Vulnérabilités et protection des eaux souterraines

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vulnérabilités et protection des eaux souterraines"

Transcription

1 Vulnérabilités et protection A. Dassargues Prof. ULg 14/10/2005 Vulnérabilités et protection des eaux souterraines Introduction / Importance des enjeux Eaux souterraines en Wallonie, avantages/désavantages Sources de contaminations Processus de contaminations Démarche générale de protection Risque = Aléa x Vulnérabilité Méthodes empiriques Critères objectifs et physiques Exemple Terug Hydrogéologie naar eerste pagina et Géologie de l Environnement Introduction / Importance des Eaux souterraines Eaux souterraines en Wallonie Eaux souterraines = plus de 70 % de l approvisionnement en Belgique ( 81 % Wallonie et Bruxelles; environ 60 % Flandre) Hydrogéologie = branche de l'hydrologie qui traite de l'eau souterraine en tenant compte des conditions géologiques Grande évolution récente dans les méthodologies et techniques appliquées pour pouvoir fournir des réponses quantifiées concernant les aspects: quantité qualité (Observatoire des Eaux Souterraines, DGRNE, Ministère de la Région Wallonne, 2002) Avantages : une meilleure protection contre les contaminations une température quasi-constante une courte distance entre lieu de production et lieu de consommation une réponse à la demande très constante dans le temps et des maxima et minima différés par rapport à la pluviométrie auto-épuration et retards de propagation des contaminations dans le sous-sol par des processus bio-géo-physico-chimiques Désavantages : coûts de pompages et de captages incertitudes liées à l hétérogénéité mal connue du sous-sol et récupération partielle substances dissoutes en plus grand nombre et en plus grandes quantités protection coûteuse et hasardeuse des eaux les plus vulnérables assainissement et des sites contaminés: très onéreux et long Enjeux importants ( Key issues ) : descente et montée des niveaux dans les nappes gestion des accès et de l utilisation salinisations et contaminations cartographies de la vulnérabilité et des zones de protection 1

2 Sources de contaminations Sources de contaminations des eaux souterraines (d après Sustainable use of groundwater: Problems and Threats in the European Communities, Ministerseminar, nov.1991, Den Haag) (d après Press & Siever, 2000, modified from US EPA) Etude des processus de transport et des réactions biophysico-chimiques des contaminants en milieu souterrain variablement saturé, poreux et fissuré Caractérisation et optimisation de l'assainissement des sites contaminés Mesures in situ, monitoring, modélisation de la contamination et simulations de différents scénarios d assainissement. Méthodologies de cartographie de la vulnérabilité des nappes aquifères 2

3 Contamination par un produit partiellement miscible et moins dense que l eau Contamination par un produit partiellement miscible et plus dense que l eau LNAPL Surface du sol DNAPL Surface du sol Surface libre de l aquifère Zone partiellement saturée produit NAPL gaz de produit NAPL Surface libre de l aquifère Zone partiellement saturée produit NAPL gaz du produit NAPL eau - NAPL dissous eau + NAPL eau - NAPL dissous Eau Direction de l écoulement Eau Direction d écoulement Zone saturée Zone saturée Couche peu perméable Couche peu perméable Protection Anthropique Prévention Zones de prévention Naturelle Réaction du milieu Atténuation Vulnérabilité Démarche générale de protection Vulnérabilité Vulnérabilité intrinsèque Zones de prévention Vulnérabilité spécifique (dépend définition généralement des propriétés spécifiques d un basée sur un critère, essentiellement le temps contaminant ou d un groupe de de transfert en zone contaminants) saturée, ce qui permet Risque = Aléa (naturel et/ou d utiliser des équations induit) x Vulnérabilité du territoire basées sur des lois qu il affecte physiques; définition relative l objectif de protection est une source, un captage prise en compte, en général, de d eau; tout le bassin, depuis la surface adaptées plutôt à des du sol jusqu à l aquifère ou la pollutions ponctuelles source (accidentelles) MAIS : empirisme des méthodes (ex:v=w 1 F 1 +w 2 F 2 + +w n F n ) Risque = Aléa (danger) x Vulnérabilité Exemples de méthodes empiriques DRASTIC Method (Aller et al., 1987)» Depth to water» Net Recharge» Aquifer media» Soil media» Topography» Impact of the vadose zone» Hydraulic Conductivity Rating 1, 2,,..., 10 D i = Σ 7 j=1 (R j x W j ) DRASTIC Pesticide DRASTIC Weighting

4 Land-use EPIK Method (Doerfliger and Zwahlen 1997) Topographic Epikarstfeatures Geological Soils Vulnérabilité ou des captages? «The Origin-Pathway-Target Model» Surface-runoff coeff.& Vegetation-cover type Control & Digital terrain model Slope OVERLAY PROCEDURE Infiltration-conditionsrate (I) Geomorphological Epikarst-rate (E) Aquifer-lithology Karst-network (K) WEIGHTING OVERLAY PROCEDURE V i = ( E i ) + ( P i ) + ( I i ) + ( K i ) Vulnerability index (V i ) Control, analysis & interpretation RECLASSIFICATION Protective-coverrate (P) origin of a potential contamination: land-surface R E S O U R C E 1 st pathway: unsaturated zone 1 st target: groundwater surface 2 nd pathway: aquifer S O U R C E 2 nd target: spring/well FINAL VULNERABILITY MAP Evaluation de la vulnérabilité : critères objectifs et phénoménologiques Méthode rigoureuse de détermination de la vulnérabilité Terug Hydrogéologie naar eerste pagina et Géologie de l Environnement Méthode rigoureuse de détermination de la vulnérabilité Evaluation de la vulnérabilité Concept 4

5 Carte des classes de temps de transfert jusqu à la nappe aquifère Carte des classes de durée de la contamination au niveau de la nappe aquifère Carte des classes d atténuation des concentrations une carte de vulnérabilité «unique» peut être obtenue par combinaison des trois critères à l aide d une analyse multicritère. L indice final de vulnérabilité est : V Vt V * c V d établis par aide multicritère à la décision, avec la contrainte : 1 une carte de vulnérabilité «unique» : exemple - Vulnérabilité : évaluation et cartographie, par une méthodologie qui repose sur les principes physiques gouvernant la mobilité de l eau et des polluants dans le sol et le sous-sol. - Les résultats sont clairs, validables et peuvent être directement exploités en pratique, dans le cadre de la planification et la gestion du territoire - Cartographie de la vulnérabilité des ressources en eaux souterraines: complémentaire avec détermination des zones de protection des captages - Première condition: caractérisation détaillée des conditions s locales Merci! 5

Eaux souterraines 04/09/2013. A. Dassargues Prof. ULg & KULeuven. Enjeux et défis de l utilisation des eaux souterraines

Eaux souterraines 04/09/2013. A. Dassargues Prof. ULg & KULeuven. Enjeux et défis de l utilisation des eaux souterraines Eaux A. Dassargues Prof. ULg & KULeuven Eaux dans le cycle de l eau Qualité des eaux Contaminations des eaux Vulnérabilité et protection des eaux 1 2 Eaux dans le monde Répartition des eaux continentales

Plus en détail

Caractérisation des nappes aquifères: une nécessité pour leur protection et leur gestion

Caractérisation des nappes aquifères: une nécessité pour leur protection et leur gestion Jeudis de l AQUAPOLE Caractérisation des nappes aquifères: une nécessité pour leur protection et leur gestion A. Dassargues* Hydrogéologie et Géologie de l Environnement Dpt Géoressources, Géotechnologies

Plus en détail

Caractérisation des nappes aquifères: une nécessité pour leur protection et leur gestion

Caractérisation des nappes aquifères: une nécessité pour leur protection et leur gestion Jeudis de l AQUAPOLE Caractérisation des nappes aquifères: une nécessité pour leur protection et leur gestion 23 février 2006 A. Dassargues* Hydrogéologie et Géologie de l Environnement Dpt Géoressources,

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

ANNEXE C-4. Références utiles pour la modélisation du transfert de polluants dans le sol et les eaux souterraines.

ANNEXE C-4. Références utiles pour la modélisation du transfert de polluants dans le sol et les eaux souterraines. ANNEXE C-4 Références utiles pour la modélisation du transfert de polluants dans le sol et les eaux souterraines. DIRECTION GENERALE OPERATIONNELLE (DGO3) C4-1 TABLE DES MATIÈRES 1 Codes de calcul existants...

Plus en détail

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE

PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE DE L ETAT CHIMIQUE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L ENVIRONNEMENT DIVISION DE L EAU Direction des Eaux souterraines Directive-Cadre de l eau PRINCIPES ET METHODOLOGIE DE CONCEPTION DU RESEAU DE SURVEILLANCE

Plus en détail

Développement d une méthodologie de caractérisation de la vulnérabilité des aquifères en milieu forestier

Développement d une méthodologie de caractérisation de la vulnérabilité des aquifères en milieu forestier Développement d une méthodologie de caractérisation de la vulnérabilité des aquifères en milieu forestier Lorienne Thüler Mai 2011 1. Introduction But: Développer une méthode pour caractériser des zones

Plus en détail

Quels risques de pollution pour les nappes phréatiques?

Quels risques de pollution pour les nappes phréatiques? Quels risques de pollution pour les nappes phréatiques? Alain Rorive, Nicolas Dupont Université de Mons Faculté Polytechnique - Service de Géologie Fondamentale et Appliquée 1 Quels risques de pollution

Plus en détail

Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie

Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie Ministère de la Région wallonne Direction générale des Ressources naturelles et de l Environnement Division de la Prévention et des Autorisations Direction

Plus en détail

Cet ensemble industriel gros consommateur d eau et source. constitue un sérieux concurrent à l agriculture dans l exploitation des eaux souterraines.

Cet ensemble industriel gros consommateur d eau et source. constitue un sérieux concurrent à l agriculture dans l exploitation des eaux souterraines. "Spatial Analyst" " pour le calcul et la cartographie de la vulnérabilité des eaux souterraines à la pollution par la méthode DRASTIC Application : Nappe phréatique de Gabès Nord Ibtissam RIAHI CHANDOUL

Plus en détail

RÉSEAU DE SURVEILLANCE ET PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES EN VALAIS

RÉSEAU DE SURVEILLANCE ET PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES EN VALAIS CAPOFILA DI PROGETTO Regione Lombardia, Agenzia Regionale per la Protezione dell Ambiente PARTNER DELL ATTIVITA 3 GESTIONE SORGENTI DI MONTAGNA Regione Valle d Aosta, Dipartimento Difesa del Suolo e Risorse

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

Cours de physique du sol

Cours de physique du sol Logo optimisé par J.-D.Bonjour, SI-DGR 13.4.93 ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Cours de physique du sol G E N E R A L I T E S Copie des transparents Version provisoire Prof. A. Mermoud Janvier

Plus en détail

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Contexte Exigences croissantes en matière de qualité et de sécurité d approvisionnement

Plus en détail

UNEP / UNESCO / UN-HABITAT / ECA ASSESSMENT OF POLLUTION AND VULNERABILI TY OF WATER SUPPLY AQUIFERS OF AFRICA CITIES

UNEP / UNESCO / UN-HABITAT / ECA ASSESSMENT OF POLLUTION AND VULNERABILI TY OF WATER SUPPLY AQUIFERS OF AFRICA CITIES UNEP / UNESCO / UN-HABITAT / ECA ASSESSMENT OF POLLUTION AND VULNERABILI TY OF WATER SUPPLY AQUIFERS OF AFRICA CITIES EVALUATION DE LA POLLUTION ET DE LA VULNERABILITE DES AQUIFERES DES GRANDES CI TES

Plus en détail

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain CoTITA Méditerranée Journée du 17 novembre 2011 Conférences sur les risques Plan de Prévention des Risques Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain Laboratoire

Plus en détail

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D 7 avril 2006 1 Physique du problème : caractéristiques et modèles d un milieu poreux Le cadre physique de notre problème est celui

Plus en détail

ANNEXE C-3.4. Méthodes de détermination de l infiltration efficace I et de la teneur volumique en eau dans la vadose θ v.

ANNEXE C-3.4. Méthodes de détermination de l infiltration efficace I et de la teneur volumique en eau dans la vadose θ v. ANNEXE C-3.4 Méthodes de détermination de l infiltration efficace I et de la teneur volumique en eau dans la vadose θ v. Outils présentés : Palier 1 (ESR-N) : Valeurs par défaut Données d infiltration

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY

PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PROLONGATION DE LA CONCESSION DU STOCKAGE SOUTERRAIN DE CHÉMERY PIÈCE 4.2 : ÉTUDE D IMPACT SOUS-SOL RÉSUMÉ NON TECHNIQUE NOVEMBRE 2014 2 SOMMAIRE SOMMAIRE... 3 I. LE CONTEXTE DE LA NOTICE D IMPACT SOUS-SOL...

Plus en détail

Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités. BRGM Midi-Pyrénées

Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités. BRGM Midi-Pyrénées Les eaux souterraines de Midi- Pyrénées : préjugés et vérités Qu est-ce qu un aquifère? Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées > 3 Les grands types d aquifères de Midi-Pyrénées AQUIFERES ALLUVIAUX

Plus en détail

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Les cartes «annual air quality» montrent le résultat du couplage de deux méthodes d évaluation de la qualité de l air : l interpolation

Plus en détail

Conformément aux Lignes directrices sur la gestion des lieux contaminés (Version 2.0) octobre 2004

Conformément aux Lignes directrices sur la gestion des lieux contaminés (Version 2.0) octobre 2004 Guide pour l application des mesures d assainissement en fonction des risques (RBCA, Risk-Based Corrective Action) dans les bassins hydrographiques et les champs de captage municipaux Conformément aux

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

DÉSIGNATION DE ZONES DE PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES DESTINÉES À LA CONSOMMATION HUMAINE

DÉSIGNATION DE ZONES DE PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES DESTINÉES À LA CONSOMMATION HUMAINE DÉSIGNATION DE ZONES DE PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES DESTINÉES À LA CONSOMMATION HUMAINE Brochure d informations de l Administration de la Gestion de l Eau TABLE DES MATIÈRES 3 AVANT-PROPOS DU MINISTRE

Plus en détail

Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée

Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée Séminaire Eau et sécurité alimentaire en Méditerranée Les approches développées par VEOLIA, opérateur privé, pour une gestion durable des ressources en eau. Rappel Contexte réglementaire France Malgré

Plus en détail

Comprendre et interpréter l eau souterraine en aménagement du territoire: proposition d une solution géo-informatique

Comprendre et interpréter l eau souterraine en aménagement du territoire: proposition d une solution géo-informatique Comprendre et interpréter l eau souterraine en aménagement du territoire: proposition d une solution géo-informatique RENCONTRE PACES CHAUDIÈRE-APPALACHES 18 JUIN 2013 Contexte Approvisionnement en eau

Plus en détail

Démolition d'une usine

Démolition d'une usine Démolition d'une usine Multinationale Assistance et direction des travaux en tant que Maître d œuvre aux MO et AMO pour le suivi de la démolition, du tri et de l élimination des matériaux polluants inhérents

Plus en détail

Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois

Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois Gestion des risques dans un SIG: Exemple Lausannois Journée technique des distributeurs romands 26 janvier 2011 Linda Viguet Responsable des sources 1 Introduction de la L eau potable doit répondre à des

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 105 Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Caractérisation hydrogéologique du secteur Haldimand, Gaspé. Plan de la présentation

Caractérisation hydrogéologique du secteur Haldimand, Gaspé. Plan de la présentation 22 mai 214, présentation du rapport final à la Ville de Gaspé Caractérisation hydrogéologique du secteur Haldimand, Gaspé Mélanie Raynauld 1, Morgan Peel 1, René Lefebvre 1, Heather Crow 2, John Molson

Plus en détail

Observatoire régional de l énergie, du climat et de l air

Observatoire régional de l énergie, du climat et de l air Observatoire régional de l énergie, du climat et de l air l observatoire en quelques mots OPTEER est un véritable Système d Information Territorial multithématiques permettant : La consultation de données

Plus en détail

Dix-neuvièmes journées techniques du Comité Français d Hydrogéologie

Dix-neuvièmes journées techniques du Comité Français d Hydrogéologie Deux outils gratuits d aide à l interprétation : le logiciel TRAC (traçages), et un logiciel bientôt disponible : OUAIP (interprétation des pompages d'essai). Alexis Gutierrez, Thomas Klinka, Dominique

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Sol-Agrosystème-Hydrosystème

Sol-Agrosystème-Hydrosystème L I S A H Laboratoire d étude des Interactions Sol-Agrosystème-Hydrosystème y y Plate-forme de modélisation des flux de matière dans le paysage UMR SupAgro / INRA / IRD, Montpellier, France Objectifs et

Plus en détail

PROJET MEU. Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine. Présentation Décryptagéo

PROJET MEU. Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine. Présentation Décryptagéo PROJET MEU Une plateforme web et cartographique pour le monitoring et la planification énergétique urbaine Massimiliano Capezzali, Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique Fédérale (EPFL)

Plus en détail

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 1 Séminaire GLOBAL Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques Bruno Debray Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 2 Plan Quelques documents de référence sur

Plus en détail

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau

LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau LES LIVRETS SUR L EAU DU BASSIN ARTOIS-PICARDIE Prélèvements et usages de l eau Mars 2014 Captage de Nampty (80) Crédit photo : D. Devallez -AEAP Des ressources ABONDANTES inégalement réparties Le bassin

Plus en détail

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie Eau souterraine [o sutɛʀɛñ] : Eau sous tension hydrostatique présente dans les vides interconnectés de la zone de saturation. Cette eau émerge à la surface sous forme de sources et pénètre dans des puits.

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

Généralités sur les relations nappes rivières

Généralités sur les relations nappes rivières Généralités sur les relations nappes rivières Eaux souterraines et eaux de surface sont deux états de la ressource en eau, deux phases du cycle de l'eau. Elles présentent des relations et une interdépendance

Plus en détail

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps)

2. INDICATEURS PERTINENTS (permettant de suivre l évolution de la variable dans le temps) GARONNE 2050 VARIABLE : stockage et utilisation des stocks 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE Cette variable s intéresse aux différents moyens de stocker l eau en un site donné et à une période donnée de l année

Plus en détail

Outils et et méthodologie

Outils et et méthodologie Reconnaissance des des sites et et sols pollués Outils et et méthodologie m CNAM CNAM :22 :22 janvier 2008 2008 Valorisation des sites industriels : activités d ANTEA N 1 1. Exemples de sites soumis à

Plus en détail

Qu est-ce qu une étude BAC?

Qu est-ce qu une étude BAC? Qu est-ce qu une étude BAC? Réglementation Définition du BAC Objectifs de l étude Etapes de réalisation de l étude Leviers de réussite Arnaud HÉBERT Chargé d opérations «Collectivités et Industrie» Direction

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch GEothermie 2020 La géothermie c est quoi? Plus de 99% du volume terrestre présente une température de plus de

Plus en détail

Comment gérer l eau dans mon entreprise?

Comment gérer l eau dans mon entreprise? Comment gérer l eau dans mon entreprise? Déroulement de la matinée 9h30 : «L Eau, l Or bleu de notre région» Madame Sophie BREMS Journaliste, RTBF, La première 10h15 : «L assainissement des eaux usées

Plus en détail

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires Margaret Herbaux responsable thématique «Risques mouvement de terrain» Session 21 mai 2015 1/28 Plan 1) Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

LE CADASTRE DES SITES POTENTIELLEMENT POLLUÉS

LE CADASTRE DES SITES POTENTIELLEMENT POLLUÉS LE CADASTRE DES SITES POTENTIELLEMENT POLLUÉS QU EST CE QUE LE CADASTRE DES SITES POTENTIELLEMENT POLLUÉS? Le cadastre des sites potentiellement pollués est un inventaire de tous les sites du pays où une

Plus en détail

LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1

LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1 LES TACHES D UN GEOLOGUE PROFESSIONNEL 1 Déclaration de National Association of State Boards Of Geology National Association of State Boards Of Geology (ASBOG) est une organisation à but non lucratif regroupant

Plus en détail

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Dimensionnement, mise en œuvre et retour d expérience 30/11/12 Présentation du site Industriel situé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011. Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités

DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011. Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités DOSSIER DE PRESSE 21 Novembre 2011 Les prix de l eau sur le bassin Adour-Garonne : Composantes et disparités Contacts presse : Agence de l eau Adour-Garonne Catherine Belaval- 05 61 36 36 44- catherine.belaval@eau-adour-garonne.fr

Plus en détail

MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE

MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE ET ENVIRONNEMENT Coordinateur du Mastère : JAMEL CHAHED ENIT, Département Génie Civil, Laboratoire LMHE BP 37, Le Belvédère, 1002-Tunis jamel.chahed@enit.rnu.tn 1. Le

Plus en détail

Gestion des sols pollués

Gestion des sols pollués Formation continue Gestion des sols pollués Certificat d université Session 2015 ÉCHANGES EAU-SOL-PLANTE CERTIFICAT D UNIVERSITÉ Gestion des sols pollués POUR QUI? En Wallonie et à Bruxelles, le cadre

Plus en détail

NOTIONS GENERALES DE VULNERABILITE

NOTIONS GENERALES DE VULNERABILITE NOTIONS GENERALES DE VULNERABILITE Afin de comprendre la notion de vulnérabilité il apparaît important de rappeler quelques définitions : Le risque de pollution résulte du croisement d'un ou plusieurs

Plus en détail

Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013

Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013 La géothermie, une énergie adaptée aux besoins des bâtiments Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013 Des approches interdépendantes

Plus en détail

Les services climatiques Retour d expérience pour le secteur de l eau

Les services climatiques Retour d expérience pour le secteur de l eau Les services climatiques Retour d expérience pour le secteur de l eau Dominique RENAUDET, Directeur Recherche, Innovation et Développement Durable Climate services - Towards the provision of tailored climate

Plus en détail

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique V. Guinot Université Montpellier 2 Maison des Sciences de l Eau 34095 Montpellier Cedex 5 guinot@msem.univ-montp2.fr 1. L hydrologie et l hydraulique

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

Cartographie de la vulnérabilité des nappes de Grande-Terre et de Marie-Galante (Guadeloupe) Phase 3

Cartographie de la vulnérabilité des nappes de Grande-Terre et de Marie-Galante (Guadeloupe) Phase 3 Cartographie de la vulnérabilité des nappes de Grande-Terre et de Marie-Galante (Guadeloupe) Phase 3 Rapport final BRGM/RP-53456-FR Mai 2005 Cartographie de la vulnérabilité des nappes de Grande-Terre

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANÇAISE

CROIX-ROUGE FRANÇAISE CROIX-ROUGE FRANÇAISE Direction des Opérations Internationales / PIROI Gestion, nettoyage et sanitation des puits en situation de catastrophe Document P.I.R.O.I Julien Thiria (ingénieur sanitaire) Mise

Plus en détail

COMMUNICATION PRESENTEE PAR : Adrien T. DOSSOU, Directeur Général de la Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB)

COMMUNICATION PRESENTEE PAR : Adrien T. DOSSOU, Directeur Général de la Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB) REPUBLIQUE DU BENIN -------------------- MINISTERE DE L ENERGIE, DES RECHERCHES PETROLIERES ET MINIERES, DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES -------------------- DIRECTION GENERALE

Plus en détail

Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines

Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines CFMR Séance du 8 décembre 2011 Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines Mehdi GHOREYCHI Ancien président du CFMR, INERIS Les principaux gisements miniers souterrains français Charbon Sel Fer Aluminium

Plus en détail

ACTUALISATION DE LA CARTE GEOLOGIQUE, HYDROGEOLOGIE ET VULNERABILITE DE L ÎLE MAURICE

ACTUALISATION DE LA CARTE GEOLOGIQUE, HYDROGEOLOGIE ET VULNERABILITE DE L ÎLE MAURICE ACTUALISATION DE LA CARTE GEOLOGIQUE, HYDROGEOLOGIE ET VULNERABILITE DE L ÎLE MAURICE Dr Loïc GIORGI Géologue / Hydrogéologue l.giorgi@laposte.net «Faite de la bonne géologie vous pourrez toujours l appliquer»

Plus en détail

941, rue Charles Bourseul, BP 838, 59508 DOUAI cedex, France, (b) Laboratoire Artois de Mécanique, Thermique et Instrumentation,

941, rue Charles Bourseul, BP 838, 59508 DOUAI cedex, France, (b) Laboratoire Artois de Mécanique, Thermique et Instrumentation, VIII èmes Journées Nationales Génie Civil Génie Côtier, Compiègne, 7-9 septembre 24 Démarche de caractérisation de la zone non saturée d une friche industrielle en vue de modéliser le flux de polluant

Plus en détail

International Journal for Environment & Global Climate Change

International Journal for Environment & Global Climate Change Utilisation des SIG pour l évaluation de la vulnérabilité environnementale des aquifères phréatiques : Cas de la nappe Jurassique (Mougheul, Sud-Est Algérie) BADAOUI Imane RESUME La pollution constitue

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS Introduction 4 Collecte des données 5 Méthodologie 5 Principaux problèmes

Plus en détail

Géothermie dans les Ardennes

Géothermie dans les Ardennes Géothermie dans les Ardennes Comment initier et monter efficacement son projet 26 septembre 2013 Poix- Terron / Charleville- Mézières Méthodologie d un projet Choix des systèmes, outils d aide à la décision,

Plus en détail

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Renaud Marcelpoix Fabrice Rognon www.csd.ch Février 2014 Sommaire Nouveaux standards de construction : l intérêt de la géothermie de moyenne

Plus en détail

Connaissance et gestion de l eau souterraine

Connaissance et gestion de l eau souterraine Connaissance et gestion de l eau souterraine Projet d acquisition de connaissances sur les eaux souterraines de la Montérégie Est Hélène Montaz Cycle de l eau Moteur du cycle :énergie solaire Les différents

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Journée Thématique «Équipements Énergétiques du Bâtiment» Paris, Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : préparer

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

50 ans de l Orgeval & Journées Scientifiques du GFHN Paris 20-23 Novembre 2012

50 ans de l Orgeval & Journées Scientifiques du GFHN Paris 20-23 Novembre 2012 COUPLAGE DES MODELES NUMERIQUES SWAT ET FEFLOW POUR L ETUDE DES FLUX DE NITRATE A L ECHELLE D UN BASSIN VERSANT AGRICOLE POSE SUR UN AQUIFERE SABLEUX. CALIBRAGE, VALIDATION ET TEST DE SCENARIOS POUR L

Plus en détail

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l

Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Réseau International des Centres de formations aux métiers de l Eau Assemblée Constitutive du Réseau Paris 19-21 novembre 2008 Expérience de l Algérienne des Eaux en matière de formation ZAIER Hocine Sommaire

Plus en détail

Règlement prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) CA GROBEC11 sept. 2014 Andréanne Paris

Règlement prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) CA GROBEC11 sept. 2014 Andréanne Paris Règlement prélèvement des eaux et leur protection (RPEP) CA GROBEC11 sept. 2014 Andréanne Paris Plan de présentation Mise en contexte (Walkerton, Mégantic) Grandes lignes du RPEP Catégories Aire de protection

Plus en détail

Séance technique du CFGI

Séance technique du CFGI Séance technique du CFGI La géothermie de minime importance du 21 mai 2015 Xavier du CHAYLA Directeur de GEOTHER 2/20 rue Salvador Allende 92 000 Nanterre Tel : 01 55 17 16 10 Document protégés par Copyright.

Plus en détail

Commune de LE TAMPON:

Commune de LE TAMPON: Commune de LE TAMPON: Réseau 19 EME KM (chemin Géranium), 19ème Km (RN3), chemins Philippe Técher, des Maraîchers les Hauts, Fargeau et Barbot Vous êtes alimenté(e)(s) par : une eau de surface Vous dépendez

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 532a 532b Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers. Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources

Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers. Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources Plan de présentation Historique et contexte Problématique

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

LA TARIFICATION DE L EAU EN RÉGION WALLONNE. Exposé de M. Jean-Luc MARTIN Président du Comité de direction de la SPGE

LA TARIFICATION DE L EAU EN RÉGION WALLONNE. Exposé de M. Jean-Luc MARTIN Président du Comité de direction de la SPGE LA TARIFICATION DE L EAU EN RÉGION WALLONNE Exposé de M. Jean-Luc MARTIN Président du Comité de direction de la SPGE I. LE PRIX DE L EAU EN WALLONIE application du coût-vérité de l eau Directive européenne

Plus en détail

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE Qualité physico-chimique des cours d eau Une situation connue La qualité de l'eau sur le bassin est très variable entre les petits cours d'eau de montagne soumis à peu de pressions anthropiques, qui sont

Plus en détail

Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne

Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne Usages des données 3D urbaines pour les villes de Genève et Lausanne Rencontres SIG La Lettre : Le Grand Boom de la 3D Claudio Carneiro Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) Laboratoire de Systèmes

Plus en détail

1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués. 2. Imperméabilisation des sols

1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués. 2. Imperméabilisation des sols DEVELOPPEMENT DURABLE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE en Aménagement du Territoire, Urbanisme, Architecture et Construction 1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués Nouvelle méthodologie

Plus en détail

La comparaison des services d eau et d assainissement :

La comparaison des services d eau et d assainissement : La comparaison des services d eau et d assainissement : un outil pour une bonne gouvernance Michel DESMARS, Chef du département «eau et assainissement» Fédération nationale des collectivités concédantes

Plus en détail

De la Wallonie d hier, nous créons celle de demain. Le processus de réhabilitation d une friche industrielle polluée

De la Wallonie d hier, nous créons celle de demain. Le processus de réhabilitation d une friche industrielle polluée De la Wallonie d hier, nous créons celle de demain Le processus de réhabilitation d une friche industrielle polluée SPAQuE est l expert de la Région wallonne en matière de réhabilitation de décharges et

Plus en détail

Autorisation des sondes géothermiques: carte interactive

Autorisation des sondes géothermiques: carte interactive Amt für Wasser Office des eaux OED, janvier 2009 und Abfall et des déchets Rolf Tschumper Bau-, Verkehrsund Energiedirektion des Kantons Bern Direction des travaux publics, des transports et de l énergie

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION Société de Participation CarnaudMetalbox Ancien Etablissement Chouvel à Toulouse GRS Valtech PLAN DE LA PRESENTATION Introduction Contexte du site Objectif des travaux de réhabilitation Approche retenue

Plus en détail

VALORISER LES RESSOURCES DU SOUS-SOL GENEVOIS

VALORISER LES RESSOURCES DU SOUS-SOL GENEVOIS VALORISER LES RESSOURCES DU SOUS-SOL GENEVOIS www.geothermie2020.ch LES ENJEUX POUR GENÈVE LES SOURCES D ÉNERGIE À GENÈVE Energies fossiles Energies renouvelables Phase 1 Prospection préliminaire Phase

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG

SIG2013, Versailles, 3 octobre 2013. Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG Identifier et planifier des réseaux thermiques à l'aide d'un SIG Création et vision Le Centre de Recherches Energétiques et Municipales CREM a été conjointement créé en 1986 par la Ville de Martigny et

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail