SECURIMED Le circuit du médicament : qu en pensent les décideurs?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SECURIMED Le circuit du médicament : qu en pensent les décideurs?"

Transcription

1 SECURIMED Le circuit du médicament : qu en pensent les décideurs? L. Faraggi pour le groupe de travail régional 5 ème congrès de l afgris 19 octobre 2006

2 OBJECTIFS Étudier la connaissance du circuit du médicament dans leur établissement par les s, les Présidents de CME et les s de Soins infirmiers Connaître leur perception sur la sécurité de ce circuit Connaître leur opinion sur les améliorations possibles

3 METHODE Entretiens individuels à l aide d un questionnaire standardisé Durée : environ 20 minutes Questions ouvertes : Participation au Comité du Médicament Description du circuit du médicament Identification des prescripteurs Supports de prescription utilisés, sécurité des supports Réclamations et plaintes liées au médicament Organisation des démarches qualité et gestion des risques associées au circuit du médicament Possibilités d amélioration de cette organisation (formation, informatisation, ressources humaines)

4 Les personnes interrogées 4 Soins Inf Pdt CME 30 entretiens dans 16 établissements

5 Participation au COMEDIMS (n=30) non participation 8 14 régulièrement représenté 5Pas de mission clairement définie Une 3 source d information occasionnellement

6 Connaissance du circuit du médicament Prescription Identification des prescripteurs : 21 (recueil des noms et signatures inconnu : 3) Périodicité du recueil des noms et signatures : 17 Support spécifique de prescription : 28 Sécurité du support / réglementation : 9 (sans avis : 16) Plaintes liées au circuit du médicament Plaintes exprimées par les usagers : 9 (informations disponibles auprès d autres acteurs : 5) Erreurs dans le circuit du médicament : 3 (effets secondaires des médicaments : 6)

7 Connaissance du circuit du médicament Médecin Pharmacien Préparateur Coursier Pharmacie Atelier Cadre santé Infirmier Aide soignant Patient Pdt CME Soins Inf. Substitution Prescriptions Transmission Avis Délivrance Transcription Dispensation Préparation Transport Prep. doses Distribution Stockage Administration Analyse Évaluation effets

8 Connaissance du circuit du médicament Médecin Pharmacien Préparateur Coursier Pharmacie Atelier Cadre santé Infirmier Aide soignant Patient Pdt CME Soins Inf. Substitution Prescriptions Transmission Avis Délivrance Transcription Dispensation Préparation Transport Prep. doses Distribution Stockage Administration Analyse Évaluation effets

9 Connaissance du circuit du médicament Médecin Pharmacien Préparateur Coursier Pharmacie Atelier Cadre santé Infirmier Aide soignant Patient Pdt CME Soins Inf. Substitution Prescriptions Transmission Avis Délivrance Transcription Dispensation Préparation Transport Prep. doses Distribution Stockage Administration Analyse Évaluation effets

10 Connaissance du circuit du médicament Médecin Pharmacien Préparateur Coursier Pharmacie Atelier Cadre santé Infirmier Aide soignant Patient Pdt CME Soins Inf. Substitution Prescriptions Transmission Avis Délivrance Transcription Dispensation Préparation Transport Prep. doses Distribution Stockage Administration Analyse Évaluation effets

11 Organisation qualité et gestion des risques Etablissements A B C D E F G H I J K L M N O P Total Organisation Méthodes Outils Qualité / Procédures Pharmacie Vigilances Gestion des risques COMEDIMS Accréditation Signalement des EI Securimed Evaluation pharmacie de service Evaluation dossiers de soins + 1 Formation Informatique IDE référente + 1 Livret du médicament + 1 Référentiel ANAES + 1

12 Amélioration du circuit du médicament Réponses : OUI Formation Informatique Logiciel Pharmacien Pdt CME Soins Inf.

13 Amélioration du circuit du médicament Réponses : NON Formation Informatique Logiciel Pharmacien Pdt CME Soins Inf.

14 Discussion Enquête régionale Participation partielle (53 %), problèmes de disponibilité Faible nombre de questions pour des raisons de faisabilité Difficultés d interprétation des questions et des réponses

15 Discussion Des points de vue différents liées à la variabilité des connaissances, des circuits et de leur niveau de sécurité Connaissance partielle du circuit Place du patient dans le circuit Sécurisation basée sur les démarches qualité (procédures), gestion des risques et la pharmacie

16 Discussion Plaintes connues témoignent de la fragilité du circuit dans certains établissements Potentiel d amélioration important Favorable à plusieurs types d action d amélioration Analyse pharmaceutique peu citée, automatisation non évoquée

17 Conclusion Connaissance imparfaite du circuit du médicament mais connaissance d un circuit du médicament imparfait

18 Ils ont dit «La dispensation nominative des médicaments serait l idéal en terme de sécurité». ( Soins Inf.) «La dispensation individuelle nominative est impossible avec les moyens actuels». () «Points forts de l établissement : dialogue facile avec le pharmacien, déplacement des préparatrices pour voir comment fonctionnent les services». (Pdt CME) «Problème de communication à régler entre prescripteurs et pharmaciens». ( Soins Inf.)

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe organisationnel POINTS DE VIGILANCE... 1 AXE ORGANISATIONNEL... 1 FICHE N 1- SITUATIONS EXCEPTIONNELLES... 2 FICHE N 2- SUPPORT - HOTLINE... 3

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

DéboraNUNGE, Pharmacien. Jeudi 8 octobre 2015

DéboraNUNGE, Pharmacien. Jeudi 8 octobre 2015 DéboraNUNGE, Pharmacien Jeudi 8 octobre 2015 Introduction : Nouveautés de la v2014 Avant la visite Etapes Eléments d Investigation Obligatoires La visite Déroulement Eléments investigués et questions posées

Plus en détail

Circuit du médicament

Circuit du médicament HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.028.1 Circuit du médicament SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS QUALITE SERVICE

Plus en détail

Uniformisons communication

Uniformisons communication IMPACT DE LA CERTIFICATION V2014 SUR LA PHARMACIE HOSPITALIERE: Expérience du CHI de Créteil Uniformisons notre (A. DASSY communication - Pharmacien praticien hospitalier) Journée hiver Synprefh 20 janvier

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR)

Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) Prise en charge thérapeutique médicamenteuse: Évaluation du «circuit du médicament» dans une unité de soins de suite et de réadaptation (SSR) S. PERRIAT - N. AFIFI - C. BLONDIN CHI Bassin de Thau - SETE

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE NOTRE DAME DE LA MERCI 215 Avenue Marechal Lyautey 83700 SAINT RAPHAEL Mars 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Projet SECURIMED. Évaluation de la sécurité du circuit du médicament dans 19 établissements de santé

Projet SECURIMED. Évaluation de la sécurité du circuit du médicament dans 19 établissements de santé Projet SECURIMED Évaluation de la sécurité du circuit du médicament dans 19 établissements de santé J-L. Quenon, A-M de Sarasqueta Groupe de travail régional SECURIMED Groupe de travail régional Marie-Lise

Plus en détail

Le circuit du médicament

Le circuit du médicament Le circuit du médicament Dr Olivier BOUX GCS EMOSIST Franche-Comté 19 juin 2008 3ème formation MOA sa complexité SIPh Intra-hospitalier Les acteurs : médecins, infirmiers, pharmaciens, préparateurs Les

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points vigilance axe fonctionnel SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- CONCILIATION DES TRAITEMENTS... 2 FICHE N 2- PRESCRIPTIONS COMPLEXES SERVICES SPECIFIQUES... 3 FICHE N 3- NIVEAU

Plus en détail

DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER

DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER DISPENSATION HEBDOMADAIRE INDIVIDUELLE ET NOMINATIVE DES MEDICAMENTS AU C.H. DE LONS-LE-SAUNIER PRESENTATION GENERALE DE L HOPITAL ORGANISATION DE LA D.H.I.N. INDICATEUR DE RESULTATS : TAUX DE CONFORMITE

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

PROCEDURE PARCOURS DU PATIENT EN ONCOLOGIE. Service Chimiothérapie Ambulatoire

PROCEDURE PARCOURS DU PATIENT EN ONCOLOGIE. Service Chimiothérapie Ambulatoire Page 1/4 1. OBJET : Cette procédure a pour objet de décrire le parcours du patient en oncologie depuis l annonce du cancer et tout long de son parcours, afin d optimiser sa prise en charge intégrant des

Plus en détail

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou www.meah.sante.gouv.fr Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou KA Dinh-Van, N Tisserand, C Lemée, F Michel, F Alvarez, D

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CH GERIATRIQUE ALEXIS BOYER Rue raymond sidois Bp 07-19140 - Uzerche MAI 2015 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament

Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Gestion des risques a priori sur le circuit du médicament Expérience de la Clinique du Parc de Charleville-Mézières Hélène Vanoverberghe Pharmacien Responsable Assurance Qualité Contexte institutionnel

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

Cas d usage Implantation et réingénierie d un logiciel de prescriptions hospitalières: Ergonomie d Usage et Ergonomie Organisationnelle

Cas d usage Implantation et réingénierie d un logiciel de prescriptions hospitalières: Ergonomie d Usage et Ergonomie Organisationnelle Cas d usage Implantation et réingénierie d un logiciel de prescriptions hospitalières: Ergonomie d Usage et Ergonomie Organisationnelle Françoise Anceaux Sylvia Pelayo PERCOTEC La demande (2004) Informatisation

Plus en détail

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances Risques liés aux Accidents Exposant au Sang : Rôle du Médecin du Travail & interactions avec les différentes instances Dr Martine Domart-Rançon Service de Santé au Travail Hôpital Européen Georges Pompidou

Plus en détail

Développement de la collaboration médico-pharmaceutique

Développement de la collaboration médico-pharmaceutique Développement de la collaboration médico-pharmaceutique au sein du réseau de cancérologie pédiatrique d Aquitaine RESILIAENCE Dr A.Jourand Congrès des réseaux de cancérologie Rouen 2011 Organisation du

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN 42 rue de paris - 78550 - Houdan OCTOBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

Politique "qualité-sécurité-efficience" de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13

Politique qualité-sécurité-efficience de la prise en charge médicamenteuse 1 / 13 l'indicateur ( du score) Rappel du contexte : L indicateur régional sur la lutte contre l iatrogénie médicamenteuse intitulé «ICALIAM» est calculé depuis 4 ans de 2008 à 2011. La dernière mesure de l indicateur

Plus en détail

Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux : état des lieux, commentaires et propositions

Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux : état des lieux, commentaires et propositions Université Paris VII Faculté Xavier Bichat Diplôme Universitaire de Gestion du Risque Nosocomial 2010/2011 Gestion des traitements personnels des patients et conciliation médicamenteuse à la clinique Durieux

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE Introduction Les données concernant cette étude ont été recueillies

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCRÉDITATION. SUIVI DES DECISIONS DU COLLEGE DE L ACCREDITATION Octobre 2002

COMPTE RENDU D ACCRÉDITATION. SUIVI DES DECISIONS DU COLLEGE DE L ACCREDITATION Octobre 2002 COMPTE RENDU D ACCRÉDITATION Octobre 2001 comportant le SUIVI DES DECISIONS DU COLLEGE DE L ACCREDITATION Octobre 2002 Clinique de la Casamance 33 boulevard des Farigoules 13675 AUBAGNE - 1/ 18- SOMMAIRE

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

Retour d expd. expérience de l él. établissement public départemental d

Retour d expd. expérience de l él. établissement public départemental d Retour d expd expérience de l él établissement public départemental d de Grugny 1 2 Etablissement départemental d médicosocialm Situé à 25 km au nord de Rouen Constitué de 330 lits d EHPAD d et de 170

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE DE REEDUCATION FONCTIONNELLE «NOTRE DAME DE BON VOYAGE» 13708 LA CIOTAT

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE DE REEDUCATION FONCTIONNELLE «NOTRE DAME DE BON VOYAGE» 13708 LA CIOTAT COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DU CENTRE DE REEDUCATION FONCTIONNELLE «NOTRE DAME DE BON VOYAGE» 13708 LA CIOTAT Février 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE GERIATRIE SAINTE THERESE Route nationale 8-83330 - Le Beausset NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9

RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9 RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE 2 e PROCÉDURE POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9 Janvier 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Dates

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION. www.dai.fr

LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION. www.dai.fr LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION www.dai.fr Découvrez Rééducation & son fonctionnement Un fonctionnement architecturé autour du dossier unique du

Plus en détail

Analyse d ordonnance. CHICAS Gap

Analyse d ordonnance. CHICAS Gap Analyse d ordonnance L. Martin pharmacien CHICAS Gap Aspect réglementaire Article R4235-48 Code la santé publique Repris dans arrêté Retex «Le pharmacien doit assurer dans son intégralité l acte de dispensation

Plus en détail

Comité de Retour d Expérience sur l Erreur Médicamenteuse (CREEM)

Comité de Retour d Expérience sur l Erreur Médicamenteuse (CREEM) Comité de Retour d Expérience sur l Erreur Médicamenteuse (CREEM) CHARTE DE FONCTIONNEMENT OBJET Dans le cadre de sa politique de sécurisation du circuit du médicament, le Centre François Baclesse s engage

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT

session d information LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT LA TARIFICATION A L ACTIVITE ET LE MEDICAMENT Les modalités de la réforme 5 GRANDES MODALITES DE FINANCEMENT Financements directement liés à l activité FORFAIT PAR SEJOUR (GHS et suppléments) TARIFS PAR

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

Cécile Perrin Olivier Brocque

Cécile Perrin Olivier Brocque Présentation de l automate de dispensation Mach4 interfacé avec le logiciel de dispensation DxCare pour la Dispensation Individuelle Nominative Automatisée (DINA) Cécile Perrin Olivier Brocque Plan INTRODUCTION

Plus en détail

Guide de sécurisation de la PECM du patient par l APR

Guide de sécurisation de la PECM du patient par l APR Guide de sécurisation de la PECM du patient par l APR Clarisse Roux-Marson Pharmacien OMEDIT LR / CHU Nîmes LAROPHA 27 septembre 2011 OMEDIT Structure d expertise et d appui pour les instances de santé

Plus en détail

Haute Autorité de Santé PLAN CADRE LEGISLATIF RAPPORT DE L OMS. ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU CADRE. Législatif HAS : EPP

Haute Autorité de Santé PLAN CADRE LEGISLATIF RAPPORT DE L OMS. ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU CADRE. Législatif HAS : EPP PLAN ETUDIANTS 3 eme année IFSI CHU Méthodologie de l Evaluation Cadre Méthodologie : ex O2 Prélèvements Veineux Différentes Méthodes d Evaluation Exemple d Evaluation = IPAQH Douleur Troubles Nutritionnels

Plus en détail

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.)

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Expérience des E.H.du Bessin Mise en place du logiciel d hémovigilance CURSUS 2 Logiciel CURSUS 2 PC des salles de soins Avril 2003 : opérationnel

Plus en détail

La formation des IDE de réanimation. Dr Alain LEPAPE Soins critiques (Réa chirurgicale + Réa Médicale + USC) CHU Lyon Sud

La formation des IDE de réanimation. Dr Alain LEPAPE Soins critiques (Réa chirurgicale + Réa Médicale + USC) CHU Lyon Sud La formation des IDE de réanimation Dr Alain LEPAPE Soins critiques (Réa chirurgicale + Réa Médicale + USC) CHU Lyon Sud Pas de conflit d intérêt pour cette présentation Pourquoi une formation spécifique?

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE

NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE NOTE DE SYNTHESE ENQUÊTE REGIONALE SUR LA PRISE EN CHARGE DU TRAITEMENT PERSONNEL EN CHIRURGIE Contexte : Le traitement personnel est défini comme l ensemble des traitements médicamenteux en cours au moment

Plus en détail

Etat des lieux sur la gestion du traitement personnel et axes d amélioration. Pharmaciens V.LAMAND et P. LE GARLANTEZEC

Etat des lieux sur la gestion du traitement personnel et axes d amélioration. Pharmaciens V.LAMAND et P. LE GARLANTEZEC Etat des lieux sur la gestion du traitement personnel et axes d amélioration Pharmaciens V.LAMAND et P. LE GARLANTEZEC HIA Bégin Saint-Mandé Journée AP-HP «Prise en charge médicamenteuse à l hôpital :

Plus en détail

La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie

La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie La validation par anticipation de l administration de la chimiothérapie SEBASTIEN BIGOT Infirmier Dispositif d Annonce CHBA Un mode de fonctionnement : le «OK chimio» la veille Consultation médicale Programmation

Plus en détail

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 1 Le circuit du médicament en HAD ORDONNANCE De l ordonnance à l administration à domicile Med. traitant Med. hospitalier

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille,

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille, MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE ET DE LA FAMILLE DECRET relatif au contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations mentionné à l article L.162-22-7 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD. Frank Girard

Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD. Frank Girard Organisation pratique de la mise en place d une dispensation nominative automatisée en EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte local Centre Hospitalier

Plus en détail

Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser?

Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser? Le circuit du médicament en EHPAD : Quelles actions pour le sécuriser? 4 e journée coordination et management en EHPAD 26 mars 2015 - Nantes 1 Elise Rochais Pharmacien OMEDIT Pays de la Loire L OMEDIT

Plus en détail

Certification des Logiciels d Aide à la Prescription à l'hôpital. Philippe Manet SQIM / HAS

Certification des Logiciels d Aide à la Prescription à l'hôpital. Philippe Manet SQIM / HAS Certification des Logiciels d Aide à la Prescription à l'hôpital La Haute Autorité de Santé Haute Autorité de Santé (HAS) : Autorité Administrative Indépendante «!Autorité publique indépendante à caractère

Plus en détail

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Etienne COUSEIN Centre Hospitalier de Valenciennes Pharmacien

Plus en détail

G.E.I.M. Gestion des Événements Indésirables liés au Médicament

G.E.I.M. Gestion des Événements Indésirables liés au Médicament G.E.I.M. Gestion des Événements Indésirables liés au Médicament Y. MARHUENDA B. MILLAT M.H. REQUENA LAROPHA Arrêté «RETEX» et Gestion des risques sur la sécurisation du Circuit du Médicament Mardi 27 Septembre

Plus en détail

Notre santé demain avec les nouvelles technologies

Notre santé demain avec les nouvelles technologies Champagne- Ardenne Etude sur les usagers et la télésanté dans la Marne MARNE Novembre 2012 Notre santé demain avec les nouvelles technologies Depuis 2004, les pouvoirs publics veulent faire bénéficier

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION LA BOISSIERE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION LA BOISSIERE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION LA BOISSIERE 22 rue de la boissiere - 28630 - Nogent Le Phaye JANVIER 2013 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document

Plus en détail

Le profil de risques : outil de management de la qualité. David COLMONT Directeur des Soins Hôpital Privé Claude Galien (91)

Le profil de risques : outil de management de la qualité. David COLMONT Directeur des Soins Hôpital Privé Claude Galien (91) Le profil de risques : outil de management de la qualité David COLMONT Directeur des Soins Hôpital Privé Claude Galien (91) Sommaire Une démarche complexe L audit de patient traceur Les audits de processus

Plus en détail

Mesurer et améliorer l interdisciplinarité dans le cadre de formations d équipes hospitalières à l ETP

Mesurer et améliorer l interdisciplinarité dans le cadre de formations d équipes hospitalières à l ETP Mesurer et améliorer l interdisciplinarité dans le cadre de formations d équipes hospitalières à l ETP Congrès Santé Education, 13-14 février 2014 Dr Xavier De la Tribonnière UTEP, CHRU de Montpellier

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 14-A-15 du 9 octobre 2014 relatif à un projet de décret concernant l obligation de certification des logiciels d aide à la prescription médicale et des logiciels d aide à la

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Informatisation de la prescription J.P. Genillon Pharmacien hygiéniste Contexte (1) Bon usage des antibiotiques

Plus en détail

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE Odile NUIRY, Pharmacien, CHU de SAINT-ETIENNE CONTEXTE Projet de modernisation du CHU En 2009

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6

PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6 EHPAD DE BLERE Rédaction : POIRRIER Date : 25/06/2014 Vérification : Direction PROTOCOLE CIRCUIT DU MEDICAMENT Nb de pages : 6 Version Validation : COURET Date de la dernière modification N PRO/PHARM/02

Plus en détail

Gestion des risques - Vaucouleurs- 2014 1

Gestion des risques - Vaucouleurs- 2014 1 GESTION DES RISQUES RESIDENT A PRIORI Directrice : ROYER Marie Thérèse Cadre Supérieur de Santé : MAFIOLY Christine Psychologue : MAISON DE RETRAITE 3 Voie Romaine 55140 VAUCOULEURS : 03.29.89.20.33 :

Plus en détail

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse Gérer les risques Automatiser la délivrance nominative des médicaments Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse J. Jouglen P. Cestac HOMERUS Historique (2004-2010) Pôle

Plus en détail

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité PLAN 1. Introduction: la reconstruction du bloc opératoire 2. Matériel et méthodes: la réflexion

Plus en détail

()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7

()*+,-.)*#/012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7 ! " #% &!' "'! ()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04

Plus en détail

GROUPE EHPAD REFERENT. Vendredi 2 octobre 2015

GROUPE EHPAD REFERENT. Vendredi 2 octobre 2015 GROUPE EHPAD REFERENT Vendredi 2 octobre 2015 ORDRE DU JOUR 1) Résultats de l'enquête EHPAD circuit du médicament 2) Proposition d'axes de travail du groupe EHPAD référent en lien avec les résultats de

Plus en détail

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique

Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Groupement Hospitalier Pitié Salpetrière Charles Foix Les attentes institutionnelles dans l éducation thérapeutique Valérie ACHART-DELICOURT Coordinateur Paramédical P3I journées infirmières JNI 2012 Source

Plus en détail

Un diagnostic établissement

Un diagnostic établissement Management du risque Médicamenteux à l hôpital Déploiement de l outil de sécurisation de la prise en charge médicamenteuse InterDiag au CHRU de Montpellier Un diagnostic établissement Nadine Deshormière

Plus en détail

EVALUATION DE L OPINION DES ÉTUDIANTS EN CONCILIATION DES TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX PHARMACIE SUR LEUR ACTIVITÉ DE EN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE.

EVALUATION DE L OPINION DES ÉTUDIANTS EN CONCILIATION DES TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX PHARMACIE SUR LEUR ACTIVITÉ DE EN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE. EVALUATION DE L OPINION DES ÉTUDIANTS EN PHARMACIE SUR LEUR ACTIVITÉ DE CONCILIATION DES TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX EN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE. Delvoye J ; Rodier S ; Reichling A ; Gabriel-Bordenave C ; Colombe

Plus en détail

Décret du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre les événements indésirables associés aux soins : Mise en application pratique

Décret du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre les événements indésirables associés aux soins : Mise en application pratique 7 ème journée régionale de la lutte contre les infections liées aux soins 20.10.11 Décret du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre les événements indésirables associés aux soins : Mise en application

Plus en détail

INFORMATISATION DU DOSSIER DE SOINS: UN PROGRES?

INFORMATISATION DU DOSSIER DE SOINS: UN PROGRES? INFORMATISATION DU DOSSIER DE SOINS: UN PROGRES? Aude SOURY-LAVERGNE Réanimation polyvalente CHRU Lille JILAR 2012 Dossier unique Dossier médical Dossier paramédical Feuille de surveillance Biologie Dossier

Plus en détail

HISTORIQUE FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE. Réunion inter-régionale en 1996 Constats

HISTORIQUE FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE. Réunion inter-régionale en 1996 Constats 1 FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE Anne BETTINGER Cadre de santé hygiéniste C-CLIN Est Réunion inter-régionale en 1996 Constats!Mise en évidence des écarts entre les théories enseignées en écoles

Plus en détail

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins SEMAINE SECURITE DES PATIENTS 2013 25 au 29 novembre 2013 OMEDIT CHU Poitiers, coordination des vigilances Principe «La

Plus en détail

Remerciements aux participants!

Remerciements aux participants! Remerciements aux participants! Enquête sur les pratiques et les relations entre les pharmacies des ETS et les pharmacies d officine auprès des pharmaciens hospitaliers de la région Bretagne 30 ETS répondeurs

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

exemple d outilsd Evaluation des connaissances en stérilisation : Pharmacien Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

exemple d outilsd Evaluation des connaissances en stérilisation : Pharmacien Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Evaluation des connaissances en stérilisation : exemple d outilsd Dr Bénédicte B GOURIEUX Pharmacien Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 3 èmes Journées Nationales Suisses sur la Stérilisation Regensdorf,,

Plus en détail

Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais.

Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais. Résultats du Questionnaire concernant les établissements d Hospitalisation A Domicile de la région Nord Pas de Calais Méthodologie Enquête déclarative faite en février 2010 auprès des IDE hygiéniste et/ou

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE EXEMPLE D UNE EPP EN ANESTHESIE SUR GABRIEL MONTPIED Sandrine BAGEL Cathy PAULET PRESENTATION DU SECTEUR 16 salles pour 6 spécialités au 3 ème étage Un secteur

Plus en détail

9 ème Colloque inter 3C

9 ème Colloque inter 3C 9 ème Colloque inter 3C L éducation thérapeutique du patient pour qui pourquoi? «Bien gérer sa thérapie orale au quotidien». Programme d éducation thérapeutique inter hospitaliers pour les patients recevant

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé

CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé Enquête A.R.H 2004 1 Circuit du médicament MÉDECIN Prescription de médicaments PHARMACIEN Dispensation de médicaments PATIENT Administration de médicaments

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION DE LA FONDATION HÔPITAL AMBROISE-PARÉ. 1, rue d Eylau 13291 MARSEILLE CEDEX 06

RAPPORT DE CERTIFICATION DE LA FONDATION HÔPITAL AMBROISE-PARÉ. 1, rue d Eylau 13291 MARSEILLE CEDEX 06 RPPORT DE CERTIFICTION DE L FONDTION HÔPITL MBROISE-PRÉ 1, rue d Eylau 13291 MRSEILLE CEDEX 06 Juillet 2006 HS/Rapport de certification S O M M I R E PRÉSENTTION DE L ÉTBLISSEMENT p. 5 Chapitre IV Évaluations

Plus en détail

Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR. D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes

Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR. D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes Coordination de la Gestion des Risques Associés aux Soins: Bilan à 2 ans dans un SSR D. BRUERE-DAWSON CH Nord Caraïbes Contexte règlementaire Décret n 2010-1408 du 12 novembre 2010 relatif à la lutte contre

Plus en détail

Contributions à la Gestion des Opérations dans le Domaine de la Santé

Contributions à la Gestion des Opérations dans le Domaine de la Santé Contributions à la Gestion des Opérations dans le Domaine de la Santé Evren SAHIN Maître de Conférences, HDR Ecole Centrale Paris Laboratoire Génie Industriel evren.sahin@ecp.fr - 1 - La chimiothérapie

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE PARAY-LE-MONIAL Boulevard des Charmes 71600 PARAY-LE-MONIAL Décembre 2013 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de

Plus en détail

Quelles stratégies de prévention?

Quelles stratégies de prévention? UE6 - Initiation à la connaissance du médicament Chapitre 3 : Prévention de l iatrogénie médicamenteuse Quelles stratégies de prévention? Benoît ALLENET, Pharmacie Clinique Année universitaire 2011/2012

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER 3, rue du Jeu de Paume 54210 SAINT NICOLAS DE PORT Juin 2008 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

Chapitre 8 Opinion pharmaceutique : expérience de mise en place au sein d une équipe officinale

Chapitre 8 Opinion pharmaceutique : expérience de mise en place au sein d une équipe officinale Chapitre 8 Opinion pharmaceutique : expérience de mise en place au sein d une équipe officinale 1- Pourquoi? Qu est-ce que l opinion pharmaceutique? «L Opinion Pharmaceutique est un avis motivé (*) Dressé

Plus en détail

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014 RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS Résultats de l enquête menée en 2014 0 Acronymes : ARS IDF : Agence régionale de santé Ile-de-France EHPAD : Etablissements d hébergement

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail