Plan d action concernant les coupures

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan d action concernant les coupures"

Transcription

1 Plan d action concernant les coupures Ce plan d action traite des coupures récentes dans les universités et plus spécifiquement de celles à l Université de Montréal. Il faut, à notre sens, protéger la qualité de la formation et la facture étudiante. Ce plan aborde dans un premier temps le contexte politique et détaille les coupures à l UdeM, puis fait état de la structure des dépenses de l université. Par la suite, l axe de la campagne est précisé. Finalement, les actions posées depuis l annonce des coupures et celles à faire à partir de maintenant sont expliquées. Contexte politique Élu majoritaire le 7 avril dernier, le gouvernement libéral dirigé par Philippe Couillard impose des compressions à l ensemble de l État québécois afin d atteindre le déficit zéro le plus rapidement possible. Tous les secteurs sont touchés par ces compressions et certains le sont plus que d autres. Pensons notamment aux régimes de retraite, aux coupures en santé, dans les commissions scolaires et dans les garderies. Un vent d austérité plane sur le Québec et il est important de suivre et de dénoncer ces politiques. Toutefois, il suffit de regarder l importante mobilisation contre le projet de loi 3 pour constater que celle-ci n a que très peu d effet sur le gouvernement. D ailleurs, un sondage récent donnait un net avantage à celui-ci dans son effort d austérité. Bien que malheureux, ce contexte est essentiel à prendre en compte afin d évaluer le type d action qu il est possible de poser dans la situation qui nous préoccupe. De son côté, le réseau universitaire n est pas épargné. Début septembre, le gouvernement annonçait aux universités qu elles allaient subir des compressions de l ordre de 172 millions de dollars pour l année , et encore davantage pour l exercice budgétaire suivant. À l Université de Montréal, ces coupes représentent 24,6 M$ pour l année en cours. Le tableau suivant résume les coupures imposées à l UdeM. Tableau 1. Impact du budget du Québec sur le budget de l UdeM Réinvestissement - 14,9 M$ Financement de base - 5,6 M$ Droits de scolarité compensation - 8,1 M$ Administration - 1,5 M$ Sous-total - 30,1 M$ Autres éléments de la subvention + 5,5 M$ Total de la compression - 24,6 M$ 1

2 Nous expliquerons brièvement ces coupures pour ensuite détailler de quelle façon l UdeM est en mesure de les absorber. La ligne «Réinvestissement» correspond à l annulation de la promesse faite par le gouvernement précédent d un réinvestissement de 1,8 G$ dans le réseau suite au Sommet sur l enseignement supérieur. Le «Financement de base», quant à lui, s explique par le fait que le gouvernement ait réduit l étalon de financement, c est-à-dire le montant qu il accordait «par tête de pipe» aux universités. Par la suite, la «Compensation pour droits de scolarité» représente une enveloppe accordée par Québec aux universités pour compenser la non-hausse des frais de scolarité suite au printemps Finalement, la dernière compression nommée «Administration» représente une demande du ministère de faire des gains en productivité de l ordre de 2% dans la masse salariale et de 3% dans les dépenses administratives de l UdeM. Les dépenses compressibles à l UdeM Considérant que la majorité des dépenses encourues dans les universités sont des dépenses courantes, par exemple l électricité ou l entretien et des dépenses salariales régies par des conventions collectives, les possibilités de compressions à court terme sont réduites. Voici en résumé la structure des dépenses à l Université de Montréal. Tableau 2. Structure des dépenses Compressibles Non compressibles Dépenses salariales Personnel régulier Personnel non régulier Court terme 96,4 M$ Moyen terme 388,7 M$ Dépenses diverses 33,2 M$ 87,7 M$ Fonds internes 7,4 M$ 14,3 M$ Intérêts 9,1 M$ Bourses 9,0 M$ MAO 4,1 M$ Remboursement des projets capitalisés Forfaitaires des professeurs et fonds de démarrage 22,3 M$ 4,1 M$ Total 150,1 M$ 388,7 M$ 138,5 M$ 2

3 Au niveau des «Dépenses salariales», le personnel régulier représente les professeurs et le personnel non-régulier inclut les chargés de cours, les cliniciens, les auxiliaires, les remplaçants et les surnuméraires. Les «Dépenses diverses» représentent, par exemple, le matériel de bureau, l informatique, les livres, les périodiques, l entretien, les frais de déplacement, les subventions, les assurances ou l énergie. La ligne «Intérêts» s explique par les intérêts versés sur la dette de l Université. La dépense pour les «Bourses» est le programme interne de bourses de soutien aux étudiants, principalement pour les étudiants de 2e et 3e cycles. Les «MAO» sont des dépenses pour le mobilier et l équipement. Le «remboursement des projets capitalisés» est principalement le remboursement des grands projets et grandes acquisitions qui sont comptabilisés sur plusieurs années telle l immobilisation. Finalement, pour ce qui est de la ligne «Forfaitaires des professeurs et fonds de démarrage», il s agit de différents montants accordés aux professeurs pour leurs projets de recherche, sous certaines restrictions. Il faut comprendre que l ensemble des coupures qui seront réalisées pour l exercice devra être tirées des dépenses compressibles à court terme. Considérant le fait que nous en sommes à la moitié de l exercice budgétaire 14-15, une somme importante risque d être transférée au déficit, qui se chiffre actuellement autour de 150 M$ 1. Cependant, considérant que les compressions sont récurrentes, cela ne pourra être fait pour les prochaines années. L exercice devra proposer un budget équilibré. Il est essentiel, à ce stade, de déterminer un ordre de priorité pour les associations étudiantes. Cette priorisation aura certainement des impacts sur les choix faits par l université. Les actions que nous poserons dans les prochaines semaines pour construire un rapport de force à l UdeM seront déterminantes pour la capacité des associations étudiantes à défendre la facture étudiante et la qualité de la formation l an prochain, mais également dans tout autre conflit concernant ces sujets à l avenir. En effet, en cette période d instabilité budgétaire, il est essentiel de se positionner comme un acteur fort face à l Université. Axe de la campagne Considérant la priorité historique mise sur la qualité de la formation et la protection de la facture étudiante et, suite à l étude des différentes dépenses compressibles, nous en venons à la conclusion que deux volets sont essentiels. Il s agit des auxiliaires d enseignement et des bourses de soutien. Pour résumer brièvement, les auxiliaires d enseignement participent à l encadrement académique en plus de représenter des emplois dans leur domaine et qui 1 Budget de l Université de Montréal. 3

4 contribuent à la formation des étudiants aux cycles supérieurs. Par ailleurs, les bourses de soutien sont essentielles pour contrer le décrochage puisqu il est démontré qu elles aident à réduire le taux d attrition. Actions posées Il est important de comprendre que, de par la structure de l Université de Montréal, les facultés, les unités académiques et les unités des services seront responsables d opérationnaliser les coupes dans leur budget respectif (environ -1,6% par faculté). C est dans cette optique que nous avons discuté avec l administration et les doyens afin de leur faire part de nos inquiétudes et de nos priorités, soit de protéger la facture étudiante et la qualité de la formation. Nous avons également contacté les différents acteurs de la communauté universitaire afin d en discuter avec eux. Nous avons finalement demandé aux représentants étudiants sur le Conseil de l Université (responsable d adopter le budget) de relayer ce message aux administrateurs de l UdeM. Actions à venir Le rôle des associations étudiantes est primordial parce que celles-ci ont le plus de relations avec les départements et connaissent les réalités propres aux étudiants de leur programme. Leur rôle dans cette campagne sera donc de rencontrer les directeurs de département afin de leur faire part des priorités présentées. Nous pourrons être présents dans ces rencontres afin de vous appuyer si vous le désirez. Les éléments problématiques soulevés par les associations devront nous être transmis afin que nous puissions mobiliser le cas échéant. En parallèle, il est essentiel de sensibiliser les étudiants si l on veut construire un rapport de force. Des affiches, des macarons et des tracts explicatifs pourront être produits. Pour ce faire, un nombre important de bénévoles sera nécessaire. Les associations pourront donc commencer à construire des listes de membres potentiellement mobilisés. 4

5 En résumé, voici les prochaines étapes qui vous sont proposées: - Rencontre des directeurs de département par les associations étudiantes pour leur exposer nos priorités. Importance de communiquer avec la FAÉCUM si quelque chose de problématique est découvert. - Tenue d assemblées générales pour informer les membres et recruter des personnes potentiellement mobilisées. - Assemblée universitaire: motion pour dénoncer les coupures et notre volonté de préserver la qualité de la formation. - Au camp de formation: questions à la vice-rectrice aux affaires étudiantes. Des engagements clairs seront demandés. - Campagne de sensibilisation: Affichage, macarons, tracts. Début d une opération café gratuit. Augmentation de la pression. - Suivi auprès de l administration. En cas d annonce de coupe dans nos priorités, escalade des moyens de pression. - Travailler en collaboration avec la FEUQ, l ASSÉ et l ensemble des associations étudiantes de l île de Montréal, sur une campagne contre l austérité instauré par le gouvernement dans le domaine de l éducation, et que cette campagne se fasse dans une perspective d escalade des moyens de pression. Échéancier Échéancier proposé 2-3 octobre Production et impression du matériel informatif. 6 octobre Assemblée universitaire: dépôt d une motion octobre Sensibilisation: opération café, tractage, etc D ici au 20 octobre Fin octobre Tout au long de la campagne Rencontre avec les directions d unités. Retour sur la façon dont les coupes vont avoir lieu en CASP. Suivi constant sur les coupes, escalade des moyens de pression si nécessaire. 5

BUDGET DE FONCTIONNEMENT. Éric Filteau, vice-recteur aux finances et aux infrastructures 29 mars 2016

BUDGET DE FONCTIONNEMENT. Éric Filteau, vice-recteur aux finances et aux infrastructures 29 mars 2016 2016-2017 BUDGET DE FONCTIONNEMENT Éric Filteau, vice-recteur aux finances et aux infrastructures 29 mars 2016 LES ENJEUX BUDGÉTAIRES BUDGET DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 2 CADRE FINANCIER DÉFIS ET ENJEUX

Plus en détail

BUDGET DE FONCTIONNEMENT. Éric Filteau, vice-recteur aux finances et aux infrastructures 27 mars 2017

BUDGET DE FONCTIONNEMENT. Éric Filteau, vice-recteur aux finances et aux infrastructures 27 mars 2017 2017-2018 BUDGET DE FONCTIONNEMENT Éric Filteau, vice-recteur aux finances et aux infrastructures 27 mars 2017 2 LES ENJEUX BUDGÉTAIRES CADRE FINANCIER DÉFIS ET ENJEUX Les enjeux Les sources de revenus

Plus en détail

Communauté réseau Soutien aux programmes conjoints. Modalités

Communauté réseau Soutien aux programmes conjoints. Modalités Communauté réseau Soutien aux programmes conjoints Modalités 2017-2018 Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 5 mai 2017 Table des matières 1. Objectifs

Plus en détail

LE G-3 DES UNIVERSITÉS FRANCOPHONES UNIVERSITÉ DE GENÈVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES

LE G-3 DES UNIVERSITÉS FRANCOPHONES UNIVERSITÉ DE GENÈVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES LE G-3 DES UNIVERSITÉS FRANCOPHONES UNIVERSITÉ DE GENÈVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES APPEL A PROPOSITIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE PROJETS STRATÉGIQUES EN MATIÈRE D ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Plan de réduction du personnel et des dépenses de nature administrative. Lignes directrices à l'intention des universités

Plan de réduction du personnel et des dépenses de nature administrative. Lignes directrices à l'intention des universités Plan de réduction du personnel et des dépenses de nature administrative Lignes directrices à l'intention des universités Plan de réduction du personnel et des dépenses de nature administrative Lignes directrices

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT D ACTIVITÉS INTERNATIONALES

PROGRAMME DE FINANCEMENT D ACTIVITÉS INTERNATIONALES PROGRAMME DE FINANCEMENT D ACTIVITÉS INTERNATIONALES Année 2016-2017 La Direction des affaires internationales (DAI) est dotée d un programme de financement pour soutenir l internationalisation de l Université.

Plus en détail

Volume 12, n o 5 (N o 381, 29 avril 2015)

Volume 12, n o 5 (N o 381, 29 avril 2015) Volume 12, n o 5 (N o 381, 29 avril 2015) Grilles de programme 2015-2016 Révision de la grille du Double DEC Histoire et civilisation Arts, lettres et communication, option Langues À la suite de la publication

Plus en détail

Budget de la Commission scolaire des Sommets et des établissements

Budget de la Commission scolaire des Sommets et des établissements Budget de la Commission scolaire des Sommets et des établissements Daniel Blais CPA, CA Directeur du service des ressources financières et matérielles 25 octobre 2016 8 et 9 novembre 2016 Budgets de la

Plus en détail

L Intégral N UMÉRO 34 D ÉCEMBRE Sommaire : Démantèlement et réformes page: 2. Démantèlement et réformes - suite page: 5

L Intégral N UMÉRO 34 D ÉCEMBRE Sommaire : Démantèlement et réformes page: 2. Démantèlement et réformes - suite page: 5 N o u s y c r o y o n s L Intégral N UMÉRO 34 D ÉCEMBRE 2014 S y n d i c a t d e s t r a v a i l l e u s e s e t t r a v a i l l e u r s d u C H U S - C S N Sommaire : Démantèlement et réformes page: 2

Plus en détail

Programme d appui aux initiatives de soutien à la réussite

Programme d appui aux initiatives de soutien à la réussite L Université de Montréal vient d adopter un Plan d action institutionnel pour le soutien à la réussite étudiante (http://cesar.umontreal.ca/soutienauxfacultes/index.htm). Ce plan vise à consolider les

Plus en détail

Rapport synthèse de la 294 e réunion du conseil syndical (CS) tenue le 29 octobre 2015

Rapport synthèse de la 294 e réunion du conseil syndical (CS) tenue le 29 octobre 2015 Rapport synthèse de la 294 e réunion du conseil syndical (CS) tenue le 29 octobre 2015 Attribution d un mandat concernant les fonds départementaux de recherche Le conseil syndical a autorisé l attribution

Plus en détail

BUDGET INITIAL

BUDGET INITIAL BUDGET INITIAL Conseil des commissaires du 20 juin 2017 Préparé par : Service des ressources financières et de l'organisation scolaire 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction 3-4 État de l'excédent accumulé

Plus en détail

Publications. Communiqué spécial. Projet de loi visant la restructuration des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur universitaire

Publications. Communiqué spécial. Projet de loi visant la restructuration des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur universitaire Publications Communiqué spécial Projet de loi visant la restructuration des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur universitaire Le gouvernement du Québec a présenté le 11 novembre 2015

Plus en détail

POLITIQUE ADMINISTRATIVE

POLITIQUE ADMINISTRATIVE POLITIQUE ADMINISTRATIVE DONS ET COMMANDITES Juillet 2015 A) OBJECTIF Encadrer les opérations de la Caisse en ce qui a trait au traitement des demandes de dons et commandites accordés aux organismes. B)

Plus en détail

Objet : L endettement du Québec selon la méthode de l OCDE et les parts respectives de la «bonne dette» et de la «mauvaise dette»

Objet : L endettement du Québec selon la méthode de l OCDE et les parts respectives de la «bonne dette» et de la «mauvaise dette» Montréal, le 29 janvier 2009 Monsieur Raymond Bachand Ministre des Finances Gouvernement du Québec Objet : L endettement du Québec selon la méthode de l OCDE et les parts respectives de la «bonne dette»

Plus en détail

Le mardi 21 avril 2015

Le mardi 21 avril 2015 Le mardi 21 avril 2015 Sommaire Annonce de nouvelles compressions budgétaires 2015-2016 Balises de décision en vue de la Régie de planification annuelle 2015 Sommaire Annonce de nouvelles compressions

Plus en détail

Description du poste de directeur général

Description du poste de directeur général Description du poste de directeur général Approuvé par le conseil d administration de l ENAP le 29 novembre 2010 (Résolution CA-317-2013) École nationale d administration publique École nationale d administration

Plus en détail

Politique de distribution du Fonds institutionnel de recherche (FIR)

Politique de distribution du Fonds institutionnel de recherche (FIR) Politique de distribution du Fonds institutionnel de recherche (FIR) Instance : Conseil d administration DATE Modification 14 mars 2016 Adoption 27 janvier 1997 RÉSOLUTION 2016-CA621-10.01-R6724 401-CA-3540

Plus en détail

ADMINISTRATION DES PROJETS DE RECHERCHE Numéro : 5 SUBVENTIONNÉS Date : Page : 1 de 6

ADMINISTRATION DES PROJETS DE RECHERCHE Numéro : 5 SUBVENTIONNÉS Date : Page : 1 de 6 Page : 1 de 6 BUT Déterminer la marche à suivre pour l administration des projets de recherche subventionnés. DÉFINITIONS Projet de recherche subventionné Projet réalisé par un ou plusieurs professeurs

Plus en détail

Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. «La base de données économiques et sociales» - BDES -

Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France. «La base de données économiques et sociales» - BDES - Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France «La base de données économiques et sociales» - BDES - Jean-Marc Piat & Claudine Vergnolle, Experts-comptables Membres de la Commission CE Ordre des

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL e Congrès ordinaire 21, 22 et 23 mars 2008 Rouyn-Noranda. Commission des affaires collégiales

BUDGET FÉDÉRAL e Congrès ordinaire 21, 22 et 23 mars 2008 Rouyn-Noranda. Commission des affaires collégiales BUDGET FÉDÉRAL 2008 Commission des affaires collégiales 42 e Congrès ordinaire 21, 22 et 23 mars 2008 Rouyn-Noranda Fédération étudiante collégiale du Québec Recherche, analyse et rédaction : Tommy Girouard-Belhumeur,

Plus en détail

Critères et Fonctionnement du Comité technique FSDIE à compter du 1er janvier 2015

Critères et Fonctionnement du Comité technique FSDIE à compter du 1er janvier 2015 Page 1 sur 5 Critères et Fonctionnement du Comité technique FSDIE à compter du 1er janvier 2015 Validé par le comité technique FSDIE du 20 novembre 2014 Critères votés au CVU du 3 décembre 2014 Le Fonds

Plus en détail

DÉCRÉTANT LA RÉMUNÉRATION, L ALLOCATION ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES POUR LES ÉLUS MUNICIPAUX

DÉCRÉTANT LA RÉMUNÉRATION, L ALLOCATION ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES POUR LES ÉLUS MUNICIPAUX RÈGLEMENT NUMÉRO 278-2002 DÉCRÉTANT LA RÉMUNÉRATION, L ALLOCATION ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES POUR LES ÉLUS MUNICIPAUX ATTENDU QUE la Ville de Matagami peut, par règlement, fixer la rémunération des

Plus en détail

Gabarit pour la présentation des états financiers pour les CRSBP

Gabarit pour la présentation des états financiers pour les CRSBP HEC MONTRÉAL Gabarit pour la présentation des états financiers pour les CRSBP Présentation Mars 2013 Par Johanne Turbide, Ph. D., M. Sc., CA Professeure titulaire HEC Montréal Titulaire de la subvention

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL FACULTÉ DE SCIENCE POLITIQUE ET DE DROIT POLITIQUE D ATTRIBUTION DU FONDS FACULTAIRE D APPUI À LA RECHERCHE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL FACULTÉ DE SCIENCE POLITIQUE ET DE DROIT POLITIQUE D ATTRIBUTION DU FONDS FACULTAIRE D APPUI À LA RECHERCHE 1 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL FACULTÉ DE SCIENCE POLITIQUE ET DE DROIT POLITIQUE D ATTRIBUTION DU FONDS FACULTAIRE D APPUI À LA RECHERCHE Le fonds facultaire d appui à la recherche découle d une subvention

Plus en détail

NOMINATION DU DOYEN DE LA FACULTÉ DE MUSIQUE

NOMINATION DU DOYEN DE LA FACULTÉ DE MUSIQUE Page 1 de 5 CU-561-2 NOMINATION DU DOYEN DE LA FACULTÉ DE MUSIQUE Le Conseil de l Université nomme M. Sylvain Caron doyen de la Faculté de musique pour un mandat de quatre ans débutant le 1er juin 2010

Plus en détail

Statuts de l'institut

Statuts de l'institut Statuts de l'institut Statuts tels qu'adoptés par le comité exécutif de l'université Laval le 10 septembre 2002 Dispositions préliminaires 1. L Institut québécois des hautes études internationales est

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA RÉDUCTION DES DÉPENSES

POLITIQUE SUR LA RÉDUCTION DES DÉPENSES POLITIQUE SUR LA RÉDUCTION DES DÉPENSES 2010-2014 A) ÉNONCÉ Conformément à la Loi mettant en œuvre certaines dispositions du discours sur le budget du 30 mars 2010 et visant le retour à l équilibre budgétaire

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES

PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES Coordination Activités communautaires et programme Services généraux PROGRAMME DE SOUTIEN AUX ORGANISMES COMMUNAUTAIRES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES SUR LA REDDITION DE COMPTES Mise à jour le 5 juillet

Plus en détail

Politique d attribution des aides financières provenant du Conseil municipal

Politique d attribution des aides financières provenant du Conseil municipal Politique d attribution des aides financières provenant du Conseil municipal (En matière de sport et plein air, art et culture, loisirs, communautaire et récréotouristique) Le 2 MAI 2011 Table des matières

Plus en détail

Service des finances. des responsables administratifs. Service des finances

Service des finances. des responsables administratifs. Service des finances Rencontre des directeurs exécutifs et des responsables administratifs Le 2 avril 2013 Ordre du jour Mise en contexte des orientations et paramètres budgétaires 2013-2014 Budget 2013-2014 2014 Projections

Plus en détail

Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Université du Québec à Montréal Service l évaluation,

Plus en détail

L austérité, ou quand l État québécois et la population perdent des plumes!

L austérité, ou quand l État québécois et la population perdent des plumes! L austérité, ou quand l État québécois et la population perdent des plumes! AVERTISSEMENT Cette présentation pourrait vous donner le goût de vous mobiliser pour changer les choses! Petite présentation

Plus en détail

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale. 5 juin 2015

Ministère du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale. 5 juin 2015 Regroupement des activités de la Régie des rentes du Québec et de la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances Ministère du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale 5 juin

Plus en détail

La fonction publique québécoise

La fonction publique québécoise L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE La fonction publique québécoise L Observatoire de l administration publique, automne 2012 1. DESCRIPTION DE LA SITUATION ACTUELLE En référence à l univers du personnel de

Plus en détail

1- Le portrait budgétaire et financier du réseau de l éducation et du réseau collégial

1- Le portrait budgétaire et financier du réseau de l éducation et du réseau collégial 1- Le portrait budgétaire et financier du réseau de l éducation et du réseau collégial 1.1. Le budget 2008-2009 du réseau de l éducation et du réseau collégial 1.2. La situation financière du réseau collégial

Plus en détail

L impact de l identification comme retraité sur. l adaptation psychosociale des retraités de 53 à 59 ans

L impact de l identification comme retraité sur. l adaptation psychosociale des retraités de 53 à 59 ans L impact de l identification comme retraité sur l adaptation psychosociale des retraités de 53 à 59 ans Offre de service Proposée à la CARRA Par Dominique Morin et Guy Labrecque Étudiants du département

Plus en détail

Le montant à inscrire au budget d appoint est déterminé par les indicateurs suivants : Ratio $ Retraite Retenue % Catégorie 1 < $ 1.

Le montant à inscrire au budget d appoint est déterminé par les indicateurs suivants : Ratio $ Retraite Retenue % Catégorie 1 < $ 1. 1. RETRAITE (abolition de poste) Le solde budgétaire à la masse salariale, après avoir tenu compte du salaire payé à date (incluant les vacances), est récupéré. Le montant à inscrire au budget d appoint

Plus en détail

Table des matières. 2. Objectif du programme Admissibilité Demandeur Projet Exclusions Soutien offert par le ministère 7

Table des matières. 2. Objectif du programme Admissibilité Demandeur Projet Exclusions Soutien offert par le ministère 7 Programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2017 ISBN : 978-2-550-76757-2 (PDF) Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2016 Gouvernement

Plus en détail

Programme de soutien à des projets de garde estivale et de grands congés scolaires

Programme de soutien à des projets de garde estivale et de grands congés scolaires Programme de soutien à des projets de garde estivale et de grands congés scolaires Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013 Dépôt légal - Bibliothèque et Archives Canada, 2013

Plus en détail

TROUSSE DU PROMOTEUR POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS (PSPS) 2 e Appel de projets

TROUSSE DU PROMOTEUR POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS (PSPS) 2 e Appel de projets TROUSSE DU PROMOTEUR POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS (PSPS) 2 e Appel de projets 2016 2017 LANCEMENT DU 2E APPEL DE PROJETS DE LA PSPS La période de dépôt des projets dans le cadre du 2 e

Plus en détail

Méconnaissance du rôle et de la contribution des universités pour la société

Méconnaissance du rôle et de la contribution des universités pour la société Université de Montréal Faculté des arts et des sciences Assemblée facultaire Rapport du Comité plénier de la 6 e séance tenue le jeudi 17 janvier 2013 à midi à la salle C-3061 du pavillon Lionel-Groulx

Plus en détail

Conseil d administration Adoptée le 22 février Politique de subventions et de commandites. Orientation générale. Subventions

Conseil d administration Adoptée le 22 février Politique de subventions et de commandites. Orientation générale. Subventions Conseil d administration Adoptée le 22 février 2015 Politique de subventions et de commandites Orientation générale Subventions Afin de favoriser et de soutenir l initiative étudiante, la CADEUL dédit

Plus en détail

Budget de dépenses

Budget de dépenses Budget de dépenses Budget des organismes autres que budgétaires Budget de dépenses Budget des organismes autres que budgétaires pour l année financière se terminant le 31 mars 2015 Déposé à l Assemblée

Plus en détail

GUILDE CANADIENNE DES MÉDIAS UNITÉ LOCALE D'OTTAWA. MANUEL DE POLITIQUES Adopté en février Page 1 sur 8

GUILDE CANADIENNE DES MÉDIAS UNITÉ LOCALE D'OTTAWA. MANUEL DE POLITIQUES Adopté en février Page 1 sur 8 GUILDE CANADIENNE DES MÉDIAS UNITÉ LOCALE D'OTTAWA MANUEL DE POLITIQUES Adopté en février 2013 Page 1 sur 8 INTRODUCTION Les statuts et règlements de l'unité locale d'ottawa établissent la structure de

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte du 16 avril 2016 Rapport financier sur les comptes de l exercice 2015

Assemblée Générale Mixte du 16 avril 2016 Rapport financier sur les comptes de l exercice 2015 Assemblée Générale Mixte du 16 avril 2016 Rapport financier sur les comptes de l exercice 2015 Mesdames, Messieurs, Conformément aux statuts de l association, il m appartient de vous faire lecture du rapport

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À L AVANCEMENT DES FEMMES DANS LE SPORT

PROGRAMME DE SOUTIEN À L AVANCEMENT DES FEMMES DANS LE SPORT PROGRAMME DE SOUTIEN À L AVANCEMENT DES FEMMES DANS LE SPORT 1. Préambule Le présent document vise à fournir aux responsables des fédérations sportives les éléments d information requis pour formuler une

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN À L ENSEIGNEMENT

POLITIQUE DE SOUTIEN À L ENSEIGNEMENT Faculté de médecine École d orthophonie et d audiologie POLITIQUE DE SOUTIEN À L ENSEIGNEMENT 1. Préambule Des lettres d entente annexées aux conventions collectives et dûment convenues entre la Direction

Plus en détail

Document d information Budget du Québec 2015-2016

Document d information Budget du Québec 2015-2016 Document d information Budget du Québec 2015-2016 27 mars 2015 LE BUDGET EN BREF 3 FORMATION ET ÉDUCATION Déclarations pertinentes Discours sur le budget 4 Explication des mesures 5 1- Adapter la formation

Plus en détail

PRÉSENTATION DU BUDGET CONSEIL DES COMMISSAIRES

PRÉSENTATION DU BUDGET CONSEIL DES COMMISSAIRES Commission scolaire des Portages-de-l Outaouais PRÉSENTATION DU BUDGET 2017-2018 CONSEIL DES COMMISSAIRES 28 juin 2017 PRÉSENTATION DU BUDGET 2017-2018 Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs les commissaires,

Plus en détail

Actualités financières et budgétaires

Actualités financières et budgétaires Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport 14 mars 2013 2 Plan de la présentation Subvention de financement - Immobilisations Budget 2013-2014 Prévision de la dépense d amortissement Révision du Manuel

Plus en détail

RAPPORT DU MAIRE, MONSIEUR RÉGIS LABEAUME, SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE QUÉBEC

RAPPORT DU MAIRE, MONSIEUR RÉGIS LABEAUME, SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE QUÉBEC RAPPORT DU MAIRE, MONSIEUR RÉGIS LABEAUME, SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE QUÉBEC Novembre 2014 CONSEIL DE VILLE - le 17 novembre 2014 Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs les membres du

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC DÉFIS ET ENJEUX. 22 mars 2012

LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC DÉFIS ET ENJEUX. 22 mars 2012 LE MARCHÉ DU TRAVAIL AU QUÉBEC DÉFIS ET ENJEUX 22 mars 2012 1 Plan de l exposé 1. Un marché du travail en mutation 2. Les perspectives à court et à long terme 3. Conclusion 2 1. Un marché du travail en

Plus en détail

Volume 10, numéro 6 22 janvier 2016 AU 31 OCTOBRE 2015

Volume 10, numéro 6 22 janvier 2016 AU 31 OCTOBRE 2015 ISSN 1715-2690 Volume 10, numéro 6 22 janvier 2016 AU 31 OCTOBRE 2015 Faits saillants d octobre 2015 En octobre, le solde budgétaire au sens de la Loi sur l équilibre budgétaire affiche un déficit de 319

Plus en détail

1. Cohésion et mobilisation : la campagne éclair bibliothèque.

1. Cohésion et mobilisation : la campagne éclair bibliothèque. Rapport d activités 2014 Présenté par Jean-Luc Vayssière, Président de la Fondation en Conseil d Administration du 26 mars 2014 Rapport adopté à l unanimité des présents et représentés Après une année

Plus en détail

UQAM. Université du Québec à Montréal. Services financiers UQÀM. Gestion financière du fonds des immobilisations. Le 30 janvier 2015

UQAM. Université du Québec à Montréal. Services financiers UQÀM. Gestion financière du fonds des immobilisations. Le 30 janvier 2015 UQAM UQÀM Gestion financière du fonds des immobilisations Université du Québec à Montréal Services financiers Le 30 janvier 2015 Gestion financière du fonds des immobilisations Services financiers 1 30

Plus en détail

Guide du stagiaire. Section 1 But du stage

Guide du stagiaire. Section 1 But du stage Faculté de science politique et de droit Université du Québec à Montréal Guide du stagiaire Section 1 But du stage Octobre 2011 Marie-Edmée de Broin Agente de stage QU EST-CE QU UN STAGE? Le but du stage

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DU BÉNÉVOLAT (Revu et confirmé par la Direction des services aux membres le 30 avril 2013)

POLITIQUE DE GESTION DU BÉNÉVOLAT (Revu et confirmé par la Direction des services aux membres le 30 avril 2013) POLITIQUE DE GESTION DU BÉNÉVOLAT (Revu et confirmé par la Direction des services aux membres le 30 avril 2013) Document 213037 1. PROMOTION DU BÉNÉVOLAT L ICA a pour politique de promouvoir activement

Plus en détail

Politique de soutien au développement local

Politique de soutien au développement local Politique de soutien au développement local MUNICIPALITÉ SAINT-MAXIME-DU-MONT-LOUIS Formulaire de demande d aide financière Avril 2016 Résolution : 039-04-2016 POLITIQUE DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT LOCAL

Plus en détail

L élaboration et l exécution du budget Cas pratique - Enoncé

L élaboration et l exécution du budget Cas pratique - Enoncé L élaboration et l exécution du budget Cas pratique - Enoncé 1 L élaboration et l exécution du budget Cas pratique - Enoncé Les objectifs de ce cas pratique sont les suivants : Comprendre au travers de

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL. Exercice budgétaire 2014

DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL. Exercice budgétaire 2014 VILLE DE FIGEAC (LOT) Le 30 mai 2016 --------- SERVICE FINANCES ET BUDGETS DEBAT D ORIENTATION BUDGETAIRE BUDGET PRINCIPAL Exercice budgétaire 2014 L article L.2312 1, alinéa 2 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

La Corporation de l École Polytechnique. États financiers - 31 mai 2003

La Corporation de l École Polytechnique. États financiers - 31 mai 2003 La Corporation de l École Polytechnique États financiers - 31 mai 2003 Corporation de l'école Polytechnique de Montréal États financiers au 31 mai 2003 États financiers Résultats et évolution des soldes

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON Exercice Décision modificative n 3

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON Exercice Décision modificative n 3 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2013-1734 2 - Exercice 2013 - Décision modificative n 3 M. FOUSSERET, Maire, Rapporteur : Dernière décision modificative de l exercice en mouvements réels, la

Plus en détail

La gestion des personnels et dépenses d action sociale de la caisse des dépôts et consignations (CDC)

La gestion des personnels et dépenses d action sociale de la caisse des dépôts et consignations (CDC) DE LA CAISSE DES DÉPOTS ET CONSIGNATIONS 213 La gestion des personnels et dépenses d action sociale de la caisse des dépôts et consignations (CDC) En février 2003, au terme de son précédent contrôle sur

Plus en détail

RAPPORT DE LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES TIGNES DEVELOPPEMENT

RAPPORT DE LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES TIGNES DEVELOPPEMENT RAPPORT DE LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES TIGNES DEVELOPPEMENT Le rapport porte sur la période2007-2008 à 2014-2015 En synthèse : - une concentration des pouvoirs au niveau de la gouvernance, un conseil

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE

POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE Adoptée au Conseil d administration du 22 mars 2017 Direction des Services administratifs SECTION 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1. DÉFINITIONS Les définitions énoncées au Règlement

Plus en détail

CONSEIL DE RECHERCHES EN SCIENCES NATURELLES ET EN GÉNIE ÉTAT DES RÉSULTATS PROSPECTIF NON AUDITÉ

CONSEIL DE RECHERCHES EN SCIENCES NATURELLES ET EN GÉNIE ÉTAT DES RÉSULTATS PROSPECTIF NON AUDITÉ CONSEIL DE RECHERCHES EN SCIENCES NATURELLES ET EN GÉNIE ÉTAT DES RÉSULTATS PROSPECTIF NON AUDITÉ Exercice se terminant le 31 mars 2017 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie État des

Plus en détail

POLITIQUE D ENCADREMENT DES UNITÉS DE RECHERCHE

POLITIQUE D ENCADREMENT DES UNITÉS DE RECHERCHE Adoption Résolutions 2000-01-20 CA-216-1795 Modifications Résolutions 2002-09-19 CA-230-2030 (concordance) 2005-02-15 CE-155-692 2005-02-24 CA-245-2303 2006-11-30 CA-255-2478 (concordance) 2012-05-10 CA-297-3066

Plus en détail

Société Francophone du Diabète ( S F D ) anciennement ALFEDIAM - REGLEMENT INTERIEUR -

Société Francophone du Diabète ( S F D ) anciennement ALFEDIAM - REGLEMENT INTERIEUR - Société Francophone du Diabète ( S F D ) anciennement ALFEDIAM - REGLEMENT INTERIEUR - I. DE LA COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE PREMIER Ainsi qu il a été écrit à l Article 3 des Statuts, l Association

Plus en détail

Sommaire. Nombre de répondants et taux de participation par type d organisme

Sommaire. Nombre de répondants et taux de participation par type d organisme Sommaire Sondage sur les démarches de Nicolas Fontaine Juillet 2012 ISBN 978-2-550-65875-7 développement durable des organismes municipaux et régionaux : analyse des résultats Note : ce document est le

Plus en détail

Équilibrer c est dans ma nature

Équilibrer c est dans ma nature Message du maire Chères citoyennes, Chers citoyens «Équilibrer c est dans ma nature» En effet, c est avec un souci d équilibre budgétaire que nous vous présentons aujourd hui le budget 2015 de la Ville

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2013

RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2013 RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2013 RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2013 EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 Le résultat 2013 de Sidaction fait apparaître un déficit de 370.224 euros avant affectation aux fonds

Plus en détail

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne

Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne Règlement intérieur du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes de l Université Paris-Sorbonne Préambule Le Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes

Plus en détail

Programme d aide financière à la recherche et à la création Recherche dans le cadre des services aux collectivités, Volet 2

Programme d aide financière à la recherche et à la création Recherche dans le cadre des services aux collectivités, Volet 2 Programme d aide financière à la recherche et à la création Recherche dans le cadre des services aux collectivités, Volet 2 Formulaire de demande de subvention Pour favoriser une évaluation juste et efficace,

Plus en détail

COMMISSION DES SERVICES FINANCIERS DE L'ONTARIO. Fonds de garantie des prestations de retraite États financiers Au 31 mars 2006

COMMISSION DES SERVICES FINANCIERS DE L'ONTARIO. Fonds de garantie des prestations de retraite États financiers Au 31 mars 2006 COMMISSION DES SERVICES FINANCIERS DE L'ONTARIO États financiers Au 31 mars 2006 COMMISSION DES SERVICES FINANCIERS DE L'ONTARIO Bilan Au 31 mars 2006 2006 2005 ACTIFS À court terme Encaisse 158 357 Débiteurs

Plus en détail

Module 8 Le département et le syndicat

Module 8 Le département et le syndicat Module 8 Le département et le syndicat La vie syndicale et l intégration des nouvelles et des nouveaux L importance de la vie syndicale commande qu on y sensibilise les nouvelles et les nouveaux Nous avons

Plus en détail

VOTRE GRILLE D INTERPRÉTATION,

VOTRE GRILLE D INTERPRÉTATION, À CONSERVER VOTRE GRILLE D INTERPRÉTATION, POUR MIEUX COMPRENDRE VOTRE RELEVÉ DE PLACEMENTS * VOTRE RELEVÉ COMPREND 4 PARTIES DISTINCTES ET DEUX RAPPORTS : 1 - Valeur globale de vos placements 2 - Détails

Plus en détail

BILAN FINANCIER

BILAN FINANCIER BILAN FINANCIER 2009-2012 Un budget stable BILAN FINANCIER 2009-2012 Au cours de la période 2008-2012, le volume des moyens nécessaires à l activité de l Agence reste stable, aux environs de 40 millions

Plus en détail

Enjeux liés à l endettement du secteur public du Québec. Observations du vérificateur général par intérim, M. Michel Samson Endettement du Québec

Enjeux liés à l endettement du secteur public du Québec. Observations du vérificateur général par intérim, M. Michel Samson Endettement du Québec C H A P I T R E Enjeux liés à l endettement du secteur public du Québec 6 Observations du vérificateur général par intérim, M. Michel Samson Endettement du Québec C H A P I T R E 1 Mise en contexte Le

Plus en détail

Rapport synthèse du comité ad hoc sur les impacts des coupes financières dans les centres jeunesse. Conseil fédéral de la FSSS-CSN 20 novembre 2013

Rapport synthèse du comité ad hoc sur les impacts des coupes financières dans les centres jeunesse. Conseil fédéral de la FSSS-CSN 20 novembre 2013 Rapport synthèse du comité ad hoc sur les impacts des coupes financières dans les centres jeunesse Conseil fédéral de la FSSS-CSN 20 novembre 2013 Éléments déclencheurs 5 centres jeunesse aux prises avec

Plus en détail

Le MAINTIEN des ACTIFS et le centre d activité 7801: AVANT et APRÈS

Le MAINTIEN des ACTIFS et le centre d activité 7801: AVANT et APRÈS AQESS SANTECH Colloque Exposition 29 et 30 mars 2006 PERSPECTIVES NOUVELLES: les rendez-vous de la qualité Le MAINTIEN des ACTIFS et le centre d activité 7801: AVANT et APRÈS Roger Jacob 29 mars 2006 Remerciements

Plus en détail

STATUTS. Article 1 : DENOMINATION

STATUTS. Article 1 : DENOMINATION STATUTS Article 1 : DENOMINATION Entre toutes les personnes morales et physiques qui adhèrent aux présents statuts, il est formé une association sans but lucratif, régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

QUÉBEC TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016

QUÉBEC TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016 QUÉBEC 2016-2017 TROP PEU, TROP LOIN! CONSEIL CONFÉDÉRAL MONTRÉAL, LE 18 MARS 2016 UN AVEU DE FAIBLESSE 2 LA DETTE AU 31 DÉCEMBRE 2015 En millions de dollars En % du PIB Dette brute 203 957 55,1 Moins

Plus en détail

Projet de loi n o 15 (2014, chapitre 17)

Projet de loi n o 15 (2014, chapitre 17) Partie 2 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 25 mars 2015, 147 e année, n o 12 631 PREMIÈRE SESSION QUARANTE ET UNIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 15 (2014, chapitre 17) Loi sur la gestion et le contrôle des

Plus en détail

En vigueur du 1 er mai 2017 au 30 avril 2018

En vigueur du 1 er mai 2017 au 30 avril 2018 En vigueur du 1 er mai 2017 au 30 avril 2018 Plan facultaire d attribution des bourses de réussite de la Faculté des études supérieures et postdoctorales pour les étudiants inscrits à la maîtrise (recherche)

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES QUESTIONS FINANCIÈRES ET LES PRATIQUES BUDGÉTAIRES DE LA CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ 1

RÈGLEMENT SUR LES QUESTIONS FINANCIÈRES ET LES PRATIQUES BUDGÉTAIRES DE LA CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ 1 RÈGLEMENT SUR LES QUESTIONS FINANCIÈRES ET LES PRATIQUES BUDGÉTAIRES DE LA CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ 1 Partie 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 Champ d application (1) Le présent

Plus en détail

Loi sur la réduction de la dette et instituant le Fonds des générations

Loi sur la réduction de la dette et instituant le Fonds des générations DEUXIÈME SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 1 Loi sur la réduction de la dette et instituant le Fonds des générations Présentation Présenté par M. Michel Audet Ministre des Finances

Plus en détail

Politique sur l attribution des Bourses et Subventions de l ADEESE-UQAM Politique 1

Politique sur l attribution des Bourses et Subventions de l ADEESE-UQAM Politique 1 Politique sur l attribution des Bourses et Subventions de l ADEESE-UQAM Politique 1 Adoptée au Conseil d administration du 6 avril 2010 Entérinée à l Assemblée générale du 7 avril 2010 Modifiée au Conseil

Plus en détail

Faits saillants - CSQ

Faits saillants - CSQ Éléments généraux 1 - Surplus prévus en 2016-2017 de 2,3 milliards de dollars avant les versements au Fonds des générations. Le solde budgétaire (après versements au Fonds) s élèvera à 250 millions; -

Plus en détail

Direction des finances DIRECTIVES ET MÉTHODES

Direction des finances DIRECTIVES ET MÉTHODES FORMULE(S) À UTILISER Avance sujette à rapport (INFOPATH) Frais de représentation (INFOPATH OU SYNCHRO) POUR RENSEIGNEMENTS, COMMUNIQUER AVEC L adjoint au directeur à la Division trésorerie et gestion

Plus en détail

Loi sur la Corporation de l École des Hautes Études Commerciales de Montréal. Refonte administrative

Loi sur la Corporation de l École des Hautes Études Commerciales de Montréal. Refonte administrative Loi sur la Corporation de l École des Hautes Études Commerciales de Montréal Refonte administrative Mise à jour : Le 26 février 2009 HEC Montréal Loi sur la Corporation de l École des Hautes Études Commerciales

Plus en détail

Les présents statuts régissent le fonctionnement de Calcul Québec.

Les présents statuts régissent le fonctionnement de Calcul Québec. Statuts Version 2.0, adoptés le 11 février 2016 1 Constitution Les présents statuts régissent le fonctionnement de Calcul Québec. Calcul Québec a été créé en 2011 dans le cadre d une demande de subvention

Plus en détail

Vivre avec son LA RETRAITE PROGRESSIVE LA RETRAITE ANTICIPÉE. Régie des rentes du Québec

Vivre avec son LA RETRAITE PROGRESSIVE LA RETRAITE ANTICIPÉE. Régie des rentes du Québec Vivre avec son LA RETRAITE PROGRESSIVE LA RETRAITE ANTICIPÉE Régie des rentes du Québec 1 Au Sommet sur l économie et l emploi en octobre 1996, les représentants du patronat et des syndicats ont unanimement

Plus en détail

Volume 7, numéro 1 10 août 2012

Volume 7, numéro 1 10 août 2012 ISSN 1715-2690 Volume 7, numéro 1 10 août 2012 AU 31 MAI 2012 Note au lecteur : Rapports pour l année 2012-2013 Comme l an dernier, le premier rapport des opérations financières de 2012-2013 présente les

Plus en détail

MANIFESTE AU QUÉBEC CONTRE LA HAUSSE DES FRAIS DE SCOLARITÉ ASSOCIATION DES CYCLES SUPÉRIEURS EN ÉDUCATION UNIVERSITÉ DU QUEBEC A CHICOUTIMI

MANIFESTE AU QUÉBEC CONTRE LA HAUSSE DES FRAIS DE SCOLARITÉ ASSOCIATION DES CYCLES SUPÉRIEURS EN ÉDUCATION UNIVERSITÉ DU QUEBEC A CHICOUTIMI MANIFESTE CONTRE LA HAUSSE DES FRAIS DE SCOLARITÉ AU QUÉBEC ASSOCIATION DES CYCLES SUPÉRIEURS EN ÉDUCATION UNIVERSITÉ DU QUEBEC A CHICOUTIMI AVRIL 2012 1 «Après le pain, l Éducation est le premier besoin

Plus en détail

Budget : note de présentation brève et synthétique du budget primitif 2017 COMMUNE DE BERNAY-VILBERT

Budget : note de présentation brève et synthétique du budget primitif 2017 COMMUNE DE BERNAY-VILBERT Budget : note de présentation brève et synthétique du budget primitif 2017 COMMUNE DE BERNAY-VILBERT Sommaire I. Le cadre général du budget... 1 II. La section de fonctionnement... 1 III. La section d

Plus en détail

Loi sur la réduction de la dette et instituant le Fonds des générations

Loi sur la réduction de la dette et instituant le Fonds des générations DEUXIÈME SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 1 (2006, chapitre 24) Loi sur la réduction de la dette et instituant le Fonds des générations Présenté le 9 mai 2006 Principe adopté le 23

Plus en détail

STATUTS DU CENTRE D ÉTUDES EN DROIT ÉCONOMIQUE (CÉDÉ) Faculté de droit, Université Laval

STATUTS DU CENTRE D ÉTUDES EN DROIT ÉCONOMIQUE (CÉDÉ) Faculté de droit, Université Laval STATUTS DU CENTRE D ÉTUDES EN DROIT ÉCONOMIQUE (CÉDÉ) Faculté de droit, Université Laval 10 mars 2014 STATUTS DU CENTRE D ÉTUDES EN DROIT ÉCONOMIQUE 1. LE CENTRE D ÉTUDES EN DROIT ÉCONOMIQUE Est créé le

Plus en détail

2. Acceptation du procès-verbal de la réunion du Conseil d administration du 8 février 2013

2. Acceptation du procès-verbal de la réunion du Conseil d administration du 8 février 2013 Procès-verbal de la 43 e réunion du Conseil d administration tenue le vendredi 8 mars 2013 à 9h30, par vidéoconférence Étaient présents : Local 4412 de l Édifice INRS à Québec Salle G-09 de l Édifice 18

Plus en détail

Y a-t-il une vie après le travail?

Y a-t-il une vie après le travail? Y a-t-il une vie après le travail? Régimes gouvernementaux de base a) Pension de sécurité de la vieillesse (PSV) Montant fixe universel, payable à 65 ans Test de citoyenneté Rente annuelle de 6 481,44

Plus en détail