Un maximum de possibilités pour les apprenants défavorisés ou inadéquatement préparés aux études

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un maximum de possibilités pour les apprenants défavorisés ou inadéquatement préparés aux études"

Transcription

1 Un maximum de possibilités pour les apprenants défavorisés ou inadéquatement préparés aux études Pratiques exemplaires associées aux programmes et aux services de soutien des collèges et instituts SEPTEMBRE 2014

2 Collèges at instituts Canada (auparavant connu sous le nom de l Association des collèges communautaires du Canada) est la voix nationale et internationale des collèges et des instituts publics du Canada. Elle collabore avec l industrie et le secteur social pour former 1,5 million d apprenants de tous âges et milieux dans des campus desservant plus de collectivités urbaines, rurales et éloignées au Canada. Collèges et instituts Canada 1 rue Rideau, suite 701 Ottawa (Ontario) Canada K1N 8S7 Tél : collegesinstituts.ca Droit d auteur Collèges et instituts Canada

3 Un maximum de possibilités pour les apprenants défavorisés ou inadéquatement préparés aux études Pratiques exemplaires associées aux programmes et aux services de soutien des collèges et instituts Introduction 2 Rattrapage et compétences essentielles 3 Apprenants Autochtones 11 Nouveaux arrivants et littératie 19 Troubles d apprentissage et accommodements 25 Faciliter la transition vers le collège 41 Quand la maladie mentale, la toxicomanie et la criminalité ne font plus obstacle à l emploi 52 SEPTEMBRE 2014

4 Introduction À l heure où les pressions démographiques s accentuent de même que les besoins de main-d œuvre spécialisée croissent partout au Canada, recruter du personnel qualifié reste l une des plus grandes difficultés des employeurs. Un tiers des entreprises canadiennes ont eu du mal à pourvoir des postes vacants en 2014, comparativement à 25% en Pour pallier les pénuries de travailleurs qualifiés, les divers paliers gouvernementaux doivent veiller à ce qu un maximum de possibilités soit offert aux Canadiens, en particulier à ceux qui ne participent pas pleinement au marché du travail. Les collèges et instituts ont un grand rôle à jouer à cet égard, avec leurs programmes et services s adressant aux groupes sous-représentés et aux personnes qui n auraient peut-être pas autrement accès à l éducation postsecondaire. De nombreux obstacles peuvent empêcher les apprenants défavorisés ou inadéquatement préparés aux études d être admis à des programmes postsecondaires et de mener ces études à terme : faible alphabétisation, manque de préparation aux études, faibles aptitudes pour l organisation et la gestion du temps, manque d habiletés pour l étude. Les apprenants peuvent aussi manquer d assurance ou devoir composer avec des difficultés telles qu un handicap, des problèmes de santé physique, mentale ou une dépendance. Le manque de moyens de transport ou de places en garderie peut aussi empêcher des personnes de s inscrire à des programmes et de les poursuivre jusqu à leur terme. De nombreux apprenants défavorisés ne savent tout simplement pas quels types de programmes offrent les collèges et instituts de leur région ni qu ils peuvent obtenir une équivalence de diplôme d études secondaires dans un collège. Les processus d admission sont souvent longs et complexes, et la vaste majorité des établissements d enseignement utilisent aujourd hui des formulaires électroniques accessibles par Internet. Or, bien des Autochtones, des immigrants et des apprenants économiquement défavorisés n ont pas accès à un ordinateur ni à Internet. Beaucoup sont aussi peu alphabétisés et incapables de remplir de tels formulaires. Malgré ces obstacles, les collèges et instituts trouvent des moyens innovateurs de se faire connaître des apprenants défavorisés et marginalisés, et d enseigner à ces groupes. Leur offre de programmes spécialisés et ciblés est variée : formation linguistique pour nouveaux arrivants, rattrapage scolaire pour adultes, soutien et formation culturellement adaptés aux étudiants autochtones, installations et formation adaptées aux apprenants handicapés, accompagnement d adultes retournant sur les bancs d école. Le développement des compétences essentielles est fondamental pour améliorer l accès aux études et favoriser la réussite des apprenants. Un projet récent de Collèges et instituts Canada, financé par Emploi et Développement social Canada, a démontré la valeur de la formation axée sur les compétences essentielles. Complété en 2013, ces 17 projets pilotes ont permis d évaluer les capacités d apprenants et des travailleurs canadiens. Ainsi, les résultats décèlent que plus de 40 % d entre eux se situaient au niveau 3 de littératie. Au bout de six mois, soit après 24 à 40 heures de formation axée sur les compétences essentielles et d encadrement individuel, de nouveaux tests ont fait état de progrès durables, d une amélioration de la motivation et des résultats dans des environnements d apprentissage et de travail. La présente publication décrit certains des programmes novateurs grâce auxquels les collèges et instituts aident les Canadiens à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour pouvoir participer pleinement à l économie d aujourd hui. 2

5 Rattrapage et compétences essentielles Le rattrapage La voie vers un meilleur emploi «J en avais assez des seuls emplois qui m étaient accessibles sans diplôme d études secondaires, dit Danene Copping, de gagner le salaire minimum et de rechercher sans cesse la stabilité.» N écoutant que son courage, Danene a décidé de changer de vie. Elle s est inscrite au programme de rattrapage scolaire de l Algonquin College. «J étais pétrifiée à l idée de retourner sur les bancs d école, mais les professeurs m ont aidée à prendre confiance en moi. Ils m ont persuadée que j en valais la peine. Le programme est bien pensé pour les étudiants comme moi qui éprouvaient des difficultés à l école secondaire. Il reconnaît qu il y a différents types d apprenants, que chacun de nous est unique et a besoin d être encouragé.» Le programme de rattrapage l Algonquin College prépare bien ses diplômés aux études postsecondaires et aux stages. L établissement a d ailleurs une longue feuille de route en la matière. Les étudiants choisissent parmi divers cours communications, mathématiques, biologie, chimie, informatique, stratégies de réussite selon leurs objectifs personnels. Certains obtiennent un certificat d accès aux études et à l emploi (certificat ACE), l équivalent d une 12e année. D autres ne suivent que les cours dont ils ont besoin pour satisfaire à des exigences d admission. L apprentissage fondé sur les compétences et les nombreux modes d enseignement offerts permettent aux personnes aux vies bien remplies d atteindre leurs buts. Le personnel éducatif dévoué aide les étudiants à renforcer leurs compétences et les accompagne tout au long de leur apprentissage. Après son certificat ACE, Danene a obtenu un diplôme spécialisé de technologue en biotechnologie du l Algonquin College. Elle a ensuite continué de suivre sa passion et détient aujourd hui un baccalauréat ès sciences spécialisé en biologie moléculaire de la Lakehead University. «Nous avons des étudiants de tous les âges et de tous les horizons, dit Claire Snasdell-Taylor, présidente du conseil du Career and Academic Access Centre de l Algonquin College. Certains n ont pas fini leur secondaire, tandis que d autres ont des attestations d études de l étranger ou qui datent.» En , 611 anciens du programme de rattrapage ont mis à profit leur formation et leurs compétences nouvellement acquises pour poursuivre des études postsecondaires et se réaliser dans l environnement d apprentissage d aujourd hui. Le programme de rattrapage scolaire de l Algonquin College est en partie financé par le gouvernement ontarien, par l intermédiaire d Emploi Ontario. Les étudiants peuvent aussi faire une demande d aide financière au titre d un programme de bourses spéciales financé par l établissement. La possibilité est ainsi offerte à tous d acquérir la formation de base nécessaire à l obtention d un diplôme d études postsecondaires. 3

6 Rattrapage et compétences essentielles L accès à la réussite au Confederation College Cheryl Garrett s est inscrite au rattrapage scolaire dans le cadre du programme Second Career , après avoir subi une blessure au travail qui l empêchait de réintégrer le même emploi. Elle s était d abord inscrite à un cours d informatique, attribuant à ses lacunes dans ce domaine son incapacité de décrocher un nouvel emploi. Une fois la session entamée, toutefois, elle s est rendu compte qu elle avait un autre rêve et que le rattrapage scolaire lui donnerait la chance de le réaliser. L objectif global est d amener les étudiants à développer la littératie et les compétences de base dont ils ont besoin pour atteindre leurs buts individuels. Le programme prévoit des cours de communications, de mathématiques, de sciences, d informatique et de préparation à l emploi. L objectif de beaucoup d étudiants est d achever un programme d études postsecondaires, et le collège sait qu il a rempli sa mission quand ceux-ci montent sur scène pour recevoir leur diplôme à la cérémonie de collation des grades. L année dernière, certains anciens ont poursuivi leurs études postsecondaires; neuf ont achevé des programmes menant à un certificat, huit, des programmes menant à un diplôme et deux, des programmes de diplôme avancé. Cheryl Garrett était du nombre. Cheryl a réussi des cours de chimie, de biologie, de mathématiques et d informatique et a été admise au programme d assistant de laboratoire médical du Confederation College. «Améliorer mon employabilité m a apporté beaucoup, dit-elle. J ai très hâte de travailler comme assistante de laboratoire.» Le programme de rattrapage scolaire du Confederation College existe depuis plus de 20 ans. D abord créé pour combler des besoins de formation à Thunder Bay et dans la municipalité avoisinante de Geraldton, il offre la formation à distance depuis Ce programme est pleinement financé par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités (MFCU), et est un partenaire clé d Emploi Ontario. Le programme s adresse avant tout aux personnes désireuses de faire des études postsecondaires, mais un certain nombre d étudiants s y inscrivent en vue d accéder directement à un emploi ou à un stage. Les forces du programme résident dans son accessibilité et la souplesse de ses modes de prestation, adaptés aux besoins d un éventail très diversifié d apprenants : plus de deux tiers des étudiants n ont pas achevé leur 12e année, 24 % des apprenants se déclarent Autochtones, 9 % ont plus de 45 ans et 7 % se déclarent handicapés. 4

7 Rattrapage et compétences essentielles Programme de choix de carrière pour apprenants adultes D une durée de 12 semaines, le programme de choix de carrière (Personal Career Development ou PCD) du Confederation College s adresse aux adultes de tous âges qui ont besoin d un coup de pouce pour prendre confiance en eux et acquérir les compétences qu il leur manque pour atteindre leurs objectifs de formation et de carrière. Au cours des deux dernières années, 54 étudiants ont participé au programme PCD à Thunder Bay. Des 76 % qui l ont suivi jusqu au bout, 29 (71 %) ont enchaîné avec le programme de rattrapage scolaire. Chaque année, un certain nombre d étudiants qui ont suivi successivement les programmes PCD et de rattrapage scolaire sont admis dans des programmes postsecondaires. Il est particulièrement impressionnant de voir ces étudiants arriver avec succès au bout de leurs études postsecondaires, compte tenu des nombreux obstacles que chacun d eux a dû surmonter pour en arriver là. Leur persévérance est inspirante. Tawnya a terminé le programme College Access ainsi que le certificat général en organisation de bureau. Elle travaille aujourd hui dans un bureau où l on ne pourrait plus se passer d elle menant une carrière qu elle n avait jamais cru possible. «PCD est un programme extraordinaire qui m a aidée à réaliser mes rêves.» Le programme PCD comporte quatre volets : développement personnel, planification de carrière, récupération scolaire et placement. Le collège délivre une attestation à la fin du programme. Après avoir achevé le programme PCD, Tawnya Thompson est passée au rattrapage scolaire, puis a poursuivi ses études au Confederation College. «Le programme PCD m a aidée à aller dans la bonne direction, à trouver ce que je voulais faire dans la vie», dit-elle. 5

8 Rattrapage et compétences essentielles Un pont vers la formation professionnelle Bien conscient du fait que le succès d un élève ne tient pas qu à ses notes, le campus rural du Red River College à Winkler, au Manitoba, a remarqué que l une de ses principales conditions d admission posait des difficultés. La réussite du test Degrees of Reading Power, qui mesure les aptitudes en lecture, y est obligatoire pour toutes les personnes de plus de 19 ans qui ne détiennent pas de diplôme d études secondaires. L admission à chaque programme est conditionnelle à l obtention d une note minimale. Il arrive qu il ne manque que quelques points à des candidats pour obtenir la note de passage. En en discutant avec eux, le personnel du collège s est aperçu que ces étudiants étaient néanmoins déterminés à suivre le programme convoité et qu ils souhaitaient améliorer leurs compétences en lecture afin d y être admis. Le personnel a donc élaboré un cours de compréhension de lecture adapté aux besoins de ces étudiants passionnés et motivés. Le cours combine des périodes d auto-apprentissage et de tutorat en face à face, et les étudiants gèrent eux-mêmes leur horaire d étude. Ceux-ci travaillent sur divers textes et soumettent leurs travaux à un enseignant, qui les commente et les note. L enseignant offre aussi des séances de tutorat individuel, à la convenance de l étudiant autant que possible. Si l étudiant a rempli toutes les conditions trois semaines avant le début du programme auquel il souhaitait s inscrire, il est admis à celui-ci. L étudiant assume le plein coût de ce cours de compréhension de lecture, mais les frais ne sont que de 150 $. Trois étudiants ont déjà réussi le cours et sont maintenant inscrits au programme d aide dentaire du campus Winkler. Quatre autres améliorent leurs compétences en lecture en vue d être admis en assistance dentaire, en aide sanitaire ou en éducation préscolaire. Le Red River College suivra leurs progrès pendant la prochaine année scolaire, afin de s assurer que le cours répond adéquatement à leurs besoins et de l améliorer au besoin pour que d autres après eux puissent franchir ce pont vers la formation professionnelle. 6

9 Rattrapage et compétences essentielles Formation en milieu de travail chez Walters L un des plus grands fabricants de produits en acier d Amérique du Nord a fait équipe avec le Mohawk College pour déjouer une pénurie de compétences qui se profile à l horizon et, du même coup, offrir à des étudiants une occasion unique de gagner un revenu tout en se formant. Walters Inc. et le Mohawk College ont lancé un programme de certificat de deux semestres en techniques mécaniques (soudage et fabrication). Les 11 étudiants du groupe inaugural travaillent comme aides-charpentiers les jeudis et vendredis à la nouvelle aciérie de Walters à Stoney Creek, dans le cadre de stages rémunérés. Quand ils ne travaillent pas, ils étudient au campus des métiers spécialisés du Mohawk College, où ils sont formés comme apprentis de niveau 1 et suivent des cours sur la santé et la sécurité, l exercice professionnel, les mathématiques appliquées aux métiers, les systèmes qualité et les communications. «Nous avons proposé cette collaboration au collège pour devancer une pénurie croissante de main-d œuvre spécialisée dans un secteur précis de notre activité, dit Marty Verhey, directeur des Ressources humaines chez Walters Inc. Ensemble, nous formons des gens pour des emplois en demande comme ceux de soudeur et d assembleur, et notre entreprise profite de cette excellente occasion d évaluer le talent de futurs employés potentiels.» environ 70 soudeurs et assembleurs à ses deux usines de Hamilton. Le Bow Centre de Calgary, l immeuble le plus haut de l Ouest canadien, ainsi que le Musée canadien pour les droits de la personne à Winnipeg comptent parmi les projets sur lesquels Walters Inc. a travaillé au Canada. «Être à l écoute des besoins des employeurs et des tendances sectorielles est l une de nos grandes forces, dit Cheryl Jensen, vice-présidente aux études au Mohawk College. Notre nouveau programme table sur un partenariat durable et offre aux étudiants une chance unique d acquérir des compétences et une expérience pratique qui leur ouvriront les portes de brillantes carrières dans les métiers spécialisés.» Le Mohawk College offre aussi d autres programmes de certificat en techniques mécaniques : électricité, plomberie, usinage/commande numérique par ordinateur. Quant à l entreprise primée Walters Inc., fondée en 1956 et établie à Hamilton, elle emploie plus de 300 personnes et fabrique et érige des structures d acier partout au Canada et aux États-Unis. Un assembleur utilise des plans et des dessins architecturaux pour choisir, préparer, assembler et souder des composants d acier de construction en vue de leur expédition sur des chantiers. Walters Inc. emploie 7

10 Rattrapage et compétences essentielles De nouvelles compétences pour le marché de l emploi local Le Selkirk College offre de la formation en milieu de travail adaptée aux besoins des employeurs locaux et à la demande des apprenants dans la région de West Kootenay, en Colombie-Britannique, et ce depuis cinq ans. le programme d administration de bureau et à trouver un emploi. Cela fait, son mari a pu immigrer à son tour au Canada. Il a depuis achevé sa formation comme chauffeur professionnel. Les programmes du Selkirk College incluent un cours d informatique de cinq semaines, une formation de chauffeur professionnel de neuf semaines et des cours de 24 semaines en administration de bureau, en éducation de la petite enfance et en aide à l enseignement. Tous les programmes comprennent de l orientation professionnelle, de l aide à la recherche d emploi, du mentorat et une formation préparatoire à l emploi. La plupart prévoient aussi des stages. Son programme Employment Skills Access (ESA) vient en aide aux apprenants défavorisés ou inadéquatement préparés aux études qui sont chômeurs ou sousemployés, grâce au financement de l entente relative au marché du travail qu ont conclu le gouvernement du Canada et celui de la Colombie-Britannique. Les étudiants reçoivent également de l aide du collège sous diverses formes : counselling pédagogique et personnel, mesures d adaptation pour personnes handicapées, tutorat, développement des aptitudes à apprendre, soutien financier grâce à des programmes travail-études et à des banques alimentaires sur campus, et encadrement et mentorat continus du personnel d ESA. Le programme ESA forme des jeunes marginalisés, des personnes handicapées, des Autochtones, des immigrants, des étudiants de première génération aux études postsecondaires ainsi que des travailleurs âgés. Son but : permettre aux apprenants d acquérir ou de développer les compétences nécessaires à l emploi. M. G. voulait désespérément subvenir aux besoins de sa famille, mais elle arrivait à peine à joindre les deux bouts comme préposée au nettoyage de bureaux. C était avant son inscription au programme ESA. Grâce à son certificat de chauffeuse professionnelle, M. G. a trouvé un emploi à temps plein dans une entreprise de camionnage locale, et elle est à la maison tous les soirs pour s occuper de sa famille. Récemment immigrée de l Inde, R. V. ne trouvait pas d emploi avec son diplôme en sciences d une université indienne. Elle parlait difficilement l anglais et manquait de confiance en elle. Mais elle était déterminée à achever Plus de 300 participants ont suivi le programme ESA, et tous y ont appris à mieux se connaître et ont développé leur assurance. Plus de 90 % ont mené leurs études à terme et obtenu leur diplôme. Aujourd hui, 60 % des participants occupent un emploi et 10 % poursuivent leurs études. 8

11 Rattrapage et compétences essentielles Programme BEST Aller à la rencontre des gens dans leur collectivité, voilà la mission du programme d amélioration de l employabilité BEST (Basic Employability Skills Training) du Red River College (RRC). Sans formation de base, il est difficile d obtenir une entrevue d emploi, de trouver un travail stimulant et de développer une carrière d autant plus si l on a plus de 30 ans et que l on vit d un faible revenu ou que l on dépende de l aide gouvernementale. Ce handicap est exacerbé si l on habite loin d un grand centre, sans accès à de l aide pour surmonter ces difficultés et d autres obstacles à la réussite. Le programme BEST offre aux apprenants la possibilité d acquérir des compétences essentielles et de suivre une formation préparatoire à l emploi au sein même de leur collectivité. L admission est précédée d une évaluation des compétences de base. En , sept étudiants se sont inscrits au programme BEST au campus Steinbach du RRC. Des sept, deux ont été embauchés sitôt leur stage terminé. Une personne travaillait à temps partiel pendant le programme et avait obtenu un poste à temps plein avant la fin d avril. Une autre a trouvé un emploi à temps plein quatre semaines après le début du programme, et une autre a achevé le programme et a poursuivi son cheminement vers la réadaptation professionnelle. En allant à la rencontre des gens là où ils vivent, le programme BEST change véritablement des vies. Par l intermédiaire de son campus régional de Steinbach, au sud-est de Winnipeg, le Red River College aide des gens à acquérir les connaissances et les compétences de base dont ils ont besoin non seulement pour obtenir un emploi, mais pour se réaliser dans cet emploi et dans des postes subséquents, à mesure que progressera leur carrière. Ce programme de 13 semaines s adresse aux personnes de plus de 30 ans qui ont des aptitudes élémentaires en lecture et en calcul, mais qui ont besoin de compétences additionnelles. Financé par les gouvernements provincial et fédéral, le cours aide les apprenants à développer une foule d aptitudes : communication en milieu de travail, gestion du temps, bonnes habitudes de travail, rédaction d un CV, préparation à une entrevue, établissement d un budget personnel, service à la clientèle, résolution de conflits, travail d équipe. Enfin, et peut-être surtout, les étudiants bénéficient d un stage en milieu de travail de trois semaines qui leur donne l occasion d utiliser leurs compétences et de développer l assurance dont ils ont besoin pour améliorer leur employabilité. 9

12 Rattrapage et compétences essentielles Bâtir de solides fondations Constatant le besoin d un programme qui attirerait et soutiendrait des apprenants défavorisés, insuffisamment préparés aux études ou indécis, le Holland College a lancé un projet porteur pour aider des étudiants à combler leurs lacunes. L expérience de la première cohorte a fait ressortir certains besoins dominants : l acquisition de compétences fondamentales, la préparation aux études postsecondaires et l exploration de carrières. À la lumière de ces besoins, huit cours de base ont été préparés. Ces cours, avec deux autres au choix, forment le programme College Foundation. Ce programme permet à des étudiants d acquérir les compétences dont ils ont besoin pour réussir des études postsecondaires, en comblant des lacunes d apprentissage, en enrichissant leurs connaissances et en leur donnant l occasion d explorer diverses possibilités de carrière. Les cours de base renforcent les connaissances essentielles, tandis que les options offrent une incursion dans des domaines bien précis. Les cours à option peuvent aussi servir de tremplin vers d autres programmes, par un transfert de crédits, ou aider les étudiants à réévaluer réalistement leur choix de carrière et leurs aptitudes. Ce programme fournit aussi une avenue aux étudiants qui échouent dans d autres programmes; un transfert au programme College Foundation peut leur permettre d achever leur année scolaire. Cette option contribue à réduire le décrochage. Un étudiant adulte qui venait d achever son certificat de Formation générale s est inscrit au programme College Foundation. Ayant quitté l école publique au premier cycle du secondaire avec une piètre estime de lui-même, il entretenait de la méfiance à l égard de tout ce qui rimait avec études. Le programme lui a fourni des outils pour réussir ses études et lui a donné l assurance nécessaire pour foncer. Il a appris à surmonter ses difficultés et, plus l année progressait, plus il se montrait ouvert à l apprentissage continu, sur le plan personnel et professionnel. Il a depuis obtenu son diplôme du Holland College comme ambulancier paramédical en soins primaires, et il travaille à temps plein. Le programme College Foundation accueille de 25 à 50 étudiants au début de chaque année scolaire, qui s étend de septembre à juin. De 40 % à 50 % mènent le programme à terme, et de 75 % à 80 % des diplômés s inscrivent par la suite dans un autre établissement d enseignement postsecondaire. Souvent, les étudiants décident des parties du programme dont ils ont besoin, choisissent de renoncer aux crédits et ne suivent qu un ensemble donné de cours. 10

13 Rattrapage et compétences essentielles Des aides aux études stratégiques Depuis quelques années, les enseignants du Holland College, à l Île-du-Prince-Édouard, remarquaient qu un nombre accru d apprenants avaient du mal à comprendre le matériel de cours. Bien souvent, aucune lacune particulière n avait été notée chez ces étudiants avant l admission. avec qui elle a pu apprendre des stratégies d étude. L étudiante a obtenu son diplôme en juin, et sa réussite peut être attribuée à sa détermination et à l aide aux études qu elle a reçue du collège. Pour remédier à cette situation, l établissement a mis en place un processus de soutien non catégorisé en plusieurs étapes, pour offrir de l aide à tous les étudiants plutôt qu exclusivement à ceux qui répondent à des critères diagnostiques ou à des caractéristiques démographiques donnés. Ainsi, tous les apprenants éprouvant des difficultés pourraient bénéficier d une aide facilitant leur réussite scolaire. Cette approche non discriminatoire offre des chances égales à tous de mener à terme leurs études collégiales. Dans un premier temps, les enseignants orientent les étudiants vers des séances d aide aux études, ou bien les étudiants se présentent d eux-mêmes au centre. Un membre de l équipe d aide aux études rencontre ensuite chaque étudiant et enseignant pour évaluer la situation. L étudiant bénéficie des services de soutien nécessaires, et on suit ses progrès. Si les difficultés persistent, d autres mesures de soutien peuvent s ajouter; on peut aussi recommander une évaluation psychopédagogique par un psychologue de l établissement. La force de ce programme du Holland College réside dans la vitesse et la facilité avec lesquelles les apprenants peuvent accéder à des services qui favorisent directement la réussite. Bon an mal an, de 150 à 200 apprenants bénéficient de ces services. Le taux de réussite n est pas calculé, mais ceux qui se prévalent des services offerts et qui sont déterminés à se rendre au bout de leur programme atteignent leurs buts. Une étudiante qui avait entendu parler du programme est venue demander de l aide. Elle avait du mal à obtenir les notes de passage. On ne lui avait jamais diagnostiqué de trouble d apprentissage, mais l évaluation a révélé qu elle était la première de sa famille à poursuivre des études postsecondaires et qu elle était peu alphabétisée et inadéquatement préparée à faire des études collégiales. Le collège lui a donné accès à un tutorat individualisé, à une salle de classe privée pour réduire au minimum les distractions pendant les tests, de même qu à des séances régulières avec un responsable de l aide aux étudiants, 11

14 Rattrapage et compétences essentielles Formation de préposé aux soins continus (Continuing Care Assistant LINK) «Apprendre est toujours un formidable processus.» Cette déclaration enthousiaste est celle de Noreen, qui fait partie des apprenants de la formation de préposé aux soins continus (Continuing Care Assistant LINK- CCA LINK), au Nova Scotia Community College (NSCC), qui offre des cours de rattrapage et des expériences pratiques pour conduire des étudiants adultes vers des emplois nécessitant une spécialisation. CCA LINK a pour but de créer un lien direct entre l apprentissage pour adultes et la participation au marché du travail. Le programme utilise un modèle de cohorte mixte l apprentissage pour adultes et la formation menant au diplôme postsecondaire d auxiliaire en soins continus (ASC) afin d offrir un parcours simplifié vers l accréditation. La perspective d obtenir les qualifications nécessaires à l emploi en deux ans plutôt que trois est attrayante pour de nombreux apprenants adultes qui ont déjà des responsabilités dans la vie. La double reconnaissance de crédits est un aspect fondamental du programme. Les cours du programme ASC sont acceptés au nombre des cours à option requis pour l obtention d un diplôme d études secondaire par un adulte en Nouvelle-Écosse. En outre, la longue expérience pratique exigée dans le cadre du programme ASC entraîne le développement d une relation directe avec un employeur. Beaucoup d apprenants se voient offrir un emploi à temps partiel avant même d avoir terminé leurs études. À la fin du programme, les apprenants reçoivent en même temps leurs diplômes d études secondaires et postsecondaires. Tous ces avantages réduisent le décrochage fréquent dans tous les programmes pour adultes. «C est une occasion unique. La vie est belle! Jamais je n aurais cru avoir la chance de terminer mes études secondaires et de faire carrière dans le secteur de la santé. J ai quitté l école il y a plus de 20 ans, et maintenant c est mon tour. Mon cadet a obtenu son diplôme en juin de l année dernière, et toute ma famille m a vivement encouragée à retourner à l école», dit Heidi Hingley, inscrite au programme CCA LINK. «J ai redécouvert combien j adore apprendre. Avec une carrière en santé, je pourrai réaliser mon rêve d aider les gens. J ai très hâte de travailler à l hôpital. Ce programme m offre tant de possibilités nouvelles.» CCA LINK cible les bénéficiaires de l assurance-emploi et de l aide au revenu âgés d au moins 19 ans qui ont achevé leur 10e année. Les apprenants doivent s engager à suivre un plan de carrière à long terme qui contribue à combler la demande d auxiliaires en soins continus en Nouvelle- Écosse. De plus, tous doivent répondre à certaines conditions à l accréditation comme ASC, dont un casier judiciaire vierge au Canada et un carnet de vaccination à jour. Les participants signent aussi une déclaration portant sur les exigences du travail d ASC (capacité de travailler les soirs, les fins de semaine, les jours fériés et de nuit, capacité d opérer dans des conditions exigeantes physiquement, etc.). Ils doivent aussi posséder un permis de conduire et avoir accès à un véhicule. Il s agit d une carrière à la fois exigeante et gratifiante pour qui veut servir sa collectivité dans le secteur des soins de santé. Le programme a déjà produit 51 diplômés et était jusqu à récemment offert dans trois villes : Truro, Middleton (deux fois) et Sydney. Il a maintenant été étendu à Amherst et à Lunenburg, en réponse à la demande des marchés de l emploi locaux; 34 apprenants sont en formation. La demande continue de croître et, comme le disait récemment un employeur à un groupe d étudiants, «si vous achevez ce programme avec succès et souhaitez travailler, ce n est pas le travail qui manque». Les diplômés acquièrent les qualifications et les compétences nécessaires pour occuper des emplois à long terme en Nouvelle-Écosse. Le succès de CCA LINK tient à un partenariat unique entre le ministère du Travail et de l Éducation postsecondaire de la Nouvelle-Écosse, la Nova Scotia School of Adult Learning et le NSCC. Le ministère des Services communautaires et Emploi Nouvelle-Écosse aident par ailleurs à trouver et à soutenir les participants au programme. 12

15 Rattrapage et compétences essentielles - The Continuing Care Assistant LINK Continued Le collège travaille beaucoup à rendre les programmes accessibles. Cela veut dire ouvrir des voies d accès et offrir des aides financières équitables aux étudiants qui souhaitent s inscrire aux programmes, ce qui n est possible que grâce au financement que fournissent tous les partenaires. Comme le disait une étudiante (et tous abondaient dans le même sens), «jamais je n aurais pu me permettre de retourner à l école. C était une occasion à saisir absolument». Comme quoi ce partenariat est véritablement profitable à tous et en particulier aux apprenants. «La meilleure chose que j ai faite de toute ma vie» Par un jour ensoleillé de septembre 2009, Vaughan Scriver s est présenté au Fanshawe College avec son fils de 22 ans. Ce dernier y était inscrit en techniques policières, mais Vaughan ne venait pas que déposer son fils. Cet ancien travailleur d usine allait enfin obtenir la formation que sa famille n avait pas pu lui offrir 30 ans plus tôt. À 46 ans, il retournait sur les bancs d école. «J avais les notes nécessaires à la fin du secondaire, dans les années 1980, dit-il, mais il n y avait pas d aide financière à l époque.» Ainsi, après une brève incursion dans la Marine, Vaughan a travaillé comme machiniste, a conduit des camions, a géré des restaurants et a travaillé sur des chantiers de construction avant d aboutir sur la chaîne d assemblage chez Sterling Trucks. Après 17 ans chez Sterling, il a perdu son emploi quand l usine de camions de St. Thomas a fermé. Il avait aussi été victime d un accident de travail et se disait qu il devait y avoir une meilleure manière de gagner sa vie. Avec le soutien d un programme de recyclage de la Commission de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail et des vues sur un poste de direction, il s est inscrit au programme Manufacturing Engineering Technology du Fanshawe College. Trois ans plus tard, Vaughan n est plus le même homme. Il a tiré le maximum de son passage à Fanshawe, en participant activement à la vie collégiale et au conseil étudiant tout en suivant simultanément les versions accélérées des programmes de technicien et de technologue en génie de la fabrication. Son parcours a été couronné de plusieurs prix, dont la prestigieuse médaille d or pour l excellence en leadership étudiant de Collèges et instituts Canada (auparavant l Association des collèges communautaires du Canada). Aujourd hui, après avoir reçu quatre offres dès sa sortie de l école, Vaughan occupe l emploi de ses rêves : superviseur chez Robinson Solutions, à Ingersoll (Ontario). Il adore son personnel, et l affection est réciproque. Selon Vaughan, s il est apprécié comme gestionnaire, c est beaucoup parce qu il a lui-même occupé des postes comme ceux qu il supervise aujourd hui, mais encore plus grâce à son passage à Fanshawe. «J ai suivi un excellent cours de psychologie industrielle, qui m a vraiment bien préparé à gérer du personnel. Ce cours m a aussi préparé à négocier ma première offre d emploi et à conclure une entente encore meilleure.» Quand on lui demande de nommer les trois points marquants de son expérience à Fanshawe, Vaughan Scriver n hésite pas une seconde : «Les gens, l enseignement de premier ordre et toute l expérience d aller au collège. C est la meilleure chose que j ai faite de toute ma vie.» 13

16 Rattrapage et compétences essentielles Deuxième carrière Montrer l exemple Chance Coombs était mécanicienne-monteuse. Jusqu au jour où elle s est blessée au dos au travail. Plus que tout, elle aurait voulu continuer d exercer son métier jusqu à sa retraite. Elle a tout fait pour y parvenir, mais sa blessure a eu le dessus. Chance s est inscrite en techniques policières au Fanshawe College en 2010, dans le cadre du programme Deuxième carrière. Considérée comme une étudiante d âge mûr, à 50 ans, elle ne s est pas moins investie à fond dans ses études, développant du même coup des liens forts avec ses professeurs et ses camarades de classe. Elle est devenue pour ses pairs un modèle d intégrité et de professionnalisme. Revenant à l école après toutes ces années, elle n a pas ménagé ses efforts pour s adapter à la vie collégiale et aux exigences des études. Elle a participé au comité bénévole des services d urgence et a fait partie des auxiliaires étudiants du service de sécurité du campus. Chance a obtenu son diplôme avec une moyenne générale de 4,052 et le collège lui a décerné le prix du leadership du groupe des systèmes de santé. Elle nous a confié que sa motivation avait été de subvenir aux besoins de sa fille de six ans et d être un exemple pour elle. Surmonter l adversité En 2008, Dale Stonehouse était inscrit au programme de préapprentissage pour mécaniciens de camions et d autocars du Fanshawe College. Pour diverses raisons personnelles, il n a pas pu effectuer le stage prévu à la fin du programme, ce qui laissait celui-ci inachevé. Mais l histoire n allait pas se terminer ainsi. Dale avait un certain nombre de choses à régler pour pouvoir devenir le modèle qu il souhaitait être pour sa fille. En février 2012, il est revenu à Fanshawe rencontrer le personnel des services de placement dans la collectivité; il était enfin prêt à finir ce qu il avait commencé. Avec l aide du collège, il a pu commencer sa formation d apprenti au sein de l entreprise Challenger, de London. Dale est aujourd hui un homme heureux ce qu on n aurait pas dit de lui en Il travaille, a été accepté comme apprenti et retournera très bientôt à Fanshawe pour suivre la formation d apprenti de niveau II. Le collège a aussi offert à l employeur une «prime à la signature à l intention des employeurs» pour ce candidat. Dale aura sa place dans le métier quand il obtiendra son permis de mécanicien-technicien de camions et d autocars. 14

17 Apprenants Autochtones Formation de base dans les métiers pour les femmes et les Autochtones Catina Sheena est l une de ces femmes qui ont profité du programme de formation aux compétences essentielles du Camosun College pour changer leur vie. Sans abri et réduite à dormir chez des connaissances, elle a un jour aperçu une annonce en ligne qu elle a décidé d explorer plus avant. «Je regardais les offres sur Craigslist quand j ai vu cette annonce concernant une formation pour les femmes dans les métiers spécialisés, dit-elle. Je n aurais pas pu mieux tomber.» D une durée de 14 semaines, le programme axé sur les compétences essentielles comporte des cohortes de 12 à 14 apprenantes qui s encouragent entre elles et agissent comme mentors les unes pour les autres. Les cours sont donnés par des professeurs d expérience et des aides-enseignants dévoués, qui offrent un tutorat individualisé. Souple, le programme apporte des connaissances en anglais et en mathématiques essentielles à l apprentissage des métiers. La Women in Trades Training Initiative (WTTI), fruit d un partenariat entre le Camosun College, l Industry Training Authority (ITA) et la Bridges for Women Society, est l une des options qui s offrent aux femmes en quête d une formation de base. Cette initiative donne l occasion aux participantes de faire l expérience de métiers tels que la plomberie, la soudure, la charpenterie et l horticulture, tout en faisant du rattrapage scolaire. Grâce au financement ciblé de l entente relative au marché du travail conclue entre le gouvernement du Canada et la Colombie-Britannique, qui est administrée par l intermédiaire de l Industry Training Authority (ITA) de la province, le Camosun College a fait le pari d attirer des femmes et des Autochtones dans des programmes de formation sur les métiers. Certains de ces étudiants ne répondant pas aux exigences d admission standard, le collège leur offre aussi des cours de rattrapage pour les aider à acquérir les connaissances essentielles en mathématiques et en anglais. Catina a fait preuve d une grande détermination, se présentant à l école jour après jour. «Les enseignants étaient patients et les autres femmes ont rendu le programme amusant et moins intimidant. Travailler avec des outils électriques peut être un défi en soi, alors de recevoir une attestation qui confirme que je suis apte à les utiliser, cela m a vraiment ouvert les yeux.» Forte d une nouvelle assurance, Catina a ensuite suivi à temps plein le programme pour les travailleurs en entretien de bâtiments résidentiels, tout en suivant des cours du soir en mathématiques. Ses enseignants la décrivent comme brillante et extrêmement compétente, et comme une meneuse silencieuse précisément le genre de personne pour qui cette initiative a été créée. À titre de principal fournisseur de formation sur les métiers dans l île de Vancouver, le Camosun College apporte une partie de la solution à la pénurie de maind œuvre spécialisée qui se profile à l horizon. Son modèle fructueux a fait augmenter le nombre de femmes et d Autochtones qui réussissent dans le domaine des métiers à Vancouver. Photo (gauche) : Catina Sheena Photo (droite) : Des étudiantes de la WTTI dans un cours de mathématiques appliquées aux métiers avec l enseignant Nicolas Mai

18 Apprenants Autochtones Des partenariats pour amener le collège dans la collectivité Quand Aleatha Hockridge est entrée au Saanich Adult Education Centre à 27 ans, cela faisait déjà 11 ans qu elle avait quitté l école, et les planches de surf et les motocyclettes lui parlaient davantage que les livres et les salles de classe. Dans la plupart des cas, le Camosun College fournit les programmes, et le partenaire, les locaux et les installations. Les programmes sont payés par les partenaires, à frais partagés ou subventionnés, et les cours sont gratuits pour les étudiants. Une grande anxiété l habitait. «Mais cela s est évaporé dès le premier jour, se souvientelle. Je pouvais toujours demander de l aide. J ignore si j aurais aussi bien réussi ailleurs.» En 2004, le Camosun College a reconnu le besoin de faciliter les choses aux personnes en début d apprentissage ou qui font un retour à l école, en les accueillant dans un endroit moins intimidant que le campus du collège. Il a alors créé le service des partenariats pour l apprentissage dans la collectivité (Community Learning Partnerships ou CLP), pour offrir l enseignement directement dans les collectivités, en partenariat avec des groupes autochtones et non autochtones locaux. L établissement a formé des partenariats avec six organismes : Bridges for Women, un programme de préparation à l emploi à l intention de femmes ayant été victimes d abus et de traumatismes; Literacy Victoria, un organisme d alphabétisation et de préparation à l emploi; Our Place Society, un centre d accueil offrant le gîte et des programmes ponctuels; le Songhees Learning Centre, qui offre une préparation à l emploi aux membres de la Première Nation des Songhees; le Saanich Adult Education Centre (SAEC), qui offre des programmes d enseignement aux bandes de Tsartlip, de Tsawout, de Tseycum et de Pauquachin; et le Victoria Native Friendship Centre, qui sert des clients autochtones hors réserve. L offre comprend des cours de recyclage en anglais et en mathématiques, des cours d informatique, une formation de préparation à l emploi ainsi que des cours et des programmes adaptés aux réalités autochtones, qui sont donnés en ligne, en face à face ou selon une formule mixte. Parmi les programmes adaptés figurent une préparation aux métiers pour les Autochtones, un cours d apprentissage par le service communautaire et un cours sur les compétences essentielles. Le CLP trouve des moyens d intégrer à l offre les méthodes d apprentissage et d enseignement autochtones, et il s adapte continuellement aux besoins changeants des collectivités. Aleatha a perfectionné son anglais et a achevé cinq cours de mathématiques et deux d informatique en huit mois seulement, méritant même une place au palmarès du doyen Elle a ensuite achevé la première année du programme d études autochtones de Camosun et fréquente maintenant l University of Saskatoon, où elle étudie en enseignement. Elle souhaite enseigner un jour au primaire. Photo : Aleatha de l école dans la collectivité au campus collégial / Photo «CLP-Victoria Native Centre» jointe au courriel : une classe accueillante directement dans la collectivité 16

19 Apprenants Autochtones Bâtir des collectivités, bâtir l avenir Rob Stevely est en bonne voie d obtenir un emploi dans le secteur minier après un retour sur les bancs d école à 31 ans. Avec l aide de la BC Indigenous Mine Training Association (BC AMTA), Rob a terminé sa formation d apprenti en soudage, niveau 1 au College of the Rockies. Le College of the Rockies et la BC AMTA sont partenaires depuis La BC AMTA est un organisme de bienfaisance enregistré en vertu d une loi fédérale qui travaille avec le secteur privé, les gouvernements et le secteur de l enseignement pour offrir aux participants autochtones de la formation et des services de soutien qui les dirigeront vers des emplois stables dans le secteur minier. Comme le collège offre plusieurs programmes de formation (initiation aux métiers, mécanique de véhicules lourds, électricité, mécanique industrielle, prévention des pertes et supervision de mines), une alliance avec la BC AMTA était toute naturelle. Sa moyenne cumulative, son travail théorique, son assiduité et son attitude lui ont valu le prix du soudeur de l année décerné par le collège. Rob, qui est membre de la Kootenay Region Métis Association, prévoit poursuivre sa formation d apprenti tout en suivant un programme de conducteur d équipement lourd. Cette formation l aidera à obtenir un premier emploi, probablement comme conducteur de camion de transport pour une minière, tout en accumulant l expérience nécessaire pour obtenir un poste de compagnon soudeur auquel il aspire. Le programme de la BC AMTA a déjà attiré plus de participants de plus de 150 bandes des Premières Nations. De ce nombre, 542 anciens participants ont un emploi en ce moment. On s attend à ce que ces chiffres continuent d augmenter compte tenu de la pénurie de main-d œuvre qui guette le secteur de l exploration et de l exploitation minière, et du nombre grandissant d entreprises à la recherche de main-d œuvre qualifiée. La BC AMTA est financée par le Fonds pour les compétences et les partenariats d Emploi et Développement social Canada, le secteur privé et des collectivités des Premières Nations. 17

20 Apprenants Autochtones Des étudiants des Premières Nations participent au développement de leurs compétences et de leurs collectivités Il n y a pas si longtemps, les collectivités des Premières Nations Peepeekisis, Okanese, Star Blanket et Little Black Bear du Nord de la Saskatchewan avaient besoin de travailleurs compétents pour entretenir leurs bâtiments et leurs maisons. Le Parkland College a vu là une bonne occasion d offrir de la formation par l entremise de son programme d entretien de bâtiments résidentiels. Le collège a donc conclu une entente avec le conseil tribal File Hills, du Centre-Est de la Saskatchewan, pour améliorer les compétences essentielles des personnes ayant atteint les niveaux de compétence 1 et 2. Les personnes dont le niveau de compétence est inférieur à 3 (sur 5) sont souvent défavorisées en milieu de travail parce qu elles ont souvent peine à lire des instructions écrites complexes et à apprendre des compétences techniques. Le conseil tribal File Hills a fait suivre le nom des participants de ses bandes intéressés par ce genre de formation. La Première Nation Okanese a fourni les salles de classe de même qu un bâtiment où les étudiants pourraient mettre leurs compétences en pratique. Ainsi, les étudiants ont pu apprendre la théorie en classe tout en mettant leurs connaissances au service de la collectivité. Le Parkland College avait pour objectif d améliorer les compétences personnelles tout en provoquant des changements positifs dans les collectivités des Premières Nations. C était une solution gagnante sur tous les plans : les étudiants ont acquis des compétences utiles et ont rénové les bâtiments de leur collectivité avec fierté, et la collectivité a profité de ces bâtiments rénovés. Des membres de la bande, qui s arrêtaient au passage pour voir ce qui se passait, étaient fiers des jeunes qui apprenaient les rudiments de la menuiserie, de l électricité et de la plomberie. Le programme est rapidement devenu un événement pour la collectivité. Le programme de 13 semaines visait à aider les membres des Premières Nations ayant un faible niveau de compétence à atteindre un degré de formation qui leur permettrait de trouver un emploi et de le conserver. Six étudiants ont terminé le programme et tous les six ont trouvé du travail à la fin de leur formation. Selon un de ces étudiants : «Tout le programme était excellent parce que j y ai acquis beaucoup de compétences que je ne possédais pas. Je suis reconnaissant d avoir pu suivre ce programme. Bravo!» 18

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011

DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 DÉCLARATION DE PRINCIPES SUR LE SYSTÈME ONTARIEN DE TRANSFERT DES CRÉDITS 2011 VISION De nos jours, l éducation postsecondaire offre plus de choix et de possibilités qu auparavant. En outre, les besoins

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

L apprentissage à vie Séance sur les pratiques porteuses

L apprentissage à vie Séance sur les pratiques porteuses L apprentissage à vie Séance sur les pratiques porteuses South Island Partnership Modèle de réussite en Colombie-Britannique pour les cheminements et les transitions des élèves Présentation de Kelly Betts,

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

Apprentissage. Présenté par : Kim Jefferies

Apprentissage. Présenté par : Kim Jefferies Apprentissage Présenté par : Kim Jefferies 2011 Comment participer à cet atelier au moyen de l ordinateur Comment poser des questions à l animateur Que faire si je ne peux pas entendre Phase 1 : Apprentissage

Plus en détail

LES COLLÈGES, LES INSTITUTS ET LES COLLECTIVITÉS, PARTENAIRES DANS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES MILIEUX RURAUX

LES COLLÈGES, LES INSTITUTS ET LES COLLECTIVITÉS, PARTENAIRES DANS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES MILIEUX RURAUX LES COLLÈGES, LES INSTITUTS ET LES COLLECTIVITÉS, PARTENAIRES DANS LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES MILIEUX RURAUX MÉMOIRE DE L ACCC PRÉSENTÉ AU COMITÉ PERMANENT DES AFFAIRES SOCIALES, DES SCIENCES ET DE LA

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au PROJET DE LOI 52 Mémoire de l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au Comité permanent de l Assemblée législative Août 2006 L Association des enseignantes et

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

Division de l emploi et de la formation Ministère de la Formation et des Collèges et Universités

Division de l emploi et de la formation Ministère de la Formation et des Collèges et Universités Division de l emploi et de la formation Ministère de la Formation et des Collèges et Universités DEUXIÈME CARRIÈRE RE FORMATION À L INTENTION DES FOURNISSEURS DE SERVICES CHANGEMENTS EN VIGUEUR LE 10 NOVEMBRE

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

La gestion de la migration de la œuvre au Canada

La gestion de la migration de la œuvre au Canada La gestion de la migration de la main-d œ œuvre au Canada Atelier d envergure internationale sur la mobilité de la main-d œuvre mondiale en tant que catalyseur du développement Les Linklater Octobre 2007

Plus en détail

EMPLOIS PERSPECTIVES CANADIENS POUR LES

EMPLOIS PERSPECTIVES CANADIENS POUR LES EMPLOIS PERSPECTIVES POUR LES ET CANADIENS LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2012 SOUTENIR LA CRÉATION D EMPLOIS Pour améliorer la croissance économique à long terme du Canada, il faut qu un plus grand nombre

Plus en détail

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES

FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES FAIRE LE PONT ENTRE DEUX MONDES : PLAN D ACTION POUR L ÉDUCATION ET L EMPLOI DES AUTOCHTONES 2008-2011 Partenariats Respect de la diversité Intégrer efficacement les Autochtones au marché du travail. Promouvoir

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE ANNEXE B LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AU CRÉDIT POUR PROJET DE SERVICE COMMUNAUTAIRE PROPOSÉ PAR L ÉLÈVE Les élèves peuvent contribuer à la collectivité en se portant bénévoles au sein d organismes ou

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense. Éléments principaux de Passeport pour ma réussite

Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense. Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Programme Passeport pour ma réussite : Soutien en matière de défense Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite est un programme communautaire intégré qui fournit un soutien

Plus en détail

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX

L ACCC et les CONSEILS SECTORIELS NATIONAUX L ACCC et les CONEIL ECTORIEL NATIONAUX «Le gouvernement travaillera de concert avec ses partenaires afin de faire en sorte que le perfectionnement des compétences suive le rythme de l évolution de l économie.

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l enfance est

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple)

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple) Votre spécialiste en acquisition de talents Symbiose Ressources humaines 514-448-5630 info@symbioserh.net Tabledesmatières NoteconcernantlacandidateTremblay(exemple)...1 Résumédelacandidature(exemple)...2

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée

Modèles de lettres de présentation. Pour une candidature personnalisée Modèles de lettres de présentation Pour une candidature personnalisée Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2013-2014 Saint-Jérôme, le 20 septembre 2013 Monsieur Mario St-Onge

Plus en détail

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels

Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Qui nous sommes Titre de la leçon Canada 2026 : changements démographiques Analyse de l évolution de la population et problèmes démographiques potentiels Aperçu général À l aide de données démographiques,

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule :

CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule : CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule : La crèche de la Cigogne, en tant qu institution pour la petite enfance, poursuit les objectifs suivants : Participer, en partenariat avec

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba

Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Juillet 2005 Pour aller de l avant : L apprentissage et la garde des jeunes enfants Étapes suivantes du plan d action du Manitoba Introduction En novembre 1999, le gouvernement du Manitoba a confirmé son

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Calendrier du Programme de formation automne 2015

Calendrier du Programme de formation automne 2015 Calendrier du Programme de formation automne 2015 Atelier Série sur le leadership (présidents) Le rôle du président dans la planification stratégique un atelier interactif La responsabilité des administrateurs

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON

UNIVERSITÉ DE MONCTON UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION POUR LE PERSONNEL ADMINISTRATIF, PROFESSIONNEL, TECHNIQUE, D ENTRETIEN, DE MÉTIERS ET DE SOUTIEN ADMINISTRATIF Mai 2003 VRARH TABLE DES

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Click here for the English version Partie à l intention des participants potentiels

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016

Objet : Trousse de renseignements sur le Programme d alternance travail-études pour l année scolaire 2015-2016 Division du Bureau de l éducation française Édifice Robert-Fletcher 1181, avenue Portage, salle 509, Winnipeg (Manitoba) Canada R3G 0T3 Téléphone : 204 945-6916 télécopie : 204 945-1625 évaluation télécopie

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION FICHES DE PARCOURS DE FORMATION Ce document comprend : 3 fiches générales L industrie de la métallurgie Parcours de formation Conditions d admissibilité générales Fiches de métiers, dont : Électricien

Plus en détail

Idéopolis : Le travail en mouvement

Idéopolis : Le travail en mouvement Idéopolis : Le travail en mouvement Les travailleurs canadiens sont de plus en plus mobiles en 2014. Nous sommes plus nombreux à changer d emploi, de carrière et même de province pour le travail. Il s

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

La confiance. Les maths. L anglais. Ce que votre enfant apprendra chez Kumon :

La confiance. Les maths. L anglais. Ce que votre enfant apprendra chez Kumon : Kumon, le plus important programme d apprentissage parascolaire au monde. La méthode Kumon est issue de l amour d un parent. Résolu à aider son fils de huit ans, Toru Kumon, un professeur de mathématiques,

Plus en détail

Saskatchewan. Définition de l alphabétisation. Nom du ministre Personnes-ressources. L hon. Donna Harpauer Directeur, Bureau de l alphabétisation

Saskatchewan. Définition de l alphabétisation. Nom du ministre Personnes-ressources. L hon. Donna Harpauer Directeur, Bureau de l alphabétisation Ministère responsable de l alphabétisation Nom du ministre Personnes-ressources Ministère responsable de l Entente sur le marché du travail (EMT) Nom du ministre Personnes-ressources Ministère responsable

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Au service de la réussite de chacun 200, boulevard Maloney Est, Gatineau, Québec J8P 1K3 Téléphone 819

Plus en détail

CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs. Septembre 2014

CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs. Septembre 2014 CRÉDITS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Renseignements à l intention des élèves et des parents/tuteurs Septembre 2014 0 Les élèves du secondaire qui ont répondu aux exigences pour l obtention de crédits de

Plus en détail

Congrès orientant 2 e secondaire 2015

Congrès orientant 2 e secondaire 2015 Congrès orientant 2 e secondaire 2015 Intentions de la rencontre Informer sur les parcours en science pour le 3 e secondaire Accompagner votre enfant à faire des choix éclairés Déroulement de la présentation

Plus en détail

Passeport pour ma réussite Canada Aperçu des résultats

Passeport pour ma réussite Canada Aperçu des résultats Nous bâtissons une nation de diplômés Passeport pour ma réussite Canada Aperçu des résultats Printemps 2011 PASSEPORT POUR MA RÉUSSITE RÉSULTATS DE FIN D ANNÉE DU PROGRAMME : 2009-2010 Passeport pour ma

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

Ontario East Municipal Conference. 15 Septembre 2010 Kingston

Ontario East Municipal Conference. 15 Septembre 2010 Kingston Ontario East Municipal Conference 15 Septembre 2010 Kingston Qui sommes-nous? Expérience Globale Ontario est un centre d accès à l intention des personnes formées à l étranger qui souhaitent présenter

Plus en détail

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 1 TITRE DE LA POLITIQUE REMBOURSEMENT DES COÛTS DE RÉINSTALLATION Approuvée

Plus en détail

SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ

SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ SEVEC Échanges Jeunesse Canada Foire aux questions : FAQ Q. Qu est-ce qu un échange jeunesse de la SEVEC? A. Un échange jeunesse de la SEVEC s agit d un séjour réciproque en milieu familial qui repose

Plus en détail

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Octobre 2012 Objet et vue d ensemble Présenter

Plus en détail

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K

Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Attestation d études collégiales (AEC) TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE JEE.0K Automne 2013 Responsable de la formation : Hélène Martin 418 629-4190, poste 5225 Type de sanction : Attestation d études

Plus en détail

Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada

Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada Parler au téléphone, accéder à une salle de réunion, lire l écran de son ordinateur la plupart d entre nous tiennent ces activités

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment?

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment? L info AO se veut un moyen de fournir des outils pratiques en orientation La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Info AO Des réponses à vos questions en orientation pour le quotidien

Plus en détail

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com

Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Une approche sans pareille du lien avec l apprentissage dans les métiers spécialisés : apprenticesearch.com Contribution d apprenticesearch.com Contexte Il y a plus d une décennie, un groupe de quelques

Plus en détail

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance

APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance APPEL À DÉCLARATIONS D INTÉRÊT : Organismes de promotion de la santé mentale et du logement et de prévention de l itinérance La Commission de la santé mentale du Canada (la Commission) a mis en place un

Plus en détail

Formation. Position. Les défis

Formation. Position. Les défis Position Formation Outre le partenariat social, la formation est l un des plus importants facteurs du succès de l économie suisse. Elle a aussi un rôle clé lorsqu il s agit de combattre la pénurie de main-d

Plus en détail

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Le Collège de l'immobilier est le plus important établissement d enseignement en immobilier résidentiel, commercial et hypothécaire au Québec.

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario

Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Consultation sur l aménagement linguistique dans les écoles de langue française en Ontario Questions pour les entrevues individuelles Et réponses en lien avec les objectifs du Plan stratégique sur l éducation

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

Littératie financière : un investissement dans l avenir

Littératie financière : un investissement dans l avenir Littératie financière : un investissement dans l avenir Allocution de Terry Campbell Président Association des banquiers canadiens Prononcée devant La Conférence de Montréal Le 12 juin 2012 Montréal SEUL

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles destiné aux fournisseurs de services qui travaillent auprès de clients sans

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

La déclaration des parents»

La déclaration des parents» La déclaration des parents» Vous pouvez remplir votre déclaration dans Internet! Rendez-vous sur notre site (www.afe.gouv.qc.ca) et cliquez sur Votre dossier en direct! Ce que vous devez savoir avant de

Plus en détail

Le développement de l'être dans sa globalité

Le développement de l'être dans sa globalité Le développement de l'être dans sa globalité «Devenez la plus belle version de vous-même» Dalai Lama La PNL vous offre la possibilité de maximiser l utilisation de vos ressources, d améliorer votre capacité

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

EMPLOYEUR. Vous êtes un employeur et aimeriez faire reconnaitre les compétences d un ou de plusieurs de vos employés?

EMPLOYEUR. Vous êtes un employeur et aimeriez faire reconnaitre les compétences d un ou de plusieurs de vos employés? La reconnaissance des compétences en milieu de travail est un processus officiel de l industrie par lequel on identifie, évalue et confirme les compétences acquises à travers l expérience professionnelle

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail