Bénévolats nouveaux, approches nouvelles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bénévolats nouveaux, approches nouvelles"

Transcription

1 Bénévolats nouveaux, approches nouvelles Changements en cours et défis actuels en action bénévole Atelier pratique Colloque RQIIAC 2012 V é r o n i q u e P l o u f f e e t D e n i s e D e n i s R é s e a u d e l a c t i o n b é n é v o l e d u Q u é b e c 3 1 m a i e t 1 er j u i n

2 Mission du RABQ Le regroupement et la concertation de ses membres et des autres acteurs de l action bénévole; La promotion de l action bénévole; La valorisation et la reconnaissance de celle-ci au Québec; Le soutien à son développement.

3 Association des gestionnaires de ressources bénévoles du Québec Community Council on Volunteerism 3

4 Plan de la présentation Recherche Bénévolats nouveaux, approches nouvelles (2011) Relève des jeunes bénévoles: Cap sur les jeunes bénévoles

5 Synthèse de la recherche On ne peut plus parler du bénévolat, mais des bénévolats. Les organismes doivent procéder à des ajustements importants pour assurer leur avenir, Sinon, on les désertera au profit d un bénévolat plus informel

6 Quelques constats annonciateurs du changement Recrutement difficile. Concentration de la majorité des heures de bénévolat chez peu de personnes (les «TLM»). Déplacement apparent des intérêts des jeunes. Exigences accrues des «boomers», différents des aînés.

7 Objectifs de la recherche Comprendre les changements Identifier les ajustements requis en gestion du bénévolat

8 Méthodologie Revue de la littérature scientifique Groupe de discussion (25 groupes totalisant 187 personnes) Sondage grand public réalisé auprès de 1000 Québécoises et Québécois (marge d erreur de + 2,5%, 19 fois sur 20)

9 Ce que nous apprend la littérature scientifique Le changement est radical Le bénévolat subit un changement radical découlant des changements des valeurs et du temps disponible dans la société. Ce changement affecte les racines mêmes du bénévolat : le temps donné, les motivations des bénévoles et même la communauté. À côté des valeurs du bénévolat «traditionnel», on parle de l émergence du bénévolat nouveau ou moderne.

10 Ce que nous apprend la littérature scientifique La décision de s engager est plus individuelle, moins collective : «JE» décide Les bénéfices remplacent le sens du «devoir accompli» Le don de temps est sporadique plus que régulier L action à réaliser a priorité sur le fait d être membre d une organisation. Les causes possibles se diversifient, les choix et les motivations se personnalisent (les causes doivent être perçues à la mode) Il y a recrudescence du bénévolat informel pratiqué hors des institutions et des groupes incorporés Les réseaux sociaux remplacent souvent le territoire comme communautés d appartenance.

11 Recherche Bénévolats nouveaux, approches nouvelles RÉSUMÉ DES RÉSULTATS

12 Le temps disponible: 2 modèles Le temps disponible représente le plus grande changement Don de temps sporadique Don de temps régulier Plus de 70% des bénévoles s impliquent «de temps en temps» 25% des bénévoles donnent 78% de l ensemble des heures

13 Motivations à s impliquer : changement de valeurs Motivations classiques Motivations nouvelles Les motifs et les causes ont changé: elles doivent toucher le JE. La rencontre de personnes, le plaisir sont des valeurs importantes et des bénéfices sont recherchés L ambiance dans l organisation est jugée comme principale source de satisfaction Les «boomers et les jeunes» veulent davantage se faire entendre et invitent à un changement de gouvernance au sein des organisations

14 Motivations à s impliquer : changement de valeurs Principaux motifs d engagement (par ordre d importance) rencontrer des personnes aider les autres avoir du plaisir entre amis apprendre quelque chose Principales sources de satisfaction (par ordre d importance) l ambiance dans l organisation la souplesse des tâches et des horaires la disponibilité des moyens la réussite des actions

15 2 façons de s engager chez ceux qui ont agit bénévolement Bénévolat formel (institutionnel ou OBNL) 41 % se sont impliqués dans un organisme formel Selon le sondage Bénévolat informel (spontané ou d initiative) 48 % ont agit de façon informelle

16 Les secteurs les plus attrayants (Selon les réponses reçues en groupes de discussion)

17 Quelques mesures d action prioritaires pour s ajuster aux changement Recourt régulier à Internet Clarté accrue des attentes envers les bénévoles Considérer les bénévoles comme des partenaires Se doter d un poste de responsable des bénévoles. Impliquer davantage les bénévoles dans les processus de décision Donner la possibilité d effectuer des tâches bénévoles à domicile Adopter une approche par projet

18 Absence de certaines conditions pour faire face aux changements 1. Les acteurs des organisations bénévoles, ne font pas consensus sur l ensemble des mesures à prendre. Les bénévoles insistent davantage que les administrateurs sur leur statut de partenaires et sur leur participation aux décisions. 2. Il n est pas sûr que le milieu du bénévolat formel soit déterminé à s adapter à la diversité des bénévolats Le sentiment d urgence ne semble pas encore présent, on est plus incommodé que mobilisé. 3. On insiste sur le recrutement comme solution «magique».

19 La gestion en bénévolat doit être «globale» Gouvernance de l organisation 1. La gouvernance traite participation, de partenariat avec les bénévoles et de souplesse devant les contraintes de temps. Communication sociale et communautaire 2. La communication sociale assure la valorisation du bénévolat, la promotion des causes des organisations et le partenariat avec les réseaux sociaux Soutien et encadrement de bénévoles 3. Le soutien aux bénévoles traite de tâche, recrutement, accueil, encadrement et reconnaissance.

20 Défis et pistes d action 1. Gérer les attentes des bénévoles et celles des organismes 2. Gérer la diversité au sein des modèles de bénévolat Formel et informel Bénévoles temps plein et bénévoles intermittent Motivations classiques et nouvelles L engagement bénévole ne faiblit pas, il change.

21 Recommandations générales 1. Entreprendre une démarche stratégique de prise de conscience pour apporter les changements nécessaires. 2. Rechercher les bonnes pratiques. 3. Assurer un vigie des changements et des ajustements en cours.

22 Relève des jeunes bénévoles Guide et formation Cap sur les jeunes bénévoles

23 Relève des jeunes bénévoles Activité Caractéristiques et défis liés aux jeunes bénévoles

24 Caractéristique des jeunes bénévoles Ne cherchent pas d implication à long terme, ses intérêts fluctuent. (15-17 ans) Impacts sur leur engagement? Idées de pratiques porteuses?

25 Caractéristique des jeunes bénévoles Besoin d acquérir des nouvelles compétences et connaissances. (18-23 ans) Impacts sur leur engagement? Idées de pratiques porteuses?

26 Caractéristique des jeunes bénévoles Fonde une famille et a besoin de combiner travail et vie de famille. (24-35 ans) Impacts sur leur engagement? Idées de pratiques porteuses?

27 Difficulté rencontrée Il est difficile d intéresser les jeunes à notre cause : ils semblent davantage attirés par les engagements en lien avec l international et l environnement. Idées de pratiques porteuses?

28 Difficulté rencontrée Les jeunes s engagent pour peu de temps : il est difficile de les garder comme bénévoles d une année à l autre. Idées de pratiques porteuses?

29 Difficulté rencontrée Dans les organismes, l arrivée de jeunes bénévoles suscite des résistances au changement. Idées de pratiques porteuses?

30 Merci de votre participation! 30

Bénévolats nouveaux, approches nouvelles

Bénévolats nouveaux, approches nouvelles BULLETIN* Bénévolats nouveaux, approches nouvelles Une étude du Réseau de l action bénévole du Québec VOLUME 9, NUMÉRO 12-2012 Par André Thibault, directeur de l Observatoire québécois du loisir Qui n

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. Les besoins exprimés en matière de renouvellement de l engagement bénévole en loisir et en sport

Plus en détail

Enquête statistique Canada

Enquête statistique Canada André Thibault, Ph.D. Octobre 2009 Une vision écologique du bénévolat des jeunes pour les recruter et les retenir plan Les jeunes bénévoles: les faits Le bénévolat des jeunes: le comprendre Développer

Plus en détail

Comment trouver et fidéliser ses bénévoles? Elisabeth PASCAUD - France Bénévolat Carrefour des Associations Parisiennes 5 novembre 2015

Comment trouver et fidéliser ses bénévoles? Elisabeth PASCAUD - France Bénévolat Carrefour des Associations Parisiennes 5 novembre 2015 Comment trouver et fidéliser ses bénévoles? Elisabeth PASCAUD - France Bénévolat Carrefour des Associations Parisiennes 5 novembre 2015 En introduction Objectifs Déroulé Présentations OBJECTIFS Comprendre

Plus en détail

LES CHANGEMENTS AU BÉNÉVOLAT

LES CHANGEMENTS AU BÉNÉVOLAT LES CHANGEMENTS AU BÉNÉVOLAT Voici un outil pour alimenter vos discussions dans le cadre de votre réflexion sur le renouvellement de l engagement bénévole. Complétez ce petit quiz individuellement en répondant

Plus en détail

Les compétences. essentielles pour AGIR-ENSEMBLE

Les compétences. essentielles pour AGIR-ENSEMBLE Les compétences essentielles pour AGIR-ENSEMBLE MISE EN CONTEXTE Agir ensemble n est pas une mince affaire surtout dans un groupe où les participants et participantes proviennent de différents secteurs

Plus en détail

Recherche sur le bénévolat en loisir auprès des bénévoles et des professionnels

Recherche sur le bénévolat en loisir auprès des bénévoles et des professionnels Recherche sur le bénévolat en loisir auprès des bénévoles et des professionnels Des citoyens et des citoyennes bénévoles en loisir, sport, art et vie communautaire. Des professionnels mobilisateurs et

Plus en détail

André Thibault, Ph.D.

André Thibault, Ph.D. André Thibault, Ph.D. Passer de cueilleur à cultivateur de bénévolat. De sélection à invitation. 2016-10-21 2 Pourquoi? 1. Les «milieux de cueillette» s épuisent: 25% des bénévoles donnent 75% des heures,

Plus en détail

Génération Y : MTD 152 rue de Javel PARIS - Tél

Génération Y : MTD 152 rue de Javel PARIS - Tél Génération Y : C ki ce la? MTD 152 rue de Javel 75015 PARIS - Tél 01 45 57 23 30 www.mtdsa.com M.T.D en quelques mots Fondée en 1997 par des professionnels de la formation alliant une triple compétence

Plus en détail

Colloque régional sur le bénévolat,

Colloque régional sur le bénévolat, Colloque régional sur le bénévolat, Introduction Objectif de la consultation Méthodologie Résultats Discussion Conclusion Les organismes communautaires doivent relever des défis pour assurer le recrutement,

Plus en détail

Échanger sur les principaux constats de l étude relatifs à l encadrement, à la formation, au soutien et à l évaluation des bénévoles.

Échanger sur les principaux constats de l étude relatifs à l encadrement, à la formation, au soutien et à l évaluation des bénévoles. Échanger sur les principaux constats de l étude relatifs à l encadrement, à la formation, au soutien et à l évaluation des bénévoles. Discuter du rôle et des responsabilités des gestionnaires et des responsables

Plus en détail

Par Boris Bhajun, consultant formateur

Par Boris Bhajun, consultant formateur Par Boris Bhajun, consultant formateur Contenu du document 1- Mise en contexte du programme de soutien au développement de l engagement bénévole en loisir et en sport 2014-2018 - Les enjeux - La situation

Plus en détail

FAITS SAILLANTS DE L ÉTUDE LE BÉNÉVOLAT EN LOISIR ET EN SPORT, 10 ANS APRÈS

FAITS SAILLANTS DE L ÉTUDE LE BÉNÉVOLAT EN LOISIR ET EN SPORT, 10 ANS APRÈS FAITS SAILLANTS DE L ÉTUDE LE BÉNÉVOLAT EN LOISIR ET EN SPORT, ANS APRÈS Cette étude a été réalisée par le Laboratoire en loisir et vie communautaire de l Université du Québec à Trois-Rivières et soutenue

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Vivre pour travailler, travailler pour vivre Présenté par : Martin Gélinas, vice-recteur Université du Québec à Trois-Rivières 1 Plan de la présentation 1. Attentes des jeunes diplômés 2. Attentes des

Plus en détail

OBSTACLES ET SOLUTIONS. DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par

OBSTACLES ET SOLUTIONS. DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par OBSTACLES ET DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par OBJECTIF Cette brochure a été conçue pour vous présenter les résultats de notre évaluation des besoins réalisée auprès de jeunes femmes d origine

Plus en détail

Le service de garde. Sa réussite, l affaire de tous!

Le service de garde. Sa réussite, l affaire de tous! Le service de garde Sa réussite, l affaire de tous! Contenu de la présentation Portrait de notre organisation Soutien des Services éducatifs Intégration réussie du service de garde dans l école PORTRAIT

Plus en détail

LE VOISINAGE ENTRE AINÉS, DE LA THÉORIE À L ACTION. Par Mélanie Lantagne Lopez et Brigitte Landry

LE VOISINAGE ENTRE AINÉS, DE LA THÉORIE À L ACTION. Par Mélanie Lantagne Lopez et Brigitte Landry LE VOISINAGE ENTRE AINÉS, DE LA THÉORIE À L ACTION Par Mélanie Lantagne Lopez et Brigitte Landry QUESTION DE DÉPART DE LA REVUE DES ÉCRITS Comment formaliser le voisinage entre aînés? Projet de jumelage

Plus en détail

Déroulement de la journée Avant-midi

Déroulement de la journée Avant-midi Déroulement de la journée Avant-midi Tour de table: quelle est votre perception du jumelage interculturel? Petite histoire du jumelage interculturel: définition et principes sous-jacents Les impacts et

Plus en détail

L ASSOCIATION DES AINÉS DE LA RÉGION DE LA CAPITALE (AARC) LE PLAN STRATÉGIQUE Soumis par Conrad LeBlanc, Consultant

L ASSOCIATION DES AINÉS DE LA RÉGION DE LA CAPITALE (AARC) LE PLAN STRATÉGIQUE Soumis par Conrad LeBlanc, Consultant L ASSOCIATION DES AINÉS DE LA RÉGION DE LA CAPITALE (AARC) LE PLAN STRATÉGIQUE -14 Soumis par Conrad LeBlanc, Consultant Le 20 février LA TABLE DES MATIÈRES Pages LA PRÉSENTATION 3 I- LA PHILOSOPHIE 4

Plus en détail

LES BESOINS DU TRAVAILLEUR EN SPORT EN MILIEU MUNICIPAL

LES BESOINS DU TRAVAILLEUR EN SPORT EN MILIEU MUNICIPAL LES BESOINS DU TRAVAILLEUR EN SPORT EN MILIEU MUNICIPAL Présenté par Denis Servais, Président Isabelle Ducharme, Directrice des programmes Octobre 2013 1 Travailleur en sport en milieu municipal Quels

Plus en détail

Travailleur en sport en milieu municipal

Travailleur en sport en milieu municipal LES BESOINS DU TRAVAILLEUR EN SPORT EN MILIEU MUNICIPAL Présenté par Denis Servais, Président Isabelle Ducharme, Directrice des programmes Octobre 2013 Travailleur en sport en milieu municipal Quels sont

Plus en détail

Une vision partagée et complémentaire entre gestionnaires et oc, c est possible!

Une vision partagée et complémentaire entre gestionnaires et oc, c est possible! Une vision partagée et complémentaire entre gestionnaires et oc, c est possible! Présentation préparée par: Claudette Girard et Chantal Goyette En collaboration avec Nicolas Fortin et Richard Allaire Colloque

Plus en détail

POUR UN AGIR INTÉGRÉ. COMPLICE Conseil d Orientation et de Mobilisation des Partenaires Locaux pour l Intervention des Communautés de l Énergie

POUR UN AGIR INTÉGRÉ. COMPLICE Conseil d Orientation et de Mobilisation des Partenaires Locaux pour l Intervention des Communautés de l Énergie POUR UN AGIR INTÉGRÉ COMPLICE Conseil d Orientation et de Mobilisation des Partenaires Locaux pour l Intervention des Communautés de l Énergie Présentation au colloque «Agir pour et avec l usager, ses

Plus en détail

Les jeunes s engagent, mais font-ils du bénévolat?

Les jeunes s engagent, mais font-ils du bénévolat? Les jeunes s engagent, mais font-ils du bénévolat? André Thibault Professeur associé, Département d études en loisir, culture et tourisme, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) Julie Fortier Professeure,

Plus en détail

Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du

Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du 1 Notre mission: Accompagner les gestionnaires dans l amélioration de leurs pratiques de GRH, dans ce contexte actuel de changements importants du marché du travail, et ce, en misant sur le talent, la

Plus en détail

Synthèse des résultats d évaluation

Synthèse des résultats d évaluation Synthèse des résultats d évaluation Présentée aux Associés bénévoles qualifiés au service des jeunes Par Selma Vorobief Conseillère en évaluation 6 octobre 2010 SYNTHESE DES RESULTATS Analyse du profil

Plus en détail

Reconnaissance et Mobilisation. Kaliko Beach 22 Novembre 2007

Reconnaissance et Mobilisation. Kaliko Beach 22 Novembre 2007 Reconnaissance et Mobilisation Kaliko Beach 22 Novembre 2007 «Les organisations qui seront vraiment performantes à l avenir seront celles qui auront découvert la façon de s attirer l engagement des gens

Plus en détail

LA COLLABORATION DE TOUS LES ACTEURS : DES ALLIANCES FORTES AU BÉNÉFICE DE L USAGER

LA COLLABORATION DE TOUS LES ACTEURS : DES ALLIANCES FORTES AU BÉNÉFICE DE L USAGER LA COLLABORATION DE TOUS LES ACTEURS : DES ALLIANCES FORTES AU BÉNÉFICE DE L USAGER Hélène Boisvert, directrice du programme SAPA CISSS de Lanaudière Objectifs de la présentation 1. La région de Lanaudière

Plus en détail

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS)

ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) ANALYSE DE MÉTIER ET PROFESSION DIRECTEUR/DIRECTRICE D INSTITUTION MUSÉALE (EXTRAITS) La Société des musées québécois en collaboration avec le Conseil québécois des ressources humaines en culture Société

Plus en détail

Enquête sur des managers en quête de soutien

Enquête sur des managers en quête de soutien OBSERVATOIRE DU MANAGEMENT AVRIL 2014 Enquête sur des managers en quête de soutien et des collaborateurs en attente de sens Management Avril 2014 Un échantillon de 4 423 participants Pour sa troisième

Plus en détail

Comment bâtir votre équipe

Comment bâtir votre équipe Comment bâtir votre équipe Stratégies pour assurer le recrutement, le maintien en fonction et la succession Introduction et statistiques La capacité constitue un problème commun. En 2000, on comptait 33

Plus en détail

Le maintien en emploi des travailleuses et travailleurs expérimentés de 45 ans et plus

Le maintien en emploi des travailleuses et travailleurs expérimentés de 45 ans et plus Le maintien en emploi des travailleuses et travailleurs expérimentés de 45 ans et plus Tournée des partenaires et Rencontre nationale Démarche et résultats France Bernier Comité consultatif des travailleuses

Plus en détail

Gestion de bénévoles. La mise sur pied de la patrouille de conservation du mont Royal. Présenté par Joëlle Lapalme

Gestion de bénévoles. La mise sur pied de la patrouille de conservation du mont Royal. Présenté par Joëlle Lapalme Gestion de bénévoles La mise sur pied de la patrouille de conservation du mont Royal Présenté par Joëlle Lapalme Qui sont les bénévoles? Vous? Des membres de votre organisme? 1,5 millions de Québécois

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES POLITIQUE N o 13-06-06-05 CAHIER DE GESTION POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES Responsabilité Entrée en vigueur Direction générale 2006-07-01 Service du secrétariat

Plus en détail

Nos exigences envers les bénévoles

Nos exigences envers les bénévoles Nos exigences envers les bénévoles Éthique et prudence Comité du bénévolat du RSPQ Linda Giroux Emma Comeau Divulgation de conflit d intérêt Linda Giroux et Emma Comeau n ont aucune affiliation ou intérêts

Plus en détail

La participation dans les coopératives d habitation. Congrès de l ACHRU Avril 2016

La participation dans les coopératives d habitation. Congrès de l ACHRU Avril 2016 La participation dans les coopératives d habitation Congrès de l ACHRU Avril 2016 Le défi de mobiliser et différentes stratégies pour y parvenir Plan de la présentation La FECHIMM Les coopératives du Montréal

Plus en détail

Les enjeux de l intégration et de l inclusion scolaire des élèves à risque du primaire et du secondaire : méta-analyse et méta-synthèse

Les enjeux de l intégration et de l inclusion scolaire des élèves à risque du primaire et du secondaire : méta-analyse et méta-synthèse Les enjeux de l intégration et de l inclusion scolaire des élèves à risque du primaire et du secondaire : méta-analyse et méta-synthèse Chercheure principale Nadia Rousseau, Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

LES 7 PORTES D ENTREE

LES 7 PORTES D ENTREE LES 7 PORTES D ENTREE POUR REALISER UN PLAN DE FORMATION 1 7 PORTES D ENTREE? Toute une symbolique!!! Les 7 portes pour sortir du labyrinthe de la peur Les 7 portes du changement Les 7 portes des chakras

Plus en détail

BÉNEVOLES AUX FINALES DES JEUX DU QUÉBEC. Engagements du Comité organisateur. Mise en place d un service des Ressources humaines

BÉNEVOLES AUX FINALES DES JEUX DU QUÉBEC. Engagements du Comité organisateur. Mise en place d un service des Ressources humaines BÉNEVOLES AUX FINALES DES JEUX DU QUÉBEC Engagements du Comité organisateur Mise en place d un service des Ressources humaines Encadrement et services offerts aux bénévoles Le Comité organisateur de la

Plus en détail

Modèle de gestion par site #JDQ2016

Modèle de gestion par site #JDQ2016 Modèle de gestion par site #JDQ2016 Qu est-ce que la gestion par site? Gestion par site o Traditionnellement, au Québec, le système de gestion mis en place dans l organisation de manifestations sportives

Plus en détail

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir!

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! PROJET ÉDUCATIF 20 15 20 20 - Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! Table des matières Présentation du projet éducatif et de la mission de l école...2 Description sommaire de l école et de

Plus en détail

Participer activement au comité orientant Préparer l ordre du jour des rencontres collaboratives (direction, enseignants, orthophédagoque) Préparer

Participer activement au comité orientant Préparer l ordre du jour des rencontres collaboratives (direction, enseignants, orthophédagoque) Préparer Participer activement au comité orientant Préparer l ordre du jour des rencontres collaboratives (direction, enseignants, orthophédagoque) Préparer le contenu des rencontres avec les enseignants et assurer

Plus en détail

QUESTIONS DE RÉVISION

QUESTIONS DE RÉVISION QUESTIONS DE RÉVISION 1. QUE PEUT FAIRE UN RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES POUR CRÉER L IMAGE EMPLOYEUR? Réfléchir aux caractéristiques qui distinguent son entreprise de ses concurrents ainsi qu aux

Plus en détail

Cartographie conceptuelle de l activité physique et de l alimentation dans le quartier Saint-Sacrement

Cartographie conceptuelle de l activité physique et de l alimentation dans le quartier Saint-Sacrement Cartographie conceptuelle de l activité physique et de l alimentation dans le quartier Saint-Sacrement Par Alexandre Lebel et Michael Cantinotti* Bibliothèque du Conseil de quartier Saint-Sacrement Collection

Plus en détail

Planification stratégique et plan de communication du ROBVQ Période

Planification stratégique et plan de communication du ROBVQ Période Planification stratégique et plan de communication du ROBVQ Période 2011-2016 Table des matières Introduction!... 1 Planification stratégique!... 2 Démarche... 2 Vision, mission et valeurs... 3 Vision...

Plus en détail

LA NOUVELLE SITUATION DES ENTREPRISES D'ÉCONOMIE SOCIALE EN AIDE DOMESTIQUE (EESAD):

LA NOUVELLE SITUATION DES ENTREPRISES D'ÉCONOMIE SOCIALE EN AIDE DOMESTIQUE (EESAD): 1 LA NOUVELLE SITUATION DES ENTREPRISES D'ÉCONOMIE SOCIALE EN AIDE DOMESTIQUE (EESAD): CONSÉQUENCES SUR LES SERVICES AUX AÎNÉS ET POUR LES PRÉPOSÉES D'AIDE À DOMICILE - François Aubry, professeur, travail

Plus en détail

Implication citoyenne: Recruter autrement en milieu rural

Implication citoyenne: Recruter autrement en milieu rural Implication citoyenne: Recruter autrement en milieu rural Formateur Claude Sévigny Andragogue Formateur d adultes, CRHA B é n é v o l a t Faire quelque chose de bonne grâce sans obligation gratuitement

Plus en détail

Le «volet professionnel» de cette étude a été réalisé grâce au fonds institutionnel de recherche de l Université du Québec à Trois-Rivières.

Le «volet professionnel» de cette étude a été réalisé grâce au fonds institutionnel de recherche de l Université du Québec à Trois-Rivières. RECHERCHE SUR LE BÉNÉVOLAT AU QUÉBEC : LE BÉNÉVOLAT EN LOISIR ET EN SPORT, 10 ANS APRÈS (2001 À 2012) Cette étude a été réalisée par le Laboratoire en loisir et vie communautaire de l Université du Québec

Plus en détail

La démarche de certification. La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles

La démarche de certification. La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles La démarche de certification La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles Table des matières Introduction... 4 Historique...

Plus en détail

Déroulement de l atelier

Déroulement de l atelier Déroulement de l atelier Définition des termes. Présentation des constats. Échange d idées (partage et discussion). Consensus sur des solutions à mettre en place. La parole sera à vous. Remercier, reconnaître

Plus en détail

INITIATIVE AIDES PHASE II BESOINS DES ENFANTS, PARTAGE DES RESPONSABILITÉS ET COHÉRENCE DES ACTIONS ENVERS EUX

INITIATIVE AIDES PHASE II BESOINS DES ENFANTS, PARTAGE DES RESPONSABILITÉS ET COHÉRENCE DES ACTIONS ENVERS EUX INITIATIVE AIDES PHASE II BESOINS DES ENFANTS, PARTAGE DES RESPONSABILITÉS ET COHÉRENCE DES ACTIONS ENVERS EUX Présentation de résultats finaux 13 décembre 2016 Actuellement financée par le ministère de

Plus en détail

Initiative pour les travailleurs chevronnés de la Corporation d employabilité et de développement économique communautaire.

Initiative pour les travailleurs chevronnés de la Corporation d employabilité et de développement économique communautaire. Initiative pour les travailleurs chevronnés de la Corporation d employabilité et de développement économique communautaire Le 21 mars 2013 Le seul organisme provincial dont le mandat consiste à œuvrer

Plus en détail

La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations

La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations La gestion des connaissances dans le secteur public: Constats et observations Natalie Rinfret, Ph.D. & Lilly Lemay, Ph.D. Séminaire sur la gestion et le transfert des connaissances Partenariat ENAP - CEFRIO

Plus en détail

Accueil Multiethnique et Intégration de Nouveaux Arrivants à Terrebonne et les Environs

Accueil Multiethnique et Intégration de Nouveaux Arrivants à Terrebonne et les Environs Accueil Multiethnique et Intégration de Nouveaux Arrivants à Terrebonne et les Environs PLAN D ACTION 2011-2012 Enjeu 1. Mise en œuvre des mécanismes de sensibilisation et d appui de la communauté Orientation:

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Concilier santé sexuelle et réussite éducative: l ultime défi de l éducation à la sexualité à l école Joanne Otis, chercheure principale Louise Gaudreau, co-chercheure principale Francine Duquet, co-chercheure

Plus en détail

ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE CYCLES SUPÉRIEURS EN GÉNIE INDUSTRIEL. Maîtrise en génie industriel (3568, 3569) DESS en génie industriel (3729)

ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE CYCLES SUPÉRIEURS EN GÉNIE INDUSTRIEL. Maîtrise en génie industriel (3568, 3569) DESS en génie industriel (3729) ÉVALUATION PÉRIODIQUE DES PROGRAMMES ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE CYCLES SUPÉRIEURS EN GÉNIE INDUSTRIEL Maîtrise en génie industriel (3568, 3569) DESS en génie industriel (3729) RÉSUMÉ D ÉVALUATION UNIVERSITÉ

Plus en détail

Présenté par Mélissa Tessier Présidente du Comité Jeunesse de l ORIIM Infirmière clinicienne en santé scolaire et clinique jeunesse du programme

Présenté par Mélissa Tessier Présidente du Comité Jeunesse de l ORIIM Infirmière clinicienne en santé scolaire et clinique jeunesse du programme Présenté par Mélissa Tessier Présidente du Comité Jeunesse de l ORIIM Infirmière clinicienne en santé scolaire et clinique jeunesse du programme Famille-Enfance-Jeunesse CSSS de la Haute-Yamaska Objectifs

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

Les indicateurs de réussite

Les indicateurs de réussite Les indicateurs de réussite Une fois le plan d action minutieusement réalisé grâce au modèle logique, il devient beaucoup plus simple d en faire le suivi et faire le bilan des actions réalisées. Et aussi,

Plus en détail

Valérie de Varennes. Mireille Fink. Coordonnatrice des ressources bénévoles Le Phare Enfants et Familles

Valérie de Varennes. Mireille Fink. Coordonnatrice des ressources bénévoles Le Phare Enfants et Familles Valérie de Varennes Coordonnatrice des ressources bénévoles Le Phare Enfants et Familles Mireille Fink Coordonnatrice au bénévolat Maison de soins palliatifs Vaudreuil-Soulanges DÉCLARATION DE CONFLITS

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF

PROJET ÉDUCATIF COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 Adopté par les membres du conseil d établissement le 26 novembre 2014 PRÉSENTATION DE NOTRE PROJET ÉDUCATIF Nous vous présentons avec enthousiasme

Plus en détail

Regroupement de clientèles appariées en micro-milieux: pour offrir des milieux de vie adaptés

Regroupement de clientèles appariées en micro-milieux: pour offrir des milieux de vie adaptés Regroupement de clientèles appariées en micro-milieux: pour offrir des milieux de vie adaptés par C. Lessard, Présidente-directrice générale Groupe Champlain H. Bleau inf., Ph. D. directrice des opérations,

Plus en détail

Plan d action. de la politique familiale

Plan d action. de la politique familiale Plan d action 2005 2007 de la politique familiale La Politique familiale de la Ville de Québec tend à faire de Québec un milieu de vie qui soutient activement les familles, facilite leur organisation

Plus en détail

Êtes-vous un employeur de choix?

Êtes-vous un employeur de choix? Êtes-vous un employeur de choix? economie.gouv.qc.ca/mpa_emp CAHIER D ACTIVITÉS 1 Se sensibiliser au concept d employeur de choix ACTIVITÉ 1 Convaincre la perle rare! Mise en situation Vous êtes directeur

Plus en détail

FICHE DE POSTE ANIMATEUR PERMANENT INTITULE DE L EMPLOI NOM ET PRENOM DU TITULAIRE : FICHE REALISEE LE : SIGNATURE EMPLOYEUR : MJC RICHEMONT PAR :

FICHE DE POSTE ANIMATEUR PERMANENT INTITULE DE L EMPLOI NOM ET PRENOM DU TITULAIRE : FICHE REALISEE LE : SIGNATURE EMPLOYEUR : MJC RICHEMONT PAR : FICHE DE POSTE INTITULE DE L EMPLOI ANIMATEUR PERMANENT NOM ET PRENOM DU TITULAIRE : FICHE REALISEE LE : SIGNATURE EMPLOYEUR : MJC RICHEMONT PAR : SIGNATURE SALARIE 1. PRESENTATION DU POSTE. Positionnement

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? Association du camionnage

Plus en détail

jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015

jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015 Pour le leadership de la jeunesse infirmière Par : Annie-Claude Lavigne Marie Heppell Cayouette Fière partenaire 6 C è di l d SIDIIEF 6 e Congrès mondial du SIDIIEF 3 juin 2015 Nos collaborateurs ateu

Plus en détail

Table des matières. Mot de bienvenue de la directrice générale Mot de bienvenue de la présidente du C.A... 1

Table des matières. Mot de bienvenue de la directrice générale Mot de bienvenue de la présidente du C.A... 1 Édition 2012 Table des matières Mot de bienvenue de la directrice générale... 1 Mot de bienvenue de la présidente du C.A.... 1 À propos de Loisirs Acti-Famille... 2 Droit des bénévoles... 3 Responsabilités

Plus en détail

Contexte de recherche et question Présentation des notions Présentation des résultats et discussion Réflexions pour la recherche et la pratique

Contexte de recherche et question Présentation des notions Présentation des résultats et discussion Réflexions pour la recherche et la pratique Pratiques des parents dans l intégration scolaire de leur enfant dysphasique en classe ordinaire au primaire France Beauregard novembre 6 CQJDC Présentation Contexte de recherche et question Présentation

Plus en détail

Partenaire de réussite de votre enfant

Partenaire de réussite de votre enfant Partenaire de réussite de votre enfant Une équipe d expérience pour soutenir vos élèves en difficulté Succès Scolaire est une entreprise québécoise dédiée à la réussite des élèves des niveaux primaire,

Plus en détail

Projet Educatif Accueil de loisirs

Projet Educatif Accueil de loisirs www.csf-ud35.org Projet Educatif Accueil de loisirs Un Projet Éducatif pour quoi faire? Se définir un projet éducatif, c'est porter un regard sur ce que nous sommes et sur ce qui nous distingue. C'est

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AUX PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC

GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AUX PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AUX PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 2018 INTRODUCTION Ce guide a pour objectif de faciliter la rédaction d

Plus en détail

Andrée Sévigny, CEVQ, ERMOS Manon Champagne et Manal Guirguis Younger

Andrée Sévigny, CEVQ, ERMOS Manon Champagne et Manal Guirguis Younger Le Bénévolat en soins palliatifs ou l art d accompagner 14 mars 2014 Les porteurs d espérance, Mireille Bourque Andrée Sévigny, CEVQ, ERMOS Manon Champagne et Manal Guirguis Younger Plan de la présentation

Plus en détail

Les avenues de l évaluation pour les groupes communautaires : réflexions pratiques 12 octobre 2012

Les avenues de l évaluation pour les groupes communautaires : réflexions pratiques 12 octobre 2012 Les avenues de l évaluation pour les groupes communautaires : réflexions pratiques 12 octobre 2012 Jean-Frédéric Lemay, JFL Consultants Louise Leclerc, Raymond Chabot Grant Thornton Suzanne Bélanger, RA

Plus en détail

Place(s) et rôle(s) de l éducateur physique dans la société contemporaine

Place(s) et rôle(s) de l éducateur physique dans la société contemporaine Place(s) et rôle(s) de l éducateur physique dans la société contemporaine Le sport, véritable phénomène social et économique Marc CLOES Département des Sciences de la Motricité Université de Liège Liège

Plus en détail

Introduction. Anciennement connu sous le nom de Centre Berthiaume-Du Tremblay. 2

Introduction. Anciennement connu sous le nom de Centre Berthiaume-Du Tremblay. 2 Mémoire Mémoire présenté à la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et des travailleurs expérimentés de 55 ans et plus. 10 février 2012 Introduction PRÉSÂGES

Plus en détail

RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA

RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA RECONNAISSANCE DES ACQUIS SCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES À LA FGA LES UNIVERS DE COMPÉTENCES GÉNÉRIQUES Le mot «reconnaître» possède plusieurs sens. Les acquis reconnus dans la mesure où le ministère de l

Plus en détail

Mise en contexte. Recherche

Mise en contexte. Recherche Équipe de recherche Chercheurs Professionnelles de recherche Sarah Dufour, Université de Montréal Carl Lacharité, Université du Québec à Trois-Rivières Louise Lemay, Université de Sherbrooke Danielle Lessard,

Plus en détail

Les ressources humaines dans le contexte du vieillissement de la population

Les ressources humaines dans le contexte du vieillissement de la population Les ressources humaines dans le contexte du vieillissement de la population 2 e École d été sur le vieillissement Août 2017 Dr Suzanne Dupuis-Blanchard, Inf., PhD Chaire de recherche en santé CNFS-Université

Plus en détail

Siège social Association des familles soutien des aînés de Saint- Hubert (AFSAS) 1688, rue Cartier Saint-Hubert (Québec) J4T 1Y6

Siège social Association des familles soutien des aînés de Saint- Hubert (AFSAS) 1688, rue Cartier Saint-Hubert (Québec) J4T 1Y6 Siège social Association des familles soutien des aînés de Saint- Hubert (AFSAS) 1688, rue Cartier Saint-Hubert (Québec) J4T 1Y6 Téléphone : 1 877 371.0717 Télécopieur : 450 465.2290 Messagerie : coordo.roman@videotron.ca

Plus en détail

LE SUICIDE TOUCHE TOUT LE MONDE

LE SUICIDE TOUCHE TOUT LE MONDE LE SUICIDE TOUCHE TOUT LE MONDE LE SUICIDE EST UN ÉVÉNEMENT TRAGIQUE QUI A UN IMPACT SIGNIFICATIF CHEZ L ENTOURAGE DE LA PERSONNE DÉCÉDÉE, MAIS ÉGALEMENT DANS LES MILIEUX QU ELLE CÔTOYAIT! À CHAQUE ANNÉE

Plus en détail

Toujours centrée sur le développement global de la personne, sa mission présente toutefois des réalités plurielles, où la formation

Toujours centrée sur le développement global de la personne, sa mission présente toutefois des réalités plurielles, où la formation «Une promesse d avenir Francophone, public, urbain et métissé, le Collège de Maisonneuve bat au rythme de la société québécoise depuis plus de 75 ans. Résolument moderne et ouvert sur le monde, il s inscrit

Plus en détail

«La bonne gestion des bénévoles» par les associations

«La bonne gestion des bénévoles» par les associations «La bonne gestion des bénévoles» par les associations «Le recrutement et la gestion des bénévoles» un processus difficile! 1) «on ne recrute pas un bénévole on aide des personnes à s engager»! 2) «Un bénévole,

Plus en détail

DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 2016

DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 2016 DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 016 INTRODUCTION Ce guide a pour objectif de faciliter la rédaction d un

Plus en détail

MEPS. Modèle d évaluation des pratiques sociales des festivals et événements. Par Pierre-Paul Leduc, Directeur général. Séminaire CQL-OITS 2016

MEPS. Modèle d évaluation des pratiques sociales des festivals et événements. Par Pierre-Paul Leduc, Directeur général. Séminaire CQL-OITS 2016 MEPS Modèle d évaluation des pratiques sociales des festivals et événements Par Pierre-Paul Leduc, Directeur général Séminaire CQL-OITS 2016 Plan de la présentation 1. FEQ : Qui sommes-nous? 2. Modèle

Plus en détail

Reconnaître le travail des bénévoles: soutenir leur engagement.

Reconnaître le travail des bénévoles: soutenir leur engagement. Reconnaître le travail des bénévoles: soutenir leur engagement. QUI SUIS-JE Aujourd hui: BÉNÉVOLAT 101! Le bénévolat: POURQUOI? http://www.youtube.com/watch?v= D75g7e2MSQw&feature=youtu.be Motivations

Plus en détail

POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, SOMMAIRE LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE

POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, SOMMAIRE LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE SOMMAIRE POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE RAPPORT À LA MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT

Plus en détail

Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves

Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves ... EDU 1012 Difficultés d apprentissage, d adaptation et stratégies d intervention... Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves

Plus en détail

Idées du type d évènements que vous pourriez organiser pour la Semaine d accueil à Ottawa (SAO)

Idées du type d évènements que vous pourriez organiser pour la Semaine d accueil à Ottawa (SAO) Idées du type d évènements que vous pourriez organiser pour la Semaine d accueil à Ottawa (SAO) Besoin d idées sur le type d événement à organiser? r Planifier un événement qui met en lumière votre engagement

Plus en détail

DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 2014

DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 2014 DITES-LUI MERCI! GUIDE DE RÉDACTION À L INTENTION DES PERSONNES QUI PRÉSENTERONT UNE CANDIDATURE AU PRIX HOMMAGE BÉNÉVOLAT-QUÉBEC 01 INTRODUCTION Ce guide a pour objectif de faciliter la rédaction d un

Plus en détail

50 ans après le Rapport Parent

50 ans après le Rapport Parent 50 ans après le Rapport Parent Conférence d ouverture, journée thématique Nicole Boutin, 30 octobre 2013 Plan! Société et éducation! Défis actuels du système d éducation! De nouveaux enjeux?! Il y a 50

Plus en détail

J suis du métier Cadre de référence sur la planification des activités d'apprentissage et d'évaluation

J suis du métier Cadre de référence sur la planification des activités d'apprentissage et d'évaluation La vidéo J suis du métier et le Cadre de référence sur la planification des activités d'apprentissage et d'évaluation sont spécifiques à la formation professionnelle et ont été élaborés en collaboration

Plus en détail

Infolettre du Centre d action bénévole de Sherbrooke

Infolettre du Centre d action bénévole de Sherbrooke Mot de la directrice www.cabsherbrooke.org Infolettre du Centre d action bénévole de Sherbrooke Février 2013 Numéro 11 Bonjour à tous, En ce court mois de février, le CABS fonce dynamiquement dans la promotion

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR

POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR 1- PRÉAMBULE La culture est un facteur important d intégration à la société. Dans cette période de grands changements où les

Plus en détail

Livret d information Le bénévolat

Livret d information Le bénévolat Livret d information Le bénévolat Le bénévolat Le bénévolat, ouvert à toutes et tous, consiste à s engager au sein d une structure afin d apporter sa contribution à la réalisation des objectifs de celle-ci.

Plus en détail

Super C. Cas Surprise JDC Marie-Michèle Ménard Marie-Soleil Morin Marc-Olivier Raîche

Super C. Cas Surprise JDC Marie-Michèle Ménard Marie-Soleil Morin Marc-Olivier Raîche Super C Cas Surprise JDC 2016 Marie-Michèle Ménard Marie-Soleil Morin Marc-Olivier Raîche 1 Ordre du jour Mandat Analyse de l entreprise Stratégie Budget et échéancier 2 MANDAT 3 MANDAT Analyser les activités

Plus en détail

FICHE SYNTHÈSE. Information Discussion Approbation Pièce jointe Durée : 10 minutes

FICHE SYNTHÈSE. Information Discussion Approbation Pièce jointe Durée : 10 minutes 1. SUJET ET BUT DE LA PRÉSENTATION : CPEP CARR CVQ CGE CIC CV CA CGRM CSSS-CHSGS CD FICHE SYNTHÈSE Entente administrative en matière d immigration, d intégration et de relations interculturelles dans la

Plus en détail

AVEC LA JEUNESSE, LE CHANGEMENT EST POSSIBLE!

AVEC LA JEUNESSE, LE CHANGEMENT EST POSSIBLE! TROUSSE PÉDAGOGIQUE : AVEC LA JEUNESSE, LE CHANGEMENT EST POSSIBLE! Cette trousse a pour but de faire connaître, d exercer, d encourager et de modeler un leadership jeunesse ouvert, équitable et juste

Plus en détail