Première prescription contraceptive chez l adolescente: quelles spécificités?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Première prescription contraceptive chez l adolescente: quelles spécificités?"

Transcription

1 Première prescription contraceptive chez l adolescente: quelles spécificités? Dr A. Dubreuil Juliette, 16 ans

2 Juliette, 16 ans

3 Contre indications absolues des contraceptions oestroprogestatives ATCD perso thromboemboliques veineux ou artériels Affections exposant aux thromboses: Thrombophilie documentée(attention chez mineure secret méd, tester les personnes atteintes) Cardiopathie thrombogène documentée Hémoglobulinopathie( drépanocytose) Alitement prolongé (attention au relais contraceptif) Hyperlipidémie Migraines avec aura Affection hépatique sévère ou récente Insuffisance rénale chronique DID mal équilibré ou compliqué Cancers hormonaux dépendants Connectivite, porphyrie Age > 35 ans + tabac

4 Contre indications relatives IMC> 30 Prise de poids Tabac Migraines majorées par la pilule mastopathies HTA Diabète bien équilibré Hyperthyroidie epilepsie Goutte Dépots lipidiques cutanés Fibromes Allaitement

5

6

7 Comparatifs Indices de Pearl (source OMS)

8 Préservatifs Chiffres nationaux Protection à plus de 90% pour les 1iers RS passant à 50% pour les suivants Taux d échec 17% chez les ado Étude ORS de la région centre 2012 auprès de 2000 lycéens: (Observatoire Régional de la Santé) + de 50% des lycéens ayant eu RS, utilisent le préservatif à chaque RS 17.5% n y ont pas recours car les partenaires ont effectué un test VIH 17% l utilisent occasionnellement 1/10 pas de relation protégée

9 Facteurs spécifiques retardant l accès à un interface gynécologique Peur du premier examen gynécologique, Peur de transgresser les interdits : familiaux, culturels, Peur de ne pas être protégé par le secret médical, Coût de la consultation-coût de la contraception, interface feuille de sécurité sociale ou carte vitale/famille, Délai de rendez-vous parfois tardif, éloignement géographique des lieux d accès à la consultation, Problématique de la virginité, Pudeur (médecin homme, médecin femme?), Pas de pénétration Sentiment d invulnérabilité (toute puissance adolescente),ne pas se sentir à risque, ou désir d enfant Sentiment d infertilité suite à des prises de risque répétées, sans contraception, n ayant pas entraîné de grossesse (pas de préservatif, oublis répétés de CO).

10 Limites -autorisation parentale obligatoire pour toute vaccination -les «pass contraceptifs» permettant la prise en charge de la contraception et de la consultation en dehors des CPEF, ne couvrent pas tout le territoire. LOIS : Spécificité / mineurs -Accès gratuit à la consultation, à la contraception et aux ex. complémentaires inhérents à la contraception(cpef) -Pas d autorisation parentale nécessaire(cpef,mg) -Délivrance gratuite et sans ordonnance de la contraception d urgence (Norlevo ) en pharmacie ou en établissement scolaire et CPEF.( Ellaone : obligation d une prescription)

11

12 Principales contraceptions/âge

13 Brefs rappels: action des contraceptions Contraception oestroprogestative, 3 niveaux d action: Central: bloque l ovulation 2 locaux: atrophie de l endomètre et épaississement de la glaire Contraceptions progestatives Microval, milligynon :action antigonadotrope faible, action périphérique( prise en continu, 3h de décalage toléré) Cérazette : bloque l ovulation, action périphérique( décalage toléré de 12h, idem COP) Progestatif retard: 3 niveaux Implant: 3 niveaux d action DIU hormonal: atrophie de l endomètre, blocage ovulatoire non systématique, modification de la glaire, action anti-nidatoire DIU au cuivre Toxicité du cuivre sur les spz Action anti-nidatoire

14 Si choix contraception oestroprogestative autre que orale Patchs Evra : (15/150)1 pour 7 j, 3 patchs de suite: commencer tjs le même j et terminer tjs le même j puis 7 j de pause. Jamais sur les seins Non remboursés 15euros Anneau Nuvaring (15/150) 1 pour 21 j: mettre et enlever tjs le même j, peut rester pd les RS ou être enlevé, maxi 3 h, pause 7 j entre 2 anneaux. Non remboursé

15 Au cuivre DIU -UT 380 short ou NT 380 short -Pose: le + svt au moment des règles. Fonction du contexte, pose possible à n importe quel moment du cycle(faire test de G avant et le renouveler 15 jours après) *Coût:30 euros remboursement 65% Sécu Au lévonorgestrel : Mirena -pas en 1ère intention chez la patiente nullipare (assez gros, difficulté de pose) mais possible *Coût:125 euros remboursement 65% Sécu Prémédication: Rien de systématique 1 cp de misoprostol 2h avt en dilatateur, + ibuprofène, ou lamaline +/- anxiolytique si besoin

16 Quelques idées reçues tenaces La pilule fait grossir Vrai et Faux Le tabac et la pilule sont contre-indiqués.faux La pilule se débute tjs le 1er jour des règles...faux Peur des hormones : «ça donne le cancer»«ça rend stérile».faux Il faut faire de temps en temps une pause contraceptive : «pour que le corps se repose»...faux L ovulation a toujours lieu au 14 ème jour..faux «C est quand même pas compliqué de prendre un cp tous les jours à heure régulière» Si Le DIU est réservé aux femmes qui ont eu au moins deux enfants et est interdit chez la femme nullipare Faux La pilule du lendemain, ce n est que pour le lendemain et c est dangereux d en abuser Faux L examen gynécologique est obligatoire avant toute prise de contraception, ainsi qu une prise de sang... Faux Le DIU favorise les IST, GEU, on ne peut pas prendre d AINS.Faux Avec un DIU, on ne peut pas utiliser de tampon.faux

17 Contraceptions progestatives pures ex:ci pour contra oestrop ou intolérance ou choix pour observance Progestatifs oraux ( 28cps) pas de pause Microprogestatifs ( microval,milligynon) Cerazette non remboursée 15 euros Macroprogestatifs Implant :Nexplanon : remboursé Se pose à la face antérieure du bras non dominant, à 6 cm du pli du coude dans la gouttière bicipitale, en sous cutané: bien posé si bien senti, sinon retrait immédiat! Info +++ sur modif du cycle voire aménorrhée, risque de prise de poids 3 ans sauf si IMC > à 30 Progestérone retard: Depoprovera ou depoprodasone 1 inj IM pour 3 mois( CI:allaitement,insuff HC, MTEV et artérielle, obésité, cancer sein, endomètre, SOPK,HTA) DIU : hormonal Mirena ( peut-être trop gros chez la nulligeste) mais possible Remboursé 125 euros

18

19 Quand commencer? Si rapports sexuels (RS) : Le plus tôt possible (Quick start), quelque soit le jour du cycle : effet protecteur à partir de J8. Jusqu à J7 : protéger systématiquement les rapports et contraception d urgence si échec du préservatif. Si pas de RS : on peut commencer la plaquette le premier jour des prochaines règles. Informer sur la façon de prendre la CO : toujours commencer le même jour de la semaine. Jamais + de 7 j de pause. En cas d oubli, de vomissement, de diarrhée ou de soirée bien arrosée : règle des 7 jours.

20 Conseils systématiques si prise d une contraception d urgence. Encourager à consulter rapidement pour mettre en place une contraception efficace Il y a un risque de grossesse pour tous les rapports sexuels non protégés même pendant les règles, même sans pénétration. Si prises répétées, ne jamais culpabiliser, essayer de comprendre la réticence à la contraception : refus parental, fausse croyance sur la contraception (tabac, prise de poids ), peur de l examen gynécologique, maltraitance, précarité;..

21 3 contraceptions d urgence possibles Norlevo : 1,5 mg de levonorgestrel ( 20cps de microval) d autant + efficace qu elle est prise tôt (95%à 50%). Jusqu à J 5 Gratuite pour les mineures, en vente libre, remboursée 65% sur prescription, CPEF, Inf scolaires Test de grossesse à 15-21j si doute Pas de CI, pas de limite d utilisation, bien tolérée Stérilet post coïtal: Jusqu à 5 j après l ovulation théorique 99% d efficacité Remboursé 65%, 30 euros EllaOne 30 mg d Ulipristal, efficacité jusqu à J5 Agoniste antagoniste du récepteur de la progestérone Bonne tolérance Sur prescription, R, 15 euros

22 Quelle contraception d urgence privilégier entre Ellaone et Norlevo? Pas plus d un cp par cycle avec Ellaone (pas de limite avec Norlevo) RS protégés jusqu aux règles( pour Norlevo règle des 7 jours) si CO Pas d utilisation simultanée ellaone, Norlevo Nécessité d une prescription pour ellaone Suspendre allaitement pdt 36h avec ellaone

23 Si choix d une COP orale Différencier les pilules séquentielles des pilules continues (/ observance) Privilégier une COP de 2ème génération ( toutes séquentielles) LeelooGé, Minidril, Adepal, Trinordiol ou génériques Pas chère et remboursée Risque thrombo embolique moindre qu avec les 3ième G la 1ère année( conclusions de l afssaps) Risque majeur la 1ère année mais aussi lors d une reprise de CO après interruption Pour les continues: à ce jour, seule Varnoline Continu est remboursée, mais progestatif de 3ème génération.(frd, observance)

24 Règle des 7 jours (pour les contraceptions oestroprogestatives ou Cerazette, 9 j et non 7 si Qlaira ) En cas d oubli < 12 h : prendre le cp oublié, continuer la pilule comme avant à pas de risque de grossesse. En cas d oubli > 12 h : prendre le ou les cp oubliés et Ø Si RS non protégé < 7j : contraception d urgence et RS protégés 7 j + test de grossesse au moindre doute. Ø Si le cp oublié est dans les 7 derniers de la plq, enchaîner 2 plq consécutives sans pause.( jeter les cps placebo)

25 Consultation de renouvellement À trois mois de la primo délivrance(bio chol,tg,gly à jeun,séro rub pas urgente) Réévaluation tolérance et observance(de la co, contexte social, affectif, sexuel etc) Adaptation du rythme de suivi

26 Quelles spécificités rencontrées avec Juliette? Sexualité et adolescence, quelques données: âge 1RS 17 ans, le plus souvent au domicile des parents (générations précédentes, voiture, plein air). c est quoi un RS? (risque de grossesse si jeux amoureux sans pénétration). Il y a t-il RS? vécu des RS notion de violence: enquête de 1997 chez des jeunes âgés de 15 à 18 ans : (question du plaisir) 4,7% des filles et 0,3% des garçons déclarent avoir été forcés lors de leur premier RS 15,4% des filles et 2,3% des garçons déclarent avoir subis des RS forcés. In «L entrée dans la sexualité, le comportement des jeunes dans le contexte du Sida», H.Lagrange et B.Lhomond, mars Maturité psychosexuelle. homosexualité, Dr Marcelli parle «d homosexualité d étayage» désignant une activité transitoire ayant la fonction de point de passage entre la sexualité infantile et la sexualité adulte. Attention à nos questions: plutôt «votre partenaire» que «petit copain» pour ne pas fermer le dialogue. Alcool Pornographie:50% des G- de 16 ans et des F- de 18 ans ont vu des images pornographiques ponctuellement, mais très peu dans l addiction

27 Spécificités de la consultation Lois/contraception des mineurs Consultation longue et devant être considérée comme urgente ( problème du portable,sms) Existence de freins spécifiques à l accès à cette consultation Place des parents (père, mère) -Si parent absent : toujours tenter de replacer les parents dans la consultation. Suggérer le dialogue. -Si présent tjs de tenter d aménager un tps seul avec l ado(questions sur intimité sans parent)

28 Facteurs spécifiques retardant l accès à un interface gynécologique Peur du premier examen gynécologique, Peur de transgresser les interdits : familiaux, culturels, Peur de ne pas être protégé par le secret médical, Coût de la consultation-coût de la contraception, interface feuille de sécurité sociale ou carte vitale/famille, Délai de rendez-vous parfois tardif, éloignement géographique des lieux d accès à la consultation, Problématique de la virginité, Pudeur (médecin homme, médecin femme?), Pas de pénétration Sentiment d invulnérabilité (toute puissance adolescente),ne pas se sentir à risque, ou désir d enfant Sentiment d infertilité suite à des prises de risque répétées, sans contraception, n ayant pas entraîné de grossesse (pas de préservatif, oublis répétés de CO).

29 Au moindre doute : ne pas hésiter à faire test de grossesse ( retard de règles ou règles inhabituelles, nausées, vomissements, syndrome abdominal, fatigue, malaise, absentéisme scolaire, fugue, conduite à risque, TS). Attention au secret médical si ATCD fam thrombo emb : (pas forcément la possibilité d exploration(aucun danger à prescrire microprogestatif en attendant) Idées reçues ex DIU et nullipare, 1RS est non fécondant etc.. Attention aux relais contraceptifs, (ex hospi parents pas au courant d une contraception ) Par contre pas de contraception spécifique à l adolescence

30 Quelques idées reçues tenaces La pilule fait grossir Vrai et Faux Le tabac et la pilule sont contre-indiqués.faux La pilule se débute tjs le 1er jour des règles...faux Peur des hormones : «ça donne le cancer»«ça rend stérile».faux Il faut faire de temps en temps une pause contraceptive : «pour que le corps se repose»...faux L ovulation a toujours lieu au 14 ème jour..faux «C est quand même pas compliqué de prendre un cp tous les jours à heure régulière» Si Le DIU est réservé aux femmes qui ont eu au moins deux enfants et est interdit chez la femme nullipare Faux La pilule du lendemain, ce n est que pour le lendemain et c est dangereux d en abuser Faux L examen gynécologique est obligatoire avant toute prise de contraception, ainsi qu une prise de sang... Faux Le DIU favorise les IST, GEU, on ne peut pas prendre d AINS.Faux Avec un DIU, on ne peut pas utiliser de tampon.faux

31 Conclusion Toute demande en lien avec une sexualité débutante chez les adolescents est une urgence. Données: nbre de grossesse chez jeunes femmes mineures à Tours. (IVG,accouchts) Consultation souvent longue, on tentera d aborder quelque soit le motif de consultation, la normalité (dysmorphophobie), la fertilité (existence de prise de risque, désir de grossesse et/d enfant), la sexualité (existence ou non de RS, notion de désir, plaisir, violence) Pour un meilleur accompagnement dans le but de permettre aux adolescents d accéder à une sexualité la moins exposante et la plus épanouissante possible. Connaître les moyens contraceptifs,respect des CI, savoir les prescrire, les expliquer, répéter, s adapter à la demande de la patiente,lutter contre les idées reçues, avoir la possibilité de travailler en réseau Responsabilité du corps médical (crédibilité des infos: avis des adolescents) Aucune contraception spécifique à l adolescence.

32

33

Contraception en consultation. Nguyen Caroline

Contraception en consultation. Nguyen Caroline Contraception en consultation Nguyen Caroline Généralités 75% des femmes de 15 à 50 ans utilisent un moyen contraceptif 60% une contraception orale (88% des 20-24 ans) 24% un DIU Le préservatif est utilisé

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013 AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE Docteur SAUTAI MAILLE Le 12 Septembre 2013 IMPLANT : Nextplanon - Dispositif sous cutané d Etonorgestrel pour 3 ans : progestatif 2 e génération qui

Plus en détail

QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand

QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand Déclaration de conflits d intérêts Etat des lieux par l HAS 2013 Une grossesse sur 3 est déclarée non prévue

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007 Accompagner la femme dans sa contraception Novembre 2007 Programme Après-midi 1 : séquence 1 : rappeler la législation séquence 2 : proposer la méthode contraceptive la mieux adaptée à chaque patiente

Plus en détail

Une contraception, oui, mais laquelle?

Une contraception, oui, mais laquelle? Une contraception, oui, mais laquelle? Tous concernés! De quoi s agit-il? Depuis la légalisation de la pilule en 1967, les scientifiques ont rusé d'imagination pour nous offrir des solutions contraceptives

Plus en détail

L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure

L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure Les lois 1975 Loi autorisant l'ivg pour 5 ans dite loi Veil 1979 Prolongation définitive de l'autorisation 1982 Loi Roudy pour le remboursement 2001

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans Caisse de coordination aux assurances socialesaux Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2014 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

La contraception orale en continu

La contraception orale en continu La contraception orale en continu Christian Jamin Paris jamin.ch@gmail.com VIIèmes congrès de gynécologie obstétrique et reproduction de la côte d azur Nice 16-18 septembre 2010 définitions En continu

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2015 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

Les objectifs d apprentissage: Ma patiente commence sa vie sexuelle. Mlle G.U. Contraception Hormonal en 2010: progrès et vieux démons

Les objectifs d apprentissage: Ma patiente commence sa vie sexuelle. Mlle G.U. Contraception Hormonal en 2010: progrès et vieux démons Les objectifs d apprentissage: Ma patiente commence sa vie sexuelle Ana Paula Godinho Oliveira Lourenco, Département de gynécologie et obstétrique et Consultation Santé Jeunes T. Huber-Gieseke, SMPR HUG

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Historique 1978 : Affiche du mouvement français pour le planning familial (MFPF) Source : Planning familial Au XXI e siècle : 2000-2005

Plus en détail

Les differentes méthodes de contraception

Les differentes méthodes de contraception Les differentes méthodes de contraception Le 02.12.2008 1 La contraception orale Définition : moyen employé pour provoquer l infécondité chez la femme et chez l homme 1.1 La contraception orale oestro-progestative

Plus en détail

TESTEZ VOS CONNAISSANCES extrait de Contraceptions mode d emploi, par Martin Winckler, Editions Au Diable Vauvert (octobre 2003)

TESTEZ VOS CONNAISSANCES extrait de Contraceptions mode d emploi, par Martin Winckler, Editions Au Diable Vauvert (octobre 2003) CONTRACEPTIONS : TESTEZ VOS CONNAISSANCES extrait de Contraceptions mode d emploi, par Martin Winckler, Editions Au Diable Vauvert (octobre 2003) Ce questionnaire vous permettra de vérifier vos connaissances

Plus en détail

ITEM 35 : Contraception

ITEM 35 : Contraception ITEM 35 : Contraception Questions [2004 Dossier 4-2013 Dossier 6] QCM 1 : Quelles sont les propositions exactes concernant les méthodes contraceptives? L implant sous-cutané (progestatif) est une des contraceptions

Plus en détail

Contraception. Les recommandations HAS

Contraception. Les recommandations HAS Contraception Les recommandations HAS Recommandations HAS Recommandations pour la pratique clinique : stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. ANAES, 7 décembre 2004 Laisser les personnes

Plus en détail

LES CIU GÉNÉRALITÉS POURQUOI CONTRE-INDICATIONS. Pas de chance de s appeler «Stérilet» Deuxième contraception en France.

LES CIU GÉNÉRALITÉS POURQUOI CONTRE-INDICATIONS. Pas de chance de s appeler «Stérilet» Deuxième contraception en France. LES CIU Pas de chance de s appeler «Stérilet» GÉNÉRALITÉS Deuxième contraception en France. La première chez les femmes de 35-45 ans. Il n est plus prévu de posséder des équipements spécifiques au cabinet

Plus en détail

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN

Contraception. Ma pilule en 1O. questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Contraception Ma pilule en 1O questions VOTRE AVENIR, NOTRE QUOTIDIEN Question 1 J ai oublié de prendre ma pilule*. Que dois-je faire? Si l oubli est de moins de 12 heures (sauf Qlaira et Microval ) Si

Plus en détail

Tableau stérilets 2015

Tableau stérilets 2015 Tableau stérilets 215 Nom DIU R Description Durée selon Labo NT 38 standard NT 38 short TT 38 Standard TT 38 Short Gynelle 375 Standard UT 38 Standard UT 38 Short Mona Lisa Cu375/375 SL HRA-Pharma Mona

Plus en détail

contraception définition pharmacie et contraception la contraception question universelle contraception: nature, culture réalités physiologiques sens

contraception définition pharmacie et contraception la contraception question universelle contraception: nature, culture réalités physiologiques sens contraception définition pharmacie et contraception Ensemble des moyens mis en oeuvre contre la conception. contraception: nature, culture Il n y a pas de contraception naturelle la contraception est culturelle

Plus en détail

Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale)

Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale) Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale) Alexandre Fredenrich Diabétologie - Endocrinologie Hôpital Pasteur, CHU Nice 6ème JCE 16 Avril 2011 Conflit d intérêt Aucun pour cette présentation

Plus en détail

Tableau stérilets 2013

Tableau stérilets 2013 Tableau stérilets 213 NT 38 standard NT 38 short CCD TT 38 Standard TT 38 Short CCD Nom DIU R Description Durée selon Labo 3.5 * Fil de cuivre 38mm2 Diamètre inserteur : 4mm 3.5 Fil de cuivre 38mm2 Diamètre

Plus en détail

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM 1

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM 1 Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-Mail : cpav@medical78.com Web:

Plus en détail

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS?

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? Connaissances et opinions sur les moyens de contraception : état des lieux DOSSIER DE PRESSE 5 juin 2007 Sommaire I. Les usages de la contraception en France p.3

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

www.lesjeudisdeleurope.org

www.lesjeudisdeleurope.org LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS et les nouvelles données sur la contraception DOMINIQUE BARBEREAU-AGENAIS Les Jeudis de l Europe 18/10/2007 Dans les années antérieures On disposait de pilules de moins en

Plus en détail

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant.

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. La contraception représente l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de

Plus en détail

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004 Contraception, espacement des naissances 1 Définition Eviter la conception d`un embryon Espacement des naissances =programmation des naissances = régulation des naissances Eviter une grossesse (G) non

Plus en détail

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances Pilplan-d est efficace à 99% pour la prévention des grossesses, quand il est pris quotidiennement. Chaque plaquette contient un cycle de 28 comprimés

Plus en détail

Comment ça marche? L œstrogène Les progestatifs

Comment ça marche? L œstrogène Les progestatifs LA CONTRACEPTION Comment ça marche? L œstrogène inhibe l ovulation via la rétroaction négative de la sécrétion de la gonadotrophine au niveau de l hypophyse Les progestatifs ont un effet périphérique.

Plus en détail

Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme

Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Un (tout petit) peu de méthodologie Un comité d organisation

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Agenda Méthodes de longue durée «Pour et contre» Pour qui? Quoi de neuf? La contraception Longue durée

Plus en détail

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place.

La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. La contraception Ne laissez pas l imprévu décider à votre place. Premiers émois, rupture, coup de foudre, arrivée de bébé, retrouvailles passionnées Tout au long de sa vie, une femme, un homme connaît

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

Méthodes de contraception naturelles

Méthodes de contraception naturelles Méthodes de contraception naturelles Il existe des méthodes de contraception naturelles et anciennes. Elles sont ni mécaniques, ni chimiques : Le coït interrompu Procédé le plus ancien qui consiste à un

Plus en détail

CONTRACEPTION HORMONALE

CONTRACEPTION HORMONALE CONTRACEPTION HORMONALE 22/02/10 Dr Ausias Pharma I. Généralités II. Les associations oestroprogestatives combinées 1. Pilule normodosée 2. Pilule minidosée : microdosée B. Voie cutanée C. Voie vaginale

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL DÉFINITIONS: } Aménorrhée: Absence du flux menstruel chez une femme en âge d'être réglée. } Aménorrhée primaire e : Absence d'apparition des premières règles à partir de l'âge de 17 (16) ans. } Aménorrhée

Plus en détail

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque

L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque L entrée e dans la sexualité : initiation et prises de risque Geneviève ve Paicheler Centre National de la Recherche Scientifique Que sait-on sur la sexualité des jeunes? Les données des enquêtes Accompagner

Plus en détail

Oubli de Pilule, Contraception d'urgence, Interruption Volontaire de Grossesse UNE COURSE CONTRE LA MONTRE!

Oubli de Pilule, Contraception d'urgence, Interruption Volontaire de Grossesse UNE COURSE CONTRE LA MONTRE! Oubli de Pilule, Contraception d'urgence, Interruption Volontaire de Grossesse UNE COURSE CONTRE LA MONTRE! Julie Boj, Interne en médecine générale 22/10/2015 Stage CPMI PASS 1 Sommaire 1 Les pendules

Plus en détail

L offre en CONTRACEPTION

L offre en CONTRACEPTION L offre en CONTRACEPTION Réseau de Sante Sexuelle Le 27 Novembre 2014 à La ROCHE sur YON Dr BENETEAU Jean Luc Centre Hospitalier de FONTENAY LE COMTE La Contraception dans notre société La contraception

Plus en détail

La contraception. La pilule : Contraception orale

La contraception. La pilule : Contraception orale La contraception La pilule : Contraception orale La pilule est une association d'hormones proches de celles produites par les ovaires (oestrogènes et progestérone). Sa prise régulière bloque l'ovulation.

Plus en détail

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI 1 MISES EN ARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI Mises en garde Ce médicament est TERATOENE. Une contraception efficace est obligatoire chez les femmes en âge de procréer. Ce médicament est soumis

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

3 règles de prescriptions

3 règles de prescriptions 3 règles de prescriptions Quand une grossesse n est pas souhaitée, n importe quelle contraception vaut mieux que pas de contraception du tout! La meilleure contraception c est celle que l utilisatrice

Plus en détail

HAMEL Coralie 3 C LAMACHE Anne-Sophie CHOISIR LE BON MOMENT POUR DEVENIR PARENTS : QUELLES SOLUTIONS?

HAMEL Coralie 3 C LAMACHE Anne-Sophie CHOISIR LE BON MOMENT POUR DEVENIR PARENTS : QUELLES SOLUTIONS? HAMEL Coralie 3 C LAMACHE Anne-Sophie CHOISIR LE BON MOMENT POUR DEVENIR PARENTS : QUELLES SOLUTIONS? I. Ce qu'est la contraception SOMMAIRE II. A chacun sa contraception 1. Le préservatif masculin 2.

Plus en détail

Journée d éducation thérapeutique des adolescentes traitées par anticoagulant de type antivitamine K (AVK) à la puberté

Journée d éducation thérapeutique des adolescentes traitées par anticoagulant de type antivitamine K (AVK) à la puberté Journée d éducation thérapeutique des adolescentes traitées par anticoagulant de type antivitamine K (AVK) à la puberté Définition de l éducation thérapeutique «L information laisse le patient passif,

Plus en détail

INTRODUCTION. Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps. Pourquoi ai-je choisi de traiter des moyens de contraception?

INTRODUCTION. Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps. Pourquoi ai-je choisi de traiter des moyens de contraception? École de Sages-femmes de Besançon LES MOYENS DE CONTRACEPTION Natacha GHULAM Étudiante Sage-femme 1 ère Année Année 2007-2008 INTRODUCTION Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps.

Plus en détail

Quand débuter une contraception?!

Quand débuter une contraception?! Quand débuter une contraception?! premiers rapports! 80% des adolescents disent avoir utilisé un préservatif pour leurs premiers rapports! L utilisation du préservatif doit être encouragé mais devient

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2006 publié le 29.11.2006 TRENTIÈMES JOURNÉES NATIONALES

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES

LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES LA RELATION AFFECTIVE ET SEXUELLE DES JEUNES: QUELQUES REPÈRES -Baromètre santé jeunes (INPES) - Enquête IFOP: «Génération YouPorn: mythe ou réalité?» -Enquête sur la sexualité en France BAROMETRE SANTE

Plus en détail

39 ans Est enceinte et ne souhaite pas garder la grossesse

39 ans Est enceinte et ne souhaite pas garder la grossesse CAS CLINIQUES CAS CLINIQUE 1 39 ans Est enceinte et ne souhaite pas garder la grossesse 1. Que recherchez-vous à l interrogatoire pour vous assurer qu elle puisse être candidate à une IVG médicamenteuse?

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

Obésité et contraception. Dr Manigart FLPF/CHU Saint Pierre

Obésité et contraception. Dr Manigart FLPF/CHU Saint Pierre Obésité et contraception Dr Manigart FLPF/CHU Saint Pierre Obésité et risque de TVP Augmentation des facteurs pro-coagulants (7,8,12 et du fibrinogène) stase veineuse augmentée Risque de TVP augmenté (=

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

Les contraceptifs stéroïdiens

Les contraceptifs stéroïdiens Lundi 10 Janvier 2011 16h 17h Module 9 Cours de Mme Gueiffier Biji et Steph Les contraceptifs stéroïdiens On parle de contraceptifs hormonaux lorsqu ils sont à base d œstrogène et de progestatifs. I- Historique

Plus en détail

Contraception Pr.J.HELENE-PELAGE 2013 1

Contraception Pr.J.HELENE-PELAGE 2013 1 Contraception Pr.J.HELENE-PELAGE 2013 1 Introduction «La meilleure contraception, c est celle que l on choisit» 2007-2008 Nécessité d une contraception à la carte Facteurs limitant : Le temps La formation

Plus en détail

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest

Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogest Quel choix? Le stérilet peut être posé chez une femme n ayant pas eu d enfants? La pilule est, en pratique, plus efficace que le stérilet? La pilule oestroprogestative peut protéger de certains cancers?

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Yaz. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de

Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Yaz. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de Information sur Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Yaz. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules. Pour de plus amples détails sur

Plus en détail

Lutte contre les comportements à risques et les addictions

Lutte contre les comportements à risques et les addictions Lutte contre les comportements à risques et les addictions Prévention des accidents liés aux consommations :Violences sexuelles et IST Dr Frédérique Guillet-May. Pôle Régional d accueil des victimes d

Plus en détail

Sexualité et contraception

Sexualité et contraception Sexualité et contraception Cette fiche thématique propose d étudier les comportements des lycéens en lien avec la sexualité. Relations sexuelles Plus d 1 jeune sur 3 (35,1) interrogés a déjà eu des relations

Plus en détail

LA CONTRACEPTION HORMONALE

LA CONTRACEPTION HORMONALE LA CONTRACEPTION HORMONALE Public cible Lés étudiants 4éme année médecine Les élèves sage femmes Les internes Les objectifs 1. Connaître les critères de choix d une méthode contraceptive. 2. Enumérer les

Plus en détail

Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant. et parcours de soins coordonnés. DossIER. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances.

Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant. et parcours de soins coordonnés. DossIER. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances Avril 2005 n o 132 ISSN 1141-4685 Prix 1,14 Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant et parcours de soins. page 4 Réforme de l assurance maladie : médecin

Plus en détail

Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac. La contraception. Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation

Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac. La contraception. Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation Informations destinées aux patientes traitées par Trétinac La contraception Méthodes, sécurité et recommandations d utilisation La présente brochure a pour but de vous fournir des informations importantes

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr Conflit d intérêt : Journées de formation à la pose d Essure sans anesthésie parrainées

Plus en détail

Pour l OMS (http://www.who.int/reproductive-health/hrp/progress/46/news46_1.en.html )

Pour l OMS (http://www.who.int/reproductive-health/hrp/progress/46/news46_1.en.html ) Quelques messages issues de la soirée CO du 08/03/04 organisée par Hervé YVOIS. Intervenante Isabelle DESPLANCHES gynécologue. Recherche complémentaire sur La Revue Prescrire, le VIDAL, les sites de l

Plus en détail

Contraception hormonale:

Contraception hormonale: 10 avril 2013 Contraception hormonale: «Pilule» (OP, Progestatif seul) Patch, Anneau vaginal(op) Implant, contraception injectable (progestatif seul) DIU avec progestérone Contraception mécanique DIU ou

Plus en détail

La première contraception orale des adolescentes en médecine générale : une évaluation des pratiques professionnelles dans le Morbihan

La première contraception orale des adolescentes en médecine générale : une évaluation des pratiques professionnelles dans le Morbihan La première contraception orale des adolescentes en médecine générale : une évaluation des pratiques professionnelles dans le Morbihan Anne-Sophie MAES Directeur de thèse : Dr HUGE INTRODUCTION Stratégies

Plus en détail

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation Maitrise de la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles 2. Les contraceptifs locaux 3. Les préservatifs 4. Les pilules 5. Les dispositifs intra-utérins II. L assistance médicale

Plus en détail

L offre contraceptive en 2010 Que proposer en pratique?

L offre contraceptive en 2010 Que proposer en pratique? L offre contraceptive en 2010 Que proposer en pratique? Dr G Plu-Bureau Unité gynécologie - Unité hémostas Hôpital Hôtel-Dieu Université Paris Descartes Les méthodes contraceptives disponibles Les contraceptions

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

LA CONTRACEPTION - 196 - N.I

LA CONTRACEPTION - 196 - N.I N.I LA CONTRACEPTION W Introduction La contraception est l ensemble des méthodes permettant d'empêcher la survenue d'une grossesse non désirée Il existe une multitude de moyens contraceptifs, la principale

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception.

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception. Objectif général de la séquence : être capable d avoir un comportement responsable en matière de sexualité, prenant en compte la maîtrise de la natalité. Objectif général de la séance : Etre capable de

Plus en détail

Les préservatifs sont en vente libre.

Les préservatifs sont en vente libre. C est un moment important dans une vie. Il doit être librement choisi, c est à dire sans aucune contrainte ni violence. Il importe que cette experience unique soit placée sous le signe de l amour, de l

Plus en détail

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile

Guide. de la Protection Maternelle et Infantile Petite enfance Guide de la Protection Maternelle et Infantile Avant la naissance Après la naissance Tous les services du Conseil général de l Oise pour vous aider à bien accueillir votre bébé L avenir

Plus en détail

En France, l âge médian du premier

En France, l âge médian du premier Choix de la première contraception RÉSUMÉ : Proposer une contraception adéquate chez les adolescentes est primordial afin d éviter toute grossesse non désirée. Il est indispensable de conseiller les jeunes

Plus en détail

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Nouveautés en contraception Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Buts des progrès en contraception Améliorer le confort et la compliance des patientes Optimiser l efficacite Réduire le nombre d IVG PREVALENCE CONTRACEPTIVE

Plus en détail

Actualités. octobre 14 Dr F. GANE-TROPLENT 2

Actualités. octobre 14 Dr F. GANE-TROPLENT 2 Contraception Actualités 97% de couverture contraceptive étendue en France Faible diminution de 0,5% de la vente générale de contraceptifs (hors préservatifs) Baisse de 15% des ventes générales d œstroprogestatifs

Plus en détail

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas

Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas Chap 8 Décider d'avoir un enfant ou pas I) la contraception permet de choisir quand avoir un enfant. Activité 1 : cartable SVT. La contraception est un ensemble de moyens permettant de choisir ou de retarder

Plus en détail

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14 La contraception La contraception SE PROTEGER D UNE GROSSESSE 5 Les moyens de contraception pour les femmes 6 La pilule 6 Le stérilet 8 L implant 9 L anneau vaginal 10 Le patch 11 L injection 12 Le préservatif

Plus en détail

LA PLANIFICATION FAMILIALE

LA PLANIFICATION FAMILIALE LA PLANIFICATION FAMILIALE Conseil général des Yvelines La mission Planification, une des missions de la PMI Les Centres de Planification et d' Éducation Familiale (CPEF) dépendent du Conseil Général 27

Plus en détail

PROJET CONTRACEPTION ET ADOLESCENCE (une journée)

PROJET CONTRACEPTION ET ADOLESCENCE (une journée) PROJET CONTRACEPTION ET ADOLESCENCE (une journée) 1/Cible : L ensemble des spécialités suivantes peuvent bénéficier de ce programme Gynécologie médicale Gynécologie obstétrique Pédiatrie Médecine générale

Plus en détail

Contraception. Conseiller et accompagner. Rôle du pharmacien. Informations et ressources pour le pharmacien

Contraception. Conseiller et accompagner. Rôle du pharmacien. Informations et ressources pour le pharmacien Contraception Conseiller et accompagner Rôle du pharmacien Informations et ressources pour le pharmacien avril 2015 Table des matières 1- La contraception régulière.. 3 Pilules contraceptives.... 8 Patch

Plus en détail

CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com

CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 www.jeunes-fc.com La vie affective et sexuelle suscite beaucoup de questions et occupe une grande part des préoccupations de chacun.

Plus en détail

DROIT DE PRESCRIRE 2015-05-19 V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É. Sondage confié à la firme CROP par l OIIQ (2013)

DROIT DE PRESCRIRE 2015-05-19 V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É. Sondage confié à la firme CROP par l OIIQ (2013) DROIT DE PRESCRIRE V E R S U N M E I L L E U R A C C È S A U X S O I N S D E S A N T É Christine Tremblay, infirmière PhD. Clinique de santé sexuelle et reproductive CLSC (Alma) CIUSSSS Saguenay-Lac-St-Jean

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET ADMINISTRER LA CONTRACEPTION HORMONALE D URGENCE (COU) Date d entrée en vigueur Date de révision Février 2007 17 mars 2015 Professionnels habilités à exécuter l ordonnance

Plus en détail

La contraception. Vois aussi http://martinwinckler.com/

La contraception. Vois aussi http://martinwinckler.com/ La contraception Vois aussi http://martinwinckler.com/ Les rapports sexuels servent : À faire une enfant À renforcer les liens du couple À se faire plaisir (orgasme) Les contraceptions concernent les points

Plus en détail

La contraception après le 1 enfant

La contraception après le 1 enfant er La contraception après le 1 enfant Bayer Santé Division Bayer Schering Pharma www.bayerscheringpharma.fr PP000869-0907 - Bayer Santé - SAS au capital de 47 857 291,14-706 580 149 RCS Nanterre Toutes

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Contraception orale. Dr Caroline Cérès-Tournois Dr Stéphanie Boulet. 18 juin 2013 Service de Gynéco-Obstétrique CH d Albertville

Contraception orale. Dr Caroline Cérès-Tournois Dr Stéphanie Boulet. 18 juin 2013 Service de Gynéco-Obstétrique CH d Albertville Contraception orale Dr Caroline Cérès-Tournois Dr Stéphanie Boulet 18 juin 2013 Service de Gynéco-Obstétrique CH d Albertville Contraception hormonale La contracep+on estroprogesta+ve Pilules (Contracep+fs

Plus en détail

MODULES TRANSDISCIPLINAIRES ITEM 27 : CONTRACEPTION.

MODULES TRANSDISCIPLINAIRES ITEM 27 : CONTRACEPTION. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES ITEM 27 : CONTRACEPTION. CONTRACEPTION HORMONALE CHEZ LA FEMME. I DESCRIPTION ET MODE D ACTION DES DIFFERENTES CLASSES DE CONTRACEPTION HORMONALE. A LES ESTROPROGESTATIFS 1

Plus en détail