EVALUATION ET GESTION DES RISQUES DES MATERIAUX AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES : SUBSTANCES NON INTENTIONNELLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVALUATION ET GESTION DES RISQUES DES MATERIAUX AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES : SUBSTANCES NON INTENTIONNELLES"

Transcription

1 EVALUATION ET GESTION DES RISQUES DES MATERIAUX AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES : SUBSTANCES NON INTENTIONNELLES MARIE-CHRISTINE CHAGNON DERTTECH «Packtox.fr»EquipeNUToxINSERM U866-Dijon Journée «Risques et sécurité sanitaire des aliments» Académie Nationale de Pharmacie 18 juin 2014 Absence de liens d intérêts (DOI ILSI) 1

2 SECURITE QUALITE DES ALIMENTS RECYCLABLE INFORMATION TRANSPORT MARKETING ACTIF-INTELLIGENT EMBALLAGE AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES

3 Échanges de matières entre les matériaux et leur environnement TRANSFERTS PACKAGING FLAVOURS Gaz FOOD Andrizzi et al., 2009 SORPTION, PERMEATION MIGRATION

4 EMBALLAGE DES SYSTEMES COMPLEXES ET MULTIPLES Matériaux actifs et intelligents lièges Biosourcés

5 INTERACTION CONTENU-CONTENANT EMBALLAGE Badge (vernis) : aluminium, fer, étain Verre: plomb, cadmium, chrome VI (verre coloré) «Système emballage»

6 INTERACTION CONTENU-CONTENANT- POLYMERES Monomères oligomères Adjuvants Impuretés de base Produits néoformés * ALIMENT Emballage * * * * * * Résidus d agents de décontamination Contaminants MIGRATION Produits de dégradation thermique, oxydatives Affecte la qualité organoleptique et/ou la sécurité si non contrôlée

7

8 LA MIGRATION MIGRATION GLOBALE : MASSE TOTALE CEDEE PAR L EMBALLAGE A L ALIMENT A SON CONTACT : MIGRAT MIGRATION SPECIFIQUE : MASSE TOTALE D UN CONSTITUANT CONNU QUI MIGRE DE L EMBALLAGE VERS L ALIMENT: LE MIGRANT La migration est fonction : - du matériau considéré (formulation) - de l aliment mis au contact : nature, état physique - du procédé de conditionnement - des conditions de contact (température, durée, rapport V/S) - de facteurs externes (agitation, cuisson micro-ondes )

9 MIGRATION EXPOSITION EVALUATION DU RISQUE

10 Le règlement européen n 1935/2004 Le règlement (CE) n 1935/2004 concernant les matériaux et objets destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires

11 MATERIAUX ET OBJETS CONCERNES Emballages et conditionnement. Récipients et ustensiles de cuisine. Matériaux, machines et matériels utilisés dans la production, le stockage ou le transport de denrées alimentaires. Tétines, sucettes.

12 PRINCIPES GENERAUX Principe d inertie (article 3) Les matériaux et objets doivent être fabriqués conformément aux bonnes pratiques de fabrication afin que, dans les conditions normales ou prévisibles de leur emploi, ils ne puissent pas : - céder des constituants dans une quantité dangereuse pour la santé humaine, - entraîner une modification inacceptable de la composition de la denrée, - entraîner une altération des caractères organoleptiques de la denrée alimentaire.

13 PRINCIPES GENERAUX Déclaration écrite de conformité (article 16) Les matériaux et objets destinés à être mis au contact des denrées alimentaires doivent être accompagnés d une déclaration écrite attestant de leur conformité, notamment au principe d inertie prévu à l article 3, -le vendeur doit délivrer cette déclaration, -l acheteur doit la réclamer pour prouver sa bonne foi, au cas où les matériaux se révèleraient par la suite non conformes.

14 2007/42/E C Film de cellulose régénérée 2004/14/E C Film de cellulose régénérée 450/2009 Matériaux actifs et intelligents 84/500/EEC Céramiques 2005/31/EC 1 er amendement 282/2008/EC Matériaux plastiques recyclés Réglementation-cadre 1935/2004/EC Matériaux Plastiques 10/2011/EC PIM 284/2011/EC 1 er amendement 311/2011/EC 2 ème amendement 1282/2011/EC 3 ème amendement 202/2014/EC 4 ème amendement + Coatings 2023/2006/EC Good Manufacturing Practice 1895/2005/EC BADGE/BFDGE/NOGE 82/711/EEC Tests de migration 93/8/EEC 1 er amendement 97/48/EEC 2 nd amendement Abrogé en 2016 Elastomères et Caoutchouc 93/11/EEC Nitrosamines 85/572/EC Liste des simulants Modifié selon PIM Papiers-cartons, verre, bois, liège, métaux et alliages, textiles, adhésifs, résine échangeuse d ions, encres d impression, silicones, vernis et enduits, cires

15 Publiée le Entre en application le

16 MATERIAUX ET OBJETS EN MATIERE PLASTIQUE REGLEMENT 10/2011 «Les monomères, les autres substances de départ, et les additifs PM Da doivent faire l objet d une évaluation des risques et d une autorisation avant d être utilisés dans la fabrication des matériaux et objets en matière plastique» Annnexe 1 : liste de substances autorisées

17 EVALUATION DE LA MIGRATION ESTIMATION DE LA MIGRATION (annexe V), en appliquant des modèles de diffusion établis de manière à surestimer la migration réelle APPROCHES EXPERIMENTALES

18 DONNEES TOXICOLOGIQUES REQUISES en cours de révision EFSA Note for guidance EFSA Updated on 30/07/2008

19 DANGERS-MCDA LMS:Limite de Migration Spécifique 19

20 Réglementation Européenne CE 10/2011- DEHA DJT: 0,3 mg /kilo p.c./jour (DSE 28 mg/kg p.c./jour étude de toxicité fœtale chez le rat) LMS DEHA : 18mg/kilo d aliment (3mg/dm2) La migration devra être inférieure à la LMS

21 EMBALLAGES AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES ITX Méthylbenzo Phénone 2009 Semicarbazide 2003 ESBO, 2003 BADGE et DERIVES 1996 Huiles minérales 2011 Amines aromatiques primaires 2001 Oligomères de styrène Perrier Benzène

22 T. Simat, Bruxelles, 29th novembre Substances non intentionnelles

23 MIGRAT D EMBALLAGE «Forêt de Pics» ENCRE CONTAMINANTS (recyclage) Produits dérivés, de dégradation impuretés «Une substance non intentionnelle : impureté dans les substances utilisées, intermédiaires de réaction, formée au cours du process de production, un produit de décomposition ou de réaction» Article 3 règlement 10/2011

24 Règlement CE n 10/2011 SUBSTANCES NON INTENTIONNELLES «l évaluation du risque engendré par une substance porte sur la substance elle-même, sur les impuretés pertinentes et sur les produits de réaction ou de dégradation prévisibles dans le cadre de l utilisation envisagée» Conditions à respecter pour utiliser des substances non listées, ces substances doivent être évaluées conformément aux principes scientifiques d une évaluation du risque reconnue à l échelle internationale (article 19)

25 Il est de la responsabilité du fabricant d emballage de tenir compte de ces substances. Il est de la responsabilité de l industrie agroalimentaire de vérifier que la présence des substances non intentionnelles soit prise en compte. ACTUELLEMENT; PAS DE LIGNES DIRECTRICES! Travaux en cours dans des groupes de travail! Non Intentionnally Added Substances

26 Evaluation du risque des substances non intentionnelles? - Leur existence (nature chimique) -Leurs étapes et mécanismes d apparition (cycle de vie des emballages) - Les méthodes d identification et/ou de quantification - Les quantités migrantes - Les toxicités associées peu ou pas connus

27 SUBSTANCES NON INTENTIONNELLES QUELLES STRATEGIES?

28 OUTILS A DISPOSITION Données de migration Certificats de conformité Autres documents In silico In vivo Chimie analytique In vitro Identification chimique, (semi) quantification Toxicologie prédictive

29 Une communication importante entre les différents acteurs FORTE Industrie chimique faible Connaissance des matériaux Transformateurs et fabricants d emballages Utilisateurs d emballages Industriels AgroAlimentaires Responsabilité incidents de qualité faible Distribution FORTE Il faut s assurer de la justesse des documents transmis (certificats, attestations, résultats de tests )

30 Respecter les Bonnes Pratiques de Fabrication (EC/2023/2006) Sélection correcte des matériaux de départ (impuretés, contaminants potentiels), application d un process efficace va permettre de mieux connaître les NIAS potentiels, de contrôler à quelles étapes ils apparaissent Empreintes chromatographiques d un process de production

31 Prédire la formation (cas des néoformés) Développer une connaissance systématique sur les produits néoformés générés à partir d emballages : Identifier les grandes familles de substances susceptibles de donner lieu à des néoformés Identifier les réactions chimiques susceptibles de contribuer à leur formation Développer une recherche systématique sur les néoformés issus de certains procédés de traitement des emballages ou des aliments (stérilisation, cuisson)

32 Les post-traitements : le PolyDiMéthylSiloxane (le silicone) N CAS : Dès 200 C, 3 classes de migrants néoformés : Des produits d oxydation : formaldéhyde et acide formique Des oligomères générés par coupures de chaînes Issus des peroxydes utilisés lors de la synthèse de ces matériaux (Olsen 1985 ; Willoughby et al., 2005) À 200 C, certains moules perdent plus de 0,5% de leur p oids durant un chauffage de 4 heures

33 SUBSTANCES NON INTENTIONNELLES Antioxydant = réagit intentionnellement Ex : Irgafos 168 (tris (2,4-di-tert-butylphényle) phosphite) (polyoléfines) Complexe : taille ++ migration - - Hydrolyse Taille -- migration + + 2,4-di-tert-butylphenol (2,4-DTBP) Irgafos 168 Oxydation (Attendue) Complexe : taille ++ migration - - tris (2,4-di-tert-butylphényle) phosphate

34 PREDIRE LA MIGRATION Modélisation de la migration : Logiciel MIGRATESTS (FABES, Munich), MIGRAPASS, Logiciel INRA SafeFoodPackagingPortal version3

35 EVALUATION DU RISQUE I) SUBSTANCES DONT LA STRUCTURE EST IDENTIFIEE MAIS DE TOXICITE INCONNUE Relation structure-activité Q(SAR) Méthode des «Références croisées» ou «Read accross» Utilisation du TTC = Threshold of Toxicological Concern (seuil de préoccupation toxicologique)

36 READ ACCROSS: Alerte en février 2009 (RASFF) 4-MBP Analogie de structure BP? Avis de l EFSA du 04 mars 2009 Données Tox. (DJT) Présence de 4-méthyl-benzophénone dans des mueslis aux pépites de chocolat (Belgique)

37 EVALUATION DU RISQUE II) SUBSTANCES DONT LA STRUCTURE N EST PAS IDENTIFIEE OU INCONNUE Analyses chimiques rarement exhaustives! Bradley et al., 2008; Nérin et al., 2013 Faible quantité Q(SAR): la structure chimique est nécessaire TTC : la structure chimique et la quantification sont nécessaires, 7 familles d exclusion Une toxicologie qui évolue

38 EFFETS MELANGES-FAIBLES DOSES Nouveaux «enjeux» en toxicologie Liste de 50 perturbateurs endocriniens connus ou potentiels autorisés dans les MCA aux USA ou/et en Europe. Osaki et al., 2004, Silva et al., 2002, Kortenkamp et al, 2007, Pinto et reali, 2009, Wagner et al., 2013, Yang et al., 2011, Sax, 2010 R é p o n s e Dose Linéaire U U-inversé Non linéaire avec un seuil Non linéaire Non linéaire asympotique TTC, Q(SAR) ne s appliquent pas aux mélanges contenant des substances inconnues.

39 LES BIOTESTS : OUTILS COMPLEMENTAIRES A L ANALYTIQUE POUR EVALUER LE DANGER LIE A LA PRESENCE DE NIAS DANS DES MELANGES COMPLEXES Forêts de pics Bradley et al., 2010 Honlalampi-Hamäläinen et al., 2010 Mittag et al., 2005 SYSTEMES D ALERTE Identification du danger, mécanisme d action, effet faible dose, interaction, outil d aide à la prioritisation Koster et al.,

40 BIOTESTS ET MCDA : IDENTIFICATION DU DANGER (cas des NIAS) CYTOTOXICITE PERTURBATION ENDOCRINIENNE Cellule LUCIFERINE Récepteur aux oestrogènes LUCIFERASE noyau Perturbateur endocrinien BIOLUMINESCENCE ARNm TRADUCTION Organelle: Contenu en ADN, cytochrome C, ATP, Vitesse synthèse ARN Prolifération et mort cellulaire : caspase3. GENOTOXICITE AMES Micronoyau, Comet- FpG Blue Screen GADD45. Mesures d activation de la transcription Gène de la Luciférase ERE CALUX ( ER, AR, TR, PPAR, AHR ) H295R (synthèse de stéroides ER, AR redistribution ACTIVATION

41 IDENTIFICATION D UN EXTRAIT PAPIER- CARTON NON APTE AU CONTACT ALIMENTAIRE Effet cytotoxique (Extrait éthanol) Effet mutagène chez la bactérie (Extrait éthanol)

42 Tous les composés de l extrait éthanol n ont pas pu être identifiés en analytique (GC/MS). Ceux identifiés ne pouvaient pas expliquer l effet toxique identifié dans les biotests Présence de substance non intentionnelle? Effet mélange? Bradley et al., Food Chem Tox, 46, ,2008

43 Merci pour votre attention! Source: le Canard Enchaîné

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires?

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? Sûreté alimentaire Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? > 13 & 14 novembre 2013 > Montpellier SupAgro INRA www.rencontres-qualimediterranee.fr

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013 En partenariat avec Retrouvez nous sur www.pure-environnement.com Département Vin et Emballage : Contrôle de l inertie des matériaux et emballages destinés au contact

Plus en détail

Conformity Alimentary 20/07/2011 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1

Conformity Alimentary 20/07/2011 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1 Je soussigné Madame / Monsieur (rayer la mention inutile): Mlle EHLING Charlotte - Société

Plus en détail

«Règlementation des emballages à contact alimentaire»

«Règlementation des emballages à contact alimentaire» «Règlementation des emballages à contact alimentaire» Isabelle SEVERIN AgrosupDijon I. SEVERIN Innov days- 06 juin 2013 LA CHAINE ALIMENTAIRE Néoformés Acrylamide HAP AAH Nitrosamines PRODUCTION TRANSFORMATION

Plus en détail

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec

Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013. En partenariat avec Montpellier SupAgro - 6 Juin 2013 En partenariat avec Exigences réglementaires : aptitude au contact alimentaire Hervé PEY Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des

Plus en détail

SPECIALISATION QUALIPACK «Emballages et qualité des aliments»

SPECIALISATION QUALIPACK «Emballages et qualité des aliments» Département Sciences des Aliments, Nutrition UP: Nutrition et Toxicologie Alimentaire SPECIALISATION QUALIPACK «Emballages et qualité des aliments» Isabelle SEVERIN/Marie-Christine CHAGNON 20 décembre

Plus en détail

Exigences réglementaires des matériaux et objets au contact des aliments

Exigences réglementaires des matériaux et objets au contact des aliments Exigences réglementaires des matériaux et objets au contact des aliments Patrick Sauvegrain (Laboratoire National de Métrologie et d Essais) Réglementation de l Union Européenne Objectifs de la réglementation

Plus en détail

Matériaux synthétiques pour contact direct avec l alimentation : Quel est l impact du récent Règlement (UE) 10/2011 pour les laboratoires?

Matériaux synthétiques pour contact direct avec l alimentation : Quel est l impact du récent Règlement (UE) 10/2011 pour les laboratoires? Matériaux synthétiques pour contact direct avec l alimentation : Quel est l impact du récent Règlement (UE) 10/2011 pour les laboratoires? Els Van Hoeck, Tina N Goy, Caroline Evrard et Fabien Bolle ISP,

Plus en détail

GANTS de protection en contact alimentaire

GANTS de protection en contact alimentaire GANTS de protection en contact alimentaire Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Législation européenne pour le contact alimentaire Règlement 1935/2004 concernant les matériaux

Plus en détail

L impression d emballages alimentaires

L impression d emballages alimentaires LES JOURNEES DU PACKAGING PACKTEC 3 NOVEMBRE 2015 L impression d emballages alimentaires La sécurité de l emballage - Contraintes et solutions Le risque de Migration - Emballage Primaire sans barrière

Plus en détail

Note d'information n 2006-156 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978)

Note d'information n 2006-156 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES 59, BD VINCENT AURIOL TÉLÉDOC 051 75703 PARIS CEDEX 13 D.G. T.P N.A.F. / C.P.F 845 Réf : NI2006-156.doc

Plus en détail

Encres d imprimerie pour emballages de denrées alimentaires

Encres d imprimerie pour emballages de denrées alimentaires Brochure Informative Encres d imprimerie pour emballages de denrées alimentaires 1. Introduction L emballage de denrées alimentaires est imprimé de façon à fournir au consommateur final, l information

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 15.1.2011 FR Journal officiel de l Union européenne L 12/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 10/2011 DE LA COMMISSION du 14 janvier 2011 concernant les matériaux et objets en matière

Plus en détail

Vos ustensiles de nettoyage assurent-ils la sécurité alimentaire?

Vos ustensiles de nettoyage assurent-ils la sécurité alimentaire? Vos ustensiles de nettoyage assurent-ils la sécurité alimentaire? Debra Smith, Vikan (GB) Ltd., 1-3 Avro Gate, Broadmoor Road, South Marston Park, Swindon, Wiltshire, SN3 4AG, Royaume-Uni. Introduction

Plus en détail

Page 14 PAPIERS ET CARTONS

Page 14 PAPIERS ET CARTONS Page 14 PAPIERS ET CARTONS 1. Domaine d'application Sont concernés le papier et le carton, ci-après dénommés papier, fabriqués à partir de fibres naturelles à base de cellulose écrue ou blanchie, incluant

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE»

GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE» GROUPE DE TRAVAIL «COSMETOLOGIE & PLASTURGIE» " Pour une filière de l industrie de la cosmétique forte en France " Sommaire 1. L emballage : rarement inerte... 2 2. La nouvelle réglementation cosmétique...

Plus en détail

(Texte présentant de l intérêt pour l EEE) Version Consolidée

(Texte présentant de l intérêt pour l EEE) Version Consolidée RÈGLEMENT (UE) N 10/2011 DE LA COMMISSION du 14 janvier 2011 concernant les matériaux et objets en matière plastique destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires (Texte présentant de l intérêt

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005 Bonnes Pratiques de Fabrication des Encres utilisées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires et d articles destinés au contact des aliments Version révisée n 3 Remplace

Plus en détail

Note d'information n 2004-64 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978)

Note d'information n 2004-64 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES 59, BD VINCENT AURIOL TÉLÉDOC 051 75703 PARIS CEDEX 13 D.G. T.P N.A.F. / C.P.F 845 Réf : NI2004-64.doc

Plus en détail

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / EHEDG France / FIM

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / EHEDG France / FIM Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / EHEDG France / FIM 15/07/2014 V2 L'ANIA, Association Nationale des Industries Alimentaires, créée en juillet 1968, est une association

Plus en détail

Impact toxicologique des migrants : valeurs d exposition, limites d exposition et évaluation du risque

Impact toxicologique des migrants : valeurs d exposition, limites d exposition et évaluation du risque Impact toxicologique des migrants : valeurs d exposition, limites d exposition et évaluation du risque Les notions de danger et de risque Aujourd hui, on fait souvent la confusion entre danger et risque,

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Impression d emballages alimentaires primaires et secondaires nécessitant un niveau d odeur résiduelle minimum et/ou une migration contrôlée.

Impression d emballages alimentaires primaires et secondaires nécessitant un niveau d odeur résiduelle minimum et/ou une migration contrôlée. DEFINITION TEMPO est une série d encres offset feuille conventionnel pour l impression d emballages alimentaires. Première gamme du marché formulée à base d huiles et dérivés d huiles végétales sans OGM,

Plus en détail

G Grimandi. Incompatibilités DM/Médicament ou Matériau dans le temps. Définitions analytique. Pharmacie centrale CHU Nantes

G Grimandi. Incompatibilités DM/Médicament ou Matériau dans le temps. Définitions analytique. Pharmacie centrale CHU Nantes Incompatibilités DM/Médicament ou Matériau dans le temps Définitions analytique G Grimandi Pharmacie centrale CHU Nantes Historique Interactions DM - Médicaments Question ancienne posée par les galénistes

Plus en détail

Sélection et utilisation de gants

Sélection et utilisation de gants Fiche de sécurité chimique #1 Sélection et utilisation de gants Il est impératif de se protéger les mains avec des gants lors de la manipulation de produits chimiques. Il faut toutefois être conscient

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso)

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) PLAN 1) Le point sur la réglementation en matière de prélèvements et d analyses alimentaires 2) Comment déterminer la durée

Plus en détail

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER

Révision de la nomenclature. des installations classées. du secteur du traitement des déchets. Eric GAUCHER Révision de la nomenclature des installations classées du secteur du traitement des déchets Eric GAUCHER Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la

Plus en détail

Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires

Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires 1. Introduction Novembre 2011 Rectificatif - juillet 2012 (Remplace la version

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 7 juillet 2015 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à «un projet de guide de bonnes pratiques

Plus en détail

Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires

Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires Guide EuPIA 1 des encres d imprimerie appliquées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires 1. Introduction Septembre 2009 (Remplace la version d avril 2008) Depuis

Plus en détail

Conformity Alimentary 20/07/2011

Conformity Alimentary 20/07/2011 DECLARATION DE CONFORMITE A LA REGLEMENTATION RELATIVE AUX MATERIAUX ET OBJETS AU CONTACT DES DENREES ALIMENTAIRES 1 Je soussigné Madame / Monsieur (rayer la mention inutile): Marc DELSOL - Société / Organisme

Plus en détail

Principes d évaluation du risque chimique en sécurité alimentaire

Principes d évaluation du risque chimique en sécurité alimentaire Principes d évaluation du risque chimique en sécurité alimentaire Pr D Parent-Massin Laboratoire de Toxicologie Alimentaire et Cellulaire EA 3880 Université de Bretagne Occidentale RISQUE Le risque est

Plus en détail

Les phtalates : aspects règlementaires

Les phtalates : aspects règlementaires www.lec-cognac.com Les phtalates : aspects règlementaires Présentation : Les phtalates forment une famille de substances chimiques utilisées depuis près de 50 ans, principalement pour rendre les matériaux

Plus en détail

> PACKAGING : INTERACTIONS

> PACKAGING : INTERACTIONS #10 > PACKAGING : INTERACTIONS CONTENU/CONTENANT L innov Day du 6 juin 2013 s est déroulée à Dijon sur le thème de la sécurité sanitaire des matériaux d emballage au contact des produits alimentaires,

Plus en détail

Réglementation contact alimentaire des matériaux recyclés en post consommation

Réglementation contact alimentaire des matériaux recyclés en post consommation Réglementation contact alimentaire des matériaux recyclés en post consommation Philippe Saillard Expert matériaux au contact des aliments Patrice Dole Chargé de projets emballage Pôle emballage CTCPA,

Plus en détail

Fiche de données de sécurité conforme a la directive 1907/2006/CE article 31

Fiche de données de sécurité conforme a la directive 1907/2006/CE article 31 Fiche de données de sécurité conforme a la directive 1907/2006/CE article 31 Electrolyte de CO 2 1. Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise Utilisation de la substance

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON Washington, le 5 février 2014 Objet : Mise en application de la loi de modernisation de sécurité sanitaire des aliments (FSMA - Food Safety Modernization Act) Détermination des aliments considérés à haut

Plus en détail

APTITUDE DES EMBALLAGES AU CONTACT DES ALIMENTS. Guide pratique

APTITUDE DES EMBALLAGES AU CONTACT DES ALIMENTS. Guide pratique APTITUDE DES EMBALLAGES AU CONTACT DES ALIMENTS Guide pratique ACTIA 2013 Préface Le Réseau mixte technologique (RMT) Actia ProPack Food*, labellisé par le ministère chargé de l Agro-alimentaire, est coordonné

Plus en détail

LES MATERIAUX. La fabrication du PVC

LES MATERIAUX. La fabrication du PVC LES MATERIAUX. La fabrication du PVC S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C3.2: Préparer les matériaux, quincaillerie et accessoires.

Plus en détail

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Version 1 (06/07/2010) Le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE (Comité de liaison des industries françaises de l

Plus en détail

Matériaux au Contact des Denrées Alimentaires :

Matériaux au Contact des Denrées Alimentaires : Matériaux au Contact des Denrées Alimentaires : Les analyses réalisées par le Service Commun des Laboratoires Direction SCL : 14, rue Perrée 75003 PARIS Laboratoire de Bordeaux : 3, avenue du Dr. Albert

Plus en détail

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP HACCP parle-t-on de l HACCP? La réglementation en matière d hygiène alimentaire a considérablement évolué ces dernières années. La compétence des professionnels dans le choix des moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

(Mém. A - 94 du 9 novembre 1998, p. 2348; dir. 94/62) Texte coordonné au 4 novembre 2013 Version applicable à partir du 8 novembre 2013 ANNEXE I

(Mém. A - 94 du 9 novembre 1998, p. 2348; dir. 94/62) Texte coordonné au 4 novembre 2013 Version applicable à partir du 8 novembre 2013 ANNEXE I DÉCHETS 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 31 octobre 1998 portant application de la directive 94/62/CE du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 1994 relative aux emballages

Plus en détail

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT RECYCLEUR DES DECHETS DU BTP ET D INDUSTRIE LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT NOS ATOUTS RÉACTIVITÉ Vos devis sont traités dans la journée. Vos demandes de mises à disposition

Plus en détail

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES -1- PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES SECTION 1 INTRODUCTION CAC/GL 44-2003 1. Pour de nombreux aliments, le niveau de sécurité sanitaire généralement

Plus en détail

Éléments d étiquetage du règlement CLP

Éléments d étiquetage du règlement CLP Éléments d étiquetage du règlement CLP Le règlement CLP (, Labelling and Packaging of substances and mixtures) introduit de nouveaux symboles et indications, ainsi que des nouvelles règles de classification

Plus en détail

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement

DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement DREAL Midi-Pyrénées Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement Service des Risques Technologiques et Environnement Industriel Division Prévention des Impacts sur la Santé et

Plus en détail

ECOSITE: Etat d avancement des travaux

ECOSITE: Etat d avancement des travaux ECOSITE: Etat d avancement des travaux Conseil du développement durable 21 septembre 2009 17/09/09 - Page 1 Plan de la présentation 1. Le groupe de travail Ecosite: genèse et calendrier 2. Projet 1: Ecomat

Plus en détail

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen ASEPT, 5 ème Conférence Internationale, 17-18 mars 2004, Laval OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau

Plus en détail

Sécurité des Matériaux aux Contact des Aliments

Sécurité des Matériaux aux Contact des Aliments Sécurité des Matériaux aux Contact des Aliments Stéphane Peyron Plan Contexte : existe-t-il un risque? un danger? Rappel sur les polymères Les contaminants et voies de contamination Physico-chimie de la

Plus en détail

Les responsabilités juridiques liées au recyclage des emballages plastiques destinés au contact alimentaires

Les responsabilités juridiques liées au recyclage des emballages plastiques destinés au contact alimentaires Les responsabilités juridiques liées au recyclage des emballages plastiques destinés au contact alimentaires Sylvain MARTIN Avocat à la Cour d Appel de Paris Les diapositives importantes de cette présentation

Plus en détail

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010 Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud HACCP : Un système de management de la sécurité alimentaire HACCP : un système pour le management de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.11/2013/8 Distr. générale 17 juillet 2013 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

PACKTEC NEWSLETTER SOMMAIRE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT. ETUDE > PACKTEC exporte son modèle en Egypte VEILLE REGLEMENTAIRE

PACKTEC NEWSLETTER SOMMAIRE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT. ETUDE > PACKTEC exporte son modèle en Egypte VEILLE REGLEMENTAIRE PACKTEC NEWSLETTER Bulletin mensuel - Décembre 2005 N 01 SOMMAIRE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT > Huile d olive: Un projet de recherche aux résultats trés attendus ETUDE > PACKTEC exporte son modèle en Egypte

Plus en détail

1- INTRODUCTION GENERALE

1- INTRODUCTION GENERALE Page 1/6 1- INTRODUCTION GENERALE Le règlement (CE) n 1935/2004 du 27 octobre 2004 prévoit dans son article 3 que les matériaux et objets destinés à entrer, y compris les matériaux et objets actifs et

Plus en détail

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 Page 1 www.halal-institute.org Le système HACCP 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 HACCP = Hazard Analysis Critical Control Point (analyse des dangers

Plus en détail

TOILES 100 % éco*-conçues. pour l impression grand format

TOILES 100 % éco*-conçues. pour l impression grand format * Écologique TOILES 100 % éco*-conçues Nom du produit pour l impression grand format Pourquoi les produits CAPOVERDE TBR? Consommation annuelle Européenne : 1 900 Millions de M2 de bâches publicitaires.

Plus en détail

Matériaux d emballage et articles au contact des denrées alimentaires - Guide des relations clients / fournisseurs

Matériaux d emballage et articles au contact des denrées alimentaires - Guide des relations clients / fournisseurs Matériaux d emballage et articles au contact des denrées alimentaires - Guide des relations clients / fournisseurs Version 1 1 er février 2010 1 Préambule Les industries alimentaires représentées par l

Plus en détail

GUIDE DES MATÉRIAUX USUELS

GUIDE DES MATÉRIAUX USUELS 1 GUIDE DES MATÉRIAUX USUELS Impression 3D Fabrication additive 2015 - FABULOUS 2 3 agence conseil en solutions d impression 3d FABULOUS est un bureau d experts 3D, alliance de la technologie et du conseil

Plus en détail

Partie 1. Présentation générale du SGH

Partie 1. Présentation générale du SGH Partie 1 Présentation générale du SGH Qu est-ce que le SGH? SGH Système Général Harmonisé de classification et d étiquetage des produits chimiques GHS Globally Harmonized System of classification and labelling

Plus en détail

Phénomène de migration Contenant / Contenu

Phénomène de migration Contenant / Contenu Conférence sur l emballage médical 11 et 12 octobre 2016 à Lyon Phénomène de migration Contenant / Contenu Patrick Sauvegrain Laboratoire national de métrologie et d essais (LNE) MESURES ET RÉFÉRENCES

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage

1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage 1/6 Les matériaux Un matériau est une matière que l homme façonne pour en faire des objets. L usage des matériaux est extrêmement diversifié : construction, textile, objets techniques, décoration, emballages...

Plus en détail

Éléments d étiquetage du règlement CLP

Éléments d étiquetage du règlement CLP Éléments d étiquetage du règlement CLP Le règlement CLP (, Labelling and Packaging of substances and mixtures) introduit de nouveaux symboles et indications, ainsi que des nouvelles règles de classification

Plus en détail

Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE

Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE Partie I Polluants organiques persistants soumis aux obligations énoncées à l article 5 La présente annexe s applique aux polluants organiques persistants suivants,

Plus en détail

et méthodes de test (en 420) EXIGENCES RELATIVES AUX INSTRUCTIONS D UTILISATION

et méthodes de test (en 420) EXIGENCES RELATIVES AUX INSTRUCTIONS D UTILISATION Gants de protection - prescriptions générales et méthodes de test (en 420) Récapitulatif des conditions Les gants doivent avoir été fabriqués de façon à assurer la protection prévue. Les coutures et les

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME Dispositions générales Risque chimique Dans tous les cas, se reporter à la Fiche de Données de Sécurité de chaque produit (fournie à l utilisateur par le fabricant

Plus en détail

Note d'information n 2006-58 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978)

Note d'information n 2006-58 (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES 59, BD VINCENT AURIOL TÉLÉDOC 051 75703 PARIS CEDEX 13 D.G. T.P N.A.F. / C.P.F 845 Réf : NI2006-58.doc

Plus en détail

Septembre 2007 saisine 2006-SA-0291 page 1/29

Septembre 2007 saisine 2006-SA-0291 page 1/29 Rapport sur les listes positives de substances entrant dans la composition des matériaux au contact de l eau destinée à la consommation humaine Septembre 2007 saisine 2006-SA-0291 page 1/29 Le présent

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire

Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire SAQ Dr J.-C. Gander, ELSA / Mifroma Textes de lois Ordonnance sur les denrées alimentaires Ordonnance sur les denrées alimentaires d'origine animale

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Note d'information n (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978)

Note d'information n (communicable au sens de la loi du 17 juillet 1978) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES 59, BD VINCENT AURIOL TÉLÉDOC 223 75703 PARIS CEDEX 13 D.G. T.P N.A.F. / C.P.F 340 Réf : NI2013-186.doc

Plus en détail

REACH & LE RECYCLAGE DES MATIERES PLASTIQUES

REACH & LE RECYCLAGE DES MATIERES PLASTIQUES REACH & LE RECYCLAGE DES MATIERES PLASTIQUES PEP - Bellignat, le 3 juillet 2012 Auteur et intervenant : Amaury CORNILLLEAU PLASTURGIE SERVICES Le pôle de services et d expertise de la plasturgie Veille

Plus en détail

Dossier. Verre & santé 2012-2013. Thématique n 2. verre d emballage

Dossier. Verre & santé 2012-2013. Thématique n 2. verre d emballage verre d emballage Dossier Thématique n 2 2012-2013 Verre & santé Dossier Thématique Verre & santé n 2 Le verre, depuis toujours, Quel matériau bioactif est utilisé comme implant pour réparer les os et

Plus en détail

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires?

Sûreté alimentaire. Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? Sûreté alimentaire Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l'authentification des produits agricoles et alimentaires? > 13 & 14 novembre 2013 > Montpellier SupAgro INRA www.rencontres-qualimediterranee.fr

Plus en détail

Les dispositifs non innovants. Évaluation biologique : relations avec la validation du nettoyage. iso 10993-1

Les dispositifs non innovants. Évaluation biologique : relations avec la validation du nettoyage. iso 10993-1 cahier spécial 45 Évaluation biologique : relations avec la validation du nettoyage Par Aurélien Bignon, BioM Advice Les dispositifs médicaux (DM) doivent suivre une procédure d évaluation biologique décrite

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION D UN PRODUIT CHIMIQUE

FORMULAIRE DE DECLARATION D UN PRODUIT CHIMIQUE Département Expertise et Conseil Technique/ Risques Chimiques 65 Boulevard Richard Lenoir 75011 PARIS Téléphone : 01 40 44 30 83 Fax : 01 40 44 30 54 SIRET : 775 671 456 00082 APE : 7219Z www.inrs.fr FORMULAIRE

Plus en détail

Ecole nationale supérieure du tourisme. La méthode HACCP. Module : nutrition. Etudiante : ABOUTITE Yasmine

Ecole nationale supérieure du tourisme. La méthode HACCP. Module : nutrition. Etudiante : ABOUTITE Yasmine Ecole nationale supérieure du tourisme La méthode HACCP Module : nutrition Etudiante : ABOUTITE Yasmine 2009 Sommaire : I/ définition de l abréviation HACCP II/ la signification du HACCP III/ l historique

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE 1. GENERALITES SUR LES AGENTS CHIMIQUES 2. NOTIONS DE BASE : Agent chimique Danger Risque Exposition professionnelle à un agent chimique Voies d exposition Agent chimique :

Plus en détail

Classification et étiquetage des produits chimiques

Classification et étiquetage des produits chimiques Classification et étiquetage des produits chimiques 2013 PREAMBULE Le danger inhérent à un produit chimique doit être identifié et porté à la connaissance de toute personne susceptible d être en contact

Plus en détail

FICHES DE DONNES DE SECURITE Selon le règlement CE 1907/2006 modifié par le règlement UE n 453/2010

FICHES DE DONNES DE SECURITE Selon le règlement CE 1907/2006 modifié par le règlement UE n 453/2010 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/MELANGE ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE 1.1 Identification de la substance/ mélange Nom de la substance/mélange : OXYDOR 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

ICH Q3D Guide relatif aux impuretés élémentaires

ICH Q3D Guide relatif aux impuretés élémentaires ICH Q3D Guide relatif aux impuretés élémentaires Andrea Lodi et Hendrik de Jong 3 décembre 2014 Structure de la présentation Durée : 30 min Introduction et raison d être AL Périmètre du guide HdJ Aspects

Plus en détail

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino.

DOMINO 1,rue de la Faltans Z.I. SUD 25220 ROCHE LES BEAUPRE tel/fax : 03 81 88 02 48 mobile : 06 71 28 85 26 e mail : domino@domino. FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon 91/155/CEE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : EAU DE CUIVRE BLEUE Version 3 du 12/01/2010 Utilisation : détergent

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Applicable au 1 er janvier 2006 Objectif : Etablit les règles générales en matière d hygiène, est directement applicable

Plus en détail

Conseil National de l Emballage

Conseil National de l Emballage Conseil National de l Emballage OLFD250909 DES PARTENAIRES POUR UN EMBALLAGE MEILLEUR PRISE EN COMPTE DES EXIGENCES LIEES À L ENVIRONNEMENT DANS LA CONCEPTION ET LA FABRICATION DES EMBALLAGES Mise en conformité

Plus en détail

BENCIB Aymeric CHEVRON Cécile CRETIN Ninon GOCKER Aurélie

BENCIB Aymeric CHEVRON Cécile CRETIN Ninon GOCKER Aurélie BENCIB Aymeric CHEVRON Cécile CRETIN Ninon GOCKER Aurélie 1 PLAN o Introduction o REACH : Qu est ce que c est o REACH : La mise en place o Conséquences sur l industrie o Outils de soutien aux entreprises

Plus en détail

Décret n 2-97-93 du 13 moharrem 1418 (20 mai 1997) réglementant la commercialisation des huiles d olive et des huiles de grignons d olive

Décret n 2-97-93 du 13 moharrem 1418 (20 mai 1997) réglementant la commercialisation des huiles d olive et des huiles de grignons d olive Décret n 2-97-93 du 13 moharrem 1418 (20 mai 1997) réglementant la commercialisation des huiles d olive et des huiles de grignons d olive (B.O n 4488 du 5 Juin 1997, page 563) LE PREMIER MINISTRE, Vu la

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail