Première installation : comment réussir en temps de crise?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Première installation : comment réussir en temps de crise?"

Transcription

1 FACULTES DE PHARMACIE DE PARIS V ET PARIS XI Première installation : comment réussir en temps de crise? Animation par Philippe BECKER (Fiducial) Joffrey BLONDEL (Astera) 1 Olivier DUPAYS (Pharmacie de la Croix St Georges)

2 QUELLES SONT LES PERSPECTIVES?

3 LE POSITIF! LE NEGATIF! UNE BONNE IMAGE DU PHARMACIEN ACTEUR DU MONDE DE LA SANTE LES BESOINS CROISSANTS D UNE POPULATION QUI VIEILLIT LE MONOPOLE ET LA LOI DE REPARTITION LA SANTE EST LA PRIORITE N 1 DES FRANCAIS! LOI HPST LA CRISE DES DEFICITS SOCIAUX LA CRISE DU POUVOIR D ACHAT LE SURNOMBRE D OFFICINES LA DESERTIFICATION MEDICALE L APPETIT DES «FINANCIERS» ET DES «GMS»

4 QUELS SONT LES ECUEILS A EVITER?

5 LES ECUEILS A EVITER ACHETER SA FUTURE OFFICINE A UN PRIX TROP ELEVE ACHETER SON OFFICINE SANS L ASSISTANCE D EXPERTS ACHETER UNE OFFICINE AYANT DES VICES CACHES ACHETER SON OFFICINE SANS PROJET ET SANS MOTIVATION ACHETER SON OFFICINE TROP TARD ACHETER UNE OFFICINE AVEC UN APPORT TROP FAIBLE ACHETER UNE OFFICINE SANS FAIRE UN BUDGET PREVISIONNEL

6 1 ACHETER SA FUTURE OFFICINE A UN PRIX TROP ELEVE RAPPEL : UNE ENTREPRISE VAUT EN MOYENNE 5 FOIS SON EBE (L1) SI LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT (L2) EST CORRECTEMENT FINANCE L EBE MOYEN DES PHARMACIES EST ACTUELLEMENT COMPRIS ENTRE 11 ET 12% DU CHIFFRE D AFFAIRES HT CONCLUSION : LE PRIX D UNE PHARMACIE DONT LE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT EST CORRECTEMENT FINANCE DEVRAIT SE SITUER ENTRE 55 ET 60% DU CHIFFRE D AFFAIRES HT EN 2009 LE PRIX MOYEN ETAIT DE 79 % DU CHIFFRE D AFFAIRES TTC EN REGION ILE DE FRANCE AVEC DES EXTREMES TRES MARQUES : DE 100 % A 40% CHERCHEZ L ERREUR!

7 2 ACHETER SON OFFICINE SANS L ASSISTANCE D EXPERTS TROUVER ET ANALYSER LES POTENTIALITES D UNE PHARMACIE, CE N EST PAS SI FACILE! QUI PEUT VOUS AIDER? LES TITULAIRES D OFFICINE LES AGENCES DE TRANSACTION LES GROSSISTES REPARTITEURS LES GROUPEMENTS DE PHARMACIENS LES EXPERTS COMPTABLES, LES AVOCATS ET LES NOTAIRES SPECIALISES DANS LE DOMAINE DE L OFFICINE

8 3 ACHETER UNE OFFICINE AYANT DES VICES CACHES QUELLES SONT LES PRINCIPALES ZONES DE RISQUES A BIEN CONNAITRE POUR EVITER LES MAUVAISES SURPRISES? 1ère ZONE DE RISQUES : L ENVIRONNEMENT DE L OFFICINE Y A-T-IL UN PROJET D OUVERTURE VIA UN TRANSFERT DANS LE SECTEUR PROCHE? COMMENT EVOLUE LA DEMOGRAPHIE DE LA COMMUNE? LES FACTEURS DE COMMERCIALITE QUI TOUCHENT L OFFICINE VONT-ILS EVOLUER FAVORABLEMENT OU PAS? QUEL EST LE NOMBRE ET L AGE DES PRESCRIPTEURS?

9 3 ACHETER UNE OFFICINE AYANT DES VICES CACHES 2ème ZONE DE RISQUES : LA COMPOSITION DU CHIFFRE D AFFAIRES EXISTE-T-IL DES FOURNITURES A DES COLLECTIVITES ET SI OUI CONSERVERA-T-ON CETTE ACTIVITE? LES DELIVRANCES SONT-ELLES CONFORMES AUX REGLES DU CODE DE LA SANTE PUBLIQUE ET AU CODE DE LA SECURITE SOCIALE? EXISTE-T-IL DES RETROCESSIONS ET COMMENT SONT-ELLES IDENTIFIEES? ET PLUS GENERALEMENT QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES DE LA CLIENTELE ET SES HABITUDES?

10 3 ACHETER UNE OFFICINE AYANT DES VICES CACHES 3ème ZONE DE RISQUES : LE PERSONNEL DE L OFFICINE EXISTE-T-IL DES CONTRATS DE TRAVAIL? QUELLE EST L ANCIENNETE ET QUEL EST LE PASSIF SOCIAL? QUELS SONT LES AVANTAGES ACQUIS? QUEL EST LE NIVEAU DE FORMATION ET DE COMPETENCE? QUELLE EST LA DEFINITION DES POSTES DE TRAVAIL? LA PHARMACIE EST-ELLE EN REGLE AVEC LE CODE DU TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE ET L OBLIGATION D EMPLOI D UN ADJOINT?

11 3 ACHETER UNE OFFICINE AYANT DES VICES CACHES 4ème ZONE DE RISQUES : LE BAIL COMMERCIAL QUELLE EST LA DATE DE RENOUVELLEMENT DU BAIL? QUELLE EST LA PERIODICITE ET QUELLE EST LA MODALITE DE REVISION DU LOYER? QUELLES SONT LES CLAUSES PARTICULIERES? QUELLES SONT LES CHARGES INCOMBANT AU LOCATAIRE? LE LOYER EST-IL SUR OU SOUS-EVALUE PAR RAPPORT AU MARCHE LOCATIF LOCAL?

12 4 ACHETER SON OFFICINE SANS PROJET ET SANS MOTIVATION QUELLE EST LA TYPOLOGIE DE L OFFICINE RECHERCHEE? QUEL SERA LE POSITIONNEMENT GEOGRAPHIQUE? QUELLES SONT LES ACTIVITES QUI Y SERONT EXERCEES? SEUL OU EN ASSOCIATION? QUELLE SERA L IMPORTANCE DU CHIFFRE D AFFAIRES? «CONNAIS TOI TOI-MEME». Socrate

13 5 ACHETER SON OFFICINE TROP TARD EXEMPLE CONCRET : J ACHETE EN 2011 UNE OFFICINE QUI VAUT 1 MILLION D. JE FINANCE LES FRAIS ET LE STOCK ET J EMPRUNTE 1 MILLION D SUR 12 ANS AU TAUX DE 3.5% L AN ( assurance incluse). Année rembt du capital en k Intérêts en k Annuité en k Total 364 AU BOUT DE 5 ANS J AURAI CAPITALISE 364 K SANS COMPTER LA PLUS-VALUE EVENTUELLE SUR LA VALEUR DE L OFFICINE. «RIEN NE SERT DE COURIR IL FAUT PARTIR A POINT». Jean de La Fontaine.

14 6 ACHETER SON OFFICINE AVEC UN APPORT TROP FAIBLE QUELLE EST LA REGLE FINANCIERE APPLICABLE EN GENERAL? QUELLE EST L EXIGENCE DES BANQUIERS QUI PRETENT AUX PHARMACIENS? MON APPORT SERA-T-IL SUFFISANT POUR MENER A BIEN MON PROJET? QUAND SERA-T-IL DISPONIBLE? COMBIEN DOIS-JE VERSER LE JOUR DE LA SIGNATURE? COMMENT PUIS-JE LEGALEMENT AUGMENTER MON APPORT? CAPITAL SOCIAL ET/OU APPORT EN COMPTE-COURANT?

15 7 ACHETER SON OFFICINE SANS FAIRE UN BUDGET PREVIONNEL QUEL SERA LE NIVEAU DE RENTABILITE BRUTE? COMBIEN POURRAIS-JE EMPRUNTER? QUEL SERA L APPORT MINIMUM POUR MENER A BIEN MON PROJET? QUELLE SERA MA REMUNERATION? QUELS SERONT LES POINTS D AMELIORATION DE L EXPLOITATION? QUELLE SERA MA FISCALITE? (explication) QUEL SERA LE COUT DE MA PROTECTION SOCIALE?

16 QUELLE SOLUTION PRIVILEGIER AVEC UN APPORT FAIBLE?

17 LES 4 CAPS ENVISAGEABLES L acquisition seul, à un prix décoté Le parrainage dans le cadre d une SEL L acquisition seul avec un projet de transfert L association dans le cadre d une SNC

18 1 er CAP : LE PARRAINAGE : ASSOCIATION DE DEUX PHARMACIENS EXPLOITANTS AVEC UN PHARMACIEN INVESTISSEUR DANS LE CADRE D UNE SEL Achat par une SEL capital investisseur 49 % % chacun 2 gérants exploitants 51 % HYPOTHESE RETENUE : CA TTC : 1.4 M (1.35 M HT), EBE % Le fonds est vendu coef 0.80 sur le CA, soit 1.12 M Compte tenu de la suppression d un poste salarié, l EBE passe de 11,50 % du CAHT à 13.5 % Emprunt sur 12 ans au taux de 3.50 %

19 CE QU IL FAUT INVESTIR Achat du fonds : Droits d enregistrement Hon. Rédaction des actes Commission agence Besoin en fonds de roulement : Coût total de l investissement : (Hors travaux d agencements) SI LE STOCK EST PAYABLE COMPTANT, IL FAUT PREVOIR UN FINANCEMENT COMPLEMENTAIRE

20 Simulation financière Parrainage (SEL) Montant à financer Apport personnel des associés (co-gérants + investisseur) Montant de l emprunt de la SEL soit 15 % Les co-gérants apporteront chacun (25.5% X 200 K ) EBE dégagé par l officine chaque année avant rém des co-gérants Rémunération des co-gérants associés Charges sociales des co-gérants Rembt annuel de l emprunt Trésorerie avant impôt / société IS à déduire Trésorerie

21 AVANTAGES INCONVENIENTS APPORT PLUS FAIBLE ACHAT D OFFICINES PLUS IMPORTANTES CAUTION FINANCIERE ET PROF. DE L INVESTISSEUR REGIME I.S. PLUS FAVORABLE PENDANT L EXPLOITATION ECONOMIES D ECHELLE SECURITE OBLIGATION DE TROUVER UN PARRAIN RICHE PARTAGE DES BENEFICES ET PLUS-VALUES CONCESSIONS RECIPROQUES FORMALISME JURIDIQUE REGIME I.S. PENALISANT SI REVENTE DES PARTS ET SI DISSOLUTION SEL(1) LUTTE «TRAVAIL / CAPITAL» NECESSITE D UN REEL PROJET COMMUN SIGNATURE D UN PACTE D ASSOCIES INTEGRATION DE LA SEPARATION (1) mais peut-être évolution plus favorable possible de la législation fiscale sur ce point.

22 2 ème CAP : L ASSOCIATION A PLUSIEURS DANS LE CADRE D UNE STRUCTURE TYPE SNC LA PHARMACIE EST ACHETEE PAR 2 PHARMACIENS EXPLOITANTS QUI APPORTENT EN CAPITAL EN PARTS EGALES Achat par une SNC capital 50 % 50 % HYPOTHESE RETENUE : CA TTC : 1.2 M (1.15 M HT), EBE % Le fonds est vendu coef 0.80 sur le CA, soit 0.96M Compte tenu de la suppression d un poste salarié, l EBE passe de % du CAHT à 13.5 % Emprunt sur 12 ans au taux de 3.50 % (assurance incluse)

23 CE QU IL FAUT INVESTIR Achat du fonds : Droits d enregistrement Hon. Rédaction des actes Commission agence Besoin en fonds de roulement : Coût total de l investissement : (Hors travaux d agencements) Montant à financer par associé : K x 50 % soit SI LE STOCK EST PAYABLE COMPTANT, IL FAUT PREVOIR UN FINANCEMENT COMPLEMENTAIRE

24 Simulation financière pour chaque associé Association Montant à financer Apport personnel Montant de l emprunt EBE dégagé par l officine chaque année : / 2 Rembt annuel de l emprunt soit 15 % par associé Reste net pour le train de vie, l IR, le BFR et l autofinancement / an soit / mois

25 AVANTAGES INCONVENIENTS APPORT PLUS FAIBLE ACHAT D OFFICINES PLUS IMPORTANTES SECURITE / CONFORT DE VIE COMPLEMENTARITES PROFESSIONNELLES RENTABILITE OPTIMISEE PARTAGE DES BENEFICES ET PLUS-VALUES PROMISCUITE CONCESSIONS RECIPROQUES FORMALISME JURIDIQUE NECESSITE D UN REEL PROJET COMMUN SIGNATURE D UN REGLEMENT INTERIEUR INTEGRATION DE LA SEPARATION

26 3 ème CAP : L ACQUISITION SEUL D UNE PETITE OFFICINE A UN PRIX DECOTE Achat seul capital 100 % EXEMPLE : UNE OFFICINE DONT LE CA TTC EST DE (HT ) VENDUE 50% DU CA TTC SOIT AVEC UN E.B.E DE 11 % DU CA HT EMPRUNT SUR 12 ANS AU TAUX DE 3.50% (assurance incluse)

27 CE QU IL FAUT INVESTIR Achat du fonds : Droit d enregistrement Hono actes + Agence : Besoin en fonds de roulement : SI LE STOCK EST PAYABLE COMPTANT, IL FAUT PREVOIR UN FINANCEMENT COMPLEMENTAIRE

28 Simulation financière Individuel n 1 Individuel n 2 Montant à financer Apport personnel soit 15 % soit 20 % Montant de l emprunt EBE dégagé par l officine chaque année (11% du CA prévisionnel de la 1ère année : 600 K ) Rembt annuel de l emprunt (taux : 3.5%) Reste net pour le train de vie, l IR, le BFR etl autofinancement environ soit /mois environ soit /mois

29 AVANTAGES INCONVENIENTS APPORT FAIBLE PRIX D ACHAT PLUS FAIBLE PLUS FACILE A GERER ET A MANAGER POUR UN DEBUTANT PASSAGE INTERMEDIAIRE AVANT L ACHAT D UNE PLUS GROSSE OFFICINE RENTABILITE MEDIOCRE SOLITUDE PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT INCERTAINES DIFFICILE A REVENDRE CAPITALISATION FAIBLE INVESTISSEMENT TEMPS IMPORTANT DU TITULAIRE

30 4 ème CAP : L ACQUISITION SEUL D UNE PETITE OFFICINE A UN PRIX DECOTE AVEC PROJET DE TRANSFERT Achat seul capital 100 % EXEMPLE : UNE OFFICINE DONT LE CA TTC EST DE (HT ) VENDUE 50% DU CA TTC SOIT AVEC UN E.B.E DE 11 % DU CA HT EMPRUNT SUR 12 ANS AU TAUX DE 3.50 % (assurance incluse)

31 CE QU IL FAUT INVESTIR Achat du fonds : Droit d enregistrement Hono actes + Agence : Besoin en fonds de roulement : Coût de recherche et prospection : Dépenses liées aux nouveaux locaux : (si location) Travaux aménagements et informatique : Stock supplémentaire : C.A. ESPERE APRES TRANSFERT (2è année d exercice) : HT soit TTC - EBE 2è année : % DU CA HT.

32 Simulations financières n 1 n 2 Montant à financer Apport personnel soit 15% soit 20% Montant de l emprunt EBE dégagé par l officine chaque année (11.5% du CA prévisionnel de la 2ème année : 750 K ) Rembourst annuel de l emprunt (taux : 3.5%) Reste net pour le train de vie, l IR, le BFR et l autofinancement soit environ /mois soit environ /mois

33 AVANTAGES APPORT FAIBLE PRIX D ACHAT PLUS FAIBLE PLUS-VALUE LIEE AU TRANSFERT PASSAGE IMMEDIAT A LA GESTION D UNE PLUS GROSSE OFFICINE INCONVENIENTS POSSIBILITES DE TRANSFERT LIEES AUX QUOTAS DE POPULATION DOSSIERS A LA FOIS TECHNIQUES ET COMPLEXES PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT INCERTAINES INVESTISSEMENT TEMPS IMPORTANT DU TITULAIRE

34 CE QU IL FAUT RETENIR Ce qu il faut investir Nbre de Phiens Apport personnel/ exploitant 15% Rémun annuelle / exploitant Capital à récupérer Niveau de risque Parrainage SEL K 3 51 K 27.5 K 49 % invest 25.5 % chq co-gérant faible Association SNC K 2 84 K 30 K 50 % chq associé faible Acquisition seul, prix décoté Acquisition seul, prix décoté avec transfert 377K 1 56 K 33 K 100 % moyen 564K 1 84 K 37 K 100 % fort

35 «UN OPTIMISTE EST UN PESSIMISTE MAL INFORME». Sacha Guitry. Vous pouvez télécharger l intégralité de cette conférence sur notre site internet site internet

36 LA FORMATION DE L EBE Du chiffre d affaires à l excédent brut d exploitation ventes - achats consommés = Marge Commerciale - charges externes = Valeur Ajoutée - impôts (officine) - frais de personnel - cotisations exploitant = Excédent Brut d Exploitation

37 L UTILISATION DE L EBE A quoi sert l Excédent Brut d Exploitation? Remboursement des emprunts (capital + intérêts) Financement des besoins en FR Train de vie EBE Impôt sur le revenu Autofinanct des investists L1

38 LA NOTION DE BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT PHASE DE STOCKAGE Délai de possession du stock PHASE D ACHAT PHASE DE VENTE Délai de paiement Fournisseurs PHASE DE TRESORERIE Délai de paiement Tiers-payant

39 EXEMPLE DE CALCUL D UN BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT Stock niveau normal : Créances clients 1/3 payants : Emploi de trésorerie : Crédit fournisseur Ressources de trésorerie : Besoin en fonds de roulement : L2

40 COMPARATIF ENTRE REGIME FISCAL IR ET IS IR IS CA HT Charges d exploitation CA HT Charges d exploitation Bénéfice Bénéfice Rémunér des associés exerçants Base de calcul de l impôt sur le revenu Base de calcul des cotisations TNS Base de calcul de l impôt sur les sociétés Base de calcul des cotisations TNS et IRPP Depuis la LFSS 2009 les dividendes versés aux associés exploitants si > à 10% du capital sont soumis aux cotisations TNS L3

7 ème Salon de la Transmission de Cabinet

7 ème Salon de la Transmission de Cabinet 7 ème Salon de la Transmission de Cabinet 21 septembre 2012 Evaluation et financement : le point de vue du banquier Salon de la Transmission ROUEN, le 21.9.2012 2 Evaluation et financement 1. Valeur financière

Plus en détail

L apport : combien, comment et avec qui le constituer?

L apport : combien, comment et avec qui le constituer? L apport : combien, comment et avec qui le constituer? CGP La force et la proximité d un réseau national Intervenants Joël LECOEUR - Expert-Comptable CAEN Olivier DESPLATS - Expert-Comptable LILLE Définition

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

SPFPL : Tout ça pour ça!

SPFPL : Tout ça pour ça! SPFPL : Tout ça pour ça! Animée par JM. BURTON et G. DE MARCHI 31/03/2014 1 CGP 31/03/2014 2 SOMMAIRE SPFPL : Quelle est la problématique? La SPFPL en pratique Propositions d aménagements 31/03/2014 3

Plus en détail

Projet de création / reprise d entreprises

Projet de création / reprise d entreprises Projet de création / reprise d entreprises Repère méthodologique pour élaborer votre plan d affaires Cet outil est destiné à vous aider dans l élaboration de votre plan d affaires. Il est scindé en 2 parties

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie

Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Cession de la clientèle des cabinets libéraux : les facteurs clés d une transmission réussie Les pouvoirs publics ont attiré notre attention sur les enjeux de la transmission des entreprises, plus de 100

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot

Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Gestion présenté par Catherine Quelven Assurance présenté par Pierre Giffo International présenté par Emmanuelle Carriot Catherine Quelven Société COGIRHA Conseil en optimisation de Gestion Co-pilote d

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

EVALUER LE JUSTE PRIX D UN CABINET

EVALUER LE JUSTE PRIX D UN CABINET EVALUER LE JUSTE PRIX D UN CABINET La notion de «fonds libéral», instituée par la Cour de Cassation il y a quelques années simplifie juridiquement la cession des cabinets libéraux. Auparavant, les juristes

Plus en détail

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE SOMMAIRE I. PRÉSENTATION DU PORTEUR DE PROJET. PAGE 3 I.1- Présentation générale I.2- Situation familiale I.3- Scolarité et formation professionnelle II.

Plus en détail

Professionnalisation / vidéoconférence sur l EIRL Réponses aux questions n ayant pu être traitées en direct

Professionnalisation / vidéoconférence sur l EIRL Réponses aux questions n ayant pu être traitées en direct Professionnalisation vidéoconférence sur l EIRL Réponses aux questions n ayant pu être traitées en direct Vous trouverez ci-dessous, regroupées par thématiques, les réponses à une trentaine de questions

Plus en détail

[ ] u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt. Dossier de financement modélisé

[ ] u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt. Dossier de financement modélisé SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus

Plus en détail

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015 Sommaire Points clés Résultats financiers 2014 Marché et perspectives 2 Points clés Résultats 2014 en ligne avec les objectifs annoncés «chiffre d affaires sensiblement comparable à celui de 2013 et marge

Plus en détail

faites Pétiller vos idées

faites Pétiller vos idées Avec Chrysalis, faites Pétiller vos idées du 6 janvier au 14 février 2014 c o n c o u r s à la création d entreprise Dossier de candidature Renseignements : Tél : 05 65 43 63 63 - Email : chrysalis@cc-decazeville-aubin.fr

Plus en détail

Recueil de formules. Franck Nicolas

Recueil de formules. Franck Nicolas Recueil de formules Nous avons répertorié dans cette section, les différentes formules expliquées tout au long de cet ouvrage, afin de vous permettre de trouver rapidement l opération que vous souhaitez

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

La transmission d entreprise. En partenariat avec

La transmission d entreprise. En partenariat avec La transmission d entreprise En partenariat avec La transmission d entreprise Béchir CHEBBAH Expert-comptable Président de l APLRL La transmission d entreprise Une fausse idée répandue : La clientèle (ou

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

V I L L E D E T O U L O N DOSSIER DE CANDIDATURE LOCAUX COMMERCIAUX

V I L L E D E T O U L O N DOSSIER DE CANDIDATURE LOCAUX COMMERCIAUX République Française V I L L E D E T O U L O N Hôtel de Ville - Avenue de la République - CS 71407-83056 TOULON Cedex - 04 94 36 30 00 Service Développement Commercial Tél. 04 94 36 83 19 Fax. 04 83 16

Plus en détail

PREMIERE PARTIE 5points

PREMIERE PARTIE 5points Lycée secondaire de Haffouz DEVOIR DE CONTROLE N 3 NIVEAU : 3 ème ECONOMIE & GESTION 3 & 1 ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 EPREUVE : GESTION 02Heures COEF : 4 Professeurs : HABLI SALAH Première partie : Exercice1

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

FINANCER VOTRE INSTALLATION LIBERALE OU VOTRE OFFICINE

FINANCER VOTRE INSTALLATION LIBERALE OU VOTRE OFFICINE FINANCER VOTRE INSTALLATION LIBERALE OU VOTRE OFFICINE Les étapes financières incontournables Quel que soit le type d'installation libérale projetée - création d'un cabinet, reprise d'un cabinet existant,

Plus en détail

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable Préambule 1. Présentation du dispositif EIRL Caractéristiques juridiques, fiscales et sociales Modalités de constitution,

Plus en détail

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non BUSINESS PLAN Présentation du porteur de projet et de ses associés Etat Civil Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Téléphone : Télécopie : Portable : Date de naissance : Lieu de naissance : Nationalité

Plus en détail

Rachat de Cabinet ou de clientèle

Rachat de Cabinet ou de clientèle Ateliers de la transmission : Rachat de Cabinet ou de clientèle Hôtel Mercure de Niort Mardi 5 janvier 2010 Animateurs Monique SYLVESTRE INTERFIMO Nicolas PIQUEE-AUDRAIN GAN ASSURANCES Pierre SABATIER

Plus en détail

B - La lecture du bilan

B - La lecture du bilan 8.2 La lecture des comptes annuels B - La lecture du bilan Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce chapitre actualisé

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Accueil Mardi 16 Octobre 2012 à Caen. Subir ou Agir? actuelle Attendre pour s installer? - Saison 6 -

Accueil Mardi 16 Octobre 2012 à Caen. Subir ou Agir? actuelle Attendre pour s installer? - Saison 6 - Accueil Mardi 16 Octobre 2012 à Caen Subir ou Agir? Quelle est Les la valeur Journées économique de d une l Installation officine dans la situation actuelle Attendre pour s installer? - Saison 6 - Le réseau

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Dossier de présentation en Comité d agrément de

Dossier de présentation en Comité d agrément de Dossier de présentation en Comité d agrément de Immeuble Consulaire du Puy Pinçon 19000 Tulle Tel : 05 55 18 94 42 Mail : initiativecorreze@correze.cci.fr De : Entreprise : Activité : Adresse de l entreprise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION N DOSSIER. 19 rue de Metz BP 50006 54150 BRIEY DOSSIER DE PRESENTATION (Nom de la personne ou de la structure et intitulé du projet) SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET... 2 2. PRESENTATION

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PROPOSITION

QUESTIONNAIRE PROPOSITION QUESTIONNAIRE PROPOSITION RENSEIGNEMENTS SUR L ENTREPRISE ENTREPRISE : Forme juridique : Code APE : SIRET : Adresse : Téléphone : Fax : Nom du dirigeant : Nombre de salariés : Masse Salariale Plafonnée

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT Nom Prénom : Activité : Ecrivez dans les cases grises DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT LA DEMANDE Prêt NACRE : Quel Montant? Quelle durée? Affectation? Prêt d honneur : Quel Montant? Quelle durée? Quel

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012

financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012 Comment bien choisir le financement de ses investissements? 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012 La détection du désir d investissement 3 2ème Assises FRHPA Rhône-Alpes 25-26 janvier 2012

Plus en détail

Ususphère en quelques mots

Ususphère en quelques mots Ususphère en quelques mots Que faisons-nous? Ususphère est une plateforme de mise en relation entre investisseurs à la recherche d un placement démembré en SCPI. Les demandes des investisseurs en usufruit

Plus en détail

AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD :

AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD : Commune de la PLAINE SUR MER AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD : Vendredi 14 septembre avant 12h00 par voie

Plus en détail

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE 1 INFORMATIONS RELATIVES A L ENTREPRISE REQUERANTE IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale Adresse Activité

Plus en détail

Conseils pour l'élaboration du plan d affaires "business plan"

Conseils pour l'élaboration du plan d affaires business plan Conseils pour l'élaboration du plan d affaires "business plan" Appelé également «étude de faisabilité» ou «business plan», le plan d affaires est un document qui reprend les éléments fondamentaux d un

Plus en détail

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR DEUX-SEVRES INITIATIVES DEMANDE de PRET D HONNEUR Dossier présenté par Madame, Monsieur : Nom de l'entreprise : Adresse : Coordonnées téléphoniques : Montant de la demande : P i è c e s c o m p l é m e

Plus en détail

Demande de financement

Demande de financement Demande de financement Nom de la société : Nom de l entrepreneur : I. PRESENTATION DE L ENTREPRISE I.1 Présentez votre société : Nom de la société, statut juridique Capital social Nom et fonction du représentant

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus

RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE. Pyrus RAPPORT D ANALYSE FINANCIERE Pyrus 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE : L objet de financement : Financer une phase technique pour valoriser des vieux arbres fruitiers issus de vergers afin de les transférer

Plus en détail

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE

LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1 LE CHOIX DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE COMME STRUCTURE JURIDIQUE 1. Pourquoi choisir l entreprise individuelle La création d une entreprise individuelle est simple : pas de capital social, pas de statuts,

Plus en détail

Finance pour non financiers

Finance pour non financiers Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité,

Plus en détail

Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU

Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU SOMMAIRE I. Cadre de la transmission II. Les étapes clés de la transmission III. Les dix écueils à éviter I. Le cadre de la transmission Céder

Plus en détail

Dossier de Création d Entreprises

Dossier de Création d Entreprises Université de Sfax Centre Universitaire d Insertion et d Essaimage de Sfax Projet Culture Entrepreneuriale et Création d Entreprise à l Université de Sfax CE & CE Dossier de Création d Entreprises A l

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen. U 51 Prospection et suivi de clientèle

COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen. U 51 Prospection et suivi de clientèle Session 2013 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U 51 Prospection et suivi de clientèle PROPOSITION DE CORRIGÉ ET BARÈME EDEN GARDEN PREMIÈRE PARTIE : Prospection

Plus en détail

GESTION CHAPITRE 1 : LES PARTENAIRES DE L ENTREPRISE. Particuliers, Entreprises, Scolaire, Malade Assis, Assistance.

GESTION CHAPITRE 1 : LES PARTENAIRES DE L ENTREPRISE. Particuliers, Entreprises, Scolaire, Malade Assis, Assistance. GESTION CHAPITRE 1 : LES PARTENAIRES DE L ENTREPRISE CLIENTS : - Particuliers, Entreprises, Scolaire, Malade Assis, Assistance. SALARIES : Participe au fonctionnement de l entreprise. Jamais Limité en

Plus en détail

Le cabinet médical : budget et gestion efficace

Le cabinet médical : budget et gestion efficace Le cabinet médical : budget et gestion efficace Animateur : Dr Jean-Luc SEEGMULLER, Trésorier de l URML-Alsace Dr Pascal CHARLES, Vice Président de l URML-Alsace, M. Stéphane PIERRE, Expert comptable,

Plus en détail

Achat immobilier Mode d emploi

Achat immobilier Mode d emploi Achat immobilier Mode d emploi Acheter un bien immobilier relève souvent du parcours du combattant. Quelles précautions prendre? Rencontrez votre notaire en amont de votre projet et surtout, ne signez

Plus en détail

> Vous avez un projet? Quelques règles à suivre avant d investir. > Une fois la décision prise, comment investir? Page III

> Vous avez un projet? Quelques règles à suivre avant d investir. > Une fois la décision prise, comment investir? Page III > Vous avez un projet? Quelques règles à suivre avant d investir Page II > Une fois la décision prise, comment investir? Page III > Les moyens de financement à votre disposition Pages IV à VI > Quels financements

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur Quelques constats pour commencer! L entrepreneur en quelques chiffres Plus de 300.000 entreprises sont créées par an (hors auto-entrepreneurs)

Plus en détail

Comment évaluer une entreprise. Alain GUILMONT Expert-comptable. Réseau «Transmettre & Reprendre une entreprise en Seine-et-Marne»

Comment évaluer une entreprise. Alain GUILMONT Expert-comptable. Réseau «Transmettre & Reprendre une entreprise en Seine-et-Marne» Comment évaluer une entreprise Alain GUILMONT Expert-comptable Animateur : Jean-Baptiste DREVET-DUPRE CCI 77 Conseiller en reprise et transmission Intervenant : Alain GUILMONT Cabinet Fideliance Expert

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

Anticiper et prévenir :

Anticiper et prévenir : Anticiper et prévenir : pour maîtriser les risques! 28 mars 2014 Animé par Alain ROUSSELET - RSI CENTRE Eric MICHAU - GAN Prévoyance Christian PANIEL - EXCOM Entreprises REUNION D INFORMATION ARTISANS

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNELS AGRICOLE (PLPA) SESSION 2011 Concours : INTERNE Section : Sciences économiques et sociales et gestion Option A : Sciences économiques et sociales

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements :

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt Dossier de financement modélisé élaboré conjointement par

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012

BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012 BTS OPTICIEN LUNETIER Economie et Gestion de l Entreprise SESSION 2012 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Plus en détail

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER

DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER DCG session 2008 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Vaut-il mieux entreprendre

Plus en détail

En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL. Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité?

En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL. Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité? HSBC Intervention du 18 janvier 2011 En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité? Les enjeux sociaux et patrimoniaux

Plus en détail

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP)

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) Qu est ce que l IRPP? L impôt sur le revenu des personnes physiques en abrégé (IRPP) est : un impôt direct qui frappe le revenu net global des personnes

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I PROGRAMME DE FORMATION FINANCE PME «Mieux maîtriser la

Plus en détail

Le Crédit Impôt Compétitivité, une opportunité à saisir pour baisser vos coûts? Jean-Yves Laucoin - Patrick Breton

Le Crédit Impôt Compétitivité, une opportunité à saisir pour baisser vos coûts? Jean-Yves Laucoin - Patrick Breton Atelier 1 : Le Crédit Impôt Compétitivité, une opportunité à saisir pour baisser vos coûts? Jean-Yves Laucoin - Patrick Breton Atelier 2 : La taxation des dividendes, des changements significatifs en matière

Plus en détail

PLAN. I. Une activité industrielle II. Sol / Bâtiment / Plaques : Les articulations juridiques III. Exemples d'organisation

PLAN. I. Une activité industrielle II. Sol / Bâtiment / Plaques : Les articulations juridiques III. Exemples d'organisation UN CADRE REGLEMENTAIRE PERFORMANT POUR VOTRE PROJET PHOTOVOLTAIQUE VOUS ETES AGRICULTEUR. INSCRIVEZ VOTRE PROJET PHOTOVOLTAIQUE DANS UN CADRE JURIDIQUE, FISCAL, ET SOCIAL PERFORMANT PRESENTATION PAR CHRISTINE

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

4 Choix d investissement

4 Choix d investissement cterrier 1/8 26/01/2011 Cours Mathématiques financières Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre

Plus en détail

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE NOUVEAU BAIL SANS RACHAT DE FONDS DE COMMERCE ET/OU DE DROIT AU BAIL 1. Textes légaux : Décret du 30 septembre

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

Livret 10. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire

Livret 10. Mise à jour février 2008. Département Tertiaire Élaborer mon étude financière Livret 10 Calculer mon seuil de rentabilité Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet d'une protection relative

Plus en détail

Investissez indirectement dans l immobi

Investissez indirectement dans l immobi SCPI PRIMO 1 Investissez indirectement dans l immobi PRIMO 1 a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier résidentiel, permettant l accès aux avantages fiscaux du nouveau dispositif Scellier.

Plus en détail

FICHES PRATIQUES LA DEUXIEME PARTIE : LE MONTAGE DU PROJET

FICHES PRATIQUES LA DEUXIEME PARTIE : LE MONTAGE DU PROJET FICHES PRATIQUES LA DEUXIEME PARTIE : LE MONTAGE DU PROJET 7 ««AVVANCCEEZZ PPASS À PPASS DDANSS LLA CCRREEATTIION DDEE VVOTTRREE EENTTRREEPPRRIISSEE»» Une fois que votre idée de création est clarifiée,

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE 1 Le dossier de candidature proposé par l Ecopôle Périgord Aquitaine ne constitue pas un cadre rigide et doit bien entendu être adapté au projet de votre entreprise.

Plus en détail

Action économique : Dossier de demande de subvention

Action économique : Dossier de demande de subvention Action économique : Dossier de demande de subvention Communauté de Communes du Mené La Croix Jeanne Even 22 330 Collinée Tél : 02 96 31 47 17 Messagerie : accueil@mene.fr 1 I PRESENTATION DE L'ENTREPRISE

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

VOTRE PLAN DE FINANCEMENT

VOTRE PLAN DE FINANCEMENT PLAN DE FINANCEMENT VOTRE PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (exprimés HT) RESSOURCES DROIT DE PRÉSENTATION (ou achat) CLIENTÈLE K APPORT K PARTS DE SOCIÉTÉ K PRÊTS FAMILIAUX K DROIT D ENREGISTREMENT* K AUTRES

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Business Plan/Plan Financier IPCF 2012. Olivier Kahn- Professionnel comptable cabinetok@skynet.be

Business Plan/Plan Financier IPCF 2012. Olivier Kahn- Professionnel comptable cabinetok@skynet.be Business Plan/Plan Financier IPCF 2012 Olivier Kahn- Professionnel comptable cabinetok@skynet.be Statistiques Environnement Taux d entreprenariat Formalités (durée) Formalités- procédures La Région bruxelloise

Plus en détail

RNCP: 5 181 CPF: 15 581 Formacode : 32688

RNCP: 5 181 CPF: 15 581 Formacode : 32688 TITRE PROFESSIONNEL DE NIVEAU IV CONTACTEZ--NOUS!! Vottrre Conssei illèrre Forrmatti ion Madame Dalila DOUHOU 04.91.15.71.12 84 Bd de la corderie 13007 MARSEILLE dalila.douhou@soft-formation.com RNCP:

Plus en détail

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise?

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Matinale Entrepreneuriale - Mardi 23 septembre 2014 Jean-Pierre Franiatte jpf@cabinetfraniatte.com 03 87 62 85 25 CABINET

Plus en détail