CRA. 11 janvier 2017

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRA. 11 janvier 2017"

Transcription

1 CRA 11 janvier 2017

2 Les SCOP de l Ouest Au 31/12/2015 : 400 SCOP/SCIC 8737 salariés Au 01/01/2017 : 442 SCOP/SCIC 9549 salariés Basse Normandie 49 Scop & Scic 2299 Emplois Haute Normandie 42 Scop & Scic 812 Emplois Bretagne 204 Scop & Scic 2917 Emplois Pays de Loire 147 Scop & Scic 3521 Emplois

3 Idées reçues Entreprises en difficulté Salariés tous patrons Adapté seulement à certains métiers Entreprises à but non lucratif SCOP

4 Repères chiffrés sur les SCOP

5 Les Scop en chiffres Nombre Salariés Taille Moyenne National Ouest (Normandie, Bretagne et Pays de la Loire) Pays de la Loire Maine et Loire Source : Union régionale des Scop 2015

6 Quelques Scop de l Ouest et d ailleurs

7 Zoom 49 PAYSAGISTE DU HAUT ANJOU PLATEFORME 303 SANTRAC COMESSA 2 Scop APS BTG 1 Scop AZ DECOR

8 Forte proportion des Scop dans le BTP et les services 30% 28% SCOP par secteur d activité au 31/12/2015 UR SCOP OUEST 15% 10% 9% 8% BTP Services intellectuels et culturels Services matériels Commerce et restauration Artisanat de production Industrie

9 Origine des Scop de l Ouest 9% 19% Au 31/12/2015 Scop créées en % Création ex-nihilo Transmission/transformation d'entreprise Transformation d'association 14% 14% 27% 24% Reprise en difficulté 45%

10 Un modèle économique solide et vertueux Moyenne des Scop (capitaux propres) Moyenne des Scop Fonds de roulement Trésorerie BFR

11 Une meilleure résistance des Scop dans la crise Pérennité Scop Toutes entreprises à 3 ans 78% 66% à 5 ans 66% 52%

12 Les Scop, comment ça marche?

13 La Scop, une entreprise. Statut commercial : SA, SAS ou SARL SARL/SAS : 2 associés salariés et 30 de capital minimum SA : 7 associés salariés et de capital minimum Capital variable Risque limité à la hauteur de l apport en capital Toutes les activités commerciales peuvent adopter le statut Scop (bâtiment, industrie, services, formation, communication, commerce, ), Un projet économique et stratégique : Pour assurer la pérennité de la société et la poursuite des buts recherchés

14 ..des spécificités Salariés associés majoritaires Partage équitable du profit Patrimoine collectif et impartageable > 51% minimum du capital et 65% du droit de vote > 1 associé = 1 voix Votent les grandes décisions stratégiques Elisent leur(s) dirigeant(s) Implication dans le projet et le fonctionnement de l entreprise >Réserves impartageables (45% en moyenne) >Participation (40%) >Rémunération du capital (15%) Pérennité et indépendance financière renforcées Actif et réserves coopératives impartageables Sortie du capital valeur nominal >Transmission de l entreprise aux futures générations de salariés >Conservation du centre de décision au plan local

15 Gouvernance, une Scop c est Gouvernance coopérative (politique) Gouvernance d entreprise (opérationnelle) SCIC/SCOP SA ou SARL Société Entreprise P.D.G. (en SA) ou Conseil d Administration Gérant (en SARL) Encadrement Une personne = une voix Assemblée Générale Sociétaires (Associés) Salariés

16 Rôles et responsabilités - Dirigeants : (gérant, PDG ) en lien le cas échéant avec un CA représentent et engagent la société vis-à-vis des tiers, pilotent le projet, fédèrent le collectif autour du projet, délègue - Associés (Assemblée Générale) : - Elisent les nouveaux associés - Élisent les dirigeants, - Votent les grandes décisions stratégiques. - Votent les comptes et la répartition du résultat - Votent les modifications statutaires

17 Le cas particulier du dirigeant de Scop Le gérant (ou P-DG) bénéficie d un statut de salarié (sécurité sociale, chômage, retraite, etc.), Il n est pas isolé, car entouré de ses associés, Il n est pas seul à supporter les risques et le financement de la société, Absence de caution personnelle du dirigeant sur les financements bancaires sollicités.

18 L offre d accompagnement de l Union Régionale

19 Le réseau des Scop Un réseau national qui représente l ensemble des Scop, coordonne les moyens et mutualise les ressources 13 Unions régionales qui : Accompagnent la création, la reprise-transmission, la transformation et le développement des Scop Animent le réseau des Scop, Représentent les entreprises adhérentes auprès des acteurs locaux 3 fédérations professionnelles (BTP, industrie et communication)

20 Nos Axes sur le territoire Mouvement d entreprises économiques ayant vocation à : Développer de l emploi durable, non délocalisables, ancré sur les territoires. Créer de la valeur ajoutée et de la rentabilité sur les territoires. Travailler en synergie avec les acteurs économiques sur les territoires : Les services de l Etat (ex.: DIRECCTE ), Les collectivités Locales et Territoriales (Région, Métropoles, Département, EPCI...), Le réseau des Experts-Comptables, Des filières organisées (ex.: réseau Biocoop / Fédération des entreprises d insertion.).

21 Une équipe pluri disciplinaire au service des Scop et des prospects Une organisation alliant proximité et compétences : 10 délégués régionaux qui accompagnent les Scop et les projets sur un territoire Une équipe transversale sur les domaines de spécialité RH / organisation, juridique, financier, stratégie, création et reprise d entreprise

22 Un accompagnement complet Le réseau des Scop apporte une solution complète pour accompagner les porteurs de projets (création, reprise, transmission, transformation ) : diagnostic, étude économique, prévisionnel, la recherche de solutions de financement, un appui RH et à la mise en place de la gouvernance, montage juridique, formation des salariés, des administrateurs suivi dans la durée.

23 Des Outils Financiers La solidarité et le développement par l entraide financière SOCODEN SCOPINVEST SOFISCOP Soutenir la trésorerie via des prêts participatifs Fournir des ressources financières à long terme (Titres participatifs) Garantir les prêts du Crédit Coopératif pour se substituer aux cautions personnelles des dirigeants Sécuriser les banques et compléter les financements nécessaires (effet levier).

24 A quel moment faire appel aux Outils transmission d entreprise saine Achat du fonds de commerce et des titres Accompagner les mutations avenir création ex nihilo Financiers? Financer la trésorerie de démarrage Accompagner les mutations reprise d entreprise en difficulté Financer la trésorerie de démarrage Accompagner les mutations

25 Repères sur la transmission d entreprise en SCOP

26 La transmission des entreprises Interne 34% - Famille (25%) - Salariés (75%) Cession d entreprises Disparition 22% Externe 44% Source CRA

27 Les motivations des dirigeants à transmettre aux salariés en SCOP - Continuité - Pérennité - Valoriser les salariés et garantir leur emploi - Garantir l ancrage de l entreprise sur son territoire (Centre de décision local) - Transmettre un patrimoine aux futures générations de salariés de l entreprise. - Accompagnement par des réseaux -.

28 Quelques précisions sur la transmission directe Possibilité de transformation directe de la société en SCOP = s opère sans création d une nouvelle personne morale Se réalise à l occasion d une assemblée générale extraordinaire de transformation, Les agréments, habilitations et conventions se poursuivent dans la société coopérative L entreprise conserve ses partenaires habituels : banques, conseils, fournisseurs Au plan financier : opération de rachat réalisée sur l entreprise elle-même, à partir d une valorisation de l entreprise Les actif et passif sont repris en l état

29 SCHEMA DE TRANSFORMATION D UNE SARL EN COOPERATIVE PROJET DE TRANSFORMATION DIAGNOSTIC 1. Intentions du cédant 2. Évaluation du futur projet de coopérative et des compétences internes ; 3. Validation du projet économique, de sa viabilité et de la capacité de l entreprise à se développer ; 4. Examen du fonctionnement de la société (statuts, associés, formalisme juridique, bail, fiscalité ). ADHESION DES SALARIES ENCADREMENT INSTANCES REPRESENTATIVES DEMARCHE PARTICIPATIVE SALARIES MONTAGE JURIDIQUE MONTAGE FINANCIER PROJET COOPERATIF

30 SCHEMA DE TRANSFORMATION D UNE SARL EN COOPERATIVE SUIVI PAR LE RÉSEAU DES SCOP Accompagnement à la mise en place de la nouvelle gouvernance. Formations des dirigeants et associés de la coopérative. Accompagnement post-transformation. Suivi dans la durée : le rôle de la révision coopérative et des conseillers du réseau dans votre région. Appui juridique Mutualisation et solidarité : des entreprises animées par un état d esprit et des valeurs communes.

31 Pour plus d informations Les Scop Ouest 7 rue Armand Herpin Lacroix - CS RENNES CEDEX Tél : Courriel : Frédéric POCHELU Délégué Régional Maine et Loire & Vendée Mobile :

32 Merci de votre attention

«La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?»

«La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?» «La Société Coopérative et Participative c est quoi? Est-ce fait pour moi?» https://www.youtube.com/watch?v=4qhr_wm0mxk Repères sur les Scop/Scic Quelques Scop/Scic Les Scop/Scic en chiffres Adhérents

Plus en détail

Les Scic. Entreprendre ensemble au cœur des territoires.

Les Scic. Entreprendre ensemble au cœur des territoires. Les Scic Entreprendre ensemble au cœur des territoires www.les-scic.coop Les S CO P.: Les Sociétés COopératives et Participatives >SCOP >Des salariés associés >majoritaires SCIC Le multisociétariat au

Plus en détail

La solution coopérative

La solution coopérative Créer, reprendre, transmettre une entreprise La solution coopérative «La Scop crée une synergie de travail qui vaut de l or et une capacité à oser des projets dans lesquels on ne se serait pas lancé tout

Plus en détail

Entreprendre en Scop. Les Sociétés coopératives et participatives

Entreprendre en Scop. Les Sociétés coopératives et participatives Entreprendre en Scop Les Sociétés coopératives et participatives LE RESEAU SCOP Un réseau national qui représente l ensemble des Scop, coordonne les moyens et mutualise les ressources, 9 Unions régionales

Plus en détail

Détecter, Conseiller et Orienter des projets en coopérative Les atouts des sociétés coopératives et participatives

Détecter, Conseiller et Orienter des projets en coopérative Les atouts des sociétés coopératives et participatives Présentation SCOP et SCIC Détecter, Conseiller et Orienter des projets en coopérative Les atouts des sociétés coopératives et participatives Sommaire Sommaire 1. Panorama national 2. Organisation et mission

Plus en détail

Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1

Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1 Le Statut coopératif. 23/03/2011 Union Régionale des SCOP d'aquitaine 1 La force d un réseau Au niveau national, les SCOP représentent : 2000 Sociétés et 600 filiales 40 000 salariés dont 75 % d associés

Plus en détail

FORMATIONS COOPERATIVES

FORMATIONS COOPERATIVES FORMATIONS COOPERATIVES SOMMAIRE Le PASS : parcours des associés de Scop et Scic... 4 Bienvenue en Scic : devenir sociétaire d une Scic, pourquoi, comment?... 5 Bienvenue en Scop : devenir associé de

Plus en détail

SCOP Entreprendre au XXIème. Présentation des SCOP «les SCOP» et du mouvement coopératif

SCOP Entreprendre au XXIème. Présentation des SCOP «les SCOP» et du mouvement coopératif SCOP Entreprendre au XXIème siècle Présentation des SCOP du réseau r «les SCOP» et du mouvement coopératif Un service complet Au service des SCOP Au plus près s des territoires Un effet de levier Le réseau

Plus en détail

Union Régionale des SCOP de l Est. Les Scop. Le réseau des co-entrepreneurs

Union Régionale des SCOP de l Est. Les Scop. Le réseau des co-entrepreneurs Union Régionale des SCOP de l Est Les Scop Le réseau des co-entrepreneurs 1 Sociétés coopératives et participatives Scop Entreprises dont les salariés sont associés majoritaires et vivent un projet commun

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS COOPERATIVES

CATALOGUE DES FORMATIONS COOPERATIVES CATALOGUE DES FORMATIONS COOPERATIVES SOMMAIRE Le PASS... 3 Bienvenue en Scic... 4 Bienvenue en Scop... 5 La gestion financière de votre entreprise... 6 Le suivi administratif d une Scop et d une Scic...

Plus en détail

«Economie Sociale et Solidaire :

«Economie Sociale et Solidaire : MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU NIORTAIS Appel à projets 2015 «Economie Sociale et Solidaire : un autre levier du développement économique»

Plus en détail

Le statut Scop : entreprendre autrement!

Le statut Scop : entreprendre autrement! Artois Comm - 20 novembre 2008 Le statut Scop : entreprendre autrement! Une solution durable pour le développement des territoires. 1er réseau des entreprises participatives... Contexte Les enjeux de la

Plus en détail

Offre de Formations Coopératives 2017

Offre de Formations Coopératives 2017 BRETAGNE / NORMANDIE / PAYS DE LA LOIRE Responsabilité Coopération Perspectives Démocratie Économie Associés Mandat Offre de Formations Coopératives 2017 Se former tout au long de la vie coopérative Responsabilité

Plus en détail

Engagés pour l emploi!

Engagés pour l emploi! Engagés pour l emploi! Définition Les groupements d employeurs sont une possibilité légale offerte aux entreprises, associations, collectivités, de se regrouper pour partager du personnel qu elles n auraient

Plus en détail

27 septembre 2017 CCI Amiens-Picardie

27 septembre 2017 CCI Amiens-Picardie , les pièges et les avantages 27 septembre 2017 CCI Amiens-Picardie Intervenants Ivan Sulli Consultant Cabinet Sulli Stratégie Développement à Amiens Dominique Schockaert Conseiller création reprise CCI

Plus en détail

FORMATION CREATION/REPRISE D ENTREPRISE

FORMATION CREATION/REPRISE D ENTREPRISE FORMATION CREATION/REPRISE D ENTREPRISE CREOPSS 2017 Du 27 février au 25 juillet 2017 à Rennes A partir d un projet de création, une démarche active pour apprendre à entreprendre. Une formation certifiante

Plus en détail

La reprise et transmission. Enjeu de maintien de l emploi local

La reprise et transmission. Enjeu de maintien de l emploi local La reprise et transmission D entreprises en scop Enjeu de maintien de l emploi local Dossier de presse Janvier 2017 «La Scop est la suite logique de la manière dont notre ancien patron a dirigé l entreprise.

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2010 ILE DE FRANCE ACTIVE

RAPPORT D ACTIVITE 2010 ILE DE FRANCE ACTIVE Photos : Neige Grandemange, Vitamine T RAPPORT D ACTIVITE 2010 ILE DE FRANCE ACTIVE La finance au service de l emploi et des territoires franciliens BILAN 2010 RAPPORT MORAL 2010 De l indignation à l innovation

Plus en détail

Des solutions pour entreprendre sans être isolé.

Des solutions pour entreprendre sans être isolé. OÙ HÉBERGER SON ENTREPRISE? Des solutions pour entreprendre sans être isolé. Domiciliation d entreprise, bureaux ou locaux partagés, services spécifiques Juridiques ou physiques, des hébergements adaptés

Plus en détail

Repreneurs : Trouver l entreprise adaptée à votre profil!

Repreneurs : Trouver l entreprise adaptée à votre profil! Repreneurs : Trouver l entreprise adaptée à votre profil! Animé par : Yves Le Mercier et Loïc Gruel Connaitre le terrain! le marché de la transmission en quelques chiffres 30 % des dirigeants Bretons ont

Plus en détail

Les clés pour convaincre son banquier

Les clés pour convaincre son banquier Les clés pour convaincre son banquier L APPROCHE BANCAIRE DE LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISE COMMENT PREPARER VOTRE PROJET ET CONSTITUER VOTRE DOSSIER LA BANQUE AU QUOTIDIEN L APPROCHE BANCAIRE DE LA

Plus en détail

- L'économie Sociale et Solidaire - Quelques chiffres - La loi Hamon - l'iresa

- L'économie Sociale et Solidaire - Quelques chiffres - La loi Hamon - l'iresa Economie Sociale et Solidaire, une réalité économique! Gennes 2é/05/14 - L'économie Sociale et Solidaire - Quelques chiffres - La loi Hamon - l'iresa L'ECONOMIE Sociale et Solidaire Est présente au quotidien

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Développer des coopératives de services à la personne 24 juillet 2006 Contacts Presse

DOSSIER DE PRESSE Développer des coopératives de services à la personne 24 juillet 2006 Contacts Presse DOSSIER DE PRESSE Développer des coopératives de services à la personne 24 juillet 2006 Contacts Presse Pierre LIRET 01 44 85 47 00 pliret@scop.coop Sommaire Services à la personne, la solution coopérative...

Plus en détail

Faire grandir son entreprise par la croissance externe. Auto-diagnostic par étape

Faire grandir son entreprise par la croissance externe. Auto-diagnostic par étape Longtemps réservé aux entreprises de grande taille, le développement via la reprise d une entreprise devient aujourd hui courant chez les TPE. Ce mode de développement est favorisé par le contexte économique

Plus en détail

Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire. Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre h00 13h00

Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire. Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre h00 13h00 Entreprendre dans l Économie Sociale et Solidaire Forum Osez l entreprise CCI de Grenoble 20 Novembre 2014 12h00 13h00 10% de l emploi et 10% du PIB Entreprendre dans l ESS? Entreprendre dans l ESS c est

Plus en détail

Histoire des SCOP. Histoire des SCOP

Histoire des SCOP. Histoire des SCOP 19 ème siècle: contexte sociale Histoire des SCOP Pénibilité du travail Salaire faible Pas d assurance (chômage, maladies, retraite) Soumis au bon vouloir du patron Coopératives ouvrières 150 ans (1848)

Plus en détail

Document de synthèse des outils de financement pour la création, transmission, innovation, croissance des entreprises

Document de synthèse des outils de financement pour la création, transmission, innovation, croissance des entreprises Avril 2009 Document de synthèse des outils de financement pour la création, transmission, innovation, croissance des entreprises **************************************** Principales sources : L annuaire

Plus en détail

SA, SARL, SAS, SNC... : comment choisir la forme sociale la mieux adaptée à son projet?

SA, SARL, SAS, SNC... : comment choisir la forme sociale la mieux adaptée à son projet? la mieux adaptée à son projet? Sylvain ALASSAIRE Conseil juridique en droit des affaires Gérant-Associé du cabinet ALASSAIRE JURICONSEIL salassaire@ajuriconseil.com Mohamed AARAB Expert-comptable, commissaire

Plus en détail

LA TRANSMISSION-REPRISE D ENTREPRISES ARTISANALES EN CHIFFRES. Octobre 2016

LA TRANSMISSION-REPRISE D ENTREPRISES ARTISANALES EN CHIFFRES. Octobre 2016 LA TRANSMISSION-REPRISE D ENTREPRISES ARTISANALES EN CHIFFRES Octobre 2016 L ARTISANAT EN QUELQUES CHIFFRES entreprises : 1,3 million emplois : 3 millions 53% entreprises individuelles 47% sociétés (EURL,

Plus en détail

NEF Groupe local de Lorient

NEF Groupe local de Lorient NEF Groupe local de Lorient Guidel 19/01/2016 Société financière de la Nef 1 ORDRE DU JOUR SOCIÉTÉ FINANCIÈRE DE LA NEF ACTIVITÉ & ORGANISATION VIE COOPÉRATIVE PERSPECTIVES 2 LA SOCIÉTÉ FINANCIÈRE DE LA

Plus en détail

Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise

Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise Appel à souscription pour le développement de l'autopartage sur Cergy Pontoise 1001 raisons de devenir sociétaire de la coopérative AUTO2 Depuis septembre 2009, plusieurs personnes travaillent à la création

Plus en détail

EXPERTS EN FINANCEMENTS POUR LA PHARMACIE APOFIN SOCIÉTÉ DE FINANCEMENT SA FINANZIERUNGSGESELLSCHAFT AG

EXPERTS EN FINANCEMENTS POUR LA PHARMACIE APOFIN SOCIÉTÉ DE FINANCEMENT SA FINANZIERUNGSGESELLSCHAFT AG EXPERTS EN FINANCEMENTS POUR LA PHARMACIE APOFIN SOCIÉTÉ DE FINANCEMENT SA FINANZIERUNGSGESELLSCHAFT AG APOFIN SOCIÉTÉ DE FINANCEMENT SA FINANZIERUNGSGESELLSCHAFT AG Vous avez un projet d installation,

Plus en détail

Description de la gouvernance

Description de la gouvernance 1 Structure 1.1 Forme Caractéristique Forme juridique Proposition dwatts SCIC 1 SARL Particularités Mentions statutaires ESUS 2 Projet coopératif d utilité sociale Recherche d une utilité sociale dans

Plus en détail

LE TRANSFERT D ENTREPRISE. Opportunité d une approche structurée. RDV Relève inc. 13 mai Vincent Lecorne Directeur général

LE TRANSFERT D ENTREPRISE. Opportunité d une approche structurée. RDV Relève inc. 13 mai Vincent Lecorne Directeur général LE TRANSFERT D ENTREPRISE Opportunité d une approche structurée RDV Relève inc. 13 mai 2016 Vincent Lecorne Directeur général LE CENTRE DE TRANSFERT D ENTREPRISE DU QUÉBEC A ÉTÉ CRÉÉ EN 2015 PARTICIPER

Plus en détail

Pôle d innovation et de co-développement de l Économie Sociale et Solidaire

Pôle d innovation et de co-développement de l Économie Sociale et Solidaire Pôle d innovation et de co-développement de l Économie Sociale et Solidaire Novembre 2011 Espace de coopération entre acteurs et collectivités Une démarche partenariale initiée en 2001 par Nantes Métropole

Plus en détail

MBA DIRIGEANT DE PME

MBA DIRIGEANT DE PME MBA DIRIGEANT DE PME MBA N 20 PROGRAMME DIPLÔMANT 55 45 jours 16000 14 378 HT* 15 600 TTC* incluant le séminaire International hors billet avion (5 jours) USA Lancement 2016 Paris Novembre 2016 Mars Septembre

Plus en détail

CERISE- COMPETENCES EN RESEAU POUR DES INNOVATIONS ET DES SERVICES A L ENFANCE AVEC LES ENTREPRISES

CERISE- COMPETENCES EN RESEAU POUR DES INNOVATIONS ET DES SERVICES A L ENFANCE AVEC LES ENTREPRISES CERISE- COMPETENCES EN RESEAU POUR DES INNOVATIONS ET DES SERVICES A L ENFANCE AVEC LES ENTREPRISES Concurrence? Le développement de services à la personne, dont ceux de garde d enfants, et la création

Plus en détail

le rôle de l expert-comptable

le rôle de l expert-comptable le rôle de l expert-comptable accompagner la transmission d entreprise en Scop Avant-propos On n a jamais autant parlé des Scop. Ce n est cependant pas ce qu en disent les médias qui vous importe mais

Plus en détail

Projet politique et stratégique de la CRESS

Projet politique et stratégique de la CRESS CRESS PAYS DE LA LOIRE Projet politique et stratégique de la CRESS 2015-2020 Plan d actions 2015-2017 un autre sens à l économie... CHIFFRES-CléS l ESS : UNE économie qui COMPTE! les PAYS DE la loire :

Plus en détail

La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm)

La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm) La société coopérative d intérêt collectif Hlm (scichlm) La genèse d une nouvelle forme juridique L article 36 de la loi n 2001-624 du 17 juillet 2001 introduit un titre IIter à la loi du 10 septembre

Plus en détail

GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE»

GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE» GUIDE DE L APPEL Á MANIFESTATION D INTÉRÊT «PÔLES TERRITORIAUX DE COOPÉRATION ÉCONOMIQUE» Sommaire : Etape 1 : L appel à manifestation d intérêt... 2 Etape 2 : Orientation des projets... 4 Etape 3 : Présentation

Plus en détail

Formation Créateur-trice, Repreneur-euse d entreprise. Entrepreneur-e de l économie solidaire et du développement durable

Formation Créateur-trice, Repreneur-euse d entreprise. Entrepreneur-e de l économie solidaire et du développement durable SCIC Sarl CHRYSALIDE 51 rue Jeanne d Arc 29000 QUIMPER Tél : 0298660999 Site : www.cae29.coop Siret : 44390356200041 APE : 7830 Z N déclaration centre de formation : 53290812329 (Ce numéro ne vaut pas

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sommaire. Présentation de la SIAGI, société de garantie de l artisanat et des activités de proximité.

DOSSIER DE PRESSE. Sommaire. Présentation de la SIAGI, société de garantie de l artisanat et des activités de proximité. DOSSIER DE PRESSE Sommaire Présentation de la SIAGI, société de garantie de l artisanat et des activités de proximité. Diversifier les circuits d octroi de garantie : la pré garantie La garantie de la

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire : un nouveau champ du développement économique

Economie Sociale et Solidaire : un nouveau champ du développement économique Economie Sociale et Solidaire : un nouveau champ du développement économique Plénière de présentation PROCESS Mercredi 30 novembre 2011 Maison de l Emploi Maîtres d ouvrage: Assistance à Maîtrise d ouvrage:

Plus en détail

Les SCOP, un modèle entrepreneurial en plein essor. Bilan 2013 et focus en PACA

Les SCOP, un modèle entrepreneurial en plein essor. Bilan 2013 et focus en PACA Contact Presse : Magali Triano Elodie Arnéodo Agence Bleu Ciel 04 91 19 16 16 bleuciel@societebleuciel.com Avril 2014 Les SCOP, un modèle entrepreneurial en plein essor Bilan 2013 et focus en PACA Les

Plus en détail

Les SCOP. Action 5 du programme Soutenue par la Région de Franche-Comté et l Etat «Soutien aux entreprises mise en place d une SCOP»

Les SCOP. Action 5 du programme Soutenue par la Région de Franche-Comté et l Etat «Soutien aux entreprises mise en place d une SCOP» Les SCOP Action 5 du programme 2015-2016 Soutenue par la Région de Franche-Comté et l Etat «Soutien aux entreprises mise en place d une SCOP» Les SCOP Généralités L'acronyme Scop désigne une Société coopérative

Plus en détail

Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h

Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h Choisir son statut juridique, social et fiscal Mercredi 30 novembre - 12h30 à 14h Sandrine Lagier (Expert comptable), Alexandra Pichot-Pascal (Juriste CCI Lyon Métropole) Quizz 1) Vous êtes seul sur le

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE

DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE Ministère auprès du Premier Ministre Chargé de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire ------------------ Union Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE

Plus en détail

Ateliers, formations, rencontres pour entreprendre ensemble!

Ateliers, formations, rencontres pour entreprendre ensemble! Ateliers, formations, rencontres pour entreprendre ensemble! 1 Oulaoups 2016 Rennes - Saint-Malo - Inter activ Redon Ateliers, formations, réseaux... Élan créateur combine à l accompagnement individuel

Plus en détail

Schéma Départemental de Développement Economique de l Ain

Schéma Départemental de Développement Economique de l Ain Cadre réservé à l administration Numéro de dossier : Date de réception du dossier : Date prévisionnelle de passage en CP/Session : Schéma Départemental de Développement Economique de l Ain 2014-2016 Dossier

Plus en détail

Règlement de l appel à projets du Département de Paris : les trophées de l économie sociale et solidaire 2014

Règlement de l appel à projets du Département de Paris : les trophées de l économie sociale et solidaire 2014 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, DE L EMPLOI ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 8, rue de Cîteaux 75012 PARIS Règlement de l appel à projets du Département de Paris : les trophées de l économie sociale

Plus en détail

APPEL D OFFRE. 1- Contexte. Formation / action à l intelligence collective Et appui à la mise en œuvre de la démarche qualité fédérale QUALI OP

APPEL D OFFRE. 1- Contexte. Formation / action à l intelligence collective Et appui à la mise en œuvre de la démarche qualité fédérale QUALI OP APPEL D OFFRE Formation / action à l intelligence collective Et appui à la mise en œuvre de la démarche qualité fédérale QUALI OP 1- Contexte La fédération des entreprises d insertion Créée en 1988, la

Plus en détail

Critères d éligibilité

Critères d éligibilité Les futures entrepreneurs manquent souvent de fonds propres et un plan de financement bien calibré est une des clefs de la réussite d une nouvelle entreprise. Initiative Charente vous permet de renforcer

Plus en détail

Royal Formation Holding de famille

Royal Formation  Holding de famille Royal Formation www.royalformation Holding de famille 8 heures Henry Royal Formations & Conseil juridique et fiscal du chef d entreprise Henry Royal Tél : 06 12 59 00 16 henry.royal@orange.fr 1 Henry Royal,

Plus en détail

Points Clé du Dossier Banque

Points Clé du Dossier Banque Novembre 2016-1/17 Points Clé du Dossier Banque Le Porteur de Projet Le Projet Le Plan de Financement La Capacité de Remboursement Le Financement des Investissements et de la Trésorerie Les Conditions

Plus en détail

La politique d animation de la vie sociale, un axe constant de la politique familiale et sociale portée par la branche famille

La politique d animation de la vie sociale, un axe constant de la politique familiale et sociale portée par la branche famille DOSSIER DE PRESSE La politique d animation de la vie sociale, un axe constant de la politique familiale et sociale portée par la branche famille La circulaire Cnaf relative à l animation de la vie sociale

Plus en détail

SOMMAIRE. 1 Présentation de Michel Simond. 2 La cession d une entreprise : rappel de base / fondamentaux

SOMMAIRE. 1 Présentation de Michel Simond. 2 La cession d une entreprise : rappel de base / fondamentaux SOMMAIRE 1 Présentation de Michel Simond 2 La cession d une entreprise : rappel de base / fondamentaux 3 Les principaux scénarios (le"sous jacent" BIC / IS) 4 La relation valeur FDC / valeur des titres

Plus en détail

Les outils financiers du Mouvement

Les outils financiers du Mouvement Les outils financiers du Mouvement des instruments performants et solidaires, au service de votre coopérative Sommaire Quatre collègues et moi souhaitions implanter un nouveau magasin Biocoop au cœur de

Plus en détail

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015

Fiche presse. Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément. Le 10 juin 2015 Le 10 juin 2015 Fiche presse Conférence régionale «Économie sociale et solidaire» ; Signature de la convention d agrément Qu est-ce que l économie sociale et solidaire? Source : www.economie.gouv.fr/cedef/economie-sociale-et-solidaire

Plus en détail

Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit

Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit Comment faciliter l'investissement des collectivités, des acteurs locaux ou des citoyens dans les projets d'électricit lectricité verte? Noémie POIZE & Emmanuel Jeanjean Salon des Energies Renouvelables

Plus en détail

La RSE coopérative, levier de différenciation

La RSE coopérative, levier de différenciation La RSE coopérative, levier de différenciation COOP DE FRANCE C EST. C EST QUOI UNE COOPÉRATIVE AGRICOLE OU AGROALIMENTAIRE? Vidéo de présentation des coopératives réalisée par CoopFR https://www.youtube.com/watch?v=7ux1ct0waly

Plus en détail

Castres-Mazamet Technopole - 17/03/2010. soutient l innovation et la croissance des PME

Castres-Mazamet Technopole - 17/03/2010. soutient l innovation et la croissance des PME Présentation Castres-Mazamet Technopole - 17/03/2010 soutient l innovation et la croissance des PME Organigramme 100 % 53 % Innovation Financement 47 % 60 % CDC 47 % Garantie 53 % 40 % Banques et Organismes

Plus en détail

1 - Les enjeux du SBA Réunion

1 - Les enjeux du SBA Réunion SBA Réunion 1 - Les enjeux du SBA Réunion Le SBA Réunion : une Stratégie du Bon Achat FAIRE DE L'ACTE ORDINAIRE D'ACHAT PUBLIC UN ACTE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Là est tout l enjeu de la démarche initiée

Plus en détail

FORMATIONS COOPÉRATIVES

FORMATIONS COOPÉRATIVES FORMATIONS COOPÉRATIVES CATALOGUE 2016 FORMATIONS COOPÉRATIVES 2016 CHAMPAGNE-ARDENNE - LORRAINE - ALSACE L Union Régionale propose ce programme de formation à ses adhérents dans le cadre de sa mission

Plus en détail

PROTOCOLE D ENGAGEMENTS

PROTOCOLE D ENGAGEMENTS PROTOCOLE D ENGAGEMENTS ENTRE LA VILLE DE MARSEILLE L ETAT LE CONSEIL REGIONAL PROVENCE ALPES COTE D AZUR LE CONSEIL GENERAL DES BOUCHES DU RHONE L ETABLISSEMENT PUBLIC EUROMEDITERRANEE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Plus en détail

Déclaration de principes

Déclaration de principes Conseil National du Crédit Coopératif 23 mars 2016 Déclaration de principes Définition Le Crédit Coopératif est une banque coopérative, il adhère aux valeurs et principes de l Alliance Coopérative Internationale,

Plus en détail

Appel à projets «Accompagnement pour le développement des Agendas 21 locaux» en région des Pays de la Loire

Appel à projets «Accompagnement pour le développement des Agendas 21 locaux» en région des Pays de la Loire Appel à projets «Accompagnement pour le développement des Agendas 21 locaux» en région des Pays de la Loire Page 1 sur 13 Appel à projets «Accompagnement pour le développement des Agendas 21 locaux» en

Plus en détail

LES ATELIERS CONTRIBUTIFS DE LA COOPÉRATION

LES ATELIERS CONTRIBUTIFS DE LA COOPÉRATION la démocratie nous réussit LES ATELIERS CONTRIBUTIFS DE LA COOPÉRATION CE QU IL FAUT EN RETENIR Les coopératives adhérentes de l Union régionale ont débattu et échangé leurs idées lors de deux rendez-vous

Plus en détail

NOS MISSIONS CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE PROFESSIONNELS. Créer, développer et gérer votre patrimoine

NOS MISSIONS CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE PROFESSIONNELS. Créer, développer et gérer votre patrimoine NOS MISSIONS CONSEIL EN GESTION DE PATRIMOINE PROFESSIONNELS Créer, développer et gérer votre patrimoine B Edito Le monde de la gestion de patrimoine fait l objet depuis quelques années d une évolution

Plus en détail

Chambres d agriculture du Centre PRDAR

Chambres d agriculture du Centre PRDAR N de l action 231 Transmission et installation en agriculture en région Centre, évolution des méthodes d accompagnement Chef de projet Emmanuel Rétif (Chambre d agriculture du Loir-et-Cher) 70 % ARCO 4.2

Plus en détail

I. - Droit civil. 1. Les personnes

I. - Droit civil. 1. Les personnes ANNEXE N 3 B Programme de la troisième épreuve d'admissibilité du concours externe pour l'accès au corps des attachés administratifs de l'office National des Forêts I. - Droit civil 1. Les personnes A

Plus en détail

Appel à projets Economie Sociale et Solidaire Un levier du Développement économique

Appel à projets Economie Sociale et Solidaire Un levier du Développement économique Appel à projets 2017 Economie Sociale et Solidaire Un levier du Développement économique 1 SOMMAIRE I. Cadre de l Appel à projet... 1 A. Contexte... 3 B. Objectifs... 3 II. Champ de l appel à projet...

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôles et missions

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôles et missions Les chambres de métiers Rôles et missions organisent l apprentissage dans le secteur des métiers et favorisent la promotion professionnelle des chefs d entreprise et de leurs salariés. Former Les jeunes

Plus en détail

PRESTATIONS PROPOSÉES

PRESTATIONS PROPOSÉES [ 2 ] PRESTATIONS PROPOSÉES Accueil information - orientation Accompagnement : conseil individuel formation bases d annonces (Ccible, transcommerce) Formalités Suivi de la jeune entreprise [ 3 ] INTERVENANTS

Plus en détail

COMMENT GÉRER VOTRE ASSOCIATION?

COMMENT GÉRER VOTRE ASSOCIATION? COMMENT GÉRER VOTRE ASSOCIATION? COMMENT GÉRER VOTRE ASSOCIATION? UN PEU D HISTOIRE Auparavant, il fallait une autorisation royale pour constituer une association. Même après la Déclaration des droits

Plus en détail

Dossier de presse. Première conférence régionale de l économie sociale et solidaire Angers - 28 juin 2016

Dossier de presse. Première conférence régionale de l économie sociale et solidaire Angers - 28 juin 2016 Première conférence régionale de l économie sociale et solidaire Angers - 28 juin 2016 CONTACTS PRESSE Préfecture de la région Pays de la Loire Préfecture de la Loire-Atlantique Service de la communication

Plus en détail

SCIC ECLIS. Une réponse globale pour un bâti écologique

SCIC ECLIS. Une réponse globale pour un bâti écologique SCIC ECLIS Une réponse globale pour un bâti écologique Présentation Les origines d ECLIS : enjeux, dates, constats initiaux Les missions d ECLIS et la Charte Les prestations Une Société Coopérative d Intérêt

Plus en détail

S associer. pour gagner // 1 //

S associer. pour gagner // 1 // S associer pour gagner // 1 // 5 principes 5 forces indépendance ASSOCIATION PARTAGE & SOLIDARITÉ implication DÉMOCRATIE Pour réussir dans le commerce, il faut être à la fois distributeur, commerçant et

Plus en détail

La transmission des cabinets d'avocats et d'expertise comptable

La transmission des cabinets d'avocats et d'expertise comptable La transmission des cabinets d'avocats et d'expertise comptable 16 septembre 2016 18h30 20h Cocktail dînatoire Programme Introduction L évaluation d un cabinet Les aspects juridiques de la transmission

Plus en détail

Les chiffres clés de l ESS en région Centre

Les chiffres clés de l ESS en région Centre Juin 2012 N 5 Les chiffres clés de l en région Centre L Economie Sociale et Solidaire () désigne des entreprises qui développent au quotidien leurs activités sous une dimension économique mais aussi sociale.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Union Régionale des Scop du Limousin-Berry

DOSSIER DE PRESSE. Union Régionale des Scop du Limousin-Berry DOSSIER DE PRESSE Union Régionale des Scop du Limousin-Berry Février 2015 SOMMAIRE page 3 l edito de patrick lenancker, président des scop page 4 les salariés co-créateurs de richesses durables page 5

Plus en détail

Bilan d activité 2015 PAYS DE LA LOIRE

Bilan d activité 2015 PAYS DE LA LOIRE Bilan d activité 2015 PAYS DE LA LOIRE 01. Chiffres Clés 2015 Pays de la Loire......6 02. Le Partenariat Bpifrance / Région Pays de la Loire... 11 SERVIR L AVENIR 03. 04. 05. Activité Financement & Garantie....

Plus en détail

Animé par : Martin DELATTE. Animé par : Catherine GRIMOND

Animé par : Martin DELATTE. Animé par : Catherine GRIMOND Salariés, Accompagnement reprenez votre entreprise et aides pour financières assurer sa de pérennité Pôle Emploi Martin DELATTE Catherine GRIMOND Sommaire Introduction Qu est ce qu une Scop Les enjeux

Plus en détail

TRANSMETTRE VOTRE ENTREPRISE

TRANSMETTRE VOTRE ENTREPRISE AG2R LA MONDIALE, partenaire du Club Social TRANSMISSION D ENTREPRISE Mission de pilotage TRANSMETTRE VOTRE ENTREPRISE QUIZ JE SUIS DIRIGEANT D ENTREPRISE 5 QUESTIONS ESSENTIELLES QUE JE DOIS ME POSER

Plus en détail

NACRE NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA CRÉATION ET LA REPRISE D ENTREPRISE

NACRE NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA CRÉATION ET LA REPRISE D ENTREPRISE NACRE NOUVEL ACCOMPAGNEMENT POUR LA CRÉATION ET LA REPRISE D ENTREPRISE Le dispositif NACRE permet à certains bénéficiaires de créer ou reprendre une entreprise en étant accompagnés pendant 3 ans GRATUITEMENT.

Plus en détail

I) Contexte et objet de l appel à initiatives

I) Contexte et objet de l appel à initiatives I) Contexte et objet de l appel à initiatives 1.1. Contexte L économie sociale et solidaire (ESS) est un mode d entreprendre alternatif, une économie respectueuse de la personne humaine et de l environnement,

Plus en détail

Formulaire Prix ESS 2017

Formulaire Prix ESS 2017 Formulaire Prix ESS 2017 Pour la 3 ème année consécutive, le CNCRES et le réseau des CRESS organisent les Prix ESS, récompensant les démarches les plus remarquables des entreprises de l ESS. Critères d

Plus en détail

Construire une société locale

Construire une société locale Construire une société locale Les Ollières 8 février 2012 La société locale Un outil au service du territoire permettant d ancrer localement des projets de production d énergie renouvelable et d économies

Plus en détail

APPEL A PROJETS DLA REGIONAL

APPEL A PROJETS DLA REGIONAL APPEL A PROJETS DLA REGIONAL Mise en place d un DLA Régional sur la région de Normandie pour l accompagnement des structures employeuses relevant de l Economie sociale et solidaire dans le cadre du Dispositif

Plus en détail

INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION

INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION MAJ AVRIL 2016 Une aide incontournable à la prise de décisions 2 INTRODUCTION CONTRÔLE DE GESTION POURQUOI LE CONTRÔLE DE GESTION? Toute organisation se définit par rapport

Plus en détail

Étude préalable. 1 Présentation de l étude préalable. 1.1 Définition

Étude préalable. 1 Présentation de l étude préalable. 1.1 Définition Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser l innovation dans les actions de développement et analyser en amont les conditions et les leviers des changements qu elles visent, pour en renforcer

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE. Convention départementale d engagement de la

PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE. Convention départementale d engagement de la PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Convention départementale d engagement de la Octobre 2014 La Charte «Entreprises et Quartiers» Qu il s agisse de chômage ou de revenus, les quartiers prioritaires de la politique

Plus en détail

Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS

Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS Table des matières Table des matières Avant-propos.... 1 Partie I - Atout trèfle - Simplicité de la création d une SAS I. Constitution d une société par actions simplifiée... 5 1. Associés de la SAS....

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS

LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS LES ENJEUX DE LA REVISION DES STATUTS ENJEU N 1 OUVERTURE A D AUTRES TYPES DE HANDICAP ENJEU N 2 ELARGISSEMENT DES MOYENS D ACTION ENJEU N 3 CLARIFICATION DE LA QUALITE DE MEMBRE ENJEU N 4 NOUVELLES MODALITES

Plus en détail

Accompagner l Economie Sociale et Solidaire (SRDEII) Montpellier, le 15 Juin 2016

Accompagner l Economie Sociale et Solidaire (SRDEII) Montpellier, le 15 Juin 2016 Accompagner l Economie Sociale et Solidaire (SRDEII) Montpellier, le 15 Juin 2016 Déroulé de l atelier Introduction par l élu référent de l atelier 10 min Principaux constats et enjeux 10 min Les priorités

Plus en détail

Les ambitions des salariés co-entrepreneurs

Les ambitions des salariés co-entrepreneurs Les ambitions des salariés co-entrepreneurs Dossier de presse Les Scop Bourgogne Franche-Comté Septembre 2013 Sommaire Page 3 Les salariés co-créateurs de richesses durables Page 4 Un modèle entrepreneurial

Plus en détail

appel à projets atec grand artois/audomarois

appel à projets atec grand artois/audomarois A retourner avant le 30 juin 2017 par courrier à la CCI Artois, service Performance RH - Isabelle DEVOS - 3 av.elie Reumaux - CS 40014-62306 LENS CEDEX ou par courriel à i.devos@artois.cci.fr, copie à

Plus en détail

Comparaison SARL, SA, SAS

Comparaison SARL, SA, SAS Comparaison SARL, SA, SAS Direction SARL SA classique SAS Dirigeants Responsabilité Pouvoirs avec les associés Nomination dirigeants Décision rémunération Durée des fonctions Gérant(s) : obligatoirement

Plus en détail