2. Pratiques des entreprises du bâtiment

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2. Pratiques des entreprises du bâtiment"

Transcription

1 2. Pratiques des entreprises du bâtiment L étude s est focalisée sur le secteur du bâtiment compte tenu de la diversité des déchets produits. Elle a été menée par A & B Méditerranée. En PPC, le secteur du bâtiment est représenté par entreprises, dont la répartition par secteur d'activité est représentée cidessous. Poids de chaque secteur d activité Electricité Maçonnerie 1% 15% 2% 11% Menuiserie Métallerie Peinture 22% 5% 6% 38% Platrerie Plomberie / Chauffage Terrassement / Démolition Cette répartition par activité montre une prédominance des entreprises dans les secteurs de la maçonnerie (38%) et peinture (22%) ( soit 60%). Une première enquête a été effectuée auprès de 100 entreprises des différents secteurs du BTP :! 46 entreprises sur le département 75! 7 entreprises sur le département 92! 26 entreprises sur le département 93! 21 entreprises sur le département Étude des résultats Cet échantillon de 100 entreprises, réparti comme présenté au paragraphe précédent, a été interviewé par téléphone au mois de mars 2002, suivant un questionnaire type regroupant trois thématiques :! tri (non mélange) des déchets sur les chantiers! évacuation des déchets! évaluation du volume et des coûts de la gestion des déchets. Les paragraphes suivants présentent, pour chacune des thématiques, l ensemble des questions posées, les réponses des entreprises, des commentaires ainsi qu une analyse. Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 51 sur 195

2 2.1.1 Pratiques de tri des déchets Actuellement triez-vous vos déchets de chantier? chantiers sur lesquels vous triez Non réponse 4% 8% Oui 44% Non 44% Les réponses à cette question sont les suivantes :! 44 % des entreprises déclarent effectuer un tri de leurs déchets! Notons que 4 % des entreprises interrogées n ont pas répondu à cette question! 8 % des entreprises trient suivant les cas, certains chantiers étant plus «propices» : o présence de bennes sur les chantiers o proximité des filières Pourquoi les entreprises ne trient-elles pas les déchets? Organisation pratique sur le chantier 9% Absence ou éloignement des filières 36% Coût trop élevé d'évacuation 45% Manque d'information sur les pratiques de tri 10% Manque d'information sur les filières existantes Manque d'information sur la réglementation Les réponses à cette question dénotent une faible sensibilisation des entreprises pour le tri des déchets de chantier :! Le taux de non-réponse à cette question est de 50% ce qui montre que les entreprises ne se sentent pas concernées par le tri des déchets.! Notons cependant que les principaux freins au tri des déchets apparus lors du questionnement sont : o le coût de transport et d élimination o l éloignement des filières d élimination : placoplâtre, laine de verre et de roche, emballages de peinture. D une manière générale, les entreprises indiquent un problème de coût d élimination des déchets, coût qui n a cessé d augmenter durant ces dernières années. Les entreprises mettent en évidence une faible implication des maîtres d ouvrage dans cette problématique. Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 52 sur 195

3 Une des attentes les plus fortes est la prise en compte en amont par les maîtres d ouvrage de la gestion des déchets. Actuellement, cette gestion incombe à l entreprise, responsable de l enlèvement et l élimination des déchets, sans aucun suivi des décideurs. Dans le cadre d un chantier, le maître d ouvrage devrait systématiquement insérer une clause de nature environnementale, relative à la prise en charge des déchets, dans le CCTP, dégageant ainsi un véritable poste de gestion. Ceci permettrait aux entreprises d émettre dans les appels d offres des propositions qui prendraient en compte au mieux ce poste désormais important et d intégrer son coût dans leur tableau de prix. Au niveau national, le coût d'élimination des déchets de chantiers du bâtiment représente, selon la FFB 3,5 % du chiffre d'affaires du bâtiment ou encore de 1 % à 6 % du montant des lots, selon les corps d'état. 2,54 Mds Euro 1,3 1,27 Sans tri Avec Tri Tri + 30% de recyclage d'inertes Coût de l'élimination des déchets de chantiers de bâtiment (hors transport et location de bennes) en fonction des modes de gestion retenus (FFB - janvier 2003) Les entreprises interrogées estiment avoir une bonne connaissance de la réglementation qui s applique à l élimination. Malgré cet effort de sensibilisation et d information engagé, il est à craindre que la prise en compte des nouvelles contraintes par les entreprises ne s opère que trop lentement ; il y aurait donc risque du non respect de la réglementation par les entreprises qui ne l auront pas intégrée dans les conditions de réalisation des travaux. Afin de limiter ce risque, il appartient aux maîtres d ouvrage d inciter les entreprises à prendre en compte les nouvelles dispositions de gestion et d élimination des déchets, et à rechercher dès le départ, les solutions respectueuses de la réglementation, en exigeant que la proposition de l entreprise fasse apparaître de manière bien individualisée le mode opératoire envisagé pour la gestion et l élimination des déchets de chantier, ainsi que le coût correspondant. Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 53 sur 195

4 Connaissance des déchets triés Le tableau ci après présente les résultats à la question ci-dessous : Si (ou quand) vous triez vos déchets de chantier, quels sont ceux que vous séparez du reste? INERTES - gravats sans plâtre INERTES - gravats avec plâtre 20% INERTES - matériaux terreux - pierre - ex : terre non polluée DECHETS BANALS - Bois - Palettes 27% DECHETS BANALS - Cartons -papiers DECHETS BANALS - Plastiques 6% tous les DECHETS BANALS ensemble (sauf les métaux à part) DECHETS BANALS - METAUX 33% tous les DECHETS INERTES ET BANALS ensemble (sauf les métaux à part) DECHETS TOXIQUES EMBALLAGES SOUILLES par les déchets toxiques 6% tous les DECHETS BANALS et TOXIQUES ensemble (sauf les métaux à part) Plâtre Placoplâtre Laine de verre et de roche Fibrociment et amiante ciment 6% Marge d erreur 2% Total 100% % Le constat suivant peut être effectué au vu des réponses à cette question :! Le plâtre, considéré à tort comme étant un inerte par beaucoup d'entreprises, est éliminé en mélange avec les inertes.! Les déchets à valeur ajoutée (métaux et ferrailles, bois) ou fortement contrôlés sont triés (emballages souillés, amiante ) afin d être revendus ou de ne pas engendrer de surcoût d élimination ou encore par la pression réglementaire sur les déchets dangereux. Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 54 sur 195

5 2.1.2 Évacuation des déchets Actuellement comment évacuez-vous vos déchets de chantier? Le tableau ci après présente les résultats : Transport direct (par un véhicule de l'entreprise) 45,8% Location de benne par prestataire collecteur 25% Autre sous traitant 4,2% Services municipaux - Services publics 0% Benne en compte prorata c'est à dire louée à plusieurs 16,7% Autre à préciser 8,3% Total 100% Près de 46 % des entreprises interrogées éliminent leurs déchets en utilisant leurs propres moyens techniques, 42 % font appel à un prestataire loueur de bennes, en compte prorata dans deux cas sur cinq. Ceci confirme que les entreprises interrogées ne font pas appel aux services publics, dont ce n est d ailleurs pas la mission, afin d éliminer leurs déchets. En effet la question concernait les moyens d évacuation et non le mode d élimination. Nous verrons plus loin que les entreprises éliminent encore parfois leurs déchets avec les ordures ménagères. Sous la rubrique «autre à préciser» les remarques suivantes sont formulées :! Conservés par l'entreprise ou un confrère en vue de la réalisation d autres chantiers (remblais), ou récupérés pour la vente de bois de chauffage (cas des poutres et palettes).! Revendus à des sociétés privées pour les déchets à valeur (fer, bois). Seules les entreprises évacuant directement leurs déchets connaissent la destination finale de leurs déchets. Il ressort que dans une majorité de cas les petites entreprises évacuent directement leurs déchets (avec la camionnette ou le camion de l entreprise). Les grandes entreprises, pour leur part, évacuent leurs déchets avec le moyen le plus économique au cas par cas (nature de chantier, nature des déchets, localisation). Soit elles utilisent les moyens de l entreprises (camionnette, camion plateau, ou camion multi-bennes), soit elles font appel à des sous traitants par rapport à une logique économique (prestataire de service, collecteur ou loueur de benne). Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 55 sur 195

6 Connaissance du lieu d évacuation des déchets Le tableau ci après présente les résultats sur les lieux majoritairement fréquentés par les entreprises pour l évacuation de leurs déchets : Non-réponses 11, 6% Benne(s) sur le chantier 7,7% Centre de tri (Gennevilliers, Bonneuil, Noisy-le-Sec, Pierrelaye, Wissous...) 11, 6% Réutilisation sur chantier 3,9% Par péniche 0% Déchèterie 7,7% Décharge 23% Les déchets sont laissés au maître d'ouvrage 11, 6% Avec les ordures ménagères 7,7% Brûlage sur chantier 0% Enfouissement sur chantier 0% Autre type d'évacuation à préciser 15,4% Le taux de non-réponse nous semble particulièrement faible, en effet :! Les entreprises qui sous-traitent se considèrent libérées des déchets et de la destination finale de ceux-ci ;! Les chefs d entreprises interrogés, voire les directeurs techniques, chargent leurs salariés d évacuer les déchets et n ont pas connaissance de la destination finale. Notons que le mode d évacuation «par péniche» n est pas cité. Cela s explique par le fait que l entreprise ne fait pas toujours la différence entre plate-forme du BTP et plate-forme fluviale, car le fonctionnement est le même en ce qui la concerne. Les entreprises utilisent probablement indifféremment les plates-formes fluviales et les autres, et font donc une réponse globale. D autres lieux et modes d évacuation ont été mentionnés dans la tribune libre, en fin de questionnaire :! Abandon des déchets dans des bennes croisées au hasard dans les rues,! Bois brûlés pour bois de chauffage en hiver,! Métaux récupérés par des ferrailleurs (gratuitement ou vendus). Les ponts de dépôt cités par les entreprises sont :! Raboni, Point P,! Sablières de la Seine,! Dexel,! N.M.S. Gennevilliers. Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 56 sur 195

7 Distances par rapport aux sites d évacuation Distance en kilomètre Fréquence Non-réponse 66,7% moins de 5 11,1% de 5 à 7 km 11,1% de 7 à 9 km 6% de 9 à 11 km 0% de 11 à 13 km 0% 13 et plus 6% Peu d entreprises savent évaluer la distance à laquelle elles évacuent leurs déchets. Il s avère en effet qu en région parisienne on ne raisonne pas en kilomètres mais en temps d accès. Celui-ci serait en moyenne de 40 minutes. Toutefois, en moyenne, selon les réponses obtenues, on évacue ses déchets à 6,5 km du chantier en moyenne, ce qui semble montrer que le temps estimé est un peu surévalué. 6 % des entreprises composants notre base de sondage évacuent leurs déchets à plus de 13 kilomètres. Cela s explique par le fait qu ils ramènent les déchets au siège de l entreprise pour les éliminer après (cas des petites entreprises et artisans). Dans d autres cas il s agit de quantités plus importantes qui sont transportées à des distances plus éloignées pour être utilisés en remblais par exemple ou être valorisées (métaux, inertes, bois ) Évaluation des gisements de déchets et de leurs coûts Pouvez vous nous donner une estimation de vos principaux déchets en volume par semaine? Le tableau ci après présente les résultats : de l ordre de 1m3 5% de l ordre de 10 m3 18% Non-réponse 77% Les entreprises ont une connaissance très partielle voir nulle de leur production de déchets (77% de non réponse à la question). Cela s explique par le fait que les déchets sont des rebuts et donc considéré comme n ayant ni valeur ni coût, ni intérêt par conséquent, excepté bien entendu le cuivre, le plomb ou les tuiles. Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 57 sur 195

8 Estimation du poste gestion des déchets A quel montant estimez-vous le poste "gestion des déchets" de votre entreprise? % moins de 400 Euros par semaine 57,1% de 400 à 800 de 800 à ,6% de 1200 à 1600 de 1600 à 2000 plus de ,3%! Le fort taux d'absence de réponse à cette question (61 %) tend à montrer que : o soit les entreprises n intègrent pas le poste «gestion des déchets» dans leurs dépenses ; o soit les ouvriers gèrent les déchets sans en référer à leurs supérieurs ; o soit ceux qui ont répondu au questionnaire n avaient pas les éléments nécessaires pour y répondre.! La moyenne des coûts pour le poste de gestion des déchets, sur la base des entreprises interrogées, est de 657 par semaine. Concernant la prise en compte du poste déchets dans les devis, seulement 5 % des entreprises interrogées intègrent la dépense déchets à leurs devis. Notons qu'il est d'usage dans les entreprises de TP d'intégrer en totalité le coût des déchets non réutilisés, au prix de l'exploitation des fouilles ou des démolitions. 2.2 Approche typologique L analyse des résultats obtenus permet de réaliser une approche typologique. Cette approche typologique a pour but de décrire le comportement des entreprises face à la gestion de leurs déchets en fonction de :! la taille de l'entreprise,! le type de chantier, sans prendre en compte la nature des déchets en eux même Taille de l'entreprise Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 58 sur 195

9 La taille des entreprises constitue un facteur essentiel quant à leur gestion des déchets. En effet un artisan seul produit quotidiennement une faible quantité de déchets. Une entreprise de plusieurs dizaines de salariés en produira beaucoup plus : ils n'ont pas les mêmes tailles de chantiers. Dans le premier cas, l'artisan a tendance à laisser sa production de déchets au client ou de les éliminer par la voie des ordures ménagères : déchèterie ou poubelle de la ville (ce que fait à terme le client privé). Il peut être tenté de les abandonner dans une benne trouvée au hasard dans la rue. Dans tous les cas, cela représente pour lui une contrainte, consommatrice de temps et génératrice de coûts ; l'organisation de cette gestion n'est pas un élément important. Dans le deuxième cas, pour les moyennes et grandes entreprises, la gestion des déchets est beaucoup plus raisonnée. Le volume étant conséquent, une organisation est mise en place au cas par cas. On évacue soit avec les moyens propres à l'entreprise (véhicule de service ou benne) soit en faisant appel à des prestataires extérieurs (location de benne). Les entreprises ont conscience du fait que le tri des déchets a une influence sur le coût d'évacuation et en conséquence! soit elles trient réellement les déchets à la source, lorsque cela leur est possible, et en particulier quand les déchets peuvent être revendus, ou éliminés facilement et à moindre coût (béton, métaux, palettes),! soit elles pratiquent une gestion raisonnée mais peu civique, masquant par exemple les déchets de type D.I.B. et D.I.S. au cœur d'une benne couverte par des inertes, l élimination incombant au prestataire. Pour les entreprises interrogées, certains types de déchets ont une valeur intrinsèque :! Les plombiers et électriciens collectent les cuivres collectés déposés lors de rénovation ou les chutes. Ils les stockent (le plus souvent chez eux, dans leur locaux) en vue d'une revente chez le ferrailleur.! Il en est de même dans les grandes entreprises de plomberie ou d'électricités où les salariés mettent en commun les déchets de cuivre de plomb, d'étain en vu d'une revente ultérieure Type de chantiers Chantiers de démolition, et de rénovation Dans le cas de chantiers de démolition, la gestion des déchets est une contrainte : en effet elle oblige l'entreprise chargée de la démolition à séparer les différents types de déchets. Le plus souvent elle se contente de séparer les huisseries du reste. Le "reste" gravats, plâtre, laine de verre est évacué ensemble dans une benne. Dans certains cas, maisons anciennes, des brocanteurs spécialisés dans les matériaux anciens peuvent être amenés à intervenir par déconstruction :! Huisseries ; Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 59 sur 195

10 ! Carrelages ;! Cheminées ;! Couverture (tuiles, ardoises). Ceci est cependant un épiphénomène Construction Dans les chantiers de construction, la gestion des déchets est moins contraignante : en effet les entreprises intervenantes sont spécialisées et créent chacune une catégorie de déchets spécifiques (par exemple les surplus de béton, d'isolants ). Les types de déchets produit en nombre durant la phase de construction sont principalement :! des palettes,! des emballages non souillés : plastiques, cartons, papiers,! des «surplus» ou chutes de matériaux non réutilisables (par exemple ciment, chutes de placoplâtre, laines, carrelages, ) Ces types de déchets sont généralement bien gérés par les intervenants. Dans certains cas les intervenants trient leurs déchets en vue de les revendre : une entreprise sur les 100 interrogées revendait les palettes de chantiers comme bois de chauffage. Ajoutons que dans le cas de chantiers de grande ampleur, les possibilités de tri sont plus grandes, car la place disponible est plus importante. Cependant, Paris et sa Petite Couronne sont des zones très urbanisées, et la place manque souvent dans la plupart des chantiers. 2.3 Expression libre Les entreprises se sont exprimées librement sur cinq questions Quelles critiques avez-vous à formuler quant aux pratiques actuelles de gestion des déchets?! Il est difficile de contacter les bons interlocuteurs! Il est impossible de réduire notre volume de déchets! Nous sommes obligés de nettoyer les pots de peintures à l'eau pour pouvoir les jeter avec les ferrailles! La loi n'est pas appliquée par tout le monde! Les informations ne sont pas claires [quant aux points de dépôt des déchets]! Les taxes sont de plus en plus chères! Il existe une mauvaise répartition géographique des centres d apport volontaire! Les autorités changent tout le temps leurs décisions, on ne sait plus que faire! Paris intra muros souffre d un manque d'équipements. Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 60 sur 195

11 2.3.2 Quels problèmes rencontrez-vous en matière de gestion des déchets de chantiers?! On perd du temps à contrôler les bennes car elles sont refusées s'il y a du mélange.! On ne peut pas se garer dans Paris intra muros.! On ne produit pas assez de déchets [pour les éliminer avec une benne] alors on stocke au siège! Les centres de tri refusent les entreprises! Il n'y a pas assez de structures de collecte! On ne sait pas où se débarrasser des peintures, moquettes, miroirs, verres! Problème du plâtre et des produits difficiles à classer! Problème du coût des déchets [et des répercussions sur les clients] Quelles remarques avez-vous à formuler quant aux pratiques actuelles de gestion des déchets de vos concurrents?! Ils utilisent des prestataires avec bennes! Je pense qu'ils font la même chose! Les "gros" utilisent des bennes! Si tout le monde traitait les déchets de la même façon il serait plus facile de les inclure dans les prix Quelles solutions avez-vous trouvées et adoptées en matière de gestion des déchets de chantier?! Nous comprimons les bassines et les pots métalliques! Nous réutilisons les restes de peinture sur d'autres chantiers! Nous réutilisons les restes en bois de chauffage! Actuellement rien n'est en place, mais cela va venir. Nous ferons appel à des prestataires extérieurs.! On laisse tout à un prestataire extérieur qui s'en occupe! Nous jetons à la poubelle avec les ordures ménagères! Tout marche quand on y met du sien [par rapport à ce qui existe actuellement - deux réponses]! Nous allons déposer un brevet de réduction des déchets Quelles sont vos solutions en matière de gestion des déchets de chantier?! Mettre en place systématiquement des bennes multiples sur chantier! Créer de nouveaux sites de collecte! Créer des solutions de recyclage intelligentes car tout n'est pas recyclable Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 61 sur 195

12 ! Baisser les prix, créer plus de structures ainsi qu une aide financière! Créer des bacs sur chantiers! Faire passer des camions de collecte sélective sur les chantiers! Les fournisseurs devraient indiquer des lieux de dépôt pour le retour de leurs produits. 2.4 Enseignements de l'enquête Tri des déchets Les résultats des enquêtes effectuées en PPC montrent que les entreprises pratiquent un tri assez limité des déchets de chantiers : lorsque ce tri représente une valeur ajoutée (bois, métaux), lorsqu elles y sont obligées de par les conditions de réception dans les filières (inertes, emballages souillés) ou par la nature des déchets (D.I.S., amiante-ciment). Les principaux freins évoqués au tri des déchets sont le coût de transport et d élimination, ainsi que l éloignement des points de dépôt. Cela ne doit pas masquer cependant une réalité bien évidente : les difficultés à motiver vraiment les entreprises sur la cause de la gestion des déchets. En effet, elles n ont bien souvent pas de véritable réponse à la question des «freins à la démarche de tri» Évacuation des déchets La majorité des entreprises interrogées utilisent leur propres moyens techniques pour évacuer leurs déchets (véhicule de l entreprise). Nombreuses sont celles qui font appel à un loueur de benne ou utilisent une benne en compte prorata. D autres pratiques d évacuation de déchets sont évoquées par les entreprises : récupération par des prestataires (collecteur et récupérateurs, en particulier pour les métaux et palettes), ou par des artisans ou entreprises confrères pour les inertes dans l objectif d une réutilisation en remblai sur d autres chantiers. Les entreprises n évacuant pas directement leurs déchets n ont pas connaissance de la destination finale des déchets. Le temps d accès aux sites d élimination est en moyenne de 40 minutes, et de 6,5 kilomètres en moyenne. Il est important de noter l existence d une corrélation entre la taille de l entreprise, et du chantier, et la propension à se débarrasser des déchets au moindre coût. En effet les petits entrepreneurs évacuent parfois leurs déchets de faible volume avec les ordures ménagères. Les volumes importants sont pour leur part triés lorsqu ils peuvent être valorisés (métaux et bois, inertes) ou mis en remblais. Les tribunes ouvertes prévues en fin de questionnaire ont permis de mettre en évidence certaines pratiques : dans un certain nombre de cas le déchet est abandonné dans la «première benne ouverte accessible». On regrettera cependant que peu d entreprises aient participé à la tribune libre Évolution des pratiques de gestion Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 62 sur 195

13 Le déchet n est pas considéré comme ayant de la valeur (sauf bois, métaux), ni d'ailleurs de coût. Ainsi on ne le quantifie pas, on ne lui accorde pas de place dans les dépenses et devis de l entreprise, il faut simplement s'en débarrasser au meilleur coût. Globalement, les décideurs ont conscience que les choses doivent changer, et qu il faudra, très bientôt, prendre en compte la gestion des déchets de chantier. Il semblerait que pour les maîtres d œuvre, cette gestion puisse se mettre plus facilement en place dans les grosses opérations. Actuellement, les marchés sont rédigés de façon que les entreprises gèrent seules le problème des déchets. Les décideurs souhaitent intégrer sans tarder des clauses demandant aux entreprises des bordereaux de suivi. Par contre, tant que les obligations réglementaires ne seront pas affirmées avec force, les initiatives en matière de gestion globale seront probablement rares et limitées à des cas particuliers (ex. HQE), car elles sont associées, à tort ou à raison, à une augmentation des coûts. Déchets du BTP - Plan de Gestion pour Paris et la Petite couronne - juillet 2004 Page 63 sur 195

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

OBJECTIF 10 : GARANTIR DES CHANTIERS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT ET DU VOISINAGE

OBJECTIF 10 : GARANTIR DES CHANTIERS RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT ET DU VOISINAGE Rappel : Les signataires de la charte de l aménagement et de la construction urbaine durables s engagent à Assurer la valorisation de 80% des déchets de chantier pour les constructions neuves ; Réaliser

Plus en détail

Résultats de l enquête 2014

Résultats de l enquête 2014 Gestion des déchets de verre plat/châssis usagés Menuisiers, poseurs de châssis et couvreurs belges Résultats de l enquête 2014 En partenariat avec Table des matières 1. Contexte... 3 2. Synthèse des résultats...

Plus en détail

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals

LES PRINCIPAUX DÉCHETS Banals FICHE 01 Les déchets par corps de métiers Gros oeuvre - Terrassement Inertes Emballages et Recyclages TERRE PIERRE CONSIGNÉES PAPIER MÉLANGE MÉTAUX EMBALLAGE Base de Ciment, mortier, et béton Brique Mélanges

Plus en détail

Les tableaux qui suivent servent à prévoir les quantités et les coûts des déchets à éliminer ainsi que leur modalités d'élimination.

Les tableaux qui suivent servent à prévoir les quantités et les coûts des déchets à éliminer ainsi que leur modalités d'élimination. PLAN DE GESTION DES DECHETS DE CHANTIER Les tableaux qui suivent servent à prévoir les quantités et les coûts des déchets à éliminer ainsi que leur modalités d'élimination. Source ADEME - PACA Conception:

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

CHARTE DE GESTION DES DECHETS

CHARTE DE GESTION DES DECHETS Maître d Ouvrage 20, Rue Balzac 26000 VALENCE Opération Construction de 39 logements pour jeunes travailleurs Immeuble «Le cèdre bleu» Lieu-dit «Les Combes» - Rue Louis Saillant 38150 SALAISE-SUR-SANNE

Plus en détail

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED)

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 CONTEXTE... 3 FORMATION ET SENSIBILISATION

Plus en détail

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12 Charte Qualité Gestion des déchets de chantier du Lot Entre les représentants des organismes signataires de cette charte, il a été convenu et arrêté ce qui suit: Article 1 : Objectifs du partenariat :

Plus en détail

Guide pour la gestion des déchets de chantiers

Guide pour la gestion des déchets de chantiers Guide pour la gestion des déchets de chantiers Objectifs d une bonne gestion des déchets de chantiers Préserver l environnement. Le recyclage des déchets permet une économie importante des ressources naturelles

Plus en détail

MÉTHODE DE GESTION DES DÉCHETS DE CHANTIER

MÉTHODE DE GESTION DES DÉCHETS DE CHANTIER Le secteur du BTP produit chaque année des milliers de tonnes de déchets et les professionnels du BTP doivent donc engager une réflexion dès la phase de préparation des travaux, sachant que seuls les déchets

Plus en détail

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI

SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI SOSED TRAVAUX PUBLICS MODE D EMPLOI Le SOSED (schéma d'organisation et de suivi de l'évacuation des déchets) est une démarche établie dans le même esprit qu une démarche qualité et ses outils SOPAQ et

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. TRAITEMENT DES DECHETS PRODUITS PAR LES SERVICES COMMUNAUX DE LA VILLE DE FEYZIN LOT UNIQUE N MARCHE 13 031 FCS Dans le cadre de sa politique menée

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE Marché public de prestation de services à bons de commande CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure d appel d offres conformément aux articles 33 et 77 du code des marchés

Plus en détail

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2010 Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts Téléphone : 03 80 42

Plus en détail

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011 Gestion des déchets Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011 1 Mardi 11 Octobre 2011 Pourquoi gérer ces déchets? Objectif : - Réduire les

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08 PLASTYL ILE-DE-FRANCE (78) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication de films et feuilles en polystyrène) Effectif 2006 : 17 Chiffres d affaires 2006 : 5 000 K Euros Principales

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

AUX MAITRES D OUVRAGE PUBLICS RELATIVE A LA GESTION DES DECHETS DE CHANTIERS DU BATIMENT

AUX MAITRES D OUVRAGE PUBLICS RELATIVE A LA GESTION DES DECHETS DE CHANTIERS DU BATIMENT RECOMMANDATION N T2-2000 AUX MAITRES D OUVRAGE PUBLICS RELATIVE A LA GESTION DES DECHETS DE CHANTIERS DU BATIMENT préparée par le GPEM «travaux et maîtrise d œuvre» et adoptée le 22 juin 2000 par la Section

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Mieux gérer les déchets de chantiers de bâtiment Le tri des déchets : un acte majeur pour la maîtrise des coûts d élimination

Mieux gérer les déchets de chantiers de bâtiment Le tri des déchets : un acte majeur pour la maîtrise des coûts d élimination Mieux gérer les déchets de chantiers de bâtiment Le tri des déchets : un acte majeur pour la maîtrise des coûts d élimination 31 millions de tonnes de déchets par an * Répartition des déchets du Bâtiment

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé!

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé! Guide, d utilisation du nouveau service de collecte Gestion des déchets Tous acteurs d, un environnement préservé! Madame, Monsieur, Vous trouverez dans ce guide les réponses aux questions que vous vous

Plus en détail

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N..

CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. CAHIER SPECIAL DES CHARGES MARCHE DE SERVICES D ARCHITECTURE DANS LE CADRE DE LA DEMOLITION D IMMEUBLES A APPARTEMENTS SITUES. A. N.. TABLE DES MATIERES PREMIERE PARTIE CLAUSES ADMINISTRATIVES... 4 1.

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : BATIMENT

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : BATIMENT CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P.P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : BATIMENT PROGRAMME Le contexte environnemental est une donnée incontournable, sa prise

Plus en détail

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DES CHANTIERS DU BTP DE LA SARTHE

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DES CHANTIERS DU BTP DE LA SARTHE PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DES CHANTIERS DU BTP DE LA SARTHE Annexe 2 Etat des lieux détaillé de la gestion des déchets du BTP Septembre 2013 Version 2 Rev2 Septembre

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8. A remplir par l auditeur, à fournir à la maîtrise d ouvrage (joint à l appel d offres).

AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8. A remplir par l auditeur, à fournir à la maîtrise d ouvrage (joint à l appel d offres). AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8 1 - Identité du maître d'ouvrage DONNEES GENERALES Nom... Adresse... Coordonnées... Fax... II - Identité de l'auditeur Nom... Adresse... Coordonnées...

Plus en détail

LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels

LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES POUR LE STOCKAGE, LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS MUNICIPAUX LOT 1 Stockage, collecte et traitement des déchets industriels Dans le cadre de sa politique

Plus en détail

Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative

Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative Foire aux Questions à propos de la Redevance Incitative Vous avez une question liée à la Redevance Incitative? N hésitez pas à contacter le SBA au 04 73 647 444. Mais, avant, vous trouverez peut-être une

Plus en détail

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT RECYCLEUR DES DECHETS DU BTP ET D INDUSTRIE LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT NOS ATOUTS RÉACTIVITÉ Vos devis sont traités dans la journée. Vos demandes de mises à disposition

Plus en détail

Enquête éco-construction. Bilan et résultats

Enquête éco-construction. Bilan et résultats Enquête éco-construction Bilan et résultats Introduction Lancée sur l ensemble de la région Rhône-Alpes en juin 29 par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat de Rhône-Alpes et en partenariat

Plus en détail

Chiffres clés du BTP en Aquitaine

Chiffres clés du BTP en Aquitaine Collection «études» Mars 2015 Chiffres clés du BTP en Aquitaine La filière BTP présentée dans ce document est composée de l ensemble des entreprises des secteurs d activité indiqués dans le tableau ci

Plus en détail

Le service aux habitants

Le service aux habitants Le service aux habitants La collecte sélective des emballages ménagers a été lancée dans notre collectivité en 2003. 100% de la population de la collectivité est desservie par la collecte sélective : Quasi-totalité

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Déchets du BTP et recyclage

Déchets du BTP et recyclage Déchets du BTP et recyclage «Etude sur les volumes et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP dans les Landes» Plan de prévention et de gestion des déchets de chantiers du BTP des Landes Réunion

Plus en détail

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général

Modèles de documents pour le projet de gestion de déchets. Sommaire. Vers le Sommaire général pour le projet de gestion de Sommaire Modèle de Questionnaire Diagnostic.......................... 2 Modèle de Projet (contenu et présentation du plan d actions)............ 6 Fiche d évaluation des actions

Plus en détail

COMPLETE RECYCLING OF CONCRETE. Socio economic and environmental analysis

COMPLETE RECYCLING OF CONCRETE. Socio economic and environmental analysis DIFFERENT INDUSTRIAL WAYS OF PRODUCTION OF NATURAL AND RECYCLED AGGREGATES IN NORTH-PAS DE CALAIS REGION. Socio economic and environmental analysis Prof. F. Buyle-Bodin (1), Prof. O. Blanpain (2) and Prof.

Plus en détail

Guide des déchets d entreprise

Guide des déchets d entreprise Guide des déchets d entreprise 1 Sommaire page 3 > Qui collecte mes déchets? page 4 > Lexique des déchets page 5 > Qu est ce que la redevance spéciale page 6 > Faire appel à un prestataire privé pour collecter

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

des déchets de chantier

des déchets de chantier prescrivez le tri des déchets du bâtiment sur vos opérations Prescrivez le tri des déchets de chantier sur vos opérations emballages plastique emballages carton polystyrène métaux laine de verre placoplâtre

Plus en détail

3 DÉCHETS. Introduction. Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER. Fonction :AENES.

3 DÉCHETS. Introduction. Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER. Fonction :AENES. 3 DÉCHETS Lycée : EDGAR FAURE Rédacteur de la fiche : Agents d entretien. Roselyne BURGUNDER Ville : MORTEAU Fonction :AENES. Dernière mise à jour : vendredi 22 janvier 2010vendredi 8 janvier 2010 Introduction

Plus en détail

LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS 2015 ANNEXE 1 A LA DECISION DU 9 mars 2015 LISTE DES TARIFS 2015 1) DÉCHÈTERIE ET CENTRE DE TRAITEMENT VILLECHIEN 1.1) COMPOST - imputation 7078 (TVA 10%) Tarif 2014 Proposition tarif 2015 Compost en sac de

Plus en détail

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Projet Aquitaine Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Sommaire LE PROJET AQUITAINE Le plâtre et l industrie du plâtre La filière du recyclage et ses acteurs Le projet Les attentes

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013

DOSSIER THÉMATIQUE LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION. octobre 2013 DOSSIER THÉMATIQUE crédit photo : Prod. Numérik - Fotolia octobre 2013 LE COÛT GLOBAL DANS LA CONSTRUCTION Pour un investissement à longue durée de vie comme un bâtiment, l approche en coût global est

Plus en détail

CHARTE CHANTIER PROPRE

CHARTE CHANTIER PROPRE CHARTE CHANTIER PROPRE Annexe 1 du CCAP CONSTRUCTION D'UN IMMEUBLE DE 25 LOGEMENTS Rue Sylvain Girerd 42160 BONSON N 2016*0107*01 Avril 2016 1 Sommaire Article 1 : DEFINITION DES OBJECTIFS... 3 Article

Plus en détail

GESTION DES DECHETS DE CHANTIER DU B. T. P.

GESTION DES DECHETS DE CHANTIER DU B. T. P. PREFECTURE DU TARN DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DU TARN GESTION DES DECHETS DE CHANTIER DU B. T. P. ------------------------------------- RECOMMANDATIONS POUR L ELABORATION DES MARCHES PUBLICS

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Maçonnerie L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de maçonnerie-plâtrerie-carreleur peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne présentent

Plus en détail

Petits chantiers gros déchets? Guide de réduction et de gestion des déchets de construction et de rénovation à l'usage des particuliers

Petits chantiers gros déchets? Guide de réduction et de gestion des déchets de construction et de rénovation à l'usage des particuliers Petits chantiers gros déchets? Guide de réduction et de gestion des déchets de construction et de rénovation à l'usage des particuliers Construire, rénover ou démolir une habitation, isoler, peindre, décaper,

Plus en détail

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 «Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 Septembre 2009 Introduction Le Greffe du tribunal de commerce de Paris a réalisé à la

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS

CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P. .P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS CHARTE DE BONNES PRATIQUES Gestion des déchets du B.T.P.P. en Basse-Normandie MARCHES PUBLICS PRESCRIPTIONS TYPES : TRAVAUX PUBLICS Commande du Maître d'ouvrage au Maître d'oeuvre Déchets de Chantiers

Plus en détail

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE REFERENTIEL NF BATIMENTS TERTIAIRES - DEMARCHE HQE NEUF NOTE SUR LA GESTION DES

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent!

Recycler mes lampes? Une idée lumineuse. En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Recycler mes lampes? Une idée lumineuse En plus d être économiques, les lampes basse consommation se recyclent! Prévu par deux règlements européens relatifs à l éco-conception des lampes, le retrait progressif

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE SA LOIRE ETUDE Parc d Activités de Stelytec 42400 SAINT-CHAMOND Tél : +0033477293029 Fax : +0033477293028 Mail : loire-etude@loire-etude.com Croire en une démarche de développement

Plus en détail

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011

www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 www.sindra.org Traitement des déchets ménagers et assimilés en Rhône-Alpes en 2011 Les données ci-dessous sont issues de l'enquête ITOM (Installation de Traitement des Ordures Ménagères) réalisée en 2012

Plus en détail

LA GESTION DES DÉCHETS

LA GESTION DES DÉCHETS LA GESTION DES DÉCHETS Les catégories de déchets L essentiel de la réglementation Les filières d élimination Les Plans Départementaux des Déchets de la Réunion 1. LES CATÉGORIES DE DÉCHETS DÉFINITION DU

Plus en détail

Enquête. La formation des jeunes

Enquête. La formation des jeunes Enquête La formation des jeunes à Paris et en Petite Couronne Année 2014/2015 FFB GRAND PARIS Direction des Affaires Economiques et Juridiques 10 rue du Débarcadère 75852 PARIS Cedex 17 Téléphone 01 40

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Les Français et l utilisation de leurs véhicules Sondage de l Institut CSA pour France Nature Environnement Etude N 1300411 Mars 2013 Titre du projet Sommaire 1. 2. Fiche technique du sondage Les principaux

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

économique et social.

économique et social. RAPPORT ANNUEL 2012 Le tri sélectif des ordures ménagères est une question importante pour notre environnement, mais aussi sur le plan LE MOT DU PRÉSIDENT économique et social. Les ordures ménagères sont

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage.

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. COLLECTES SELECTIVES FICHE D'INFORMATION GEDEC N 4 (août 2006) Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. L aménagement

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment

Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment Mieux gérer les déchets de chantier de bâtiment ENVIRONNEMENT & CONSTRUCTION DURABLE Quelques chiffres 38,2 millions de tonnes de déchets par an (source : Service de l Observation et des Statistiques de

Plus en détail

SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE

SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE SECTEUR S3 74330 EPAGNY CHARTE CHANTIER PROPRE 1 Pour son nouveau programme immobilier «JARDINS REPUBLIQUE», SOGIMM s est engagée dans une démarche développement durable et dans le processus de labellisation

Plus en détail

I. Les résultats : Effectifs % Oui 32 100,0% Non Total 32 100,0%

I. Les résultats : Effectifs % Oui 32 100,0% Non Total 32 100,0% Voici le rapport de l enquête réalisée auprès du personnel enseignant du lycée Henri-Avril. 74 questionnaires ont été distribués aux professeurs du lycée général. 32 ont répondu. L objectif était de connaître

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets.

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Accompagnement et Formation Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Mode Opératoire I. Réalisation de l Audit interne. II. Elaboration du Projet d Optimisation. III. Mise en place et Suivi du Plan

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Claire PIAU Directrice d études / claire.piau@csa.eu / 01 44 94 59 08 Nicolas

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

Etude relative à la gestion des déchets et matériaux du BTP. Etude sur les quantités et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP

Etude relative à la gestion des déchets et matériaux du BTP. Etude sur les quantités et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP Etude relative à la gestion des déchets et matériaux du BTP Etude sur les quantités et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP Département de la Livrable final Etude sur les volumes et les flux

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Déchets ménagers et assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants

Déchets ménagers et assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants 4 ème version Juillet 2013 Sébastien LOUIS-ROSE - Tél : +33 (0) 1 41 62 83 45 Sebastien.louisrose@afnor.org Patricia BENEDIKT - Tél : +33

Plus en détail

"Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable"

Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable Enquête juin-juillet 2009 : "Les voyages et le tourisme d affaires face aux enjeux du développement durable" Échantillon : 152 professionnels impliqués dans la gestion, l organisation et les décisions

Plus en détail

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1 Les déchets FICHE N 1 LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE CRITÈRES PRÉVENTION DES RISQUES ÉCONOMIQUE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR CONTENTIEUX (PÉNAL, CIVIL) MOYENS À DÉPLOYER

Plus en détail

Cahier des charges pour la collecte des déchets sur la zone d'activité économique de X

Cahier des charges pour la collecte des déchets sur la zone d'activité économique de X Cahier des charges pour la collecte des déchets sur la zone d'activité économique de X 1. Présentation Ce cahier des charges concerne la reprise des déchets de douze entreprises situées sur le zoning de

Plus en détail

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages.

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages. Le recyclage, ou la deuxième vie des emballages. 19 avenue Joseph Reinach 04 000 DIGNE LES BAINS sydevom-com@wanadoo.fr Tel : 04 92 36 08 52 Fax : 04 92 36 07 03 www.sydevom04.fr Sommaire Je trie, donc

Plus en détail

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels Déchèteries du SYELOM Mode d emploi pour les professionnels Sommaire Page Edito du Président 3 Qu est ce que le SYELOM? 4 Quels sont les professionnels 6 acceptés? Vous êtes professionnels? 7 Vous devez

Plus en détail

CHARTE "CHANTIER VERT"

CHARTE CHANTIER VERT CHARTE "CHANTIER VERT" SOMMAIRE article 1 : définition des objectifs article 2 : modalités de mise en place des signatures article 3 : respect de la réglementation article 4 : organisation du chantier

Plus en détail

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement)

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement) Mise en place de la redevance incitative : Information aux syndicats/propriétaires/bailleurs de logements collectifs La Communauté de Communes du Kochersberg et de l Ackerland a adopté depuis le 1 er juillet

Plus en détail

LE CONTRAT DE CIVILITE

LE CONTRAT DE CIVILITE Logo LMCU PROJET LE CONTRAT DE CIVILITE Un contrat : pourquoi faire? Parce que la gestion des déchets est une responsabilité partagée : Particuliers, entreprises, commerçants, administrations ou collectivités,

Plus en détail

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr

Gardons. notre ville. propre. C est l affaire de tous au quotidien. www.ville-maubeuge.fr Gardons C est l affaire de tous au quotidien www.ville-maubeuge.fr intro La té d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à

Plus en détail