LA CAPNOGRAPHIE. promotion /Ecole IADE Hopital Salpétrière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CAPNOGRAPHIE. promotion /Ecole IADE Hopital Salpétrière"

Transcription

1 LA CAPNOGRAPHIE 1

2 Définition La capnographie permet de mesurer le contenu en CO 2 du mélange gazeux pendant tout le cycle respiratoire. La concentration de CO 2 dans les gaz inspirés et expirés est représentée graphiquement par le moniteur (Capnogramme) C est un monitorage rendu obligatoire chez les patients anesthésiés et intubés depuis le décret du 5 décembre 1994 (abrogé par le décret du 20 juillet 2005). Il fait partie des éléments de sécurité préconisés par la SFAR (Société Française d Anesthésie Réanimation). 2

3 Les quatre phases de la courbe de capnographie 0 3

4 1:La phase initiale correspond à la ventilation de l espace mort anatomique et instrumental, au cours de laquelle la concentration en CO 2 est nulle, car il n y a pas eu d échange pulmonaire (sauf en cas de réinhalation) 2:La phase ascendante correspond à l expiration d un mélange de gaz provenant de l espace mort anatomique et de gaz alvéolaire (enrichissement progressif de l échantillon en CO 2 ) 4

5 3:La phase du plateau correspond à l expiration des gaz alvéolaires. La fin du plateau tend vers une valeur appelée Pet CO 2 (Pression partielle de CO 2 en fin d expiration) ou Fet CO 2 (Fraction expirée de CO 2 en fin d expiration). C est cette valeur qui reste mémorisée. C est le reflet de la pression partielle artériolaire en CO 2 = PaCO 2. 4:La phase descendante correspond au début de l insufflation ou inspiration suivante, entraînant la chute rapide du CO 2 vers la ligne de base appelée Pression partielle du CO 2 à l inspiration (PiCO 2 ). 5

6 Les valeurs PeTCO 2 : reflet de la PaCO 2 (gazométrie) dans des conditions normales Rappels: mm Hg = 0,13 Vol% (kpa) 1 kpa = 7,5 mm Hg 1 kpa = 1 Vol% Valeurs attendues pour une normocapnie: Pet CO 2 = 30 à 34 mmhg (4 à 5%) PaCO 2 = 38 à 42 mmhg 6

7 Ecran de monitorage 7

8 Les indications Contrôle du positionnement endotrachéal d une sonde d intubation (6 capnogrammes réguliers) Surveillance de la ventilation En ventilation spontanée En ventilation artificielle Contrôle de l efficacité d une réanimation cardio respiratoire 8

9 La PetCO 2 est le reflet de l activité métabolique : Le CO 2 est l un des produits du métabolisme oxydatif cellulaire: Baisse de l activité métabolique par les agents anesthésiques et l hypothermie Augmentation de l activité métabolique lors de la phase de réveil, lors d une augmentation du tonus musculaire et par une hyperthermie NB : L élévation de la Pet CO 2 est la première manifestation d une crise d HyperThermie Maligne (HTM) 9

10 La PetCO 2 est le reflet de l activité circulatoire : Le CO 2 est transporté des cellules vers le poumon par la circulation : Baisse de la PetCO 2 en cas de baisse du débit cardiaque, d hypovolémie, d hypotension artérielle Baisse de la PetCO 2 en cas de modification de la perfusion pulmonaire (embolie gazeuse, cruorique, graisseuse ou amniotique) Baisse de la PetCO 2 en cas d effet espace mort (territoire pulmonaire bien ventilé mais mal perfusé : billot) 10

11 La PetCO 2 est le reflet de l activité circulatoire : NB : En cas d arrêt cardiaque, l efficacité des manœuvres de réanimation peut être appréciée par la capnométrie. La valeur de la PetCO 2 est également un indicateur de pronostic défavorable quand celle-ci est inférieure à 10 mmhg. 11

12 La PetCO 2 est le reflet de la ventilation : La ventilation alvéolaire est un déterminant essentiel de la PetCO 2. Le monitorage de la PetCO 2 permet l évaluation continue et non invasive de l élimination du CO 2 et permet donc de : Adapter les paramètres de ventilation artificielle Diagnostiquer des problèmes tant au niveau du patient, que du circuit de ventilation et du respirateur d anesthésie. 12

13 Interprétation des mesures Il existe un gradient artério-alvéolaire de 2 à 5 mmhg chez le sujet sain en ventilation spontanée. Ce gradient augmente discrètement jusqu à 8 mmhg au cours de l anesthésie, car le rapport Ventilation/ Perfusion (V/P) est modifié avec une augmentation de l espace mort alvéolaire. Ce gradient est susceptible d augmenter de façon importante en cas de pathologie pulmonaire, d obésité, de tabagisme, avec l âge et en cas d augmentation de l espace mort. En pratique, il peut être nécessaire de prélever des Gaz Du Sang artériels pour quantifier ce gradient. 13

14 Interprétation des mesures D autres facteurs peuvent être responsables d une modification de la PetCO 2 : Une absorption de CO 2 insufflé lors d une cœliochirurgie Une administration de bicarbonates de sodium Une levée de garrot en orthopédie Une réinhalation de CO 2 (absorbeur de CO 2 saturé : PiCO 2 > 1 mmhg) 14

15 Interprétation des mesures PeTCO 2 : reflet de la PaCO 2 (gazométrie) dans des conditions normales : Arrêt cardiaque ou embolie pulmonaire modifie la perfusion pulmonaire : le CO 2 n est plus transporté jusqu à la membrane alvéolo-capillaire : Baisse de la PetCO 2 et Augmentation de la PaCO 2 15

16 Interprétation des mesures La capnographie permet de reconnaître rapidement un certain nombre d anomalies, même relativement complexes, survenant au cours de l anesthésie à la condition d intégrer les données métaboliques, circulatoires, respiratoires et opératoires. 16

17 Interprétation des courbes Absence de courbe : Intubation œsophagienne Capnographe non branché ou en cours de calibration Dysfonctionnement du respirateur (débranchement, panne) Extubation accidentelle 17

18 Interprétation des courbes Valeur basse de PetCO 2 : Inférieure à 30 mmhg : hypocapnie (hyperventilation, bas débit) Chute rapide : problème circulatoire (hypotension sévère) Chute brutale : arrêt cardiaque ou embolie massive Chute par paliers : déplacement de la sonde d intubation ou obstruction partielle des voies aériennes Chute lente : hypothermie ou sédation profonde Très faible : fuite sur la ligne de prélèvement ou fuite sur le ballonnet de la sonde d intubation 18

19 Interprétation des courbes Valeur haute de PetCO 2 : supérieure à 37 mmhg : hypercapnie (hypoventilation) augmentation brutale : lâcher de garrot pneumatique, augmentation du débit cardiaque augmentation progressive : diminution de la sédation, frissons, hyperthermie maligne, réabsorption de CO 2 (au cours des cœlioscopies, anomalie de l absorbeur de CO 2 ) 19

La capnométrie. Indications et intérêts en pré-hospitalier : Confirmation de l intubation endo-trachéale.

La capnométrie. Indications et intérêts en pré-hospitalier : Confirmation de l intubation endo-trachéale. La capnométrie Indications et intérêts en pré-hospitalier : Surveillance d un patient intubé/ventilé. Confirmation de l intubation endo-trachéale. Témoin de l efficacité d une RCP : L efficacité du massage

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

FC 5 Transfert instable Gestion des voies aériennes Drain thoracique

FC 5 Transfert instable Gestion des voies aériennes Drain thoracique Objectifs: Identifier et connaître les points clefs des surveillances lors des transports de patients intubés ainsi que l utilisation du matériel. Savoir détecter et anticiper les problèmes de manière

Plus en détail

Jérôme CUNY. S.A.M.U. Régional de Lille Pôle de l Urgence CHRU de LILLE

Jérôme CUNY. S.A.M.U. Régional de Lille Pôle de l Urgence CHRU de LILLE Jérôme CUNY S.A.M.U. Régional de Lille Pôle de l Urgence CHRU de LILLE 2010 INTRODUCTION 1943 : 1 ère mesure infrarouge du CO 2 (Luft) 1978 : Utilisation courante lors d anesthésie générale (Pays-Bas)

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE PCEM2 PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE Professeur Laurent BAUD LES ECHANGES GAZEUX ALVEOLO-CAPILLAIRES Mise à jour: Janvier 2003 Université Pierre et Marie Curie 1/10 PLAN Table des matières 1 LES ECHANGES GAZEUX

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA L IRA est un syndrome lié à l impossibilité pour le système ventilatoire de maintenir des échanges gazeux à un niveau compatible avec la survie autonome de l organisme,

Plus en détail

Monitorage du gaz carbonique expiré téléexpiratoire

Monitorage du gaz carbonique expiré téléexpiratoire Monitorage du gaz carbonique expiré téléexpiratoire ( PetCO 2 ) Ferron Fred version 2011 version 2014 1 La capnométrie: quelques définitions. PaCO2: valeur de la pression partielle en CO2 dans le sang

Plus en détail

Le Monitoring de l anesthésiste Comment ça marche? Dr Pierre Boveroux Anesthésiste-Réanimateur CHU Liège

Le Monitoring de l anesthésiste Comment ça marche? Dr Pierre Boveroux Anesthésiste-Réanimateur CHU Liège Le Monitoring de l anesthésiste Comment ça marche? Dr Pierre Boveroux Anesthésiste-Réanimateur CHU Liège Sommaire ECG PA SpO2 NMT ETCO2 T BIS / Entropie Non abordés PVC CAP ETO PiCCO PIC Gaz Le monitorage

Plus en détail

I-L INFLUENCE DE LA TEMPÉRATURE

I-L INFLUENCE DE LA TEMPÉRATURE PARTIE I : Respiration Chapitre 2 : Physiologie de l appareil respiratoire DM : LES FACTEURS MODULANT L AFFINITE DE L HEMOGLOBINE Objectif : Étudier l influence de certains facteurs du milieu intérieur

Plus en détail

Rappels de physiologie respiratoire

Rappels de physiologie respiratoire ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Rappels de physiologie respiratoire Sandrine Launois, CHU de Grenoble Nicole Meslier, CHU d'angers Jean-Louis Racineux, CHU d'angers Ateliers d Arcachon

Plus en détail

Anatomo m physio s logie r s e p s ira ir toire Dominiq ue DE L L P A L NQUE

Anatomo m physio s logie r s e p s ira ir toire Dominiq ue DE L L P A L NQUE Anatomophysiologie respiratoire Physio respi MK1 002 Dominique DELPLANQUE Spirométrie La ventilation L augmentation de volume de la cage thoracique crée ainsi une dépression qui aspire l air dans les

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE. Dr Wojciech Trzepizur

PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE. Dr Wojciech Trzepizur PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE Dr Wojciech Trzepizur 4 étapes Ventilation : mécanismes permettant le renouvellement de l air dans les alvéoles pulmonaires Etape alvéolaire : diffusion des gaz au travers de

Plus en détail

COLLAPSUS DE REVENTILATION

COLLAPSUS DE REVENTILATION COLLAPSUS DE REVENTILATION Entre mes poumons, mon coeur balance! Y.Yordanov @YordaYou COLLAPSUS DE REVENTILATION Chute de la pression artérielle dans les suites immédiates de la mise en route d une ventilation

Plus en détail

I - Ventilation alvéolaire II-les échanges gazeux alveolo-capillaire. Dr O.BOUROUBI

I - Ventilation alvéolaire II-les échanges gazeux alveolo-capillaire. Dr O.BOUROUBI I - Ventilation alvéolaire II-les échanges gazeux alveolo-capillaire Dr O.BOUROUBI 1 Objectifs 1. Définir le poumon milieu physiologiquement INHOMOGENE. 2. Définir l espace mort anatomique 3. Définir l

Plus en détail

Syndrome de détresse respiratoire aiguë

Syndrome de détresse respiratoire aiguë Syndrome de détresse respiratoire aiguë I Physiopathologie Le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) est un syndrome se manifestant comme une détresse respiratoire aiguë, conséquence d une lésion

Plus en détail

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012

Particularités. Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières. Serge Dalmas, JLAR 2012 La ventilation chez l enfant Particularités Eléments de physiologie Ventilateurs et circuits Modes de ventilation Monitorage Situations particulières Serge Dalmas, JLAR 2012 1 Physiologie respiratoire

Plus en détail

Physiologie respiratoire

Physiologie respiratoire Physiologie respiratoire Introduction La principale fonction de l appareil respiratoire est d apporter l oxygène au sang, mais aussi d éliminer le CO2. L O2 étant indispensable au fonctionnement des cellules.

Plus en détail

Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT

Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Physiologie du Système Respiratoire Chapitre 6 Echanges gazeux alvéolo-capillaires Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT PCEM1 - Année universitaire 2007/2008 Faculté de Médecine de Grenoble (UJF) - Tous droits

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

ECHANGES GAZEUX ET TRANSPORT DES GAZ. Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY

ECHANGES GAZEUX ET TRANSPORT DES GAZ. Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY ECHANGES GAZEUX ET TRANSPORT DES GAZ Physiologie respiratoire IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY 1 DEFINITIONS 4 étapes : Ventilation pulmonaire : mouvements d air entre l atmosphère et l alvéole (Convection)

Plus en détail

Le monitorage du CO 2 F. VERSCHUREN, N. DELVAU, F. THYS

Le monitorage du CO 2 F. VERSCHUREN, N. DELVAU, F. THYS Chapitre52 Le monitorage du CO 2 expiré : de la théorie à la pratique F. VERSCHUREN, N. DELVAU, F. THYS Le dioxyde de carbone (CO 2 ) partage avec l oxygène (O 2 ) le palmarès des gaz les plus importants

Plus en détail

Distribution de la ventilation en fonction de la hauteur de poumon.

Distribution de la ventilation en fonction de la hauteur de poumon. 2. Distribution Régionale de la ventilation a. Méthode > Bolus 133 Xe inhalé au début de la respiration normale > Position thorax vertical > γ caméra b. Résultat Distribution du Xe en fonction de l aération

Plus en détail

Thermorégulation. Thermogénèse. Lutter contre la thermolyse

Thermorégulation. Thermogénèse. Lutter contre la thermolyse Thermorégulation Ensemble de mécanismes qui maintiennent la température constante Equilibre entre thermolyse et thermogénèse Régulation nerveuse : Récepteurs périphériques à la T C (Peau, médiastin) par

Plus en détail

Interprétation des EFR

Interprétation des EFR Enseignement National DES de Médecine Physique et de Réadaptation DIU de Rééducation Réadaptation dans les pathologies cardio-vasculaires et respiratoires Interprétation des EFR Gaëtan Deslée Service de

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION

PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION PHYSIOLOGIE DE LA RESPIRATION Elisabeth Le Rumeur 2011-12 Introduction Mécanique ventilatoire Échanges gazeux respiratoires Transport des gaz respiratoires (oxygène et CO2) par le sang Régulation de la

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

Equilibre Acido-Basique du sang artériel - Davenport

Equilibre Acido-Basique du sang artériel - Davenport Equilibre Acido-Basique du sang artériel - Davenport Pr Bruno CHENUEL UE3 PACES - 2011-2012 L équilibre acide-base du sang artériel Diagramme de Davenport 1) La respiration échanges gazeux pulmonaires

Plus en détail

Physiologie ventilatoire et respiratoire

Physiologie ventilatoire et respiratoire Physiologie ventilatoire et respiratoire Cours n 2 Olivier HENNEBERT Ensemble des phénomènes qui concourent à assurer les échanges gazeux Entre le milieu ambiant (air) et la cellule Rôle de l appareil

Plus en détail

Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR

Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR Stage pratique des sauveteurs professionnels en anesthésie Recommandations de la commission de médecine d urgence de la SSAR Introduction Les sauveteurs professionnels en formation, les services de sauvetages

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE Dr Matthieu DEBARRE Chef de Clinique des Universités Assistant des Hôpitaux Département d Anesthésie-Réanimation -

Plus en détail

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Pr Franck Verschuren Service des Urgences Cliniques Saint-Luc 02/ 764 1636 ou 1613 Cours Kiné 1035 Franck.verschuren@clin.ucl.ac.be Gaz du sang Saturomètre

Plus en détail

FICHE THÉORIQUE N 17 Le système respiratoire SOMMAIRE

FICHE THÉORIQUE N 17 Le système respiratoire SOMMAIRE FICHE THÉORIQUE N 17 Le système respiratoire SOMMAIRE Les cellules tirent la plus grande partie de leur énergie de la filière aérobie. Le système respiratoire est chargé de mettre en relation l'air extérieur

Plus en détail

Les accidents toxiques ou biochimiques

Les accidents toxiques ou biochimiques Les accidents toxiques ou biochimiques N4 La toxicité des gaz Rappels. Composition de l air: O 2 = 20 % ; N 2 = 79 %; CO 2 = 0,03 % ; Gaz rares = traces Toxicité des gaz = liée à la variation de la PP

Plus en détail

Mécanismes des maladies. Les échanges gazeux

Mécanismes des maladies. Les échanges gazeux Mécanismes des maladies Les échanges gazeux Pourquoi les patients sont-ils hypoxémiques? Le shunt Les malades atteints d œdème pulmonaire (OAP, SDRA) sont hypoxémiques du fait d un shunt intrapulmonaire.

Plus en détail

Débit sanguin cérébral et seuil ischémique. Introduction

Débit sanguin cérébral et seuil ischémique. Introduction Débit sanguin cérébral et seuil ischémique. Le seuil ischémique est atteint lorsque les apports en oxygène ne couvrent plus les besoins du tissu cérébral. Le déterminant essentiel de cet équilibre chez

Plus en détail

Dr Yves Laurent,USI, centre hospitalier de Jolimont-Lobbes

Dr Yves Laurent,USI, centre hospitalier de Jolimont-Lobbes Dr Yves Laurent,USI, centre hospitalier de Jolimont-Lobbes Introduction: Nécessité démontrée d humidifier voies aériennes chez intubés (gaz médicaux «secs») Plusieurs systèmes: filtres échangeurs (passifs

Plus en détail

Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances pulmonaires

Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances pulmonaires Mardi, 30 Juin 2009 20:52 Mis à jour Mardi, 30 Juin 2009 20:56 Définition : Spasme des bronches, diminution du calibre des bronches par constriction pulmonaire qui entraîne augmentation des résistances

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Anesthésie et système respiratoire. Anesthésie et système respiratoire. Buts de la respiration. Métabolisme et oxygénation. Quotient respiratoire

Anesthésie et système respiratoire. Anesthésie et système respiratoire. Buts de la respiration. Métabolisme et oxygénation. Quotient respiratoire système respiratoire Au cours d'une anesthésie au chloroforme, la respiration est parfois due au seul diaphragme tandis que les JF. BRICHANT CHU de Liège muscles intercostaux sont paralysés John Snow,

Plus en détail

Physiologie respiratoire

Physiologie respiratoire Physiologie respiratoire Part 2 Système ventilatoire Physiologie respiratoires Gilles DHONNEUR DAR CHU (APHP) Jean Verdier BONDY Université Paris 13, Bobigny Définitions Système respiratoire Respiration

Plus en détail

Le PH La GAZOmétrie artérielle

Le PH La GAZOmétrie artérielle Le PH La GAZOmétrie artérielle PaO 2 (SaO 2 ) PH PaCO 2 HCO 3 Dr. Jean-Luc Canivet Service de Soins Intensifs Généraux CHU de Liège Le PH La GAZOmétrie artérielle PaO 2 PaO 2 PH PH Surveillance de l oxygénation

Plus en détail

1 Allain.V.02/02/05.

1 Allain.V.02/02/05. 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires 1 La Ventilation Artificielle Et Les Différents Modes Ventilatoires Présentation et surveillance d un malade intubé ventilé. 1 2 Introduction

Plus en détail

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE

LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Session ide Ludovic LESAGE (Service de Réanimation CH Armentières) Quelle prise en charge infirmier en phase de sevrage ventilatoire? Diapositive 1 LE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE Centre hospitalier

Plus en détail

PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT

PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT Introduction : L organisme face à l effort physique Lorsqu on passe d un état de repos relatif ( dépense énergétique faible ) à un état d exercice plus intense ( dépense

Plus en détail

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013

Le NO dans l ARDS. Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Le NO dans l ARDS Présenté par J.C Mirgaux Infirmier SIAMU aux Soins Intensifs site Brien 20 décembre 2013 Plan 1. Introduction 2. ARDS (Acute respiratory distress syndrome) Définition traitement 3. Le

Plus en détail

LE CIRCUIT ANESTHESIQUE ACCESSOIRE POUR ET CONTRE EN 2005? Clinique Anesthésie CHRU LILLE

LE CIRCUIT ANESTHESIQUE ACCESSOIRE POUR ET CONTRE EN 2005? Clinique Anesthésie CHRU LILLE LE CIRCUIT ANESTHESIQUE ACCESSOIRE POUR ET CONTRE EN 2005? Renée e KRIVOSIC-HORBER Clinique Anesthésie sie-réanimation CHRU LILLE DEFINITIONS Circuit ou système d anesthd anesthésie? sie? On parle de

Plus en détail

Rapport Ventilation/Perfusion

Rapport Ventilation/Perfusion Rapport Ventilation/Perfusion Faculté de Médecine Université Constantine 3 Service de Physiologie et des Explorations Fonctionnelles CHU Constantine Présenté par : M. MARTANI I - Introduction PLAN II-

Plus en détail

Formation Niveau GP. Anatomie du système ventilatoire

Formation Niveau GP. Anatomie du système ventilatoire Formation Niveau GP Anatomie du système ventilatoire Plan But du cours Schéma de principe Anatomie du système ventilatoire Les Voies Aériennes Supérieures Les Voies Aériennes Inférieures La mécanique ventilatoire

Plus en détail

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil?

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Lorsque vous êtes atteint de SAHOS (syndrome d apnées hypopnées obstructives du sommeil), votre sommeil est caractérisé par des pauses respiratoires répétées

Plus en détail

Les gaz du sang. Janvier seminaires iris

Les gaz du sang. Janvier seminaires iris Les gaz du sang Janvier 2014 ph PO2 Les gaz du sang - mesures Électrode SEVERINGHAUS + 0.001 Réaction oxydo réduction > courant électrique PCO2 Electrode ph tampon bicar conu et membrane peméable CO2

Plus en détail

Interactions cœur-poumon: de l aigu au chronique

Interactions cœur-poumon: de l aigu au chronique Interactions cœur-poumon: de l aigu au chronique Marianne Devroey Kinésithérapeute, Hôpital Académique Erasme, Bruxelles Plan Rappels anatomiques et physiologiques Physiologie de l interaction cœur-poumon

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

Renouer avec une vieille connaissance: la diffusion du CO

Renouer avec une vieille connaissance: la diffusion du CO Renouer avec une vieille connaissance: la diffusion du CO Colloque de l Escalade 1 er décembre 2010 Jean-William Fitting Service de pneumologie CHUV - Lausanne Les pionniers Nomenclature Amérique du Nord

Plus en détail

Ventilation mécanique

Ventilation mécanique Ventilation mécanique en médecine d urgence Modes ventilatoires Indications / Contre-indications Paramètres de surveillance Christelle PALIN, IDE Dr ANDRE, PH et Dr TAKUN, PH Service d Accueil des Urgences,

Plus en détail

SURPRESSION PULMONAIRE

SURPRESSION PULMONAIRE SURPRESSION PULMONAIRE Docteur Claudia NASI Médecine Hyperbare 1.1 Rappels de Physique La pression P = Poids 0 Surface 10 m 20 m 30 m 40 m Surface 1 P Pression ( bar ) 2 3 4 5 P 6 S S La Surpression Pulmonaire

Plus en détail

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat

Physiologie des échanges gazeux. A. Mercat Physiologie des échanges gazeux A. Mercat Déterminants de l hypoxémie Le shunt Effet PvO2 Relation shunt-débit Effets de la PEEP PaCO2 espace mort Evaluation de l hypoxémie Déterminants de l hypoxémie

Plus en détail

EQUILIBRE ACIDE- BASE. V.Moulaire Juin 2007

EQUILIBRE ACIDE- BASE. V.Moulaire Juin 2007 EQUILIBRE ACIDE- BASE V.Moulaire Juin 2007 Objectif Maintien de la concentration en ions H+ dans les secteurs extra et intra cellulaires Gazométrie artérielle Valeurs normales: ph = 7,38-7,42 PCO2 = 38

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

Analyse des GDS. Pr. Vincent Castelain. Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg

Analyse des GDS. Pr. Vincent Castelain. Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg Analyse des GDS Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg Plan o Equilibre acido-basique o Oxygénation Qu est-ce qu un acide? A Acide H + Système tampon

Plus en détail

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique Pr A.DJEBBAR F.CHAOUKI Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L appareil respiratoire : Un échangeur O² CO²

Plus en détail

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation

Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation 25 èmes Journées Nationales sur les Dispositifs Médicaux Atelier Urgence Détresse Respiratoire Situations critiques aux Urgences au Bloc opératoire et en Réanimation Y.Walrave, J.Dellamonica, M.Carles

Plus en détail

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT

Notions de base. aux soins intensifs pédiatriques. Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT Notions de base de ventilation assistée Dr Jean Papadopoulos Soins intensifs pédiatriques HOPITAL DE JOLIMONT La Louvière L ENFANT N EST PAS UN ADULTE EN MINIATURE Différences : Anatomiques Physiologiques

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Insuffisance Respiratoire Chronique UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Plan L insuffisance respiratoire chronique : qu est ce que c est? Quelques rappels de physiologie

Plus en détail

Pathologies respiratoires obstructives

Pathologies respiratoires obstructives DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur PG Guitard PH anesthésie-réanimation CHU Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Bases physiologiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail

Monitorage hémodynamique

Monitorage hémodynamique Monitorage hémodynamique Dr Laurence GABILLET Service de Réanimation médicale EUROPHARMAT 18 Octobre 2007 Plan Objectif de la prise en charge hémodynamique d un patient Rappels physiologiques sur les indices

Plus en détail

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Physiologie I»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Physiologie I» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Physiologie I» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Physiologie 1 - Public cible : Etudiants 2 ème année médecine - Nombre

Plus en détail

RESPIRATION EN PLONGEE

RESPIRATION EN PLONGEE RESPIRATION EN PLONGEE PLAN Dr B LEMMENS 1. PHYSIOLOGIE NORMOBARIQUE 2. MODIFICATION EN HYPERBARIE 3. CONSEQUENCES SUR LE PLONGEUR PHYSIOLOGIE EN NORMOBARIE L INSPIRATION Phénomène actif par contraction

Plus en détail

Classification et indications

Classification et indications VENTILATION MECANIQUE Classification et indications DrJAMOUSSI A. DEFINITION La ventilation mécanique (ou artificielle) est destinée à suppléer de façon totale ou partielle une ventilation absente ou inefficace.

Plus en détail

Gaz du sang : interprétation des analyses

Gaz du sang : interprétation des analyses Gaz du sang : interprétation des analyses Conditions d interprétation Pour évaluer correctement une anomalie des gaz du sang, il faut connaître : 1. Gazométrie artérielle : ph, PaO 2, PaCO 2. HCO 3, BE

Plus en détail

Les maladies rares sont rares, mais les malades nombreux

Les maladies rares sont rares, mais les malades nombreux 1 sur 6 12/02/2013 12:15 Orphanet version 4.9.17 - Dernière mise à jour : 2013-02-11 Les maladies rares sont rares, mais les malades nombreux Synonymes : Dystrophie musculaire de Duchenne de Boulogne,

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE Principes généraux Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais Ventilation Mécanique Prise en charge du Travail inspiratoire du patient AMELIORATION

Plus en détail

Anatomie et Physiologie de la respiration

Anatomie et Physiologie de la respiration Anatomie et Physiologie de la respiration A) INTRODUCTION La respiration représente l ensemble des mécanismes par lesquels les cellules procèdent à des échanges gazeux avec l extérieur BUT : -Apporter

Plus en détail

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie Dr S. Welschbillig La machine d'anesthésie sie Plan La machine d'anesthésie Alimentation Anatomie Les circuits d'anesthésie Circuit ouvert Circuit fermé La ventilation Ventilation contrôlée Ventilation

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique

Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique Capnographie EtCO 2 vs volumétrique en ventilation mécanique Paul OUELLET PhD RRT FCCM Professeur associé Université de Sherbrooke Faculté de médecine Consultant clinique Régie régionale de santé vitalité

Plus en détail

Détresse Respiratoire du nouveau né : Que faire en attendant le transfert??? J.F DIEPENDAELE S.MUR GEN Novembre 2009

Détresse Respiratoire du nouveau né : Que faire en attendant le transfert??? J.F DIEPENDAELE S.MUR GEN Novembre 2009 Détresse Respiratoire du nouveau né : Que faire en attendant le transfert??? J.F DIEPENDAELE S.MUR GEN Novembre 2009 2 mots de physiopathologie Détresse respi du nouveau né: 4 grandes causes Maladie des

Plus en détail

Quelle est votre démarche?»

Quelle est votre démarche?» «Vous êtes contacté par un médecin pour une prise en charge d une dépression respiratoire sévère d un patient sous morphine, Quelle est votre démarche?» BOUSSETTA Jihen LAZARO Marine 1 Sommaire Gestion

Plus en détail

MECANIQUE VENTILATOIRE. Mécanique Ventilatoire Fac Med Batna. Plan du cours

MECANIQUE VENTILATOIRE. Mécanique Ventilatoire Fac Med Batna. Plan du cours Université Hadj Lakhdar Faculté de médecine Département de médecine MECANIQUE VENTILATOIRE Année universitaire 2014-1515 Présentation Dr. S. FERHI 1 Plan du cours I. Introduction II. Composants anatomo-fonctionnels

Plus en détail

Attitude décubitus ventral SDRA

Attitude décubitus ventral SDRA Attitude décubitus ventral SDRA Auteur(s) : A. Marcovitch, V. Pinto Feliciano Médecin référent : Dr A-P Meert. Documents associés : attitude sédation Date de validation :.2016 Date de mise en application

Plus en détail

Alors tu peux ou tu peux pas? Fais pas ci Fais pas ça!

Alors tu peux ou tu peux pas? Fais pas ci Fais pas ça! Alors tu peux ou tu peux pas? Fais pas ci Fais pas ça! VOS Bénédicte SIZ- XXXI ème Symposium Quelques rappels AR 18/06/90 a pour but de permettre au personnel infirmier d effectuer les prestations techniques

Plus en détail

Cours de TAP Secrétaire Médicale Année

Cours de TAP Secrétaire Médicale Année Cours de TAP Secrétaire Médicale Année 2016 2017 avlis-j.huin@orange.fr FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE www.marques-nf.com Le Système Respiratoire I. Anatomie du système respiratoire 1) Les voies respiratoires

Plus en détail

Physiologie de la ventilation mécanique. Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs

Physiologie de la ventilation mécanique. Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs Physiologie de la ventilation mécanique Martin Lessard Département d'anesthésie anesthésie-réanimation Service de soins intensifs CHA 12 mars 2009 Équation du mouvement de l'air (Equation of motion) Résistance

Plus en détail

Sémiologie des Etats de choc

Sémiologie des Etats de choc Sémiologie des Etats de choc Dr CHEN CHI SONG 12/11/2012 1 Introduction Urgence vitale Reconnaître Diagnostiquer étiologie Traiter 12/11/2012 2 Définition Etat de choc: survenue d une hypotension artérielle:

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

Interprétation d une gazométrie. Présenté par P. Chapusette Infirmier U1020

Interprétation d une gazométrie. Présenté par P. Chapusette Infirmier U1020 Interprétation d une gazométrie Présenté par P. Chapusette Infirmier U1020 2 Plan Introduction Conséquences d une acidose Conséquences d une alcalose Approche conventionnelle Approche de Stewart Cas concret

Plus en détail

Physiologie respiratoire

Physiologie respiratoire Physiologie respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Introduction La vie de la cellule nécessite de l énergie L

Plus en détail

Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave. Galas T. Toulouse, Mars 2007

Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave. Galas T. Toulouse, Mars 2007 Ventilation Mécanique de l asthme aigu grave Galas T. Toulouse, Mars 2007 Plan I. Physiopathologie II. VM: indications III. VM: modalités Réglages respi Traitements complémentaires IV. Complications I.

Plus en détail

Biologie 5 e secondaire

Biologie 5 e secondaire Définition du domaine d'examen BIO-5061-1 Biologie 5 e secondaire Le système respiratoire chez l'humain Définition du domaine d'examen BIO-5061-1 Biologie 5 e secondaire Le système respiratoire chez l'humain

Plus en détail

L INTUBATION CHEZ L ENFANT

L INTUBATION CHEZ L ENFANT L INTUBATION CHEZ L ENFANT PLAN 2 PARTICULARITÉS ANATOMIQUES ENJEUX DE L'INTUBATION PÉDIATRIQUE SONDES STANDARDS AVEC ET SANS BALLONNET SONDES SPÉCIFIQUES (POUR INSTILLATION DE SURFACTANT, AVEC CANAL D'ASPIRATION,

Plus en détail

Objectifs. Justification. A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre.

Objectifs. Justification. A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre. Objectifs Justification communs avec la plongée scaphandre A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre. Version actualisée le 4/07/11 Justification:

Plus en détail

HÉMATOME EXTRA-DURAL. Prise en charge au bloc opératoire

HÉMATOME EXTRA-DURAL. Prise en charge au bloc opératoire HÉMATOME EXTRA-DURAL Prise en charge au bloc opératoire Hématome extra-dural Cas clinique Motard non casqué, seul Chute, haute cinétique Traumatisme crânien grave isolé GCS : 8 Intubé, ventilé, sédaté.

Plus en détail

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

INSUFFISANCE RESPIRATOIRE Page 1 sur 6 INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE 1. RAPPEL PHYSIOLOLOGIQUE La fonction respiratoire, de même que la fonction digestive, sont indispensables à la vie : elles fournissent aux cellules une

Plus en détail

Docteur Erik BOQUET Page 1 11/10/2003 LES NOYADES. (Docteur Erik BOQUET) 1 DÉFINITION

Docteur Erik BOQUET Page 1 11/10/2003 LES NOYADES. (Docteur Erik BOQUET) 1 DÉFINITION Docteur Erik BOQUET Page 1 11/10/2003 LES NOYADES (Docteur Erik BOQUET) 1 DÉFINITION La noyade est une asphyxie due à l'inondation des voies aériennes par un liquide au décours d'une submersion. Elle est

Plus en détail

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005 Anesthésie pour chirurgie viscérale Dominique CONCINA Octobre 2005 Chirurgie viscérale Chirurgie Digestive Urologique haute Gynécologique Hors urgence et transplantation Coeliochirurgie Risques principaux

Plus en détail

Systèmes tampons Diagramme de Davenport. I. Dupin

Systèmes tampons Diagramme de Davenport. I. Dupin Systèmes tampons Diagramme de Davenport I. Dupin 2014-2015 Introduction Le fonctionnement normal des cellules requiert un environnement stable et constant. Le ph doit être optimal afin de maintenir l activité

Plus en détail

Diagnostic d un déséquilibre acide base aux Urgences

Diagnostic d un déséquilibre acide base aux Urgences Diagnostic d un déséquilibre acide base aux Urgences Professeur Jacques LEVRAUT Pôle Urgence SAMU SMUR CHU de Nice Cas clinique Patiente âgée de 74 ans. DNID (Diamicron, Glucophage). Douleurs abdominales,

Plus en détail