LA SERL, VOTRE PARTENAIRE LOCAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA SERL, VOTRE PARTENAIRE LOCAL"

Transcription

1

2 ÉDITO Jean-Luc da PASSANO Président du Groupe SERL LA SERL, VOTRE PARTENAIRE LOCAL Présente sur des opérations de toutes tailles, la SERL a historiquement façonné plusieurs secteurs de la ville d hier et d aujourd hui. Elle est également active dans la réflexion et sur l opérationnel de nombreux projets stratégiques qui feront la métropole de demain. Acteur local au service des collectivités territoriales, le Groupe SERL, à partir de son cœur de métier (aménagement, développement économique, construction d équipements, ingénierie foncière, sûreté urbaine) et de ses fi liales (énergies renouvelables, services aux entreprises, ingénierie immobilière), vous apporte des solutions adaptées à l Histoire et aux spécifi cités de votre lieu, à vos enjeux et vos besoins. Adossée à la qualité de ses propositions et de son travail, à l amélioration continue de sa rentabilité, la SERL vous propose le juste prix, une marque essentielle de bonne gestion, dans le contexte de contrainte croissante pesant sur les ressources publiques. Le monde évolue sans cesse. Anticipant année après année les pratiques nouvelles de notre métier, nous vous présentons, à travers ce rapport d activités 2014 de plus de 100 opérations vivantes détaillées, le savoir-faire et les différents métiers de nos équipes, propres à vous apporter sécurité et sérénité dans la mise en œuvre de vos projets. N hésitez pas à nous consulter!

3 LE GROUPE SERL EN 2014 Le groupe SERL p 2-3 en 2014 Entretien p 4-5 Eric BRASSART Directeur Général de la SERL en 2014 Conseil d Administration Actionnariat Filiales & participations Organigramme des instances de direction Chiffres clés p 6-9 Notre démarche RSE 2014 p PILIER économique opérationnelle sociale civique Responsabilité Sociétale des Entreprises

4 PANEL DE RÉFÉRENCES 2014 Quartier Les Prés du Marverand à Arnas (69) p 20 Maison de retraite à Aigueperse (63) p 21 Pôle économique Viadorée à Anse-Pommiers (69) p 22 Centre Hospitalier Le Vinatier à Bron (69) p ZAC Terraillon à Bron (69) p 25 Éco-quartier Vétrotex à Chambéry p 26 Parc d activités des Platières à Chasse-sur-Rhône (38) p 27 Centre de Formation d'apprentis à Clermont-Ferrand (63) p 28 Parc d activités du Val de Charvas à Communay (69) p 29 École Centrale de Lyon à Écully (69) p 30 Lycée professionnel François CEVERT à Écully (69) p 31 Parc d activités de Montfray à Fareins (01) p 32 Parc d activités Everest à Genas p 33 Zac du Centre à Irigny (69) p 34 Hôpital Andrevetan à La Roche-sur-Foron (74) p 35 Parc d affaires du Puy d Or à Limonest (69) p 36 Musée des Confluences à Lyon 2 ème (69) p 37 Cité internationale de la gastronomie à Lyon 2 ème (69) p 38 Site Feuillat à Lyon 3 ème (69) p 39 Résidence Universitaire Lirondelle à Lyon 3 ème (69) p 40 Maison des Langues et des Cultures à Lyon 7 ème (69) p 41 Centre Universitaire des Quais à Lyon 7 ème (69) p 42 Zac du Bon Lait à Lyon 7 ème (69) p 43 Zac des Girondins à Lyon 7 ème (69) p 44 Parc d affaires Lyon Techsud à Lyon 7 ème (69) p 45 Site Rockefeller Bâtiment Bellemain à Lyon 8 ème (69) p 46 Bioparc Lyon à Lyon 8 ème (69) p 47 Zac de la Duchère à Lyon 9 ème (69) p 48 Vaise Industrie à Lyon 9 ème (69) p 49 École Laborde à Lyon 9 ème (69) p 50 Villages d'entreprises Lyon 1 er 2 ème 8 ème 9 ème Rillieux-La-Pape (69) p 51 Zac Bonvert à Mably - Roanne Mably (42) p 52 Parc des Gaulnes à Meyzieu-Jonage (69) p 53 Lycée de Précieux à Montbrison (42) p 54 Centre nautique du Pays Mornantais à Mornant (69) p 55 Centre hospitalier à Privas (07) p 56 Les Balcons de Sermenaz à Rillieux-la-Pape (69) p 57 Bottet Verchères à Rillieux-la-Pape (69) p 58 Cité scolaire Honoré d'urfé (42) p 59 Centre de Formation d'apprentis à Saint-Etienne (42) p 60 Zac du Centre Bourg Laurentinois à Saint Laurent de Mure (69) p 61 Parc Technologique de Lyon à Saint-Priest (69) p 62 Zac Castellane à Sathonay-camp (69) p 63 Missions SYTRAL (ingénierie foncière) (69) p 64 Zac du Centre à Tassin-la-Demi-Lune (69) p 65 Lycée René Perrin à Ugine (73) p 66 Résidence Universitaire et bureaux à Vaulx-en-Velin (69) p 67 Zac de Vénissy à Vénissieux (69) p 68 ZAC Quarantaine à Villefranche-sur-Saône (69) p 69 Résidence Pranard à Villeurbanne (69) p 70 Terrain des Sœurs à Villeurbanne (69) p 71 Quartier Gratte-ciel Centre Ville à Villeurbanne (69) p 72 Centre hospitalier à Viriat - Bourg-en-Bresse (01) p 73 EHPAD à Vizille (38) p 74 + de références sur : Commerces sur la Métropole de Lyon (69) p 78 Pépinières d entreprises sur la Métropole de Lyon (69) p 79 Villages d entreprises sur la Métropole de Lyon (69) p 80 Restaurant d entreprises à Jonage (69) p 81 Pôle de services Woodclub à Saint-Priest (69) p 82 Restaurant d entreprises (parc des Gaulnes) à Jonage (69) p 86 Pôle de services du Parc d'affaires Puy d'or à Limonest (69) p 87 Locaux pentes Croix-Rousse à Lyon 1 er (69) p 88 Plateforme d innovation collaborative Axel One à Saint-Fons (69) p 89 Pôle de services Woodclub à Saint-Priest (69) p 90 Village d entreprises Pressensé à Villeurbanne (69) p 91 Restaurant d entreprises (parc des Gaulnes) à Jonage (69) p 94 Parc d activités Sunstone (parc des Gaulnes) à Jonage (69) p 95 Hôtel KYRIAD (parc des Gaulnes) à Jonage (69) p 96 Pôle de services du Parc du Puy d'or à Limonest (69) p 97 Bâtiment Amplia (Lyon Confluence) à Lyon 2 ème (69) p 98 Pôle de services Woodclub à Saint-Priest (69) p 99 Les jardins de Jules à Villeurbanne (69) p 100

5 2 Le Groupe SERL maintient son cap X. CHABERT A l heure des transformations territoriales, du passage de la Communauté urbaine en Métropole de Lyon, de la création du nouveau Rhône et du redécoupage des Régions, le groupe SERL reste un modèle efficient, qui demeure une référence pour nos principaux donneurs d ordre publics. La SERL est un outil fiable, sûr et solide, sur lequel chacun de nos clients, publics comme privés, s appuient pour la réalisation de projets structurants d aménagement, de renouvellement urbain, de constructions et en 2015, de sûreté urbaine. Cette fiabilité est encore plus indispensable dans une période d économies budgétaires et de vigilance accrue à la dépense pour les pouvoirs publics. Les résultats annuels sont satisfaisants et montrent une belle résistance du groupe SERL dans un environnement toujours aussi concurrentiel et en situation économique incertaine. En 2014, le chiffre d investissement opérationnel est en croissance et s élève à 157 M. Un résultat jamais atteint à ce jour dans l histoire de la structure. Depuis 7 ans, la direction de la SERL se fixe les objectifs nécessaires à un développement stratégique porteur de sens et de réussite. Une première étape avait mené à la création du groupe SERL, organisé autour de son cœur de métier l aménagement. Trois nouvelles activités sont développées : le facility management, la gestion patrimoniale et les énergies renouvelables. Une synergie de compétences, qui sera largement exploitée en 2015 dans le projet de requalification de la Vallée de la Chimie (Appel des 30!) pour lequel la SERL est lauréate aux côtés de son partenaire privé EM2C. En 2014, la direction du groupe a élargi son panel d expertises en investissant dans le domaine des Superstructures/Grands projets. Une action réalisée par la reprise de l activité régionale d ICADE. Cette opportunité stratégique s est soldée par le renfort de 5 nouveaux chefs de projets expérimentés, d une chargée de gestion et d un portefeuille de 19 projets complexes dans le cadre de contrats de mandats, d AMO ou de prestations - lycées, équipements de santé (hôpitaux, EHPAD, centre de soins) et équipements culturels. Dans un champ concurrentiel animé, le groupe SERL peut ainsi se positionner comme un acteur majeur de cette discipline sur le territoire de la nouvelle Région Rhône-Alpes Auvergne. Foncier : question d avenir La direction de la SERL poursuit ses réflexions sur les problématiques foncières dans les opérations d aménagement. Elle s attache à proposer aux collectivités métropolitaines des solutions inventives pour maîtriser un foncier dans le temps, dans l espace et dans la sphère financière. Un dossier qui sera une priorité des équipes de la SERL pour les années à venir. PROJETS GAGNÉS EN 2014 AMENAGEMENT -> Quartier Terraillon - Bron - Métropole de Lyon -> Les Prés Marverant - Ville d Arnas -> Cité de la Gastronomie - Hôtel Dieu Lyon 2 - Métropole de Lyon SUPERSTRUCTURES / GRANDS PROJETS -> Centre Européen de Nutrition pour la Santé et l Institut Européen du Lymphone Hôpital Lyon Sud (Pierre Bénite) - Université Claude Bernard -> Construction et restructuration de locaux d enseignements CFA BTP Auvergne-Clermont Ferrand (63) -> Résidence Universitaire "Cavalier" (bâtiment C) Lyon 3 - CROUS Lyon / Saint-Etienne -> Restructuration de locaux universitaires Rockefeller (tranche 2) Lyon 8 - Université Lyon I

6 NOUVELLE ACTIVITÉ 3

7 4 À LA TÊTE DE LA SERL DEPUIS 2007, ERIC BRASSART PORTE UN REGARD SUR L URBANISME ET PLUS PARTICULIÈREMENT AU SEIN DE LA MÉTROPOLE LYONNAISE. Comment s'inscrit, pour vous, la Métropole de Lyon sur l'échiquier national de l'urbanisme et de l'aménagement? Depuis quelques années, l aménagement de Lyon «fait parler» dans les milieux professionnels, et même dans les médias. Le nouveau statut de Métropole donné à la Communauté urbaine, unique en France, met en lumière cette émergence de Lyon comme ville européenne, ville Lumière, mais surtout comme pôle économique de niveau européen où il fait bon vivre, même discrètement, et où la modernité est présente, mais bien conjuguée avec la tradition. Pourtant les Lyonnais sont réputés de naturel discret ; et ils le sont encore! Le buzz sur le développement de la métropole de Lyon et son urbanisme est donc bien significatif. DEPUIS QUELQUES ANNÉES, LES PROJETS URBAINS MÉTROPOLITAINS DE LYON SONT TOUS DES CONCENTRÉS D INNOVATIONS L aménagement de l agglomération lyonnaise est-il une référence pour les pôles urbains de France et d Europe? J ai exercé des responsabilités dans les agglomérations de Grenoble et Marseille notamment ; chacune a cherché selon les décennies à valoriser ses potentiels et à affirmer sa personnalité urbaine. Mais à Lyon, je rejoins Jean Frebault qui soulignait ici l an dernier, la remarquable continuité dans la vision politique et urbaine à l échelle de l agglomération au fil de ces 50 ans, et singulièrement depuis 30 ans. De véritables savoir-faire se sont progressivement constitués autour de la planification, de la maîtrise d ouvrage urbaine, de la pratique des concertations et de la décision publique, et de la construction raisonnée, tout ce qui contribue à l aménagement durable du territoire local ; et le Président du Grand Lyon a pu s appuyer sur ces savoir-faire depuis 10 ans pour porter les dynamiques métropolitaines à un niveau géographique, économique, pertinent, et comme tel, à taille humaine. Quelles en sont les transformations qui vous impressionnent? La transformation de l agglomération lyonnaise depuis 10 ans a été marquée par la qualité exceptionnelle des opérations de rénovation urbaine. Le centre-ville de Vaulx-en-Velin, les Minguettes à Vénissieux ont été les quartiers d école des origines de la politique de la Ville dans les années 80. La Duchère est maintenant une référence nationale. Ces quartiers sont différents et pourtant les mêmes, car reconstruits sans avoir été rasés, mais surtout intégrés au fonctionnement social de l agglomération. J ai participé avec Hubert Dubedout aux débuts de la politique de la ville à Grenoble, j ai ensuite beaucoup œuvré à la recomposition urbaine de l agglomération marseillaise, mais ce qui a été fait à Lyon dans ce domaine est certainement bien plus stable, humain, et donc durable. La rénovation la plus spectaculaire est certainement celle du quartier de Lyon-la Duchère où la mixité sociale se développe dans un cadre totalement renouvelé et digne des «beaux quartiers». La SERL est fière d y avoir eu un rôle majeur. Il y a également des projets très innovants et encore méconnus en dehors des cercles professionnels : le quartier de l Industrie à Lyon Vaise, ou celui des Girondins à Lyon Gerland, où la densité favorise la révolution des smart cities, tout en maintenant un lien fort entre urbanisme et culture. Depuis quelques années, les projets urbains métropolitains de Lyon sont tous des concentrés d innovations. Le nouveau projet Gratte-ciel centre-ville à Villeurbanne va bien l'illustrer. L autre réussite exceptionnelle de la métropole lyonnaise est son réseau de transports en commun. Comparativement aux autres agglomérations millionnaires, c est un élément déterminant de l aménagement métropolitain, durable, équilibré, partagé et bien réparti. Du social «ultime»! Quel rôle pour la SERL dans ces réussites urbaines et sociales exemplaires? Le premier mérite en revient au fort portage politique de la Métropole de Lyon ; mais aussi à ses services et aux opérateurs, publics et privés, au premier rang desquels se trouve la SERL. Créée en 1957, elle se positionne comme l acteur principal de la transformation du territoire métropolitain au service de l intérêt général ; le groupe SERL intervient, avec ses filiales, créées depuis 2007 dans les domaines de l aménagement, du renouvellement urbain, du développement économique, de la construction d équipements publics, de la gestion des locaux et des services immobiliers, ou encore du portage immobilier. Cette offre globale correspond à une volonté de maîtrise publique, sous régime concurrentiel et privé, de l ensemble de la chaîne de valeur de l aménagement et de la construction ; elle a prouvé son efficacité, discrète mais faisant référence en France pour les investisseurs nationaux. Cette efficacité économique est un atout, qui s exporte maintenant dans toute la région Rhône-Alpes, et même en Auvergne avec la reprise par la SERL des activités AMO de ICADE au 1 er janvier 2015 ; mais la SERL privilégie les interventions dans le territoire du pôle métropolitain. La SERL est partout au service d une politique de qualité de l aménagement public, veillant à faire en sorte que la ville soit durable mais aussi désirable. Il faut que les usagers se sentent bien dans les quartiers remodelés, et le modèle lyonnais s'il est constitué, privilégie certainement le souci de l humain et le respect de la nature. Le groupe SERL est un opérateur de l aménagement efficace, proche et «humaniste».

8 AVEC AVEC Jean Frébault ERIC BRASSART Huile - Marylène CHAVE Les collectivités locales doivent faire face à une crise de leur financement ; cela doit-il conduire à s interroger sur le modèle de l aménagement? La tendance lourde est, dans toute l Europe occidentale, de re-aménager les villes, de les faire évoluer et de les densifier sur elles-mêmes ; c est ce qu on appelle maintenant le travail sur «la ville constituée». Cela oblige élus et opérateurs à des processus moins linéaires, plus collaboratifs entre tous les acteurs pour rendre plus efficients les investissements publics comme privés. La co-construction des projets devient une nécessité et non plus un luxe. La rareté des finances locales pour les années prochaines va en faire un facteur de réussite et une nécessité d'ordre public. Pour les aménageurs publics comme la SERL, cela va imposer une remontée dans la chaîne de valeur de la construction, et des interventions plus en amont de celle-ci sur le foncier, en pleine synergie avec les décideurs publics et aussi souvent que possible en partenariat avec des opérateurs privés. C est également une évolution cohérente avec leur capacité à bien maîtriser les risques des opérations, accrus depuis les réformes de Aménageur et humaniste, sont- ils donc compatibles? L humanisme procède-t-il de l hexis de l aménageur? L opérateur urbain doit-il par ses interventions, «servir l humanité en général, ou aimer les êtres en particulier?», question que posait Albert Camus dans «l Homme révolté» (1951). L aménagement durable, c est en fait chercher d abord à apporter à chaque homme un équilibre qui n est possible que si on lui apporte la dignité inaliénable attachée à la condition humaine Et si on lui apporte la preuve que cette dignité dont il veut se prévaloir lui appartient bien en propre, quel meilleur champ d action alors que l aménagement pour cette aventure? La praxis humaniste de l aménagement durable est d abord cette reconquête, cette réponse au jugement de Nietzsche qui a écrit au seuil du 20 ème siècle : «le signe le plus général des temps modernes : l homme a incroyablement perdu en dignité à ses propres yeux». L aménageur, technicien ou élu, s adresse à chaque homme dans la cité, et peut ainsi restituer à l universel ce qui lui est dû, en sortant du généralisme car le généralisme finit toujours en normatif, en idéologique, simplement technocratique dans les sociétés les plus empathiques, mais en dictature dans les autres Et le généralisme s accommode mal de la diversité naturelle! C est ce qui rend complexe et multiforme le développement durable. L AMÉNAGEMENT DURABLE, C EST CHERCHER D ABORD À APPORTER À CHAQUE HOMME UN ÉQUILIBRE QUI N EST POSSIBLE QUE SI ON LUI APPORTE LA DIGNITÉ INALIÉNABLE ATTACHÉE À LA CONDITION HUMAINE L aménageur doit donc être Pauliste : la perfection n est pas acquise, elle est le fait d être en route, une disposition continuelle à aller de l avant, vers de nouveaux horizons qui s ouvrent au fur et à mesure de la course de l être vers le Bien. L aménageur de terrain, social, écologiste, polit une pierre, singulière et universelle en même temps, et il ne peut le faire que dans le partage, ce qu offre le cadre de l action publique, politique et citoyenne accomplie. Le durable n est jamais définitivement poli ou acquis. Le modèle lyonnais est certainement inscrit dans cette vision et à Lyon, plus qu ailleurs, l homme se tourne finalement toujours vers la Lumière puisqu il l'a inventée. Il faut l accompagner, avec pédagogie et progressivité, même si la pierre polie ne sera jamais parfaite. Les aménageurs lyonnais sont ces «passeurs» vers la lumière, des passeurs du quotidien

9 6 AU 24 MAI 2015 LE CONSEIL D ADMINISTRATION & L ACTIONNARIAT LE CONSEIL D ADMINISTRATION Jean-Luc da PASSANO Président du Conseil d Administration Vice-Président de la Métropole de Lyon Maire d Irigny Michel LE FAOU Vice-Président de la Métropole de Lyon Adjoint à la Mairie de Lyon Lucien BARGE Vice-Président de la Métropole de Lyon Maire de Jonage Valérie GLATTARD Conseillère de la Métropole de Lyon Maire de Neuville-sur-Saône Jérôme STURLA Conseiller de la Métropole de Lyon Philippe COCHET Conseiller de la Métropole de Lyon Maire de Caluire-et-Cuire - Député du Rhône Martine DAVID Conseillère de la Métropole de Lyon Christophe GUILLOTEAU Président du Conseil Départemental du Rhône Député du Rhône L ACTIONNARIAT ACTIONNAIRES NOMBRE MONTANTS % EN D ACTIONS SOUSCRITS CAPITAL (en euros) Métropole de Lyon ,50 Département du Rhône ,50 Caisse des Dépôts et Consignations ,69 Caisse d Epargne Rhône-Alpes ,95 Lyonnaise de Banque ,86 CCI de LYON ,68 Crédit Agricole Centre Est ,49 OPAC du Rhône ,743 VIilleurbanne Est Habitat ,23 SAFIDI ,415 SFIG ,94 DEXIA- Crédit Local de France % Daniel POMERET Conseiller Départemental du Rhône Maire de ANSE Jean-Louis BOULLU Représentant la Caisse des Dépôts et Consignations Christophe DESVIGNES Représentant la Caisse d Epargne Rhône-Alpes Henri de CHEFDEBIEN-ZAGARRIGA Représentant la Lyonnaise de Banque Yves POMMIER Représentant la CCI de Lyon Francis PILLOT Représentant la société SAFIDI, filiale EDF

10 7 FILIALES & PARTICIPATIONS DU GROUPE SERL LES FILIALES DU GROUPE SERL SAS BONVERT SAS Porte Ampère Services aux entreprises et à leurs salariés (Facility Management), Exploitation technique. Réalisation d investissements dans les énergies renouvelables Ingénierie immobilière (portage et gestion d immobilier d entreprises) et investissement. Filiale projet d aménagement Zac Bonvert à Mably (42) Filiale projet d aménagement Zac Porte Ampère à Lyon 7 ème 100 % SERL 40 % SERL 100 % SERL 50 % SERL 30 % SERL 20 % Caisse des Dépôts & Consignations Rhône-Alpes 20 % Caisse d Epargne Rhône-Alpes 10 % SAFIDI (fi liale EDF) 10 % COFELY (fi liale GDF) 50 % SEDL* *Société d Equipement et de Développement de la Loire 70 % SOVIG (fi liale GDF-SUEZ) LES PARTICIPATIONS DU GROUPE SERL Création début 2012 Réalisation courant 2012 SCI NOVA ONE IMMO Construction et portage immobilier d une plateforme d innovation à Saint-Fons (69). Le nouveau bâtiment accueillera une association d entreprises (Axel One) spécialisées en chimie des matériaux (recherche & développement). 51 % SEM PATRIMONIALE Le Grand Lyon a voté en mars 2012, la création d une Société d Economie Mixte (SEM) à vocation patrimoniale pour accompagner et soutenir le développement économique du territoire (pépinières d entreprises, platesformes d innovation collaboratives, activités commerciales dans les secteurs en renouvellement urbain). La SEM a été créée par transformation de la fi liale 12 % SERL 49 % Caisse des Dépôts & Consignations Rhône-Alpes

11 8 ORGANIGRAMME DU GROUPE SERL Jean-Luc da PASSANO Président Eric BRASSART Directeur Général tél +33 (0) David CORTIER Relations institutionnelles Missions Sûreté tél +33 (0) Yves MOLINA Directeur Général Adjoint tél +33 (0) Marie-Françoise BÉAL Secrétaire Générale tél +33 (0) Patrick PALANCHON Responsable Production tél +33 (0) Philippe RAMBAUD Expert énergies & opérations spéciales tél +33 (0) Nicolas BAUME Développement tél +33 (0) Demandez l'annuaire complet du Groupe SERL à :

12 9 LES CHIFFRES 2014 Chiffre d'opérations 157 M Chiffre d'affaires 10,1 M Collaborateurs (temps pleins) 70 Surfaces commercialisées m² Les résultats 2014 du groupe SERL montrent une nouvelle fois la performance financière de la société, dans un contexte économique toujours incertain. Résultat net K Commercialisation Commercialisation des produits des zac (ventes) tous types confondus m² SDP ont été vendus, représentant 23 M Logements : m² SDP Zones d activités : m² SDP SHON vendues (actes signés) m² m² m² m² 2014 Activités Tertiaire Logements Chiffre d investissement opérationnel Il s élève à 157 M dont : 77 M en mandats & 80 M en concessions 6 opérations > à 7 M dont : 44 M Musée des Confluences à Lyon 2 ème 26 M ZAC des Girondins à Lyon 7 ème 8 M ZAC de Vaise-Industrie 7 M ZAC de Vénissy à Vénissieux Chiffre d'investissement opérationnel Par donneur d'ordre (en M ) M 130 M M 157 M Autres Département du Rhône Région Rhône-Alpes Grand Lyon Chiffre d affaires 2014 stable : 10,1 M CA en 2010 : 9,4 M CA en 2011 : 9,8 M CA en 2012 : 10,7 M CA en 2013 : 10,4 M Résultat net Résultat net de K Produits opérationnels d'exploitation Par donneur d'ordre en M ,6 M 8,7 M 8,6 M ,7 M Privés Autres Collectivités Département du Rhône Région Rhône-Alpes Grand Lyon

13 10 Les piliers de notre démarche RSE [ Responsabilité Sociétale des Entreprises ] Pilier économique : La GOUVERNANCE Des pouvoirs dissociés Le Président du Conseil d Administration & le Directeur Général Le Directeur Général élabore et assume la stratégie de l entreprise alors que le Président du Conseil d Administration contrôle que l activité du dirigeant s exerce sans dérive susceptible de remettre en question la performance durable. En outre, et dans le cadre de l administration du Groupe SERL, les principales filiales sont administrées par la SERL présidente, représentée par le Directeur Général. Une gestion des risques maîtrisée Un conseil d administration LE COMITÉ D ENGAGEMENT Analyse et émet un avis sur les propositions de réponse aux appels d offres, préparées en amont par l équipe opérationnelle de la SERL. Il est composé de 2 élus issus chacun d une collectivité actionnaire et d actionnaires banquiers. LE COMITÉ DE SUIVI DE RISQUES Suit l évolution des opérations à risque, et le cas échéant alerte les administrateurs. Il est composé de 2 élus issus chacun d une collectivité actionnaire. LE PACTE D ACTIONNAIRES Fixe les conditions d une recapitalisation éventuelle de la société par ses actionnaires en cas de survenance d un risque sur une opération, et dégradant sa situation au-delà des règles prudentielles fixées. indépendant et représentatif L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Approuve les comptes annuels et désigne les six membres d actionnaires privés au Conseil d Administration. LE CONSEIL D ADMINISTRATION Détermine les orientations de l activité de la société et veille à leur mise en œuvre. Il se réunit 3 à 4 fois par an.

14 Économique Opérationnel Social Civique RÉSULTATS 2013 SEM LOCALES (chiffres du réseau SCET) Effectif CA total M CO M Résultat Net K SEM Confluence (69) NC NC NC NC SEDL (42) NC -10 SAS (73) NC 774 SEDD (25) Territoire 38 (38) NC 268 SED HS (74) SERL (69) Moyenne des SEM 46,3 20,7 86,3 489,2 9 RSE Pilier économique Chiffres d'affaires 2014 M LA SERL DEPUIS 10 ANS Effectif * Produit d exploitation (M ) ,3 Chiffre d'opérations (M ) Résultat net (K ) La rentabilité de la SERL se décline, cette année encore avec 2 chiffres. Elle continue de placer la SERL parmi les EPL les mieux gérées du panel de 100 sociétés que suit la SCET, et à l évidence en tête de celles soumises à une concurrence effective dans le secteur de l aménagement et de la construction. Concurrence et compétitivité Le groupe SERL est résolument ancré dans la sphère du service public et du développement local, et tout autant dans la volonté d efficacité économique et financière sous régime privé. C est parce que l économie mixte a montré son utilité, et singulièrement davantage en périodes de crise, que la SERL est attachée au statut de SEM. Elle met l effi cacité de ses pratiques de droit privé au bénéfi ce des politiques publiques dont elle assure le bon aboutissement opérationnel et visible sur les territoires. L effort d adaptation de ses pratiques et stratégies, éprouvé avec succès par la crise qui perdure a produit ces résultats, et depuis 2009, la SERL et son activité n ont cessé de progresser. Benchmark du Groupe SERL Il est assuré par : > Les comparatifs de productivité entre EPL du panel SCET. > Les résultats des consultations auxquelles répond la SERL. Dans les 2 cas, la SERL est placée au meilleur niveau national, et bien sûr, régional. La SCET publie aussi une étude annuelle sur les rémunérations des EPL dans les opérations d aménagement ou de construction ; il en ressort que la SERL est parmi les EPL les moins «chères», c est à dire qui pratique des taux de rémunération parmi les plus bas. Ceci se conjugue avec la qualité des prestations de la SERL, unanimement saluée comme excellente par ses clients et partenaires. Les résultats du groupe SERL, excellents sur le plan économique et fi nancier en 2014 depuis 2008, ne sont donc pas acquis au détriment de ses clients, bien au contraire. C est sa productivité qui assure les résultats de la SERL et fi nance le développement des activités du Groupe. C est grâce à cette productivité que la SERL a su résister mieux que d autres à la crise ; c est aussi par cette orientation qu elle a pu faire face à ses concurrents successifs depuis 8 ans.

15 12 Le Groupe SERL labélisé pour son engagement social et environnemental Qu est-ce que le label CEEP CSR? Le label CEEP-CSR est un label européen créé par le CEEP (fédération européenne des entreprises d intérêt général) et attribué aux entreprises ayant intégré la RSE au sein même de leur activité. En octobre 2014, un jury d experts a décerné le label CEEP CSR* au Groupe SERL pour récompenser les efforts faits en matière de responsabilité sociale et environnementale. Déjà primé en 2012, le Groupe SERL confirme ainsi son engagement de longue date autour des trois axes de la RSE mis en avant par le Centre européen des employeurs et entreprises de service public (CEEP) : une gestion respectueuse des ressources humaines, une prise en compte des impacts environnementaux dans ses activités, des relations privilégiées avec les partenaires extérieurs. Quels sont les domaines pris en compte? > Gouvernance d'entreprise, > Comportements socialement responsables, s, > Ressources humaines, > Prise en compte des acteurs économiques (fournisseurs, actionnaires, partenaires), > Rapport avec les municipalités et d'autres parties prenantes > Dimension environnementale, > Conformité aux normes européennes et internationales. Management de projets : une équipe de projet dédiée La SERL a opté depuis une dizaine d année pour le «management par projet» de façon à : -> doter chaque projet d une équipe de professionnels, -> mettre les projets au centre du système global d information de la SERL, -> faciliter les liaisons transversales et décloisonner les fonctions d appui. assistante gestionnaire infographe négociateur foncier juriste chef de projet juriste marché publics comptable controleur de gestion chargée de communication plannificateur

16 Certification pour le Parc d activités EverEst à Genas RSE Pilier 13 opérationnel 0 Des projets certifiés 2014 le projet La Duchère Lyon obtient le prix «Logements moins chers durablement», dans le cadre des grands paris du logement, catégorie Initiatives Ville et aménageurs le parc d activités EverEst à Genas a reçu la certification HQE Aménagement délivrée par CERTIVEA. Elle reconnaît la qualité et l efficacité du dispositif, ainsi que l ambition du projet. Une première dans le Rhône pour un parc d activités le projet Lyon La Duchère a reçu le prix éco-quartier. L'insertion sociale Répondant par nature à la notion d intérêt générale, la SERL utilise ses opérations pour impliquer les populations locales. L insertion sociale concerne aussi bien les prestations intellectuelles que les travaux. Pour mener à bien cette mission, la SERL a signé des accords de partenariat avec deux acteurs majeurs de l insertion sur l agglomération lyonnaise : > La Maison de l Emploi et de la Formation de Lyon > UNI EST En 2014, plus de heures d insertion sur près de 40 contrats ont été réalisées sur les opérations SERL

17 14 + de de 5 Notre plan d actions en faveur de l égalité hommes-femmes La SERL est soucieuse de traiter avec égalité l ensemble des salariés. Les femmes, majoritaires à la SERL (entre 53 et 60% de l effectif sur les 10 dernières années), sont placées dans les mêmes conditions de travail et d évaluation que les hommes et ont les mêmes possibilités de progression. Toutefois, afin de disposer d indicateurs concrets sur la situation comparée des hommes et des femmes, et en conformité avec la législation, des plans d actions en faveur de l égalité hommes femmes sont en place depuis Années d ancienneté Répartition Effectif selon l âge + 60 ans ans ans ans ans ans ans ans Nombre de femmes Nombre d hommes Situation hommes - femmes au 31/12/14 Plan d'actions en cours indicateurs du plan d'actions un ensemble d indicateurs permettent l analyse des données chiffrées par catégorie professionnelle de la situation respective des hommes et des femmes dans les domaines suivants : -> Recrutement -> Formation -> Qualification, classification, promotion professionnelle -> Conditions de travail -> Rémunération effective -> Articulation entre activité professionnelle et proposition de moyens pour atteindre l'objectif fixé. des domaines d'actions 3 objectifs de progression retenus : -> La rémunération -> La promotion professionnelle (examen de toutes les demandes de progression lors des entretiens annuels et proposition des moyens pour l atteindre). -> L articulation entre l activité professionnelle et la responsabilité familiale (débats sur le forfait jour et le télétravail menés en 2014). 57% 43% 44% 56% 83% 17% 75% 25% 67% 33% Répartition Cadres Agents de maîtrise Employés Contrats aidés

18 RSE 15 Pilier social Former les talents de demain et assurer la transmission des connaissances! 0 La SERL poursuit son action en faveur de l'insertion durable des jeunes à l'emploi mais également du maintien dans l'emploi des séniors et de la transmission des savoirs, avec la mise en place pour les années d'un plan d actions dans le cadre du dispositif des "contrats de génération". Ratifié par la Préfecture du Rhône le 9 janvier 2014, le plan a validé deux contrats de génération d ores et déjà mis en place fin 2013 (embauche de deux jeunes en CDI au terme de leurs contrats d apprentissage et maintien dans l emploi de deux seniors). Contrat de génération Marie-Françoise BEAL & Maéva BONNART Mais aussi, la SERL a accueilli en 2014 : 5 jeunes en apprentissage ou professionnalisation, 8 stagiaires dans le cadre de conventions de stage pour un total de 376 jours. Politique salariale La SERL propose des dispositifs permettant aux salariés d être associés financièrement à la bonne marche de l entreprise. Ainsi en 2014 les salariés ont pu bénéficier de primes d intéressement et de participation répartis : -> à hauteur de 80% proportionnellement à leur temps de travail sur l année, -> à hauteur de 20% proportionnellement aux salaires perçus. La SERL accompagne les efforts d épargne volontaire des salariés en mettant à leur disposition : -> un Plan d Epargne Entreprise -> un Plan d'epargne Retraite Collectif Dans le contexte actuel, acteurs de l emploi, partenaires publics et entreprises doivent travailler en commun. Le groupe SERL s est engagé aux côtés de la Maison de l Emploi pour proposer des actions concrètes en faveur de l emploi, plus particulièrement en offrant de parrainer des jeunes demandeurs d emploi afin de les soutenir dans leur recherche. 2 jeunes ont été suivis dans ce cadre en 2014.

19 16 L éco-citoyenneté au quotidien Les gestes éco-responsables c'est automatique! Recyclage du papier, cartons, piles, cartouches, plastiques par la mise en place de containers spéciaux kgs de papiers ont ainsi été récoltés, traités et recyclés en 2014 (22% de plus qu'en 2013). Bien-être : les paniers de fruits de saison provenant majoritairement de circuits courts remplacent les anciens distributeurs de friandises. Le transport par coursier se fait à 91% en vélo ou voiture électrique. Depuis mai 2014, services est équipé d un véhicule 100% électrique. Le recours aux entreprises adaptées représente environ 34% de l ensemble de nos dépenses en fournitures sur Installation d équipements de visio-conférence et de téléphones avec la fonction «conférence» pour réduire les déplacements.

20 RSE 17 Pilier civique 0 Une mobilisation de chaque instant! 2014 AVRIL SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE CONSOMMER AUTREMENT Ateliers de recyclage de matériaux que l on trouve au bureau MAI 2014 JUIN COURIR POUR ELLES CHALLENGE MOBILITÉ Course en faveur de la prévention des cancers féminins. Événement dont le but est d inciter les salariés à venir autrement qu en voiture individuelle au travail sur 1 journée. de taux de 73% participation! 2014 DEC. LES DÉCOS DU CŒUR Vente aux enchères d un sapin SERL doté d un repas pour 2 personnes chez la mère Brazier dont les fonds sont reversés à l association l Enfant Bleu. Le sapin SERL a été vendu 450. COLLECTE DE NOËL pour la hotte de l amitié (Magasin La Grande Récré)

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

ATELIER TECHNIQUE DE L ALE. Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème )

ATELIER TECHNIQUE DE L ALE. Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème ) ATELIER TECHNIQUE DE L ALE Tertiaire d entreprises : l innovation par la qualité environnementale et énergétique ZAC Thiers (Lyon 6 ème ) Source naturelle d aménagement Une dynamique commerciale sous le

Plus en détail

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité.

créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. créateur de sûreté Experte en aménagement, la SERL propose une ingénierie opérationnelle et de conseil en matière de sûreté et de sécurité. 1 vous êtes collectivité : Collectivité territoriale Administration

Plus en détail

Nelly COPERET Responsable SERL@immo² n.coperet@serl.fr

Nelly COPERET Responsable SERL@immo² n.coperet@serl.fr 85 Responsable SERL@immo² Portage et gestion patrimoniale d opérations complexes : accompagnement de la politique immobilière développée par les collectivités pour favoriser l implantation d activités

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ MISSIONS SOCIALES/ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Depuis la création du Crédit Immobilier de France en 1908, les SACI devenues SACICAP en 2008 ont pour vocation de faciliter l accession

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

CONTACT Nelly COPERET n.coperet@serl.fr

CONTACT Nelly COPERET n.coperet@serl.fr 54 55 SERL@immo a pour vocation le portage de biens immobiliers tels que les villages d entreprises, les commerces, ainsi que les locaux à partir desquels seront organisés les services aux entreprises.

Plus en détail

Conseil opérationnel en transformation des organisations

Conseil opérationnel en transformation des organisations Conseil opérationnel en transformation des organisations STRICTEMENT CONFIDENTIEL Toute reproduction ou utilisation de ces informations sans autorisation préalable de Calliopa est interdite Un cabinet

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Carrière de la banque et de l'assurance Objectif de cette licence professionnelle : Cette licence professionnelle permet

Plus en détail

Un magazine transfrontalier dédié à la création d entreprise

Un magazine transfrontalier dédié à la création d entreprise Un magazine transfrontalier dédié à la création d entreprise Mardi 18 juin 2002 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Valérie CHARRIERE-VILLIEN Tél. 04 72 40 58 37 Fax. 04 72 40 58 33 e-mail : charriere@lyon.cci.fr

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

L'immobilier est notre métier

L'immobilier est notre métier 02-03 L'immobilier est notre métier Nous l'exerçons depuis plus de 20 ans avec la même passion, dans le respect constant des valeurs qui nous sont chères et sur lesquelles s'enracine notre réussite, qui

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Master Management PME - PMI

Master Management PME - PMI IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME - PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand La situation générale des diplômés de la promotion 2007/2008 au er juillet 2009 (0 mois après

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011

LES ENTREPRISES DE L AGGLOMERATION LYONNAISE ONT LEUR CELLULE DE RENSEIGNEMENTS ECONOMIQUES. dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 LES ENTREPRISES DE dossier de presse MARDI 29 MARS 2011 Contact presse CCI de Lyon Aurélie Husson 04 72 40 58 39 husson@lyon.cci.fr SOMMAIRE LES ENTREPRISES DE Intelligence économique : le constat Un levier

Plus en détail

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015

sommaire Relevé de conclusions Séminaire 2015 - CRESS Auvergne avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes 6 février 2015 Séminaire 2015 - avec la participation de la CRESS Rhône-Alpes Relevé de conclusions 6 février 2015 Sémaphore - Cébazat sommaire I. Continuité sur la construction du projet stratégique II. Echanges entre

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Ensemble, développons les énergies de nos territoires Xavier Ursat directeur délégué de la division production ingénierie

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

«Comment continuer à réaliser vos projets?»

«Comment continuer à réaliser vos projets?» Caisse des Dépôts et collectivités locales «Comment continuer à réaliser vos projets?» Les réponses de la Caisse des Dépôts Eléments de contexte Des projets à réaliser Un contexte budgétaire contraint

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes. Solaire investissement local Rhône Alpes

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes. Solaire investissement local Rhône Alpes Solaire investissement local Pourquoi? Face aux menaces sur la planète : bouleversements climatiques, tensions autour des ressources, fin programmée des énergies fossiles, accroissement des risques nucléaires...

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

bâtir investir valoriser

bâtir investir valoriser bâtir investir valoriser vision une globale ARTEA a placé le suivi des clients au cœur de ses préoccupations en offrant le meilleur service à l ensemble des locataires de ses immeubles. Ce service se caractérise

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Une méthodologie innovante et élaborée au cas par cas pour créer votre quartier mixte, intelligent et durable. Concevoir votre projet sur-mesure Fédérer

Plus en détail

Fédérateur de compétences

Fédérateur de compétences www.uimmauvergne.org L UIMM D AUVERGNE Fédérateur de compétences REPRÉSENTER I DÉFENDRE I ACCOMPAGNER LA MÉTALLURGIE EN AUVERGNE Les Chiffres clés Entreprises salariés Reṕartition des effectifs Source

Plus en détail

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts, un établissement spécial La Caisse des Dépôts est une institution financière publique, créée par la loi du 28 avril 1816 Avec

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

Webhelp poursuit son développement dans l agglomération caennaise

Webhelp poursuit son développement dans l agglomération caennaise Webhelp poursuit son développement dans l agglomération caennaise Lancement de la construction du second site du centre de relation client En présence de Monsieur Laurent WAUQUIEZ, secrétaire d Etat chargé

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment, qui consomme près de 40 % de l énergie en France, est l un des principaux gisements pour atteindre l objectif européen de 27

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

La sérénité, un état d esprit

La sérénité, un état d esprit ED Pionnier sur la gestion immobilière de résidences services dédiées aux séniors, le Groupe est aujourd hui un acteur reconnu sur le marché. Sa marque véhicule un véritable concept décliné dans chacune

Plus en détail

Les partenariats associations & entreprises

Les partenariats associations & entreprises Les partenariats associations & entreprises Initier ou renforcer une politique de partenariats avec les entreprises Novembre 2011 Référentiel réalisé en partenariat avec et Edito Avec leurs 1,9 millions

Plus en détail

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure

Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure Le réseau du Groupe Primonial : des conseillers dédiés pour des solutions sur-mesure ANDRÉ CAMO PRÉSIDENT DE GROUPE PRIMONIAL «NOTRE INDÉPENDANCE CAPITALISTIQUE GARANTIT NOTRE INDÉPENDANCE D ESPRIT. NOUS

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012

Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012 Opérateur de Services Énergétiques Régional (OSER) Jeudi de l ALEC - 21 juin 2012 Contexte Ambition régionale de réduction des Émission de Gaz à Effet de Serre de - 40% d ici 2020 Analyse des besoins Étude

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

LA CONDUITE DE PROJETS DE RENOVATION URBAINE

LA CONDUITE DE PROJETS DE RENOVATION URBAINE 1 LA CONDUITE DE PROJETS DE RENOVATION URBAINE Financement de l ingénierie par l ANRU et la Caisse des Dépôts et Consignations L Agence distingue trois niveaux dans la conduite d un projet : Le pilotage

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION le règlement n 1998/2006 de la Commission européenne du 15 décembre 2006 concernant l application des articles

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 Novembre 2015 NOMINATION A LA PRESIDENCE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE SOGEPROM Eric GROVEN, Directeur Délégué de la Banque de détail Société Générale en France est nommé

Plus en détail

Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data

Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data Dossier de presse Mardi 23 juin 2015 1 Sommaire Edito de Jean-Louis Missika 3 Paris bâtit un programme stratégique

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec.

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec. CAISSE D EPARGNE : banque régionale qui finance l économie locale LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS En 2011, la Caisse d Epargne Bretagne Pays de Loire, malgré un contexte de tension

Plus en détail