Fertiliser en agriculture biologique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fertiliser en agriculture biologique"

Transcription

1 FERTI-pratiques Fertiliser en agriculture biologique Raisonnement et cadre réglementaire européen FICHE N 31

2 L importance de la fertilit du sol en AB Le sol vivant nourrit les plantes C est sur ce principe que l agriculture biologique (AB) s est développée entre les deux guerres au Royaume-Uni, en Allemagne et en France. Les apports organiques sont privilégiés. Ils doivent progressivement améliorer la fertilité du sol et contribuer à la nutrition des plantes par la minéralisation de la matière organique. Une agriculture certifiée encadrée par un règlement européen L agriculture biologique a mis en place une certification de ses productions agricoles par organisme tiers sous contrôle public. Le mode de production de l agriculture biologique est encadré par les règlements (CE) n 834/2007 et (CE) n 889/2008. Il autorise l utilisation du logo européen biologique. L AB utilise différents engrais et amendements L agriculture biologique utilise des composts et plus généralement des amendements organiques pour améliorer la teneur en matière organique du sol. Elle utilise aussi des engrais organiques (fientes, vinasses, farines de plume ou de viande ) et minéraux (phosphate naturel, sel brut de potasse, oligo-éléments ) ainsi que des amendements minéraux basiques issus de la roche calcaire ou de la craie. Toutes ces matières fertilisantes sont «utilisables en agriculture biologique conformément au règlement (CE) n 834/2007». L achat d amendements et d engrais est un poste important de dépenses selon une étude de l INRA (2013), les agriculteurs biologiques dépendent des produits organiques qu ils achètent ou reçoivent d autres agriculteurs «conventionnels» à 73% pour le phosphore, 53% pour le potassium et 23% pour l azote. L agriculture biologique en quelques chiffres En 2012, 1,0 Million d hectares ont été cultivés par exploitations dont sont en période de conversion. Cette surface représente 3,8% de la SAU nationale et comprend 65% d herbe et de cultures fourragères, 10% de vigne, vergers et maraichage et 20% de grandes cultures soit 0,2 M d ha. On y cultive 75% de céréales et 25% d oléagineux et de protéagineux. Le Plan «Ambition Bio» entend doubler la surface en «Bio» d ici 2017 (7% de la SAU) et réduire les importations de produits «Bio» dans la consommation des Français. Source Agence Bio

3 é Des besoins agronomiques communs Le raisonnement de la fertilisation n est pas différent en agriculture biologique et les règles de calcul du COMIFER peuvent s appliquer en azote comme pour les autres éléments avec quelques spécificités. Cultiver plus souvent les légumineuses pour fournir de l azote aux céréales Les protéagineux et les légumineuses pures ou associées fixent l azote de l air et laissent un reliquat en fin de culture de plusieurs dizaines de kg d azote qui peut se minéraliser au bénéfice des céréales semées à la suite. La luzerne cultivée pendant deux ou trois ans fixe de l azote sous forme organique. Après destruction, sa minéralisation est rapide et doit précéder immédiatement une céréale capable de récupérer cet azote minéral. Augmenter la teneur en matière organique L apport fréquent de composts, fumiers et autres amendements organiques permet d augmenter à long terme la teneur en matière organique du sol. D autres moyens existent comme l incorporation des pailles et les couverts intermédiaires. Cependant leur implantation peut entrer en conflit avec la pratique des faux-semis successifs à l automne qui a pour objectif de détruire une partie des mauvaises herbes. Favoriser l activité biologique L activité biologique est responsable de la minéralisation des apports organiques. Pour la favoriser, il est important de corriger d abord l acidité du sol par l apport de carbonates de calcium et/ou de magnésium autorisés en agriculture biologique. L introduction de luzerne ou de prairies temporaires dans la succession de culture stimule aussi l activité biologique en restituant de la matière organique fraiche par les résidus. Un écart de productivité qui varie selon les cultures et le potentiel du sol D après l INRA (2013), les rendements des blés et des orges seraient inférieurs en moyenne de 44% en agriculture biologique comparés à ceux de l agriculture dite «conventionnelle». Cet écart s expliquerait par les limites techniques liées à la lutte mécanique contre les mauvaises herbes ainsi qu à la moindre fertilisation azotée. L azote organique privilégié par l AB, doit d abord être minéralisé avant d être utilisé par les plantes. Cette minéralisation dépend beaucoup de la température du sol à la sortie de l hiver, ce qui introduit une variabilité dans l efficacité des engrais organiques utilisés.

4 mais des restrictions sur les types de fertilisants Priorité aux fertilisants d origine organique Composts, fumiers, fientes mais aussi vinasses, tourteaux végétaux ou encore sousproduits animaux, la liste est assez longue. Cependant il existe des interdictions sur : Les boues de station d épuration brutes, traitées ou compostées Les composts de déchets ménagers non triés à la source Les effluents d élevage industriel Le terme d élevage industriel n est pas défini. Si les lisiers bruts sont exclus, les fumiers et fientes en provenance d exploitations agricoles «conventionnelles» sont acceptées. Un accès plus restreint aux fertilisants d origine minérale Les engrais azotés de synthèse sont interdits (ammonitrates, urée, sulfate d ammoniaque, solution azotée ). Le phosphate naturel tendre, le phosphate alumino-calcique et les scories sont les seuls engrais phosphatés autorisés. Le choix est plus large en engrais potassiques, magnésiens et soufrés. Toutes les formes d engrais à base d oligo-éléments sont acceptées. Équilibre et bilans de fertilisation Les bilans des exploitations biologiques sont parfois déficitaires en azote mais aussi en phosphore du fait d un choix d engrais restreint et du coût de certains engrais organiques. Il y a plus de sorties d éléments par les récoltes que d entrées par les fertilisants. Pour le suivi de l évolution des états de fertilité chimique et biologique du sol, l analyse de terre s avère un indicateur indispensable aussi en AB. La conformité des fertilisants pour un usage en agriculture biologique La mention «Engrais Bio» est explicitement interdite par les fraudes. La seule mention autorisée est celle d un engrais ou d un amendement «utilisable en agriculture biologique conformément au règlement (CE) n 834/2007». La mention peut figurer sur le document d accompagnement du produit livré en vrac ou sur l étiquette. Pour faciliter le contrôle de certification, le fournisseur ou le metteur en marché peut choisir de l indiquer sur la facture. Il doit prouver que la composition du produit est conforme à l annexe I du règlement (CE) n 889/2008. Aucune autre mention que celle-ci et aucun logo de certification à l agriculture biologique (logo européen ou français «AB») n est autorisée sur l étiquette.

5 En pratique Un engrais ou un amendement est utilisable en agriculture biologique s il est composé exclusivement des produits et matières premières figurant à l annexe I du règlement CE n 889/2008 dont un extrait est donné ci-dessous. De plus ces fertilisants doivent être conformes aux règles de mise en marché en vigueur. Leur dénomination exacte peut être différente de celle indiquée dans cette annexe. Dénomination Fumiers Fumier séché et fiente déshydratée Compost issu de fumier et fientes Excréments liquides d animaux Déchets ménagers compostés ou fermentés Composts de champignonnières Guano Lombricompost Mélange composté ou fermenté de matières végétales Produits ou sous-produits d origine animale* Produits ou sous-produits organiques d origine végétale Algues et produits d algues Éxigences, conditions d emploi Après fermentation contrôlée Déchets triés à la source, uniquement végétaux/animaux Soumis à un compostage ou à une fermentation anaérobie Teneurs max : 0,7 mg/kg Cd ; 70 Cu ; 25 Ni ; 45 Pb ; 200 Zn ; 0,4 Hg ; 70 Cr Uniquement végétal Soumis à un compostage ou à une fermentation anaérobie Farines de sang, de poisson, de viande, de plume Poudres d os, de corne, de sabot Laine, fourrure, poils Produits laitiers Farine de tourteau Coque de cacao Radicelles de malt Phosphate naturel tendre Teneur max 90 mg Cd/kg de P 2 O 5 Phosphate aluminocalcique Teneur max 90 mg Cd/kg de P 2 O 5 ; utilisation en sols à ph>7,5 Sel brut de potasse Sulfate de potassium pouvant contenir Extraction physique à partir d un sel brut du sel de magnésium Vinasse et extraits de vinasse Exclusion des vinasses ammoniacales Carbonate de calcium Origine naturelle : craie, marne, roche calcique, maërl Carbonate de calcium et magnésium Origine naturelle : craie et roche calcique magnésiennes Sulfate de magnésium (kiesérite) Origine naturelle Chaux résiduaire de la fabrication de A partir des betteraves sucrières, écumes de sucrerie sucre Oligoéléments Annexe I du règlement (CE) n 2003/2003 Chlorure de sodium Sel gemme Poudres de roche et argiles *respectant le règlement (CE) n 1069/2009 sur les sous-produits animaux Le nouveau taux de TVA à 10% est applicable depuis le 1 er janvier 2014 aux fertilisants utilisables en agriculture biologique ainsi qu aux matières fertilisantes organiques d origine agricole.

6 FERTI-pratiques veut remettre l agronomie avec l économie au centre du raisonnement. Il propose des réponses aux questions des agriculteurs sur la nutrition des plantes, la fertilité des sols et la fertilisation pour une agriculture productive et durable. N hésitez pas à poser vos questions à Toutes les fiches sont téléchargeables sur PROCHAINE PARUTION Choisir les formes d engrais azotés Pour être certain de recevoir les prochaines fiches inscrivez-vous sur LIEN UTILES L Union des industries de la fertilisation (UNIFA), représente une catégorie d acteurs stratégiques de la filière agricole. Elle a pour mission de promouvoir l utilité des fertilisants ainsi que le rôle fondamental de leurs producteurs dans le développement d une agriculture compétitive et durable en France. L UNIFA compte 50 adhérents qui produisent des engrais (minéraux et organo-minéraux) et des amendements minéraux basiques en France et en Europe. Ces adhérents représentent 94 % de la production française de fertilisants et 78 % des livraisons, sur un marché annuel de près de 11,1 millions de tonnes de produits. Conception Crédits photo : Arvalis, Institut du végétal, K+S KALI France, UNIFA, Watier Visuels Mars 2014 UNION DES INDUSTRIES DE LA FERTILISATION LE DIAMANT A PARIS LA DÉFENSE CEDEX Tél. :

ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23

ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23 ferti-pratiques Autonomie fourragère Fertilisation en système herbager fiche n 23 Produire plus d herbe Pour sécuriser les marges Produire plus d herbe revient moins cher que d acheter des fourrages et

Plus en détail

ferti-pratiques Magnésium De la plante à l animal fiche n 19

ferti-pratiques Magnésium De la plante à l animal fiche n 19 ferti-pratiques Magnésium De la plante à l animal fiche n 19 Magnésium de la plante à l animal M a g n é s i u m e t s a n t é Le magnésium chez l homme joue un rôle important dans de nombreuses réactions

Plus en détail

ferti-pratiques Choisir son amendement minéral basique Avec l ndice de ositionnement gronomique Mise à jour : février 2013 fiche n 15

ferti-pratiques Choisir son amendement minéral basique Avec l ndice de ositionnement gronomique Mise à jour : février 2013 fiche n 15 ferti-pratiques Choisir son amendement minéral basique Avec l ndice de ositionnement gronomique Mise à jour : février 2013 fiche n 15 Pour un choix plus simple Les principes d action des amendements L

Plus en détail

FERTI-pratiques FICHE N

FERTI-pratiques FICHE N FERTI-pratiques FICHE N Une fertilisation raisonnée améliore la flore des prairies naturelles et soutient la production d une quantité d herbe suffisante sur toute la saison. Les prairies se différencient

Plus en détail

amendement minéral basique avec l ndice de ositionnement gronomique

amendement minéral basique avec l ndice de ositionnement gronomique ferti-pratiques Choisir son amendement minéral basique avec l ndice de ositionnement gronomique de à, pour faire le bon choix fiche n 15 Pour un choix plus simple Les principes d action des amendements

Plus en détail

FERTI-pratiques FICHE N

FERTI-pratiques FICHE N FERTI-pratiques FICHE N Les engrais azotés sont fabriqués à partir d azote, principal constituant de l air (78% de notre atmosphère. Le gaz naturel fournit à la fois l hydrogène et l énergie nécessaire

Plus en détail

ferti-pratiques Phosphore Elément nutritif indispensable fiche n 25

ferti-pratiques Phosphore Elément nutritif indispensable fiche n 25 ferti-pratiques Phosphore Elément nutritif indispensable fiche n 25 Nourrir les plantes Le phosphore, indispensable au monde vivant Le phosphore entre dans la composition de nombreuses molécules essentielles

Plus en détail

Partie 6 : Fertilisation organique

Partie 6 : Fertilisation organique Partie 6 : Fertilisation organique I. Composition des engrais organiques A. Généralités et définitions On regroupe sous l appellation engrais organiques : - Les engrais de ferme : fumiers, lisiers, purins

Plus en détail

Localisation d engrais en ligne

Localisation d engrais en ligne ferti-pratiques Localisation d engrais en ligne Au semis ou en cours de culture fiche n 30 Localiser L engrais près des racines Très vite après la levée, les plantules épuisent la graine et doivent trouver

Plus en détail

Point presse. 21 octobre Thierry LOYER Président Gilles POIDEVIN Délégué général

Point presse. 21 octobre Thierry LOYER Président Gilles POIDEVIN Délégué général Point presse Thierry LOYER Président Gilles POIDEVIN Délégué général 1 L industrie de la fertilisation : acteur clé de la chaîne alimentaire Sources: UNIFA, INSEE comptes de l agriculture, Ministère de

Plus en détail

Le recyclage des éléments nutritifs sa part dans la fertilisation

Le recyclage des éléments nutritifs sa part dans la fertilisation Le recyclage des éléments nutritifs sa part dans la fertilisation Philippe EVEILLARD Agronomie & Environnement -UNIFA 15 décembre 2011 -XVIII ème rencontre RITTMO à Colmar 1 Bilan de fertilisation et part

Plus en détail

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU BAS-RHIN AU DE VOS VIES LES MATIÈRES ORGANIQUES. Le gisement de Produits Résiduaires Organiques dans le Bas-Rhin

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU BAS-RHIN AU DE VOS VIES LES MATIÈRES ORGANIQUES. Le gisement de Produits Résiduaires Organiques dans le Bas-Rhin LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU BAS-RHIN AU DE VOS VIES LES MATIÈRES ORGANIQUES Le gisement de Produits Résiduaires Organiques dans le Bas-Rhin Le terme Produits résiduaires organiques (PRO) désigne l ensemble

Plus en détail

Engrais minéraux pour l agriculture

Engrais minéraux pour l agriculture Gamme de produits Engrais minéraux pour l agriculture Pour toute information complémentaire, contacter votre distributeur, ou K+S KALI France 03 26 84 22 35 K+S KALI Du Roure 04 75 49 17 17 K+S KALI Rodez

Plus en détail

décomposition en éléments minéraux assimilables). Le principal élément apporté est

décomposition en éléments minéraux assimilables). Le principal élément apporté est Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur LA FERTILISATION Les apports d engrais peuvent se faire sous forme minérale (le plus souvent de synthèse, directement assimilable) ou

Plus en détail

Epandage des boues et fertilisation raisonnée

Epandage des boues et fertilisation raisonnée Epandage des boues et fertilisation raisonnée 4èmes rencontres nationales de l organique Calais Mai 2011 Antoine Tricaud antoine.tricaud@terralys.fr SYPREA (SYndicat des Professionnels du Recyclage En

Plus en détail

RÈGLEMENT N O MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE N o

RÈGLEMENT N O MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE N o RÈGLEMENT N O 2004-11 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE N o 2003-10 CONSIDÉRANT la législation applicable en matière de gestion du territoire et des activités agricoles en zone agricole provinciale,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulière

Cahier des Clauses Techniques Particulière MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP N 33305 LORMONT CEDEX Cahier des Clauses Techniques Particulière LES AMENDEMENTS Un amendement est une substance qui, apporte judicieusement au sol, engendre une modification

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE. Le ministre de l'agriculture Mohamed Ben Salem Vu Le Chef du Gouvernement Hamadi Jebali

MINISTERE DE L'AGRICULTURE. Le ministre de l'agriculture Mohamed Ben Salem Vu Le Chef du Gouvernement Hamadi Jebali MINISTERE DE L'AGRICULTURE Arrêté du ministre de l agriculture du 4 janvier 2013, modifiant et complétant le cahier des charges type de la production végétale selon le mode biologique approuvé par l arrêté

Plus en détail

Fumure de fond Fertilisation P, K et Mg. ARVALIS - Institut du végétal

Fumure de fond Fertilisation P, K et Mg. ARVALIS - Institut du végétal Fertilisation P, K et Mg 181 CHOISIR ET DECIDER 2012 Fumure P K Mg : Nos préconisations avec les nouvelles grilles DE NOUVELLES GRILLES A PRENDRE EN COMPTE En 2007, les travaux du COMI- FER ont aboutis

Plus en détail

Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés

Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés Claire BODELE SATEGE Nord - Pas de Calais Types de produits utilisés et distribués en région Nord-Pas de Calais et comportement agronomique

Plus en détail

Pour un calcul complet et détaillé sur vos parcelles, l'outil en ligne Fertibet est disponible sur

Pour un calcul complet et détaillé sur vos parcelles, l'outil en ligne Fertibet est disponible sur FERTILISATION PK 6 Quelle dose apporter? Principe de la méthode Comifer présentation simplifiée 1. Relever la teneur en P2O5 ou en K2O échangeable sur l analyse de sol effectuée sur la parcelle. Pour P2O5

Plus en détail

Observatoire national de la fertilisation minérale et organique. Résultats 2010 à 2013

Observatoire national de la fertilisation minérale et organique. Résultats 2010 à 2013 Observatoire national de la fertilisation minérale et organique Résultats 2010 à 2013 1 Résumé : L observatoire national de la fertilisation minérale et organique est un projet commun des organisations

Plus en détail

Les engrais et amendements

Les engrais et amendements Les engrais et amendements Le sol est un milieu vivant où vivent de nombreux organismes (champignons, insectes, vers de terre) qui assurent la fertilité du sol LA majorité d'entre eux vivent dans les premiers

Plus en détail

Le co-compostage au champ des grignons d olive

Le co-compostage au champ des grignons d olive Le co-compostage au champ des grignons d olive Sébastien LE VERGE s.leverge@ctolivier.org tél.: 04 42 23 82 51 Le contexte Elimination des grignons : - besoins de surfaces d épandage suffisantes et accessibles

Plus en détail

Point presse. 22 octobre Thierry LOYER - Président Gilles POIDEVIN - Délégué général

Point presse. 22 octobre Thierry LOYER - Président Gilles POIDEVIN - Délégué général Point presse 22 octobre 2013 Thierry LOYER - Président Gilles POIDEVIN - Délégué général 1 L industrie de la fertilisation : acteur clé de la chaîne alimentaire Agriculteurs 70.4 milliards d de CA en 2011

Plus en détail

Caractéristiques des boues épandues dans le département de la Loire : valeurs agronomiques, micro-polluants organiques et minéraux

Caractéristiques des boues épandues dans le département de la Loire : valeurs agronomiques, micro-polluants organiques et minéraux MESE - Fiche technique N 5 Caractéristiques des boues épandues dans le département de la Loire : valeurs agronomiques, micro-polluants organiques et minéraux L épandage agricole des boues est une filière

Plus en détail

Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes

Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes LE BIO EN QUELQUES MOTS L agriculture biologique est un mode d agriculture alternatif qui se veut respectueux des équilibres écologiques.

Plus en détail

ferti-pratiques L activité biologique des sols Une clé de la fertilité fiche n 26

ferti-pratiques L activité biologique des sols Une clé de la fertilité fiche n 26 ferti-pratiques L activité biologique des sols Une clé de la fertilité fiche n 26 La vie dans les sols cultivés Qu y trouve-t-on? Une multitude d organismes vivants peuplent le sol, jusqu à 10 milliards

Plus en détail

Nutrition foliaire Une voie complémentaire

Nutrition foliaire Une voie complémentaire ferti-pratiques Nutrition foliaire Une voie complémentaire fiche n 27 Une voie d absorption complémentaire de la racine Les racines absorbent l eau et les éléments minéraux solubles en grande quantité.

Plus en détail

Engrais soumis à l annonce obligatoire Engrais organiques et organo-minéraux Exigences concernant les divers types d engrais

Engrais soumis à l annonce obligatoire Engrais organiques et organo-minéraux Exigences concernant les divers types d engrais Engrais soumis à l annonce obligatoire Engrais organiques et organo-minéraux Exigences concernant les divers types d engrais Annexe 1, partie 3 Engrais organiques et organo-minéraux Annexe 1, partie 3

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH Dernière mise à jour avril 2012 CAHIER DES CHARGES associé à la marque BIOBREIZH PREAMBULE Je soussigné,... adhérent de l (Association des Producteurs de Fruits et Légumes Biologiques de Bretagne), et

Plus en détail

Fertilisation PK des rotations fourragères

Fertilisation PK des rotations fourragères Fertilisation PK des rotations fourragères Michel MOQUET Des diagnostics de carences en Potasse sur maïs depuis quelques années en Bretagne Des diagnostics de carences en Potasse sur maïs depuis quelques

Plus en détail

Analyses de sol et ph eau Le chaulage, quelle stratégie adopter?

Analyses de sol et ph eau Le chaulage, quelle stratégie adopter? FICHE N 88 Juillet 2016 L opération de conseil Agri Ouest 88, co-financée par l Agence de l Eau Rhin Meuse et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de la protection

Plus en détail

NORME NF U Amendements organiques. AGRONOMIE ET ENVIRONNEMENT Analyses Expertises Conseil - Formations

NORME NF U Amendements organiques. AGRONOMIE ET ENVIRONNEMENT Analyses Expertises Conseil - Formations NORME NF U44-051 Amendements organiques AGRONOMIE ET ENVIRONNEMENT Analyses Expertises Conseil - Formations MISE SUR LE MARCHÉ DES COMPOSTS QUELQUES CHIFFRES Estimations 2004 7.5 Mt de déchets traités

Plus en détail

Chapitre 31. Engrais. Considérations générales

Chapitre 31. Engrais. Considérations générales 3101 Chapitre 31 Engrais Considérations générales Ce Chapitre couvre, d'une manière générale, la plupart des produits employés comme engrais, qu'ils soient naturels ou artificiels. Par contre, le présent

Plus en détail

Fumure de fond P-K. Action d été. C est le moment de choisir. Rabais CHF 2. /100 kg en mai et juin «L assurance d être satisfait»

Fumure de fond P-K. Action d été. C est le moment de choisir. Rabais CHF 2. /100 kg en mai et juin «L assurance d être satisfait» Fumure de fond P-K C est le moment de choisir Action d été en mai et juin 2014 «L assurance d être satisfait» www.landor.ch Fumure de fond P-K 15 % de phosphate (PS) 30 % de potasse (KCI) 2 % de magnésium

Plus en détail

MFSC = familles complexes de produits

MFSC = familles complexes de produits La Mise sur le marché des matières fertilisantes et supports de culture DGAL/SPRSPP/SDQPV Bureau de la Réglementation et de la mise sur le marché des intrants Stéphanie MARTHON-GASQUET 26 octobre 2011

Plus en détail

ENGRAIS FOLIAIRES ET BIOSTIMULANTS

ENGRAIS FOLIAIRES ET BIOSTIMULANTS ENGRAIS FOLIAIRES ET BIOSTIMULANTS - VIMY (Pas-de-Calais) Tableau 1 - SUS-ST-LEGER (Pas-de-Calais) Tableau 2 - SYNTHESE EAU BLEUE Essais ITB 2003 à 2005, région Nord Pas-de-Calais Tableau 3 - BORE - VIMY

Plus en détail

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais

Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais Préfet de la région Nord-Pas-de-Calais ARRÊTÉ établissant le programme d actions régional en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d origine agricole pour la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Suivre l évolution de la fertilité phosphatée et potassique de la parcelle

Suivre l évolution de la fertilité phosphatée et potassique de la parcelle FERTILISTION PK 6 Quelle dose apporter? Principe de la méthode omifer présentation simplifiée 1. Relever la teneur en P2O5 ou en K2O échangeable sur l analyse de sol effectuée sur la parcelle. Pour P2O5

Plus en détail

L homologation des Matières Fertilisantes et des Supports de Culture

L homologation des Matières Fertilisantes et des Supports de Culture L homologation des Matières Fertilisantes et des Supports de Culture Emmanuel GACHET Unité de Coordination des MFSC Direction des Produits Réglementés Assemblée générale RMT Fertilisation & Environnement

Plus en détail

Fumure P K. ARVALIS - Institut du végétal

Fumure P K. ARVALIS - Institut du végétal ª 150 CHOISIR et décider 2013 ª 151 CHOISIR et décider 2013 Fumure P K : une approche plus adaptée La méthode Comifer de calcul des doses d engrais de fond a été stabilisée au milieu des années 90. Elle

Plus en détail

Aliments d origine végétale BILAN FOURRAGER

Aliments d origine végétale BILAN FOURRAGER BILAN FOURRAGER Évaluation des ressources Dans une première étape, les ressources disponibles pour l alimentation des animaux de rente sont évaluées à partir des bilans d approvisionnement du SSP pour

Plus en détail

INFLUENCE DU TYPE DE FERTILISANT SUR LE RENDEMENT ET LA QUALITE DES CLEMENTINES

INFLUENCE DU TYPE DE FERTILISANT SUR LE RENDEMENT ET LA QUALITE DES CLEMENTINES 0/ 11 INFLUENCE DU TYPE DE FERTILISANT SUR LE RENDEMENT ET LA QUALITE DES CLEMENTINES Compte-Rendu 2010 Code de l essai : EFE.CLE.01.10 Rédacteur : Gilles Tison, Marine Blouin Partenaires 0/ 11 Table

Plus en détail

Epandage et stockage au champ des matières organiques

Epandage et stockage au champ des matières organiques biologiques en IdF Fiche Réglementation Epandage et stockage au champ des matières organiques Mise à jour : Mars 2013 La gestion des matières organiques sur une exploitation agricole est régie par plusieurs

Plus en détail

TARIF DES DOUANES - ANNEXE VI - 1

TARIF DES DOUANES - ANNEXE VI - 1 TARIF DES DOUANES - ANNEXE VI - 1 Section VI PRODUITS DES INDUSTRIES CHIMIQUES OU DES INDUSTRIES CONNEXES Notes. 1. A) Tout produit (autre que les minerais de métaux radioactifs), répondant aux spécifications

Plus en détail

L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision. L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie

L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision. L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie L appropriation sur le terrain d un nouvel outil d aide à la décision L exemple d AzoFert en Champagne-Ardenne et Picardie Nathalie Damay, LDAR / GEMAS Jean Collard, CAMA / GEMAS Introduction 10 èmes rencontres

Plus en détail

Le compostage selon CAN-CGSB et 311

Le compostage selon CAN-CGSB et 311 Le compostage selon CAN-CGSB 32-310 et 311 23-03-2016 avr.-16 1 Norme 32-310 Définitions: 3.14 compost (compost) Produit dérivé d un processus aérobie supervisé sous lequel des microorganismes digèrent

Plus en détail

Inventaire et caractérisation des matières organiques utilisables en agriculture biologique produites en région PACA

Inventaire et caractérisation des matières organiques utilisables en agriculture biologique produites en région PACA Inventaire et caractérisation des matières organiques utilisables en agriculture biologique produites en région PACA Fabien BOUVARD, Chambre Régionale d Agriculture PACA Contexte et historique (1/3) 2009

Plus en détail

Lignes directrices pour la production durable de biogaz dans les exploitations bio

Lignes directrices pour la production durable de biogaz dans les exploitations bio Lignes directrices pour la production durable de biogaz dans les exploitations bio Contact : IFOM EU, +32(0)2280 1223, info@ifoam-eu.org 1 Introduction... 1 2 Biogaz durable issu des exploitations bio

Plus en détail

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1 LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion nov.-12 1 1. Les Règlements 2. Le Champ d Application 3. Mixité bio/non bio 4. La conversion des végétaux 5. Production végétale : les grands principes

Plus en détail

Les fertilisants autres que les fumiers et les composts

Les fertilisants autres que les fumiers et les composts MODULE 7 CHAPITRE 13 Les fertilisants autres que les fumiers et les composts SOMMAIRE 1. Les fertilisants solides 1 1.1 Sources d azote 2 1.2 Sources de phosphore 2 1.3 Sources de potassium 3 1.4 Sources

Plus en détail

La potasse Plus! K+S KALI France. + d éléments fertilisants + de solubilité + de rendement et de qualité pour vos cultures

La potasse Plus! K+S KALI France. + d éléments fertilisants + de solubilité + de rendement et de qualité pour vos cultures La potasse Plus! + d éléments fertilisants + de solubilité + de rendement et de qualité pour vos cultures Korn-Kali 40% K 2 O 6% MgO 12% SO 3 4% Na 2 O Groupe K+S ENGRAIS CE Chlorure de potassium contenant

Plus en détail

InfOlive n 2 du 11 février 2015

InfOlive n 2 du 11 février 2015 201 2 InfOlive n 2 du 11 février 201 Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d Azur, Rhône-Alpes Dossier : Fertilisation e faites pas l impasse sur la fertilisation. Des oliviers peu ou pas fertilisés

Plus en détail

Fertilisation PK : quelles économies possibles?

Fertilisation PK : quelles économies possibles? Fertilisation PK : quelles économies possibles? L'analyse de sol : la base indispensable pour piloter Coût : 57,60 (chimique avec oligo-élément) L'analyse de sol : la base indispensable pour piloter ph

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

Base de données sur la composition et la valeur nutritive de 43 produits organiques de types amendements et engrais organiques

Base de données sur la composition et la valeur nutritive de 43 produits organiques de types amendements et engrais organiques Base de données sur la composition et la valeur nutritive de 43 produits organiques de types amendements et engrais organiques Christiane RAYNAL-LACROIX (Ctifl) Elisabeth ABARZA (Ctifl) Prisca PIERRE (Ctifl)

Plus en détail

Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mardi 28 Janvier 2014

Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mardi 28 Janvier 2014 Qu est ce qu un VIN BIO? Conférence Millésime Bio Mardi 28 Janvier 2014 - Promotion et défense des intérêts de la filière viti-vinicole bio LR - Expertise technique viti/oeno - Organisateur d évènement:

Plus en détail

La fumure d entretien 2014

La fumure d entretien 2014 Document réalisé par les conseillers viticoles des Chambres d Agriculture de l Ardèche, de l Aude, des Bouches du Rhône, de la Drôme, du Gard, de l Hérault, du Vaucluse et du Var. Avec l appui technique

Plus en détail

Coûts de production en céréales biologiques dans les Alpes de Haute Provence : blé tendre, blé dur et orge

Coûts de production en céréales biologiques dans les Alpes de Haute Provence : blé tendre, blé dur et orge Sommaire Objectifs et contexte de l étude Méthodologie Résultats Conclusions et perspectives Objectifs et contexte de l étude Afin de permettre une structuration plus durable de la filière céréale biologique

Plus en détail

La fertilisation des légumineuses fourragères

La fertilisation des légumineuses fourragères La fertilisation des légumineuses fourragères Conseils pour une gestion efficace Sébastien Crémer Michamps, le 01 juillet 2016 0. Le Centre de Michamps Centre de recherche en agriculture et environnement

Plus en détail

Avantages et inconvénients des différentes formes d azote apportées au sol en viticulture

Avantages et inconvénients des différentes formes d azote apportées au sol en viticulture L Azote: un élément clé en viticulture et en oenologie Jeudi 8 décembre 2011 Avantages et inconvénients des différentes formes d azote apportées au sol en viticulture Naturellement plus proche... Contexte

Plus en détail

X = 1/CAU (Pf - Mh - Mr - Mhp - MrCi Mpro - Nirr) Xpro

X = 1/CAU (Pf - Mh - Mr - Mhp - MrCi Mpro - Nirr) Xpro CETTE FICHE A ETE DEFINIE DANS LE CADRE DES TRAVAUX DU GROUPE REGIONAL D EXPERTISE NITRATES. ELLE CORRESPOND A UNE ADAPTATION DE LA METHODE DU BILAN AZOTE TELLE QUE DEVELOPPEE PAR LE COMIFER, A PARTIR

Plus en détail

Les produits de la terre

Les produits de la terre Les produits de la terre Terreau Prestige A base d argile Terreau professionnel utilisable en culture biologique élaboré pour un résultat optimal avec des produits de première qualité et 100% d origine

Plus en détail

Atelier ANNE + KATELL. La vie cachée du sol + encadrements des zones de culture Dimanche 8 mars 2015

Atelier ANNE + KATELL. La vie cachée du sol + encadrements des zones de culture Dimanche 8 mars 2015 Atelier ANNE + KATELL La vie cachée du sol + encadrements des zones de culture Dimanche 8 mars 2015 Chronologie : 1-Animation «La vie cachée du sol» -----------le 8 mars 2015 2-réalisation des encadrements

Plus en détail

Le compost organique

Le compost organique Association APAD Pour la Promotion d une Agriculture Durable Agroécologie «Sensibilisation-Formation-Production» Tel : 70 48 43 41 / 76 29 72 25 Le compost organique Le compost est le produit de la décomposition

Plus en détail

Partie 2 : Principes de la fertilisation

Partie 2 : Principes de la fertilisation Partie 2 : Principes de la fertilisation BP REA Agronomie Janvier 2016 Tiphaine Audic 1 Quelques questions Pourquoi fertilise-t-on? Lorsqu un sol est correctement pourvu en éléments minéraux, est-il nécessaire

Plus en détail

Ecoulement du compost

Ecoulement du compost Ecoulement du compost Biomasse Normandie 19 quai de Juillet - 14000 CAEN Tél. : 02 31 34 24 88 - Fax : 02 31 52 24 91 http://www.biomasse-normandie.org Septembre 2006 1 Qualité et débouchés du compost

Plus en détail

Fertilisation oignon en ab : Test de différentes doses d'azote et de 4 types d'engrais

Fertilisation oignon en ab : Test de différentes doses d'azote et de 4 types d'engrais MARAICHAGE 2010 L 10 / LR 06 Fertilisation oignon en ab : Test de différentes doses d'azote et de 4 types d'engrais Hélène VEDIE et Christelle AÏSSA MADANI 1- CONTEXTE ET OBJECTIFS : La fertilisation en

Plus en détail

Quelles ressources en fertilisants pour l avenir? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation

Quelles ressources en fertilisants pour l avenir? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Quelles ressources en fertilisants pour l avenir? Philippe EVEILLARD peveillard@unifa.fr UNIFA Union des Industries de la Fertilisation PLAN Les engrais dans la crise économique L avenir des engrais azotés

Plus en détail

Le Vin bio: rappel des fondamentaux.

Le Vin bio: rappel des fondamentaux. Le Vin bio: rappel des fondamentaux. Qu est ce qu un vin bio? Conférence Millésime Bio Mardi 27 Janvier 2015 Références règlementaires Définition du vin (OIV): Boisson résultat de la fermentation alcoolique

Plus en détail

La fumure d entretien 2011

La fumure d entretien 2011 Document réalisé par les conseillers viticoles des Chambres d Agriculture de l Ardèche, de l Aude, des Bouches du Rhône, de la Drôme, du Gard, de l Hérault, du Vaucluse et du Var. Avec l appui technique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH

CAHIER DES CHARGES APFLBB associé à la marque BIOBREIZH CAHIER DES CHARGES associé à la marque BIOBREIZH PREAMBULE Je soussigné,... adhérent de l (Association des Producteurs de Fruits et Légumes Biologiques de Bretagne), et résidant. m engage à respecter l

Plus en détail

Productions végétales biologiques

Productions végétales biologiques Productions végétales biologiques Principales dispositions réglementaires Conversion La période de conversion est la période de transition entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique.

Plus en détail

I-PI REALISATION D'UN PLAN DE FUMURE 1/7

I-PI REALISATION D'UN PLAN DE FUMURE 1/7 I-PI-03-01 REALISATION D'UN PLAN DE FUMURE 1/7 Mise à jour Indice Date 00 Mai 2002 01 Mars 2003 02 03 0 REMARQUES PREALABLES Les apports sont calculés par hectare pour une fertilisation des 30 premiers

Plus en détail

Fertilité du sol et fertilisation en agriculture biologique

Fertilité du sol et fertilisation en agriculture biologique Fertilité du sol et fertilisation en agriculture biologique CONTENU DE LA SESSION Présentation 16 mn Les matières organiques utilisables en bio en PACA, Gérard GAZEAU, CA84 Présentation 16 mn Intérêt des

Plus en détail

La Méthanisation agricole L agriculteur, producteur d énergie

La Méthanisation agricole L agriculteur, producteur d énergie La Méthanisation agricole L agriculteur, producteur d énergie 7 avril 2016 Sommaire du document 1. Présentation de la société Naskeo 2. Qu est ce que la méthanisation 3. La méthanisation agricole Présentation

Plus en détail

Rotation et Assolement

Rotation et Assolement Cas type grandes cultures biologiques TERRES E GROIES SUPERFICIEES AEC UZERNE Orge de printemps Rotation et Assolement MAIN d oeuvre uth Pois de printemps Tournesol Triticale SAU ha SO Terres de groies

Plus en détail

Le Vin bio : rappel des fondamentaux. Qu est ce qu un vin bio?

Le Vin bio : rappel des fondamentaux. Qu est ce qu un vin bio? Le Vin bio : rappel des fondamentaux. Qu est ce qu un vin bio? Conférence Millésime Bio Mardi 26 Janvier 2016 Patrick Guiraud - Président de Sudvinbio Virgile Joly - Vigneron - Domaine Virgile Joly Brice

Plus en détail

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux?

Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? Quels enjeux? Inter profession biologique de Normandie Comment introduire des produits biologiques dans mon établissement? vous accompagne Action soutenue par Réussir son introduction de produits biologiques locaux

Plus en détail

Réglementation sur l identification des matières organiques

Réglementation sur l identification des matières organiques 7 C H A P I T R E Réglementation sur l identification des matières organiques Pour utiliser une matière organique à des fins agricoles, outre les critères agronomiques, il est nécessaire de connaître les

Plus en détail

Effets d apports de différents amendements organiques sur les propriétés d un sol sablo-argileux

Effets d apports de différents amendements organiques sur les propriétés d un sol sablo-argileux Effets d apports de différents amendements organiques sur les propriétés d un sol sablo-argileux Bilan de 15 années d essai en culture légumière Journées Techniques Nationales Fruits & Légumes Biologiques

Plus en détail

Enjeux économiques de la fertilisation

Enjeux économiques de la fertilisation Histoire de la fertilisation A la fin du 18ème siècle, la seule source de fertilisants venait des déjections humaines et animales, appelées maintenant effluents d'élevage, et des amendements minéraux disponibles

Plus en détail

REGLEMENTATION. L exemple des fertilisants organiques. L. Thuriès (1), S Houot (2) et M. Viel (3) CIRAD, Risque Environnemental Lié au Recyclage

REGLEMENTATION. L exemple des fertilisants organiques. L. Thuriès (1), S Houot (2) et M. Viel (3) CIRAD, Risque Environnemental Lié au Recyclage REGLEMENTATION L exemple des fertilisants organiques L. Thuriès (1), S Houot (2) et M. Viel (3) (1) CIRAD, Risque Environnemental Lié au Recyclage (2) INRA, Environnement et Grandes Cultures (3) Phalippou-Frayssinet

Plus en détail

Agriculture biologique et changement climatique

Agriculture biologique et changement climatique Agriculture biologique et changement climatique Les enseignements d un colloque (Clermont-Ferrand, 17-18 avril 2008) Claude Aubert DinABio, 19-20 mai 2008 Petit rappel En France, l agriculture, c est 24%

Plus en détail

Engrais liquide Tomates

Engrais liquide Tomates NOUVEAUTÉS Cultiver son jardin, c est bon pour la santé! Nous sommes tous aujourd hui à la recherche d aliments sains. Quelle satisfaction de cultiver ses tomates, courgettes, poivrons, planter ses framboisiers

Plus en détail

Sources de matières organiques : les déchets agro-industriels

Sources de matières organiques : les déchets agro-industriels Retour au Sommaire Sources de matières organiques : les déchets agro-industriels Solides ou liquides : des sous-produits de la transformation de produits agricoles Denis Montange CIRAD, UR Recyclage et

Plus en détail

L'agriculture en région Alsace

L'agriculture en région Alsace Portraits régionaux de l'environnement L'agriculture en région PlusdelamoitiédelasuperficietotaledelaFranceestmiseenvaleurparlesproductionsagricoles. Les espaces agricoles jouent donc un rôle important

Plus en détail

L'agriculture en région Lorraine

L'agriculture en région Lorraine Portraits régionaux de l'environnement L'agriculture en région PlusdelamoitiédelasuperficietotaledelaFranceestmiseenvaleurparlesproductionsagricoles. Les espaces agricoles jouent donc un rôle important

Plus en détail

Bonnes pratiques de fertilisation pour bien nourrir ses plantes

Bonnes pratiques de fertilisation pour bien nourrir ses plantes Guide à l attention des jardineries : Bonnes pratiques de fertilisation pour bien nourrir ses plantes Les végétaux, c est comme les humains, enfin presque! Pour être en pleine forme, nous devons boire

Plus en détail

L USAGE DES DIGESTATS COMME MATIERE FERTILISANTE DANS L AGRICULTURE BIOLOGIQUE

L USAGE DES DIGESTATS COMME MATIERE FERTILISANTE DANS L AGRICULTURE BIOLOGIQUE L USAGE DES DIGESTATS COMME MATIERE FERTILISANTE DANS L AGRICULTURE BIOLOGIQUE 1. La gestion du digestat après production La production de biogaz à partir de déchets organiques s obtient par digestion

Plus en détail

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4

SOMMAIRE POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 SOMMAIRE INTRODUCTION : POURQUOI PROPOSER DES INGREDIENTS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE? P 3 1.QU EST-CE QUE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE? P 4 2. QUELLE DEMARCHE POUR INTRODUIRE DES PRODUITS BIO LOCAUX EN

Plus en détail

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE

ANNEXE 4. CALCUL du BILAN AZOTE ANNEXE 4 CALCUL du BILAN AZOTE Le calcul du bilan azoté se réalise en 2 phases. Dans un premier temps, il faut calculer le solde azote sur les surfaces cultivées. Ce calcul se fait sur la base du cahier

Plus en détail

L'agriculture en région Pays de la Loire

L'agriculture en région Pays de la Loire Portraits régionaux de l'environnement L'agriculture en région Pays de la Loire PlusdelamoitiédelasuperficietotaledelaFranceestmiseenvaleurparlesproductionsagricoles. Les espaces agricoles jouent donc

Plus en détail

L'agriculture en région Nord-Pas-de- Calais

L'agriculture en région Nord-Pas-de- Calais Portraits régionaux de l'environnement L'agriculture en région Nord-Pas-de- Calais PlusdelamoitiédelasuperficietotaledelaFranceestmiseenvaleurparlesproductionsagricoles. Les espaces agricoles jouent donc

Plus en détail

La fertilisation organique dans les supports de culture. Introduction de Mohammed BENBRAHIM, RITTMO

La fertilisation organique dans les supports de culture. Introduction de Mohammed BENBRAHIM, RITTMO La fertilisation organique dans les supports de culture Introduction de Mohammed BENBRAHIM, RITTMO N minéralisable (% Norg) Comment gérer la fertilisation organique dans un support de culture? 100 90 80

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D APPLICATION DU DECRET RELATIF A L AOC «CANTAL» OU «FOURME DE CANTAL»

REGLEMENT TECHNIQUE D APPLICATION DU DECRET RELATIF A L AOC «CANTAL» OU «FOURME DE CANTAL» REGLEMENT TECHNIQUE D APPLICATION DU DECRET RELATIF A L AOC «CANTAL» OU «FOURME DE CANTAL» Article 1 Le présent règlement précise les modalités d application du décret du 8 mars 2007 relatif à l appellation

Plus en détail

Agronomie. La Lettre Agronomique. Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français. n 32

Agronomie. La Lettre Agronomique. Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français. n 32 La lettre d information Lettre de SULKY Agronomique La lettre d information de SULKY Avril- Mai 2012 Innovation variétale en blé tendre : un 1 er blé «waxy» au catalogue français L obtenteur Secobra (Maule,

Plus en détail

Le COMPOSTAGE, un ATOUT pour les exploitations agricoles de la Loire

Le COMPOSTAGE, un ATOUT pour les exploitations agricoles de la Loire Le COMPOSTAGE, un ATOUT pour les exploitations agricoles de la Loire PAILLE Microorganismes EFFLUENTS FUMIER AERATION Action de l humidité et de l air (O2) Un produit affiné et homogène, épandable en toutes

Plus en détail

PULPE D AGRUME FRAÎCHE

PULPE D AGRUME FRAÎCHE Comité National des Coproduits Fiche n 14 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie PULPE D AGRUME FRAÎCHE Définition Coproduit obtenu par les agro-industries transformatrices d agrumes

Plus en détail