Exercices sur les écoulements compressibles

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exercices sur les écoulements compressibles"

Transcription

1 Exercices sur les écoulements compressibles IUT - GTE - Marseille Exercice 1 Calculer la température et la pression d arrêt sur le bord d attaque de l aile d un avion volant à Mach Ma = 0.98 dans une atmosphère à 15 C et 10 5 Pa. On prendra γ = 7/5 et r = 287 J/kg/K. Refaire les calculs pour Ma = 2. 2 Exercice 2 Un avion vole à un nombre de Mach de 0.95 (calculé à partir de la vitesse de l avion) à une altitude où la pression atmosphérique est P = 0, 2232 bar et la masse volumique de l air ρ = 0, 349 kg/m Calculer la vitesse de l avion en km/h. 2. Calculer la pression et la température du point d arrêt sur le bord d attaque de l aile (γ = 1.4). 3 Exercice 3 Dans un écoulement d air, les caractéristiques en un point sont u = 100 m/s, P = 1, 013 bar et T = 288 K. 1. Calculer la pression au point d arrêt sur une aile d avion avec la précision du Pascal : en négligeant les effets de la compressibilité puis en tenant compte de la compressibilité. Quelle est la différence? 2. De combien faudrait-il diminuer la vitesse de l écoulement pour que la pression d arrêt réelle soit égale à la valeur calculée en négligeant les effets de compressibilité? 3. Faire les mêmes calculs pour u = 150, 200 et 300 m/s. 4 Tube de Pitot Un tube de Pitot est placé dans un écoulement d air à la pression P 1 = 105 kpa. La différence de pression est P = P 2 P 1 = 20 kpa (Fig.1) et la température de l air est fixée à 20 C. P 2 est la pression d arrêt. Figure 1 Tube de Pitot statique. 1

2 Calculer la vitesse de l écoulement d air. 5 Exercice 5 Une sonde anémométrique mesure la vitesse d un écoulement compressible. Elle est constituée d un capteur de pression totale (pression d arrêt P a ), d un capteur de pression statique P st et d un capteur de température (sonde thermocouple) qui provoque un arrêt adiabatique dans lequel on mesure T a. 1. Calculer la vitesse en fonction de la mesure de P a, P st et T a. 2. Montrer qu il existe une vitesse limite ne dépendant que de T a. On fera les applications numériques avec T a = 288 K, P a = 2 bars et P st = 1 bar. 6 Écoulement de Poiseuille isotherme On considère un écoulement isotherme à la température T d un gaz dans une conduite de diamètre D et de longueur L. À partir d un bilan de forces appliqué à un volume de contrôle, montrer que : 1 P 2 2 P 2 1 = 64q2 mrt C f L π 2 D 5 P 2 1 où P 1 et P 2 sont les pressions en entrée et en sortie de la conduite respectivement, q m est le débit massique de gaz, r la constante réduite du gaz et C f = 2τ p /(ρu 2 ) le coefficient de frottement (τ p la contrainte pariétale, u la vitesse de l écoulement et ρ la masse volumique du gaz). (1) Calculer ainsi la pression P 1 à l entrée d un pipeline de longueur L = 1 km et de diamètre D = 0.1 m pour un écoulement de gaz naturel (r = J/kg/K, viscosité dynamique µ = P a.s). Le débit massique de gaz q m est constant et égal à 0.7 kg/s. On donne la température du gaz T = 0 C et la pression en sortie du pipeline P 2 = 105 kp a. Le coefficient de frottement C f est à calculer avec la formule de Blasius : C f = Re 0.25 (2) 7 Exercice 7 Soit une onde de choc droite. Montrer qu à la traversée de l onde de choc : 1. P 2 /P 1 s écrit en fonction de γ et Ma 1 : P 2 = 2γ P 1 γ + 1 Ma2 1 γ 1 γ + 1 (3) 2. P 1 /P 2 s écrit en fonction de γ et Ma 2 : P 1 = 2γ P 2 γ + 1 Ma2 2 γ 1 γ + 1 (4) 3. En déduire une relation entre Ma 1 et Ma 2. Les indices 1 et 2 représentent un point en amont et un point en aval du choc respectivement. 8 Exercice 8 Un gaz a une température de 300 K, une pression de 1.5 bar et une vitesse de 450 m/s. Calculer la vitesse, la pression et la température après le passage d une onde de choc. On prendra γ = 1.3 et M = 44 g/mol. 2

3 9 Utilisation d un tube de Pitot dans un écoulement supersonique En écoulement supersonique, une onde de choc se forme en amont de la sonde. On considèrera que ce choc est droit au voisinage du point d arrêt du tube de Pitot. Dans ces conditions, la sonde mesure la pression d arrêt isentropique en aval P a 2 du choc. 1. Déterminer une relation du type : ax α + bx + c = 0 avec x = P 1 /P 2 et α = (γ 1)/γ. P 1 et P 2 sont respectivement les pressions statiques en amont et en aval du choc. Par dichotomie, en déduire la valeur de P Calculer la vitesse u 1 en amont du choc donnée par une sonde mesurant la pression d arrêt isentropique et la température d arrêt isentropique en aval du choc (P a 2 et T a 2 ), connaissant la pression statique P 1. Faire les applications numériques avec P a 2 = atm, P 1 = 0.1 atm, T a 2 = 979 K et γ = 7/5. 10 Le bouclier thermique La rentrée dans l atmosphère des engins balistiques et plus particulièrement des navettes spatiales pose le problème du bouclier thermique. En effet, l échauffement cinétique de l air à la traversée de l onde de choc est tel que la température de la paroi augmente très rapidement avec le nombre de Mach de l engin. 1. Dans le but d estimer cette température de paroi, on calculera la température d arrêt pour deux valeurs différentes du nombre de Mach de l engin, Ma 1 = 5 et 10. On supposera qu à l altitude considérée, soit z = 20 km, la température de l air est 217K. 2. En assimilant l onde de choc détachée qui se forme à l avant de l engin à une onde de choc plane, on estimera la température T 2 de l air entre l onde de choc et la paroi. 11 Tuyère convergente-divergente de Laval, version 1 Une tuyère convergente-divergente (Fig.2) à sections circulaires possède les caractéristiques suivantes : diamètre d entrée de 80 mm, diamètre au col de 40 mm, diamètre de sortie de 42 mm. Cette tuyère évacue dans l atmosphère l air d un réservoir où règne la pression P r et la température T r = 300 K. Les conditions dans ce réservoir sont supposées invariables. Figure 2 Configuration géométrique d une tuyère de Laval. 1. On supposera que P r est telle que le nombre de Mach M est maximal au col et juste égal à 1. Dans ce cas, P r = bar et P s = 1 atm. Calculer alors : les conditions au col P c, T c, u c, la température T s et la vitesse u s à la sortie, le débit masse q m et la puissance cinétique de la veine au col. 3

4 2. On augmente la valeur de P r de telle sorte que le nombre de Mach M soit maximal dans le divergent avec positionnement d un choc lorsque le diamètre est égal à D = 41 mm. Sachant que la pression dans la section de sortie vaut P s = 1 atm, calculer la pression dans le réservoir P r en suivant la procédure suivante : Donner les conditions au col T c, u c, la température T 1, la vitesse u 1 et le nombre de Mach M 1, avant le choc, la vitesse u 2, la température T 2, et le nombre de Mach M 2, en aval du choc, la vitesse u s, la température T s, et le nombre de Mach M s, en sortie de la tuyère, en remontant l écoulement, connaissant la pression de sortie P s = 1 atm, calculer P 2, P 1, P c puis P r. le débit masse q m et la puissance cinétique de la veine au col. 12 Tuyère de Laval, version 2 Un réservoir contient de l air sec à une pression de 10 6 Pa et une température de 300 K. Il est mis en communication isentropique avec l atmosphère par un conduit convergent-divergent dont la section de col est de 755 mm 2 (diamètre de 31 mm). Le nombre de Mach atteint par l écoulement en sortie du divergent est de Calculer la température T c, la vitesse U c et la masse volumique ρ c du fluide au col. 2. En déduire le débit massique q m correspondant. 3. Trouver les valeurs de la vitesse U s et de la masse volumique ρ s en sortie du divergent. 4. En déduire l aire de la section de sortie A s. 5. Calculer la pression P s et la température T s de l écoulement en sortie. 13 Tuyère de Laval, version 3 Une tuyère de Laval à section circulaire (diamètre au col D c = 10 mm) est alimentée par une source d air sec (γ = 1.4) de température T 0 = 400 K et pression P 0 génératrices constantes. Elle débouche dans un réservoir de très grande capacité dont la pression statique peut être maintenue à un niveau constant P a quelconque. On mesure en sortie de tuyère une pression statique P s = N/m 2 et un nombre de Mach Ma s = Calculer la célérité du son et la vitesse du fluide en sortie de tuyère. 2. Calculer la pression génératrice P Calculer la masse volumique du fluide en sortie de tuyère, le diamètre de la section de sortie et le débit masse du fluide éjecté. 4. Dans les conditions de fonctionnement précédentes, la pression statique du réservoir aval était fixée à P a = 10 3 N/m 2. À quel régime d écoulement en sortie correspond une telle valeur? 5. Pour quelle valeur de P a, une onde de choc droite prend-elle naissance dans la section de sortie de la tuyère? 6. On impose une pression statique aval P a = N/m 2. À quel rapport de section de col s effectue la recompression par choc normal dans le divergent? 7. Pour quelle valeur de la pression P a, le débit masse à travers la tuyère commence-t-il à changer? 14 Soufflerie supersonique Une soufflerie supersonique (Fig.3) est conçue pour fonctionner à un nombre de Mach Ma = 2 et la surface de la section du col est A c = 0.1 m 2. La pression et la température génératrices dans le réservoir situé en amont de la tuyère sont respectivement P 0 = 3 bars et T 0 = 300 K. L analyse préliminaire sera effectuée en supposant que l écoulement entre le réservoir et la section d essai reste isentropique. On prendra γ = 1.4 et r = 287 J/kg/K. 1. Calculer les propriétés de l écoulement (ρ c, P c, T c, c c, u c, A c ) au col. 2. Faire de même pour un point dans la section d essai (ρ, P, T, c, u, A). 3. Déterminer le débit massique de gaz q m dans la soufflerie. 4

5 15 Onde de choc oblique Figure 3 Géométrie de la soufflerie et notations. Le passage d un avion crée une onde de choc oblique d angle µ avec la direction horizontale. Un observateur au sol n entend pas le boom sonique produit par le passage de l avion volant à une altitude de 5 km, tant que celui-ci n est pas à une distance d au moins 9 km (voir figure 4). Si on néglige la variation de la vitesse du son avec l altitude, déterminer le nombre de Mach Ma de l avion. Figure 4 Onde de choc oblique produite par le passage d un avion en vol supersonique. 5

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

EXEMPLE DE CALCUL D UNE MISSION AVION

EXEMPLE DE CALCUL D UNE MISSION AVION EXEMPLE DE CALCUL D UNE MISSION AVION On considère un Boeing 747 dont la masse maxi au décollage est de 383000 kg. Il est propulsé par quatre turboréacteurs et réalise quotidiennement des missions de type

Plus en détail

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Exercice 1 - Influence du chemin de transformation. Une mole de

Plus en détail

COMPRESSEUR ALTERNATIF

COMPRESSEUR ALTERNATIF COMPRESSEUR ALTERNATIF 1. DIAGRAMME D'UN COMPRESSEUR A PISTON 1.1. Compresseur à un étage L'évolution théorique d'un fluide dans le cylindre d'un compresseur à piston est présentée sur la figure 1 en coordonnées

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t

On prend comme volume de contrôle l auget en translation. Ce volume de contrôle est donc en translation avec une vitesse U t. U t page 1 Problème 1 : Auget mobile (6 points) Un jet d eau, ayant une vitesse V 1 frappe un auget à une hauteur y 1 comme indiqué sur la figure 1. On considère que le jet incident a un diamètre D et que

Plus en détail

Hydraulique industrielle Correction TD 3

Hydraulique industrielle Correction TD 3 Hydraulique industrielle Correction TD 3 1 Etude d un limiteur de pression 1.1 Identification des fonctions Les différents élements assurant le fonctionnement du composant sont listés ci dessous : - Orifice

Plus en détail

CHAPITRE IV: ONDES DE CHOCS DROITES

CHAPITRE IV: ONDES DE CHOCS DROITES CHAPITRE IV: ONDES DE CHOCS DROITES Nous avons souligné au chapitre II, ainsi qu au chapitre III, que pour les écoulements à grande vitesse le modèle continu ne permettait pas de décrire la totalité des

Plus en détail

I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC. Propriétés de l atmosphère et aéronautique

I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC. Propriétés de l atmosphère et aéronautique I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC Propriétés de l atmosphère et aéronautique Janvier 2007 O.LOSEILLE Plan du cours I. Atmosphère réelle I.1 Chimiquement I.2

Plus en détail

1 - DEBITMETRE A ORGANE DEPRIMOGENE

1 - DEBITMETRE A ORGANE DEPRIMOGENE 1 - DEBITMETRE A ORGANE DEPRIMOGENE Il s agit de créer au sein de la canalisation une restriction localisée de la section (ou constriction) qui engendrera une différence de pression statique dont la mesure

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée. Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées.

Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée. Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées. Durée 2 heures Une feuille de formulaire autorisée Les exercices doivent être obligatoirement rédigés sur des feuilles séparées. Exercic (7 points) : (les 3 parties sont relativement indépendantes) De

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES

Repère : Session : 2001 Durée : 2 H 30 Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/5 Coefficient : 2 SCIENCES PHYSIQUES - La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction interviendront pour une part importante dans l appréciation des copies. - Conformément au dispositions

Plus en détail

Thermodynamique des gaz parfaits

Thermodynamique des gaz parfaits Chapitre 24 Sciences Physiques - BTS Thermodynamique des gaz parfaits 1 Le modèle du gaz parfait 1.1 Définition On appelle gaz parfait un ensemble de molécules sans interaction entre elles en dehors des

Plus en détail

Dans tous les cas ci-après, il résulte du passage du liquide au point singulier une perte de charge donnée par la formule : V

Dans tous les cas ci-après, il résulte du passage du liquide au point singulier une perte de charge donnée par la formule : V Hauteur et ligne piézométriques - Charge et ligne de charge Les notations ci-dessus étant conservées*, si, dans l écoulement d un liquide, on fait correspondre à chaque position d une particule liquide

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie

Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Manipulation 1 Le calorimètre de Junkers et la mesure de la masse moléculaire par effusiométrie Consignes de sécurité Soyez prudent en utilisant le gaz naturel. Dans le cas d une odeur de gaz, fermez la

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section : i-prépa annuel -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section : i-prépa annuel - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section : i-prépa annuel - 61 Chapitre 7 : Chute d une bille dans un fluide I. Deux nouvelles forces : a) la Poussée d Archimède : Tout corps

Plus en détail

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut,

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut, Pour mettre en mouvement un objet, déformer un objet, modifier le mouvement d'un objet ; il est nécessaire de faire subir à celui-ci une action mécanique (avec ou sans contact). Pour décrire cette action

Plus en détail

Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé

Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé Cours MF101 Contrôle de connaissances: Corrigé Exercice I Nous allons déterminer par analyse dimensionnelle la relation entre la Trainée D et les autres paramètres. F D, g,, V, ρ, ν) = 0 1) où D représente

Plus en détail

Daniel Bernoulli 1700 1782

Daniel Bernoulli 1700 1782 Capacités C1 mesurer la pression à l aide d un manomètre ; C2 calculer une pression et la convertir en bar ou en pascal ; C3 vérifier expérimentalement la loi de Boyle-Mariotte (pv = n RT ); C4 calculer

Plus en détail

Chapitre 4 Statique des fluides

Chapitre 4 Statique des fluides Chapitre 4 Statique des fluides Un fluide est corps liquide (état compact et désordonné) ou gazeux (état dispersé et désordonné). On ne s intéresse ici qu à une partie de la statique des fluides : la notion

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 004 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PYSIQUE Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. N : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de

Plus en détail

Les très grandes souffleries de l ONERA 2014

Les très grandes souffleries de l ONERA 2014 La grande soufflerie S1 de Modane, et les autres Avant de comprendre comment fonctionne une soufflerie, il est nécessaire de rappeler qu il n existe pas une, mais des souffleries. En effet, il est essentiel

Plus en détail

PRESSION. Rq2 : L HYDROSTATIQUE étudie les propriétés des fluides en équilibres, toutes les parties étant parfaitement immobiles (Archimède, Pascal)

PRESSION. Rq2 : L HYDROSTATIQUE étudie les propriétés des fluides en équilibres, toutes les parties étant parfaitement immobiles (Archimède, Pascal) PRESSION 1 1. GENERALITES 1.1. Définition : pression exercée par une force r F agissant uniformément et perpendiculairement à une surface de grandeur S UNITE SI : le Pascal [ Pa ] ou [ N.m -2 ] p = F S

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

Phys. N 11 La Pression. Exercices.

Phys. N 11 La Pression. Exercices. Phys. N 11 La Pression. Exercices. Moteur de Recherche sur le site Rechercher Recherche personnalisée Mode d'emploi Recherche générale Entrez les termes que vous recherchez. Envoyer un formulaire de recherche

Plus en détail

Suites numériques. Exercice 1 Pour chacune des suites suivantes, calculer u 1, u 2, u 3, u 10 et u 100 : Introduction : Intérêts simpleset composés.

Suites numériques. Exercice 1 Pour chacune des suites suivantes, calculer u 1, u 2, u 3, u 10 et u 100 : Introduction : Intérêts simpleset composés. Suites numériques 1ère STG Introduction : Intérêts simpleset composés. On dispose d un capital de 1 000 euros que l on peut placer de deux façons différentes : à intérêts simples au taux annuel de 10%.

Plus en détail

Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz

Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz Anémomètre/Débimètre Massique Thermique TA Vitesse / Débit Air - Gaz Le capteur Massique est idéal pour la mesure de vitesse et de débit d air ou de gaz. Caractéristiques techniques - Mesure de vitesse

Plus en détail

LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS

LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS Calcul d un vérin Poussée La poussée exercée par un vérin est fonction de la pression d alimentation, du diamètre du vérin et de la résistance de frottement

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites.

Les calculatrices sont interdites. Les calculatrices sont interdites. NB. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

Contrôle final de Thermique,

Contrôle final de Thermique, Contrôle final de Thermique, GM3C mars 08 2heures, tous documents autorisés Calculatrices autorisées Problèmes de refroidissement d un ordinateur On se donne un ordinateur qui dissipe une certaine puissance,

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION

EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION DÉFINITIONS L exergie d un système dans des conditions (T, S, U ) données correspond au travail utile maximal que ce système pourrait fournir en

Plus en détail

Exercice 1 : 3 points

Exercice 1 : 3 points BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES MATHEMATIQUES (15 points) Exercice 1 : 3 points PARTIE 1 : Détermination du diamètre de la roue La géométrie des trains roulants, désigne

Plus en détail

omécanicien de Maintenance Industrielle

omécanicien de Maintenance Industrielle AT1_SQ7_Vériins hydrauliques Electromécani omécanicien cien(ne) de Maintenance Industrielle Notice Technique : Vérins hydrauliques Centre de formation de : Foulayronnes Gagnez en compétences EMI-AFPA Foulayronnes

Plus en détail

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 :

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : ACTIVITE 1 : relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : Mousse Mousse 1. Placez la masse sur le morceau de mousse. Que se passe t-il à l équilibre? La mousse

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

Chapitre 5.2 La pression d un gaz

Chapitre 5.2 La pression d un gaz Chapitre 5.2 La pression d un La pression d un Lorsqu on emprisonne un dans un ballon, le applique une force sur la du ballon, car celle-ci se déforme à mesure que le entre dans le ballon. Ainsi, un comprimé

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref

Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS. La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps. d ref TP N 2 : MECANIQUE DES FLUIDES Durée du TP : 3h30 1. RAPPELS La densité d un corps, notée d, s'exprime suivant la relation suivante : corps d ref avec corps la masse volumique du corps considéré et ref

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

k_bodet_lycée_heinrich_haguenau 1

k_bodet_lycée_heinrich_haguenau 1 k_bodet_lycée_heinrich_haguenau 1 STI2D-STL CH. N..MECANIQUE DES FLUIDES 1. INTRODUCTION : Un fluide peut être considéré comme étant formé d'un grand nombre de particules matérielles, très petites et libres

Plus en détail

Air humide : corrigé

Air humide : corrigé Air humide : corrigé 1 Prise en mains du diagramme Notations : w = humidité absolue, ψ = humidité relative, P w = pression partielle de vapeur d eau, P s w = pression de saturation de l eau Placer le point

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

IV. Capteurs de niveau

IV. Capteurs de niveau IV. Capteurs de niveau Généralités Un capteur de niveau est placé dans un réservoir pour connaitre le niveau de liquide dans la cuve. De nombreux problèmes pratiques existent : corrosion du liquide, température

Plus en détail

LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE

LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE LE DIAGRAMME ENTHALPIQUE L expression cycle vient de la thermodynamique. En effet lorsqu une masse de fluide se retrouve après diverses transformations dans le même état (pression, volume, température)

Plus en détail

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015 IUT de Saint Denis Module THERM3 CORRECTION G.I.M. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 015 1 Chambre froide : 1. Les pressions d'évaporation et de condensation sont données par la table

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

BTS AVA 2009 : sciences physiques

BTS AVA 2009 : sciences physiques BTS AVA 2009 : sciences physiques On souhaite montrer que dans l état actuel des technologies, il n est pas réaliste de concevoir un véhicule électrique ayant la même autonomie qu un véhicule à essence.

Plus en détail

HYDRODYNAMIQUE. 1.1 Mouvement d'un fluide, écoulement stationnaire et laminaire

HYDRODYNAMIQUE. 1.1 Mouvement d'un fluide, écoulement stationnaire et laminaire MHd 1 HYDRODYNAMIQUE 1 THEORIE 1.1 Mouvement d'un fluide, écoulement stationnaire et laminaire L'écoulement d un fluide est défini si, à un instant t, on donne en tout point x de l espace: v (x,t) la vitesse

Plus en détail

MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures

MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures MECANIQUE Unité spécifique M5 FLUIDES EN MOUVEMENT Durée indicative : 10 heures &217(186 'HVFULSWLRQGXPRXYHPHQWGXQIOXLGH Notion d'écoulement. Equation de conservation des débits. &RQVHUYDWLRQGHOpQHUJLHPpFDQLTXHGDQVXQ

Plus en détail

Electrovannes modulantes 2/2 servocommandées Type EV260B

Electrovannes modulantes 2/2 servocommandées Type EV260B Electrovannes modulantes 2/2 servocommandées Type EV260B Caractéristiques EV260B Pour une variation continue des débits dans les installations industrielles Temps de réaction court Caractéristiques linéaires

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

Partiel PHY121 Mécanique du point

Partiel PHY121 Mécanique du point Université Joseph Fourier Grenoble Licence Partiel PHY2 Mécanique du point Vendredi 23 mars 202 Durée h30 Calculatrices et documents non-autorisés Pour chaque question, 4 réponses sont proposées dont ou

Plus en détail

Concours Blanc N 1 Enoncé

Concours Blanc N 1 Enoncé Concours Blanc N 1 Enoncé Physique 20 QCM Durée de l épreuve : 60 min 20 pts Physique 1 QCM 1 Une bille, de masse m = 140 g, est accrochée à un fil inextensible de longueur l = 30 cm, de masse négligeable.

Plus en détail

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043 FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE Version bêta PHY-5043 DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2 Nom de l élève : Résultat : Yves Robitaille Commission Scolaire de Sorel-Tracy septembre 2006 Devoir #1 PHY-5043 page

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Thermodynamique : les fondamentaux

Thermodynamique : les fondamentaux Thermodynamique : les fondamentaux Extrait du programme Thermodynamique : fondamentaux Notions et contenus Capacités exigibles Énergie interne U d un système Vocabulaire et définitions : système, état

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

Problème d'hydrodynamique.

Problème d'hydrodynamique. Problème d'hydrodynamique. On s'intéresse au réseau hydraulique d'un système de plancher chauffant de bâtiment. Ce système se compose de plusieurs éléments (de haut en bas, voir Figure 1) : -Un réservoir

Plus en détail

Chapitre 5 : Mouvement accéléré

Chapitre 5 : Mouvement accéléré 1 Chapitre 5 : Mouvement accéléré 5.1 Accélération Tu sais que les mobiles voyagent très rarement à des vitesses constantes. Exemple une promenade en voiture, ta vitesse augmente et diminue constamment.

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE

SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE Classe : Terminale STL-SCL Enseignement : Systèmes et rocédés SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE Fiche de présentation de la ressource Document professeur Sommaire

Plus en détail

PHYSIQUE Durée : 3 heures

PHYSIQUE Durée : 3 heures SESSION 2010 CONCOUS G2E PHYSIQUE Durée : 3 heures Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit.

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail

Courant électrique et distributions de courants

Courant électrique et distributions de courants Cours d électromagnétisme Courant électrique et distributions de courants 1 Courant électrique 1.1 Définition du courant électrique On appelle courant électrique tout mouvement d ensemble des particules

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule ELECTROMAGNETSME Electrocinétique Page sur Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule. ntroduction Le terme courant électrique plus communément désigné par "courant" permet de décrire le déplacement de toute charge

Plus en détail

ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE

ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE I- Energie cinétique d'un objet. 1- Rappel: Calcul de la vitesse d'un objet. La vitesse d'un objet en chute libre augmente avec la hauteur de la chute. (Existence

Plus en détail

Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs

Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs RÉFÉRENCE : Méthode de détermination des énergies livrées aux PCE raccordés au réseau de GrDF, à partir des volumes mesurés par les compteurs Ce document a pour objet de décrire la méthode de détermination

Plus en détail

Hydraulique des terrains

Hydraulique des terrains Hydraulique des terrains Séance 3 : Hypothèses de l écoulement en conduite Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Cinématique d écoulement -Lignes caractéristiques -Vitesses et débits B. Hypothèse

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

L élève doit avoir une connaissance pratique de la force normale, du poids, des schémas d équilibre et de l analyse graphique.

L élève doit avoir une connaissance pratique de la force normale, du poids, des schémas d équilibre et de l analyse graphique. Leçon Frottement L applet Frottement simule le mouvement d une pile de livres tirée sur une surface rugueuse par un dynamomètre de traction. Préalables L élève doit avoir une connaissance pratique de la

Plus en détail

EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante.

EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante. EVALUATION DIAGNOSTIQUE : - 1- L énergie cinétique d un solide est proportionnelle à sa masse proportionnelle à sa vitesse toujours constante - 2- L énergie potentielle de pesanteur du wagon dépend : du

Plus en détail

Savoir son cours. COMP.9 Energie mécanique exercices. Quel frimeur! Comparer voiture et camion : Julie sur sa balançoire : Le bon choix :

Savoir son cours. COMP.9 Energie mécanique exercices. Quel frimeur! Comparer voiture et camion : Julie sur sa balançoire : Le bon choix : COMP.9 Energie mécanique exercices Savoir son cours Quel frimeur! Quelle est leur masse? E c = ½ m v m = E c/v Attention! La vitesse doit être en m/s! v = 45 km/h = 45/ 3,6 m/s = 1,5 m/s. Ainsi, m = 18

Plus en détail

12 Mélanges de gaz. m = m 1 + m 2 +... + m ns = m i. n = n 1 + n 2 +... + n ns = n i. 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320

12 Mélanges de gaz. m = m 1 + m 2 +... + m ns = m i. n = n 1 + n 2 +... + n ns = n i. 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320 12 On s est principalement limité jusqu à présent à l étude des substances pures. Or, bon nombre de problèmes thermodynamiques font intervenir des

Plus en détail

Situation, données & hypothèses

Situation, données & hypothèses Situation, données & hypothèses Les réseaux d adduction et de distribution d eau potable présentent des connexions dont la structure est de forme maillée ou ramifiée. De tels réseaux sont caractérisés

Plus en détail

SCHEMATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE

SCHEMATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUMATIQUE SCHEATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUATIQUE SCHEATISATION HYDRAULIQUE ET PNEUATIQUE 1- Présentation En hydraulique et en pneumatique, on utilise un fluide liquide ou gazeux pour transporter l énergie. On a

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

EXAMEN #1. ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale

EXAMEN #1. ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale EXAMEN #1 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale Automne 2014 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Pendant qu une onde se propage sur une corde, on quadruple la tension de

Plus en détail

EPFL - Travaux pratiques de physique. Hydrodynamique. Résumé

EPFL - Travaux pratiques de physique. Hydrodynamique. Résumé Hydrodynamique Résumé L étude de la dynamique des fluides (liquides et gaz) permet de déterminer les caractéristiques du fluide lui-même ainsi que celles d un objet plongé à l intérieur de celui-ci. Il

Plus en détail

Exercices Electricité

Exercices Electricité Exercices Electricité EL1 Champ électrique 1 Deux charges ponctuelles Soit une charge ponctuelle q1 27 C située en x 0 et une charge q2 3 C en x 1m. a) En quel point (autre que l infini) la force électrique

Plus en détail

Fiche N 10 Hydraulique

Fiche N 10 Hydraulique Contrôle du débit - Clapets 1/Mise en situation : Fiche N 10 Hydraulique Mise en situation Types d étranglement : la vitesse est liée au débit Les étrangleurs à parois longues ou limiteurs de débit Fonctionnement

Plus en détail

Concours Centrale-Supélec 2005 7/12

Concours Centrale-Supélec 2005 7/12 Problème - type centrale Partie - Couplage des phénomènes de conduction thermique et électrique en régime linéaire. Étude d un réfrigérateur à effet Peltier Le but de cette partie est de montrer que, dans

Plus en détail

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Exercice106 Une pile de torche de f.é.m. E = 4,5 V de résistance interne r = 1,5 Ω alimente une ampoule dont le filament a une résistance R = 4 Ω dans les

Plus en détail

Les gaz: caractéristiques

Les gaz: caractéristiques Les gaz Les gaz: caractéristiques les gaz épousent le volume et la forme de leurs contenants les gaz sont compressibles alors que les liquides et les solides le sont très peu des gaz déversés dans un même

Plus en détail

TECHNIQUES DE MESURE EN HAUTE TENSION

TECHNIQUES DE MESURE EN HAUTE TENSION ours de A. Tilmatine HAPITE IX TEHNIQES DE MESE EN HATE TENSION I) VOLTMETE ELETOSTATIQE Il fonctionne suivant le principe de la force d attraction électrique F e entre deux charges. G M B P Le disque

Plus en détail

Energie Travail Puissance Cours

Energie Travail Puissance Cours Energie Travail Puissance Cours. Introduction Les problèmes liés à l énergie sont d une grande importance : l énergie est en effet à l origine de tous les mouvements du monde de la technologie. Il existe

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale 2012 Ce problème aborde quelques aspects du Programme Apollo, qui permit à l Homme de

Plus en détail