RAPPORT DE L ENQUETE SUR LA PERCEPTION DE LA QUALITE DES SOINS DE SANTE PAR LA COMMUNAUTE DANS LES FORMATIONS SANITAIRES, Avril-Juin 2014.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE L ENQUETE SUR LA PERCEPTION DE LA QUALITE DES SOINS DE SANTE PAR LA COMMUNAUTE DANS LES FORMATIONS SANITAIRES, Avril-Juin 2014."

Transcription

1 FEDERATION DES MUTUELLES DE SANTE DES CAFEICULTEURS DU BURUNDI «FEMUSCABU» «HARANIRUBUZIMA» NGAGARA Q.9. Avenue GIHAMAGARA N 8 B.P. : 4814 BUJUMBURA BURUNDI Tél. : RAPPORT DE L ENQUETE SUR LA PERCEPTION DE LA QUALITE DES SOINS DE SANTE PAR LA COMMUNAUTE DANS LES FORMATIONS SANITAIRES, Avril-Juin Traitement et Compilation: CIZA Juvénal Secrétaire Exécutif de la FEMUSCABU Juillet

2 LISTE DES ABREVIATIONS ET SIGLES ADISCO : Appui au Développement Intégral et à la Solidarité sur les Collines BDS : Bureau de District Sanitaire BPS : Bureau Provincial de la Santé B.P : Boîte Postale CAM : Carte d Assistance Médicale CDS : Centre de Santé CNAC : Confédération Nationale des Associations des Caféiculteurs CONF : Confessionnel FEMUSCABU : Fédération des Mutuelles de Santé des Caféiculteurs du Burundi FOSA : Formation Sanitaire FVS : Famille pour Vaincre le Sida Hop : Hôpital MFP : Mutuelle de la Fonction Publique MS : Mutuelle de Santé MUSCABU : Mutuelle de Santé des Caféiculteurs du Burundi NSP : Ne sait pas PUB : Publique UCODE : Union des Coopératives pour le Développement 1

3 Liste des Tableaux Tableau I : GRILLE DE COTATION UTILISEE DANS L ATTRIBUTION DES POINTS AUX FOSA... 8 Tableau II : Répartition des enquêtées par niveaux d accueil Tableau III: Répartition des enquêtés par niveaux de compétence du personnel soignant selon les unions Tableau IV: Répartition des enquêtées par rapport aux examens du laboratoire Tableau V: Répartition des enquêtées par rapport à la carte utilisée Tableau VI: Répartition des enquêtés par importance de la carte de santé selon les unions Tableau VII: Répartition des enquêtés par manquements des MS ou de la CAM dans les unions Tableau VIII: Répartition des enquêtés par principaux problèmes du CDS selon les unions Tableau IX: Attribution des points dans l union KAYANZA Tableau X: Attribution des points dans l Union KIRIMIRO Tableau XI: Attribution des points dans l union MUMIRWA Tableau XII: Attribution des points dans l union NGOZI Tableau XIII: Attribution des points dans l union KIRUNDO-MUYINGA Tableau XIV: CLASSEMENTS DES FORMATIONS SANITAIRES SUR LESQUELLES A PORTE L ENQUETE FEMUSCABU, AVRIL Tableau XV: CLASSEMENTS DES FORMATIOINS SANITAIRES SUR LESQUELLES A PORTE L ENQUETE FEMUSCABU MAI Tableau XVI: COMPARAISON DES RESULTATS DE 2013 ET CEUX DE Liste des Figures Figure 1: Proportion des enquêtés par niveaux d accueil dans les unions Figure 2: Proportion des enquêtés par niveaux des coûts des soins de santé selon les unions Figure 3: Proportion des enquêtés par état de propreté dans les CDS selon les unions Figure 4: Proportion des enquêtés par la disponibilité des médicaments selon les unions Figure 5: Proportion des enquêtés d après leur appréciation quant à l utilisation de la CAM Figure 6: Classement des CDS par niveau d accueil Figure 7: Classement des FOSA par niveau de compétence du personnel soignant Figure 8: Classement des FOSA par le niveau des coûts des soins de santé Figure 9: Classement des FOSA par exigence des Examens avant prescription Figure 10: Classement des FOSA par niveau de propreté Figure 11: Classement des FOSA par le niveau de disponibilité des médicaments

4 Table des matières LISTE DES ABREVIATIONS ET SIGLES... 1 Liste des Tableaux... 2 Liste des Figures... 2 INTRODUCTION... 4 CHAPITRE I : GENERALITES ET APPROCHE METHODOLOGIQUE Le choix des formations sanitaires La période d enquête Déroulement de l enquête La saisie des données Le traitement des données... 6 CHAPITRE II. PRESENTATION, ANALYSE ET INTERPRETATION DES RESULTATS Etude basée sur les tableaux des fréquences des réponses Accueil des malades Niveaux de compétence du personnel soignant Coûts des soins de santé Examen de laboratoire Etat de propreté dans les structures de soins Disponibilité des médicaments Type de carte de santé utilisée Utilisation de la CAM Répartition des enquêtés par importance de la carte de santé selon les unions Répartition des enquêtés par manquement des MS ou de la CAM dans les unions Répartition des enquêtées par principaux problèmes du CDS selon les unions Etude basée sur les tableaux d attribution des points Approche méthodologique Classement des CDS par niveau d accueil Classement des FOSA par niveau de compétence du personnel soignant Classement des FOSA par le niveau des coûts des soins de santé Classement des FOSA faisant les Examens avant la prescription des médicaments Classement des FOSA selon le niveau de propreté Analyse du niveau de la disponibilité des médicaments dans les FOSA Attribution des points aux différentes FOSA, Union par Union Analyse comparative des résultats de l enquête de mai 2013 et ceux de la présente enquête 40 3

5 INTRODUCTION Dans le but de contribuer à la protection sociale des caféiculteurs du Burundi, l Organisation d Appui au Développement Intégral et à la Solidarité sur les Collines, ADISCO en sigle, en collaboration avec la Confédération Nationale des Associations des Caféiculteurs(CNAC) a initié la mise en place des mutuelles de santé des caféiculteurs du Burundi. L assurance maladie étant un des produits de la protection sociale. Cela se fit à travers le Programme de Promotion des Mutuelles de Santé des Caféiculteurs du Burundi, PROMUSCABU Ainsi, 28 mutuelles de santé des caféiculteurs(muscabu) se mirent en place dans les cinq bassins caféicoles à savoir KIRIMIRO, MUMIRWA, KAYANZA, NGOZI et KIRUNDO-MUYINGA. Les mutuelles se sont par la suite organisées en Unions des Mutuelles selon les régions dans lesquelles elles se trouvent. On aura en conséquence cinq unions des mutuelles de santé des caféiculteurs du Burundi. Au cours de ces six années de l existence des mutuelles, 7 mutuelles sont tombées en faillite et pendant l année mutualiste , 21 mutuelles étaient fonctionnelles avec assurés, adhérents et bénéficiaires. Ce fut en 2012 que les unions des mutuelles, préoccupées par la coordination des mutuelles, l appui technique et le plaidoyer, créèrent la Fédération des Mutuelles de Santé des Caféiculteurs du Burundi, la FEMUSCABU en sigle. Le rôle de la FEMUSCABU est d assurer l appui technique des mutuelles de santés des caféiculteurs, de faire le plaidoyer pour les mutuelles et les mutualistes et surtout d assurer la qualité de soins des caféiculteurs du Burundi. Dans cette optique d assurer la qualité de soins en faveurs des mutualistes, une première enquête a été réalisée en 2013 au niveau des formations sanitaires ayant signés des conventions avec les différentes mutuelles de santé des caféiculteurs du Burundi. Les résultats de l enquête ont été présentés et partagés avec les partenaires et les responsables des formations sanitaires en vue de prendre des mesures correctives en cas de besoin. Pour se rendre compte de la situation actuelle par rapport à la qualité de soins, une deuxième enquête de perception de la qualité de soins offerts par les formations sanitaires sousconvention avec les MUSCABU a été menée par la FEMUSCABU depuis le mois d avril Le présent rapport publie les résultats de cette enquête et donne la situation actuelle en matière de la qualité de soins offerts aux mutualistes et non mutualistes qui se font soigner au niveau des structures de soins ayant signé des conventions avec les différentes mutuelles. Il s articule en trois chapitres à savoir les généralités et l approche méthodologique, la présentation, l analyse et l interprétation des résultats. L analyse comparative des résultats de 4

6 l enquête de mai 2013 et ceux de la présente enquête et dégage à la fin des suggestions et recommandations. CHAPITRE I : GENERALITES ET APPROCHE METHODOLOGIQUE D une manière générale, dans le cadre des planifications sectorielles, le Ministère de la Santé Publique et de Lutte contre le SIDA organise régulièrement des enquêtes sur la qualité des soins. Ce dernier dispose d une expertise en la matière. En ce qui concerne l enquête sujet de ce rapport, il s agit d une enquête communautaire sur la perception de la qualité des soins. C est en d autres termes une évaluation qui consiste à donner la parole à la population bénéficiaire directe pour qu elle s exprimer sur la qualité des prestations offertes par les formations sanitaires. Il revient donc à la population de s exprimer sur leur niveau de satisfaction par rapport aux prestations des structures de soins. Pour se rassurer de la qualité des soins, la FEMUSCABU, en collaboration avec ADISCO et les MUSCABU a organisé une enquête sur la perception de la qualité des soins en faveurs des mutualistes. Cette enquête a été réalisée dans 71 formations sanitaires ayant signé des conventions de prestation de services de soins de santé avec les MUSCABU Le choix des formations sanitaires Les formations sanitaires cibles de l enquête étaient celles ayant signé des conventions avec les MUSCABU. En cas de possibilités, il fallait en outre choisir autour de chaque mutuelle, 4 structures de soins, en privilégiant 2 structures de soins plus fréquentées et 2 autres qui sont moins fréquentées. En tout, 71 formations sanitaires ont été sélectionnées. Sur chacune des formations sanitaires, il fallait enquêter 15 personnes par jour et cela pendant une période de 8 jours. Au total, Il s agissait donc d enquêter 120 personnes par formation sanitaire, ce qui fait un échantillon de personnes enquêtées. La zone d enquête s étend sur les 5 principaux bassins caféicoles du Burundi, qui représentent en outre les 5 grandes subdivisions des mutuelles de santé des caféiculteurs du Burundi, et ciaprès dénommées «Unions des mutuelles de santé». Il s agit donc de : Union KIRIMIRO comprenant les provinces Rutana, Gitega, Muramvya, Mwaro, Karusi Union MUMIRWA englobant les provinces Bujumbura, Bubanza, Bururi, Cibitoke et Makamba, Union KAYANZA, Union NGOZI Union KIRUNDO-MUYINGA 5

7 1.2. La période d enquête Il était prévu que l enquête commence à partir du 25 mars 2014 pour prendre fin au plus tard le 30 avril Cependant, certains enquêteurs ont dépassé cette date et d autres ont acheminé les résultats d enquête au niveau des unions avec retard. La date réelle de fin de l enquête a été celle du 16 mai Tout cela a causé des retombées négatives sur la date de production du rapport final Déroulement de l enquête La procédure d enquête suivie est la même que celle utilisée pendant la première enquête. Chaque enquêteur devrait passer au moins 2 fois par semaine au centre de santé pour administrer le questionnaire à 15 personnes choisies au hasard parmi la population ayant bénéficié des soins de santé en ce jour même. Avant que le questionnaire d enquête soit présenté aux enquêtés, l enquêteur devrait se présenter par son nom tout en précisant qu il est envoyé par la FEMUSCABU et il expliquait en même temps l objet de l enquête. Il fallait ensuite soumettre les enquêtés au questionnaire tout en le remplissant avec les réponses reçues. Ainsi, pendant les quatre semaines d enquête, personnes ont été enquêtées. Après la passation du questionnaire d enquête, les formulaires d enquête dûment remplis ont été collectés au niveau des unions des mutuelles de santé des caféiculteurs pour vérification et acheminement à la FEMUSCABU pour le dépouillement et le traitement des données récoltées La saisie des données Après la vérification des données récoltées pendant l enquête, une vérification faite au niveau des unions des MUSCABU, les fiches d enquête ont été acheminées à la FEMUSCABU. Les dernières nous sont parvenues en date du 30 mai Plusieurs opérations devraient d abord avoir lieu. C est notamment la création d une masque de saisie des données, l encodage des données, la définition des variables d identification ainsi que les variables d étude. La saisie a été faite en CSPro 4.1 et en Excel pendant le mois de juillet Le traitement des données Le traitement des données a été effectué essentiellement par le logiciel SPSS et le tableur EXCEL. Des tableaux et des graphiques très riches en informations ont été produits et à partir de leur analyse, on pourra mener une étude plus complète dans l appréciation des prestations des formations sanitaires dans la zone d étude. Les résultats seront présentés d abord sous forme des tableaux de fréquences des réponses ainsi que leur pourcentage proportionnel par rapport à l ensemble des réponses données. 6

8 Dans un deuxième temps, l étude portera sur les tableaux des valeurs obtenues par l attribution des points aux différentes formations sanitaires proportionnellement à une pondération des réponses données par les personnes enquêtées. Pour ce faire, on a fait recours à une grille de cotation préalablement établie par l équipe technique de la FEMUSCABU avec l appui technique d ADISCO. 7

9 Tableau I : GRILLE DE COTATION UTILISEE DANS L ATTRIBUTION DES POINTS AUX FOSA N Indicateurs de qualité Les différentes réponses et les notes correspondantes 1 Accueil réservé aux patients au niveau de la Formation sanitaire 2 Les compétences du personnel soignant Mauvais Moyen Bon Très Bon Pas bonnes Moyennes Bonnes Très Bonnes 3 Les tarifs des prestations offertes Très chers Chers Moyens Moins chers par la structure de soins 4 Les examens de laboratoire Non Oui exigés avant la prescription des médicaments 5 L état général de la propreté au Très mauvais Mauvais Moyen Bon Très Bon niveau de la structure de soins 6 La disponibilité des médicaments Pas disponible Quelque fois disponible Souvent disponible Disponible en permanence 7 Avez-vous une carte d assurance maladie MUSCABU CAM MFP DIOCESE UCODE FVS Pas de carte 8 Service rendus par la CAM Très mauvais Moyen Bon Très bon 8

10 Echelle de cotation : (+1) = Mauvais/ Pas bonnes/ Chers/ Non/ Pas disponible (+2) = Moyen(s) /moyennes/ Quelque fois disponible (+3) = Bon/bonne/moins cher/souvent disponible (+4) = Très Bon / Très Bonnes/ Disponible en permanence (+5) = Oui Pour la question 7, il ne s agira pas de donner la note correspondante à la question mais plutôt, il s agira de faire une comparaison des effectifs sur l utilisation des différentes cartes d assurance maladie ou sur l accès aux soins de santé sans assurance maladie. A l aide de cette grille de cotation, les 71 formations sanitaires concernées par l étude ont été cotées selon les 6 indicateurs de qualité ci-haut mentionnés et elles seront en plus classées par ordre de mérite. A base de ce classement, on saura affirmer que telle ou telle autre formation sanitaire rend des services de soins de qualité ou non. Il sera une bonne occasion de proposer des changements liés aux améliorations pour les structures qui seront évaluées les dernières par rapport à la qualité des soins qu elles offrent. 9

11 CHAPITRE II. PRESENTATION, ANALYSE ET INTERPRETATION DES RESULTATS Ce chapitre présente les résultats sous forme des tableaux et des graphiques. La présentation se fait en suivant l ordre des différents critères d évaluation de la qualité de soins des formations sanitaires telle que décrits au chapitre précédent. La présentation de ces données sera tout de suite suivie de l analyse et l interprétation Etude basée sur les tableaux des fréquences des réponses Accueil des malades Au niveau de cet indicateur de qualité de soins, il fallait que les personnes interrogées s expriment sur le niveau de satisfaction par rapport à l accueil qui leur est réservé. Sur personnes qui se sont exprimées sur ce sujet, 66 personnes se sont exprimées en disant que l accueil qui leur est réservé est mauvais, ce qui représente un pourcentage de 0,8% des enquêtées. Ceux qui se sont exprimées en disant que l accueil leur réservé est moyen sont au nombre de 356, soit 4,2% des personnes enquêtées. Nous constatons dans la suite que 5393 personnes se sont exprimées en disant que l accueil leur réservé au niveau des formations sanitaires était bien, soit 63,5% de la population totale ayant donné leur avis par rapport à cet indicateur. Sur ce même indicateur, 2676 personnes se sont exprimées, affirmant que l accueil leur réservé au niveau des structures de soins était très bon, soit 31,5 % de la population totale qui ont accepté de donner leur avis par rapport à cet indicateur. À partir du tableau suivant, on observe la classification des unions par rapport à cet indicateur. Tableau II : Répartition des enquêtées par niveaux d accueil Accueil réservé aux patients au niveau de la Formation sanitaire Mauvais Moyen Bon Très bon Total UNION KAYANZA Effectif % 0,4% 1,4% 46,2% 52,0% 100,0% KIRIMIRO Effectif % 0,5% 6,2% 47,8% 45,5% 100,0% KIRUNDO-MUYINGA Effectif % 0,3% 3,5% 82,7% 13,6% 100,0% MUMIRWA Effectif % 1,2% 4,4% 63,2% 31,1% 100,0% NGOZI Effectif % 1,3% 4,2% 78,7% 15,7% 100,0% Total Effectif % 0,8% 4,2% 63,5% 31,5% 100,0% 10

12 Proportion des enqu^tées A la lecture de ce tableau, on constate que seule l union de KAYANZA atteint une moyenne de 52% pour la note très bonne et qu au niveau des autres unions, elles sont toutes en dessous de la moyenne. Cela montre qu il y a un long chemin à parcourir par rapport à perfection de l accueil réservé aux patients. Le graphique suivant illustre la situation : 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% Mauvais Moyen Bon Très bon % Union Figure 1: Proportion des enquêtés par niveaux d accueil dans les unions Niveaux de compétence du personnel soignant Sur un total de personnes ayant accepté de répondre à cette question, se sont exprimées affirmant que la compétence est bonne d une manière générale, soit 69,4 % de la population faisant objet de la présente enquête. Pour ce même critère, 1940 se sont exprimées en disant que la compétence du personnel est très bonne. Ce résultat représente 22,9% des personnes qui se sont exprimées par rapport à ce critère. A la lecture du tableau des résultats, on remarque qu aucune des cinq unions n atteint 50% au niveau de la note très bon. Seules les unions de KAYANZA et KIRIMIRO ont des chiffres un peu élevés, Kayanza avec 40,3% et Kirimiro avec 36,9%. 11

13 Tableau III: Répartition des enquêtés par niveaux de compétence du personnel soignant selon les unions Les compétences du personnel soignant Pas bonnes Moyennes Bonnes Très bonnes Total UNION KAYANZA Effectif % 0,2% 2,5% 57,0% 40,3% 100,0% KIRIMIRO Effectif % 0,6% 7,0% 55,5% 36,9% 100,0% KIRUNDO-MUYINGA Effectif % 0,7% 5,8% 85,0% 8,5% 100,0% MUMIRWA Effectif % 1,7% 10,5% 70,9% 16,9% 100,0% NGOZI Effectif % 1,2% 6,6% 80,1% 12,2% 100,0% Total Effectif % 0,9% 6,8% 69,4% 22,9% 100,0% Coûts des soins de santé L analyse de la figure ci-dessous montre que sur le total de personnes qui se sont exprimées sur les tarifs des soins de santé, 3839 personnes ont affirmé que les coûts des soins de santé au niveau de leurs structures de soins respectives sont moyens, soit 45,4 % de la population enquêtée. Sur ce même indicateur, 3078 personnes ont affirmé que les coûts des prestations sont moins chers, soit 36,4% du cible de l enquête. On constate qu au niveau des unions de KAYANZA, NGOZAI et KIRIMIRO, les coûts des prestations sont mois chers. Dans d autres localités, il est à voir pourquoi les coûts des prestations sont élevés. 12

14 Proportion des enquêtés 60% Graphique sur les coût des soins de santé 50% 40% 30% 20% 10% % Très chers Chers Moyens Moins chers Union Figure 2: Proportion des enquêtés par niveaux des coûts des soins de santé selon les unions Examen de laboratoire Les résultats sur ce critère d évaluation montrent que sur un total de personnes ayant accepté d être soumises au questionnaire, 6388 se sont exprimées en disant que les examens du laboratoire se font avant la prescription des médicaments, soit une proportion de 75,3 % de la population totale interrogée. Nous remarquons que cette situation est encourageante car, au niveau de toutes les unions, les proportions des personnes ayant affirmé avoir subi des examens de laboratoire avant la prescription des médicaments sont supérieures à 70%. Il se remarque néanmoins que les faibles proportions se trouvent au niveau de l union de MUMIRWA. En effet, 27,5% des personnes enquêtées dans le MUMIRWA disent que la prescription des médicaments se fait avant les examens du laboratoire. 13

15 Tableau IV: Répartition des enquêtées par rapport aux examens du laboratoire Les examens de laboratoire exigés avant la prescription des médicaments Non Oui Total UNION KAYANZA Effectif % 20,5% 79,5% 100,0% KIRIMIRO Effectif KIRUNDO- MUYINGA % 25,9% 74,1% 100,0% Effectif % 24,4% 75,6% 100,0% MUMIRWA Effectif % 27,5% 72,5% 100,0% NGOZI Effectif % 23,6% 76,4% 100,0% Total Effectif % 24,7% 75,3% 100,0% Etat de propreté dans les structures de soins Sur les 8485 personnes ayant donné leur point de vue sur l état de propreté dans leurs formations sanitaires respectives, 4000 personnes se sont exprimées affirmant que l état de propreté est de niveau bon 2472 autres personnes se sont exprimées affirmant qu il est de niveau très bien bon, soit des proportions respectives de 47,1 % et de 29,1 % de la population totale enquêtée. En faisant allusion aux proportions des personnes dont le niveau de satisfaction par rapport à la propreté est très bon, on trouve que l union de KAYANZA vient en premier lieu, suivie de l Union de KIRIMIRO et vient en dernière position l Union de KIRUNDO-MUYINGA avec des proportions respectives de 48,8%, 40,2% et 6,3%. Il s ajoute que l Union de MUMIRWA vient en tête de liste en ce qui est de la cotation très mauvaise avec une moyenne de 2,3%. 14

16 Proportion des enquêtées 70% Graphique sur l'état de propreté des FOSA 60% 50% 40% 30% 20% 10% % Très mauvais Mauvais Moyen Bon Très bon Union Figure 3: Proportion des enquêtés par état de propreté dans les CDS selon les unions Disponibilité des médicaments La figure ci-dessous montre que les médicaments sont souvent disponibles car 4851 des 8484 personnes enquêtées, soit un taux de 57,2% l affirment. Pour ce qui est de la disponibilité des médicaments en permanence, le taux reste à relever. Il est de 26,4% au niveau général et l union dans laquelle les médicaments sont un peu disponibles en permanence a un taux de 36,2%. Il s agit de l Union de KIRIMIRO où sur 2035 personnes enquêtées, 737 donne cette dernière affirmation. L Union de MUMIRWA est celle qui connaît plus de pénurie de médicaments plus que les autres régions. 15

17 Proportion des enqêtées Grahique sur la disponibilité des médicaments 80% 60% 40% 20% % Pas disponibles Quelques fois disponible Souvent disponible Disponible en permanence Union Figure 4: Proportion des enquêtés par la disponibilité des médicaments selon les unions Type de carte de santé utilisée Selon les résultats se trouvant dans le tableau suivant, on observe que les cartes de santé les plus utilisées dans la zone de couverture de l enquête sont, par ordre d importance, la Carte d Assistance Maladie CAM (41,2%), la Mutuelle de Santé des Caféiculteurs du Burundi MUSCABU (15,2%), la carte de la Mutuelle de la Fonction Publique MFP (3,3%), la carte UCODE (0,8 %), la carte du Diocèse (0,7%) et la carte FVS (0,2 %). Il existe néanmoins une très grande proportion de la population rurale qui n utilise aucune carte de santé pour se faire soigner et cette proportion s estime, d après les résultats de cette enquête, à 38,7% des personnes ayant répondu au questionnaire d enquête. En considérant ces résultats, on trouve bel et bien que les MUSCABU viennent en deuxième position avec un taux d utilisation de 15,2%. A travers ces résultats, il s avère très important de mener des activités de sensibilisation de la population à l adhésion aux mutuelles de santé afin de contribuer efficacement à la protection sociale de la couche modeste de la population. 16

18 UNION Tableau V: Répartition des enquêtées par rapport à la carte utilisée Avez-vous une carte d'assurance maladie Total MUSCABU CAM MFP DIOCESE UCODE FVS Pas de carte KAYANZA Effectif % 14,7% 39,3% 2,9% 0,1% 0,3% 0,0% 42,7% 100,0% KIRIMIRO Effectif KIRUNDO- MUYINGA % 19,4% 51,4% 1,8% 0,3% 0,0% 0,1% 26,9% 100,0% Effectif % 16,0% 34,5% 4,3% 2,9% 1,7% 0,1% 40,5% 100,0% MUMIRWA Effectif % 12,8% 38,5% 4,3% 0,5% 0,9% 0,6% 42,5% 100,0% NGOZI Effectif % 12,3% 38,6% 3,3% 0,1% 1,1% 0,1% 44,5% 100,0% Total Effectif % 15,2% 41,2% 3,3% 0,7% 0,8% 0,2% 38,7% 100,0% Utilisation de la CAM Sur un total de 6570 personnes ayant accepté de s exprimer sur leur appréciation quant à l utilisation de la Carte d Assistance Maladie CAM, 1525 personnes ont qualifié l utilisation de la carte CAM très bonne, soit une proportion de 23,2 % de la population totale enquêtée. En même temps, 792 personnes, soit une proportion de 12,1% se sont exprimées et qualifiant l utilisation de la carte CAM mauvaise. C est au niveau de l union de KIRIMIRO qu une bonne proportion de la population faisant objet de l enquête s est exprimée en disant que les services rendus par la CAM son très bon. Il s agit de 941 personnes sur 1948 qui se sont exprimées, soit un pourcentage de 48,3%. Bien que cette enquête ne soit pas un objet de comparaison de l utilisation de la CAM et des MUSCABU, nous remarquons quand même qu au niveau de l utilisation de la CAM, il reste des choses à améliorer pour que la communauté qui l utilise soit satisfaite des services qui leurs sont offerts par les formations sanitaires. 17

19 Proportion des enquêtées 60% 50% 40% 30% 20% 10% % Etat des services rendus par la CAM Très mauvais Moyen Bon Très bon Union Figure 5: Proportion des enquêtés d après leur appréciation quant à l utilisation de la CAM Répartition des enquêtés par importance de la carte de santé selon les unions Sur la question de savoir les avantages offerts par une quelconque carte d assurance maladie, les enquêtés qui se sont exprimées ont donné des certains avantages et leur classement par ordre d importance est le suivant : Coûts moins élevés (41,02 %), accès aux médicaments (4,77%) et Bon accueil et soins (2,91%). Les autres personnes enquêtées ont affirmé qu il n y a pas un avantage d une quelconque carte, il s agit de 4,63% des personnes qui se sont exprimées sur ce sujet. En ce même moment, 14,77% des personnes ayant répondus à cette question ne disposent pas de carte d accès aux soins et 2,91% disent qu elles ne savent pas l importance de la carte d accès aux soins. 18

20 Tableau VI: Répartition des enquêtés par importance de la carte de santé selon les unions UNION Pas de réponse Paiement moins cher Aucun Achat des médicaments dans la pharmacie Bien accueilli et bien soigné N'a pas de carte On n'accepte pas la carte Ne sait pas Bénéficie de la gratuité des soins KAYANZA Effectif % 22,23 32,10 3,13 9,59 4,47 22,44 0,43 4,47 1, KIRIMIRO Effectif % 8,04 54,80 3,50 10,17 4,40 16,64 0,47 1,99 0, KIRUNDO- MUYINGA Effectif % 24,08 48,30 1,06 0,42 0,78 21,67 0,42 3,26 0, MUMIRWA Effectif % 45,95 26,51 5,93 1,94 4,79 8,49 3,19 3,08 0, NGOZI Effectif % 36,95 43,38 9,53 1,72 0,11 4,60 1,94 1,77 0, Moyenne % 27,45 41,02 4,63 4,77 2,91 14,77 1,29 2,91 0,25 100,00 Total 19

21 Répartition des enquêtés par manquement des MS ou de la CAM dans les unions Au niveau de ce critère relatif aux manquements des MS ou de la CAM, le tableau suivant nous montre la fréquence des différentes réponses telle que données par les enquêtées qui se sont exprimées sur ce sujet. Ainsi, 43,18% affirment qu il n y a pas de manquements par rapport à ces cartes, 23,21% ont refusé de donner la réponse, 8,09% disent qu elles ne savent pas. Les manquements que les enquêtés ont pu exprimer sont notamment le fait qu avec la carte, on n a pas accès à tous les médicaments(3,53%), le fait que la CAM n est pas acceptée aux CDS(2,63%) et le fait qu avec la CAM, on paye plus d argent. Les autres répondants se sont exprimés en donnant des réponses qui n ont pas été bien précisées au moment d établissement des modalités de réponses mais qui, par une analyse approfondie se trouvent considérées au niveau des six premiers critères d évaluation de la qualité des soins. Ces proportions représentent 10,6% des personnes ayant accepté de répondre au questionnaire. 20

22 Tableau VII: Répartition des enquêtés par manquements des MS ou de la CAM dans les unions KAYANZA KIRIMIRO KIRUNDO- MUYINGA MUMIRWA NGOZI Moyenne Effectif % Effectif % Effectif % Effectif % Effectif % % Pas de réponse , , , , ,72 23,21 Aucun problème , , , , ,59 43,18 NSP 131 9, , , , ,26 8,09 N'aide pas en cas d'hospitalisation 59 4,21 2 0,10 0 0,00 0 0,00 1 0,06 0,87 N'est pas utilisé dans les pharmacies privées 2 0,14 2 0,10 0 0,00 4 0,20 4 0,23 0,13 On n'achète pas tous les médicaments avec 55 3, , , , ,70 3,53 Beaucoup d'argent pour les examens 4 0,29 5 0,25 3 0,20 0 0,00 6 0,34 0,22 CAM n'est pas utilisée au CDS 12 0,86 2 0, , , ,86 2,63 Manque de médicaments 1 0,07 8 0,41 1 0, ,19 1 0,06 0,36 Mauvais accueil 15 1, ,51 4 0,26 9 0,45 6 0,34 0,53 Médecins insuffisants 2 0,14 7 0,36 1 0,07 1 0,05 0 0,00 0,12 CAM est chère 1 0,07 3 0, , , ,59 2,61 MUSCABU est cher 0 0,00 0 0,00 0 0,00 2 0, ,46 1,51 MS est chère 2 0,14 1 0, ,97 2 0, ,36 1,52 CAM est bonne par rapport à MUSCABU 4 0,29 0 0,00 0 0, , ,65 0,57 MUSCABU est bon par rapport à CAM 1 0,07 0 0,00 0 0, , ,56 0,85 Autres , , , , ,22 10,06 Total ,00 21

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

1. Pourquoi a-t-on lancé les mutuelles de santé des caféiculteurs

1. Pourquoi a-t-on lancé les mutuelles de santé des caféiculteurs LES MUTUELLES DE SANTE CONNECTEES AUX COOPERATIVES MULTIFILIERES 1. Pourquoi a-t-on lancé les mutuelles de santé des caféiculteurs Au Burundi, seuls les travailleurs du secteur formel public sont couverts

Plus en détail

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT 1.L a.s.b.l. FVS/AMADE Burundi désire recruter un consultant pour faire une étude de faisabilité pour la création des mutualités de santé pour les groupements

Plus en détail

SOUVERAINETE ALIMENTAIRE AU BURUNDI

SOUVERAINETE ALIMENTAIRE AU BURUNDI SOUVERAINETE ALIMENTAIRE AU BURUNDI ETUDE DE L IMPACT DE L IMPORTATION DES PRODUITS SENSIBLES SUR LES PRIX DES PRODUITS AGRICOLES AINSI QUE SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE DURABLE AU BURUNDI TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Depuis 2006, des expériences pilotes

Depuis 2006, des expériences pilotes Une approche novatrice pour progresser vers la couverture universelle au Burundi : Intégration du financement basé sur la performance et de la gratuité des soins Laurent Musango, i Olivier Basenya ii et

Plus en détail

Séminaire régional FBP-Bujumbura- Burundi-février 2011-RM.

Séminaire régional FBP-Bujumbura- Burundi-février 2011-RM. Une mutuelle nationale de santé peut-elle devenir une stratégie globale de financement du système de santé, intégrant d autres stratégies comme le FBP??? Séminaire régional FBP-Bujumbura- Burundi-février

Plus en détail

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur.

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur. MUTUELLE de SANTE COMMUNALE QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) (s entretenir avec les conseillers chacun dans son village d origine) A remplir par l enquêteur Identifiant

Plus en détail

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC)

Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) CONTEXTE & OBJECTIFS Enquête de satisfaction et de suivi des bénéficiaires du Projet Emploi Jeune et Développement des compétences (PEJEDEC) Rapport de synthèse Janvier 2015 Au sortir de deux décennies

Plus en détail

PBF et Mutuelles de Santé

PBF et Mutuelles de Santé PBF et Mutuelles de Santé Par Dr NIMPAGARITSE Manassé MD,MPH HNTPO Introduction De nombreux pays Africains sont en train d adopter le FBP pour redynamiser leurs secteurs de santé Au Burundi, cette stratégie

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong PROGRAMME GERMANO-CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE / MUTUELLES DE SANTE ET PVVS B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 FAX ( 00237 ) 2221 91 18 Email komi.ahawo@gtz.de

Plus en détail

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Les bénéficiaires de la CMU-C doivent normalement accéder aux soins sans participation financière, sauf exigence particulière.

Plus en détail

MISSION D APPUI AU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET D ENQUÊTE SUR L INCLUSION FINANCIERE AU BURUNDI

MISSION D APPUI AU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET D ENQUÊTE SUR L INCLUSION FINANCIERE AU BURUNDI BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI MISSION D APPUI AU COMITE DE PILOTAGE DU PROJET D ENQUÊTE SUR L INCLUSION FINANCIERE AU BURUNDI TERMES DE REFERENCE DE LA MISSION I. CONTEXTE DE LA MISSION Le Burundi,

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

Les clients changent d'assureur à cause des prix bas, mais un service de qualité les incite à rester fidèles

Les clients changent d'assureur à cause des prix bas, mais un service de qualité les incite à rester fidèles bonus.ch : enquête de satisfaction sur les assurances auto 2013 Les Suisses sont satisfaits de leur assureur auto : à l issue de l enquête de bonus.ch, la note moyenne tout assureur confondu est de 5.1

Plus en détail

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION

COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION CIG Service Prestataire COMPTE RENDU DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION Enquête effectuée du 1 er janvier au 31 août 2013 Madame Bara Responsable du Service Prestataire Janvier 2014 Version du 05/03/2014

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0

M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 Certification ISO 9001 Enquête «entrants» et «sortants» M W Q O c t o b r e 2 0 1 0 MWQ/MESURER/Enquêtes sur la certification/2010/iso 9001 1 1. Introduction Le document «Baromètre Qualité Bilan 2008»

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

Une société burundaise où les paysans parviennent à couvrir leurs besoins socioéconomiques par moyens financiers et matériels générés par eux-mêmes.

Une société burundaise où les paysans parviennent à couvrir leurs besoins socioéconomiques par moyens financiers et matériels générés par eux-mêmes. Réf. N :../CAPAD/SE/2014 TERMES DE REFERENCE POUR UN AUDIT FINANCIER EXTERNE 1. Présentation de CAPAD Institution La Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement, CAPAD

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE

ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE ENQUÊTE SUR LA GESTION DES ACTIFS IMMATÉRIELS PUBLICS : SYNTHÈSE LE CONTEXTE L Agence du patrimoine immatériel de l État (APIE) promeut depuis sa création en 2007 une meilleure prise en compte du patrimoine

Plus en détail

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Méthodologie et déroulement Afin de faire évoluer et d améliorer la qualité de ses services, La société ABC Portage a mis en place une enquête de satisfaction

Plus en détail

TITRE DU PROJET : Étude de faisabilité concernant la mise en place d une mutuelle de santé communale.

TITRE DU PROJET : Étude de faisabilité concernant la mise en place d une mutuelle de santé communale. TITRE DU PROJET : Étude de faisabilité concernant la mise en place d une mutuelle de santé communale. District Sanitaire de : Boboye Commune de : Falmey Département de : Falmey (nouveau département, se

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche Merci pour votre participation Enquête téléphonique menée par le cabinet G et A Links (niveau territorial et national) Questionnaire préparé

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

Satisfaction patients ANNEE 2012

Satisfaction patients ANNEE 2012 Satisfaction patients ANNEE 2012 Chaque patient dispose, lors de son arrivée, d un questionnaire de satisfaction à l intérieur du livret d accueil. Ce questionnaire a pour but d évaluer le niveau de satisfaction

Plus en détail

«Les Français et l optique»

«Les Français et l optique» Dossier de presse 3 octobre 2012 «Les Français et l optique» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Le coût et la qualité des prestations optiques, en tête des préoccupations des Français. Les réseaux

Plus en détail

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU)

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU) PJ 39/12 Add. 1 (F) 21 septembre 2012 Original: anglais F Comité des projets Conseil international du Café 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Résumé du rapport de situation soumis par les Agences

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Planète Pilote. Connaître les visiteurs de

Planète Pilote. Connaître les visiteurs de Connaître les visiteurs de Planète Pilote Etude réalisée du 1 er juillet au 29 août 2010 auprès de visiteurs du musée de l Air et de l Espace ayant assisté à une séance de Planète Pilote 1 Introduction

Plus en détail

Enquête satisfaction client

Enquête satisfaction client Enquête satisfaction client Cas de l entreprise (X) de nettoyage d entretien et Actions de partenariat Préparée et rédigée par : M.I.CHIKHI SOMMAIRE I/ INTRODUCTION II/ FORMULATION DU PROBLEME III/ RECHERCHE

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA 652 CIDR Tous droits de reproduction réservés Eléments de réflexion pour la contractualisation entre une mutuelle de santé et un

Plus en détail

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais

Recherche effectuée pour la. Mars 2009. Chantal Bourbonnais RESSOURCES HUMAIINES: RÉPERTOIIRE DES PRATIIQUES EN RÉSEAUTAGE Recherche effectuée pour la Mars 2009 Chantal Bourbonnais Introduction Le réseautage est la rencontre officielle et informelle de deux personnes

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Résultats de l enquête EPCI

Résultats de l enquête EPCI Sondage Résultats de l enquête EPCI Intitulé du sondage : Les EPCI françaises et Internet Intranet, Extranet Référence : 02SD421 Destinataire(s) : Répondants à l enquête Version : 1.0 Date : Octobre 2002

Plus en détail

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Termes de référence de l étude sur la mobilisation, la gestion et l impact

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Termes de référence pour la réalisation d une enquête sur la thématique :

Termes de référence pour la réalisation d une enquête sur la thématique : Termes de référence pour la réalisation d une enquête sur la thématique : «Evaluation de l intégration des élèves rapatriés dans le système d enseignement burundais dans les provinces de Rutana et Makamba»

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/MP.PP/WG.1/2010/8 Distr. générale 17 mai 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion des Parties à la Convention sur l accès

Plus en détail

BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION

BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION 1 BILAN DE L ENQUETE DE SATISFACTION PLAN ACCUEIL Rapport de synthèse Octobre 2013 2 Contexte La ville de Saint-Denis met en œuvre une démarche de modernisation des services aux usagers et place au cœur

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d une maison consultance pour la production des micro programmes vidéo

Termes de référence pour le recrutement d une maison consultance pour la production des micro programmes vidéo mai 2014 Termes de référence pour le recrutement d une maison consultance pour la production des micro programmes vidéo Plan de Communication Ligne budgétaire : DP 3 Plan de Communication, 4.2.4 1) Contexte

Plus en détail

Rapport d inspection intégré SPP IS

Rapport d inspection intégré SPP IS A Madame Caps Présidente du CPAS de Oupeye Rapport d inspection intégré SPP IS Inspection SPP IS 2-5-6 RI/L65C-FMAZ-FPSC/FMTH Objet: Rapport d inspection intégré Madame la Présidente J ai l honneur de

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

Les consommateurs de somnifères

Les consommateurs de somnifères ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 Les consommateurs de somnifères Les somnifères ou hypnotiques, médicaments psychotropes destinés à lutter contre les

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES

RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES Nom Prénom M / F Date de naissance Pays d origine Public cible : FPI (Formation Professionnelle Initiale), scolaires Niveau d études Adresse e-mail ORGANISME

Plus en détail

Accord entre l Organisation des Nations Unies et l Union postale universelle

Accord entre l Organisation des Nations Unies et l Union postale universelle Accord entre l Organisation des Nations Unies et l Union postale universelle 0.783.53 Conclu le 4 juillet 1947 Préambule Vu les obligations qui incombent à l Organisation des Nations Unies selon l art.

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Une région ouverte sur le monde

Une région ouverte sur le monde RPDL_Burundi v10:mise en page 1 28/10/08 10:55 Page 3 Coopération Pays de la Loire Burundi Une région ouverte sur le monde RÉPUBLIQUE DU BURUNDI RPDL_Burundi v10:mise en page 1 28/10/08 10:55 Page 4 Une

Plus en détail

Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse

Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse Table des matières 1. Principaux résultats de l étude 2. Description de l étude 3. Résultats de l étude

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

«Identités numériques et gestion des identités (IDm)»

«Identités numériques et gestion des identités (IDm)» «Identités numériques et gestion (IDm)» Enquête du CTIE, été 2012 auprès des cantons au sujet de : Résultats de l enquête auprès des cantons au sujet numériques 1. Observations générales concernant l enquête

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

- 73 - TABLEAU COMPARATIF

- 73 - TABLEAU COMPARATIF - 73 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de visant à permettre aux mutuelles de mettre en place des réseaux de soins Proposition de relative au fonctionnement des réseaux de soins créés par les mutuelles

Plus en détail

Résiliation de contrats d apprentissage dans le secteur principal de la construction

Résiliation de contrats d apprentissage dans le secteur principal de la construction Résiliation de contrats d apprentissage dans le secteur principal de la construction Version abrégée Selon mandat confié par la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) et la Fédération Infra Avril 2014

Plus en détail

Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013

Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013 Satisfaction des stagiaires de BRUXELLES FORMATION Résultats 2013 Cahier méthodologique, tableau récapitulatif 2009-2013 et Matrices importance/performance Mars 2014 Service Études et Statistiques Table

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

Comme les années précédentes, Belnet a mené une enquête de satisfaction auprès des organisations connectées à son réseau

Comme les années précédentes, Belnet a mené une enquête de satisfaction auprès des organisations connectées à son réseau Comme les années précédentes, Belnet a mené une enquête de satisfaction auprès des organisations connectées à son réseau afin d évaluer leur niveau de satisfaction. En 2013, l enquête a été effectuée par

Plus en détail

1 ère enquête nationale sur les Français et leurs soins dentaires en Hongrie

1 ère enquête nationale sur les Français et leurs soins dentaires en Hongrie 1 ère enquête nationale sur les Français et leurs soins dentaires en Hongrie Rapport de résultats Octobre 2015 Contact Presse Nicolas Pineau Consultant spécialisé - fondateur Eurodentaire Email : nicolas@eurodentaire.com

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

SYNTHESE D INSPECTIONS

SYNTHESE D INSPECTIONS Direction de l Inspection et des Etablissements Département Inspection en Contrôle du Marché Unité Inspection des dispositifs médicaux SYNTHESE D INSPECTIONS THEME : Prothèses Dentaires Il importe de souligner

Plus en détail

SOCIAL MARKETING RESEARCH SERIES. Proj ect MAP

SOCIAL MARKETING RESEARCH SERIES. Proj ect MAP SOCIAL MARKETING RESEARCH SERIES Burundi (2007): Enquête MAP sur la Couverture et la Qualité de Couverture des Produits de Marketing Social dans Toutes les Provinces Troisième Passage Proj ect MAP Burundi

Plus en détail

des hôpitaux des Territoires du Nord-Ouest

des hôpitaux des Territoires du Nord-Ouest Questionnaire sur la satisfaction du service des hôpitaux des Territoires du Nord-Ouest Fort Smith Mars 5 TABLE DES MATIÈRES APERÇU..................................................... 2 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Open-IT News. Sommaire: 1. Visite des sites OpenClinic du Rwanda par l Hôpital Militaire de Kamenge. Avril 2012

Open-IT News. Sommaire: 1. Visite des sites OpenClinic du Rwanda par l Hôpital Militaire de Kamenge. Avril 2012 Avril 2012 1. Visite des sites OpenClinic du Rwanda par l Hôpital Militaire de Kamenge Sommaire: 1. L Hôpital Militaire de Kamenge visite les sites de OpenClinic au Rwanda... 1 Visite du Centre Hospitalier

Plus en détail

QUALIVILLE. Résultats de l enquête de satisfaction 2012. Qu est ce que «Qualiville»

QUALIVILLE. Résultats de l enquête de satisfaction 2012. Qu est ce que «Qualiville» QUALIVILLE Résultats de l enquête de satisfaction 2012 Qu est ce que «Qualiville» Depuis 2009 la mairie de Palaiseau s est engagée dans une démarche qualité (démarche d amélioration continue) visant à

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

La Belgique se numérise encore en 2010

La Belgique se numérise encore en 2010 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 23 février 2011 La Belgique se numérise encore en 2010 La révolution numérique ne cesse de gagner du terrain en Belgique :

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) INTRODUCTION La loi du 2 janvier

Plus en détail

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est

Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est Section locale 2000 Table des matières Mise en contexte...3 Historique...3 1995...3 Lettre d entente no 54... 3 1996...3 Diagnostic du plan Imbeault, le plan qui est actuellement en vigueur... 3 1997...3

Plus en détail

Enquête de satisfaction des usagers

Enquête de satisfaction des usagers CENTRE HOSPITALIER BON SAUVEUR DE BEGARD Service qualité Auteurs : N. Ollivier (animatrice), G. Le Gaffric (co-animatrice), A. Guihaire, J. Robin, F. Paillardon, N. Cocu, J. Allain, M. Vermet, Sœur Le

Plus en détail

OFFRE POUR CONSULTANCE

OFFRE POUR CONSULTANCE 1 3, Rue du Marché, B.P.1490 Bujumbura- Burundi, Tél. (257) 22 301300 / 301302 OFFRE POUR CONSULTANCE Recrutement d un(e) Consultant(e) national pour le poste d appui au programme «Droits des Femmes, Leadership

Plus en détail

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

ASSOCIATION DES DISTRICTS ET VILLE POUR L AMELIORATION DE LA SANTE

ASSOCIATION DES DISTRICTS ET VILLE POUR L AMELIORATION DE LA SANTE REPUBLIQUE DU RWANDA ASSOCIATION DES DISTRICTS ET VILLE POUR L AMELIORATION DE LA SANTE PROVINCE DE CYANGUGU ADVAS/ CYANGUGU BILAN D UNE ANNEE DE FONCTIONNEMENT DES QUATRE MUTUELLES DU DISTRICT DE SANTE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2)

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2) TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI136 (volet 2) I. Informations générales Intitulé de la mission Mission de Renforcement des capacités en gestion financière et comptable de subvention Composante Thématique(s)

Plus en détail