VI INTERNATIONALISATION DES ECHANGES ET MONDIALISATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VI INTERNATIONALISATION DES ECHANGES ET MONDIALISATION"

Transcription

1 VI INTERNATIONALISATION DES ECHANGES ET MONDIALISATION TC 13 : Commerce international, croissance et développement 1 La mondialisation 11 Aspects de la mondialisation DOC 1 Q1 Résumez, classifiez et illustrez les différents aspects de la mondialisation Aspects économiques Commerciaux Financiers Internationalisation et intégration Ex : la DIPP Globalisation financière Ex : les mouvements de capitaux Liés aux entreprises Multinationalisation Ex : les délocalisations Aspects sociaux Juridiques Droit international : Ex : la Cour européenne Culturels Métissage/uniformisation : Ex : l américanisation Liés aux communications Village planétaire : Ex : l essor d Internet 12 Le développement des échanges internationaux DOC 2, 3, 4, 5 Q1 Pour chaque document, faites une phrase avec les chiffres qui vous semblent significatifs et effectuez le ou les calculs qui vous paraissent pertinents DOC 2 PIB x 6, échanges de biens x18 > le commerce international a augmenté 3 x plus vite que la production entre 1950 et 1995 DOC 3 En 1980, sur 100 $ d exportation, 15,2 $ concernaient es services La part des services dans les exportations augmente de 3 points en 20 ans DOC 4 Les IDE à destination des PI représentent 1000 milliards de $ en 2000 Les IDE à destination des PED représentent 260 milliards de $ en 2000 Les IDE ont été multipliés par 7 en 12 ans DOC 5 Les mouvements de capitaux concernent les investissements directs et les investissements de portefeuille = placements financiers (hors spéculation sur les marchés des changes). Ils représentent 923 milliards de $. Les mouvements de capitaux ont été multipliés par 36 en 20 ans TD : La balance des paiements 13 Structure géographique des échanges internationaux de marchandises DOC 6 Q1 Calculez la part des économies développées dans les exportations de marchandises en 1973 et ,7 > 64,3 : suprématie des PIC Q2 Quelle région du monde est-elle marginalisée dans le commerce mondial? L Afrique Q3 Quelle est la transformation la plus marquante depuis le début des années 1970? Montée en puissance de l Asie DOC 7 Q1 Quels sont les trois principaux blocs commerciaux? AN, Asie, EO

2 Q2 Quels sont les principaux partenaires commerciaux de chacun de ces trois blocs? AN >>> Asie, EO, AL Asie >>> AN, EO, Asie EO >>> Asie, AN, Afrique Q3 Quelles conclusions générales peut-on tirer de ce document quant aux flux d échanges commerciaux dans le monde? Base tripolaire AN, Asie, EO DOC 8 Q1 Définissez importation et exportation L importation est le fait d'acheter des B ou des S au RDM, entraînant une dépense en devises. L exportation est le fait de vendre des B ou des S au RDM, entraînant une recette en devises. Q2 Comment mesure-t-on le taux d ouverture? Calculez les taux d ouverture des pays du G5. Taux d ouverture = X x 100 / PIB ou M x 100 / PIB ou (X + M) x 100 / 2 PIB Il représente la part de la richesse créée qui est échangée. USA Japon Allemagne France RU 12,1 9,5 28,9 24,7 26,7 Q3 Comment peut-on expliquer la disparité des degrés d ouverture? USA = marché intérieur important JAPON = préférence nationale + protectionnisme Autres = échanges intra-européens très importants Q4 Quels sont les pays qui ont connu la plus forte croissance des échanges avec l extérieur? Les pays de l AN Les pays européens Q5 Comment mesure-t-on le taux de couverture? Calculez les taux de c ouverture des pays du G5. Taux de couverture = X x 100 / M Il représente la part des M financée par des X Ne pas confondre taux d ouverture et taux d ouverture. USA Japon Allemagne France RU 79,3 119,5 103,2 110,6 96,8 2 Libre-échange, protectionnisme, croissance 21 La notion de spécialisation Un pays est spécialisé dans ses échanges lorsqu' il concentre son activité productive et ses exportations sur certaines branches tandis qu il délaisse les autres branches en important les produits correspondants. EX: France: automobile Le commerce inter-branche caractérise des échanges ou chaque pays exporte des biens de nature différente de ceux qu il importe EX: France / Côte d Ivoire, automobile / cacao Le commerce intra-branche caractérise des échanges ou chaque pays exporte et importe des biens de même nature. EX: France / Allemagne, automobile / automobile Le commerce inter-branche est conforme à la notion de spécialisation, le commerce intrabranche semble s' y opposer, sauf s il s agit de spécialisation fine (gamme, différenciation). Ce dernier est la forme de commerce la plus courante entre les PIC. 22 Analyses favorables au LE Courant libéral: laissez faire, laissez passer >>> supprimer toute entrave aux échanges 221 La théorie des avantages comparatifs : théorie classique A. Smith: avantage absolu Valeur travail >>> on raisonne en heures de travail Allemagne Belgique Vin Drap Total

3 La Belgique possède un avantage absolu pour le vin, l Allemagne un avantage absolu pour le drap >>> spécialisation et échange Allemagne Belgique Vin Drap Total Il en résulte un accroissement du bien-être de la population: réduction du temps de travail ou augmentation du produit. Ainsi, selon A. Smith, chaque pays a intérêt à se spécialiser dans la production des B et S pour lesquels il dispose d' un avantage absolu, CAD pour lesquels le coût est plus faible que dans le que le RDM. D. Ricardo: avantage comparatif ou relatif (théorie classique) Angleterre Portugal Vin Drap Total Si l on raisonne comme Smith: ni spécialisation ni échange car le Portugal a toujours l'aa Mais : le Portugal est 1,5 fois plus compétitif que l Angleterre pour le vin et 1,1 fois plus compétitif que l Angleterre pour le drap On dit que le Portugal a un avantage comparatif pour le vin L'Angleterre est 1,5 fois moins compétitive que le Portugal pour le vin et 1,1 fois moins compétitive que le Portugal pour le vin On dit que l Angleterre a un avantage comparatif pour le drap. >>> Spécialisation et échange Angleterre Portugal Vin Drap Total Ainsi, selon D. Ricardo, chaque pays a intérêt à se spécialiser dans la production des B et S pour lesquels il dispose d un avantage comparatif, CAD pour lesquels le coût relatif est le plus favorable ou le moins défavorable. 223 le «théorème» HOS: le rôle des facteurs de production Cette théorie d'inspiration néoclassique vise à expliquer l'origine des AC DOC 9 Q1 Quelle est la source de l avantage comparatif selon le modèle HOS? C est l abondance relative des facteurs qui explique l avantage comparatif: chaque pays se spécialise dans la production des B et des S intégrant des facteurs qu il détient en abondance. Q2 Vers quel type de pays exportera-t-on selon ce modèle? Dotations en facteurs différentes. Exemple : ressources naturelles contre capital et travail Q3 Quel type de commerce cette théorie explique-t-elle? Inter-branche: ex: produits manufacturés contre matières premières 224 S.B. Linder: le rôle de la demande Cette théorie d'inspiration keynesienne vise à expliquer l'origine des AC DOC 10 Q1 Quelle est la source de l avantage comparatif selon le modèle de Linder? Un marché intérieur important (Demande), qui permet des économies d échelle et une plus forte incitation à innover. EX: France / automobiles Q2 Vers quel type de pays exportera-t-on selon ce modèle? On exportera vers des pays ayant le même type de marché intérieur, donc des caractéristiques économiques proches, donc des dotations en facteurs proches: ex: automobiles France / Allemagne REM : Ce modèle contredit le théorème HOS ou plutôt le complète Q3 Quel type de commerce cette théorie explique-t-elle? Commerce intra branche / différenciation

4 225 LES AC construits DOC 11 Q1 Quelle est la source de l avantage comparatif dans les produits primaires selon P. Krugman? Dotations en facteurs >>> HOS Q2 Quelle est la source de l avantage comparatif dans les produits manufacturés selon P. Krugman? Externalités positives liées à la technologie (bien collectif) ou aux économies d échelle (marché intérieur >>> Linder). On appelle externalité ou effet externe l utilité (= satisfaction) ou la désutilité (= nuisance) procurée par un agent à un autre agent sans compensation monétaire (= paiement). Ex 1: pollution = externalité négative. Ex 2: entreprise s implantant près d un restaurant = externalité positive. Q3 Comment une nation peut-elle se créer un avantage comparatif? Grâce à l aide de l Etat (politique industrielle) ou par «accident»(par exemple, être le premier à lancer le produit) Q4 Pour quelle raison l avantage comparatif créé peut-il devenir cumulatif? AC >>> Hausse de la production >>> Économies d'échelle >>> renforcement AC 23 Analyses critiques à l égard du LE Certains auteurs non libéraux sont favorables à une protection contre les effets néfastes du LE. Ils prônent le protectionnisme = ensemble de mesures limitant ou supprimant les importations de B et S afin de protéger l activité intérieure de la concurrence étrangère 231 Les mesures protectionnistes Protectionnisme tarifaire: DDD = taxes répercutées sur les prix des produits modifie coût relatif AC) Protectionnisme non tarifaire: Contingentement = quotas d importations Normes = réglementation spécifiant les caractéristiques du produit Protection des marchés publics = commandes de l Etat réservées aux entreprises nationales Politique commerciale stratégique: le modèle Airbus / Boeing DOC 12 Q1 Construire un tableau sur le modèle du dilemme du prisonnier, et résolvez le premier cas (libre concurrence) Boeing Airbus Produit Produit -5/-5 100/0 Ne produit pas 0/100 0/0 Ne produit pas Il faut produire si l autre ne produit pas Q2 Construire un tableau sur le modèle du dilemme du prisonnier, et résolvez le deuxième cas (avec politique commerciale) Boeing Produit Ne produit pas Airbus Produit 20/-5 125/0 Ne produit pas 0/100 0/0 Du point de vue d Airbus: si Boeing produit, Airbus a intérêt à produire. Si Boeing ne produit pas, Airbus a encore plus intérêt à produire. Donc Airbus produit. Du point de vue de Boeing: comme Airbus va produire, Boeing a intérêt à ne pas produire Q3 Comparez les effets de la politique commerciale stratégique et des mesures protectionnistes. Elles ont le même effet: elles encouragent l activité intérieure au détriment de la concurrence étrangère Q4 Quel est le risque de la politique commerciale stratégique? En raison du risque de guerre commerciale: représailles >>> freinage des échanges 232 Arguments protectionnistes DOC 13 Q1 Classifiez, résumez et éventuellement réfutez les différents arguments en faveur du protectionnisme Economiques Balance commerciale excédentaire Rétorsion

5 Revenu (taxe) Impôt sur la consommation Sauvegarde des industries vieillissantes Freinage restructuration Protection du facteur rare Mauvaise spécialisation Maintien de l'emploi Écarts de productivité Représailles Politiques Défense Non réfutables économiquement Indépendance Q2 Quels types d arguments vous semblent les plus appropriés aujourd hui dans le cadre d un pays comme la France? Protection du travail non qualifié dans les industries de type textile. 24 Régime des échanges et croissance DOC 14 Q1 Faites une phrase avec les chiffres qui vous semblent significatifs En 1845, sur 100 dollars d importations, les taxes représentaient environ 27 dollars Q2 Quel lien peut-on établir entre taux de protection douanière et taux de croissance? Lorsque le taux de protection douanière diminue, le TDC est plus élevé. C est la libéralisation des échanges (plutôt que le libre échange) qui favorise la croissance. DOC 15 Q1 Faites un schéma illustrant les effets de l ouverture internationale sur la croissance Amélioration de la spécialisation > exploitation des AC > gains de productivité au niveau global > plus de croissance Corollaire : Stimulation de la concurrence > recherche de compétitivité > gains de productivité au niveau global > plus de croissance Extension des marchés > économies d échelle> gains de productivité au niveau global > plus de croissance Corollaire : Accroissement de la variété et surplus du consommateur lié aux baisse de prix (M moins coûteuses) > EDM Meilleure diffusion du PT > nouveaux procédés > gains de productivité au niveau global > plus de croissance Corollaire : flux d Ide > nouveaux procédés > gains de productivité au niveau global > plus de croissance Q2 Quels vous paraissent être les deux concepts clés expliquant les avantages du libre échange? GDP et EDM 3 Insertion dans les échanges internationaux et développement 31 La division internationale du travail Traditionnellement, les PED se spécialisaient dans les produits primaires : produits agricoles, minerais, combustibles) et les PIC dans les produits manufacturés. SCHEMA: la DIT traditionnelle: > Produits primaires PED Commerce inter-branche PIC Commerce intra-branche Produits manufacturés < < produits manufacturés < DOC 16 Q1 Comment évolue la structure des échanges des PED? X Produits primaires 3/4 > 1/2 Produits manufacturés 1/5 > 1/2 M Produits primaires 1/3 > 1/4 Produits manufacturés 2/3 > 2/3 Donc la structure des exportations des PED se déplace des produits primaires vers les produits manufacturés. Progressivement apparaît une nouvelle DIT, caractérisée par l exportation croissante de produits manufacturés par un grand nombre de PED : Inde, Chine, Brésil ( NPI) Cela s explique par la faiblesse du coût du travail qui permet à ces pays d être compétitif dans les branches utilisant beaucoup de MOD: textile, électronique Q2 La DIT traditionnelle a-t-elle disparu? On constate cependant que les PED exportent encore davantage de produits primaires et moins

6 de produits manufacturés que la moyenne. Ainsi, la DIT traditionnelle n a pas disparue et demeure une réalité pour de nombreux PED qui continuent à dépendre de l' X de produits primaires. Q3 La théorie HOS permet-elle d expliquer la DIT traditionnelle? La DIT nouvelle? Oui: PED / PIC: facteur nature contre facteur capital Oui: TNQ contre TQ Q4 La théorie de Linder permet-elle d expliquer la DIT traditionnelle? La DIT nouvelle? Oui: PIC / PIC Oui (?) dans la mesure ou les NPI se rapprocheraient des PIC en termes de niveau de vie. 32 Termes de l échange et exploitation Termes de l échange = prix moyen des X / prix moyen des M Exemple : PED t0 t1 X café M tracteur Termes de l échange Pour les auteurs d inspiration marxiste, la DIT est en réalité une structure hiérarchisée comportant un centre ( les PIC ) et une périphérie ( PED ) liés par une relation de dépendance: le centre exploite la périphérie. Concrètement, les produits primaires seraient importés à bas prix, CAD que les termes de l échange seraient défavorables aux PED. DOC 17 Q1 Faites une phrase intégrant les deux valeurs entourées dans le tableau. Les termes de l échange des PED exportateurs de pétrole ont été multipliés par 2, 44 entre 1950 et Q2 Quelles sont les grandes tendances de l évolution des termes de l échange des différents types de pays? Choc pétrolier en 1973 et Contre-choc pétrolier entre 1982 et Baisse du prix des matières premières au début des années 1980 (termes de l échange des produits bruts par rapport aux produits manufacturés = prix moyen des produits primaires à l X / prix moyen des produits manufacturés à l X) Les termes de l'échange (des PIC comme des PED) sont très fluctuants sur le LT. Cependant, dégradation globale des termes de l'échange des PED au moins jusqu'au début des années Stratégies de développement DOC 18 Q1 Quelle conclusion peut-on tirer de l observation du document? Les pays d'extrême-orient présentent une plus forte ouverture et connaissent une plus forte croissance que ceux d'amérique latine ; on observe cependant de fortes disparités. DOC 19 Q1 Explicitez les enchaînements vertueux qui lient l ouverture internationale au développement L'ouverture permet d'importer les biens d équipement et de favoriser les entrées de capitaux permettent de financer les investissements. Elle est la condition d'une stratégie d'industrialisation à partir de la production de biens destinés à l'exportation (promotion des exportations) et s'adressant donc en premier lieu au marché mondial. Ces exportations permettent de financer a posteriori les importations de biens d'équipement. La hausse de la production et des revenus peuvent ensuite stimuler la demande interne. Il en résulte alors un cercle vertueux. DOC 20 Q1 Qu est-ce qu une stratégie d extraversion? Stratégie de développement fondée sur l ouverture vers l extérieur, par exemple promotion des exportations. Q2 Quels sont les avantages d une telle stratégie? L extraversion permet d accéder à des structures de marché performantes: débouchés/spécialisation, exigences de qualité, information véhiculée par les prix DOC 21

7 Q1 Qu est-ce qu une stratégie de remontée de filière? Pour provoquer un développement autonome, la promotion des exportations doit être relayée par une stratégie dite de remontée de filière : extension des activités de production de l aval vers l amont: Du produit de consommation courante vers le produit intermédiaire (vêtement >>> tissus) Des biens de consommations vers les biens d équipement (blé >>> tracteur) Q2 Illustrez-la dans le cas de la Corée Bonneterie >>> fibres >>> pétrochimie Q3 Quels sont les moyens de l intervention étatique? Nationalisation des banques >>> prêts bonifiés Pression sur les coûts salariaux >>> compétitivité- prix Planification : l'état oriente la production industrielle L Etat coréen est très interventionniste à l intérieur et libre-échangiste à l extérieur Q4 Quelles sont finalement pour un pays les conditions de réussite de l ouverture internationale? Éducation: capital humain Répartition des revenus >>> marché intérieur/économies d échelle Articulation entre le marché et l'état Insertion raisonnable dans les échanges Q5 En quoi l exemple de la Corée illustre-t-il la thèse des AC construits? C est l intervention de l Etat qui a permis de développer certains secteurs pour lesquels le pays n avait pas d AC au départ : c est la spécialisation qui permet l AC et non l inverse DOC 22 Q1 Quelles sont les limites de l ouverture internationale? Forte dépendance aux prix des marchés mondiaux : la Corée subit une forte baisse du prix de ses importations en 1998 (environ -25%) 4 L évolution des changes 41 Le taux de change Le taux de change est le prix auquel s échangent deux devises l une par rapport à l autre sur le marché des changes. Il est déterminé par le jeu de l offre et de la demande. EX: euro/dollar: si la demande d euros contre $ (ou l offre de $ contre euros) augmente, l' euro s apprécie par rapport au dollar. 42 Les changes flexibles ou flottants Les taux de change fluctuent librement sur le marché en fonction de l offre et de la demande de devises. On dit que les monnaies flottent. Lorsque le taux de change monte ou descend, on parle d appréciation ou de dépréciation Graphique avec appréciation et dépréciation. REM: les changes flexibles sont instables ce qui entraîne une incertitude nuisible aux échanges. Ainsi, les autorités monétaires peuvent intervenir sur le marché des changes pour réguler le taux de change de leur monnaie: Ex: les autorités monétaires européennes vendent des $ contre des euros de façon à faire baisser le $ par rapport à l Euro. Pour cela, il faut détenir des réserves de change (devises) 43 Les changes fixes Dans ce cas, il existe un taux de change officiel appelé parité décidé par les autorités monétaires d au moins deux pays. EX: SME: 1 DM = 3,354 FF. Cependant, s il existe un marché des changes, l' offre et la demande de devises déterminent un taux de change différent de la parité. Par conséquent, les autorités monétaires doivent intervenir pour que le taux de change reste au niveau de la parité. EX: SME: acheter des FF si le DM monte. Mais il serait fastidieux de maintenir le taux de change exactement au niveau de la parité >>> il existe des marges de fluctuation qui permettent de déterminer une fourchette à l intérieur de laquelle le taux de change doit être maintenu par les autorités monétaires: EX: SME: +- 2, 25 % Graphique avec parité, plafond, plancher.

8 Lorsque le taux de change atteint le plafond ou le plancher, il faut intervenir pour le ramener à l intérieur des marges de fluctuation. Si ces interventions sont insuffisantes, il faut modifier la parité en procédant à une dévaluation ou une réévaluation: Graphique avec dévaluation, réévaluation, appréciation et dépréciation. 44 Evolution du SMI En pratique, les monnaies flottent depuis Cela engendre une grande instabilité, du fait de l explosion des mouvements de capitaux concernant les IDE, les placements sur les marchés financiers et la spéculation sur les marchés des changes. En effet, les investissements effectués dans un pays s effectuent dans la monnaie locale, par exemple en $ aux USA. Il en résulte que les mouvements de capitaux s accompagnent d opérations de change. Ainsi, ces capitaux flottants déstabilisent les taux de change. Exemple : 1 Dollar = 4 francs au début de 79, contre10, 61 francs au début de 1985 (record historique) 5 L action des organismes internationaux en faveur de la croissance et du développement DOC 23 Q1 Dans quel contexte ont été créés le FMI et la Banque mondiale? La reconstruction de l Europe Q2 Quelles missions leur ont été assignées? Assurer la stabilité économique et la croissance mondiale >>> mesures d inspiration keynésienne : politiques expansionnistes Q3 Quels changements d orientation se sont produits dans l orientation du FMI et de la Banque mondiale? Revirement en faveur du libéralisme et des politiques restrictives >>> priorité à la lutte contre l inflation Q4 Comment a évolué la répartition des rôles entre le Fmi et la Banque Mondiale? Les deux institutions sont devenues de plus en plus liées. Q5 Quel est le nouveau champ d action du FMI et de la BM? Gérer la transition vers l économie de marché des pays de l Europe de l Est. DOC 24 Q1 Qu est-ce qu un plan d ajustement structurel? Plan de libéralisation totale d un PED : politique d'austérité, privatisations, augmentation des droits des investisseurs étrangers... Q2 Comment sont-ils imposés? Ils sont la condition d un soutien financier (cf. doc. précédent) Q3 Quelle est leur inspiration? Ultra-libérale : laisser faire, laisser passer Q4 Quelles sont les raisons qui expliquent leur échec? Le développement nécessité le plus souvent un fort interventionnisme intérieur au service effectif du développement (cf. Corée)

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT I) L'internationalisation des échanges A) Mesurer les échanges La balance des paiements Le taux d'ouverture La part de marché Le taux de pénétration

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES 1 LES NOTIONS Echange marchand = échange de biens et de services qui s effectue sur un marché et qui donne lieu au paiement d un prix fixé

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1 8. Les grande étapes du dilemme protectionnisme/ libre-échange Le contenu et la comptabilisation des échanges internationaux Les argumentaires favorables au protectionnisme et au libre-échange L évolution

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS 1/10 Un guide indispensable. Il n existe pas à ma connaissance de guide simple ou de dictionnaire «scolaire» en économie pour les étudiants de Lycée, de BTS et d

Plus en détail

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève 1 - Des échanges indispensables Document 1 : Pourquoi échangeons-nous? Pourquoi des échanges internationaux? Drôle de question Effectivement

Plus en détail

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Introduction (1) 3 grands déséquilibres : inflation, chômage et croissance et fluctuations économiques Grands déséquilibres?! Écart entre l offre et la

Plus en détail

Les fondements des échanges internationaux

Les fondements des échanges internationaux Les fondements des échanges internationaux Fiche 1 Objectif Comprendre les fondements théoriques des échanges internationaux Prérequis Croissance économique, importations, exportations, facteurs de production

Plus en détail

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite)

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 4Conclusion des modèles de Smith, Ricardo et HOS : échange international et spécialisation des économies nationales sont générateurs de

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe 2009 SUJET 1 Le rôle de l information dans le fonctionnement

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte?

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Eléments de correction Khôlle n 10 A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Une remarque en intro : j ai volontairement rédigé une seconde partie qui s

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE TERMINALE G SOMMAIRE 1 Budget horaire 2 Calendrier annuel

Plus en détail

Compétitivité des entreprises françaises

Compétitivité des entreprises françaises Compétitivité des entreprises françaises La compétitivité dépend en premier lieu de l évolution des coûts unitaires de production et des prix relatifs des biens exposés à la concurrence internationale.

Plus en détail

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc :

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc : Introduction : Il faut savoir que le choix du régime de change revêt une grande importance. Il doit s engager sur des règles de politique économique et être cohérent avec les politiques monétaire et budgétaire.

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre de devises étrangères contre monnaie nationale dépréciation

Plus en détail

Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production?

Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 16 décembre 2014 à 14:59 Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production? 1 Une analyse du commerce mondial A La montée

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 ORRIGE Partie 1: Questions à choix multiple (8 points : 1 point chacune) Reporter sur votre

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales SO00DM24 Approches socio-économiques de la croissance TD 7 : Décrypter les liens entre productivité et rentabilité (d après J-P Piriou, Nouveau manuel de SES, éd. La découverte) Objectifs du TD : 1) analyser

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Plan de la fiche 1. Notions de base 2. Problèmes économiques et sociaux 3. Théories et auteurs 4. Repères historiques La croissance économique dans le monde est-elle

Plus en détail

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC Fiches de révision Guide intégral 2014-2015 AIDE BTS NRC La référence en ligne des révisions BTS NRC 2 annés d études en moins de 100 fiches Théophile ELIET aidebtsnrc.com 1 Sommaire Économie Droit Management

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

LA DÉFENSE DU TRAVAIL NATIONAL? L'INCIDENCE DU PROTECTIONNISME SUR L'INDUSTRIE EN EUROPE 1870-1914

LA DÉFENSE DU TRAVAIL NATIONAL? L'INCIDENCE DU PROTECTIONNISME SUR L'INDUSTRIE EN EUROPE 1870-1914 LA DÉFENSE DU TRAVAIL NATIONAL? L'INCIDENCE DU PROTECTIONNISME SUR L'INDUSTRIE EN EUROPE 1870-1914 TABLE DES MATIÈRES Remerciements 7 Préface de James Foreman-Peck Introduction : Entraver la mondialisation?

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

IDRI 2220: Relations Economiques internationales

IDRI 2220: Relations Economiques internationales Livre de référence IDRI 2220: Relations Economiques internationales Le cours est basé sur le livre de P. R. Krugman et M. Obstfeld "Economie internationale", ed. Pearson Education, édition française (2006).

Plus en détail

1. Théorie classique de l échange international

1. Théorie classique de l échange international DEUXIEME PARTIE : 1. Théorie classique de l échange international LES FONDEMENTS THEORIQUES DE l INTEGRATION ECONOMIQUE La théorie (néo)-classique de l échange international trouve ses fondements dans

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international

Plus en détail

m Mots clés PNB par habitant taux d ouverture

m Mots clés PNB par habitant taux d ouverture Construction de l'union européenne et croissance économique Document 1 m Mots clés PNB par habitant taux d ouverture Rappel de cours 1 Le PNB, principal agrégat de la comptabilité nationale, mesure l ensemble

Plus en détail

Les fondements du commerce

Les fondements du commerce Les fondements du commerce international Le libre-échange, chacun s'en réclame mais personne ne le pratique. Dans tous les pays du monde, on veut exporter sans pour autant subir la pénétration des produits

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Prise de note des finances internationales

Prise de note des finances internationales Prise de note des finances internationales Séance de 13 novembre 2010 (SMI) CHAPITRE III : le système monétaire international Définition du SMI : le SMI est un ensemble des règles communes permettant un

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés I) Le fonctionnement du marché A) L organisation des échanges 1) A quoi sert l échange? Dans nos sociétés modernes, une personne ne peut pas tout produire pour satisfaire ses besoins. L échange va alors

Plus en détail

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE Niveau TERMINALE GF Matière ECONOMIE Thème 9. L Etat a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiques économiques? Durée de la séquence 3 heures Notions -Le

Plus en détail

1 L équilibre sur le marché des biens et services

1 L équilibre sur le marché des biens et services Modèle IS LM BP IMPORTANT : en aucun cas ce cours ne remplace le cours magistral de M. Gilles Dufrénot, notamment le cours sur les chapitres 4 et 5. Il est destiné à faciliter la comprehension du cours

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk INTRODUCTION Les pays d Asie ont traversé deux crises d ampleur inégale: La crise dite «asiatique» de 1997-1999.

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO?

COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? COMBIEN NOUS COÛTE L APPRÉCIATION DE L EURO? Département analyse et prévision de l OFCE L année 2003 aura été assez désastreuse pour la zone euro sur le plan des échanges extérieurs, qui ont contribué

Plus en détail

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale 17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale Beaucoup de facteurs influencent la demande globale. Par exemple, quand les agents économiques changent leurs projets de dépenses,

Plus en détail

Économie Générale Commerce International

Économie Générale Commerce International Économie Générale Commerce International La théorie du commerce international s intéresse à la modélisation des échanges de B&S (biens et services) entre États. Elle se penche aussi sur les questions d

Plus en détail

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO I. D Ricardo et la théorie des avantages comparatifs A. L auteur des «principes de l économie politique et de l impôt» 1817 1. Biographie, contexte

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance

Économie Chapitre 4 La dynamique de la croissance I) Les facteurs de la croissance A) Contribution des facteurs de production 1. Les facteurs de production Les sources de croissance La croissance économique ( = accroissement de la production d un pays)

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Introduction Lors de la campagne sur le référendum du Traité constitutionnel européen en 2005, la figure du «plombier

Plus en détail

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944

LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEPUIS 1944 HISTOIRE La gouvernance économique mondiale depuis 1944 LEAGUE OF NATIONS 1919 : création de la Société des

Plus en détail

Dessous d une balance commerciale. Econosphères X Dupret (Gresea) 25 mai 2012

Dessous d une balance commerciale. Econosphères X Dupret (Gresea) 25 mai 2012 Dessous d une balance commerciale Econosphères X Dupret (Gresea) 25 mai 2012 Objectifs 1. Revenir sur les concepts 2. Données pour la Belgique 3. Lecture descriptive et critique Concept (1) Balance commerciale

Plus en détail

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner 224 file:///fichiers/enseignement/site%20web/impression/rmi/fiches/rmi224... 2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner Introduction Paragraphe au format pdf L'exemple de l'italie comme les

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens

Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Le commerce extérieur du Canada en 2013 Balance des biens Résumé En 2013, la balance commerciale canadienne a enregistré un déficit réduit de 38% par rapport à 2012 à 7,4 MdCAD (0,4% du PIB), sous l effet

Plus en détail

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $ 004 005 - Economie Internationale Echanges commerciaux = 1% opérations de change Création monnaie qd accord crédit Devise clef = monnaie nationale reconnue comme monnaie internationale Contrainte pour

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

PIB = somme des valeurs ajoutées + impôts sur les produits subventions à l importation

PIB = somme des valeurs ajoutées + impôts sur les produits subventions à l importation CHAPITRE 3 : LE PIB PLAN I/ définition du PIB Le PIB se définit selon 3 optiques. 1. PIB selon l optique de la production 2. PIB selon l optique de la demande 3. PIB selon l optique des revenus II/ Le

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Dans quelle mesure la politique de change en Chine influence-t-elle le taux de change euro-dollar?

Dans quelle mesure la politique de change en Chine influence-t-elle le taux de change euro-dollar? Dans quelle mesure la politique de change en Chine influence-t-elle le taux de change euro-dollar? LETTRE DE PROSPECTIVE MAI 2009 - NUMERO 15 L ors du récent sommet du G20, les autorités chinoises ont

Plus en détail

Thèmes et questionnements Notions de terminale et acquis de première

Thèmes et questionnements Notions de terminale et acquis de première Thèmes et questionnements Notions de terminale et acquis de première Quels sont les fondements du commerce international et de l internationalisation de la production? Notions de Terminale : avantage comparatif,

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1

UE 5 - ECONOMIE. Niveau L : 210 heures 18 ECTS. 2. L économie de marché : son fonctionnement et ses imperfections (70 heures) Avril 2006 1 UE 5 - ECONOMIE Niveau L : 210 heures 18 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Grands courants de pensée et principaux faits économiques et sociaux (35 heures) 1.1 Histoire des faits

Plus en détail

La croissance chinoise

La croissance chinoise Lacroissancechinoise Aprèspresque30ansd économiemaoïste,lachines estengagéedepuis1978,sousl impulsionde Deng Xiaoping, sur la voie de la modernisation économique. Les «Quatre Modernisations» industrie,agriculture,rechercheetdéfense

Plus en détail

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les 2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les décisions des agents économiques. La monnaie joue un rôle

Plus en détail

Le commerce international

Le commerce international Management international Le commerce international Exposé Réalisé Par : Encadré Par : 1 Plan Introduction I. Définition de commerce international II. Les théories du commerce international III. Les effets

Plus en détail

Les règles de base de fonctionnement d un marché

Les règles de base de fonctionnement d un marché C HAPITRE 1 Les règles de base de fonctionnement d un marché Qu est-ce qu un marché? Un marché est un endroit matérialisé ou non où peuvent se rencontrer des agents économiques qui ont des besoins complémentaires,

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

- quel est l impact d une baisse des prix des. matières premières pour les pays en voie de. développement?

- quel est l impact d une baisse des prix des. matières premières pour les pays en voie de. développement? Commerce International Philippe Martin, 2004 - ORGANISATION : - Travaux dirigés une semaine sur deux : 6 séances dont une consacrée au contrôle continu - Documents du cours distribués au 1 er TD - Les

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail