Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO)"

Transcription

1 BUREAU OMS TCHAD Sous bureau d Abéché Organisation Mondiale de la Santé EUROPEAN COMMISSION HUMANITARIAN AID OFFICE (ECHO) Rapport de formation en nutrition des Responsables des Centres de Santé (RCS) du District de Bahai : Délégation Sanitaire du BET ; Bahai : 2-3 Décembre 2005 Abéché le 17 décembre 2005 André N. Ouédraogo, Consultant OMS 1

2 1. Introduction Du 2 au 3 Décembre 2005, s est déroulé au Centre de santé de Bahaï un atelier de formation en nutrition des agents de santé (CS et hôpital) du district sanitaire de Bahaï. Cet atelier organisé par l OMS avec l appui financier d ECHO avait pour but de familiariser les responsables des centres de santé au système de surveillance nutritionnelle et de leur donner les bases pour le dépistage des différentes formes de malnutrition y compris les carences en micronutriments et les pratiques adéquates de l alimentation infantile. A l issue de cette formation, les agents devraient être à mesure de prendre en charge ou de référer tous les cas de malnutrition rencontrés dans leurs formations sanitaires et d établir la carte de la situation nutritionnelle des enfants et des femmes dans leur zone de responsabilité. Rappelons que le district sanitaire de Bahaï fait partie de la Région Sanitaire du BET. Sur les six centres de santé qui composent le district, seulement deux sont véritablement fonctionnels : le centre de santé de Bahaï et le centre de santé de BAO qui est situé à 150 kilomètres de la ville de Bahaï. Il Faut noter que le RCS de BAO n a pas pris part à la formation par faute de moyen de transport pour atteindre Bahaï. 2. Déroulement de la formation La formation s est déroulée en deux jours dans les locaux du centre de santé de Bahaï et a comporté des exposés thématiques faits par le consultant de l OMS (cf.agenda en annexe 2), une sortie sur le terrain dans des quartiers de la Commune de Bahaï et au marché où les participants ont pu tester le sel vendu par les importateurs grossistes et les détaillants ainsi que le sel consommé dans les ménages. L objectif de ces tests était de connaître les niveaux d iodation de ces sels (selon les normes recommandées par OMS/UNICEF/ICCIDD) en vue de mener des campagnes de sensibilisation. Dans le domaine de la surveillance nutritionnelle des exercices de traitement de données anthropométriques à partir des normes NCHS/ OMS/CDC (P/T ; IMC ; PB) en % et Z- score du poids médian ont pu être réalisés par les participants à partir de résultats de pesées d enfants de moins de cinq ans. Les fiches de collecte de données élaborées par le Comité de pilotage de nutrition (SCN) ont été passées en revue, en vue de s assurer que les participants pourront les utiliser sans difficultés sur le terrain. Les modules élaborés par le consultant de l OMS qui ont servi de supports à la formation sont les mêmes que ceux utilisés dans les autres districts: Module sur la surveillance nutritionnelle (théorie et pratique) Module sur la carence en iode (avec des exercices de test de sel ) Module sur la carence ne vitamine A Module sur la carence en fer Module sur l allaitement maternel et l alimentation infantile Module sur l utilisation du Zinc en vue de lutter contre les maladies diarrhéiques Techniques de collectes des données et élaboration de rapport mensuel en nutrition A l issue de cette formation, les participants ont élaboré une liste d activités qu ils entendent réaliser dans leur zone de responsabilité une fois retournés dans leurs structures ( cf. point 3.2), notamment au centre de santé et à l hôpital de Bahaï. 3. Résultats de la formation 3.1. l acquisition de connaissances Pré test : sur 12 participants, 8 personnes ont pris part au pré-test, les 4 autres sont des arabophones et ne parlent pas francais. Sur ces 8 participants qui ont composé, seulement 2 2

3 ont eu la moyenne sur 20 soit le quart (25%). La moyenne générale du groupe a été de 6,75 sur 20. En comparaison avec les autres districts sanitaires, on peut dire que le groupe de Bahaï avait le niveau le plus faible au départ, cela s explique par le fait qu il manque véritablement du personnel infirmier dans cette zone extrême nord Est du pays. que le groupe a la capacité de suivre la formation et d en tirer profit. Post Test : 9 participants ont pris part au Post Test ; 4 personnes ont eu la moyenne sur 20, soit 44, 4% ce qui montre une amélioration relative par rapport au prétest qui n a enregistré que 25% de participants qui ont eu une note égale ou supérieure à 10. La moyenne de la classe est remontée légèrement à 8,33 mais dans l ensemble le taux d acquisition de connaissances est resté faible. La raison est simple, plus de la moitié de la classe n avait pas un niveau requis pour comprendre et suivre la formation. Il faudrait que le MCD intensifie la supervision pour maintenir et renforcer les acquis de cette formation au plan théorique et pratique et organiser une formation au niveau inférieur en utilisant l arabe comme langue de travail. On note que les participants ont un savoir faire dans la pratique, mais la théorie demeure un problème comte tenu du niveau de base. En conclusion, on peut retenir que les participants repartent avec des acquis qui pourront les aider à assurer la surveillance nutritionnelle surtout basée dans un premier temps sur le screening à partir du Périmètre Brachial (PB/MUAC). L utilisation des indices poids par rapport à la taille (P/T) pourrait se limiter dans un premier temps au centre de santé de Bahaï qui dispose du personnel à même de réaliser le travail (deux ATS) et des filles de salle les engagements pris par les participants A l issue de la formation qui a permis aux participants d appréhender l importance de la surveillance nutritionnelle, ils ont pris des engagements qu au retour dans leurs structures de soins, ils mettront en application ce qu ils ont appris. Ainsi les agents de santé exerçant dans la ville de Bahaï ont décidé de mener les activités suivantes : Faire une sensibilisation auprès des populations et des leaders politiques et religieux sur l importance de la nutrition dans l atteinte d une bonne santé des femmes et des enfants en insistant sur le suivi de la croissance des enfants ( pesée des enfants) Assurer le contrôle du sel dans les marchés et dans la communauté avec l appui des autorités administratives (préfecture, services des douanes, police etc...) Faire l intégration des activités de surveillance nutritionnelle dans les activités du PEV Sensibiliser les hommes pour qu ils encouragent leurs femmes à fréquenter les centres de santé lorsqu elles sont en grossesse : consultations post natales (des le 3è mois) Organiser le système de consultation/dépistage des cas de malnutrition et les références dans les centres de nutrition supplémentaire et thérapeutique (CNS, CNT). Renforcer la surveillance nutritionnelle dans le centre de santé de Bahaï et dans les autres structures : hôpital, maternité Collaborer avec le camp d Ourecassoni pour référer les enfants sévèrement malnutris Elaborer les rapports de surveillance nutritionnelle et les transmettre au MCD.à chaque fin du mois Résultats du contrôle du sel iodé dans le marché de Bahaï et dans les ménages Au cours de la formation, les participants ont été répartis en trois groupes pour contrôler le sel vendu au marché et consommé dans les ménages. Au total, 48 prélèvements différents ont été testés avec le Kit d iodate de potassium : MBI Kit International, obtenu auprès de l UNICEF. Les échantillons de sel étaient d origines diverses et venaient du Soudan (majorité), de la Libye, de N DJAMENA et du PAM. Les résultats sont consignés ci-dessous. On note que les 3

4 sels importés du Soudan et de la Libye ne sont pas toujours iodés et que le sel fourni par le PAM respecte les normes d iodation. Tableau : résultat du contrôle de sel à Bahaï (2 décembre 2005). Groupe Nombre d échantillons de sel testés Sel iodé (positif +) Sel non iodé (négatif -) Observations Selon l origine du sel (25%) 12 (75%) PAM (++), Soudan (- -)Libye (+--) (0%) 16 (100%) Grand marché (---), soudan (- -) (44%) 9 (56%) Gd marché (- +), Ndjamena (++-) Total (23%) 37 (77%) Les sels soudanais et libyens sont en majorité non iodés (--) Selon les statistiques du district sanitaire, seuls quelques rares cas de goitres sont notés au niveau des populations locales. C est dans le camp d Ourecassoni qu on rencontre la plupart des cas de personnes porteuses de goitre ; ces dernières sont venues du Soudan oú la consommation du sel iodé n est pas régulièrement pratiquée. La zone de Bahaï ne semblerait pas être une zone ou les troubles dus à la carence en iode (TDCI) constituent un problème de santé publique. Une étude plus poussée avec dosage d iode urinaire chez des enfants d âge scolarisable pourrait éclairer le problème Les leçons apprises de la formation à Bahaï L atelier de formation à Bahaï a montré que les réalités dans les districts sanitaires sont loin d être identiques. Le district de Bahaï connaît d énormes problèmes de ressources matérielles et humaines et les centres de santé sont très éloignés du centre de Bahai, 100 à 160 kms. Dans ces conditions, il est difficile d assurer une supervision régulière et efficace des activités dans ces structures. S agissant du niveau des participants, il a été trouvé relativement faible et dans ces genres de situations, il faut envisager des formations en langue locale (arabe). Les RCS formés pourraient reprendre les modules enseignés en arabe et former leurs agents d appui qui ne maîtrisent pas le francais. La surveillance nutritionnelle à base communautaire peut être initiée dans cette zone en partant de ce personnel d appui formé en langue locale. Le MUAC ou brassard coloré pourrait être utilisé pour identifier les enfants souffrant de malnutrition modérée (jaune) ou sévère (rouge). Ce Type de screening nutritionnel se fait dans les camps de réfugiés pour identifier les enfants malnutris qui sont éligibles aux programmes CNS ou CNT. 3.5 Quelques recommandations prises par les participants A l issue de la formation, les agents de santé de Bahai ont aussi fait des recommandations. Avec l enclavement et les difficultés de vie dans ce district (désertique et sablonneux), ces recommandations ont encore un sens plus profond et demandent à être considérées plus qu ailleurs : les participants ont demandé : Qu on équipe leurs centres de santé en matériel de surveillance nutritionnelle Qu il soit affecté des agents de santé en nombre suffisant et bien formés Qu il soit trouvé des primes de motivation pour maintenir ces agents dans le district Qu on trouve des solutions aux problèmes de déplacements (activités avancées) Qu il soit mis en place des structures de prise en charge des cas de malnutrition sévère dans les zones éloignées qui ne peuvent pas référer ni au camp, ni à Iriba. 4

5 Que les autorités sanitaires assurent les supervisions plus régulièrement 4. Conclusion- La formation des RCS du district de Bahaï, bien que n ayant concerné que les agents de santé de Bahai (centre de santé et hôpital), a été très utile. Elle a permis de poser les bases d une meilleure compréhension des problèmes nutritionnels au niveau du district. La surveillance nutritionnelle qui était méconnue ou insuffisamment pratiquée va devenir une composante effective des activités du RCS et des agents de l hôpital de Bahaï. Le MCD s est engagé à suivre les activités qui seront inscrites au titre de la nutrition dans le plan sanitaire du district. Pour cela, il attend un appui des partenaires comme IRC et l OMS. En clôturant l atelier, il s est dit confiant des engagements pris par ses agents pour la réalisation des activités de surveillance nutritionnelle dans son district. La rencontre a pleinement atteint ses objectifs. L OMS remercie ECHO pour avoir permis la réalisation d une telle activité à l extrême nord Est du Tchad. Le défi demeure le démarrage de ces activités de Surveillance nutritionnelle et l envoi des résultats générés par ce SSN au MCD et à l OMS tous les mois. 5

6 Annexes Annexe 1 : Liste des participants N Nom et Prénoms Nom du Centre de Santé Qualification 1 Hissein A li CS de Bahaï IDE (RCS) 2 Issa Soukaya CS de Bahaï ATS 3 Hamid Herendji Hôpital de Bahaï ATS 4 Abdel Rahim Binege Djarma Hôpital de Bahaï Laborantin 5 Mahamat Dria Hôpital de Bahaï Infirmier 6 Fatmata Hadjar CS de Bahaï Fille de salle (FS) 7 Fatima Zara Issaka CS de Bahaï Fille de salle (FS) 8 Fatima Mahamat CS de Bahaï Fille de salle (FS) 9 Rizzick About Hôpital de Bahaï ATS 10 Madjide Berthe Hôpital de Bahaï Sage femme 11 Solkem Ngarira Hôpital de Bahaï Promoteur de santé 12 Tanam Adjougoursala IRC Bahaï Santé publique 13 Dr Kabo Madjinbaye District de Bahaï MCD Médecin Facilitateur Annexe 2. J1. Surveillance nutritionnelle : théorie et pratique 8h00-8h30 : Ouverture de l atelier 8h30-9h30 : La surveillance nutritionnelle : dépistage et traitement de la MPE 9h30-10h00 : Pause café 10h00-11h30 : Exercice pratique de mesures anthropométriques (hôpital et CS urbain) 11h30-12h30 : Traitement des données collectées en salle (séance plénière) 12h30-13h30 : L allaitement maternel et la santé de la mère et l enfant 13h30-14h30 : Pause déjeuner 14h30-15h45 : Leçons apprises et rapport mensuel de nutrition par les RCS 15h45-16h00 : Bilan et fin de la journée J2. Lutte contre les carences en micronutriments 8h00-9H30 : Les stratégies de lutte contre les carences en micronutriments 9h30-10h30 : Dépistage du goitre et test du sel iodé au marché de Bahaï 10h30-11h00 : Pause café 11h00-12h00 : Traitement des données du test du sel au marché et perspectives. 12h00-13h00 : Le rôle du zinc dans la lutte contre les diarrhées et perspectives 13h00-14h00 : Pause déjeuner 14h00-15h00 : Elaboration de plan d action de SSN par chaque structure 15h00-15h30 : Adoption des plans d action SSN des RCS 15h30-16h00 : Bilan de la journée et clôture de la formation 6

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments Direction de la Nutrition PLAN Les causes de la malnutrition Les différents types de malnutrition Les déficiences en micronutriments

Plus en détail

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle Cela fait maintenant une journée que je suis dans le Kanem. Je suis en mission dans cette partie Nord du pays pour quelques

Plus en détail

FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO

FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO FOSA : C S x _ Plan _d Affaires _FR.doc District : GASABO Pour des centres de santé contractés pour le financement basé sur la performance District GASABO Nom du centre de Santé x. Population de rayonnement

Plus en détail

Activités sanitaires- région de Kidal

Activités sanitaires- région de Kidal Mission Mali 1 Activités sanitaires- région de Kidal 1 S1 à S20 Année 2013 Médecins du Monde - Belgique 2 Plan de l exposé» Contexte» Réponse à l Urgence Sanitaire» Etat des lieux» Paquet d activités mené

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong

RAPPORT D ETUDE. Mission de vérification des conditions préalables en vue de la mise en place d une mutuelle de santé à Mengong PROGRAMME GERMANO-CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE / MUTUELLES DE SANTE ET PVVS B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 FAX ( 00237 ) 2221 91 18 Email komi.ahawo@gtz.de

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

Les indices anthropométriques

Les indices anthropométriques Les indices anthropométriques Construction, enjeux et analyse statistique Gilles CAPON UR 106 - «Nutrition, Alimentation, Sociétés» Institut de recherche pour le développement Plan Concepts Calcul des

Plus en détail

UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE

UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE 1. CONTEXTE Le Sénégal, vu sa position géographique de pays sahélien, est chroniquement exposé à l insécurité

Plus en détail

Système d Information Sanitaire (SIS) Formation de Formateurs. Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés

Système d Information Sanitaire (SIS) Formation de Formateurs. Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés Système d Information Sanitaire (SIS) Formation de Formateurs Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés Ordre du jour de l atelier Jour 1 Introduction Démographique Mortalité Jour 2 Morbidité

Plus en détail

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT ALIBORI 57 ATACORA 37 SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT DONGA 53 BORGOU 36 Enquête Démographique et de Santé du Bénin 2011 2012 (EDSB-IV) COLLINES 53 ZOU 62 PLATEAU 29 Décès d enfants de moins d un an pour

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince et Gonaïves Enjeux, enseignements et perspectives PROGRAMME SECURITE ALIMENTAIRE Atelier Coupons Alimentaires

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE Allemagne Argentine Belgique Canada Espagne Grèce Italie Japon Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Suède Suisse France RAPPORT D ACTIVITE DE LA RIPOSTE A L EPIDEMIE DE ROUGEOLE MENEE DU 11 AU 15 DECEMBRE 2012

Plus en détail

La prise en charge du diabète au Mali. David Beran

La prise en charge du diabète au Mali. David Beran La prise en charge du diabète au Mali David Beran Le diabète dans les pays en voie de développement Le nombres de cas du diabète est estimé à 150 millions Pour 1 personne diagnostiquée il y a 8 non-diagnostiquées.

Plus en détail

La réponse de l UNFPA à la Crise Humanitaire au niveau des frontieres Tuniso - Libyennes

La réponse de l UNFPA à la Crise Humanitaire au niveau des frontieres Tuniso - Libyennes La réponse de l UNFPA à la Crise Humanitaire au niveau des frontieres Tuniso - Libyennes United Nations Population Fund Mars Décembre 2011 Suite à la crise libyenne survenue en février 2011, la frontière

Plus en détail

Cluster Nutrition. UNICEF/Mali 12 mars 2015

Cluster Nutrition. UNICEF/Mali 12 mars 2015 Cluster Nutrition UNICEF/Mali 12 mars 2015 1 1 LA COUVERTURE DANS LES PROGRAMMES PCIMA 2 IMPACT DU PROGRAMME PCIMA, MALI IMPACT = couverture x efficacité Lien entre l efficacité et la couverture : un cercle

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête

Plus en détail

ENVIRONNEMENT FAVORABLE

ENVIRONNEMENT FAVORABLE Feuille de route pour la mise à l échelle de la PCIMA au Tchad. Atelier pour la revue nationale de la PCIMA. Ndjamena, novembre 2015 ENVIRONNEMENT FAVORABLE LEADERSHIP INSTITUTIONNEL 1 r avec le processus

Plus en détail

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix 1999 pédiatrie

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE

RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE REPUBLIQUE DU CONGO Unité* Travail* Progrès ------------------------- RAPPORT ANTHROPOMETRIQUE (Projet) Rédigé par GNIMI Christophe, Nutritionniste Et KIBANGOU Hugues Saturnin, Statisticien Table des matières

Plus en détail

PLAN D ACTION QUADRIENNAL Première année 2004 2005

PLAN D ACTION QUADRIENNAL Première année 2004 2005 Objectif global : Appropriation et mise en œuvre de la stratégie d ARCHI 2010 au niveau national. Objectif du projet : Renforcement des activités de santé à base communautaire du CRM. Indicateurs Sources

Plus en détail

État de santé des enfants de 3-4 ans en école maternelle dans l Yonne

État de santé des enfants de 3-4 ans en école maternelle dans l Yonne État de santé des enfants de 3-4 ans en école maternelle dans l Yonne Année scolaire 2009-2010 Service de Protection Maternelle et Infantile Exploitation des données statistiques : Observatoire de la santé

Plus en détail

Aides Médicales et Charité (AMC)

Aides Médicales et Charité (AMC) Aides Médicales et Charité (AMC) Tél : +228 22 51 26 47 amc_lome@yahoo.fr PROJET NYE KEKELI : PTME Contexte d intervention En matière de prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant au Togo,

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

Guide de rédaction du. Rapport de stage

Guide de rédaction du. Rapport de stage Guide de rédaction du Rapport de stage Public Cible Etudiant de 3ème année licence (sauf informatique) Etablissement Institut des Hautes Etudes à Tunis (IHET) Objectifs Aider l apprenant à choisir son

Plus en détail

UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION,

UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION, UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION, DE LA SANTE ET DU DEVELOPPEMENT. Les indicateurs ci-dessous sont donnés à titre

Plus en détail

Médecin Référent - NGOURI - TCHAD

Médecin Référent - NGOURI - TCHAD Médecin Référent - NGOURI - TCHAD L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif de produire

Plus en détail

CAFÉ GENRE N 2 Planification et Budgétisation Sensible au Genre : partage des expériences Cameroun Mali Sénégal

CAFÉ GENRE N 2 Planification et Budgétisation Sensible au Genre : partage des expériences Cameroun Mali Sénégal Mali Sénégal CAFÉ GENRE N 2 Planification et Budgétisation Sensible au Genre : partage des expériences Mali Sénégal SALLE DE CONFÉRENCE, ONU FEMMES, YAOUNDÉ JEUDI 24 AVRIL 2014 À 14H30 Invités : - Monsieur

Plus en détail

ECHO ACD UNICEF TCHAD

ECHO ACD UNICEF TCHAD N 004 - Mars 2015 Points saillants : Évaluation de la Gestion Efficace des Vaccins au Tchad - Mai 2015 Tenue de la deuxième téléconférence de suivi de la mise en œuvre des activités PEV/ACD Renforcement

Plus en détail

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique PASSAGE Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique EuropeAid/120804/C/G/Multi Compte rendu de l assemblée générale de la mutuelle de santé communautaire de Meskine (MuSaCoM) Maroua, Cameroun 27 mai

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans

Plus en détail

NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F

NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif de

Plus en détail

LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA

LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA LIBERIA RENFORCEMENT DU SYSTÈME INTÉGRÉ DE GESTION ET DE PRÉVENTION DE LA MALNUTRITION DANS LE GRAND MONROVIA Compte tenu des niveaux élevés de sous-nutrition infantile (aiguë et chronique) et d insécurité

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE

ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE ACTION INTERNATIONALE Novembre 2009 N 3 Accès aux systèmes et soins de santé primaire Emetteur : DROI p.1/6 ACCÈS AUX SYSTÈMES ET SOINS DE SANTÉ PRIMAIRE Un défi pour améliorer l accès à des services de

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

Rapport de résultats et d impacts

Rapport de résultats et d impacts Rapport de résultats et d impacts Prévention et réduction de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans à Bach Thong, au Vietnam. Localisation du projet : Date de début : Décembre 2011 Durée du

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours

Plus en détail

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 CONSOLIDATED RESULTS REPORT Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 1. Key Results Expected (restate, 1.1 Réduction du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 71 à 40 pour 1 000 (conformément

Plus en détail

RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015

RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015 RAPPORT SUR LA DISTRIBUTION DE VIVRES COUPLEE AVEC LA VERIFICATION BIOMETRIQUE DANS LE SITE DE DEPLACEMENT DE LAC VERT 9 JUIN 2015 Après avoir conduit l enregistrement biométrique des personnes déplacées

Plus en détail

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU SANTÉ DE L ENFANT 9 Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU Au cours de la troisième enquête démographique et de santé et à indicateurs multiples, on a enregistré, pour tous les enfants nés au cours des cinq

Plus en détail

EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013

EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013 EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna Informations générales : Date à laquelle le rapport d évaluation rapide est rédigé. Noms (en entier) et désignation du responsable

Plus en détail

CNSA/MARNDR/MSPP* Source: CNSA, 2012. *La majorité des données utilisées dans ce bulletin sont issues de l enquête SMART

CNSA/MARNDR/MSPP* Source: CNSA, 2012. *La majorité des données utilisées dans ce bulletin sont issues de l enquête SMART CNSA/MARNDR/MSPP* HAITI : Information sur la situation nutritionnelle Bulletin #1 Publication Janvier 2013 La malnutrition est un véritable problème de santé Publique et contribue pour près de 53% à la

Plus en détail

BTS MUC E4 : MGUC code : MUMGUC-CORRIGÉ

BTS MUC E4 : MGUC code : MUMGUC-CORRIGÉ BTS MUC E4 : MGUC code : MUMGUC-CORRIGÉ Corrigé indicatif Cas CHRONODRIVE DOSSIER 1 : LES PERFORMANCES DU DRIVE 24pts 1.1 Construisez et complétez un tableau de bord pour les deux magasins CHRONODRIVE

Plus en détail

Marketing Mix: Promotion

Marketing Mix: Promotion Marketing Mix: Promotion 1 Les objectifs d apprentissage de ce module visent à: comprendre les étapes pour développer une stratégie de marketing définir le marketing mix déterminer les principes directeurs

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE Dans le cadre d un programme d observation du vivant en Corse (Bioscope Corse-Méditerranée), l INSERM a mené, en

Plus en détail

NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence. Quatrième étude de cas. Comté d Oxford, Ontario. Automne 2009

NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence. Quatrième étude de cas. Comté d Oxford, Ontario. Automne 2009 NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence Quatrième étude de cas Comté d Oxford, Ontario Automne 2009 Lancement de la mise en œuvre Avril 2008 Localisation géographique Comté d Oxford,

Plus en détail

Ressources humaines et santé au Niger. Comment assurer la présence et l efficacité des ressources humaines dans les zones périphériques du Niger

Ressources humaines et santé au Niger. Comment assurer la présence et l efficacité des ressources humaines dans les zones périphériques du Niger Ressources humaines et santé au Niger Comment assurer la présence et l efficacité des ressources humaines dans les zones périphériques du Niger 1 Le contexte Le Niger : un immense pays d 1 267 000 km²

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Commune de Bussigny-près-Lausanne

Commune de Bussigny-près-Lausanne Municipalité T. 021 706 11 20 F. 021 706 11 39 greffe@bussigny.ch N/réf : CW/fc AU CONSEIL COMMUNAL 1030 BUSSIGNY-PRES-LAUSANNE Bussigny-près-Lausanne, le 18 août 2010 Préavis municipal N 10 /2010 relatif

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DU SENEGAL un peuple un but une foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE TE DE TRANSPARENCE TERMES DE REFERENCE ATELIER DE

Plus en détail

Programme de l atelier Cadre bâti sain

Programme de l atelier Cadre bâti sain Programme de l atelier Cadre bâti sain Ce document est destiné à servir de modèle pour un atelier s adressant aux professionnels de la santé environnementale. Cet atelier nécessite un animateur et un conférencier.

Plus en détail

ALLAITEMENT ET ÉTAT NUTRITIONNEL 9

ALLAITEMENT ET ÉTAT NUTRITIONNEL 9 ALLAITEMENT ET ÉTAT NUTRITIONNEL 9 Soumaila Mariko La malnutrition est l un des principaux problèmes de santé et de bien-être qui affecte les enfants dans les pays en développement en général et au Burkina

Plus en détail

Rapport de la séance de travail avec les Organisations de la Société Civile (OSC) du Bassin du Congo, du 13 au 15 mars 2012 à Brazzaville

Rapport de la séance de travail avec les Organisations de la Société Civile (OSC) du Bassin du Congo, du 13 au 15 mars 2012 à Brazzaville Projet «Observation Indépendante de l application de la loi forestière et de la gouvernance (OIFLEG) en appui aux APV FLEGT dans le Bassin du Congo» BP 254, Brazzaville, République du Congo Tel (242) 06

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

22 novembre 2012. Dr Paule Herschkorn Barnu Directrice du réseau Solipam

22 novembre 2012. Dr Paule Herschkorn Barnu Directrice du réseau Solipam 22 novembre 2012 1. Epidémiologie 2. Problématiques 3. Le réseau SOLIPAM: 1. Objectifs et caractéristiques 2. Le projet réseau SOLIPAM 3. Le tableau de bord du réseau 4. Le programme de la journée Epidémiologie

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement. Site web: www.vitalite-plus.org

Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement. Site web: www.vitalite-plus.org Organisation Non Gouvernementale Humanitaire et de Développement Siège social sis Avenue de l Indépendance à 100m de BAMELEC, e-mail : info@vitalite-plus.org - Bangui, RCA Site web: www.vitalite-plus.org

Plus en détail

Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé

Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé Ameliorer la Nutrition au Moyen d Approches Multisectorielles Santé Les liens entre la dénutrition et la santé La dénutrition est la cause de mortalité infantile la plus importante dans la plupart des

Plus en détail

Rapport de Mission Opération hygiène et bucco dentaire en prolongement des actions éducatives menées par JPE dans la province de Tiznit

Rapport de Mission Opération hygiène et bucco dentaire en prolongement des actions éducatives menées par JPE dans la province de Tiznit Rapport de Mission Opération hygiène et bucco dentaire en prolongement des actions éducatives menées par JPE dans la province de Tiznit Tiznit, le 23 Juin 2010 A l initiative d une équipe de dentistes

Plus en détail

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques Evaluation des des élèves en CM2 Constats et perspectives pédagogiques pour les écoles de l Hérault

Plus en détail

EUROPAID/119860/C/SV/multi. Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED

EUROPAID/119860/C/SV/multi. Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED EUROPAID/119860/C/SV/multi Identification et formulation du projet d'appui à la politique de santé à financer sur les ressources du PIN 10 ème FED LOT N 8 DEMANDE N 2009/201619/1 TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES

Plus en détail

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles?

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? FENETRE SUR L AGRICULTURE, 19 sept. 2014 «Le défi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

INTRODUCTION PRESENTATION DES INSTRUMENTS DE LA SAISIE. Questionnaire ménage

INTRODUCTION PRESENTATION DES INSTRUMENTS DE LA SAISIE. Questionnaire ménage INTRODUCTION Le Recensement Général de la population est une opération de grande envergure et l'obtention des résultats visés est subordonnée à de multiples travaux dont la cartographie, la collecte et

Plus en détail

REGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE

REGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE ANNEXE REGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE SERVICE JEUNESSE Préambule : En période scolaire, le service Jeunesse de la mairie de Saint-Bon est chargé de l organisation du service de

Plus en détail

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES Version Janvier 2013 1 Sommaire I. CONTEXTE... 5 II. OBJECTIFS DU PROGRAMME... 5 III. OBJECTIF DU GUIDE... 5 IV. PRINCIPES

Plus en détail

Proposition de contrat de prestation des soins et services de santé

Proposition de contrat de prestation des soins et services de santé MUTUELLE DE SANTE DITE DAMA DE TCHAOUDJO S/C ONG ADESCO BP 322 Sokodé- Togo Tél : 550 09 90 Proposition de contrat de prestation des soins et services de santé entre La mutuelle de santé «DITE-DAMA» de

Plus en détail

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ 55 La coordination interministérielle du programme national nutrition santé Le Programme national nutrition santé (PNNS, 2001-2005), financé par l Etat et l assurance

Plus en détail

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle :

Axe prioritaire I: Capacité d insertion professionnelle : ANNEXE 1 au dossier de présentation pour la presse au sujet du lancement du 2 e tour du PIC EQUAL Présentation des axes prioritaires avec une esquisse des mesures cofinancées pour l exercice 2004-2006:

Plus en détail

D après l évaluation externe finale du projet, les principales leçons à tirer pour les projets d appui aux AMP sont :

D après l évaluation externe finale du projet, les principales leçons à tirer pour les projets d appui aux AMP sont : 6. Les leçons apprises au cours du projet D après l évaluation externe finale du projet, les principales leçons à tirer pour les projets d appui aux AMP sont : 1. Une quinzaine d années d appui à un processus

Plus en détail

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE

RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE RAPPORT ATELIER DE FORMATION DU SOUS CLUSTER SECURITE ALIMENTAIRE GORE Photo : une vue des participants à la formation Juillet 2015 Nodjimadji Ngardinga, Consultant National Elie Djimbarnodji, Information

Plus en détail

«Eval Mater» Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½. inscrits dans les écoles maternelles de la région

«Eval Mater» Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½. inscrits dans les écoles maternelles de la région Une dynamique régionale, des partenariats au travers de quelques outils Eval Mater : le bilan de santé des enfants âgés de 3 ans ½ à 4 ans ½ «Eval Mater» inscrits dans les écoles maternelles de la région

Plus en détail

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base

EVALUATION FINALE MLI/016. Programme d Appui à la Santé de Base EVALUATION FINALE MLI/016 Programme d Appui à la Santé de Base FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Mali Programme d Appui à la Santé de Base PASAB MLI/016 Version

Plus en détail

Entretien professionnel : Guide de l évalué

Entretien professionnel : Guide de l évalué Entretien professionnel : Guide de l évalué REFERENCES JURIDIQUES Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale notamment l article 76-1,

Plus en détail

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Commission 2.7 - Africa Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Professor M. Guelaya Sall World Conference on Early Childhood Care

Plus en détail

Mission SANTE 3. Rapport final. Appui au développement d un outil d interface à l exploitation des données des enquêtes annuelles

Mission SANTE 3. Rapport final. Appui au développement d un outil d interface à l exploitation des données des enquêtes annuelles MINISTERE DE LA SANTE ------------------------- DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION Appui au Renforcement des Capacités Statistiques au Burkina Faso 8 ACP BK 40 Mission SANTE 3 Rapport final Appui

Plus en détail

Cadre de résultats et d allocation de ressources de l UNICEF pour le Bhoutan, 2014-2018**

Cadre de résultats et d allocation de ressources de l UNICEF pour le Bhoutan, 2014-2018** Nations Unies Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d appui aux projets

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

FOSAS Visitées Fonctionnalité Paquet d activités Besoins a combler Observation

FOSAS Visitées Fonctionnalité Paquet d activités Besoins a combler Observation FOSAS Visitées Fonctionnalité Paquet d activités Besoins a combler Observation Hôpital du District Sanitaire de Bossembélé Ps de Boyali Moyenne Moyenne Ps de Yérémon Ps de Gbadengué - et hospitalisation

Plus en détail

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes

Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Module : la veille informationnelle en DCG : la construction d un Netvibes Ce module est destiné aux étudiants de DCG 2 et de DCG 3 Il est construit en co-animation par un enseignant disciplinaire et un

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

Kayes, le 09 Avril 2013

Kayes, le 09 Avril 2013 «Rapport de Dépistage de masse dans les structures de santé de la zone d intervention du projet CRM & CRF dans les districts sanitaires de Kayes et Yélimané» «Appui à la prévention et la prise en charge

Plus en détail

Rapport de gestion de projet

Rapport de gestion de projet Rapport de gestion de projet Affectation des projets de programmation aux étudiants Université Montpellier II Licence 3 Lamant Adrien, Rogery Arthur, Maher Ishak April 2015 1 Membres de l équipe de développement

Plus en détail

Cameroun. Faits marquants. Environnement opérationnel. Personnes relevant de la compétence du HCR

Cameroun. Faits marquants. Environnement opérationnel. Personnes relevant de la compétence du HCR Faits marquants Au terme de cinq années de plaidoyer du HCR, le Gouvernement du Cameroun a signé le décret d application de la loi sur l asile et constitué un comité d éligibilité. Dans le cadre d une

Plus en détail

AIDE ODONTOLOGIQUE INTERNATIONALE

AIDE ODONTOLOGIQUE INTERNATIONALE AIDE ODONTOLOGIQUE INTERNATIONALE LES RESSOURCES HUMAINES DANS LE SECTEUR DE LA SANTE Hubert Balique 15-1616 Janvier 2009 1 1. LA CRISE DES RESSOURCES HUMAINES 2 RESSOURCES HUMAINES: GRANDE FAIBLESSE ACTUELLE

Plus en détail

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah.

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. Date Chair/Présidence Organisations participantes Agenda Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. 23 juillet 2015 Mr le Chargé de l enfance, avec appui

Plus en détail

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 30 septembre au 4 octobre 2013 Point 5.4 de l ordre

Plus en détail

RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham

RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham RECAPITULATIF DISTRIBUTION DE NFI 16 mai 26 juin 2015 Préf. S. Préfec Ouham Nana- Bakassa village Type de ménage Date Nb ménages bénef

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail