granulats sont enrobés d'un mince film ou feuil de bitume. Composition des enrobés Granulats Vides

Plus en détail

Réalisation du retraitement en place à froid Type II (urbain) Par Construction Soter inc.

Réalisation du retraitement en place à froid Type II (urbain) Par Construction Soter inc. Réalisation du retraitement en place à froid Type II (urbain) Par Construction Soter inc. Sommaire de la présentation Gestion de la circulation Fenêtre d exploration Étude de formulation Décohésionnement

Plus en détail

Les bitumes pour enrobés tièdes. Yvan Paquin, ing. Directeur technique Formation technique Bitume Québec 2012 ÉTS 5 décembre 2012

Les bitumes pour enrobés tièdes. Yvan Paquin, ing. Directeur technique Formation technique Bitume Québec 2012 ÉTS 5 décembre 2012 Les bitumes pour enrobés tièdes Yvan Paquin, ing. Directeur technique Formation technique Bitume Québec 2012 ÉTS 5 décembre 2012 Contenu de la présentation Contexte global Technologies disponibles Les

Plus en détail

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON Édition : Décembre 2015 C. NUMÉROTATION Veuillez noter que la numérotation du présent devis technique

Plus en détail

Présenté par : Fahd BEN SALEM

Présenté par : Fahd BEN SALEM Département génie de la construction Directeur: Pr. Alan CARTER, Codirecteur : Pr. Daniel PERRATON Présenté par : Fahd BEN SALEM Le 12 Avril 2016 Plan 1 Introduction 2 3 Méthodologie et processus du 4

Plus en détail

La structure d une chaussée

La structure d une chaussée La structure d une chaussée Définitions et objectifs Mathieu Meunier Solmatech Inc. Présentation technique 2013 École de technologie supérieur Novembre 2013 Présentation Autopsie d une chaussée Utilité

Plus en détail

Définissant les appareillages, le mode opératoire ainsi que les divers éléments du procès-verbal

Définissant les appareillages, le mode opératoire ainsi que les divers éléments du procès-verbal Directives internes Document N DD-02 Page 1 / 5 Base MANAGEMENT DE LA QUALITE 2. Réalisation de la mission 2.3 Réalisation du produit 2.3.1 Planification 2.3.1.1 Enrobés bitumineux norme européenne Buts

Plus en détail

Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP

Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP Etat de la situation actuelle Mise en application des normes d'essai européennes sur les enrobés dans le Réseau des Laboratoires des Ponts et Chaussées Les normes européennes

Plus en détail

ENDUITS SUPERFICIELS 200 à 250 Mm² AUTOROUTES

ENDUITS SUPERFICIELS 200 à 250 Mm² AUTOROUTES ENDUITS SUPERFICIELS 200 à 250 Mm² AUTOROUTES RN RD VC LES ENDUITS SUPERFICIELS NORME 98-160 < Marquage CE des enduits superficiels Norme NF EN 12271 Normes essais sur les enduits superficiels NF 13043

Plus en détail

Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés»

Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés» Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés» Rappel des spécifications et prescriptions européennes et françaises sur l utilisation d AE Recyclage des

Plus en détail

Production et mise en œuvre Sabine. retraitées. es à froid en centrale. Yvan PAQUIN. Formation BITUME QUÉBEC

Production et mise en œuvre Sabine. retraitées. es à froid en centrale. Yvan PAQUIN. Formation BITUME QUÉBEC Production et mise en œuvre Sabine des LE BEC graves Yvan PAQUIN retraitées es à froid en centrale Formation BITUME QUÉBEC RETRAITEMENT À FROID DES CHAUSSÉES SOUPLES Montréal 4-6 décembre 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Remarque : Les enduisages ne peuvent être réalisés que par des entreprises possédant le Marquage CE, depuis janvier 2011.

Remarque : Les enduisages ne peuvent être réalisés que par des entreprises possédant le Marquage CE, depuis janvier 2011. L ENDUISAGE TABLE DES MATIERES 1) Définition. 2) Composition d un enduit. 3) Les différents types. 4) Travaux préparatoires. 5) Mise en œuvre. 6) Contrôles. 7) Conclusions. 1. Définition - Traitement de

Plus en détail

Taxe sur l Essence et Contribution du Québec (TECQ) Instructions aux Municipalités relatives à la reddition de comptes finale

Taxe sur l Essence et Contribution du Québec (TECQ) Instructions aux Municipalités relatives à la reddition de comptes finale Taxe sur l Essence et Contribution du Québec (TECQ) 2010-2013 Généralités Instructions aux Municipalités relatives à la reddition de comptes finale Tel qu indiqué à l Annexe 1 de la plus récente lettre

Plus en détail

ÉVALUATION DU RENDEMENT DÉTAILLÉE. Ingénierie des ponts - surveillance

ÉVALUATION DU RENDEMENT DÉTAILLÉE. Ingénierie des ponts - surveillance ÉVALUATION DU RENDEMENT DÉTAILLÉE Évaluation du rendement Date : 6--9 Heure : ::6 Page : de 7 Compétence du surveillant et de son équipe Compréhension des documents contractuels plans, devis, normes, guides

Plus en détail

Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid. Yves Thériault

Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid. Yves Thériault Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid par Yves Thériault Principaux contrôle de qualité interne Contrôles exécutés lors des différentes étapes: Retraitement Type III (étape du planage)

Plus en détail

TP de l Ecole Nationale D Ingénieurs de Sfax

TP de l Ecole Nationale D Ingénieurs de Sfax République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de Sfax Ecole Nationale d Ingénieurs de Sfax الجمھوريةالتونسية وزارة التعليمالعالى والبحثالعلمي جامعة

Plus en détail

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les

Plus en détail

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel :

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel : Le Retraitement Haute Performance (RHP) au ciment. Rang St-Angélique Yves Brousseau, ing. Directeur Développement Commercial et Services Techniques Ciment Québec inc. Cell : 514-718-8308 Courriel : ybrousseau@cqi.ca

Plus en détail