Analyse, modélisation et simulation de la demande pour des véhicules électriques en Suisse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse, modélisation et simulation de la demande pour des véhicules électriques en Suisse"

Transcription

1 Analyse, modélisation et simulation de la demande pour des véhicules électriques en Suisse Dr. Michaël Thémans, Vice-Présidence pour le Transfert de Technologie Directeur Adjoint du Centre de Transport

2 2 INTRODUCTION: TRANSPORT À L EPFL

3 3 TraCE Un centre interfacultaire qui rassemble 39 laboratoires «Une recherche en transport qui est multidisciplinaire, de pointe, et proche des besoins industriels et sociétaux» L interface entre l EPFL et la société dans le domaine de la mobilité L innovation à travers une recherche multidisciplinaire Le transfert de technologie au travers de partenariats avec des acteurs du secteur privé et public PSA Renault SNCF CFF Veolia Honeywell

4 4 Mobilité EPFL Etude de la demande et de l acceptation des usagers pour des VE Conception et gestion de systèmes de «car-sharing» avec des VE Recharge ultra-rapide de VE Modélisation de la consommation des VE en fonction du style de conduite et des conditions d utilisation Optimisation de la gestion énergétique des chaines de traction «plug-in» hybrides

5 5 LA DEMANDE POUR DES VEHICULES ELECTRIQUES EN SUISSE

6 6 CONTEXTE Emergence récente de VE sur le marché suisse qui soulève de nombreuses questions: Quelle est l acceptation de la population suisse pour ces véhicules? Quels sont les individus enclins à passer au VE? Comment quantifier les parts de marché prédictives pour les VE en fonction de leurs caractéristiques principales? Projet de recherche entre l EPFL et Renault Suisse SA, réalisé entre Août 2010 et Septembre 2011, pour étudier la demande pour les VE en Suisse. Limitations de ce premier volet de recherche: Basé sur une étude de préférences déclarées (fournissant des intentions d achat sur une base déclarative, ce qui représente un biais par rapport à un comportement réel d achat!) Focus sur l utilisation privée de véhicules électriques par des particuliers

7 7 OBJECTIFS Etudier la demande pour deux VE de la marque Renault pour un usage privé: Zoé Fluence Développer des modèles mathématiques «de choix discret» pour Etudier l élasticité des parts de marché des VE par rapport à leur «pricing» (prix de vente, prix de location de la batterie) et à d autres caractéristiques Identifier les «segments-cibles» au sein de la population Evaluer les parts de marché pour des VE dans différents scénarii hypothétiques Analyses complémentaires «Volonté de payer» pour une amélioration de certains défauts des VE (autonomie, temps de recharge, etc.) Quantifier l intérêt pour des packs de service associés au véhicule

8 8 ENQUÊTE (1/4) Méthodologie: enquête de préférences déclarées en deux phases Mettre les individus dans des situations hypothétiques de choix de véhicules (avec des VE) qui soient les plus réalistes possibles (en les individualisant) Choix hypothétique Véhicule actuel de l individu Modèle analogue Renault Modèle analogue Renault ZE

9 9 ENQUÊTE (2/4) Individu possédant un véhicule d une marque concurrente Peugeot 207 Renault Clio Renault Zoé Individu possédant un véhicule de la marque Renault Renault Clio Renault Zoé

10 10 ENQUÊTE (3/4) Echantillon composé d individus appartenant à cinq «groupescibles» différents: Acheteurs récents (achat il y a moins de 6 mois) «Intentionnistes» (achat dans les 12 prochains mois) Clients suisses de Renault Personnes ayant pré-commandé un VE Renault Personnes étant abonnées à la newsletter Renault ZE Protocole d échantillonnage pour les deux premiers groupes visant notamment à être représentatif de la population suisse par rapport aux caractéristiques socio-démographiques suivantes: Région linguistique (suisse alémanique/romande/italienne) Sexe Catégorie d âge (18-35/36-55/56-74) Données disponibles après enquête : 3000 observations

11 11 ENQUÊTE (4/4) De nombreuses autres questions au-delà des situations de choix Première phase de l enquête: Caractéristiques des véhicules du ménage Caractéristiques socio-démographiques Habitudes et besoins de mobilité Deuxième phase de l enquête: Questions d opinion et d attitude sur les sujets de la mobilité, de la voiture, de l environnement, etc. Perceptions des véhicules thermiques, hybrides, électriques. Situations de choix individualisées (grâce à la phase I) «Volonté de payer» pour des VE «améliorés» Intérêt pour des services associés au VE

12 12 CHOIX (1/2) Certains attributs décrivant le VE dans les situations de choix varient de manière systématique selon un plan d expérience Prix d achat (3 niveaux relatifs au prix d achat du véhicule actuel) Prix de location de la batterie (3 niveaux) Incitation gouvernementale (4 niveaux) Prix d électricité (coûts opérationnels du VE) (3 niveaux) Un des objectifs principaux de l étude est en effet de mesurer quantitativement l impact de ces caractéristiques du VE sur la probabilité d achat Variable du VE Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4 Prix d achat (P orig ) * 0.8 (P orig ) * 1 (P orig ) * Aide gouvernementale - 0 CHF CHF CHF CHF Coût d électricité pour 100 km 1.70 CHF 3.55 CHF 5.40 CHF - Leasing de la batterie 85 CHF 105 CHF 125 CHF -

13 13 CHOIX (2/2)

14 14 MODÈLE (1/2) Modèles de «choix discret» Modèles mathématiques désagrégés qui permettent de modéliser le comportement d individus lorsqu ils sont face à des situations de choix Exemples: choix résidentiel, choix modal, choix de route, choix d un produit ou d un service Dans ce cas-ci, l ensemble de choix est composé de 3 alternatives Véhicule actuel Véhicule homogue Renault (si véhicule actuel non Renault) Véhicule homologue Renault ZE Idées principales de ces modèles Possibilité de calculer la probabilité de choix de chaque alternative pour chaque individu Association d une «fonction d utilité» à chaque alternative L utilité est composée de caractéristiques des individus et de caractéristiques des véhicules (étape de modélisation) Estimation des paramètres du modèle (coefficient associés aux variables) grâce aux données récoltées

15 15 MODÈLE (2/2) Variables explicatives Prix d achat du véhicule Coûts en essence / électricité Leasing de la batterie Aide gouvernementale Composition du ménage Usage des TP Revenu Age Nombre de voitures Type d acheteur Utilité Choix Véhicule actuel Véhicule Renault Véhicule Renault ZE

16 16 APPLICATIONS Avant d appliquer le modèle pour faire de la prédiction Validation du modèle Définission de la technique d aggrégation pour calculer les parts de marché (+ pondération de l échantillon pour le corriger par rapport à la population suisse) Corrections du modèle par rapport aux données agrégées du marché automobile suisse (pour notamment refléter les parts de marché de Renault) Calculer les parts de marché de VE dans différents scénarii, e.g. Variation du prix d achat du véhicule Introduction d une incitation gouvernementale à l achat d un véhicule électrique Mesurer les différences de parts de marché pour les VE à travers différents segments socio-démographiques Etc. Développement d un outil d aide à la décision pour Renault qui permet d évaluer différents scénarii (simulateur de demande)

17 17 RESULTATS Perceptions des VE Modernité (89%) Environnement (68%) Prix (72%) Design (48%) Fiabilité (39% alors que 22% pour les VH)

18 18 RESULTATS Opinion sur les VE Conscience de la facilité d utilisation d un VE Le VE n est pas perçu comme moins sécurisant Attitude face au leasing Le leasing est globalement mal perçu en suisse par la majorité de la population (62% d opinion négative) Dans le cas du VE, la location de la batterie (sous la forme d un service) est bien mieux perçue (20% d opinion négative) Impact sur la probabilité d achat d un VE tout de même Attitude face à l environnement et aux nouvelles technologies Conscience environnementale bien présente (70% des individus préfèrent un véhicule écologique à un véhicule puissant Sensibilité face aux nouvelles technologies (66% des individus estiment important de bénéficier d un «control screen» dans un véhicule)

19 19 RESULTATS Taux d acceptation élevé pour les VE! L alternative VE est choisie dans 30% des situations de choix hypothétiques présentes dans l enquête! MAIS Une partie de l échantillon a un a priori favorable envers les VE Les situations de choix ne fournissent qu une intention d achat sur une base déclarative (biais évident par rapport à une décision réelle d achat) Biais lié à la «pression environnementale» lors des réponses à un questionnaire (observé dans d autres études) Cela justifie les corrections qui ont été apportées au modèle avant de l utiliser pour faire de la prédiction Notamment, correction du modèle pour qu il reflète également la réalité du marché automobile suisse Bien que corrigé avec des parts de marché observées en Suisse, cela reste un modèle basé sur des données de préférences déclarées La prochaine étape est de rendre ce modèle plus robuste en y intégrant également des données de préférences révélées (liées à des achats de VE réellement observés au sein de la population suisse)

20 20 RESULTATS «Segments-cibles» pour les VE Les ménages avec des revenus mensuels supérieurs à CHF/mois Les ménages qui possèdent actuellement au moins deux voitures (plus ils ont de voitures, plus ils sont enclins à opter pour un VE) Les familles avec enfants Les personnes «multi-modales» (propriétaires de véhicules qui utilisent fréquemment les transports publics) Les personnes jeunes (plus l âge est important, moins la probabilité d acquérir un VE est grande) Les habitants des parties alémaniques et italiennes de la suisse (effet «linguistique» relativement important) Résultats confidentiels La quantification de l impact des variables socio-démographiques ci-dessus sur les parts de marché de VE Les scénarii de demande pour les différents segments de marché ci-dessus La stratégie de «pricing optimal» pour les VE (prix, batterie, etc.) et l élasticité de la demande par rapport aux variables de prix

21 21 RESULTATS Exemple de scénario de demande Prix de vente du VE est de CHF Avec des coûts de location de batterie et des coûts opérationnels «bas»

22 22 RESULTATS Exemple de calcul d élasticité de la demande Prix de vente «bas» (scénario optimiste pour le VE) Coûts de location de la batterie au niveau le plus bas (85 CHF/mois) Elasticité de la demande pour une variation des coûts opérationnels (liés au prix de l électricité) sur la plage considérée dans l étude Les parts de marché varient environ de 30% à 20%

23 PERSPECTIVES Etudier le contexte d achat réel associé aux VE Modèle de préférences révélées (achats réellement observés) Modèle combiné de préférences révélées et de préférences déclarées en remplacement du modèle actuel 23 Améliorer la qualité des modèles de comportement en intégrant des «concepts latents» Perception du leasing Conscience environnementale Attitude face aux nouvelles technologies Etudier les comportements de mobilité liés à l usage de VE

24 24 CONTACT EPFL VPIV TraCE Phone:

PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE

PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE PRÉDIRE LA DEMANDE À VENIR DES VÉHICULES ÉLECTRIQUES EN SUISSE Aurélie Glerum, TRANSP-OR, EPFL Michaël Thémans, TRACE, EPFL Michel Bierlaire, TRANSP-OR, EPFL Congrès annuel e mobile 2013 23 août 2013 PLAN

Plus en détail

MODÈLES DE DEMANDE INTÉGRANT ATTITUDES ET PERCEPTIONS

MODÈLES DE DEMANDE INTÉGRANT ATTITUDES ET PERCEPTIONS MODÈLES DE DEMANDE INTÉGRANT ATTITUDES ET PERCEPTIONS Aurélie Glerum, TRANSP-OR, EPFL Michel Bierlaire, TRANSP-OR, EPFL Bilge Atasoy, TRANSP-OR, EPFL Michaël Thémans, TRACE, EPFL Séminaire du laboratoire

Plus en détail

Tr a n s p o r t d u r a b l e

Tr a n s p o r t d u r a b l e Tr a n s p o r t d u r a b l e De la sociologie aux technologies en passant par la logistique Dr. Michaël Thémans, Vice-Présidence pour le Transfert de Technologie Directeur adjoint du Centre de Transport

Plus en détail

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v Comparatif de cou t d utilisation d une Renault ZOE vs Clio 1.2 16v 2/2013 1. Introduction. L un des freins récurrent à l achat d un Véhicule Electrique réside dans le fait que l investissement initial

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Sondage Senergis Le Devoir

Sondage Senergis Le Devoir Sondage Senergis Le Devoir L intérêt des Québécois à l égard des véhicules hybrides et électriques RAPPORT 7 JANVIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

Sondage bonus.ch sur le leasing auto : essayer le leasing, c est l adopter!

Sondage bonus.ch sur le leasing auto : essayer le leasing, c est l adopter! Sondage bonus.ch sur le leasing auto : essayer le leasing, c est l adopter! Le paiement au comptant reste le moyen de financement de prédilection lors de l achat d une voiture, mais le leasing auto se

Plus en détail

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS

FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS FOTO - L OMNIBUS MENSUEL DE CROP LE NOUVEAU CROP-EXPRESS 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 Réflexions méthodologiques Depuis des années,

Plus en détail

Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire

Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire Autolib étude clientèle réalisée à l occasion du premier anniversaire 1201672 Novembre 2012 Sommaire Introduction Les résultats de l étude I. Bilan et perspectives de développement d Autolib 1. Satisfaction

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail

Assurance auto des véhicules électriques: risques et réalité Stanislas Roth Directeur Excellence Technique IARD Particuliers AXA GLOBAL P&C

Assurance auto des véhicules électriques: risques et réalité Stanislas Roth Directeur Excellence Technique IARD Particuliers AXA GLOBAL P&C Assurance auto des véhicules électriques: risques et réalité Stanislas Roth Directeur Excellence Technique IARD Particuliers AXA GLOBAL P&C 6 décembre 203 - Paris 0 0 Sujets abordés dans cette présentation

Plus en détail

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault Fluence Electrique vs 15 dci 85

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault Fluence Electrique vs 15 dci 85 Comparatif de cou t d utilisation d une Renault Fluence Electrique vs 15 dci 85 1. Introduction. L un des freins récurrent à l achat d un Véhicule Electrique réside dans le fait que l investissement initial

Plus en détail

«Les Français & l automobile»

«Les Français & l automobile» Conférence de Presse 6 juin 2012 3 ème édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé Qui sommes-nous? Un positionnement unique : > Le premier distributeur automobile

Plus en détail

Les véhicules électriques

Les véhicules électriques Les véhicules électriques enjeux, Opportunités & réglementation ensemble, construisons vos installations Enjeux et Opportunités 1, Rond-Point de la Chasse 95250 Beauchamp Le véhicule électrique Les enjeux

Plus en détail

ENQUETE "PREFERENCES DECLAREES" SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES. Sylvie Gayda STRATEC s.a.

ENQUETE PREFERENCES DECLAREES SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES. Sylvie Gayda STRATEC s.a. ENQUETE "PREFERENCES DECLAREES" SUR LE CHOIX DE LOCALISATION RESIDENTIELLE ET LE CHOIX MODAL A BRUXELLES Sylvie Gayda STRATEC s.a., Belgique Présenté à Paris lors du Congrès International Francophone de

Plus en détail

Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité

Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité Quelles stratégies mettre en place pour soutenir l emploi en France dans la filière automobile-mobilité RDV du PIPAME Élisabeth Waelbroeck-Rocha, Associé Vice-Président Bercy le 21 mai 2010 BIPE 2010 Quelles

Plus en détail

La mobilité solaire PROJET POLINOTEN

La mobilité solaire PROJET POLINOTEN QUELS MODELES ECONOMIQUES ET OUTILS DE REGULATION POUR LES SMART GRIDS? La mobilité solaire PROJET POLINOTEN Nathalie POPIOLEK, Françoise THAIS CEA, Institut de technico-économie des systèmes énergétiques

Plus en détail

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB

MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB MODÈLE CROP DE CALIBRATION DES PANELS WEB 550, RUE SHERBROOKE OUEST MONTRÉAL (QUÉBEC) H3A 1B9 BUREAU 900 TOUR EST T 514 849-8086, POSTE 3064 WWW.CROP.CA Le Protocole CROP de calibration des panels en ligne

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault Fluence Electrique vs 15 dci 85

Comparatif de cou t d utilisation d une Renault Fluence Electrique vs 15 dci 85 Comparatif de cou t d utilisation d une Renault Fluence Electrique vs 15 dci 85 Maj 10/2012 1. Introduction. L un des freins récurrent à l achat d un Véhicule Electrique réside dans le fait que l investissement

Plus en détail

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12.

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12. Auto - bien assuré au meilleur prix! Quelles sont les marques et les modèles de voiture les plus populaires en Suisse? Au volant, le comportement des hommes diffère-t-il de celui des femmes? Suisses romands

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015 PRÉSENTATION L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation Sophie Vincent, Spécialiste en recherche consommateurs et évaluation sensorielle 22 janvier 2015 CINTECH

Plus en détail

Baromètre de la flotte internationale 2011. N 1000617 Rapport local Suisse

Baromètre de la flotte internationale 2011. N 1000617 Rapport local Suisse Baromètre de la flotte internationale 2011 N 1000617 Rapport local Suisse CVO qu est-ce que c est? Une plateforme d experts pour tous les professionnels des flottes : gestionnaires de flottes, spécialistes

Plus en détail

Entreprise et nouvelles technologies

Entreprise et nouvelles technologies Entreprise et nouvelles technologies Sondage Ifop pour ARESSY RP à l occasion du salon Documation-MIS 2015 Contacts Ifop : Anne-Sophie Vautrey / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Qui sont les usagers des transports en France?

Qui sont les usagers des transports en France? 1 Qui sont les usagers des transports en France? PANEL - Les usagers des transports en France - - novembre 2015 - LE PANEL Résultats d une enquête sur les aspirations et les pratiques de mobilité des Français

Plus en détail

Bienvenue 22/10/2015

Bienvenue 22/10/2015 Bienvenue 22/10/2015 VE ou pas VE? Fleet Eco Day 2015 «Les transmissions alternatives comme fondement du progrès» Bart Vanham Managing Director TCOPlus, membre de TÜV SÜD Group Produits et services TCOPlus

Plus en détail

Sondage - Les Rendez-vous de l énergie. Perception des Témiscabitibiens à l égard des questions énergétiques

Sondage - Les Rendez-vous de l énergie. Perception des Témiscabitibiens à l égard des questions énergétiques Sondage - Les Rendez-vous de l énergie Perception des Témiscabitibiens à l égard des questions énergétiques Réalisé en Abitibi-Témiscamingue à l automne 2010 Dans le but de susciter un débat ouvert dans

Plus en détail

Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD. 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur

Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD. 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur Contexte Aujourd hui la pertinence de l offre de Location Longue Durée aux entreprises

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Recherches en faveur d une mobilité plus durable Résultats d une enquête clientèle effectuée par l EPFL

Recherches en faveur d une mobilité plus durable Résultats d une enquête clientèle effectuée par l EPFL Recherches en faveur d une mobilité plus durable Résultats d une enquête clientèle effectuée par l EPFL 1. CarPostal se responsabilise face à l avenir CarPostal Suisse SA se projette dans l avenir et fait

Plus en détail

Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule

Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule Impact de la location sur la perception et l intention d achat d un véhicule HERTZ Laurence BOISRAME Contacts TNS Sofres Département Sésame Béatrice GUILBERT / Sandrine GHESQUIERS 01.40.92.44.00 / 45.87

Plus en détail

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 / 06 16 97 06 01 frederic.micheau@ifop.com

Plus en détail

Ville de Vevey et Romande Energie, plan de mobilité et projet pilote de mobilité électrique

Ville de Vevey et Romande Energie, plan de mobilité et projet pilote de mobilité électrique Vevey / 16 septembre 2011 Ville de Vevey et Romande Energie, plan de mobilité et projet pilote de mobilité électrique Michel Bloch Délégué à l Agenda 21 Ville de Vevey Remy Werly Chef de projet Romande

Plus en détail

Valorisation et mesures incitatives pour l Afrique de l Ouest subsaharienne Méthodes basées sur la préférence déclarée

Valorisation et mesures incitatives pour l Afrique de l Ouest subsaharienne Méthodes basées sur la préférence déclarée Valorisation et mesures incitatives pour l Afrique de l Ouest subsaharienne Méthodes basées sur la préférence déclarée Eric Mungatana, CEEPA, Départment d Économie agricole, Université de Pretoria 1 Atelier

Plus en détail

Étudiant. 1er cycle 4359 21% 3.76 64% 22.7 3.3 2e cycle 1846 22% 2.61 76% 29.6 3.0

Étudiant. 1er cycle 4359 21% 3.76 64% 22.7 3.3 2e cycle 1846 22% 2.61 76% 29.6 3.0 INTRODUCTION Dans l'objectif de mieux connaître les habitudes de déplacement de ses étudiants et de son personnel, l'école Polytechnique de Montréal lançait à l automne 2011 la deuxième édition de l'enquête

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011. Observatoire du Véhicule d Entreprise

Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011. Observatoire du Véhicule d Entreprise Le Mobiscope Etude OVE sur les mobilités de demain Avril 2011 Table des matières Contexte et objectifs de l étude 1. Description de l échantillon 2. Caractéristiques de la flotte 3. Analyse des habitudes

Plus en détail

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014

Sdem50. Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche. Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Sdem50 Projet de déploiement d infrastructures de recharge sur le département de la Manche Communauté de communes de Sèves-Taute le 7 octobre 2014 Un peu d histoire Les prémices du véhicule électrique

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie Page 1/6 Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Durée : 3 heures Impacts des matériaux et sources d énergie Objectif : Quantifier les impacts sur l environnement pour le choix

Plus en détail

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ Avec plus de 5 000 véhicules électriques à la route, ALD Automotive participe activement à l entrée de ce nouveau type de véhicules

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

ACV de Véhicules électriques et hybrides rechargeables. Vision et mise en œuvre EDF R&D

ACV de Véhicules électriques et hybrides rechargeables. Vision et mise en œuvre EDF R&D ACV de Véhicules électriques et hybrides rechargeables Vision et mise en œuvre EDF R&D Contexte, enjeux et objectifs Contexte Général et besoins d EDF Contexte Forte impulsion politique et mondiale pour

Plus en détail

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes

Collège Avril 2015. Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Collège Avril 2015 Mise en service de l infrastructure de recharge de véhicules électriques sur le département des Hautes-Alpes Contexte et enjeux Les enjeux du véhicule électrique sont multiples : Réduire

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Les Français et l utilisation de leurs véhicules Sondage de l Institut CSA pour France Nature Environnement Etude N 1300411 Mars 2013 Titre du projet Sommaire 1. 2. Fiche technique du sondage Les principaux

Plus en détail

4 ème Orientation TRANSPORTS. THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes. Fiche action n 4.4.1 STARBUS

4 ème Orientation TRANSPORTS. THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes. Fiche action n 4.4.1 STARBUS 4 ème Orientation TRANSPORTS THEMATIQUE 4: Des véhicules propres et économes Fiche action n 4.4.1 STARBUS 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES Le développement d'un réseau de bus urbain "propre et économe" améliore

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

Innovation et entrepreneuriat social : les enjeux sociétaux moteurs de la création d entreprises de demain? 27 mai 2014

Innovation et entrepreneuriat social : les enjeux sociétaux moteurs de la création d entreprises de demain? 27 mai 2014 Innovation et entrepreneuriat social : les enjeux sociétaux moteurs de la création d entreprises de demain? 27 mai 2014 L autopartage, de l idée à l entreprise o Une idée, inspirée d expériences réussies

Plus en détail

Les Français et leur «chère voiture»

Les Français et leur «chère voiture» Les Français et leur «chère voiture» Novembre 2012 Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet*

Plus en détail

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Pour la Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Baromètre - Vague 5 - Janvier 2008 Sommaire Note méthodologique Les résultats de l étude Les Français, les

Plus en détail

Comprendre Sur les marchés matures & émergents

Comprendre Sur les marchés matures & émergents Comprendre Sur les marchés matures & émergents Nobody s Unpredictable This proposal has been made in respect with the ISO 20252 norm Market, opinion and social research service requirements Un outil de

Plus en détail

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Communiqué de Presse Rueil-Malmaison, le 16 juin 2015 MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Afin d analyser avec précision les comportements actuels des conducteurs au sein

Plus en détail

Le début d une nouvelle ère

Le début d une nouvelle ère Le début d une nouvelle ère Groupe E Groupe E participe à l expansion de la mobilité électrique Point presse du 20 décembre 2010 Philippe Virdis Groupe E I Mobilité électrique I Point presse du 20 décembre

Plus en détail

PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS

PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS PROJET PILOTE D ENQUÊTE PERMANENTE TRANSPORT DANS LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL OBJECTIFS, MÉTHODOLOGIE, PREMIERS CONSTATS Rencontres francophones Est-Ouest de socio-économie des transports Montréal

Plus en détail

LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI

LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI LANCEMENT DE LA CONSULTATION DES USAGERS ET AGENTS DE POLE EMPLOI Bercy, le 9 septembre 2010 Contact presse : Cabinet de Laurent WAUQUIEZ : Nicolas DIAT - 01 53 18 43 89 Questionnaire adressé aux demandeurs

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA CHARTE

PRÉSENTATION DE LA CHARTE PRÉSENTATION DE LA CHARTE "EV EVOLUTION TO ELECTRICAL VEHICLES" ( EV. TO E.V. ) INTRODUCTION Les transports routiers sont actuellement une source de pollution en raison de leurs rejets dans l air et des

Plus en détail

Le Crédit Foncier a interrogé 2 180 de ses clients propriétaires sur leurs motivations d achat à l origine et leurs intentions de mobilité.

Le Crédit Foncier a interrogé 2 180 de ses clients propriétaires sur leurs motivations d achat à l origine et leurs intentions de mobilité. COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 29 avril 2013 Une enquête clients du Crédit Foncier souligne un fort attachement à la résidence principale et une faible aspiration des propriétaires à la mobilité Le Crédit

Plus en détail

Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture. - Vague 2, Janvier 2010 -

Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture. - Vague 2, Janvier 2010 - Contacts Ifop : Marie Laurence GUENA / Isabelle MANDERON tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Services Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture - Vague 2, Janvier 2010 - Contexte et objectifs

Plus en détail

Sommaire. Rapide Présentation d ASTEROP. Le potentiel des fichiers clients. Attractivité des Aéroports et des Hubs

Sommaire. Rapide Présentation d ASTEROP. Le potentiel des fichiers clients. Attractivité des Aéroports et des Hubs www.asterop.com 2 Sommaire Rapide Présentation d ASTEROP Le potentiel des fichiers clients Attractivité des Aéroports et des Hubs 3 Sommaire Rapide Présentation d ASTEROP Le potentiel des fichiers clients

Plus en détail

ADOPTION DE L INTERNET ET PERFORMANCES DES ENTREPRISES BÉNINOISES. Par Yves Yao SOGLO

ADOPTION DE L INTERNET ET PERFORMANCES DES ENTREPRISES BÉNINOISES. Par Yves Yao SOGLO ADOPTION DE L INTERNET ET PERFORMANCES DES ENTREPRISES BÉNINOISES Par Yves Yao SOGLO PLAN INTRODUCTION OBJECTIFS METHODOLOGIE RESULTATS RECOMMENDATIONS INTRODUCTON Les enjeux soulevés par l usage des nouvelles

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction

Chapitre 1. Introduction ISBN 92-64-01565-5 L assurance-maladie privée dans les pays de l OCDE OCDE 2004 Chapitre 1 Introduction Ce chapitre introductif du rapport explique pourquoi l OCDE a décidé d entreprendre une étude sur

Plus en détail

Projet de conception et management des mobilités innovantes

Projet de conception et management des mobilités innovantes Master Transport et Développement Durable Projet de conception et management des mobilités innovantes Mise en place d'un service de recharge rapide sur corridor autoroutier Bilan opérateur Présenté par:

Plus en détail

Emprunt d argent Informations aux enseignants

Emprunt d argent Informations aux enseignants Informations aux enseignants 1/7 Tâche Objectif Matériel Les élèves lisent un court texte sur le thème de l emprunt d argent. Ils répondent aux questions sur la fiche de travail. Les avantages et désavantages

Plus en détail

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques Aquis Gestion de réseaux hydrauliques 80% de votre capital est investi dans le réseau de distribution Aquis vous donne un contrôle total 2 Un avenir plein de défis Sans informations en temps réel relatives

Plus en détail

Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile

Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile Calcul des probabilités d inclusion dans les enquêtes par sondage probabiliste issues de bases de numéro de téléphone fixe et mobile Retour d expérience de l enquête KABP VIH/SIDA 2010 C Sommen, J Warszawski,

Plus en détail

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY

01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 01-2014 Brochure ALD ELECTRIC PART OF ALD NEWMOBILITY 1 Brochure ALD electric INTRODUCTION Notre offre ALD electric se compose d une gamme très complète de véhicules électriques comprenant des hybrides

Plus en détail

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages

Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages Analyse de l évolution de la structure des ménages dans l enquête sur le budget des ménages S. Winandy, R. Palm OCA GxABT/ULg oca.gembloux@ulg.ac.be décembre 2011 1 Introduction La Direction Générale Statistique

Plus en détail

L apport de l analyse conjointe au management de la mobilité

L apport de l analyse conjointe au management de la mobilité L apport de l analyse conjointe au management de la mobilité Auteur Robert Revat, professeur de marketing, EM Lyon, Ecole de management 23, avenue Guy-de-Collongue 69130 Ecully, France Tel : 04 78 33 79

Plus en détail

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence Hybrid Air Une solution innovante full hybride essence 22 janvier 2013 Hybrid Air Une solution innovante «full hybride» essence Une étape clé vers la voiture 2l/100 km à l horizon 2020 I. Une rupture technologique

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

Les consommateurs de somnifères

Les consommateurs de somnifères ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 Les consommateurs de somnifères Les somnifères ou hypnotiques, médicaments psychotropes destinés à lutter contre les

Plus en détail

Observatoire départemental de l'opinion

Observatoire départemental de l'opinion Observatoire départemental de l'opinion Enquête thématique "Les Finistériens et le logement" - Présentation générale - Juin 2009 RAPPEL DE LA METHODOLOGIE RAPPEL DE LA METHODOLOGIE 500 ménages de 18 ans

Plus en détail

Politique d acquisition des véhicules électriques à la Ville de Caen. Le 25 octobre 2012

Politique d acquisition des véhicules électriques à la Ville de Caen. Le 25 octobre 2012 Politique d acquisition des véhicules électriques à la Ville de Caen. Le 25 octobre 2012 Une prise en compte des critères environnementaux dans nos marchés d acquisition de véhicules La prise en compte

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ

ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ALD ELECTRIC VERS UNE NOUVELLE MOBILITÉ ALD_electric - TEST.indd 1 11/09/2015 09:28 Avec plus de 5 000 véhicules électriques à la route, ALD Automotive participe activement

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE

DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE DURABILITÉ ÉCOLOGIQUE 38 Rapport d activité et de durabilité 2013 Notre efficacité énergétique Mobility achète des véhicules neufs à haute efficacité énergétique La prise en compte de l étiquetteenergie

Plus en détail

La question du bilan environnemental du véhicule électrique

La question du bilan environnemental du véhicule électrique La question du bilan environnemental du véhicule électrique Gastineau, P., Lepin, N. 10/02/12 (GERI VE) Intervenant - date J.L.Borloo: «le VE est le bébé du grenelle de l environnement» Voiture électrique

Plus en détail

Conférence de presse SustainSTAR 23/10/2015

Conférence de presse SustainSTAR 23/10/2015 SMOVE - Sustainable Mobility Services La mobilité durable comme levier d une performance durable Agenda SMOVE Qui sommes-nous? Caractéristiques de SMOVE Des exemples concrets ESCEM SUSTAIN TÜV Rheinland

Plus en détail

Les Français et l utilisation de leurs véhicules

Les Français et l utilisation de leurs véhicules Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Claire PIAU Directrice d études / claire.piau@csa.eu / 01 44 94 59 08 Nicolas

Plus en détail

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon

Mise en place d un véhicule électrique en autopartage au siège du Grand Avignon 11 JUILLET 2013 Mise en place d un véhicule électrique en autopartage 1 LE GRAND AVIGNON S ENGAGE DANS L AUTOPARTAGE quotidiens de chacun. Autorité organisatrice des transports publics de l agglomération,

Plus en détail

Les plans de déplacements d entreprise comme outil de gestion de la mobilité urbaine

Les plans de déplacements d entreprise comme outil de gestion de la mobilité urbaine Les plans de déplacements d entreprise comme outil de gestion de la mobilité urbaine Jérôme Savary Directeur Mobilidée sàrl Forum mobilité d entreprise Agroscope Changins, 22 septembre 2010 Les origines

Plus en détail

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage,

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage, SYNTHÈSE DU CHAPITRE 11 : LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE. La segmentation. La segmentation de la demande consiste à définir des groupes de clients (des segments de clientèle) ayant des comportements homogènes

Plus en détail

Les Français et l automobile

Les Français et l automobile Les Français et l automobile Résultats d étude Date : Janvier 2010 De : Philippe le Magueresse / Markus Gerlach / François Guilloppé OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90

Plus en détail

Les Français et l automobile

Les Français et l automobile Les Français et l automobile Résultats d étude Date : Janvier 2010 De : Philippe le Magueresse / Markus Gerlach / François Guilloppé OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90

Plus en détail

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Fabien Leurent, Elisabeth Windisch Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) Ecole des Ponts, ParisTech Journée

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE

LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE LE PROJET D ETUDE COMMERCIALE 1. Les objectifs de la recherche commerciale 2. Les types d étude en Amont et en Aval 3. Les sources d informations primaires et secondaires 4. Le projet d étude commerciale

Plus en détail

Projet de mise en place de l Enquête Emploi du temps en Algérie

Projet de mise en place de l Enquête Emploi du temps en Algérie Projet de mise en place de l Enquête Emploi du temps en Algérie Mechti samia, Mokri samia, Roggaz Nacera Direction de la Population et de l Emploi, ONS Objectif L enquête Nationale sur l Emploi du temps

Plus en détail

PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL

PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL KEYWORDS : SYSTEMX, Transport, Multimodal, Simulation, Optimisation, Supervision CONTEXTE de l IRT SYSTEMX L IRT SystemX est un institut de

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail

Title Text. Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité

Title Text. Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité Title Text Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité Contenu de la présentation Schéma général et avancement Suivi et administration Validation des entrevues Enrichissement

Plus en détail