851, 852 et 853 Lundi 26 mai D.S. n 7 BIOLOGIE. Exploitation de documents. Durée 3 h

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "851, 852 et 853 Lundi 26 mai D.S. n 7 BIOLOGIE. Exploitation de documents. Durée 3 h"

Transcription

1 851, 852 et 853 Lundi 26 mai 2014 D.S. n 7 BIOLOGIE Exploitation de documents Durée 3 h Quelques aspects des conversions énergétiques dans la mitochondrie. Le sujet comporte trois parties indépendantes, toutes trois à traiter. Dans chaque partie, un questionnement guide l exploitation des documents. Il sera tenu compte de la qualité de l expression, de la concision et du soin apporté à la présentation. Page 1 sur 7

2 Partie I : la chaîne respiratoire et son rendement (durée conseillée 1 h) Afin d identifier les molécules impliquées dans la chaîne respiratoire mitochondriale, des scientifiques utilisent un spectrophotomètre, qui fait passer une lumière très intense à travers l échantillon étudié, puis à travers un prisme qui décompose le spectre du rouge au bleu. Si des molécules de l échantillon absorbent la lumière à des longueurs d onde particulières, des bandes sombres interrompent le spectre de couleurs obtenu. Des études menées sur des mitochondries de différents tissus et dans différentes conditions expérimentales ont permis de conclure que le spectre d absorption est dû à trois composants que l on nommera cytochromes a, b, c. Le document ci-contre représente les bandes d absorption de ces cytochromes a, b et c. L étude spectrophotométrique est ensuite réalisée dans différentes conditions expérimentales. 1. On compare les bandes d absorption des cytochromes en présence et en l absence de dioxygène. Le résultat obtenu est présenté ci-contre. Analyser et interpréter les résultats en précisant si c est la forme réduite (riche en électrons) ou oxydée (pauvre en électrons) qui absorbe la lumière dans certaines longueurs d onde. 2. Si l on introduit du cyanure (KCN) dans le milieu, on obtient les résultats présentés ci-contre. Analyser ces résultats pour formuler une hypothèse sur l action du cyanure. 3. L ajout d uréthane (inhibiteur du transport d électrons) donne les résultats (D). En utilisant un cytochrome c extrait par réhydratation de levures en poudre, les résultats (E) sont obtenus. A partir de l analyse de ces résultats, déduire l ordre dans lequel les trois cytochromes transportent les électrons dans la chaîne respiratoire mitochondriale. 4. On fournit les potentiels redox de quelques couples oxydo-réducteurs : Ces données sont-elles cohérentes avec votre proposition précédente? Présenter sous la forme d un schéma le trajet des électrons dans la chaîne respiratoire mitochondriale. [D après Wilson J., Hunt T., «Biologie moléculaire de la cellule, livre d exercices» Flammarion- Médecine Sciences Ed., 1995]. Couples oxydo-réducteurs (Ox, Red) E (ox, red) en volts O 2 / H 2 O 0,82 Cyt a 3 (Cu 2+ /Cu + ) 0,30 Cyt a (Fe 3+ /Fe 2+ ) 0,29 Cyt c (Fe 3+ /Fe 2+ ) 0,25 Cyt c 1 (Fe 3+ /Fe 2+ ) 0,22 Cyt b (Fe 3+ /Fe 2+ ) 0,04 Q / QH2-0,02 FAD / FADH 2-0,22 NAD + / NADH, H + - 0,32 Page 2 sur 7

3 5. Trois expériences successives sont réalisées sur la même suspension mitochondriale, préparée au temps 0. En a, b, c différentes substances sont ajoutées au milieu. a. Addition de 90 µmol d ADP et d un excès de -hydroxybutyrate. N.B. : Le -hydroxybutyrate est oxydé par une déshydrogénase à NAD + dans les mitochondries. b. Addition de 90 µmol d ADP, d un excès de succinate et de roténone. N.B. : Le succinate est oxydé par une déshydrogénase à FAD dans les mitochondries. La roténone inhibe le transfert d électrons en provenance du NADH. c. Addition de 90 µmol d ADP, d antimycine, et d un excès du mélange ascorbate + TMPD. N.B. : Le TMPD (tétraméthyl-p-phénylènediamine) est un transporteur d électrons réduit par l ascorbate et qui transfère ses électrons directement au cytochrome c. L antimycine inhibe le transfert d électrons provenant du FADH 2. La consommation d O 2 consécutive à chaque ajout de substances est indiquée à côté de la portion de graphique correspondante ( O 2 ). N.B. : dans toute l expérience, du Pi est présent dans le milieu. Document 2. Mesure de la concentration de l O 2 au cours du temps, à l aide d une électrode de Clark, dans un milieu adéquat contenant une suspension de mitochondries. [D après sujet de CAPES externe de SVT, 2004] Calculer le nombre de molécules d ATP produites par molécule d O 2 consommée pour chacune des expériences et proposer une explication aux différences constatées. Page 3 sur 7

4 Partie II : conversions énergétiques et synthèse d ATP 1. Afin de préciser le lien entre la consommation d O 2 par la respiration cellulaire et la synthèse d ATP, on réalise trois expériences indépendantes (A, B et C) avec trois suspensions mitochondriales identiques. On ajoute successivement les substances indiquées sur les graphiques. [D après sujet de CAPES externe de SVT, 2004] Document 3. Mesure de la concentration en O 2 du milieu d incubation des mitochondries au cours du temps à l aide d une électrode de Clark. ADP : adénosine diphosphate. FCCP : substance protonophore (= agent découplant ; le dinitrophénol DNP a le même effet). Oligomycine : inhibiteur de l ATP synthase. Indiquer l effet de l ajout du FCCP sur la consommation d O 2 par les mitochondries. Proposer une explication. Montrer que l on peut proposer, à partir de l ensemble de ces résultats, que la synthèse d ATP à partir d ADP utilise un gradient de protons. 2. Des vésicules submitochondriales (face matricielle vers l extérieur) sont incubées dans une solution à ph=4 afin d acidifier leur contenu. Elles sont ensuite transférées dans un milieu alcalin en présence d ADP et de phosphate (HPO 4 ) radioactif. On mesure la production d ATP. L expérience est reconduite en faisant varier le ph du milieu alcalin. Document 4. Production d ATP en fonction du ph du milieu. La production d ATP en fonction du ph alcalin utilisé est représentée sur le graphique ci-contre. [in : WILSON J., HUNT T. «Biologie moléculaire de la cellule : exercices», Flammarion Médecine-Sciences Ed., 1995]. Analyser ces résultats pour préciser la relation entre gradient protonique et synthèse d ATP. Page 4 sur 7

5 Partie III : particularités fonctionnelles des mitochondries du tissu adipeux brun Le tissu adipeux brun, ou graisse brune, est bien différent du tissu adipeux blanc qui stocke les lipides pour constituer un réservoir d énergie pour l organisme. Surtout abondante chez les Mammifères hibernants (comme la marmotte), la graisse brune est néanmoins présente dans l'espèce humaine, principalement au début de la vie, alors que les mécanismes de la thermorégulation ne sont pas encore pleinement fonctionnels. Chez le fœtus et le nouveau-né, elle se répartit dans la région interscapulaire, autour des gros vaisseaux (aisselles, cou), autour des reins et du cœur. Les adipocytes bruns ont un noyau central et un cytoplasme rempli de nombreuses petites vacuoles lipidiques et de très nombreuses mitochondries (qui confèrent sa couleur brune au tissu). 1. L oxydation d un acide gras, l acide palmitique, se fait dans les mitochondries, après transformation en palmitoylcoenzyme A puis en acétyl-coenzyme A suivant la réaction : Palmitoyl-CoA +7 FAD +7 NAD + +7 CoA+ 7 H 2 O 8 acétyl-coa + 7 FADH NADH, H + L acétyl-coenzyme A est ensuite entièrement dégradé lors du cycle de Krebs, avec production de 2 CO 2, un GTP, 3 NADH, H + et 1 FADH 2. 1a. Calculez la quantité de dioxygène consommée lors de l oxydation complète d une mole d acide palmitique en dioxyde de carbone et eau. 1b. Calculez la quantité totale d énergie libre standard récupérable lors de cette oxydation. On rappelle pour cela les potentiels d oxydoréduction standard à ph 7 des couples rédox suivants : FAD/FADH 2 E 0 = V (2 électrons transférés) NAD + /NADH, H + E 0 = V (2 électrons transférés) O 2 / H 2 O E 0 = V (2électrons transférés) Le Faraday vaut coulombs ou Joules/ volt. 2. On mesure la quantité de chaleur dégagée et la consommation de dioxygène qui accompagnent la dégradation de l acide palmitique en dioxyde de carbone et eau. On en déduit la quantité de chaleur dégagée par mole de dioxygène consommé : - dans les cellules du foie : 146 kj/mol - dans les cellules du tissu adipeux brun : 430 kj/mol 2a. Comparer la quantité d énergie libre de la réaction d oxydation à la quantité de chaleur libérée dans le foie d une part, dans le tissu adipeux brun d autre part. 2b. Comparer ensuite les conversions énergétiques réalisées dans les mitochondries de ces tissus. 3. On cherche à comprendre les particularités fonctionnelles des mitochondries du tissu adipeux brun, en comparant certaines de leurs caractéristiques avec celles des mitochondries du foie (document 5), et en étudiant l évolution de la conductance (perméabilité) aux protons de leur membrane interne en fonction de la force proton motrice (document 6). Page 5 sur 7

6 Document 5. Comparaison quantitative des complexes protéiques et des activités des mitochondries du tissu adipeux brun et du tissu hépatique, rapportés à la masse des protéines totales. Ces paramètres sont exprimés indépendamment les uns des autres, en unités arbitraires. TAB signifie tissu adipeux brun. A : complexes de la chaîne respiratoire B : ATP synthase C : activité respiratoire D : synthèse d ATP Document 6. Etude de la conductance aux protons de la membrane mitochondriale interne dans le foie ( ) et dans le tissu adipeux brun ( ), en fonction de la force protomotrice (ou gradient électrochimique de protons). Analyser les résultats obtenus. Proposer une interprétation des différences relevées au 2 (questions 2a/2b). 4. On a mis en évidence, dans la membrane interne des mitochondries du tissu adipeux brun, des protéines appelées UCP1 (uncoupling protein 1). Cette protéine appartient à la grande famille des transporteurs mitochondriaux. On connaît d autres protéines de séquence proche, telles qu UCP2, présente dans les mitochondries de nombreux tissus, ou UCP3, présente seulement dans les mitochondries des cellules musculaires. D autre part, on a mis en évidence que l ajout d acides gras dans une suspension de mitochondries extraites du tissu adipeux brun augmentait la production de chaleur. Document 7. Effet de l acide palmitique sur le taux respiratoire de mitochondries isolées. On utilise ici des mitochondries issues de levures «transformées» génétiquement, exprimant selon le cas le gène UCP1, UCP2 ou UCP3. Leur membrane interne contient donc des protéines résultant de l expression de l un de ces trois gènes. Page 6 sur 7

7 Augmentation de la respiration (nmol «O». min -1. mg -1 ) Ces mitochondries sont extraites, puis placées au temps 0 dans un milieu contenant du dioxygène, des substrats respiratoires, mais ne contenant pas d acides gras. On ajoute au cours de chaque expérience de l acide palmitique, en quantité variable. Le taux respiratoire mesuré de ces mitochondries est représenté sur le graphique ci-contre en fonction de la quantité d acide palmitique ajouté (en unités arbitraires). mitochondries avec UCP1 ; mitochondries avec UCP2 ; mitochondries avec UCP3 ; mitochondries «témoin». Quantité d acide palmitique ajouté (U.A.) [D après : Eduardo Rial, Mar González-Barroso, Christophe Fleury, Sira Iturrizaga, Daniel Sanchis, Jesús Jiménez-Jiménez, Daniel Ricquier, Marc Goubern and Frédéric Bouillaud, «Retinoids activate proton transport by the uncoupling proteins UCP1 and UCP2», The EMBO Journal (1999) 18, ]. A partir de l exploitation de ces résultats expérimentaux, montrer quel est le rôle d UCP1. 5. On étudie le taux d expression des ARNm de diverses UCP dans diverses situations physiologiques ou pathologiques et dans divers tissus (Document 8). Document 8. Modifications des niveaux d expression des ARN messagers des diverses UCP dans diverses situations physiologiques ou pathologiques. [Ricquier D. Bouillaud F. «Les protéines découplantes mitochondriales» Médecine-Sciences 1998 ; 14 : ] Analyser les données fournies et les mettre en relation avec les observations précédemment effectuées. Page 7 sur 7

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6).

La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). II.2.4.3 LA CHAINE RESPIRATOIRE MITOCHONDRIALE La chaîne respiratoire mitochondriale est associée aux crêtes de la membrane interne des mitochondries (Figure 2-6). Figure 2-6 Résumé du métabolisme énergétique

Plus en détail

Les liaisons riches en énergie

Les liaisons riches en énergie Les liaisons riches en énergie Définition: liaison dont la rupture libère beaucoup d énergie (dont la synthèse consomme beaucoup d énergie). I. Liaison anhydride phosphorique Elle résulte d une élimination

Plus en détail

nergétique La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés.

nergétique La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés. Bioénerg nergétique des réactions r biochimiques Définitions La thermodynamique est l ensemble des principes décrivant les flux et les échanges dans les systèmes considérés. Un système est une partie de

Plus en détail

Chapitre 9: Respiration cellulaire

Chapitre 9: Respiration cellulaire Chapitre 9: Respiration cellulaire Concept de base respiration cellulaire Processus de la respiration aérobie ATP et travail cellulaire Réactions d oxydoréduction Respiration et fermentation Caractéristiques

Plus en détail

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE

CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE CHAPITRE IV : ENERGETIQUE CELLULAIRE : ATP IV 1 QUELQUES DEFINITIONS IV 2 L ATP OU ADENOSINE TRIPHOSPHATE IV 2.1 STRUCTURE DE L ATP IV 2.2 ROLE DE L ATP IV 2.3 SYNTHESE DE L ATP IV 2.3.1 CATABOLISME DU

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi Notes TD1 La glycolyse (2ATP) La glycolyse est une voie métabolique d'assimilation du glucose et de production d'énergie. Elle se déroule dans le cytoplasme de la cellule. Comme son nom l'indique elle

Plus en détail

Les mitochondries : Description structurale et fonctionnelle

Les mitochondries : Description structurale et fonctionnelle Chapitre 2 : Les mitochondries : Description structurale et fonctionnelle Docteur Walid RACHIDI UE2 : Biologie cellulaire Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Professeur Bertrand TOUSSAINT

Professeur Bertrand TOUSSAINT UE1 : Biochimie Chapitre 4 : Bioénergétique, introduction au métabolisme Professeur Bertrand TOUSSAINT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Echange

Plus en détail

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires -I -Les cellules respirent 1 2 3 Les échanges gazeux entre les cellules chlorophylliennes et leur milieu 4 - II - Les mitochondries, organites de la

Plus en détail

COURS DE METABOLISME

COURS DE METABOLISME 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 7 (Pr C. ZINSOU) LE CYCLE TRICARBOXYLIQUE (CYCLE DE KREBS OU CYCLE DU CITRATE) 1 - INTRODUCTION 2 - ENTREE DU PYRUVATE DANS LE CYCLE DE L'ACIDE CITRIQUE 3 - DIFFERENTES

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

MITOCHONDRIES : Généralités. DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON

MITOCHONDRIES : Généralités. DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON MITOCHONDRIES : Généralités DES 5 décembre 2014 Virginie GUILLET- PICHON PLAN Introduction Structure, dynamique mitochondriale Métabolisme énergétique mitochondrial Génétique Manifestations cliniques et

Plus en détail

Respiration Mitochondriale

Respiration Mitochondriale Université Pierre et Marie Curie Respiration Mitochondriale Objectifs au cours de Révisions Biochimie PCEM2 Révisions Biochimie Métabolique 2004-2005 Pr. A. Raisonnier (alain.raisonnier@upmc.fr) Mise à

Plus en détail

Respiration Mitochondriale

Respiration Mitochondriale Université Paris-VI Respiration Mitochondriale Objectifs au cours de Révisions Biochimie PCEM2 Révisions Biochimie Métabolique 2004-2005 Pr. A. Raisonnier (raisonni@ccr.jussieu.fr) Mise à jour : 25 novembre

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

Biologie cellulaire. Introduction. 1 Origine et évolution des cellules

Biologie cellulaire. Introduction. 1 Origine et évolution des cellules Biologie cellulaire Introduction 1 Origine et évolution des cellules - On estime l apparition de la vie à 3,5-3,8 Ga soit environ 1Ga après la formation de la Terre. - Cette vie aurait commencé avec LUCA

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

COURS DE METABOLISME PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES

COURS DE METABOLISME PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 4 Pr C. ZINSOU 1 - INTRODUCTION - DEFINITION PHOSPHORYLATIONS CELLULAIRES 2 - FORMATION DE L ATP PAR TRANSFERT D ENERGIE ET DE GROUPEMENT PHOSPHATE D UN PHOSPHODERIVE RICHE

Plus en détail

1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie.

1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie. RESPIRATION MITOCHONDRIALE 1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie. b) Rappels: L énergie chimique sert

Plus en détail

Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage

Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage Bioénergétique, thermodynamique ATP Notion de couplage Concept d énergie Énergies et travaux cellulaires Forme d énergies Thermodynamique chimique Conversions et couplages énergétiques Différents types

Plus en détail

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate.

La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. IV Gluconéogenèse La gluconéogenèse c est la synthèse de glucose à partir de pyruvate. La gluconéogenèses est essentiellement réalisée dans les cellules du foie (90 %). Mais elle peut également survenir,

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

CORRECTION Séance n 9 Semaine du 25/11/2013

CORRECTION Séance n 9 Semaine du 25/11/2013 TUTORAT UE 1 2013-2014 Biochimie CORRECTION Séance n 9 Semaine du 25/11/2013 QCM n 1: B, C Intégration du métabolisme Nucléotides et acides nucléiques Réplication & Réparation de l ADN Pr. Sophie MARY

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

COURS DE METABOLISME METABOLISME DE L AZOTE ET DE L AMMONIAC

COURS DE METABOLISME METABOLISME DE L AZOTE ET DE L AMMONIAC 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 14 Pr C. ZINSOU METABOLISME DE L AZOTE ET DE L AMMONIAC 1 - ORIGINE ET ASSIMILATION DE L'AZOTE 1.1 - Fixation biologique de l azote 1.2 Fixation non biologique de l azote

Plus en détail

LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation

LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation LA PHOTOSYNTHÈSE : un mécanisme de photophosphorylation Les végétaux photosynthétiques captent et transforment l'énergie solaire sous forme d'atp et de NADPH. Ces molécules sont alors utilisées pour la

Plus en détail

Correction des exercices du fascicule d'exercices de Biochimie. Proposée par Alexandre

Correction des exercices du fascicule d'exercices de Biochimie. Proposée par Alexandre Correction des exercices du fascicule d'exercices de Biochimie Proposée par Alexandre Année 2012-2013 1 Exercice type 1 Séquence peptidique en acides aminés n 1 1/11 La méthode que je vous conseille pour

Plus en détail

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales

EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales Université Joseph Fourier FACULTE DE MEDECINE 38700 LA TRONCHE Année Universitaire 2012/2013 EXAMEN Deuxième Année des Etudes Médicales 1ère SESSION UE 5.1 : Biochimie 1 Lundi 4 février 2013 8h30 à 9h30

Plus en détail

Macromolécules et la Cellule

Macromolécules et la Cellule Macromolécules et la Cellule Macromolécules Campbell chapitre 5 Macromolécules Définition: Molécule géante formée par l assemblage de plusieurs petites molécules organiques Macromolécules Définition:

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose Méthode OIV-MA-AS311-02 Méthode Type II 1. Définition Le glucose et le fructose peuvent être dosés individuellement par une méthode enzymatique, en vue seulement du calcul du rapport glucose/fructose.

Plus en détail

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES Université de Neuchâtel Laboratoire de Physiologie végétale Travaux pratiques de Physiologie végétale L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES En général, les plantes couvrent leur besoin en azote par

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

LES TRANSPORTS GAZEUX

LES TRANSPORTS GAZEUX LES TRANSPORTS GAZEUX I - TRANSPORT DE L OXYGENE 1.1 GENERALITES + Composition de l atmosphère L atmosphère est composée d azote (79%), d oxygène (21%) et de traces de gaz carbonique. Chacun de ces gaz

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

I. CONDITIONS THERMODYNAMIQUES DE REALISATION DES REACTIONS METABOLIQUES. A. L'enthalpie libre et l'évolution d'un système thermodynamique

I. CONDITIONS THERMODYNAMIQUES DE REALISATION DES REACTIONS METABOLIQUES. A. L'enthalpie libre et l'évolution d'un système thermodynamique Introduction à l'étude du métabolisme cellulaire : quelques notions de thermodynamique, principaux types de réactions, importance des coenzymes et de l'atp Introduction : Un organisme vivant fonctionne

Plus en détail

LES CORPS CETONIQUES

LES CORPS CETONIQUES LES RPS ETNIQUES Produits dans la matrice mitochondriale du foie à partir des acides gras, ils peuvent-être assimilés à des déchets mais ils se révêlent être un carburant énergétique pour les tissus périphériques

Plus en détail

Suite du Cours Physiologie L3 APA -2008

Suite du Cours Physiologie L3 APA -2008 Suite du Cours Physiologie L3 APA -2008 Elsa HEYMAN MCU FSSEP Lille 2 Chapitre 1: Bioénergétique Parties IV- V - VI IV- La voie aérobie CO 2 + H 2 O VOIE AEROBIE ATP Glucose, Glycogène, acides gras libres,

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

COURS DE METABOLISME LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE

COURS DE METABOLISME LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 8 Pr C. ZINSOU LA NEOGLUCOGENESE BIOSYNTHESE DU GLUCOSE A PARTIR DU PYRUVATE 1 - INTRODUCTION 2 - ETAPES ENZYMATIQUES 2.1 - TRANSFORMATION DU PYRUVATE EN PHOSPHOENOLPYRUVATE

Plus en détail

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES Rappel des principes de base: Principes de bases du catabolisme: ATP (unité universelle d énergie) est produit par l oxydation des éléments énergétiques principalement

Plus en détail

ENZYMOLOGIE PARTIE 1. Substance qui réagit avec un réactant en modifiant la distribution d'énergie entre ses liaisons chimiques

ENZYMOLOGIE PARTIE 1. Substance qui réagit avec un réactant en modifiant la distribution d'énergie entre ses liaisons chimiques ENZYMOLOGIE UE1 PARTIE 1 I. Structure Catalyseur Substance qui réagit avec un réactant en modifiant la distribution d'énergie entre ses liaisons chimiques L'énergie d'activation étant moindre en présence

Plus en détail

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy Taille des cellules (104) Si une cellule animale avait la taille d'un immeuble de six logements 1 µm = 1/1000

Plus en détail

Métabolism e des glucides

Métabolism e des glucides Métabolism e des glucides PAES ED Biochim ie M.Beaum ont Oct. 2011 m arie.beaum ont@chu-rennes.fr E- La phosphorylat ion du Fruct ose 6 phosphat e en fruct ose 1,6 bis phosphat e est spécifique de la glycolyse

Plus en détail

Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT

Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT UE1 : Biochimie Chapitre 2 Thermodynamique du vivant Professeur Bertrand TOUSSAINT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. PLAN Définitions et rappels

Plus en détail

COURS DE METABOLISME BIOSYNTHESE DES LIPIDES ( LIPOGENESE )

COURS DE METABOLISME BIOSYNTHESE DES LIPIDES ( LIPOGENESE ) 1 COURS DE METABOLISME Chapitre 12 Pr C. ZINSOU BIOSYNTHESE DES LIPIDES ( LIPOGENESE ) 1 - INTRODUCTION 2 - TRANSFERT DU RADICAL ACETYLE DE LA MITOCHONDRIE DANS LE CYTOSOL 3 - BIOSYNTHESE DE L'ACIDE PALMITIQUE

Plus en détail

ANALYSE DE PROTEINE DANS LES

ANALYSE DE PROTEINE DANS LES ANALYSE DE PROTEINE DANS LES CELLULES Assistants: K. Umebayashi G. Dewhurst A. Santos L. Pineau 1. Introduction Lors de cette expérience, nous avons réalisé l extraction de protéines à partir de deux souches

Plus en détail

LES CYTOPATHIES MITOCHONDRIALES. Quand? Comment? Dr F. Taithe Centre de référence des neuropathies rares 11/04/2014

LES CYTOPATHIES MITOCHONDRIALES. Quand? Comment? Dr F. Taithe Centre de référence des neuropathies rares 11/04/2014 LES CYTOPATHIES MITOCHONDRIALES Quand? Comment? Dr F. Taithe Centre de référence des neuropathies rares 11/04/2014 Phosphorylation Oxydative NAD+ FAD NADH FADH2 Cycle de Krebs = Voie finale commune de

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

BIO241 année 2007-2008

BIO241 année 2007-2008 BIO241 année 2007-2008 Examen Terminal de 2 nde session du 17 juin 2008 Documents et calculatrice non autorisés Notation sur 100 points ATTENTION!!!! Rédiger les 3 parties sur des feuilles séparées 5 pages

Plus en détail

REACTIONS CATALYSEES PAR L ATP SYNTHASE

REACTIONS CATALYSEES PAR L ATP SYNTHASE REACTIONS CATALYSEES PAR L ATP SYNTHASE SYNTHESE DE L ATP HYDROLYSE DE L ATP ADP + Pi + H + ATP + H 2 O ATP + H 2 O ADP + Pi + H + G o = + 30,5 kj/mol (Réaction endergonique) G o = - 30,5 kj/mol (Réaction

Plus en détail

Acides biliaires, homéostasie glucidolipidique

Acides biliaires, homéostasie glucidolipidique Acides biliaires, homéostasie glucidolipidique et énergétique Les acides biliaires (ABs) sont passés du statut de simples molécules détergentes permettant l absorption intestinale des graisses et des vitamines

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph

EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph Pr Dominique Prié Université itéparis Descartes, Faculté ltéde Médecine PCEM1 Cours 2011 Email: dominique.prie@inserm.fr DÉFINITION DU ph ph= log 10 (H + ) Le ph d une solution

Plus en détail

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

Déchets ménagers et traitement de lixiviat. (Extrait d un mastère soutenu en décembre 2008)

Déchets ménagers et traitement de lixiviat. (Extrait d un mastère soutenu en décembre 2008) Déchets ménagers et traitement de lixiviat (Extrait d un mastère soutenu en décembre 2008) I- Introduction La Tunisie produit près de 2,5 millions de tonnes de déchets ménagers par an, dont 700 000 tonnes

Plus en détail

Rôle du foie dans l équilibre acido-basique. S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007

Rôle du foie dans l équilibre acido-basique. S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007 Rôle du foie dans l équilibre acido-basique S. Coz DESC réanimation médicale Agen Décembre 2007 Quelques rappels ph = log (1/[H+ ]) Métabolisme aérobie Oxydation des lipides et hydrates de carbone CO2

Plus en détail

Mesure de l activité enzymatique

Mesure de l activité enzymatique Mesure de l activité enzymatique - dans cette section, nous traiterons des aspects plus pratiques de la mesure de l activité d une enzyme A. Principes de base - l activité enzymatique est influencée à

Plus en détail

Fiche n 9 : Le brunissement des pommes Niveau : 1 ère S SVT

Fiche n 9 : Le brunissement des pommes Niveau : 1 ère S SVT FICHE RÉCAPITULATIVE Lorsque nous croquons une pomme, la chair de celle-ci est blanche. Nous avons tous pu remarquer, après avoir oublié cette même pomme croquée sur une table pendant plusieurs minutes,

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Dosage enzymatique de l acide acétique présent dans les vins et les moûts

Dosage enzymatique de l acide acétique présent dans les vins et les moûts Dosage de l acide acétique dans les vins et les moûts par méthode enzymatique manuelle Marc DUBERNET, Matthieu DUBERNET, Françoise GRASSET Laboratoires Dubernet, œnologie 9, quai d Alsace F-11100 Narbonne

Plus en détail

EQUILIBRE ACIDE BASE

EQUILIBRE ACIDE BASE EQUILIBRE ACIDE BASE 1 ACIDES ET BASES 1.1 DEFINITIONS Une substance est dite acide quand elle est capable de libérer un proton (H+). L acide chlorhydrique en solution est un acide car il peut libérer

Plus en détail

! recenser, extraire, saisir l informa3on u3le d un document !!! Que code un gène? Comment? Activité 1 :

! recenser, extraire, saisir l informa3on u3le d un document !!! Que code un gène? Comment? Activité 1 : Que code un gène? Comment? C2 recenser, extraire, saisir l informa3on u3le d un document C12 C26 C27 savoir exploiter un logiciel déduire interpréter Activité 1 : Le phénotype de la maladie héréditaire

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

CHMI 2220 FA Chimie clinique Examen semestre I Décembre 2003 Dr. V. Appanna

CHMI 2220 FA Chimie clinique Examen semestre I Décembre 2003 Dr. V. Appanna CHMI 2220 FA Chimie clinique Examen semestre I Décembre 2003 Dr. V. Appanna Durée: 3 heures A répondre toutes les questions: Question 1: Encerclez la bonne réponse 1. Après une chirurgie le taux du glucose

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Durée : 3 heures

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE. Durée : 3 heures Banque «Agro Véto» AT 0109 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice, d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat

Plus en détail

Il existe trois isoformes de CPT1 (CPT1A, CPT1B, CPT1C) qui sont exprimées à des niveaux différents selon les tissus.

Il existe trois isoformes de CPT1 (CPT1A, CPT1B, CPT1C) qui sont exprimées à des niveaux différents selon les tissus. PARTIE BIOCHIMIE INTRODUCTION Chez les mammifères, la dégradation oxydative des acides gras à chaîne longue joue un rôle majeur dans le métabolisme énergétique. Le principal d entre eux est l acide palmitique

Plus en détail

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES SCEANCE 4 BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES LA REPLICATION Nous avons vu lors de la séance précédente de biomol les caractéristiques de l ADN et des différents ARN. Nous allons aujourd hui voir la réplication.

Plus en détail

extraire et organiser l information utile

extraire et organiser l information utile 2009-2010 Sciences Physiques Liste des compétences (évaluables en vert / flous?? en bleu) Rechercher, Observer, recenser les informations extraire et organiser l information utile Je sais trouver les informations

Plus en détail

Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation

Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation Le peptide signal est éliminé de la plupart des protéines solubles après la translocation Quand l extrémité Ct de la protéine a traversé la membrane, le peptide signal est éliminé par coupure par une signal

Plus en détail

Thème : Energie et cellule vivante

Thème : Energie et cellule vivante Thème : Energie et cellule vivante Chapitre 1 : L ATP, molécule indispensable aux activités cellulaires 1. Structure de l ATP L ATP, adénosine tri-phosphate, est la molécule universelle qui permet les

Plus en détail

Les glucides dans la biologie des cellules.

Les glucides dans la biologie des cellules. Les glucides dans la biologie des cellules. Les glucides sont des constituants organiques abondants chez les êtres vivants, et notamment chez les végétaux. Ils comprennent par exemple la cellulose, qui

Plus en détail

Les phosphorylations des protéines

Les phosphorylations des protéines Les phosphorylations des protéines Contrôle majeur pour réguler différents processus cellulaires : - Division cellulaire - Contraction musculaire - Synthèse protéique - Régulation transcriptionnelle -

Plus en détail

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst

Biochimie I. Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1. Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Biochimie I Extraction et quantification de l hexokinase dans Saccharomyces cerevisiae 1 Daniel Abegg Sarah Bayat Alexandra Belfanti Assistants : Tatjana Schwabe Marcy Taylor Gisèle Dewhurst Laboratoire

Plus en détail

Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE

Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE Sommaire PARTIE I BASES DE LA BIOCHIMIE 1. L atome........................................................... 3 La classification périodique des éléments de Mendeleïev................ 3 Structure électronique

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

1,2,3,4-5 ( - - 4-2 : : - 1 : - 2 : - 3 : - 4 : - : : : - - - 3 : - - - : IG

1,2,3,4-5 ( - - 4-2 : : - 1 : - 2 : - 3 : - 4 : - : : : - - - 3 : - - - : IG Glucides A- Absorption Digestion : - la vitesse d absorption du galactose est la plus rapide après c est celle du glucose. - il existe 02 types de transport : - passif : diffusion facilitée fructose,mannose

Plus en détail

Oxydations Cellulaires

Oxydations Cellulaires Université Pierre et Marie Curie Oxydations Cellulaires Objectifs au cours de Biochimie PAES (révision) Biochimie PCEM2 Biochimie métabolique et Régulations C1 2002-2003 Pr. A. Raisonnier (alain.raisonnier@upmc.fr)

Plus en détail

L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique.

L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique. L L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique. Figure 1 Mitochondries observées au microscope électronique à transmission Plus tard, cet ADN

Plus en détail

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions

Biotechnologies et production du cidre : vocabulaire et définitions BIOTECHNOLOGIES ET PRODUCTION DU CIDRE : DEFINITIONS (DOCUMENT PROFESSEUR) I Place des biotechnologies dans le domaine des sciences : Biotechnologies : comme leur nom l indique, elles résultent d un mariage

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Passerelles possibles entre les différentes 1ères.

Passerelles possibles entre les différentes 1ères. Passerelles possibles entre les différentes 1ères. Ce document est construit sur la base du programme de 1 ère S. Les programmes de STL et de L/ES ne sont donc pas complets. On ne trouve dans ce tableau

Plus en détail

DS PHYSIQUE-CHIME N 4 2014-15. EXERCICE 1 L acide formique et les fourmis 5 points

DS PHYSIQUE-CHIME N 4 2014-15. EXERCICE 1 L acide formique et les fourmis 5 points DS PHYSIQUE-CHIME N 4 2014-15 EXERCICE 1 L acide formique et les fourmis 5 points Depuis très longtemps les scientifiques s intéressent à l acide formique de formule HCOOH. En 1671, le naturaliste anglais

Plus en détail

L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE

L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE Acte photochimique Réactions chimiques L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE I- La lumière et son énergie. A- Les radiations lumineuses Rappel : E = hν; h constante

Plus en détail

L1integration metaboligue

L1integration metaboligue L1integration metaboligue Dr L.BELKACEM M.A BIOCHIMIE CHUC Plan du cours Introduction I-Objectifs du métabolisme 11- outils de la régulation métabolique III-sites de contrôle des voies métaboliques principales

Plus en détail

Université Joseph Fourier Département Licence Sciences & Technologie RAPPORT DE STAGE

Université Joseph Fourier Département Licence Sciences & Technologie RAPPORT DE STAGE Université Joseph Fourier Département Licence Sciences & Technologie RAPPORT DE STAGE INFLUENCE DU NOMBRE DE PETITS DANS LES PORTEES SUR LE FONCTIONNEMENT MITOCHONDRIAL HEPATIQUE: ETUDE D'UN MODELE MURIN.

Plus en détail

CONTRÔLE DU MÉTABOLISME ET DE LA PROLIFÉRATION PAR LES MICROARN ET LES ACTEURS DU CYCLE CELLULAIRE

CONTRÔLE DU MÉTABOLISME ET DE LA PROLIFÉRATION PAR LES MICROARN ET LES ACTEURS DU CYCLE CELLULAIRE UNIVERSITE MONTPELLIER 1 UFR MEDECINE THÈSE Présentée pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE MONTPELLIER I Discipline : Biochimie et Biologie Moléculaire École doctorale : Sciences Chimiques

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S OBLIGATOIRE + SPÉCIALITÉ 1/9 Corrigé partie I - 8 points : étude d un caryotype Outil de détermination de note pour une question

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 5 RENE DESCARTES FACULTE DE MEDECINE PARIS DESCARTES. Thèse de Sciences de la Vie et de la Santé

UNIVERSITE PARIS 5 RENE DESCARTES FACULTE DE MEDECINE PARIS DESCARTES. Thèse de Sciences de la Vie et de la Santé UNIVERSITE PARIS 5 RENE DESCARTES FACULTE DE MEDECINE PARIS DESCARTES Thèse de Sciences de la Vie et de la Santé Pour obtenir le grade de Docteur de l Université Paris 5 Discipline : Cancérologie Présentée

Plus en détail

LES ACIDES NUCLEIQUES

LES ACIDES NUCLEIQUES LES ACIDES NUCLEIQUES INTRODUCTION Les acides nucléiques sont des macromolécules présentes dans toutes les cellules vivantes et également chez les virus. Ils constituent le support de l'information génétique

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH):

LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): Laboratoire de Physiologie végétale Université de Neuchâtel Travaux pratiques de Physiologie végétale 2009 LE METABOLISME DU GLUTATHION (GSH): ETUDE DES EFFETS DES ANTIDOTES DES HERBICIDES INTRODUCTION

Plus en détail