HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER"

Transcription

1 HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER Montpellier - 4/6/2015

2 RETOUR D EXPERIENCE Dr Jean-Yves LEMONNIER Médecin coordinateur LNA HAD CENTRE PH Centre de Gériatrie CHR Orléans

3 CONTEXTE

4 contexte - saturation des urgences et des court séjour - fragilité avec décompensations de fonction entraînant des durées de séjour prolongées et une majoration de la perte d autonomie. (confusion, escarres, troubles de la marche, chutes, incontinence, etc ), (Etude PLEIAD 2010) - souhait des résidents d être soignés dans leur cadre de vie - fréquence des troubles cognitifs en EHPAD, avec risque confusionnel induit par l hospitalisation - perte d autonomie à la sortie et à 1 mois corrélée à la durée d hospitalisation (J Am Geriatr Soc 63:55 62, 2015)

5 contexte - rareté des données sur l activité HAD en EHPAD - contexte réglementaire: Décrets n du 22 février 2007, Arrêté du 16 mars 2007, Arrêté du 24 mars 2009

6 OBJECTIFS

7 objectifs 1 - éviter l hospitalisation classique ou réduire sa durée - en programmant les explorations en H al de Jour ou de Semaine gériatrique lorsque nécessaire - en permettant une sortie rapide avec les soins requis: - soins techniques (pompes, nutrition, soins des plaies, antalgie...) - soins particulièrement longs (plaies,...) - soins coûteux (mdcts en R.H.) - soins coordonnés (type rééducation, palliatif, soins de support en K )

8 objectifs 2- Eviter +++ toute hospitalisation via le SAU selon les préconisations du PRS

9 IMPERATIFS

10 pré-requis - Éviter hospitalisation réactivité +++ (si urgence motivée, PEC possible le jour même) - liens étroits avec la filière de soins gériatriques hospitalière (en particulier programmée) - Contacts réguliers avec les médecins co EHPAD - compétences en particulier sur soins palliatifs et soins des plaies (rôle de conseiller technique auprès des EHPAD)

11 MOYENS

12 - information +++ des EHPAD - médecin Co, Cadre de Santé, Direction - rencontres entre soignants (mdcs, IDE) - Médecin gériatre, HAD 50% - coordination médicale HAD de terrain - permanence des soins IDE et médicale opérationnelle

13 DONNEES

14 Données EHPAD 2013 N patients 250 N séjours 347 N journées (11 %, 6 14 % selon départements) P.e C. Directes (sans hospitalisation conventionnelle préalable) 180 (72 %) Sexe ( H/F) 78/172 Age (années) 85,0 ± 7,8 ans (58 105) Autonomie (IK) 36,7 ± 19,3 (10 90) Autonomie (AVQ) (6 24, autonomie = 6) Score de Norton (5 20, risque mini = 20) 16,7 ± 5,5 (6 24) 10,7 ± 3,9 (5 19) - 3,5 ± 1,9 pathologies aiguës, ou chroniques décompensées, durant la prise en charge % de décès durant le séjour en HAD

15 D.M.S ,5 ± 111,0 jours (1-961), (médiane = 10 jours) - Soins palliatifs :15 ± 11 j 70 effectif jours

16 Modes de prises en charge 2013 n patients uniques Pansements complexes (escarres, ulcères, brûlés...) Soins palliatifs Autres traitements Prise en charge de la douleur Traitement par voie veineuse : anti-infectieux ou autre Soins de nursing lourds Surveillance d'aplasie Chimiothérapie

17 Modes de prises en charge 2013 n séjours Pansements complexes (escarres, ulcères, brûlés...) Soins palliatifs Autres traitements Prise en charge de la douleur Traitement par voie veineuse : anti-infectieux ou autre Soins de nursing lourds Surveillance d'aplasie Chimiothérapie

18 Modes de prises en charge 2013 n journées Pansements complexes (escarres, ulcères, brûlés...) Soins palliatifs Autres traitements Prise en charge de la douleur Traitement par voie veineuse : anti-infectieux ou autre Soins de nursing lourds Surveillance d'aplasie Chimiothérapie

19 Evolution Activité EHPAD EHPAD (n patients ) EHPAD (n séjours) EHPAD (entrée directe)

20 Modes de prises en charge 2013 HOPITAL (court séjour) DOMICILE HAD EHPAD Prise en charge directe, (sans hospitalisation conventionnelle préalable): 69 % (2013) - soit 180 résidents 20

21 LES FREINS

22 Les Difficultés - mauvaise connaissance de l HAD par le système libéral (indications, fonctionnement...) - crainte d une perte du rôle décisionnel du MT - réticence des équipes d EHPAD à l arrivée de soignants extérieurs - démographie médicale régionale délicate... (région centre) - minoration tarifaire HAD en EHPAD = peu incitative... - Saturation des SAU réactivité souvent insuffisante des services de court séjour ger. pour H ons programmées

23 Axes d amélioration

24 Axes d amélioration des prises en charge - renforcer et formaliser les liens filière gériatrique / HAD / EHPAD (hôpital de semaine / de jour) - renforcer les retours précoces d hospitalisation - développer l onco-gériatrie en EHPAD - Evaluation Gériatrique Standardisée (CGA) en HAD???

25

26

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus. Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca

HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus. Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca HAD chez le sujet âgé: Organisation, fonctionnement et services rendus Matthieu de Stampa HAD APHP 3eme journée scientifique de Broca Organisation (1) Rappel historique 1957: HAD AP-HP première HAD en

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

Salons de la Santé et de l Autonomie. «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015

Salons de la Santé et de l Autonomie. «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015 Salons de la Santé et de l Autonomie «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015 Sommaire L HAD dans le paysage sanitaire Définition de l HAD Pourquoi l HAD en SMS? Modalités de prise en charge

Plus en détail

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 1 RAPPEL DES TEXTES Décret 22 Fév 2007 Arrêté 27 Fév 2007 Arrêtés 16 Mars et 25 Avril 2007 Décret 30 Avril 2007 Circulaire du 5 octobre 2007 + annexes Modèle

Plus en détail

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD HAD et EHPA (D) Textes réglementaires L intervention de l Hospitalisation à Domicile en EHPAD est possible depuis février 2007. Les textes législatifs réglementent prises en charge. et limitent les Bases

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux CCECQA du 24 juin 2016 Pr Nathalie SALLES, Dr Marie-Neige VIDEAU Domicile EHPAD Dispositifs PAERPA Bordeaux Permanence téléphonique Télémédecine

Plus en détail

Développer l HAD en EHPAD

Développer l HAD en EHPAD Développer l HAD en EHPAD Eric Ginesy Délégué national de la FNEHAD Atelier : HAD en EHPAD Assemblée Générale de la FNEHAD Montpellier 4 juin 2015 Etat des lieux de l activité d HAD en EHPAD L activité

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre 2013 18 septembre 2013 1 Axes de la stratégie nationale sur les parcours de soins des patients Fluidifier les parcours

Plus en détail

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016 HAD 35 PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES 12 mai 2016 SOMMAIRE GENERALITES Définition de l HAD et Objectifs La tarification HOPITAL A DOMICILE 35 Présentation de

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014 L HOSPITALISATION A DOMICILE 4 décembre 2014 ZONE D INTERVENTION MONTASTRUC LA CONSEILLERE LEGUEVIN TOULOUSE prochainement VILLEFRANCHE QU EST-CE QUE L HAD? Une HOSPITALISATION alternative, polyvalente

Plus en détail

Docteur Charles CHARANI Médecin coordonnateur

Docteur Charles CHARANI Médecin coordonnateur Docteur Charles CHARANI Médecin coordonnateur 1 Ouverture le 05 janvier 2009 Autorisation de 60 places Porté par le GCS GH-ICL agissant au titre d un Groupement de Coopération Sanitaire regroupant le GCS

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE?

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE? ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE? 13/11/2013 1.Présentation de la CASSPA 49 ( Mme Christelle FOIN) Association «Loi 1901» -statuts déposés en 2009 Président

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD Retours d expériences en Gironde Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital,

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 1 Enjeux Evolutions socio-démographiques : Vieillissement de la population

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire Livret d accueil du stagiaire Page 2 HOSPITALISATION A DOMICILE Sommaire Présentation du service Modalités pratiques de votre stage Les prises en charge réalisées Les situations prévalentes Numéros utiles

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Intervenants : Anne MANDONNAUD, Médecin Coordonnateur HaD Ouest Audois 13 décembre 2012 25 décembre 2012

Plus en détail

#LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique

#LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique #FASN #LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique Animé par le Dr Frédéric Prate, Directeur du Centre de référence Santé, bienêtre et Vieillissement, Université de Nice Dr Yves Carteau, Vice-Président,

Plus en détail

EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD

EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD ORIGINE Depuis plusieurs années La FNEHAD Picardie relaie

Plus en détail

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux

Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Télémédecine en EHPAD: Où en est-on? Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique CHU Bordeaux + Contexte réglementaire Loi HPST du 21/7/2009 «Dans son article 78, la loi «Hôpital, patients, santé,

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

Les urgences en EHPAD

Les urgences en EHPAD Les urgences en EHPAD Vues par l équipe de l EHPAD et le médecin Co Dr Françoise Guillemette 23/06/15 Adef Résidences www.adef-residences.com 2 LA VRAIE QUESTION EST : Qu est qu une urgence en EHPAD?????????????

Plus en détail

Prise en charge des personnes âgées

Prise en charge des personnes âgées Prise en charge des personnes âgées Dr Michel Varroud-Vial Novembre 2016 Les hôpitaux de proximité contribuent à l amélioration du parcours du patient, notamment des personnes âgées Ils coopèrent pour

Plus en détail

L hospitalisation à domicile

L hospitalisation à domicile DOSSIER DE PRESSE L hospitalisation à domicile Avril 2016 Qu est-ce que l hospitalisation à domicile (HAD)? DÉFINITION Selon le décret du 2 octobre 1992, «Les structures d'hospitalisation à domicile permettent

Plus en détail

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE ANNEE : Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 5 Présentation de l'établissement Médecin coordonnateur Richard FASQUELLE Nombre de lits autorisés

Plus en détail

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits Gérontologie B - Médecine gériatrique Aigüe, SSR et EHPAD Pôle gérontologie - gériatrie Hôpital Félix Maréchal - EHPAD Saint-Jean - EHPAD Le Parc - Hôpital de Mercy - Chef de service Dr Noël BLETTNER -

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL

6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL 6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre 2014 Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL Etat des lieux HAD en Haute Normandie (1) HAD en Haute Normandie (2) Développement de l HAD relativement récent:

Plus en détail

6 e JOURNEES DES EQUIPES MOBILES DE GERIATRIE Corum de Montpellier les 10 et 11 avril 2014 Compte rendu (partiel)

6 e JOURNEES DES EQUIPES MOBILES DE GERIATRIE Corum de Montpellier les 10 et 11 avril 2014 Compte rendu (partiel) 6 e JOURNEES DES EQUIPES MOBILES DE GERIATRIE Corum de Montpellier les 10 et 11 avril 2014 Compte rendu (partiel) 7 e réunion commune du collectif des EMG d IDF et des EMG de la région Nord Introduction

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION EN LIT IDENTIFIE DE SOINS PALLIATIFS POLE DE GERONTOLOGIE CLINIQUE 3EME NORD CONDITIONS D ADMISSION (A REMPLIR IMPERATIVEMENT)

DOSSIER D ADMISSION EN LIT IDENTIFIE DE SOINS PALLIATIFS POLE DE GERONTOLOGIE CLINIQUE 3EME NORD CONDITIONS D ADMISSION (A REMPLIR IMPERATIVEMENT) DOSSIER D ADMISSION EN LIT IDENTIFIE DE SOINS PALLIATIFS POLE DE GERONTOLOGIE CLINIQUE EME NORD Médecin référent : Dr Pinganaud A adresser au : Cadre de santé : Mme Perroy Service de court séjour gériatrique

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016 L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016 HAD-AP-HP en quelques chiffres Première HAD créée en France (1957) et la

Plus en détail

de Santé du Bessin ville / hôpital

de Santé du Bessin ville / hôpital Réseau de Santé du Bessin Réseau de Santé du Bessin et coopération ville / hôpital Dr Thierry Gandon Cafés Réseaux URML I.d.F 20.05.2008 France Normandie Caen Bayeux - 14 Bayeux Caen Le Bessin 100.000

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Commentaire Tableau de Bord

Commentaire Tableau de Bord Commentaire Tableau de Bord novembre 2014 DEFIP Les principales analyses Passages aux urgences : +11 000, portés par une forte dynamique des urgences pédiatriques +5,97%, contre -0,89% sur le champ adulte.

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

L hôpital, un acteur pour le bien être?

L hôpital, un acteur pour le bien être? L hôpital, un acteur pour le bien être? «en perte d autonomie» Louvain, 27/03/2014 Marie de Saint Hubert gériatre Dias et travail réalisés avec le soutien de l équipe interdisciplinaire de gériatrie :

Plus en détail

Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO

Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO 1 Claire QUEVAL cadre de santé Monaco Age Oncologie 19/20 mars 2015 CALIPSSO - 3C Hôpital Henri Mondor 2 Des problèmes fréquents Fréquence

Plus en détail

Colloque vieillissement et santé CHUV,

Colloque vieillissement et santé CHUV, Colloque vieillissement et santé CHUV, 11.06.2013 Plan Rappel démographique et épidémiologique Répercussions sur le système de santé Exemple du programme SAS Conclusions -2- Un projet cantonal Politique

Plus en détail

FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR

FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR LA FRONTIERE Limite d un territoire qui en détermine l étendue D où la nécessaire délimitation de l hôpital de jour SSR gériatrique pour en cerner les contours

Plus en détail

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile 6th International Congress of Breath Disease Centers WORKSHOP 1 Les soins en ville et l hospitalisation à domicile Dr Nicolas GANDRILLE Fondation Santé Service HAD Les différents intervenants du domicile:

Plus en détail

EHPAD et hospitalisation aux urgences

EHPAD et hospitalisation aux urgences EHPAD et hospitalisation aux urgences 2 ème Journée Scientifique de Broca 19 NOV. 2015 Dr F.Bertin-Hugault 1 1 Epidémiologie 3 844 248 personnes de plus de 80 ans 2 498 283 femmes 1 345 965 hommes 85%

Plus en détail

Le service d accueil des Urgences (SAU) :

Le service d accueil des Urgences (SAU) : Le service d accueil des Urgences (SAU) : L exemple du SAU du GHI Le Raincy-Montfermeil 7/5/2015 1 Les ressources sanitaires du territoire SAU Service d Accueil des Urgences REMARQUE : Il existe 1 SAU

Plus en détail

Quel parcours de soins en psychiatrie et santé mentale pour les personnes âgées?

Quel parcours de soins en psychiatrie et santé mentale pour les personnes âgées? Quel parcours de soins en psychiatrie et santé mentale pour les personnes âgées? Organisation actuelle et perspective de filière géronto- psychiatrique Michel SABY, Directeur adjoint Dr Anne CLAUSTRE,

Plus en détail

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Semaine bleue Auxerre 2013 LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES DEFINITION Ensemble des structures juxtaposées, coordonnées autour de la personne âgée, assurant «un continuum de prise en charge, sans rupture,

Plus en détail

PROJET DE SERVICE DE L EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CHICAS SITE DE GAP SEPTEMBRE 2015

PROJET DE SERVICE DE L EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CHICAS SITE DE GAP SEPTEMBRE 2015 PROJET DE SERVICE DE L EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CHICAS SITE DE GAP SEPTEMBRE 2015 Introduction : Les EMG existent depuis le début les années 1990; elles se sont développées à la suite de la circulaire

Plus en détail

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes Introduction Bénéfice pour les HdJ du développement important des AcJ (Plans

Plus en détail

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE Comment améliorer les tensions dans les structures d urgence Dr Bénédicte Le Bihan- Dr Michel Thicoipe Le réseau territorial des urgences de Gironde : un axe

Plus en détail

fnehad l hospitalisation en 2015 édition 2016

fnehad l hospitalisation en 2015 édition 2016 fnehad l hospitalisation à domicile (HAD) en 2015 édition 2016 FNEHAD RAPPORT D ACTIVITÉ 2015-2016 extrait L had en chiffres Définition de l hospitalisation à domicile P. 3 Les chiffres clés P. 4 Les intervenants

Plus en détail

Bilan 2007 à patients sur Hazebrouck 8 patients à 10 kms 54 patients entre 10 et 15 kms 17 patients au delà de 15 kms

Bilan 2007 à patients sur Hazebrouck 8 patients à 10 kms 54 patients entre 10 et 15 kms 17 patients au delà de 15 kms Activité transfusionnelle de l HAD Flandre Lys de 2007 à 2012 Dr E.Baheu Médecin coordonnateur de l HAD Flandre Lys Journées de Rencontres régionales HAD et EPHAD Lille, mars 2013 1 HAD publique de 30

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL. Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité

MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL. Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité Hôpital Local de Sartène 1 Qui sommes nous? Hôpital Local de Sartène Créé en

Plus en détail

Les réseaux de soins dédiés à l AVC

Les réseaux de soins dédiés à l AVC Les réseaux de soins dédiés à l AVC Dr Marie Bruandet Service de neurologie et neurovasculaire Groupe hospitalier Paris Saint Joseph mbruandet@hpsj.fr l AVC en quelques chiffres 140 000 AVC/an en France

Plus en détail

PARIS HEALTHCARE WEEK

PARIS HEALTHCARE WEEK PARIS HEALTHCARE WEEK 17 MAI 2017 Agora : «Au secours! Mon patient est en HAD!» Dispenser des soins complexes au domicile : quelle coopération entre les infirmiers libéraux et les établissements d hospitalisation

Plus en détail

LES OUTILS MOBIQUAL. Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER

LES OUTILS MOBIQUAL. Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER LES OUTILS MOBIQUAL Dr Bernard Oddos EHPAD LE REPOS MARIN SOULAC SUR MER PRESENTATION DE L EHPAD 99 chambres / 82 déments diagnostiqués 1 unité sécurisée 1 médecin coordonnateur à 0,5 ETP 1 IDEC à 0,5

Plus en détail

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT 2012-2016 Projet médical Ambert - Thiers Attachement des deux Commissions Médicales des deux établissements au besoin de santé publique sur ce territoire. Projet

Plus en détail

Améliorer la prise en charge des plaies chroniques. 18 mars 2015

Améliorer la prise en charge des plaies chroniques. 18 mars 2015 Améliorer la prise en charge des plaies chroniques 18 mars 2015 Améliorer la prise en charge en ville des plaies chroniques Un processus de soins étudié dans le Rapport sur l évolution des Charges et Produits

Plus en détail

FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Territoire de parcours de vie et de santé d EVREUX -GISORS Momar FAYE Coordonnateur de la Filière de Soins Gériatriques 1 Le territoire de parcours d Evreux Gisors : une seule

Plus en détail

Décision de limitation ou d arrêt des thérapeutiques en pré-hospitalier

Décision de limitation ou d arrêt des thérapeutiques en pré-hospitalier Décision de limitation ou d arrêt des thérapeutiques en pré-hospitalier 15è«Rendez-vous de l Urgence» Strasbourg 27 mai 2010 Dr Jean-Bernard Havé Assistant Spécialiste SAU/SMUR CH Haguenau Expériences

Plus en détail

RépeRtoiRe opérationnel des RessouRces (RoR)

RépeRtoiRe opérationnel des RessouRces (RoR) RépeRtoiRe opérationnel des RessouRces (RoR) de la filière gériatrique SOMMAIRE f Présentation du ROR Page 3 f Le court séjour gériatrique Page 4 f Le service de soin de suite et réadaptation (Saint-André)

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Les Assises Nationales du Maintien à Domicile, Salon Autonomic Médecine Physique et de Réadaptation et Maintien à Domicile

Les Assises Nationales du Maintien à Domicile, Salon Autonomic Médecine Physique et de Réadaptation et Maintien à Domicile Les Assises Nationales du Maintien à Domicile, Salon Autonomic 2 000. Médecine Physique et de Réadaptation et Maintien à Domicile Paris le 16 06 2 000. La réadaptation en hospitalisation à domicile Dr

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1

L HOSPITALISATION A DOMICILE. EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1 L HOSPITALISATION A DOMICILE EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1 HAD - DEFINITION Les structures d hospitalisation à domicile permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD et médecine libérale

Télémédecine en EHPAD et médecine libérale Télémédecine en EHPAD et médecine libérale DR PASCAL MEYVAERT MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD (GERSTHEIM, RHINAU), MEDECIN GENERALISTE, PRESIDENT AMCEAL, VICE-PRESIDENT FFAMCO- EHPAD, CHARGE DE MISSION

Plus en détail

Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité

Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité Innovation pour le Bien vieillir Médecine d Urgence de la Personne Âgée (MUPA): Bilan des 9 Mois d Activité Dr. Achille TCHALLA, MCU-PH, Gériatrie et Biologie du Vieillissement, Service de Médecine Gériatrique

Plus en détail

Volonté conjointe de travailler ensemble : CLIC, Hôpitaux et Médecins

Volonté conjointe de travailler ensemble : CLIC, Hôpitaux et Médecins Equipe Médicale d Evaluation à Domicile : EMED Coopération entre la filière gériatrique et les CLIC 26 septembre 2013 Début 2011 Volonté conjointe de travailler ensemble : CLIC, Hôpitaux et Médecins Parcours

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE

PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE stratégies thérapeutiques et modalités pratiques 24/11/2015 Le Guen, cadre de santé, Service de maladies infectieuses, CHRU de Brest 1 Plan Quelles options

Plus en détail

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE Tranier Alexandrine Réunion d information infirmières et aides soignants 12 septembre 2016 Sommaire Rationnel de l étude Méthodologie

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DE PRODUCTION DU RECUEIL D INFORMATIONS STANDARDISÉ DE L HOSPITALISATION À DOMICILE

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DE PRODUCTION DU RECUEIL D INFORMATIONS STANDARDISÉ DE L HOSPITALISATION À DOMICILE GUIDE MÉTHODOLOGIQUE DE PRODUCTION DU RECUEIL D INFORMATIONS STANDARDISÉ DE L HOSPITALISATION À DOMICILE Applicable au 1 er janvier 2006 2 3 SOMMAIRE INTRODUCTION. 5 I. MODALITÉS DE TARIFICATION À L ACTIVITÉ

Plus en détail

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation À Domicile

Plus en détail

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Démarche éthique en (aux) urgences Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Le dilemme de l urgentiste.. Urgences vitales. Urgences «palliatives». Accompagnement de fin de vie. Prise de décision

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

Catalogue de stage. Médecine Externe Nestlé Hospitalisation ;Soins aigus aux Séniors

Catalogue de stage. Médecine Externe Nestlé Hospitalisation ;Soins aigus aux Séniors Catalogue de stage Carte d identité Nom de l institution : Centre Hospitalier Universitaire Vaudois ; CHUV Nom du service : MENH/SAS Médecine Externe Nestlé Hospitalisation ;Soins aigus aux Séniors Coordonnées

Plus en détail

LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée

LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée #FASN LAB 4 Le numérique au service de l amélioration du parcours de la personne âgée Animé par Yvon Marie-Sainte, directeur du GCSSIS de Martinique et Cécile Lagardère, Care Insight Jean-Luc Dr FANON,

Plus en détail

Parcours de soins de la personne âgée

Parcours de soins de la personne âgée Parcours de soins de la personne âgée Filière Gérontologique Territoriale Vichy Dr Régine MOUSSIER- DUBOST Pôle Réadaptation & Gériatrie Centre Hospitalier Jacques LACARIN SGCA 31 mai 2013 Un territoire

Plus en détail

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand La Filière Gérontologique du grand Clermont Etat des lieux Le

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n du 30 mai relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n du 30 mai relative à l'hospitalisation à domicile Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile NOR : MESH0030242Z (Texte non paru au

Plus en détail

La filière gériatrique

La filière gériatrique Capacité de gériatrie 2008-09 La filière gériatrique Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique : organiser les différentes phases

Plus en détail

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD 17 mars 2015 EMSP CHU Reims Dr Alexia Copigny Afonso LE PATIENT Quel est son statut?

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe.

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. Dimanche 14 octobre 2012 Contact presse : Tél. 02 62 20 28 20 Gsm : 06 92 87 25 84 Email : communication@asdr.asso.fr

Plus en détail

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 95 Finess géographique : 97849 RUE PRINCIPALE 94 ERCE Tél :56668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés : 65 Lits

Plus en détail