Conseil Général de la Charente-Maritime

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil Général de la Charente-Maritime"

Transcription

1 Conseil Général de la Charente-Maritime Valorisation des calcaires tendres de la Charente-Maritime Chantier expérimental en assises calcaires non traitées (GNT B)

2 Participants au groupe de travail Conduite du projet : Conseil Général de la Charente-Maritime représenté par la D.I.D. Entreprises : Appia, Eurovia, Colas, Screg, Laboratoires : laboratoires entreprises, LRPC de Bordeaux, LCPC de Nantes, Université de Bordeaux, laboratoire départemental, laboratoire Routes et Matériaux.

3 Objectif Développer l usage des calcaires tendres de Charente-Maritime, dans les travaux routiers départementaux, en les utilisant dans les assises de chaussées sous la forme de graves non traitées (GNT) de type B. (référence norme NF P )

4 Constat Carte des gisements de GNT B (Vendée, Deux Sèvres, Charente)

5 RD 739 Itinéraire Rochefort / St Jean d Angely Section Moragne / St Coutant le grand Travaux réalisés en 2001 et mis en service le 18/10/

6 Localisation du projet

7 Rappels Des études, menées à partir de 1998 par le LRPC de Bordeaux, mentionnaient que les calcaires tendres de Charente-Maritime, malgré des caractéristiques mécaniques (L.A. et M.D.E) faibles, présentaient des performances mécaniques élevées (module important et bonne résistance aux déformations permanentes)

8 Rappels (suite) L essai qui permet de définir les performances mécaniques (module et déformations permanentes) d une grave non traitée s appelle l essai Triaxial à Chargements Répétés (T.C.R.). Il permet de caractériser le comportement mécanique d une GNT dans une chaussée.

9 Rappels (suite) Les études antérieures portaient sur : l identification des matériaux (L.A. et M.D.E.) des courbes granulométriques, les caractéristiques «Proctor» (densité et teneur en eau), des essais T.C.R. L objectif étant que le chantier confirme les bons résultats obtenus en laboratoire.

10 Rappels (suite)

11 Nature des travaux Travaux de calibrage et de renforcement d une RD de 1 ière catégorie, Travaux comprenant la réalisation de 4 planches expérimentales en GNT B calcaire de 200 m de long chacune, dont 2 planches instrumentées, et d une planche type (BBSG, GB3 et GNT B dioritique), Travaux réalisés sous déviation provisoire.

12 Dimensionnement de chaussée Le dimensionnement de chaussée des planches expérimentales, réalisé pour une durée de vie minimale de 5 ans, conduisait à la structure suivante : Couche de roulement : 6 cm de BBSG 0/10, Couche de base : 31 cm de GNT B 0/31,5, Couche de forme (PF3) : matériaux du site traités en place, sur 0,50m, à 6 % de liant hydraulique (variante entreprise). Nota : Réalisation d écrans drainants en rive de chaussée

13 Instrumentation de la chaussée L instrumentation réalisée par le LRPC de Bordeaux comprenaient les éléments suivants : Des capteurs de déflexion, Des capteurs de déformation, Des sondes de teneur en eau, Des sondes de température.

14 Instrumentation de la chaussée (suite) Légende : - C1 et C2 : capteurs de déflexion - C5 à C20 : capteurs de déformation - H : sondes de teneur en eau - T : sonde de température

15 Analyse des mesures L analyse des mesures, effectuées par le LCPC de Nantes et l université de Bordeaux a porté sur une période allant de septembre 2001 à septembre Elle comprenait : Des essais d auscultation (mesures de déflexion, orniérage et relevé de dégradations), Des mesures en place réalisées au moyen des capteurs et sondes implantés dans l assise en GNT B calcaire.

16 Bilan technique Essais d auscultation Les mesures de déflexion réalisées sur les 2 planches instrumentées ont donné des valeurs d environ 25/100 de mm, et permis, à partir du logiciel Alizé, d estimer des valeurs de modules de l ordre de 800 à 1000 MPa contre 300 à 400 MPa pour les matériaux dioritiques.

17 Bilan technique (suite) Essais d auscultation Les mesures de profil en travers ont indiqué des profondeurs moyennes d ornières de 4 à 5 mm sur les 2 planches instrumentées, ce qui reste modéré compte tenu du trafic. On a constaté, par endroits, l apparition de faïençage dû probablement à un défaut de collage entre le BBSG et la GNT B calcaire.

18 Bilan technique (suite) Mesures de déformation Les déformations horizontales mesurées dans la GNT B indiquaient des valeurs très faibles qui n excédaient pas 18/100 de mm. On a aussi enregistré des déformations verticales liées à 2 épisodes de gel, mais sans conséquence notable. (la GNT B calcaire est classé en matériau très gélif)

19 Bilan «énergie et CO 2» Un bilan comparatif «énergie» et «gaz à effet de serre» a été établi pour le transport d 1 tonne de GNT B dioritique (carrières de Vendée ou des Deux-Sèvres) et d 1 tonne de GNT B calcaire (carrières locales) pour la réalisation de 2 chantiers, l un situé à La Rochelle et l autre à Saintes, à partir des ratios suivants : un camion consomme 0,9 Méga.joules par kilomètre et par tonne transportée, un camion dégage 0,06 kg.co 2 équivalent par kilomètre et par tonne transportée,

20 Bilan «énergie et CO 2» (suite) ÉNERGIE Lieu de chantier Distance (A/R) Ratio Énergie totale GNT B dioritique (1 t) La Rochelle Saintes 240 km 160 km 0,9 0, GNT B calcaire (1 t) La Rochelle Saintes 60 km 80 km 0,9 0, EFFET DE SERRE Lieu de chantier Distance (A/R) Ratio CO 2 total GNT B dioritique (1 t) La Rochelle Saintes 240 km 160 km 0,06 0,06 14,4 9,6 GNT B calcaire ( 1t) La Rochelle Saintes 60 km 80 km 0,06 0,06 3,6 4,8

21 Perspectives En collaboration avec le LRPC de Bordeaux : Réalisation d un cahier des charges définissant : Les caractéristiques minimales des matériaux (LA,MDE,granulométrie,essais Proctor,.), Les paramètres de dimensionnement pour Alizé (notamment pour les variantes «entreprise»), Les prescriptions d utilisation (couche de fondation, drainage,.)

RAPPORT DIAGNOSTIC DE CHAUSSEE DU CD36

RAPPORT DIAGNOSTIC DE CHAUSSEE DU CD36 GEMH Groupe d Etude des Matériaux Hétérogènes Equipe Génie Civil et Durabilité RAPPORT DIAGNOSTIC DE CHAUSSEE DU CD36 en collaboration avec le Conseil Général de la Corrèze Convention entre la Plateforme

Plus en détail

Monitoring et suivi du comportement des chaussées

Monitoring et suivi du comportement des chaussées Monitoring et suivi du comportement des chaussées Pierre Hornych Juliette Blanc IFSTTAR - LAMES 1/xx MONITORING ET SUIVI DU COMPORTEMENT DES CHAUSSÉES DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES Introduction

Plus en détail

ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë=

ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë= = Note d'information ^ìíéìêë=w=p íê~= o ëé~ì=`bqb= à~åîáéê=ommv= = ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë= `Ü~ìëë Éë= a ééåç~ååéë= NNU= Les différents guides techniques et autres

Plus en détail

Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs

Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs Journée technique «CFMS FNTP» Traitement et amélioration des sols aux liants ou additifs Ouvrages en terre Préparation des matériaux traités Daniel GANDILLE SPTF / entreprise GUINTOLI 1 PRESENTATION 1

Plus en détail

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13)

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) Aires industrielles Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) 19 20 Plateforme logistique de Bain-de-Bretagne (35) Identification Lieu : ZI de Bain-de-Bretagne (35) Maître d ouvrage

Plus en détail

Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux bitumineux les plus couramment utilisés au Québec

Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux bitumineux les plus couramment utilisés au Québec Intégration des propriétés thermomécaniques dans le processus de dimensionnement des chaussées souples Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux

Plus en détail

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES Joseph ABDO LE CONTEXTE LA ROUTE, UNE NÉCESSITN CESSITÉ La route : moyen de communication nécessaire au développement. - Mais, sa construction et son

Plus en détail

Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers

Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers Journée «Thermographie infrarouge pour le bâtiment et les travaux publics» Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers Jean Dumoulin (LCPC) Mario Marchetti (LRPC Nancy) Frédéric Taillade

Plus en détail

Le traitement anti-fissure

Le traitement anti-fissure N O T I C E T E C H N I Q U E COMPLEXE ANTI-FISSURE S A F L E X X A Le traitement anti-fissure SAFLEX AF est un produit utilisé pour la prévention ou la réparation des fissures, il nécessite une couche

Plus en détail

Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions

Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions Yvan Paquin, ing. Marc Proteau, ing. Construction DJL inc. Au nom de Bitume Québec 30 mars

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

AUTOROUTE A1 REQUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE DE LA SECTION VENDEVILLE SECLIN. COMMUNES DE FACHES THUMESNIL, VENDEVILLE, TEMPLEMARS et SECLIN

AUTOROUTE A1 REQUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE DE LA SECTION VENDEVILLE SECLIN. COMMUNES DE FACHES THUMESNIL, VENDEVILLE, TEMPLEMARS et SECLIN DREAL Nord Pas-de-Calais AUTOROUTE A1 REQUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE DE LA SECTION VENDEVILLE SECLIN COMMUNES DE FACHES THUMESNIL, VENDEVILLE, TEMPLEMARS et SECLIN PIECE E CARACTERISTIQUES PRINCIPALES

Plus en détail

prolongée e et les nouveaux enrobés

prolongée e et les nouveaux enrobés Chaussée à durée e de vie prolongée e et les nouveaux enrobés Laboratoire des chaussées Transports Québec Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE CRAFT COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES CHAUSSEES 141

AVIS TECHNIQUE CRAFT COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES CHAUSSEES 141 COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES AVIS TECHNIQUE CHAUSSEES 141 TECHNIQUE DE PREFISSURATION Société : CRAFT EUROVIA S.A. 18 Place de l Europe 92525 RUEIL MALMAISON Cedex Téléphone : 01.47.16.38.00

Plus en détail

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing.

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing. ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010 Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné Par Pierre-Louis Maillard, ing. Chaussées de béton Expertise accrue depuis plus de 15 ans des intervenants:

Plus en détail

Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers. Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources

Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers. Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources Plan de présentation Historique et contexte Problématique

Plus en détail

Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles

Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles Yvan Paquin, ing. Directeur technique Formation technique Bitume Québec 2012 ÉTS 5 décembre 2012 Introduction Propriétés du bitume Matériau

Plus en détail

Actions dues au trafic Tram-Train

Actions dues au trafic Tram-Train Actions dues au trafic Tram-Train La conception des infrastructures à construire pour la circulation des tram-trains requiert la modélisation des différents cas de charges induits par ce type de trafic.

Plus en détail

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Journées techniques «Routes 2007» du LCPC «conception, exécution et suivi des projets» Jeudi 8 février 2007 Audit voirie Direction de l espace

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 à é Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 WWW.developpement-durable.gouv.fr Constitution

Plus en détail

Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité COMPOMAC R (M2)

Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité COMPOMAC R (M2) Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité Avis technique N 153 Mars 2010 Validité : 7 ans CHAUSSéES COMPOMAC R (M2) P2 P6 ENROBéS SPéCIAUX Sommaire Présentation du produit par

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN «Les Sources de Bruits Routiers» LCPC Nantes 9/02/2007 BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN MECANISMES BRUIT USAGE : PART DU PNEUMATIQUE METHODE ISO BRUIT EXTERIEUR PERSPECTIVES

Plus en détail

TECHNIQUES ANTI-REMONTÉES DES FISSURES. Guide d emploi en chaussées aéronautiques

TECHNIQUES ANTI-REMONTÉES DES FISSURES. Guide d emploi en chaussées aéronautiques TECHNIQUES ANTI-REMONTÉES DES FISSURES Guide d emploi en chaussées aéronautiques SERVICE TECHNIQUE DES BASES AÉRIENNES AVRIL 1999 TECHNIQUES ANTI-REMONTÉES DES FISSURES Guide d emploi en chaussées aéronautiques

Plus en détail

Sommaire. Avis technique N 158. ECOcomparateur Routes Construction Entretien V2.0

Sommaire. Avis technique N 158. ECOcomparateur Routes Construction Entretien V2.0 Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité Avis technique N 158 Avril 2013 Validité : 5 ans Eco- comparateur ECOcomparateur Routes Construction Entretien V2.0 P2 P2 P7 Sommaire

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

DOCUMENTATION TECHNIQUE. Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme

DOCUMENTATION TECHNIQUE. Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme DOCUMENTATION TECHNIQUE Routes n 89 Septembre 2004 Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme Le traitement des sols en place

Plus en détail

Dirigeants de bureaux d études et de contrôles spécialisés en construction Routière et Infrastructure

Dirigeants de bureaux d études et de contrôles spécialisés en construction Routière et Infrastructure Experts Certifiés Judiciaire Ancien dirigeant de bureaux d études et de contrôles spécialisés en construction Routière et Infrastructure Expert Technique en construction et Assistant Maîtrise d ouvrage

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

COLLECTE SELECTIVE ET RECYCLAGE DU VERRE Premier chantier utilisant du verre recyclé parking du Stade scolaire avenue d Estrée à Cayenne

COLLECTE SELECTIVE ET RECYCLAGE DU VERRE Premier chantier utilisant du verre recyclé parking du Stade scolaire avenue d Estrée à Cayenne COLLECTE SELECTIVE ET RECYCLAGE DU VERRE Premier chantier utilisant du verre recyclé parking du Stade scolaire avenue d Estrée à Cayenne Contacts presse : CCCL : Ellin HALBEHER Tél : 05 94 28 90 50 - service.dechet-cccl@wanadoo.fr

Plus en détail

SUIVI ET CONTRÔLE QUALITÉ DU PRODUIT GÉOGRILLE SUR L AÉRODROME DE DJANET, ALGÉRIE

SUIVI ET CONTRÔLE QUALITÉ DU PRODUIT GÉOGRILLE SUR L AÉRODROME DE DJANET, ALGÉRIE SUIVI ET CONTRÔLE QUALITÉ DU PRODUIT GÉOGRILLE SUR L AÉRODROME DE DJANET, ALGÉRIE MONITORING AND QUALITY CONTROL OF PRODUCT GEOGRID ON THE AERODROME OF DJANET, ALGERIA Belkacem BENTAHAR CTTP, Alger, Algérie

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION ROUTIÈRE CHEMINS MUNICIPAUX

ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION ROUTIÈRE CHEMINS MUNICIPAUX ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 MUNICIPALITÉ DE CHELSEA 100, chemin Old Chelsea, Chelsea (Québec) J9B 1C1 Tél.: (819) 827-1124 Télécopieur : (819) 827-2672 Courriel : info@chelsea.ca CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION

Plus en détail

Manuel d'utilisation. du logiciel ALIZÉ-LCPC. version 1.3

Manuel d'utilisation. du logiciel ALIZÉ-LCPC. version 1.3 Manuel d'utilisation du logiciel ALIZÉ-LCPC version 1.3 LCPC - 2010 Sommaire 1. Introduction à la notice d utilisation 3 1.1- Objectifs et cadre général d utilisation d Alizé-Lcpc Routes 3 1.2- Documents

Plus en détail

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers.

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Le sol, seule surface avec laquelle nous sommes toujours en contact, représente 15% des pertes calorifiques du bâtiment.

Plus en détail

Simulation avancée du procédé d injection

Simulation avancée du procédé d injection Simulation avancée du procédé d injection JT «Conception et optimisation numérique en plasturgie» Jeudi 30 juin Ronan Le Goff Sommaire Introduction Modèle numérique Cas d étude Paramètres rhéo Stratégies

Plus en détail

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE

UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE CORRIgé fiche élève ce2 - cm1 - cm2 UN VOYAGE DE CLASSE RESPONSABLE J'APPROFONDIS J OBSERVE Observe la vidéo puis réponds aux questions ECJS SÉANCE 2 - VOYAGER = POLLUER SCIENCES J'OBSERVE a) Que rejettent

Plus en détail

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Les seules normes internationales reconnues sont NF EN 14411 La présente Norme européenne définit et fixe les termes, les exigences et

Plus en détail

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi EUROBITUME Bitumen Day 2014 @ Anderlecht Vincent BAPTISTE, Total Marketing Services Sommaire Concept du liant «prêt à l emploi»

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ DE STRASBOURG ÉCOLE DOCTORALE MSII (ED n 269) INSA de Strasbourg THÈSE présentée par : Xuan Nam HO soutenue le : 05 novembre 2013 pour obtenir le grade de : Docteur de l université de Strasbourg

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Samuel HEMERY (2 e année) Directeur de thèse: Thierry Auger (CNRS) Encadrant CEA: Jean Louis Courouau (DPC/SCCME/LECNA)

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

Tous les produits de la gamme SAF offrent des résistances :

Tous les produits de la gamme SAF offrent des résistances : Fiche Technique Strengths Are Flex La gamme SAF est basée sur une technologie et des polymères méthacrylates brevetés. Ces adhésifs de nouvelle génération permettent d adhérer sur de nombreux supports

Plus en détail

DOUBLE PEAUX PANNEAUX PLANCHERS

DOUBLE PEAUX PANNEAUX PLANCHERS FEU DOUBLE PEAUX PANNEAUX PLANCHERS ARCELOR CONSTRUCTION Groupe Arcelor Protégez vos espaces de vie et de travail Pour assurer la protection des biens et des personnes à l intérieur des bâtiments, la fonction

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

projet National TUBA Battage des pieux

projet National TUBA Battage des pieux objectifs Port du Havre - ASCO TP/Daniel VANDROS le projet national TUBa, lancé en Juin 1993, a résulté des réflexions des principaux intervenants dans le domaine des travaux à la mer se retrouvant, depuis

Plus en détail

Les outils de la gestion patrimoniale Le logiciel «Casses»

Les outils de la gestion patrimoniale Le logiciel «Casses» Les outils de la gestion patrimoniale des réseaux r d eau. d Le logiciel «Casses» Eddy RENAUD Périgueux le 3 septembre 2008 L équipe «Réseaux» du Cemagref CEMAGREF Groupement de Bordeaux Unité «Réseaux,

Plus en détail

INSCRIPTION, CLASSEMENT ET EMBALLAGE. Communication de l expert de l Afrique du Sud

INSCRIPTION, CLASSEMENT ET EMBALLAGE. Communication de l expert de l Afrique du Sud NATIONS UNIES ST Secrétariat Distr. GÉNÉRALE ST/SG/AC.10/C.3/2005/47 13 septembre 2005 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ D EXPERTS DU TRANSPORT DES MARCHANDISES DANGEREUSES ET DU SYSTÈME GÉNÉRAL HARMONISÉ

Plus en détail

PRODUITS ROUTE. DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: www.denso-france.

PRODUITS ROUTE. DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: www.denso-france. PRODUITS ROUTE DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: Contact : Stéphan FIX : 06.81.779.807 E-Mail : stephan.fix@denso-france.fr TOK

Plus en détail

Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références Récentes

Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références Récentes Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références Récentes Page 1 / 8 1. Présentation TECHNIQUES TOPO est investi depuis 2007 dans la technologie du SCANNER 3D. Nous avons formé plusieurs équipes spécifiques

Plus en détail

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement Barrage de Serre-Ponçon Conception, surveillance et comportement Sommaire 1- Rappels sur la conception du barrage et son auscultation 2- Comportement récent : 2001-2013 3.1. Comportement mécanique (réversible

Plus en détail

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC DIR Centre Est Mâcon 22/10/07 1 La norme éclairage NF EN 13 201 Avant : Recommandations AFE : référence pour la profession Février 2005: Application de la norme Éclairage NF

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE

LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 6 Lyon (France) LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE Yasmina BOUSSAFIR Laboratoire

Plus en détail

Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes)

Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) Fiche ressource n 4 : le terrassement d une autoroute (autres étapes) SOMMAIRE 1) Assainissement : fouilles et remblais techniques 2) Assainissement : pose des tuyaux en béton et des ouvrages de vidange

Plus en détail

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Fiche produit GAS 210 ECO PRO GAS 210 ECO PRO Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Les points forts en résumé. GAS 210 ECO PRO Remeha GAS 210 ECO PRO La chaudière Gas 210 ECO Remeha

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION Le fossé Le fossé est une structure linéraire creusée pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux de ruissellement. Il permet notamment de drainer la structure de la piste. Un fossé bien entretenu

Plus en détail

Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois

Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois Projet «Durabilité» : vers une amélioration de la durée de vie des ouvrages extérieurs en bois Le projet de recherche «Durabilité» vise à améliorer la durée de vie d ouvrages extérieurs (platelages, bardages,

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB Avis Technique 14/13-1922*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/13-1922 Tubes en PE-Xc Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité

Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Guide méthodologique Evaluation des impacts économiques, sociaux et environnementaux globaux des projets des pôles de compétitivité Résumé : La cartographie des impacts économiques, sociaux et environnementaux

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté X X X X Variante1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Radier 3.1 F JM/Mastix SA 2013 Les opérations A B étanchéité contre

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Avis relatif à l agrément de dispositifs de traitement des eaux usées domestiques et fiches techniques

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois Chauffage à granulés de bois 1 Présentation d ÖkoFEN 2 Le granulés de bois: Production et approvisionnement 3 Le dimensionnement d'un système à granulé 4 Les spécificités d'implantation: systèmes de transfert

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

ArcelorMittal Construction Belgium. Arval Plancher collaborant Cofrastra 70

ArcelorMittal Construction Belgium. Arval Plancher collaborant Cofrastra 70 ArcelorMittal Construction Belgium Arval Plancher collaborant Cofrastra 7 PANCHERS COABORANTS COFRASTRA 7 CARACTÉRISTIQUES GÉOMÉTRIQUES Face prélaquée d Épaisseur de la dalle de à cm 7 8 96 7 7 APPICATIONS

Plus en détail

PONT ALBANEL (P-11826) STRUCTURE EN BOIS LAMELLÉ-COLLÉ DE TYPE «NORDIC LAM» PERFORMANCE IN SITU RAPPORT FINAL

PONT ALBANEL (P-11826) STRUCTURE EN BOIS LAMELLÉ-COLLÉ DE TYPE «NORDIC LAM» PERFORMANCE IN SITU RAPPORT FINAL PONT ALBANEL (P-11826) STRUCTURE EN BOIS LAMELLÉ-COLLÉ DE TYPE «NORDIC LAM» PERFORMANCE IN SITU RAPPORT FINAL Chakib Kassem OSMOS Canada inc. 1001, boul. de Maisonneuve Ouest, bureau 800-B Montréal (Québec)

Plus en détail

AIDE AU CHOIX DES GRANULATS POUR CHAUSSEES BASEE SUR LES NORMES EUROPEENNES

AIDE AU CHOIX DES GRANULATS POUR CHAUSSEES BASEE SUR LES NORMES EUROPEENNES N 10 Janvier 2005 Cftr - info AIDE AU CHOIX DES GRANULATS POUR CHAUSSEES BASEE SUR LES NORMES EUROPEENNES La présente note d information a pour objet d'aider les maîtres d'ouvrage à choisir les granulats

Plus en détail

Matières d experts SECTEUR NORD. Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes...

Matières d experts SECTEUR NORD. Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes... Matières d experts SECTEUR NORD Exploiter une carrière est avant tout une affaire d hommes et de femmes... 1 MATIÈRE DURABLE, MATIÈRE D AVENIR Performant par son aspect économique et sa disponibilité locale,

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

Présentation par le collectif local Non au Gaz de Schiste - Le mercredi 25 avril 2012

Présentation par le collectif local Non au Gaz de Schiste - Le mercredi 25 avril 2012 Présentation par le collectif local Non au Gaz de Schiste - Le mercredi 25 avril 2012 1 I. Ordre du jour I. Point sur le gaz de schiste dans le monde II. Les hydrocarbures en France III. Les Hydrocarbures

Plus en détail

Note d'information NOM= Sommaire. ^ìíéìêë=w= p íê~= aobfc= o ëé~ì=çéë=`bqb= ã~á=ommv= `Ü~ìëë Éë= a ééåç~ååéë=

Note d'information NOM= Sommaire. ^ìíéìêë=w= p íê~= aobfc= o ëé~ì=çéë=`bqb= ã~á=ommv= `Ü~ìëë Éë= a ééåç~ååéë= = Note d'information ^ìíéìêë=w= p íê~= aobfc= o ëé~ì=çéë=`bqb= ã~á=ommv= i = ^ééçêí=çì=çê~áå~öé=ç~åë=ä~=åçååééíáçå=çéë= éä~íéëjñçêãéë=ëìééçêí=çé=åü~ìëë Éë= `çãéä ãéåí=~ì=öìáçé=çê~áå~öé=êçìíáéê=éí=~ìñ=öìáçéë=êéä~íáñë=~ìñ=íéêê~ëëéãéåíë=

Plus en détail

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 PROCES-VERBAL PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT n 13 A - 789 Résistance au feu des éléments de construction selon

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

Book Commercial // La Tremblade

Book Commercial // La Tremblade Book Commercial // La Tremblade Résidence Services Seniors Domitys Infos pratiques Nom de la résidence : La Perle de Nacre Adresse : Boulevard Roger Letelié Lieu-dit «l Atelier» 17390 La Tremblade Architecte

Plus en détail

Le Scanner 3D Dynamique

Le Scanner 3D Dynamique Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références 2015 Page 1 / 9 1. Présentation Techniques Topo, est une société de Géomètres Experts créée en 1964 comptant aujourd hui près de 120 collaborateurs répartis

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

Parquets lambris et bardage en Pin Maritime. Sécurité Feu

Parquets lambris et bardage en Pin Maritime. Sécurité Feu Parquets lambris et bardage en Pin Maritime Sécurité Feu Chapitre 1 - Généralités Sommaire 1.1 Définitions... 1.2 Les produits de construction... 1.3 La directive produit de construction... Chapitre 2

Plus en détail

Utilisation des méthodes radar. Présentation Rincent ND Technologies

Utilisation des méthodes radar. Présentation Rincent ND Technologies Présentation PRINCIPE TECHNOLOGIQUE Technique de prospection non destructive Paramètres électromagnétiques influençant la réflexion des ondes : la permittivité diélectrique la conductivité électrique la

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

Endommagement par fatigue des enrobés bitumineux en condition de trafic simulé et de température

Endommagement par fatigue des enrobés bitumineux en condition de trafic simulé et de température Numéro d'ordre : 7 THESE présentée à L'UNIVERSITE BORDEAUX I par M. Vincent DOMEC pour obtenir le grade de DOCTEUR spécialité : MECANIQUE Endommagement par fatigue des enrobés bitumineux en condition de

Plus en détail

éseaux olyéthylène 1

éseaux olyéthylène 1 éseaux olyéthylène 1 Le présent manuel rappelle les règles essentielles de la mise en oeuvre des tubes en polyéthylène utilisés pour les réseaux d'eau potable ou autres fluides. Le but est d'attirer l'attention

Plus en détail