1 Grandeurs sinusoïdales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 Grandeurs sinusoïdales"

Transcription

1 1 Grandeurs sinusoïdales Dans un circuit fonctionnant en régime sinusoïdal, tous les courants et toutes les tensions dans le circuit sont sinusoïdaux, de même pulsation que la source d alimentation. 1.1 Définitions Expression analytique Une grandeur s(t) variant sinusoïdalement en fonction du temps avec une période T est représentée par l expression générale : s(t) = S m sin( T 2ð t + j) [1] où S m est l amplitude, ϕ la phase initiale (t = 0) appelée aussi angle de phase, et ( 2ð t + ϕ) la T phase instantanée. Pour définir une telle grandeur, il suffit de connaître les trois paramètres S m, T et ϕ : s(t) S m - ϕ T Fréquence On appelle fréquence, et l on dénote usuellement par f, l inverse de la période : f = T 1 [f] = [Hertz] = [Hz] = [s -1 ] [2] Pulsation On appelle pulsation la grandeur : w = 2pf = T 2ð [ω] = [rad.s -1 ] [3] Valeur crête La plus grande valeur d une grandeur s(t) dans un intervalle de temps spécifié est appelée valeur de crête et dénotée par Ŝ. Pour une grandeur périodique, l intervalle est égal à la période et la valeur crête est égale à l amplitude : S m = Ŝ. JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 18

2 1.1.5 Valeur moyenne On appelle valeur moyenne d une grandeur périodique de période T le résultat : S = <s(t)> = T s(t)dt T 1 [4] 0 On déduit immédiatement de la définition ci-dessus que la valeur moyenne d une grandeur sinusoïdale est nulle Valeur efficace On appelle valeur efficace d une grandeur périodique la racine moyenne du carré de cette grandeur calculée sur une période : S = T 0 s 2 (t)dt T 1 [5] Lors de l utilisation des appareils de mesure, on retrouvera le terme en anglais pour la valeur efficace : «root-mean-square» ou en abrégé «rms». Pour une grandeur sinusoïdale en introduisant [1] dans [5], on obtient : S = Ŝ [6] 2 La notion de valeur efficace est directement liée à celle de puissance moyenne. On obtient la même puissance moyenne dissipée dans une résistance R avec un courant continu I ou un courant sinusoïdal de valeur efficace I. 1.2 Représentation complexe Définition En électrotechnique, on appelle valeur instantanée complexe d une grandeur sinusoïdale s(t) = Ŝ sin(ωt + ϕ), et l on dénote conventionnellement par s, l expression complexe : j(w t+ j ) s = Ŝexp [j(wt + j)] = Ŝ e En régime sinusoïdal, tous les éléments du circuit varient avec la même pulsation, par conséquent le terme e jωt est commun à la représentation de toutes les grandeurs sinusoïdales du circuit et peut donc être simplifié. On appelle par définition phaseur la grandeur complexe : Ŝ = Ŝe jj ou S = Se jj [8] Le phaseur contient l information essentielle de la valeur efficace et du déphasage par rapport à une origine du temps choisie arbitrairement Opérations élémentaires Dérivation d s = jws [9] dt [7] JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 19

3 Intégration autres s dt = jù 1 s [10] j = exp(jπ/2) = e jπ/2 1 = - j = exp(-jπ/2) = e -jπ/2 j Représentation de Fresnel Puisque les phaseurs sont des nombres complexes, il est possible de les représenter graphiquement dans le plan complexe sous forme de demi-droites partant de l origine si et seulement si ils ont la même pulsation. Ce mode de représentation, appelé diagramme de Fresnel, permet de mettre en évidence les déphasages relatifs des différentes grandeurs sinusoïdales et d effectuer des opérations élémentaires (addition, soustraction). Les valeurs instantanées complexes de la tension v = Vˆ exp[(jωt + α)] et du courant i = Î exp[(jωt + β)] ont pour diagramme de Fresnel : Im V = Ve jα I = Ie jβ Re Remarque On appelle déphasage ϕ la différence entre les phases de la tension et du courant : j = a - b [11] L angle ϕ étant défini à ±2kπ près (avec k entier), on le ramènera toujours à sa valeur principale comprise dans l intervalle (-π, +π). Lorsque j > 0, on dit que la tension est en avance sur le courant et lorsque j < 0, la tension est en retard par rapport au courant. JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 20

4 2 Impédance et Admittance 2.1 Définitions Les circuits électriques en régime permanent sinusoïdal Définitions de l impédance et de l admittance L impédance complexe Z d un dipôle en régime permanent sinusoïdal est le quotient de la tension complexe v = Vˆ exp[(jωt + α)] par le courant complexe i = Î exp[(jωt + β)] : V Z = = Ve ˆ já já = Ve I jâ Iˆ jâ = V j(á â) e = Ze e Ie I jj [12] Avec Z le module mesuré en Ohms et ϕ le déphasage. L admittance complexe Y est l inverse de l impédance, ou en d autres termes : Y = Z 1 = V I [13] Définitions de la résistance et de la réactance La partie réelle de l impédance complexe est appelée la résistance R du dipôle correspondant : R = Re(Z) = I V cosj [14] La partie imaginaire de l impédance complexe est appelée la réactance X du dipôle correspondant : X = Im(Z) = I V sinj [15] L impédance complexe peut donc s écrire sous les formes équivalentes : Z = Ze jj = R + jx [16] Avec les équations de transformation : R = Zcosϕ X = Zsinϕ [17] Z = 2 2 R + X ϕ = arctan X [18] R Le diagramme de Fresnel est le suivant: Im X Z ϕ R Re JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 21

5 2.2 Impédances complexes des dipôles élémentaires Application à l élément R La relation en valeurs instantanées v = Ri entre la tension et le courant dans une résistance R se traduit pour le régime sinusoïdal en valeurs complexes par : V = RI [19] On en déduit que l impédance d une résistance pure est donnée par : Z R = R et j R = 0 [20] L impédance d une résistance est indépendante de la fréquence. L admittance est Y R = R 1 [21] Le diagramme de Fresnel est le suivant: Im R Re Application à l élément L Pour une inductance, la relation en valeurs instantanées entre la tension et le courant est donnée par v = Ldi/dt qui se traduit pour le régime sinusoïdal en valeurs complexes par : V = jlwi [22] L impédance complexe d une inductance est donnée par : Z L = jlw et j L = + p/2 [23] Elle est purement imaginaire, le diagramme de Fresnel est le suivant : jl ω Im + π /2 Re L admittance est Y L = 1 [24] jl ù JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 22

6 On constate que le module de l impédance d une inductance varie linéairement avec la fréquence. Ainsi, à fréquence nulle (courant continu), l impédance Z L est également nulle (court-circuit). Lorsque la fréquence tend vers l infini, cette impédance se comporte de plus en plus comme un circuit ouvert Application à l élément C Pour un condensateur, la relation en valeurs instantanées entre le courant et la tension est donnée par i = Cdv/dt qui se traduit pour le régime sinusoïdal en valeurs complexes par : I = jcwv [25] L impédance complexe d un condensateur est donnée par : Z C = 1 et j jc ù C = - p/2 [26] Elle est purement imaginaire, le diagramme de Fresnel est le suivant : Im - π /2 Re -j/cω L admittance est Y C = jcw [27] On constate donc que le module de l impédance d un condensateur varie de manière inversement proportionnelle à la fréquence. A l inverse du cas de l inductance c est maintenant lorsque la fréquence tend vers l infini que l impédance Z C tend vers zéro et se comporte pratiquement comme un court-circuit. A la fréquence zéro, l impédance d un condensateur est infinie (circuit ouvert). 3 Lois d Ohm et de Kirchhoff en régime sinusoïdal 3.1 Lois L introduction, en régime sinusoïdal permanent, du concept d impédance permet de généraliser la loi d Ohm pour les circuits contenant des éléments linéaires résistifs, inductifs et capacitifs en utilisant la notation complexe : V = Z.I [28] Comme la loi d Ohm reste valable dans la représentation complexe d un circuit, toutes les lois d électricité utilisées en régime continu restent valables dans ce modèle. Les lois de Kirchhoff s expriment de la manière suivante : k I k = 0 [29] k V k = 0 [30] JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 23

7 3.2 Impédances (admittances) en série et parallèle L application des relations ci-dessus à des circuits composés d impédances connectées en série ou en parallèle permet d énoncer les résultats suivants Mise en série L impédance d un dipôle constitué par la mise en série de plusieurs impédances est égale à la somme (complexe) de celles-ci : Z s = k Z k [31] Z 1 Z 2 Z n L admittance étant égale à l inverse de l impédance, on a pour un circuit série : Y s = 1 = 1 [32] Z s k Zk Mise en parallèle L admittance d un dipôle constitué par la mise en parallèle de plusieurs admittances est égale à la somme (complexe) de celles-ci : Y p = k Y k [33] Y 1 Y 2 Y n L impédance correspondante vaut : Z p = 1 = 1 [34] Y P k Yk Exemple 1 On considère le circuit suivant : a R L C b En appliquant [31], on obtient : Z ab = R + jlω + jc 1 = R + j(lω - ù C 1 ) ù JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 24

8 On obtient le diagramme de Fresnel suivant : Im jlω R ϕ Re Z -j/c ω Le module de l impédance Z ab est le suivant : 2 Z ab = R + (Lù ) C 1 ù Le déphasage ϕ est le suivant : 2 Lù ϕ = arctan R C1 ù Exemple 2 On considère le circuit suivant : a R L C b En appliquant [33], on obtient : Y ab = R 1 + jl 1 + jcω = 1 + j(cω - ù R L 1 ) ù Il est plus judicieux de travailler avec les admittances pour les circuits parallèles. JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 25

9 4 Puissance et facteur de puissance 4.1 Puissance instantanée en régime sinusoïdal Définition La valeur instantanée de la puissance est par définition le produit des valeurs instantanées de la tension v(t) = Vˆ cos(ωt + α) et du courant i(t) = Î cos(ωt + β), on obtient : p(t) = Vˆ Î cos(ωt + α)cos(ωt + β) = 2 1 Vˆ Î [cos(α - β) + cos(2ωt + α + β)] p(t) = VI [cosj + cos(2wt + a + b)] [35] La puissance instantanée comprend une composante constante VIcosϕ et une composante fluctuante sinusoïdale d amplitude VI et de fréquence double de celle du courant et de la tension. Le graphe de p(t) est représenté ci-dessous : v(t) i(t) p(t) Remarque En introduisant l identité trigonométrique suivante : cos(2ωt + 2α - ϕ) = cosϕcos(2ωt + 2α) + sinϕsin(2ωt + 2α) L expression [35] devient : p(t) = VIcosϕ[1 + cos(2ωt + 2α)] + VIsinϕsin(2ωt + 2α)] [36] Le premier terme est une composante pulsée, toujours positive, qui oscille autour de la valeur moyenne de VIcosϕ. Il traduit un échange d énergie unidirectionnel entre une source et une charge. Le deuxième terme est une composante alternative qui varie sinusoïdalement avec une amplitude VIsinϕ et une valeur moyenne nulle. Il traduit un échange oscillatoire et réversible d énergie entre la source et la charge. JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 26

10 4.2 Puissance active Les circuits électriques en régime permanent sinusoïdal Définition On appelle puissance active P la valeur moyenne de la puissance instantanée. En régime sinusoïdal, la puissance active vaut : T P = 1 T p(t)dt = VIcosj [P] = [Watt] [37] Remarque La puissance active, mesurable à l aide d un wattmètre, correspond à une fourniture réelle d énergie convertible en travail ou en chaleur. 4.3 Puissance réactive Définition On appelle puissance réactive Q, l amplitude de la composante alternative de puissance instantanée: Q = VIsinj [Q] = [VAR] [38] Remarque C est une puissance fictive, qui ne répond pas à une véritable définition physique, mais qui permet de caractériser l échange d énergie non convertible apparaissant dans le cas d une charge réactive. La notion de puissance réactive est utile pour caractériser la nature d un utilisateur. Pour une charge inductive (X > 0), le déphasage ϕ est positif, de même que sinϕ, et la puissance absorbée par la charge est conventionnellement positive. Pour une charge capacitive (X < 0), le déphasage ϕ est négatif, de même que sinϕ, et la puissance réactive absorbée est aussi négative : on dit que la charge capacitive fournit de la puissance réactive. 4.4 Puissance apparente Définition L amplitude des fluctuations de la puissance instantanée par rapport à sa valeur moyenne est appelée puissance apparente S: S = VI [S] = [VA] [39] Cette grandeur est liée aux puissances actives et réactives par la relation: S = VI = 2 2 P + Q [40] Les puissances apparentes, correspondant à un module, ne peuvent pas être additionnées algébriquement! JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 27

11 4.4.2 Remarque Le produit VI est apparemment une puissance mais il ne fournit pas nécessairement un travail, d où son nom de puissance apparente. La puissance apparente est une mesure pratique de l importance d un équipement alternatif ou d une installation électrique. 4.5 Puissance dans un circuit élémentaire Résistance pure En régime sinusoïdal, le courant et la tension sont en phase, le déphasage est égal à zéro. On peut donc écrire : - P = VIcosϕ = VI = R V 2 > 0 - Q = VIsinϕ = 0 Le signe positif de la puissance active est lié au fait physique que la résistance absorbe de l énergie électrique qu elle convertit, par effet Joule, en énergie calorifique Inductance pure En régime sinusoïdal, le courant et la tension sont déphasés de 90, le déphasage est égal à +90 (on a choisi précédemment, pou compter positivement le déphasage ϕ du courant par rapport à la tension, un sens opposé au sens trigonométrique). On peut donc écrire : - P = VIcosϕ = 0 - Q = VIsinϕ = VI = LωI 2 >0 Par convention, on considère que la puissance réactive est fournie par la source à l inductance qui la consomme. Cet échange d énergie correspond à l accumulation puis à la libération d énergie électromagnétique dans le circuit magnétique embrassé par l enroulement inductif. La valeur moyenne de la puissance active est nulle, il ne se produit aucun transfert net d énergie entre une inductance et la source Capacité pure En régime sinusoïdal, le courant et la tension sont déphasés de - 90, le déphasage est égal à On peut donc écrire : - P = VIcosϕ = 0 - Q = VIsinϕ = - VI = -CωV 2 < 0. La puissance réactive Q est ici négative, ceci conduit à assimiler le condensateur à un générateur de puissance réactive et à considérer, par convention, que la puissance réactive est fournie par le condensateur à la source qui la consomme. Cet échange d énergie correspond à la libération puis à l accumulation d énergie électrostatique dans le diélectrique du condensateur ou, en d autres termes, à sa décharge puis à sa recharge. JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 28

12 4.6 Aspect énergétique Les circuits électriques en régime permanent sinusoïdal Puissance complexe On appelle puissance complexe S l expression : S = P + jq = VIcosj + jvisinj = VIe jj [41] Elle permet de réunir les différentes puissances précédemment définies en faisant de sa partie réelle la puissance active P, de sa partie imaginaire la puissance réactive, de son module la puissance apparente et de son argument le déphasage ϕ entre la tension et le courant. En introduisant le conjugué complexe du phaseur correspondant au courant : I* = Ie -jb = Ie -jj si a = 0 (V origine des phases) [42] On peut exprimer la puissance complexe par le produit : S = V.I*= VIe +jj [43 On peut alors exprimer les autres puissances : P = Re{S} = VIcosj [44] Q = Im{S} = VIsinj [45] Facteur de puissance Le rapport entre la puissance active et la puissance apparente est appelé facteur de puissance : Fp = S P [46] En régime sinusoïdal, le facteur de puissance est égal au facteur de déplacement cosϕ. Le facteur de puissance est toujours compris entre zéro et un, il caractérise l efficacité d un réseau de distribution de l énergie. Pour un distributeur d énergie électrique, il est souhaitable d avoir un facteur de puissance aussi proche que possible de 1. Il est possible d améliorer le facteur de puissance en branchant des condensateurs en parallèle avec la charge Théorème de Boucherot Dans un réseau fonctionnant en régime sinusoïdal la puissance active et la puissance réactive se conservent. P = k P k [47] Q = k Q k [48] La puissance réactive, à condition qu il n y ait pas de changement de fréquence, se conserve au même titre que la puissance active. Ce théorème permet d introduire une méthode nouvelle de calcul des circuits électriques. JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 29

13 4.6.4 Exemple Un petit commerce est alimenté par le réseau national V = 240 V et f = 50 Hz. Il comprend associés en parallèle : - 20 lampes de 100 W ; - un chauffage résistif de 2,2 kw ; - deux moteurs monophasés de 0,75 kw (puissance mécanique), de rendement 0,78 et de facteur de puissance cosϕ m = 0,75 en pleine charge. Calculer, lorsque l ensemble fonctionne simultanément, la puissance active et réactive absorbées par le petit commerce, l intensité du courant et le facteur de puissance de l ensemble. On détermine la puissance active et réactive absorbée par un moteur : Pmécanique - P moteur = P électrique = = 0,75 = 0,96 kw ; rendement 0, 78 - Q moteur = Ptanϕ m = 0,96.0,882 = 0,85 kvar. On effectue un bilan de puissance à l aide du théorème de Boucherot : - P ensemble = = 6120 W = 6,12 kw ; - Q ensemble = = 1700 VAR = 1,7 kvar, S ensemble = = 6352 VA = 6,352 kva. On détermine ensuite le facteur de puissance et le courant : - F p = P = 6120 = 0,963 ; S I = S = 6352 = 26,46 A V 240 La méthode de Boucherot simplifie l étude des circuits complexes en régime sinusoïdal. JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 30

14 4.7 Coefficient de qualité Les circuits électriques en régime permanent sinusoïdal Définition A fréquence constante, un coefficient (sans dimension), traduisant la qualité du circuit en terme de rapport entre l énergie emmagasinée (stockée) par les éléments réactifs et l énergie dissipée dans les résistances du circuit sur une période, est défini par l expression suivante : énergie moyenne emmaga sin éee sur une période Q = 4.π. énergie moyenne dissipée sur une période Q = 4.p. PT W [49] Si Q >> 1, le circuit est de très bonne qualité, car cela traduit que ses pertes par effet Joule sont négligeables Eléments simples associés en série Pour des circuits simples de type RL ou RC, le coefficient de qualité est égal à la valeur absolue du rapport : Q = Partie imaginaire de Partie réelle de Z Z = Im{ Z} Re{ Z} [50] Pour un circuit RL, on a : Q = L R ù Pour un circuit RC, on a : Q = RC 1 ù Eléments simples associés en parallèle Pour des circuits simples de type R//L ou R//C, le coefficient de qualité est égal à la valeur absolue du rapport : Q = Partie imaginaire de Partie réelle de Y Y = Im{ Y} Re{ Y} [51] Pour un circuit R//L, on a : Q = L R ù Pour un circuit R//C, on a : Q = RCω JMROUSSEL Copyright 2001 / Page 31

1 Systèmes triphasés symétriques

1 Systèmes triphasés symétriques 1 Systèmes triphasés symétriques 1.1 Introduction Un système triphasé est un ensemble de grandeurs (tensions ou courants) sinusoïdales de même fréquence, déphasées les unes par rapport aux autres. Le système

Plus en détail

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Étude des régimes alternatifs Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Plan du chapitre s sur les

Plus en détail

Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur

Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur Puissance en monophasé : mesure des puissances active et réactive consommées par un récepteur 16 2006 Bibliographie L. Quaranta, JM Donnini, Dic. physique tome 4 nouvelle édition, Pierron H. Prépa Electronique

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012 Cours d électricité Dipôles simples en régime alternatif Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année: 2011-2012 Plan du

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

Cours d électrocinétique EC4-Régime sinusoïdal

Cours d électrocinétique EC4-Régime sinusoïdal Cours d électrocinétique EC4-Régime sinusoïdal 1 Introduction Dans les premiers chapitres d électrocinétique, nous avons travaillé sur les régimes transitoires des circuits comportant conducteur ohmique,

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives.

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives. L G L G Prof. Éric J.M.DELHEZ ANALYSE MATHÉMATIQUE ÉALUATION FORMATIE Novembre 211 Ce test vous est proposé pour vous permettre de faire le point sur votre compréhension du cours d Analyse Mathématique.

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. PREAMBULE : Objectif et Motivations. CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

TABLE DES MATIERES. PREAMBULE : Objectif et Motivations. CHAPITRE I : Cinématique du point matériel TABLE DES MATIERES I PREAMBULE : Objectif et Motivations CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I.1 : Introduction I.2 : Cinématique à 1 dimension I.2.1 : Repérage du mobile I.2.2 : La vitesse moyenne

Plus en détail

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11 Electrotechnique triphasé Chapitre 11 CADEV n 102 679 Denis Schneider, 2007 Table des matières 11.1 GÉNÉRALITÉS... 2 11.1 1 DÉFINITION TENSIONS TRIPHASÉES... 2 11.1.2 COURANTS TRIPHASÉS... 2 11.1.3 AVANTAGE

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance.

CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. XIII. 1 CHAPITRE XIII : Les circuits à courant alternatif : déphasage, représentation de Fresnel, phaseurs et réactance. Dans les chapitres précédents nous avons examiné des circuits qui comportaient différentes

Plus en détail

Travaux dirigés. Direction Génerale des Etudes Technologiques ÈLECTROTECHNIQUE. Licence génie électrique niveau 2. Amari Mansour

Travaux dirigés. Direction Génerale des Etudes Technologiques ÈLECTROTECHNIQUE. Licence génie électrique niveau 2. Amari Mansour Direction Génerale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul ÈLECTROTECHNIQUE Travaux dirigés Licence génie électrique niveau 2 Amari Mansour Janvier 2014 2 Table

Plus en détail

Chapitre 9 Circuits parcourus par un courant alternatif sinusoïdal

Chapitre 9 Circuits parcourus par un courant alternatif sinusoïdal Chapitre 9 Circuits parcourus par un courant alternatif sinusoïdal NTRODUCTON 3 1. GÉNÉRALTÉS SUR LES CRCUTS MONOPHASÉS 1.1. Définitions et caractéristiques 4 1.2. Représentation vectorielle de Fresnel

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec Exemple de sujet de travaux pratiques de physique proposé au concours Centrale- Supélec. La colonne de gauche donne le texte tel qu il est soumis au candidat. En regard, à droite, figurent les savoir-faire

Plus en détail

Ce courant alternatif est dit périodique s il change régulièrement et périodiquement de sens.

Ce courant alternatif est dit périodique s il change régulièrement et périodiquement de sens. Courant continu Le courant continu (qui peut être abrégé par CC, ou DC, pour Direct Current ou Couplage Direct en anglais, étant cependant souvent utilisé), par opposition au courant alternatif AC (couplage

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

MESURE DE LA PUISSANCE

MESURE DE LA PUISSANCE Chapitre 9 I- INTRODUCTION : MESURE DE L PUISSNCE La mesure de la puissance fait appel à un appareil de type électrodynamique, qui est le wattmètre. Sur le cadran d un wattmètre, on trouve : la classe

Plus en détail

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal forcé 61 5.1. Les grandeurs instantanée, moyenne et e cace Les signaux étudiés dans ce chapitre sont des courants ou des tensions sinusoïdaux i(t) et u(t).

Plus en détail

Circuits triphasés équilibrés

Circuits triphasés équilibrés Chapitre 3 Circuits triphasés équilibrés Les circuits triphasés forment la base du réseau de distribution de l électricité. On se sert de circuits triphasés entre les génératrices et les réseaux industriels

Plus en détail

Gestion de l énergie sur le réseau de transport d électricité

Gestion de l énergie sur le réseau de transport d électricité Gestion de l énergie sur le réseau de transport d électricité Cette série d exercices aborde plusieurs aspects des problèmes liés au transport et à la gestion de l énergie électrique. Ces exercices indépendants

Plus en détail

M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE

M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE M4 OSCILLATEUR HARMONIQUE I Modèle de l oscillateur harmonique (O.H.) I. Exemples Cf Cours I. Définition Définition : Un oscillateur harmonique à un degré de liberté x (X, θ,... ) est un système physique

Plus en détail

Module d Electricité. 1 ère partie : Electrocinétique. Fabrice Sincère (version 4.0.3) http://perso.orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 1 ère partie : Electrocinétique. Fabrice Sincère (version 4.0.3) http://perso.orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 1 ère partie : Electrocinétique Fabrice Sincère (version 4.0.3) http://perso.orange.fr/fabrice.sincere 1 Sommaire 1- Introduction : les grandeurs périodiques 2- Représentation des

Plus en détail

Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé

Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé Chapitre IV : Circuits linéaires en régime sinusoïdal forcé I Le régime sinusoïdal forcé (ou permanent) I-1) Présentation I-2) Exemple du circuit R-L II Grandeurs complexes : notations et exemples II-1)

Plus en détail

3 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime triphasé

3 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime triphasé 3 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime triphasé Exercice Tri01 : régime triphasé Soit un récepteur triphasé équilibré constitué de trois radiateurs R = 100 Ω. Ce récepteur est alimenté par

Plus en détail

Chapitre 3.11 L électricité domestique et le courant alternatif

Chapitre 3.11 L électricité domestique et le courant alternatif Chapitre 3. L électricité domestique et le courant alternatif Courant continu Amplitude de I constante Ex : Courant alternatif Amplitude de I non constante Ex : carrée Symbole pour une source alternatif

Plus en détail

USAGE DES COMPLEXES DANS LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES

USAGE DES COMPLEXES DANS LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES Avant propos : usage des nombres complexes est incontournable en ce qui concerne l étude des circuits électriques aussi bien du point de vue énergétique (2 hemins de l énergie, bilan de puissance, puissance

Plus en détail

EXAMEN DE FIN DE FORMATION SESSION: MAI 2012. Ministère de l Education Nationale

EXAMEN DE FIN DE FORMATION SESSION: MAI 2012. Ministère de l Education Nationale B EXAMEN DE FIN DE FORMATION T S SESSION: MAI 2012 E Epreuve de : Electrotechnique L T Durée : 4 heures Directives aux candidats : L'usage de la calculatrice est autorisé. Aucun document n est autorisé.

Plus en détail

Puissances : P, Q, S

Puissances : P, Q, S Lycées Paul Mathou Puissances : P, Q, S S0.2 circuits parcourus par un courant alternatif Sommaire 1) Introduction :... 2 2) Les récepteurs de type «résistif» :... 2 3) Les récepteurs «résistif inductif»

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

GELE2112 Chapitre 7 : Analyse sinusoïdale

GELE2112 Chapitre 7 : Analyse sinusoïdale GELE2112 Chapitre 7 : Analyse sinusoïdale Gabriel Cormier, Ph.D. Université de Moncton Hiver 2009 Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 7 Hiver 2009 1 / 82 Introduction Contenu Ce chapitre présente

Plus en détail

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications.

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. LP5. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. Antoine Bérut, David Lopes Cardozo Bibliographie Physique tout en 1 première année, M.-N. Sanz, DUNOD Électronique

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE SYSTEMES LINEIRES DU PREMIER ORDRE 1. DEFINITION e(t) SYSTEME s(t) Un système est dit linéaire invariant du premier ordre si la réponse s(t) est liée à l excitation e(t) par une équation différentielle

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

Travaux Pratiques d'hyperfréquence

Travaux Pratiques d'hyperfréquence Travaux Pratiques d'hyperfréquence GLEE604 Sommaire : 1 Ligne en régime impulsionnel 2 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de la fréquence 3 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de

Plus en détail

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- Le but de cette étude est de familiariser l'étudiant avec l'utilisation d'un oscilloscope au travers de mesures de diverses grandeurs physiques : tensions,

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Etoile équilibré 1. Un moteur triphasé porte les indications suivantes : U 400V / 230V ; cos φ= 0,95 ; η= 0,83. En charge le courant de ligne est de 25 A. Quelle est

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire

2. Déplacement d une charge ponctuelle dans un champ magnétique uniforme stationnaire Chapitre VII Forces électromagnétiques VII.a. Force de Lorentz La force à laquelle est soumis, à un instant t, un point matériel de charge q, situé en M et se déplaçant à une vitesse v(t) par rapport à

Plus en détail

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5.

Chapitre 3 : Plan du chapitre. 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Chapitre 3 : Réseau triphasé Plan du chapitre 1. Présentation 2. Tensions simples et tension composées 3. Couplage étoile/triangle i l 4. Mesure de puissance en triphasé 5. Résumé Plan du chapitre 1. Présentation

Plus en détail

Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique

Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique Mathématiques appliquées : Utilisation pratique des nombres complexes en Electricité et Electronique Version.0.8 Sommaire - Forme algébrique (ou forme cartésienne) - Partie réelle et partie imaginaire

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points)

Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Exercice n 1: PRINCIPE DE L'ALLUMAGE D'UNE VOITURE (6,5 points) Afrique 2007 http://labolycee.org 1.La batterie : principe de fonctionnement La batterie d'une voiture est un accumulateur au plomb constitué

Plus en détail

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl Courant alternatif Au lieu d avoir toujours la même polarité, chaque borne d un générateur de tension alternative est positive puis négative en alternance. Les électrons du courant se déplacent dans un

Plus en détail

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition

Chapitre 4. Travail et puissance. 4.1 Travail d une force. 4.1.1 Définition Chapitre 4 Travail et puissance 4.1 Travail d une force 4.1.1 Définition En physique, le travail est une notion liée aux forces et aux déplacements de leurs points d application. Considérons une force

Plus en détail

Chapitre 2 : Plan du chapitre. 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif

Chapitre 2 : Plan du chapitre. 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif Chapitre 2 : Le régime alternatif (AC 1 Plan du chapitre 1. Grandeur alternative 2. Le régime sinusoïdal 3. Représentation ti de Fresnel 4. Puissance en régime AC 5. Récapitulatif 2 Plan du chapitre 1.

Plus en détail

Propagation d ondes. Chapitre 1. 1.1 Ligne de transmission. 1.1.1 Types de lignes de transmission

Propagation d ondes. Chapitre 1. 1.1 Ligne de transmission. 1.1.1 Types de lignes de transmission Chapitre 1 Propagation d ondes Ce premier chapitre permet de réviser les concepts de base de la propagation d ondes. On verra en détails les concepts de ligne de transmission, un concept fondamental pour

Plus en détail

TENSIONS TRIPHASEES. Un alternateur triphasé est formé de 3 générateurs délivrant trois fem sinusoïdales formant un système triphasé équilibré.

TENSIONS TRIPHASEES. Un alternateur triphasé est formé de 3 générateurs délivrant trois fem sinusoïdales formant un système triphasé équilibré. TESOS TRHASEES - DEFTOS. Système triphasé Trois tensions sinusoïdales de même fréquence et de même valeur efficace, déphasées les unes par rapport aux autres de π/ forment un système triphasé équilibré.

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

TP 2. Circuits réactifs

TP 2. Circuits réactifs TP 2. ircuits réactifs Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ASI à l UPM Octobre-décembre 2005 Lors de ce TP nous étudierons en pratique les phénomènes transitoires dans les circuits

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Table des matières. 2.1 Amplitude, phase, pulsation et fréquence. MPSI - Électrocinétique II - Régime sinusoïdal forcé page 1/7

Table des matières. 2.1 Amplitude, phase, pulsation et fréquence. MPSI - Électrocinétique II - Régime sinusoïdal forcé page 1/7 MPSI - Électrocinétique II - égime sinusoïdal forcé page /7 égime sinusoïdal forcé Table des matières ôle générique pour l étude des régimes périodiques forcés Signau sinusoïdau. Amplitude, phase, pulsation

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

PUISSANCE ELECTRIQUE

PUISSANCE ELECTRIQUE PUISSANCE ELECTRIQUE I COURANT CONTINU 1 absorbée par un récepteur 2 Puissance thermique et effet Joule 3 Bilan des puissances a) Conducteur ohmique Conducteur P abs Ohmique P ut = P j le rendement est

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

Travaux pratiques. Module Électricité 2. Électrocinétique, circuits magnétiques, transformateur monophasé, système triphasé

Travaux pratiques. Module Électricité 2. Électrocinétique, circuits magnétiques, transformateur monophasé, système triphasé 1ère année d IUT de Mesures Physiques Travaux pratiques Module Électricité 2 Électrocinétique, circuits magnétiques, transformateur monophasé, système triphasé Arnaud MARTIN (rédaction) & Olivier BACHELIER

Plus en détail

pendule pesant pendule élastique liquide dans un tube en U

pendule pesant pendule élastique liquide dans un tube en U Chapitre 2 Oscillateurs 2.1 Systèmes oscillants 2.1.1 Exemples d oscillateurs Les systèmes oscillants sont d une variété impressionnante et rares sont les domaines de la physique dans lesquels ils ne jouent

Plus en détail

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction Chapitre 8 Transformateur 8.1 Introduction Le transformateur permet de transférer de l énergie (sous forme alternative) d une source à une charge, tout en modifiant la valeur de la tension. La tension

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

Chapitre 5 : Condensateurs

Chapitre 5 : Condensateurs 2 e B et C 5 Condensateurs 37 Chapitre 5 : Condensateurs 1. Qu est-ce qu un condensateur? a) Expérience de mise en évidence 1. Un électroscope est chargé négativement au moyen d'un bâton d'ébonite frotté

Plus en détail

Chapitre 4. 4.1 Introduction

Chapitre 4. 4.1 Introduction Chapitre 4 Circuits triphasés déséquilibrés Ce chapitre concerne les circuits triphasés déséquilibrés, où une ou plusieurs charges triphasées ne sont pas balancées (l impédance n est pas la même dans les

Plus en détail

Puissances en régime sinusoïdal

Puissances en régime sinusoïdal Département d Electricité, Electronique et Informatique (Institut Montefiore) Notes théoriques du cours ELEC0014 Introduction to electric power and energy systems Puissances en régime sinusoïdal Thierry

Plus en détail

TP 1: Circuits passifs

TP 1: Circuits passifs Travaux Pratiques Avancés (TPA) d Electronique Année 2015-16 TP 1: ircuits passifs Sergio Gonzalez Sevilla *, Antonio Miucci Département de Physique Nucléaire et orpusculaire (DPN), Université de Genève

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones Gérard-ndré CPOLINO 1 Machine à pôles lisses Concept (machine à 2 pôles) Le stator est un circuit magnétique circulaire encoché Un bobinage triphasé est placé dans les encoches Le rotor est également un

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires

Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires Chapitre 3 Les régimes de fonctionnement de quelques circuits linéaires 25 Lechapitreprécédent avait pour objet l étude decircuitsrésistifsalimentéspar dessourcesde tension ou de courant continues. Par

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

2 CIRCUITS ÉLECTRIQUES

2 CIRCUITS ÉLECTRIQUES Circuits électriques 1 2 CIRCUITS ÉLECTRIQUES 2.1 COMPOSANTES D UN CIRCUIT La série d expériences qui suit va vous permettre d étudier le comportement de plusieurs circuits électroniques dans lesquels

Plus en détail

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés.

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés. 1 1 Connaître la grandeur et l unité de l intensité électrique. Faire un schéma d un circuit électrique et indiquer le sens du courant 1- Sens du courant et Nature du courant De nombreuses expériences

Plus en détail

Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011

Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011 Lycée Privé Alfarabi SFAX Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011 2011 / 2012 Section : Sciences de l informatiques Coefficient : 3 EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures M. Abdmouleh Nabil Le devoir

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Electricité Etude du facteur de puissance

Electricité Etude du facteur de puissance Etude du facteur de puissance Français p 1 Maquette amélioration du facteur de puissance Version : 0109 1 La maquette 1.1 Descriptif La maquette facteur de puissance permet d aborder, par analogie, la

Plus en détail

Calculs de puissance. Chapitre Introduction

Calculs de puissance. Chapitre Introduction Chapitre 2 Calculs de puissance On explore ici les concepts de puissance qui seront la base pour la résolution de plusieurs types de problèmes. En fait, on verra qu il est souvent plus simple de résoudre

Plus en détail

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de Notion de courant de particule ; conservation du courant = expression du courant de particules chargées ; charges; j = q k k - cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de v k

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

Laboratoire N 3. Etude des machines asynchrones triphasées à cage d écureuil

Laboratoire N 3. Etude des machines asynchrones triphasées à cage d écureuil Chapitre 3 Laboratoire N 3 Etude des machines asynchrones triphasées à cage d écureuil 1. But du travail L étude des machines asynchrones à cage d écureuil. 2. Les indications pour l exécution du travail

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Réseaux monophasé et triphasé

Réseaux monophasé et triphasé CHAPITRE 1 Réseaux monophasé et triphasé Gérard-André CAPOLINO Réseaux mono. & tri. 1 Circuits monophasés RAPPEL Composants des circuits monophasés: Sources de tension ou de courant Impédances (résistances,

Plus en détail

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Suivre et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité

Plus en détail

3.1 Circulation du champ d une charge ponctuelle A(Γ)

3.1 Circulation du champ d une charge ponctuelle A(Γ) Chapitre 3 Le potentiel électrostatique Le champ électrostatique peut être caractérisé simplement à l aide d une fonction que nous appellerons potentiel électrostatique. Cette fonction scalaire est souvent

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R.

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R. I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R Activité 1 Compléter : 3 1 1) + =... 2 4 3 On dit que est la. de 2 et 1 4 (3 2 et 1 sont les de cette ) 4 3 2 3 2) =... ; On dit que est la de

Plus en détail

LA THEORIE SUR L ELECTRICITE

LA THEORIE SUR L ELECTRICITE ours d électricité L THEORE SR L ELETRTE LES NOTONS DE BSE Le courant alternatif PRTE N : LES OMPOSNTS PSSFS La théorie sur l électricité - les notions de base - Le courant alternatif RL TBLE DES MTERES

Plus en détail

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel

Examen de la maturita bilingue de physique. Corrigé officiel Examen de la maturita bilingue de physique Session de mai 2013 Corrigé officiel Questions de cours Mécanique I. 1a) Référentiel le cadre par rapport auquel on étudie le mouvement. 1b) Réf. terrestre est

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

G.P. DNS Décembre 2008

G.P. DNS Décembre 2008 DNS Sujet Électronique...1 A.Principe de la détection synchrone...1 1)Étude du filtre RC...1 2)Étude du multiplieur...2 3)Conclusion...2 B.Un filtre universel à amplificateurs opérationnels...2 A. Principe

Plus en détail