Incontinence urinaire masculine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Incontinence urinaire masculine"

Transcription

1 Incontinence urinaire masculine «Toute perte involontaire d urine dont se plaint le patient» (International Continence Society, Abrams and Coll, 2003) A distinguer des «gouttes retardataires» en fin de miction presque physiologiques A ne pas confondre avec des fuites par «débordement» (fuites en rapport avec un «trop plein vésical» en cas d obstacle (hypertrophie bénigne de prostate ) ou de vessie neurologique)

2 La miction normale Nécessite: Un réservoir (la vessie) permettant de stocker et d évacuer les urines Un «robinet» : les sphincters Sous la dépendance d un système neurologique complexe, les sphincters se relâchent, la vessie se contracte, la miction est alors possible de manière volontaire, confortable et efficace.

3 Bases anatomiques 1 sphincter proximal à commande involontaire 1 sphincter distal à contraction volontaire Baisse physiologique du tonus avec l âge Rapports étroits avec la prostate, rectum, vessie = risque de lésions lors de traumatisme, chirurgie ou irradiation de la région Contrôle neurologique très important: incontinence possible en cas d atteinte neurologique même sans lésion locale

4 Différents types d incontinence chez l homme Incontinence urinaire d effort Fuites en dehors de tout besoin Pour des efforts d intensité variable (toux, rire, sport ) Souvent accessible à un traitement chirurgical Incontinence urinaire par impériosités/urgenturies Fuites précédées d une envie urgente et irrépressible Traduisent souvent un désordre neurologique Parfois traitables par un traitement médical Incontinence urinaire mixte Combinaison des 2 mécanismes

5 La consultation urologique Interrogatoire Facteurs de risques Circonstances et Importance des fuites (port de protection?) Questionnaires de symptômes, de qualités de vie Catalogue mictionnel Examen clinique avec toucher rectal

6 Les examens complémentaires En fonction des constations clinique du chirurgien Biologie : Créatininémie, bandelette urinaire Cystoscopie (en consultation, a l aide d une petite caméra introduite dans la vessie par la verge) Échographie Bilan uro dynamique, débitmétrie

7 Les traitements de l incontinence urinaire à l effort de l homme Seront fonction de la cause et de l importance de l incontinence Rééducation sphinctérienne en première intention Traitement médicaux Efficacité limitée Souvent essai d améliorer les symptomes en utilisant des traitements qui «calment» la vessie (anti cholinergiques: oxybutinine, chlorure de trospium, solifenacine, tolterodine) Traitement chirurgicaux

8 Rééducation sphinctérienne En première intention Avec kinésithérapeute Apprentissage d exercices à poursuivre à domicile Au minimum 15 séances Poursuite des séances au delà de 15 après nouvelle évaluation parfois nécessaire.

9 Traitements chirurgicaux Ballonnets Pro-ACT Incontinence faible, modérée, voire sévère Bandelettes sous urétrales Incontinence faible à modérée Sphincter artificiel Incontinence modérée à sévère AFU AFU

10 Ballonnets Pro-ACT «Adjustable Continence Therapy» 2 ballons en silicone remplis d eau stérile et de produit de contraste Placés par voie périnéale de part et d autre de l urètre au niveau du col vésical Reliés à 2 chambres de ponction placées dans la peau, sous le scrotum Ajustement du volume des ballonnets par simple ponction à l aiguille des chambres de ponctions, si nécessaire, quelques semaines après la chirurgie (en moyenne 3 ou 4 ajustements)

11 Ballonnets Pro-ACT Vessie AFU L incision Ballonnets gonflés Urètre

12 Ballonnets Pro-ACT en pratique Le geste En hospitalisation courte (2 jours) ou ambulatoire Au bloc opératoire sous anesthésie générale ou rachianesthésie Position gynécologique Durée 30 minutes Sonde urinaire enlevée en fin d intervention Les suites opératoires Sortie le jour même ou le lendemain de l opération après ablation de la sonde et reprise des mictions Arrêt de travail d un mois Visite de contrôle et premier gonflage si nécessaire à 6 semaines en consultation

13 Ballonnets Pro-ACT Résultats 30 à 35% de patients entièrement continents(0 protection) à 1 an 70 % d amélioration (0 à 1 protection par jour) Résultats stables à 2 ans Complications rares et en général simples à traiter Perforation vésicale per opératoire Rupture de ballonnets Rétention aigue d urine Migration secondaire des ballonnets Infection

14 Ballonnets pro-act balance bénéfice-risque Les avantages Simplicité du geste chirurgical Peu invasif Thérapie ajustable en fonction de la persistance des symptômes (gonflages itératifs en consultation) Exérèse facile, en consultation, en cas de complication ou d échec Ne compromet pas la pose éventuelle de bandelette sous urétrale ou d un sphincter Les inconvénients Efficacité inconstante

15 Bandelette sous urétrale Treillis prothétique placé sous l urètre tel un hamac Tendu à travers les trous obturateurs Action dynamique de soutien et statique de compression de l urètre

16 L incision Positionnement de la bandelette Urètre Bandelette Bassin

17 Bandelette sous urétrale en pratique Le geste Hospitalisation courte (2 à 3 jours) Au bloc opératoire sous anesthésie générale ou rachi anesthésie Position gynécologique Durée 45 minutes Mise en place d une sonde urinaire Les suites opératoires La sonde est enlevée le lendemain de l opération le plus souvent Sortie après reprise des mictions (le lendemain ou le surlendemain de l opération) Arrêt de travail 1 mois Éviter le port de charges lourdes pendant 1 mois

18 Bandelette sous urétrale Résultats 70 % de patients guéris ou améliorés (1 protection par jour) Complications (rares) Érosion urétrale Rétention aigue d urines, dysurie Retard local de cicatrisation Douleur périnéale possible Infections de la bandelette rares

19 Bandelette sous urétrale Les avantages Mini invasif Mictions «physiologiques» préservées (à la différence du sphincter artificiel) Efficacité dans les formes légères à modérée Les inconvénients Douleurs périnéales Contre-indication en cas de radiothérapie Aggravation de l incontinence (exceptionnelle) Dégradation des résultats fonctionnels au fil du temps

20 Le sphincter artificiel Manchette entourant l urètre Reliée par un système de pompe ( placée dans le scrotum) à un réservoir A l état basal, la manchette est gonflée empêchant les fuites. Le réservoir est vide. La pression de la pompe chasse le liquide de la manchette dans le réservoir et autorise la miction Le retour à l état basal se fait spontanément en quelques dizaines de secondes

21 Schéma du sphincter en place Réservoir Vessie Tubulures Prostate Urètre Pompe Manchette Bouton de désactivation

22 Activation du sphincter La pression de la pompe chasse le liquide de la manchette vers le réservoir Plusieurs pressions peuvent être nécessaire La miction est alors possible

23 Retour àl état basal Spontanément, mais lentement En 2 minutes Le Réservoir se dégonfle La manchette se resserre ATTENTION: Ne jamais appuyer sur le bouton de désactivation

24 Le geste Le sphincter artificiel en pratique En hospitalisation courte (48h en moyenne) Au bloc opératoire sous anesthésie générale ou rachianesthésie Durée 1h Sonde urinaire en fin d intervention Les suites opératoires Ablation de la sonde le lendemain de l intervention et départ à la reprise des mictions Soins locaux par infirmière à domicile Arrêt de travail 15 jours

25 2 incisions (une pour la manchette et une pour le réservoir) Manchette entourant l urètre Réservoir Pompe

26 Le sphincter artificiel Résultats 75 à 90 % de patients continents durablement 85 à 90 % de patients satisfaits malgré la perte des «mictions physiologiques» Comparables si traitement de 1 ère ou 2 ème intention Complications Érosions urétrales (2%) Infection (2%) Durée de vie : 8 ans (homme); 10 ans (femme) Nécessitant l ablation du sphincter le plus souvent

27 Le sphincter artificiel Avantages Traitement de référence depuis les années 70 Efficacité Durabilité Changement de matériel techniquement simple Possible quels que soient Les antécédents L importance des fuites Inconvénients Coût Perte des mictions «physiologiques» Requière un minimum de dextérité

28 CONCLUSION L incontinence urinaire masculine n est ni honteuse ni une fatalité De nombreux moyens thérapeutiques efficaces existent N hésitez pas à consulter votre urologue.

Je souffre d'incontinence urinaire : que faire?

Je souffre d'incontinence urinaire : que faire? Je souffre d'incontinence urinaire : que faire? Service de Chirurgie Gynécologique -Clinique Beau Soleil- Adresse du site : www.docvadis.fr/gynecologie.beausoleil.montpellier Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME

INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME INCONTINENCE URINAIRE DE LA FEMME DR.F MENACER I/DEFINITION Fuite d urine involontaire par le méat urétral et ayant un retentissement social ou hygiénique et démontré de manière objective La prévalence

Plus en détail

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN

COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Introduction COMPLICATIONS URINAIRES DES FRACTURES DU BASSIN Les fractures du bassin sont potentiellement graves ; il s agit le plus souvent d un polytraumatisé avec de nombreuses complications viscérales,

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire

Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire Nouveautés dans la prise en charge de l Incontinence Urinaire Dr Adrien Vidart Incontinence urinaire : A un seul symptômes plusieurs mécanismes Incontinence d effort : Incontinence par insuffisance sphinctérienne

Plus en détail

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme

Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU Rééducation Périnéale Traitement de l incontinence post-opératoire chez l homme DIU de Rééducation périnéale Dr Laurence Peyrat Définitions L incontinence urinaire chez l homme survient après une lésion

Plus en détail

Vaporisation prostatique par laser Greenlight

Vaporisation prostatique par laser Greenlight Vaporisation prostatique par laser Greenlight Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie Vous allez être opéré d un adénome

Plus en détail

Qu est-ce qu une incontinence urinaire? A quoi est due l incontinence urinaire d effort?

Qu est-ce qu une incontinence urinaire? A quoi est due l incontinence urinaire d effort? Qu est-ce qu une incontinence urinaire? L incontinence urinaire se définit par toute fuite involontaire d urine à l origine d une gène. Il existe plusieurs types d incontinence urinaire : - L incontinence

Plus en détail

Bandelettes sous-urétrales : que peut-on attendre des dispositifs «mini»?

Bandelettes sous-urétrales : que peut-on attendre des dispositifs «mini»? Bandelettes sous-urétrales : que peut-on attendre des dispositifs «mini»? Pour ou contre : «Mini-bandelettes et incontinence d effort féminine» vendredi 18 novembre, 9h55, salle Havane. Contact AFU : Dr

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette transobturatrice de compression de l urètre bulbaire

CONSENTEMENT ECLAIRE Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette transobturatrice de compression de l urètre bulbaire 1/5 CONSENTEMENT ECLAIRE Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette transobturatrice de compression de l urètre bulbaire Cher patient, Cette fiche d information est rédigée

Plus en détail

Avis de la Commission. 09 Janvier 2002

Avis de la Commission. 09 Janvier 2002 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS Avis de la Commission 09 Janvier 2002 Dispositif : AMS 800, implant sphinctérien périuréthral Fabricant : American Medical Systems Inc. Demandeur : AMS

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE

INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE INCONTINENCE URINAIRE MIXTE ET HYPOCOMPLIANCE Travail des membres du Comite d Urologie et de Pelvi-périnéologie de la Femme (Association Française D urologie) Madame RAU, 56 ans, consulte pour une incontinence

Plus en détail

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU»

Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» Clinique de chirurgie urologique et de transplantation rénale EHS DAKSI CONSTANTINE Symptômes du Bas Appareil Urinaire «SBAU» LOUCIF.M SAYOUD.R DAHDOUH.A Plan : I/- Introduction II/- Classification III-Les

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE sphincter urinaire artificiel

CONSENTEMENT ECLAIRE sphincter urinaire artificiel 1/7 CONSENTEMENT ECLAIRE sphincter urinaire artificiel Cher patient, Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association of Urology (BAU) sous le contrôle du Groupement des unions professionnelles

Plus en détail

Traitement du prolapsus par voie coelioscopique

Traitement du prolapsus par voie coelioscopique Traitement du prolapsus par voie coelioscopique Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie L intervention qui vous est

Plus en détail

Dossier : mieux comprendre l incontinence urinaire

Dossier : mieux comprendre l incontinence urinaire Le 10/01/2013 à 15:00 - Par la rédaction de Dossier : mieux comprendre l incontinence urinaire Découvrez le dossier incontinence urinaire en détail. En France, trois millions de personnes souffrent d'incontinence,

Plus en détail

L EXAMEN URODYNAMIQUE

L EXAMEN URODYNAMIQUE LE DÉROULEMENT DE L EXAMEN URODYNAMIQUE PÔLE NEUROSCIENCES SERVICE DE MÉDECINE PHYSIQUE ET RÉADAPTATION ADULTES CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES INTRODUCTION Votre médecin vous a prescrit un

Plus en détail

Informer CURE D INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT INTITULE DE L INTERVENTION

Informer CURE D INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT INTITULE DE L INTERVENTION Informer CURE D INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT PATIENTE (ETIQUETTE) CACHET DU MEDECIN INTITULE DE L INTERVENTION QU EST CE QU UNE? Le traitement chirurgical consiste le plus souvent à mettre en place une

Plus en détail

Extrait de la Journée Scientifique. du 2 octobre 2010

Extrait de la Journée Scientifique. du 2 octobre 2010 Extrait de la Journée Scientifique du 2 octobre 2010 1 TRAITEMENTS DE L INCONTINENCE URINAIRE APRES PROSTATECTOMIE Présenté par le Dr Jean Nicolas CORNU, urologue à l Hôpital TENON, Paris 20 ème Une mise

Plus en détail

Policlinique d urologie Julie Racine, infirmière-cheffe d unité de soins Jennifer Lisboa, infirmière

Policlinique d urologie Julie Racine, infirmière-cheffe d unité de soins Jennifer Lisboa, infirmière Policlinique d urologie Julie Racine, infirmière-cheffe d unité de soins Jennifer Lisboa, infirmière Indications Incontinence urinaire d effort Prolapsus Contre-indications Atrophie vulvaire sévère Troubles

Plus en détail

9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT

9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT 9éme Congrés National 7 & 8 MAI 2011 Palais de la Culture Moufdy Zakaria Alger TRAITEMENT CHIRURGICAL DE L INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT NOTRE EXPERIENCE DU BURCH Dr A.SAIDI, Dr S.BOUZID,Dr K. KACIMI

Plus en détail

Fiche Info-Patient DERIVATION URINAIRE CUTANEE CONTINENTE OBJECTIF. Pourquoi proposer cette technique de vidange vésicale?

Fiche Info-Patient DERIVATION URINAIRE CUTANEE CONTINENTE OBJECTIF. Pourquoi proposer cette technique de vidange vésicale? Fiche Info-Patient DERIVATION URINAIRE Dernière mise à jour : 2014 CUTANEE CONTINENTE Cette fiche d information a été réalisée par trois sociétés savantes : l Association Française d Urologie (AFU), la

Plus en détail

Fiche Info-Patient (octobre 2016) PROLAPSUS GENITAL : CURE PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

Fiche Info-Patient (octobre 2016) PROLAPSUS GENITAL : CURE PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Fiche Info-Patient (octobre 2016) PROLAPSUS GENITAL : CURE PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Le prolapsus (descente d'organes) est secondaire à une faiblesse des parois vaginales et du soutien musculaire

Plus en détail

Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention?

Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention? Examens complémentaires : ce qu il convient de faire et de ne pas faire de première intention? philippe.chassagne@chuv.ch Néant Conflits d intérêt Mots clés Femme âgée, Incontinence Urinaire (IU) chronique

Plus en détail

16 ème Journée Caennaise de prévention des IAS. Priscilla Feïstl 11 octobre 2016

16 ème Journée Caennaise de prévention des IAS. Priscilla Feïstl 11 octobre 2016 16 ème Journée Caennaise de prévention des IAS Priscilla Feïstl 11 octobre 2016 Sonde urinaire vésicale = Appareil tubulaire creux destiné à être introduit dans la vessie en passant par l urètre pour évacuer

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE prostatectomie radicale

CONSENTEMENT ECLAIRE prostatectomie radicale 1/5 CONSENTEMENT ECLAIRE prostatectomie radicale Cher patient, Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association of Urology (BAU) sous le contrôle du Groupement des unions professionnelles

Plus en détail

FPC CNGOF / OGC. Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique

FPC CNGOF / OGC. Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique FPC CNGOF / OGC Indications, réalisation et résultats attendus du bilan urodynamique Renaud de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU Carémeau, Nîmes, France Une femme de 32 ans vous consulte en

Plus en détail

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS 14/02/12. Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien. Physiologie

TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES CRANIENS 14/02/12. Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien. Physiologie TROUBLES VESICO-SPHINCTERIENS Contrôle neurologique Vésico - sphinctérien Physiologie DES Vessie Σ D10 L2 TRAUMATISES CRANIENS Sphincter Col Pudendal Pelvien PΣ S2 Soma S4 Certaines zones cérébrales augmentent

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins

Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins Prévention des infection urinaires associées aux soins x soins Pascale CHAIZE Cadre de santé en hygiène hospitalière - MONTPELLIER 1 Les différents types de sondage 2 types de sondages : Sondage intermittent

Plus en détail

VESSIE NEUROLOGIQUE DÉROULEMENT D UNE MICTION NORMALE

VESSIE NEUROLOGIQUE DÉROULEMENT D UNE MICTION NORMALE VESSIE NEUROLOGIQUE Vous avez eu un accident qui a provoqué un traumatisme de la colonne vertébrale entraînant une blessure de la moelle épinière. Cette atteinte médullaire a été responsable d une paraplégie

Plus en détail

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues

Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues Item 121 (Item 321) Incontinence urinaire de l adulte Collège Universitaire des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Définition... 3 3. Étiologies... 3 3.1. IUE... 3 3.2. IU par

Plus en détail

Introduction d'une sonde dans la vessie par l'urètre. Présence d une prothèse endo-urétrale. Problème prostatique. Infection urogénitale.

Introduction d'une sonde dans la vessie par l'urètre. Présence d une prothèse endo-urétrale. Problème prostatique. Infection urogénitale. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE SONDAGE VÉSICAL FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indications Risques Contre-indications Précaution Introduction d'une sonde dans la vessie par

Plus en détail

IUE de la Femme agée. M Carbonnel

IUE de la Femme agée. M Carbonnel IUE de la Femme agée M Carbonnel Introduction Augmentation de IU et de sa sévérité avec age Variable en fonction du lieu de vie ( >80 ans 80% institution, 25% domicile) Viellissement physiologique Dépendance,

Plus en détail

Lithotripsie extra-corporelle

Lithotripsie extra-corporelle Lithotripsie extra-corporelle Site des urologues de la polyclinique de Picardie Amiens Adresse du site : www.docvadis.fr/www.urologie-polycliniquedepicardie L intervention qui vous est proposée est destinée

Plus en détail

La curiethérapie de la prostate

La curiethérapie de la prostate Fiche 5 La curiethérapie de la prostate En quoi consiste une curiethérapie de la prostate? Une curiethérapie de la prostate consiste à mettre en place à l intérieur de la prostate des sources radioactives,

Plus en détail

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert

Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation. Dr Thierry Lambert Atelier : prostate, pathologie urologique, vieillissement et troubles de la coagulation Dr Thierry Lambert La prostate Problème : La prévalence de l hypertrophie bénigne de la prostate est de : 42 % entre

Plus en détail

CLINIQUE Examen périnéal. CLINIQUE Les symptômes urinaires CLINIQUE INTERROGATOIRE CATALOGUE MICTIONNEL EPINES IRRITATIVES. Bilan neurologique

CLINIQUE Examen périnéal. CLINIQUE Les symptômes urinaires CLINIQUE INTERROGATOIRE CATALOGUE MICTIONNEL EPINES IRRITATIVES. Bilan neurologique DYSFONCTIONNEMENTS VESICO- SPHINCTERIENS DES TRAUMATISES VERTEBRO- MEDULLAIRES I. PHYSIOLOGIE II. PHYSIOPATHOLOGIE III. BILANS a. clinique b. urodynamique c. radiologique IV. NATURE DES DYSFONCTIONNEMENTS

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE FÉMININE. Oser en parler pour mieux la traiter

INCONTINENCE URINAIRE FÉMININE. Oser en parler pour mieux la traiter INCONTINENCE URINAIRE FÉMININE Oser en parler pour mieux la traiter Définition Qu est-ce que l incontinence urinaire? L incontinence urinaire se manifeste par des «fuites» d urine, c est-à-dire des pertes

Plus en détail

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales

RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES. Le point de vue de l urologue. Rétention vésicale : les causes. Augmentation des résistances uréthrales RETENTION AIGUE/CHRONIQUE DES URINES Le point de vue de l urologue JF HERMIEU Clinique urologique CHU Bichat Paris Rétention vésicale : les causes - Augmentation des résistances uréthrales - Diminution

Plus en détail

L ADÉNOME DE LA PROSTATE

L ADÉNOME DE LA PROSTATE L ADÉNOME DE LA PROSTATE Pr François Desgrandchamps Damien Chavanat collection SPECIMEN 1 L ADÉNOME DE LA PROSTATE Pr François Desgrandchamps 2 Damien Chavanat 3 collection avant propos L adénome de la

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort féminine : les bandelettes sous-urétrales

Traitement de l incontinence urinaire d effort féminine : les bandelettes sous-urétrales Progrès en urologie (2012) 22, 886 891 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Traitement de l incontinence urinaire d effort féminine : les bandelettes sous-urétrales Female stress incontinence

Plus en détail

Traitements chirurgicaux de l hyperactivité vésicale. rebelle au traitement médical en cas de Sclérose en. Plaques (SEP)

Traitements chirurgicaux de l hyperactivité vésicale. rebelle au traitement médical en cas de Sclérose en. Plaques (SEP) Traitements chirurgicaux de l hyperactivité vésicale rebelle au traitement médical en cas de Sclérose en Plaques (SEP) Auteur : Alain Ruffion Qu est ce que l hyperactivité vésicale? Dans le cadre de la

Plus en détail

AECG 18 septembre 2013

AECG 18 septembre 2013 G.THIOLLIER, B.BARTHIER, A. FAUCONNIER. AECG 18 septembre 2013 Centre hospitalier Intercommunal Poissy St Germain en Laye Mme R, 57 ans Prolapsus extériorisé Gène fonctionnelle sévère Pas de symptôme urinaire,

Plus en détail

Adénomectomie prostatique par voie haute

Adénomectomie prostatique par voie haute Adénomectomie prostatique par voie haute Service d'urologie à Lens Adresse du site : www.docvadis.fr/urologie.lens Fiche d'information destinée au patients créé par l'association française d'urologie pour

Plus en détail

Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT

Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2009 CONFLITS D INTÉRÊT laboratoire Uroplasty (NL) étude contrôlée randomisée évaluation l efficacité des implants de biopolymères

Plus en détail

En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes),

En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes), En quoi les stratégies diagnostiques, diffèrent elles suivant l étiologie d une neurovessie? J.J. Labat (Nantes), 1 Conflit d intérêt Aucun conflit d intérêt en rapport avec le sujet 2 Qu est ce qu une

Plus en détail

Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif?

Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif? Traitement du Cancer Prostatique Quel traitement curatif? Guideline for the Management of Clically Localized Prostate Cancer : 2007 update. From the American Urological Association Education and Research,

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Informations destinées aux patients Une attention particulière est portée sur le traitement par Curiethérapie (Implants permanents d Iode125) Sommaire 1 Rappels anatomiques 2 Cancer de la prostate 2 1

Plus en détail

Journée nationale de la Prostate septembre The Desk Guénola Désveaux :

Journée nationale de la Prostate septembre The Desk Guénola Désveaux : DOSSIER DE PRESSE Journée nationale de la Prostate 2012 19 septembre 2012 Contacts : The Desk Guénola Désveaux : 01 49 24 58 42 06 64 39 30 56 g.desveaux@thedesk.fr GHPSJ - Direction du développement et

Plus en détail

Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique

Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique Troubles vésico-sphinctériens d origine neurologique Chapitre spécificité des soins chez les personnes handicapées. Dr N. BRADAÏ Service de Médecine Physique et de Réadaptation du Pr A. YELNIK GH Lariboisière-F.

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS

INCONTINENCE URINAIRE. Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS INCONTINENCE URINAIRE Dr Elena BRASSART Praticien Hospitalier, service d Urologie CHU ANGERS DÉFINITIONS Incontinence urinaire : c est une perte involontaire d urine Il existe plusieurs formes d incontinence

Plus en détail

PROLAPSUS GÉNITAL. Mecanismes du prolapsus

PROLAPSUS GÉNITAL. Mecanismes du prolapsus 1 PROLAPSUS GÉNITAL Ce terme recouvre une entité plus communément connue sous celui de «descente d organe». Ceci ne concerne bien sur que les femmes. Il s agit d un défaut de soutien des organes pelviens

Plus en détail

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT

Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Rappel sur la clinique de l infection urinaire et des prostatites et place de la biologie dans le diagnostic de ces infections Dr. Souha Hannachi Service de médecine interne HMPIT Epidémiologie Infections

Plus en détail

TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE

TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE TRAITEMENT DE L'INCONTINENCE URINAIRE D EFFORT PAR POSE D'UNE PROTHÈSE INTERISCHIATIQUE DE SOUTÈNEMENT DE L'URÈTRE CHEZ L'HOMME, PAR ABORD DIRECT Classement CCAM : 08.. Codes : JELA521, JEGA515 et NC JUIN

Plus en détail

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes

Compétences théoriques. P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Compétences théoriques P Gallien, A Jouan, A Rouxel, B Nicolas Pôle MPR St Hélier Rennes Deux questions importantes Pour Qui? Et Pourquoi? Pour Qui? Pour le patient bien sûr, Pour son entourage Mais également

Plus en détail

Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS

Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS Item 123 (Item 247) Hypertrophie bénigne de la prostate EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Quels sont les diagnostics différentiels de l HBP? A - Vessie neurologique B - Cancer de la prostate C - Sténose

Plus en détail

HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis HBP HBP (Hypertrophie bénigne de la Prostate) Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Description - Diagnostic Traitements

Plus en détail

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE

SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE SEMIOLOGIE URO- NEPHROLOGIQUE SEMIOLOGIE CLINIQUE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE 2007/2008 1 OBJECTIFS DE LA SEQUENCE Etre capable quelle que soit la demande de soin : De repérer les signes objectifs et ou subjectifs évoquant une atteinte

Plus en détail

Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages. C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016

Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages. C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016 Education Thérapeutique de l enfant et des parents aux auto ou hétéro-sondages C.JOLLY - congrès APNP 15/10/2016 INTERET SONDAGE INTERMITTENT (SI) RETENTION URINAIRE CHRONIQUE complète ou non : Distension

Plus en détail

Questionnaire de symptômes urinaires

Questionnaire de symptômes urinaires Questionnaire de symptômes s Urinary Symptom Profile - USP Avant de commencer à remplir le questionnaire, merci d'inscrire la date d aujourd hui / / / / / / / / / Jour Mois Année Les questions suivantes

Plus en détail

Épidémiologie. L incontinence anale ne concerne pas que les personnes âgées

Épidémiologie. L incontinence anale ne concerne pas que les personnes âgées Incontinence anale pathologie du miroir Bruno Roche, Karel Skala Unité de Proctologie Cours de Hôpital Proctologie Universitaire Genève 2014 Bruno.Roche@hcuge.ch www.proctology.ch L impact Limpact de ce

Plus en détail

Informer HYSTERECTOMIE INTITULE DE L INTERVENTION

Informer HYSTERECTOMIE INTITULE DE L INTERVENTION Informer PATIENTE (ETIQUETTE) CACHET DU MEDECIN INTITULE DE L INTERVENTION QUELLE INTERVENTION VOUS EST PROPOSEE ET QUELLES SONT SES CONSEQUENCES POTENTIELLES? Hystérectomie totale interannexielle : ablation

Plus en détail

Conflits d intérêt. Norgine. B Braun. Coloplast. Medtronic. Coordination essai thérapeutique multicentrique Conseil Orateur symposium 2011

Conflits d intérêt. Norgine. B Braun. Coloplast. Medtronic. Coordination essai thérapeutique multicentrique Conseil Orateur symposium 2011 Conflits d intérêt Norgine Coordination essai thérapeutique multicentrique 2012 B Braun Conseil 2011 Coloplast Orateur symposium 2011 Medtronic Orateur symposium 2011 rééducations Troubles fonctionnels

Plus en détail

Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques. Pr Benoit Coffin

Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques. Pr Benoit Coffin Explorations de la motricité digestive en pratique clinique : intérêts diagnostiques et thérapeutiques Pr Benoit Coffin Anomalies motrices en pathologie digestive Fréquentes Impliquées dans la physiopathologie

Plus en détail

Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort

Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort Conséquences pour la prise en charge d une incontinence d effort Dr Loïc Le Normand CHU de Nantes, Service Urologie Institut de transplantation et recherche en transplantation, d Urologie et de Néphrologie

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS)

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS) COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS) AVIS DE LA COMMISSION Modifiant l avis du 25 octobre 2006 10 janvier 2012 Nom : Modèles et références

Plus en détail

Informer CURE DE PROLAPSUS URO-GENITAL INTITULE DE L INTERVENTION

Informer CURE DE PROLAPSUS URO-GENITAL INTITULE DE L INTERVENTION Informer CURE DE PROLAPSUS URO-GENITAL PATIENTE (ETIQUETTE) CACHET DU MEDECIN INTITULE DE L INTERVENTION QU EST CE QU UNE CURE DE PROLAPSUS? Cette intervention a pour but de traiter une descente d'organes

Plus en détail

Avis de la Commission 1 er juin 2005

Avis de la Commission 1 er juin 2005 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS HAUTE AUTORITE DE SANTE Avis de la Commission 1 er juin 2005 CONCLUSIONS Nom : Modèles et références retenus : Fabricant : Demandeur : AMS 800, implant

Plus en détail

Questionnaire de symptômes urinaires. Urinary Symptom Profile - USP

Questionnaire de symptômes urinaires. Urinary Symptom Profile - USP Questionnaire de symptômes s Urinary Symptom Profile - USP Avant de commencer à remplir le questionnaire, merci d'inscrire la date d aujourd hui / / / / / / / / / Jour Mois Année Les questions suivantes

Plus en détail

Questionnaire de symptômes urinaires

Questionnaire de symptômes urinaires Questionnaire de symptômes s Urinary Symptom Profile - USP Avant de commencer à remplir le questionnaire, merci d'inscrire la date d aujourd hui / / / / / / / / / Jour Mois Année Les questions suivantes

Plus en détail

CHIRURGIE POUR ABLATION DE

CHIRURGIE POUR ABLATION DE Informer CHIRURGIE POUR ABLATION DE FIBROMES UTERINS (MYOMECTOMIE) PAR VOIE ABDOMINALE PATIENTE (ETIQUETTE) CACHET DU MEDECIN INTITULE DE L INTERVENTION QUE SONT LES MYOMES (FIBROMES-LEIOMYOMES) UTÉRINS?

Plus en détail

SONDAGE URINAIRE CLOS VS NON CLOS. BOUSSETTA Jihen LAZARO Marine

SONDAGE URINAIRE CLOS VS NON CLOS. BOUSSETTA Jihen LAZARO Marine 1 SONDAGE URINAIRE CLOS VS NON CLOS BOUSSETTA Jihen LAZARO Marine Sondage urinaire 2 Objectif: introduction aseptique d une sonde stérile dans la vessie par l urètre diagnostic Thérapeutique: drainage,

Plus en détail

CHIRURGIE VULVAIRE POUR PATHOLOGIE CANCEREUSE (OU PRE-CANCEREUSE) AVEC CHIRURGIE INGUINALE

CHIRURGIE VULVAIRE POUR PATHOLOGIE CANCEREUSE (OU PRE-CANCEREUSE) AVEC CHIRURGIE INGUINALE Informer CHIRURGIE VULVAIRE POUR PATHOLOGIE CANCEREUSE (OU PRE-CANCEREUSE) AVEC CHIRURGIE INGUINALE PATIENTE (ETIQUETTE) CACHET DU MEDECIN INTITULE DE L INTERVENTION QUELLE INTERVENTION VOUS EST PROPOSEE

Plus en détail

REEDUCATION DE L HYPERACTIVITE VESICALE FEMININE. Julie LADET MKDE - Nîmes

REEDUCATION DE L HYPERACTIVITE VESICALE FEMININE. Julie LADET MKDE - Nîmes REEDUCATION DE L HYPERACTIVITE VESICALE FEMININE Julie LADET MKDE - Nîmes Définition de l HAV Le syndrome d hyperactivité vésicale (HAV) est défini selon l International Continence Society (ICS) par: «Une

Plus en détail

Introduction. Situation. Forme LA VESSIE

Introduction. Situation. Forme LA VESSIE ANAT NUG 3&4 26/01/10 FREISS S. OLIVIER J. LA VESSIE Introduction La vessie est un réservoir musculo-membraneux, tapissé par une muqueuse urothéliale. La miction correspond à la fonction de «vidange» des

Plus en détail

Identité de l Étudiant

Identité de l Étudiant Identité de l Étudiant Année Universitaire:.. Nom et Prénom :... Téléphone :... Adresse Electronique :... CNE :... Niveau d étude :... Période de Stage :... Tuteur :... Présentation du service Localisation

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Évaluation, soins post anesthésiques et congé pour l usager en chirurgie d un jour. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Infirmières auxiliaires Ordonnance

Plus en détail

Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim

Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim Typologie des Troubles Vésicosphinctériens DR Maaoui Rim DR Ksibi Imene PR AG Rahali Hajer Service de Médecine Physique et Réadaptation Fonctionnelle HMPIT introduction Les troubles vésico-sphinctériens

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE APRÈS PROSTATECTOMIE

INCONTINENCE URINAIRE APRÈS PROSTATECTOMIE INCONTINENCE URINAIRE APRÈS PROSTATECTOMIE Pierre COSTA ConStat, 1996, 1, 18-21 L incontinence urinaire est la plus fréquente des complications après prostatectomie radicale. Deux mécanismes étiopathogéniques

Plus en détail

Rétrécissement urétral

Rétrécissement urétral encathopedia Volume 3 Rétrécissement urétral Comment le rétrécissement affecte-t-il la vessie? Que faut-il faire? L utilité de la dilatation Qu est-ce qu un rétrécissement urétral? Un rétrécissement urétral

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 28 janvier 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 28 janvier 2004 XATRAL LP 10 mg, comprimé à libération prolongée (B/30 et B/50) Laboratoires SANOFI-SYNTHELABO FRANCE chlorhydrate

Plus en détail

RÉÉDUCATION DE L INCONTINENCE URINAIRE. 26 novembre 2016 Anne CLARENNE

RÉÉDUCATION DE L INCONTINENCE URINAIRE. 26 novembre 2016 Anne CLARENNE RÉÉDUCATION DE L INCONTINENCE URINAIRE 26 novembre 2016 Anne CLARENNE ANAMNÈSE Motif de la consultation Antécédents Fonctionnalité périnéale Renseignements généraux Médicaments Bilans médicaux 26/11/2016

Plus en détail

Vessie distendue : neurologie et incontinence

Vessie distendue : neurologie et incontinence Vessie distendue : neurologie et incontinence Professeur S. DEMAILLE Médecine Physique et de Réadaptation Neurophysiologie du bas appareil urinaire C est une unité fonctionnelle complète Comprend : vessie,

Plus en détail

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13 Définition IUE de la femme L.peyrat INCONTINENCE : perte involontaire des urines par voies naturelles, au dehors de l acte mictionnel et entraînant une gêne sociale (patient, entourage) significative INCONTINENCE

Plus en détail

Je vais bénéficier d'une

Je vais bénéficier d'une Je vais bénéficier d'une cœlioscopie Votre médecin vous a prescrit une cœlioscopie dans le cadre de votre bilan. Cet examen permet de visualiser l intérieur de l'abdomen mais aussi d'intervenir si nécessaire

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

En collaboration avec : Ecole Internationale Rééducation Plancher Pelvien

En collaboration avec : Ecole Internationale Rééducation Plancher Pelvien En collaboration avec : Ecole Internationale Rééducation Plancher Pelvien Intervenant et concepteur du programme: Loïc DABBADIE PROGRAMME DETAILLE PREMIER DEGRE EN REEDUCATION PERINEO-SPHINCTERIENNE (2

Plus en détail

Anatomie rénale et vésicale. Physiologie de la miction. Dr Valérie Crougneau 18 novembre 2015

Anatomie rénale et vésicale. Physiologie de la miction. Dr Valérie Crougneau 18 novembre 2015 Anatomie rénale et vésicale Physiologie de la miction Dr Valérie Crougneau 18 novembre 2015 L être humain possède deux reins. Ce sont les organes qui fabriquent l urine Le rein a la forme d un haricot,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE JUIN Diveen. 1er. tampon intra-vaginal conçu pour réduire les fuites urinaires à l effort(1) «Une innovation B.

DOSSIER DE PRESSE JUIN Diveen. 1er. tampon intra-vaginal conçu pour réduire les fuites urinaires à l effort(1) «Une innovation B. DOSSIER DE PRESSE JUIN 2016 Diveen 1er tampon intra-vaginal conçu pour réduire les fuites urinaires à l effort(1) «Une innovation B. Braun» EPIDEMIOLOGIE ET RAPPELS PHYSIOLOGIQUES L incontinence urinaire

Plus en détail

TRAITEMENT DE L HYPERTROPHIE BÉNIGNE DE LA PROSTATE

TRAITEMENT DE L HYPERTROPHIE BÉNIGNE DE LA PROSTATE TRAITEMENT DE L HYPERTROPHIE BÉNIGNE DE LA PROSTATE PAR RADIOFRÉQUENCE OU MICROONDES FÉVRIER 2006 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX

Plus en détail

STENOSES DE L URETRE

STENOSES DE L URETRE STENOSES DE L URETRE Dr Mohammed Harouni Urologue Libéral Algérie Le 8 ème Congrès de la Société Libanaise d Urologie 4 ème Congrès International d Urologie en langue Française 25 27 Septembre 2014 Beirut,

Plus en détail

Signes cliniques des infections urinaires

Signes cliniques des infections urinaires Signes cliniques des infections urinaires Renaud DEFEBVRE Aucun conflit d intérêt Signes cliniques classiques Dans les livres et chez les patients jeunes. : Signes de cystite : dysurie, brulures mictionnelles,

Plus en détail

SONDAGE VESICAL A DEMEURE

SONDAGE VESICAL A DEMEURE Page 1 sur 6 Chronologie des versions: VERSION DATE MODIFICATION DEMANDEUR 00 10/05/2004 Création B. VINIAL 01 21/12/2012 Actualisation Rédaction Vérification Approbation Nom : Sandrine FAURE PEPIN Nom:

Plus en détail