LE REGIME DU POUVOIR DE L'EMPLOYEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE REGIME DU POUVOIR DE L'EMPLOYEUR"

Transcription

1 Fondée par Paul Durand f Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHÈQUE DE DROIT SOCIAL TOME 52 Dirigée par Antoine Mazeaud Professeur à l'université Panthéon-Assas (Paris II) LE REGIME DU POUVOIR DE L'EMPLOYEUR Alexandre Fabre Maître de conférences en droit privé à l'université de Rennes 2 Directeur de l'institut des sciences sociales du travail de l'ouest (ISSTO) Préface de Antoine Lyon-Caen Professeur à l'université Paris Ouest-Nanterre La Défense Directeur d'études à l'ehess Prix de thèse 2007(ex aqueo) de l'association française de droit du travail et de la sécurité sociale Prix André ISORE décerné par la Chancellerie des Universités de Paris L.G.D.J lextenso

2 TABLE DES MATIÈRES Les numéros renvoient aux pages PRÉFACE PRINCIPALES ABRÉVIATIONS SOMMAIRE INTRODUCTION 1 PREMIÈRE PARTIE L'ACTION UNILATÉRALE, EXPRESSION DU POUVOIR DE L'EMPLOYEUR TITRE I - L'IDENTIFICATION DE L'ACTION UNILATÉRALE DE L'EMPLOYEUR 19 CHAPITRE I - L'IDENTIFICATION DIRECTE DE L'ACTION UNILATÉRALE DE L'EMPLOYEUR 2 1 SECTION I-UN CHOIX DE POLITIQUE JURIDIQUE De l'affirmation jurisprudentielle du pouvoir de l'employeur 22 A. L'affirmation implicite du pouvoir de l'employeur 22 B. La pleine affirmation du pouvoir de l'employeur à l'encadrement légal des principales actions de l'employeur 33 A. L'action unilatérale de l'employeur érigée en catégorie juridique 33 B. Le pouvoir de l'employeur converti en prérogative juridique? 41 SECTION II- UNE TECHNIQUE D'IDENTIFICATION LIMITÉE 46. I - La notion de licenciement 46 A. Le dépassement de la notion de licenciement 47 B. L'extension de la notion de licenciement La notion de sanction disciplinaire 61 A. La définition légale de la sanction disciplinaire 61 B. La qualification judiciaire de la sanction disciplinaire 63 CHAPITRE II - L'IDENTIFICATION INDIRECTE DE L'ACTION UNILATÉRALE DE L'EMPLOYEUR 69 SECTION I - LA DÉCISION SOUMISE AV COMITÉ D'ENTREPRISE 69 v VII XI

3 412 LE RÉGIME DU POUVOIR DE L'EMPLOYEUR. 1 - Une décision susceptible défaire grief aux salariés 70 A. L'affirmation du principe de compétence générale du comité d'entreprise 71 B. Les prolongements du principe de compétence générale du comité d'entreprise Une décision susceptible de mettre en cause l'emploi 75 A. A la recherche de l'objet véritable de la procédure dite de licenciement pour motif économique 76 B. De la décision de licencier à la décision de mise en cause de l'emploi 79 SECTION II- L'ATTEINTE AUX DROITS ET LIBERTÉS DES SALARIÉS La règle de l'article L du Code du travail 88 A. La genèse de la règle 88 B. L'application de la règle Les règles encadrant les différences de traitement 96 A. Vers une conception objective de la discrimination 96 B. L'émergence d'un principe d'égalité de traitement des salariés 103 TITRE II - LA RATIONALISATION DE L'ACTION DE L'EMPLOYEUR 111 CHAPITRE I - LA RATIONALISATION EXTERNE DE L'ACTION DE L'EMPLOYEUR 113 SECTION I - LA FINALISATION DE L'ACTION DE L'EMPLOYEUR La fixation d'une finalité admissible 113 A. Les prémisses d'un contrôle de finalité 114 B. La spécification de l'intérêt de l'entreprise Les règles de licenciement 120 a) L'exigence d'un motif réel et sérieux de licenciement. 121 b) Le contrôle du motif personnel du licenciement 123 c) Le contrôle du motif économique de licenciement La règle de l'article L du Code du travail (L anc.) La fixation d'une finalité sociale 139 A. Assurer la santé et la sécurité des salariés 139 B. Préserver l'emploi 141 SECTION II - L'ADÉQUATION DE L'ACTION DE L'EMPLOYEUR À LA FINALITÉ POURSUIVIE L'existence d'un contrôle du caractère adéquat 149 A. La formulation récente du contrôle du caractère adéquat 149 B. La justification du contrôle du caractère adéquat 151

4 TABLE DES MATIÈRES L'intensité du contrôle du caractère adéquat 154 A. Un contrôle in concreto 154 B. Un contrôle in abstracto 160 CHAPITRE II - LA RATIONALISATION INTERNE DE L'ACTION DE L'EMPLOYEUR 171 SECTION I - L'ACTION CONCERTÉE Les éléments constitutifs de la concertation 172 A. Le caractère préalable de la concertation 173 B. L'organisation d'un échange de vues La portée de la concertation 181 A. L'examen critique de la rationalité de l'action de l'employeur 182 B. La co-détermination de l'action de l'employeur? 187 SECTION II - L'ACTION NÉGOCIÉE La négociation du cadre de gestion de l'emploi 192 A. La négociation de la procédure de licenciement pour motif économique 192 B. La négociation conjointe de la procédure et du plan de sauvegarde de l'emploi La négociation de la gestion de l'emploi 201 A. L'accord de sauvegarde de l'emploi 201 B. L'accord de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences 204 CONCLUSION DE LA PREMIÈRE PARTIE 213 SECONDE PARTIE LE POUVOIR DE L'EMPLOYEUR, OBJET D'UNE HABILITATION TITRE I - L'HABILITATION PAR LE CONTRAT INDIVIDUEL DE TRAVAIL 217 CHAPITRE I - LA VALIDITÉ DES CLAUSES ATTRIBUANT UN POUVOIR À L'EMPLOYEUR 219 SECTION I - LA NULLITÉ DE PRINCIPE DES CLAUSES DE RÉSILIATION UNILATÉRALE Les clauses de résiliation unilatérale du contrat de travail à durée déterminée 221 A. L'attribution d'un droit de résiliation unilatérale au nom de la volonté commune des parties 222

5 414 LE RÉGIME DU POUVOIR DE L'EMPLOYEUR B. La nullité du droit de résiliation unilatérale de l'employeur au nom de l'ordre public Les clauses de résiliation unilatérale du contrat de travail à durée indéterminée 226 A. La primauté de la force obligatoire du contrat 227 B. La primauté du droit du licenciement 230 SECTION II - L'ADMISSION RELATIVE DES CLAUSES DE VARIATION UNILATÉRALE Le régime juridique du changement du rapport de travail 234 A. Le rapport de travail, sujet au changement 234 B. Le contrat de travail, acte de prévision du changement Le changement du rapport de travail prévu par une clause de variation unilatérale 246 A. La clause de variation unilatérale de la rémunération du salarié 247 B. Les clauses de variation unilatérale portant sur d'autres éléments du rapport de travail 251 CHAPITRE II - LE CONTRÔLE DU POUVOIR ATTRIBUÉ PAR UNE CLAUSE DU CONTRAT DE TRAVAIL 257 SECTION I - LE CONTRÔLE FONDÉ SUR L'EXIGENCE DE BONNE FOI Le contenu du contrôle fondé sur l'exigence de bonne foi. 258 A. La bonne foi comme règle d'évaluation des comportements 258 B. Les comportements de l'employeur contraires à l'exigence de bonne foi L'autonomie du contrôle fondé sur l'exigence de bonne foi 265 A. Le dépassement de l'opposition entre les sphères du contrat et du pouvoir 266 B. La distinction entre le contrôle de la manière d'agir et le contrôle des raisons d'agir 269 SECTION II - LE CONTRÔLE FONDÉ SUR LA DOUBLE NATURE DE LA PRÉROGATIVE DE L'EMPLOYEUR Du contrôle du pouvoir de l'employeur. 272 A. Un contrôle minimal des raisons d'agir de l'employeur 273 B. Un contrôle approfondi des raisons d'agir de l'employeur au contrôle de l'habilitation contractuelle de l'employeur 279 A. La dualité du contrôle judiciaire 280 B. L'habilitation contractuelle de pouvoir de l'employeur 283

6 TABLE DES MATIÈRES 415 TITRE II - L'HABILITATION PAR LA CONVENTION OU L'ACCORD COLLECTIF DE TRAVAIL 289 CHAPITRE I - LES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES ATTRIBUANT UN POUVOIR À L'EMPLOYEUR 291 SECTION I - LES DISPOSITIONS CRÉATRICES D'OBLIGATIONS À LA CHARGE DES SALARIÉS La perturbation des effets de la convention ou de l'accord collectif de travail 291 A. La limite apportée à l'effet automatique de la norme conventionnelle 291 B, La limite apportée à l'effet immédiat de la norme conventionnelle L'existence implicite de dispositions attributives de pouvoir à l'employeur 302 A Une analyse centrée sur la prérogative de l'employeur 302 B. Le contrôle du pouvoir de l'employeur attribué par une disposition conventionnelle 307 SECTION II - LES DISPOSITIONS DÉROGATOIRES À LA LOI La dérogation conventionnelle à la loi et la hiérarchie des normes en droit du travail 312 A. La prévalence apparente de la norme conventionnelle 312 B. La primauté persistante de la loi La dérogation conventionnelle à la loi et le pouvoir de l'employeur. 319 A. Les facultés de dérogation en matière de temps de travail : des sources de pouvoirs pour l'employeur 320 B. La mise en œuvre de la dérogation au niveau de l'entreprise : un facteur de rapprochement du pouvoir de l'employeur 325 CHAPITRE II - LE PARTICULARISME DES DISPOSITIONS DÉROGATOIRES 331 SECTION I - LES DISPOSITIONS DÉROGATOIRES COMME MODE D'HABILITATION DE POUVOIR DE L'EMPLOYEUR 331. I - L'effet juridique de la norme dérogatoire 332 A. L'effet juridique de l'accord collectif de droit commun 332 B. Un effet d'habilitation de pouvoir de l'employeur Le rôle d'encadrement de la norme dérogatoire 338 A. L'ambivalence des clauses obligatoires de l'accord dérogatoire 339 B. Un contrôle de validité de la norme d'habilitation et un contrôle de conformité de l'action de l'employeur 344

7 416 LE RÉGIME DU POUVOIR DE L'EMPLOYEUR SECTION II - UN NOUVEL ENTRELACEMENT DU POUVOIR DE L'EMPLOYEUR ET DES SOURCES DE DROIT DU TRAVAIL Le pouvoir de Vemployeur dans Vorbite de la loi 351 A. L'intervention successive de la jurisprudence et de la loi 351 B. L'intervention croisée de la loi et de la négociation collective Le pouvoir de l'employeur dans le champ de la négociation collective 354 A. Les signes d'évolution de la dérogation conventionnelle à la loi 354 B. L'effacement de la loi devant la négociation collective : un facteur de réactivation du pouvoir de l'employeur? 359 CONCLUSION DE LA SECONDE PARTIE 367 CONCLUSION GÉNÉRALE 369 BIBLIOGRAPHIE 371 INDEX 405 TABLE DES MATIÈRES 411

L'ECONOMIE DU CONTRAT DE TRAVAIL

L'ECONOMIE DU CONTRAT DE TRAVAIL Fondée par Paul Durand f Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHÈQUE DE DROIT SOCIAL TOME 53 Dirigée par Antoine Mazeaud Professeur à l'université Panthéon-Assas

Plus en détail

LE RECLASSEMENT DU SALARIE EN DROIT DU TRAVAIL

LE RECLASSEMENT DU SALARIE EN DROIT DU TRAVAIL Fondee par Paul Durand f Professeur a la Faculte de droit et des sciences economiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT SOCIAL TOME 34 Dirigee par G.-H. Camerlynck f et J.-C. Javillier Professeur a IVniversite

Plus en détail

LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS

LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS UNIVERSITE PAUL CEZANNE AIX-MARSEILLE III Faculté de Droit et de Science Politique COLLECTION DU CENTRE DE DROIT SOCIAL Guillaume SAINCAIZE LES MISES A DISPOSITION DE SALARIÉS Préface Bernard TEYSSIÉ Professeur

Plus en détail

NEGOCIATION COLLECTIVE ET DROIT CONSTITUTIONNEL

NEGOCIATION COLLECTIVE ET DROIT CONSTITUTIONNEL Fondée par Paul Durand t Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHÈQUE DE DROIT SOCIAL 59 Dirigée par Antoine Professeur à l'université Panthéon-Assas (Paris

Plus en détail

L'INFLUENCE DU DROIT DE LA CONSOMMATION SUR LE SYSTEME JURIDIQUE

L'INFLUENCE DU DROIT DE LA CONSOMMATION SUR LE SYSTEME JURIDIQUE LG.D.J Fondee par Henry Solus Professeur honoraire ä la Faculte de droit et des sciences economiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT PRIVE TOME 326 Dirigee par Jacques Ghestin Professeur emerite de l'universite

Plus en détail

TITRE I : LA VISION CONCILIATRICE DES RAPPORTS : LA NEGOCIATION COLLECTIVE ET LA REPRESENTATION COLLECTIVE

TITRE I : LA VISION CONCILIATRICE DES RAPPORTS : LA NEGOCIATION COLLECTIVE ET LA REPRESENTATION COLLECTIVE FACULLTÉ ddee DROIT, I, ddee ss SCIENCES POLL ITII IQUES,, ÉCONOMIQUES eet t ddee GESTION Plan du cours de Droit du Travail RELATIONS COLLECTIVES DE TRAVAIL Licence de Droit L3, 2 semestre Patrice Reis

Plus en détail

Precis de droit europeen

Precis de droit europeen Roland Bieber, Dr. iur. Professeur ordinaire ä l'universite de Lausanne, Directeur du Centre de droit compare, de droit europeen et de legislations etrangeres (CDCE) Francesco Maiani, LL.M Assistant de

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE SALARIÉ DE L'UNION EUROPÉENNE

LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE SALARIÉ DE L'UNION EUROPÉENNE Fondée par Paul Durand Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHÈQUE DE DROIT SOCIAL 57 Dirigée par Antoine Professeur à l'université Panthéon-Assas (Paris

Plus en détail

Chapitre II - Le droit de pratiquer une activité salariée dans un autre Etat membre.. 13

Chapitre II - Le droit de pratiquer une activité salariée dans un autre Etat membre.. 13 Table des matières Avant-propos.................................................. 7 PREMIERE PARTIE - Libre circulation des personnes...................... 9 Chapitre I - Présentation, notion, évolution............................

Plus en détail

Alexandre Fabre FONCTIONS. Maître de conférences en droit privé à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Alexandre Fabre FONCTIONS. Maître de conférences en droit privé à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Alexandre Fabre 33 ans Vie maritale, 2 enfants 7, rue de l Arrivée 95880 Enghien-les-Bains Mél : alexandre.fabre@univ-paris1.fr Maître de conférences en droit privé, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Plus en détail

DROIT DU TRAVAIL droit vivant

DROIT DU TRAVAIL droit vivant DROIT DU TRAVAIL droit vivant Jean-Emmanuel RAY 4* edition 1995 actualisee et augmentee EOmONS LIAISONS 1, avenue Edouard Belin 92856 Rueil-Malmaison TABLE DES MATIERES pages Avant-propos Introduction

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE D'UN DROIT A LA PROTECTION DE LA SANTE MENTALE AU TRAVAIL

LA RECONNAISSANCE D'UN DROIT A LA PROTECTION DE LA SANTE MENTALE AU TRAVAIL LG.D.T Fondee par Paul Durand f Professeur honoraire a la Faculte de droit et des sciences economiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT SOCIAL TOME 40 Dirigee par Antoine Mazeaud Professeur a I'Universite

Plus en détail

DROIT SOCIAL Niveau I : Tout savoir sur le contrat de Travail

DROIT SOCIAL Niveau I : Tout savoir sur le contrat de Travail Logo de l organisme de Formation Intitulé DROIT SOCIAL Niveau I : Tout savoir sur le contrat de Travail Public Dirigeant salarié, personnel administratif et comptable d'entreprises de moins de 250 salariés,

Plus en détail

Épreuve n 3 : droit social

Épreuve n 3 : droit social Épreuve n 3 : droit social Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions. Durée

Plus en détail

LISTE DES ABRÉViATIONS... 7

LISTE DES ABRÉViATIONS... 7 Table des matières LISTE DES ABRÉViATIONS... 7 Préface... 11 Introduction... 13 PARTIE I L échange du savoir ou un modèle contractuel TITRE I La naissance de l œuvre libre : une initiative individuelle

Plus en détail

LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET LES PRISES DE PARTICIPATIONS EN DROIT FRANCIS ET EN DROIT HELLENIQUE

LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET LES PRISES DE PARTICIPATIONS EN DROIT FRANCIS ET EN DROIT HELLENIQUE tonüeepar Henry Solus Professeur honoraire ä la Faculte de drolt ei des sciences economjques de Parts BIÜLIU Hindun DE DROH PRIVfi TOME 417 uirigeepar Jacques Ghestin Professeur 6m6rite de IVnlversitä

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 Durée de l enseignement (à titre indicatif) 12 ECTS 150 heures Thèmes Sens et portée de l étude Notions et contenus 1. Introduction

Plus en détail

LA BILATÉRALISATION DU CAUTIONNEMENT?

LA BILATÉRALISATION DU CAUTIONNEMENT? Directeur honoraire Jacques Ghettln Professeur entérite de l'université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) BIBLIOTHÈQUE DE DROIT PRIVÉ TOME 528 Dirigée par Yves Lequette Professeur à l'université Paris II

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

LES DROITS DE LA PERSONNALITE

LES DROITS DE LA PERSONNALITE UNIVERSITE Faculté de Droit et de Science Politique Laboratoire de droit privé et de sciences criminelles ANTLPPAS LES DROITS DE LA PERSONNALITE DE L'EXTENSION AU DROIT ADMINISTRATIF D'UNE THÉORIE FONDAMENTALE

Plus en détail

CUMULS ET AGENTS PUBLICS

CUMULS ET AGENTS PUBLICS LG.D.J Fondée par Marcel Waline Professeur honoraire à l'université de droit, d'économie et des sciences sociales de Paris, membre de l'institut BIBLIOTHÈQUE DE DROIT PUBLIC TOME 222 Dirigée par Yves Gaudemet

Plus en détail

L action administrative

L action administrative L action administrative Auteur(s) : Jean Marie PONTIER Présentation(s) : Professeur à Aix-Marseille Université (Concours 1980).Professeur a l'université de Paris I (depuis septembre 2007) Leçon 1 : Introduction

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DES SPORTS CHAPITRE I: CHAMP D'APPLICATION CHAPITRE II: DUREE CHAPITRE III: DISPOSITIONS GENERALES

COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DES SPORTS CHAPITRE I: CHAMP D'APPLICATION CHAPITRE II: DUREE CHAPITRE III: DISPOSITIONS GENERALES Y COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DES SPORTS CCT du 2 juillet 2013 relative aux conditions de travail et de rémunération de l'entraîneur de football rémunéré. CHAPITRE I: CHAMP D'APPLICATION Article 1er.

Plus en détail

RECUEIL VAN RYN BRUYLANT BRUXELLES 1 9 9 2

RECUEIL VAN RYN BRUYLANT BRUXELLES 1 9 9 2 RECUEIL VAN RYN BRUYLANT BRUXELLES 1 9 9 2 TABLE DES MATIERES PREFACE, par Pierre VAN OMMESLAGHE, Professeur ä l'universite Libre de Bruxelles, Bätonnier de l'ordre des avocats ä la Cour de cassation 1

Plus en détail

Erol GIRAUDY et Martine ROBERT LE GUIDE JURIDIQUE DU PORTAIL INTERNET/INTRANET

Erol GIRAUDY et Martine ROBERT LE GUIDE JURIDIQUE DU PORTAIL INTERNET/INTRANET Erol GIRAUDY et Martine ROBERT LE GUIDE JURIDIQUE DU PORTAIL INTERNET/INTRANET SOMMAIRE REMERCIEMENTS ET PRÄSENTATION DES RELECTEURS III PRÄSENTATION DES CO-AUTEURS V AVERTISSEMENT VII PREAMBULE XVII PREMIERE

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

EXCLUSIVITE ET GARANTIES DE PAIEMENT

EXCLUSIVITE ET GARANTIES DE PAIEMENT Directeur honoraire Jacques Professeur de l'université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) BIBLIOTHÈQUE DE DROIT PRIVÉ 538 Dirigée par Yves Professeur à l'université Paris (Panthéon-Assas) EXCLUSIVITE ET GARANTIES

Plus en détail

LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL

LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL COLLECTION DROIT ClVIL dirigee par Christian Larroumet SERIE : Etudes et Recherches Marie-Pierre BAGNERIS Docteur en Droit LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL Droit franqais compare et perspectives dans l'union

Plus en détail

Délibération. 13 Janvier 2005 - Thème(s) : Gestion du personnel. La Commission nationale de l'informatique et des libertés,

Délibération. 13 Janvier 2005 - Thème(s) : Gestion du personnel. La Commission nationale de l'informatique et des libertés, Accueil > En savoir plus > Délibérations > Délibération Délibération Norme simplifiée n 46 : Délibération n 2005-002 du 13 janvier 2005 portant adoption d'une norme destinée à simplifier l'obligation de

Plus en détail

LEFAIT DU PRINCE ETRANGER

LEFAIT DU PRINCE ETRANGER Fondue par Henry Solus Professeur honoraire ä la Faculte de droit et des sciences economiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT PRIVE TOME 240 Dirigee par Jacques Ghestin Professeur ä l'universite de Paris

Plus en détail

représenté par Monsieur Philippe WATTIER Responsable de la Direction des Relations Humaines et Sociales du Groupe

représenté par Monsieur Philippe WATTIER Responsable de la Direction des Relations Humaines et Sociales du Groupe ACCORD PORTANT CREATION D UNE " COMMISSION DE RECOURS " DISCIPLINAIRE Entre, Le Crédit Lyonnais représenté par Monsieur Philippe WATTIER Responsable de la Direction des Relations Humaines et Sociales du

Plus en détail

Samba THIAM LES INDIGENES PAYSANS ENTRE MAISONS DE COMMERCE ET ADMINISTRATION COLONIALE

Samba THIAM LES INDIGENES PAYSANS ENTRE MAISONS DE COMMERCE ET ADMINISTRATION COLONIALE UNIVERSITE PAUL CEZANNE - AIX-MARSEILLEIII FACULTE DE DROIT ET DE SCIENCE POLITIQUE SOCIETE FRAN AISE DE PUBLICATION DE TEXTES EN HISTOIRE JURIDIQUE Collection d'histoire du Droit dirigee par Antoine LECA

Plus en détail

Le contrat de sous-traitance Fiche 13 DIRECCTE Pays de la Loire - 24

Le contrat de sous-traitance Fiche 13 DIRECCTE Pays de la Loire - 24 Annexe 1 Le contrat de sous-traitance Fiche 13 DIRECCTE Pays de la Loire - 24 Lorsqu un prestataire de formation ne peut assurer tout ou partie d une formation, il peut conclure un contrat de sous-traitance

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Responsabilité de l'expert-comptable

Responsabilité de l'expert-comptable Litec Libraire de la Cnnr He rassation - 27. olace Dauohine - 75001 Paris Anne-Claire Maddoli-Restoux avocat á la Cour d'appel de París Responsabilité de l'expert-comptable Risques judiciaires et préventions

Plus en détail

MAITRE DE CONFERENCE A L UNIVERSITE DE FRANCHE COMTE. Membre Centre de recherches juridiques de l Université de Franche-Comté (CRJFC, EA 3225)

MAITRE DE CONFERENCE A L UNIVERSITE DE FRANCHE COMTE. Membre Centre de recherches juridiques de l Université de Franche-Comté (CRJFC, EA 3225) Thomas PASQUIER Né le 19 mars 1978 45 D avenue de l'observatoire 25030 Besançon Cedex thomas.pasquier@univ-fcomte.fr tel : +33 6 11 2000 17 MAITRE DE CONFERENCE A L UNIVERSITE DE FRANCHE COMTE Membre Centre

Plus en détail

de l Union européenne...43

de l Union européenne...43 Table des matières Membres du jury... 5 Préface... 7 Remerciements... 9 Abréviations, sigles et acronymes... 11 Sommaire... 15 Introduction... 21 1. La définition de la notion de preuve...24 A L approche

Plus en détail

Aspects juridiques de l externalisation

Aspects juridiques de l externalisation Aspects juridiques de l externalisation Journées Externalisation du CUME Paris, 19 janvier 2010 Solenn Houssay Animatrice du réseau SupCIL Correspondant Informatique et Libertés de l Université Jean Moulin

Plus en détail

Exemple de lettre de mission «Projet de contrat d externalisation de la fonction comptable»

Exemple de lettre de mission «Projet de contrat d externalisation de la fonction comptable» Exemple de lettre de mission «Projet de contrat d externalisation de la fonction comptable» Atelier «offrir une mission globale!» Pôle LES MISSIONS DE DEMAIN www.experts comptables.fr/65 La présente lettre

Plus en détail

Alexandre FABRE TITRES UNIVERSITAIRES

Alexandre FABRE TITRES UNIVERSITAIRES Alexandre FABRE 7 rue de l arrivée 95880 Enghien-Les-Bains Tel : 06-62-38-25-78 Mèl : fabralexandre@yahoo.fr 32 ans TITRES UNIVERSITAIRES 2007 Maître de conférences en droit privé, Université Rennes 2,

Plus en détail

CHAPITRE I - Champ d'application. CHAPITRE II - Principes généraux

CHAPITRE I - Champ d'application. CHAPITRE II - Principes généraux Convention collective de travail concernant le statut des délégations syndicales conclue le 8 juin 1972 au sein de la Commission paritaire nationale des services de santé. Rendue obligatoire par un arrêté

Plus en détail

RECHERCHES SUR LE PLEIN CONTENTIEUX OBJECTIF

RECHERCHES SUR LE PLEIN CONTENTIEUX OBJECTIF Fondée par Marcel Waline Professeur honoraire à l'université de droit, d'économie et des sciences sociales de Paris, membre de l'institut BIBLIOTHÈQUE DE DROIT PUBLIC TOME 269 Dirigée par Yves Gaudemet

Plus en détail

Jean-Marie SEEVAGEN Avocat au Barreau de PARIS

Jean-Marie SEEVAGEN Avocat au Barreau de PARIS EDITORIAL I SECURITE JURIDIQUE II REGIME DES CONTRATS 1- Loi du 11 décembre 2001 2. Contrats entre personnes publiques III TECHNIQUES ET SAVOIR FAIRE 1. Externalisation de la production de chaleur 2. Les

Plus en détail

OU EN ATTENTE DE DECRETS

OU EN ATTENTE DE DECRETS 1 LOI N 2011-867 DU 20 JUILLET 2011 RELATIVE A L'ORGANISATION DE LA MEDECINE DU TRAVAIL DISPOSITIONS APPLICABLES OU EN ATTENTE DE DECRETS La loi relative à l organisation de la médecine du travail (publiée

Plus en détail

L'expert et l'expertise judiciaire en France Theorie - pratique - formation

L'expert et l'expertise judiciaire en France Theorie - pratique - formation creee par Pierre Lambert DROIT ET JUSTICE Collection 80 dirigee par Daniel Pias et Michel Puechavy Gerard ROUSSEAU DOCTEUR EN DROIT, EXPERT HONORAIRE AGREE PAR LA COUR DE CASSATION PRESIDENT D'HONNEUR

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND Professeur titulaire de la Chaire de Droit Social du Conservatoire National des Arts et Métiers Ouvrage initié par Yves DELAMOTTE Professeur Honoraire au Conservatoire National des Arts

Plus en détail

L'ARBITRAGE DES LITIGES SPORTIFS

L'ARBITRAGE DES LITIGES SPORTIFS Fondée par Marcel Waline Professeur honoraire à l'université de droit, d'économie et des sciences sociales de Paris, membre de l'institut BIBLIOTHÈQUE DE DROIT PUBLIC TOME 267 Dirigée par Yves Gaudemet

Plus en détail

Le droit de la consommation dans son contexte économique

Le droit de la consommation dans son contexte économique Gilles Paisant Ariane Morin Andréas Heinemann Dirk Langer Sandra Vigneron-Maggio-Aprile Le droit de la consommation dans son contexte économique Centre du droit de l'entreprise (droit industriel, droit

Plus en détail

ACTUALITE DROIT SOCIAL

ACTUALITE DROIT SOCIAL Lettre d information Mai 2013 20 2013 ACTUALITE DROIT SOCIAL PCJ PARIS 7 rue d'argenteuil 75001 PARIS PCJ LILLE 69, Rue de Béthune 59000 LILLE PCJ BRUXELLES 142 Avenue Louise B-1050 BRUXELLES PCJ ASSOCIÉS

Plus en détail

MODIFICATION DU CONTRAT DE TRAVAIL

MODIFICATION DU CONTRAT DE TRAVAIL MODIFICATION DU CONTRAT DE TRAVAIL 06/11/2008 Le contrat de travail fait en principe la loi entre les parties qui sont tenues d'en respecter les clauses. Toutefois, dans la mesure où il s'agit d'un contrat

Plus en détail

La faillite internationale

La faillite internationale François MELIN Maître de conférences à la Faculté de droit d'amiens La faillite internationale L.G.DJ SOMMAIRE INTRODUCTION 11 PREMIÈRE PARTIE LE DROIT FRANÇAIS DE LA FAILLITE INTERNATIONALE 17 TITRE 1

Plus en détail

Les off res publiques en bourse

Les off res publiques en bourse Les essentiels de la banque Les off res publiques en bourse Aspects jurldiques Jean-Jacques Daigre Professeur de droit Universite Paris I BANQUEediteur Sommaire Abreviations 11 Textes fondamentaux 12 Introduction

Plus en détail

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Modernisation du marché du travail Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail étendu par arrêté du 23 juillet

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 32 QUINQUIES ----------------------------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 32 QUINQUIES ---------------------------------------------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 32 QUINQUIES ---------------------------------------------------------------------------------- Séance du mercredi 13 mars 2002 -------------------------------------------

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

Le 31 mars 2011 un protocole d'accord a été signé par six organisations syndicales représentatives sur huit (UNSA, CGT, FO, CFDT, CGC, CFTC).

Le 31 mars 2011 un protocole d'accord a été signé par six organisations syndicales représentatives sur huit (UNSA, CGT, FO, CFDT, CGC, CFTC). STATUT Loi n 2012-347 du 12 mars 2012 relative à l accès à l emploi titulaire et à l amélioration des conditions d emploi des agents contractuels dans la fonction publique, à la lutte contre les discriminations

Plus en détail

LA COMPETENCE INTERNATIONALE DE L'ETAT EN MATIERE DE DROIT PRIVE

LA COMPETENCE INTERNATIONALE DE L'ETAT EN MATIERE DE DROIT PRIVE L.G.DJ Fondee par Henry Solus Professeur honoraire ä la Faculte de droit et des sciences economiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT PRIVE TOME 257 Dirigee par Jacques Ghestin Professeur ä l'universite

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Mars 2009 -

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Mars 2009 - LETTRE D'INFORMATION AU CE - Mars 2009 - Que peut demander le ce en mars? Au mois de mars le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : La période retenue pour la prise des congés payés. Cette

Plus en détail

NB : Aide au remplissage automatique des champs de nom : Tapez «Ctrl H» puis Rechercher XXX & Remplacer par «Prénom Nom» (puis YYY idem)

NB : Aide au remplissage automatique des champs de nom : Tapez «Ctrl H» puis Rechercher XXX & Remplacer par «Prénom Nom» (puis YYY idem) ORDRE DES MEDECINS Conseil Départemental du Val de Marne 4 rue Octave Dumesnil - 94000 CRETEIL TEL : 01 42 07 78 66 - FAX : 01-49 81 06 96 NB : Aide au remplissage automatique des champs de nom : Tapez

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié :

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité NOR : MTSX0805954L/Bleue-1 PROJET DE LOI portant modernisation du marché du travail ------ Article 1

Plus en détail

TIEN DES DROITS DES TRAVAILLEURS EN CAS DE CHANGEMENT D'EMPLOYEUR DU FAIT D'UN TRANSFERT CONVENTIONNEL D'ENTREPRISE ET REGLANT LES

TIEN DES DROITS DES TRAVAILLEURS EN CAS DE CHANGEMENT D'EMPLOYEUR DU FAIT D'UN TRANSFERT CONVENTIONNEL D'ENTREPRISE ET REGLANT LES CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 32 BIS DU 7 JUIN 1985 [CONCERNANT LE MAIN- TIEN DES DROITS DES TRAVAILLEURS EN CAS DE CHANGEMENT D'EMPLOYEUR DU FAIT D'UN TRANSFERT CONVENTIONNEL D'ENTREPRISE ET REGLANT

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

QUESTION 37. Incidence sur les droits de propriété industrielle des règles nationales ou internationales garantissant la liberté de la concurrence

QUESTION 37. Incidence sur les droits de propriété industrielle des règles nationales ou internationales garantissant la liberté de la concurrence Annuaire 1960, Nouvelle Série N 10, 2 ème Partie, 63 e Année, page 21 24 e Congrès de Londres, 30 mai - 4 juin 1960 Le Congrès, considérant que les droits de propriété industrielle sont institués et protégés

Plus en détail

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19 Table des matières PRÉFACE 5 INTRODUCTION 7 PREMIÈRE PARTIE Une profession réglementée TITRE 1 LE CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE 15 La loi-cadre du 1 er mars 1976 15 L arrêté royal du 6 septembre 1993 17

Plus en détail

Table des matières. Les chiffres renvoient à la page CODE DE COMMERCE. Chapitre V DU BAIL COMMERCIAL L 145-1 à L 145-60

Table des matières. Les chiffres renvoient à la page CODE DE COMMERCE. Chapitre V DU BAIL COMMERCIAL L 145-1 à L 145-60 Table des matières Les chiffres renvoient à la page Plan sommaire... 1968 Abréviations... 1969 Introduction... 1970 CODE DE COMMERCE Chapitre V DU BAIL COMMERCIAL L 145-1 à L 145-60 Section 1 DU CHAMP

Plus en détail

Le secrett Ibaimcalire-

Le secrett Ibaimcalire- UNIVERSITE DE LAUSANNE FACULTÉ DE DROIT Le secrett Ibaimcalire- Sa portée dans le temps, dans l'espace et dans les groupes de sociétés. THESE de licence et de doctorat présentée à la Faculté de droit de

Plus en détail

Accord du 4 juillet 2002 sur la sécurité

Accord du 4 juillet 2002 sur la sécurité Accord du 4 juillet 2002 sur la sécurité Les parties signataires soulignent toute l'importance qu'elles attachent aux dispositions figurant dans l'accord du 20 mai 1992 sur l'amélioration des conditions

Plus en détail

Partie II Règlement de consultation. Date limite de dépôt des offres : 06/04/2009 12h

Partie II Règlement de consultation. Date limite de dépôt des offres : 06/04/2009 12h Appel d offre Outil informatique de gestion logistique des collections (OLIMP) Partie II Règlement de consultation Date limite de dépôt des offres : 06/04/2009 12h Bibliothèque universitaire des langues

Plus en détail

Charles-Etienne LAGASSE LES NOUVELLES INSTITUTIONS POLITIQUES DE LA BELGIQUE ET DE L'EUROPE

Charles-Etienne LAGASSE LES NOUVELLES INSTITUTIONS POLITIQUES DE LA BELGIQUE ET DE L'EUROPE Charles-Etienne LAGASSE LES NOUVELLES INSTITUTIONS POLITIQUES DE LA BELGIQUE ET DE L'EUROPE TABLE DES MATIERES LISTE DES ABREVIATIONS.. 6 AVERTISSEMENT 7 INTRODUCTION 9 PREMIERE PARTIE L'Etat, la societe

Plus en détail

CONTRIBUTION À L'ÉTUDE DE LA SÉCURITÉ JURIDIQUE EN DROIT FISCAL INTERNE FRANÇAIS

CONTRIBUTION À L'ÉTUDE DE LA SÉCURITÉ JURIDIQUE EN DROIT FISCAL INTERNE FRANÇAIS Fondée par Henry Soins Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHEQUE DE DROIT PRIVÉ TOME 280 Dirigée par Jacques Ghestln Professeur à l'université de Paris

Plus en détail

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Le statut unique ouvriers-employés Les Dossiers du BSJ [ Table des matières Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3 Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Chapitre

Plus en détail

Contrat de Performance. et acces au marche de

Contrat de Performance. et acces au marche de Contrat de Performance et acces au marche de ('Innovation therapeutique Preface Francis Lhoste Direction Francis Megerlin ELSEVIER MASSON Preface Introduction Correspondants, dans l'ordre des contributions

Plus en détail

Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009

Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009 Convention relative à la formation en milieu professionnel des élèves de lycée professionnel Bulletin officiel n 2 du 8 janvier 2009 Entre l'entreprise (ou l'organisme) ci-dessous désigné(e) : Nom de l'entreprise

Plus en détail

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE TABLE DES MATIERES PARTIE GENERALE TITRE PRELIMINAIRE CHAPITRE I - Les diverses sortes d'obligations 23 CHAPITRE II - La preuve des obligations

Plus en détail

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX APPORTS DE LA LOI DU 18 JUIN 2014, DITE «LOI PINEL» ET DE SON DÉCRET D APPLICATION novembre 2014 Newsletter Baux Commerciaux La loi relative à l artisanat,

Plus en détail

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172)

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) SOMMAIRE PREAMBULE ARTICLE A : DISPOSITIONS ANNULEES ET REMPLACEES PAGES 2 ARTICLE B :

Plus en détail

Rapport de présentation

Rapport de présentation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi! Ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche décret relatif au diplôme de master Rapport de présentation La loi n 2011-05 du 30 mars 2011, relative

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3 Table des matières Avant-propos... 1 Partie introductive... 3 Le partage des compétences législatives... 3 Les pouvoirs de juridiction fédérale... 6 Les pouvoirs de juridiction provinciale... 7 Les compagnies

Plus en détail

Minh Son NGUYEN. Docteur en droit. Le contrat de collaboration en droit administratif

Minh Son NGUYEN. Docteur en droit. Le contrat de collaboration en droit administratif Minh Son NGUYEN Docteur en droit Le contrat de collaboration en droit administratif STJEMPFLI EDITIONS SA BERNE 1998 Table des matieres Table des abreviations Introduction K i PREMIERE PARTIE: Presence

Plus en détail

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE Le projet de loi sur la sécurisation de l emploi, transposant l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 1, comporte

Plus en détail

Droit et Assurance de I'Automobile FRANQAIS

Droit et Assurance de I'Automobile FRANQAIS Paul HEUTCHING Docteur en Droit Droit et Assurance de I'Automobile FRANQAIS BIX ANS DE LA LOI 3ADEJTEE Preface de BenoTt JOLIVET Directeur Honoraire a l'uap Ancien Directeur de la Direction des Assurances

Plus en détail

Comment négocier son départ dans de bonnes conditions? Conférence - débat du 23 juin 2005 Essec Alumni Executive MBA Alumni

Comment négocier son départ dans de bonnes conditions? Conférence - débat du 23 juin 2005 Essec Alumni Executive MBA Alumni Conférence - débat du 23 juin 2005 Essec Alumni Executive MBA Alumni Le plus simple Pas d indemnité envisageable Préavis à effectuer sauf négociation Pas d Assedic sauf motif légitime Très rare Indemnité

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique LES CONSÉQUENCES D UN TRANSFERT D ENTREPRISE Lorsque les conditions d application de l article L. 1224-1 1 (anciennement) L.122-12 du Code du Travail sont remplies, le transfert des contrats

Plus en détail

La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX

La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX La sécurité des personnes et des biens et la liberté individuelle La mise en place de la vidéosurveillance est guidée

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE 2014-2015 CRFPA

CONVENTION DE STAGE 2014-2015 CRFPA Institut d Etudes Judiciaires Jean DOMAT 12, place du Panthéon 75005 PARIS UFR - Droit des affaires / Tél : 01.44.07.76.43 CONVENTION DE STAGE 2014-2015 CRFPA Article 1 er : Objet de la convention La présente

Plus en détail

RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM?

RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM? RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM? Selon une étude du ministère du Travail, l'emploi temporaire a connu une progression foudroyante avec plus de 90% d'embauches en CDD et en intérim enregistrées en

Plus en détail

Agent commercial Agent de banque Agent d'assurance. Contrat beige et contrat international Droits et obligations

Agent commercial Agent de banque Agent d'assurance. Contrat beige et contrat international Droits et obligations Agent commercial Agent de banque Agent d'assurance Contrat beige et contrat international Droits et obligations Pierre DEMOLIN Avocat aux barreaux de Mons et de Paris Juge suppléant au tribunal de commerce

Plus en détail

CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE UNIVERSITAIRE

CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE UNIVERSITAIRE Année universitaire 2015-2016 CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE UNIVERSITAIRE ENTRE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE LILLE ET UNE ASSOCIATION ETUDIANTE Entre d une part, L Institut d Etudes Politiques

Plus en détail

INTERPRÉTATION DES LOIS 3 e édition TABLE DES MATIÈRES ET INDEX ANALYTIQUE. Pierre-André Côté

INTERPRÉTATION DES LOIS 3 e édition TABLE DES MATIÈRES ET INDEX ANALYTIQUE. Pierre-André Côté INTERPRÉTATION DES LOIS 3 e édition TABLE DES MATIÈRES ET INDEX ANALYTIQUE Pierre-André Côté Information sur l ouvrage : 1999 / 1062 pages / ISBN 2-89400-115-0 / Éditions Thémis / Montréal On peut se procurer

Plus en détail

RAPPORT. Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ. sur MISSION WARSMANN

RAPPORT. Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ. sur MISSION WARSMANN RAPPORT Jacqueline SOCQUET-CLERC LAFONT et Antoine DIESBECQ Avocats au barreau de Paris, Membres du Conseil de l'ordre sur MISSION WARSMANN Séance du Conseil de l'ordre des Avocats de Paris du mardi DIFFICULTÉS

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels La loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 comporte différentes mesures visant notamment à développer

Plus en détail

2. Calcul du salaire. ACF CONSULTING FORMATION PAIE - Page 1 sur 7

2. Calcul du salaire. ACF CONSULTING FORMATION PAIE - Page 1 sur 7 ACF CONSULTING FORMATION PAIE - Page 1 sur 7 1. durée du travail Le salaire est la contrepartie de d un travail effectué pendant une durée. Cette durée et les éléments de cette rémunération est encadrée

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1 - Nom et adresse officiels de la personne publique : Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Président CIAS de la Communauté d Agglomération Bar le Duc Sud Meuse 12, rue

Plus en détail

Elie Alfandari. Professeur ä l'universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES

Elie Alfandari. Professeur ä l'universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES Elie Alfandari Professeur ä l'universite de Paris-Dauphine Directeur de l'lnstitut de droit economique, fiscal et social DROIT DES AFFAIRES litec Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001

Plus en détail

EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES

EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES 1 st OCTOBER 2015 EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES Paul CRAHAY Avocat au Barreau de Liège Maître de conférences Hec-Ulg page 2 Section

Plus en détail

La fiscalite des transmissions d'entreprises individuelles

La fiscalite des transmissions d'entreprises individuelles La fiscalite des transmissions d'entreprises individuelles B.I.C. - B.N.C. principes generaux, T.V.A., plus-values, droits d'enregistrement par Bernard Maubru Directeur du Cridon Bordeaux-Toulouse Professeur

Plus en détail

CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante :

CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante : CONTRAT DE SOUSCRIPTION «ALERTES par SMS ou e-mail» Compléter les zones grisées, signer et renvoyer à l adresse suivante : Crédit agricole Centre-est Relation Clients 69541 CHAMPAGNE MONT D OR CEDEX Entre

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11 Table des matières CHAPITRE I Introduction générale... 11 1. Caractère d ordre public... 13 1.1. Application territoriale... 13 1.2. Principe de faveur... 14 1.2.1 Types de clauses... 15 1.2.2 Institution

Plus en détail