CYTOGENETIQUE MOLECULAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CYTOGENETIQUE MOLECULAIRE"

Transcription

1 CYTOGENETIQUE MOLECULAIRE I)Introduction Le caryotype est l'examen génétique le plus prescrit, car il permet une analyse globale du génome. Il permet de détecter 15% des anomalies. Mais il possède un faible niveau de résolution : - caryotype classique : 400 bandes = 10 Mb / bande - caryotype haute résolution : 850 bandes = 5 Mb / bande (chromosome «étiré») Il met en évidence des anomalies de nombre, et de structure de taille suffisante. Limites : - impossibilité de caractériser finement un remaniement visible (résolution) - les remaniements cryptiques ne sont pas visibles - impossible à réaliser en l'absence de mitose La cytogénétique moléculaire permet d'augmenter ce niveau de résolution : 1 bande = 10 7 pb (rappel : génome = pb, 1 gène = pb). II)La cytogénétique moléculaire 1 ) Champs d'application : - prénatal, foetopathologie - post natal, anapath, hématologie... 2 ) Principe : Basé sur la capacité de l'adn à se dénaturer et se renaturer : hybridation nécéssitant : - une sonde et son système de marquage - un système de révélation - un système de capture (microscope à fluorescence) 3 ) Sondes utilisées : ADN (la plus utilisée) : - génome total: CGH - chromosome entier : peinture spécifique (obtenue par hybrides somatiques ou microdissection) - locus : fragment d'adn cloné, oligonucléotides ARN : ribosondes protéiques III)Technique 1 ) Préparation de la sonde : Digestion enzymatique de l'adn à cloner (humain) et de l'adn vecteur (souvent circulaire : ouverture ; contient un gène de résistance à un antibiotique) Ligation du fragment d'adn humain dans l'adn du vecteur (insertion) Transfert du vecteur + insert dans une cellule hôte et mise en culture Obtention de clones (colonies isolées : dans le milieu de culture se trouve l'antibiotique dont 1

2 le vecteur possède le gène de résistance, ainsi seules les cellules possédant le vecteur sont sélectionnées.) Extraction de l'adn Vérification (profil de restriction) Marquage Tests de validation Les cellules hôtes peuvent être : hybride somatique : (chromosome humain / mammifère, taille : 1 chromosome) YAC (levure, kb) BAC- PAC ( kb), cosmide (30 45 kb), phage (10 20 kb), plasmide (< 10 kb) (bactéries) Les banques informatiques répertorient différentes sondes spécifiques. En pratique, les laboratoires récupèrent des colonies de cellules avec vecteur et insert : culture sur milieu avec antibiotique de sélection = isolation, amplification dans un milieu de culture, lyse cellulaire et extraction de l'adn (technique de phénol-chloroforme), précipitation (isopropanol), dosage de l'adn sur gel d'agarose pour vérification. De nos jours une méthode plus simple est employée, permettant d'éviter la culture, le «rolling circle» : utilisation d'un bactériophage phi29, mis dans le milieu de culture, contenant une enzyme qui dénature vecteur et insert, permettant l'hybridation d'exanucléotides, donc l'amplification de l'adn ; l'enzyme resépare ensuite le brin néosynthétisé, permettant une amplification continue par synthèse des anciens et nouveaux brins (1 à 10 ng d'adn sont ainsi amplifiés en 10 µg). 2 ) Marquage de la sonde Il consiste en l'incorporation dans l'adn d'une molécule visualisable : un dntp (désoxyribonucléotide) marqué par un haptène = marquage indirect, ou par un fluorochrome = marquage direct. Il existe différentes techniques : nick-translation : destruction d'un brin par une DNAseI (exonucléase), puis néosynthèse par une ADNpolymérase I incorporant des nucléotides marqués random-priming : dénaturation de l'adn par la chaleur, puis ancrage d'amorces (hexanucléotides) à partir desquels il y a élongation par l'enzyme de Klenow (polymérase I) avec nucléotides marqués PCR : dénaturation de l'adn par la chaleur, puis ancrage d'amorces et élongation par une Taq polymérase avec nucléotides marqués On effectue ensuite un contrôle sur gel d'agarose. Pour information : nick translation : intérêt : qualité de la sonde (500 pb) limite : nécessite beaucoup d'adn à marquer random priming : intérêt : peu d'adn nécéssaire, rapide limite : nombreux petits fragments (moins «propre») PCR : intérêt : peu d'adn nécessaire limite : fragments de taille limitée, incorporation difficile pour l'enzyme Si la dénaturation (chaleur + formamide) est trop courte, l'hybridation risque d'être mauvaise. En revanche si elle est trop longue, l'adn risque d'être détruit... 2

3 3 ) Hybridation La sonde est resuspendue en tampon d' hybridation (formamide), dénaturée (chaleur), mise en compétition avec l'adn cot1 (spécifique des séquences répétées, il empêche les hybridations non spécifiques), hybridée sur lamelle avec rubber cement (colle, évite le déssèchement) dans une chambre humide à 37 C quelques heures à jours (en général 24 h). 4 ) Lavages Ils permettent l'élimination des fragments de sonde marqués non hybridés spécifiquement sur les chromosomes. On utilise la chaleur en condition de salinité connue. 5 ) Révélation, amplification Cette étape n'est nécessaire que si l'on utilise pour marqueur un haptène, lié à la sonde. Celui-ci peut être : la digoxigénine : on ajoute des anticorps anti-digoxigénine marqués permettant l'obtention d'un signal, que l'on peut amplifier (Ac anti Ac anti-digoxigénine etc) La biotine : on ajoute de l'avidine marquée, et l'on peut amplifier (Ac contenant de la biotine...) Haptène : intérêt : incorporation facile (bon marquage), amplification possible limites : bruits de fond (les Ac gènent la lecture), temps de révélation plus long Fluorochrome : intérêt : révélation plus rapide, signal plus propre limites : marquage plus difficile, signal moins intense 6 ) Lecture On utilise la fluorescence, c'est-à-dire l'émission de lumière sous l'influence d'une irradiation. Dans le microscope à épifluorescence on effectue une excitation à une longueur d'onde donnée, la sonde la reçoit et réémet à une longueur d'onde plus longue. Un filtre d'arrêt permet de ne laisser passer que la longueur d'onde émise spécifique de la longueur d'onde absorbée. ex: fluorescéine λ excitation = 495 nm (bleu-vert), λ émission = 525 nm (vert). On peut visualiser les spectres d'absorption et émission. 7 ) Sur quoi hybrider? sur chromosome métaphasique après culture : lymphocytes surtout, mais aussi moëlle ou fibroblastes, possiblement tous les tissus qui prolifèrent sur noyaux : amniocytes (diagnostic prénatal), lymphocytes, cellules buccales... sur coupe histologique IV) La FISH (Fluorescent In Situ Hybridization) : étude ciblée du génome Elle consiste en la dénaturation (dans des conditions contrôlées) d'une sonde et en son hybridation sur ADN simple brin. 3

4 1 ) Les sondes utilisées sonde de peinture (constituée en réalité d'un ensemble de petites sondes, chacune spécifique d'une région), elle est : soit totale : marquant un chromosome entier soit partielle : marquant une partie de chromosome On peut observer des translocations réciproques, des remaniements... sonde spécifique : locus spécifique centromériques (ADN satellite α), aspécifiques ou spécifiques d'un chromosome (attention, certains ont des structures proches, ex : 13 / 21, 14 / 22) télomériques aspécifiques (marquant tous les télomères car ils possèdent des séquences communes de répétition) subtélomériques : permettent l'étude d'un, plusieurs ou tous les chromosomes. Ces régions sont riches en gènes, 6% des retards mentaux idiopatiques ont des remaniements cryptiques (< 5 Mb, invisibles au caryotype...) à ce niveau (trisomies, monosomies des régions subtélomériques). La lecture se fait par marquage de l'ensemble des chromosomes par un contre colorant, le DAPI, puis ajout de la sonde et d'une sonde témoin : on vérifie que la région étudiée est présente, et au bon endroit. On peut observer des microdélétions. 2 ) La FISH sur noyaux interphasiques Elle ne nécessite pas de mise en culture, et peut être pratiquée sur tout type cellulaire : elle est rapide et peu invasive. Elle est utilisée lorsque le diagnostic doit être vite posé (par exemple dans le cas d'une ambiguité sexuelle à la naissance, on réalise un sexage sur prélèvement sanguin en 24 h). Elle peut être effectuée : sur tissu : - coupe en paraffine (délicat, nécéssite un déparaffinage préalable) - coupe sur tissu congelé - empreinte à partir de tissu congelé en prénatal : - amniocytes non cultivés - sang du cordon L'aneuvysion est un test prénatal qui dépiste les principales aneuploidies (13, 18, 21, X et Y) grâce à des sondes spécifiques, très rapidement (24 à 48 h) ; cependant on effectuera secondairement un caryotype (l'aneuvysion ne donne qu'un dépistage partiel). Mais la FISH a une limite, l'étude est non globale : on ne trouve que les anomalies que l'on recherche... V)Les méthodes d'étude globale du génome 1 ) M-FISH et SKY: le «caryotype en couleurs» L'analyse du génome repose sur la combinaison, spécifique pour chaque chromosome, de fluorochromes (5 couleurs initiales). Il existe deux types de lecture. a) multi-fish: jeu de filtres 4

5 On réalise une capture séquentielle des couleurs émises avec différents filtres, puis les images sont superposées. Elle permet l'identifications de marqueurs. Un marqueur est un fragment de chromosome isolé, visible, dont il est impossible de déterminer l'origine (souvent il s'agit du chromosome 15). b) SKY (Spectral Karyotype) : spectromètre L'image est capturée par un spectromètre à interférences ; le logiciel calcule le spectre en chaque point lumineux et en déduit la composition des fluorochromes. Intérêt : analyse globale - étude des caryotypes complexes (surtout en hématologie) - identification d'un marqueur même en mosaique Limites : - ne détecte pas les anomalies intrachromosomiques - ne précise pas finement la localisation de l'anomalie chromosomique - niveau de résolution: 2 3 Mb - n'est pas accessible à toutes les équipes (cher) 2 ) CGH (Comparative Genomic Hybridization) Elle consiste en une cohybridation sur métaphase normale d'un ADN à tester (vert) et d'un ADN témoin (rouge), en quantité égale. L'hybridation est compétitive entre les deux ADN pour les mêmes loci. Un logiciel analyse le ratio rouge / vert. Résultat : une couleur jaune correspond à un ratio de 1 (hybridation en même quantité des deux ADN) ; une couleur verte indique un gain dans l'adn à tester, une couleur rouge une perte (délétion). Intérêt : analyse globale confirme une suspicion d'anomalie chromosomique sur bande : déséquilibres 5 10 Mb permet la caractérisation de l'anomalie (délétion, duplication...) permet de voir des duplications intercalaires (autres que télomériques) et terminales Limites : niveau de résolution faible pas de mise en évidence des anomalies en mosaique technique délicate (reproductibilité) et chère ne détecte pas les anomalies équilibrées 3 ) CGH arrays: la plus utilisée Même principe, les fragments d'adn fixés à la surface de la puce sont appelés sondes et les séquences nucléiques contenues dans l'échantillon à analyser sont appelées cibles (ADN patient / à tester). On analyse ensuite les rapports de fluorescence et on effectue une analyse informatisée du ratio (exprimé en log2) en chaque point. Elle permet la détection de nouveaux remaniements, la définition de nouveaux syndromes. Les différentes sondes (fragments d'adn spottés sur lame) : BAC, cosmides... produits de PCR oligonucléotides Les différentes puces : pangénomiques : les différents fragments d'adn couvrent à l'ensemble du génome spécifiques d'une région (télomères...) thématiques (cancer...) Les étapes : choix des clones, culture, organisation, préparation pour spottage 5

6 amplification, spottage hybridation, révélation scanner, analyse des résultats, vérification Intérêt : détection d'anomalies subtélomériques détection de microremaniements recherche de locus morbide correspondant à une pathologie donnée clonage des points de cassure mise en évidence de remaniements complexes Limites : la résolution est fonction de la taille et de la distance entre deux sondes (6 kb 1 Mb) mauvaise mise en évidence du mosaicisme (< 50%) pas de détection des remaniements équilibrés mise en évidence de polymorphismes (régions dupliquéesou délétées chez des individus normaux) : pose le problème de la signification de l'anomalie détectée et de sa responsabilité dans la pathologie. cher 6

Différents types de chromosomes en Giemsa

Différents types de chromosomes en Giemsa Différents types de chromosomes en Giemsa Marquage Giemsa simple - Comptage d une mitose: 45, 46 ou 47 - Reconnaissance des groupes et certains chromosomes dans les groupes, mais pas dans leur structure,

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides.

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides. GFMOM 20/01/2012 Cours 2 partie 2 T. Bourgeron II. LA CYTOGENETIQUE Nous allons étudier les anomalies chromosomiques des plus grossières aux plus fines. Ces anomalies peuvent être retrouvées dans la population

Plus en détail

L'hybridation fluorescente (FISH)

L'hybridation fluorescente (FISH) L'hybridation fluorescente (FISH) fluorescent in situ hybridization DR Thierry PALUKU THEY-THEY LABO GENETIQUE ET PATHO MOLECULAIRE JUIN 2007 Définition repérer la présence d'anomalies chromosomiques par

Plus en détail

Techniques d'étude en cytogénétique

Techniques d'étude en cytogénétique 22/10 ROUBIN Alexandre L2 CR : Victor CHABBERT Génétique médicale H ZATTARA 16 pages Techniques d'étude en cytogénétique Plan : A. Introduction B. Cytogénétique conventionnelle C. Cytogénétique moléculaire

Plus en détail

Chromosome et caryotype

Chromosome et caryotype Chromosome et caryotype Définition et généralités L étude du caryotype «classique» humain est l étude des chromosomes à un stade maximum de condensation (chromosomes mitotiques en métaphase). Caryotype

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE Définitions généralités Quelques chiffres 46 chromosomes 22 paires d autosomes (n=44) 1 paire de gonosomes (n=2) : XX/F et XY/H 300 bandes cytogénétiques =

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

Du microscope. aux microarrays. le "saut de puce" de la cytogénétique

Du microscope. aux microarrays. le saut de puce de la cytogénétique Du microscope le "saut de puce" aux microarrays de la cytogénétique ARL 13 mars 2008 Dr Danielle Martinet Spéc. FAMH en analyses de génétique médicale Laboratoire de cytogénétique constitutionnelle Service

Plus en détail

Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal

Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal Véronique Satre, Charles Coutton, Gaëlle Vieville, Françoise Devillard et Florence Amblard Maladies génétiques Anomalies chromosomiques Cytogénétique

Plus en détail

UE1 Chromosomes Caryotypes anomalies 2009/2010. Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies

UE1 Chromosomes Caryotypes anomalies 2009/2010. Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies 1 I. Intérêt de l établissement du caryotype II. Structure t du chromosome métaphasique 1. Le centromère 2. Les télomères III. Le caryotype 1. Le rangement

Plus en détail

leucémie lymphoïde chronique

leucémie lymphoïde chronique la leucémie lymphoïde chronique S.Taoussi, M.T. Abad Service hématologie, EHS ELCC Blida Ce travail a été réalisé au laboratoire hématologie du CAC Blida avec le soutien du CMNG et du laboratoire de recherche

Plus en détail

Exercice 1. 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine

Exercice 1. 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine Exercice 1 1) Identifier les bases présentes dans les structures suivantes : A = adénosine et guanine, B = uracile, C = cytosine, D = thymine 2) Parmi ces bases, lesquelles : a) contiennent du ribose.

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

A.T.C PARIS 2012. Chantal HAMON

A.T.C PARIS 2012. Chantal HAMON A.T.C PARIS 2012 Chantal HAMON HISTORIQUE CHROMOSOME ET CYTOGENETIQUE Chromo du grec Khrôma =Couleur Some du grec sôma = corps Terme introduit par le biologiste allemand Wilhem von Waldeyer-Harts en 1888)

Plus en détail

Quelques notions de génomique fonctionnelle: l exemple des puces à ADN

Quelques notions de génomique fonctionnelle: l exemple des puces à ADN Quelques notions de génomique fonctionnelle: l exemple des puces à ADN Frédéric Devaux Laboratoire de génétique moléculaire Ecole Normale Supérieure Le «dogme central» de la biologie moléculaire Transcription

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

Plate-forme de Cytogénétique Moléculaire Végétale (Axe Bio-imagerie) Resp. Olivier CORITON UMR 1349 IGEPP INRA LE RHEU olivier.coriton@rennes.inra.

Plate-forme de Cytogénétique Moléculaire Végétale (Axe Bio-imagerie) Resp. Olivier CORITON UMR 1349 IGEPP INRA LE RHEU olivier.coriton@rennes.inra. Plate-forme de Cytogénétique Moléculaire Végétale (Axe Bio-imagerie) Resp. Olivier CORITON UMR 1349 IGEPP INRA LE RHEU olivier.coriton@rennes.inra.fr Offre actuelle, Contour Cytogénétique Moléculaire?

Plus en détail

Le séquençage selon la technique de Sanger

Le séquençage selon la technique de Sanger Séquençage de l ADN Définition Le séquençage de l ADN, est la détermination de la succession des nucléotides le composant. C est aujourd'hui une technique de routine pour les laboratoires de biologie.

Plus en détail

FISH Fluorescence In Situ Hybridization

FISH Fluorescence In Situ Hybridization FISH Fluorescence In Situ Hybridization Dossier technique année 2010/2011. FISCHER Maude PETIT Marie-Eléonore SCHLAEFLIN Delphine Introduction FISH : Méthode d hybridation «in situ» entre de l ADN et une

Plus en détail

Immunogénétique COURS 1. Silvina GONZALEZ-RIZZO Laboratoire de Biologie Marine sgonzale@univ-ag.fr

Immunogénétique COURS 1. Silvina GONZALEZ-RIZZO Laboratoire de Biologie Marine sgonzale@univ-ag.fr Immunogénétique COURS 1 Silvina GONZALEZ-RIZZO Laboratoire de Biologie Marine sgonzale@univ-ag.fr PRESENTATION CM1 Définitions Rappels des concepts Chromosomes Anomalies chromosomiques CM2 Mutations géniques

Plus en détail

Capacités et attitudes Activités Compétences Tâche complexe Extraire et organiser des Informations

Capacités et attitudes Activités Compétences Tâche complexe Extraire et organiser des Informations Constat : la méiose produit des gamètes génétiquement différents qui parfois comportent des anomalies qui peuvent empêcher l embryon de se développer ou de se développer normalement et entraîner alors

Plus en détail

Anomalies chromosomiques

Anomalies chromosomiques Master bioinformatique, Université de Rouen Janvier 2013 Sylvain Mareschal [@etu.univ-rouen.fr] Anomalies chromosomiques Speicher & Carter (2005) Nat Rev Genet. Oct;6(10):782-92. The new cytogenetics:

Plus en détail

Cytogénétique moléculaire

Cytogénétique moléculaire Cytogénétique moléculaire Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale Serge Romana, Valérie Malan Service d Histo-Embryo-Cytogénétique, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Date

Plus en détail

Nouveaux outils de cytogénétique moléculaire (MLPA et CGH) utilisés en constitutionnel COUTTON Charles

Nouveaux outils de cytogénétique moléculaire (MLPA et CGH) utilisés en constitutionnel COUTTON Charles Nouveaux outils de cytogénétique moléculaire (MLPA et CGH) utilisés en constitutionnel COUTTON Charles EC Génétique Jeudi 12 Janvier 2012 Remaniements génomiques Regroupent les duplications, les délétions,

Plus en détail

La cytométrie de flux

La cytométrie de flux TD5 La cytométrie de flux Air sous-pression Signal de formation des gouttes Signal de charge des gouttes Cellules en suspension Liquide de Gaine Vibrateur Ultrason Dˇtecteur de Lumi re Arrt du Faisceau

Plus en détail

DEVOIR DE SCIENCES DE LA VIE et de LA TERRE. Septembre 2014.

DEVOIR DE SCIENCES DE LA VIE et de LA TERRE. Septembre 2014. DEVOIR DE SCIENCES DE LA VIE et de LA TERRE. Septembre 2014. Vous devez choisir pour chaque question proposée, zéro, une ou plusieurs réponses exactes parmi celles proposées ou bien répondez à la question.

Plus en détail

L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique.

L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique. L L'ADN mitochondrial a été découvert en 1962 par Margit MK Nass et Sylvan Nass par microscopie électronique. Figure 1 Mitochondries observées au microscope électronique à transmission Plus tard, cet ADN

Plus en détail

GENETIQUE MEDICALE - Principe des études moléculaires en Génétique Médicale, Méthodes d analyse des microlésions du Génome

GENETIQUE MEDICALE - Principe des études moléculaires en Génétique Médicale, Méthodes d analyse des microlésions du Génome 29/10/2014 Crévits Léna L2 Génétique médicale Dr Martin Krahn 14 pages Principe des études moléculaires en Génétique Médicale - Méthodes d analyse des microlésions du Génome Plan A. Rappels et généralités

Plus en détail

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction

Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire. LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction Licence d Informatique Année 2001-2002 Option: Introduction à la biologie moléculaire LA P.C.R. Polymerase Chain Reaction "chercher une aiguille dans une meule de foin"? Chercher à repérer un gène particulier

Plus en détail

Explications théoriques

Explications théoriques Explications théoriques L'ADN: Définitions L'ADN (Acide Désoxyribo Nucléique) est la molécule qui est utilisée dans la nature comme support matériel de l'information génétique des êtres vivants, un peu

Plus en détail

BIOLOGIE MOLECULAIRE

BIOLOGIE MOLECULAIRE BIOLOGIE MOLECULAIRE I. Eléments importants de la structure des génomes eucaryotes 1. Chromosomes et chromatines a) Caractéristiques générales d'un chromosome Les chromosomes des eucaryotes sont des grosses

Plus en détail

67,8%,$#-57,&9#:59#3%&& 8%&3#&1".79#-5,%&;&3#&9<-#/"#$%&

67,8%,$#-57,&9#:59#3%&& 8%&3#&1.79#-5,%&;&3#&9<-#/#$%& Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies I- Le chromosome Au cours du cycle c, le degré de repliement de la chromatine est maximal lors de la métaphase. Cʼest à ce stade que les chromosomes sont

Plus en détail

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes,

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, Ecurie du 1/02/12 1: AE A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, des cellules animales, végétales ou leurs constituants à des fins industrielles (agro

Plus en détail

Le séquençage à haut débit Mars 2011

Le séquençage à haut débit Mars 2011 Atelier Epigénétique Université Pierre et Marie Curie Le séquençage à haut débit Mars 2011 Stéphane Le Crom (lecrom@biologie.ens.fr) Institut de Biologie de l École normale supérieure (IBENS) de la Montagne

Plus en détail

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN.

8.3.3 Réactifs. La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d ADN. 8.3.3 Réactifs 1. AD polymérase: La polymérase catalyse la synthèse de brins complémentaires d AD. Des polymérases qui sont résistantes à la chaleur sont utilisées, telles que la Taq polymérase (Thermus

Plus en détail

Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës. Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis

Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës. Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis Leucémies aiguës : prolifération de progéniteurs immatures Leucémies aiguës lymphoblastiques

Plus en détail

DEVOIR A LA MAISON. BMGG (temps recommandé : 2H00)

DEVOIR A LA MAISON. BMGG (temps recommandé : 2H00) Pour jeudi 12/02/2014 DEVOIR A LA MAISON BMGG (temps recommandé : 2H00) Calculatrice non autorisée Dictionnaire anglais/français autorisé. Clonage et PCR En 1983, Kary Mullis conçut l'idée de la réaction

Plus en détail

Petit guide de nomenclature cytogénétique Marguerite Prieur, Catherine Turleau Laboratoire de cytogénétique. Hôpital Necker Enfants Malades.

Petit guide de nomenclature cytogénétique Marguerite Prieur, Catherine Turleau Laboratoire de cytogénétique. Hôpital Necker Enfants Malades. Petit guide de nomenclature cytogénétique Marguerite Prieur, Catherine Turleau Laboratoire de cytogénétique. Hôpital Necker Enfants Malades. Paris Révision 2005 Isabelle Luquet (Reims) et Christine Terré

Plus en détail

La Génétique en Pratique

La Génétique en Pratique La Génétique en Pratique Deux volets /Trois échelles Clinique :-les syndromes - le conseil génétique Biologie :-Cellulaire -Moléculaire CELLULAIRE=Cytogénétique Structure du chromosome CELLULAIRE=Caryotype

Plus en détail

LA PCR QUANTITATIVE EN TEMPS REEL OU LA "TAQMAN"

LA PCR QUANTITATIVE EN TEMPS REEL OU LA TAQMAN LA PCR QUANTITATIVE EN TEMPS REEL OU LA "TAQMAN" I- Terminologie Le terme TaqMan est souvent utilisé par abus de langage pour désigner : - la technique de PCR quantitative par détection en temps réel de

Plus en détail

Les premières techniques

Les premières techniques DOSSIER TECHNIQUE médecine/sciences 2000 ; 16 : 1405-11 Les techniques de cytogénétique moléculaire : principes et progrès Nouha Bouayed Abdelmoula, Marie-France Portnoï, François Vialard, Ahlem Amouri,

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Qu'est-ce que nukleo?

Qu'est-ce que nukleo? Qu'est-ce que nukleo? nukleo est un test prénatal non invasif qui permet de dépister la trisomie 21 et d autres anomalies chromosomiques chez le fœtus. nukleo est réalisé à partir d'une simple prise de

Plus en détail

3: Clonage d un gène dans un plasmide

3: Clonage d un gène dans un plasmide 3: Clonage d un gène dans un plasmide Le clonage moléculaire est une des bases du génie génétique. Il consiste à insérer un fragment d'adn (dénommé insert) dans un vecteur approprié comme un plasmide par

Plus en détail

Combinaison variable avec potentiel de croissance vraisemblablement génétiquement préétabli

Combinaison variable avec potentiel de croissance vraisemblablement génétiquement préétabli Facteurs Maternels Facteurs fœtaux Facteurs placentaires Facteurs externes Combinaison variable avec potentiel de croissance vraisemblablement génétiquement préétabli Combien et lesquels? Quand? Comment?

Plus en détail

Sarcome indifférencié

Sarcome indifférencié Cytogénétique classique peu informative, et délicate à mettre en œuvre pour la plupart des tumeurs solides n = 54 n = 97 Sarcome indifférencié Sarcome indifférencié Cancer du sein Cytogénétique 24 couleurs

Plus en détail

Génome Humain. Cytogénétique. Caryotypes

Génome Humain. Cytogénétique. Caryotypes Génome Humain Cytogénétique Caryotypes D1 Chromosomes? Chromosomes Humains : Caryotype D2 Préparation des métaphases D3 Chromosomes? Chromosomes humains : Banding G - Giemsa Réaction AT-spécifique Autosomes

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Docteur B. Maria Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique TOME XXIV publié le 30.11.2000 VINGT-QUATRIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

ATELIER EPIGENETIQUE

ATELIER EPIGENETIQUE Juin 2012 ATELIER EPIGENETIQUE Utilisation de la Q-PCR pour analyser des données de ChIP ou de MeDIP Emmanuèle Mouchel-Vielh I. La PCR quantitative: principe et généralités II. Interprétation des résultats

Plus en détail

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Chapitre 8 : UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Méthodes d études Professeur Joël LUNARDI Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 8. 8. Méthodes

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Sommaire. Première partie Les concepts de base

Sommaire. Première partie Les concepts de base Sommaire Préface à la troisième édition... Préface à la deuxième édition... Avant-propos à la troisième édition... Avant-propos à la deuxième édition... Avant-propos à la première édition... XV XVII XIX

Plus en détail

Les acides nucléiques : structure et fonction

Les acides nucléiques : structure et fonction Les acides nucléiques : structure et fonction Acide nucléique = ADN - ARN. Il s agit d une macromolécule formée par polymérisation de nucléotide. Il comporte 2 messages. Le message intrinsèque nécessite

Plus en détail

AVANT PROPOS. Il faut aussi bien connaître les méthodes de l embryologie moléculaire et savoir les utiliser.

AVANT PROPOS. Il faut aussi bien connaître les méthodes de l embryologie moléculaire et savoir les utiliser. AVERTISSEMENT Au fil de l ouvrage, les termes ou les notions importantes développés dans le livre de cours Bases cellulaires et moléculaires du développement (Ellipses, 2007), sont notés (I) ou (I, p.x).

Plus en détail

Projet I. Objectifs. Vérifier la carte de restriction d une insertion d ADN. Cartographie des plasmides inconnus

Projet I. Objectifs. Vérifier la carte de restriction d une insertion d ADN. Cartographie des plasmides inconnus Projet I Vérifier la carte de restriction d une insertion d ADN Objectifs Déterminer quel gène vous avez (Bioinfo) Générer une carte théorique (Bioinfo) Vérifier expérimentalement la carte Déterminer l

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

La FISH rouge..., jaune, bleue,

La FISH rouge..., jaune, bleue, DOSSIER médecine/sciences 1997 ; 13 : 1294-8 Les nouveaux outils de l analyse génétique et cytogénétique TECHNIQUE Tout ce que la FISH peut faire pour vous Simone Gilgenkrantz, Evelin Schröck, Marek Liyanage,

Plus en détail

DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS)

DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS) 1s_cntsvt_2011_11_16_corrigé.doc 1/6 CLASSE DE 1ère S - DURÉE 3H00 DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE CALCULATRICES INTERDITES 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (8 PTS) Le cycle cellulaire

Plus en détail

LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION

LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION LE SUPPORT DE L INFORMATION 3 - MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA BIOSYNTHÈSE DE L ADN : LA RÉPLICATION En même temps que leur modèle, Watson et Crick proposaient des implications fondamentales à la structure secondaire

Plus en détail

Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose

Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose REPLICATION DE L ADN et CYCLE CELLULAIRE quantité d'adn 4C 2C G 1 S G 2 M G 1 5 12 15 16 duplication de l'adn mitose temps heures CYCLE

Plus en détail

La médecine fœtale est une discipline

La médecine fœtale est une discipline Quel avenir pour le diagnostic prénatal? RÉSUMÉ : Le formidable essor des techniques de diagnostic prénatal a permis sans cesse des progrès depuis les années 80, dans la qualité du dépistage et du diagnostic

Plus en détail

Introduction. L'architecture nucléaire. L'architecture nucléaire. L'architecture nucléaire 3D. L'architecture nucléaire 3D 06/11/2007

Introduction. L'architecture nucléaire. L'architecture nucléaire. L'architecture nucléaire 3D. L'architecture nucléaire 3D 06/11/2007 Introduction Développement en imagerie biologique Problématique biologique Production des images Traitements et analyses Résultats biologiques Deux exemples Architecture nucléaire Cycle cellulaire 2 L'architecture

Plus en détail

Cytogénétique Humaine

Cytogénétique Humaine UNIVERSITE Félix Houphouet BOIGNY COCODY-ABIDJAN UFR BIOSCIENCES LABORATOIRE DE GENETIQUE COURS MAGISTRAUX L3 DE GENETIQUE UNITE DE VALEUR GENE 2112 L3 DE GENETIQUE Cytogénétique Humaine Responsable de

Plus en détail

Anomalies Chromosomiques dans les tumeurs solides

Anomalies Chromosomiques dans les tumeurs solides Anomalies Chromosomiques dans les tumeurs solides Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale Alain Bernheim Laboratoire de Cytogénétique, Institut Gustave Roussy, 94805 Villejuif

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux

La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux La détection des cellules du système immunitaire par la Cytométrie en flux Les différentes méthodes de détection des cellules du système immunitaire 1 - Etude morphologique Elle est réalisée sur 2 types

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Le séquençage à haut débit Juin 2012

Le séquençage à haut débit Juin 2012 Atelier Epigénétique Université Pierre et Marie Curie Le séquençage à haut débit Juin 2012 Stéphane Le Crom (stephane.le_crom@upmc.fr) Laboratoire de Biologie du Développement (UPMC) de la Montagne Sainte

Plus en détail

3. L'ARN: Structure, Diffférents Types Et Propriétés tructure assification des ARN ARN ribosoinaux (ARNr) synthétisés dans le noyau

3. L'ARN: Structure, Diffférents Types Et Propriétés tructure assification des ARN ARN ribosoinaux (ARNr) synthétisés dans le noyau 3. L'ARN: Structure, Diffférents Types Et Propriétés Structure Les ARN sont des polymères de RiboNucléotides liés par des liaisons phosophodiester 5'-3'. Les bases azotées sont A-U, C-G. Le sucre est le

Plus en détail

Revisiter le diagnostic étiologique dans la déficience intellectuelle

Revisiter le diagnostic étiologique dans la déficience intellectuelle Lyon Neuroscience Research Center Revisiter le diagnostic étiologique dans la déficience intellectuelle Damien Sanlaville Service de Génétique, Pr Edery Plateforme ACPA, NGS CHU de Lyon Pas de conflit

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Dépistage Prénatal Non Invasif

Dépistage Prénatal Non Invasif Dépistage Prénatal Non Invasif Dr Mélanie JIMENEZ POCQUET Biologiste - Cytogéneticien L ABOcaryo+ L ABO+ - Chambray les Tours Les patientes connectées Les forums La presse Le presse DPNI : pourquoi

Plus en détail

Les outils de génétique moléculaire Les techniques liées aux acides nucléiques

Les outils de génétique moléculaire Les techniques liées aux acides nucléiques Les outils de génétique moléculaire Les techniques liées aux acides nucléiques Sommaire Preparation des acides nucléiques Extraction / purification Les enzymes agissant sur les acides nucléiques Les enzymes

Plus en détail

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 Marc DELPECH CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 En 24 ans les progrès ont été considérables Premières utilisation des techniques de génétique moléculaire en diagnostic : 1984 Une palette de techniques très

Plus en détail

Dr Donatien MOUKASSA

Dr Donatien MOUKASSA LES TECHNIQUES DE BIOLOGIE MOLECULAIRE APPLIQUEES EN CANCEROLOGIE HUMAINE Dr Donatien MOUKASSA Département d histo-embryologie et d anatomie pathologique, FSS, UMNG EPU, Fondation Congolaise en Recherche

Plus en détail

Réplication de l'adn

Réplication de l'adn 1) réplication chez les procaryotes : Réplication de l'adn - Synthèse de la nouvelle chaîne dans le sens 5'-3' : La synthèse de la nouvelle chaîne d'adn est réalisée par une ADN polymérase, qui ajoute

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases :

Chapitre 4 Cycle cellulaire. Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : SYNTHESE Chapitre 4 Cycle cellulaire Le cycle cellulaire comprend 2 périodes : L interphase, constituée de 3 phases : G1 : phase de croissance cellulaire et d activités métaboliques normales. S : phase

Plus en détail

Biomarqueurs en Cancérologie

Biomarqueurs en Cancérologie Biomarqueurs en Cancérologie Définition, détermination, usage Biomarqueurs et Cancer: définition Anomalie(s) quantitative(s) ou qualitative(s) Indicative(s) ou caractéristique(s) d un cancer ou de certaines

Plus en détail

Formation Génomique et élevage. Glossaire de génétique moléculaire (animale)

Formation Génomique et élevage. Glossaire de génétique moléculaire (animale) Formation Génomique et élevage Rennes 21-23 novembre 2005 Glossaire de génétique moléculaire (animale) Version 1.1 Français (anglais) Les mots soulignés sont des entrées de ce glossaire ADN (DNA) : acide

Plus en détail

Méthodes d'analyse Globales et Ciblées en Génétique et Biologie Moléculaire des Tumeurs

Méthodes d'analyse Globales et Ciblées en Génétique et Biologie Moléculaire des Tumeurs UE : Bio-Pathologie Date : 11/03/2011 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16-18h Enseignant : Pr J-P. Merlio Ronéistes : Galiay Alexandre Sourgen Marie Laurence Jabet Arnaud Méthodes d'analyse Globales et Ciblées

Plus en détail

Interactions génétique environnement. Environnement. Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants. Causes? Suivi des enfants

Interactions génétique environnement. Environnement. Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants. Causes? Suivi des enfants Interactions génétique environnement Environnement Spermatozoïdes physiologiquement non fécondants Causes? ICSI Conceptus génétique infections Suivi des enfants Démarche diagnostique : Evaluation du risque

Plus en détail

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Variation génétique de la couleur des grains de maïs. Chaque grain représente un individu de constitution génétique distincte. La sélection

Plus en détail

CYCLE CELLULAIRE et CANCER. L. Xerri, Institut Paoli-Calmettes, M2 Oncologie «Module Génomique Tumorale», Novembre 2011

CYCLE CELLULAIRE et CANCER. L. Xerri, Institut Paoli-Calmettes, M2 Oncologie «Module Génomique Tumorale», Novembre 2011 CYCLE CELLULAIRE et CANCER L. Xerri, Institut Paoli-Calmettes, M2 Oncologie «Module Génomique Tumorale», Introduction Le cycle cellulaire est l'ensemble des modifications qu'une cellule subit entre sa

Plus en détail

Technique d hybridation in. situ sur chromosome interphasique et exemples. Hybridation in situ

Technique d hybridation in. situ sur chromosome interphasique et exemples. Hybridation in situ Hybridation in situ Technique d hybridation in chromosomique interphasique situ sur chromosome interphasique et exemples Hybridation d applications in situ chromosomique interphasique Dr Copie-Bergman

Plus en détail

Département de biologie Page 1 sur 6

Département de biologie Page 1 sur 6 Département de biologie Page 1 sur 6 TP de Biologie Moléculaire : BIO 36 Marion Benoîst, Keith Dudley, Dominique Charmot Introduction Lors de ce TP vous allez cloner des molécules d ADN. L objectif est

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes

Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire. TD n 1 Compléments sur les microscopes Travaux Dirigés de Biologie Cellulaire TD n 1 Compléments sur les microscopes Les différents types de microscopes photoniques A. Le microscope à fond noir B.Le microscope polarisant C.Le microscope à contraste

Plus en détail

La PCR en temps réel

La PCR en temps réel La PCR en temps réel Hôpital La Rabta Tunis 6 juin 2013 Dr Sabine Favre-Bonté Maître de Conférences, Université Claude Bernard Lyon 1 UMR CNRS 5557 Ecologie Microbienne Equipe Multi-résistance environnementale

Plus en détail

N PSO : 04_00_00_08_002.doc. Version : 12 Date : 01/06/2015 Page 1 sur 9 Manuel de prélèvement des échantillons primaires

N PSO : 04_00_00_08_002.doc. Version : 12 Date : 01/06/2015 Page 1 sur 9 Manuel de prélèvement des échantillons primaires Version : 12 Date : 01/06/2015 Page 1 sur 9 Vérificateurs : Pascale COCHAUX, Barbara DESSARS, Anne DE LEENER, Nadine CLAIS, Eric STIEVENART, Emmanuel USABYIMFURA CONTENU 1. Objet... 1 2. Domaine d application...

Plus en détail

Partie I Sujet de synthèse

Partie I Sujet de synthèse Partie I Sujet de synthèse Le chromosome interphasique des metazoaires. Vous décrirez de façon concise (8 pages maximum, schémas compris) et sans dépasser les limites du sujet, les divers aspects de la

Plus en détail

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE THÈME : Des débuts de la génétique aux enjeux actuels des biotechnologies Niveau : Spécialité terminale S TP ENZYMES DE RESTRICTION, OUTILS DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE EXTRAIT DU BO: Notions et contenus

Plus en détail

Professeur Joël LUNARDI

Professeur Joël LUNARDI Biochimie - Biologie moléculaire Chapitre 3 : La réplication du matériel génétique Professeur Joël LUNARDI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

Les Evolutions techniques. Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin

Les Evolutions techniques. Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin Les Evolutions techniques Marc Delpech Laboratoire de Génétique et Biologie moléculaires de l hôpital Cochin 1 Les principales étapes de l évolution technologique 1975 Southern blot 1977 Séquençage Sanger

Plus en détail