64 Présentation du régime

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "64 Présentation du régime"

Transcription

1 OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES 64 Présentation du régime Les règles applicables en matière de TVA immobilière Règles applicables depuis le 11 mars Champ immobilière Règles de territorialité Caractère onéreux de l opération TVA et droits d enregistrement Tableaux de synthèse Les règles applicables en matière de TVA immobilière Règles applicables depuis le 11 mars Le régime entré en vigueur le 11 mars 2010 distingue, d une part, les opérations réalisées par les assujettis à la TVA dans le cadre d une activité économique et, d autre part, les opérations réalisées par des assujettis hors activité économique ou par des personnes non assujetties (BOFiP-TVA-IMM-10-12/09/2012). Mesures transitoires. Lorsque l avant-contrat a été signé avant le 11 mars 2010 et l acte notarié constatant la cession postérieurement à cette date, les parties à l acte peuvent choisir entre le maintien du dispositif antérieur ou l application des nouvelles règles de taxation. Les livraisons d immeubles neufs réalisées à compter du 31 décembre 2012 que le cédant non assujetti avait acquis en tant qu immeuble à construire ne sont plus dans le champ sauf application de mesures transitoires (loi du 29 décembre 2012, JO du 30 ; BOFiP-TVA-CHAMP /01/2013) (voir 6450). Champ immobilière 1072 Opérations réalisées par des assujettis agissant en tant que tels 6001 Imposition de plein droit. Les livraisons réalisées par des assujettis agissant en tant que tels sont imposables à la TVA de plein droit dans les conditions de droit commun. Il en est ainsi : des cessions de terrain à bâtir (TAB) quelle que soit la qualité de l acquéreur (voir 6170) ;

2 PRÉSENTATION DU RÉGIME des cessions d immeubles neufs quel que soit le nombre de cessions dans le délai de 5 ans (voir 6251) ; des livraisons à soi-même (LASM) d immeubles achevés depuis au plus 5 ans (immeubles neufs) non revendus dans le délai de 2 ans de leur achèvement (voir 6321) ; des LASM de travaux immobiliers (voir 6338). Certains droits et titres sont assimilés aux biens immeubles et suivent le régime du bien immeuble auquel ils se rapportent (CGI art. 257 I 1 ; voir 6121) Imposition sur option. Sont exonérées de TVA mais imposables sur option du cédant assujetti : les livraisons de terrains non à bâtir (TNAB) (voir 6190) ; les livraisons d immeubles achevés depuis plus de 5 ans (immeubles anciens) (voir 6262) ; les locations résultant d un bail à construction Sauf dispense. Ces opérations réalisées par les assujettis sont imposables de plein droit ou sur option sous réserve toutefois que la cession en cause ne bénéficie pas de la dispense de TVA (CGI art. 257 bis). Il est rappelé que les livraisons de biens et les prestations de services, réalisées entre redevables, sont dispensées de la TVA lors de la transmission à titre onéreux ou à titre gratuit, ou sous forme d apport à une société, d une universalité totale ou partielle de biens (voir 3190). Ce dispositif est inchangé Base de calcul, exigibilité. La TVA est calculée : soit sur le prix total ; soit sur la marge pour les livraisons de TAB et d immeubles anciens, dont l acquisition par le cédant n a pas ouvert droit à déduction. Le fait générateur et l exigibilité interviennent en principe au moment de la livraison du bien. Des règles particulières sont prévues pour les ventes en état futur d achèvement (voir 6253). Pour les livraisons d immeubles, la TVA est acquittée en principe par le vendeur (voir 6255). Opérations réalisées par des non-assujettis 6005 Les livraisons réalisées par les personnes non assujetties ne relèvent pas de la TVA sous réserve de deux exceptions (voir 6451 et 6475) : les livraisons d immeubles neufs que le cédant avait acquis en tant qu immeubles à construire (ventes en état futur d achèvement et ventes à terme) réalisées avant le 31 décembre Les cessions réalisées à compter de cette date n entrent plus dans le champ sauf application de mesures transitoires (voir 6450) ; et les LASM réalisées dans le cadre de dispositifs d accession sociale à la propriété (voir 6475). Règles de territorialité 6006 Lorsque l opération porte sur un immeuble situé en France, elle relève de la TVA française. Dans le cas contraire, les règles prévues par le CGI ne sont pas applicables (CGI art. 258-II ; BOFiP-TVA-IMM /09/2012). 1073

3 OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES 1074 Est visé l ensemble des territoires où s applique la législation française relative à la TVA soit : la France continentale, y compris les zones franches du pays de Gex et de Savoie et les eaux territoriales ; la Corse (CGI art. 297-I-5 et 257-I) ; la principauté de Monaco ; la Guadeloupe, la Martinique et La Réunion. En revanche, la TVA n est pas applicable dans le département de la Guyane. La TVA n est provisoirement pas applicable à Mayotte, devenu un département d outre-mer le 31 mars Les dispositions fiscales en vigueur dans les DOM y seront applicables à compter du 1 er janvier Caractère onéreux de l opération 6007 Une opération est considérée comme réalisée à titre onéreux, en matière de TVA, lorsqu il existe un lien direct entre le service rendu ou le bien livré et la contre-valeur reçue. Le bénéficiaire de la prestation ou de la livraison doit en retirer un avantage individuel dont le niveau est en relation avec le prix payé. La cession d un bien immobilier pour un prix symbolique est hors du champ. La TVA supportée en amont par le cédant, notamment au titre de l acquisition du terrain ou de travaux immobiliers, n est pas déductible (CGI art. 271). Cette livraison est soumise aux droits d enregistrement dans les conditions de droit commun. Une telle opération est toutefois considérée comme réalisée à titre onéreux lorsque la contre-valeur reçue par le cédant est constituée, en outre, par une ou plusieurs sommes versées par un tiers et présente les caractéristiques d une subvention complément de prix. Apports en société d immeubles. Les apports en société sont en principe soumis à la TVA au même titre que les rentes, quels que soient leur forme (à titre pur et simple ou à titre onéreux) et le moment auquel ils interviennent (constitution de sociétés ou augmentation de capital, à l exception de ceux effectués dans le cadre d une universalité de biens) (voir 3190). affectées d une condition suspensive ou résolutoire. La TVA est exigible dès lors que l acte conditionnel a été passé à une époque où le bien se trouvait dans le champ immobilière et n est perçue que lors de la réalisation de la condition suspensive. C est à cette date qu il convient de se placer pour déterminer les modalités et la base d imposition. La mutation affectée d une condition résolutoire n entraîne aucun report d imposition et la TVA est perçue immédiatement. La réalisation de la condition conduit soit à une imputation perçue sur celle due au titre des opérations faites ultérieurement, soit à une restitution si la personne qui l a acquittée a cessé d être assujettie à la TVA. Cession pour le prix symbolique d un euro. La TVA est applicable à la cession par une communauté de communes, pour le prix symbolique d un euro, de terrains sur lesquels l acquéreur s engage à construire un immeuble industriel (CA Poitiers 15 février 2011, n ). La Cour d appel précise que, d une part, il existe bien en l espèce une contrepartie à la vente constituée par l obligation pour l acheteur d investir dans la construction d un immeuble, construction dont profitera ensuite directement la communauté de communes par la perception des taxes, et que, d autre part, l estimation à un euro du prix du terrain doit s analyser pour la communauté de communes comme une subvention correspondant au prix qui aurait été normalement acquitté par la société pour l acquisition du terrain.

4 PRÉSENTATION DU RÉGIME TVA et droits d enregistrement 6008 La taxation des livraisons d immeubles à la TVA ne les dispense pas des droits d enregistrement. Ces mutations à titre onéreux sont (voir 6500 à 6530) : soit soumises aux droits de mutation au taux de droit commun (5,09006 %) ; soit lorsque : - la livraison est taxable à la TVA sur le prix total (CGI art F quinquies), - l acquéreur assujetti a pris l engagement de revendre. Seul le droit fixe de 125 est perçu lorsque l acquéreur assujetti prend l engagement de construire (CGI art G A). Tableaux de synthèse 6009 Les tableaux suivants résument les règles de taxation à la TVA et aux droits d enregistrement des livraisons d immeubles selon la qualité des vendeurs et acquéreurs. Vendeur assujetti à la TVA Terrain non constructible Terrain à bâtir Acheteur non assujetti (CGI art. 256-II) Exonérée de TVA (CGI art ) Option possible pour taxation à la TVA (CGI art bis) : imposition sur le prix total (CGI art 256-II) et imposable de plein droit à la TVA (CGI art. 257 I-2-1 ) Base d imposition : prix total, lorsque le terrain avait ouvert droit à déduction lors de son acquisition par le cédant marge, lorsque le terrain n avait pas ouvert droit à déduction de la TVA lors de son acquisition par le cédant (CGI art. 268) Principe : de 5,09006 % engagement de revendre : droits réduits 0,71498 % engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) (1) 1) Si cession taxée à la TVA sur prix total : principe : droits réduits 0,71498 % (CGI art F quinquies) exceptions : engagement de revendre : DMTO (2) engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) 2) Si cession taxée sur la marge : principe : exceptions : engagement de revendre : DMTO engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) Principe : DMTO au taux normal Exception : lorsque la cession est taxée à la TVA sur le prix total : droits réduits 0,71498 % (CGI art F quinquies) 1075

5 OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES Immeuble neuf Immeuble bâti achevé depuis plus de 5 ans Vendeur assujetti à la TVA Acheteur non assujetti (CGI art. 256-II) Imposable de plein droit à la TVA (CGI art I-2-2 ) Imposition sur le prix total (CGI art. 256-II) Exonérée de TVA (CGI art ) Si option pour la TVA (CGI art bis) Taxation sur : le prix total lorsque l immeuble avait ouvert droit à déduction de la TVA lors de son acquisition par le cédant à défaut sur la marge (CGI art. 268) Principe : droits réduits 0,71498 % (CGI art F quinquies) engagement de revendre : DMTO engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) (3) Principe : dans tous les cas (exonération de TVA, taxation sur prix total ou sur marge après option) engagement de revendre : DMTO engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) (3) DMTO au taux réduit de 0,71498 % (CGI art F quinquies) (1) L acquéreur a la possibilité de prendre un engagement de construire sur un terrain non constructible (BOFiP-ENR-DMTOI /01/2013). (2) L engagement de revendre est possible mais le taux de 0,71498 % dont bénéficie l acquéreur est attribué sous condition de revente alors qu il est inconditionnel sous le régime de l article 1594 F quinquies. (3) Hypothèse marginale s agissant d un immeuble achevé, mais possibilités de démolition pour reconstruction ou de rénovation lourde visées à l article 257-I-2-2. Vendeur non assujetti à la TVA Terrain non constructible Acheteur non assujetti Principe : DMTO au taux normal engagement de revendre : droits réduits 0,71498 % engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) (1) 1076

6 PRÉSENTATION DU RÉGIME Terrain à bâtir Immeuble neuf Immeuble bâti achevé depuis plus de 5 ans Vendeur non assujetti à la TVA Acheteur non assujetti 1) Cession antérieure au ou postérieure au mais bénéficiant de la mesure transitoire Principe : hors champ Exception : lorsque le cédant avait au préalable acquis un immeuble en tant qu immeuble à construire : opération soumise à la TVA (CGI art. 257 I-3-2 a), imposition sur le prix total. 2) Cession postérieure au qui ne bénéficie pas de la mesure transitoire Principe : DMTO au taux normal engagement de revendre : DMTO au taux réduit de 0,71498 % engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) 1) Principe : droits réduits de 0,71498 % (CGI art F quinquies). 2) (CGI art D) - engagement de revendre : DMTO au taux réduit de 0,71498 % (1) - engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) (2) de 5,09006 % engagement de revendre : DMTO au taux réduit de 0,71498 % engagement de construire : exonération des droits (CGI art G) (CGI art. 691 bis) (3) 1) a) Si cession taxée à la TVA sur prix total : DMTO au taux réduit de 0,71498 % (CGI art F quinquies) b) Si cession par un non-assujetti qui n avait pas acquis l immeuble cédé comme immeuble à construire : DMTO au taux normal. 2) (CGI art D). (1) L acquéreur a la possibilité de prendre un engagement de construire sur un terrain non constructible (BOFiP-ENR-DMTOI /01/2013). (2) L engagement de revendre est possible mais le taux de 0,71498 % dont bénéficie l acquéreur est attribué sous condition de revente alors qu il est inconditionnel sous le régime de l article 1594 F quinquies. (3) Hypothèse marginale s agissant d un immeuble achevé, mais possibilités de démolition pour reconstruction ou de rénovation lourde visées à l article 257-I

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 33 DU 15 MARS 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 A-3-10 INSTRUCTION DU 15 MARS 2010 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE - DROITS D ENREGISTREMENT - DISPOSITIF ISSU DE

Plus en détail

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 1115 du Code général des impôts Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement Juin

Plus en détail

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle CHAPITRE 1 LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE 022- Lorsqu il décide de créer une entreprise, un entrepreneur a le choix d adopter la forme juridique la mieux adaptée à sa situation. Soit il crée une

Plus en détail

Le diagnostic TVA d une opération immobilière

Le diagnostic TVA d une opération immobilière Le diagnostic TVA d une opération immobilière sert à déterminer les régimes de TVA et DMTO envisageables pour une opération donnée : éviter les risques fiscaux et moduler le prix. Pour une opération donnée,

Plus en détail

LE MARCHE DE LA RENOVATION

LE MARCHE DE LA RENOVATION 21èmes Journées d Etudes Professionnelles de la Fédération des Promoteurs Immobiliers LE MARCHE DE LA RENOVATION 9 février 2011 Hôtel Méridien Etoile Paris 17 ème 21èmes Journées d Etudes Professionnelles

Plus en détail

Communiqué. OBJET : Note d information relative au régime fiscal applicable aux opérations immobilières

Communiqué. OBJET : Note d information relative au régime fiscal applicable aux opérations immobilières Monaco, le 30 novembre 2011. Communiqué OBJET : Note d information relative au régime fiscal applicable aux opérations immobilières Deux Ordonnances Souveraines n 2.723 du 27 avril 2010 (Art. 1 er ) et

Plus en détail

TVA immobilière initiation Ecoles de commerce et master 2. William STEMMER

TVA immobilière initiation Ecoles de commerce et master 2. William STEMMER TVA immobilière initiation Ecoles de commerce et master 2 William STEMMER Qu est-ce que la TVA? Administration TVA collectée de 10 TVA déductible de 10 TVA collectée de 20 60 120 Vendeur vente Acheteurrevendeur

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA TVA IMMOBILIERE : LES CONSEQUENCES SUR LES LOTISSEMENTS COMMUNAUX

NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA TVA IMMOBILIERE : LES CONSEQUENCES SUR LES LOTISSEMENTS COMMUNAUX Département Finances Dossier suivi par Claire GEKAS Juin 2010 NOTE D INFORMATION SUR LA REFORME DE LA IMMOBILIERE : LES CONSEQUENCES SUR LES LOTISSEMENTS COMMUNAUX La première loi de finances rectificative

Plus en détail

FICHE N 5 VENTE 1 D IMMEUBLES ACHEVES DEPUIS PLUS DE CINQ ANS. Principales règles

FICHE N 5 VENTE 1 D IMMEUBLES ACHEVES DEPUIS PLUS DE CINQ ANS. Principales règles FICHE N 5 VENTE 1 D IMMEUBLES ACHEVES DEPUIS PLUS DE CINQ ANS Principales règles 1 / Principe : exonération de TVA Ces opérations sont en principe exonérées de TVA (CGI, art. 261 5 2 ). 2 / Option possible

Plus en détail

Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble

Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble Table des matières Introduction... I Chapitre I Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble 1. Vendre ou acheter d abord?... 3 1.1. Les avantages de vendre en premier... 3 1.2. Les avantages

Plus en détail

RAPPEL DE COURS. La TVA, principes et champ d application. 1. Champ d application de la TVA. 2. Schéma de principe. 3. Les opérations imposables

RAPPEL DE COURS. La TVA, principes et champ d application. 1. Champ d application de la TVA. 2. Schéma de principe. 3. Les opérations imposables La TVA, principes et champ d application RAPPEL DE COURS. Champ d application de la TVA Il est constitué par l ensemble des opérations économiques, c est-à-dire toutes les activités de producteur, de commerçant

Plus en détail

FASCICULE IV : LE VOTE DES TAUX DES DÉPARTEMENTS. I. Taux départemental de taxe foncière sur les propriétés bâties... 2

FASCICULE IV : LE VOTE DES TAUX DES DÉPARTEMENTS. I. Taux départemental de taxe foncière sur les propriétés bâties... 2 FASCICULE IV : LE VOTE DES TAUX DES DÉPARTEMENTS I. Taux départemental de taxe foncière sur les propriétés bâties... 2 II. Droit départemental d enregistrement et taxe départementale de publicité foncière

Plus en détail

TVA IMMOBILIERE. Etude Fiscale SOMMAIRE. www.oec-paris.fr. 2010, 4ème trimestre (Source : Infodoc-experts)

TVA IMMOBILIERE. Etude Fiscale SOMMAIRE. www.oec-paris.fr. 2010, 4ème trimestre (Source : Infodoc-experts) TVA IMMOBILIERE Etude Fiscale SOMMAIRE Introduction Article de présentation générale Le plus de l expert Annexe : Références législatives et jurisprudentielles www.oec-paris.fr 2010, 4ème trimestre (Source

Plus en détail

Nouvelles règles applicables en matière de

Nouvelles règles applicables en matière de Nouvelles règles applicables en matière de TVA sur les opérations immobilières YVES JACQUET, PRÉSIDENT DE LA COMMISSION FINANCEMENT ET FISCALITE DE LA FPI JEAN ZAMOUR, AVOCAT, ZAMOUR & ASSOCIÉS Deux objectifs

Plus en détail

TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME

TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME 14/10/2011 Lorsqu une entreprise décide de réaliser un investissement dans un nouveau bien destiné à l exploitation, il peut arriver que ce bien soit fabriqué grâce aux

Plus en détail

Régime fiscal de la marque

Régime fiscal de la marque 29 avril 2008 Régime fiscal de la marque Par Véronique STÉRIN Chargée d études et de recherche Institut de recherche en propriété intellectuelle-irpi et Valérie STÉPHAN Responsable du département fiscal-dgaepi

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 A-1-04 N 117 du 23 JUILLET 2004 TVA. CHAMP D APPLICATION. TAUX. SYSTEMES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. RACCORDEMENT AUX SYSTEMES D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Afin de déterminer le régime fiscal d un Office de Tourisme constitué sous forme associative, il est nécessaire de distinguer les différentes

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? DES AVANTAGES FINANCIERS SANS PRÉCÉDENTS! DISPOSITIF GIRARDIN I.S

LE SAVIEZ-VOUS? DES AVANTAGES FINANCIERS SANS PRÉCÉDENTS! DISPOSITIF GIRARDIN I.S LE SAVIEZ-VOUS? DES AVANTAGES FINANCIERS SANS PRÉCÉDENTS! DISPOSITIF GIRARDIN I.S Déduire le montant de l investissement immobilier TTC sur le résultat net imposable et reporter le déficit éventuel sur

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 85 DU 23 SEPTEMBRE 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 A-5-10 INSTRUCTION DU 22 SEPTEMBRE 2010 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA). REGIME APPLICABLE AUX OPERATIONS

Plus en détail

LA TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION DE TERRAINS DEVENUS CONSTRUCTIBLES : UN IMPOT FACULTATIF POUR LES COMMUNES OU LES EPCI

LA TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION DE TERRAINS DEVENUS CONSTRUCTIBLES : UN IMPOT FACULTATIF POUR LES COMMUNES OU LES EPCI Département Finances AR/AH Dossier suivi par Alain ROBY et Maud ROLHION mai 2010 LA TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION DE TERRAINS DEVENUS CONSTRUCTIBLES : UN IMPOT FACULTATIF POUR LES COMMUNES OU LES EPCI

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... VII XI INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE Fiscalité directe (impôt sur le revenu et impôt

Plus en détail

immobilier Commission ouverte La TVA applicable aux opérations immobilières Responsables : Jehan-Denis Barbier et Jean-Marie Moyse

immobilier Commission ouverte La TVA applicable aux opérations immobilières Responsables : Jehan-Denis Barbier et Jean-Marie Moyse Commission ouverte immobilier Responsables : Jehan-Denis Barbier et Jean-Marie Moyse Sous-commission PROMOTION VENTE Responsable : François Danemans Jeudi 12 janvier 2012 La TVA applicable aux opérations

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 MAI 2010 3 G-1-10 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE NON PERCUE RECUPERABLE (TVA NPR) APPLICABLE DANS LES DOM (C.G.I., art. 295 A ) NOR : ECE L 10 30014J

Plus en détail

Réforme TVA et Déclaration d échange de services

Réforme TVA et Déclaration d échange de services Réforme TVA et Déclaration d échange de services La loi de finances pour 2010 a prévu qu à compter du 1 er janvier 2010, les règles de territorialité de la TVA seraient modifiées et qu un assujetti établi

Plus en détail

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION - Article 295 A du CGI - La TVA NPR applicable dans les DOM La taxe sur la valeur ajoutée non perçue récupérable (TVA NPR) s

Plus en détail

Fiscalité immobilière : S y retrouver!

Fiscalité immobilière : S y retrouver! Fiscalité immobilière : S y retrouver! Conférence ICH Pierre Appremont - 5 novembre 2015 Fiscalité immobilière S y retrouver! Aspects internationaux Opération de promotion / développement Gestion locative

Plus en détail

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble Table des matières Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 2 1.1. Vente d un immeuble... 2 1.2. Apport d un immeuble soumis aux droits

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial.

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial. ! PARTICULIERS Article du projet de loi Article 3 Article 4 Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur Modifications apportées par l AN Création d une tranche création d une

Plus en détail

INSTRUCTION. N 04-030-M0-M31 du 22 avril 2004 NOR : BUD R 04 00030 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 04-030-M0-M31 du 22 avril 2004 NOR : BUD R 04 00030 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 04-030-M0-M31 du 22 avril 2004 NOR : BUD R 04 00030 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique NOUVELLES RÈGLES DE TVA À 5,5% PORTANT SUR DES LOCAUX D'HABITATION ACHEVÉS

Plus en détail

Lexique en matière de TVA

Lexique en matière de TVA Lexique en matière de TVA A titre liminaire, il convient de préciser les caractéristiques de la taxe sur la valeur ajoutée. La TVA est un impôt : sur la consommation : elle frappe l utilisation des ressources,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 A-12-06 N 125 du 25 JUILLET 2006 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE. EXONERATION. OPERATIONS REALISEES PAR LES PROTHESISTES DENTAIRES. (CGI, art. 261-4-1

Plus en détail

Piscines et centres aquatiques

Piscines et centres aquatiques Collectivités locales et TVA Piscines et centres aquatiques Les communes peuvent être amenées, notamment pour promouvoir le développement social, culturel et sportif de leur territoire, à animer des activités

Plus en détail

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN N 2048_SM-M (07/2012) COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS DE PARTS DE SOCIÉTÉS À PRÉPONDÉRANCE IMMOBILIÈRE Impôt sur le revenu afférent à la plus-value immobilière (CGI

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL IMMOBILIER

LE CREDIT-BAIL IMMOBILIER TSD NOTAIRES 1 PREAMBULE 1. Loi 66-455 du 2 juillet 1966 2. Ordonnance 67-837 du 28 septembre 1967 3. Décret 72-665 du 4 juillet 1972 4. Loi 73-446 du 25 avril 1973 5. Loi 84-46 du 24 janvier 1984 6. Loi

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

Prêt social de locationaccession

Prêt social de locationaccession CIFP 21 juin 2012 Prêt social de locationaccession (PSLA) Les avantages fiscaux : TVA et TFPB Isabelle.leyrat-mignard@developpement-durable.gouv.fr Chargée de mission fiscalité du logement Direction de

Plus en détail

TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE

TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE @internet-dgfip N 50449 # 14 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES N o 3310 NOT-CA3 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3310 CA3 ET SES ANNEXES Ce document

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E N 51306 # 05 N 3517-S NOT-CA12/CA12E @ Internet DGFiP DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E Ce

Plus en détail

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA

LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES. Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA LA TVA APPLIQUEE AUX OPERATIONS INTERNATIONALES Université d été 2007 Animateur: Rainer STAWINOGA Pourquoi la TVA Livraison des biens: Opérations triangulaires Les affectations L Autoliquidation Autoliquidation:

Plus en détail

PLUS-VALUES IMMOBILIERES REALISEES PAR LES NON-RESIDENTS FICHE TECHNIQUE

PLUS-VALUES IMMOBILIERES REALISEES PAR LES NON-RESIDENTS FICHE TECHNIQUE 07/07/2004 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS DIRECTION DES RÉSIDENTS A L ÉTRANGER ET DES SERVICES GÉNÉRAUX ### 01.44.76.19.92 à 19.95 01.44.76.18.28 CENTRE DES IMPÔTS DES NON-RÉSIDENTS INSPECTION DE FISCALITE

Plus en détail

Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012

Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012 Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012 FISCALITÉ IMMOBILIÈRE Taxe sur certaines plusvalues immobilières CGI. art. 1609 nonies G Instauration

Plus en détail

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES

Table des matières. Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES Table des matières Les chiffres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 107 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : PRÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 109 Section

Plus en détail

DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER

DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER DOM : LA RÉFORME ET LA SIMPLIFICATION DE L OCTROI DE MER Le 1 er juillet 2015, la réforme de la réglementation fiscale relative à l octroi de mer doit entrer en vigueur. Elle s inscrit dans le cadre de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 49 DU 3 JUIN 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 F-11-11 INSTRUCTION DU 25 MAI 2011 CONTRIBUTION SALARIALE SUR LES GAINS DE LEVEE D OPTIONS SUR TITRES ET D ACQUISITION

Plus en détail

sommaire (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

sommaire (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) sommaire (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) liste des abréviations... XIII préface... XVII remerciements... XXIII Introduction... 1 Section 1 Section 2 PREMIèRE PARTIE LES NOTIONS APPLICABLES

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 AVRIL 2011 7 C-2-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 AVRIL 2011 7 C-2-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 18 AVRIL 2011 7 C-2-11 DROITS D ENREGISTREMENT ET TAXE DE PUBLICITE FONCIERE. REGIME APPLICABLE AUX OPERATIONS IMMOBILIERES (C.G.I., art. 1115,

Plus en détail

Morvilliers Sentenac Avocats

Morvilliers Sentenac Avocats Newsletter n 13... Février 2013 Morvilliers Sentenac Avocats Actualités fiscales Les lois de finance votées en fin d année modifient sensiblement le paysage fiscal en accroissant les charges fiscales pesant

Plus en détail

DCG 4 Droit fiscal. en 35 fiches 2013. Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG

DCG 4 Droit fiscal. en 35 fiches 2013. Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG DCG 4 Droit fiscal en 35 fiches 2013 Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG Jacques SARAF Agrégé d économie et gestion Collection «Express Expertise comptable»

Plus en détail

Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours)

Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours) Territorialité et régime des livraisons de biens meubles corporels : AIC, LIC, importation, exportation (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les livraisons de biens entre

Plus en détail

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE Université de Metz Année Universitaire 2010/2011 UFR Droit - AES TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES Cours de Mme Corinne BOISMAIN TD de Maître Romain LANCIA TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

MEDEF Loi de finances pour 2013

MEDEF Loi de finances pour 2013 MEDEF Loi de finances pour 2013 Commission fiscalité 1 octobre 2012 Loi de finances pour 2013 Fiscalité des personnes physiques Commission fiscalité 1 octobre 2012 Fiscalité du Patrimoine : ISF (1) Aujourd

Plus en détail

Loi de Finances pour 2015 et Loi de finances rectificative pour 2014.

Loi de Finances pour 2015 et Loi de finances rectificative pour 2014. Loi de Finances pour 2015 et Loi de finances rectificative pour 2014. Accession à la propriété PTZ : offres de prêts émises à compter du 1 er janvier 2015 Le dispositif du Prêt à taux zéro (PTZ) est prolongé

Plus en détail

SYNTHESE. Fiscal. Nouveaux taux de TVA. SYNTHESE D EXPERTS Janvier 2014 www.infodoc-experts.com 1

SYNTHESE. Fiscal. Nouveaux taux de TVA. SYNTHESE D EXPERTS Janvier 2014 www.infodoc-experts.com 1 Nouveaux taux de TVA 1 SOMMAIRE 1 Principe et dérogation d ordre général... 3 2 Les livraisons de bien... 4 2.1 Acquisitions intracommunautaires... 4 2.2 Importations... 5 2.3 Tableau de synthèse... 5

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 3 A-9-10

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 3 A-9-10 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 3 A-9-10 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA). REGLES APPLICABLES AUX OPERATIONS IMMOBILIERES. (C.G.I. art. 256-II-1, 257, 260-5 et

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

NOTICE POUR REMPLIR LA DECLARATION n 2041-GL

NOTICE POUR REMPLIR LA DECLARATION n 2041-GL N 2041-GL-NOT (2012) N 50565#12 NOTICE POUR REMPLIR LA DECLARATION n 2041-GL Transfert du domicile fiscal hors de France avant le 1 er janvier 2005 : Plus-values mobilières - Expiration du sursis de paiement

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE

Table des matières. Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE Table des matières Les nombres renvoient aux numéros des pages AVANT-PROPOS... 133 PREMIÈRE PARTIE LOCATIONS IMMOBILIÈRES SOUS-PARTIE I : RÉSENTATION DE LA FISCALITÉ IMMOBILIÈRE LOCATIVE... 135 Section

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES ACTES ET CONVENTIONS

DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES ACTES ET CONVENTIONS DISPOSITIONS RELATIVES A LA TAXE SUR LES ACTES ET CONVENTIONS mis à jour jusqu au 31 décembre 2007 1 TAXE SUR LES ACTES ET CONVENTIONS Chapitre premier : Champ d application I.- Définition A compter du

Plus en détail

MISSION DE DEPLOIEMENT DE LA DEMATERIALISATION

MISSION DE DEPLOIEMENT DE LA DEMATERIALISATION Mandats complémentaires de type TVA Objet de la présente fiche Préparer le traitement avec le PESV2 et la dématérialisation des PJ, des mandats de TVA intra commautaire FONDEMENTS JURIDIQUES ET TEXTES

Plus en détail

Note commune N 2 / 2014 R E S U M E

Note commune N 2 / 2014 R E S U M E REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales Note commune N 2 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 53 de la loi n 2013-54

Plus en détail

(CGI, article 1586 A extrait) (CGI, article 1384)

(CGI, article 1586 A extrait) (CGI, article 1384) TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES Prolongation par les départements de la durée d exonération des logements à usage locatif appartenant aux organismes HLM et SEM. (CGI, article 1586 A extrait) "Pour

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 8 A-4-07 N 128 du 6 DÉCEMBRE 2007 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA). TAUX APPLICABLE AUX VENTES ET LIVRAISONS A SOI-MÊME DE LOGEMENTS SITUES DANS

Plus en détail

CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE

CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE Les résultats de toute activité industrielle et commerciale sont soumis à imposition. Ces impôts servent notamment à financer les charges de l Etat et des

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

Partie 1 : La TVA : principes et champ d application

Partie 1 : La TVA : principes et champ d application Partie 1 : La TVA : principes et champ d application I) Le principe de la TVA La TVA est un impôt indirect assis sur la valeur ajoutée réalisée par l entreprise. La valeur ajoutée est définie en comptabilité

Plus en détail

Les régularisations de TVA

Les régularisations de TVA Les régularisations de TVA 9 juillet 2012 Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil Les régularisations de TVA 2 SOMMAIRE PAGES Introduction 3 Période de régularisation 4 Taxe initiale

Plus en détail

Maître Jérôme LACROUTS Avocat au Barreau de Nice Cours de fiscalité immobilière http://avocat.nice.free.fr courriel : jerome.lacrouts@free.

Maître Jérôme LACROUTS Avocat au Barreau de Nice Cours de fiscalité immobilière http://avocat.nice.free.fr courriel : jerome.lacrouts@free. FISCALITE IMMOBILIERE Introduction : Généralités sur la fiscalité immobilière Titre 1 : Présentation historique de la fiscalité immobilière Chapitre 1 : 1 ère période : 1963-1975 Section 1 : Utilisation

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 106 DU 30 DECEMBRE 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 A-9-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE (TVA). REGLES APPLICABLES AUX OPERATIONS

Plus en détail

INSTRUCTION. N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 02-077-M21 du 25 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00077 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE INTRACOMMUNAUTAIRE ANALYSE Diffusion des règles

Plus en détail

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble. 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5

Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble. 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5 Table des matières Avant-propos.... 1 Première partie - Fiscalité de l acquisition de l immeuble 1. Régime des droits de mutation à titre onéreux... 5 1.1. Vente d un immeuble.... 5 1.1.1. Taux de droit

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction... 11

Chapitre 1 Introduction... 11 Sommaire Chapitre 1 Introduction................. 11 Préambule....................................... 11 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir....... 12 2. Se constituer des revenus avec

Plus en détail

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE. Questions / Réponses

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE. Questions / Réponses CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT SUPPORTES A RAISON DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE Questions / Réponses Qui peut bénéficier du crédit d impôt? Faut-il remplir

Plus en détail

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire L émission d une facture, avant la survenance du fait générateur, n est plus une cause d

Plus en détail

Le régime fiscal et comptable des associations de commerçants. CERAL JB 20 Mars 2015

Le régime fiscal et comptable des associations de commerçants. CERAL JB 20 Mars 2015 Le régime fiscal et comptable des associations de commerçants CERAL JB 20 Mars 2015 Sommaire Introduction : Le régime fiscal des associations 1. L imposition des UC à la TVA 2. L imposition des UC à l

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

PARTIE 1 L IMPOSITION DU RÉSULTAT DANS LE CADRE DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Titre 1. Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)...

PARTIE 1 L IMPOSITION DU RÉSULTAT DANS LE CADRE DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Titre 1. Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)... TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 I. L impôt... 1 II. Les classifications usuelles des impôts et des taxes... 3 III. Le rendement des différents impôts et taxes... 5 IV. Les sources du droit fiscal...

Plus en détail

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 Autoliquidation de la TVA dans le secteur du bâtiment 1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 1.2 Opérations exclues... 3 2 Modalités d application du

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT VERSES AU TITRE DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 I-1-04 N 87 du 24 MAI 2004 COPROPRIETES ET SYNDICATS D ETALONS. TVA. CHAMP D APPLICATION. TAUX. DROITS A DEDUCTION. (C.G.I., art. 256) NOR :

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût?

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Certaines sociétés commerciales soumises à l impôt sur les sociétés possèdent un actif immobilier à leur bilan. Il s agit le

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 01.11 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de Finances pour 2011 a été définitivement adoptée le 15 décembre 2010 et publiée

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 73 DU 5 AOÛT 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 F-14-10 INSTRUCTION DU 26 JUILLET 2010 IMPOT SUR LE REVENU. REGIME FISCAL DES INDEMNITÉS JOURNALIERES VERSEES

Plus en détail

COURS DE FISCALITÉ DES AFFAIRES 3ème ANNÉE (LICENCE) Année 2011 / 2012 UNIVERSITÉ GASTON BERGER SÉNÉGAL

COURS DE FISCALITÉ DES AFFAIRES 3ème ANNÉE (LICENCE) Année 2011 / 2012 UNIVERSITÉ GASTON BERGER SÉNÉGAL LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE LE RÉGIME GÉNÉRAL DU MÉCANISME DE DÉDUCTION Section 1 : Généralités sur le droit à déduction I L objet et la portée du droit de déduction D après un des principes fondamentaux

Plus en détail

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE LES OPERATIONS COURANTES CONNAISSANCES Les produits d exploitation les obligations relatives aux ventes La ventilation

Plus en détail

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 La loi de finance rectificative pour 2011, dite «réforme de la fiscalité du patrimoine», a été adoptée par le Parlement le 6 juillet

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

Nouveautés Fiscales 2013-2014

Nouveautés Fiscales 2013-2014 Plus values Mobilières L imposition au barème progressif de l impôt sur le revenu : seule imposition applicable Les plus-values mobilières qui étaient jusqu au 31 décembre 2012 imposées au taux forfaitaire

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

Immobilier locatif : Pourquoi et Comment investir en 2014? 14 octobre 2014 GESCO Banque Populaire Atlantique

Immobilier locatif : Pourquoi et Comment investir en 2014? 14 octobre 2014 GESCO Banque Populaire Atlantique Immobilier locatif : Pourquoi et Comment investir en 2014? 14 octobre 2014 GESCO Banque Populaire Atlantique 1 Une réforme fiscale favorable à l immobilier 2 Plus values immobilières : régime antérieur

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011

MARCHAND DE BIENS I. DEFINITION 02/08/2011 MARCHAND DE BIENS 02/08/2011 Sont considérés comme marchands de biens les personnes qui effectuent habituellement des achats en vue de la revente d'immeubles, fonds de commerce, parts ou actions de sociétés

Plus en détail