Réussir ses récoltes de luzerne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réussir ses récoltes de luzerne"

Transcription

1 Réussir ses récoltes de luzerne Travaux LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53 et ESA Angers Gilles CROCQ Agronomie et Récolte des fourrages Station expérimentale de La Jaillière La Chapelle Saint Sauveur (44) Tél

2 Rappel : composition de la luzerne Importance du ratio feuilles / tiges à la récolte Feuilles : très riches 0,95 à 1,00 UFL par kg de MS 25 à 28 % de MAT légère baisse avant la floraison Tiges : 2 fois moins riches, valeurs Début Bourg. Début Flor. UFL 0,72 => 0,59 MAT 14 % => 11 % Source : essais Vaches Fistulées La Jaillière (44) O. Vernot, ARVALIS Institut du végétal

3 Qualité de récolte de la luzerne 1) La maturité de la plante à la récolte le % de feuilles de la luzerne décline à mesure que la plante pousse la qualité des tiges se dégradent au fur et à mesure que la plante devient mature 2) Les pertes au champ => Travaux LUZFIL + Jaillière 3) Les pertes de fourrages (quantité, qualité) en conservation inversement proportionnelles au taux de MS du fourrage stocké (foin, ensilage, enrubannage) Maîtriser le taux de MS à la récolte => Travaux ensilage, enrubannage 3

4 Résultats des travaux sur récolte en foin 2 ème et 3 ème coupe Coupe C 2 C 3 Mode de récolte conseillé date de fauche préconisée Stade de culture et/ ou durée des repousses Potentiel de rendement récolté en Pays de la loire* = 12 T MS/Ha/an Foin Foin 15 juin au 5 juillet 1 août au 25 août 5 à 6 semaines 6 semaines 3.5 T MS/ha 2.5 T MS/ha

5 1. Date de récolte de la luzerne en foin C2 Evolution du rendement en vert : UFL et MAT UFL/ha sem 6 sem 7 sem 8 sem UFL/HA MAT/HA La récolte : à faire 6 semaines après la première fauche pour une valorisation maximale MAT kg/ha

6 Foin : le savoir-faire essentiel à la réussite Les facteurs influençant la qualité du foin de luzerne : AVANT TOUT le STADE DE RECOLTE et la CONSERVATION DES FEUILLES LES LEVIERS pour limiter les pertes de MS (FEUILLES et tiges) : TYPE DE MATERIEL : (Cabon, 1982 ; Dulphy, 1987, Lang et al., 2011) REGLAGE MATERIEL : (Cabon, 1982 ; Dulphy, 1987, Lang et al., 2011) HEURES INTERVENTION : (Rayburn, 2002 ; Crocq, 2013) Influencent d autant plus les pertes de feuilles que la teneur MS augmente et

7 Principe du séchage au champ et leviers Les différentes phases de séchage au champ en tenir compte pour adapter la chaine de récolte Séchage rapide: les stomates sont encore ouverts Andains larges ou fauche à plat Séchage ralenti : l eau doit traverser la cuticule Andains aérés ou conditionneuse Séchage lent Andains aérés

8 Localisation des 6 essais récolte foin luzerne 2013 réglages matériel et heures d intervention Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53 et ESA Angers Saint Hilaire en Woëvre (55) C2 La Rouxière (44) C2 Belligné (44) C1, C2 La Jaillière (44) C2 La Pommeraye (49) C1 C2 Montreuil-Juigné (49) C2 Saint Maurice la Fougereuse (79) C2

9 LUZFIL * FAUCHE : Intérêt du conditionneur à rouleaux? 5 au 11/07/13 Maine et Loire (49) Très bonnes conditions de séchage Faucheuse à plat G.Crocq, ARVALIS Institut du végétal N coupe durée des repousses Rendement TMS /ha (récolté) Faucheuse Conditionneuse à rouleau 2 ième coupe (repousses 6 semaines 45 j.) 2.4 tms MAT en vert (%) 21.6 % % MS à la fauche 19 % Atteinte des 85 % MS + 54h (à J+2)

10 Fauches de luzerne : importance du conditionneur à rouleaux Résultats de l essai Fauche 2013 ARVALIS Montreuil-Juigné (49) Fauche à plat 8,5km/h Cond. rouleaux 8,5 km/h Cond. rouleaux 14,5 km/h % MS pl. entière à J+2 (+54h) 82.0 % c 87.3 % a 85.3 % b À la fauche Pertes MS (kg MS/ ha) total chaine récolte (du vert au pressage) 113 NS NS 267 Non mesuré SECHAGE : même en conditions très favorables comme ici, la conditionneuse fait la différence en fin de séchage! PERTES QUANTITATIVES : le conditionneur bien ajusté : seulement 1 à 2% de pertes de plus que la fauche classique PERTES QUALITATIVES (résultats provisoires) : écarts très faibles sur l ensemble de la chaine de récolte Pertes qualitatives (% MAT) total chaine récolte (du vert au pressage) -1.8 pt MAT -2.1 pt MAT -2.3 pt MAT

11 A RETENIR : Foin de luzerne La fauche A la fauche, viser l exposition maximale au soleil : Faucher le matin dès disparition de la rosée Faucheuse classique ou à rouleaux (préférable) avec régime lent du conditionneur Utiliser le système d'éparpillement / écarter les volets (pour limiter le fanage) Hauteur de coupe : 8 cm Pertes rendement luzerne 5 à 10 cm : 60 Kg MS /cm Gain qualité : > 0.1 point MAT/cm O.Vernot, ARVALIS Institut du végétal

12 A RETENIR Foin de luzerne Le fanage Le fanage : à raisonner en fonction de la quantité de fourrage fauché et conditions de séchage : FACULTATIF Le matin avant disparition de la rosée (les feuilles de luzerne commencent à se réhumecter à partir de % d humidité relative ) Non nécessaire le 1 er jour si fourrage bien étalé Régime lent des toupies / vitesse rapide avancement tracteur LUZFIL * 2013 : Heures d intervention fanage : +0.5 pt MAT le matin après midi Vitesse entrainement Prise de force pour rotation des toupies : +0.8pt MAT à 350 tr/min 540 tr/min Source : P. Lépée CA 23

13 Quelle est la différence? 2 vidéos andainage Jaillière 2013

14 LUZFIL* 2013 ANDAINAGE : importance des heures d intervention? 2 sites d essais La Jaillière (44) 8 au 12/07/13 Saint Hilaire (55) 12 au 17/07/ 13 Conditions favorables : Feuilles «ré-humidifiées» N coupe durée des repousses Conditions défavorables Feuilles «craquantes» J+3 Pré-andainage 8h le matin dans la rosée Entre 11h et 16 h sans rosée J+4 Andainage 8 h le matin dans la rosée Entre 11h et 16 h sans rosée Matériel support de l essai : andaineur simple toupie La Jaillière (44) Saint Hilaire (55) 2 ème coupe (repousses 6 semaines 45 j.) 11/02/2014 Source - KUHN 2 ème coupe (repousses 5.5 semaines 39 j.) Rendement TMS /ha (récolté) 2.4 T MS 2.9 T MS Atteinte des 85 % MS + 100h (à J+4) +72h (à J+3)

15 Points de MAT perdus Pertes de MAT en fonction du % MS des feuilles à l andainage (La Jaillière Saint Hilaire 2013) % MS des feuilles Référence internationale Feuilles ré-humidifiées par la rosée Feuilles craquantes

16 Intérêt économique de l andainage dans la rosée (La Jaillière 2013) Modalités ( Pertes MS (kg MS/ ha) Pertes qualitatives (% MAT perdu) Andainage du matin Andainage fin de Conditions favorables : matinée ou après midi Feuilles «réhumidifiées» défavorables Conditions Feuilles «craquantes» (10 % de pertes) (20 % de pertes) -0.4 pt MAT -1.8 pt MAT Quantité de foin à récolter (en T MS/ha) Valeur d'achat du foin * Valeur produit à récolter ( /ha) Avec ces hypothèses, 103 /ha préservés par une pratique d andainage adaptée Hypothèses : Quantité de foin à récolter avant andainage = 3 T MS/ha Soja 48 = 450 /T Blé fourrager = 200 /t Paille = 80 /t Foin luzerne bonne qualité= 160 /T MS Foin luzerne moyenne qualité = 140 /T MS

17 Ce qu il faut retenir Les feuilles = piliers de la valeur alimentaire. 1. Maîtriser son rythme de coupe : bonne maturité de la plante à la récolte 2. Conserver un maximum de feuilles Heures d intervention : feuilles moins cassantes si humides Réglages du matériel : fauche : hauteur de coupe, étalement des andains fanage : vitesse de rotation des toupies andainage : débit de chantier et vitesse de rotation des toupies adapté au volume à andainer Choix matériel : conditionneuse rouleau, type de presse 3. Maîtriser le taux de MS à la récolte Les pertes de fourrages (quantité, qualité) en conservation inversement proportionnelles au taux de MS du fourrage stocké (foin, ensilage, enrubannage)

18 Pour aller plus loin Vidéo : récolte de la luzerne essais 2012 Type de matériel et réglages Merci de votre attention Merci a tous les agriculteurs, partenaires et stagiaires ayant participé aux enquêtes et essais Place aux questions

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Gilles CROCQ g.crocq@arvalisinstitutduvegetal.fr Dans le cadre du Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin avec le soutien financier de : Réussir ses récoltes

Plus en détail

2 ième partie LA RECOLTE DES LEGUMINEUSES foin de luzerne : un compromis entre vitesse de séchage et pertes en cours de récolte

2 ième partie LA RECOLTE DES LEGUMINEUSES foin de luzerne : un compromis entre vitesse de séchage et pertes en cours de récolte 2 ième partie LA RECOLTE DES LEGUMINEUSES foin de luzerne : un compromis entre vitesse de séchage et pertes en cours de récolte Comment produire du foin de haute qualité? 1. Rappel des fondamentaux 2.

Plus en détail

Récolte et conservation de la luzerne

Récolte et conservation de la luzerne Récolte et conservation de la luzerne Modes de récolte: Ensilage Enrubannage Foin Affouragement en vert Pâturage Séchage en grange déshydratation Gilles CROCQ Agronomie et récolte des Fourrages Station

Plus en détail

Récolte et conservation de l herbe. Comment ça marche?

Récolte et conservation de l herbe. Comment ça marche? Récolte et conservation de l herbe Comment ça marche? Récolte et conservation de l herbe - Comment ça marche? - Avril 2011 1 Cette brochure a été conçue et rédigée par un groupe de travail composé des

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Enrubannage : impacts du choix des matériels et de la conduite du chantier sur la qualité et la quantité des fourrages récoltés

Enrubannage : impacts du choix des matériels et de la conduite du chantier sur la qualité et la quantité des fourrages récoltés Enrubannage : impacts du choix des matériels et de la conduite du chantier sur la qualité et la quantité des fourrages récoltés Anthony UIJTTEWAAL, a.uijttewaal@arvalisinstitutduvegetal.fr Les résultats

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Coût des fourrages du sol à l auge

Coût des fourrages du sol à l auge Coût des fourrages du sol à l auge Plan de l intervention Introduction Méthode de calcul Résultats et repères sur quelques cultures fourragères : - Maïs - Luzerne - Mélanges céréaliers Conclusion Introduction

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 Le potassium, régulateur et anti-stress des plantes Le potassium circule dans la plante sous la forme du cation + tel qu

Plus en détail

Évaluation de la performance de récolte de foin en vrac

Évaluation de la performance de récolte de foin en vrac Évaluation de la performance de récolte de foin en vrac Ferme Hengil, St-Hilarion Ferme Brawer, Victoriaville Jocelyn Marceau ing. Collaborateurs: Thomas Braeuchi, Steve Tremblay, Alain Fournier agr. MAPAQ,

Plus en détail

Alimenter les équins avec de l herbe en Limousin

Alimenter les équins avec de l herbe en Limousin Optimiser ses pratiques pour s adapter à la conjoncture en production équine 8 è journée du Réseau Économique de la Filière Équine - 23 avril 2015 Alimenter les équins avec de l herbe en Limousin MATHIEU

Plus en détail

De la fauche au stockage : évaluer le coût d une chaîne de récolte de l herbe

De la fauche au stockage : évaluer le coût d une chaîne de récolte de l herbe De la fauche au stockage : évaluer le coût d une chaîne de récolte de l herbe P. Lépée Pour réduire les coûts de production ou avant d investir dans des équipements de récolte, il est nécessaire de pouvoir

Plus en détail

LE DESHERBAGE THERMIQUE

LE DESHERBAGE THERMIQUE Repères technico-économiques Le désherbage thermique est une spécificité des systèmes biologiques qui trouve sa place dans des systèmes légumiers. Elle représente un coût important pour l exploitation

Plus en détail

Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages

Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages Frédéric MOREAU Chambre d Agriculture de la Haute-Vienne (87) François DOUSSON Chambre d Agriculture de la Corrèze (19) 1 Plan Les

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

««Enseigner la prairie»»

««Enseigner la prairie»» ««Enseigner la prairie»» Valorisation pédagogique des pratiques autour des prairies EPL de Bressuire(79), EPL du Valentin (26), EPL de Vire (14), EPL du Robillard (14), EPL de Limoges-Magnac Laval (87),

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

VALORISATION DES MENUES PAILLES

VALORISATION DES MENUES PAILLES VALORISATION DES MENUES PAILLES Intervenants : Michel Seznec UCPDL85 Christopher Brachet Fcuma 56 Olivier Le Mouel FCBIA Une nouvelle voie Autrefois : elle était valorisée! Les agriculteurs la récupéraient

Plus en détail

LA VALEUR ALIMENTAIRE DE LA LUZERNE

LA VALEUR ALIMENTAIRE DE LA LUZERNE LA VALEUR ALIMENTAIRE DE LA LUZERNE AF : acide formique (doses données par tonne de vert) AGV : acides gras volatils CB : cellulose brute DMO : digestibilité de la matière organique MAT : matière azotée

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

La luzerne au Pays Basque

La luzerne au Pays Basque Page1 1èreédition Novembre2014 1.Typologie 2.Avantages 3.Semis 4.Désherbage 5.Amendement 6.Ravageurs 7.Maladies 8.Récolteet valeur 9.Expériences locales 1.Deuxtypesdeluzerne Le type Méditerranéen Le type

Plus en détail

Les outils de fenaison

Les outils de fenaison Les outils de fenaison 207 Présentation générale La fenaison : de quoi parle-t-on? Dans ce paragraphe, sont présentés les opérations et les outils associés visant à conditionner le couvert végétal fauché

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

Efficacité des systèmes pâturants

Efficacité des systèmes pâturants Efficacité des systèmes pâturants Yves Lefrileux 1 -Alain Pommaret 2 1 Institut de l Elevage 2 Ferme expérimentale Caprine du Pradel www.idele.fr 1 des craintes d une baisse de production avec le pâturage.

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

Contribution d essais analytiques

Contribution d essais analytiques Contribution d essais analytiques sur les prairies multi-espèces à l autonomie fourragère d un système bovin viande naisseur-engraisseur biologique Journée RMT Prairies et Agriculture Biologique Mirecourt

Plus en détail

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012

Fourrages et tourteaux. Optimiser l'alimentation de ses troupeaux PRAIRIES MAÏS DÉROBÉES COPRODUITS OLÉO- PROTÉAGINEUX SEPTEMBRE 2012 SEPTEMBRE 2012 PRAIRIES Luzerne : limiter les mauvaises herbes p. 3 Ravageurs : une lutte surtout agronomique p. 6 MAÏS Tasser et protéger le silo pour éviter l'entrée d'air p. 8 Ajuster la ration des

Plus en détail

COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES

COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES De la production jusqu à la gueule de l animal OBJECTIFS DE L ETUDE De nombreuses questions se posent sur la place nécessaire de l ensilage

Plus en détail

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit LES MATIERES GRASSES : De l auge à l assiette Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, notre alimentation doit en contenir. On les trouve dans le beurre, l huile, mais

Plus en détail

Utilisation des légumineuses à graines

Utilisation des légumineuses à graines Colloque Utilisation des légumineuses dans les systèmes de production animale JL Peyraud, JY Dourmad, M Lessire, F Médale, C Peyronnet Les légumineuses pour des systèmes agricoles et alimentaires durables

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

SÉCHAGE SOLAIRE DU FOURRAGE EN GRANGE

SÉCHAGE SOLAIRE DU FOURRAGE EN GRANGE SÉCHAGE SOLAIRE DU FOURRAGE EN GRANGE LA DÉMARCHE Le projet de séchoir solaire est un rêve né il y a 40 ans qui s'est concrétisé sous l'impulsion de Yannick, le fils de Pierre et Danielle. Une réflexion

Plus en détail

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie Maître d œuvre : Chambres d Agriculture de Bretagne Partenaires : INRA, Cetiom, CRA des Pays de la Loire, Union Eolys, semenciers Durée du programme

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

La prairie temporaire de fauche

La prairie temporaire de fauche La prairie temporaire de fauche 1. Généralités La prairie temporaire de fauche est implantée pour une durée limitée qui peut aller de 6 mois à 5 ans selon les espèces choisies. En Wallonie, au niveau légal,

Plus en détail

La rénovation des prairies

La rénovation des prairies La rénovation des prairies Jérôme WIDAR, Sébastien CREMER, David KNODEN et Pierre LUXEN. - 1 - 3.5. Rénovation après dégâts de sangliers La rénovation d une prairie ayant subi des dégâts de sangliers est

Plus en détail

GUIDE des cultures dérobées en Limousin

GUIDE des cultures dérobées en Limousin GUIDE des cultures dérobées en Limousin Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin Juin 2012 EDITORIAL Dans le contexte actuel, notre priorité doit être de réunir les conditions d une agriculture

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

1. Variétés de blé d hiver, les résultats de l essai à Caulières (80)

1. Variétés de blé d hiver, les résultats de l essai à Caulières (80) N 14 14 août 2015 1. Variétés de blé d hiver, les résultats de l essai à Caulières (80) A 2. Une calculette bilan fourrager à votre disposition 3. Déchaumage, couverts végétaux et semis de luzerne 4. PCAE,

Plus en détail

Feuille de chanvre N 3

Feuille de chanvre N 3 N 3 Feuille de chanvre Edito : Juillet 2010 L'année 2009 a été riche en échanges et en structuration pour les producteurs de «Chanvriers en Circuits Courts». Cette 3ème édition de la Feuille de chanvre

Plus en détail

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal.

[Signature]Essais réalisés en collaboration entre les Chambres d'agriculture de Bretagne, les fédérations de Cuma et Arvalis Institut du végétal. [Titre]Semis de maïs : 3 semoirs à l'épreuve de la vitesse [Commentaires sur la mise en forme : Le tableau des caractéristiques des matériels avec les photos des semoirs doit être placé en première page.

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui L intérêt technico-économique Titre de du l'engraissement diaporama des mâles avec simulations à l'appui Christèle PINEAU Institut de l'elevage Christele.Pineau@idele.fr Matthieu COUFFIGNAL ARVALIS, Institut

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr.

Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN. Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr. Fertilisation azotée du maïs-grain: démystification, planification et projet SCAN Gilles Tremblay, agr., CÉROM Julie Breault, agr., MAPAQ Contenu de la présentation o Recommandations o Connaissances o

Plus en détail

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Etude d un cas type ROSACE 1 Travail réalisé par Richard d Humières, élève AgroParisTech, stagiaire au Pôle économie et

Plus en détail

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal

Le programme d activités Fourrages. ARVALIS Institut du végétal D 1 Le programme d activités Fourrages d ARVALIS Institut du végétal Sabine BATTEGAY, ARVALIS Institut du végétal Rennes (35) Tél. 02 23 48 26 58 Fax 02 23 48 26 56 s.battegay@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

Conservation du fourrage

Conservation du fourrage Département fédérale de l économie DFE Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART Conservation du fourrage Foin humide en comparaison à d'autres méthodes de conservation Ueli Wyss, Agroscope

Plus en détail

APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE

APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE APPORTS ALIMENTAIRES RECOMMANDÉS : NOTIONS DE BASE Alimentation Energie et azote Les apports énergétiques et azotés recommandés pour les chèvres laitières sont mesurés respectivement par les unités UFL

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Thermique. Le désherbage. repères

Thermique. Le désherbage. repères Thermique thermique est une spécificité des systèmes biologiques qui trouve sa place dans des systèmes légumiers. Elle représente un coût important pour l exploitation qui justifie une fiche spécifique

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE

RAPPORT DE RECHERCHE IMPACT AGRONOMIQUE ET ÉCONOMIQUE DES LÉGUMINEUSES DANS LES ROTATIONS AGRICOLES RAPPORT DE RECHERCHE Demandeur : Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) Chercheurs : Adrien

Plus en détail

L usage de calculatrices est autorisé.

L usage de calculatrices est autorisé. CONCOURS ARTS ET MÉTIERS ParisTech - ESTP - ARCHIMEDE Épreuve de Sciences Industrielles MP Durée 3 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part

Plus en détail

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes R E F E R E N C E S Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes Avril 2008 Les cas-types... mode d emploi R E F E R E N C E S Vous avez dit cas-type? Un cas-type est une exploitation représentative d'un

Plus en détail

«Performance et production de protéines à la ferme»

«Performance et production de protéines à la ferme» Témoignage d une approche AEI en production laitière : «Performance et production de protéines à la ferme» Philippe Cadoret Gaec De Trémelin 8 UTH associé à Camors (56) Membre des réseaux Triskalia Agrosol

Plus en détail

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver?

Vers une alimentation 100% AB. Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations? Quelles stratégies pour y arriver? Vers une alimentation 100% AB Quelles matières premières pour équilibrer les rations?

Plus en détail

Guide. en Limousin. Guide. es cultures dérobées. des cultures dérobées. en Limousin. Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin

Guide. en Limousin. Guide. es cultures dérobées. des cultures dérobées. en Limousin. Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin Guide Guide des cultures dérobées es cultures dérobées en Limousin en Limousin Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Juin

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

Programme RotAB. Connaître, caractériser et évaluer les rotations en systèmes de grandes cultures biologiques

Programme RotAB. Connaître, caractériser et évaluer les rotations en systèmes de grandes cultures biologiques Programme RotAB Connaître, caractériser et évaluer les rotations en systèmes de grandes cultures biologiques Rotations en grandes cultures biologiques sans élevage 8 fermes-types, 11 rotations Repères

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air Bilan et perspectives Les missions Sensibilisation, communication, formation Acquisition de références Olivier THIERCY Conseillers en maîtrise de l énergie

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Séchage du foin en grange Séchage en grange Technique originaire des zones de montagnes Suisse Autriche Jura

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

FAIRE DU BON FOIN POUR LES CHÈVRES!

FAIRE DU BON FOIN POUR LES CHÈVRES! FAIRE DU BON FOIN POUR LES CHÈVRES! INTRODUCTION Dans un contexte économique tendu pour la filière caprine, la valorisation des fourrages dans la ration est un levier important pour gérer le coût alimentaire

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production Sucrerie du Gol, TEREOS OCEAN INDIEN jygonthier@tereos.com Gonthier Jean-Yves Résumé La multiplication de la canne se fait traditionnellement à

Plus en détail

Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois

Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois Pousser l expression aromatique des vins L exemple Gersois Thierry Dufourcq IFV SUD-OUEST www.vignevin-sudouest.com Objectif : valoriser le potentiel «thiols» des vins Identifier des indicateurs du profil

Plus en détail

Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache

Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache «Temps» qu à produire du lait! 30 novembre 2008, Drummondville Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache Jean BRISSON, agronome, expert en production laitière, équipe Recherche et Développement

Plus en détail

JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2

JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2 JEUX ATHLÉTIQUES CYCLE 2 Rencontres de circonscription Aspres-Perpignan 2011/2012 Vers les compétences du palier 1 : Compétence 6 et 7 : Avoir une bonne maîtrise de son corps, un comportement responsable

Plus en détail

Par Yves Chagnon, agr., MBA

Par Yves Chagnon, agr., MBA Par Yves Chagnon, agr., MBA Février 2014 1 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Prix des terres Rentabilité des terres Évolution des marges Impacts de la volatilité des prix Situations concrètes Alternatives pour

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2008 - résultats de simulation

Plus en détail

Variétés Très Précoces (SA) Zone : BRETAGNE NORMANDIE NORD. Moy. rdt : 16.1 t MS/ha. Moy. % MS : 33.7 %

Variétés Très Précoces (SA) Zone : BRETAGNE NORMANDIE NORD. Moy. rdt : 16.1 t MS/ha. Moy. % MS : 33.7 % Maïs fourrage : préconisations des variétés pour les semis 2016 Voici une partie des résultats 2015 du réseau variétés maïs ARVALIS UFS ainsi que les choix variétaux des séries fourrage très précoce à

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Programme de Promotion de Coton Biologique

Plus en détail

Fiche Technique. Semences de betterave. Septembre 2008

Fiche Technique. Semences de betterave. Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Filière Semences Septembre 2008 Semences de betterave Rédigée par : Thierry PIANETTI Chambre d Agriculture du Gard Définition La dénomination

Plus en détail

Fiche technique : Culture de canne fourragère

Fiche technique : Culture de canne fourragère Fiche technique : Culture de canne fourragère Sujet : Cette fiche technique vous donne les éléments clés permettant de mettre en place une surface de canne fourragère. Les différentes cannes fourragères

Plus en détail

Le memo du producteur de plaquettes

Le memo du producteur de plaquettes Le memo du producteur de plaquettes AVRIL 2012 EXPLOITATION DES HAIES PROTECTION INDIVIDUELLE : Sur le chantier, il est préférable d être deux, afin de pouvoir se secourir mutuellement en cas de problème.

Plus en détail

«Les mélanges de semences pour prairies et le Label France Prairie» Salon de l Herbe à Nouvoitou, le 3 juin 2015

«Les mélanges de semences pour prairies et le Label France Prairie» Salon de l Herbe à Nouvoitou, le 3 juin 2015 Conférence «Les mélanges de semences pour prairies et le Label France Prairie» Salon de l Herbe à Nouvoitou, le 3 juin 2015 Pascale PELLETIER, ARVALIS - Institut du végétal 36 Michel STRAËBLER, GNIS 75

Plus en détail

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal de nouveaux systèmes de cultures pour une moindre dépendance aux engrais minéraux de synthèse 1 er bilan des expérimentations menées par ARVALIS augmenter les effets

Plus en détail

Evolution des teneurs en humidité du maïs grain

Evolution des teneurs en humidité du maïs grain Evolution des teneurs en humidité du maïs grain Dans le cadre des activités du Centre agricole maïs, un réseau d avertissement fournissant des données sur l évolution des teneurs en humidité du grain a

Plus en détail

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel

Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez, Baptiste Nettier, Yves Pauthenet & Sandra Lavorel Pratiques agricoles et propriétés agro-écologiques des prairies dans un processus d intensification écologique : le cas de l élevage bovin dans le Vercors Grégory Loucougaray, Pierre Gos, Laurent Dobremez,

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

Bilan Maïs Grain 2013. Gilles ESPAGNOL Avec la collaboration des Ingénieurs Régionaux Maïs d ARVALIS-Institut du végétal,

Bilan Maïs Grain 2013. Gilles ESPAGNOL Avec la collaboration des Ingénieurs Régionaux Maïs d ARVALIS-Institut du végétal, Bilan Maïs Grain 2013 Gilles ESPAGNOL Avec la collaboration des Ingénieurs Régionaux Maïs d ARVALIS-Institut du végétal, Un début de cycle difficile Les pluies abondantes de l hiver et du printemps ont

Plus en détail

Coupe directe ProfiCut. La très performante coupe directe pour toutes sortes de récoltes

Coupe directe ProfiCut. La très performante coupe directe pour toutes sortes de récoltes Coupe directe ProfiCut La très performante coupe directe pour toutes sortes de récoltes Les meilleures performances pour récolter les plantes entières Faucher proprement et ensiler en un seul passage La

Plus en détail

Raisonnement de la fertilisation des prairies

Raisonnement de la fertilisation des prairies Raisonnement de la fertilisation des prairies Un outil de caractérisation des pratiques de fertilisation : les indices de nutrition (analyses d herbe) Mise au point de l outil : l équipe ORPHEE de l INRA

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

Fourrages et tourteaux :

Fourrages et tourteaux : SEPTEMBRE 2013 PRAIRIES Fertilisation azotée : appliquer la règle des 200 C cumulés p. 3 Adventices : déjouer les dangers potentiels des prairies p. 6 RÉCOLTE DE LA LUZERNE Bien rythmer les coupes dans

Plus en détail

Guide sur la production de foin de commerce. Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002

Guide sur la production de foin de commerce. Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002 Guide sur la production de foin de commerce Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002 La réalisation de ce guide a bénéficié du soutien de plusieurs organismes. Mentionnons le programme

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail