Evolution des teneurs en humidité du maïs grain

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evolution des teneurs en humidité du maïs grain"

Transcription

1 Evolution des teneurs en humidité du maïs grain Dans le cadre des activités du Centre agricole maïs, un réseau d avertissement fournissant des données sur l évolution des teneurs en humidité du grain a été mis en place depuis Il sera reconduit cette année dans le cadre des activités de la Cellule vulgarisation du Centre pilote maïs. Les organismes impliqués sont les mêmes qu au cours des années antérieures (CARAH, CHPTE, Brabant Wallon Agro Qualité, CIPF). Dans le cadre de ce réseau, nous organiserons un suivi de 16 parcelles réparties dans les régions sablo-limoneuses et limoneuses. Maïs grain humide ensilé L humidité de récolte pour une conservation du grain en ensilage se situe entre 32 et 38 %. Une humidité suffisamment élevée permet un tassement plus facile et est favorable au développement des fermentations lactiques. Le broyage doit se faire impérativement au fur et à mesure de la récolte pour réduire le plus possible le contact de l air pour le maïs en tas. Pour des semis de fin avril, le stade optimum est atteint dans certains champs pour des variétés précoces. Maïs grain à sécher Les rendements s annoncent assez variables d une parcelle à l autre, l alimentation hydrique ayant fortement conditionné le développement de la culture ainsi que les fécondations et le remplissage des épis. Les prix de vente du grain semblent prometteurs et nettement supérieurs à ceux offerts ces dernières années mais toujours amputés de frais de séchage élevés. Peu de parcelles dont la destination finale n était pas fixée au départ seront récoltées sous la forme de maïs grain. En effet vu les rendements souvent plus faibles que ces dernières années et le prélèvement dans les silos durant la période sèche des mois de juillet et août, il existe une demande pour du maïs fourrage et des parcelles seront vendues pour la récolte en fourrage Actuellement, les parcelles sont encore très saines, la fusariose des tiges n a pas encore fait son apparition. Pour une récolte en grain à sécher, il est possible d attendre. Ces dernières années, il a été possible de récolter entre 32 et 29 % d humidité. Les teneurs en humidité des échantillons prélevés le 29 septembre Ces premiers échantillons proviennent de parcelles semées entre le 25 avril et le 12 mai. Les prélèvements sont effectués sur 3 x 5 épis consécutifs par variété. Dans la plupart des champs une variété destinée au séchage et une autre destinée au grain humide sont présentes. Les résultats des premiers prélèvements effectués dans 8 champs sont repris ci-dessous. centre (Villeroux, Mont St Guibert, Chastre, Lonzée, Perwez, Ramilies) Eben-Emael, Waremme) 34 à 38 % 36,3 à 40,6 % 35,3 à 39,8 % 36,4 à 38,9 % Mercredi 4 octobre

2 EVOLUTION DES TENEURS EN HUMIDITE DU MAIS GRAIN Les conditions climatiques relativement douces de la semaine du 1 au 6 octobre ont permis au maïs grain de perdre de 1,5 à 4,1 points d humidité (3,3 points) en moyenne par rapport à la semaine précédente. L état sanitaire des parcelles semées avec des variétés référencées pour le grain reste en général très bon. La fusariose des tiges et la verse restent absentes pour le moment. Les fécondations et le remplissage des épis ayant été fortement conditionnés par l alimentation hydrique et les rendements prévus souvent plus faibles que les années précédentes, il est nécessaire d attendre pour se rapprocher des 30% d humidité et moins si possible avant d envisager un récolte sous forme de grain à sécher. En variétés précoces, quelques parcelles (Beloeil, Haneffe, Hornu, Stambruges, Marilles, Mont st Guibert, Naast, ) sont passés sous les 32 % d humidité. En ce qui concerne la récolte sous forme de grain humide ou épis broyé, le moment est venu de récolter les parcelles prévues pour cette destination Des teneurs trop faibles en humidité peuvent influencer négativement la conservation. Attendre ne ferait qu augmenter les risques de pertes au champ et de contamination par des moisissures pour les variétés plus sensibles. Les teneurs en humidité des échantillons prélevés le 6 octobre Tous les sites qui font l objet de suivis dans le cadre de ces avertissements ont été semés entre le 23 avril et le 12 mai. Les prélèvements sont effectués sur 3 x 5 épis consécutifs par variété. Dans la majorité des champs une variété destinée au séchage (Arabica, DKC 3420, Domenico, Fjord, Lacta, LG3215, Patras, Patrick) et une autre plutôt cultivée pour le grain humide (Amadeo, Delitop, DKC3712, Lafortuna, Lukas, Moncada, Salgado) sont présentes. Les résultats des prélèvements effectués dans 24 champs sont repris ci-dessous. ouest (Ath, Beloeil, Boussu, Hornu, Naast, Stambruges Thoricourt) 29,5 à 35 % 31,5 à 35 % 30,5 à 35,5 % 33,5 à 38,8 % 30,5 à 36 % 33,5 à 36 % Mardi 10 octobre

3 EVOLUTION DES TENEURS EN HUMIDITE DU MAIS GRAIN La période du 7 au 12 octobre a été très douce durant la journée mais peu ensoleillée. Les teneurs en humidité du grain continuent à baisser régulièrement. Les variétés précoces ( Domenico, Fjord, LG 3215 et Patras) sont passées de 32,8 % à 31,2 % d humidité en moyenne de 17 sites. Cette perte d humidité de 1,6 points est plus faible que celle de la semaine précédente (- 3,3 points). En variétés précoces, de nombreuses parcelles (Bassenge, Belœil, Haneffe, Marilles, Stambruges, Hornu, Thoricourt,, ) sont passées sous les 30 % d humidité. Il s agit toutefois de parcelles semées fin avril. (Amadeo, DKC3712, Lafortuna, Moncada,, ) ces teneurs sont passées de 34,9 % à 33,5 % en moyenne. En général, l état sanitaire des maïs reste excellent, très peu de pourritures des tiges ( fusariose) sont relevées. La verse mécanique est actuellement également absente dans les variétés qui font l objet d un suivi hebdomadaire. Pour les agriculteurs qui souhaiteraient valoriser le maïs en grain humide, le moment est venu de récolter les variétés demi-précoces. Les premières récoltes de maïs grain à sécher peuvent être envisagées dans les prochains jours si la culture présente quelques risques ( début de fusariose des tiges). On peut toutefois conseiller de prélever un échantillon avant de récolter l ensemble de la parcelle. ouest (Ath, Beloeil, Boussu, Hornu, Naast, Stambruges Thoricourt) 28,5 à 33,5 % 29 à 34 % 29,5 à 34 % 31 à 37,6 % 28,5 à 33 % 34,5 à 36 % Mardi 19 octobre

4 MAIS CULTIVE POUR RECOLTE DE GRAIN HUMIDE OU GRAIN SEC EVOLUTION DES TENEURS EN HUMIDITE La période du 14 au 20 octobre nous a gratifié de températures élevées pour la saison et les journées bien ensoleillées ont favorisé la diminution des teneurs en humidité du grain. Les variétés précoces ( Domenico, Fjord, LG 3215 et Patras) sont passées de 31,5 % à 29,7 % d humidité en moyenne de 14 sites. Cette perte d humidité de 1,8 points est plus élevée que celle de la semaine précédente (- 1,6 points). En variétés précoces, deux parcelles sont (Marilles et Hornu) sont passées sous les 25 % d humidité mais la plupart des maïs semés fin avril avec cette gamme de précocité se trouve sous les 30 % (Amadeo, Lafortuna, Moncada,, ) ces teneurs sont passées de 33,5 % à 30,8 % en moyenne. La fusariose des tiges commence à faire son apparition sur certaines variétés. Des plantes complètement desséchées qui ne résistent plus à la poussée, présentent des risques de verse en cas de fortes bourrasques. Vu les conditions venteuses de ces derniers jours, dès que les conditions le permettront, il faut envisager de les récolter sans tarder si leur présence est significative dans les différentes parties du champ Vu le niveau d humidité atteint, il n y a plus de raisons d attendre pour récolter les variétés précoces adaptées sous forme de grain à sécher sauf en cas de semis après le 5 mai. ouest (Ath, Beloeil, 27 à 33% 28 à 34 % Boussu, Hornu, Stambruges Thoricourt) 27 à 33 % 28 à 36,5 % 26,5 à 32 % 32 à 35 % Mardi 24 octobre

5 MAIS CULTIVE POUR RECOLTE DE GRAIN HUMIDE OU GRAIN SEC EVOLUTION DES TENEURS EN HUMIDITE La période du 21 au 27 octobre nous a gratifié de températures nocturnes et diurnes élevées pour la saison ce qui a permis aux teneurs en humidité du grain de continuer à baisser régulièrement Les variétés précoces ( Domenico, Fjord, LG 3215 et Patras) sont passées de 29,7 % à 27,5 % d humidité en moyenne de 9 sites. Cette perte d humidité de 2,2 points est plus élevée que celle de la semaine précédente (- 1,8 points). Mais le rafraîchissement des températures de cette fin de semaine laisse penser que cette diminution d humidité va se ralentir les semaines à venir (Amadeo, Lafortuna, Moncada,, ) ces teneurs sont passées de 30,8 % à 28,7 % en moyenne. Durant la période du 9/10 au 28/10, l humidité aura donc baissé de 0,28 point/jour en moyenne pour les 2 groupes de précocité. Les récoltes sont en cours et vu le niveau d humidité atteint, il n y a plus de raisons d attendre même si les tiges sont encore dans la plupart des situations indemnes de fusariose. Toutefois, l excellente portance des sols permet des récoltes et des semis de céréale en conditions idéales, ce sont également des éléments à prendre en compte. Pour les quelques variétés les plus sensibles, le champignon peut toutefois avoir atteint plus de la moitié des plantes et a provoqué déjà de nombreuses verses pathologiques. La période venteuse de la semaine précédente a d ailleurs amplifié ce phénomène. Ce communiqué clôture les avertissements 2006 en culture de maïs. Ont participé à ces relevés : CARAH, CHPTE, Brabant Wallon Agro Qualité et le CIPF. ouest (Ath, Hornu, Thoricourt) 25 à 30,5 % 26 à 33 % 26 à 31 % 27 à 33,5 % Mardi 31 octobre

Evolution des teneurs en humidité du maïs grain

Evolution des teneurs en humidité du maïs grain de la semaine n 41 du 12/10/2010 Evolution des teneurs en humidité du maïs grain Dans le cadre des activités du Centre pilote maïs, le réseau d avertissement fournissant des données sur l évolution des

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE

L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE L UTILISATION DU MAÏS HUMIDE EN ALIMENTATION PORCINE - Enquête auprès de 28 éleveurs de porcs de Basse-Normandie - PREAMBULE En raison des fluctuations du prix des matières premières, qui se sont accélérées

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures Février 2015 Service Agronomie, Territoire, Equipement Préconisation variétés maïs 2015 Cette plaquette fait partie du Guide annuel «A vos cultures». Celui-ci regroupe, dans un ensemble cohérent et global,

Plus en détail

Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre Les bonnes pratiques pour récolter et conserver son maïs grain humide

Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre Les bonnes pratiques pour récolter et conserver son maïs grain humide Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre 2014 Les bonnes pratiques pour récolter et conserver son maïs grain humide Maïs grain humide Organiser «du semis à la récolte» Avril Sept. Oct. Avril

Plus en détail

Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl

Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl Essai de Plasticulture en Province de Luxembourg (SPIGVA-CIPF 2004) Collaboration SPIGVA Prov. De Luxembourg CIPF asbl Lieu : Hemroulle Date de semis : le 28/04/04 Date de récolte : le 25/10/04 Variétés

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage

Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Fiche conseil n 8 Les 4 saisons du compostage Le compost au printemps Le compost en été Le compost à l automne Le compost en hiver Le compost au printemps La saison idéale pour démarrer son compost...

Plus en détail

Ventiler pour refroidir les céréales stockées

Ventiler pour refroidir les céréales stockées 10 QUALITÉ Ventiler pour refroidir les céréales stockées Une conduite à moduler avec le climat La ventilation est la meilleure méthode pour refroidir les céréales stockées et, donc, conserver leurs qualités

Plus en détail

Cultiver du maïs grain à sécher en suivant un itinéraire technique adapté

Cultiver du maïs grain à sécher en suivant un itinéraire technique adapté ultiver du maïs grain à sécher en suivant un itinéraire technique adapté La culture de maïs grain connaît un essor important dans notre pays. Les surfaces y sont passées en 10 ans de 28.217 à 59.430 hectares

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Programme de Promotion de Coton Biologique

Plus en détail

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau

I. Protection du froment. Le réseau d essais fongicides wallons. Expérimentation en réseau. Expérimentation en réseau Maxime Duvivier Le réseau d essais fongicides wallons Tester différents schémas de protection Mesurer l efficacité de programmes fongicides Valider les avis émis par le Cadco Participer à la création d

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Date de semis du maïs fourrage : quels enjeux?

Date de semis du maïs fourrage : quels enjeux? Date de semis du maïs fourrage : quels enjeux? Michel MOQUET Date de semis du maïs : quels enjeux? Une évolution climatique depuis 25 ans Un changement rapide des pratiques agricoles : 1 ers semis observés

Plus en détail

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL MIDI-PYRENEES Grandes Cultures - n 13 25 mars 2010 CEREALES A PAILLE PROTEAGINEUX COLZA Pietin verse : risque parfois élevé pour les semis d'octobre dans les limons et les

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

Maïs grain irrigué. Synthèse variétale 2014

Maïs grain irrigué. Synthèse variétale 2014 Maïs grain irrigué Synthèse variétale 2014 Les récoltes 2013 comme celles de 2012 se sont faites sur des sols trempés et tardivement. L hiver très doux, très humide, en absence totale de gel n a pas permis

Plus en détail

Essai types de récoltes à Longueville

Essai types de récoltes à Longueville Essai types de récoltes à Longueville Variétés testées : BRAVOUR AAPOSITO LG 30218 NK PERFORM CHATILLON (Précoce/GS ou GH) (Très précoce) (Précoce) (Demi-précoce) (Demi-tardive) Date de semis : 7 mai 2010

Plus en détail

Séchage des salles et vide sanitaire

Séchage des salles et vide sanitaire Séchage des salles et vide sanitaire L intérêt du vide sanitaire et sa durée sont aujourd hui controversés. Son rôle est de détruire les micro-organismes persistant après la désinfection en les plaçant

Plus en détail

Centre Indépendant de Promotion Fourragère

Centre Indépendant de Promotion Fourragère Centre Indépendant de Promotion Fourragère Année culturale 2006/2007 Résultats des essais comparatifs de variétés de maïs fourrage et grain Centre Indépendant de Promotion Fourragère Année culturale 2006/2007

Plus en détail

CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE

CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE CARACTERISATION DES ESPECES DE CHAMPIGNONS ET DE MYCOTOXINES CONTAMINANT DES ENSILAGES EN BELGIQUE Héloïse Bastiaanse et François Van Hove, Mycothèque de l UCL (BCCM TM /MUCL) Projet de recherche financé

Plus en détail

Grandes Cultures - LORRAINE. Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis.

Grandes Cultures - LORRAINE. Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis. Bulletin de Santé du Grandes Cultures - LORRAINE Végétal Céréales Remplissage amorcé pour toutes les céréales. Faible présence de pucerons des épis. Pois de printemps Stade Fin Floraison. Tordeuses et

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE

RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE Programme FIM RAPPORT D EVALUATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE «Situation agro-pastorale de la Sous-préfecture de Gozbeida, région de Sila» Septembre 2014 Equipe de l enquête 1. Kiram Kou Hamid (Officier

Plus en détail

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS

CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS CARACTERISATION DE LA LENTILLE DE CILAOS ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE CLIMATOLOGIE N 05 9 juillet 2015 MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG Fin de l épisode

Plus en détail

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES

STADES PHÉNOLOGIQUES ET ÉTAT DES CULTURES Carotte, céleri, laitue, oignon, poireau, ail Avertissement No 03 23 mai 2014 Situation générale : vents forts causant quelques dommages dans les laitues. Stades phénologiques et état des cultures. Carotte

Plus en détail

légumineuses, seigle, épeautre, pomme de terre, légumes de plein champ. orge, triticale, prairie temporaire, luzerne, oignons.

légumineuses, seigle, épeautre, pomme de terre, légumes de plein champ. orge, triticale, prairie temporaire, luzerne, oignons. Maïs Culture 4.5.11 Généralité Le maïs : est gourmand en éléments fertilisants; met bien en valeur l azote organique; est un fourrage de qualité. Type de sol, climat Sol Favorables Profond; bien structuré;

Plus en détail

CATALOGUE BELGE DESCRIPTION ET RECOMMANDATION CHICOREE INDUSTRIELLE

CATALOGUE BELGE DESCRIPTION ET RECOMMANDATION CHICOREE INDUSTRIELLE INSTITUUT VOOR LANDBOUW EN VISSERIJONDERZOEK Mededeling ILVO nr 153 CATALOGUE BELGE DESCRIPTION ET RECOMMANDATION CHICOREE INDUSTRIELLE 2014 Recherche et rédaction: J. PANNECOUCQUE, G. JACQUEMIN, C. VAN

Plus en détail

LA FUSARIOSE. La fusariose est un champignon.

LA FUSARIOSE. La fusariose est un champignon. LA FUSARIOSE La fusariose est un champignon. Une quinzaine d espèces de champignon sont responsables du développement des fusarioses. Les plus couramment rencontrés sont Fusarium graminearum, Fusarium

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

Maïs grain en culture sèche

Maïs grain en culture sèche Maïs grain en culture sèche Mis en forme : Police :12 pt, Gras Du retard, des excès pour des résultats moyens : la campagne 2013 n est pas bon élève! Depuis quelques années, les semis de maïs étaient de

Plus en détail

Le séchage du foin en grange : principes de base

Le séchage du foin en grange : principes de base Le séchage du foin en grange : principes de base Cet article vous est proposé suite à une formation de deux jours suivie par D. Knoden en février 09 au CFPPA de Segré (Maine et Loire). L article proposé

Plus en détail

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références

e P m r , é n I o n t c a é R o i SEMENCES et PROTÉAGINEUX 2014 / 2015 les variétés références SEMENCES et PROTÉAGINEUX les variétés références 2014 / 2015 Blé tendre d hiver Solehio Blé tendre filière Bologna Blé dur d hiver Alexis / Surmesur Orge d hiver Kws Salsa Escourgeons Laverda / Henriette

Plus en détail

Performances et rentabilité des cultures principales en Wallonie (années 2009 à 2011)

Performances et rentabilité des cultures principales en Wallonie (années 2009 à 2011) Performances et rentabilité des cultures principales en Wallonie (années 29 à 211) J-M Bouquiaux et J-M. Marsin, Direction de l Analyse Economique Agricole M-H Buron, Centre d Economie Rurale de Marloie

Plus en détail

Agriculture en systèmes naturels

Agriculture en systèmes naturels Agriculture en systèmes naturels Mélanges de cultivars, cultures-abris et cultures intercalaires - blé de printemps biologique Contexte Blé avec avoine comme culture associée La production de céréales

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE CLIMATOLOGIE N 07 07 août 2014 MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG Pluies localement abondantes,

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013 La filière chanvre en Wallonie La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs

Plus en détail

Maïs grain en culture sèche

Maïs grain en culture sèche Maïs grain en culture sèche Synthèse 2013 Du retard, des excès d eau puis des résultats moyens : la campagne 2013 n est pas exemplaire! Depuis quelques années, les semis de maïs étaient de plus en plus

Plus en détail

Caractérisation et dynamique des fusarioses sur maïs en Région Wallonne

Caractérisation et dynamique des fusarioses sur maïs en Région Wallonne Caractérisation et dynamique des fusarioses sur maïs en Région Wallonne 1 Scauflaire Jonathan, 2 Mahieu Olivier, 2 Paternostre Laurent, 2 Louvieaux Julien, 3 Foucart Guy, 3 Renard Fabien et 1 Munaut Françoise

Plus en détail

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production

One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production One Eye ou «bouture 1 œil», opportunité de la production Sucrerie du Gol, TEREOS OCEAN INDIEN jygonthier@tereos.com Gonthier Jean-Yves Résumé La multiplication de la canne se fait traditionnellement à

Plus en détail

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE

MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE MESSAGE CONSEIL IRRIGATION de LOT-ET-GARONNE Réalisé en collaboration entre les techniciens de la Chambre d Agriculture de Lot-et-Garonne et de l ACMG N 08 14 août 2014 CLIMATOLOGIE Encore des Pluies localement

Plus en détail

Grandes cultures n 15 du 10 mars 2015

Grandes cultures n 15 du 10 mars 2015 1 A retenir cette semaine - Très nette accélération des stades phénologiques. - 81% des cuvettes piègent des charançons de la tige du colza cette semaine. Le risque va s amplifier en fin de semaine avec

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2012 ISSN 920-9037 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 202 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personne-ressource : Ning Wang Gestionnaire de programme, Laboratoire de

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012

CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012 CAROTTES BIO TYPE NON NANTAISE AUTOMNE 2012 Cet essai a été mis en place chez M. François LESAGE à St OUEN DU TILLEUL (27). L objectif était de sélectionner dans des types non nantais (2 variétés sont

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Maladies foliaires du bleuet sauvage

Maladies foliaires du bleuet sauvage Maladies foliaires du bleuet sauvage Feuillet de renseignements sur le bleuet sauvage C.3.3.0 Les bleuets sauvages peuvent être infectés par cinq maladies foliaires d importance causant la décoloration

Plus en détail

Partie V Convention d assurance des cultures légumières

Partie V Convention d assurance des cultures légumières Partie V Convention d assurance des cultures légumières Légumes de transformation Moyenne du rendement agricole A. Dispositions générales La présente partie s applique à la betterave à sucre, à la betterave

Plus en détail

Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007

Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007 Station des productions animales et végétales Rapport d'essai 2007 Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007 Grangeneuve, juillet 2007 Sandra Dougoud Institut agricole de Grangeneuve

Plus en détail

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Guy Durivage, ing., M. Sc., RMAAQ Collaborateur : Marcel Frenette, dta, RMAAQ La présente présentation couvre globalement

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

Récolte. Principe - Technique. Moyens de stockage. Organisation du chantier. (récolte avancée-15 jours)

Récolte. Principe - Technique. Moyens de stockage. Organisation du chantier. (récolte avancée-15 jours) Conservation du maïs grain humide broyé : L ensilage Récolte Principe - Technique A la moissonneuse batteuse : à 34-3838 % d'humidité (récolte avancée-15 jours) - Bactéries lactiques fermentent les glucides

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Bilan de campagne Le rendement national moyen du sorgho est estimé à 58 q/ha (source Agreste novembre 2012). Cette moyenne s inscrit dans les évolutions des dernières années. Elle recouvre toutefois une

Plus en détail

L HUMIDITé DU BOIS. fiche technique 1

L HUMIDITé DU BOIS. fiche technique 1 Le bois, qui est issu d un végétal est intimement lié à l eau. Le taux d humidité est un paramètre non évident au premier abord puisqu il se mesure même sur du bois sec. Pourtant ce paramètre est capital

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

CATALOGUE BELGE DESCRIPTION ET RECOMMANDATION CHICOREE INDUSTRIELLE

CATALOGUE BELGE DESCRIPTION ET RECOMMANDATION CHICOREE INDUSTRIELLE Vlaamse overheid Instituut voor Landbouw- en Visserijonderzoek Wetenschappelijke instelling van de Vlaamse overheid - Landbouw en Visserij Burg. Van Gansberghelaan 96 bus 1 9820 Merelbeke-Lemberge, België

Plus en détail

LE DAAL BAHT. Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles

LE DAAL BAHT. Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles LE DAAL BAHT Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles Pour 4 personnes Préparation : 10 min Cuisson : 40 min Ingrédients

Plus en détail

Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012

Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012 Bulletin technique Semaine 27 3 juillet 2012 Les observations servant à réaliser ce bulletin ont été effectuées sur la région de la Casinca et San Giulianu. Il est donc nécessaire d adapter ces conseils

Plus en détail

Implantation et développement : culture du maïs

Implantation et développement : culture du maïs Le Maïs Implantation et développement : culture du maïs Implantation et développement : culture du maïs A. Préparation du sol et choix variétal Avant le semis, la préparation du sol est une étape essentielle

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE LE CAFE DU MONT ZIAMA

REPUBLIQUE DE GUINEE LE CAFE DU MONT ZIAMA REPUBLIQUE DE GUINEE LE CAFE DU MONT ZIAMA Présenté par : Mme SANOUSSI Marie Antoinette HABA, point focal Indications géographiques Atelier sur les indications géographiques Kampala, Ouganda 10 et 11 novembre

Plus en détail

Tailler les arbres fruitiers à pépins

Tailler les arbres fruitiers à pépins Tailler les arbres fruitiers à pépins Pour aider à la mise à fruit et donner de la vigueur aux pommiers et poiriers, il est important de procéder à une taille régulière en respectant certaines règles.

Plus en détail

Fiche technique : Culture de canne fourragère

Fiche technique : Culture de canne fourragère Fiche technique : Culture de canne fourragère Sujet : Cette fiche technique vous donne les éléments clés permettant de mettre en place une surface de canne fourragère. Les différentes cannes fourragères

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

La rénovation des prairies

La rénovation des prairies La rénovation des prairies Jérôme WIDAR, Sébastien CREMER, David KNODEN et Pierre LUXEN. - 1 - 3.5. Rénovation après dégâts de sangliers La rénovation d une prairie ayant subi des dégâts de sangliers est

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes Valorisation du maïs fourrage Comparaison de 5 types de récoltes 1. Introduction Suite au prix élevés des aliments et d une moindre disponibilité de pulpes de betteraves, beaucoup d agriculteurs cherchent

Plus en détail

La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016)

La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016) CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE TAMATAVE La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016) Centre Technique Horticole de Tamatave Tél.

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de valorisation du terril Sainte-Henriette à MORLANWELZ. Réf. : CWEDD/05/AV.390. Liège, le 11 avril 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de valorisation du terril Sainte-Henriette à MORLANWELZ. Réf. : CWEDD/05/AV.390. Liège, le 11 avril 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.390 Liège, le 11 avril 2005 Objet : Demande de permis de valorisation du terril Sainte-Henriette à MORLANWELZ Avis du CWEDD portant sur la demande de permis de valorisation du terril

Plus en détail

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 LA GAMME MAIS ET LE GUIDE DES SOLS PIONEER 2015 Choisissez la variété adaptée à vos besoins PRECOCITE VARIETE MAIS ENSILAGE TYPE DE SOL Rendement énergétique Densité

Plus en détail

Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers

Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers 1 Le Maïs : une plante, trois utilisations semis levée 3-4 f. 5-6 f. 10-12 f. floraison laiteux-pâteux

Plus en détail

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre

Les techniques culturales sans labour (TCSL) en pomme de terre es techniques culturales sans labour () en pomme de terre De par son mode de culture en buttes, la culture de pomme de terre est particulièrement sensible aux problèmes de ruissellement et d érosion sur

Plus en détail

Support de formation des producteurs de maïs. Bien produire le maïs en Côte d Ivoire

Support de formation des producteurs de maïs. Bien produire le maïs en Côte d Ivoire Support de formation des producteurs de maïs Bien produire le maïs en Côte d Ivoire Choix de la parcelle Issa veut créer un champ de maïs, il a besoin de conseils pour choisir sa parcelle. Message-clé

Plus en détail

RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION

RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION RAPPORT DE LA PREMIERE JOURNEE DE FORMATION SUR LA CONSERVATION/ STOCKAGE DES PRODUITS AGRICOLES (CAS DU MAÏS) INTRODUCTION Dans le cadre du renforcement de capacité des producteurs bénéficiaires de la

Plus en détail

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels

Influence d odeurs sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels Influence d s sur un ravageur de plein champ et sur ses ennemis naturels La mouche du chou Delia radicum (Insecte Diptère, Anthomyidae) est le principal ravageur des cultures de Crucifères (choux, navets,

Plus en détail

Parcelle Amandine défanée (Source GITEP)

Parcelle Amandine défanée (Source GITEP) 18 28 Juillet 2015 - STADE DES CULTURES : Fin floraison Sénescence du feuillage - MILDIOU - SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE : Présence d une réserve maladie plus ou moins élevée selon les secteurs (potentiels

Plus en détail

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont Bien alimenter et abreuver FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont indispensables pour assurer un bon niveau de production et une bonne santé aux animaux du troupeau. Les fiches

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA)

CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) CREDIT AGRICOLE TITRES REGLEMENT RELATIF A L ORGANISATION DU MARCHE DES CERTIFICATS COOPERATIFS D ASSOCIES (CCA) Préambule La loi du 13 juillet 1992 a modifié la loi du 10 septembre 1947 portant statut

Plus en détail

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii

Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Oidium neolycopersici Podosphaera xanthii Botrytis cinerea Saprophyte (vit sur des tissus vivants, sénescents ou morts). Moisissure grise Portes d entrées du champignon Polyphage(i.emange de tout!) S attaque

Plus en détail

Séchage & entreposage. Peter Johnson Spécialiste céréales, MAAARO peter.johnson@ontario.ca @WheatPete on twitter

Séchage & entreposage. Peter Johnson Spécialiste céréales, MAAARO peter.johnson@ontario.ca @WheatPete on twitter Séchage & entreposage Peter Johnson Spécialiste céréales, MAAARO peter.johnson@ontario.ca @WheatPete on twitter Collaborateurs : Helmut Spieser, ingénieur agricole Greg Stewart, spécialiste maïs Dr Gilles

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

Baromè trè è conomiquè

Baromè trè è conomiquè Baromè trè è conomiquè 3 e trimestre 2015 Chaque trimestre, l Office économique wallon du bois publie son baromètre de l activité au sein de la filière bois. Il propose un tableau récapitulatif des tendances

Plus en détail

Maïs grain en culture sèche

Maïs grain en culture sèche Maïs grain en culture sèche Synthèse 2015 Les années se suivent et ne se ressemblent pas : 2014 avec ses records de rendement a laissé place à une année plus mitigée Après un début d été 2015 particulièrement

Plus en détail

RECHERCHE DES MYCOTOXINES

RECHERCHE DES MYCOTOXINES SERVICE DE PROTECTION Page 1 de 5 DE LA CONSOMMATION Département de l'action sociale et de la santé GENÈVE RECHERCHE DES MYCOTOXINES Les mycotoxines résultent de la présence de diverses moisissures pouvant

Plus en détail

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009

Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 ISSN 17128315 Qualité des lentilles de l Ouest canadien 2009 Ning Wang Gestionnaire de programme, Recherches sur les légumineuses Personneressource : Ning Wang Gestionnaire de programme Laboratoire de

Plus en détail

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais

Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais Enquête coordonnée par : Contact : c.turillon@agro-transfert-rt.com Synthèse des résultats de l enquête en ligne sur la gestion de l état structural des sols en Nord-Pas-de-Calais Enquête réalisée en partenariat

Plus en détail