Comme chaque année, les salariés du groupe Auchan France se font un plaisir de m'expédier leur journal consacré a Valauchan.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comme chaque année, les salariés du groupe Auchan France se font un plaisir de m'expédier leur journal consacré a Valauchan."

Transcription

1 Extrait du blog "la richesse des Mulliez et les grandes fortunes " de Benoit BOUSSEMART ( Comme chaque année, les salariés du groupe Auchan France se font un plaisir de m'expédier leur journal consacré a Valauchan. La répartition du "patrimoine" Valauchan entre les salaries "actionnaires" est édifiante. Qu'on en juge : 24,71% du nombre des salaries actionnaires ne détient que 0,99% du patrimoine Valauchan, pour une valeur moyenne de ; 19,44% du nombre des salaries actionnaires ne détient que 3,31% du patrimoine Valauchan, pour une valeur moyenne de ; 19,87% du nombre des salaries actionnaires ne détient que 7,29% du patrimoine Valauchan, pour une valeur moyenne de ;

2 15,93% du nombre des salaries actionnaires ne détient que 11,42% du patrimoine Valauchan, pour une valeur moyenne de ; 12,50 % du nombre des salaries actionnaires détient 19,76% du patrimoine Valauchan, pour une valeur moyenne de ; 7,77% du nombre des salaries actionnaires s'accapare de 57,23% du patrimoine Valauchan, pour une valeur moyenne de En définitive, les deux premières catégories ci-dessus représentent plus de 44% des salariés, et ne détiennent que 4,31% du patrimoine Valauchan. Et les trois premières catégories ci-dessus représentent près des 2/3 des salariés (exactement 64,02%), et ne détiennent que 11,6% du patrimoine Valauchan. A l'oppose, les deux dernières catégories comptent pour le 1/5eme des salaries, et s'accaparent près de 77% du patrimoine Valauchan. Et encore, le magazine ne publie pas le dernier 1% des salariés... Belle pudeur. C'est ce qui s'appelle une inégalité dans la reproduction des richesses!!! Vive le modèle Valauchan... Les carottes de la "participation" fonctionnent surtout pour quelques catégories de salariés. Benoit BOUSSEMART

3 COMMENTAIRES D'INTERNAUTES AINSI QUE LES REPONSES DE BENOIT BOUSSEMART Commentaires n 1 Actionnaires, actionnaires, c'est vite dit, touchent-ils des dividendes? Commentaires n 2 Il y a deux manières de gagner de l'argent avec les titres : - toucher des dividendes (c'est ce que doit obtenir Valauchan pour les titres groupe Auchan qu'il possède, quand le groupe distribue des dividendes) et cela va dans la caisse de rachat ; - et voir la valeur du titre monter. Mais il est clair que les actionnaires de Valauchan ne contrôlent rien sur le groupe Auchan. En ce sens, ce sont de "faux" actionnaires. Benoit BOUSSEMART Commentaires n 3 En même temps c'est probablement également lie au moment d'entrée dans l'entreprise. Je trouve ça très positif que des actionnaires salaries puissent avoir épargne plusieurs centaines de milliers d'euros au fil du temps. En tant que salarie cela me donne envie Commentaires n 4 Si ces braves salaries du dernière 1/5eme ont tous 40 ans d'ancienneté, cela veut dire qu'ils ont "épargné" en moyenne chaque mois de ces 40 années environ 468. Je ne crois pas qu'un smicard puisse épargner sur sa paie ce montant mensuel, et vivre d'eau fraiche après avoir payé ses factures incompressibles (loyers, énergie, télécoms...). C'est très beau l'épargne, pour ceux qui ont les moyens... Ceci s'appelle des "retraites par capitalisation". Et seuls les riches salariés peuvent y arriver. Je ne partage absolument pas ce modèle, qui accentue les inégalités sociales. Et pendant tout ce temps, Auchan n'a pas cotisé de part sociale patronale (c'était jusqu'a peu totalement exonéré) ; et on se plaint ensuite que les caisses de sécurité sociale, de retraites... Sont vides!!! Benoit BOUSSEMART Commentaires n 5 Le pire, c'est que quand la loi vous permet de débloquer votre participation, (surtout pour ceux qui en ont besoin), c'est l'entreprise qui fixe les seuils!! Valauchan ou l'argent des autres... Ou votre argent qui ne vous appartient pas! Ahurissant!!

4 Commentaires n 6 Oh je lis des horreurs!!! La répartition du patrimoine comme citée ci-dessus est vraiment mal interprétée et ce peut être intentionnellement :-( mettre en relation la pyramide des âges et l'ancienneté dans l'entreprise nous éclairerait bien davantage sur ce sujet! Et je crois qu'il est bon de rappeler que l'entreprise verse bien plus que ce que la loi ne prévoit (la partie dérogatoire) je concède volontiers que le groupe fait beaucoup d'argent ms ça me réconforte de savoir que je ne serai pas dehors demain. Faite l'expérience d'autre entreprise et vous serez surpris du résultat, on n'est pas si mal chez Auchan. A bon entendeur Commentaires n 7 Quelle horreur économique? En prenant le petit calcul du 4eme commentaire, la pyramide des âges est maxi : 40 années d'ancienneté, avec un niveau constant chaque mois!!! Ce qui démontre l'inégalité évidente de la répartition au sein de Valauchan ; qui ne fait que traduire les différences salariales au sein du groupe, donc des "capacités d'épargne interne Valauchan" obligatoirement très différentes. Quant a l'assurance de garder son emploi, il suffit de voir que même chez Auchan, les effectifs ne sont pas à la hausse. En 2010, les effectifs publies pour Auchan France étaient de équivalent temps plein (8 248 cadres et employés) ; en 2011, ces données sont respectivement de (8 841 et ) et en 2012 de (8 244 et ). Avec manifestement une question pour 2011 par rapport à 2010 et 2012 sur l'effectif "cadres" qui fait du "yo-yo"... Aucune explication dans les comptes publiés par Auchan France sur ces variations d'effectifs!!! Près de 600 cadres qui "disparaissent" entre 2011 et 2012, après une apparition "fugace" par rapport à 2010 (en sens inverse). Quant au salaire brut (intéressement compris, mais hors participation) moyen par mois, il était de 2267 (charges sociales salariales comprises) en 2010, et de en Le détail des salaires n'est pas publié en 2012! Il est facile de comprendre comment il est impossible "d'épargner" par mois la somme moyenne de 468 avec un tel niveau de salaire moyen (il est calculé encadrement compris). Un peu de réflexion ne nuit pas... Au lieu d'enfumer le commentaire avec une pyramide des âges. J'avais d'ailleurs publie dans ce blog les niveaux très importants "d'épargne" obtenus par le bras droit de Gérard Mulliez et par certains membres de la direction du groupe Auchan (dans des sociétés situées en Belgique). Benoit BOUSSEMART Commentaires n 8 La honte il nous pompe Commentaires n 9 Je suis du même avis que Boussemart, ce sont de faux actionnaires, on leur en donne l'illusion c'est tout..

5 Commentaires n 10 Vous oubliez dans votre calcul les plus values liées à l'augmentation de la valeur de la part ce qui change la donne par rapport aux 458 mensuel a épargner + abondement... Me semble t'il en tous cas! Commentaires n 11 A qui sont dues les plus-values? Mais aux travailleurs exploités d'auchan bien évidemment. J'ai toujours écrit (voir la richesse des Mulliez aux éditions Estaimpuis) qu'il n'y avait pas meilleur système d'exploitation capitaliste du travail que le système qui implique les salaries comme "actionnaires". Et en plus, ils se surveillent les uns les autres pour que la prime... Soit la plus forte possible, étant donne le niveau très faible des salaires. Benoit BOUSSEMART Analyse faite par Benoît BOUSSEMART, docteur d Etat ès sciences économiques, il a publié de nombreux ouvrages ou articles dans le cadre de ses anciennes activités comme Maître de Conférences à l Université de Paris Ouest Nanterre La Défense Syndicat FO Auchan Mâcon InFOs Syndicales du 30 Août 2013

AUGMENTATION 2014 DES SALAIRES

AUGMENTATION 2014 DES SALAIRES AUGMENTATION 2014 DES SALAIRES + 0.5% Augmentation des salaires à Auchan + 0.7% Inflation 2013 en France + 1.1% Augmentation du Smic au 1 er janvier 2014 + 19.7 % Les Négociations Annuelles Obligatoires

Plus en détail

Intéressement. DRDH Copyright 2008 Document confidentiel av du Général Leclerc Boulogne

Intéressement. DRDH Copyright 2008 Document confidentiel av du Général Leclerc Boulogne Intéressement 1 Sommaire Champ d application 3 Critères & Formule de calcul 4 Plafonds & Disponibilité 5 Régime social & Fiscal 6 Mise en place d un accord d intéressement 7 Non substitution au salaire

Plus en détail

A partir du bulletin de salaire ci-dessous :

A partir du bulletin de salaire ci-dessous : APPLICATION n 6 Charges et produits d exploitation A partir du bulletin de salaire ci-dessous : 1- Retrouver les éléments suivants nécessaires à l enregistrement des charges de personnel pour ce salarié

Plus en détail

La rémunération des cadres Un aperçu statistique

La rémunération des cadres Un aperçu statistique 5 décembre 2014 Observatoire des cadres La rémunération des cadres Un aperçu statistique Frédérique NORTIER-RIBORDY Direction technique Agirc-Arrco Agenda 2 1. Le salaire des cadres en 2012 Salaires par

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

M. SCILIEN CGA = de nouveaux outils de contrôle de gestion

M. SCILIEN CGA = de nouveaux outils de contrôle de gestion M. SCILIEN CGA = de nouveaux outils de contrôle de gestion I. Quels Outils concernant la mesure et les prévisions de masse salariale Introduction. La CAE porte son attention sur la MOD, qui ne représente

Plus en détail

Focus sur les salaires

Focus sur les salaires Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions

Plus en détail

Savoir lire une fiche de paie Compléter une demande de congés

Savoir lire une fiche de paie Compléter une demande de congés Discussion autour de la fiche de paie Savoir lire une fiche de paie Compléter une demande de congés - Lisez-vous votre fiche de paie? - Quels sont les éléments qui apparaissent sur votre fiche de paie?

Plus en détail

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS

LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS 1 LA RETRAITE Objectif Permettre au bénéficiaire de préserver un niveau de vie pas trop décalé par rapport à la période d' activité Limites des régimes obligatoires

Plus en détail

4 dispositifs Épargne salariale : intéressement

4 dispositifs Épargne salariale : intéressement 4 dispositifs Épargne salariale : intéressement L'intéressement est un dispositif d'épargne salariale que toute entreprise peut mettre en place par voie d'accord. Le salarié perçoit une prime dont le montant

Plus en détail

4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises

4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises 4 - Les revenus des salariés dans le transport routier de marchandises En 2004, le taux de salaire horaire ouvrier augmente de 3 %. En, le salaire annuel net moyen par année-travail s éleve à 20 988 dans

Plus en détail

1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social

1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social Standard 5.10 B Le 22 janvier 2013 Sommaire 1 LOI DE FINANCES 2013 - Indemnité de rupture conventionnelle homologuée Forfait social... 3 2 LOI DE FINANCES 2013 Taxe sur les salaires... 4 2.1 Assiette de

Plus en détail

Enumération non exhaustive - Tous les chiffres sont en CHF ICC : Impôt Cantonal et Communal / IFD : Impôt Fédéral Direct

Enumération non exhaustive - Tous les chiffres sont en CHF ICC : Impôt Cantonal et Communal / IFD : Impôt Fédéral Direct DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2014 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Enumération non

Plus en détail

TD : Droit du travail et de la sécurité sociale Les aménagement spécifiques au domaine du sport de l'assiette de cotisation du régime général

TD : Droit du travail et de la sécurité sociale Les aménagement spécifiques au domaine du sport de l'assiette de cotisation du régime général Université Paul Sabatier Année universitaire : 2015 / 2016 F2SMH Licence 3 U.E. 38M1 TD : Droit du travail et de la sécurité sociale Les aménagement spécifiques au domaine du sport de l'assiette de cotisation

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV Les principales mesures de la loi du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat La loi n 2008-11 du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat prévoit trois mesures principales : - le rachat

Plus en détail

Préparation de la retraite de vos clients

Préparation de la retraite de vos clients Préparation de la retraite de vos clients Constitution d un capital mobilier I Retraite individuelle A- PERP B- Assurance vie II Retraite financée au travers d une entreprise A- Article 83 B- Article 39

Plus en détail

La disparité entre les situations des fonctionnaires et des salariés du secteur privé

La disparité entre les situations des fonctionnaires et des salariés du secteur privé ACTIFS D AUJOURD HUI, RETRAITES DE DEMAIN Quelles nouvelles solutions pour l encadrement supérieur de l Etat? La disparité entre les situations des fonctionnaires et des salariés du secteur privé Fabrice

Plus en détail

- 1 - Type de ressource. Cours, TD

- 1 - Type de ressource. Cours, TD Titre Propriétés Type de ressource Niveau Matière Public Description Le revenu des ménages Cours, TD Première Économie Professeur Description Ce document, destiné au professeur, présente une situation

Plus en détail

M. SCILIEN CGA = de nouveaux outils de contrôle de gestion

M. SCILIEN CGA = de nouveaux outils de contrôle de gestion M. SCILIEN CGA = de nouveaux outils de contrôle de gestion I. Quels Outils concernant la mesure et les prévisions de masse salariale Introduction. La CAE porte son attention sur la MOD, qui ne représente

Plus en détail

Comment mettre en place une politique d'épargne salariale

Comment mettre en place une politique d'épargne salariale Comment mettre en place une politique d'épargne salariale Destinée à toutes les entreprises, quelle que soient leur taille ou leur forme juridique, l'épargne salariale permet aux dirigeants de partager

Plus en détail

Amundi Epargne Entreprise. Dossier spécial. Juridique et Fiscalité. Avec le PERCO, transformez les jours de congés en épargne retraite.

Amundi Epargne Entreprise. Dossier spécial. Juridique et Fiscalité. Avec le PERCO, transformez les jours de congés en épargne retraite. Amundi Epargne Dossier spécial Juridique et Fiscalité Avec le PERCO, transformez les jours de congés en épargne retraite Novembre 2013 Le PERCO, transformer du temps en argent pour préparer sa retraite

Plus en détail

LE QUIZZ DE L ETE N 1 / 4. LA CGT FINANCES PUBLIQUEs

LE QUIZZ DE L ETE N 1 / 4. LA CGT FINANCES PUBLIQUEs LE QUIZZ N 1 / 4 DE L ETE De E LA CGT FINANCES PUBLIQUEs S Pour combattre les idées reçues, la CGT Finances Publiques vous propose ce Quizz de l été. Tous les lundis du mois d août, des thèmes différents

Plus en détail

. Syndicat National de l Entreprise Crédit Agricole (S.N.E.C.A. - C.G.C.) représenté par M.

. Syndicat National de l Entreprise Crédit Agricole (S.N.E.C.A. - C.G.C.) représenté par M. Accord sur l aménagement des fins de carrière dans les Caisses régionales de Crédit Agricole et organismes adhérant à la Convention Collective Nationale du Crédit Agricole. Entre les soussignés : - La

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3154 Conventions collectives nationales NÉGOCE DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION IDCC : 398. Ouvriers IDCC

Plus en détail

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Danemark Danemark : le système de retraite en 212 Il existe un régime public de base. Une prestation de retraite complémentaire sous conditions de ressources est versée aux retraités les plus défavorisés.

Plus en détail

Office Burundais des Recettes

Office Burundais des Recettes Office Burundais des Recettes Soyons fiers d être des contribuables et construisons notre pays ATELIER SUR LE CALCUL De l IPR LOI No 1/02 DU 24 JANVIER 2013 13 15 Février 2013 1 TABLE DES MATIERES I. Revenus

Plus en détail

Chapitre V : Les opérations de la gestion

Chapitre V : Les opérations de la gestion Chapitre V : Les opérations de la gestion Contrôler / évaluer = mettre en place un système d'informations. Est-ce qu'on produit ou on détruit? La perspective économique est différente de la perspective

Plus en détail

Chapitre 8. Les salaires

Chapitre 8. Les salaires Chapitre 8. Les salaires I ) Le composition du salaire brut Paragraphe 1. Le salaire de base Paragraphe 2. Le taux horaire et les heures supplémentaires Paragraphe 3. Les autres éléments du salaire brut

Plus en détail

Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne départementale du 11 octobre 1972

Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne départementale du 11 octobre 1972 Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne départementale du 11 octobre 1972 IDCC : - N de brochure : Sommaire Objet de la convention Durée de la convention Droit syndical et

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE 1 LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Un institut de beauté est un agent économique, combinant des facteurs de production (capitaux, travail) en vue de produire et de vendre des prestations de services

Plus en détail

Devenir Rentier Lentement, mais sûrement. Jean- Luc MATTHYS. www.investisseurpro.com V1.0

Devenir Rentier Lentement, mais sûrement. Jean- Luc MATTHYS. www.investisseurpro.com V1.0 Devenir Rentier Lentement, mais sûrement JeanLuc MATTHYS www.investisseurpro.com V1.0 1 INTRODUCTION 2 POURQUOI DEVENIR RENTIER? 2.1 DEMOGRAPHIE & RETRAITE PAR REPARTITION 2.2 CHOMAGE ET RETRAITE 2.3 UNE

Plus en détail

Pégase 3. Le forfait social. Dernière révision le 12/03/

Pégase 3. Le forfait social. Dernière révision le 12/03/ Pégase 3 Le forfait social Dernière révision le 12/03/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...4 Définition du forfait social...4 Recouvrement...5 Taux de cotisation...5

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES (BDES)

LA BASE DE DONNÉES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES (BDES) Groupement des Métiers de l Imprimerie ---------------------------------------------------------------------------------------------------- JUILLET/AOÛT 2016 NOTE N 38 LA BASE DE DONNÉES ÉCONOMIQUES ET

Plus en détail

Quand? Comment? Combien?

Quand? Comment? Combien? Quand? Comment? Combien? Espérance de vie HOMME FEMME En Moyenne 69 66 63 72 69 65 73 70 67 75 76 72 72 68 68 77 73 69 78 74 70 80 76 71 81 77 73 82 78 74 83 79 75 84 81 77 85 85 82 82 78 78 En 2010 :

Plus en détail

La notion de Bilan. Ce qu il faut retenir sur.

La notion de Bilan. Ce qu il faut retenir sur. Ce qu il faut retenir sur La notion de Bilan 1 LES EMPLOIS ET LES RESSOURCES La comptabilité est une technique ancienne dont les premières bases ont été établies au XV ème siècle par Luca Pacioli, un moine

Plus en détail

Comprendre l acquisition des droits a la retraite

Comprendre l acquisition des droits a la retraite Comprendre l acquisition des droits a la retraite Il est bien complexe pour le salarié d une entreprise de maîtriser ce qu il acquiert comme droits à sa future retraite dans le cadre de son travail. Force

Plus en détail

Les Indemnités de Licenciement Leur Régime Fiscal Les Indemnités Pôle Emploi

Les Indemnités de Licenciement Leur Régime Fiscal Les Indemnités Pôle Emploi Les Indemnités de Licenciement Leur Régime Fiscal Les Indemnités Pôle Emploi 1. Les Indemnités de Licenciement 1.1. Pour les non cadres Il est alloué au salarié non-cadre licencié avant d avoir atteint

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 9 mai au ministère du travail sur Mise en place de la prime dans les entreprises qui augmente les dividendes

Compte rendu de la réunion du 9 mai au ministère du travail sur Mise en place de la prime dans les entreprises qui augmente les dividendes Compte rendu de la réunion du 9 mai au ministère du travail sur Mise en place de la prime dans les entreprises qui augmente les dividendes Le lundi 9 mai, le Cabinet du ministre du travail a présenté à

Plus en détail

LE TEMPS DE TRAVAIL EN BELGIQUE: UN ÉTAT DES LIEUX

LE TEMPS DE TRAVAIL EN BELGIQUE: UN ÉTAT DES LIEUX FTU 2013 Temps de travail 1 LE TEMPS DE TRAVAIL EN BELGIQUE: UN ÉTAT DES LIEUX Résumé d'une étude de la FTU pour la CSC Gérard Valenduc FTU Fondation Travail-Université www.ftu-namur.org Comité régional

Plus en détail

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 10 > LA PAIE ET LES CHARGES SOCIALES SOMMAIRE 1. Processus de traitement de la paie et notions de base 2. Classification comptable des comptes de la paie 3. Comptabilisation

Plus en détail

MENSUALISATION ET MONTANT CONGES PAYES POUR L'ANNEE INCOMPLETE

MENSUALISATION ET MONTANT CONGES PAYES POUR L'ANNEE INCOMPLETE Avril 2008 MENSUALISATION ET MONTANT CONGES PAYES POUR L'ANNEE INCOMPLETE Salaire mensuel brut (tarif horaire brut x nb heures par semaine x nb de semaines travaillées) 1 année 31/5/2010 Juin Juillet Aout

Plus en détail

impact très réduit valeur de Valauchan M environ valeur des titres «Groupe Auchan» possédés par Valauchan M environ

impact très réduit valeur de Valauchan M environ valeur des titres «Groupe Auchan» possédés par Valauchan M environ Le «Blup» Mulliez (en définitive, je préfère utiliser Blup, plutôt que BloPub, en inversant les deux premières lettres de Pub) a repris le taux de Valauchan annoncé hier aux salariés. Alléluia : le «miracle»

Plus en détail

1- Salaires nets tous secteurs juridiques confondus

1- Salaires nets tous secteurs juridiques confondus N 708 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2014 - Les résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises présentés ci-ssous sont relatifs au mois mai 2014. C est une

Plus en détail

LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008

LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008 LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n 2008-789 du 20 Août 2008 Textes applicables : Position commune du 9 Avril 2008 sur la représentativité, le développement

Plus en détail

BTP : proratisation du plafond lors des congés payés

BTP : proratisation du plafond lors des congés payés Pégase 3 BTP : proratisation du plafond lors des congés payés Dernière révision le 20/08/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe... 4 Précisions complémentaires... 4 La rubrique

Plus en détail

Propositions conservatoires AGIRC et ARRCO

Propositions conservatoires AGIRC et ARRCO Propositions conservatoires AGIRC et ARRCO Réunion du 14 décembre 2012 1 Eléments contextuels La CGT entend assumer toutes ses responsabilités dans le pilotage et la gestion des régimes de retraite complémentaire

Plus en détail

TABLEAU DE LECTURE DU PROJET D ACCORD SUR LA COUVERTURE DES FRAIS DE SANTÉ DANS LA BRANCHE DU TRAVAIL TEMPORAIRE

TABLEAU DE LECTURE DU PROJET D ACCORD SUR LA COUVERTURE DES FRAIS DE SANTÉ DANS LA BRANCHE DU TRAVAIL TEMPORAIRE TABLEAU DE LECTURE DU PROJET D ACCORD SUR LA COUVERTURE DES FRAIS DE SANTÉ DANS LA BRANCHE DU TRAVAIL TEMPORAIRE Projet d accord ouvert à la signature AVIS Ce projet d accord, si on le compare avec ce

Plus en détail

accord accord Attitude(s)! d intéressement Information destinée au personnel d intéressement le combat est quotidien

accord accord Attitude(s)! d intéressement Information destinée au personnel d intéressement le combat est quotidien accord 232 Boulevard Sainte Marguerite B.P. 156-13273 Marseille Cedex 9 Tél. : 04 91 22 33 33 - Fax : 04 91 22 35 12 www.institutpaolicalmettes.fr Service communication - I.P.C - 04/2005 - Imprimé sur

Plus en détail

Derrière cette définition générale, se cachent trois types de régimes de retraite supplémentaire à prestations définies :

Derrière cette définition générale, se cachent trois types de régimes de retraite supplémentaire à prestations définies : Retraite chapeau Une retraite chapeau est un complément de retraite octroyé à un cadre, dirigeant, mandataire social... d'une entreprise. Plus d'un million de Français seraient concernés par ce dispositif

Plus en détail

La géométrie, la mesure et les finances 10

La géométrie, la mesure et les finances 10 mathématiques 10e année le mardi 3 mai 2016 Mme Barton maths 10e année Cours # 2 La géométrie, la mesure et les finances 10 1 Les finances Géométrie, Mesure, Finances 10 But: Finances N3 Démontrer sa compréhension

Plus en détail

Etude comparative du marché PUBLICA. Plans de prévoyance existants ou prévus, comparés avec ceux de 23 autres institutions. L essentiel en bref

Etude comparative du marché PUBLICA. Plans de prévoyance existants ou prévus, comparés avec ceux de 23 autres institutions. L essentiel en bref Etude comparative du marché Plans de prévoyance existants ou s, comparés avec ceux de 23 autres institutions L essentiel en bref Septembre 2005 L essentiel en bref (résumé) La présente étude compare avec

Plus en détail

GMP (Garantie minimale de points) des cadres

GMP (Garantie minimale de points) des cadres Pégase 3 GMP (Garantie minimale de points) des cadres Dernière révision le 30/04/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe... 3 Cotisation minimale à l AGIRC... 3 Comment se

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/01/05 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Revalorisation de la GMP pour 2013

Revalorisation de la GMP pour 2013 Pégase 3 Revalorisation de la GMP pour 2013 Dernière révision le 03/04/2013 http://www.adpmicromegas.fr Sommaire Principe... 3 Les valeurs définitives pour 2013... 3 Comment se calcule la GMP mensuellement?...

Plus en détail

Cotisations sociales. Thomas Pernet ESF La Clusaz

Cotisations sociales. Thomas Pernet ESF La Clusaz Cotisations sociales Thomas Pernet ESF La Clusaz Table des matières I. PRESENTATION COTISATION... 4 II. UTILISATION DU FICHIER... 5 III. ENJEUX DU FICHIER... 7 2 Le fichier a pour objectif de connaître

Plus en détail

Concours d entrée en Economie, printemps Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion

Concours d entrée en Economie, printemps Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Concours d entrée en Economie, printemps 2009 Nom: Prénom: Test des connaissances en Technique Quantitative de Gestion Points Obtenus Points Maximum Exercice 1 14 Exercice 2 6 Exercice 3 7 Exercice 4

Plus en détail

Les passerelles temps PERCO

Les passerelles temps PERCO Les passerelles temps PERCO Vos salariés peuvent monétiser dans leur PERCO des jours de congés non pris ou stockés dans un CET, sans impact sur leur budgetetce,enexonérationd impôtsurle revenu et de certaines

Plus en détail

Valeur ajoutée, revenu et épargne

Valeur ajoutée, revenu et épargne Valeur ajoutée, revenu et épargne La valeur ajoutée Pour répondre aux besoins de l'analyse économique, la comptabilité nationale introduit une série de soldes dans les comptes des différents agents économiques.

Plus en détail

LA TENUE DES COMPTES

LA TENUE DES COMPTES LA TENUE DES COMPTES 1. LE FONCTIONNEMENT DES COMPTES A/ Rappels Un compte comprend deux colonnes : - la colonne de gauche est appelée "débit", Le débit correspond à l'emploi du flux ("ce qui rentre" lors

Plus en détail

Eléments de correction CF Comptabilité d entreprise

Eléments de correction CF Comptabilité d entreprise Eléments de correction CF1 2008 Comptabilité d entreprise 1 ère partie : Questions de réflexion (7 points) 1. Quelle est la caractéristique de l organisation de la profession comptable en France? Expliquez

Plus en détail

Le départ en retraite

Le départ en retraite Le départ en retraite Lois de financement de la Sécurité Sociale pour 2010, 2011 et 2012 Articles L1237-4 à L1237-10 du Code du travail Cette fiche traite du départ en retraite à l initiative du salarié

Plus en détail

Les dispositifs d Epargne Salariale

Les dispositifs d Epargne Salariale Les dispositifs d Epargne Salariale Les dispositifs d Epargne salariale sont des systèmes collectifs d épargne offrant aux salariés la faculté de participer, avec l aide de l entreprise, à la constitution

Plus en détail

Rencontres économiques - IGPDE Mardi 9 juin 2015, Ministère de l'économie et des finances. Jean-Marie Monnier Université Paris1 Panthéon-Sorbonne

Rencontres économiques - IGPDE Mardi 9 juin 2015, Ministère de l'économie et des finances. Jean-Marie Monnier Université Paris1 Panthéon-Sorbonne Rencontres économiques - IGPDE Mardi 9 juin 2015, Ministère de l'économie et des finances Jean-Marie Monnier Université Paris1 Panthéon-Sorbonne Les deux niveaux de la formation du revenu des ménages La

Plus en détail

13) Les cotisations sociales

13) Les cotisations sociales 1 FIPECO, le 23.09.2016 Les fiches de l encyclopédie IV) Les prélèvements obligatoires 13) Les cotisations sociales Les prélèvements obligatoires (44,7 % du PIB en 2015) recouvrent les impôts (27,9 % du

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE PAR FINANCEMENT SALARIAL DES GROUPES COMMUNAUTAIRES ET DE FEMMES RRFS-GCF GUIDE D ADHÉSION

RÉGIME DE RETRAITE PAR FINANCEMENT SALARIAL DES GROUPES COMMUNAUTAIRES ET DE FEMMES RRFS-GCF GUIDE D ADHÉSION Janvier 2017 RÉGIME DE RETRAITE PAR FINANCEMENT SALARIAL DES GROUPES COMMUNAUTAIRES ET DE FEMMES RRFS-GCF GUIDE D ADHÉSION Un outil pour améliorer les conditions de travail dans nos organisations. Régime

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2012-1034 du 7 septembre 2012 relatif à l assurance vieillesse des travailleurs non salariés des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES

Plus en détail

Requalification des CDD d un scripte d une chaîne de télé en CDI à temps plein

Requalification des CDD d un scripte d une chaîne de télé en CDI à temps plein Requalification des 1.000 CDD d un scripte d une chaîne de télé en CDI à temps plein Actualité juridique publié le 10/09/2014, vu 1082 fois, Auteur : CHHUM AVOCATS Paris Nantes Maître Frédéric CHHUM est

Plus en détail

ACCORD DU 14 SEPTEMBRE 2005 (1) Entre : Le syndicat professionnel des sociétés d aménagement foncier et d établissement

ACCORD DU 14 SEPTEMBRE 2005 (1) Entre : Le syndicat professionnel des sociétés d aménagement foncier et d établissement MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national SOCIÉTÉS D AMÉNAGEMENT FONCIER ET D ÉTABLISSEMENT RURAL (SAFER) DÉPART À LA RETRAITE ACCORD DU 14 SEPTEMBRE 2005

Plus en détail

AVENANT N 2 A L ACCORD D INTERESSEMENT COLLECTIF DU 16 JUIN 2008

AVENANT N 2 A L ACCORD D INTERESSEMENT COLLECTIF DU 16 JUIN 2008 AVENANT N 2 A L ACCORD D INTERESSEMENT COLLECTIF 2008-2009 2010 DU 16 JUIN 2008 PREAMBULE Au lendemain de la fusion de Cofathec Services SA et de GDF SUEZ Energie Services SA, les partenaires sociaux se

Plus en détail

Mise en place des nouveautés

Mise en place des nouveautés Mise en place des nouveautés Cotisation Allocations Familiales Sources : CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE N DSS/5B/2016/71 du 1er janvier 2016 Evolution règlementaire Depuis le 1 er janvier 2015, le taux

Plus en détail

CAMIEG, CSMA, CSM Loi Evin, CSMR AFFILIATION. des conjoints, concubins, partenaires d un PACS. Agir, ne pas subir

CAMIEG, CSMA, CSM Loi Evin, CSMR AFFILIATION. des conjoints, concubins, partenaires d un PACS. Agir, ne pas subir CAMIEG, CSMA, CSM Loi Evin, CSMR AFFILIATION des conjoints, concubins, partenaires d un PACS Agir, ne pas subir Synthèse des possibilités d affiliation Synthèses des possibilités d affiliation Pages 4

Plus en détail

La définition du PIB. Note de cours. Le PIB mesure la. Explications de chaque terme de la définition :

La définition du PIB. Note de cours. Le PIB mesure la. Explications de chaque terme de la définition : La définition du PIB Le PIB mesure la Explications de chaque terme de la définition : Elle est calculée est en $ (Prix * Quantité) Ex. : Pommes Prix x Quantité = On appelle aussi valeur nominale la valeur

Plus en détail

Établir les déclarations sociales

Établir les déclarations sociales 1 Exercice 1 Annexe 1 Tableau des cotisations sociales URSSAF pour le 1 er trimestre 00. Total des salaires bruts 4 094,44 Total des salaires plafonnés 3 84,44 Cotisations Taux salarié Taux employeur Total

Plus en détail

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier

Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier Les salaires des professionnels de santé dans le secteur hospitalier En 2012, le salaire net en équivalents temps plein (ETP) dans le secteur hospitalier s élève à 26 300 euros d après les déclarations

Plus en détail

SYNTHESE DU PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE 2012 EMBAUCHES : DEVELOPPER LES CANDIDATURES FEMININES

SYNTHESE DU PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE 2012 EMBAUCHES : DEVELOPPER LES CANDIDATURES FEMININES SYNTESE DU PLAN D ACTION SUR L EGALITE PROESSIONNELLE 212 Depuis 25, nous avons, dans l entreprise, un accord sur «le développement de la mixité dans le Groupe». 1 Celui-ci définit, dans de nombreux domaines,

Plus en détail

Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France. Liste des documents

Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France. Liste des documents Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Julien Grenet et Élise Huillery Sujet : le partage de la valeur ajoutée en France Liste des documents Document 1 : Document 2 : Document

Plus en détail

Une condition nécessaire de convergence Considérons une série de terme général. Supposons cette série convergente. Soit sa somme.

Une condition nécessaire de convergence Considérons une série de terme général. Supposons cette série convergente. Soit sa somme. Séries numériques I) Définitions - Notions essentielles.) Séries numériques Définition Soit une suite numérique. On appelle série de terme général la suite dont les termes successifs sont : ₀ ₀ ₁ ₀ ₁ ₂

Plus en détail

Lettre d information 1er Juillet 2009

Lettre d information 1er Juillet 2009 Lettre d information 1er Juillet 2009 CONFERENCE «Convention Collective et lois applicables» Par Melle François, juriste au CIDFF Organisée en partenariat par les RAM des CC du VAL BREON ET BRIE BOISEE

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 L AIR LIQUIDE S.A. DIRECTION DES RELATIONS ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL. «Creative Oxygen» : De l oxygène naît l inspiration

BILAN SOCIAL 2013 L AIR LIQUIDE S.A. DIRECTION DES RELATIONS ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL. «Creative Oxygen» : De l oxygène naît l inspiration BILAN SOCIAL L AIR LIQUIDE S.A. DIRECTION DES RELATIONS ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL «Creative Oxygen» : De l oxygène naît l inspiration Sommaire BILAN SOCIAL 1 1. Emploi 1 2. Sécurité 1 3. Organisation

Plus en détail

iche méthode 3 Les indices sont utilisés pour mesurer l évolution dans le temps un phénomène ou pour établir des comparaisons.

iche méthode 3 Les indices sont utilisés pour mesurer l évolution dans le temps un phénomène ou pour établir des comparaisons. F iche méthode 3 A Les indices Les indices sont utilisés pour mesurer l évolution dans le temps un phénomène ou pour établir des comparaisons. On choisit une valeur particulière de la série à laquelle

Plus en détail

Fonction Publique Hospitalière

Fonction Publique Hospitalière Les rémunérations sont présentées en rémunération brute mensuelle, à celle-ci peuvent s'ajouter des primes (sujetion spéciale, familiale, de repas, de travail en jour férié... Chaque convention étant spécifique,

Plus en détail

Le patrimoine des Français

Le patrimoine des Français https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/dossiers/patrimoine/le-patrimoine-des-francais Le patrimoine des Français Les difficultés statistiques pour évaluer le patrimoine sont plus importantes que

Plus en détail

UNITÉ 3 THÈME 3. Régulariser les comptes à l'inventaire : placements, emprunts et comptes de trésorerie. Cned Site de Lyon Page 1 / 13

UNITÉ 3 THÈME 3. Régulariser les comptes à l'inventaire : placements, emprunts et comptes de trésorerie. Cned Site de Lyon Page 1 / 13 UNITÉ 3 THÈME 3 Régulariser les comptes à l'inventaire : placements, emprunts et comptes de trésorerie Cned Site de Lyon Page 1 / 13 Thème 3 Unité 3 Thème 3 UNITÉ 3 THÈME 3...1 Régulariser les comptes

Plus en détail

CAHIER DE REVENDICATIONS Revendications «SALAIRES»

CAHIER DE REVENDICATIONS Revendications «SALAIRES» CAHIER DE REVENDICATIONS Revendications «SALAIRES» Sommaire 1 PREAMBULE... 2 2 SALAIRES, DISPOSITIONS GENERALES... 3 2.1 Etablissement d une grille des salaires... 3 3 EVOLUTION PROFESSIONNELLE... 4 3.1

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

P4C09 La comptabilisation de la paie

P4C09 La comptabilisation de la paie P4C09 La comptabilisation de la paie 4.3.4 Enregistrements dans le journal de paie CONTEXTE Dans le cadre du BTS Comptabilité et gestion, vous avez intégré le cabinet d expertise comptable COMPTA-EXPERT

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif.

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

1. Les modalités de fixation du contingent annuel

1. Les modalités de fixation du contingent annuel LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL (20 AOUT 2008) La loi 2008-789 du 20 août 2008 assouplit le régime des heures supplémentaires ou le mécanisme d aménagement du temps de travail mais deux constantes

Plus en détail

MASSE SALARIALE CHARGÉE

MASSE SALARIALE CHARGÉE INDICATEUR 1 MASSE SALARIALE CHARGÉE Salaire brut* + charges patronales** Connaître le montant des rémunérations versées. Réaliser un suivi de la consommation pour l année N. *Le salaire brut **Charges

Plus en détail

COTISATIONS Pour les titulaires et les stagiaires : régime spécial CNRACL TAUX. Part patronale Part salariale - 5,10%

COTISATIONS Pour les titulaires et les stagiaires : régime spécial CNRACL TAUX. Part patronale Part salariale - 5,10% Pour les titulaires et les stagiaires : régime spécial CNRACL (1) (et 100 % de la participation mutuelle) Maladie - Maternité 11,50% - Traitement de base indiciaire brut + NBI Allocations familiales 5,25%

Plus en détail

LES 2 BUDGETS DES COMITES D ENTREPRISES Le budget des Activités Sociales et Culturelles Le budget de fonctionnement Rappel historique LE CADRE LEGISLATIF L art L. 2323-86 du Code du Travail précise que

Plus en détail

Les différents statuts sociaux

Les différents statuts sociaux Les différents statuts sociaux Introduction Si vous travaillez en Belgique, vous payez des cotisations sociales qui vous permettent de bénéficier d une protection sociale. C est ce qu on appelle le statut

Plus en détail

Bilan des mesures 2014!

Bilan des mesures 2014! CFDT - THALES ELECTRON DEVICES RÉUNION ANNUELLE SALAIRES Bilan des mesures 2014! C est par la connaissance des salaires appliqués et leur transparence qu on peut contester les injustices et indiquer la

Plus en détail

SOMMAIRE. 1 - Les Emplois...page 1

SOMMAIRE. 1 - Les Emplois...page 1 SOMMAIRE 1 - Les Emplois......page 1 11 Effectif... page 1 11.1 - Effectif total au 31/12 11.2 - Effectif en équivalence temps plein au 31/12 11.3 - Effectif annuel en équivalence temps plein 11.4 - Comparatif

Plus en détail

A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins que les hommes. Tous temps de travail confondus, l écart est de 27 %...

A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins que les hommes. Tous temps de travail confondus, l écart est de 27 %... Observatoire des inégalités http://www.inegalites.fr/spip.php?article972 Les inégalités de salaires hommes-femmes : état des lieux jeudi, 22 décembre 2011 A temps plein, les femmes gagnent 20 % de moins

Plus en détail

10. Revenus. Voir aussi

10. Revenus. Voir aussi 10. Revenus Présentation 30,1 % des foyers fiscaux martiniquais ont été imposés au titre de l'impôt sur le revenu en 2007 sur les revenus de 2006. L'ensemble du nombre de foyers fiscaux progresse de 3,1

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Rapport financier semestriel 2013 Paris, le 24 juillet 2013 1/11 SOMMAIRE Attestation du responsable du rapport financier semestriel... 3 Rapport semestriel d activité... 4 Comptes individuels au 30 juin

Plus en détail