Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein"

Transcription

1 Identification de facteurs de risque infectieux en chirurgie carcinologique du sein Enquête SURVISO-GPIC 20 GROUPE DE PREVENTION DES INFECTIONS EN CANCEROLOGIE GPIC F.LEMARIE, EOH Dr. MY LOUIS, B.CLARISSE SFHH 30/05/203

2 Recueil de données 5 Centres de Lutte Contre le Cancer (GPIC) > 00 fiches consécutives Récupération données surveillance CCLIN Recueil fiche spécifique carcinologique SURVISO- GPIC Population Chirurgie carcinologique du sein avec ou sans reconstruction dans le même temps er semestre 20 Classe ou 2 Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 2

3 Fiches reçues 2883 fiches dont 2766 fiches initiales 05 ères reprises carcino dans les 30 jours 2 2 èmes reprises carcino dans les 30 jours chirurgie initiale ere reprise 2ème reprise 350 Nombre de fiches K F D C O I E B A J H L G M N Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 3

4 Description Population 2750 femmes (99.4%) / 6 hommes (0.6%) 57.5 ± 2.6 ans [ ] Durée d intervention : 75 ± 66 min (médiane : 60 min) Score ASA ASA : 094 (38.%) ASA 2 : 59 (55.4%) ASA 3-4 : 89 (6.6%) Score NNIS NNIS 0 : 2478 (86%) NNIS -2 : 404 (4%) Population classique sur cette étude sur le sein Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 4

5 Stratification des interventions A partir des codes CCAM code sur fiche CCLIN 4 codes sur fiche SURVISO-GPIC Fiche GPIC recueil des données spécifiques à la chirurgie carcinoligique Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 5

6 Types d intervention chirurgie initiale ère reprise 2 ème reprise total Tumorectomie ss curage 63 (42.6%) (43.%) Tumorectomie + curage 364 (3.3%) (3.%) Mastectomie ss curage 224 (8.2%) (8.4%) Mastectomie + curage 337 (2.3%) (2.%) Mastectomie + GS 2 (0.07%) (0.07%) RMI ss curage 03 (3.8%) 2 06 (3.8%) RMI+curage 25 (0.9%) 0 26 (0.9%) RMI+GS 5 (0.6%) (0.5%) Reconst. 2aire 70 (6.2%) (6.0%) Curage seul 35 (.3%) 8 44 (.6%) Plastie simple 06 (3.9%) (3.8%) Plastie avec implant 4 (5.2%) (5.0%) Ablation/chgt prothèse 46 (.7%) (.6%) Total Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 6

7 Antécédents de chimiothérapie avant exérèse ou RMI Atcdt de chimiothérapie non oui Curage seul % 44 Tumorectomie sans curage % 26 Tumorectomie avec curage % 368 Mastectomie sans curage % 237 Mastectomie avec curage % 342 Mastectomie + gg sentinelle % 2 RMI sans curage % 06 RMI avec curage % 26 RMI + gg sentinelle % 5 Total % Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 7

8 Antécédents de radiothérapie Atcdt de radiothérapie non oui n % Reconstruction 2aire ,9% 70 Curage seul ,0% 44 Tumorectomie sans curage ,7%,26 Tumorectomie avec curage 36 7,9% 368 Mastectomie sans curage ,3% 237 Mastectomie avec curage ,0% 342 Mastectomie + gg sentinelle 2 0 0,0% 2 RMI sans curage ,5% 06 RMI avec curage ,6% 26 RMI + gg sentinelle 3 2 3,3% 5 Plastie simple % 06 Plastie avec implant ,3% 4 Ablation / chgt prothèse ,0% 46 Total ,8% 289 Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 8

9 Actes diagnostiques invasifs dans les 30 jours avant la chirurgie Acte(s) diagnostiques invasif(s) Mammotome Repérage Ponction cyto Lymphoscintigraphie n % n % n % n % n % Reconstruction 2aire 3,8% 2,2% 0,6% 0 0,0% 2,2% Curage seul 6 3,6% 2 4,6% 3 6,8% 0 0,0% 6 3,6% Tumorectomie sans curage ,8% 60 3,2% 70 58,4% 44 3,6% 62 5,% Tumorectomie avec curage ,4% 55 5,0% 62 44,0% 6 4,4% 53 4,6% Mastectomie sans curage 95 40,% 26,0% 6 2,5% 7 3,0% 85 35,9% Mastectomie avec curage 07 3,3% 48 4,0% 2 6,% 3 3,8% 44 2,9% Mastectomie + gg sentinelle 2 00,0% 0 0,0% 0 0,0% 0 0,0% 2 00,0% RMI sans curage 26 24,5% 8 7,6% 2,9% 0,9% 9 7,9% RMI avec curage 7 26,9% 3,9% 3,9% 0 0,0% 5 9,2% RMI + gg sentinelle 0 66,7% 0 0,0% 6,7% 0 0,0% 0 66,7% Plastie simple 0 0,0% 0 0,0% 0 0,0% 0 0,0%,0% Plastie avec implant 2,4% 0 0,0% 0 0,0% 2,4% 0.7% Ablation / chgt prothèse 0 0,0% 0 0,0% 0 0,0% 0 0,0% 0 0,0% Total ,8% 302 0,7% ,2% 83 2,9% ,7% Spécifique à cette chirurgie Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 9

10 Actes invasifs post-opératoires Acte(s) invasif(s) post-op ponction d'hématome ponction de lymphocèle n % n % n % Reconstruction 2aire 79 46,5% 4 2,4% 54 3,8% Curage seul 20 45,5% 2 4,6% 20 45,5% Tumorectomie sans curage 45,9% 24 2,0% 23 0,% Tumorectomie avec curage 22 33,2% 8 2,2% 3 30,7% Mastectomie sans curage 05 44,3% 9 3,8% 93 39,2% Mastectomie avec curage 9 55,9% 8 5,3% 77 5,8% Mastectomie + gg sentinelle 50,0% 0 0,0% 50,0% RMI sans curage 37 34,9% 3 2,8% 30 28,3% RMI avec curage 2 46,2% 2 7,7% 8 30,8% RMI + gg sentinelle 4 26,7% 0 0,0% 2 3,3% Plastie simple 5 4,7% 0,9% 4 3,8% Plastie avec implant 2,4% 0 0,0% 0 0,0% Ablation / chgt prothèse 2 4,3% 0 0,0% 0 0,0% Total ,7% 7 2,5% ,2% Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 0

11 ISO dans les 30 jours suivant la chirurgie (données CCLIN) 79 ISO à 30 jours sur 2766 fiches initiales (il s agit de la définition des ISO, seules sont prises en compte les fiches initiales des CCLIN) Incidence : 2.86 % (IC 95% : %) Délai médian de survenue : 6 [4-30] jours Réduction de 30% Germes : staph majoritaires dans 76% des cas Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20

12 ISO à 30 jours par centre 2008 / 20 6 Taux d ISO % (IC95% [ ]) Réduction de 30% Taux d ISO % (IC95% [ ]) Taux Taux d'iso d'iso à jours jours (%, (%, IC95%) IC95%) A B C D E F G H II Total J K L M N O P Q Résultats homogènes entre Centres Etude comparable Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 2

13 IAS (données SURVISO-GPIC) Délai supérieur à 30 j Chirurgie carcinologique dans les 30 jours Nous tenons compte ici des données complémentaires «SURVISO» Au total (Il y a eu 27 reprises carcinologiques dans cette période). Classiquement ces dossiers sont exclus de l analyse ISO CCLIN. 96 IAS sur 2883 fiches Incidence : 3.33 % (IC95% : ) Délai médian de survenue : 7 [4-75] jours Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 3

14 Facteurs associés au risque d ISO Analyse univariée Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 4

15 ISO & contexte de la chirurgie ASA ASA 2 ASA 3-4 Pas d ISO ISO OR brut [95%IC] N % n % [ ] 3.00 [ ] Durée d intervention (+ 30 min) 74 ± ± [.02-.3] NNIS 0 NNIS [ ] Facteurs de risque classiques Dans cette étude spécifiquement carcinologique, les autres FdR connus en ISO (tabac, obésité, diabète) ne sont pas pris en charge, déjà intégrés dans ASA. Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 5

16 ISO & antécédents de chimiothérapie et radiothérapie Atcdt de chimiothérapie non < 2 mois > 2 mois Atcdt de radiothérapie non < 2 mois > 2 mois Pas d ISO ISO OR brut [95%IC] N % n % [ ].44 [ ].50 [ ].64 [ ] Ce ne sont pas des facteurs de risque dans cette étude Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 6

17 ISO & gestes associés à la chirurgie Pose de prothèse Reconst. Immédiate non oui non oui Curage non oui Pas d ISO ISO OR brut [95%IC] N % n % [ ] 3.2 [ ] 2.34 [ ] Les prothèses ne sont pas facteurs de risque Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 7

18 ISO & type d intervention Type d intervention Exèrèse partielle ss curage Exérèse totale ss curage RMI Plastie Reconst. 2aire Curage avec/ss exérèse Pas d ISO ISO OR brut [95%IC] N % n % [ ] 6.24 [ ].65 [ ] 2.89 [ ] 3.94 [ ] Reconstruction Mammaire Immédiate : Indications très protocolisées, 23 % des mastectomies Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 8

19 ISO & gestes invasifs post-opératoires Ponction d hématome non oui Pas d ISO ISO OR brut [95%IC] N % n % [ ] Nombre de ponctions (+) 0.05 ± ± [ ] non < jours > jours Ponction de lymphocèle non oui [ ] 3. [ ] 3.65 [ ] Nombre de ponctions (+) 0.57 ± ±.67.0 [.03-.7] non < 3 jours > 3 jours [ ] 3.86 [ ] Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 9

20 ISO et ATBprophylaxie par type d intervention Pas d ATBproph ATBproph TOTAL ISO ISO ISO n n % n % n % n n % Curage avec/sans exérèse Tumorectomie sans curage Tumorectomie avec curage Mastectomie sans curage De façon globale, toutes interventions confondues, l ATBxie n intervient pas, mais si on regarde par type d intervention, et notamment les tumorectomies intervention de base qui est la plus souvent réalisée l ATBxie semble avoir a un rôle protecteur en présence de curage Tumorectomie sans curage Risque d ISO identique avec/sans ATBxie. Tumorectomie avec curage Risque d ISO majoré en l absence d ATBxie. (p=0.006) Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 20

21 Facteurs associés au risque d ISO Analyse multivariée Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 2

22 Atcdt de chimiothérapie Atcdt de radiothérapie ASA ASA 2 ASA 3-4 non oui non oui OR ajusté [95%IC].20 [ ].9 [ ].4 [ ] 2.50 [.2-5.7] Durée d intervention (+ 30 min).02 [ ] Type d intervention Tumorectomie sans curage sans ATBP Tumorectomie sans curage avec ATBP Mastectomie sans curage RMI Plastie Reconstruction 2aire Curage +/- tumorectomie sans ATBP Curage +/- tumorectomie avec ATBP Mastectomie avec curage +/- ATBP Ponction d hématome non oui Ponction de lymphocèle non < 3 jours > 3 jours 0.56 [ ] 0.92 [ ] 3.64 [.4-9.4].7 [ ].47 [ ] 4.57 [ ].42 [ ].2 [ ] 3.2 [ ] 3.07 [ ] 2.90 [ ] Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 22

23 Rappels SURVISO 2008 Pistes de travail Modification ATB en cas de reprise carcinologique dans les 30 jours Amélioration des ponctions post opératoires (protocoles, prise de conscience ) SURVISO 20 Amélioration de nos taux (Intérêts et dynamique commune ) Autres pistes de travail Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 23

24 Merci aux établissements participants Présidents de CLIN praticiens hygiénistes cadres et IDE Hygiénistes des EOHH Merci de votre attention Intitulé de la réunion d'aujourd'huienquête SURVISO-GPIC 20 24

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Olivier Bréhant DESC Viscéral CHU ANGERS Poitiers 24-25 juin 2004 INTRODUCTION Cancer fréquent (40 000 nv x cas/an) Cancer grave (12 000 DC/an) Traitement loco-régional

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman Définitions Chirurgie ambulatoire: définition en France Chirurgie

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Retombées du développement de la Chirurgie Ambulatoire au Sein de l etablissement Hospitalier. Evolution vers l U²

Retombées du développement de la Chirurgie Ambulatoire au Sein de l etablissement Hospitalier. Evolution vers l U² Retombées du développement de la Chirurgie Ambulatoire au Sein de l etablissement Hospitalier Evolution vers l U² Docteur F Dravet ICO NANTES Reunion ARS septembre 2013 Intime conviction intérêt pour malades

Plus en détail

ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN

ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN ITINERAIRE CLINIQUE du SEIN Je dois subir une intervention chirurgicale, Pourquoi? La chirurgie Pour traiter le cancer du sein, il faut enlever ou détruire les cellules cancéreuses. La chirurgie est souvent

Plus en détail

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 Le CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 Collection livrets d information pour les personnes malades & leurs proches Le Centre Paul Strauss

Plus en détail

Présentation de l audit

Présentation de l audit Audit «Hygiène des mains» Partie II Qualité technique des gestes d hygiène des mains Présentation de l audit Contexte 1 L hygiène des mains : 1 ère mesure de prévention des infections associées aux soins

Plus en détail

Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête cas-témoins

Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête cas-témoins Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête castémoi Ludovic Lassel, Marion Olivier, Gilles Antoniotti, Anne Carbonne, Pascal Astagneau. CCLIN Paris Nord Qu est ce qu une médiastinite?

Plus en détail

Introduction. Méthodes de reconstruction du volume mammaire

Introduction. Méthodes de reconstruction du volume mammaire Introduction La reconstruction d un sein après amputation (ou mastectomie) pour un cancer ou une autre pathologie, fait partie des techniques de chirurgie plastique les plus satisfaisantes. Elle fait partie

Plus en détail

Traitement du carcinome intracanalaire du sein

Traitement du carcinome intracanalaire du sein Traitement du carcinome intracanalaire du sein Eric SEBBAN 241 rue du faubourg St Honoré, Paris INTRODUCTION 20% des tumeurs mammaires malignes appartiennent à la famille du carcinome intra canalaire et

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

Passeport de chirurgie ambulatoire

Passeport de chirurgie ambulatoire Passeport de chirurgie ambulatoire Sommaire Informations sur la chirurgie ambulatoire... 3 Vos droits... 4 Les conditions de sortie... 5 Réunion de Concertation Pluridisciplinaire... 6 Préparation cutanée...

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

Hygiène et Chirurgie Ambulatoire

Hygiène et Chirurgie Ambulatoire Congrès de la Société Française d Hygiène Hospitalière AFCA Reims, 2 et 3 juin 2005 Hygiène et Chirurgie Ambulatoire Dr J-P SALES Association Française de Chirurgie Ambulatoire Définitions AFCA «L ensemble

Plus en détail

Place de la technique du ganglion sentinelle dans la stratégie diagnostique de l envahissement ganglionnaire d un cancer du sein à un stade précoce

Place de la technique du ganglion sentinelle dans la stratégie diagnostique de l envahissement ganglionnaire d un cancer du sein à un stade précoce NOTE DE CADRAGE Place de la technique du ganglion sentinelle dans la stratégie diagnostique de l envahissement ganglionnaire d un cancer du sein à un stade précoce Septembre 2011 Service évaluation des

Plus en détail

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11

Chirurgie du sein. Simple tumorectomie. This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 This Informed Consent Formular is also available on the RBSS-Website : www.belsurg.org 11 Chirurgie du sein Simple tumorectomie Un examen récent, par palpation, a révélé une masse à un sein. Il est prévu

Plus en détail

Infections sur pace-maker / défibrillateurs implantables: peut-on traiter en gardant le matériel?

Infections sur pace-maker / défibrillateurs implantables: peut-on traiter en gardant le matériel? Infections sur pace-maker / défibrillateurs implantables: peut-on traiter en gardant le matériel? Prof. Pierre Tattevin Maladies Infectieuses et Réanimation Médicale Hôpital Pontchaillou, CHU Rennes, France

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Pecs blocks PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Indications Prothèse mammaire Anesthesia, 2011 The pecs block : a novel technique for providing analgesia after breast surgery: R. Blanco PAC, pacemaker

Plus en détail

Introduction. La mastectomie. L accompagnement des femmes mastectomisées : quel rôle infirmier?

Introduction. La mastectomie. L accompagnement des femmes mastectomisées : quel rôle infirmier? Bonjour, je m appelle Joël Blin, infirmier au Centre René Huguenin de Saint-Cloud (centre de lutte contre le cancer spécialisé entre autres dans la pathologie mammaire). Le comité organisateur a demandé

Plus en détail

Le cancer du sein. Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière. Judith 1, Klimt

Le cancer du sein. Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière. Judith 1, Klimt Le cancer du sein Yolande Maisonnette Jean-Loup Sautière Judith 1, Klimt Anatomie du sein Vascularisation lymphatique Rappels histologiques LES CARCINOMES IN SITU Prolifération carcinomateuse qui se développe

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire

La chirurgie ambulatoire La chirurgie ambulatoire Dr Anne MOURREGOT 24/06/2011 Historiquement, la chirurgie est ambulatoire 1230: création de la faculté de Médecine de Montpellier: la chirurgie est pratiquée dans des boutiques

Plus en détail

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer?

CLINIQUE DU SEIN. Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? CLINIQUE DU SEIN Quelles étapes vais-je franchir pour établir mon bilan? Qui vais-je rencontrer? SOMMAIRE 2 LE BILAN...............................................................................................3

Plus en détail

Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR

Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR Chirurgie du Cancer du sein chez la femme agée Unité de chirurgie du sein Clinique Sainte-Elisabeth NAMUR Dr Emmanuel Bollue - Dr Pierre Marchettini Introduction 1)Validation du traitement conservateur

Plus en détail

Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné

Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné Après un cancer du sein, retrouvez une vie active et votre féminité avec votre kiné Le cancer du sein touche 1 femme sur 9 * au cours de sa vie. Si la prévention, la recherche et les traitements font d

Plus en détail

Association marocaine de prévention bucco-dentaire. 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire. 5-6-7 avril 2012

Association marocaine de prévention bucco-dentaire. 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire. 5-6-7 avril 2012 Association marocaine de prévention bucco-dentaire 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire 5-6-7 avril 2012 Auteur: Dr. L. HARFOUCHE Prise en charge des patients porteurs de prothèse articulaire

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Pr Coordonnateur Groupe de Pilotage du Programme National de Lutte contre les Infections Nosocomiales Séminaire National

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Laurent Quéro Service de Cancérologie - Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer en terme d incidence

Plus en détail

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre!

Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! Le cancer du sein Nous pouvons le vaincre! La Clinique du sein du CHPLT Pour vous et pour votre famille Centre Hospitalier Peltzer - La Tourelle de Verviers Le cancer du sein : nous pouvons le vaincre!

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques - juin 2005 - CARCINOMES INTRA-CANALAIRES Diagnostic Dépistage (le plus souvent examen clinique normal ; parfois tumeur,

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS

Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS XVII ème Congrès national de la Société d Hygiène Hospitalière Nantes 1 er et 2 juin 2006 Infections nosocomiales: quelles définitions? L avis du CTINILS G. Beaucaire, Président du CTINILS Service de gestion

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

RECONSTRUCTION MAMMAIRE Centre Hospitalier Guy de Chauliac Unité Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Chirurgie Maxillo-Faciale RECONSTRUCTION MAMMAIRE De façon concertée, les spécialistes (radiologues, oncologues

Plus en détail

INTERVENTIONS SUR LE SEIN CONTROLATÉRAL POUR SYMETRISATION AU DÉCOURS D UNE CHIRURGIE CARCINOLOGIQUE MAMMAIRE CADRAGE.

INTERVENTIONS SUR LE SEIN CONTROLATÉRAL POUR SYMETRISATION AU DÉCOURS D UNE CHIRURGIE CARCINOLOGIQUE MAMMAIRE CADRAGE. INTERVENTIONS SUR LE SEIN CONTROLATÉRAL POUR SYMETRISATION AU DÉCOURS D UNE CHIRURGIE CARCINOLOGIQUE MAMMAIRE CADRAGE Juillet 2010 Service Évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

info sein Mieux vivre son cancer du sein 1/20

info sein Mieux vivre son cancer du sein 1/20 info sein Mieux vivre son cancer du sein 1/20 Préambule Vous allez être opérée d un cancer du sein. Vous vous posez certainement beaucoup de questions sur votre maladie, votre intervention et sur votre

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Role du portage nasal dans les infections à S. aureus

Role du portage nasal dans les infections à S. aureus Role du portage nasal dans les infections à S. aureus Jean-Christophe LUCET, UHLIN GH Bichat Claude Bernard, APHP Université Denis Diderot, Paris VII JNI, 11 juin 2009 Le champ de la question Ce que je

Plus en détail

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement

Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Adénocarcinome du bas œsophage (et du cardia) Nutrition en attendant le traitement Corinne Bouteloup Service de Médecine Digestive et Hépatobiliaire CHU Clermont-Ferrand Conflits d intérêts Nutricia Nutrition

Plus en détail

Tenue et comportement au bloc opératoire et en Salle de Surveillance Post Interventionnelle (SSPI)

Tenue et comportement au bloc opératoire et en Salle de Surveillance Post Interventionnelle (SSPI) Tenue et comportement au bloc opératoire et en Salle de Surveillance Post Interventionnelle (SSPI) L. Cauchy, N. Loukili, S. Borms, B. Guery, B. Grandbastien XXIII ième Congrès s national de la SF2H 7

Plus en détail

avec atteinte ganglionnaire

avec atteinte ganglionnaire Le mélanome avec atteinte ganglionnaire Comprendre La maladie et son traitement Le mélanome avec atteinte ganglionnaire Mieux comprendre votre maladie, pour mieux vivre avec Conseil scientifique en dermatologie

Plus en détail

Les reconstructions mammaires après un cancer du sein. Nicole DROGUE Docteur en Pharmacie

Les reconstructions mammaires après un cancer du sein. Nicole DROGUE Docteur en Pharmacie Les reconstructions mammaires après un cancer du sein Nicole DROGUE Docteur en Pharmacie Ø Les techniques d oncoplastie ont rendu la conservation du sein souvent possible mais la mastectomie est encore

Plus en détail

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٢ Le cancer du sein est le principal cancer féminin dans le monde et en Tunisie [1-4]. Son incidence est plus élevée dans les

Plus en détail

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Oncomip : Outil d Evaluation de la qualité de la prise en charge centrée sur la RCP Visioconférence 26 mai 2010 20-24, rue du pont Saint-Pierre 31052 Toulouse Tél:

Plus en détail

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant

Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Peut-on ne pas reprendre des marges «insuffisantes» en cas de Carcinome canalaire infiltrant Institut Cancérologie de l Ouest CHIRURGIE Dr. Isabelle Jaffré CAS CLINIQUE 1 36 ans 90B sans CI radiothérapie

Plus en détail

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES Règle générale L'association de deux actes au plus, y compris les gestes complémentaires, peut être tarifée. L'acte dont le tarif hors modificateurs est le plus élevé,

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Annexe Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Le document explicite la pondération de chaque item servant au calcul des indicateurs

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins

Les Infections Associées aux Soins Les Infections Associées aux Soins Dr Catherine Sartor EOH Conception Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Ecole IFSI, Marseille, 12 septembre 2014 Définitions 2007 Infection Nosocomiale (IN) 1999

Plus en détail

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE www.monkinevoitrose.fr Le nouveau portail LPG entièrement dédié au cancer du sein! Déjà très impliquée dans la prise en charge post-chirurgie des patientes atteintes d un cancer du sein, LPG Systems met

Plus en détail

2 ème Journées de prévention des infections nosocomiales 19 et 20 novembre 2008

2 ème Journées de prévention des infections nosocomiales 19 et 20 novembre 2008 2 ème Journées de prévention des infections nosocomiales Québec 19 et 20 novembre 2008 L expérience française au niveau du développement des tableaux de bord des activités de lutte aux infections nosocomiales

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

Mme R est une patiente de 52 ans.

Mme R est une patiente de 52 ans. CAS CLINIQUE N 3 Mme R est une patiente de 52 ans. Atcd chir: Hystérectomie totale Atcd med:hta 3 enfants, ménopausée à 48 ans, sans THS Palpation par son médecin traitant d une induration QSI sein droit

Plus en détail

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein

I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein STRATÉGIE DIAGNOSTIQUE FACE À UNE ANOMALIE CLINIQUE OU INFRACLINIQUE DU SEIN I. Stratégie diagnostique face à une anomalie clinique du sein 1. Anomalie à la palpation (ou à l inspection : capiton, rétraction

Plus en détail

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon)

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Le cancer du sein Risque estimé de développer un cancer du sein selon l âge Age 30 ans 40 ans 50 ans 60 ans 70 ans 80 ans Risque estimé 1/2212

Plus en détail

Cancer'&'Homéopathie'' rester'en'forme'et'mieux' supporter'les'traitements''

Cancer'&'Homéopathie'' rester'en'forme'et'mieux' supporter'les'traitements'' Cancer'&'Homéopathie'' rester'en'forme'et'mieux' supporter'les'traitements'' Dr'Jean8Lionel'Bagot' Dr'Jean8Lionel' Bagot' ' Strasbourg' Oncologie' Libérale' ' SSR%&%Soins' pallia=fs' ' ' 3 ème 'Congrès'

Plus en détail

se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale

se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale Des questions que vous vous posez et que vous pouvez poser aux soignants Comment se reconstruire avec ou sans intervention chirurgicale Vous allez avoir ou vous avez eu une ablation du sein (mastectomie),

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010 Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour Sommaire Contexte 5 Epidémiologie... 5 Objectifs... 5 Champ d application... 5 Utilisateurs cibles... 5

Plus en détail

Retour d expérience. Visite de certification V2010

Retour d expérience. Visite de certification V2010 Retour d expérience Visite de certification V2010 www.clinique-lorient.fr PLAN DE L INTERVENTION Organisation de l auto-évaluation Préparation de la visite de certification Programme d action du CLIN répondant

Plus en détail

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes AIDE À LA PRATIQUE Cancer du sein Quelles modalités de dépistage, pour quelles femmes? Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie.

Plus en détail

Études épidémiologiques analytiques et biais

Études épidémiologiques analytiques et biais Master 1 «Conception, évaluation et gestion des essais thérapeutiques» Études épidémiologiques analytiques et biais Roxane Schaub Médecin de santé publique Octobre 2013 1 Objectifs pédagogiques Connaitre

Plus en détail

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Le sein Symbole de féminité Symbole de la maternité LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Mastectomie = 20 à 30% du traitement chirurgical du cancer du sein Taux de reconstruction après

Plus en détail

Evaluation des pratiques professionnelles sur le comportement et la tenue au bloc opératoire

Evaluation des pratiques professionnelles sur le comportement et la tenue au bloc opératoire Evaluation des pratiques professionnelles sur le comportement et la tenue au bloc opératoire Dr. Aurélie Fourneret-Vivier Praticien hospitalier Equipe Opérationnelle en Hygiène Centre Hospitalier Métropole

Plus en détail

L'ACTIVITE CHIRURGICALE DU CANCER DU SEIN EN FRANCE EN 1997

L'ACTIVITE CHIRURGICALE DU CANCER DU SEIN EN FRANCE EN 1997 Retour au sommaire des BEH de 2000 L'ACTIVITE CHIRURGICALE DU CANCER DU SEIN EN FRANCE EN 1997 H-Q. Cong, J-M. Nadal, F. Bourdillon, G. Leblanc, Ministère chargé de la santé, direction des hôpitaux, "pathologies

Plus en détail

Analyse systémique d une infection du site opératoire, utilisation de la méthode ALARM

Analyse systémique d une infection du site opératoire, utilisation de la méthode ALARM Analyse systémique d une infection du site opératoire, utilisation de la méthode ALARM Dr Hélène Favre, DOQRU HCL Dr Jacqueline Grando, UHE GHE HCL JPRI 19 Novembre 2013 Contexte Démarche gestion des risques

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice. Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain

Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice. Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain Constats et contexte Thèse 2004 : 25 à 30% d antibiothérapies inutiles; 25 % d inappropriées

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

Référentiel métier / Compétences du chirurgien plasticien, esthétique et

Référentiel métier / Compétences du chirurgien plasticien, esthétique et e-mémoires de l'académie Nationale de Chirurgie, 2009, 8 (4) : 22-26 22 Référentiel métier / Compétences du chirurgien plasticien, esthétique et reconstructeur Pr Véronique Martinot-Duquennoy, CHU Lille,

Plus en détail

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Hélène Charitansky 1, Alain Fourquet 2 1 Service de chirurgie sénologique, Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Plus en détail

Travailler avec Un cancer du sein

Travailler avec Un cancer du sein Travailler avec Un cancer du sein LES DOSSIERS MEDICAUX : "TRAVAILLER AVEC " ont été réalisés collectivement par plusieurs groupes de travail, réunis dans le cadre de l association CINERGIE et coordonnés

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

INFECTIONS NOSOCOMIALES

INFECTIONS NOSOCOMIALES INFECTIONS NOSOCOMIALES I - Définitions La définition générale d une infection nososcomiale est la suivante : infection contractée au cours d un séjour dans un établissement de soins. Un délai de 48h au

Plus en détail

Quels sont les patients atteints d un cancer du sein dont la décision de prise en charge thérapeutique

Quels sont les patients atteints d un cancer du sein dont la décision de prise en charge thérapeutique Quels sont les patients atteints d un cancer du sein dont la décision de prise en charge thérapeutique bénéficie de l utilisation d un système d aide à la décision? Un exemple utilisant la fouille de données

Plus en détail

Formations 2016 MEDICALES et PARAMEDICALES

Formations 2016 MEDICALES et PARAMEDICALES Formations 2016 MEDICALES et PARAMEDICALES Centre de Formation Organisme habilité à dispenser des programmes de DPC pour toutes les formations paramédicales et médicales Déclaration d activité enregistrée

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Dr Isabelle COTHIER SAVEY

CURRICULUM VITAE. Dr Isabelle COTHIER SAVEY CURRICULUM VITAE Dr Isabelle COTHIER SAVEY Dr Isabelle COTHIER SAVEY CHIRURGIEN PLASTICIEN Praticien Spécialiste de l Institut Curie - Hôpital René Huguenin Lauréate de la Faculté Ancien Interne des Hôpitaux

Plus en détail

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR Cancer du sein chez les femmes âgées Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR NARBONNE Données du problème Le cancer du sein chez la femme agée est un problème de santé publique 50 % des cancers à un stade

Plus en détail

Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie

Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie Le problème de la (non) prise en charge par l assurance maladie Karim Chayata Docteur en droit Enseignant à la Faculté de Droit et des Sciences Politiques de Sousse Introduction Rappel du cadre juridique

Plus en détail

MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS

MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS MASTECTOMIE PROPHYLACTIQUE: POURQUOI, POUR QUI,QUAND, COMMENT? 19 Septembre 2014 PATHOLOGIE Anne de ROQUANCOURT Hôpital St Louis PARIS LÉSIONS OBSERVÉES DANS LES PIÈCES DE MASTECTOMIES PROPHYLACTIQUES

Plus en détail

Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée

Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée C. Rondé-Oustau, JY. Jenny,J.Sibilia, J. Gaudias, C. Boéri, M. Antoni Hôpitaux

Plus en détail

Contrairement à la chimiothérapie, à l hormonothérapie et à la radiothérapie, la

Contrairement à la chimiothérapie, à l hormonothérapie et à la radiothérapie, la Critères de qualité en chirurgie dans la prise en charge des cancers du sein localisés Quality assurance in breast cancer surgery Mots-clés : Cancer du sein - Chirurgie - Recommandation - Critère de qualité.

Plus en détail

- Atelier 3 - Expertise médicale en infectiologie nosocomiale. Joseph Hajjar, Valence ; Françoise Tissot-Guerraz, Lyon ; Jean-Charles Cetre, Lyon

- Atelier 3 - Expertise médicale en infectiologie nosocomiale. Joseph Hajjar, Valence ; Françoise Tissot-Guerraz, Lyon ; Jean-Charles Cetre, Lyon - Atelier 3 - Expertise médicale en infectiologie nosocomiale Joseph Hajjar, Valence ; Françoise Tissot-Guerraz, Lyon ; Jean-Charles Cetre, Lyon EXPERTISE EN IN Dr Joseph Hajjar Inscrit sur la Liste nationale

Plus en détail

Anesthésie loco-régionale dans la chirurgie du sein

Anesthésie loco-régionale dans la chirurgie du sein Anesthésie loco-régionale dans la chirurgie du sein Dr Aline Albi-Feldzer Département d anesthésie Hôpital René Huguenin Institut Curie Saint-Cloud Journée CLCC,22/05/2015 Plan 1. Les profils de douleurs

Plus en détail

Anesthésie Chirurgie Plastique, Reconstructrice, et Esthétique. tique. Dr Zindel GérardG Hôpital Rothschild AP-HP

Anesthésie Chirurgie Plastique, Reconstructrice, et Esthétique. tique. Dr Zindel GérardG Hôpital Rothschild AP-HP Anesthésie sie-réa a en Chirurgie Plastique, Reconstructrice, et Esthétique tique Dr Zindel GérardG Hôpital Rothschild AP-HP INTRODUCTION Chirurgie de la Peau Surtout fonctionnelle Rarement hémorragique

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE. Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis. Saint-Denis, Janvier 2011

DOSSIER de PRESSE. Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis. Saint-Denis, Janvier 2011 DOSSIER de PRESSE Du changement à la La Clinique Saint-Vincent, clinique de proximité au coeur de Saint-Denis Saint-Denis, Janvier 2011 A l occasion de la rénovation de sa façade, validée par l architecte

Plus en détail

Société Française de Chirurgie orthopédique et traumatologique

Société Française de Chirurgie orthopédique et traumatologique 1 Juin 2004 Société Française de Chirurgie orthopédique et traumatologique CELLULE de GESTION et de PREVENTION des RISQUES de la SOFCOT ETAT DES LIEUX ET PLAN D ACTION POUR LA PREVENTION DES RISQUES MEDICO-LEGAUX

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

AVERTISSEMENT!! Ce qui suit est: Mon Cancer, Mes Traitements, Mon ressenti, Mon parcours, Mon histoire, Mes. Les miens et seulement les miens!!!

AVERTISSEMENT!! Ce qui suit est: Mon Cancer, Mes Traitements, Mon ressenti, Mon parcours, Mon histoire, Mes. Les miens et seulement les miens!!! AVERTISSEMENT!! Ce qui suit est: Mon Cancer, Mes Traitements, Mon ressenti, Mon parcours, Mon histoire, Mes idées Les miens et seulement les miens!!! 2 Cette histoire débute le dimanche 11 Novembre de

Plus en détail

Retour au sommaire des BEH de 2002. M. Eveillard 1, P. Mertl 2, B. Canarelli 1, M. de Lestang 2, F. Eb 1 INTRODUCTION

Retour au sommaire des BEH de 2002. M. Eveillard 1, P. Mertl 2, B. Canarelli 1, M. de Lestang 2, F. Eb 1 INTRODUCTION Retour au sommaire des BEH de 2002 Risque infectieux après implantations de prothèses de genou. Étude des infections profondes pour une série continue de 210 prothèses totales de genou en première intention

Plus en détail

Définition de l activité de radiothérapie

Définition de l activité de radiothérapie Equipe médicale : Dr Claudine BEAUMONT-RAYMOND : 03 25 49 48 87 (secrétariat) Dr Dominique EYCHENNE : 03 25 49 47 56 (secrétariat) Dr Ulrich NIEWOEHNER : 03 25 49 47 82 (secrétariat) Définition de l activité

Plus en détail

Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical

Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical Yann DELPECH Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Lariboisière, GH Saint-Louis Lariboisière, AP-HP, Paris Introduction Les femmes âgées (FA)

Plus en détail

Intérêt et Limites du PMSI dans la Surveillance des Infections de Prothèse Orthopédique

Intérêt et Limites du PMSI dans la Surveillance des Infections de Prothèse Orthopédique Intérêt et Limites du PMSI dans la Surveillance des Infections de Prothèse Orthopédique Leslie Grammatico-Guillon, MD, PhD Session plénière 2-5 juin 2014 Systèmes d Information Hospitalière et IAS : intérêt

Plus en détail

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Drainage du LCR Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Service de Chirurgie Vasculaire Pôle Cardio-Thoracique et Vasculaire Hôpital de la Timone, Marseille Ischémie médullaire après TEVAR

Plus en détail