CRA. 11 janvier 2017

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRA. 11 janvier 2017"

Transcription

1 CRA 11 janvier 2017

2 Les SCOP de l Ouest Au 31/12/2015 : 400 SCOP/SCIC 8737 salariés Au 01/01/2017 : 442 SCOP/SCIC 9549 salariés Basse Normandie 49 Scop & Scic 2299 Emplois Haute Normandie 42 Scop & Scic 812 Emplois Bretagne 204 Scop & Scic 2917 Emplois Pays de Loire 147 Scop & Scic 3521 Emplois

3 Idées reçues Entreprises en difficulté Salariés tous patrons Adapté seulement à certains métiers Entreprises à but non lucratif SCOP

4 Repères chiffrés sur les SCOP

5 Les Scop en chiffres Nombre Salariés Taille Moyenne National Ouest (Normandie, Bretagne et Pays de la Loire) Pays de la Loire Maine et Loire Source : Union régionale des Scop 2015

6 Quelques Scop de l Ouest et d ailleurs

7 Zoom 49 PAYSAGISTE DU HAUT ANJOU PLATEFORME 303 SANTRAC COMESSA 2 Scop APS BTG 1 Scop AZ DECOR

8 Forte proportion des Scop dans le BTP et les services 30% 28% SCOP par secteur d activité au 31/12/2015 UR SCOP OUEST 15% 10% 9% 8% BTP Services intellectuels et culturels Services matériels Commerce et restauration Artisanat de production Industrie

9 Origine des Scop de l Ouest 9% 19% Au 31/12/2015 Scop créées en % Création ex-nihilo Transmission/transformation d'entreprise Transformation d'association 14% 14% 27% 24% Reprise en difficulté 45%

10 Un modèle économique solide et vertueux Moyenne des Scop (capitaux propres) Moyenne des Scop Fonds de roulement Trésorerie BFR

11 Une meilleure résistance des Scop dans la crise Pérennité Scop Toutes entreprises à 3 ans 78% 66% à 5 ans 66% 52%

12 Les Scop, comment ça marche?

13 La Scop, une entreprise. Statut commercial : SA, SAS ou SARL SARL/SAS : 2 associés salariés et 30 de capital minimum SA : 7 associés salariés et de capital minimum Capital variable Risque limité à la hauteur de l apport en capital Toutes les activités commerciales peuvent adopter le statut Scop (bâtiment, industrie, services, formation, communication, commerce, ), Un projet économique et stratégique : Pour assurer la pérennité de la société et la poursuite des buts recherchés

14 ..des spécificités Salariés associés majoritaires Partage équitable du profit Patrimoine collectif et impartageable > 51% minimum du capital et 65% du droit de vote > 1 associé = 1 voix Votent les grandes décisions stratégiques Elisent leur(s) dirigeant(s) Implication dans le projet et le fonctionnement de l entreprise >Réserves impartageables (45% en moyenne) >Participation (40%) >Rémunération du capital (15%) Pérennité et indépendance financière renforcées Actif et réserves coopératives impartageables Sortie du capital valeur nominal >Transmission de l entreprise aux futures générations de salariés >Conservation du centre de décision au plan local

15 Gouvernance, une Scop c est Gouvernance coopérative (politique) Gouvernance d entreprise (opérationnelle) SCIC/SCOP SA ou SARL Société Entreprise P.D.G. (en SA) ou Conseil d Administration Gérant (en SARL) Encadrement Une personne = une voix Assemblée Générale Sociétaires (Associés) Salariés

16 Rôles et responsabilités - Dirigeants : (gérant, PDG ) en lien le cas échéant avec un CA représentent et engagent la société vis-à-vis des tiers, pilotent le projet, fédèrent le collectif autour du projet, délègue - Associés (Assemblée Générale) : - Elisent les nouveaux associés - Élisent les dirigeants, - Votent les grandes décisions stratégiques. - Votent les comptes et la répartition du résultat - Votent les modifications statutaires

17 Le cas particulier du dirigeant de Scop Le gérant (ou P-DG) bénéficie d un statut de salarié (sécurité sociale, chômage, retraite, etc.), Il n est pas isolé, car entouré de ses associés, Il n est pas seul à supporter les risques et le financement de la société, Absence de caution personnelle du dirigeant sur les financements bancaires sollicités.

18 L offre d accompagnement de l Union Régionale

19 Le réseau des Scop Un réseau national qui représente l ensemble des Scop, coordonne les moyens et mutualise les ressources 13 Unions régionales qui : Accompagnent la création, la reprise-transmission, la transformation et le développement des Scop Animent le réseau des Scop, Représentent les entreprises adhérentes auprès des acteurs locaux 3 fédérations professionnelles (BTP, industrie et communication)

20 Nos Axes sur le territoire Mouvement d entreprises économiques ayant vocation à : Développer de l emploi durable, non délocalisables, ancré sur les territoires. Créer de la valeur ajoutée et de la rentabilité sur les territoires. Travailler en synergie avec les acteurs économiques sur les territoires : Les services de l Etat (ex.: DIRECCTE ), Les collectivités Locales et Territoriales (Région, Métropoles, Département, EPCI...), Le réseau des Experts-Comptables, Des filières organisées (ex.: réseau Biocoop / Fédération des entreprises d insertion.).

21 Une équipe pluri disciplinaire au service des Scop et des prospects Une organisation alliant proximité et compétences : 10 délégués régionaux qui accompagnent les Scop et les projets sur un territoire Une équipe transversale sur les domaines de spécialité RH / organisation, juridique, financier, stratégie, création et reprise d entreprise

22 Un accompagnement complet Le réseau des Scop apporte une solution complète pour accompagner les porteurs de projets (création, reprise, transmission, transformation ) : diagnostic, étude économique, prévisionnel, la recherche de solutions de financement, un appui RH et à la mise en place de la gouvernance, montage juridique, formation des salariés, des administrateurs suivi dans la durée.

23 Des Outils Financiers La solidarité et le développement par l entraide financière SOCODEN SCOPINVEST SOFISCOP Soutenir la trésorerie via des prêts participatifs Fournir des ressources financières à long terme (Titres participatifs) Garantir les prêts du Crédit Coopératif pour se substituer aux cautions personnelles des dirigeants Sécuriser les banques et compléter les financements nécessaires (effet levier).

24 A quel moment faire appel aux Outils transmission d entreprise saine Achat du fonds de commerce et des titres Accompagner les mutations avenir création ex nihilo Financiers? Financer la trésorerie de démarrage Accompagner les mutations reprise d entreprise en difficulté Financer la trésorerie de démarrage Accompagner les mutations

25 Repères sur la transmission d entreprise en SCOP

26 La transmission des entreprises Interne 34% - Famille (25%) - Salariés (75%) Cession d entreprises Disparition 22% Externe 44% Source CRA

27 Les motivations des dirigeants à transmettre aux salariés en SCOP - Continuité - Pérennité - Valoriser les salariés et garantir leur emploi - Garantir l ancrage de l entreprise sur son territoire (Centre de décision local) - Transmettre un patrimoine aux futures générations de salariés de l entreprise. - Accompagnement par des réseaux -.

28 Quelques précisions sur la transmission directe Possibilité de transformation directe de la société en SCOP = s opère sans création d une nouvelle personne morale Se réalise à l occasion d une assemblée générale extraordinaire de transformation, Les agréments, habilitations et conventions se poursuivent dans la société coopérative L entreprise conserve ses partenaires habituels : banques, conseils, fournisseurs Au plan financier : opération de rachat réalisée sur l entreprise elle-même, à partir d une valorisation de l entreprise Les actif et passif sont repris en l état

29 SCHEMA DE TRANSFORMATION D UNE SARL EN COOPERATIVE PROJET DE TRANSFORMATION DIAGNOSTIC 1. Intentions du cédant 2. Évaluation du futur projet de coopérative et des compétences internes ; 3. Validation du projet économique, de sa viabilité et de la capacité de l entreprise à se développer ; 4. Examen du fonctionnement de la société (statuts, associés, formalisme juridique, bail, fiscalité ). ADHESION DES SALARIES ENCADREMENT INSTANCES REPRESENTATIVES DEMARCHE PARTICIPATIVE SALARIES MONTAGE JURIDIQUE MONTAGE FINANCIER PROJET COOPERATIF

30 SCHEMA DE TRANSFORMATION D UNE SARL EN COOPERATIVE SUIVI PAR LE RÉSEAU DES SCOP Accompagnement à la mise en place de la nouvelle gouvernance. Formations des dirigeants et associés de la coopérative. Accompagnement post-transformation. Suivi dans la durée : le rôle de la révision coopérative et des conseillers du réseau dans votre région. Appui juridique Mutualisation et solidarité : des entreprises animées par un état d esprit et des valeurs communes.

31 Pour plus d informations Les Scop Ouest 7 rue Armand Herpin Lacroix - CS RENNES CEDEX Tél : Courriel : Frédéric POCHELU Délégué Régional Maine et Loire & Vendée Mobile :

32 Merci de votre attention

«La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?»

«La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?» «La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?» https://www.youtube.com/watch?v=4qhr_wm0mxk Repères sur les Scop/Scic Quelques Scop/Scic Les Scop/Scic en chiffres Adhérents

Plus en détail

Les Scic. Entreprendre ensemble au cœur des territoires.

Les Scic. Entreprendre ensemble au cœur des territoires. Les Scic Entreprendre ensemble au cœur des territoires www.les-scic.coop Les S CO P.: Les Sociétés COopératives et Participatives >SCOP >Des salariés associés >majoritaires SCIC Le multisociétariat au

Plus en détail

La solution coopérative

La solution coopérative Créer, reprendre, transmettre une entreprise La solution coopérative «La Scop crée une synergie de travail qui vaut de l or et une capacité à oser des projets dans lesquels on ne se serait pas lancé tout

Plus en détail

Entreprendre en Scop. Les Sociétés coopératives et participatives

Entreprendre en Scop. Les Sociétés coopératives et participatives Entreprendre en Scop Les Sociétés coopératives et participatives LE RESEAU SCOP Un réseau national qui représente l ensemble des Scop, coordonne les moyens et mutualise les ressources, 9 Unions régionales

Plus en détail

Union Régionale des SCOP de l Est. Les Scop. Le réseau des co-entrepreneurs

Union Régionale des SCOP de l Est. Les Scop. Le réseau des co-entrepreneurs Union Régionale des SCOP de l Est Les Scop Le réseau des co-entrepreneurs 1 Sociétés coopératives et participatives Scop Entreprises dont les salariés sont associés majoritaires et vivent un projet commun

Plus en détail

Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1

Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1 Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1 La force d un réseau Au niveau national, les SCOP représentent : 2000 Sociétés et 600 filiales 40 000 salariés dont 75 % d associés

Plus en détail

Le statut Scop : entreprendre autrement!

Le statut Scop : entreprendre autrement! Artois Comm - 20 novembre 2008 Le statut Scop : entreprendre autrement! Une solution durable pour le développement des territoires. 1er réseau des entreprises participatives... Contexte Les enjeux de la

Plus en détail

«Economie Sociale et Solidaire :

«Economie Sociale et Solidaire : MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU NIORTAIS Appel à projets 2015 «Economie Sociale et Solidaire : un autre levier du développement économique»

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2010 ILE DE FRANCE ACTIVE

RAPPORT D ACTIVITE 2010 ILE DE FRANCE ACTIVE Photos : Neige Grandemange, Vitamine T RAPPORT D ACTIVITE 2010 ILE DE FRANCE ACTIVE La finance au service de l emploi et des territoires franciliens BILAN 2010 RAPPORT MORAL 2010 De l indignation à l innovation

Plus en détail

Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire. Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre h00 13h00

Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire. Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre h00 13h00 Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre 2014 12h00 13h00 10% de l emploi et 10% du PIB Entreprendre dans l ESS? Entreprendre dans l ESS c est

Plus en détail

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôles et missions

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôles et missions Les chambres de métiers Rôles et missions organisent l apprentissage dans le secteur des métiers et favorisent la promotion professionnelle des chefs d entreprise et de leurs salariés. Former Les jeunes

Plus en détail

Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise

Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise 1001 raisons de devenir sociétaire de la coopérative AUTO2 Depuis septembre 2009, plusieurs personnes travaillent à la création

Plus en détail

SA, SARL, SAS, SNC... : comment choisir la forme sociale la mieux adaptée à son projet?

SA, SARL, SAS, SNC... : comment choisir la forme sociale la mieux adaptée à son projet? la mieux adaptée à son projet? Sylvain ALASSAIRE Conseil juridique en droit des affaires Gérant-Associé du cabinet ALASSAIRE JURICONSEIL salassaire@ajuriconseil.com Mohamed AARAB Expert-comptable, commissaire

Plus en détail

Histoire des SCOP. Histoire des SCOP

Histoire des SCOP. Histoire des SCOP 19 ème siècle: contexte sociale Histoire des SCOP Pénibilité du travail Salaire faible Pas d assurance (chômage, maladies, retraite) Soumis au bon vouloir du patron Coopératives ouvrières 150 ans (1848)

Plus en détail

MBA DIRIGEANT DE PME

MBA DIRIGEANT DE PME MBA DIRIGEANT DE PME MBA N 20 PROGRAMME DIPLÔMANT 55 45 jours 16000 14 378 HT* 15 600 TTC* incluant le séminaire International hors billet avion (5 jours) USA Lancement 2016 Paris Novembre 2016 Mars Septembre

Plus en détail

Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit

Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit lectricité verte? Noémie POIZE & Emmanuel Jeanjean Salon des Energies Renouvelables

Plus en détail

GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE»

GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE» GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE» Sommaire : Etape 1 : L appel à manifestation d intérêt... 2 Etape 2 : Orientation des projets... 4 Etape 3 : Présentation

Plus en détail

La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm)

La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm) La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm) La genèse d une nouvelle forme juridique L article 36 de la loi n 2001-624 du 17 juillet 2001 introduit un titre IIter à la loi du 10 septembre

Plus en détail

SCIC ECLIS. Une réponse globale pour un bâti écologique

SCIC ECLIS. Une réponse globale pour un bâti écologique SCIC ECLIS Une réponse globale pour un bâti écologique Présentation Les origines d ECLIS : enjeux, dates, constats initiaux Les missions d ECLIS et la Charte Les prestations Une Société Coopérative d Intérêt

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS

LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS ENJEU N 1 OUVERTURE A D AUTRES TYPES DE HANDICAP ENJEU N 2 ELARGISSEMENT DES MOYENS D ACTION ENJEU N 3 CLARIFICATION DE LA QUALITE DE MEMBRE ENJEU N 4 NOUVELLES MODALITES

Plus en détail

CERISE- COMPETENCES EN RESEAU POUR DES INNOVATIONS ET DES SERVICES A L ENFANCE AVEC LES ENTREPRISES

CERISE- COMPETENCES EN RESEAU POUR DES INNOVATIONS ET DES SERVICES A L ENFANCE AVEC LES ENTREPRISES CERISE- COMPETENCES EN RESEAU POUR DES INNOVATIONS ET DES SERVICES A L ENFANCE AVEC LES ENTREPRISES Concurrence? Le développement de services à la personne, dont ceux de garde d enfants, et la création

Plus en détail

La RSE coopérative, levier de différenciation

La RSE coopérative, levier de différenciation La RSE coopérative, levier de différenciation COOP DE FRANCE C EST. C EST QUOI UNE COOPÉRATIVE AGRICOLE OU AGROALIMENTAIRE? Vidéo de présentation des coopératives réalisée par CoopFR https://www.youtube.com/watch?v=7ux1ct0waly

Plus en détail

Compte rendu du 10 février 2016

Compte rendu du 10 février 2016 Groupe de travail économie sociale et solidaire 1 et Innovation sociale 1. INTRODUCTION Compte rendu du 10 février 2016 Pourquoi cette réunion de groupe de travail? Dans son nouveau projet de territoire

Plus en détail

Financement participatif et énergies renouvelables

Financement participatif et énergies renouvelables Financement participatif et énergies renouvelables Présentation des différentes formules existantes et positionnement du modèle des centrales villageoises Contexte Les enjeux de la participation citoyenne

Plus en détail

SCIC GUICLAN SANTE. Réunion publique du 21 septembre Emilie BAYON - Responsable juridique 1

SCIC GUICLAN SANTE. Réunion publique du 21 septembre Emilie BAYON - Responsable juridique 1 SCIC GUICLAN SANTE Réunion publique du 21 septembre 2016 Emilie BAYON - Responsable juridique 1 Introduction LA QUESTION DE L ACCES AUX SOINS AU NIVEAU NATIONAL LA QUESTION DE L ACCES AUX SOINS SUR LA

Plus en détail

Royal Formation Holding de famille

Royal Formation  Holding de famille Royal Formation www.royalformation Holding de famille 8 heures Henry Royal Formations & Conseil juridique et fiscal du chef d entreprise Henry Royal Tél : 06 12 59 00 16 henry.royal@orange.fr 1 Henry Royal,

Plus en détail

Construire une société locale

Construire une société locale Construire une société locale Les Ollières 8 février 2012 La société locale Un outil au service du territoire permettant d ancrer localement des projets de production d énergie renouvelable et d économies

Plus en détail

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social

REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social ANNEXE 1 REFERENTIEL METIER : Directeur de Centre Social FINALITES DE LA FONCTION - Etre le garant de la conception, du pilotage, de la mise en œuvre et de l évaluation du projet social de la structure

Plus en détail

N 3380 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE RÉSOLUTION

N 3380 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE RÉSOLUTION N 3380 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 23 décembre 2015. PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à mettre en œuvre

Plus en détail

Comparaison SARL, SA, SAS

Comparaison SARL, SA, SAS Comparaison SARL, SA, SAS Direction SARL SA classique SAS Dirigeants Responsabilité Pouvoirs avec les associés Nomination dirigeants Décision rémunération Durée des fonctions Gérant(s) : obligatoirement

Plus en détail

Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS

Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS Table des matières Table des matières Avant-propos.... 1 Partie I - Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS I. Constitution d une société par actions simplifiée... 5 1. Associés de la SAS....

Plus en détail

Le point sur. L animation de la vie sociale. Les centres sociaux Les espaces de vie sociale

Le point sur. L animation de la vie sociale. Les centres sociaux Les espaces de vie sociale Le point sur L animation de la vie sociale Les centres sociaux Les espaces de vie sociale La branche Famille est un acteur majeur de la politique familiale en France. Avec plus de 52 milliards d euros

Plus en détail

Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h

Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h Sandrine Lagier (Expert comptable), Alexandra Pichot-Pascal (Juriste CCI Lyon Métropole) Quizz 1) Vous êtes seul sur le

Plus en détail

LES ATELIERS CONTRIBUTIFS DE LA COOPÉRATION

LES ATELIERS CONTRIBUTIFS DE LA COOPÉRATION la démocratie nous réussit LES ATELIERS CONTRIBUTIFS DE LA COOPÉRATION CE QU IL FAUT EN RETENIR Les coopératives adhérentes de l Union régionale ont débattu et échangé leurs idées lors de deux rendez-vous

Plus en détail

Le point sur. Les espaces de vie sociale

Le point sur. Les espaces de vie sociale Le point sur Les espaces de vie sociale 1 La branche Famille est un acteur majeur des politiques familiales et sociales en France Avec 35 000 salariés et près de 80 milliards d euros redistribués, la Branche

Plus en détail

PROTOCOLE D ENGAGEMENTS

PROTOCOLE D ENGAGEMENTS PROTOCOLE D ENGAGEMENTS ENTRE LA VILLE DE MARSEILLE L ETAT LE CONSEIL REGIONAL PROVENCE ALPES COTE D AZUR LE CONSEIL GENERAL DES BOUCHES DU RHONE L ETABLISSEMENT PUBLIC EUROMEDITERRANEE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE. Convention départementale d engagement de la

PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE. Convention départementale d engagement de la PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Convention départementale d engagement de la Octobre 2014 La Charte «Entreprises et Quartiers» Qu il s agisse de chômage ou de revenus, les quartiers prioritaires de la politique

Plus en détail

Appel à projets Economie Sociale et Solidaire Un levier du Développement économique

Appel à projets Economie Sociale et Solidaire Un levier du Développement économique Appel à projets 2017 Economie Sociale et Solidaire Un levier du Développement économique 1 SOMMAIRE I. Cadre de l Appel à projet... 1 A. Contexte... 3 B. Objectifs... 3 II. Champ de l appel à projet...

Plus en détail

I. - Droit civil. 1. Les personnes

I. - Droit civil. 1. Les personnes ANNEXE N 3 B Programme de la troisième épreuve d'admissibilité du concours externe pour l'accès au corps des attachés administratifs de l'office National des Forêts I. - Droit civil 1. Les personnes A

Plus en détail

Une autre façon de créer son entreprise. Rêves de créateurs Le salon de la création et de l innovation en Bretagne Samedi 3 Décembre 2016

Une autre façon de créer son entreprise. Rêves de créateurs Le salon de la création et de l innovation en Bretagne Samedi 3 Décembre 2016 Une autre façon de créer son entreprise Rêves de créateurs Le salon de la création et de l innovation en Bretagne Samedi 3 Décembre 2016 5 COOPÉRATIVES D ACTIVITÉS ET D EMPLOI (CAE) CONSEIL FORMATION ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

KOZH ENSEMBLE Gérontopôle De Bretagne Adhésion personne morale

KOZH ENSEMBLE Gérontopôle De Bretagne Adhésion personne morale KOZH ENSEMBLE Gérontopôle De Bretagne Adhésion personne morale CONTENU LA CHARTE... 2 KOZH ENSEMBLE : MODALITES D ADHESION... 4 FORMULAIRE D ADHESION A KOZH ENSEMBLE... 6 COTISATION ANNUELLE 2016... 10

Plus en détail

NOS OFFRES DE SERVICES

NOS OFFRES DE SERVICES K1 Tlse C.A d E NOS OFFRES DE SERVICES AUTOUR DU CONSEIL NOS OFFRES DE SERVICES ACCOMPAGNEMENT DU DIRIGEANT OPTIMISATION DE LA REMUNERATION DU DIRIGEANT Salaires ou dividendes CSG, CRDS, Impôts sur les

Plus en détail

NACRE NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA CRÉATION ET LA REPRISE D ENTREPRISE

NACRE NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA CRÉATION ET LA REPRISE D ENTREPRISE NACRE NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA CRÉATION ET LA REPRISE D ENTREPRISE Le dispositif NACRE permet à certains bénéficiaires de créer ou reprendre une entreprise en étant accompagnés pendant 3 ans GRATUITEMENT.

Plus en détail

Dossier de presse. Première conférence régionale de l économie sociale et solidaire Angers - 28 juin 2016

Dossier de presse. Première conférence régionale de l économie sociale et solidaire Angers - 28 juin 2016 Première conférence régionale de l économie sociale et solidaire Angers - 28 juin 2016 CONTACTS PRESSE Préfecture de la région Pays de la Loire Préfecture de la Loire-Atlantique Service de la communication

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

COMMENT LA DIRECCTE ACCOMPAGNE LES TPE. 31 mai 2011 Conseil d Orientation pour l Emploi. Marie-Laure Balmès

COMMENT LA DIRECCTE ACCOMPAGNE LES TPE. 31 mai 2011 Conseil d Orientation pour l Emploi. Marie-Laure Balmès COMMENT LA DIRECCTE ACCOMPAGNE LES TPE Conseil d Orientation pour l Emploi Marie-Laure Balmès Quelques données de cadrage en Nord - Pas-de-Calais Plus de 60 000 établissements de moins de 10 salariés 200

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sommaire. Présentation de la SIAGI, société de garantie de l artisanat et des activités de proximité.

DOSSIER DE PRESSE. Sommaire. Présentation de la SIAGI, société de garantie de l artisanat et des activités de proximité. DOSSIER DE PRESSE Sommaire Présentation de la SIAGI, société de garantie de l artisanat et des activités de proximité. Diversifier les circuits d octroi de garantie : la pré garantie La garantie de la

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. La genèse du mouvement coopératif et les facteurs de développement des coopératives agricoles...

Table des matières. Chapitre 1. La genèse du mouvement coopératif et les facteurs de développement des coopératives agricoles... Table des matières Préface... 7 Avant-propos... 9 Remerciements... 11 Biographies des auteurs... 13 Introduction générale... 15 Chapitre 1. La genèse du mouvement coopératif et les facteurs de développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Union Régionale des Scop du Limousin-Berry

DOSSIER DE PRESSE. Union Régionale des Scop du Limousin-Berry DOSSIER DE PRESSE Union Régionale des Scop du Limousin-Berry Février 2015 SOMMAIRE page 3 l edito de patrick lenancker, président des scop page 4 les salariés co-créateurs de richesses durables page 5

Plus en détail

Le point sur. L animation de la vie sociale. Les centres sociaux Les espaces de vie sociale

Le point sur. L animation de la vie sociale. Les centres sociaux Les espaces de vie sociale Le point sur L animation de la vie sociale Les centres sociaux Les espaces de vie sociale Les centres sociaux et les espaces de vie sociale des lieux de proximité à vocation globale, familiale et intergénérationnelle,

Plus en détail

Financement participatif et énergies renouvelables

Financement participatif et énergies renouvelables Financement participatif et énergies renouvelables Contexte et modèles existants Noémie POIZE Rhônalpénergie Environnement 8 novembre 2016 Contexte Les enjeux de la participation citoyenne Appropriation

Plus en détail

Rencontre du 12 novembre 2014

Rencontre du 12 novembre 2014 Rencontre du 12 novembre 2014 SOMMAIRE Le Fongecif Rhône-Alpes : 2 métiers Une offre de service qui préfigure le conseil en évolution professionnelle Un maillage territorial dense Le financement : chiffres

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

Les missions du service civique

Les missions du service civique Annexe 1 Le service civique Le service dans civique le dans réseau le FNARS Les missions du service civique Qu est-ce qu une mission de service civique? Un engagement volontaire au service de l intérêt

Plus en détail

Couveuse d'entreprises

Couveuse d'entreprises Couveuse d'entreprises Définition Une couveuse, c est un lieu d apprentissage collectif qui permet à des créateurs d activités de tester en grandeur réelle leur projet et de se tester comme responsable

Plus en détail

Les aides régionales en faveur des industries agroalimentaires

Les aides régionales en faveur des industries agroalimentaires Les aides régionales en faveur des industries agroalimentaires Maxime SION - Chef du pôle alimentation et qualité Service Alimentation, Agriculture, Pêche et Bois Direction Action économique, innovations

Plus en détail

PRESTATIONS PROPOSÉES

PRESTATIONS PROPOSÉES [ 2 ] PRESTATIONS PROPOSÉES Accueil information - orientation Accompagnement : conseil individuel formation bases d annonces (Ccible, transcommerce) Formalités Suivi de la jeune entreprise [ 3 ] INTERVENANTS

Plus en détail

Le Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) du Centre Isère. Réunion de Lancement du Pôle à la Mairie de Tullins le 13 mai 2014

Le Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) du Centre Isère. Réunion de Lancement du Pôle à la Mairie de Tullins le 13 mai 2014 Le Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) du Centre Isère Réunion de Lancement du Pôle à la Mairie de Tullins le 13 mai 2014 Sommaire Présentation du PTCE du Centre Isère L appel à projets PTCE

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2017 Programme National pour l Alimentation en région

APPEL A PROJETS 2017 Programme National pour l Alimentation en région Direction régionale de l alimentation, de l agriculture et de la forêt de Normandie APPEL A PROJETS 2017 Programme National pour l Alimentation en région Date limite de dépôt des dossiers : 24 mars 2017

Plus en détail

FORMATIONS COOPÉRATIVES

FORMATIONS COOPÉRATIVES FORMATIONS COOPÉRATIVES CATALOGUE 2016 FORMATIONS COOPÉRATIVES 2016 CHAMPAGNE-ARDENNE - LORRAINE - ALSACE L Union Régionale propose ce programme de formation à ses adhérents dans le cadre de sa mission

Plus en détail

Synthèse de l atelier 3 : «Des facteurs de changements aux composantes du futur» 29/11/2012

Synthèse de l atelier 3 : «Des facteurs de changements aux composantes du futur» 29/11/2012 Synthèse de l atelier 3 : «Des facteurs de changements aux composantes du futur» 29/11/2012 Dans le cadre du premier atelier du 28/08/12, les participants avaient été appelés à se prononcer sur la question

Plus en détail

CREATION ET/OU EVOLUTION DES LIEUX D ACCUEIL DE L OFFICE DE TOURISME

CREATION ET/OU EVOLUTION DES LIEUX D ACCUEIL DE L OFFICE DE TOURISME DOSSIER DE CANDIDATURE DE L APPEL A PROJET CREATION ET/OU EVOLUTION DES LIEUX D ACCUEIL DE L OFFICE DE TOURISME Nom de la structure candidate : Pour les associations, si vous le connaissez, numéro d identifiant

Plus en détail

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015 Le 10 juin 2015 Fiche presse Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément Qu est-ce que l économie sociale et solidaire? Source : www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

Plus en détail

Agence Pour la Création d'entreprises GUIDE MÉTHODE. 5 e ÉDITION

Agence Pour la Création d'entreprises GUIDE MÉTHODE. 5 e ÉDITION Agence Pour la Création d'entreprises GUIDE MÉTHODE Quel statut pour mon entreprise? 5 e ÉDITION Éditions d Organisation Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris Cedex 05 www.editions-organisation.com

Plus en détail

Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens en Île-de-France

Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens en Île-de-France 1 Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens en Île-de-France Etude ARENE 1. Objectifs et déroulé de l étude 2 Objectifs et déroulé de l étude Contexte Le

Plus en détail

THEME 1 CADRE JURIDIQUE DE LA LOI 1901, ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT DES. ASSOCIATIONS Intervenante : Laure BILLOT / B.A.BALEX.

THEME 1 CADRE JURIDIQUE DE LA LOI 1901, ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT DES. ASSOCIATIONS Intervenante : Laure BILLOT / B.A.BALEX. THEME 1 CADRE JURIDIQUE DE LA LOI 1901, ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT DES Objectifs : ASSOCIATIONS Intervenante : Laure BILLOT / B.A.BALEX Identifier le cadre juridique de la loi 1901 et des réglementations

Plus en détail

REFERENTIEL D APPUI A LA FORMALISATION D UN PROJET D INSERTION

REFERENTIEL D APPUI A LA FORMALISATION D UN PROJET D INSERTION REFERENTIEL D APPUI A LA FORMALISATION D UN PROJET D INSERTION Axe 1 : Accueil et Intégration globaux : S assurer que les personnes, qu elles soient envoyées par les différents prescripteurs, notamment

Plus en détail

Atelier 4 : la socie te civile peut-elle e tre conside re e comme actrice des projets de territoire?

Atelier 4 : la socie te civile peut-elle e tre conside re e comme actrice des projets de territoire? Atelier 4 : la socie te civile peut-elle e tre conside re e comme actrice des projets de territoire? Un conseil de développement : exemple du pays du centre Bretagne Présentation de : Estelle DEMALINE,

Plus en détail

Règlement de l appel à projets du Département de Paris : les trophées de l économie sociale et solidaire 2014

Règlement de l appel à projets du Département de Paris : les trophées de l économie sociale et solidaire 2014 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, DE L EMPLOI ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 8, rue de Cîteaux 75012 PARIS Règlement de l appel à projets du Département de Paris : les trophées de l économie sociale

Plus en détail

Comité de pilotage stratégique pour le l élaboration du schéma du sport. Réunion du 18 avril 2014

Comité de pilotage stratégique pour le l élaboration du schéma du sport. Réunion du 18 avril 2014 Comité de pilotage stratégique pour le l élaboration du schéma du sport Réunion du 18 avril 2014 Vers un schéma du sport en région Lettre de la ministre du 18 novembre au directeur général du CNDS «Il

Plus en détail

CENTRALES VILLAGEOISES PHOTOVOLTAÏQUES. III. Phase Animation. Formation Centrales Villageoises 3/12/2015 Aix-en-Provence

CENTRALES VILLAGEOISES PHOTOVOLTAÏQUES. III. Phase Animation. Formation Centrales Villageoises 3/12/2015 Aix-en-Provence CENTRALES VILLAGEOISES PHOTOVOLTAÏQUES III. Phase Animation Formation Centrales Villageoises 3/12/2015 Aix-en-Provence RÉUNIONS PUBLIQUES o objectifs - contenu outils Objectifs Sensibiliser aux enjeux

Plus en détail

Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie CHARTE DE LA BASE DE DONNÉES DES INITIATIVES ÉCONOMIQUES ET SOLIDAIRES

Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie CHARTE DE LA BASE DE DONNÉES DES INITIATIVES ÉCONOMIQUES ET SOLIDAIRES PLUS-VALUES SOCIALES ET ENVIRONNEMENTALES Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie Ce questionnaire a été réalisé dans le cadre de la mise en place d'une phase test de la BDIS

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L EMPLOI DES JEUNES ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L EMPLOI DES JEUNES Entre : LA MARINE NATIONALE : 15 rue de crosne BP 618-76007 ROUEN CEDEX 2 Représenté par le capitaine de frégate Emmanuel GEFFROY, Chef du secteur

Plus en détail

Étude préalable. 1 Présentation de l étude préalable. 1.1 Définition

Étude préalable. 1 Présentation de l étude préalable. 1.1 Définition Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser l innovation dans les actions de développement et analyser en amont les conditions et les leviers des changements qu elles visent, pour en renforcer

Plus en détail

Entreprendre autrement. Lancement des trois Fonds régionaux d'investissement solidaire. par Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes

Entreprendre autrement. Lancement des trois Fonds régionaux d'investissement solidaire. par Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes Entreprendre autrement Lancement des trois Fonds régionaux d'investissement solidaire par Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes 14 h - Maison de la Région-Poitiers (86) *** Dossier de

Plus en détail

L OFFRE D ACCOMPAGNEMENT

L OFFRE D ACCOMPAGNEMENT L OFFRE D ACCOMPAGNEMENT Coopérative d accompagnement et de gestion de projets créatifs AMIENS Contact SMartFr : Hy-Tam Nguyen 03 22 45 17 10 htnguyen@grandsensemble.org LILLE Contact SMartFr : Claire

Plus en détail

Quels montages juridiques pour les projets citoyens d énergies renouvelables? AIX-EN-PROVENCE 23 avril 2015

Quels montages juridiques pour les projets citoyens d énergies renouvelables? AIX-EN-PROVENCE 23 avril 2015 Quels montages juridiques pour les projets citoyens d énergies renouvelables? AIX-EN-PROVENCE 23 avril 2015 Noémie Poize, Rhônalpénergie - Environnement CHAPITRE II Statuts et gouvernance : points clés

Plus en détail

FICHE JURIDIQUE N 58

FICHE JURIDIQUE N 58 FICHE JURIDIQUE N 58 Juin 2015 Tableau comparatif des modalités de gestion d un Office de Tourisme Textes de référence Forme juridique Création Objet social Loi du 1 er juillet 1901 Décret du 16 août 1901

Plus en détail

Documents à produire pour toute demande d agrément administratif

Documents à produire pour toute demande d agrément administratif Annexe 1 à l instruction n 2015-I-15 Composition du dossier de demande d agrément administratif ou d extension d agrément administratif présentée par un organisme d assurance ou de réassurance mentionné

Plus en détail

Les diligences d acquisition : de la lettre de mission au rapport.

Les diligences d acquisition : de la lettre de mission au rapport. Les diligences d acquisition : de la lettre de mission au rapport. Intervenants Patrick Iweins Expert-comptable Luc Derrien Expert-comptable, représentant de la CNCC Christophe Jouin Expert-comptable Au

Plus en détail

«L entreprise est au cœur de l économie, il n y a pas de développement durable sans solidarité» RAPPORT D ACTIVITE PAYS D AIX INITIATIVE

«L entreprise est au cœur de l économie, il n y a pas de développement durable sans solidarité» RAPPORT D ACTIVITE PAYS D AIX INITIATIVE PAYS D AIX INITIATIVE «L entreprise est au cœur de l économie, il n y a pas de développement durable sans solidarité» RAPPORT D ACTIVITE 202 Sommaire LE MOT DU PRESIDENT 3 LA PLATEFORME UN OUTIL AU SERVICE

Plus en détail

Contexte et environnement du poste

Contexte et environnement du poste Le Département de la Gironde recrute un RESPONSABLE DE CIRCONSCRIPTION VOLANT (H/F) Direction des Interventions et du Développement Social Equipe Volants PÔLE SOLIDARITE VIE SOCIALE Direction Générale

Plus en détail

L ESPRIT D ENTREPRISE L ESPRIT D AVENIR. Découvrez la Fédération des Entreprises de Nouvelle-Calédonie. Rejoignez-nous!

L ESPRIT D ENTREPRISE L ESPRIT D AVENIR. Découvrez la Fédération des Entreprises de Nouvelle-Calédonie. Rejoignez-nous! Découvrez la Fédération des Entreprises de Nouvelle-Calédonie Action 1 : Défendre et représenter les entreprises pour leur permettre d assurer leur pérennité Action 2 : Accompagner les entreprises avec

Plus en détail

Création de l Association des Communes Forestières du Tarn Présentation du projet

Création de l Association des Communes Forestières du Tarn Présentation du projet Création de l Association des Communes Forestières du Tarn Présentation du projet 1ères Rencontres inter-régionales 2007 Bois & Avenir Mazamet, le 05 octobre 2007 Perspectives d évolution Compte tenu des

Plus en détail

La transmission des cabinets d'avocats et d'expertise comptable

La transmission des cabinets d'avocats et d'expertise comptable La transmission des cabinets d'avocats et d'expertise comptable 16 septembre 2016 18h30 20h Cocktail dînatoire Programme Introduction L évaluation d un cabinet Les aspects juridiques de la transmission

Plus en détail

Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES

Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES Référentiel professionnel des directeurs d'établissement ou de service d'intervention sociale CAFDES Annexe 1 de l arrêté du 5 juin 2007, Journal Officiel n 142 du 21 juin 2007. Contexte de l intervention

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de Loire-Atlantique 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise depuis plus de

Plus en détail

APPEL A PROJETS ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

APPEL A PROJETS ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE APPEL A PROJETS ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE I- LE CONTEXTE DE L APPEL A PROJET 1 ) Depuis 2005, le Conseil général a mis en place un dispositif contribuant au développement de l Economie Sociale et Solidaire

Plus en détail

Compétence Tourisme des CC

Compétence Tourisme des CC Compétence Tourisme des CC Quel projet de développement touristique pour le territoire? Quelle organisation? Chrystelle FEVRE Directrice-adjointe Directrice par intérim Quelques fondamentaux Définition

Plus en détail

Société de caution mutuelle de l artisanat et des activités de proximité. Avec la SIAGI, donnez du crédit à vos projets.

Société de caution mutuelle de l artisanat et des activités de proximité. Avec la SIAGI, donnez du crédit à vos projets. PRESENTATION Société de caution mutuelle de l Artisanat et des activités de proximi té Le réseauu d experts de la SIAGII Siège Social : 2, ruee Jean Baptiste Pigalle 750097 PARISS Tel : 01 48 74 54 00

Plus en détail

«Living Lab pour la santé et l autonomie»

«Living Lab pour la santé et l autonomie» «Living Lab pour la santé et l autonomie» Paca Labs Worshop Ecosystèmes Numériques Aix-en-Provence, Grand Théâtre de Provence Lundi 16 mai 2011 Ces projets sont cofinancés par l Union européenne et la

Plus en détail

Rappel des caractéristiques clés de l emploi du secteur Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Rappel des caractéristiques clés de l emploi du secteur Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit Rappel des caractéristiques clés de l emploi du secteur L effectif salarié total du secteur (NAF 6920Z) a augmenté de +23% en 15 ans, passant de 105 708 à 129 904 salariés La majorité des effectifs se

Plus en détail

Management des organisations

Management des organisations Management des organisations Rénovation Voie Technologique Tertiaire, de vers STMG Académie de Lyon Équipe des formateurs académiques 1 Quelle rupture? Quelle continuité? Quelle progression? I Sur la forme

Plus en détail

Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi

Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi 1 place Faubert 69400 Villefranche S/ Saône Maison de l Emploi et de la Formation en pays Beaujolais Elargi Des solutions RH au service des entreprises et des actifs du territoire Qu est ce que la MdEF?

Plus en détail

Club de Sociétaires. Réunion du Jeudi 16 Juin 2011

Club de Sociétaires. Réunion du Jeudi 16 Juin 2011 Club de Sociétaires Réunion du Jeudi 16 Juin 2011 1 Analyse des questionnaires restitués par les membres du Club Analyse réalisée sur la base de 63 retours 2 Des sociétaires globalement satisfaits de la

Plus en détail

"On ne peut pas être une entreprise qui gagne dans un environnement qui perd" - Gérard Leseur, dirigeant d'altergis, labellisé en 2007

On ne peut pas être une entreprise qui gagne dans un environnement qui perd - Gérard Leseur, dirigeant d'altergis, labellisé en 2007 Les services entreprises Actualité juridique Actualité RH Clubs Experts Formations du dirigeant Intéressement Votre email : Votre mot de passe: Mot de passe oublié jeudi 15 avril 2010 SERVICE AUX ENTREPRISES

Plus en détail

Programme de l accompagnement

Programme de l accompagnement Karen Nielsen 14 rue Emmanuel Brunet 13 080 Luynes Mob. : 06.15.78.61.08 Mail : knielsen@kairon.fr Programme de l accompagnement collectif Développer des partenariats et mobiliser des financements privés

Plus en détail

Séminaire Clusters - Euro-Institut. Réalités de clusters en France et en Allemagne

Séminaire Clusters - Euro-Institut. Réalités de clusters en France et en Allemagne Séminaire Clusters - Euro-Institut Réalités de clusters en France et en Allemagne Kehl le 3 mai 2012 Intervention de Marie-Claude Stoffel Directrice ARIA INDUSTRIES DE L ALIMENTAIRE CONTEXTE REGIONAL l

Plus en détail

Projet de territoire & candidature LEADER du Pays du Lunévillois. Forum territorial n 5 : stratégie LEADER

Projet de territoire & candidature LEADER du Pays du Lunévillois. Forum territorial n 5 : stratégie LEADER Projet de territoire & candidature LEADER du Pays du Lunévillois Forum territorial n 5 : stratégie LEADER 1 Compte-rendu 20 mai 2015 Baccarat ************* Le forum territorial en quelques photos Atelier

Plus en détail