En attendant la vraie reprise

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "En attendant la vraie reprise"

Transcription

1 DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE En attendant la vraie reprise France Régions T Mars 21 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en Régions 3 Données générales 3 Par type d actif 4 Par régions 4 Par type d investisseurs Taux de rendement Bureaux Définitions 7 La province n aura pas profité cette année des très bons résultats nationaux (22,7 milliards d euros en 214) qui se sont finalement concentré sur la région capitale. Avec seulement 2, milliards d euros investis dans des actifs uniques en province contre 3, milliards en 213, l heure est même au repli (-2% d une année sur l autre). La performance de 214 est donc décevante, car loin des volumes moyens enregistrés entre 211 et 213 (3,4 milliards d euros par an) ou de son niveau record de 27 avec,7 milliards d euros transactés. Ce constat doit cependant être nuancé car dans le même temps, les cessions de portefeuilles nationaux ont quasiment été multipliées par 1, représentant environ 4 milliards d euros en 214. Le repli des montants investis en province est en partie du à l absence de méga deals, l activité du marché ayant principalement porté sur le segment des cessions de 2 à millions d euros (+8% en un an). Le bureau reste l actif le plus attractif en régions avec une part de marché de 4%. Il a même progressé cette année tandis que les investissements en commerces, entrepôts et locaux d activités ont, quant à eux, reculé. Les investisseurs continuent de privilégier la région Rhône-Alpes, toujours en tête avec 797 millions investis, un chiffre en baisse de 3 en un an. Cette région a perdu des parts de marchés au profit de PACA et du Nord-Pas-de-Calais qui, elles, progressent (+2% et +1% en 214). On assiste cette année à de belles remontées des Pays-de-la-Loire et de la Lorraine grâce à quelques grandes transactions tandis que l Aquitaine et le Languedoc-Roussillon disparaissent du peloton de tête avec des volumes investis largement inférieurs aux années précédentes. L année 214 est marquée par le retour des compagnies d assurances, 3 ème investisseur en régions avec 39 millions d euros investis, juste derrière les fonds d investissement (724 millions d euros) et les OPCI/SCPI (48 millions d euros) qui se maintiennent en tête malgré des volumes d acquisitions en repli (-39% et-1). Graphique 1 Montant des investissements en régions par trimestre, en milliards d EUR Auteur Hélène Boreau Chargée d études +33 () Contact Magali Marton Head of EMEA Research +33 () T1 T2 T3 T4 Source: DTZ Research Investment Market Update 1

2 France Régions T4 214 Contexte économique Economie française à la traîne de la reprise La reprise économique ne serait pas au rendez-vous des attentes des économistes et les dernières analyses du Fonds Monétaire International (FMI) font état d un ralentissement généralisé de la croissance, exception faite des Etats-Unis. Pour autant, la Chine continue de caracoler en tête des grandes économies mondiales, même si la croissance de son PIB ralentit avec une augmentation de 7, en 212 et 213 et seulement 7,4% en 214 (graphique 2). La zone Euro sort enfin de la récession et devrait achever l année 214 sur un taux de croissance de son PIB de l ordre de,8%, à comparer à une contraction de,4% enregistrée en 213. La situation de l économie française n en est que plus inquiétante avec une troisième année consécutive de faible croissance. Consommation en berne, moral des ménages et des affaires en phase de convalescence mais encore loin de leurs niveaux usuels.l économie française n en finit plus de sortir de la crise. Dans ce contexte pour le moins morose, quelques éléments viennent donner une certaine crédibilité aux projections de croissance de 1% en 21, présentées par l INSEE et relayées par le gouvernement. Citons le moral des ménages qui a gagné 2 points pour le deuxième mois consécutif et se positionne à 9 points, son plus haut niveau depuis novembre 21. Ce frémissement est un élément positif même s il bénéficie à l évidence d une conjonction d éléments porteurs (baisse du prix du pétrole, faible inflation et taux d emprunt historiquement bas). Prime de risque immobilier toujours aussi attractive Le coût de l argent n a jamais aussi été peu élevé en France. Les taux Euribor et Eonia atteignent des points bas, respectivement,8% et -,8% en janvier 21 (graphique 3). L investissement immobilier profite de ces conditions avantageuses, tirant un trait sur le mur de la dette qui avait bridé l activité du marché entre 27 et 29. Pour autant, tout investissement ne trouve pas forcément un financement ; les banques et autres organismes de prêts faisant toujours montre de méfiance quant au financement d acquisitions d opérations en blanc. Prime de risque immobilier toujours aussi attractive L indice français des OAT à 1 ans, tombé à 1,3% en septembre, a conservé sa tendance baissière pour atterrir à,7% début 21. Il en résulte une prime de risque immobilier particulièrement élevée, de l ordre de 34 points de base pour les centres commerciaux en régions, et plus de points de bases pour les actifs tertiaires ou logistiques lyonnais. Avec une telle prime de risque, les allocations d actifs devraient continuer de se réaliser en faveur de l immobilier, venant ainsi abonder un niveau de liquidités déjà important (graphique 4). Graphique 2 PIB en France, en Zone euro, aux Etats-Unis et Chine 1% 1 % -% France Zone Euro Etats-Unis Chine Source : Oxford Economics Graphique 3 Taux EONIA, Euribor 3 mois % 4% % 3% 4% 2% 3% 1% 2% 1% -1% -1% Eonia Euribor 3 mois Eonia Euribor 3 mois Source : Banque de France Graphique 4 OAT 1 ans et taux de rendement prime en régions Bureaux Lyon Centres commerciaux Logistique Lyon OAT 1 ans Investment Market Update 2

3 France Régions T4 214 Investissement en Régions Données générales Un niveau record en France, mais qui ne profite pas à la province Au cumul de l année, la performance du marché français de l investissement s élève à 22,7 milliards d euros (+4% en un an). Elle se rapproche ainsi des volumes record de 2 et 27, et ce grâce à un 4 ème trimestre qui restera dans les annales comme l un des meilleurs que le marché de l investissement en France n ait jamais connu. Ce record est en grande partie du aux méga deals qui ont animé le marché tout au long de l année. En effet, les transactions d un montant unitaire supérieur à 2 millions d euros ont progressé de 89% cette année avec la multiplication des cessions de portefeuilles et la vente d actifs immobiliers emblématiques. Cependant, ce record profite principalement au marché francilien, qui, avec 1 milliards d euros investis, est en progression de 3% d une année sur l autre. Dans le même temps, les marchés régionaux n ont enregistré que 2, milliards d euros, un montant en repli de 2% par rapport à 213 (3, milliards d euros investis). Le marché de l investissement en régions renoue ainsi avec une dynamique plutôt molle, loin des volumes des 3 dernières années (3,4 milliards d euros actés par an entre 211 et 213) ou de son niveau record de 27 avec,7 milliards d euros transactés. On a assisté en revanche cette année à un retour en fanfare des cessions de portefeuilles nationaux ; ils ont représenté quelques 4 milliards d euros investis au cumul de l année (soit 19% des engagements globaux). On citera notamment l acquisition du portefeuille «Loren» par BLACKSTONE au 1er semestre (4 millions d euros) ou la cession au 4 ème trimestre d un portefeuille par CARVAL ( millions d euros), ou encore les cessions de centres commerciaux réalisées par KLEPIERRE et UNIBAIL RODAMCO. Seul le segment 2- millions d euros progresse d une année sur l autre Contrairement à l Ile-de-France, la dynamique du marché de l investissement en province n est pas portée par ces transactions au montant unitaire élevé. Depuis 2 ans, les acquisitions de plus de 2 millions d euros ont disparu du paysage, et celles comprises entre 1 et 2 millions ont fortement reculé en 214. Seul, le segment des transactions comprises entre 2 et millions d euros affiche une progression (+8%) d une année sur l autre pour atteindre 7 millions d euros en 214, sans pour autant égaler son niveau moyen des 1 dernières années (88 millions d euros). Le nombre des transactions enregistrées en 214 marque lui aussi un repli, le marché a donc été nettement moins actif avec 28 transactions actées cette année, contre 3 en moyenne par an entre 211 et 213. Graphique Montant des investissements en France par type d actif, en milliards d EUR Graphique Ile-de-France Province Portefeuilles nationaux Investissement en régions par tranche de montant, en millions d EUR Moins de 1 millions De 2 à millions De 1 à 2 millions Taille moyenne De 1 à 2 millions De à 1 millions Plus de 2 millions Investment Market Update 3

4 Millions France Régions T4 214 Par type d actif Un fort recul des montants investis en commerce, entrepôts et locaux d activité A l image du reste de la France, le bureau reste le type d actif le plus attractif en régions. Avec 1,4 milliards d euros investis, il est d ailleurs le seul actif à voir son volume de transactions progresser d une année sur l autre (+8%). En revanche, la part des investissements en bureaux est tout de même moins importante en régions (4%) qu en Ile-de-France (84%). En effet, les commerces ont également une place de choix dans les allocations d actifs en province et ils représentent environ 1/3 des montants engagés (contre 12% en Ile-de- France). Pour autant, ils enregistrent un recul important (- 39%). Il en va de même pour les investissements en entrepôts et locaux d activité qui ont fortement reculé cette année (-3% et -49% en un an). Sur ces deux types d actifs, l essentiel des acquisitions de l année s est réalisé via des cessions de portefeuilles, plutôt que des actifs uniques. Par régions Recul du Rhône Alpes et progression du PACA La région Rhône-Alpes a conservé en 214 sa 1 ère place dans le palmarès des régions les plus dynamiques avec 797 millions d euros investis. Ce volume d investissement est pourtant en baisse de 3 d une année sur l autre. Rappelons que l année 213 avait vu le volume d investissement en Rhône-Alpes atteindre un record (1,3 milliard d euros). Sa part de marché diminue donc pour atteindre 31% du montant investi en régions en 214 contre 42% en 213. Dans le même temps le PACA et le Nord-Pasde-Calais ont gagné des parts de marché avec des volumes en hausse de 2% et 1% en un an. Sur les 393 millions d euros investi en PACA, près de 4 ont porté sur des actifs commerciaux. La vente en l état futur d achèvement du centre commercial «Nice One» par PIA STADE (VINCI/ADIM) à des investisseurs privés a fortement participé à ce dynamisme. La progression la plus spectaculaire aura été celle des Pays de la Loire avec un volume passant de millions d euros en 213 à 23 millions d euros investis en 214, et ce grâce à 3 transactions de plus de 4 millions en bureaux et commerces à Nantes, Le Mans et Laval. La Lorraine remonte également dans le tableau avec 178 millions investis cette année, un record pour cette région dont la moyenne des montants engagés tourne plutôt autour de 8 millions d euros par an. Ce record s explique par la cession par HAMMERSON à AXA REAL ESTATE du «Centre commercial Saint Sébastien» à Nancy pour 13 millions d euros. L Aquitaine et le Languedoc Roussillon dont les montants moyens investis depuis 1 ans se situaient autour de 8-1 millions d euros par an, ont subi un fort recul cette année, en l absence de transaction significative. Avec seulement 21 millions d euros chacune engagés, ces régions sortent du peloton de tête. Graphique 7 Montant des investissements en régions par type de produit, en milliards d EUR Graphique 8 Bureaux Commerces Entrepôts Locaux d'activités Répartition géographique des investissements en régions en 213 et 214 % Rhône Alpes Midi Pyrénées Aquitaine Haute Normandie 9% 8% Rhône Alpes Nord Pas de Calais Midi Pyrénées Haute Normandie 11% 9% % % Provence-Alpes-Côte d'azur Languedoc Roussillon Nord Pas de Calais Autres 1% 31% Provence-Alpes-Côte d'azur Pays de la Loire Lorraine Autres Investment Market Update 4

5 France Régions T4 214 Par type d investisseurs Le retour des institutionnels L année 214 est une année de repli pour les investissements en régions, et cela concerne la majorité des acteurs du marché. Ainsi, à l inverse de la tendance parisienne, les fonds d investissement en forte progression depuis 2 ans, ont vu leurs volumes engagés reculer en 214 (-39%). Ils n en demeurent pas moins les 1ers acteurs du marché en régions avec environ 723 millions d euros investis cette année, dont 4 sur des actifs tertiaires. Les OPCI/SCPI ont suivi une tendance similaire, enregistrant un recul de 1 de leurs investissements. Ils se maintiennent tout de même à la 2 nde place du classement avec 47 millions d euros investis en 214. Seules les compagnies d assurances et banques ont maintenu le cap cette année avec 39 millions investis, en hausse de 23% d une année sur l autre. Ce montant engagé se répartit sur 8 transactions dont la plus imposante est l achat par la CAISSE D EPARGNE auprès de SOGELYM DIXENCE de la «Tour Incity» à Lyon pour 13 millions d euros. Leurs acquisitions ont porté majoritairement sur des actifs tertiaires et des montants unitaires supérieurs entre 4 et 13 millions d euros, tant à Lyon, Marseille, Lille qu à Toulouse ou encore Metz. Les investisseurs français gardent le cap L ensemble des nationalités ont globalement moins investis en régions en 214. Parmi les plus forts reculs on trouve les américains (-83%), les anglais (-7) et le Moyen-Orient, absents des investissements en régions cette année. Avec un repli de seulement 1%, la France reste le 1 er investisseur en province avec 1,8 milliard d euros engagés, soit 7du volume global. Loin derrière le cumul des pays européens et des fonds paneuropéens ne représente plus que 1% du marché contre 23% en 213. En revanche des tendances inverses s observent au sein des différentes nationalités. Si les investisseurs anglais, belges ou Luxembourgeois ont peu investi en France cette année, la Suisse est de retour cette année avec l acquisition d un portefeuille de bureaux à Lille pour 74 millions d euros. Il en va de même pour l Allemagne qui, absente des transactions l année dernière, est de retour avec l achat d un parc logistique en PACA pour 28 millions d euros. Des achats uniques Selon les nationalités, les stratégies d investissement sont différentes en régions : en 214 les allemands et les Etats- Unis ont marqué leur préférence pour les actifs logistiques alors que les Pays-Bas ont massivement investi dans des actifs de commerces. Les fonds paneuropéens se sont, eux, positionnés sur des actifs tertiaires et de commerces. Les investisseurs français sont in fine aujourd hui les seuls à se positionner sur l ensemble des types d actifs (graphique 11). Graphique 9 Investissements en régions par type d acquéreur Cie Assurances/Banques Autres foncières Autres fonds d'investissement Investisseurs privés Graphique 1 Investissements en régions selon la nationalité des acquéreurs France Allemagne Pays-Bas Moyen-Orient Autres Graphique 11 Investissement en régions par type d actif selon la nationalité des acquéreurs en 214 Angleterre Etats-Unis Allemagne Autres pays européens Pays-Bas Fonds paneuropéens France SIIC SCPI/OPCI Soc. d'invstt immobilier Etats-Unis Angleterre Autres Pays Européens Fonds paneuropéens 2% 7% 1 Bureaux Commerces Entrepôts Locaux d'activités Investment Market Update

6 France Régions T4 214 Taux de rendement Bureaux Les investissements tertiaires en hausse Après deux années de recul, l investissement en bureau a retrouvé la faveur des investisseurs cette année. Avec 1,4 milliards d euros investis, il est en hausse de +8% cette année et représente ainsi 4% des investissements en régions. La région Rhône-Alpes porte ce segment de marché en concentrant près de 43% des montants investis en actifs tertiaires en province. Loin derrière, on retrouve le Nord-Pasde-Calais (1%) et Midi-Pyrénées (13%). Ces trois régions ont également en commun d avoir des marchés très tertiaires où le bureau représente plus des ¾ des investissements. Il en va de même pour les marchés secondaires du Sud-Ouest français (Languedoc-Roussillon, Centre, Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes) où le bureau représente entre et 8 des montants investis. Les Pays-de-la-Loire et le PACA particulièrement actifs cette année, toutes typologies confondues, ont également enregistré de bons résultats sur le segment tertiaire, avec plus de 1 millions d euros investis. En PACA, le bureau n est en revanche pas le segment le plus actif ; il arrive en 2 ème place, après les commerces (38% du montant investi). Le marché alsacien, généralement plutôt tertiaire, a enregistré un volume d investissement plus important cette année (1% des investissements) tandis qu en Bourgogne, les locaux d activité ont été ultra-dominants. Stabilité des taux de rendement prime bureaux Les taux de rendement prime bureau sont globalement restés stables sur la plupart des marchés régionaux en 214. On notera cependant une hausse sur les marchés rennais, (désormais à 8,), nîmois (8,) et de Sophia Antipolis (7,). A l inverse, le taux de rendement prime bureau s est légèrement corrigé, à Besançon (8,) et très légèrement à Strasbourg (,7%). Ainsi, les taux de rendements des marchés secondaires de Besançon, Nîmes, Toulon, rennes et Reims sont parmi les plus élevés en province entre 8% et 8,. En parallèle les taux de rendement des marchés de référence de Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse sont parmi les plus faibles, compris entre,8 et,. Ces taux reflètent des prix moyens compris entre 1 2 et 2 3 euros /m² selon les marchés considérés. Les régions les plus actives (Rhône- Alpes, PACA et Nord) enregistrent des prix moyens supérieurs à 2 euros/m². Graphique 12 Taux de rendement prime par type de produit à Lyon en Bureaux Lyon Logistique Lyon Graphique 13 Taux de rendement bureaux prime en régions au 1 er semestre % 8% % % Source : DTZ Centres commerciaux OAT 1 ans Amplitude du taux de rendement prime entre 2 et le T Investment Market Update

7 Définitions Core Actif bénéficiant d'une localisation géographique attrayante et assurant des rendements locatifs sûrs en raison de la qualité des locataires, de la durée des baux, du faible taux de vacance et de peu de rotations Euribor Euro Interbank Offered Rate - Taux du marché monétaire européen. Il est égal à la moyenne des taux offerts sur le marché bancaire européen pour une échéance déterminée. Il correspond à la cotation fournie quotidiennement par un échantillon de 7 établissements bancaires européens LTV (Loan to value) Ratio d endettement (montant du financement sur la valeur totale de l actif) OAT 1 ans Obligations Assimilables du Trésor - Fonds constituant le support de l'endettement à long terme de l'etat dont la maturité est de 1 ans Opération en blanc Projet de construction commencé avant d avoir trouvé des acquéreurs où des locataires pour un actif immobilier Taux de rendement prime Ratio entre les loyers hors charges et le prix d'acquisition AEM de l'actif. Rentabilité la plus basse observée au cours d'une période donnée, après élimination des valeurs aberrantes (occurrences inférieures à deux). Taux EONIA (Euro OverNight Index Average Taux de rémunération des dépôts interbancaires au jour le jour du marché monétaire européen

8 EMEA John Forrester Chief Executive +44 () France Antoine Derville PDG +33 () Heading Name Title +44 () Heading Name Title +44 () Agency Marc-Henri Bladier Directeur Général +33 () Valuation Jean-Philippe Carmarans PDG +33 () Investissement Nils Vinck Directeur +33 () Asset Management Alban Liss Président +33 () Conseil Jean-Louis Guilhamat Directeur Corporate Solutions +33 () Disclaimer Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de DTZ ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de DTZ. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source. DTZ Janvier 21 Accédez à l ensemble des publications de DTZ sur notre site internet : Global Headquarters 77 West Wacker Drive 18th Floor Chicago, IL 1 USA phone fax DTZ France 8 rue de l Hôtel de Ville 9222 Neuilly-sur-Seine Cedex France phone fax

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Summer break. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T2 2015. Sommaire. Auteurs

Summer break. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T2 2015. Sommaire. Auteurs DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Summer break France T2 2015 23 Juillet 2015 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en France 3 Type d actifs et localisations 4 Investissement en Ile-de- France

Plus en détail

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Bon départ. Toulouse Bureaux T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Bon départ Toulouse Bureaux T1 215 29 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5 Après une année

Plus en détail

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

Sur-offre de seconde main

Sur-offre de seconde main DTZ Research PROPERTY TIMES Sur-offre de seconde main Bordeaux Bureaux T4 14 24 Février 15 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre immédiate et future 4 Définitions 5

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Volume en hausse. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ventes de bureaux Ile-de-France 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Volume en hausse Ventes de bureaux Ile-de-France 214 15 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et demande exprimée 6 Définitions

Plus en détail

Jeu égal. DTZ Research PROPERTY TIMES. France Logistique T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Jeu égal. DTZ Research PROPERTY TIMES. France Logistique T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Jeu égal France Logistique T4 214 3 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 5 Offre immédiate 5 Investissement 6 Définitions 8 Auteur Magali

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains

Property Times Le marché des bureaux à Genève T3 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Property Times Le marché des bureaux à Genève 2011 Des taux d occupation indicatifs incertains Novembre 2011 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2 Les bureaux 3 Demande placée 3 Loyer prime

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, 31 juillet 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Porté par deux transactions d importance majeure en centres commerciaux, le marché de l immobilier

Plus en détail

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français?

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? Etude Empruntis Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? La situation du crédit Les taux fixes : du jamais vu depuis 1945... 5,00 4,50 4,00 Baromètre Empruntis Taux fixes à 15 ans 3,50

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

Le marché suisse de l immobilier

Le marché suisse de l immobilier Outlook 2H15 Le marché suisse de l immobilier L immigration s essouffle. La baisse des investissements dans le domaine du bâtiment limite cependant le risque d offre excédentaire dans le secteur résidentiel.

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008

A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient. 1 ere partie 17 juin 2008 A la recherche du couple Stratégie d investissement - Mode de financement le plus efficient 1 ere partie 17 juin 2008 Sommaire Les investisseurs en France Les stratégies et critères d investissement Quels

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008

Paris Centre Ouest. Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Paris Centre Ouest Le marché des bureaux 2ème trimestre 2008 Juillet 2008 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de Paris Centre Ouest au 1er semestre 2008 : Paris Centre Ouest dont QCA

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Mauvais script! IDF Croissant Ouest T2 215 17 Juillet 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 2 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Deuxième meilleure année de l histoire

Deuxième meilleure année de l histoire INVESTMENT MARKET UPDATE Deuxième meilleure année de l histoire France T4 21 24 Février 216 Sommaire Contexte économique 2 Investissement en France 3 Types d actifs et localisations 4 Investissement en

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

DTZ Research. Investment Market Update France T3 2014 Le marché garde le cap malgré un été calme. 21 Octobre 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Investment Market Update France T3 2014 Le marché garde le cap malgré un été calme. 21 Octobre 2014. Sommaire. Auteur. Investment Market Update France T3 Le marché garde le cap malgré un été calme 21 Octobre Sommaire Contexte économique 2 Le marché en France 3 Les investisseurs 6 Transactions significatives 8 Définitions

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital nouvelle gamme 2011 produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital lance sa gamme de produits éligibles à la réduction ISF 2011 Pour la campagne ISF 2011, Midi Capital, Société de Gestion

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : Le parc des immeubles en copropriété : un échantillon

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances :

Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Jones Lang LaSalle commente les grandes tendances données par les chiffres immobiliers Immostat du 1er trimestre 2013. Les grandes tendances : Le marché locatif de bureaux : - La baisse de l activité se

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016

Panorama des financements. On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Panorama des financements On Point Bilan 2015 et Perspectives 2016 Les prêteurs reprennent goût au risque pour redresser les marges. En 2015, l afflux de liquidités et la relative pénurie de produits «Core»

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique

Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique Communiqué de presse Paris, le 12 mai 2011 Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique Le chiffre d affaires consolidé à fin mars 2011 est en progression de + 3,3% à 209,4 M, tandis que le

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 584 Novembre 214 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 214 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La puissance du parc éolien français s

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007

Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 2007 Le marché des bureaux en Première Couronne Sud 4ème trimestre 27 9 Chiffres clés et marché de l'investissement Le marché de la Première Couronne Sud au 4ème trimestre 27 : - De nombreux engagements, -

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg www.dtz.com Juillet 2012 DTZ + UGL De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent

Plus en détail

ou même habitation, nous avons expertisé en 2012 près de 4 275 actifs pour une valeur cumulée de 84,6 milliards d euros.

ou même habitation, nous avons expertisé en 2012 près de 4 275 actifs pour une valeur cumulée de 84,6 milliards d euros. Le marché en toute transparence Juillet 2013 Edito Immobilier tertiaire : les Régions en valeur! Tour CMA CGM à Marseille Même si la demande placée des principales métropoles françaises (Lyon, Lille, Aix-Marseille,

Plus en détail

septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research

septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research Sommaire page 3 Méthodologie page 4 Évolution de l Indice page 5 Capital-transmission vs acquéreurs stratégiques

Plus en détail

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success.

Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 2012. Accelerating success. Tableau de Bord Agglomération Strasbourgeoise BILAN 212 Accelerating success. 212 TABLEAU DE BORD STRASBOURG SOMMAIRE CHIFFRES-CLÉS Chiffres-clés et Tendances p. 2 Parc de Bureaux 3 millions de m² Demande

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises

Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Perspectives Entreprises Ile-de-France 3 e trimestre 2013 Des conditions de négociation toujours très avantageuses pour les entreprises Alors qu ils «résistaient» jusque-là, les loyers faciaux sont en

Plus en détail

PLACEMENTS FINANCIERS DES MENAGES à Août 2012: DES EXCEDENTS EN FORT RETRAIT MALGRE LA MONTEE DES PRODUITS BANCAIRES ET DEFISCALISES

PLACEMENTS FINANCIERS DES MENAGES à Août 2012: DES EXCEDENTS EN FORT RETRAIT MALGRE LA MONTEE DES PRODUITS BANCAIRES ET DEFISCALISES 1 Numéro 190, novembre 2012 Une collecte nette globale historiquement basse depuis 2000, du fait d une baisse drastique de la collecte nette en assurancevie, et malgré des excédents sur les produits bancaires

Plus en détail

Résultats semestriels 2015

Résultats semestriels 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Résilience du chiffre d affaires et du patrimoine sous gestion Progression de 4,2% de l ANR EPRA (1) Amélioration du ratio Loan

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015 Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes Vendredi 13 février 2015 Bilan et perspectives de l hôtellerie en France Progresser dans des environnements complexes 1. Bilan

Plus en détail

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours.

La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. La revalorisation des petites et moyennes foncières est en cours. Résumé / conclusion : La bonne performance du secteur immobilier coté en 2012 a principalement bénéficié aux grandes capitalisations du

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

Dans le creux de la vague

Dans le creux de la vague DTZ Research PROPERTY TIMES Dans le creux de la vague Deuxième Couronne T1 215 23 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Deuxième Couronne 3 Deuxième Couronne Sud 5 Pôle de Roissy 7 Marne-la-Vallée 9

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Notaires de Paris www.paris.notaires.fr Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail