FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE"

Transcription

1 FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE Tranier Alexandrine Réunion d information infirmières et aides soignants 12 septembre 2016

2 Sommaire Rationnel de l étude Méthodologie de l étude Formation aides soignants Définitions, réseaux Hétérogénéité du vieillissement Evaluation gériatrique Gestion des traitements anticancéreux Tranier Alexandrine_ Septembre

3 Etude sur la perception des aides soignants de la spécificité de la prise en charge en oncogériatrie Tranier Alexandrine_ Septembre

4 Recueil des données Tranier Alexandrine_ Septembre

5 Recueil des données 27 questionnaires distribués dans 2 services de gériatrie : court séjour oncogériatrique (médecine interne et oncogériatrie, pavillon Albarède, Purpan) soins de suite et réadaptation oncogériatrique (SSR Le Busca, Hôpital Garonne) Tranier Alexandrine_ Septembre

6 Résultats 16 questionnaires récupérés sur 27 distribués (59 %) : 9 en court séjour 7 en service de suite et de réadaptation (SSR) Tranier Alexandrine_ Septembre

7 Les spécificités de prise en soins perçues en oncogériatrie En % Court Séjour SSR Tranier Alexandrine_ Septembre

8 Les objectifs de la prise en soins En % Court séjour SSR Tranier Alexandrine_ Septembre

9 Mode d administration des chimiothérapies En % Court séjour SSR Voie orale Perfusion Sous cutanée Tranier Alexandrine_ Septembre

10 Les effets secondaires de chimiothérapies cités En % Court séjour SSR Tranier Alexandrine_ Septembre

11 Les principaux éléments à surveiller En % court séjour SSR Tranier Alexandrine_ Septembre

12 La formation Tranier Alexandrine_ Septembre

13 Définitions 1/3 des cancers surviennent chez les personnes de plus de 75 ans (projections > 50%) l importance de mieux connaître les spécificités des cancers chez les personnes âgées pour améliorer les réponses aux besoins croissants de cette population Diagnostic souvent tardif, annonce difficile (troubles cognitifs), traitement complexe Une prise en charge adaptée et pluridisciplinaire du patient âgé atteint de cancer. Tranier Alexandrine_ Septembre

14 Organisation en oncologie Les 3C Comité de Coordination en Cancérologie Cellule chargée de structurer et d organiser les activités en cancérologie. Il existe un centre dans chaque structure pratiquant l oncologie. Tranier Alexandrine_ Septembre

15 Organisation en oncologie Le réseau ONCOMIP Réseau régional de cancérologie de Midi Pyrénées (association loi 1901) Les différents membres sont issus des différentes structures exerçant en oncologie dans la région. Elle a pour but d élaborer et mettre à jour des référentiels régionaux Le conseil scientifique d Oncomip travaille sur des référentiels, des recherches cliniques, l évaluation des pratiques, recours Tranier Alexandrine_ Septembre

16 Organisation en oncologie Réseau ONCOMIP Il m a été posé plusieurs questions sur les chimiothérapies et leurs effets secondaires. Il existe des outils pour trouver des réponses à ces questions : les fiches techniques élaborées par Oncomip. Fiches techniques chimiothérapie : Tranier Alexandrine_ Septembre

17 Tranier Alexandrine_ Septembre

18 Tranier Alexandrine_ Septembre

19 Organisation de l oncogériatrie UCOG Midi Pyrénées Unité de Coordination en OncoGériatrie Pour le plan cancer : «Les UCOG doivent avoir un rôle de diffusion des bonnes pratiques dans une perspective d homogénéisation régionale, mais aussi un rôle dans la recherche et la formation des professionnels». L UCOG, en Midi-Pyrénées, est coordonné par le Dr Balardy et le Dr Mourey. Cette unité est divisée en plusieurs comités dont le comité infirmier. Tranier Alexandrine_ Septembre

20 Tranier Alexandrine_ Septembre

21 Hétérogénéité de la population âgée Tranier Alexandrine_ Septembre

22 On retient 3 types de vieillissement («La fragilité, le concept bioclinique», Y. Rolland, SGOC, Juin 2010) : _ Le premier est le vieillissement pathologique avec dépendance (fréquemment associé aux pathologies sévères évolutives ou compliquées, associées à des hospitalisations ou institution). _ Le deuxième type de vieillissement est le vieillissement robuste (personne âgées en bonne santé, sans pathologies avec absence ou atteinte minime des fonctions physiologiques). _ Le troisième type de vieillissement se situe entre les deux. Il s agit de la fragilité. Cette fragilité nécessite une évaluation plus complète afin d adapter au mieux la prise de décision : traitement, pas de traitement ou adaptation thérapeutique. Tranier Alexandrine_ Septembre

23 Dépistage de la fragilité en oncogériatrie Questionnaire G8 Tranier Alexandrine_ Septembre

24 L évaluation gériatrique Tranier Alexandrine_ Septembre

25 L évaluation gériatrique Objectifs Appréhender le vieillissement du patient âgé Adapter la prise en charge Plan personnalisé de soins Modalités Compétences médicales et paramédicales Utilisation d échelles validées Tranier Alexandrine_ Septembre

26 L ADL Activities of Daily Living Tranier Alexandrine_ Septembre

27 L IADL Instrumental Activities of Daily Living Tranier Alexandrine_ Septembre

28 Le MNA Mini Nutritional Assessment Tranier Alexandrine_ Septembre

29 Le MMSE Mini-Mental State Examination Tranier Alexandrine_ Septembre

30 Evaluation gériatrique Evaluation sociale Connaître les conditions de vie du patient (logement à étage, ascenseur ) Y a-t-il des personnes relais (aidants) Aides à domicile Activité physique Avec l âge s installe des troubles de l équilibre, des troubles de la marche ce qui peut altérer son autonomie et limiter ses déplacements. Tranier Alexandrine_ Septembre

31 Gestion des traitements anticancéreux Tranier Alexandrine_ Septembre

32 Tranier Alexandrine_ Septembre

33 Conclusion Rôle des aides soignants fondamental dans la prise en charge des patients âgés atteints de cancers Sont au plus près des patients au quotidien Moment privilégié de la toilette et des nursings Travail en collaboration étroite avec les IDE et médecins Transmission vers les IDE des informations recueillies auprès du patient, et aussi vers les médecins Nécessité de la formation Tranier Alexandrine_ Septembre

L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées. Organisation et activité

L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées. Organisation et activité L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées Organisation et activité Historique Cliquez pour modifier Coordination le style de du projets titre Unité de Coordination en OncoGériatrie «Améliorer

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ÂGES ATTEINTS DE CANCER QUELLE AMBITION? QUELS PROJETS?

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ÂGES ATTEINTS DE CANCER QUELLE AMBITION? QUELS PROJETS? PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ÂGES ATTEINTS DE CANCER QUELLE AMBITION? «Structurer la filière de soins Oncogériatrique en Midi-Pyrénées» QUELS PROJETS? Dr Laurent BALARDY Pôle gérontologique des Hôpitaux

Plus en détail

Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique. Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse

Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique. Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse Intérêt et spécificités de la prise en charge oncogériatrique Dr Stéphane GERARD, hôpital Garonne, Gérontopôle, CHU de Toulouse Le vieillissement La fragilité Questionnaire G8 L évaluation gériatrique

Plus en détail

IDE en OncoGériatrie. Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN. 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014

IDE en OncoGériatrie. Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN. 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014 IDE en OncoGériatrie Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014 1. Présentation 2. IDE en Consultation d OncoGériatrie 3. IDE

Plus en détail

Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO

Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO 1 Claire QUEVAL cadre de santé Monaco Age Oncologie 19/20 mars 2015 CALIPSSO - 3C Hôpital Henri Mondor 2 Des problèmes fréquents Fréquence

Plus en détail

6 e Réunion Régionale d Oncogériatrie

6 e Réunion Régionale d Oncogériatrie Cliquez pour modifier le style du titre 6 e Réunion Régionale d Oncogériatrie 16 mai 2013 1 Actualités régionales Cliquez pour modifier le style Programme du titre Mise en place d une évaluation gériatrique

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD

FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD FONCTIONNEMENT DE L EQUIPE SPECIALISEE A DOMICILE : ESAD Equipe Spécialisée Alzheimer à Domicile Wasquehal, Marcq en Baroeul, Croix, Mouvaux et Bondues E. Dooze Directrice SSIAD/ESAD Emilie Orer, ergothérapeute

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre. Actualités en Oncogériatrie

Cliquez pour modifier le style du titre. Actualités en Oncogériatrie Cliquez pour modifier le style du titre Actualités en Oncogériatrie En Midi Pyrénées 12 Avril 2011 1 Cliquez pour modifier Principales style actualités du titre Appel à projet INCa «Déploiement national

Plus en détail

Prise en charge oncogériatrique en EHPAD

Prise en charge oncogériatrique en EHPAD Prise en charge oncogériatrique en EHPAD 20 juin 2008 Olivier Guérin Pôle de gérontologie CHU de Nice Espérance de vie à la naissance, espérance de vie globale : Sont-ils si âgés que cela? Espérance de

Plus en détail

Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre?

Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre? V e n d r e d i 1 8 o c to b r e 2013 Evaluation gériatrique minimale pour l oncologue : quand faire appel au gériatre? Dr Gilles Albrand Co-coordonnateur UCOG-IR Rhône-Auvergne-Guyane Groupement de la

Plus en détail

L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées. Organisation et activité

L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées. Organisation et activité L unité de coordination en oncogériatrie de Midi Pyrénées Organisation et activité 2006 2010 2011 UNITÉ PILOTE DE COORDINATION EN ONCOGÉRIATRIE «Structurer la filière de soins Oncogériatrique en Midi-Pyrénées»

Plus en détail

PLACE DE L INFIRMIERE DANS l E.G.S. Le rôle de l infirmière clinicienne

PLACE DE L INFIRMIERE DANS l E.G.S. Le rôle de l infirmière clinicienne PLACE DE L INFIRMIERE DANS l E.G.S. Le rôle de l infirmière clinicienne PRESENTATION DE LA STRUCTURE -Cadre réglementaire - Missions de l Equipe Mobile Gériatrique Le cadre réglementaire Circulaire DHOS

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé DU Oncogériatrie 17 avril 2014 Introduction Plan cancer 2009-2013 Mesure 23 : amélioration de la prise en charge des patients âgés atteints

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Soins de support en Oncogériatrie Le point de vue du gériatre

Soins de support en Oncogériatrie Le point de vue du gériatre Unité Pilote de Coordination Oncogériatrique en Midi-Pyrénées Soins de support en Oncogériatrie Le point de vue du gériatre Dr S Gérard, Dr L. Balardy 4ème Journée GRASSPHO AFSOS / Oncomip 27/11/2009 Soins

Plus en détail

Oncogériatrie en cancérologie digestive

Oncogériatrie en cancérologie digestive Oncogériatrie en cancérologie digestive FFCD, Nice 2009 Olivier Guérin Pôle de gérontologie CHU de Nice Question de point de vue Qu'est-ce qu'un sujet âgé? Espérance de vie à la naissance, espérance de

Plus en détail

Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie. Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie

Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie. Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie UCOG de Picardie 15 septembre 2013 Equipe de coordination Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie 2 ème plan

Plus en détail

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé. Réunion régionale Oncogériatrie 04 avril 2012

Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé. Réunion régionale Oncogériatrie 04 avril 2012 Place des aidants dans la prise en charge des cancers du sujet âgé Réunion régionale Oncogériatrie 04 avril 2012 Introduction Cancer du sujet âgé Problématique de santé publique Augmentation incidence

Plus en détail

Qu est-ce que l oncogériatrie

Qu est-ce que l oncogériatrie Question 1 Qu est-ce que l oncogériatrie Une prise en charge adaptée des personnes âgées atteintes de cancer Une expertise gériatrique en complément de l expertise carcinologique Une approche pluridisciplinaire

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1

Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1 Hélène JEUDY cadre de santé hôpital de Morez 1 64 lits d EHPAD sur 2 services GMP : 740 1 médecin coordonnateur 40 % 1 cadre de santé 100 % Lamartine, rez de chaussée : 29 lits Service Lamartine : 1 IDE

Plus en détail

Onco-gériatrie L UCOG favorise une prise en charge de proximité

Onco-gériatrie L UCOG favorise une prise en charge de proximité Onco-gériatrie L UCOG favorise une prise en charge de proximité Le vieillissement de la population et la forte augmentation de l incidence de la plupart des cancers au-delà de 65 ans font de la prise en

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE.

L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE. L APPROCHE EN ONCO-GERIATRIE GERIATRIE. Dr Gilles ALBRAND - Chef de Service Unité d Evaluation Gériatrique Approfondie Hôpital Antoine Charial CHR-U U de Lyon 40 Avenue de la Table de Pierre 69340 Francheville.

Plus en détail

CANCÉROLOGIE DES SUJETS ÂGÉS ET PLANS CANCER JÉRÔME VIGUIER PÔLE SANTE PUBLIQUE ET SOINS 19 OCTOBRE 2017

CANCÉROLOGIE DES SUJETS ÂGÉS ET PLANS CANCER JÉRÔME VIGUIER PÔLE SANTE PUBLIQUE ET SOINS 19 OCTOBRE 2017 CANCÉROLOGIE DES SUJETS ÂGÉS ET PLANS CANCER JÉRÔME VIGUIER PÔLE SANTE PUBLIQUE ET SOINS 19 OCTOBRE 2017 INCIDENCE - PREVALENCE.Incidence 2015 : 384 500 nouveaux cas de cancers en 2015 dont 122 000 (32%)

Plus en détail

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées Mai 2015 Dr SERAMY Nicolas, médecin coordinateur Mme TRISTANT

Plus en détail

PRESS BOOK. Une charte pour mieux traiter les sujets âgés atteints de cancer. juin Service Communication EB

PRESS BOOK. Une charte pour mieux traiter les sujets âgés atteints de cancer. juin Service Communication EB PRESS BOOK juin 2013 SOMMAIRE COMMUNIQUÉ LA CHARTE Onco-gériatrique de l UCOG PACA-OUEST COUPURES APM International SÉNÉGAL.ACTU CADURESO.COM CHU RÉSEAU LA MARSEILLAISE HOPITAL.FR DIRECT MATIN PROVENCE.COM

Plus en détail

FILIERE ONCO-GERIATRIQUE Rôle majeur du SSR???

FILIERE ONCO-GERIATRIQUE Rôle majeur du SSR??? FILIERE ONCO-GERIATRIQUE Rôle majeur du SSR??? Dr Amblard-Manhès «Centre médical LES SAPINS» CEYRAT Soins de suite et de réadaptation, orientation cancérologie, POURQUOI FAIRE? Améliorer la qualité de

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire Livret d accueil du stagiaire Page 2 HOSPITALISATION A DOMICILE Sommaire Présentation du service Modalités pratiques de votre stage Les prises en charge réalisées Les situations prévalentes Numéros utiles

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ONCOGÉRIATRIQUE PAR LES RÉSEAUX GÉRONTOLOGIQUES DU DÉPARTEMENT DE LA VIENNE COORDINATION DE LA PRISE EN CHARGE EN ONCOGERIATRIE CNRC J-L PEFFERKORN - 2 octobre 2014 LES RESEAUX

Plus en détail

V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL

V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL Enquête et sensibilisation sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé des régions Bretagne et Pays de la Loire : focus sur les voies orales V. Bourcy

Plus en détail

Pathologies gériatriques Prise en charge en oncogériatrie. Pr. Laurent TEILLET

Pathologies gériatriques Prise en charge en oncogériatrie. Pr. Laurent TEILLET Pathologies gériatriques Prise en charge en oncogériatrie Pr. Laurent TEILLET Les problèmes que doit résoudre l oncogériatrie Absence de règle claire de prise en charge des patients âgés cancéreux, volontiers

Plus en détail

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS Pré requis : une structure et une organisation des soins de support oncologiques déjà fonctionnelles au sein

Plus en détail

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins?

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? 12 mai 2016 Dominique BARFUSS, Cadre supérieur de santé du pôle appareil digestif, endocrinologie et nutrition Sylvie

Plus en détail

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE 10 MARS 2017 CHU Pontchaillou - RENNES Expérimentation en cours Dans le cadre du deuxième plan cancer, première phase d expérimentation du dispositif des infirmiers

Plus en détail

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Définition des Soins de Support Oncologiques Ensemble des

Plus en détail

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Marie-Elodie Chicher Coordinatrice 3C GH Pitié Salpêtrière Charles Foix (Paris) 16 février 2016 Séminaire ANFH EHESP Infirmière

Plus en détail

Activité et perspectives. AOG* * du Centre. C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue

Activité et perspectives. AOG* * du Centre. C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue Oncogériatrie en région r Centre. Activité et perspectives. AOG* * du Centre C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue * Antenne d Oncogériatrie cancer, âge

Plus en détail

Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG

Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG Définition de l OMS Le programme de soins gériatrique Indications d appel à l HDJG Historique Rôle infirmier Avantages de l HDJG Spécialité médicale concernée par les affections physiques, mentales, fonctionnelles

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

Apports et limites de la consultation d oncogériatrie. Eric FRANCOIS Centre Antoine-Lacassagne

Apports et limites de la consultation d oncogériatrie. Eric FRANCOIS Centre Antoine-Lacassagne Apports et limites de la consultation d oncogériatrie Eric FRANCOIS Centre Antoine-Lacassagne Conflits d intérêts Aucun pour cette présentation Objectifs pédagogiques Qu est ce qu un oncogériatre? Pourquoi,

Plus en détail

DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE

DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DIFFICULTES DE L ACCOMPAGNEMENT PARAMEDICAL DANS LE CADRE DU DISPOSITIF D ANNONCE Anne PACH - Infirmière Hôpital de jour Hématologie clinique CHU AMIENS 25/01/2011 1 4ème Journée Régionale de cancérologie

Plus en détail

Session 7 : Communications orales Modérateurs : Muriel Rainfray Loïc Mourey

Session 7 : Communications orales Modérateurs : Muriel Rainfray Loïc Mourey Session 7 : Communications orales Modérateurs : Muriel Rainfray Loïc Mourey PREVALENCE DU CANCER CHEZ LES PATIENTS AGES DE 75 ANS ET PLUS RESIDANT EN EHPAD : ETUDE REALISEE AUPRES DES 50 EHPAD CONVENTIONNES

Plus en détail

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes Introduction Bénéfice pour les HdJ du développement important des AcJ (Plans

Plus en détail

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de personnes de 60 ans et plus. Projection INSEE audoise

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

L Hôpital de jour gériatrique John et Jennifer Ruddy

L Hôpital de jour gériatrique John et Jennifer Ruddy L Hôpital de jour gériatrique John et Jennifer Ruddy Soins continus Bruyère est le champion du mieux-être des Canadiennes et des Canadiens vieillissants ainsi que des personnes nécessitant des soins continus,

Plus en détail

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du patient en Cancérologie Nicole Gérentes, Cécile Migala, Patrice Moreau, Véronique Tarit IDE pivots de l Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

L infirmier(e) en oncogériatrie

L infirmier(e) en oncogériatrie L infirmier(e) en oncogériatrie Organisation du travail et inter professionnalité IFSI Rockfeller 25/09/2012 PLAN I-Age et cancer II-Prise en charge spécifique de la personne âgée atteinte de cancer III-

Plus en détail

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Fragilité en gériatrie

Fragilité en gériatrie Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance 1 Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins Ministère de la santé et des sports Sous-direction de l organisation du système de soins Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins 5 juin 2009 Prémices de l hôpital de jour gériatrique

Plus en détail

Sommaire. CH-jacques Monod : S.Delasalle-Frontin (aide-soignante), A. Marie (diététicienne) B.Masson(Cadre de Santé)

Sommaire. CH-jacques Monod : S.Delasalle-Frontin (aide-soignante), A. Marie (diététicienne) B.Masson(Cadre de Santé) Sommaire Au décours de la consultation d annonce infirmière. Lors d une hospitalisation pour cure de chimiothérapie. Au décours d une RCP soins de support. 2 Audécours de la consultation d annonce (1/2)

Plus en détail

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon CHD site LRY 618 lits et places MCO 372 médecine, 169 chir, 77 gynécoobstétrique Mission de recours

Plus en détail

FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR

FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR LA FRONTIERE Limite d un territoire qui en détermine l étendue D où la nécessaire délimitation de l hôpital de jour SSR gériatrique pour en cerner les contours

Plus en détail

Et le gériatreg. riatre..? Dr Catherine Cattenoz Gériatre CHU Rennes Pontivy le 12 mars 2015

Et le gériatreg. riatre..? Dr Catherine Cattenoz Gériatre CHU Rennes Pontivy le 12 mars 2015 Et le gériatreg riatre..? Dr Catherine Cattenoz Gériatre CHU Rennes Pontivy le 12 mars 2015 Suivi partagé Décision thérapeutique conjointe Prise en charge globale et soins de support Repérage et prévention

Plus en détail

CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ

CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ Préambule Vu le Plan Cancer 2003-2007 Vu la circulaire n DHOS/SDO/2005/101 du 22 février 2005, relative à l organisation

Plus en détail

Le sujet âgé atteint de cancer : Quels enjeux?

Le sujet âgé atteint de cancer : Quels enjeux? Le sujet âgé atteint de cancer : Quels enjeux? Dr Olivier Guillem Centre hospitalier intercommunal des alpes du sud - Gap Ancelle ORPHEM 22 Mars 2012 Quelques données La population française vieillit :

Plus en détail

ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL

ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL mardi 4 novembre 2014 1 Missions des RRC «Garantir, à tous les patients atteints de cancer

Plus en détail

EVALUATION ONCOGÉRIATRIQUE

EVALUATION ONCOGÉRIATRIQUE EVALUATION ONCOGÉRIATRIQUE Expérience du Centre François BACLESSE Dr Heidi LAVIEC Médecin Gériatre, CLCC Baclesse Cellule opérationnelle UCOG BN Priscille LE BON IDE CLCC Baclesse IDE coordinatrice UCOG

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 Rappel du cadre légal Actions du Plan Cancer ( 2014-2019) afférentes au parcours de soins des patients sous

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 Hors compétence 1 ECTS en S5 1 ECTS en S6 TD: 10h en S5 TD: 10h en S6. Intervenants : Formateurs Evaluation en S5 : Compte rendu écrit collectif sur une discipline

Plus en détail

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre 2013 18 septembre 2013 1 Axes de la stratégie nationale sur les parcours de soins des patients Fluidifier les parcours

Plus en détail

Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique.

Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique. Soins de support dans les services d oncologie cervico-thoracique. Dr N. SAFFON Equipe Résonance CHU Toulouse Soins Oncologiques de Support DHOS, juin 2004 : «l ensemble des soins et soutiens nécessaires

Plus en détail

Onco-réhabilitation. Philippe Marque, MPR & Virginie Woisard, phoniatre

Onco-réhabilitation. Philippe Marque, MPR & Virginie Woisard, phoniatre Onco-réhabilitation Philippe Marque, MPR & Virginie Woisard, phoniatre Qu est ce que l oncoréhabilitation? Stratégie thérapeutique - complémentaire au(x) traitement(s) agissant directement sur la maladie,

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DÉPRESSION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE 1 4 M A R S 2 0 1 7 CHU P O N T C H A I L L O U EXPÉRIMENTATION EN COURS Dans le cadre du deuxième plan cancer, première phase d expérimentation du dispositif

Plus en détail

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Sommaire 1. Rôle et missions du 3C de territoire 2. Le 3 ème Plan Cancer 3. Actions mises en place par le 3C de territoire

Plus en détail

Coordination Ville / Hôpital autour du Patient

Coordination Ville / Hôpital autour du Patient Coordination Ville / Hôpital autour du Patient rôle complémentaire mentaire des IDEC évaluation des besoins pour le retour à domicile collaboration avec les autres réseaux r territoriaux 2 ème journée

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

ATELIER Réunion de Concertation Multidisciplinaire (RCP) (ETUDE IDEM ):

ATELIER Réunion de Concertation Multidisciplinaire (RCP) (ETUDE IDEM ): Recherche en Etablissement d Hébergement pour Personnes Âgées (REHPA) ATELIER Réunion de Concertation Multidisciplinaire (RCP) Intérêt t d un repérage rage de la DEMence en EHPAD (ETUDE IDEM ): Apport

Plus en détail

Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca. Réunion du 14 Février 2013

Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca. Réunion du 14 Février 2013 Commission gériatrie et soins palliatifs-apsp/paca Réunion du 14 Février 2013 Une première réunion de la commission «gériatrie et soins palliatifs» (ancienne commission de l APSP qui ne se réunissait plus

Plus en détail

Prise en charge des personnes âgées

Prise en charge des personnes âgées Prise en charge des personnes âgées Dr Michel Varroud-Vial Novembre 2016 Les hôpitaux de proximité contribuent à l amélioration du parcours du patient, notamment des personnes âgées Ils coopèrent pour

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

L équipe et le travail en équipe

L équipe et le travail en équipe L équipe et le travail en équipe 1 L équipe et le travail en équipe Equipe : réunion de concertation pluri professionnelle ou RCP ensemble de personnes travaillant à une même tache(larousse) Deux définitions

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

LA RECHERCHE CLINIQUE A LA CLINIQUE MUTUALISTE DE L ESTUAIRE CLINIQUE MUTUALISTE DE L ESTUAIRE

LA RECHERCHE CLINIQUE A LA CLINIQUE MUTUALISTE DE L ESTUAIRE CLINIQUE MUTUALISTE DE L ESTUAIRE LA RECHERCHE CLINIQUE A LA CLINIQUE MUTUALISTE DE L ESTUAIRE CLINIQUE MUTUALISTE DE L ESTUAIRE La Clinique Mutualiste de l Estuaire est reconnue comme acteur majeur en cancérologie pour le territoire de

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Population concernée Critères d admission et de réorientation Projets de l UHR Le personnel de l UHR Architecture UHR Dieppe 1 Unité

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé

Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé UNIVERSITE PAUL SABATIER TOULOUSE Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé déclinaison cancérologie (prévoir déclinaison gériatrie, maladies

Plus en détail

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC Formation destinée aux Aides Soignantes Jeudi 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE DÉFINITION PLAN CANCER : Organisation de la cancérologie en France

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

Quelles actualités en Oncogériatrie? Cécile Mertens 27/11/2015

Quelles actualités en Oncogériatrie? Cécile Mertens 27/11/2015 1 Quelles actualités en Oncogériatrie? Cécile Mertens 27/11/2015 Pourquoi l Oncogériatrie? Quelques chiffres 2 Oncogériatrie Une discipline en plein essor, née en 1983. Alliance entre l oncologie et la

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer les hôpitaux de jour dans les filières de soin : un dispositif en marche Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer Pr Florence PASQUIER CHU Lille Filière de Soins Alzheimer Hôpital de

Plus en détail

Recommandations HAS 2007

Recommandations HAS 2007 Recommandations HAS 2007 Docteur Alain RICHARD Médecin coordonnateur «Korian Ville en Vert» BRETEUIL Toutes les personnes âgées Les personnes âgées à risque de dénutrition 1 1 fois/an en ville 1 fois/mois

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER Montpellier - 4/6/2015 RETOUR D EXPERIENCE Dr Jean-Yves LEMONNIER Médecin coordinateur LNA HAD CENTRE PH Centre de Gériatrie CHR Orléans CONTEXTE contexte - saturation

Plus en détail

L évaluation gérontologique standardisée

L évaluation gérontologique standardisée L évaluation gérontologique standardisée Le pivot de la démarche gérontologique Pr BELMIN La démarche médicale classique Symptômes Signes Ex. complémentaires Diagnostic Traitement L Evaluation Gérontologique

Plus en détail

Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient

Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient dans les établissements ex-hôpitaux locaux du Languedoc Roussillon Dr Jean-Michel Savarit* - Dr François Lebrun** - Dr

Plus en détail

Trajectoire et profil patient pour le. SSR à orientation oncogériatrique

Trajectoire et profil patient pour le. SSR à orientation oncogériatrique Trajectoire et profil patient pour le SSR à orientation oncogériatrique Francine AUBEN UCOG PACA-Est Pole de gérontologie-chu Nice Monaco Age Oncologie 19-20 mars 2015 L'ÉVALUATION ONCOGÉRIATRIQUE Indiquée

Plus en détail

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais

Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Cadre de missions des réseaux de santé gérontologiques Nord Pas de Calais Référence : - circulaire DHOS/O3/CNAM n 2007-88 du 2 mars 2007 r elative aux orientations de la DHOS et de la CNAMTS en matière

Plus en détail