Catalogue 3 Chaine sur Mesure

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Catalogue 3 Chaine sur Mesure"

Transcription

1 Catalogue 3 Chaine sur Mesure SUBAKI Les Chaines 2009

2

3 CAALGUE 3 Classification chaine sur mesure sériés de chaîne ye de chaîne subaki Caractéristiques RUNNER BS Performance suérieure Général Chaînes à rouleaux standard Classification sériés de chaîne ye de chaîne subaki ASA G7 Caractéristiques en ASA comme en BS/DIN Chaîne de transmission ASA Autolubrifi ante Série Auto-lubrifi ante Série résistante à Renforcée la corrosion Série LAMBDA haute résistance BS LAMBDAutolubrifi ante, meilleure Chaîne résistance autolubrifi à la ruture ante Série LAMBDA ASA X-LAMBDA ASA LAMBDA Autolubrifi ante sous conditions Sans maintenance oussièreuses sévères Série X-LAMBDA ASA LAMBDA K BS X-LAMBDA Haute temerature jusqu a Autolubrifi 230 C ante sous atmoshère ouss ASA X-LAMBDA Résistance à la ruture lus élevée Série haute ASA résistance LAMBDA FG Alimentaire ASA H Résistance aux chocs ASA I out en titane ASA SUPER Meilleure résistance à la fatigue ASA PC-SY Meilleure résistance aux roduits chimiques Série SUPER ASA NS ASA SUPER-H Protection anti-corrosion absolue, Meilleure our résistance environnement à la chaud fatigue et aux Catalogue 3 Résistant à la corrosion Chaîne avec attaches ASA (norme américaine) Chaîne de convoyage Protégé contre la corrosion Série résistante à la froideur ASA K ASA ULRA Basse SUPER temérature : congélation Résistance jusqu extrême à -60 C BS (LAMBDA) NP Série NPASA standard as simle ASA (LAMBDA) Flexibilité NP de concetion ASA standard as double Base acier au BS N.E.P. carbone ASA LAMBDA as simle Chaîne autolubrifi ante BS LAMBDA N.E.P. Série LAMBDA Série N.E.P. ASA LAMBDA as simle CU Chaîne curviligne ASA N.E.P. ASA LAMBDA as double Chaîne autolubrifi ante Pièces nickelées avec un bel asect Protection anti-corrosion écologique ASA LAMBDA N.E.P. Série autolubriante BS SS Acier inoxydable SUS304 ASA LAMBDA CK as simle emérature jusqu a 230 C Série SS Environnements ASA LAMBDA CFG as simle ASA SS Alimentaire Excellente rotection anti-corrosion Base acier sécifi ques Série ASASA LAMBDA CK as doubleasa AS emérature jusqu a 230 C Charge Maximum Admissible suérieu inoxydable ASA LAMBDA CFG as double BS PC Alimentaire SUS304+Maillon intérieur en lastiqu Série PC ASA SS CU as simle ASA PC Inox 304, excellente rotection Anti-corrosion anti-corrosion et sans lubrifi cation Série résistante à la corrosion ASA AL Chaîne curviligne en Inox 304, Chaînes ASA à mailles SS double jointives Convient a des alications de levage Chaînes séciales ASA BL excellente rotection anti-corrosion Série standard Série faible RF bruit ASA SNS Variation de largeur Concetion unique du ressort our lim Résistant à la corrosion RFC LAMBDA Autolubrifi ante, convoyage direct Classification Entretien réduit sériés de chaîne ye de chaîne subaki Caractéristiques Rouleau à roulements Faible friction des rouleaux, gain de uissance Standard SUBAKI Chaîne BS avec Chaîne BS as simle Attachements les lus courants disonibles Plaque déortée RFD Idéal our un convoyage direct attachements Chaîne BS RF Plaques droites our convoyage direct sur l Série chaînes à accumulation VR Double lus La vitesse de chaîne eut etre reduite de 2,5: C Chaîne ASA as simle economie d énergie Attachements les lus courants disonibles c Général ASA HP as simle Chaîne à axes creux Standard Chaîne ASA M avec - FV Variation de largeur ASA CU as simle Chaîne curviligne Axe creux attachements MC - FVC Axe creux Standard DIN Chaîne ASA standard à as double Pour des longueurs de convoyeurs accrues Plaque déortée M - FV Idéal our un convoyage direct Chaîne à as double ASA à axes creux Chaîne à axes creux Chaîne à raclettes FM - F Série BS LAMBDA avec Attaches de raclage Chaîne BS LAMBDA as simle Autolubrifi ante, sans entretien attachements Chaîne LAMBDA RF BS as simle Autolubrifi ante, sans entretien Anti-corrosion Autolubrifi ante Protégé contre la corrosion Résistant à la corrosion Série standard Base acier au carbone Base acier inoxydable Série ASA LAMBDA avec attachements Série N.E.P. avec attachements Série SS avec attachements Chaîne ASA LAMBDA as simle Chaîne ASA LAMBDA as simle à axes creux Chaîne ASA LAMBDA à as double Chaîne BS N.E.P. as simle Autolubrifi ante, sans entretien Chaîne à axes creux, autolubrifi ante Autolubrifi ante, sans entretien Protection anti-corrosion écologique Chaîne Inox BS as simle Acier inoxydable 304 Chaîne Inox ASA as simle Acier inoxydable 304 Chaîne ASA Inox as simle à axes creux Chaîne ASA Inox à as double Chaîne inox 304 à axes creux Chaîne inox 304 à as double Chaîne inox ASA HP à as double Chaîne inox 304 à axes creux, as double Chaîne BS PC as simle Chaîne inox 304, avec maillon intérieur en la MarIX Série PC avec Ca attachements 1 Frans (donker Chaîne ASA PC as simle Chaîne inox 304, avec maillon intérieur en la Base lastique Série P avec attachements ASA P as simle Bloc en lastique technique avec axes en in MarIX Ca 3 Frans (donker) Innovation in Motion

4 Classification sériés de chaîne ye de chaîne subaki Caractéristiques iéreuse chocs re e technique iter le bruit a chaîne haîne de onvoyage RUNNER BS Performance suérieure Général Chaînes à rouleaux standard Classification sériés de chaîne ye de chaîne subaki ASA G7 Caractéristiques en ASA comme en BS/DIN CAALGUE 2 ChaIne avec attachements CAALGUE 1 chaine de transmission Chaîne de transmission ASA Résistant à la corrosion Chaîne avec attaches ASA (norme américaine) Autolubrifi ante Série Auto-lubrifi ante Protégé contre la corrosion Série résistante à Renforcée la corrosion Série LAMBDA haute résistance BS LAMBDAutolubrifi ante, meilleure Chaîne résistance autolubrifi à la ruture ante Série LAMBDA ASA X-LAMBDA ASA LAMBDA Autolubrifi ante sous conditions Sans maintenance oussièreuses sévères Série X-LAMBDA ASA LAMBDA K BS X-LAMBDA Haute temerature jusqu a Autolubrifi 230 C ante sous atmoshère oussiéreuse ASA X-LAMBDA Résistance à la ruture lus élevée Série haute ASA résistance LAMBDA FG Alimentaire ASA H Résistance aux chocs ASA I out en titane ASA SUPER Meilleure résistance à la fatigue ASA PC-SY Meilleure résistance aux roduits chimiques Série SUPER ASA NS ASA SUPER Protection H anti-corrosion absolue, Meilleure our résistance environnement à la chaud fatigue et aux chocs Série résistante à la froideur ASA K ASA ULRA Basse SUPER temérature : congélation Résistance jusqu extrême à -60 C BS (LAMBDA) NP Série NPASA standard as simle ASA (LAMBDA) Flexibilité NP de concetion ASA standard as double Base acier au BS N.E.P. carbone ASA LAMBDA as simle Chaîne autolubrifi ante BS LAMBDA N.E.P. Série LAMBDA Série N.E.P. ASA LAMBDA as simle CU Chaîne curviligne ASA N.E.P. ASA LAMBDA as double Chaîne autolubrifi ante Pièces nickelées avec un bel asect Protection anti-corrosion écologique ASA LAMBDA N.E.P. Série autolubriante BS SS Acier inoxydable SUS304 ASA LAMBDA CK as simle emérature jusqu a 230 C Série SS Environnements ASA LAMBDA CFG as simle ASA SS Alimentaire Excellente rotection anti-corrosion Base acier sécifi ques Série ASASA LAMBDA CK as doubleasa AS emérature jusqu a 230 C Charge Maximum Admissible suérieure inoxydable ASA LAMBDA CFG as double BS PC Alimentaire SUS304+Maillon intérieur en lastique technique Série PC ASA SS CU as simle ASA PC Inox 304, excellente rotection Anti-corrosion anti-corrosion et sans lubrifi cation Série résistante à la corrosion ASA AL Chaîne curviligne en Inox 304, Chaînes ASA à mailles SS double jointives Convient a des alications de levage Chaînes séciales ASA BL excellente rotection anti-corrosion Série standard Série faible RF bruit ASA SNS Variation de largeur Concetion unique du ressort our limiter le bruit Résistant à la corrosion RFC LAMBDA Autolubrifi ante, convoyage direct Classification Entretien réduit sériés de chaîne ye de chaîne subaki Caractéristiques Rouleau à roulements Faible friction des rouleaux, gain de uissance Standard SUBAKI Chaîne BS avec Chaîne BS as simle Attachements les lus courants disonibles Plaque déortée RFD Idéal our un convoyage direct attachements Chaîne BS RF Plaques droites our convoyage direct sur la chaîne Série chaînes à accumulation VR Double lus La vitesse de chaîne eut etre reduite de 2,5: Chaîne ASA as simle economie d énergie Attachements les lus courants disonibles Général ASA HP as simle Chaîne à axes creux Standard Chaîne ASA M avec - FV Variation de largeur ASA CU as simle Chaîne curviligne Axe creux attachements MC - FVC Axe creux Standard DIN Chaîne ASA standard à as double Pour des longueurs de convoyeurs accrues Plaque déortée M - FV Idéal our un convoyage direct Chaîne ASA à as double à axes creux Chaîne à axes creux Chaîne à raclettes FM - F Série BS LAMBDA avec Attaches de raclage Chaîne BS LAMBDA as simle Autolubrifi ante, sans entretien attachements Chaîne BS LAMBDA RF as simle Autolubrifi ante, sans entretien Anti-corrosion Autolubrifi ante Protégé contre la corrosion Résistant à la corrosion Série standard Base acier au carbone Base acier inoxydable Série ASA LAMBDA avec attachements Série N.E.P. avec attachements Série SS avec attachements Chaîne ASA LAMBDA as simle Chaîne ASA LAMBDA as simle à axes creux Chaîne ASA LAMBDA à as double Chaîne BS N.E.P. as simle Autolubrifi ante, sans entretien Chaîne à axes creux, autolubrifi ante Autolubrifi ante, sans entretien Protection anti-corrosion écologique Chaîne BS Inox as simle Acier inoxydable 304 Chaîne ASA Inox as simle Acier inoxydable 304 Chaîne ASA Inox as simle à axes creux Chaîne ASA Inox à as double Chaîne inox 304 à axes creux Chaîne inox 304 à as double Chaîne ASA Inox HP à as double astique technique Chaîne BS PC as simle ) MarIX Série PC avec attachements Ca 1 Frans (licht) astique technique Chaîne ASA PC as simle ox 304 MarIX Ca 3 Frans (licht) Chaîne inox 304 à axes creux, as double Chaîne inox 304, avec maillon intérieur en lastique technique Chaîne inox 304, avec maillon intérieur en lastique technique Base lastique Série P avec attachements ASA P as simle Bloc en lastique technique avec axes en inox 304 Innovation in Motion

5 ECHNLGIE DE PINE E QUALIE DE SERVICE Chez SUBAKI, nous savons que les clients recherchent ce qui se fait de mieux. Nous sommes également conscients que chacun de nos clients a des besoins uniques. C est ourquoi nous sommes fiers de notre caacité à livrer une large gamme de roduits qui réond à ces exigences. Dans les années à venir les clients rivilégieront la qualité des roduits et de service ; c est en gardant cette tendance à l esrit our l avenir que nous nous engageons à relever le défi de l innovation technique. Nos rinciaux roduits sont, en lus des systèmes de distribution automobile, les chaînes de transmission our l industrie, les chaînes à attaches et les chaînes de convoyage de grande dimension. Des roduits annexes tels que les roues libres, ignons, accoulements à chaînes, disositifs de sécurité, courroies crantées et oulies comlètent la gamme. A Dordrecht, dans notre nouvel atelier moderne, nous ouvons assembler les chaînes à attaches standard et ainsi rooser des roduits rêts à l emloi afin de faire gagner du tems à nos clients et assurer une meilleure qualité. Pour des besoins sur mesure, il est ossible de fabriquer les chaînes entièrement sur commande. Une chaîne doit être sélectionnée avec soin our garantir une erformance et une fiabilité otimum. Pour cela, nos clients euvent comter sur notre ersonnel commercial sécialisé et sur nos ingénieurs rojets exérimentés our les conseils techniques (y comris our la maintenance et l insection des chaînes sur site). Un réseau étendu de oints de distribution est lacé de façon stratégique à travers l Euroe et les autres marchés de destination afin d assurer un service de roximité et de qualité à nos clients. subakimoto Euroe B.V dessert le marché an-euroéen, l Afrique et le Moyen-rient. Notre siège social se trouve à Dordrecht, aux Pays-Bas, il s occue du marché transmission de uissance. Notre secteur Automobile se trouve à Nottingham, au Royaume-Uni, où se trouvent également nos bureaux et magasin our le marché transmission de uissance britannique et irlandais. Le groue SUBAKI comrend 28 sites de roduction et 22 filiales à travers le monde. Nos réseaux de roduction et de ventes sont maintenant lus déveloés que jamais. Innovation in Motion 3

6 ABLE DES MAIERES Introduction - Chaîne SUBAKI fabriquée sur commande....7 Introduction - Chaîne à rouleaux SUBAKI Glossaire Comosition de la chaîne à rouleaux...10 Chaîne à rouleaux renforcée autolubrifiante LAMBDA ASA Chaîne à rouleaux renforcée autolubrifiante LAMBDA ASA - Plans et dimensions Chaîne à rouleaux our les environnements sécifiques ASA Chaîne X-LAMBDA ASA - Plans et dimensions Chaîne LAMBDA K ASA - Plans et dimensions Chaîne LAMBDA FG ASA - Plans et dimensions Chaîne I ASA - Plans et dimensions Chaîne PC-SY ASA - Plans et dimensions Chaîne NS ASA - Plans et dimensions Chaîne K ASA - Plans et dimensions...23 Introduction - Chaînes avec attaches SUBAKI Comosition de la chaîne avec attaches yes de chaîne Attaches olérance sur Longueur de Chaîne Service d aairage: Haute Précision, olérance réduite Service d Assemblage dans notre atelier Chaîne à rouleaux autolubrifiante LAMBDA ASA Chaîne LAMBDA à as simle ASA - Plans et dimensions Chaîne curviligne (CU) LAMBDA à as simle ASA - Plans et dimensions Chaîne LAMBDA à as double ASA - Plans et dimensions Innovation in Motion

7 ABLE DES MAIEres Chaîne de convoyage Standard avec Attaches ASA Chaîne Standard à as simle ASA - Plans et dimensions Chaîne Standard à as double ASA - Plans et dimensions Chaîne ASA avec attaches our environnements séciau Chaîne LAMBDA à as simle Haute emérature (CK) ASA - Plans et dimensions Chaîne LAMBDA à as double Haute emérature (CK) ASA - Plans et dimensions Chaîne LAMBDA Classe alimentaire (CFG) ASA - Plans et dimensions Chaîne SS à as simle ASA - Plans et dimensions Chaîne curviligne (CU) SS à as simle ASA - Plans et dimensions Chaîne SS à as Double ASA - Plans et dimensions...43 Introduction - Chaîne de convoyage SUBAKI Chaîne de convoyage Standard IS/DIN Chaîne de convoyage SUBAKI RF Structure de la chaîne de convoyage Attaches Chaîne de convoyage Standard DIN Série M (Axe lein) DIN Plans et dimensions Série MC (Axe creux) DIN Plans et dimensions Série M (Plaque déortée) DIN Plans et dimensions Série FM (ye à racloirs) DIN Plans et dimensions Série FV (Axe lein) DIN Plans et dimensions Série FVC (Axe creux) DIN Plans et dimensions Série FV (Plaque déortée) DIN Plans et dimensions Série F (ye à racloirs) DIN Plans et dimensions...62 Chaîne de convoyage RF grande taille Les ossibilités...64 Innovation in Motion 5

8 ABLE DES MAIERES Chaîne de convoyage Standard RF Série RF (Axe lein) - Plans et dimensions Série RFD (Plaque déortée) - Plans et dimensions Chaîne de mautention à roulement RF Série BR - Plans et dimensions Chaîne de convoyage à entretien réduit RF Série RFC LAMBDA - Plans et dimensions...75 Chaîne à accumulation Série VR (Double Plus) - Plans et dimensions...77 Catalogues et documentations concernant les chaînes sécifiques...78 Méthode de sélection en fonction de la temérature Guide concernant la résistance à la corrosion...80 Feuillet de contrôle de l alication des chaînes SUBAKI...82 Feuillet d agencement des chaînes SUBAKI ermes et conditions générales de vente de subakimoto Euroe B.V Conditions de sécurité Innovation in Motion

9 INRDUCIN - chaine SUBAKI fabriquee sur commande La chaîne fabriquée sur commande est une chaîne réalisée sur mesure, our toutes les alications ou besoins sécifiques. Cela inclut les chaînes de transmission sécifiques, les chaînes avec attaches et les chaînes de convoyage de grandes tailles, réondant au standard DIN/IS ainsi que tout tye de chaînes réalisées à la demande du client. SUBAKI offre un alignement judicieux et hautement fonctionnel de divers tyes de chaînes de convoyage et de chaînes à rouleaux, our une comatibilité arfaite avec les attaches exigées ar votre alication. Chaîne de transmission faite sur commande Les chaînes de transmission faites sur commande sont des chaînes sécifiques our des alications non-standard, en conditions environnementales normales ou séciales. Ces chaînes sont la rolongation de notre rogramme standard de chaînes de transmission et incluent les chaînes autolubrifiantes renforcées, les chaînes résistantes à la corrosion et les chaînes our temératures basses et élevées. Chaîne de convoyage de grande taille faite sur commande Les chaînes de convoyage de grande taille sont des chaînes à grand as. Notre gamme de roduits étant rincialement concentrée sur les chaînes fabriquées sur commande, vos conditions sécifiques sont notre standard. Nos roduits sont fabriqués selon vos conditions articulières, mais nous ouvons également déveloer une solution comlètement nouvelle our votre alication. Nous ouvons fournir resque n imorte quel tye de chaîne de convoyage actuellement demandé. Nous fournissons des chaînes de convoyage selon les normes DIN, IS et SUBAKI. Chaîne avec attaches faite sur commande Cette chaîne de convoyage de etite taille est couramment emloyée dans diverses industries telles que l agroalimentaire, l électronique, l automobile, l agriculture et le conditionnement. Ces chaînes conçues ar SUBAKI se combinent avec des attaches ou des ièces de chaîne séciales our ermettre un large éventail de missions de convoyage. Chaînes avec attaches autres que celles énumérées SUBAKI ossède beaucou lus de chaînes que celles énumérées. Si, ar contre, la chaîne que vous demandez n est as disonible, elle eut bien sûr raidement être fabriquée. Service de ré-lubrification adaté aux besoins du client Une lubrification adatée ermet d augmenter la durée de vie et d améliorer les erformances d une chaîne. Afin d obtenir une meilleure erformance our des alications générales (-10 C à +60 C), toutes les chaînes de transmission sont rélubrifiées. Pour les alications sécifiques, SUBAKI roose des chaînes ré-lubrifiées avec un lubrifiant sécial sur demande du client: emérature élevée emérature basse Sécurité sanitaire our les aliments Exosition extérieure Environnement oussiéreux Veuillez contacter SUBAKI our lus d informations. Innovation in Motion 7

10 INRDUCIN - CHAINES A RULEAUX SUBAKI Glossaire 1. Charge de ruture minimale selon la norme IS Il s agit de la charge de ruture minimale déterminée ar la norme IS. Si une chaîne à rouleaux ne résiste as à une charge dont la valeur se situe en dessous de cette limite, elle n est as conforme aux normes. 2. Charge de ruture minimale selon la norme SUBAKI C est une valeur minimale déterminée ar un rocessus de calculs statistiques ar SUBAKI. Si une chaîne à rouleaux se brise sous l effet d une charge inférieure à cette valeur, elle n est as conforme aux normes de SUBAKI. Les normes de SUBAKI sont lus élevées que les normes IS. 3. Charge de ruture moyenne selon la norme SUBAKI Il s agit d une mesure de charge de ruture obtenue arès une longue ériode d essais de charge de ruture d un grand nombre de brins de chaîne. Bien entendu, lorsqu un brin de chaîne à rouleaux casse, cette valeur eut se trouver lus faible ou lus élevée et ne constitue donc as une valeur sûre. IS Charge de ruture min. 5. Charge Maximum Admissible La Charge Maximum Admissible d une chaîne à rouleaux (à l excetion des chaînes en acier inoxydable et les chaînes en matière lastique) corresond à la valeur dérivée du seuil de fatigue le lus bas. Lorsqu une charge, dont la valeur est inférieure à cette limite, est aliquée sur la chaîne à rouleaux de façon réétitive, la ruture de fatigue ne surviendra jamais. La Charge Maximum Admissible de SUBAKI a été déterminée arès 10 millions de charges réétitives contrairement aux 3 millions de charges réétitives de la norme euroéenne. La Charge Maximum Admissible des chaînes en acier inoxydable et des chaînes en lastique est déterminée ar la ression de surface entre les axes et les douilles. Charge Pmin Pmax Pa ems Pm Fig. 4 ableau récaitulatif concernant les charges réétitives Fréquence SUBAKI Charge de ruture min. SUBAKI Charge de ruture moyenne 6. echnologie Ring coining Pour assembler facilement l axe avec la laque d une attache raide, il existe des ajustements glissants. En général, ce genre d attache raide ossède 20 % de résistance à la fatigue en moins ar raort à la chaîne elle-même. Ceendant, SUBAKI a déveloé un rocédé sécifique our éliminer cette erte de résistance à la fatigue qui réond notamment aux exigences des clients en termes d assemblage facile : le rocédé breveté «ring coining». Avec ce rocédé breveté, une déformation à froid est générée autour du trou de l axe de la laque de l attache raide, ce qui rovoque une tension résiduelle autour du trou de l axe et ar conséquent augmente sa résistance. En utilisant ce rocédé, la caacité de transmission est de 100 % de celle de la chaîne de base. Charge de ruture Fig. 1 Comaraison entre les trois résistances à la traction mentionnées ci-dessus. SUBAKI utilise le rocédé breveté «ring coining» our toutes les attaches raides. 4. Méthode de test de la charge de ruture Comme le montre le schéma Fig. 2, une chaîne à rouleaux constituée de 5 maillons au minimum est fixée des deux côtés ar des chaes et tirée jusqu à la ruture. La forme de la ruture eut être utilisée our déterminer la cause de la cassure de la chaîne. (Fig. 3). Fig. 5 Ring Coining Fig. 2 Essai de charge de ruture Pour une utilisation dans des conditions extrêmes, SUBAKI a déveloé la série «Chaînes Renforcées». Ces chaînes sont équiées en série de maillons de jonction qui s ajustent ar serrage. L installation est lus difficile que dans le cas de maillons de jonction standard. Fig. 3 Forme de la ruture 8 Innovation in Motion

11 INRDUCIN - CHAINES A RULEAUX SUBAKI 7. Procédé «Ball drift» Ball-drift Le grenaillage améliore la résistance : à la ruture ar fatigue à la fatigue ar corrosion aux craquelures rovoquées ar l hydrogène à l érosion ar cavitation à la fissuration ar corrosion sous tension au griage à l usure de contact 9. Pré-étirage Fig. 6 Ball drift Charge réétitive Contrainte de comression résiduelle Charge réétitive Fig. 9 Pré-étirage Fig. 7 Contrainte de comression résiduelle Il s agit de faire asser une balle en acier tremé dans le trou d une laque en acier tremé. (Fig. 6). Le but de ce rocédé est de rovoquer une déformation lastique locale et d ajouter une contrainte de comression (Fig. 7) aux arois du trou. De lus, ce rocédé ermet de contrôler récisément les trous afin d obtenir un montage ar ajustement glissant otimal. Ce rocédé augmente aussi considérablement la résistance à la fatigue (jusqu à 30 %). Arès avoir assemblé les éléments d une chaîne, SUBAKI alique toujours une charge initiale qui est aelée ré-étirage. La force de ré-étirage corresond aroximativement à la Charge Maximum Admissible et est aliquée our asseoir les comosants divers de la chaîne tels que axes, douilles, laques. L avantage du ré-étirage est de minimiser l élongation initiale. Le fait de minimiser l élongation initiale ermet d augmenter la durée de vie des chaînes, c est ourquoi le ré-étirage est très imortant. 8. Grenaillage Le grenaillage est un rocédé utilisé our roduire une couche durcie et de modifier les roriétés mécaniques en surface des métaux. Il s agit de ercuter une surface avec de la grenaille (articules rondes métalliques ou céramiques) avec une force suffisante our créer une déformation lastique. Chez SUBAKI, tous les éléments rinciaux de la chaîne (à l excetion des axes) sont grenaillés. Fig. 8 Grenaillage Innovation in Motion 9

12 INRDUCIN - CHAINES A RULEAUX SUBAKI Comosition de la chaîne à rouleaux Maillon extérieur Axe Ajustage ar serrage Maillon intérieur Ajustage ar serrage Douille Rouleau Largeur intérieure Ajustage ar serrage Diamètre rouleau Pas Plaque extérieure Plaque intérieure Ajustement glissant Plaque d attache raide Chaîne à rouleaux Gouille Maillon coudé simle Cli à ressort Attache raide Comosition de la chaîne à rouleaux 1. rois dimensions rinciales Le as, le diamètre du rouleau et la largeur intérieure sont les trois dimensions rinciales d une chaîne à rouleaux. Lorsque ces trois dimensions sont identiques, les chaînes à rouleaux et les ignons de chaîne ont des dimensions comatibles. 2. Comosants Plaques La laque est le comosant qui suorte la tension lacée sur la chaîne. Il s agit généralement d une charge réétée arfois accomagnée de chocs. Par conséquent, non seulement la laque doit avoir une bonne charge de ruture statique mais elle doit également résister aux forces dynamiques de la charge et des chocs. Axe L axe est soumis à des forces de oussée et de flexion transmises ar la laque. En même tems, il forme une ièce de suort (avec la douille) lorsque la chaîne fléchit our s engager sur le ignon. L axe doit ar conséquent ouvoir résister aisément à une charge élevée, au cisaillement, à la flexion et doit avoir suffisamment d endurance our résister à l usure et aux chocs. Douille La douille est soumise à des forces comlexes de toutes arts, et en articulier à la réétition des charges dynamiques lorsque la chaîne s engage sur le ignon. La douille doit donc résister à des chocs extrêmement uissants. De lus, la douille et l axe forment une ièce de suort et en tant que tel ils doivent donc résister fortement à l usure. Rouleau Le rouleau est soumis à la charge d imact lorsqu il s accoule avec les dents du ignon lors de l engagement de la chaîne sur celui-ci. Arès l engagement, le rouleau change de oint de contact et reste en équilibre. Il est maintenu entre les dents du ignon et la douille et se délace sur la surface de la dent tout en recevant une charge de comression. Il doit donc résister à l usure mais aussi toujours être résistant contre les chocs, la fatigue et la comression (les RS25 et RS35 sont des chaînes à douilles et ne comortent as de rouleaux). Maillon intérieur Deux douilles sont montées entre deux laques intérieures et des rouleaux sont insérés our ermettre la rotation autour des douilles endant l exloitation. C est le même rincie our les chaînes simles et les chaînes multiles. 10 Innovation in Motion

13 INRDUCIN - CHAINES A RULEAUX SUBAKI Attaches raides Attache raide à cli Attache raide à gouilles Attache raide à cli Attache raide à gouilles Chaînes multiles Ex. : chaîne double Plaque extérieure Plaque extérieure Plaque extérieure Axe Axe Plaque(s) intermédiaire(s) Ressort Plaque d attache raide Gouille Cli individuel sur l axe Plaque d attache raide Gouille Plaque d attache raide Maillon coudé simle (MCS) Maillon coudé double (MCD) Chaîne simle Chaînes multiles Ex. : chaîne double Chaîne simle Chaînes multiles Ex. : chaîne double Plaque de maillon coudé Axe Axe rivé Gouille Plaque de maillon coudé Maillon extérieur et laque intermédiaire Le maillon extérieur comorte deux axes qui ont été montés entre deux laques extérieures. Dans le cas de chaînes multiles jusqu à la dimension 08B, une laque intermédiaire est ajoutée au maillon extérieur. Dans le cas de chaînes multiles our les dimensions suérieures à 08B, deux laques intermédiaires sont ajoutées au maillon extérieur. Pour les chaînes à rouleaux standard, les laques intermédiaires sont glissantes alors qu elles sont serrées our les chaînes à rouleaux SUPER. 3. Pièces d assemblage Les chaînes à rouleaux sont généralement constituées d un certain nombre de maillons intérieurs et extérieurs dans une formation sans fin. Bien que l on uisse utiliser des maillons coudés lorsqu on a un nombre de maillons imair dans une chaîne à rouleaux, il convient d utiliser une chaîne comosée d un nombre de maillons air. Si le nombre de maillons imair ne eut as être évité, il est recommandé d utiliser un maillon coudé double au lieu d un maillon coudé simle. Etant donné qu il est rivé sur la chaîne, un maillon coudé double ossède une Charge Maximum Admissible de 100 % alors qu un maillon coudé simle a une Charge Maximum Admissible de 65 %. Attaches raides Il existe trois tyes d attaches raides : à cli, à gouilles, à cli individuel sur l axe. Il est courant d utiliser les attaches raides à cli our les chaînes à rouleaux de etite dimension. Les maillons de jonction de tyes à gouille et à cli individuel sur les axes sont utilisés our les chaînes de grosses dimensions et à la demande du client. Maillons coudés Un maillon coudé est utilisé lorsqu un nombre imair de maillons de jonction est nécessaire. Différentes sortes de maillons coudés sont disonibles : Maillon coudé simle L axe et les deux laques sont coulissants. La résistance à la fatigue est réduite de 35 % ar raort à la chaîne elle-même. Maillon coudé double Les maillons coudés doubles résultent de l assemblage d un maillon intérieur et d un maillon coudé reliés ar un axe rivé. La résistance à la fatigue est la même que celle de la chaîne ellemême. Veuillez vous référer aux tableaux de dimension our les tyes et les dimensions de chaîne à rouleaux adatés aux maillons coudés. Innovation in Motion 11

14 CHAINE A RULEAUX RENFRCEE AULUBRIFIANE LAMBDA ASA La erformance suérieure des chaînes renforcées SUBAKI LAMBDA ASA est le résultat d un réseau comlet de contrôle de qualité qui commence ar le choix des meilleurs matériaux en acier du monde. Elle combine les avantages de la chaîne à rouleaux LAMBDA avec ceux de la série H renforcée. SUBAKI roose des chaînes renforcées LAMBDA our les alications qui déassent les ossibilités de la chaîne à rouleaux SUBAKI LAMBDA ASA. Les chaînes renforcées doivent être considérées dans les situations suivantes : 1. Environnements rudes dans lesquels la chaîne sera soumise à un imact lourd. 2. ransmissions comacts our les équiements ou les machines devant fonctionner dans des esaces restreints. 3. En cas de besoin de lus de uissance de transmission, de charge admissible ou de résistance à la traction. 4. Quand un taux d élongation élastique inférieur est exigé. Série de chaîne LAMBDA renforcée Les chaînes de la série LAMBDA renforcée diffèrent uniquement de la série de chaînes LAMBDA standard ar l éaisseur des laques. L éaisseur des laques est celle de la dimension immédiatement suérieure dans la série LAMBDA standard.. L éaisseur accrue des laques augmente de 10% la caacité à absorber les effets de choc. En bref, les chaînes des Série LAMB- DA-H sont articulièrement adatées aux situations où la charge est lourde et la vitesse de fonctionnement est basse (jusqu à 50 m/min) ou lorsque les contraintes mécaniques sont imortantes. La chaîne à rouleaux LAMBDA renforcée est uniquement disonible comme chaîne double. Pignons: Les ignons doivent être adatés en fonction de l éaisseur des laques. En raison de la durée de vie rolongée de la chaîne LAMBDA ASA, SUBAKI recommande d installer des ignons à denture traitée sur toutes les alications LAMBDA. Avantages SUBAKI a adjoint les avantages suivants la LAMBDA renforcée ASA: Une résistance à la charge de choc lus élevée Arorié aux charges de choc élevées. Economie sur les coûts de maintenance Pas de coûts de main d oeuvre onéreux uisqu il n est as nécessaire de lubrifier manuellement cette chaîne. Economie sur les coûts d achats Cycle d achat réduit grâce à la haute qualité et à la longue durée de vie de la chaîne. L achat de lubrifiants ou de systèmes de lubrification n est as nécessaire. Productivité lus élevée Pas d arrêt imrévu à cause d une ruture de chaîne. Moins de tems nécessaire our l entretien et donc lus de tems de roduction. Resect de l environnement Les alications fonctionnent rorement, ce qui limite le risque de contamination des roduits, machines, sols 12 Innovation in Motion

15 CHAINE A RULEAUX RENFRCEE AULUBRIFIANE LAMBDA ASA d1 H L2 L1 t b1 Largeur entre laques intérieures Axe Chaîne renforcée LAMBDA (ASA) Dimensions en mm Diamètre Entraxe Pas du rouleau Diamètre Longueur Longueur Eaisseur Hauteur ransversal Masse d1 b1 L1 L2 H (max.) t kn kn kg/m Plaque Charge min. à la ruture selon ASA Charge moyenne à la ruture selon SUBAKI SUBAKI RS40-LMD-H (1/2 ) RS50-LMD-H (5/8 ) RS60-LMD-H (3/4 ) RS80-LMD-H (1 ) RS100-LMD-H (1 1/4 ) Remarque: 1. Les attaches raides sont de tye à cli our des tailles jusqu à RS60-LMD-H-2, et de tye à gouille our les tailles RS80-LMD-H-2 à RS100-LMD-H A cause de l éaisseur accrue des laques, des attaches raides de transmission LAMBDA H sont exigées. 3. A causede l éaisseur accrue des laques, les chaînes doubles LAMBDA H exigent des ignons séciaux. 4. A cause de l éaisseur accrue des laques, les axes sont lus longs. Vérifiez les éventuelles interférences avec la machine. 5. Les maillons coudés our les chaînes doubles LAMBDA H ne sont as disonibles. Innovation in Motion 13

16 chaine A rouleaux our les environnements secifiques ASA Si votre installation nécessite un environnement sanitaire articulier, est exosée à des roduits chimiques corrosifs, est chauffée à des temératures extrêmes, asse dans un congélateur, est exosée à l extérieur ou est soumise à une humidité excessive : nos chaînes sécialement conçues et testées dureront lus longtems que votre chaîne actuelle et contribueront à une meilleure rentabilité de votre installation. Chaîne autolubrifiante LAMBDA (Base d acier au carbone) X-LAMBDA Ultra Longue Vie ASA L inclusion d un joint de feutre dans la construction de la X-LAMBDA augmente les erformances anti-usure de lus de 5 fois ar raort à la chaîne LAMBDA de base. Chaîne LAMBDA emérature Elevée ASA La LAMBDA-K est déveloée our des alications à haute temérature. Lubrification stable et roriétés anti-usure dans des temératures élevées. Utilise l huile certifiée NSF-H1 (classe alimentaire) et est favorable à l environnement. emérature ambiante de fonctionnement : +150 C à +230 C Chaîne LAMBDA de classe alimentaire ASA La LAMBDA FG est déveloée our l industrie alimentaire. La douille est imbibé avec un lubrifiant sécial our l alimentaire (certifié NSF-H1). emérature ambiante de fonctionnement : -10 C à +150 C Chaîne résistante à la corrosion (Base titane/base acier inoxydable) Chaîne I en titane ASA Les chaînes de la série I ASA sont entièrement réalisées en titane. Disonible dans les tailles RS35-I - RS40-I, la série I aorte les roriétés uniques du titane aux alications des chaînes à rouleaux : une résistance à la corrosion sécifique extrême dans une chaîne légère. Les chaînes I sont extrêmement légères (50% du oids de l acier au carbone) et sont entièrement réalisées en titane, ce qui les rend non-magnétiques et fortement résistantes à la corrosion. emérature ambiante de fonctionnement : -20 C à +400 C Chaîne mixte PC ASA avec lastique technique Les axes et les laques extérieures de ces chaînes sont en acier inoxydable SUS304 (sauf cli SUS301). Le lastique (blanc) est utilisé our les maillons intérieurs. Cette combinaison en fait une chaîne autolubrifiante, moins bruyante (5dB de moins que la chaîne à rouleaux ASA) et légère (50 % lus légère que la chaîne à rouleaux ASA). Plage de temératures de service : -20 C à +80 C. Pour les détails, voir nos catalogues 1 et 2. Chaîne mixte PC-SY ASA avec lastique technique Cette chaîne combine des axes en titane et des laques de maillons extérieurs avec des maillons intérieurs (grisâtres) en lastique technique. Elle convient quand la résistance à la corrosion de la chaîne en oly-acier (PC) n est as suffisante. Avec une temérature ambiante de fonctionnement : - 20 C à +80 C. La Charge Maximum Admissible est de 60% ar raort à la chaîne en oly-acier (PC). Pour lus de détails sur la résistance à la corrosion, veuillez vérifier le tableau à la fin de ce catalogue comme guide de base. Chaîne en acier inoxydable NS ASA C est une chaîne à rouleaux, comosée d acier inoxydable SUS316 (seuls les clis RS25NS sont en SUS301). Cette chaîne convient lorsque une résistance à la corrosion suérieure à celle de la chaîne SS ASA est exigée. Il n y a aucune artie magnétique, hors le cli. Les chaînes NS BS euvent être emloyés à des temératures élevées et basses (- 20 C à +400 C). Chaîne en acier inoxydable SS ASA ous les comosants de base de cette chaîne sont fabriqués en acier inoxydable SUS304 (sauf clis SUS301). Cette chaîne eut être utilisée dans des environnements sécifiques, comme ar exemle sous l eau ou avec des alications acides ou alcalines. Elle eut également être utilisée dans des conditions de basse ou haute temérature (-20 C à +400 C). Pour les détails, voir nos catalogues 1 et 2. Chaîne en acier inoxydable AS ASA Les axes et les rouleaux de cette chaîne à rouleaux sont fabriqués en acier inoxydable tremé, durci ar réciitation (SUS600). Les laques et les douilles sont fabriquées avec de l acier inoxydable SUS304 (les clis sont en SUS301). La Charge Maximum Admissible est 1,5 fois suérieure à celle de la chaîne SS ASA. La résistance à la corrosion est légèrement inférieure à celle de la chaîne SS standard. Cette chaîne est adatée our des alications de transmission lourdes qui nécessitent une résistance à la corrosion et à la chaleur élevée et où une chaîne SS ASA lus etite est référable. Un magnétisme existe en raison de l utilisation de l acier SUS600 durci ar réciitation. Plage de temératures de service : -20 C à +400 C. Pour les détails, voir notre catalogue Innovation in Motion

17 chaine A rouleaux our les environnements secifiques ASA Chaîne anti-corrosion (base acier) N.E.P. Chaîne avec nouveau lacage environnemental La chaîne N.E.P. ASA est une chaîne ASA qui a subi un traitement de surface sécial. Un revêtement sécial en trois étaes est aliqué sur les laques, les douilles et les axes afin d offrir une rotection maximale contre les conditions d exloitation ou les conditions environnementales difficiles. (Les clis sont en SUS301). Les rouleaux N.E.P. ont un revêtement sécial, conçu our résister aux conditions corrosives ainsi qu au contact dynamique violent entre le rouleau et le ignon. Cette chaîne est adatée our être utilisée dans un environnement exosé à l eau de mer, aux luies acides ou à toutes autres conditions climatiques défavorables. Cette chaîne ne contient aucune substance chimique dangereuse telle que chrome hexavalent, lomb, cadmium ou mercure comme le révoit la directive RoHS. Les uissances nominales en kilowatt sont les mêmes que celles de la chaîne ASA corresondante avec une lage de temératures de service allant de - 10 C à C. Au dessus de + 60 C, une lubrification séciale haute temérature est nécessaire. La chaîne LAMBDA N.E.P. ASA est bien sûr également disonible Pour les détails, voir nos catalogues 1 et 2. Chaîne nickelée NP ASA La chaîne NP ASA est une chaîne SUBAKI ASA qui a été recouverte de nickel. La chaîne NP a une légère résistance à la corrosion et un bel asect. La chaîne NP est adatée aux conditions extérieures et eut être exosée à l eau. Il y a une réduction de 15 % de la Charge Maximum Admissible comaré à la chaîne ASA G7 corresondante, il faut donc veiller à rendre ce aramètre en comte lors du choix de la chaîne. La lage de temérature de service our cette chaîne est de : -10 C à +60 C. La chaîne LAMBDA NP ASA est bien sûr également disonible. Pour les détails, voir notre catalogue 1. Chaîne résistante au froid (Base acier au carbone) Chaîne résistante au froid K BS Cette Chaîne eut être utilisée dans des temératures lus foides que la chaîne ASA G7 tout en offrant une uissance identique. Plage de temérature de travail : -40 C à +60 C RoHS = Limitation des Substances Dangereuses. Innovation in Motion 15

18 La chaine AULUBRIFIANE X-LAMDA ASA Dix ans arès le lancement sur le marché de la remière chaîne LAMBDA en 1988, SUBAKI a déveloé une technologie innovante qui lace la barre encore lus haut en matière de erformance our les chaînes auto-lubrifiantes. L utilisateur en tire de nombreux bénéfices, armi lesquels on eut noter une amélioration de la roductivité, une diminution de la maintenance et un environnement de travail lus rore. Evolution technique de la chaîne LAMBDA ASA La chaîne X-LAMBDA ASA rerésente une avancée technologique dans le domaine de la transmission de uissance. Des rondelles de feutres (brevet en cours) viennent s ajouter aux comosants de base de la chaîne LAMBDA ASA (un axe avec un revêtement sécial et une douille frittée imrégnée d huile) entre les laques intérieures et extérieures qui retiennent le lubrifiant tout en emêchant la saleté et les matières abrasives de énétrer. Grâce à cette évolution, la chaîne X-LAMBDA ASA augmente considérablement la erformance de la chaîne LAMBDA ASA. Lorsqu il s agit de fonctionner dans un environnement rore, lorsque les machines et les matériaux convoyés ne doivent as entrer en contact avec l huile ou lorsque la lubrification est difficile, la chaîne X-LAMBDA ASA eut augmenter considérablement la durée de vie de votre installation. Douille frittée imrégnée d huile Axe avec un revêtement sécial Rondelle de feutre Méthode de raccordement Pour raccorder la chaîne, utiliser une attache raide de la chaîne X-LAMBDA ASA (avec une rondelle de feutre). Insérer les rondelles de feutre entre la laque extérieure et la laque de l attache raide, uis attachez le maillon, comme indiqué sur la Fig. 12. Rondelle de feutre Attache raide Plaque d attache raide Rondelle de feutre Cli Fig. 11 Comment fermer la chaîne X-LAMBDA ASA Fig. 10 Construction de Base Rondelle de feutre Rouleau Avantages En lus de tous les avantages de LAMBDA ASA, la X-LAMBDA ASA offre: Interchangeabilité Pignons Les ignons standard en ASA euvent être utilisés. Par contre, étant donné la durée de vie étendue de la chaîne X-LAMBDA ASA, SUBAKI conseille d utiliser des ignons à denture traitée our chaque alication LAMBDA. Plus grande résistance à l usure Résistance à l usure lus grande que la chaîne LAMBDA ASA (lus de cinq fois suérieure). Utilisation dans des environnements oussiéreux Protection sulémentaire des zones critiques grâce à la concetion séciale des rondelles de feutres. 16 Innovation in Motion

19 CHAINE A RULEAUX AULUBRIFIANE X-LAMBDA ASA L2 L1 d1 H b1 t Chaîne X-LAMBDA (ASA) Dimensions en mm Axe Plaque SUBAKI Pas Diamètre du rouleau Largeur entre laques intérieures Diamètre Longueur Longueur Eaisseur Eaisseur Hauteur Charge min. à la ruture selon ASA Charge moyenne à la ruture selon SUBAKI d1 b1 L1 L2 t H (max.) kn kn kg/m RS40-LMDX (1/2 ) RS50-LMDX (5/8 ) RS60-LMDX (3/4 ) RS80-LMDX (1 ) Masse Remarque : 1. En raison de l éaisseur accrue des laques et de l utilisation du joint en feutre, les axes sont lus longs. Vérifiez les éventuelles interférences avec la machine. 2. Les maillons coudés en X-LAMBDA ne sont as disonibles. 3. La chaîne double en X-LAMBDA n est as disonible. 4. En raison de l huile résente dans le joint en feutre, une lus grande quantité d huile adhère sur la surface de la chaîne X-LAMBDA que la chaîne LAMBDA classique. Innovation in Motion 17

20 CHAINE AULUBRIFIANE LAMBDA HAUE EMPERAURE ASA L2 L1 t d1 H L2 L1 b1 b1 t MCS t L1 L1 L d1 MCD Chaîne LAMBDA K ASA Dimensions en mm Axe Plaque SUBAKI Pas Diamètre du rouleau Largeur entre laques intérieures Diamètre Longueur Longueur Longueur Eaisseur Eaisseur Hauteur Entraxe ransversal Charge min. à la ruture selon ASA Charge moyenne à la ruture selon SUBAKI d1 b1 L1 L2 L t H (max.) t kn kn kg/m RS40-LMDK (1/2 ) RS40-LMDK RS50-LMDK (5/8 ) RS50-LMDK RS60-LMDK (3/4 ) RS60-LMDK RS80-LMDK (1 ) RS80-LMDK Masse Remarque : 1. emérature ambiante de 150 C à 230 C. 2. Les attaches raides sont de tye à cli our des tailles jusqu à RS60-LMDK, et de tye à gouille our la taille RS80-LMDK. 3. En raison de l éaisseur accrue des laques, des attaches raides de transmission LAMBDA sont exigés. 4. En raison de l éaisseur accrue des laques, les chaînes doubles en LAMBDA exigent des ignons séciaux. 5. En raison de l éaisseur accrue des laques, les axes sont lus longs. Vérifier l interférence éventuelle avec la machine. 6. Les maillons coudés our des chaînes doubles en LAMBDA ne sont as disonibles. 7. Quand un maillon coudé simle est utilisé, veuillez calculer une réduction de 35% de la Charge Maximum Admissible. 18 Innovation in Motion

CATALOGUE 1 Chaine de transmission

CATALOGUE 1 Chaine de transmission CAALOGUE 1 Chaine de transmission LES CHAiNES 2010 CAALOGUE 1 CHAINE DE RANSMISSION Résistant à la corrosion Chaîne BS avec Chaîne BS as simle Attachements les lus courants disonibles Classification Sériés

Plus en détail

CATALOGUE 1 Chaine de transmission

CATALOGUE 1 Chaine de transmission CAALOGUE 1 CHAINE DE RANSMISSION 1 CAALOGUE 1 Chaine de transmission LES CHAINES 2012 CAALOGUE 1 ChAInE DE ransmission Classification sériés de chaîne ye de chaîne subaki Caractéristiques Général Chaînes

Plus en détail

CATALOGUE 2. Chaine avec attachements

CATALOGUE 2. Chaine avec attachements CAALGUE 2 Chaine avec attachements SUBAKI LES CAIES 2010 CAALGUE 2 CAIE AVEC AACEMES Anti-corrosion Classification Sériés de ye de SUBAKI Caractéristiques RUER BS Performance suérieure Général Chaînes

Plus en détail

Pédaler en danseuse P2 P1

Pédaler en danseuse P2 P1 Pédaler en danseuse Pédaler en danseuse consiste à ne as s asseoir sur la selle et à se dresser sur les édales. Le mouvement de édalage s écarte alors notablement du édalage assis. Notre roos est d analyser

Plus en détail

LOGICIEL D AIDE A LA PLANIFICATION POUR L ELECTRIFICATION RURALE (LAPER)

LOGICIEL D AIDE A LA PLANIFICATION POUR L ELECTRIFICATION RURALE (LAPER) LOGICIEL D AIDE A LA PLANIFICATION POUR L ELECTRIFICATION RURALE (LAPER) FRANCE Valérie Lévy Franck Thomas - Rainer Fronius Marc Gratton Electricité de France Recherche et Déveloement Résumé Les bienfaits

Plus en détail

I/ LES CODEURS OPTIQUES

I/ LES CODEURS OPTIQUES Sciences Industrielles our l Ingénieur Centre d Intérêt 2 : ACQUERIR l'information Cométences : ANALYSER, CONCEVOIR CAPTEURS NUMERIQUES DE POSITION Les codeurs otiques Comment choisir le bon cateur our

Plus en détail

Bois. P.21 Bois-béton à Paris. Carrefour du Bois. Saturateurs. Usinage fenêtres. Bardages P.25 P.34 P.31 P.37. La revue de l activité Bois en France

Bois. P.21 Bois-béton à Paris. Carrefour du Bois. Saturateurs. Usinage fenêtres. Bardages P.25 P.34 P.31 P.37. La revue de l activité Bois en France CMP Bois n 19-12 avril - mai 2010 P.25 Carrefour du Bois P.34 cm La revue de l activité Bois en France Bois Saturateurs P.31 Usinage fenêtres P.37 Bardages Tout our l usinage du bois massif. Tout d un

Plus en détail

Boucle à verrouillage de phase

Boucle à verrouillage de phase Chaitre 2 Boucle à verrouillage de hase Introduction La boucle à verrouillage de hase, que l on désignera ar la suite ar l acronyme anglais PLL (Phase Locked Loo), est un disositif largement utilisé dans

Plus en détail

Découvrez les bâtiments* modulaires démontables

Découvrez les bâtiments* modulaires démontables Découvrez les bâtiments* modulaires démontables w Industrie w Distribution * le terme «bâtiment» est utilisé our la bonne comréhension de l activité de Locabri. Il s agit de structures modulaires démontables

Plus en détail

Familles de. Produits. Chaînes de Transmission. Chaînes de Transmission Adaptées à la Manutention. Chaînes de Levage.

Familles de. Produits. Chaînes de Transmission. Chaînes de Transmission Adaptées à la Manutention. Chaînes de Levage. Familles de roduits Chaînes de Transmission Chaînes de Transmission Adaptées à la Manutention Chaînes de Levage Chaînes Agricoles Chaînes de Manutention Roues et ignons 1 ER FABRICANT FRANÇAIS DE CHAÎNES

Plus en détail

PROGRAMME BTS TOURISME

PROGRAMME BTS TOURISME InstItUt supérieur du tourisme PROGRAMME BTS TOURISME Les Matières / Les Contenus 40 ans d excellence 1973-2013 PaRIs - BRUssels - GeneVa - london - BaRcelO na - MOscOW - Be IJInG 2 IST - InstItUt supérieur

Plus en détail

1-p. 1-p. 1-p. 1-p. On se propose d'utiliser ce canal pour transmettre le contenu d'une source binaire S.

1-p. 1-p. 1-p. 1-p. On se propose d'utiliser ce canal pour transmettre le contenu d'une source binaire S. EXERCICES EXERCICE On considère le canal à uatre entrées et cin sorties: A B C D - - - - A B E C D. Montrer ue ce canal est symétriue. 2. Calculer sa caacité. On se roose d'utiliser ce canal our transmettre

Plus en détail

NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information. Juin 2009. «La virtualisation» CNAM Lille. Auditeur BAULE.L 1

NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information. Juin 2009. «La virtualisation» CNAM Lille. Auditeur BAULE.L 1 Juin 2009 NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information CNAM Lille «La virtualisation» Auditeur BAULE.L 1 Plan INTRODUCTION I. PRINCIPES DE LA VIRTUALISATION II. DIFFÉRENTES TECHNIQUES

Plus en détail

PUBLICATIONS L OBSERVATOIRE D E L É C O N O M I E S O C I A L E E T S O L I D A I R E L Économie Sociale et Solidaire est multiforme,

PUBLICATIONS L OBSERVATOIRE D E L É C O N O M I E S O C I A L E E T S O L I D A I R E L Économie Sociale et Solidaire est multiforme, L Économie Sociale et Solidaire est multiforme, et rofondément ancrée dans son territoire. C est ourquoi le travail réalisé ar le laboratoire Carta, Unité mixte du CNRS et de l Université d Angers a retenu

Plus en détail

1 Le marché du travail néoclassique

1 Le marché du travail néoclassique Paris Ouest Nanterre a Défense Année universitaire 2012-2013 icence Economie-Gestion 1 Macroéconomie A Enseignants : Alain Ayong e Kama, Michel Mouillart et Aurélien Saïdi Travaux dirigés n 4 : CORRECTION

Plus en détail

Théorie des ensembles et combinatoire

Théorie des ensembles et combinatoire Théorie des ensembles et combinatoire Valentin Vinoles 24 janvier 2012 Table des matières 1 Introduction 2 2 Théorie des ensembles 3 2.1 Définition............................................ 3 2.2 Aartenance

Plus en détail

CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS

CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS CI 2 SLCI : ÉTUDE DU COMPORTEMENT DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS CHAPITRE 2 MODÉLISATION DES SYSTÈMES LINÉAIRES CONTINUS INVARIANTS TRANSFORMÉE DE LAPLACE TRAVAIL DIRIGÉ Robot Ericc Le robot

Plus en détail

RLP 100 F901, F915, F924: Régulateur pneumatique de pression ambiante

RLP 100 F901, F915, F924: Régulateur pneumatique de pression ambiante .0/ RL 00 F90, F9, F9: Régulateur neumatique de ression ambiante Votre avantage our lus d efficacité énergétique ermet la mesure exacte et la régulation de ressions différentielles dans les salles blanches

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

L2-S4 : 2014-2015. Support de cours. Statistique & Probabilités Chapitre 1 : Analyse combinatoire

L2-S4 : 2014-2015. Support de cours. Statistique & Probabilités Chapitre 1 : Analyse combinatoire L2-S4 : 2014-2015 Suort de cours Statistique & Probabilités Chaitre 1 : Analyse combinatoire R. Abdesselam UFR de Sciences Economiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2, Camus Berges du Rhône Rafik.abdesselam@univ-lyon2.fr

Plus en détail

Chaîne à Rouleaux RS Lambda La plus avancée des chaînes autolubrifiantes du marché européen

Chaîne à Rouleaux RS Lambda La plus avancée des chaînes autolubrifiantes du marché européen Chaîne à Rouleaux RS Lambda La plus avancée des chaînes autolubrifiantes du marché européen Made in Japan Situé dans Kansai Science City, l usine de Kyotanabe incarne notre large savoir-faire aux solutions

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE «L ESPACE ADHERENTS» p SITE INTERNET ARIA MIDI-PYRENEES

MODE D EMPLOI DE «L ESPACE ADHERENTS» p SITE INTERNET ARIA MIDI-PYRENEES MODE D EMPLOI DE «L ESPACE ADHERENTS» SITE INTERNET ARIA MIDI-PYRENEES Table des matières : 1- Mon Esace 2- Mon Comte 3- Mes Actualités 4- Ma Fiche Entrerise 4.1- Imorter votre logo 4.2- Imorter une image

Plus en détail

Une certaine idée du métier d assureur

Une certaine idée du métier d assureur Une certaine idée du métier d assureur Gérer les risques des clients du Groue En comlément d une gestion active des risques (évoquée dans le chaitre la gestion des risques ), la révention, l innovation

Plus en détail

Cahier de Vacances: de la Tes à la ece1...

Cahier de Vacances: de la Tes à la ece1... Cahier de Vacances: de la Tes à la ece... Recommandations Vous venez de terminer votre terminale et d obtenir le Baccalauréat (bravo!) et vous avez choisi de oursuivre vos études ar la voie des classes

Plus en détail

Chapitre 6. La demande d assurance

Chapitre 6. La demande d assurance Chaitre 6 Introduction Réduire le risque Plusieurs manière de réduire le risque: a diversification Une firme eut réduire son risque en diversifiant ses activités dans des domaines eu liés entre eux Ventes

Plus en détail

Etude des capteurs magnétiques

Etude des capteurs magnétiques Etude des cateurs magnétiques A. Effet all...3 1. Effet all dans un échantillon long...3. Constructions des cateurs à effet all...5 3. Imerfections des cateurs à effet all...6 3.1 Limitation en fréquence...7

Plus en détail

Xavier Renoux / Région Picardie. Développement culturel. Règlement d intervention

Xavier Renoux / Région Picardie. Développement culturel. Règlement d intervention Xavier Renoux / Région Picardie Déveloement culturel Règlement d intervention Adoté ar délibération du Conseil régional de Picardie du 29 mars 2013 Sommaire 2 Proos liminaires CONDITIONS GENERALES D INSTRUCTION

Plus en détail

Notions générales d acoustique (Deuxième version)

Notions générales d acoustique (Deuxième version) Coriandre Vilain le 8 mars 1 ICP-INPG 46, av. Felix Viallet 3831 Grenoble cedex 1 tel : 4-76-57-47-13 email : cvilain@ic.ing.fr Notions générales d acoustique (Deuxième version) Notations : Les vecteurs

Plus en détail

MICRO-ECONOMIE. Concepteur du cours: Ridha saâdallah. Université Virtuelle de Tunis

MICRO-ECONOMIE. Concepteur du cours: Ridha saâdallah. Université Virtuelle de Tunis MICR-ECNMIE Conceteur du cours: Ridha saâdallah Université Virtuelle de Tunis 006 Introduction Générale Dans l'attente d'une définition formelle et récise à laquelle nous aboutirons à la fin de cette artie

Plus en détail

L ENJEU INDUSTRIEL. des VIBRATIONS. Jean-Pierre HAUET. w.beaconsulting.com. Mai 200

L ENJEU INDUSTRIEL. des VIBRATIONS. Jean-Pierre HAUET. w.beaconsulting.com. Mai 200 L ENJEU INDUSTRIEL des VIBRATIONS Jean-Pierre HAUET w.beaconsulting.com Mai 200 Quelques manifestations usuelles des vibrations Phénomènes de fatigue Bruit Usure Phénomènes sismiques Tests de fiabilité

Plus en détail

Recyclage du verre : Dossier. le sitom fait toute la transparence. des Vallées du Mont-Blanc

Recyclage du verre : Dossier. le sitom fait toute la transparence. des Vallées du Mont-Blanc des Vallées du Mont-Blanc N 24 Hiver 2013 Journal de la collecte et du traitement des déchets ménagers Dossier Recyclage du verre : le sitom fait toute la transarence 3 4 7 8 SOMMAIRE ACTUALITÉ Centre

Plus en détail

GRUNDFOS LIVRET TECHNIQUE

GRUNDFOS LIVRET TECHNIQUE motralec rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 9 ERBLAY CEDEX Tel. :.9.9.. / Fax. :.9.9.. Demande de rix / e-mail : service-commercial@motralec.com www.motralec.com GRUNDFOS LIVRET TECNIQUE Pomes normalisées monoblocs

Plus en détail

dénombrement, loi binomiale

dénombrement, loi binomiale dénombrement, loi binomiale Table des matières I) Introduction au dénombrement 1 1. Problème ouvert....................................... 2 2. Jeux et dénombrements...................................

Plus en détail

UNE MODELISATION MATHEMATIQUE DU PROBLEME DE LA DECISION DE «FAIRE OU FAIRE-FAIRE»

UNE MODELISATION MATHEMATIQUE DU PROBLEME DE LA DECISION DE «FAIRE OU FAIRE-FAIRE» 3 e Conférence Francohone de Modélisation et SIMulation «Concetion, Analyse et Gestion des Systèmes Industriels» MOSIM 01 - du 25 au 27 avril 200 - Troyes (France) UNE MODELISATION MATHEMATIQUE DU PROBLEME

Plus en détail

TRACTEURS PORTE-OUTILS Systèmes de travail polyvalents

TRACTEURS PORTE-OUTILS Systèmes de travail polyvalents Technologie Tre Emme Srl une société du Groue Merlo 3M RANGE - R TRACTEURS ORTE-OUTILS Systèmes de travail olyvalents Constructeur de confiance. orte-outils Série B quand le travail se fait dur. our ceux

Plus en détail

Accès optiques : la nouvelle montée en débit

Accès optiques : la nouvelle montée en débit Internet FTR&D Dossier du mois d'octobre 2005 Accès otiques : la nouvelle montée en débit Dans le domaine du haut débit, les accès en France sont our le moment très majoritairement basés sur les technologies

Plus en détail

Lumière et Atomes. Claude Cohen-Tannoudji. Année de la lumière Paris, 8 Janvier 2015

Lumière et Atomes. Claude Cohen-Tannoudji. Année de la lumière Paris, 8 Janvier 2015 Lumière et Atomes Claude Cohen-Tannoudji Année de la lumière Paris, 8 Janvier 2015 Lumière et Matière Quelques questions - Qu est-ce que la lumière et comment est-elle roduite? - Comment interagit-elle

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chaitre 5 : Les lentilles et les instruments d otique E. (a) On a n,33, n 2,0cm et R 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient,33 0 cm + q,33 20 cm q 8,58 cm Le chat voit le oisson à 8,58

Plus en détail

Procès - Verbal du Conseil Municipal Du lundi 12 octobre 2015

Procès - Verbal du Conseil Municipal Du lundi 12 octobre 2015 Procès - Verbal du Conseil Municial Du lundi 12 octobre 2015 Nombre de membres comosant le Conseil Municial : 15 Nombre de membres en exercice : 14 Nombre de Conseillers résents : 11 Nombre de Conseillers

Plus en détail

1 heure Épreuve scientifique et Technique Coef. 1 Page 1/6 Sous-épreuve E1C : Mathématiques Unité 13

1 heure Épreuve scientifique et Technique Coef. 1 Page 1/6 Sous-épreuve E1C : Mathématiques Unité 13 EXAMEN : BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session 009 Éreuve scientifique et Technique Coef. 1 Page 1/6 Ce sujet comorte 6 ages numérotées de 1 à 6. Assurez-vous que cet exemlaire est comlet. S il est incomlet,

Plus en détail

LES FORUMS DE QUESTIONS MATHÉMATIQUES SUR INTERNET ET

LES FORUMS DE QUESTIONS MATHÉMATIQUES SUR INTERNET ET ABDULKADIR ERDOGAN & ALAIN MERCIER LES FORUMS DE QUESTIONS MATHÉMATIQUES SUR INTERNET ET LES ATTENTES SUR LE TRAVAIL DES ÉLÈVES Abstract. Forums of Mathematical Questions on Internet and Exectations about

Plus en détail

H + 0.5O H O + 286860 kj. CH + 2O CO + 2 H O + 892520 kj. 4 2 2 2 vap. 4 2 2 2 liq. CH + 5O 3CO + 4HO + 2224640 kj. 3 8 2 2 2 vap.

H + 0.5O H O + 286860 kj. CH + 2O CO + 2 H O + 892520 kj. 4 2 2 2 vap. 4 2 2 2 liq. CH + 5O 3CO + 4HO + 2224640 kj. 3 8 2 2 2 vap. CHAPIRE III : LES BILANS D'ENERGIE 1. Les chaleurs de réaction La combustion est la réaction exothermique des éléments constituant les combustibles avec de l'oxygène ris dans l'air, dans le but de roduire

Plus en détail

REGIE DES EAUX DU CANAL BELLETRUD. Demande d'installation ou de Réhabilitation d'un dispositif d'assainissement Non Collectif

REGIE DES EAUX DU CANAL BELLETRUD. Demande d'installation ou de Réhabilitation d'un dispositif d'assainissement Non Collectif Demande d'installation ou de Réhabilitation d'un disositif d'assainissement Non Collectif Les renseignements demandés dans ce document ermettront au Service Public d'assainissement Non Collectif de donner

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL. «Traitements de surfaces»

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL. «Traitements de surfaces» BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL «Traitements de surfaces» Éreuve E1B1-U1 SOUS-ÉPREUVE ÉCRITE Sujet Mathématiques et Sciences Physiques Durée : heures Coefficient : 1,5 Le sujet comorte 5 ages numérotées de

Plus en détail

PROBABILITÉS. I Épreuve de Bernoulli - Loi binomiale. Exemple. Exercice 01 (voir réponses et correction) Exercice 02 (voir réponses et correction)

PROBABILITÉS. I Épreuve de Bernoulli - Loi binomiale. Exemple. Exercice 01 (voir réponses et correction) Exercice 02 (voir réponses et correction) PRBABILITÉ Loi binomiale - Échantillonnage I Éreuve de Bernoulli - Loi binomiale xemle n lance deux fois une ièce de monnaie arfaitement équilibrée. Les deux lancers sont indéendants (c'est-à-dire que

Plus en détail

DATA MINING Arbres de décision

DATA MINING Arbres de décision DATA MINING Arbres de décision Juan Manuel Torres juan-manuel.torres@univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr/chercheurs/torres/cours/dm LIA / Université d'avignon Octobre 2006 Généralités Arbres de décision

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1. On pose. Vérifier que T est une tribu sur Ω.

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1. On pose. Vérifier que T est une tribu sur Ω. [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 17 février 2015 Enoncés 1 Probabilités Tribu Exercice 5 [ 04006 ] [correction] Soit Ω un ensemble infini et une famille de arties de Ω vérifiant n m A m = et = Ω Exercice

Plus en détail

Module : réponse d un système linéaire

Module : réponse d un système linéaire BSEL - Physique aliquée Module : réonse d un système linéaire Diaoramas () : diagrammes de Bode, réonse Résumé de cours - Caractérisation d un système hysique - Calcul de la réonse our une entrée donnée

Plus en détail

LA DEMANDE D'ETUDES MARKETING PAR LES ENTREPRISES DE TRANSPORT ROUTIER

LA DEMANDE D'ETUDES MARKETING PAR LES ENTREPRISES DE TRANSPORT ROUTIER Octobre 1991 LA DEMANDE D'ETUDES MARKETING PAR LES ENTREPRISES DE TRANSPORT ROUTIER Etude réalisée ar Dominique BRUN et Alexis THELEMAQUE Sous la direction de Pierre SELOSSE MINISTERE DE L'EQUIPEMENT,

Plus en détail

ROBUROC 6 : PLATEFORME D EXPLORATION TOUS TERRAINS

ROBUROC 6 : PLATEFORME D EXPLORATION TOUS TERRAINS PS/MP ROBUROC 6 Lycée Paul Valéry ROBUROC 6 : PLATEFORME D EXPLORATON TOUS TERRANS Le RobuROC 6 (hotograhie ci-dessous) est un robot mobile déveloé ar la société ROBOSOFT. Cette late-forme robotisée a

Plus en détail

Mini Hi-Fi Component System

Mini Hi-Fi Component System 3-866-48-21(2 Mini Hi-Fi Comonent System Mode d emloi MHC-MC3AV MHC-MC1 1999 by Sony Cororation AVERTISSEMENT Pour éviter tout risque de feu ou de choc électrique, ne as exoser cet aareil à la luie ou

Plus en détail

35 personnes 40,0% 360 jours 18 jours 150 80. 270 personnes 18,0%

35 personnes 40,0% 360 jours 18 jours 150 80. 270 personnes 18,0% POURCENTAGES Exercice n. Comléter ce tableau, en indiquant dans chaque case l'oération effectuée et son résultat (arrondir à décimale en cas de besoin) Ensemble de référence Part en nombre en ourcentage

Plus en détail

CHAÎNES & ACCESSOIRES

CHAÎNES & ACCESSOIRES CHAÎNES Nous avons tous les types de chaînes. Elles sont vendues au mètre, coupées à longueur ou en rouleaux selon votre souhait. CHAÎNES À ROULEAUX CHAÎNES À MAILLES JOINTIVES PLAQUES DE FINITION AXES

Plus en détail

DETERMINATION DU FRONT DE FUSION D UNE PLAQUE DE PARAFFINE SOUMISE A L ENSOLEILLEMENT

DETERMINATION DU FRONT DE FUSION D UNE PLAQUE DE PARAFFINE SOUMISE A L ENSOLEILLEMENT DETERMINATION DU FRONT DE FUSION D UNE PLAQUE DE PARAFFINE SOUMISE A L ENSOLEILLEMENT Djim SECK *, Ababacar THIAM, Vincent SAMBOU, Dorothé AZILINON, Mamadou ADJ Laboratoire d Energétique Aliquée, Ecole

Plus en détail

RAPPEL. F em = BlI. 4. La loi de la dynamique : si la vitesse v est constante, elle implique :

RAPPEL. F em = BlI. 4. La loi de la dynamique : si la vitesse v est constante, elle implique : RAEL Quatre lois déterminent le système électromécanique : 1. La loi de Faraday : si la vitesse du conducteur est v Il aaraît une f.é.m. E : E = Blv 2. La loi de Lalace : si le courant dans le conducteur

Plus en détail

HepcoMotion. MHD Guidage sur galets de came pour applications lourdes

HepcoMotion. MHD Guidage sur galets de came pour applications lourdes HepcoMotion MHD Guidage sur galets de came pour applications lourdes Composition du système Le système MHD de HepcoMotion est un guidage précis, durable et à faible frottement, particulièrement adapté

Plus en détail

Session 2010 Examen : BEP Tertiaire 1 Spécialités du Secteur 6 : Métiers de la comptabilité. Durée : 1 heure Epreuve : Mathématiques Page : 1/5

Session 2010 Examen : BEP Tertiaire 1 Spécialités du Secteur 6 : Métiers de la comptabilité. Durée : 1 heure Epreuve : Mathématiques Page : 1/5 SUJET 2010 Examen : BEP Tertiaire 1 Sécialités du Secteur 6 : Métiers de la comtabilité Coeff : Selon sécialité Logistique et commercialisation Vente action marchande Durée : 1 heure Ereuve : Mathématiques

Plus en détail

Loi binomiale-cours. La loi binomiale

Loi binomiale-cours. La loi binomiale 1 La loi binomiale Les robabilités en général - et la loi binomiale en articulier - doivent beaucou à la famille Bernoulli. Cette dynastie de scientifiques comte, entre autres, dans ses rangs, Jacob (165-175)

Plus en détail

La formation au service des compétences

La formation au service des compétences agir sur les conditions de travail La formation au service des cométences Les enjeux de la réforme de la formation rofessionnelle Des cas d entrerises illustrant la mise en œuvre de la réforme Des fiches

Plus en détail

Des familles de deux enfants

Des familles de deux enfants Des familles de deux enfants Claudine Schwartz, IREM de Grenoble Professeur, Université Joseh Fourier Les questions et sont osées dans le dernier numéro de «Pour la Science» (n 336, octobre 2005, article

Plus en détail

Santé et hygiène bucco-dentaire des salariés de la RATP

Santé et hygiène bucco-dentaire des salariés de la RATP Santé et hygiène bucco-dentaire des salariés de la RATP Percetion des salariés et examen clinique du raticien Période 2006-2009 14 juin 2012 Dominique MANE-VALETTE, Docteur en Chirurgie dentaire dominique.mane-valette@rat.fr

Plus en détail

Rôle d un laboratoire national de métrologie en vue d assurer la traçabilité des valeurs assignées issues des essais d aptitudes

Rôle d un laboratoire national de métrologie en vue d assurer la traçabilité des valeurs assignées issues des essais d aptitudes Rôle d un laboratoire national de métrologie en vue d assurer la traçabilité des valeurs assignées issues des essais d atitudes Role of a national metrology institute to ensure the traceability of assigned

Plus en détail

La probabilité conditionnelle de l évènement B sachant que l évènement A est réalisé se note p A (B) et on a :

La probabilité conditionnelle de l évènement B sachant que l évènement A est réalisé se note p A (B) et on a : Lycée JANON DE AILLY 21 janvier 2014 PROBABILITÉ DICRÈTE T le E I PROBABILITÉ CONDITIONNELLE La notion de robabilité conditionnelle intervient uand endant le déroulement d une exérience aléatoire, une

Plus en détail

potentiel électrique V

potentiel électrique V Chaitre 3 OSPH Le otentiel électrique 18 3. Le otentiel électrique Le mouvement d'une articule de charge ositive q dans un cham électrique uniforme est analogue au mouvement d'une articule de masse m dans

Plus en détail

CHAÎNES INO Axes en HB: Standard Extra Plus SPCL / SPSL

CHAÎNES INO Axes en HB: Standard Extra Plus SPCL / SPSL CHAÎNES INOX Les chaînes en acier System Plast sont développées en collaboration avec les constructeurs de convoyeurs leader dans le domaine de l embouteillage. Nous produisons avec les technologies les

Plus en détail

Nom de votre entreprise :... Adresse :... Adresse de facturation si différente :... Tél :... Fax :... E-mail société :... Site internet :...

Nom de votre entreprise :... Adresse :... Adresse de facturation si différente :... Tél :... Fax :... E-mail société :... Site internet :... POLLUTEC LYON 2014 Salon international des équiements, des technologies et des services de l environnement 2 au 5 décembre 2014 dossier d inscrition entrerises Nom de votre entrerise :... Enseigne (nom

Plus en détail

This is an author-deposited version published in: http://sam.ensam.eu Handle ID:.http://hdl.handle.net/10985/6615

This is an author-deposited version published in: http://sam.ensam.eu Handle ID:.http://hdl.handle.net/10985/6615 Science Arts & Métiers (SAM) is an oen access reository that collects the work of Arts et Métiers ParisTech researchers and makes it freely available over the web where ossible. This is an author-deosited

Plus en détail

Module 6: Chaînes de Markov à temps discret

Module 6: Chaînes de Markov à temps discret Module 6: Chaînes de Markov à tems discret Patrick Thiran 1 Définition Un rocessus stochastique est dit markovien (d ordre 1) si l évolution future du rocessus ne déend que de sa valeur actuelle et non

Plus en détail

Plan du chapitre. La relation de préférence. Chapitre I : Le consommateur et la fonction de demande. L axiomatique des préférences (1/2)

Plan du chapitre. La relation de préférence. Chapitre I : Le consommateur et la fonction de demande. L axiomatique des préférences (1/2) Plan du chaitre Chaitre I : Le consommateur et la fonction de demande Microéconomie - ère année Gif Voie Cours de Sébastien Bréville Suort : S. Bréville D. Namur Les références, les courbes d indifférence,

Plus en détail

Jms. journées médico-sportives 2015 RENCONTREZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE LA PERFORMANCE SPORTIVE 2 AU 4 OCTOBRE 2015 PLACE BONAVENTURE

Jms. journées médico-sportives 2015 RENCONTREZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE LA PERFORMANCE SPORTIVE 2 AU 4 OCTOBRE 2015 PLACE BONAVENTURE journées médico-sortives Programme / Inscrition des articiants RENCONTREZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE LA PERFORMANCE SPORTIVE 2 AU 4 OCTOBRE PLACE BONAVENTURE Les JMS résentent une série de 7 conférences

Plus en détail

1 Raisonnement. Vocabulaire ensembliste CHAPITRE

1 Raisonnement. Vocabulaire ensembliste CHAPITRE CHAPITRE 1 Raisonnement Vocabulaire ensembliste A. Éléments de logique.......................... 12 1. Construction de roositions....................... 12 2. Quantificateurs.............................

Plus en détail

Licence Science de la Mer et de l Environnement. Physique Générale

Licence Science de la Mer et de l Environnement. Physique Générale icence Science de la Mer et de l Environnement Pysiue Générale Caitre 3 :entilles et Instruments d Otiue - es diérentes lentilles Nous traiterons ici de lentilles mines, c est à dire d éaisseur négligeable.

Plus en détail

Contraception personnalisée pour cha ue étape de la vie p

Contraception personnalisée pour cha ue étape de la vie p Contracetion ersonnalisée our cha ue étae de la vie Introduction - c est arti! Table des matières - ui cherche trouve Chère lectrice, cher lecteur, La meilleure méthode de contracetion est celle qui corresond

Plus en détail

Optimisation des ressources d'un cluster pour le calcul scientifique

Optimisation des ressources d'un cluster pour le calcul scientifique DELHAY Damien ES Raort d'assistant Ingénieur 4ème année du Cycle Ingénieur à Polytech Paris Sud mai au août 04 Tuteur école : François Samouth Mail : francois.samouth@u-sud.fr Otimisation des ressources

Plus en détail

LA CERTIFICATION DES ARMATURES

LA CERTIFICATION DES ARMATURES LA CERTIFICATION DES ARMATURES NF - Aciers our béton armé NF - Armatures AFCAB - Disositifs de raboutage ou d ancrage des armatures du béton AFCAB - Pose des armatures du béton LE CYCLE DES ARMATURES :

Plus en détail

ANALYSE DE DONNEES DE PRECIPITATIONS PAR APPROCHE MARKOVIENNE

ANALYSE DE DONNEES DE PRECIPITATIONS PAR APPROCHE MARKOVIENNE Larhyss Journal, ISSN 1112-3680, n 06, Décembre 2007,. 7-20 2007 Tous droits réservés ANALYSE DE DONNEES DE PRECIPITATIONS PAR APPROCHE MARKOVIENNE LAZRI M. 1, AMEUR S. 1, HADDAD B. 2 1 laboratoire d analyse

Plus en détail

SALON INTERNATIONAL. Solutions Environnementales

SALON INTERNATIONAL. Solutions Environnementales SALON INTERNATIONAL de lacroissance Verte et des Solutions Environnementales Palais Parvis Zone d exosition intérieure Véhicules écologiques et essai sur la Croisette Quai Bateaux du futur et nouvelles

Plus en détail

Réussir son projet de crowdfunding de bande dessinée

Réussir son projet de crowdfunding de bande dessinée Réussir son rojet de crowdfunding de bande dessinée Table des matières IntroduCtion...4 Ce guide eut être commandé en version aier sur Amazon htt://goo.gl/ov4les Contact : info@sandawe.com htt://www.sandawe.com

Plus en détail

Un modèle de composition automatique et distribuée de services web par planification

Un modèle de composition automatique et distribuée de services web par planification Un modèle de comosition automatique et distribuée de services web ar lanification Damien Pellier * Humbert Fiorino ** * Centre de Recherche en Informatique de Paris 5 Université Paris Descartes 45, rue

Plus en détail

Séance de travaux pratiques de physique n 1

Séance de travaux pratiques de physique n 1 Séance de travaux ratiques de hysique n 1 Étude d oscillateurs forcés Résumé A. Oscillations d un ressort vertical. On mesurera la ériode de l oscillateur libre our un amortissement visqueux (eau). On

Plus en détail

INSTALLATION ET ENTRETIEN. des chaînes à rouleaux RS et des chaînes pour convoyeur RF de Tsubaki

INSTALLATION ET ENTRETIEN. des chaînes à rouleaux RS et des chaînes pour convoyeur RF de Tsubaki INSTALLATION ET ENTRETIEN des chaînes à rouleaux RS et des chaînes pour convoyeur RF de Tsubaki Table des matières 1. Construction de la chaîne 3 2. Maillons de jonction des chaînes à rouleaux RS 4 3.

Plus en détail

Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat. Région Auvergne. Région Auvergne

Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat. Région Auvergne. Région Auvergne Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat L Artisanat en Auvergne, l Energie du Déveloement Région Auvergne Région Auvergne Edito Edito Valoriser la formation des jeunes et des actifs : un enjeu

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

Sous le feu des questions

Sous le feu des questions ARTICLE PRINCIPAL Assureurs Protection juridique Sous le feu des questions Comment les assureurs Protection juridique vont-ils désormais romouvoir leurs roduits? Seraient-ils artisans d une assurance Protection

Plus en détail

Les fonds de pension protègent-ils les investisseurs des évolutions du marché? Fabrice HERVÉ *

Les fonds de pension protègent-ils les investisseurs des évolutions du marché? Fabrice HERVÉ * Les fonds de ension rotègent-ils les investisseurs des évolutions du marché? Fabrice HERVÉ * Cahier du FARGO n 1060101 LEG FARGO (Centre de recherche en Finance, Architecture et Gouvernance des Organisations)

Plus en détail

Procès - Verbal du Conseil Municipal Du lundi 15 décembre 2014

Procès - Verbal du Conseil Municipal Du lundi 15 décembre 2014 Procès - Verbal du Conseil Municial Du lundi 15 décembre 2014 Nombre de membres comosant le Conseil Municial : 15 Nombre de membres en exercice : 15 Nombre de Conseillers résents : 14 Nombre de Conseillers

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS

DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS Ecole Nationale des Ponts et Chaussées Laboratoire Paris-Jourdan Sciences Economiques DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

Corrigé du TD n 1 L'origine de la microéconomie

Corrigé du TD n 1 L'origine de la microéconomie Corrigé du TD n L'origine de la microéconomie Question : Qui était Robert Anne Turgot? Robert Anne Jacques Turgot est né le 0 mai 77 à Paris où il mourra le 0 mars 78. Turgot est d'abord connu comme un

Plus en détail

Convoyeur d œufs Conveyor-Systems. Mesures de maintenance. Réalisé: mars 2010 Version: 2.0.

Convoyeur d œufs Conveyor-Systems. Mesures de maintenance. Réalisé: mars 2010 Version: 2.0. Convoyeur d œufs Conveyor-Systems Mesures de maintenance Réalisé: mars 2010 Version: 2.0. 1. Mesures Service incl. Travaux d'entretien 1.1 Entretien Les tâches et les mesures suivantes doivent être effectuées

Plus en détail

ICE-Trade s.a. International Conveyor Equipment & Trading. Capots de convoyeurs ICE-Trade en acier. Profils. Profil standard 27/100/0,80

ICE-Trade s.a. International Conveyor Equipment & Trading. Capots de convoyeurs ICE-Trade en acier. Profils. Profil standard 27/100/0,80 Passage de la Poste 3-2 B-7700 Mouscron Belgium Capots de convoyeurs ICE-Trade en acier Profils Profil standard 27/100/0,80 Profil export 18/76/0,75 Profil jumbo 27/111 Profil spécial 42/160 1 Dimensions

Plus en détail

Sommaire. Proxiserve et Vous 2. Chauffage 11. Eau Chaude Sanitaire 33. Énergies Renouvelables 43. Pilotage et Sécurité 53. Entretien et Maintenance 61

Sommaire. Proxiserve et Vous 2. Chauffage 11. Eau Chaude Sanitaire 33. Énergies Renouvelables 43. Pilotage et Sécurité 53. Entretien et Maintenance 61 s Nos solutions solutions our our vous vous faire faire économiser de l énergie de l énergie Solutions Solutions Chauffage Chauffage / Eau / chaude Eau chaude 2014 2014-2015- 2015 Sommaire Proxiserve et

Plus en détail

Solvency II: qui dit mieux?

Solvency II: qui dit mieux? Second tour des consultations du CEIOPS Solvency II: qui dit mieux? Le Comité des organes euroéens de contrôle des assurances et les ensions d entrerise (CEIOPS), arès une manifestation d intérêt massive,

Plus en détail

Origine et développement d'une méthode de calcul des coûts : la méthode des Unités de Valeur Ajoutée (UVA)

Origine et développement d'une méthode de calcul des coûts : la méthode des Unités de Valeur Ajoutée (UVA) Origine et déveloement d'une méthode de calcul des coûts : la méthode des Unités de Valeur Ajoutée (UVA) Yves Levant, PESOR Faculté Jean Monnet de Sceaux Bâtiment B Bureau 39 54, boulevard Desgranges 92331

Plus en détail

On appelle Traitement d'images Numériques (Digital Image Processing) le traitement d'une image bidimensionnelle (2D) par un ordinateur.

On appelle Traitement d'images Numériques (Digital Image Processing) le traitement d'une image bidimensionnelle (2D) par un ordinateur. 1. Introduction On aelle Traitement d'images Numériques (Digital Image Processing) le traitement d'une image bidimensionnelle (2D) ar un ordinateur. Dans le traitement digital de l'image, le système d'acquisition

Plus en détail

S2I 1. quartz circuit de commande. Figure 1. Engrenage

S2I 1. quartz circuit de commande. Figure 1. Engrenage TSI 4 heures Calculatrices autorisées 214 S2I 1 L essor de l électronique nomade s accomagne d un besoin accru de sources d énergies miniaturisées. Les contraintes imosées à ces objets nomades sont multiles

Plus en détail

Existe-t-il un univers de benchmarks pour les Hedge Funds? Kamel. Cahier du FARGO n 1110701 Juillet 2011

Existe-t-il un univers de benchmarks pour les Hedge Funds? Kamel. Cahier du FARGO n 1110701 Juillet 2011 Existe-t-il un univers de benchmarks our les Hedge Funds? Kamel LAARADH Maître de conférences en sciences de gestion Université de Bourgogne FARGO - Centre de recherche en Finance, ARchitecture et Gouvernance

Plus en détail

«Onroll 089 ROULEAUX MOTORISÉS & ROULEAUX. L objectif est de motoriser : 8 à 15 m/min. Ø 89 mm. Puissant Robuste. Sans Entretien Economique

«Onroll 089 ROULEAUX MOTORISÉS & ROULEAUX. L objectif est de motoriser : 8 à 15 m/min. Ø 89 mm. Puissant Robuste. Sans Entretien Economique ROULEAUX MOTORISÉS & ROULEAUX «Onroll 089» Puissant Robuste Ø 89 mm Sans Entretien Economique Compatible avec tout autre rouleau Jusqu à 1850 Kg 8 à 15 m/min L objectif est de motoriser : des convoyeurs

Plus en détail

Approved Performance from Rexnord Chaînes flyer à maillons jointifs Série BL type américain. The right chain!

Approved Performance from Rexnord Chaînes flyer à maillons jointifs Série BL type américain. The right chain! Approved Performance from Rexnord Chaînes flyer à maillons jointifs Série BL type américain Applications de levage courantes et moyennes Chaînes flyer à maillons jointifs RexDL Approved Performance from

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE THESE. pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INSAT. Discipline : GENIE MECANIQUE

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE THESE. pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INSAT. Discipline : GENIE MECANIQUE INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE TOULOUSE Numéro d'ordre : 89 THESE our obtenir le grade de DOCTEUR DE L'INSAT Disciline : GENIE MECANIQUE résentée et soutenue ubliquement ar Feras ALKATAN

Plus en détail