Infections bactériennes des muqueuses et de la peau

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Infections bactériennes des muqueuses et de la peau"

Transcription

1 Diagnostic et suivi des infections des muqueuses, de la peau et des phanères, de la gale et des pédiculoses : le bon usage des examens biologiques Objectifs E.N.C. 79 Ectoparasitoses cutanées : gale et pédiculose Infections cutanéo-muqueuses bactériennes et mycosiques. module intégré B Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales. Infections bactériennes des muqueuses - érosions syphilitiques Infections bactériennes des muqueuses et de la peau - chancre mou de Ducrey, maladie de Nicolas et Favre,

2 - impétigo et ecthyma Infections bactériennes de la peau (1) Infections bactériennes de la peau (2) - furoncle, furonculose, anthrax, folliculites superficielles, Streptocoque bétahémolytique A Staphylocoque doré Staphylococcus aureus, Infections bactériennes de la peau (3) -érysipèle (Streptocoque béta-hémolytique le plus souvent A, ) [dermo-hypodermite] Infections bactériennes des muqueuses et de la peau prescription de l examen biologique - prélèvements - prélèvement non systématique! - indispensable seulement en cas de. suspicion de multi-résistance. crainte d épidémie dans une collectivité - autres (hidrosadénite, etc ). plaie cutanée avec risque élevé d infection des tissus profonds

3 Infections bactériennes des muqueuses et de la peau prescription de l examen biologique - prélèvements Infections bactériennes des muqueuses et de la peau prescription de l examen biologique techniques de diagnostic biologique examen direct - préparation : débridement d une plaie, nettoyage - écouvillonnage - curetage - écouvillonnage - biopsie tissulaire des tissus profonds - aspiration à l aiguille fine d une lésion profonde Infections bactériennes des muqueuses et de la peau prescription de l examen biologique techniques de diagnostic biologique - isolement par cultures : 18 à 24 heures d incubation aérobie et/ou anaérobie à 37 C (21 jours pour Mycobacterium tuberculosis) - identification et antibiogramme (18 à 24 heures) - PCR (Chlamydia trachomatis) Infections virales des muqueuses et de la peau (herpès, varicelle, zona) - sérologie (syphilis : VDRL, TPHA, FTA) Interprétation

4 les virus de l herpès herpès HSV-1 herpès oral +++ herpès génital* formes sévères: encéphalite herpétique immunodéprimés herpès oculaire herpès néo-natal HSV-2 herpès génital +++ formes sévères: herpès néo-natal +++ immunodéprimés * 10-20% des cas d herpès génital dus au type 1, en clinique (forme symptomatique classique) incubation courte (2-5 jours) primo-infection: éruption vésiculeuse douloureuse muqueuse buccale (HSV-1) ou génitale (HSV-2) avec souvent signes généraux (fièvre); lésions persistant 2 à 3 semaines. récurrences: de périodicité très variable; lésions cutanées ou muqueuses moins étendues que dans la primo-infection et cicatrisation plus rapide (une semaine). herpès herpès : diagnostic de laboratoire diagnostic virologique culture virale (encore considérée comme la technique de référence ; relativement rapide : heures, parfois plus ; nécessite une infrastructure de culture cellulaire) détection d antigène viral (rapide; réservé à l identification du virus dans les lésions) détection d ADN viral (PCR temps réel; rapidité +++; peut être considérée comme la technique de choix pour tous types de prélèvements et supplanter la culture cellulaire) sérodiagnostic (intérêt très limité)

5 varicelle et zona varicelle et zona histoire naturelle primo-infection: varicelle éruption généralisée latence réactivation: zona éruption localisée touche environ 15% des individus surtout après 50 ans très rarement récidivant. varicelle et zona diagnostic essentiellement clinique, rarement virologique diagnostic virologique prélèvement de vésicule IF avec anticorps monoclonal culture du VZV (plus difficile que HSV) PCR sérodiagnostic varicelle: séroconversion, IgM+ zona: IgM inconstantes Infections cutanéo-phanériennes fongiques

6 candidoses et Candida spp.

7

8 pityriasis versicolor et Pityrosporum ( = Malassezia) furfur

9 cryptococcoses et Cryptococcus neoformans

10 dermatophytoses et Dermatophytes (genres Epidermophyton, Microsporum et Trichophyton)

11 dermatophytoses cutanées circinées

12 dermatophytose inguino-crurale

13 dermatophytose interdigitoplantaire

14 teignes teignes sèches microsporiques

15

16 teignes sèches trichophytiques favus

17 onyxis dermatophytiques

18 folliculites suppurées dermatophytiques

19 aspects macroscopiques et microscopiques de quelques Dermatophytes

20 Epidermophyton floccosum Microsporum canis Trichophyton mentagrophytes Trichophyton rubrum

21 Infection muqueuse parasitaire : trichomonose génito-urinaire et Trichomonas vaginalis

22 ectoparasitoses : gale et pédiculose gale et Sarcoptes scabiei

23 Sarcoptes scabiei Sarcoptes scabiei Acariens Sarcoptes scabiei Sarcoptes scabiei. Galeries dans l épiderme.

24 Insectes Anoploures Pediculus humanus (Pou) pédiculose Poux et Morpion Pediculus humanus capitis. Mâle, femelle et lentes. Pediculus humanus capitis. Mâle.

25 Insectes Anoploures Pediculus humanus (Pou) Pediculus humanus capitis. Femelle. Insectes Anoploures Pediculus humanus (lente de Pou) Pediculus humanus capitis. Lente.

26 Insectes Anoploures Pthirus pubis (Morpion) Phthirius inguinalis.

INFECTIONS VIRALES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES CHARLOTTE PRONIER FÉVRIER 2018

INFECTIONS VIRALES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES CHARLOTTE PRONIER FÉVRIER 2018 INFECTIONS VIRALES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES CHARLOTTE PRONIER FÉVRIER 2018 Plan Généralités sur les IST Herpès génital Papillomavirus humains Principaux agents pathogènes Bactéries Neisseria gonorrhoeae

Plus en détail

Champignons et Parasites

Champignons et Parasites Champignons et Parasites Dr. Muriel Nicolas Laboratoire de Microbiologie Unité de Parasitologie Mycologie 1 Parasites et Champignons Introduction Micro organismes présents dans l environnement, parfois

Plus en détail

Poux, gale, teigne et autres pathologies dermato à problème! Carole Schirvel - Cellule de surveillance des maladies infectieuses

Poux, gale, teigne et autres pathologies dermato à problème! Carole Schirvel - Cellule de surveillance des maladies infectieuses Poux, gale, teigne et autres pathologies dermato à problème! Carole Schirvel - Cellule de surveillance des maladies infectieuses Introduction Quelles pathologies dermato pourraient poser problème en collectivité?

Plus en détail

AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L VIH/SIDA. Dr LANDO Marie Jeannette, Dermato-Vénérologue, HDJ/HCY

AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L VIH/SIDA. Dr LANDO Marie Jeannette, Dermato-Vénérologue, HDJ/HCY AFFECTIONS CUTANEO- MUQUEUSES AU COURS DE L INFECTION L A VIH/SIDA 1 PROGRAMME DE FORMATION WAF/ECS/ESTHER/CNLS Formation du personnel paramédical et associatif en prise en charge globale des PVVS 2 INTRODUCTION

Plus en détail

PARASITOLOGIE- MYCOLOGIE. Dr C.ROQUES PH Service de Parasitologie- Mycologie CHU Toulouse Septembre 2010

PARASITOLOGIE- MYCOLOGIE. Dr C.ROQUES PH Service de Parasitologie- Mycologie CHU Toulouse Septembre 2010 NOTIONS GÉNÉRALES EN PARASITOLOGIE- MYCOLOGIE Dr C.ROQUES PH Service de Parasitologie- Mycologie CHU Toulouse Septembre 2010 Définitions générales Parasite : Organisme d origine animale utilisant les cellules

Plus en détail

Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch

Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch Pourquoi dépister les IST? C est quoi les IST, quels sont leurs risques? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles Virus:

Plus en détail

Examen de dermatologie 1 ère session

Examen de dermatologie 1 ère session Examen de dermatologie 1 ère session 1. Description L examen comporte une partie écrite avec 1 grosse question et des petites questions. Puis elle vous propose 2 images pour lesquelles vous devez faire

Plus en détail

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle»

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Point de vue du Virologue Marianne COSTE-BUREL, Service de Virologie, CHU NANTES Quelques Chiffres (rapport HAS mai 2016)

Plus en détail

Virus et grossesse VZV et HSV

Virus et grossesse VZV et HSV Virus et grossesse VZV et HSV DES Île de France Cas Clinique n 6 En début de grossesse (2 sem. d aménorrhée) une femme a rencontré il y a deux jours un enfant suspect de varicelle. Son médecin traitant

Plus en détail

Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes 1 I- Infections fongiques II- Infections virales III- Infections bactériennes 2 I- Infections fongiques 3 Plan : Infections fongiques

Plus en détail

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016 Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016 Virus Papillomavirus HPV Herpes simplex virus 1 et 2 HSV Virus de l hépatite B et C Virus de l

Plus en détail

Les ectoparasitoses. arthropodes +++ : - la gale - les pédiculoses. Dr Denis Magne MCU-PH, Univ. Paris Descartes - St Antoine AP-HP

Les ectoparasitoses. arthropodes +++ : - la gale - les pédiculoses. Dr Denis Magne MCU-PH, Univ. Paris Descartes - St Antoine AP-HP Les ectoparasitoses arthropodes +++ : - la gale - les pédiculoses - Dr Denis Magne MCU-PH, Univ. Paris Descartes - St Antoine AP-HP Diagnose : Insecte / Acarien Classe des INSECTES Corps : 3 parties tête-thorax-abdomen

Plus en détail

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL-Biomnis du 28 janvier 2016

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL-Biomnis du 28 janvier 2016 Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL-Biomnis du 28 janvier 2016 Virus Papillomavirus : HPV Herpes simplex virus : HSV Virus de l hépatite B : VHB Virus de l immunodéficience

Plus en détail

Prélèvements cutanés

Prélèvements cutanés I OBJET : Description des différents modes de prélèvements cutanés. II DOMAINE D APPLICATION : Ce mode opératoire est mis en application par les médecins, les biologistes et les infirmières de l ensemble

Plus en détail

Cas cliniques IST adolescents. JM BOHBOT Institut FOURNIER - PARIS

Cas cliniques IST adolescents. JM BOHBOT Institut FOURNIER - PARIS Cas cliniques IST adolescents JM BOHBOT Institut FOURNIER - PARIS Qques chiffres! Nb de partenaires déclarés par les adolescentes de moins de 19 ans : 2.2! En 2010, 90 % des 15-24 ans déclarent avoir utilisé

Plus en détail

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Service de Maladies Infectieuses et tropicales, Hôpital de la Croix-Rousse, Lyon Généralités Caractères res communs à tous les virus

Plus en détail

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : DERMATOLOGIE. 1) OBJECTIFs DE LA FORMATION : La problématique :

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : DERMATOLOGIE. 1) OBJECTIFs DE LA FORMATION : La problématique : CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik 07500 GUILHERAND-GRANGES Thème : DERMATOLOGIE 1) OBJECTIFs DE LA FORMATION : La problématique : La dermatologie est la spécialité de la médecine qui, selon la

Plus en détail

page: I Table des matières lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: I Table des matières lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante page: I lésions élémentaires causes Table des matières image alphabétique Sommaire Rappel histologique de la structure de la peau humaine page: II La gangrène........................... 31 L atrophie.............................

Plus en détail

Ulcération et érosion des muqueuses

Ulcération et érosion des muqueuses Ulcération et érosion des muqueuses Dermato Fiche réalisée selon le plan OD Dernières mises à jour Sources Sommaire!! URGENCES!! Clinique Neutropénie - Déf : érosion : perte de substance superficielle,

Plus en détail

Item n 87 : Infections cutanéomuqueuses bactériennes et mycosiques

Item n 87 : Infections cutanéomuqueuses bactériennes et mycosiques Item n 87 : Infections cutanéomuqueuses bactériennes et mycosiques OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et traiter un impétigo, une folliculite, un furoncle, un érysipèle II. Diagnostiquer et traiter une

Plus en détail

Cestode (Taenia saginata)

Cestode (Taenia saginata) Cestode (Taenia saginata) Trématodes (Schistosomes et Grande Douve du foie) Les Arthropodes (1) Invertébrés, appendices avec segments articulés 80 à 85 % des espèces animales, vie terrestre (insectes,

Plus en détail

Nitrate d'éconazole... 1,000 g. Quantité correspondant à éconazole base... 0,860 g

Nitrate d'éconazole... 1,000 g. Quantité correspondant à éconazole base... 0,860 g RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANSM - Mis à jour le : 31/01/2011 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT ECONAZOLE MYLAN 1 %, poudre pour application cutanée 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate

Plus en détail

Ulcérations génitales : de la clinique au diagnostic. le diagnostic microbiologique. Isabelle Casin Hôpital Saint-Louis, Paris.

Ulcérations génitales : de la clinique au diagnostic. le diagnostic microbiologique. Isabelle Casin Hôpital Saint-Louis, Paris. de la clinique au diagnostic le diagnostic microbiologique Isabelle Casin Hôpital Saint-Louis, Paris. que rechercher Pathogènes sexuellement transmis : - Herpes simplex = HSV type 2/1 - Treponema pallidum

Plus en détail

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE?

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? Journée régionale sur l infection du pied diabétique 1er juin 2007 Anne Vachée Fédération de biologie CH de Roubaix

Plus en détail

Sémiologie clinique et paraclinique : Prélèvements microbiologiques, mycologiques, viraux, parasitaires cutanés

Sémiologie clinique et paraclinique : Prélèvements microbiologiques, mycologiques, viraux, parasitaires cutanés Le 25/03/14 RELECTURE BOURDILLON Marjane L2 Revêtement cutané Pr PE Fournier 14 pages Correcteur 1 Sémiologie clinique et paraclinique : Prélèvements microbiologiques, mycologiques, viraux, parasitaires

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 87 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 87 : INFECTIONS CUTANEO-MUQUEUSES BACTERIENNES ET MYCOSIQUES OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition Item 87 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 87 : INFECTIONS CUTANEO-MUQUEUSES BACTERIENNES ET MYCOSIQUES OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2008 - Item 87 page 1 ITEM n 87 : INFECTIONS CUTANEO-MUQUEUSES BACTERIENNES ET MYCOSIQUES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et traiter un impétigo, une folliculite, un furoncle, un

Plus en détail

Item 343 : Ulcérations ou érosion des muqueuses génitales (Évaluations)

Item 343 : Ulcérations ou érosion des muqueuses génitales (Évaluations) Item 343 : Ulcérations ou érosion des muqueuses génitales (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

La chaîne de transmission des micro-organismes

La chaîne de transmission des micro-organismes Les agents infectieux Les agents infectieux conventionnels (ATC) La chaîne de des micro-s Les bactéries Les virus les champignons microscopiques Les parasites IADE-Octobre 2011 1 Les agents transmissibles

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 87 version 01 du page 1 Copyright CMIT. ITEM n 87 : INFECTIONS CUTANEO-MUQUEUSES BACTERIENNES ET MYCOSIQUES

Module 7 - Edition Item 87 version 01 du page 1 Copyright CMIT. ITEM n 87 : INFECTIONS CUTANEO-MUQUEUSES BACTERIENNES ET MYCOSIQUES Module 7 - Edition 2004 - Item 87 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM n 87 : INFECTIONS CUTANEO-MUQUEUSES BACTERIENNES ET MYCOSIQUES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et traiter un impétigo, une folliculite,

Plus en détail

Ulcérations génitales et urétrites

Ulcérations génitales et urétrites 6 e année médecine Rotation 3 2017/2018 ISM Copy Module de Dermatologie Ulcérations génitales et urétrites Introduction Ce sont toutes les affections bactériennes, virales, parasitaires ou mycosiques transmises

Plus en détail

Manifestations dermatologiques au cours de l infection par le virus de l immunodéficience humaine (VIH)

Manifestations dermatologiques au cours de l infection par le virus de l immunodéficience humaine (VIH) Manifestations dermatologiques au cours de l infection par le virus de l immunodéficience humaine (VIH) Dr. SOME Nessiné Nina épouse KORSAGA Assistante-Chef de clinique Dermatologie CHU-YO/UFR-SDS nessine2000@yahoo.fr

Plus en détail

Herpès et grossesse. Recommandations pour la Pratique Clinique. Synthèse

Herpès et grossesse. Recommandations pour la Pratique Clinique. Synthèse Herpès et grossesse Recommandations pour la Pratique Clinique Synthèse Marie-Victoire Senat Loic Sentilhes Herpès néonatal: Epidémiologie L herpès néonatal est rare (incidence 3/100 000 naissances) (NP3).

Plus en détail

Femmes enceintes et infections virales

Femmes enceintes et infections virales Femmes enceintes et infections virales Décembre 2008 Virus transmissibles de la mère à l enfant (1) Famille : Togaviridae Rubéole Famille : Herpesviridae Cytomégalovirus (CMV) Herpès simplex (HSV2) Varicelle-zona

Plus en détail

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV)

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV) Surveillance des cas d herpès néonatal enquête 2011-2015 auprès des services de Pédiatrie et Laboratoires Epidémiologie : Les virus herpès simplex de type 1 et 2 (HSV1 et HSV2) sont surtout responsables

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Objet : Modification de la NABM (nomenclature des actes de biologie médicale) pour la sérologie

NOTE D INFORMATION. Objet : Modification de la NABM (nomenclature des actes de biologie médicale) pour la sérologie NOTE D INFORMATION Origine : Marie Hautecoeur, biologiste responsable de l unité d immunologie Destinataire : - CH Arras : médecins CHA, cadres CHA, PCI - Hopale : Mme Mouton - CH Bapaume : Mme Loubry,

Plus en détail

Item 87-Infections cutanéo-muqueuses bactériennes et mycosiques : infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères

Item 87-Infections cutanéo-muqueuses bactériennes et mycosiques : infections à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F49 F53 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item 87-Infections cutanéo-muqueuses

Plus en détail

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie ULCÉRATION GÉNITALE C. Derancourt, M. Janier, N. Dupin,

Plus en détail

Les stomatites vésiculo- bulleuses

Les stomatites vésiculo- bulleuses Les stomatites vésiculobulleuses I. Définition Les stomatites vésiculobulleuses sont remplies de sérosités. La différence entre vésiculeuse et bulleuse est d abord une question de taille. 1) Vésiculeuse

Plus en détail

COMMENT DIMINUER LES CONSOMMATIONS DES ANTIBIOTIQUES CRITIQUES

COMMENT DIMINUER LES CONSOMMATIONS DES ANTIBIOTIQUES CRITIQUES COMMENT DIMINUER LES CONSOMMATIONS DES ANTIBIOTIQUES CRITIQUES FLUOROQUINOLONES, CÉPHALOSPORINES ET AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE S JAFFUEL SMIT CHRU de Brest 4 ème journée régionale Antibiotiques en

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 15 septembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 15 septembre 2004 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission réexamine la spécialité

Plus en détail

Prélèvement de téguments, phanères et muqueuses

Prélèvement de téguments, phanères et muqueuses Fiche technique Prélèvement de téguments, phanères et muqueuses LABO210-FITEC-0008 Version 2 Applicable le : 21/09/2014 Approbateur Marie-Claire MACHOUART, Sylvain SALIGNAC 1. OBJET Description du mode

Plus en détail

Orientation diagnostique

Orientation diagnostique Dermatologie A 25 Ulcération ou érosion des muqueuses orale et génitale Orientation diagnostique PR Ernest HEID Service de dermatologie, hôpital civil, 67091 Strasbourg Cedex. Points Forts à comprendre

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales

Diagnostic et suivi des infections virales Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 2019 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel est le

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 12 juin 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 12 juin 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 12 juin 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans par arrêté du 28 janvier 1999 (JO du 05 février

Plus en détail

Nitrate d'éconazole... 1 g

Nitrate d'éconazole... 1 g RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANSM - Mis à jour le : 09/01/2009 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT ECONAZOLE MYLAN 1%, crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate d'éconazole... 1 g Pour

Plus en détail

Nitrate d'éconazole... 1 g

Nitrate d'éconazole... 1 g RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANSM - Mis à jour le : 04/02/1997 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT FONGILEINE 1 POUR CENT, crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate d'éconazole... 1

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ Décision du 4 octobre 2018 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative à la liste des actes et prestations

Plus en détail

Nitrate d'éconazole... 1,0000 g

Nitrate d'éconazole... 1,0000 g RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANSM - Mis à jour le : 30/04/2012 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT MYCOSEDERMYL 1 POUR CENT, crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate d'éconazole...

Plus en détail

Nitrate d'éconazole... 1 g

Nitrate d'éconazole... 1 g RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANSM - Mis à jour le : 18/07/2008 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT ECONAZOLE ARROW 1 %, émulsion pour application cutanée 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Plus en détail

EP IDEMIOLOGIE ET P RELEVEMENTS MICROBIOLOGIQUES AU COURS DES P LAIES DU P IED CHEZ LE DIABETIQUE

EP IDEMIOLOGIE ET P RELEVEMENTS MICROBIOLOGIQUES AU COURS DES P LAIES DU P IED CHEZ LE DIABETIQUE EP IDEMIOLOGIE ET P RELEVEMENTS MICROBIOLOGIQUES AU COURS DES P LAIES DU P IED CHEZ LE DIABETIQUE DU Pied Diabétique 26 Mars 2010 La Problématique: L'infection doit être distinguée de la colonisation bactérienne

Plus en détail

2- AGENTS PATHOGENES 2.1. CARACTERES GENERAUX

2- AGENTS PATHOGENES 2.1. CARACTERES GENERAUX DERMATOPHYTOSES 1- DEFINITION Les dermatophytoses ou dermatophyties sont des mycoses cosmopolites dues aux dermatophytes, qui affectent l épiderme et les phanères (exceptionnellement les tissus profonds).

Plus en détail

Classement des agents biologiques adapté au secteur des services à la personne

Classement des agents biologiques adapté au secteur des services à la personne Classement des agents s adapté au secteur des services à la personne Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3 Groupe 4 Possibilité de provoquer une maladie chez l Danger pour les travailleurs Propagation dans la collectivité

Plus en détail

Nitrate d'éconazole... 1 g Pour 100 g. Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

Nitrate d'éconazole... 1 g Pour 100 g. Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1. ANSM - Mis à jour le : 31/01/2019 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT MYCOAPAISYL 1 POUR CENT, poudre pour application cutanée 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate d'éconazole... 1 g Pour 100 g.

Plus en détail

FLASH INFO CERBALLIANCE ÉVOLUTION DES MODALITÉS DE PRISE EN CHARGE SÉROLOGIE, CULTURES CELLULAIRES, BIOLOGIE MOLÉCULAIRE. Pourquoi ces changements?

FLASH INFO CERBALLIANCE ÉVOLUTION DES MODALITÉS DE PRISE EN CHARGE SÉROLOGIE, CULTURES CELLULAIRES, BIOLOGIE MOLÉCULAIRE. Pourquoi ces changements? CERBALLIANCE FLASH INFO L INFORMATION DÉDIÉE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ ÉVOLUTION DES MODALITÉS DE PRISE EN CHARGE SÉROLOGIE, CULTURES CELLULAIRES, BIOLOGIE MOLÉCULAIRE HÉPATITES, HERPES VIRUS, TOXOPLASMOSE

Plus en détail

Infections gynécologiques basses

Infections gynécologiques basses Infections gynécologiques basses Prélèvements AFMC 17 février 2011 Géry COUROUBLE Laboratoire André Lescaroux 1 Pourquoi ce sujet? -«La réalisation correcte du prélèvement conditionne l exactitude du résultat»

Plus en détail

Infection génitale par le Virus Herpes Simplex 1 et 2

Infection génitale par le Virus Herpes Simplex 1 et 2 Tableau clinique initial Histoire de l infection - Dans le décours de la primo-infection, le VHS rentre dans une phase latente et se loge dans un ganglion sensoriel local pour entrer en phase latente.

Plus en détail

LES INFECTIONS FONGIQUES

LES INFECTIONS FONGIQUES LES INFECTIONS FONGIQUES MYCOSES SUPERFICIELLES : Epiderme : intertrigo (2), herpes circiné, eczéma marginé de Hebra, pityriasis versicolor Phanères : onychomycoses et périonyxis teignes, favus Muqueuses

Plus en détail

Infec&ons à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères. Pr Franck Boralevi, CHU de Bordeaux

Infec&ons à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères. Pr Franck Boralevi, CHU de Bordeaux Infec&ons à dermatophytes de la peau glabre, des plis et des phanères Pr Franck Boralevi, CHU de Bordeaux Quel est le dermatophyte le plus fréquemment en cause - dans un intertrigo des grands plis? - dans

Plus en détail

INFECTIONS À CHAMPIGNONS. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre

INFECTIONS À CHAMPIGNONS. Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre INFECTIONS À CHAMPIGNONS Stanislas Rebaudet CCA SMIT CHU Bicêtre LES CHAMPIGNONS Terme un peu "fourre tout" Eucaryotes Règne des Fungi LES CHAMPIGNONS LES INFECTIONS FUNGIQUES ou MYCOSES Mycoses superficielles

Plus en détail

La teigne. par Isabelle BARRIER-BATTUT - Marie DELERUE Niveau de technicité :

La teigne. par Isabelle BARRIER-BATTUT - Marie DELERUE Niveau de technicité : La teigne La teigne est une mycose cutanée fréquente chez les équidés, qui se transmet très rapidement dans un effectif, par contact direct entre animaux ou par le biais de matériel contaminé (harnachement,

Plus en détail

Avis 2 octobre FONGAMIL 1 %, solution pour application locale en flacon pressurisé B/1 flacon de 30 g (CIP : )

Avis 2 octobre FONGAMIL 1 %, solution pour application locale en flacon pressurisé B/1 flacon de 30 g (CIP : ) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 octobre 2013 FONGAMIL 1 %, crème B/1 tube de 15 g (CIP : 34009 332 705 5 1) FONGAMIL 1 %, solution pour application locale en flacon pressurisé B/1 flacon de 30 g (CIP

Plus en détail

1. DIAGNOSTIC POSITIF

1. DIAGNOSTIC POSITIF Module 7 - Edition 2004 - Item 95 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 95 : MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES : GONOCOCCIE, CHLAMYDIOSE, SYPHILIS. OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une gonococcie,

Plus en détail

Recommandations pour les prélèvements non veineux

Recommandations pour les prélèvements non veineux Recommandations pour les s non veineux Processus : *Métier Biologie\Pré-analytique\Réception et tri des échantillons Diffusion par : PHU 07 - BIOLOGIE Règles générales pour tout Vérifier la prescription

Plus en détail

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre Les HERPES VIRIDAE Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre CLASSIFICATION Virus à ADN, bicaténaire Alpha herpes virus, réplication rapide et affinité pour le système nerveux : HSV1 & HSV2

Plus en détail

FENÊTRE III INFECTIONS À PYOGÈNES DE LA PEAU ET DE SES ANNEXES

FENÊTRE III INFECTIONS À PYOGÈNES DE LA PEAU ET DE SES ANNEXES FENÊTRE III INFECTIONS À PYOGÈNES DE LA PEAU ET DE SES ANNEXES Abcès Acné banale Érysipèle Fistule cutanée Folliculite banale Furoncle Hidrosadénite axillaire Impétigo Mastite Ongle incarné Panaris Paronychie

Plus en détail

Classification : 7 Herpes Human Virus, Sérotype 6 6 HHV. 8 Herpes Human Virus, Sérotype 8, lié au Sarcome de Kaposi

Classification : 7 Herpes Human Virus, Sérotype 6 6 HHV. 8 Herpes Human Virus, Sérotype 8, lié au Sarcome de Kaposi LES HERPES VIRUS (OU HERPES VIRIDAE) Ce sont des virus à ADN, qui donne des lésions au niveau des cellules quand on essaye de les cultiver. Physiopathologie : toujours primo- infection, qui se voit dans

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 15 mai 2019

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 15 mai 2019 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 15 mai 2019 omoconazole (nitrate d') FONGAMIL 1 %, crème B/1 tube de 15 g (CIP : 34009 332 705 5 1) FONGAMIL 1 %, solution pour application locale en flacon pressurisé

Plus en détail

HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV )

HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV ) Page 1/9 HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV ) SOMMAIRE 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE... 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.2.1 HSV 1... 2 1.2.2 HSV 2... 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE

Plus en détail

DERMATOLOGIE COURANTE AU CABINET DU MEDECIN GENERALISTE

DERMATOLOGIE COURANTE AU CABINET DU MEDECIN GENERALISTE DERMATOLOGIE COURANTE AU CABINET DU MEDECIN GENERALISTE DR Anne CRIQUET HAYOT Avril 2010 QU EST CE? DR Anne CRIQUET HAYOT Avril 2010 Brûlure cutanée Provoquée par le citron(acide citrique) plus exposition

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 18 décembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 18 décembre 2002 ACICLOVIR QUALIMED 250 mg - 500 mg, poudre pour solution pour perfusion, flacon (B/5) Laboratoires QUALIMED aciclovir

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle RRH 2012 Dr DELHOMME Agent responsable : Virus Varicelle Zona (ou Varicelle Zoster Virus) Virus à ADN de la Famille Herpesviridae Réservoir

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr. A. Berriche, Pr. Ag A. Ghoubantini 13/06/2011. Cours du collège de Maladies Infectieuses, Microbiologie et Parasitologie-Mycologie

CAS CLINIQUE. Dr. A. Berriche, Pr. Ag A. Ghoubantini 13/06/2011. Cours du collège de Maladies Infectieuses, Microbiologie et Parasitologie-Mycologie CAS CLINIQUE Dr. A. Berriche, Pr. Ag A. Ghoubantini 13/06/2011 Jeune homme, 33 ans Marié depuis un an Sans antécédents pathologiques Rapports sexuels extraconjugaux non protégés avec des partenaires multiples

Plus en détail

UE 9 Cours 25. Mycoses et ectoparasitoses. UE9 Agents infectieux Mardi 18 Février 2014 Pr. Gits- Muselli RT: Derouet Guillaume RL: Coupier Antoine

UE 9 Cours 25. Mycoses et ectoparasitoses. UE9 Agents infectieux Mardi 18 Février 2014 Pr. Gits- Muselli RT: Derouet Guillaume RL: Coupier Antoine UE9 Agents infectieux Mardi 18 Février 2014 Pr. GitsMuselli RT: Derouet Guillaume RL: Coupier Antoine UE 9 Cours 25 Mycoses et ectoparasitoses La prof avant la ronéo : t emmerdes pas trop à prendre des

Plus en détail

K. Sellami 1, A. Chtourou 2 M. Koubaa 1, S. Gargouri 2

K. Sellami 1, A. Chtourou 2 M. Koubaa 1, S. Gargouri 2 K. Sellami 1, A. Chtourou 2 M. Koubaa 1, S. Gargouri 2 1- Service des Maladies Infectieuses, CHU Hédi Chaker de Sfax 2- Laboratoire de Virologie, CHU Habib Bourguiba de Sfax Rencontres en Infectiologie,

Plus en détail

place de la réponse immunitaire La vaccination comme mise en Service d Allergologie et Immunologie Clinique CHU Lyon Sud Octobre 2009 Inserm U851

place de la réponse immunitaire La vaccination comme mise en Service d Allergologie et Immunologie Clinique CHU Lyon Sud Octobre 2009 Inserm U851 La vaccination comme mise en place de la réponse immunitaire Pr J.-F. Nicolas Inserm U851 Service d Allergologie et Immunologie Clinique CHU Lyon Sud Octobre 2009 Mise en place de la réponse immunitaire

Plus en détail

Recommandations pour les prélèvements non veineux

Recommandations pour les prélèvements non veineux Recommandations pour les s non veineux Processus : *Métier Biologie\Pré-analytique\Réception et tri des échantillons Diffusion par : PHU 07 - BIOLOGIE Règles générales pour tout Vérifier la prescription

Plus en détail

MALADIES INFECTIEUSES COURANTES

MALADIES INFECTIEUSES COURANTES MALADIES INFECTIEUSES COURANTES EN MILIEU AMBULATOIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ Index Coqueluche 3 Érythème infectieux ou 5 e maladie 4 Hépatite A 5 Hépatite B 6 Hépatite C 7 Herpès

Plus en détail

Syphilis et VIH: diagnostic précoce en soins primaires

Syphilis et VIH: diagnostic précoce en soins primaires Syphilis et VIH: diagnostic précoce en soins primaires JP Aubert, Prof Med Gen Département de médecine générale, Université Paris DIDEROT CMGF 3/4/2014 Conflits d intérêts (maladies infectieuses, maladies

Plus en détail

Exanthème et énanthème

Exanthème et énanthème Exanthème et énanthème Ce jeune homme se plaignait de douleur buccale, énanthéme, associée à une fièvre qui ont précédé de quelques jours cet exanthème. à quoi vous pensez? Conduite pratique( solution)

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 Suite à la demande du ministre chargé de la santé et de la sécurité sociale, la Commission réexamine la spécialité

Plus en détail

séminaire IST-Swissfamilydocs

séminaire IST-Swissfamilydocs séminaire IST State of the ART L Toutous Trellu* & Anca Paschoud** 1 *Service de dermatologie et service des maladies infectieuses ** Chargée d enseignement à la faculté de médecine de Genève 2 Cas 1 Jeune

Plus en détail

LES AGENTS INFECTIEUX (2 ÈME PARTIE) Dr H. MANDIN - 15/09/2015

LES AGENTS INFECTIEUX (2 ÈME PARTIE) Dr H. MANDIN - 15/09/2015 LES AGENTS INFECTIEUX (2 ÈME PARTIE) Dr H. MANDIN - 15/09/2015 CLASSIFICATION DU VIVANT Organismes cellulaires : Procaryotes (=unicellulaires) Bactéries Eucaryotes : Unicellulaires Protozoaires Pluricellulaires

Plus en détail

Généralités (1) Généralités (2) 12/06/2014 HERPES NEONATAL. Population générale : 30 % des femmes HSV +

Généralités (1) Généralités (2) 12/06/2014 HERPES NEONATAL. Population générale : 30 % des femmes HSV + HERPES NEONATAL PRISE EN CHARGE Généralités (1) Population générale : 30 % des femmes HSV + 20 ans : 8 % HSV 2 30-40 ans : 34 % HSV 2 Primo infection : HSV1 (30 %) HSV 2 (70 %) Réactivation : récurrence

Plus en détail

Champignons, levures et infection. A. Cécille, PH hygiéniste IFSI

Champignons, levures et infection. A. Cécille, PH hygiéniste IFSI Champignons, levures et infection A. Cécille, PH hygiéniste IFSI 2014-2015 Quand on évoque les champignons Fructifications que les promeneurs vont chercher dans les forêts ou que l'on achète sur les marchés

Plus en détail

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Plaies chroniques Prélèvements, interprétation Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Quelques définitions Plaie: rupture de la continuité de l enveloppe corporelle généralement associée

Plus en détail

Herpès Simplex Varicelle

Herpès Simplex Varicelle Herpès Simplex Varicelle CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections

Plus en détail

Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild

Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild sylvie.meaume@rth.aphp.fr Pourquoi faire un prélèvement bactériologique? Pour faire le diagnostic

Plus en détail

ANSM - Mis à jour le : 23/10/2017. MYLEUGYNE 1 %, crème

ANSM - Mis à jour le : 23/10/2017. MYLEUGYNE 1 %, crème ANSM - Mis à jour le : 23/10/2017 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT MYLEUGYNE 1 %, crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate d'éconazole... 1 g Pour 100 g. Excipients à effet notoire : ce médicament

Plus en détail

ANSM - Mis à jour le : 23/10/2017. MYLEUGYNE 1 %, crème

ANSM - Mis à jour le : 23/10/2017. MYLEUGYNE 1 %, crème ANSM - Mis à jour le : 23/10/2017 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT MYLEUGYNE 1 %, crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate d'éconazole... 1 g Pour 100 g. Excipients à effet notoire : ce médicament

Plus en détail

Eruptions chez l enfant Cas pour diagnostic Dr. K. Despontin

Eruptions chez l enfant Cas pour diagnostic Dr. K. Despontin GRANDE JOURNEE SSMG TOURNAI 27 MARS 2010 Eruptions chez l enfant Cas pour diagnostic Dr. K. Despontin DEVANT TOUTE ERUPTION PRENDRE LE TEMPS Lésions élémentaires Contexte de l éruption œdème vasculite

Plus en détail

Dépistage des IST : Quels nouveaux outils? Quelles recommandations? Cécile Bébéar

Dépistage des IST : Quels nouveaux outils? Quelles recommandations? Cécile Bébéar Dépistage des IST : Quels nouveaux outils? Quelles recommandations? Cécile Bébéar French National Center for bacterial STIs Bordeaux University hospital, Bordeaux, France University of Bordeaux, INRA,

Plus en détail

La Gale (La Scabiose)

La Gale (La Scabiose) La Gale (La Scabiose) Dr N. Contet-Audonneau 04/10/2014 1 Définition Dermatose contagieuse due à un acarien Sarcoptes scabiei variété hominis Fréquente Cosmopolite Prurigineuse 04/10/2014 2 La gale 300

Plus en détail

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr)

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr) Fiche SYNDROME AEMIP 2015 Infections sexuellement transmissibles bactériennes Auteurs : Matthieu Eveillard, Anne Doléans-Jordheim, Alban Le Monnier, Nadège Bourgeois-Nicolaos Présentations cliniques et

Plus en détail

Mycologie. Chapitre 3 : Les Dermatophytes (Mycoses de la peau) Pr SOUTTOU Karim (Professeur)

Mycologie. Chapitre 3 : Les Dermatophytes (Mycoses de la peau) Pr SOUTTOU Karim (Professeur) Mycologie Chapitre 3 : Les Dermatophytes (Mycoses de la peau) Pr SOUTTOU Karim (Professeur) Les Dermatophytes (Mycoses de la peau) 1. Définition *Les dermatophyties sont des affections causées par des

Plus en détail

Infections cutanées à pyogènes

Infections cutanées à pyogènes Infections cutanées à pyogènes Un peu de sémantique Les pathologies dites d inoculation Les exanthèmes infectieux Les infections cutanées à pyogènes Primaires Secondaires Pathologies d inoculation : Pasteurellose

Plus en détail

Dermatoses infectieuses. professionnelles. Guillaume Genin Nancy

Dermatoses infectieuses. professionnelles. Guillaume Genin Nancy Dermatoses infectieuses professionnelles Guillaume Genin Nancy Dermatoses professionnelles 40 % des pathologies professionnelles 10% des consultations de dermatologie en rapport avec le travail les dermatoses

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 01/06/2000 par arrêté du 14/07/2000 flacon poudreur de 30 g flacon de

Plus en détail