Sens et contresens de l évaluation de la performance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sens et contresens de l évaluation de la performance"

Transcription

1 Conférence HR Fribourg Sens et contresens de l évaluation de la performance François Gonin, professeur Directeur de l Unité de conseil et de recherche «Ressources humaines & Management» - HEIG-VD (www.rh-m.ch) Fribourg, 5 février 2013 FG 1 Présentations Bachelor Économiste d entreprise, etc. Quatre missions HES : formation de base formation continue recherche appliquée et développement, prestations de service relations nationales et internationales Etc. Etc. FG 2 FG - 06/02/2013 1

2 Spécificités du MAS Human Capital Management «La formation de niveau universitaire intégrée dans la pratique pour les DRH et futurs DRH». Orientation HES (Haute École Spécialisée) : «Les hautes écoles spécialisées sont des établissements de formation de niveau universitaire ( ) qui dispensent un enseignement axé sur la pratique» (Loi fédérale sur les hautes écoles spécialisées, LHES). Le MAS HCM reflète étroitement le positionnement HES, c'est-àdire une formation de haut niveau qui offre, d'une part, un cadre conceptuel et réflexif, mais aussi, une forte orientation pratique propre à répondre aux besoins évolutifs des entreprises et du marché, dans l optique d une performance durable des organisations. FG 3 Spécificités du MAS Human Capital Management (suite) Le MAS HCM a pour but prioritaire d apprendre aux participant-e-s à transposer les théories, concepts et enseignements, en tant que partenaire stratégique, pour apporter une valeur ajoutée décisive à leur environnement professionnel. Le MAS HCM est une formation intégrée qui donne les clés pour la conception et la mise en œuvre réussie de stratégies et de processus de GRH porteurs de valeur ajoutée. Le titre Master of Advanced Studies (MAS) en Human Capital Management est reconnu par la Confédération suisse. FG 4 FG - 06/02/2013 2

3 1. Etat des lieux des pratiques d évaluation de la performance Une pratique largement généralisée USA : => 1971 : 45 % des entreprises américaines utilisent des dispositifs d évaluation de la performance, => 2002 : elles sont 95 %. France : => 2010 : 73 % des personnes interrogées (échantillon représentatif des salariés d entreprises privées de plus de 50 salariés) disposent d un «retour sur leur performance individuelle», et sous une forme financière pour plus de la moitié d entre elles! FG 5 But : une appréciation «gagnant gagnant» Pour l organisation Pour le/la collaborateur/trice Pour le/la cadre FG 6 FG - 06/02/2013 3

4 Et pourtant l évaluation provoque des craintes Jugements Valeurs Reproches Faits Comportements Affinités Opinions = un mélange qui peut être explosif! FG 7 FG 8 FG - 06/02/2013 4

5 Et rencontre des difficultés Quelle cohérence? Formation continue Engagement Paie Cahier des charges Évaluation des performances Etc. Mobilité FG 9 Les échecs de l appréciation... FG 10 FG - 06/02/2013 5

6 Les échecs de l évaluation... Attentes divergentes vis-à-vis de l entretien d appréciation : Managers : enjeux de management (faire un bilan de l activité, fixer des objectifs) DRH : objectivation de l évaluation, centralisation des données Représentants du personnel : un temps d expression de la reconnaissance => Entretien symptomatique des tensions managériales : Problématiques liées à l emploi et aux compétences (gestion de carrière, rémunération, formation, etc.) Problématiques liées au travail (performance collective, organisation de l activité, suivi des objectifs, engagement, etc.) (Conjard - ANACT, 2011) FG 11 Les échecs de l évaluation... (suite) Entretiens mal conduits ou inutiles Entretiens excluant une catégorie de personnel Fréquence des entretiens Difficultés de mise en place du dispositif FG 12 FG - 06/02/2013 6

7 FG 13 Le cas problématique du travail d équipe Equipe performante = une équipe au sein de laquelle des relations de coopération véritables s établissent et où la créativité peut s exprimer et être mise à profit. Les pratiques d évaluation individualisée créent de la compétition entre les membres des équipes. Ils se sentent obligés d en faire plus et de se mettre en valeur. Dans ce contexte, des conduites déloyales apparaissent. C est la culture de la méfiance et du chacun pour soi. Il y a risque de discrimination, voire d exclusion des «moins performants». La présence de «gagnants» produit nécessairement des «perdants». Les efforts pour réaliser le travail réel ( travail prescrit) ne sont pas reconnus. La prise de risques et le droit à l erreur dans le travail sont découragés. FG (D après A. Lévesque, 2009) 14 FG - 06/02/2013 7

8 Le jeu en vaut-il toujours la chandelle? Pour une PME de 300 collaborateurs, réaliser des entretiens d appréciation représente = env. 0.5 EPT (de perte de productivité)! Sans compter la formation des évaluateurs, le temps consacré pour organiser et conduire l opération, le traitement des résultats, l examen des contestations Par ailleurs, que coûtent la démotivation, l inadaptation aux situations de travail réel, la suppression des conditions adéquates pour créer, chercher, innover, la compétition stérile et la dissolution des équipes qu elle engendre? (B. Vidaillet) Force est de constater que l évaluation ne produit pas toujours les effets qu elle promet. FG 15 Et pourtant, on en redemande! Enquête auprès d un échantillon représentatif de la population française (2011, citée par B. Vidaillet, 2013) : Près de la moitié des personnes interrogées (47%) estiment que leur performance est mal ou très mal mesurée. Mais, surtout, l impact de la mesure de la performance se révèle très largement négatif aux yeux des salariés, qui citent en premier lieu le regain de stress qui en découle (89%). Plus de la moitié des interviewés voient dans la mesure de la performance une entrave à leur travail (55%)! Et pourtant, 69% des sondés souhaitent que leur rémunération intègre une part variable liée à leur performance individuelle (alors que c est déjà le cas pour 47%), etc. Ainsi, les critiques majeures formulées à l encontre de l évaluation de la performance pourraient être résolues en évaluant encore plus individuellement!!! FG 16 FG - 06/02/2013 8

9 2. Quelques pistes de réflexion A) S assurer de la cohérence de la politique RH B) Clarifier le sens des pratiques d évaluation, et développer des pratiques qui font sens C) Porter un soin tout spécial à la mise en œuvre du processus D) Ou alors, changer de point de vue? FG 17 A) Cohérence en matière de GRH? La notion de cohérence fait directement référence à celle proche d «alignement stratégique» : en effet, les pratiques de GRH ont d autant plus de chances d être en cohérence avec les politiques et stratégies de l organisation si elles sont alignées, autrement dit, mises sur la même ligne, rendues conformes par rapport à ces politiques et stratégies. Cet alignement peut se décliner selon trois perspectives : horizontale; verticale; temporelle. FG 18 FG - 06/02/2013 9

10 A notre sens, une gestion des ressources humaines cohérente est une GRH : qui soutient et est en lien avec la politique, la stratégie et les objectifs de l organisation, qui se compose de concepts, procédures, pratiques, outils de GRH compatibles, liés et harmonisés entre eux, et, dont les décisions font l objet d une certaine permanence. Il ne devrait donc y avoir de contradictions ni entre les options stratégiques de l organisation et la GRH, ni entre les composantes de cette GRH, ni entre des décisions prises à des moments proches. FG (Gonin, 2010) 19 L entreprise L entreprise et la GRH La GRH Définition Charte d entreprise (mission, buts généraux et valeurs de l entreprise) Définition Mission Fonction RH Culture d entreprise Vision Politique d entreprise Stratégie, objectifs et indicateurs Vision RH Politique du personnel Stratégie RH, objectifs RH et indicateurs RH Mise en œuvre Mise en œuvre Analyse des indicateurs Mise en œuvre Mise en œuvre (processus RH) Analyse des indicateurs RH Climat d entreprise FG 20 FG - 06/02/

11 Modèle intégré de GRH I. Processus de pilotage : 1. Politique du personnel 2. Objectifs, indicateurs et tableaux de bord III. Processus de soutien : 1. Fonction Personnel 2. Système d'information et de gestion du personnel 3. Réglementation du personnel II. Processus centraux : 1. Gestion prévisionnelle du personnel 2. Engagement du personnel 3. Management des performances 4. Développement des compétences 5. Evolution professionnelle 6. Rémunération 7. Personnalisation des conditions de travail 8. Communication interne 9. Processus transversaux (Emery/Gonin, 2009) FG 21 Cohérence entre quelques processus RH Gestion prévisionnelle du personnel (exemple) Engagement du personnel Management des performances Développement des compétences Rémunération Evolution professionnelle Personnalisation des conditions de travail FG (Emery/Gonin, 2009) 22 FG - 06/02/

12 Politique du personnel, réglementation du personnel et processus de GRH Politique du personnel Grandes orientations de GRH Réglementation d application (du personnel) Contrat de travail, règlement du personnel, directives d application, etc. Processus de GRH etc. Management Engagement du personnel Gestion prév. pers. (GPP) Grandes orientations Extraits de la politique du personnel concernant le processus Lignes directrices Description du processus Instruments/outils proposés (Emery/Gonin, 2009) FG 23 Le management des performances 1. Finaliser le poste et fixer les objectifs 4. Reconnaître les performances et procéder aux ajustements nécessaires 2. Optimiser la motivation au travail et l encadrement 3. Evaluer les performances et fournir un feed-back approprié NB: Le terme de «performance» doit être compris dans le sens de «réalisation», «accomplissement» ( «exceptionnel»). Dans cette perspective, le management des performances peut être assimilé à la «gestion de la qualité du travail». FG (Emery/Gonin, 2009) 24 FG - 06/02/

13 B) Clarifier le sens des pratiques d évaluation, et développer des pratiques qui font sens I. Pourquoi évaluer (pour quelles finalités)? II. Quoi évaluer (quels objets)? III. Sur quelle base (quels référents)? IV. Comment évaluer (quelles démarches et quels outils)? FG 25 I. Pourquoi évaluer (pour quelles finalités)? Clarifier les finalités! L entretien d appréciation : outil de management et/ou outil RH? Travail Outil d évaluation de la performance Outil de management Fonction RH Managers Outil de gestion RH Outil de gestion des parcours Emploi / compétence FG (Conjard - ANACT, 2011) 26 FG - 06/02/

14 Evaluation formative ou sommative? EVALUATION FORMATIVE tournée vers le futur insistant sur les points forts cherchant les potentiels et la motivation importance de l appropriation (auto-évaluation?) rôle essentiel des mesures qui en découlent EVALUATION SOMMATIVE tournée vers le passé relevant les points faibles cherchant à combler les lacunes importance de l appréciation par un tiers (objectivité?) sanction (positive ou négative) des prestations fournies FG 27 II. Quoi évaluer (quels objets)? La personne : son activité? son efficacité, son efficience? sa compétence? son comportement? son potentiel d évolution? L équipe : le fonctionnement de l équipe? la performance collective? la part contributive de chacun au fonctionnement et à la performance collective? FG 28 FG - 06/02/

15 L organisation et les modes de management : le contexte, la stratégie, l organisation et le management de l entreprise? le climat social, les risques psycho-sociaux? la structure et la productivité du travail ainsi que sa rentabilité (valeur)? FG (Millet et coll, 2010) 29 III. Sur quelle base (quels référents)? Pour l évaluateur, tendre vers l objectivité suppose de s instrumenter, d évaluer avec des référents explicites (pour se référer à, renvoyer à). Pour l évalué, les référents sont les garde-fous des jugements de valeurs. NB: Référent : désigne de façon générique ce qui est visé, ce qui est attendu, ce par rapport à quoi une évaluation peut être portée. FG (Millet et coll, 2010) 30 FG - 06/02/

16 Différents types de référents a) Référentiels : - référentiel-métier - référentiel de compétences b) Organisation du travail : -métier -emploi - poste c) Objectifs d) Référents spécifiques : - éthique - déontologie - procédure - norme - critère - indicateur FG (Millet et coll, 2010) 31 Compétence Sens de la collaboration, travail en équipe et intégration dans celle-ci Exemple : Référentiel de compétences (entreprise de services avec des ateliers techniques) Niveaux Appliqué Autonome Confirmé Exemplaire - contribue au - contribue au travail de l équipe travail de sur demande l équipe - diffuse les spontanément informations - partage et nécessaires à diffuse l activité l information - s intègre de - s intègre manière adéquate parfaitement à à l équipe l équipe tout en affirmant sa personnalité - travaille seul - diffuse irrégulièrement ou partiellement l information - s intègre partiellement ou lentement à l équipe - donne la priorité aux obligations de l équipe - accepte les différences et contribue à créer une bonne ambiance - s assure de l existence et de la diffusion de l information nécessaire à l activité - est personnellement une référence pour l équipe dans le dynamisme et la bonne ambiance FG 32 créée FG - 06/02/

17 IV. Comment évaluer (quelles démarches et quels outils)? Les trois rythmes de l évaluation RYTHME BUTS POURSUIVIS OUTILS UTILISES Management de l action Efficacité au quotidien (prestations et comportement) Conduite et évaluation continue Evaluation des performances Objectifs et axes annuels de progression Entretien d évaluation, formation Développement des potentiels Evolution professionnelle, relève Bilan de «carrière», assessment FREQUENCE Journalière Annuelle Tous les 2 à 5 ans FG 33 Quelques systèmes d évaluation Evaluations classiques : Appréciation, contrat de performance ou de progrès Evaluation formative et développement des compétences Mais aussi : Le contrat d objectifs (DPO) Evaluation ascendante Evaluation 360 Evaluation d équipe Evaluation de la satisfaction / motivation FG 34 FG - 06/02/

18 Exemple : Formulaire d entretien d appréciation (poste de responsable RH dans une entreprise de services) 3.2 EVALUATION DES ACTIVITES ACTIVITES METIER Evaluation Identification des écarts et de leurs causes Assurer l élaboration de la politique RH et sa mise en œuvre Assurer le développement et la mise en œuvre des processus RH liés au cycle de vie des collaborateurs/trices Assurer la gestion des collaborateurs/trices sous sa responsabilité Veiller à l application du cadre légal des conditions de travail Ne correspond pas / Correspond partiellement aux attentes (faits significatifs) Correspond aux attentes (faits significatifs) FG 35 FG 38 FG - 06/02/

19 C) Quelques facteurs de succès pour l introduction des entretiens d appréciation Soutien actif de la direction générale, y compris en attribuant les ressources nécessaires au projet Processus de développement participatif Partenariat avec les cadres pour la mise en œuvre Implication des partenaires sociaux (représentants des associations du personnel) Intégration des entretiens d appréciation à la gestion des services, en soutien à l atteinte des objectifs FG 39 Outil simple et utile aux cadres pour leur gestion, centré sur l activité Formation systématique pour l ensemble des cadres et information pour le personnel Soutien fourni par le service RH, voire les répondant-e-s en ressources humaines (RRH) Imbrication des entretiens d appréciation dans une logique d ensemble cohérente (Politique du personnel -> Description de poste -> Entretien d appréciation) Être clair et transparent sur les conditions de réalisation et incidences des entretiens d appréciation Mettre en place d autre espaces de discussion autour du travail tout au long de l année FG 40 FG - 06/02/

20 D) Ou changer de point de vue! Il y a en chacun un désir d être évalué! Y résister, puisque la réponse donnée à travers l évaluation est illusoire! «Dans le cadre du travail : valoriser la singularité plutôt que la comparaison; construire des lieux d élaboration et d articulation - y compris par la dispute et le conflit - plutôt que des occasions de compétition et d éradication; s accommoder de la part de l autre qui échappe à notre contrôle; ne pas imaginer pouvoir avoir prise définitive sur la motivation de l autre» (Vidaillet, 2013). FG 41 En conclusion L évaluation des performances, une pierre angulaire de la gestion des ressources humaines, - qui doit être cohérente, et, - s intégrer de manière cohérente dans la politique RH de l organisation, - de manière à ce que chacun y trouve du sens à moins que l on sorte complètement du cadre! Le débat reste donc ouvert! Merci pour votre attention! FG 42 FG - 06/02/

21 Quelques références bibliographiques AUBERT N., Diriger et motiver, Paris, Les Editions d Organisation, 2 e éd., 2005 BERGERON P. G., La gestion moderne. Une vision globale et intégrée, Montréal, Gaëtan Morin Editeur, 4 e éd., 2004 BERNATCHEZ J.-C., L appréciation des performances au travail. De l individu à l équipe, Québec, Presses de l Université du Québec, 2003 BILLET C., Le guide des techniques d évaluation. Performances, compétences, connaissances, Paris, Dunod, 2005 BRUN, J.-P., DUGAS, N., La reconnaissance au travail : analyse d un concept riche de sens, Gestion, HEC Montréal 30(2): 79-88, 2005 CONJARD P., Entretien d évaluation : l Anact décrypte des pratiques de grandes entreprises, ANACT, 2011 EMERY Y., GONIN F., Gérer les ressources humaines, Lausanne, PPUR, 3 e éd., 2009 GONIN F., Le management par la cohérence, in «L implication en questions: les défis de l engagement des collaborateurs», Conférence du 24 juin 2010, HR-Vaud LANDIER H., Evaluer le climat social de votre enteprise, Paris, Groupe Eyrolles (Editions d Organisation), 2008 LEVESQUE A., L évaluation individualisée du rendement et ses effets pervers sur les relations au sein des équipes de travail : paradoxe dans les organisations, Travailde maîtrise en sciences de l orientation, Québec, Université Laval, 2009 FG 43 Quelques références bibliographiques (suite) LEVY-LEBOYER C., Le 360. Outils de développement personnel, Paris, Editions d organisation, 2000 LEVY-LEBOYER C., Evaluation du personnel. Quels objectifs? Quelles méthodes?, Paris, Editions d organisation, 7 e éd., 2011 LIVIAN Y.-F., Organisation. Théories et pratiques, Paris, Dunod, 2005 MALASSINGNE P., Conduire avec succès un entretien d évaluation, Paris, Editions d Organisation, 2004 MARTORY B., CROZET D., Gestion des ressources humaines. Pilotage social et performances, Paris, Dunod, 2008 MILLET J.-G., CASPAR P., NORMAND C., Evaluation: trappe ou tremplin?, Paris, Groupe Eyrolles (Editions d Organisation), 2010 MORIN E.M., AUBE C., Psychologie et management, Montréal, Gaëtan Morin Editeur, 2 e éd., 2007 PIVETEAU J., L entretien d appréciation du personnel, Paris, INSEP Consulting Editions, 4 e éd., 2005 ROBBINS S., DECENZO D., Management, Paris, Pearson Eucation, 4 e éd., 2004 TEBOUL J., L entretien d évaluation. Comment s y comporter, comment le mener, Paris, Dunod, 3 e éd., 2005 VIDAILLET B., Evaluez-moi! Evaluation au travail : les ressorts d une fascination, Paris, Seuil, 2013 FG 44 FG - 06/02/

22 Pour mieux nous connaître et rester en contact FG 45 FG - 06/02/

Master of Advanced Studies HUMAN CAPITAL MANAGEMENT. www.mas-hcm.ch

Master of Advanced Studies HUMAN CAPITAL MANAGEMENT. www.mas-hcm.ch Master of Advanced Studies HUMAN CAPITAL MANAGEMENT Master of Advanced Studies HUMAN CAPITAL MANAGEMENT MAS HCM: la formation intégrée des DRH et futur-e-s DRH Singularités du MAS en Human Capital Management

Plus en détail

1. Les augmentations du salaire de qualification

1. Les augmentations du salaire de qualification LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES Les augmentations du salairre de INTRODUCTION Les augmentations du salaire de base facilitent la maîtrise de la masse salariale et stimulent la motivation et la rétention

Plus en détail

"DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES"

DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES "DÉVELOPPER LA PERFORMANCE MANAGÉRIALE : CE QUE FONT VRAIMENT LES ENTREPRISES" ENQUÊTE RÉALISÉE PAR HOMMES & PERFORMANCE ET EMLYON BUSINESS SCHOOL EN PARTENARIAT AVEC L'APEC Juin 2011 OBJECTIFS DE L ÉTUDE

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

Je tenais à remercier M. Movermann qui m a accueillie au sein de sa direction et m a aidé dans la rédaction de ce mémoire. Merci aussi à tous les

Je tenais à remercier M. Movermann qui m a accueillie au sein de sa direction et m a aidé dans la rédaction de ce mémoire. Merci aussi à tous les Je tenais à remercier M. Movermann qui m a accueillie au sein de sa direction et m a aidé dans la rédaction de ce mémoire. Merci aussi à tous les agents de la DRH de la Région Rhône-Alpes, pour leur accueil

Plus en détail

LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE

LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE LES HABILETÉS DE SAVOIR ÊTRE Clémence Gauvin et Émilienne Laforge, professeures Module travail social Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue 2004-2005, modification mai 2006 Introduction La formation

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

Bâtir et améliorer son système d appréciation

Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et faire évoluer son système d'appréciation, Se doter de critères pertinents pour son entreprise, Se positionner en tant que conseil dans l'entretien

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique

Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique Les conditions d exercice des missions des agents publics, leurs métiers et l organisation des services ont beaucoup évolué

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé

Management Opérationnel. Programme de Management Spécialisé Management Opérationnel Programme de Management Spécialisé ESSEC Business School Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs fortes : l innovation,

Plus en détail

Public cible Professionnel-le-s des domaines du social, de la santé, des sciences humaines.

Public cible Professionnel-le-s des domaines du social, de la santé, des sciences humaines. CAS / Certificate of Advanced Studies Spécialiste en analyse des pratiques professionnelles dans le domaine de l action sociale, éducative, psychosociale et de la santé & DAS / Diploma of Advanced Studies

Plus en détail

Développement d une nouvelle méthode de management par la performance. démarche, résultats, perspectives. Le 22/02/2005, pour l AECI

Développement d une nouvelle méthode de management par la performance. démarche, résultats, perspectives. Le 22/02/2005, pour l AECI Développement d une nouvelle méthode de management par la performance démarche, résultats, perspectives Le 22/02/2005, pour l AECI Agenda de la présentation Présentation du conférencier Démarche Genèse

Plus en détail

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

GROUPE IDRAC Bachelor Tourisme 3 ième année

GROUPE IDRAC Bachelor Tourisme 3 ième année logo GROUPE IDRAC Bachelor Tourisme 3 ième année Juillet 2015 MANAGEMENT RH CODE Semestre Nombre heures Nombre crédits Langue d enseignement MGTC601 6 20 2 Fr Département académique : Management des hommes,

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

depuis 1992 NOTRE DÉMARCHE

depuis 1992 NOTRE DÉMARCHE Certificate of Advanced Studies RESSOURCES HUMAINES octobre à juin 4 universités pour former les acteurs RH aux actions stratégiques dans les organisations www.masrh.ch depuis 1992 + de 20 ans d expérience

Plus en détail

Conseil & Audit Les leviers de la croissance

Conseil & Audit Les leviers de la croissance Conseil & Audit Les leviers de la croissance Les cabinets de conseil et d audit vivent une évolution de fond qui remet en cause certains fondamentaux de leur culture : Concurrence accrue, moindre différenciation,

Plus en détail

Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration

Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration Formation destinée aux cadres des secteurs public et parapublic - L ESSENTIEL EN BREF

Plus en détail

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales

74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales 74 ème Congrès Annuel des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales Introduction Une politique des Ressources Humaines est au cœur de défis majeurs. Un réel levier de performance publique. L

Plus en détail

De l évaluation individuelle à la performance organisationnelle : Surfer sur les notes!

De l évaluation individuelle à la performance organisationnelle : Surfer sur les notes! De l évaluation individuelle à la performance organisationnelle : Surfer sur les notes! Luc Mélotte Administrateur Plan de la présentation Stratégie d entreprise et Performance Stratégie RH et Performance

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Canevas d aide au montage et cahier des charges de votre action de formation

Canevas d aide au montage et cahier des charges de votre action de formation Canevas d aide au montage et cahier des charges de votre action de formation FINALITÉS DE L ACTION (à établir avec le commanditaire) Quels sont les objectifs finals du commanditaire (ses finalités : économiques,

Plus en détail

Le management des entreprises en STS. Formation du 2 avril 2008

Le management des entreprises en STS. Formation du 2 avril 2008 Le management des entreprises en STS Formation du 2 avril 2008 1 Programme de la matinée Accueil/Présentation Présentation générale Pourquoi le nouveau référentiel? Le contenu de la nouvelle épreuve. Précisions

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE O Reilly Consultants est un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines, formation et coaching qui vise à réconcilier l épanouissement individuel : Accompagner les individus dans la réappropriation

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE. I. La démarche pas à pas. Lire la bibliographie : thèses, articles GUIDE METHODOLOGIQUE POUR REALISER UNE THESE QUALITATIVE I. La démarche pas à pas Date Démarche Trouver un sujet qui vous intéresse Lire la bibliographie : thèses, articles Participer au séminaire «thèse»

Plus en détail

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress GÉRER LE STRESS DANS L ENTREPRISE OBJECTIFS PEDAGOGIQUES DUREE : 1 JOUR Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress Identifier la notion de risques psychosociaux au titre de la Loi

Plus en détail

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie

PolyReg Association Générale d Autorégulation. Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie PolyReg Association Générale d Autorégulation Règlement de contrôle et de sanction des règles de déontologie < 1 But du Règlement A. Dispositions générales 1 Le présent règlement fixe les dispositions

Plus en détail

Évaluation en vue de l accréditation. Programme Master Européen en Médiation de l Institut Universitaire Kurt Bösch

Évaluation en vue de l accréditation. Programme Master Européen en Médiation de l Institut Universitaire Kurt Bösch Évaluation en vue de l accréditation Programme Master Européen en Médiation de l Institut Universitaire Kurt Bösch Rapport final du Comité de visite de l OAQ 30 août 2005 I - Description du processus d

Plus en détail

Mercredi 27 novembre - 4 ATELIERS AU CHOIX DE 11H50 12H30

Mercredi 27 novembre - 4 ATELIERS AU CHOIX DE 11H50 12H30 Mercredi 27 novembre - 4 ATELIERS AU CHOIX DE 11H50 12H30 ATELIER N 1 ATELIER N 2 Comment amener vos «salariés handicapés» à se faire reconnaître? Pourquoi sommes-nous tant à ne pas atteindre les 6% fixés

Plus en détail

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion Pierre-Sébastien Fournier Sylvie Montreuil Maude Villeneuve Jean-Pierre Brun Un facteur de risque Intensification

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

Adopté à l automne 2006

Adopté à l automne 2006 Adopté à l automne 2006 PRÉAMBULE Un code d éthique pour l AQEM Notre mission Mise en perspectives Nos principales valeurs Application du code d éthique Chapitre 1 : Deux valeurs fondatrices de l AQEM

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé Atelier ORAS Pilotage des rémunérations variables Groupe RH&M Le volet informatisation Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé EURISTIC 4 février 2010 Présentation Intervenant EURISTIC Jean-Louis BAUDRAND

Plus en détail

2012-2015 FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES. MAS DSIS HES-SO en trois ans d études

2012-2015 FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES. MAS DSIS HES-SO en trois ans d études FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES MAS DSIS HES-SO en trois ans d études Master of Advanced Studies HES-SO en Direction et Stratégie d institutions éducatives,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management et organisation de l Université Paris-Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires

Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires 2955, boulevard de l Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2Y3 Téléphone : 819 822-5540 Télécopieur : 819 822-5286 Le concept de besoin Dans

Plus en détail

Séminaire d échange des pratiques

Séminaire d échange des pratiques Séminaire d échange des pratiques DOMINGUEZ Esméralda Chargé de cours : Licence en Sciences commerciales Marc ALEXANDRE Option Management International Année académique 2004-2005 Dominguez Esméralda L

Plus en détail

Communication MANAGERIALE, comment la renforcer? Convention E&M du 25 novembre 2011 Muriel.humbertjean@tns-sofres.com

Communication MANAGERIALE, comment la renforcer? Convention E&M du 25 novembre 2011 Muriel.humbertjean@tns-sofres.com Communication MANAGERIALE, comment la renforcer? Convention E&M du 25 novembre 2011 Muriel.humbertjean@tns-sofres.com L étude exclusive Echantillon représentatif de1300salariés de GRANDES ENTREPRISES (+

Plus en détail

L entretien professionnel, retours d expériences

L entretien professionnel, retours d expériences L entretien professionnel, retours d expériences les incontournables et les facteurs de réussite Service conseil en organisation et ressources humaines L entretien professionnel Octobre 2012 Sommaire Préambule

Plus en détail

Évaluation en vue de l accréditation

Évaluation en vue de l accréditation Évaluation en vue de l accréditation Programme Executive MBA in Tourism Management (EMTM) de l Institut Universitaire Kurt Bösch Rapport final du Comité de visite de l OAQ 30 août 2005 I - Description

Plus en détail

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION

MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION Fiche de lecture : MANAGEMENT SITUATIONNEL VERS L AUTONOMIE ET LA RESPONSABILISATION I. PRESENTATION GENERALE «Management situationnel Vers l autonomie et la responsabilisation» (nouvelle édition enrichie),

Plus en détail

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA)

Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) PLACE ET RÔLE DE L ADMINISTRATION - DE LA FONCTION PUBLIQUE - DANS LA MISE EN ŒUVRE DES MISSIONS DE L ETAT ET DE LA VISION NATIONALE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

L e-learning : différentes définitions pour un même concept

L e-learning : différentes définitions pour un même concept LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES Le e-llearniing :: une présentatiion généralle L e-learning : différentes définitions pour un même concept Le e-learning a, suivant les différents acteurs, plusieurs

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

Méthodologie et consultance

Méthodologie et consultance Stéphane Haefliger Sociologue Consultant 079 742 67 81 021 617 31 55 stepcom@bluewin.ch Méthodologie et consultance Nous contribuons au développement de votre organisation 1. de vos collaborateurs 2. 3.

Plus en détail

«Identifier et définir le besoin en recrutement»

«Identifier et définir le besoin en recrutement» «Identifier et définir le besoin en recrutement» LES ETAPES DU RECRUTEMENT Le recrutement est une démarche structurée qui comporte plusieurs étapes aux quelles il faut attacher de l importance. La majorité

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE. Direction/Service transversal(e): Fabienne BONJOUR, directrice du. Office du personnel de l'etat (OPE) développement RH

DIRECTIVE TRANSVERSALE. Direction/Service transversal(e): Fabienne BONJOUR, directrice du. Office du personnel de l'etat (OPE) développement RH REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Office du personnel de l'etat DIRECTIVE TRANSVERSALE EGE-03-08_v1 Domaine : Ressources Humaines Date : 10.09.2012 Entrée en vigueur : Immédiate Rédacteur(s): Direction/Service

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

Présentation des résultats de l enquête nationale de l Observatoire de la Vie Au Travail (OVAT) Mardi 23 juin 2009 à 17h30 à l ESSEC (Cnit de la

Présentation des résultats de l enquête nationale de l Observatoire de la Vie Au Travail (OVAT) Mardi 23 juin 2009 à 17h30 à l ESSEC (Cnit de la Présentation des résultats de l enquête nationale de l Observatoire de la Vie Au Travail (OVAT) Mardi 23 juin 2009 à 17h30 à l ESSEC (Cnit de la Défense) dans le cadre de la semaine des portes ouvertes

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002

GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 GESTION DE LA RELATION CLIENT (CRM) Etat actuel et perspectives du marché suisse en 2002 CONSULTING KPMG Consulting SA La «gestion de la relation client» (ou, en anglais, Customer Relationship Management,

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS

MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS MÉTHODOLOGIE DE L ASSESSMENT CENTRE L INSTRUMENT LE PLUS ADÉQUAT POUR : DES SÉLECTIONS DE QUALITÉ ET DES CONSEILS DE DÉVELOPPEMENT FONDÉS 1. Introduction Placer la «bonne personne au bon endroit» représente

Plus en détail

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Préambule La présente charte tend à rassembler l essentiel des principes, valeurs et visions qui sont chères à la Société suisse de la sclérose en

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Stratégie de la surveillance des assurances en Suisse

Stratégie de la surveillance des assurances en Suisse Stratégie de la surveillance des assurances en Suisse 1. Base juridique...2 2. Tâches principales...2 3. Conditions d accomplissement des tâches principales...2 3.1. Culture de la responsabilité...3 3.2.

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

L Avenir de la Fonction RH:

L Avenir de la Fonction RH: Colloque Professionnel 4 Juin 2013 L Avenir de la Fonction RH: Une Perspective Européenne? Bonjour et bienvenue à tous! 1 Déroulement de la matinée Heure Action 8h30-9h Accueil - Petit-déjeuner 9h-10h30

Plus en détail

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION Introduction L a question de la rémunération se situe, par nature, au fondement même des pratiques de gestion du personnel. Aussi peu développée soit-elle, toute gestion des ressources humaines s organise

Plus en détail

RHesilience. Découvrez comment mieux piloter le changement par la résilience

RHesilience. Découvrez comment mieux piloter le changement par la résilience RHesilience Résilience [n.f] : L entreprise résiliente est celle qui parvient à identifier et mobiliser ses ressources pour faire face à un environnement plus incertain et complexe Découvrez comment mieux

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT 1. MAS QSM Le MAS QSM est une formation

Plus en détail

Initiative sur les bourses d études : le mauvais chemin vers l égalité des chances dossierpolitique

Initiative sur les bourses d études : le mauvais chemin vers l égalité des chances dossierpolitique Initiative sur les bourses d études : le mauvais chemin vers l égalité des chances dossierpolitique 30 mars 2015 Numéro 3 Initiative sur les bourses d études L «Initiative sur les bourses d études», déposée

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

EMBA du Leader Manager responsable EXECUTIVE MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION. www.myemba.ch

EMBA du Leader Manager responsable EXECUTIVE MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION. www.myemba.ch www.myemba.ch 1. EMBA LMR L EMBA du Leader Manager responsable (EMBA LMR) est une formation en emploi sur deux ans, respectivement sur deux ans et demi pour les non-économistes 1, qui représente 60 crédits

Plus en détail

L essentiel. de nos solutions

L essentiel. de nos solutions L essentiel vous propose des solutions globales de conseil en développement des ressources humaines. Notre équipe, de consultants seniors, seniors met ses compétences au service de vos ambitions avec un

Plus en détail

MRK-66728 : Marketing pharmaceutique

MRK-66728 : Marketing pharmaceutique Université Laval MBA Laval Faculté des sciences de l administration Gestion pharmaceutique Département de marketing Hiver 2006 MRK-66728 : Marketing pharmaceutique Chargé de cours : 450-622-5725 1 OBJECTIFS

Plus en détail

L INTÉGRATION RÉUSSIE À L ÉLITE MANAGÉRIALE. Thèse de doctorat en sociologie présentée par Florencia LUCI

L INTÉGRATION RÉUSSIE À L ÉLITE MANAGÉRIALE. Thèse de doctorat en sociologie présentée par Florencia LUCI École des Hautes Études en Sciences Sociales Universidad de Buenos Aires L INTÉGRATION RÉUSSIE À L ÉLITE MANAGÉRIALE LA CONSTITUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDES ENTREPRISES EN ARGENTINE Thèse de doctorat

Plus en détail

management www.masrh.ch

management www.masrh.ch Certificate of Advanced Studies management humain octobre à juin 4 universités pour préparer les managers aux défis contemporains www.masrh.ch depuis 2008 + de 7 ans d expérience au service de la performance

Plus en détail

LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement

LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement BOÎTE À OUTILS GRH EN PME DOSSIER N 2 LE SCHÉMA DIRECTEUR DES RESSOURCES HUMAINES Adapter la GRH aux projets de développement de votre entreprise et à l évolution de son environnement Financée par le Conseil

Plus en détail

Séminaires, workshops et formations sur mesure. animés par Pierre-André Blandenier

Séminaires, workshops et formations sur mesure. animés par Pierre-André Blandenier Séminaires, workshops et formations sur mesure animés par Pierre-André Blandenier Présentation personnelle De formation commerciale, j ai fait mes études de base à l'ecole Supérieure de Commerce de La

Plus en détail

Lean management et conditions de travail!

Lean management et conditions de travail! Lean management et conditions de travail! Conférence APIRAF! IUT Lumière 18 février 2014! www.aravis.aract.fr! 18/02/14! N 1! Au delà du seul lean " Quels liens entre «#évolution des organisations#» et

Plus en détail

Oracle, Gestion du Capital Humain. Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin!

Oracle, Gestion du Capital Humain. Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin! Oracle, Gestion du Capital Humain Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin! Présentation des participants et du formateur Qu est-ce qu une équipe performante? Les dimensions de l équipe performante

Plus en détail

Evaluation du Réseau Santé Psychique Suisse

Evaluation du Réseau Santé Psychique Suisse Universität Zürich Institut für Politikwissenschaft Forschungsbereich Policy-Analyse & Evaluation Evaluation du Réseau Santé Psychique Suisse Sur mandat de l Office fédéral de la santé publique Thomas

Plus en détail

L Accompagnement Durable

L Accompagnement Durable L Accompagnement Durable Notre objectif: contribuer à la performance de l entreprise créatrice de valeur 1 Sept 2012 L Accompagnement Durable Notre Offre Le coaching systémique global d une organisation

Plus en détail