FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale"

Transcription

1 FORMATION TECHNIQUE 2015 Gestion des GBR : du chantier jusqu à la centrale 1

2 GBR GRANULATS BITUMINEUX RÉCUPÉRÉS D OÙ PROVIENNENT-ILS? Des chaussées; des rebuts de fabrication d enrobés et des excédents de mise en œuvre. 2

3 Les enrobés sont des mélanges composés d environ 95 % de granulats. 3

4 Les enrobés sont des mélanges composés d environ 5 % de bitume, provenant du raffinage et du traitement des pétroles bruts. 4

5 Chaussée neuve Mise en œuvre Exploitation Chaussée après exploitation Enrobé neuf Usine d enrobage Granulats 5

6 Le lixiviat, est le liquide résiduel qui provient de la percolation de l'eau à travers un matériau, dont une fraction peut être soluble. Conférence à 16h30 FLORIAN LAFAGE de l ACRGTQ

7 Chaussée neuve Mise en œuvre Exploitation Chaussée après exploitation Enrobé neuf Démolition / planage Usine d enrobage Granulats 7

8 Démolition Planage 8

9 Les types de gisement de nos chaussées 9

10 10

11 Planage en profondeur Planage fin

12 Tambour de fraisage ou la vitesse 12

13 Enlèvement et disposition ou recyclage des enrobés? Enrobés Amiantés? Conférence le 3 décembre à 9h30 Planage et enfouissement des EA Risque élevé Méthode recyclage «planage/stabilisation» CSST : Risque modéré MDDELCC : Certains usages acceptés Matériaux de chaussée, Remblais Planage/recouvrement : Adaptations requises Devis : Enlèvement ou Recyclage des EA 13

14 Loi sur la qualité de l'environnement (RLRQ, chapitre Q-2) Règlements (réhabilitation terrains, sols contaminés, ) Politiques, Guides techniques, lignes directrices ( 20) Disposition soumise aux lignes directrices relatives à la gestion de béton, de brique et d asphalte issus des travaux de construction et de démolition et des résidus du secteur de la pierre de taille «2009» : MDDELCC NQ Matériaux recyclés fabriqués à partir de résidus de béton, d enrobé bitumineux et de briques 14

15 Lignes directrices relatives à la gestion de béton, de brique et d'asphalte issus des travaux de construction et de démolition et des résidus du secteur de la pierre de taille. Dans le cadre de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles (PQGMR), le gouvernement a indiqué son intention de faciliter la valorisation des résidus de béton, de brique et d asphalte dans la mesure où ces derniers satisfont à certains critères de qualité. Les granulats fabriqués à partir de résidus de béton, de brique, d asphalte et des résidus du secteur de la pierre de taille peuvent avantageusement remplacer des matériaux de carrière et de sablière en tant que matériaux de construction. La valorisation de ces matériaux générera deux types de gains environnementaux, soit la réduction des quantités dirigées vers les sites d enfouissement et la diminution des impacts environnementaux liés à l extraction d une ressource non renouvelable. Par contre, il est essentiel d établir les conditions liées au conditionnement, au stockage et à l utilisation de ces matériaux. Il importe également de préciser les cas où la réalisation de certaines activités nécessitera l obtention préalable d un certificat d autorisation. La délivrance d un tel certificat sera nécessaire pour les nouvelles activités (stockage, conditionnement et utilisation) et, dans certains cas, lorsque des entreprises qui sont déjà en exploitation apportent des modifications à l une de ces trois activités. Au moment de l analyse des demandes de certificat d autorisation, les lignes directrices relatives à la gestion du béton, de la brique et de l asphalte issus des travaux de construction ou de démolition, de même que celles relatives à la gestion des résidus du secteur de la pierre de taille, seront utilisées. 15

16 Norme NQ Granulats Matériaux recyclés fabriqués à partir de résidus de béton, d enrobés bitumineux et de briques Classification et caractéristiques Aujourd hui, le recyclage est devenu une option des plus intéressantes pour diminuer la quantité de matériaux neufs utilisés dans les infrastructures routières et les remblais. À cet effet, la norme NQ classe et fixe les caractéristiques physiques, chimiques et intrinsèques ainsi que les caractéristiques de fabrication des matériaux recyclés utilisés comme granulats et fabriqués à partir de résidus de béton, d enrobés bitumineux et de briques (béton ou argile) provenant de dépôts de matériaux secs ou de chantiers de construction ou de démolition. Elle définit les exigences à respecter selon les aspects suivants : classification et désignation (matériaux recyclés MR et matériaux recyclés BA); exigences générales (composition des matériaux recyclés); exigences particulières pour les matériaux recyclés de MR-1 à MR-7 (échantillonnage, classification, granularité, caractéristiques intrinsèques, caractéristiques de fabrication, caractéristiques complémentaires et exigences environnementales relatives aux métaux, aux métalloïdes, aux autres composés inorganiques et aux paramètres organiques); exigences particulières pour les matériaux recyclés BA.

17 Norme NQ Classification 17

18 Conférence à 11h30, le 2 décembre

19 Techno Bitume #3

20 Chaussée neuve Mise en œuvre Exploitation Chaussée après exploitation Enrobé neuf Démolition / planage ou recyclage en place Usine d enrobage Granulats 20

21

22 Recyclage à chaud en place Thermo-reprofilage ou thermo-scarification: il s agit de la remise au profil d une chaussée bitumineuse avec mise en forme et compactage sans enlèvement de matériaux ni apport d enrobés neufs. Thermo-régénération : il s agit de la régénération de la surface et de la remise au profil d une chaussée bitumineuse avec réglage, mise en place d une couche d enrobés neuve et compactage. Thermo-recyclage : il s agit du recyclage en place avec le malaxage de l enrobé ancien, les correctifs nécessaires et remise en œuvre du mélange obtenu.

23 23

24 24

25 25

26 Chaussée neuve Mise en œuvre Exploitation Chaussée après exploitation Enrobé neuf Planage / démolition GBR tout-venant Usine d enrobage Granulats Entreposage Concassage Triage 26

27 Pourquoi un TRI à la source?

28 Démolition Décohésionné Fraisât / plané 28

29 CCDG 13 Revêtement de chaussée en enrobé 29

30 CCDG Matériaux L entrepreneur doit préparer une mise en réserve pour les granulats bitumineux récupérés (GBR) pour un minimum de trois jours de production et caractériser cette pile selon les exigences de l article de la norme 4202 du Ministère. 30

31 Le stockage des granulats de classes granulaires différentes et des granulats bitumineux doit être fait en réserves indépendantes. Les dépôts sont localisés sur des emplacements qui ont été nivelés, drainés et nettoyés de toute matière contaminante. Les granulats bitumineux de provenance significativement différente doivent être entreposés dans des réserves séparées. Il faut éviter toute prise en masse des granulats bitumineux. 31

32

33 Éviter la ségrégation réserves hautes et coniques à proscrire utiliser plusieurs petites piles ou couches successives

34 Préserver la qualité des matériaux produits

35 Les GBR se contaminent sur des surface non pavées Une surface horizontale ne permet pas un bon drainage 35

36 Un écoulement naturel de l eau vers le point de chargement Pile originale Une pente inversée abaisse l humidité Pile originale 36

37 Chaussée neuve Mise en œuvre Exploitation Chaussée après exploitation Enrobé neuf Planage / démolition GBR tout-venant Usine d enrobage Granulats Entreposage Concassage Triage 37

38 CCDG Enrobés à chaud formulés selon la méthode du Laboratoire des chaussées En plus de devoir satisfaire aux exigences des plans et devis et à la norme 4202 du Ministère, l utilisation de granulats bitumineux récupérés (GBR) est limitée à 20,0 % de la masse des granulats. 38

39 Dans le cas des enrobés pour couche de surface d autoroute (y inclus les bretelles d autoroute, les collecteurs et les accotements) ce pourcentage est de 10,0 % maximum. Le granulat provenant de granulats bitumineux récupérés est exempté du contrôle de leurs qualités intrinsèques, de même que la classe «PG» du bitume provenant de granulats bitumineux récupérés qui n est pas prise en considération. L entrepreneur est tenu de fournir la densité brute et la teneur en bitume de son granulat bitumineux récupéré. 39

40 Formulation des enrobés pour le recyclage en centrale à 11h30 (30 min) Groupe Conseil SCT DANIEL BISSONNETTE Utilisation des matériaux recyclés en centrale d enrobage à 13h30 (30 min) Groupe Conseil SCT FRÉDÉRIC NOËL

41 Chaussée neuve Mise en œuvre Chaussée neuve avec GBR Exploitation Chaussée après exploitation Enrobé neuf Enrobé avec GBR Planage / démolition ou recyclage en place GBR tout-venant Usine d enrobage Granulats Entreposage Concassage Triage 41

42 UNE BONNE GESTION FAIT : Diminuer les pertes de matériaux; Diminuer les risques de problèmes reliés à la granulométrie; Diminuer les coûts de séchage; Diminuer les coûts d opération et d entretien des équipements; Augmenter la productivité; Augmenter la rentabilité. 42

43 Tout type d enrobé peut être recyclé; qu il provienne de revêtement d autoroutes, de routes municipales, de stationnements commerciaux et résidentiels ou d aéroports. Il est aussi possible de recycler plusieurs fois les enrobés à la fin de leur vie utile. Les enrobés sont des mélanges composés d environ 5 % de bitume et de 95 % de granulats. Les enrobés sont des matériaux recyclables, mais surtout réutilisables grâce à la capacité du bitume à retrouver ses caractéristiques physiques.

44 Merci Sylvain Provençal Ali Excavation

RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010

RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010 Direction du Laboratoire des chaussées RECYCLAGE DES CHAUSSÉES AU MTQ : Bilan 2010 CERIU : INFRA 2011 7 au 9 novembre 2011 Guy Bergeron, ing., M.Sc. Service des chaussées?? Plan 1. Règlementation 2. Techniques

Plus en détail

Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux

Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Le recyclage des matériaux de chaussées et autres techniques vertes pour les usages municipaux Michel Paradis, ing.

Plus en détail

Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés en centrale Pour

Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés en centrale Pour Denis Veillette Frédéric Noël, Ing. Ing. Gécan International Ltée Ltée.. Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés

Plus en détail

Groupe Conseil SCT. Formulation des enrobés pour recyclage en centrale. Par : D. Bissonnette YOUR LOGO

Groupe Conseil SCT. Formulation des enrobés pour recyclage en centrale. Par : D. Bissonnette YOUR LOGO Groupe Conseil SCT Formulation des enrobés pour recyclage en centrale Par : D. Bissonnette Sujets qui seront discutés Matières premières; Limitations et considérations; Les sujets Formulation; Enjeux de

Plus en détail

Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013

Acceptation et évaluation en production des formules de mélange. Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013 Acceptation et évaluation en production des formules de mélange Présenté par : Vicky Poulin, tech. sr, auditrice Décembre 2013 2 1 Introduction Méthode appliquée pour le ministère des Transports du Québec

Plus en détail

Groupe Conseil SCT SCT

Groupe Conseil SCT SCT Groupe Conseil SCT SCT Utilisation des matériaux recyclés en centrale d enrobage Utilisation des matériaux recyclés en centrale d enrobage Par Frédéric Noël, ing. Par Frédéric Noël, ing. Services techniques

Plus en détail

L utilisation des Agrégats d enrobés en France

L utilisation des Agrégats d enrobés en France L utilisation des Agrégats d enrobés en France Enjeux et aspect techniques DTer Centre-Est Auteur :S Moreira Recyclage des agrégats d enrobés La loi du 13 Juillet 1992, relative à l élimination des déchets,

Plus en détail

Ville de Québec. par M. Patrice Bergeron, ing.

Ville de Québec. par M. Patrice Bergeron, ing. Utilisation des enrobés bitumineux Ville de Québec par M. Patrice Bergeron, ing. Vendredi, le 27 mars 2009 Plan de la présentation Ville de Québec; Réseau routier; Structures de chaussées; Matériaux bitumineux;

Plus en détail

La production d agrégats d enrobés

La production d agrégats d enrobés Semaine européenne de la réduction des déchets La production d agrégats d enrobés 28-11-2014 T. DELAUNAY 1 Qu est-ce qu un déchets d enrobés? Les fraisats Les croûtes Les excédents Les fraisats (rabotage)

Plus en détail

Présentation Guides Rhône-Alpes. Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER

Présentation Guides Rhône-Alpes. Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER Présentation Guides Rhône-Alpes Journée club entretien routier 17/11/2015 Présentation Grégory RAVANIER Guide : Graves de valorisation Graves de déconstruction Avril 2014 Remplace guide de 2005 Introduction

Plus en détail

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014

Retraitement en place type II. Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Retraitement en place type II Bitume Québec Montréal, 2 décembre 2014 Points abordés Types de dégradation observés et objectifs recherchés? Description des étapes d un retraitement en place de type II

Plus en détail

Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC.

Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC. MINISTÈRE DES TRANSPORTS Historique du recyclage au MTQ / Suivi de performances des routes avec GBR et bardeaux BPF et BPC. Michel Paradis, ing. M.Sc. Service des matériaux d infrastructures Direction

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER. Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine

LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER. Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine LE RECYCLAGE DES MATERIAUX DE CHANTIER Paulo LOPES MONTEIRO / SPRIR Midi Aquitaine Rappel de la législation Loi du 13 juillet 1992 relative à l élimination des déchets : «valoriser les déchets par réemploi,

Plus en détail

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007

RETRAITEMENT EN CENTRALE. Bernard ECKMANN. Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 Travaux routiers Matériaux routiers et industries Environnement RETRAITEMENT EN CENTRALE Bernard ECKMANN Colloque de formation RETRAITEMENT A FROID DES CHAUSSEES SOUPLES Montreal 4-6 décembre 2007 RETRAITEMENT

Plus en détail

FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-12-02 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour la fourniture de béton bitumineux transporté par les camions

Plus en détail

Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés

Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Enrobés en développement pour la norme 4202 et autres nouveautés Colloque AQTr - Point de mire sur les travaux de

Plus en détail

Caractérisation et contrôle qualitatif des granulats et du bitume

Caractérisation et contrôle qualitatif des granulats et du bitume Placer une photo circulaire de projet ou le logo du client ici. Insérer d abord la forme du cercle (diamètre de 9,5 cm, ou 3,75 po). Insérer ensuite l image à l aide de la fonction Remplissage de forme

Plus en détail

Techniques à froid et retraitement

Techniques à froid et retraitement Techniques à froid et retraitement Marc-Stéphane Ginoux LR Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les matériaux Le

Plus en détail

Environnement Géotechnique Contrôle des matériaux , rue Lachapelle, H4J 2M

Environnement Géotechnique Contrôle des matériaux , rue Lachapelle, H4J 2M Environnement Géotechnique Contrôle des matériaux 12366, rue Lachapelle, H4J 2M8 514-737-9139 environnement caractérisation et restauration de SiteS Caractérisations environnementales de terrains, de commerces,

Plus en détail

La valorisation des déchets miniers infrastructures routières son offre de services possibilités de recyclage et de dépôt de remblais

La valorisation des déchets miniers infrastructures routières son offre de services possibilités de recyclage et de dépôt de remblais Depuis le début des années quatre-vingt dix, les stocks de produits résiduels entreposés par les Houillères de la Loire sont exploités sur les 14 hectares du Terril Saint-Pierre. La valorisation des déchets

Plus en détail

Voie TRAIN DE RECYCLAGE. Développement Durable

Voie TRAIN DE RECYCLAGE. Développement Durable Voie a TRAIN DE RECYCLAGE du Développement Durable Plan de la présentation Train de recyclage La voie logique du Développement Durable Définition Train de recyclage. Équipement qui consiste à fragmentés

Plus en détail

LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC)

LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC) LES ENROBÉS ADAPTÉS AUX BESOINS DES MUNICIPALITÉS (VILLE DE QUÉBEC) Par : Patrice Bergeron, ing. Bitume Québec : FT-2014 2, 3 et 4 décembre 2014 SERVICE DE L INGÉNIERIE PLAN DE LA PRÉSENTATION Mélange

Plus en détail

Les outils disponibles CCTP, SOSED, RC

Les outils disponibles CCTP, SOSED, RC COTITA OUEST Journée Route et Développement Durable Les outils disponibles CCTP, SOSED, RC Sylvain MOREIRA / LRPC Angers Lionel ODIE / LRPC Saint-Brieuc 1 SOMMAIRE Présentation de la commission CETE SPRIR

Plus en détail

Guy Tourangeau, ing. Coordonnateur du laboratoire de Montréal

Guy Tourangeau, ing. Coordonnateur du laboratoire de Montréal Direction du laboratoire des chaussées Contrôle des bitumes: Vision du donneur d ouvrage Guy Tourangeau, ing. Coordonnateur du laboratoire de Montréal Plan de la présentation 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 2

Plus en détail

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010 Direction du Laboratoire des chaussées Les exigences du MTQ sur les granulats et le comportement des matériaux Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats Formation technique Bitume

Plus en détail

Le retraitement en place aux liants bitumineux. Christophe CHAIX SPRIR PACA / LR

Le retraitement en place aux liants bitumineux. Christophe CHAIX SPRIR PACA / LR Le retraitement en place aux liants bitumineux Christophe CHAIX SPRIR PACA / LR Une technique bien réglementée! Retraitement au liants hydrocarbonés Classes I, II et III Retraitement au liant hydraulique

Plus en détail

LES ENROBÉS AU QUÉBEC. Performances et Attentes du MTQ

LES ENROBÉS AU QUÉBEC. Performances et Attentes du MTQ LES ENROBÉS AU QUÉBEC Performances et Attentes du MTQ LES ENROBÉS AU QUÉBEC: Performances et Attentes du MTQ État du réseau Propriétés mécaniques recherchées La mise en œuvre Les attentes du MTQ Respect

Plus en détail

La vérification des formules de mélanges

La vérification des formules de mélanges La vérification des formules de mélanges Pierre Langlois, ing., M.Ing. Formation technique 2011 Gestion de la qualité en chaussées souples 30 novembre et 1 er décembre 2011 Formules de mélanges (d enrobés)

Plus en détail

Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid. Yves Thériault

Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid. Yves Thériault Contrôle de qualité interne du retraitement en place à froid par Yves Thériault Principaux contrôle de qualité interne Contrôles exécutés lors des différentes étapes: Retraitement Type III (étape du planage)

Plus en détail

Valorisation d une grave mousse issue de 100 % de matériaux de déconstruction

Valorisation d une grave mousse issue de 100 % de matériaux de déconstruction Valorisation d une grave mousse issue de 100 % de matériaux de déconstruction COTITA 23 juin 2015 - Valorisation des matériaux alternatifs en techniques routières Alain ROMIER : Fairco et Germain BRUN

Plus en détail

Présenté par : Fahd BEN SALEM

Présenté par : Fahd BEN SALEM Département génie de la construction Directeur: Pr. Alan CARTER, Codirecteur : Pr. Daniel PERRATON Présenté par : Fahd BEN SALEM Le 12 Avril 2016 Plan 1 Introduction 2 3 Méthodologie et processus du 4

Plus en détail

Ce document a été rédigé par le comité Entretien des routes de l'association Bitume Québec.

Ce document a été rédigé par le comité Entretien des routes de l'association Bitume Québec. Bitume Québec décline toute responsabilité, directe ou indirecte, quant à l actualité ou à l exactitude des informations du présent devis technique ou aux conséquences découlant de son utilisation. Les

Plus en détail

Production et mise en œuvre Sabine. retraitées. es à froid en centrale. Yvan PAQUIN. Formation BITUME QUÉBEC

Production et mise en œuvre Sabine. retraitées. es à froid en centrale. Yvan PAQUIN. Formation BITUME QUÉBEC Production et mise en œuvre Sabine des LE BEC graves Yvan PAQUIN retraitées es à froid en centrale Formation BITUME QUÉBEC RETRAITEMENT À FROID DES CHAUSSÉES SOUPLES Montréal 4-6 décembre 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants

Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Les essais qualitatifs réalisés sur les enrobés et leurs constituants Formation sur la gestion de la qualité en chaussées souples Par: Alexis Mailloux Jacques Chénard 30 novembre et 1 er décembre 2011

Plus en détail

Historique et mise à jour de la méthode LC

Historique et mise à jour de la méthode LC Direction du Laboratoire des chaussées Historique et mise à jour sur les enrobés du MTQ Louise Boutin, ing. Laboratoire des chaussée Service des matériaux d infrastructure Survol de la présentation Historique

Plus en détail

Le recyclage des enrobés en Europe. N. Bueche Formation technique Bitume Québec

Le recyclage des enrobés en Europe. N. Bueche Formation technique Bitume Québec Le recyclage des enrobés en Europe N. Bueche Formation technique Bitume Québec 01.12.2015 Contenu de la présentation Expérience européenne Taux de recyclage Etude de pays représentatifs Quelques problématiques

Plus en détail

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285

MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 N 12 Mai 2006 Cftr - info MISE EN APPLICATION DE LA NOUVELLE NORME GRAVE NON TRAITEE NF EN 13285 La présente note d information a pour objet d informer de la parution de la norme NF EN 13285 relative aux

Plus en détail

Réalisation du retraitement en place à froid Type II (urbain) Par Construction Soter inc.

Réalisation du retraitement en place à froid Type II (urbain) Par Construction Soter inc. Réalisation du retraitement en place à froid Type II (urbain) Par Construction Soter inc. Sommaire de la présentation Gestion de la circulation Fenêtre d exploration Étude de formulation Décohésionnement

Plus en détail

Surveillance des travaux d enrobés, les bonnes pratiques à mettre de l avant

Surveillance des travaux d enrobés, les bonnes pratiques à mettre de l avant MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITÉ DURABLE ET DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS Surveillance des travaux d enrobés, les bonnes pratiques à mettre de l avant AQTR 13 décembre 2016 Plan de la présentation

Plus en détail

ANALYSES DES COÛTS DE CYCLE DE VIE DES CHAUSSÉES ROUTIÈRES À FORT TRAFIC

ANALYSES DES COÛTS DE CYCLE DE VIE DES CHAUSSÉES ROUTIÈRES À FORT TRAFIC PUBLIÉ PAR BITUME QUÉBEC NUMÉRO 05 ANALYSES DES COÛTS DE CYCLE DE VIE DES CHAUSSÉES ROUTIÈRES À FORT TRAFIC Introduction 1) Champ de l étude Une analyse des coûts de cycle de vie est un outil d aide à

Plus en détail

(c) ALIAPUR. Valorisation des fibres textiles issues du broyage de pneumatiques usagés dans les enrobés

(c) ALIAPUR. Valorisation des fibres textiles issues du broyage de pneumatiques usagés dans les enrobés Valorisation des fibres textiles issues du broyage de pneumatiques usagés dans les enrobés Benoit CHAVET Directeur PR INDUSTRIE 19 Voie Romaine 21110 Genlis Tel. : 03 80 47 99 90 Fax : 03 80 47 99 99 b.chavet@pr-industrie.com

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE FÉVRIER 2014 FONDATION DE RUE

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE FÉVRIER 2014 FONDATION DE RUE VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE TABLE DES MATIÈRES 1. OBJET 1 2. DOMAINE D'APPLICATION 1 3. CONFORMITÉ AVEC D'AUTRES EXIGENCES 1 4. DÉFINITIONS 1 4.1 Structure chaussée 1 4.2 Infrastructure de chaussée

Plus en détail

Rappel du PAQ enrobés Paramètres pour l optimisation des formules

Rappel du PAQ enrobés Paramètres pour l optimisation des formules Direction du Laboratoire des chaussées Les nouvelles procédures d optimisation des formules d enrobés en laboratoire (PAQ enrobés) avec ou sans utilisation de GBR et autres matériaux recyclables Michel

Plus en détail

L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience A10 Lionel GRIN USIRF/EUROVIA

L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience A10 Lionel GRIN USIRF/EUROVIA L entretien des chaussées en place aux liants hydrauliques Retour d expérience Lionel GRIN USIRF/EUROVIA Intervenant et titre de la présentation RAPPEL DU REFERENTIEL TECHNIQUE Technique d entretien des

Plus en détail

Réalisation du retraitement en place à froid Type III - (Rural) par Yves Thériault

Réalisation du retraitement en place à froid Type III - (Rural) par Yves Thériault Réalisation du retraitement en place à froid Type III - (Rural) par Yves Thériault Les étapes Fraisage / planage Fenêtres d exploration Échantillonnage et étude de formulation Décohésionnement Ajout de

Plus en détail

Les technologies à froid dans tous leurs états

Les technologies à froid dans tous leurs états Les technologies à froid dans tous leurs états Colloque Bitume Québec Trois-Rivi Rivières 19 mars 2007 Sabine Le Bec Construction DJL inc. Les technologies à froid dans tous leurs états Définition des

Plus en détail

Exemples de techniques routières économes et innovantes

Exemples de techniques routières économes et innovantes Exemples de techniques routières économes et innovantes Le recyclage sous toutes ses formes : - les agrégats d enrobés, - les graves de recyclages : graves de béton concassé et mâchefers, - les mélanges

Plus en détail

PROJET DE RÉFECTION MAJEURE D UNE CHAUSSÉE : RÉUTILISATION DES MATÉRIAUX EN PLACE

PROJET DE RÉFECTION MAJEURE D UNE CHAUSSÉE : RÉUTILISATION DES MATÉRIAUX EN PLACE PROJET DE RÉFECTION MAJEURE D UNE CHAUSSÉE : RÉUTILISATION DES MATÉRIAUX EN PLACE Bruno Marquis, ing. Guy Bergeron, ing. Direction du laboratoire des chaussées Ministère des Transports du Québec Exposé

Plus en détail

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures

Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBÉ ANTI-KÉROSÈNE COLNAK Protège la chaussée contre les déversements d hydrocarbures Nouvelle génération d enrobés bitumeux de couche de roulement anti-kérosène, COLNAK

Plus en détail

Méthodes et techniques d évaluation des chaussées existantes et établissement des diagnostics de réfection Cas types

Méthodes et techniques d évaluation des chaussées existantes et établissement des diagnostics de réfection Cas types BITUME QUÉBEC Méthodes et techniques d évaluation des chaussées existantes et établissement des diagnostics de réfection Cas types Présentée par : Louis D Amours, ing., M.Sc.A. Vice-président Groupe Qualitas

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE L ENVIRONNEMENT DIRECTIVE CANTONALE DECHETS DE DEMOLITION DES ROUTES

DIRECTION GENERALE DE L ENVIRONNEMENT DIRECTIVE CANTONALE DECHETS DE DEMOLITION DES ROUTES DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT DIRECTION GENERALE DE L ENVIRONNEMENT DGE - GEODE DCPE 874 JUIN 2014 DIRECTIVE CANTONALE DECHETS DE DEMOLITION DES ROUTES Division Géologie, sols et déchets

Plus en détail

Bordereau des prix INSTALLATION DE CHANTIER

Bordereau des prix INSTALLATION DE CHANTIER Bordereau des prix 100... INSTALLATION DE CHANTIER 201... DECOUPE DE CHAUSSEE 203... DELIGNEMENT DES BORDS DE CHAUSSEE 204... DERASEMENT DES ACCOTEMENTS AVEC EVACUATION 210... DECAISSEMENT DE CHAUSSEE

Plus en détail

Les bases traitées et les enrobés colorés dans les chaussées municipales

Les bases traitées et les enrobés colorés dans les chaussées municipales Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours

Plus en détail

Valorisation des laitiers sidérurgiques

Valorisation des laitiers sidérurgiques Valorisation des laitiers sidérurgiques Pierre PROY Société TRAILSID DOUAI/AFOCO Le 5 juin 2014 TRAILSID - Société créée en Février 2000 pour traiter les laitiers cristallisés des hauts-fourneaux de l

Plus en détail

LES MATERIAUX UTILISÉS LE RECYCLAGE

LES MATERIAUX UTILISÉS LE RECYCLAGE ème Fiche 5 Ressource N 1 LES MATERIAUX UTILISÉS LE RECYCLAGE I - L'ORIGINE ET LA DISPONIBILITE DES MATIERES PREMIERES Les matières premières ont plusieurs origines. Certaines, issues du vivant, sont renouvelables

Plus en détail

Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux»

Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux» Guide Technique sur l «Abaissement de température des mélanges bitumineux» Journée Technique du Entretien économe et à moindre impact environnemental des chaussées Nicolas Grignard Département Laboratoire

Plus en détail

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence. Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée La Route Durable : Innovation et «Recyclage» Marc-Stéphane Ginoux LRPC d'aix en Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr SOMMAIRE Pages Introduction Les

Plus en détail

Congrès Bitume Québec 2009

Congrès Bitume Québec 2009 Structure de chaussée flexible à très faible énergie LES CHAUSSÉES TFE Congrès Bitume Québec 2009 26 AU 27 Mars Marc Proteau, Ing. Construction DJL inc. Contenu de la présentation Présentation du concept

Plus en détail

Pour les générations futures. le recyclage des enrobés s maintenant

Pour les générations futures. le recyclage des enrobés s maintenant c3 Pour les générations futures le recyclage des enrobés s maintenant Slide 1 c3 Pourquoi ce titre, parce que la population en général est beaucoup plus sensibilisé au phénomène de dégradation de l'environnement.

Plus en détail

Alimentation des centrales pour la production d enrobés spéciaux

Alimentation des centrales pour la production d enrobés spéciaux Alimentation des centrales pour la production d enrobés spéciaux Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Construction DJL inc. Formation technique Bitume Québec 4 décembre 2013 Collaboration de Jonathan

Plus en détail

Bitume-Quebec novembre Evotherm DAT

Bitume-Quebec novembre Evotherm DAT Bitume-Quebec 24-26 novembre 2009 Evotherm DAT Gamme des produits Température de es enrobés ( C) 250 Asphaltes.. 160 Asphalte à basses températures 140 Enrobés chaud 120 Enrobés tièdes 100 80 Enrobés semi-tièdes

Plus en détail

Collage des couches. Préparé par Stéphane Trudeau, ing. STEB. Formation technique 2014 de Bitume Québec

Collage des couches. Préparé par Stéphane Trudeau, ing. STEB. Formation technique 2014 de Bitume Québec Collage des couches Préparé par Stéphane Trudeau, ing. STEB Formation technique 2014 de Bitume Québec Plan Liants d accrochage : Généralité Liants d imprégnation Nettoyage à l huile Épandage du liant Type

Plus en détail

Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés»

Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés» Projet National MURE Journée d échanges «Apport des régénérants dans le recyclage des enrobés» Rappel des spécifications et prescriptions européennes et françaises sur l utilisation d AE Recyclage des

Plus en détail

LE RE EMPLOI Des matériaux

LE RE EMPLOI Des matériaux LE RE EMPLOI Des matériaux COTITA - Jeudi 3 novembre 2016 Edouard CAZAMAJOUR Le Ré Emploi des matériaux dans le B&TP jeudi 3 novembre 2016 1 7 7 9 86 BEDEMAT 100 000T de Mâchefer 1 6 8 7 23 SAINT MARTIN

Plus en détail

APPROCHE DE LA VILLE DE VAUDREUIL-DORION POUR LA GESTION DES RÉSIDUS DE CRD

APPROCHE DE LA VILLE DE VAUDREUIL-DORION POUR LA GESTION DES RÉSIDUS DE CRD APPROCHE DE LA VILLE DE VAUDREUIL-DORION POUR LA GESTION DES RÉSIDUS DE CRD Par : Hugues Charbonneau, Chef de division Environnement Service du développement et de l aménagement du territoire Ville de

Plus en détail

Bilan de mises en œuvre de mâchefers sur le Département des Yvelines

Bilan de mises en œuvre de mâchefers sur le Département des Yvelines Emmanuel RAFFIN COTITA 23 juin 2015 Valorisation des matériaux alternatifs en techniques routières Direction des Routes et des Transports Bilan de mises en œuvre de mâchefers sur le Les engagements du

Plus en détail

NOVACOL NOVAFOR NOVASOL

NOVACOL NOVAFOR NOVASOL RETRAITEMENTS EN PLACE N O T I C E T E C H N I Q U E NOVACOL NOVAFOR NOVASOL Trois procédés pour traiter et retraiter, en place, à froid Selon la couche à traiter, une technique adaptée : NOVACOL, recycle

Plus en détail

AMÉNAGEMENTS FICHE. Butte antibruit, aménagement extérieur, parcs et jardins. Remblais. Applications. Dénomination Matériaux

AMÉNAGEMENTS FICHE. Butte antibruit, aménagement extérieur, parcs et jardins. Remblais. Applications. Dénomination Matériaux AMÉNAGEMENTS Applications Dénomination Matériaux habituellement utilisés MATÉRIAUX RECOMMANDÉS PAR ECOMAT pour une gestion durable des ressources naturelles FICHE Butte antibruit, aménagement extérieur,

Plus en détail

Formulation des enrobés Méthode LC

Formulation des enrobés Méthode LC Formulation des enrobés Méthode LC Pierre Langlois, ing. Les enrobés bitumineux : formulation, fabrication, mise en place. Montréal 2006. 1 Méthode LC Plusieurs entreprises d enrobés du Québec œuvrent

Plus en détail

8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie. Pierre Langlois, ing.

8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie. Pierre Langlois, ing. 8 e Congrès annuel Enrobés phoniques de l industrie Pierre Langlois, ing. 1 NOUVEAU PROJET Développement de produits spécialisés par les producteurs d enrobés Élaboration de «fiches produits» : enrobés

Plus en détail

Réunion d information Dépôt sauvages de déchets

Réunion d information Dépôt sauvages de déchets Réunion d information Dépôt sauvages de déchets Zoom sur les installations de stockage de déchets inertes Gautier DEROY DRIEE - UT78 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de

Plus en détail

Caractérisation des propriétés mécaniques des enrobés bitumineux recyclés

Caractérisation des propriétés mécaniques des enrobés bitumineux recyclés Caractérisation des propriétés mécaniques des enrobés bitumineux recyclés Ninouh Tarek Département de Génie Civil, Université de Tébessa, Algérie tninouh@hotmail.com RÉSUMÉ. Les actions des intempéries

Plus en détail

Sylvain Provençal TALON SEBEQ. Intégration des différents procédés

Sylvain Provençal TALON SEBEQ. Intégration des différents procédés Enrobés recyclés à froid Sylvain Provençal TALON SEBEQ Intégration des différents procédés Intégration des différents procédés Plan de travail Types de retraitement pour la fabrication d enrobé recyclés

Plus en détail

Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de carburant utilisé

Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de carburant utilisé Évolution et technologies des enrobés tièdes Yvan Paquin, ing. Directeur Technique Adjoint, DJL 24 novembre 2009 Le réchauffement planétaire et Kyoto 1 T d enrobé : 20 à 30 kg CO2 eq, dépend du type de

Plus en détail

Colloque innovations en valorisation des matières résiduelles 26 octobre Stéphane Marie-Rose, Ph.D.

Colloque innovations en valorisation des matières résiduelles 26 octobre Stéphane Marie-Rose, Ph.D. Colloque innovations en valorisation des matières résiduelles 26 octobre 2016 Stéphane Marie-Rose, Ph.D. Utilisation du carbone recyclé pour la production de biocarburants : une solution de rechange durable

Plus en détail

Technologies et procédés de recyclage des granulats recyclés

Technologies et procédés de recyclage des granulats recyclés Technologies et procédés de recyclage des granulats recyclés Technologies de tri avec application aux granulats recyclés PLAN Introduction Tri par rayons X Application XRF Tri par infra-rouge Application

Plus en détail

Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux

Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux Prise en compte du développement durable Marchés de construction et d entretien de chaussée Cas des matériaux bitumineux L EXPERIENCE DU CONSEIL GENERAL DE LA SARTHE www.sarthe.com 1 Les principes «Il

Plus en détail

Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement

Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement Valorisation des bétons bitumineux recyclés et étude de leur renforcement Melbouci B.* Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou,Labo. Géomatériaux Environnement et Aménagement, Algérie. Sadoun S. Université

Plus en détail

LES LAITIERS DE HAUT FOURNEAUX DE FRAICHE PRODUCTION. Matériaux locaux pour les infrastructures Lorraines

LES LAITIERS DE HAUT FOURNEAUX DE FRAICHE PRODUCTION. Matériaux locaux pour les infrastructures Lorraines LES LAITIERS DE HAUT FOURNEAUX DE FRAICHE PRODUCTION 1 Les Gisements de laitier HF de fraiche production Haut-fourneau, groupe Saint-Gobain, Pont-à-Mousson Dillingen /Sarre(D) Pont-àmousson (54) 2 / 3

Plus en détail

BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 2 LE BILAN EN BREF Depuis 2009, nous valorisons davantage de matières résiduelles que nous en enfouissons. Le rendement en matière de tri se maintient ou s améliore,

Plus en détail

Dans les matériaux réutilisables, nous pouvons différencier ceux d excavation et ceux de démolition.

Dans les matériaux réutilisables, nous pouvons différencier ceux d excavation et ceux de démolition. Page 1 / 6 Rapport technique / Domaine de l environnement Contenu : Revalorisation des déchets inertes Rédaction : Michael Dell Anna, Mathieu Doutaz, Nicolas Rime / Etudiants ETC 3 ème année Date : 15

Plus en détail

Présenté par Catherine Lavoie. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6

Présenté par Catherine Lavoie. LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 Présenté par Catherine Lavoie LES ENROBÉS PHONIQUES: SOLUTION AU BRUIT ROUTIER Bulletin technique # 6 MISE EN CONTEXTE Souhait des administrateurs Début du bulletin technique : août 2011 M. Pierre Langlois,

Plus en détail

Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux. I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées

Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux. I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées Sommaire Chap VI : Retraitement des matériaux bitumineux I. Principaux mécanismes de dégradation des chaussées II. Retraitement en place à froid III. Retraitement à froid en centrale IV. Retraitement à

Plus en détail

7ème édition du salon international des énergies renouvelables,des énergies propres et du développement durable ORAN Octobre 2016

7ème édition du salon international des énergies renouvelables,des énergies propres et du développement durable ORAN Octobre 2016 الجزاي ر لا سمنت الصناعي المجمع GROUPE INDUSTRIEL DES CIMENTS D ALGERIE CENTRE D ETUDES ET DE SERVICES TECHNOLOGIQUES DE L INDUSTRIE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION «C.E.T.I.M» ش.ذ.ا. - رأسمالھا الاجتماعي

Plus en détail

LE GUIDE D INFORMATION

LE GUIDE D INFORMATION LE GUIDE D INFORMATION LES MATÉRIAUX RECYCLÉS : CONTEXTE ET ENJEUX? POURQUOI UTILISER DES MATÉRIAUX RECYCLÉS? UNE RÉGLEMENTATION STRICTE ET ENCADRÉE L utilisation de matériaux recyclés issus du recyclage

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX. Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A.

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX. Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A. CONTRÔLE DE LA QUALITÉ LORS DE LA MISE EN ŒUVRE DES REVÊTEMENTS BITUMINEUX Colloque Bitume Québec / 26 novembre 2008 Serge Meilleur, ing. M.Sc.A. Les principaux contrôles ainsi que les mesures et essais

Plus en détail

AggreBind AggreBind

AggreBind AggreBind AggreBind, utilisant des techniques innovatrices pour faciliter la conception et la réhabilitation du système actuel des routes à des couts inférieurs et une réduction du temps de construction comparé

Plus en détail

LES ENROBES COULES A FROID. Les Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer

LES ENROBES COULES A FROID. Les Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer LES ENROBES COULES A FROID Les Différentes Techniques 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Patrice VALLON Septembre 2010 Réalisation d un Enrobé Coulé à Froid

Plus en détail

Alan Carter Formation technique BQ 2013

Alan Carter Formation technique BQ 2013 Alan Carter Formation technique BQ 2013 Ref PPT de Pierre Langlois PPT de Michel Paradis Formulation des enrobés au Québec Avant 1990: Marshall modifié; 1990: Début de l usage de l orniéreur. Pourquoi

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C.C.T.P.) COMMUNE DE GUENROUËT TRAVAUX DE VOIRIE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C.C.T.P.) COMMUNE DE GUENROUËT TRAVAUX DE VOIRIE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C.C.T.P.) Maître de l Ouvrage COMMUNE DE GUENROUËT Objet du marché TRAVAUX DE VOIRIE Programme d Aménagement de la Voirie Communale

Plus en détail

PROGRAMME VOIRIE BORDEREAU DES PRIX (CADRE)

PROGRAMME VOIRIE BORDEREAU DES PRIX (CADRE) COMMUNE DE SAINT-ESTEPHE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES PROGRAMME DE VOIRIE 2012 BORDEREAU DES PRIX (CADRE) BORDEREAU DES PRIX N Désignation du prix et prix unitaire en toutes lettres HT Prix

Plus en détail

Les guides d acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs en technique routière : frein ou moteur pour leur utilisation?

Les guides d acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs en technique routière : frein ou moteur pour leur utilisation? Les guides d acceptabilité environnementale des matériaux alternatifs en technique routière : frein ou moteur pour leur utilisation? 18 mai 2017 CTIF Élaboration du Guide Sables de Fonderie : Comment capitaliser

Plus en détail

Assemblée générale de l asr 6 avril 2017 Langenthal

Assemblée générale de l asr 6 avril 2017 Langenthal Assemblée générale de l asr 6 avril 2017 Langenthal INTRODUCTION Revêtements bitumineux Bernhard Hirschi Jean-Marc Furrer Industrie de la production de revêtements bitumineux en Suisse 95 installations

Plus en détail

Observation des «déchets et du recyclage» du BTP

Observation des «déchets et du recyclage» du BTP 1 Observation des «déchets et du recyclage» du BTP Etude sur les volumes et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP dans l 1 ère commission 7 novembre 2012 Déroulement de la présentation 2 1.

Plus en détail

INVENTAIRE DECHETS 1. GENERALITE 2. DONNEES CONCERNANT LES DECHETS

INVENTAIRE DECHETS 1. GENERALITE 2. DONNEES CONCERNANT LES DECHETS INVENTAIRE DECHETS 1. GENERALITE 1.1. POURQUOI UN FORMULAIRE INVENTAIRE DES DECHETS DE CONSTRUCTION? La démolition et l enlèvement sélectif des matériaux permettent de stimuler le tri des déchets de construction

Plus en détail

Caractérisation géotechnique des matériaux alternatifs en technique routière

Caractérisation géotechnique des matériaux alternatifs en technique routière des matériaux alternatifs en technique routière P.AZEMARD 16/06/2015 des matériaux alternatifs Objectifs Assurer la même performance par rapport aux matériaux usuels Même caractérisation «mécanique» Même

Plus en détail

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel :

Yves Brousseau, ing. Ciment Québec inc. Cell : Courriel : Le Retraitement Haute Performance (RHP) au ciment. Rang St-Angélique Yves Brousseau, ing. Directeur Développement Commercial et Services Techniques Ciment Québec inc. Cell : 514-718-8308 Courriel : ybrousseau@cqi.ca

Plus en détail

Patrice REEB LES 6 GUIDES. Les laitiers de hauts fourneaux. Aciéries DILLINGER HUTTE

Patrice REEB LES 6 GUIDES. Les laitiers de hauts fourneaux. Aciéries DILLINGER HUTTE LES 6 GUIDES Les laitiers de hauts fourneaux Patrice REEB Aciéries DILLINGER HUTTE Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer WWW.developpement-durable.gouv.fr LES LAITIERS

Plus en détail

sintra LA ROUTE ÉCOLOGIQUE Dans une perspective de développement durable Par : Pierre T. DORCHIES ing. MSc. Directeur Développement et Ingénierie

sintra LA ROUTE ÉCOLOGIQUE Dans une perspective de développement durable Par : Pierre T. DORCHIES ing. MSc. Directeur Développement et Ingénierie LA ROUTE ÉCOLOGIQUE Dans une perspective de développement durable Par : Pierre T. DORCHIES ing. MSc. Directeur Développement et Ingénierie sintra Remerciements à: Michel CHAPPAT, Directeur de la Recherche

Plus en détail