ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME"

Transcription

1 ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME 1

2 LA FONCTION D AVS Différentes dimension de la fonction : affective de réassurance, technique d assistance, sociale de médiation (PUIG, 2005). C est l accompagnement à la scolarisation qui est au cœur de la fonction. Qu est-ce qu accompagner et comment? La fonction d accompagnement : «est souvent caractérisée par le fait que l éducateur ( ) tente de se situer comme une sorte de médiateur entre le sujet et son environnement». (Capul, Lemay, 1999). C est être «médiateur», tiers entre l élève et ses espaces scolaires. 2

3 COMPETENCES DE L AVS «Savoirs Empiriques» : savoirs issus de l expérience, savoirs «incorporés». Compétences : Constater les difficultés, en repérer les répercussions, utiliser différentes techniques pédagogiques, mener des activités (pour certains), stimuler, Des savoir-être : s adapter, être à l écoute, observer, évaluer les situations, les élèves, les groupes, comprendre les situations, le fonctionnement de la classe, de l élève, identifier, Mise à distance. 3

4 QUELLE POSTURE? QUELS ENJEUX? Aider à la scolarisation. Aider l enfant à accéder à l école (dans ses différentes dimensions). Créer les conditions pour que l élève et les autres puissent agir. Action sur de «l informel», mise à distance. Se «mettre au milieu de» «Faire tiers» : sortir de la relation de face à face, sortir de la relation duelle. 4

5 QUELLE POSTURE? QUELS ENJEUX? En tenant compte du contexte organisationnel et institutionnel - Connaissance des acteurs en lien avec l école, en lien avec l enfant (IME, Educateur ). Identification des modes de relation. En tenant compte de la relation à l équipe éducative - Participation ou non aux réunions - Information de l équipe ou non, information à l équipe ou non En tenant compte de la relation à l enseignant - Retours à l enseignant, sous quelle forme? En tenant compte de leurs lieux d intervention de présence possibles - Participation ou non à la vie scolaire? Sous quelle forme? 5

6 POSTURE DE MEDIATION La fonction d accompagnement : «est souvent caractérisée par le fait que l éducateur ( ) tente de se situer comme une sorte de médiateur entre le sujet et son environnement» (Capul, Lemay, 1999). Qu est-ce que la médiation? «Etre médiateur c est se mettre au milieu» F. Tosquelles «Fait de servir d intermédiaire, en particuliers dans la communication». Larousse Faciliter une relation, comprendre une situation. Adopter une posture de neutralité. L écoute est un préalable à la médiation. 6

7 LES LIEUX DE MEDIATION L activité scolaire dans la classe La «vie scolaire» : - l accueil - la récréation - les repas 7

8 LES FORMES DE MEDIATION La médiation comme processus éducatif : la médiation par l activité La médiation comme processus de socialisation : la médiation par le groupe La médiation comme posture de facilitation : la médiation par la communication, la médiation par la gestion de conflits 8

9 LA MEDIATION COMME PROCESSUS EDUCATIF LA MEDIATION PAR L ACTIVITE L activité comme support : - de développement de capacités cognitives et motrices (postures ), sensorielles, perspectives temporelles, acquisition de repères - de socialisation : sentiment d appartenance, partage, identification, règles collectives et sociales - de construction de l identité : réalisation individuelle, valorisation, prise de conscience de soi, de son propre fonctionnement, trouver un sens à son existence 9

10 LA MEDIATION COMME PROCESSUS EDUCATIF LA MEDIATION PAR L ACTIVITE Différents types d activités: - l activité à but spécifique (but de scolarisation, but d apprentissage ) - l activité conviviale (accueil par ex.) - le jeu - l activité de routine (repas, accompagnement aux toilettes) 10

11 LA MEDIATION COMME PROCESSUS EDUCATIF LA MEDIATION PAR L ACTIVITE Place du «médiateur» dans l activité: - Préparation matérielle - Rituel d entrée et d accueil + poser le cadre : règles de fonctionnement, vie de groupe, contenu, précision du temps - Facilite : à un niveau technique, au niveau des émotions, au niveau des affects (régule) - Canalise les relations de groupe - Est garant du cadre 11

12 LA MEDIATION COMME PROCESSUS DE SOCIALISATION LA MEDIATION PAR LE GROUPE Médiation par la socialisation Avoir une démarche socialisante c est «favoriser l intégration de chacun dans une communauté qui, comme tout espace social, est régi par des lois permettant la vie commune» 12

13 LA MEDIATION COMME FACILITATION LA MEDIATION PAR LA COMMUNICATION Médiation par la communication : intervention d un tiers pour faciliter la communication. Nécessite une posture distanciée et d écoute. La posture d écoute: «disponibilité attentive pour ce qui est dit et ce qui est fait, afin de transmettre aux différents protagonistes la conviction de leurs valeurs et de leur faire sentir que les réponses apportées à leurs formulations ou sollicitations cherchent le plus possible à rester conforme à leur demande». «Décodage des contenus latents». (Capul, Lemay, 1999). 13

14 LA MEDIATION COMME FACILITATION LA MEDIATION PAR LA COMMUNICATION La communication. Shannon et Weaver (1949) Référent Message Emetteur Canal Récepteur Code 14

15 LA MEDIATION COMME FACILITATION LA MEDIATION PAR LA COMMUNICATION L Emetteur : personne ou groupe qui émet le message. Il code. Le récepteur : personne ou groupe qui reçoit le message. Il décode. Le message : représente l objet de la communication. Le canal : c est la voie de circulation des messages. Le référent : renvoie à un ensemble de signes et de combinaison de signe. Le code : désigne le contexte, la situation, les objets auxquels renvoient la communication. 15

16 LA MEDIATION COMME FACILITATION LA MEDIATION PAR LA COMMUNICATION Les enjeux de la communication Les facteurs de la personne : la motivation, l état affectif et émotionnel, le niveau de compétences, le système de valeurs culturel, l histoire personnelle, les projections. La situation sociale : les statuts et rôles des personnes en présence. Les représentations réciproques (Ex. l effet Pygmalion. Rosenthal et Jacobson, 1968) Question de la neutralité 16

17 LA MEDIATION COMME FACILITATION LA MEDIATION PAR LA COMMUNICATION Eléments en jeu dans la communication et effets sur la posture d écoute Définis par Effets sur la posture d écoute Motivation Finalités et envies Implications différentes Emotion Etat affectif et émotionnel Ressentis différents Distorsions du message Statuts Positions sociales Orientation des attitudes Histoire Vécu des interlocuteurs Perceptions différentes Projections Assimilation de la pensée de l autre à la sienne Distorsion du message, orientation de la posture et de la formulation Valeurs Cadre de référence Perception différente du message Représentations Comment on perçoit, on se représente les interlocuteurs Implication différente Perception du message, Oriente 17 les attitudes

18 LA MEDIATION COMME FACILITATION LA MEDIATION PAR LA COMMUNICATION Les attitudes d écoute. Classification de E. Porter L évaluation. Elle est sous-tendue par du jugement (positif ou négatif) faisant référence aux valeurs. L interprétation. Déformation du sens global du message suivi d une explication. Le soutien. Forme d encouragement, de consolation. C est une banalisation qui ne permet pas de traiter le message. L investigation, l enquête. Fait de creuser le message par des questions orientées. La solution. C est le fait de trouver des solutions immédiates à ce que la personne est en train de dire. La compréhension. C est la reformulation des éléments clé du discours. Reflet ou clarification de ce qui vient d être dit. 18

19 LA MEDIATION COMME FACILITATION LA MEDIATION PAR LA COMMUNICATION Mise en situation Pensez à des situations de médiation où vous avez été en difficultés. Décrivez les nous. 19

20 ELEMENTS BIBLIOGRAPHIQUES Belmont, B., Plaisance, E. et Vérillon, A. (2011). Conditions d emploi des auxiliaires de vie scolaire et qualité de l accompagnement des élèves handicapés. Capul, M., Lemay, M. (1999 ). De l éducation spécialisée. Edouard, M. (2003). Agrandir la vie. Les fonctions des Auxiliaires de Vie Scolaire. Documentaires «La brise et les murs. Regards sur une école inclusive». Réalisation F. Delpech. Production de l IUFM Midi-Pyrénées. «Récréations». Réalisation Claire Simon. 20

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention Le moniteur-éducateur participe

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT PROGRAMME DE FORMATION Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT Formation en 2 temps (total de 6 jours) 1 er session (3 jours) : 26-27-28

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention Le moniteur-éducateur

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLOME D'ÉTAT DE MONITEUR-ÉDUCATEUR

RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLOME D'ÉTAT DE MONITEUR-ÉDUCATEUR Institut du Travail Social Tours RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLOME D'ÉTAT DE MONITEUR-ÉDUCATEUR Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention

Plus en détail

La technique d entretien, pratique professionnelle du CPE. Sophie Carrère CPE CLG Montaigne Lormont

La technique d entretien, pratique professionnelle du CPE. Sophie Carrère CPE CLG Montaigne Lormont La technique d entretien, pratique professionnelle du CPE Sophie Carrère CPE CLG Montaigne Lormont Plan du stage Présentation du stage Définition de la situation d entretien en tant que communication L

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de Moniteur Éducateur

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de Moniteur Éducateur Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de Moniteur Éducateur Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007 relatif au Diplôme d État de Moniteur Éducateur fixant les modalités d accès à la formation,

Plus en détail

MONITEUR EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

L ENTRETIEN DANS L AIDE A L ORIENTATION FAIP 2012

L ENTRETIEN DANS L AIDE A L ORIENTATION FAIP 2012 L ENTRETIEN DANS L AIDE A L ORIENTATION FAIP 2012 SOMMAIRE I DEFINITION II - APPROCHE ROGERIENNE III LES ATTITUDES IV - LES VARIABLES DE L ENTRETIEN V- LES TECHNIQUES D ENTRETIEN VI - CONDUIRE UN ENTRETIEN

Plus en détail

MONITEUR EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES

MONITEUR EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 : DOMAINES DE COMPETENCES Domaine de compétences 1 Accompagnement social et éducatif spécialisé Instaurer une relation Aider à la construction de l' identité et au développement des capacités Assurer une fonction de repère et d

Plus en détail

METIERS DU COACHING REFERENTIEL DES COMPETENCES

METIERS DU COACHING REFERENTIEL DES COMPETENCES METIERS DU COACHING REFERENTIEL DES COMPETENCES Deuxième degré technique (T2) Objectif du référentiel : 1. Donner les repères pour évaluer les compétences du coach, 2. Savoir se positionner dans le rôle

Plus en détail

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire C1 Agir en tant que professionnel, interprète critique d objets de savoirs et/ou de culture 1. Manifester une compréhension critique des savoirs à enseigner, afin de permettre aux élèves de se les approprier

Plus en détail

Plan de professionnalisation des adultes-relais d Île-de-France

Plan de professionnalisation des adultes-relais d Île-de-France Plan de professionnalisation des adultes-relais d Île-de-France LE POSITIONNEMENT ET LE CADRE D INTERVENTION DE LA MEDIATION SOCIALE 3 jours (soit 21h de formation) S approprier le rôle et la posture du

Plus en détail

Écouter, aider, coopérer, demander de l'aide

Écouter, aider, coopérer, demander de l'aide Devenir élève Emmanuel Le Du, Hélène Salmon, Michel Deslandes, Annie Poinot PôLE MATERNELLE 17 programmes 2008 Écouter, aider, coopérer, demander de l'aide Cette compétence s enrichit tout au long du cursus

Plus en détail

Piloter la prévention des risques professionnels dans les EHPAD :

Piloter la prévention des risques professionnels dans les EHPAD : Conférence Piloter la prévention des risques professionnels dans les EHPAD : démarches et outils Entre attentes sociales et contraintes institutionnelles Exposé La prévention des risques professionnels,

Plus en détail

BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF : STAGE D IMMERSION

BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO-EDUCATIF : STAGE D IMMERSION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Comité régional aquitain d'éducation pour la santé A Q U I T A I N E - G I R O N D E 2008 EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Catalogue Formations - Méthodologie de projet - Outils pédagogiques - Formations

Plus en détail

La communication dans un contexte de soins. Le grands modèles. IFSI CHGR 2013 Gérard Guingouain

La communication dans un contexte de soins. Le grands modèles. IFSI CHGR 2013 Gérard Guingouain La communication dans un contexte de soins Le grands modèles IFSI CHGR 2013 Gérard Guingouain 1 La communication Il existe 2 grands modèles d analyse de la communication : Ø Le modèle techniciste de SHANNON

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX MONITEURS EDUCATEURS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX MONITEURS EDUCATEURS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX MONITEURS EDUCATEURS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MONITEURS EDUCATEURS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Ressource GROUPE HANDI - Nantes 2010

Ressource GROUPE HANDI - Nantes 2010 Ressource GROUPE HANDI - Nantes 2010 Titre : CONCERTATION LORS DE L INTEGRATION D UN ELEVE D ULIS EN COURS D EPS Résumé : Accueillir un élève appartenant à une Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire

Plus en détail

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

Référentiel de compétences en éducation pour la santé

Référentiel de compétences en éducation pour la santé Référentiel de compétences en éducation pour la santé Version synthétique septembre 2012 Comité consultatif pour l élaboration des programmes de formation en éducation pour la santé (Décret n 2006-57 du

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION GÉNÉRALE

NOTE DE PRÉSENTATION GÉNÉRALE NOTE DE PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES MODULES DIDACTIQUES REPERES CONJUGUER L HISTOIRE DE L EUROPE AVEC L HISTOIRE DE L EUROPÉEN 1.- FINALITÉS DU PROJET REPERES REPERES est une démarche innovante de formation

Plus en détail

Catalogue. Formation

Catalogue. Formation Catalogue de Formation Pôle régional de compétences en éducation et Promotion de la Santé En Limousin Notre mission Soutenir les acteurs de terrain dans la mise en oeuvre de projets et de programmes en

Plus en détail

Partenariat Fonds MAE IEPSCF-Uccle. Organisation et Calendrier

Partenariat Fonds MAE IEPSCF-Uccle. Organisation et Calendrier Partenariat Fonds MAE IEPSCF-Uccle Organisation et Calendrier Début : Février 2017 Fin : Janvier 2020 Lieu : Rue Gatti de Gamond 95 1180 Uccle Tél : 02/332.11.66 Fax : 02/33.10.87 http://www.iepscf-uccle.be/

Plus en détail

AVS/EVS: Repères communs pour un établissement scolaire

AVS/EVS: Repères communs pour un établissement scolaire Préambule D un département à l autre, d un diocèse à l autre, la gestion des AVS est différente. Certains diocèses ne rencontrent aucune difficulté pour avoir des contrats de l éducation nationale, d autres

Plus en détail

Implanter un programme

Implanter un programme Implanter un programme Sensibiliser et construire le programme avec la communauté éducative Mettre en œuvre un programme de renforcement des compétences psychosociales conduit à s interroger sur leurs

Plus en détail

Atelier. Coacher et manager avec les émotions

Atelier. Coacher et manager avec les émotions Atelier Coacher et manager avec les émotions Accompagnement des entreprises et de leurs leaders Coaching Team Building Formation «Coach & Team 27 rue du Calvaire 44000 NANTES Tél : 02 40 49 00 25 contact@holonomie.com

Plus en détail

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS THÈMES NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

RALLYE DES CŒURS OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES

RALLYE DES CŒURS OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES DURÉE : 30 MINUTES Cette activité collaborative permet à l élève de développer son vocabulaire de base en trouvant des expressions qui contiennent le mot cœur et qui correspondent aux images. Elle favorise

Plus en détail

Session de travail via Skype : Jeudi 27 octobre 2016

Session de travail via Skype : Jeudi 27 octobre 2016 Accueil et scolarisation des enfants de moins de 3 ans École maternelle = à partir de 3 ans Possibilité de scolarisation dès 2 ans en classe de TPS (Toute Petite Section) Développement de l accueil des

Plus en détail

Plan de l exposé. Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause. Langage et oral à la Maternelle

Plan de l exposé. Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause. Langage et oral à la Maternelle Plan de l exposé Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L école maternelle» (octobre 2011) Pause Langage et oral à la Maternelle 1 Etat des lieux : éléments principaux du rapport IGEN «L

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE TAP AIRE/ADOUR 2014/2015

PROJET PEDAGOGIQUE TAP AIRE/ADOUR 2014/2015 PROJET PEDAGOGIQUE TAP AIRE/ADOUR 2014/2015 OBJECTIFS EDUCATIFS Promouvoir une égalité des chances dans l accès à des activités de découvertes, sportives, artistiques et socioculturelles Enrichir et diversifier

Plus en détail

Identifier les facteurs favorables au climat scolaire 1/7

Identifier les facteurs favorables au climat scolaire 1/7 Identifier les facteurs favorables au climat scolaire 1/7 Dans chacune des catégories suivantes, sont recensés les facteurs contribuant soit à la dégradation, soit à l amélioration du climat scolaire,

Plus en détail

FORMATION CONTINUEE DES CADRES

FORMATION CONTINUEE DES CADRES CENTRE CATHOLIQUE POUR LA FORMATION EN COURS DE CARRIERE (CECAFOC) APPEL A CONCURRENCE en vue de l année 2016-2017 FORMATION CONTINUEE DES CADRES FICHES TECHNIQUES DU CAHIER DES CHARGES Critères pris en

Plus en détail

Loi de refondation de juillet 2013

Loi de refondation de juillet 2013 Loi de refondation de juillet 2013 Priorité à l école primaire, priorité à la maternelle Scolarisation des moins de trois ans en priorité en éducation prioritaire et en zone rurale et «+ de maîtres» Nouveaux

Plus en détail

Ateliers Français Maths 6 ème

Ateliers Français Maths 6 ème MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Ateliers Français Maths 6 ème Dossier de présentation 2013-2014 Dispositif d accompagnement à la scolarité en

Plus en détail

PROTOCOLE DEPARTEMENTAL DE GESTION. Elèves au comportement difficile dans le 1 er degré

PROTOCOLE DEPARTEMENTAL DE GESTION. Elèves au comportement difficile dans le 1 er degré PROTOCOLE DEPARTEMENTAL DE GESTION Elèves au comportement difficile dans le 1 er degré NIVEAU 1 : Pour l enseignant, le temps du repérage et des adaptations pédagogiques NIVEAU 1 : Pour l équipe pédagogique,

Plus en détail

Auxiliaire de Vie Scolaire AVS

Auxiliaire de Vie Scolaire AVS Auxiliaire de Vie Scolaire AVS Présentation des Référentiels : Fonctions-activités et compétences A l occasion de la table ronde : «De l auxiliaire de vie scolaire à l accompagnement de vie scolaire et

Plus en détail

COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME

COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME Se construire une attitude d élève affective et relationnelle COMPETENCES DE L ELEVE : DEVENIR AUTONOME organisationnelle cognitive Se construire une attitude d élève Comprendre la fonction de l école

Plus en détail

Les compétences de l AVS

Les compétences de l AVS Les compétences de l AVS Quelques rappels L attribution d un AVS à un élève peut être envisagée quelle que soit la nature du handicap et quel que soit le niveau d enseignement. L'élève doit être reconnu

Plus en détail

METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I)

METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I) METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I) DESCRIPTION : Action de formation professionnelle qualifiante DEFINITION : Une méthode : La médiation cognitive. Un outil : 14 instruments constitués de

Plus en détail

Dispositif de lutte contre l échec scolaire, à replacer dans le contexte national et académique

Dispositif de lutte contre l échec scolaire, à replacer dans le contexte national et académique Plan pour l école primaire Lutte contre l échec scolaire Groupe maternelle IA 16 Dispositif de lutte contre l échec scolaire, à replacer dans le contexte national et académique «L école prend en charge

Plus en détail

RESPONSABLE DE STRUCTURE MULTI ACCUEIL

RESPONSABLE DE STRUCTURE MULTI ACCUEIL RESPONSABLE DE STRUCTURE MULTI ACCUEIL I. IDENTIFICATION DU POSTE - Intitulé du poste : responsable d une structure multi-accueil - Rattachement hiérarchique : Conseil d Administration, Association Gestionnaire

Plus en détail

PROTOCOLE DE GESTION. Des élèves présentant des difficultés ou des troubles du comportement dans le 1 er degré

PROTOCOLE DE GESTION. Des élèves présentant des difficultés ou des troubles du comportement dans le 1 er degré PROTOCOLE DE GESTION Des élèves présentant des difficultés ou des troubles du comportement dans le 1 er degré NIVEAU 1 : Dans la classe, le temps du repérage et des adaptations pédagogiques Dans l école,

Plus en détail

Accompagnement des nouveaux enseignants. Secteur Jeunes

Accompagnement des nouveaux enseignants. Secteur Jeunes PROGRAMME D INSERTION PROFESSIONNELLE Accompagnement des nouveaux enseignants Secteur Jeunes Mai 2012 SRH/SÉ TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DU PROGRAMME... 2 MISE EN CONTEXTE... 2 ORIENTATIONS... 3 OBJECTIFS

Plus en détail

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?»

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Autonomie et Citoyenneté «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Journée de formation des Conseillers Pédagogiques du 1er degré, Académie de Nice ALLEC Stéphane Mars, 2011 Définition des concepts

Plus en détail

Première partie Attitude des enseignants envers l inclusion scolaire d élèves avec autisme dans le contexte du paradigme inclusif 21

Première partie Attitude des enseignants envers l inclusion scolaire d élèves avec autisme dans le contexte du paradigme inclusif 21 Sommaire Introduction 15 Première partie Attitude des enseignants envers l inclusion scolaire d élèves avec autisme dans le contexte du paradigme inclusif 21 1. La scolarisation des élèves handicapés en

Plus en détail

Comment faire pire en croyant faire bien?

Comment faire pire en croyant faire bien? Comment faire pire en croyant faire bien? Par Katryn DRIFFIELD Psychologue Clinicienne 47è journées d Études de l A.F.D.N Reims, le Vendredi 5 juin 2009 Un peu d humour pour commencer Le poids des mots

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes

L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE. Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes L INFORMATION DU PATIENT, UNE NECESSITE DIFFICILE A METTRE EN ŒUVRE Céline DEGASNE LORCY Psychologue clinicienne CHU de Rennes LA PARTICULARITE DE LA RELATION SOIGNANT/SOIGNE UNE SITUATION DE CRISE LES

Plus en détail

CHARTE de TUTORAT. Rédaction : C.Muller, 2012 (en concertation avec les cadres et tuteurs de stage) Page 1/8

CHARTE de TUTORAT. Rédaction : C.Muller, 2012 (en concertation avec les cadres et tuteurs de stage) Page 1/8 CHARTE de TUTORAT Rédaction : C.Muller, 2012 (en concertation avec les cadres et tuteurs de stage) Page 1/8 Sommaire 1. LE TUTORAT : DEFINITION ET PRINCIPES.... 3 2. ENGAGEMENTS DES DIFFERENTS ACTEURS...

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE»

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» Politique adoptée par le conseil d administration en juin 2007, révisé en septembre

Plus en détail

Les rencontres autour de l Annonce Annoncer une mauvaise nouvelle

Les rencontres autour de l Annonce Annoncer une mauvaise nouvelle Les rencontres autour de l Annonce Annoncer une mauvaise nouvelle Aspects psychologiques et communication date Etablissement 1 Aspects psychologiques 2 Aspects psychologiques (1/2) Côté patient La sidération

Plus en détail

QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED

QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED QUELLLES COMPETENCES TRAVAILLER AVEC LES ELEVES TED 1. Compétences adaptées lors d'une première scolarisation pour un jeune qui n arrive pas à entrer dans des tâches scolaires. Objectif et travail avec

Plus en détail

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation Domaine de Formation DF1 : 400 h ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE 1- CONNAISSANCE DU JEUNE ENFANT ET DE SON ENVIRONNEMENT - Développement de la personne tout au long de la vie

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes

Plus en détail

Enseigner l Éducation Physique dans le premier degré

Enseigner l Éducation Physique dans le premier degré Enseigner l Éducation Physique dans le premier degré Equipe départementale EPS du Rhône : CPD EPS et CPC EPS Geneviève LAFAY CPC EPS IEN Mions Fredéric DELAY GOYET CPC EPS IEN Meyzieu Ce qui s enseigne

Plus en détail

S ATTAQUER A L ECHEC SCOLAIRE ET VAINCRE L ILLETTRISME

S ATTAQUER A L ECHEC SCOLAIRE ET VAINCRE L ILLETTRISME CONCERTATION NATIONALE «REFONDONS L ECOLE DE LA REPUBLIQUE» 6 et 14 septembre 2012 ------------- Synthèse de l atelier N 1 «La réussite scolaire pour tous» S ATTAQUER A L ECHEC SCOLAIRE ET VAINCRE L ILLETTRISME

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Annexe de l arrêté du 16 novembre 2005 publié au bulletin officiel du ministère de l'emploi, de la cohésion sociales

Plus en détail

Conférence. Compte-rendu de Christophe Escartin

Conférence. Compte-rendu de Christophe Escartin Conférence Analyse de pratiques professionnelles Compte-rendu de Christophe Escartin IUFM d Orléans-Bourgogne 26 juin 2002 Conférence par Marguerite ALTET 1 L analyse de pratiques professionnelles. I.

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Tencin Gestion des Temps Péri-Educatifs (TAP) et Périscolaires

PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Tencin Gestion des Temps Péri-Educatifs (TAP) et Périscolaires PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Tencin Gestion des Temps Péri-Educatifs (TAP) et Périscolaires PREAMBULE La réforme des rythmes scolaires est entrée en vigueur à Tencin en septembre 2014, conformément aux décrets

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

Conditions structurelles. pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers

Conditions structurelles. pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers Conditions structurelles pour une mise en œuvre de la bientraitance dans l accompagnement d enfants à besoins particuliers 1. Au niveau d une structure Petite Enfance, qu est-ce qui est mis en place d

Plus en détail

Finalités et mise en œuvre de l enseignement moral civique aux cycles 2 et 3 Transmettre des valeurs fondées sur la morale civique

Finalités et mise en œuvre de l enseignement moral civique aux cycles 2 et 3 Transmettre des valeurs fondées sur la morale civique Finalités et mise en œuvre de l enseignement moral civique aux cycles 2 et 3 Transmettre des valeurs fondées sur la morale civique Liberté, égalité, fraternité, laïcité, solidarité, justice, respect, absence

Plus en détail

Projet Éducatif De la Maison pour Tous

Projet Éducatif De la Maison pour Tous Page 1 sur 8 Accueil de loisirs 2016 Projet Éducatif De la Maison pour Tous Page 2 sur 8 Page 3 sur 8 Le projet éducatif de l Accueil de Loisirs La Maison Pour Tous, Association loi 1901, au 9 avenue Paul

Plus en détail

L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT MINISTERE DE LA SANTE ET DES SOLIDARITES L'AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE Décret 2006- du portant création du diplôme d Etat d aide médico-psychologique

Plus en détail

PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon

PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon 29 janvier 2015 Quel accompagnement pédagogique pour une restauration collective, durable, responsable et de qualité? PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon Catherine Le Chevallier Piat Cap.nutricio

Plus en détail

Une première approche. Groupe Départemental maternelle - Allier

Une première approche. Groupe Départemental maternelle - Allier Une première approche Modifié par LOI n 2013-595 du 8 juillet 2013 - art. 44 La formation...stimule leur développement sensoriel, moteur, cognitif et social, développe l'estime de soi et des autres et

Plus en détail

Communiquer par la marque, un levier pour se différencier. Emilie RICHARD Directrice conseil

Communiquer par la marque, un levier pour se différencier. Emilie RICHARD Directrice conseil Communiquer par la marque, un levier pour se différencier Emilie RICHARD Directrice conseil Sommaire Partie 1. Situer la marque au sein de la communication.. Définitions : juridique et professionnelle..

Plus en détail

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h)

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h) INFOR SANTE ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE CENTRE MODULE I : DF1 (35 h) Concourir à l élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne - Repérer les besoins

Plus en détail

PRESENTATION DES EPREUVES. à l'attention des examinateurs-postulants du Diplôme d Etat de Moniteur-Educateur EPREUVES DE CERTIFICATION

PRESENTATION DES EPREUVES. à l'attention des examinateurs-postulants du Diplôme d Etat de Moniteur-Educateur EPREUVES DE CERTIFICATION PRESENTATION DES EPREUVES à l'attention des examinateurs-postulants du Diplôme d Etat de Moniteur-Educateur Rectorat Division des Examens et Concours DIV.E.C. 4-2 Le Diplôme d Etat de Moniteur Educateur

Plus en détail

DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire»

DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire» DEAES : Spécialité «Accompagnement à l éducation inclusive et à la vie ordinaire» Formation théorique : 525 h dont 378h communes à toutes les spécialités et 147h de spécialité DF1 : Se positionner comme

Plus en détail

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE CONTACT Dominique PASSEPORT passeportperformances@gmail.com +33(0)6.03.77.83.59 www.passeportperformances.fr PRESENTATION Expérience

Plus en détail

Missions spécifiques du service d accueil de jour judiciaire

Missions spécifiques du service d accueil de jour judiciaire Le service d Accueil de Jour Judiciaire «Repères» «En référence à l article 375-3 4 du code civil, un service d accueil à la journée pour 8 enfants âgés de 6 à 18 ans. (Service d accueil de jour judiciaire

Plus en détail

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008)

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Devenir élève Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Objectifs généraux : L objectif est d apprendre à l enfant à devenir un élève. Cette mission de l école maternelle est essentielle comme celle

Plus en détail

Stimulus - Interne (Faim, fatigue, Sensation - Ouïe - Vue - Odorat - Toucher - Goût. Représentation de la réalité.

Stimulus - Interne (Faim, fatigue, Sensation - Ouïe - Vue - Odorat - Toucher - Goût. Représentation de la réalité. PARTIE 1 LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS DOSSIER 3 LA DYNAMIQUE COMPORTEMENTALE I LES SENSATIONS Un stimulus est une information reçue par l un des cinq organes sensoriels : l ouïe, la vue, l odorat, le

Plus en détail

CONTENU DEAES. DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h-

CONTENU DEAES. DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h- CONTENU DEAES DC1 : Se positionner comme professionnel dans le champ de l action sociale -140h- Contenu du socle commun (126h) : Les bases des politiques publiques et des lois régissant le secteur social

Plus en détail

Sco. Scolarisation. Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations.

Sco. Scolarisation. Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations. Cachet MDPH Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d informations renouvellement Date de dépôt du dossier à la MDPH : / /20 Pour l année scolaire 20 /20

Plus en détail

Accompagnement personnalisé et SVT. Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN)

Accompagnement personnalisé et SVT. Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN) Accompagnement personnalisé et SVT Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN) Au cœur du collège, la question de l hétérogénéité Une volonté affirmée Soutenir la capacité

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL Centre de gestion de la Drôme Septembre 2015 1 L entretien professionnel, une nouvelle façon de manager les agents et les équipes L entretien professionnel, une nouvelle façon

Plus en détail

Outil pour un autodiagnostic 2 nd degré 1/9

Outil pour un autodiagnostic 2 nd degré 1/9 Outil pour un autodiagnostic 2 nd degré 1/9 Outil pour un autodiagnostic d établissement Cet outil invite à interroger collectivement le climat scolaire dans l établissement. Il peut être utilisé de trois

Plus en détail

Le long chemin vers la coéducation. J Louis COLOMBIES Délégué national JPA Midi-Pyrénées

Le long chemin vers la coéducation. J Louis COLOMBIES Délégué national JPA Midi-Pyrénées Le long chemin vers la coéducation. J Louis COLOMBIES Délégué national JPA Midi-Pyrénées Education? C est l ensemble des influences d origine et de nature diverses qui s exercent volontairement ou non

Plus en détail

- Une organisation modulable des temps de repos sur l année et en fonction de l âge.

- Une organisation modulable des temps de repos sur l année et en fonction de l âge. physiologiques Repos, sommeil, endormissement sieste - Un dortoir à proximité de la classe. - Un emploi du temps des ATSEM adapté à la surveillance des siestes immédiatement après le repas. - Une organisation

Plus en détail

Outil d observation de l équipe éducative

Outil d observation de l équipe éducative Outil d observation de l équipe éducative Tables pédagogiques 2010 Outil d observation de l application du programme éducatif Accueillir la petite enfance, mis à jour en 2007 1 Conception et rédaction

Plus en détail

3 pensées incontournables après quelques jours de classe

3 pensées incontournables après quelques jours de classe 3 pensées incontournables après quelques jours de classe Il est impossible d enseigner avec ces enfants là Il faut d abord qu ils se «soignent» avant de venir en classe et de pouvoir apprendre On ne peut

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

Aptitude à communiquer avec TOI. L intelligence émotionnelle au service de son management

Aptitude à communiquer avec TOI. L intelligence émotionnelle au service de son management L intelligence émotionnelle au service de son management Nous ne laissons pas nos émotions à la porte de l entreprise. Nos ressentis influencent en permanence nos comportements et ceux de nos collaborateurs.

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION. BPJEPS BASKET BALL Ligue AQUITAINE

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION. BPJEPS BASKET BALL Ligue AQUITAINE RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION BPJEPS BASKET BALL Ligue AQUITAINE UC 1 : COMMUNIQUER DANS LES SITUATIONS DE LA VIE PROFESSIONNELLE UC 2 : PRENDRE EN COMPTE LES CARACTÉRISTIQUES DES PUBLICS POUR PRÉPARER

Plus en détail

ROLE et MISSIONS de L'AVS

ROLE et MISSIONS de L'AVS ROLE et MISSIONS de L'AVS Sources: BO du 19 juin 2003 et Auxiliaire de vie scolaire: accompagner l'élève handicapé, G. Cochetel et M. Edouard, SCEREN, ASH CALAIS ASH MODALITES D'ATTRIBUTION D'UN AVS L'attribution

Plus en détail

FORMATION EUROPE Du 15 au 19 MAI 2017 à BARCELONE «Les pratiques éducatives en Catalogne»

FORMATION EUROPE Du 15 au 19 MAI 2017 à BARCELONE «Les pratiques éducatives en Catalogne» Association inscrite au Tribunal de Strasbourg sous le n LXXVI n 66 Enregistrée comme dispensateur de formations sous le numéro 42670278767 auprès de la Préfecture de la Région Alsace. N SIRET : 418 124

Plus en détail

Projets et Formations

Projets et Formations Management pour cadres de santé et dirigeants Projets et Formations Spécialiste Santé Projets & Formations Propose des formations concrètes, parfaitement adaptées au contexte de l institution et en adéquation

Plus en détail

Pour une pédagogie de la construction de compétences

Pour une pédagogie de la construction de compétences Revue n 2, Janvier 2012 compétences Pour une pédagogie de la construction de compétences Delphine EVAIN, Bernard LEBRUN IA-IPR EPS, Nantes Les compétences s appuient sur des savoirs étendus, explicites

Plus en détail

Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans

Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans Personne-ressource : Lynda Bisson Personne-ressource régionale pour les élèves ayant des difficultés d apprentissage (Outaouais)

Plus en détail

1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION

1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L'Educateur Technique Spécialisé (ETS) est un travailleur social. Il contribue à l'intégration sociale et à l'insertion professionnelle

Plus en détail

La dimension relationnelle et partenariale dans le travail de l auxiliaire de vie scolaire

La dimension relationnelle et partenariale dans le travail de l auxiliaire de vie scolaire La dimension relationnelle et partenariale dans le travail de l auxiliaire de vie scolaire Partie 1: La question du handicap à l école Partie 2: L auxiliaire de Vie Scolaire et l enfant Partie 3: Les relations

Plus en détail

Thèmes de formations à destination des personnels OGEC

Thèmes de formations à destination des personnels OGEC Thèmes de formations à destination des personnels OGEC Public visé : ASEM, AVS, EVS et tout salarié OGEC AVS / EVS / ASEM : Positionnement et adaptation au poste (programme détaillé en pages suivantes)

Plus en détail

Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage

Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage Différentes approches de l enseignement et de l apprentissage Approches transmissive, béhavioriste, gestalstiste, constructiviste et socioconstructiviste pour l apprentissage et l enseignement Karine Robinault

Plus en détail

Avoir confiance en lui

Avoir confiance en lui Avoir confiance en lui Bioviva : à la découverte de Soi et du Monde Chers parents, grands-parents, éducateurs et enseignants, Vous souhaitez aider votre enfant à bien grandir et s accomplir. Nombreux sont

Plus en détail