MBA HEC, UNIL. Thème. La communication comme vecteur du changement: portées et limites

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MBA HEC, UNIL. Thème. La communication comme vecteur du changement: portées et limites"

Transcription

1 MBA HEC, UNIL 3 avril 2004 Olivier RAPPAZ Cadence Conseils Professeur HEG, chargé de cours MBA Fribourg Thème La communication comme vecteur du changement: portées et limites 1

2 Fil rouge Communication: clarifions! Mon interprétation du terme «vecteur»: instrument de plus-value Le «changement» pour quel impact? La communication comme outil du management: de belles perspectives. Quelques jalons stratégiques. Les médias: un vecteur particulier Progression par ateliers et mise en commun. 2

3 Au début de toute réflexion sur le management de la communication Questions fréquentes Comment choisir le bon outil de communication? Quelle tactique adopter? A qui faut-il s adresser en priorité? Que faut-il dire? Comment aborder les médias? Un constat global: le manque de repères et d outils! 3

4 La communication: inné ou acquis? 4

5 Au début de toute réflexion sur le management de la communication Des préalables encore trop souvent négligés La communication n est pas un outil destiné à combler les lacunes du management. La communication est un faire-valoir des activités, décisions et ambitions d une entreprise. La communication est un instrument du management, au même titre que le marketing, le monitoring, etc. Deux outils de management à disposition: la démarche stratégique et la roue des publics! 5

6 Schéma «tactique» de l élaboration d une stratégie de communication la tactique de la ruche d'abeilles Environnement externe 2. Objectifs + cibles 1. Analyse de situation 3. Stratégie 6. Suivi, contrôle, corrections Environnement interne 5. Planning + réalisation 4. Plans d'actions Environnement externe 6

7 7

8 Avant toute chose, savoir de quoi on parle De quelques confusions courantes L identité et l image institutionnelle. Arrêtons nous un moment sur la notion de relations publiques et publicité. Atelier 1. Les relations publiques pour des produits et prestations et le marketing. Le sponsoring et le mécénat. Atelier 2. Le cas particulier des relations avec les médias. Atelier 3. 8

9 Communication d entreprise: image, identité, valeurs L identité institutionnelle: Elle est un ensemble de valeurs, de représentation et de comportements voulus par l entreprise en ligne avec ses objectifs et sa philosophie. Référence à l image voulue ou la vision de soi. L image institutionnelle: Ensemble des représentations, des connaissances, des expériences et des perceptions que l on se fait. Référence à la vision des autres, la perception globale, le jugement (image perçue). Le but de toute stratégie de communication institutionnelle est de faire coïncider l image voulue par ses dirigeants avec l image perçue par les publics cibles (du moins d en réduire l écart)! 9

10 Publicité ou relations publiques? PUBLICITÉ RELATIONS PUBLIQUES But final?? Résultat recherché?? Angle de tir et?? stratégie Cibles?? Style rédactionnel?? Fonction / projection?? Feed-back?? Facteur clé?? 10

11 Relations publiques et publicité: 2 approches PUBLICITÉ RELATIONS PUBLIQUES But final vendre un produit créer des relations de confiance Angle de tir toucher les prospects dialoguer avec ses différents publics repérés par les études de marché (pré-tests) : viser des cibles Cibles consommateurs publics concernés Communication d'opportunité d'opiniâtreté Fonction un des outils du marketing outil indispensable du management (commerciale) (gestion) Responsabilité directeur marketing, vente direction générale, cadres direction Projection image de marque image institutionnelle de l entreprise 11

12 Relations publiques et publicité: 2 approches PUBLICITÉ RELATIONS PUBLIQUES Résultat augmenter les ventes augmenter la sympathie et la recherché > image institutionnelle compréhension Ton du message séduction conviction, transparence Stratégie du désir, motiver l achat de la confiance génère l'adhésion et la participation Forme image texte, oral Prolongement sponsoring mécénat Feed-back achat, études de marché dialogue, écoute, étude d'image Facteur clé qualité du produit qualité de la politique générale 12

13 Relations publiques (PR) et publicité Deux approches fondamentalement différentes! Tout distingue pub et PR, rien ne les oppose! Des objectifs distincts et complémentaires La pub vise à créer le désir Les PR cherchent à mériter la confiance Fixer des objectifs clairs et s interroger sur les vrais besoins de nos publics, c est le point de départ de toute bonne démarche de communication! 13

14 Relations publiques et publicité: 2 définitions Les relations publiques: ensemble d actions de communication visant à créer, maintenir et développer des relations de compréhension et de confiance entre l entreprise et tous les publics cibles concernés, par l information et le dialogue permanents. La publicité: ensemble des actions de communication planifiées pour stimuler des actes d achat déterminés. C est l une des forces motrices du développement de la consommation. 14

15 Pub, PR, marketing? La frontière est parfois poreuse! Le cas des relations publiques pour des produits: Objectif: rechercher à instaurer la confiance par rapport à l utilisation d un produit, d un service par le biais de l information et du dialogue. Démarche: davantage orientée vers l information (amener les vecteurs à parler du produit positivement et de manière crédible). Missions: soutenir le marketing, renforcer la crédibilité et améliorer le rapport coût/performance en fonction de l objectif. Question à se poser avant d entrer dans la démarche: Est-ce une nouveauté objective qui répond un besoin pour les consommateurs, d un bon rapport qualité/prix? 15

16 PR pour des produits et prestations (suite) Le risque: la confusion avec la publicité déguisée. Exemples: L introduction des cartes ec-direct par les institutions bancaires. L introduction de nouveaux médicaments auprès des prestataires de la santé (interdiction de faire de la pub pour les médicaments p.ex.). Les programmes Windows. L orientation «bio» de Coop (cf. publireportage). Connaissez-vous d autres branches ayant besoin de PR produits? Des produits pointus ayant besoin d explications pour être différenciés et faisant l objet d un degré de nouveauté important Les nouvelles découvertes scientifiques, l automobile (revues spécialisées), la mode et la cosmétique, la bijouterie, la finance etc. 16

17 Publicité et relations publiques: à vous de choisir Atelier 1: quel levier de communication choisir, la publicité ou les relations publiques? Situation n 1. Au sein d un groupe d investisseurs, vous avez fondé une société chargée de gérer l implantation d un nouveau complexe multisalles de cinéma au cœur d une grande ville suisse. Votre société, connue, exploite déjà un tel complexe en périphérie de l agglomération. En ville, un autre exploitant détient déjà un nombre de salles équivalent à celui que vous allez inaugurer. A l occasion de ce lancement, vous entreprenez une démarche publicitaire ou de relations publiques? 17

18 Publicité et relations publiques: grille de lecture Atelier 1: quel levier de communication choisir, la publicité ou les relations publiques? Situation n 2. A la direction suisse de l un des plus grands groupes pharmaceutiques mondial, vous vous apprêtez à commercialiser un nouveau médicament révolutionnaire contre le dysfonctionnement érectile. Ce dernier devrait supplanter le Viagra. Dans l attente de l autorisation officielle de Swissmedic, vous réfléchissez à votre approche de communication. A l occasion de ce lancement, vous entreprenez une démarche publicitaire ou de relations publiques? 18

19 Publicité et relations publiques: grille de lecture Atelier 1: quel levier de communication choisir, la publicité ou les relations publiques? Situation n 3. Vous êtes à la direction de la nouvelle société de télévision locale de la Riviera vaudoise. Vous lancez bientôt vos émissions. Vous avez besoin de vous faire connaître, de gagner rapidement des abonnés et d augmenter vos recettes afin d équilibrer un budget qui a nécessité d importants investissements. Quel levier privilégier selon vous? 19

20 Publicité et relations publiques: grille de lecture Atelier 1: quel levier de communication choisir, la publicité ou les relations publiques? Situation n 4. Le jubilé du cinquantenaire de la tsr pointe son nez. En tant que Directeur général, vous mandatez votre adjoint pour diriger le comité d organisation des événements, parmi lesquels figurent deux grandes journées portes ouvertes au public. Faites-vous de la publicité pour annoncer cet événement ou utilisez-vous d autres moyens d action? 20

21 Le management de la communication? Elémentaire! 21

22 Sponsoring et mécénat. Atelier n 2 Le sponsoring (ou parrainage): La mise à disposition d une entreprise de moyens financiers ou autres pour des personnes, des organisations, des manifestations avec des contre-prestations directes en terme d image d abord, et des retombées financières à terme. Objectif majeur : un gain de notoriété (par le biais de la visibilité). Le mécénat : La mise à disposition de moyens financiers sans contreprestations directes en terme d image (ou discrètes, sauf dans des cas comme les mécènes de grands clubs de football p. ex). Le parrainage est un outil de communication au service de l image de l entreprise. 22

23 Sponsoring: portée et limites Quels avantages/risques pour l image? Sportif: équipes, individualités, manifestations Il touche un large public et peut être fortement médiatisé (+), mais comprend des risques (-). Exemples? Artistique: arts plastiques, orchestre, festivals, théâtre, patrimoine Il touche un public plus restreint, médiatisation plus discrète (-), mais qui peut être notre cible (+). Exemples? 23

24 Sponsoring: portées et limites Quels avantages/risques pour l image? Humanitaire et grandes causes sociales: subventionner une œuvre (ou lui accorder une part du CA), créer une fondation de recherche, subventionner des travaux de recherche sur des questions touchant le développement durable. L importance de la responsabilité sociale de l entreprise s accroît. (Ex: Sommet de Johannesbourg, sept.02). Proximité avec l actualité (+) Intérêt médiatique soutenu (+) Identification du personnel (+) Sensibilité positive auprès de nombreux publics externes (+) Attention, il faut concrétiser ses engagements en matière de distribution de fonds (-)! 24

25 Sponsoring Quels objectifs vise une action de parrainage? Montrer le dynamisme de l entreprise. Créer la sympathie. Rajeunir son image. Se faire connaître (augmenter la notoriété). Se rapprocher de ses publics cibles (élus locaux, internes, clients ). Valoriser la performance d un produit. Et aussi motiver ou fédérer ses collaborateurs! Rem. Pour certaines entreprises, il y a un objectif marketing clairement décelable (Ex: Switcher) 25

26 Sponsoring Quelles cibles viser? Répondre à la question: quel est le degré de concordance entre les publics touchés par l événement, l entreprise ou institution, la marque ou le produit, le sportif ou l artiste parrainés et mes publics cibles (ceux qui sont importants pour mon entreprise dans l optique de mes objectifs d image ou mes objectifs marketing)? Exercice: choisissez deux événements que vous connaissez et fréquentez. Pouvez-vous citer leurs sponsors? Listez les publics présents à la manifestation et les publics cible de l entreprise sponsor. Quels parallèles tirez-vous? 26

27 Sponsoring Quel budget à disposition? Le budget se répartit en deux grands postes: faire et faire savoir Le montant brut du parrainage (versé à l institution soutenue) et les sommes affectées par le sponsor à la valorisation (promotion) de sa propre image. Le rapport est généralement de 65% pour (parrainage) / 35% (promotion). Il peut parfois s élever à 50/50. Quelle est, en général, la durée des contrats de parrainage? 27

28 Sponsoring Quel parrainage choisir? Les critères à intégrer à la réflexion: Le rapport entre les valeurs d image que je veux transmettre à mes publics cible et les valeurs exprimées par un événement, un sport, une organisation Quels sont les centres d intérêts de mes publics cible? Quelle est l originalité de la démarche? (Que fait la concurrence?) Quelle est la visibilité de ce parrainage? Ai-je de fortes chances d inscrire mon action dans la durée? Puis-je l exploiter sous de multiples formes de communication? Puis-je y associer mes collaborateurs? (plus rarement utilisé hélas!) 28

29 Sponsoring Comment bien exploiter mon parrainage? Les axes majeurs à disposition : Le support publicitaire: parutions payantes dans la presse, affichage, affichettes, banderoles, dépliants, autocollants, etc., soit tous les supports visuels offrant un potentiel intéressant de visibilité. Lesquels pouvez-vous citer spontanément? Le support médias: voir thème «relations avec les médias». Les relations publiques: invitations sur le lieu de l action avec une plus-value en matière de communication image La mobilisation des collaborateurs: faire participer. Rentabiliser la communication, c est choisir le bon outil en fonction du message. 29

30 Sponsoring: mise en pratique. Atelier 2. Vous êtes sollicité pour devenir l un des sponsors principaux. Vous avez le budget. Quelle est votre réponse? Argumentez sur les 5 questions suivantes: Quels avantages/risques ce parrainage présente? Quels objectifs de communication viser à travers ce parrainage? Les publics cible des partenaires se rejoignent-ils? Ce choix est-il judicieux? cf. critères Le potentiel de valorisation de l image par des actions de communication est-il positif? cf. critères A/Swisscom abordée par l UEFA pour l Eurofoot 2008 en Suisse et en Autriche. B/ Media Markt sollicitée par le Paléo Festival pour remplacer la Migros. C/ L EPFL contactée par le comité d organisation en Suisse de la 1ère journée mondiale des dons d organes. 30

31 Managers, journalistes: le couple infernal? 31

32 Le journaliste fait des choix : ses propres critères limitent notre portée 3 facteurs prioritaires influencent le traitement de l'information L'originalité (scoop?) L'intelligibilité (facile à comprendre?) La proximité (intérêt pour mon public, mes lecteurs?) "Sensation = escalade des stimulations qu un journal croit nécessaire d appliquer à l épiderme de son public pour le faire réagir." B. Béguin *Source : "Les médias en Suisse. Structures et audience. Les médias et la société" par Daniel Cornu 32

33 Le journaliste fait des choix: le critère d originalité Pour le journaliste, l originalité, c est un fait nouveau en rupture de normalité et qui se distingue du banal malaise dans le public! La justification de toute activité journalistique : informer des affaires publiques! 33

34 Le journaliste fait des choix: l'intelligibilité Existe-t-il une possibilité de traiter le sujet d une manière telle qu il sera remarqué et en vue? Mise en scène des textes et des tableaux (Exemple : infographie dans la presse écrite) Phrases courtes, parlantes et fluides Pour une meilleure intelligibilité, les canons esthétiques et pratiques facilitent aujourd'hui l'accès au "produit presse"! 34

35 Le journaliste fait des choix: la proximité Info proche du lecteur, de l'auditeur, du téléspectateur : quel est son intérêt réel? Le public s'intéresse en priorité à ce qui le touche! Le lecteur cherche souvent dans le journal ou sur le Net une confirmation de ce qu'il a entendu à la radio ou à la TV. Chaque médias choisit son territoire de communication. 35

36 Ce qu un manager devrait "donner" aux journalistes Dire la vérité (pas de supposition ou de demi-mesure). Diffuser rapidement une information correcte et vérifiée. Maintenir l équité : éviter les "traitements de faveur"! Sélectionner nos informations (le droit de ne pas dire!) Faire preuve de compréhension face à l'attitude critique. 36

37 Ce qu un manager devrait «exiger» des journalistes Pas d'altération substantielle (véracité des faits et infos) Des infos claires sur les raisons de la sollicitation. Distinctions entre éléments confidentiels et ceux pouvant être divulgués. Respect des conventions (tacites ou officielles). Respect de l'embargo (qui n'est pas protégé légalement). Une forme de correction : le journaliste doit rester fair-play même s'il ne partage pas des opinions identiques! Lecture du projet d'article rédigé (audition radio ou visionnement video très rares). "En journalisme, la vérité n'existe pas. Mais elle est essentielle." Daniel Cornu 37

38 En cas de désaccord après parution ou diffusion : 4 possibilités Le dialogue: un entretien avec le rédacteur en chef et/ou le journaliste, voire échange de correspondance, donnant généralement lieu à la publication d un rectificatif. La lettre ouverte : lorsque la responsabilité de l'erreur est incertaine, lettre factuelle, sans émotion, prise de position signée avec nom et position de l'auteur. L'annonce : soit un achat d'espaces (rapide et moins coûteux que de longs démêlés juridiques) Le droit de réponse : existe pour celui qui est atteint personnellement par une information. Attention, il s'agit d'information et non pas d'opinions! 38

39 Les journalistes ont-ils tous les droits? Les médias en Suisse n'ont pas de privilèges particuliers. Art. 55 de la Constitution (garantit la liberté de la presse) Art. 10 de la Convention des Droits de l'homme (garantit la liberté d'opinion et d'expression = recevoir et émettre des infos et idées sans interventions des pouvoirs publics et sans tenir compte des frontières nationales) Les limites : protection de la personnalité, interdiction de faire de la propagande. Le privilège de la rédaction : protection des sources. 39

40 Les journalistes ont-ils des droits? Le libre accès... à toutes sources d'information au droit d'enquête sans entraves pour des faits d'intérêt public (motiver le secret des affaires!) La liberté d'expression Le droit de refuser (la clause de conscience) La consultation La formation La convention (CCT) ou le contrat d'engagement individuel Le comportement des journalistes repose fondamentalement sur la nécessité de préserver leur indépendance de jugement. 40

41 Les journalistes ont-ils des devoirs? Rechercher la vérité Défendre la liberté d'information Connaître l'origine des informations qu'ils publient Obtenir loyalement des informations Rectifier les inexactitudes Le secret professionnel Respecter la vie privée Refuser avantage ou promesse si indépendance professionnelle Refuser toute consigne des annonceurs (pub) N'accepter des directives que de la rédaction 41

42 Les journalistes sont-ils «jugés»? Oui, par leurs pairs : le Conseil de la presse Oui, par l'ombudsman de la radio TV (et l'autorité indépendante des plaintes) MISSION : veiller au respect de l'éthique journalistique POUVOIR : recommandations (pas de sanction) 6 ANGLES D'EXAMEN : Indépendance défaillante (ou copinage) Absence de vérification ou recoupement des infos Sélection partiale des infos Mise en scène excessive de l'information Atteinte à la vie privée des personnes Soumission du journaliste à son employeur 42

43 Médias : le Net contourne le filtre des journalistes Le contenu de l e-info peut être offert au public sans passer par leurs intermédiaires habituels (journaux, radios, TV) Ce contenu est illimité : textes, son, image, vidéo, etc Les sources le sont également: infos des agences de presse (reuters.com), des services de communication d entreprises (novartisandhealth.com), des Gouvernements (gksoft.com/govt), des Offices fédéraux ou cantonaux (OFS : stopaids.ch) ou de n importe quelle institution. Le Réseau est devenu un support majeur de la guerre du scoop. Les contraintes de rapidité nuisent fortement à la vérification de la véracité des informations! 43

44 Médias : e-communication Internet joue un rôle croissant dans la communication: le monopole de l info n est plus médiatique! Mais les entreprises sont aujourd hui encore largement désarmées (infrastructures, spécialistes, préparatifs, sécurité, veille technologique). Dans les situations de crise, ce qui a été fait en amont permet la concentration sur les points clés (les médias sont très pressés!) Ce qui n a pas été fait ne peut être rattrapé la crise déclenchée! La surveillance médiatique est un point capital. Le Web permet d ajuster le discours d heure en heure! 44

45 Médias : e-communication La question à vous poser : quel est votre niveau d appropriation en matière de communication interactive? Se préparer très en amont Evaluer la nécessité pratique d un site Web (ib. crise) (dossier virtuel à disposition instantanément) Recenser les sites Web vecteurs d opinion, de partenaires et/ou concurrents, d organisation (professionnelles, groupes de pression, etc.), les forums (veille structurelle), etc. Constituer un fichier médias on line Former son équipe ad hoc 45

46 Portée et limite de la communication médias Atelier 3 : Market, le magazine «low cost» Lire l article. Faire ressortir les points positifs et négatifs de cet article liés à l image du magazine? Quels impacts majeurs sur les lecteurs? Quels messages cet article véhiculent-ils? Un avis sur le traitement global de l information par le journaliste? Vous avez à publier les nouvelles objectives mentionnées dans l article, quels messages faire passer dans la communication à la presse? Portée et limites: vos commentaires. 46

47 Déjà? 47

48 alors un excellent dimanche à toutes et tous! 48

Communiquer avec les médias: Quelques recommandations utiles à l usage des managers

Communiquer avec les médias: Quelques recommandations utiles à l usage des managers Communiquer avec les médias: Quelques recommandations utiles à l usage des managers Olivier Rappaz Fondateur de Cadence Conseils àlausanne Consultant en communication d entreprise Chargé de cours MBA et

Plus en détail

Sponsoring et mécénat

Sponsoring et mécénat Sponsoring et mécénat Sponsoring : association à un événement (retomber commercial) Mécénat : aide (mais pas forcement de retomber médiatique, publique restreint ) Introduction : Il existe un démarche

Plus en détail

La Déclaration des devoirs et des droits du/de la Journaliste

La Déclaration des devoirs et des droits du/de la Journaliste La Déclaration des devoirs et des droits Schweizer Presserat Preambule Le droit à l information, de même qu à la libre expression et à la critique, est une des libertés fondamentales de tout être humain.

Plus en détail

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations

La Communication. Communication institutionnelle Communication des associations La Communication Définition & acteurs Communication institutionnelle Communication des associations Définition La communication est une action verbale ou non verbale par laquelle deux ou plusieurs personnes

Plus en détail

Chronique Publicité. La nouvelle recommandation du BVP. Par Amanda Mahabir, Etudiante en Master Droit et Métiers de l Audiovisuel

Chronique Publicité. La nouvelle recommandation du BVP. Par Amanda Mahabir, Etudiante en Master Droit et Métiers de l Audiovisuel Chronique Publicité La nouvelle recommandation du BVP Par Amanda Mahabir, Etudiante en Master Droit et Métiers de l Audiovisuel Le BVP adopte des règles déontologiques pour encadrer les publicités. Au-delà

Plus en détail

Communication externe

Communication externe Communication externe PLAN Introduction Générale. I - Fondements généraux Définition de la communication externe ; Buts et Cibles de la communication externe ; Les composantes de la communication externe,

Plus en détail

Sensibilisation aux médias

Sensibilisation aux médias Sensibilisation aux médias Diffuser des informations, communiquer avec la presse Marco Gregori 5 novembre 2009 Cours médias - Oasis Objectifs de la formation Introduction: où va la presse? L'impossible

Plus en détail

Association sportive et communication

Association sportive et communication Association sportive et communication Dirigeants sportifs bénévoles Quelle communication pour mon asso? Janvier 2014 Module : communication Voir et revoir tout ce qui concerne la communication interne

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) REFERENTIEL Chef(fe) de Projet en Communication Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août - Code NSF 320) CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP - CODE NSF : 320 REFERENTIEL D ACTIVITES

Plus en détail

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Les Réunions Info Tonic Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Etre en règle avec la CNIL : La loi CCI de Touraine 8 octobre 2013 Valérie BEL Consultante Valérie BEL Consultante Juriste à la CNIL

Plus en détail

Notre savoir-faire au service de votre notoriété

Notre savoir-faire au service de votre notoriété Notre savoir-faire au service de votre notoriété Notre vision Conseil & Relation Notre métier, le conseil stratégique Construire et faire émerger l image de marque de nos clients par le prisme des médias

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

L évaluation du personnel

L évaluation du personnel Convention sectorielle 2005-2006 Pacte pour une fonction publique locale et provinciale solide et solidaire Formation du personnel des pouvoirs locaux et provinciaux L évaluation du personnel Ann LENAERTS

Plus en détail

Les outils de communication essentiels pour démarrer. Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII

Les outils de communication essentiels pour démarrer. Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII Les outils de communication essentiels pour démarrer Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII «On ne peut pas ne pas communiquer» Mais Paul WATZLAWICK (Ecole

Plus en détail

Communiquez et créez! Outils et recommandations pour émerger et développer son activité

Communiquez et créez! Outils et recommandations pour émerger et développer son activité Communiquez et créez! Outils et recommandations pour émerger et développer son activité Karine BAUDOIN Conseil relations médias Catherine CAMARA - BLAIN Le goût de l autre, communication et management

Plus en détail

Secrétaire commerciale. Module 1 : Fiches de commerce

Secrétaire commerciale. Module 1 : Fiches de commerce Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 24 : La publicité Plan du Chapitre 24 : La publicité 1. Définition 2. Les formes de publicité 3. La réglementation publicitaire 4. Les partenaires

Plus en détail

Relations publiques, Relations presse

Relations publiques, Relations presse Relations publiques, Relations presse Objectifs du cours Comprendre ce que sont ces différents moyens, Identifier l intérêt de ces techniques dans le mix de communication, Connaitre les techniques et les

Plus en détail

Communiquer. Sur l événementiel. odi C tourisme - 13/11/08

Communiquer. Sur l événementiel. odi C tourisme - 13/11/08 Communiquer Sur l événementiel LA COMMUNICATION SUR VOTRE ÉVÉNEMENT IDENTIFIER DES MOYENS RÉALISER DES ACTIONS Elaboration d'un plan de communication Le plan de communication est basé sur trois actions

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

au monde alors que l homme déraisonnable pensait que le monde devait s adapter à lui, ce

au monde alors que l homme déraisonnable pensait que le monde devait s adapter à lui, ce «Shaw disait que l homme raisonnable était celui qui savait qu il fallait s adapter au monde alors que l homme déraisonnable pensait que le monde devait s adapter à lui, ce qui faisait que le monde appartenait

Plus en détail

Observatoire du Club Courrier

Observatoire du Club Courrier Observatoire du Club Courrier Etude CSA pour Club Courrier SEPTEMBRE 2013 Une interrogation en miroir des expéditeurs et des destinataires de courrier publicitaire Les Français.destinataires Les professionnels

Plus en détail

Programme. «Union des Villes et Communes de Wallonie» «Accompagner le porteur de projet» Mise en œuvre de partenariats. Namur 14 juin 2010

Programme. «Union des Villes et Communes de Wallonie» «Accompagner le porteur de projet» Mise en œuvre de partenariats. Namur 14 juin 2010 Programme «Union des Villes et Communes de Wallonie» «Accompagner le porteur de projet» Mise en œuvre de partenariats Namur 14 juin 2010 Partie 1 : Comment mettre en œuvre un partenariat et le faire vivre?

Plus en détail

Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC

Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC Mécénat, parrainage Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC 1 Sommaire Introduction 1. Distinction entre mécénat et parrainage 2. Cadre juridique

Plus en détail

Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias

Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias Créez et Communiquez! Françoise TARDIVEL Agence Tatami Karine BAUDOUIN Conseil Relations Médias Partie 1 : La communication Construire son image Introduction : Créer, c est déjà communiquer! Votre 1 er

Plus en détail

Devenir auditeur interne du système 17025 des laboratoires d hydrobiologie de l Etat

Devenir auditeur interne du système 17025 des laboratoires d hydrobiologie de l Etat Conseil Qualité - Audit - Formation Devenir auditeur interne du système 17025 des laboratoires d hydrobiologie de l Etat Formation IFORE 1 er, 2 et 3 avril 2014 DREAL Centre par Audit interne dans un laboratoire

Plus en détail

Vous proposer une communication à 360, c est notre métier.

Vous proposer une communication à 360, c est notre métier. Vous proposer une communication à 360, c est notre métier. Conseil en Communication Numérique Développement Web Web-Marketing / SEM Community Management e-réputation Nancy - Metz - Paris +33 (0)3 83 39

Plus en détail

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès!

Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Gérer son image et sa réputation, l une des clés du succès! Mélina Neuhaus, Elitia Communication Daniel Herrera, YJOO Communication Carrefour des Créateurs 19 septembre 2014 Daniel Herrera @DanRRA Managing

Plus en détail

Media : moyen de communication

Media : moyen de communication Media : moyen de communication La transmission d un message peut se faire au moyen de différents outils tels que l image (photo, vidéo), le son (musique, voix), le texte (affiche), mais aussi l événement,

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets en Communication Titre Bac+4 certifié niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 320 Groupe ISEE 1 CHEF(FE) DE PROJETS EN COMMUNICATION TITRE CERTIFIE AU RNCP SOUS LE N 320

Plus en détail

LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE

LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE I. Introduction On estime à plus de 385 milliards d euros le budget publicitaire mondial, dont 11 milliards pour la France, Procter and Gamble, le plus grand annonceur au

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

LA COMMUNICATION FINANCIERE

LA COMMUNICATION FINANCIERE LA COMMUNICATION FINANCIERE La communication financière s adresse ou se fait à l intention d entreprises cotées en bourse. Une action est un produit. A ce titre, elle a besoin de communication. I- FONDEMENTS

Plus en détail

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes Niveau 9 Dans la présente leçon, les élèves seront amenés à mieux comprendre les rôles des institutions financières au moyen de l analyse de publicités bancaires. Après avoir effectué une recherche sur

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING

EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING UNIVERSITE FRANCAISE D ABIDJAN MASTER EN MARKETING &COMMERCE EXPOSE EN MARKETING EVENEMENTIEL THEME : LE SPONSORING EXPOSANTS : - Mlle TCHIEUBOU WELADJI JEANNE IRNE - Mlle BERTE KATIE Exposé sur le sponsoring

Plus en détail

ecommerce Pratique.info : une mine d opportunités pour gagner en visibilité

ecommerce Pratique.info : une mine d opportunités pour gagner en visibilité ecommerce Pratique.info : une mine d opportunités pour gagner en visibilité Vous proposez des produits ou des services destinés aux e-commerçants? Pragmatique, pédagogique, le portail e-commerce Pratique,

Plus en détail

LA GRANDE ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L I.P.I. (Institut Professionnel des Agents Immobiliers)

LA GRANDE ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L I.P.I. (Institut Professionnel des Agents Immobiliers) LA GRANDE ENQUÊTE SUR L IMAGE DE L I.P.I. (Institut Professionnel des Agents Immobiliers) INTRODUCTION Le CNIC lance une enquête chez les copropriétaires d appartements et les syndics professionnels au

Plus en détail

Sport Business Cup. Deux costumes pour un même but

Sport Business Cup. Deux costumes pour un même but Sport Business Cup Deux costumes pour un même but QUI SOMMES-NOUS? 10 étudiants en formation MBA-ESG spécialisation management du sport Dotés d une expertise en management, marketing, communication et

Plus en détail

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme Introduction Définition Globalement un plan de communication, c est : «Un outil qui

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

La commandite De la tactique à la stratégie

La commandite De la tactique à la stratégie La commandite De la tactique à la stratégie Atelier de formation Montréal 10 juin 2014 Commandite =? La commandite : Une discipline en soi Commandite et marketing mix Publicité définit et fait connaître

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

maîtriser les processus de communication

maîtriser les processus de communication Les spécialistes en marketing, spécialistes de vente, planificatrices et planificateurs en communication, rédacteurs publicitaires, spécialistes en relations publiques sont des femmes et des hommes qui

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Aide Plan de communication local, Comment le créer?

Aide Plan de communication local, Comment le créer? Aide Plan de communication local, Comment le créer? L objectif de ce document est de vous aider lors de la création et la mise en place de votre plan de communication local. Sommaire Sommaire... 1 1 Quels

Plus en détail

PLAN D ACTION STRATTOUR 2011 Stratégie Media

PLAN D ACTION STRATTOUR 2011 Stratégie Media PLAN D ACTION STRATTOUR 2011 Stratégie Media Territoires de coopération : Provence-Alpes-Côte d Azur, Rhône-Alpes, Ligurie, Piémont, Val d Aoste Janvier 2011 SOMMAIRE STRATTOUR, Stratégie Media 2011 CONTEXTE

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

«Les Relations Publiques»

«Les Relations Publiques» 46 ème session de formation Club de presse Ooredoo «Les Relations Publiques» 27 mars 2014 Présentée par M hamed BITOURI Docteur en psychologie Expert international 1 Les relations publiques (une fonction

Plus en détail

Comment mobiliser les acteurs du territoire dans les démarches de développement durable?

Comment mobiliser les acteurs du territoire dans les démarches de développement durable? Comment mobiliser les acteurs du territoire dans les démarches de développement durable? RECOMMANDATIONS Présentation Milka Pantelic, dirige l'agence de communication Comme un Arbre! depuis 10 ans. L agence

Plus en détail

Oser se différencier et innover!

Oser se différencier et innover! Conquérir une nouvelle clientèle via le web! Oser se différencier et innover! Jeudi 21 juin 17h30 18h30 à BRIANCON James Lefèvre Agence WEB SENSO à Chorges Les clés pour conquérir sur le web 2 Les 7 aspects

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication FICHE DE SYNTHÈSE Module 8 Les outils de communication - MODULE SEMAINE 8 - SOMMAIRE : I) Les différents média de communication...2 II) Savoir tirer parti des réseaux sociaux...2 1/6 I) LES DIFFÉRENTS

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION DOSSIER DE PRESENTATION MARC ARTHUR CONSULTING AND PARTNERS Pour une image forte, des valeurs sûres 2014-2015 Tous droits réservés Agence conseil en communication publicitaire et évènementielle 1- NOS

Plus en détail

Interet = Attractivité + Personnalisation les déclencheurs de la motivation

Interet = Attractivité + Personnalisation les déclencheurs de la motivation SHORTBOOK Interet = Attractivité + Personnalisation les déclencheurs de la motivation LA MOTIVATION DE DEPART : FACTEUR LE PLUS INFLUENT DE LA DECISION 2 types de motivation : rechercher le plaisir ou

Plus en détail

Guide méthodique type communication Partie commune / Profil E (dès l été 2006)

Guide méthodique type communication Partie commune / Profil E (dès l été 2006) 1.7 Idée directrice Communiquer consiste à transférer des contenus à des groupes-cibles déterminés dans le but de les inciter à modifier leurs attitudes et/ou de déclencher des actions. La peut revêtir

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant

Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant WEKA Business Dossier Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS

OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS OBSERVATOIRE QUÉBÉCOIS SUR LA MALTRAITANCE ENVERS LES ENFANTS Décembre 2013 Pourquoi un observatoire sur la maltraitance? Sérieux problème Multitude d acteurs Fragmentation Besoin de convergence La maltraitance

Plus en détail

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 DOSSIER VEILLE SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique - Introduction à la veille - Guide du routard Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 SOMMAIRE I - Définition et objectifs de la «veille»

Plus en détail

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 CONTEXTE DE L ENQUÊTE POURQUOI? Une démarche inédite, jamais menée en

Plus en détail

16DEPARTEMENT DES VOSGES

16DEPARTEMENT DES VOSGES Acte Certifié exécutoire le : 30/01/ Pôle Vie Publique Direction de l'information, de la communication et du marketing - Service communication du territoire 16DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA

stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA V Stratégie RTS 2013-2014 ous trouverez dans ce document un résumé de la stratégie RTS pour 2013-2014. Les principaux objectifs qui y figurent seront

Plus en détail

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement Utilisez les médias sociaux Pour rayonner plus largement Web 2.0 ou Web Social, qu est-ce que c est? Nouvelle génération du web Internaute = acteur Forte interaction Conversation Création de contenu Proximité

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI!

JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! JUIN / JUILLET 2015 LS D OFFRES LA VENTE EST DYNAMIQUE NOS FORMATIONS LE SONT AUSSI! Votre contact Mireille GUIBOUT 02 35 59 44 17 mireille.guibout@ceppic.fr Une pédagogie innovante Nos certifications

Plus en détail

cessité de le le comprendre

cessité de le le comprendre 1 Les Grandes Marques «l ennemi»,», le le combattre, s en inspirer? Nécessit cessité de le le comprendre Comprendre sa sa stratégie Comprendre ses ses outils Comprendre les les évolutions imminentes S

Plus en détail

COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE BILBOKET ANNÉE 2012/2013

COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE BILBOKET ANNÉE 2012/2013 COMPTE-RENDU UTILISATION JEU D ENTREPRISE BILBOKET ANNÉE 2012/2013 Contexte Jeu choisi Le synopsis 30 étudiants de DCG3 Jeu BILBOKET proposé par la société ARKHE. Chaque équipe gère une société qui fabrique

Plus en détail

Cours du Marketing approfondi

Cours du Marketing approfondi Cours du Marketing approfondi Le marketing direct Le marketing direct est un marketing interactif qui utilise un ou plusieurs médias en vue d obtenir une réponse et / ou une transaction. «Le marketing

Plus en détail

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion.

Enfin, l ESeco de Lausanne intègre étroitement l outil informatique à sa formation dans le but d en faire un véritable outil de gestion. BUSINESS PLAN SALON DES ETUDIANTS DE LAUSANNE, 25 ET 26 MARS 2010 1. Présentation générale 1.1. La formation d économiste d entreprise diplômé ES en Suisse Le contenu de la formation d économiste d entreprise

Plus en détail

Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année

Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année 1er partenaire du sport français TITRE DE LA PRÉSENTATION, AUTRE INFORMATION (DIRECTION, SERVICE,...) jj mmmm aaaa 2 Une stratégie, Reflet de la «culture»

Plus en détail

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières

Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières DIRECTORATE FOR FINANCIAL AND ENTERPRISE AFFAIRS Les Principes et les Bonnes Pratiques Relatifs à la Sensibilisation et l Education Financières RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Principes et Bonnes Pratiques

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

INTER-ENTREPRISES 2014

INTER-ENTREPRISES 2014 Votre prochaine formation MANAGEMENT COMMUNICATION ORALE EFFICACITÉ RELATIONNELLE COMMERCIAL RELATION CLIENT TÉLÉMARKETING... AGENDA FORMATION INTER-ENTREPRISES paris - Lyon MANAGEMENT A travailler, même

Plus en détail

SEMINAIRE DE COMMUNICATION

SEMINAIRE DE COMMUNICATION SEMINAIRE DE COMMUNICATION Rennes 7 décembre 2013 STRATEGIE DE COMMUNICATION BERNARD ATTARD COORDINATEUR IMAGE PUBLIQUE DU ROTARY RC NICE LA COMMUNICATION NE S IMPROVISE PAS DEFINITION DE LA COMMUNICATION

Plus en détail

GUIDE D AIDE À L ÉLABORATION DU BILAN DE FORMATION B.A.F.D

GUIDE D AIDE À L ÉLABORATION DU BILAN DE FORMATION B.A.F.D DIRECTION RÉGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHÉSION SOCIALE DE LA CHAMPAGNE-ARDENNE GUIDE D AIDE À L ÉLABORATION DU BILAN DE FORMATION B.A.F.D Le jury régional B.A.F.D. de Champagne Ardenne

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Veille Opérationnelle Chapitre 5 Mesure de l efficacité des moyens de communication

Veille Opérationnelle Chapitre 5 Mesure de l efficacité des moyens de communication Annonce presse, spot télé, affichage Évalue ensemble de la campagne I) Définitions Pré-tests : ce sont des études qualitatives portant sur des projets et soumises à un public limité représentatif de la

Plus en détail

L Observatoire de la réputation La Poste

L Observatoire de la réputation La Poste L Observatoire de la réputation La Poste Journée Nationale des Etudes - 26 Janvier 2012 Image ou Réputation? Parler de la réputation d une entreprise, c est mettre l accent sur l importance et l influence

Plus en détail

L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B

L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE 2 Objectifs et méthodologie : les objectifs Objectifs :

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE VegaPro DIGITAL COMMUNICATION www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE DIGITAL En tant qu'agence digitale à Bejaia, Vegapro vous accompagne dans la définition

Plus en détail

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape

S informer sur. Investir votre épargne : étape par étape S informer sur Investir votre épargne : étape par étape Autorité des marchés financiers Investir votre épargne : étape par étape Sommaire Se poser les bonnes questions avant d investir 03 Prendre contact

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux»

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Fiche Synthétique Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Mars 2014 1 1. Objectifs Déterminer les meilleures occasions de contact entre les marques du secteur des

Plus en détail

Accompagner le changement

Accompagner le changement A faire suivre à : retour à : Accompagner Problématique Le changement, c est tous les jours! Il fait aujourd hui partie intégrante de l univers des entreprises et des salariés. Présenté le plus souvent

Plus en détail

PR Manager Conseiller en relations publiques

PR Manager Conseiller en relations publiques Unique en Suisse romande: un diplôme fédéral couplé à un certificat postgrade de la Haute école de gestion de Fribourg tous les 2 ans «Votre ambition est d acquérir et faire valoir des compétences managériales

Plus en détail

Les expressions de la communication en entreprise

Les expressions de la communication en entreprise Les expressions de la communication en entreprise COMS 3003Y(5) Communication Strategies and Applications for Businesses 17 mars 2008 Des outils structurants H Il existe plusieurs outils à privilégier

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

Droit de la publicité

Droit de la publicité Leçon 1 : Introduction Section 1 : Définitions juridiques de la notion de publicité 1 : Définitions légales et jurisprudentielles de la notion de publicité A Définition étroite de la notion de publicité

Plus en détail