Lot 10 ELECTRICITE 10 SOMMAIRE. Janvier 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lot 10 ELECTRICITE 10 SOMMAIRE. Janvier 2010"

Transcription

1 page : 1 Lot 10 ELECTRICITE 10 SOMMAIRE Lot 10 ELECTRICITE 1 10 SOMMAIRE 1 10_0 Prescriptions communes 2 10_1 Prescriptions techniques 2 10_1_1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 3 10_1_2 DOCUMENTS D ETUDE 3 10_1_3 RENSEIGNEMENTS ET DOCUMENTS A FOURNIR 3 10_1_3_1 avant l exécution 3 10_1_3_2 pendant l exécution 4 10_1_3_3 avant la réception 4 10_1_4 NATURE DES MATERIELS 5 10_1_5 LIAISONS AVEC LES AUTRES CORPS D ETAT 5 10_1_5_1 aboutissement des canalisations 7 10_1_5_2 conducteur de protection 7 10_1_5_3 alarmes techniques sur autres armoires 7 10_1_6 PROTECTION DES OUVRAGES 7 10_1_7 CONTROLES ET ESSAIS 8 10_1_8 RECEPTION PAR LE MAITRE D OUVRAGE 8 10_1_9 GARANTIES 8 10_1_10 RELATIONS AVEC LES CONCESSIONNAIRES 9 10_1_11 RAPPEL DES NORMES 9 10_1_5 Généralités démarche QEB 11 10_2 Devis descriptif 11 10_2_1 TRAVAUX POUR OUVRAGES COURANTS FORTS 11 10_2_1_1 coffret de chantier 11 10_2_1_2 circuits de terre 11 10_2_1_2_1 généralités 11 10_2_1_2_2 prise de terre 12 10_2_1_2_3 liaisons équipotentielles 12 10_2_1_2_4 conducteur de terre 12 10_2_1_2_5 conducteur de protection 12 10_2_1_3 principes de distribution 12 10_2_1_3_1 alimentation générale 12 10_2_1_3_2 distribution principale 13 10_2_1_3_3 consommation électrique 13 10_2_1_3_4 arrêt d urgence général 13 10_2_1_4 tableau électrique 13 10_2_1_5 canalisations 14 10_2_1_6 chemins de câbles 14 10_2_1_7 installation des locaux 15 10_2_1_7_1 généralités 15 10_2_1_7_2 prises de courant 16 10_2_1_7_3 commande des circuits d éclairage 16 10_2_1_8 appareils d éclairage 16 10_2_1_8_1 généralités 16 10_2_1_8_2 appareils 17 10_2_1_9 éclairage de sécurité 18

2 page : 2 10_2_1_9_1 généralités 18 10_2_1_9_2 matériel 18 10_2_1_9_3 télécommande 18 10_2_1_9_4 tests réglementaires 18 10_2_1_10 alimentations diverses 19 10_2_1_11 défauts techniques 19 10_2_1_12 alarme incendie 20 10_2_1_12_1 normes 20 10_2_1_12_2 système d alarme 20 10_2_1_13 éclairage extérieur 21 10_2_2 TRAVAUX POUR OUVRAGES COURANTS FAIBLES 21 10_2_2_1 Caractéristiques générales 21 10_2_2_1_1 spécifications techniques du câblage 21 10_2_2_1_2 règles fondamentales à respecter 21 10_2_2_2 Détail des installations 22 10_2_2_2_1 câbles 22 10_2_2_2_2 prises terminales 22 10_2_2_2_3 caractéristiques du répartiteur général 22 10_2_2_2_4 prise de terre informatique 23 10_2_2_2_5 cheminements 23 10_2_2_3 Repérage et étiquetage 23 10_2_2_4 Contrôle et recette d installation 23 10_2_2_5 Raccordement au réseau France Télécom 23 10_0 Prescriptions communes La nomenclature des travaux a été analysée avec le plus grand soin. Si ce n était l avis de l entrepreneur, il ne pourrait toutefois se prévaloir de la brièveté ou de l absence d une prestation pendant ou après la période d exécution. Il lui appartient donc de formuler ses observations pendant la période d étude de sa proposition, en tout état de cause, jamais après la remise de celle-ci. Il devra dans ce laps de temps indiquer au Maître d œuvre tout oubli, erreur ou défaut de concordance entre les plans et le présent descriptif. L entrepreneur a le devoir de signaler tout oubli ou omission flagrante qu il aurait dû normalement constater à l étude sérieuse des documents de consultation et de les rajouter à son offre. Il ne pourra arguer d oubli ou d imprécisions pour faire valoir modification de son offre, ou pour ne pas exécuter ses prestations conformément aux normes, règles de l art et aux labels demandés, pour un fonctionnement et une finition parfaite. Ainsi l entreprise ne pourra, après signature de son marché, faire état d erreurs, d ambiguïtés ou d omissions concernant les pièces écrites ou les plans et modifier en quoi que ce soit son prix. L'entrepreneur devra remettre son offre sous forme de Devis Quantitatif Estimatif faisant apparaître clairement les postes comme repris au présent CCTP. L'entrepreneur du présent lot est prié de prendre connaissance de la Charte Chantier Propre jointe au présent appel d offres et de prendre en compte dans son chiffrage toutes les incidences de celle-ci. 10_1 Prescriptions techniques Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières définit les normes et règles de construction, les matériels et les travaux, nécessaires pour la bonne et complète réalisation

3 page : 3 des installations du lot n 10 ELECTRICITE L'Entrepreneur du présent lot est prié de prendre connaissance des généralités communes à tous les corps d'état figurant en tête du présent devis descriptif. Les travaux de ce corps d état seront exécutés en étroite liaison avec toutes les entreprises des autres lots. Les soumissionnaires devront avoir pris connaissance, avant d'établir leur soumission, des lieux sur lesquels seront réalisés les travaux définis et des matériaux prévus dans les différents lot concernant l'opération. Ils ne pourront invoquer après notification du marché, leur méconnaissance de telle ou telle caractéristique des lieux ou des matériaux utilisés par les autres corps d'état. 10_1_1 CONSISTANCE DES TRAVAUX Les travaux du présent lot comprennent : - les installations de branchement, - la prise de terre et les liaisons équipotentielles, - les installations de cheminements, - les tableaux électriques, - l'éclairage de sécurité, - les installations d'éclairage et de prise de courant, - les installations d'éclairage extérieur, - les alimentations particulières, - les installations d'alarmes techniques, - les installations de précâblage polyvalent téléphonique et informatique, - les installations d'alarme incendie. 10_1_2 DOCUMENTS D ETUDE Les plans joints au présent document sont donnés à titre de principe et d'exemple. Ses principes seront repris pour les locaux non implantés. 10_1_3 RENSEIGNEMENTS ET DOCUMENTS A FOURNIR 10_1_3_1 avant l exécution L'installateur devra se conformer strictement au planning d'exécution qui sera établi avec le pilote de chantier et indiquer les contraintes imposées aux différents corps d'état pour le bon fonctionnement de son installation, dès l'ouverture du chantier. Il soumettra à l'accord du pilote de chantier, en deux exemplaires, tous les plans et notes de calcul qui seront nécessaires et notamment : Les notes de calcul attestant des sections des câbles en fonction des conditions de pose, des courants de court circuit et des chutes de tension. les plans intéressant le lot gros oeuvre (trémies, réservations, etc...) dès que la demande lui en sera faite. un planning exact des besoins à l'égard des autres corps d'état, pour ne pas retarder le planning d'ensemble. un planning d'approvisionnement du matériel, les plans généraux et les plans d'implantation du matériel, comportant toutes les indications nécessaires à une parfaite coordination des travaux tous corps d'état. Ces documents seront informatisés au format DWG. tous les plans de détail d'exécution du présent lot et en particulier : - les schémas de filerie et de borniers des tableaux électriques,

4 page : 4 - les plans d'implantation du matériel de protection dans les tableaux électriques, - les plans de repérage des cheminements principaux, des boîtiers de raccordement. Tous ces plans seront établis par l'entreprise en tenant compte des derniers indices de plans remis par l'architecte lors de la signature des marchés. 10_1_3_2 pendant l exécution Le titulaire du présent lot effectuera toutes les démarches nécessaires concernant les installations auprès des différents administrations pour que l'installation puisse être en fonctionnement à la réception des travaux, y compris fourniture de tous documents concourants à l'obtention des certificats. 10_1_3_3 avant la réception L'entrepreneur devra remettre au Maître d'oeuvre, le dossier des ouvrages exécutés (D.O.E.) comprenant : Les plans et schémas d'exécution "certifié conforme" à la réalisation de son installation. Les consignes détaillées de fonctionnement de l'installation permettant à toute personne chargée de la maintenance d'intervenir sans erreur ni omission, ainsi que les garanties sur les différents matériels mis en oeuvre. Une liste des pièces de rechange de première nécessité à approvisionner, ainsi que la nomenclature de tous les appareils mis en oeuvre (marques et caractéristiques des appareils, notices de fonctionnement et d'entretien). L'état des interventions obligatoires à prévoir dans le contrat de maintenance, avec leur périodicité. Dans chaque local technique et dans chaque armoire, le schéma particulier de la partie de l'installation qui y est contenue sera présenté plastifié sur un support plan rigide l'ensemble étant fixé au mur du local ou sur le côté intérieur de la porte de l'armoire Dans tous les schémas, il sera indiqué pour chaque protection les caractéristiques suivantes : - Repère armoire. - Puissance. - Désignation du circuit. - Localisation de l aboutissant. - Régime du neutre. - ICC au niveau de l armoire. - Utilisation de l'appareil. - Tension nominale. - Intensité de court-circuit (au point considéré). - Pouvoir de coupure. - Nombre de déclencheurs et réglages. - Principe de sélectivité (temps de déclenchement) Les consignes claires et résumées d'entretien répétitif des équipements contenus dans un local technique seront réunies sur un tableau installé dans les mêmes conditions que cidessus. La réception des travaux ne pourra être prononcée qu'après : - Remise des documents précédemment énoncés. - Remise des essais COPREC et certificats CONSUEL Les frais de réception et de conseil à l obtention des documents seront à charge du présent lot (Essais COPREC, CONSUEL, etc.)

5 page : 5 10_1_4 NATURE DES MATERIELS Les matériaux et les matériels utilisés devront être neufs, de la meilleure qualité, avoir les caractéristiques correspondant aux influences externes auxquelles ils pourront être soumis, et répondre exactement aux conditions nécessaires à une parfaite exécution des travaux demandés et à une bonne marche de l'installation. L'entrepreneur devra chiffrer dans tous les cas sa proposition avec le matériel précisé dans le présent devis. Cependant, il aura la possibilité de proposer des matériels équivalents à ceux définis dans le présent devis, mais ils ne pourront être mis en oeuvre qu'avec l'accord du Maître d'oeuvre. Aucun changement au projet ne pourra être apporté en cours d'exécution sans l'autorisation expresse et écrite du Maître d'oeuvre. Les frais résultant de changements non autorisés et toutes leurs conséquences, ainsi que tout travail supplémentaire exécuté sans l'ordre écrit, seront à la charge de l'entreprise. Le matériel électrique installé par le présent lot devra être choisi dans les conditions suivantes: - Matériel faisant l'objet de normes UTE : Tout le matériel faisant l'objet de normes UTE devra être conforme à celles-ci. - Une marque de qualité existe : Lorsque, pour un matériel déterminé, les normes UTE prévoient l'attribution de la marque, il ne devra être utilisé que du matériel revêtu de la marque nationale de conformité aux normes NF USE ou de la norme UTE. - Une marque de qualité n'existe pas : Lorsqu'il n'existe pas de marque de qualité pour un matériel faisant l'objet de normes (normes françaises ou UTE) ou de recommandations de l'ute, la conformité de ce matériel aux spécifications en vigueur sera garantie par la présentation d'un procès verbal d'essais délivré par un organisme habilité à cet effet, ou par la possession de l'estampille d'un organisme de la CEE (exemple : norme VDE). - Matériel ne faisant l'objet ni d'une norme ni de recommandation de l'ute Lorsqu'il n'existe aucune norme ou recommandation de l'ute concernant le matériel utilisé celui-ci devra présenter toutes les qualités de solidité, de durée, d'isolement de bon fonctionnement désirables. Il devra notamment répondre aux recommandations techniques générales ou fondamentales concernant l'usage auquel il est destiné. 10_1_5 LIAISONS AVEC LES AUTRES CORPS D ETAT L'installateur du présent lot sera tenu de fournir à la date prévue sur le planning, tous les plans d'exécution, renseignements et précisions concernant ces dispositions ayant une incidence sur les autres corps d'état. En cas d'erreur, de retard de transmission des documents ou d'omission, l'installateur du présent lot aura à supporter toutes les conséquences qui en découleraient, tant sur ses propres travaux, que sur ceux des autres corps d'état. Il sera demandé à l'installateur du présent lot de vérifier la conformité des ouvrages ou installations des autres corps d'état au fur et à mesure de leur exécution, ceci pour tout ce qui peut avoir une incidence sur ses propres installations, de façon à permettre dans le cadre du planning, les corrections éventuelles qui seraient nécessaires. Liaisons avec le lot GROS ŒUVRE : Le lot électricité doit : - L ensemble de ses percements. Toutefois tous les percements supérieurs au diamètre 110 mm (à justifier) seront réalisés par le lot GO suivant plan de réservation fournis par l électricien - Doit la fourniture des plans de réservation et sujétions pendant la période de préparation. -Doit les scellements et encastrements de ses ouvrages, ses saignées y compris les bouchages.

6 page : 6 - Doit les calfeutrements des réservations après passage de ses réseaux ainsi que le rétablissement du degré coupe feu des parois traversées. - Doit la fourniture et la pose des circuits de terre à fond de fouilles, les boucles de remontée et barrettes de coupure, et connexions sur les poteaux métalliques ainsi que les liaisons équipotentielles. Les calfeutrements coupe-feu au droit des réseaux électriques courant forts et faibles sont dus par le lot électricité. Liaisons avec le lot CHARPENTE OSSATURE BOIS : Le lot charpente ossature bois doit les percements au niveau des retombées de poutre pour le passage des chemins de câbles. Liaisons avec le lot COUVERTURE ETANCHEITE : La fourniture et la pose des crosses de traversée d'étanchéité ou de toiture sont à la charge du lot couverture. Liaisons avec le lot CLOISONNEMENT DOUBLAGE FAUX PLAFOND Le lot électricité doit : - Fourniture des liaisons équipotentielles des canalisations. - Les Suspentes des luminaires obligatoirement indépendantes de l ossature plafond. - Remettre un plan synthétique d implantation des luminaires et les dimensions des découpes. Ce plan synthétique tient compte de l ensemble des équipements en plafond (bouches de ventilation de reprises etc.). - Prendre connaissance du type de rail de supportage des plafonds pour les références des luminaires encastrés. (Adaptation sur fer cachés, fer apparent, fer nervuré etc.). La découpe dans les plafonds pour l incorporation des luminaires est due par le lot cloisonnement faux plafonds. Liaisons avec les lots PLOMBERIE CHAUFFAGE VENTILATION : L électricien doit : - Fourniture des liaisons équipotentielles des canalisations. - Fourniture de l alimentation électrique et protections par disjoncteurs à partir du tableau. Les interrupteurs de proximité sont dus par le chauffagiste. - L alimentation et la fourniture des sèches mains Les plombier et chauffagiste doivent : -Fournir à l électricien les caractéristiques exactes des alimentations -Les interrupteurs de proximité cadenassables. Liaisons avec les lots MENUISERIES EXTERIEURES ET SERRURERIE : Le lot électricité doit : - Les liaisons à la terre des parties métalliques. Liaisons avec le lot VRD : Pour les cheminements extérieurs identifiés en phase PEO (plan d exécution des ouvrages) le lot VRD doit : - Les tranchées. - Les fourreaux enterrés. - Les lits de sable. - Les chambres de tirage éventuel.

7 page : 7 - Les massifs pour les mats éclairages extérieurs - Les grillages avertisseurs. - Le remblaiement. - L évacuation des terres excédentaires. Le nombre de fourreaux, de chambre de tirage et les dimensions devront obligatoirement être précisées par l électricien en phase PEO (plan d exécution des ouvrages). Le lot électricité doit : la fourniture et pose des câbles dans fourreaux VRD. Cette liste n est pas exhaustive. 10_1_5_1 aboutissement des canalisations Alimentation en attente : Câble en attente à la charge de l'électricien, l'entreprise concernée pour les travaux avals ayant à sa charge le raccordement. Ce câble dont le point d'arrivée sera adapté à l'utilisation comportera une longueur libre de 1,50 m. minimum. Grille - Boîte de raccordement : La fourniture des boîtes y compris les borniers intérieurs, la pose et les raccordements amont sont à la charge de l'électricien. Les boîtes seront dimensionnées et positionnées en tenant compte des câbles de raccordement avals nécessaires. Ces raccordements avals seront à la charge de l'entreprise concernée par les travaux situés en aval de cet élément de liaison. 10_1_5_2 conducteur de protection Parallèlement aux conducteurs d'alimentation, l'adjudicataire du lot Electricité aura à sa charge l'amenée du conducteur de protection suivant les limites de prestations définies cidessus. En ce qui concerne les installations des autres corps d'état, les liaisons équipotentielles situées en aval des livraisons d'énergie électriques sont à la charge de chaque lot concerné (ex. : vmc, plomberie, extracteur de ventilation, etc.). Pour toutes les alimentations l'entrepreneur adjudicataire du présent lot devra l'amenée du conducteur de protection, parallèlement aux conducteurs actifs. Les sections sont définies au tableau 54 A de la norme C (Nouveau guide 2003). 10_1_5_3 alarmes techniques sur autres armoires L'Entrepreneur du présent lot devra, l'amenée des câbles de liaisons d'alarmes et d'informations à proximité des armoires des lots techniques concernés (chauffage, plomberie, sécurité incendie, etc..). Le titulaire du présent lot devra préciser aux autres corps d'état la nature exacte des contacts à installer dans leurs armoires. Ces corps d'états techniques mettront en oeuvre dans leurs armoires respectives les borniers nécessaires aux raccordements des alarmes et informations concernant leurs installations. Les raccordements sur les borniers s'effectueront par le titulaire du présent lot en présence et avec l'assistance d'un technicien de l'entreprise du corps d'état technique concerné. 10_1_6 PROTECTION DES OUVRAGES L'entrepreneur sera responsable jusqu'à la réception de la protection de ses ouvrages. A cet effet, il devra prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter toutes dégradations. Au cas

8 page : 8 où il en serait constaté il devra remettre en état, entièrement à ses frais et sans pouvoir prétendre à une indemnité, les ouvrages détériorés. 10_1_7 CONTROLES ET ESSAIS Indépendamment des essais réalisés par l'entreprise pour mise au point et réglage de ses ouvrages, le présent lot devra prévoir les frais afférents à la réalisation par des organismes agréés des essais définis dans les documents techniques N 1 & N 2 de COPREC ainsi que la fourniture des procès verbaux qui y sont mentionnés. L'entrepreneur du présent lot mettra à la disposition du Maître d'oeuvre ou de son représentant les appareils de mesure et le personnel nécessaire aux contrôles et essais de l'installation, aussi bien pendant l'exécution des travaux qu'à la réception. L'entreprise devra transmettre au contrôleur technique, tous les documents nécessaire à sa mission et l'accompagner lors de ses visites. 10_1_8 RECEPTION PAR LE MAITRE D OUVRAGE A l'achèvement de la totalité des ouvrages prévus au marché, il sera procédé au recollement contradictoire du matériel pour vérifier que la fourniture est conforme aux spécifications et plans du programme, aux propositions remises par l'adjudicataire, aux règlements et aux règles de l'art. Dès la prise de possession de l'installation par le Maître d'ouvrage et à une date fixée en accord avec lui l'entrepreneur déléguera un de ses représentants qualifiés pour informer et former le personnel désigné par le maître d ouvrage de l ensemble des travaux réalisés. Il sera prévu la formation des utilisateurs : - Formation à l utilisation des matériels (pour les usagers). - Formation à l entretien et à la maintenance des équipements (pour le service technique). 10_1_9 GARANTIES L'installateur garantit d'une façon formelle la parfaite réalisation des travaux faisant l'objet de la spécification technique suivant les Règles de l'art et compte tenu des Règlements et Décrets en vigueur. La fin de la garantie de l'entreprise ne pourra être prononcée qu'après un fonctionnement normal des installations d'une durée d'une année, soit depuis la date de la réception, soit depuis la date des réglages et essais consécutifs à des modifications demandées au titre de la garantie. L'entrepreneur garantit son matériel et son installation contre tous les vices de fabrication ou de montage. La responsabilité de l'entrepreneur couvrira également et dans les mêmes conditions toutes les fournitures qu'il sous-traitera. Pendant la période de garantie, l'entrepreneur devra remplacer, à ses frais, toutes pièces défectueuses ou partie de l'installation endommagée par suite d'une défectuosité ou mal façon. Les délais d'intervention au titre de la garantie ne devront pas excéder 24 heures en cas d'arrêt de parties ; des installations ou en cas de fonctionnement empêchant l'utilisation normale des locaux. Pendant ce même délai, il devra, sur simple demande, procéder aux réparations ou / et aux modifications nécessaires à la remise en marche de l'installation. Si l'entrepreneur n'a pas envoyé de personnel dans les délais impartis, les travaux pourront être exécutés à ses frais, indépendamment des dommages et intérêts qui lui seraient réclamés si le défaut de réparation causait un accident ou un préjudice.

9 page : 9 Tous accidents bris ou détérioration qui se produiraient pendant la durée de garantie et qui seraient la conséquence d'une surcharge, d'une imprudence ou d'un cas de force majeure sont exclus de la garantie.7 10_1_10 RELATIONS AVEC LES CONCESSIONNAIRES Pour l électricité : Toutes les relations avec le fournisseur d énergie seront effectuées par le titulaire du présent lot. Service France Télécom ou autres opérateurs : L'entrepreneur se mettra en rapport avec les services intéressés FRANCE TELECOM ou autre opérateur pour en obtenir tous renseignements utiles pour l'exécution de ses travaux, il se soumettra à toutes les vérifications et visites des agents de ces services, fournira tous documents et pièces justificatives. 10_1_11 RAPPEL DES NORMES Les installations seront réalisées conformément aux normes et règlements en vigueur, ainsi qu'à certainsdocuments. En particulier seront appliquées : - Règlement de sécurité incendie dans les ERP (approuvé par arrêté du 25 Juin 1980 et modifié) : Livre 1 - Dispositions applicables à tous les établissements recevant du public. - Règlement de sécurité incendie dans les ERP (approuvé par arrêté du 25 Juin 1980 et modifié) : Dispositions applicables aux établissements de cinquième catégorie. - Arrêté du 26 février 2003 : Relatif aux circuits et installations de sécurité. - Circulaire DRT du 2 avril 2003 : Concernant l'application de l'arrêté du 26 février 2003 relative aux circuits et installations de sécurité. - Circulaire DRT 89-2 du 6 février 1989 : Relative aux mesures destinées à assurer la sécurité des travailleurs contre les dangers d origine électrique dans les établissements qui mettent en oeuvre des courants électriques. - Décret n du 14 décembre 1972 : Contrôle et attestation de la conformité des installations électriques intérieurs aux normes de sécurité en vigueur. INSTALLATION ELECTRIQUE BASSE TENSION - UTE C (Mars 2004) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Choix des matériels électriques (y compris les canalisations) en fonction des influences externes. - UTE C (Juillet 2003) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique - Détermination des sections de conducteurs et choix des dispositifs de protection - Méthodes pratiques. - UTE C (Décembre 2003) : Installations électriques à basse tension et à haute tension - Guide pratique - Sections des conducteurs de protection, des conducteurs de terre et des conducteurs de liaison équipotentielle. - UTE C (Juillet 2007) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique Canalisations Modes de pose Connexions. - NFC (Février 2008) : Installation de branchement à basse tension. - NFC (Décembre 2002) + Mise à jour Juin 2005 : Installations électriques à basse tension.

10 page : 10 - NFC /A1 (Août 2008) : Installations Electriques à basse tension - Amendement A1 PROTECTION CONTRE LA FOUDRE - NFC (Décembre 1997) : Protection contre la foudre - Protection des structures contre la foudre -Installation des paratonnerres. - NFC (Juillet 1995) : Protection contre la foudre - Protection des structures et des zones ouvertes contre la foudre par paratonnerre à dispositif d amorçage. - UTE C (Janvier 2005) : Guide pratique - Protection contre la foudre - Partie 2 : Evaluation du risque. - UTE C (Avril 2006) : Guide pratique Analyse simplifié du risque foudre. - NF EN (Juin 2006) Protection contre la foudre - Partie 1 : Principe généraux. - NF EN (Novembre 2006) : Protection contre la foudre - Partie 2 : Evaluation du risque. - NF EN (Décembre 2006) : Protection contre la foudre - Partie 3 : Dommages physiques sur les structures et risques humains. - NF EN (Décembre 2006) : Protection contre la foudre - Partie 4 : Réseaux de puissance et de communication dans les structures - UTE C (Août 2004) : Installation électrique à basse tension - Guide pratique - Protection des installations électriques basse tension contre les surtensions d origine atmosphérique Choix et installation des parafoudres. ECLAIRAGE - NF C (Mai 1993) : Méthode simplifiée de prédétermination des éclairements dans les espaces clos et classification correspondante des luminaires. - NF EN (Novembre 2002) : Lumière et éclairage - Termes de base et critères pour la spécification des exigences en éclairage. - NF EN (Juin 2003) : Lumière et éclairage - Eclairage des lieux de travail - Partie 1 : Lieux de travail Intérieur. - NF EN (Mars 2008) : Lumière et éclairage - Eclairage des installations sportives. - NF EN (Octobre 2008) : Lumière et éclairagisme Mesure et présentation des données photométriques des lampes et des luminaires Partie 1 : Mesurage et format de données. - NF EN (Avril 2005) : Lumière et éclairage Mesure et présentation des caractéristiques photométriques des lampes et luminaires Partie 2 : Présentation des données utilisées dans les lieux de travail intérieurs et extérieurs. - NF EN (Décembre 2007) : Lumière et éclairage Mesurage et présentation des données photométriques des lampes et luminaires Partie 3 : Présentation des données pour l éclairage de sécurité des lieux de travail. - NF EN (Novembre 2007) : Performance énergétique des bâtiments Exigences énergétiques pour l éclairage. - NF EN ISO (Février 2000) : Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV) - Partie 6 : guide général relatif à l'environnement de travail. - NF X (Octobre 1990) : Ergonomie - Principes d'ergonomie visuelle applicables à l'éclairage des lieux de travail. - ECLAIRAGE BASSE TENSION - UTE C (Novembre 2006) : Installations électriques à basse tension - Guide pratique Installation d éclairage en très basse tension. ECLAIRAGE de SECOURS

11 page : 11 - UTE C (Août 2006) : Guide pratique - Eclairage de sécurité par blocs autonomes dans les établissements recevant du public comportant des locaux à sommeil ne disposant pas d éclairage deremplacement. - NF EN50172 (Décembre 2004) : Système d éclairage de sécurité. - NF C (Août 2003) : Maintenance des blocs autonomes d éclairage de sécurité BAES et BAEH. ACCESSIBILITE HANDICAPEE : - Loi n (11 Février 2005) : Loi sur l égalité et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. - Décret n (17 Mai 2006) : Relatif à l accessibilité des bâtiments d habitation collectifs, aux maisons individuelles, et ERP. - Arrêté du 01/08/2006 : Relatif aux ERP neufs. 10_1_5 Généralités démarche QEB GOULOTTES ET PLINTHES : - Les produits à base de PVC devront répondre aux exigences suivantes : Ils seront exempts de Cadmium Eviter les stabilisants à base de plomb et de cadmium. Les produits de substitution possibles sont les composés à base de calcium-zinc. Eviter les plastifiants DEHP ou DOP. Préférer des produits à base de DIDP ou DINP. LAMPES : - Les ballasts seront de préférence électroniques et indépendants des lampes. - L efficacité lumineuse des lampes ne sera pas inférieure à : 80 lm/w pour les tubes fluorescents 65 lm/w pour les autres lampes. - la teneur en mercure des lampes est limitée à 3 mg sauf pour les lampes dont la durée de vie dépasse heures (10 mg tolérés). - Les lampes seront à basses consommation d énergie. - La durée de vie des lampes sera au minimum de : heures pour les lapes fluo compactes heures pour les tubes fluo et autres lampes. LUMINAIRES : - Le rendement des luminaires sera supérieur à 70 %. Les luminaires seront de type basse luminance 10_2 Devis descriptif 10_2_1 TRAVAUX POUR OUVRAGES COURANTS FORTS 10_2_1_1 coffret de chantier L alimentation de chantier ainsi que la mise en place des coffrets de branchement seront dus au lot gros œuvre. 10_2_1_2 circuits de terre 10_2_1_2_1 généralités La prise de terre du bâtiment neuf sera réalisée au moyen d'un ceinturage en fond de fouille.la résistance totale de la prise de terre devra être inférieure ou égale à 1 Ohm.

12 page : 12 10_2_1_2_2 prise de terre En fond de fouille, le présent lot devra la pose d'une boucle de terre en câble de cuivre nu de 29 mm² minimum, posée dans le sol, soit en câble d'acier de 95 mm² galvanisé noyé dans les fondations. Cette opération se fera en coordination avec les lots V.R.D et Gros Oeuvre. 10_2_1_2_3 liaisons équipotentielles L installateur du présent lot devra la mise à la terre des différents éléments conducteurs tels que les canalisations métalliques, corps des appareils sanitaires, tuyauteries, huisseries, charpente métallique, ossatures métalliques des cloisons, fers principaux des faux - plafonds, armatures métalliques des radiers, dalles, ossatures métalliques des poteaux, etc. 10_2_1_2_4 conducteur de terre A partir d'une borne principale permettant de mesurer la terre et de connecter tous les conducteurs de protection, il sera mis en oeuvre un câble dont la section sera calculée conformément à la norme NFC Chapitre et connectée à la prise de terre. Ce câble sera de même nature que celui de la prise de terre et ne sera jamais inférieur à 16mm² s'il est en cuivre protégé, 25 mm²s il est en cuivre nu. Tous les chemins de câbles seront reliés à la terre le long de leur parcours. Depuis la barrette de terre, le présent lot prévoira la mise en place d un CU nu de 25 mm² en continu sur toutes les longueurs de ses chemins de câbles. Il installera pour cela une bague de terre à chaque tronçon de chemins de câbles. Ce câble sera à raccorder à chacune de ses extrémités au réseau de masse. 10_2_1_2_5 conducteur de protection Parallèlement à tous les conducteurs actifs, la terre sera amenée à toutes les alimentations nécessaires aux autres corps d'états techniques, aux différentes armoires électriques de l opération, puis de ceux-ci, aux différents points d'utilisation. La section des conducteurs de protection sera calculée conformément à la Norme NFC Chapitre et sera de même nature que les conducteurs actifs. Les sections minimales sont : - Section égale à celle des conducteurs actifs jusqu'à 16 mm², - Section égale à 16 mm² Pour les conducteurs actifs entre 16 et 35 mm², - Section égale à la moitié de celles des conducteurs actifs pour les sections supérieures à 35 mm². 10_2_1_3 principes de distribution 10_2_1_3_1 alimentation générale L'établissement sera alimenté par un branchement basse tension Tarif Jaune à créer, pour une puissance estimée par l'entreprise qui confirmera cette valeur par l'établissement du bilan de puissance. Toutes les prescriptions du distributeur EDF devront être appliquées. Le coffret coupure extérieure sera fourni par le titulaire du présent lot et posé par le lot VRD au droit de la grille fixe du portail d entrée. Depuis ce coffret, l'entreprise du présent lot réalisera la liaison au TGBT situé au rdc dans le local technique, en câble U1000 RO2V sous fourreaux étanche sous dallage. Le local TGBT sera équipé du panneau de comptage et du disjoncteur de branchement Tarif Jaune à prévoir au présent lot. Ce tableau sera repéré par triangle jaune avec flèche électrique.

13 page : 13 Le disjoncteur de branchement sera installé en tête du TGBT à proximité du panneau de comptage. Les bornes amont du disjoncteur de branchement seront laissées à disposition de EDF pour le raccordement du câble d'alimentation et seront équipées d'un dispositif permettant leur plombage. Le disjoncteur général sera équipé d'une protection différentielle réglable et temporisable par bloc VIGI réglé sur 1A cran II. Depuis le disjoncteur général, alimentation du TGBT en câble U1000 RO2V. NOTA : Tous les contacts et démarches nécessaires à la coordination avec les services de EDF pour la création du branchement sont à la charge de l'entreprise. L'entreprise fournira en temps utile, tous les documents et certificats nécessaires à la mise en service définitive du branchement Tarif jaune. 10_2_1_3_2 distribution principale Le disjoncteur général pourra être installé en tête du TGBT. Le TGBT assurera l'alimentation des équipements généraux desservant la totalité de l'établissement (Ventilation, BEC, PAC ), des équipements électriques, des installations d'éclairage extérieur, 10_2_1_3_3 consommation électrique La consommation électrique des installations d'éclairage et de chauffage de l'établissement sera également décomptée. A cet effet, l'entreprise prévoira des compteurs avec tores dans le TGBT. 10_2_1_3_4 arrêt d urgence général Il sera prévu un arrêt d urgence de déclenchement à distance de l organe générale de coupure du TGBT (par l'intermédiaire d'une bobine de type MX), type déclencheurs à membranes déformantes sous verre dormant Ces coffrets bris de glace seront : - Equipés d'un bouton de commande et d'un voyant indiquant par son allumage la présence de la tension. (Voyant vert : sous tension ; Voyant rouge : position déclenché sécurité). - Mis en évidence par une affichette : "Coupure d'urgence générale Electricité". - Implantés au niveau du bureau à une hauteur de 1.30mètres du sol. Sont dû l ensemble des liaisons électrique entre les coffrets de coupure d urgence et la protection de l armoire y compris bobine MX de déclenchement. 10_2_1_4 tableau électrique Le TGBT sera installé dans le local technique au rdc. Le tableau sera réalisé dans un coffret métallique en tôle d'acier d'épaisseur minimum 10/10e mm avec plastron isolant en face avant. Il sera constitué de coffrets modulaires associables et équipés de gaines permettant le passage des câbles. Des plastrons empêcheront tout contact avec les parties sous tension. Les gaines seront équipées de portillons pleins. Chaque cellule sera dimensionnée et pré-équipée de manière à permettre une extension de 30 % des équipements. Tous les départs seront clairement identifiés ainsi que les différents coffrets. Disjoncteur avec protection différentielle 30 ma sur les circuits prises de courant et 300 ma sur les circuits éclairage.

14 page : 14 10_2_1_5 canalisations Ce chapitre concerne les canalisations issues de l armoire destinée à alimenter les appareils d'éclairage, les prises de courant et les alimentations "petites forces". Les câbles et conducteurs seront, suivant leurs mises en oeuvre et les locaux équipés ou traversés, des séries U 1000 R2V, A 05 VV, H 07 V, et si la réglementation l'impose, résistant au feu de type CR 1. Les sections minimales de ces conducteurs seront de : - 1,5 mm² pour l'éclairage et les télécommandes, - 2,5 mm² pour les prises de courant 10/16 A et pour les alimentations "petites forces" - 4 mm² pour les prises de courant ou petites forces 20 A - 6 mm² pour les prises de courants ou petites forces 32 A - Suivant note de calcul pour les sections supérieures Suivant leurs parcours, les locaux et leurs destinations, ces conducteurs seront posés, d'une manière générale : - sous conduits I.C.T.A, I.CA. en encastré dans les constructions, - sous conduits I.C.A. dans les cloisons, - sur chemins de câbles ou sous conduits I.R.L. dans les faux plafonds, les locaux techniques, - sous moulure et/ou goulotte et chaque fois que l'encastrement sera impossible dans des locaux "nobles". Dans le cas de canalisations sous conduits I.R.L., le montage type "METRO" sera recommandé. En faux plafond dans les cas de câble unique, il sera toléré une fixation par colliers ou par attaches. Lorsque 3 câbles au minimum chemineront parallèlement, ils seront obligatoirement fixés sur chemins de câbles ou sous goulottes dont les caractéristiques seront identiques au chapitre canalisations secondaires. Dans le cas de montage en apparent, la mise en oeuvre sera soignée afin de satisfaire l'esthétique. L'entraxe des points de fixation sera au maximum de : - 0,80 pour les conduits rigides, - 0,60 pour les conduits cintrables, - 0,30 pour les conduits souples et les câbles multiconducteurs. Les boîtes de distribution et de dérivation apparentes ou non devront rester accessibles. A l'intérieur les raccordements seront effectués par bornes isolées. Il est rappelé que : Le nombre des conducteurs par conduit et le diamètre de ceux-ci seront conforme à la Norme C : chaque conduit est utilisé au maximum au 1/3 de sa section. La mise en oeuvre des conduits sera conforme aux D.T.U., à la NFC et aux recommandations établis par Promotelec. L exécution dans le Thermopierre (béton cellulaire) des saignées et boîtiers électriques est réalisée à l aide de rainureuse électrique et scie cloche. Les saignées sont rebouchées au plâtre ou mortier de rebouchage (Ytong/Siporex),après humidification et dépoussièrage. Fixation : cheville plastique type Fischer GB. 10_2_1_6 chemins de câbles Le présent lot prévoira ses propres chemins de câbles essentiellement dans les circulations principales. Tous les chemins de câbles auront une capacité qui permettra d'augmenter la quantité de câbles de 30 % minimum.

15 page : 15 Ces chemins de câbles seront réalisés par des tronçons type maillé pour le courant fort et en partie dalle pleine pour les courants faibles et sécurité incendie. Afin d'assurer la protection coupe-feu des canalisations dans certains parcours, les chemins de câbles seront coupe-feu et seront constitués par des gaines métalliques en tôle d'acier galvanisée doublée d'un revêtement permettant d'obtenir une coupe-feu de 30 à 60minutes. Le système mis en oeuvre sera du type FWK de TEHALIT ou équivalent approuvé. De même, lorsque les chemins de câble n occupent pas la totalité de la surface percée à travers les cloisons, il conviendra de boucher l excédent pour reconstituer le degré coupe-feu original de la cloison. Le titulaire du présent lot devra tous les accessoires de fixations tant pour les éléments suspendus que pour les éléments posés en applique. Les écartements entre fixations devront être tels que la rigidité avec le poids maximum pouvant être mise en place à terme ne soit jamais mise en cause. Dans tous les cas, la mise en oeuvre devra être particulièrement soignée. Le B.E.T et le Maître d' oeuvre se réservent le droit de refuser les ouvrages instables, insuffisants ou estimés de "malfaçon". Les travaux de réfection étant, naturellement, à la charge du présent lot. Câbles principaux : Les câbles seront soigneusement rangés et repérés tous les 20 mètres en ligne droite et à chaque changement de direction. Le système de repérage sera exécuté en matière indélébile et inaltérable ; il sera du type Duplix de chez LEGRAND. Ces câbles seront posés à raison d une nappe au maximum. Aucune contrainte mécanique ne sera tolérée au moment de leur pose ; les fixations seront espacées de 3 m au maximum sur les chemins de câbles. Avant leur mise en service, tous les câbles, sans exception, seront contrôlés, en particulier en ce qui concerne la mesure des isolements et de leur repérage. Il ne sera pas toléré de boîtes de jonction sur les parcours entre les points normalement prévus pour leur raccordement (continuité physique). Il en sera de même dans les plafonds coupe feu. Les raccordements, imposés par les dérivations des circuits, seront effectués dans des boîtes réservées à cet effet, et exécutés à l'aide de bornes uniquement. Ces boîtes seront repérées sur les plans et schémas d'exécution, et implantées aux endroits les rendant discrètes et accessibles en permanence ; sur les plans, un sigle désignera leur positionnement. Chaque fois qu au minimum trois câbles chemineront parallèlement, ils seront fixés obligatoirement sur chemin de Câbles. Les câbles isolés pourront faire l'objet d'une fixation soit par colliers ou supports, soit sous fourreaux. 10_2_1_7 installation des locaux 10_2_1_7_1 généralités L'installation de chaque local est précisée sur les plans tant en qualité qu'en quantité. La mise en oeuvre sera conforme aux D.T.U. et recommandations établis par Promotelec. Si des différences apparaissaient entre la réglementation et les références du matériel préconisé, l'entrepreneur devra attirer l'attention des Maîtres d oeuvre et faire des propositions de mise en conformité.

16 page : 16 NOTA : Il est rappelé que dans le cadre d'incorporation d'équipements dans les cloisons coupe feu, le présent lot doit le calfeutrement au plâtre des plots d'encastrement pour reconstituer un des critères coupe feu ou pare flammes. Dans les locaux réservés aux maternelles du centre de loisirs, les prescriptions concernant les écoles maternelles seront appliquées notamment pour les hauteurs des appareils de commande ou prises de courant ou celle ci sera portée à 1m30. 10_2_1_7_2 prises de courant L'ensemble des prises de courants spécifiées sur plan seront de type 10/16 A mono + terre (sauf local R21, 2 PC 20A). L installation se fera : En saillie dans les locaux techniques. En encastrée dans les locaux nobles (l ensemble des pots d encastrement est dû par le présent lot.) Le degré de protection de ces équipements sera en rapport avec le type de local ou elles sont installées. Tous les circuits et prises de courant seront repérés. D'une manière générale les prises de courants seront protégées par des disjoncteurs différentiels de 30 ma soit : - 1 protection différentielle 30 ma pour 8 PC Il est toléré d utiliser des PC jumelés et regroupés par 2 PC (système à connexion rapide) 10_2_1_7_3 commande des circuits d éclairage L'ensemble des organes est spécifié sur plan et sera réalisée par des boutons de commande localisés: - Boutons poussoirs avec / et sans voyant lumineux. - Télérupteur pour un boucle du hall - Interrupteur simple allumage. - Interrupteur à clé dans le sas (pour l ensemble des appareil d éclairage du bâtiment, sauf appareil sur détecteur et minuterie, sauf éclairage de sécurité) - Interrupteur simple allumage sur minuterie réglable (0-30mn) dans les sanitaires et le local poubelles avec asservissement à l éclairage naturel. - Interrupteur simple allumage avec variateur d intensité pour les zones de repos (R08 2 ème salle et R11) - Détecteur de présence pour les circulations et hall et extérieurs, asservis à l éclairage naturel. L appareillage sera du même type que celui choisi pour les prises de courant. Les locaux aveugles comporteront des commandes avec voyant. Toutes les canalisations seront dans la mesure du possible dissimulées de la vue. 10_2_1_8 appareils d éclairage 10_2_1_8_1 généralités L installation d éclairage devra répondre à la nouvelle réglementation thermique RT 2005 en particulier les articles 62 à 67. Les niveaux d'éclairement seront conformes aux recommandations de l'afe. Tous les appareils d'éclairage seront équipés de leurs lampes. Tous les luminaires fluorescents seront obligatoirement du type compensé à starter avec ballast électronique.

17 page : 17 Ils seront équipés de tube fluorescent de typet5 type blanc brillant avec des puissances de 18, 28,36,49 ou /et 58 W selon les cas (3000 K T 4000 K). Les niveaux d éclairement suivants seront respectés : lux zone demi pension lux pour les bureaux lux pour les salles de classe et 500 lux pour le tableau lux pour les circulations, locaux techniques, sanitaires, hall, sas accès parking, cage escalier - 30 à 50 lux à l extérieur. Les niveaux d'éclairement seront conformes aux recommandations de l'afe et seront calculés après dépréciation de 1,25 à 0,8 m du sol. Afin d'éviter toute dégradation, ces appareils ne seront mis en place (corps et organes optiques) qu'après l'intervention de tous les autres corps d'état (peinture, staff, etc....) ; toutefois, le support de l appareil pourra être fixé bien avant, en vue des réservations nécessaires. Les installations desservant les locaux non accessibles au public seront commandées et protégées indépendamment de celles desservant les locaux accessibles au public. Toutes les fixations seront à la charge du présent lot qui devra suivant les lieux suspendre les luminaires par l'intermédiaire de chaînettes au de tiges filetées. En Aucun cas, ils ne seront fixés aux faux plafonds. Dans tous les cas, les luminaires ne devront pas gêner les manoeuvres des portes ou d autres équipements. Avant leur mise en oeuvre, l'électricien devra se coordonner avec les autres corps d'état. L ensemble des luminaires devra satisfaire à l essai au fil incandescent à 850 C pour les circulations et 750 C pour les autres locaux. Lorsque des appareils sont alimentés depuis un plafond exigé par un degré coupe feu ou une stabilité au feu de la structure il sera mis en place des boites de raccordements 960 C conformément à l article EL3 2a. Les degrés au feu devront êtres rétablis au niveau de chacune des boites. Les pièces d eau devront respecter les dispositions énoncées dans le paragraphe 701 de NFC Enfin, Les couleurs des matériels d éclairage seront au libre choix du Maître d ouvrage et de l architecte. NOTA : Il est rappelé que dans le cadre d'incorporation d'équipements dans les cloisons coupe feu, le présent lot doit le calfeutrement au plâtre des plots d'encastrement pour reconstituer un des critères coupe feu ou pare flammes. Toutes connexions dans les plafonds coupe-feu seront interdites. Enfin, la position exacte de pose sera soumise à l approbation de la maîtrise d oeuvre. 10_2_1_8_2 appareils La répartition et la position des appareils d'éclairages des locaux ainsi que les différentes zones d'allumage sont soit indiquées sur les plans joints au présent document, soient décrits dans les principes suivants. Les luminaires seront positionnés conformément aux plans de faux plafond établis par l'architecte notamment pour les plafonds à dalles démontables.

18 page : 18 La découpe des réservations dans les dalles de faux plafond est du au lot Plâtrerie Cloisonnement Faux Plafonds. Toutes les sujétions de fixation des luminaires sont à la charge du présent lot. La référence des luminaires et leur localisation sont reportées sur le plan d électricité. 10_2_1_9 éclairage de sécurité 10_2_1_9_1 généralités L entreprise titulaire du présent lot aura la charge de l implantation de l éclairage de sécurité, conformément aux normes et règlements en vigueur pour les ERP de 5 ème catégorie. L'éclairage de sécurité à mettre en oeuvre devra répondre aux exigences du règlement de sécurité relatif aux Etablissement Recevant du Public (ERP). Il sera de type C assuré par des Blocs Autonomes d'eclairage de Sécurité (BAES) conformes aux normes de la série NF C et admis à la marque NF AEAS. Les indices de protection des BAES retenus pour chaque type de local seront déterminés en fonction du guide UTE C définissant le choix des matériels électriques en fonction des influences externes. Les Blocs seront du type SATI (Système Automatique de Test Intégré) et feront automatiquement, secteur présent, les tests périodiques obligatoires conformes à la norme NFC Les B.A.E.S seront raccordés en amont de la commande et en aval de la protection du circuit éclairage normal. Les flux lumineux des BAES seront de 45 lumens pendant 1 heure pour l'éclairage d'évacuation et éventuellement de 360 lumens pendant 1 heure pour l'éclairage anti panique à raison de 5 lumens par m² uniformément répartis. La distance entre deux BAES ne devra excéder, 15 m pour l'éclairage d'évacuation et 4 fois la hauteur d'installation pour l'éclairage anti panique. Ce dernier sera réalisé avec 2 blocs minimum par local concerné. La distance entre deux BAES pour l éclairage d'évacuation ne devra excéder 26 m. La hauteur de fixation des BAES ne devra pas être inférieure à 2.25 m. L'alimentation des BAES sera raccordée en amont de l'organe de coupure de l'éclairage normal, mais en aval du dispositif de protection. Les BAES seront équipés d'un dispositif SATI, conforme à la norme NF C , permettant de réaliser automatiquement, secteur présent, les opérations de contrôle d'autonomie, de fonctionnement et d'état des lampes. Les BAES pour l'éclairage d'évacuation seront équipés des étiquettes réglementaires conforme à la norme NF X _2_1_9_2 matériel éclairage d évacuation :57lumens/1h (tous locaux sauf R01) éclairage anti-panique :330 lumens/1h (R01 hall) Ces éclairages sera réalisé par blocs autonomes en saillie. 10_2_1_9_3 télécommande Une télécommande de mise au repos des BAES sera prévue au TGBT. 10_2_1_9_4 tests réglementaires Les installations d éclairage de sécurité permettront la réalisation par l'intermédiaire du dispositif SATI, secteur présent, des tests réglementaires suivants des BAES : Tous les 6 mois : contrôle de l'autonomie en dehors des périodes d'ouverture au public

19 page : 19 Tous les mois : contrôle de l'état des lampes et du passage en fonctionnement automatique en cas de défaillance de l'alimentation, de l'efficacité de la télécommande de mise au repos. Le résultat des tests sera consigné par affichage lumineux (diode) sur les BAES. En cas de coupure secteur pendant les tests, la fonction de sécurité devra rester prioritaire. 10_2_1_10 alimentations diverses Toutes les implantations précisions concernant ces différentes alimentations sont précisées sur le plan électricité. Leur localisation sera à définir précisément lors de l'exécution du chantier. Les alimentations particulières seront issues du tableau électrique de la zone concernée. Chaque alimentation particulière sera alimentée indépendamment et clairement repérée. NOTA : Les calibres ou puissances des alimentations sont donnés devront être adaptés lors de la réalisation aux matériels réellement mis en oeuvre. Avant toute intervention, l'entreprise du présent lot devra pour se faire préciser avec les corps d'état concernés (chauffage, plomberie, ventilation, ) la puissance, la tension, le type de raccordement, et la position exacte des équipements électriques Toutes ces alimentations seront réalisées suivant les caractéristiques du paragraphe canalisations secondaires. Ces alimentations seront laissées sous forme de câble en attente. Ce câble devra posséder suffisamment de réserve pour arriver jusqu'aux bornes de raccordement. Le raccordement sur les équipements sera à la charge du lot concerné. Pour les alimentations des équipements en toiture il sera mis en œuvre un réseau de chemin de câble du type galvanisé à chaud sur dallettes avec couvercle. Le conducteur de protection sera amené, parallèlement, à l'énergie à chaque alimentation. Le titulaire du présent lot devra l'alimentation, la protection et le raccordement (suivant le cas) des équipements forces spécifiques suivants : - PAC + pompe (30kw) Local Technique - les cta (1kw) R12 Matériel, R06 Stockage CLSH, R05 Stockage Associations - Le ballon ECS (3Kw) et la pompe solaire (2 KW) R14 Local Ménage - les sèches mains (alimentation, raccordement et fourniture à charge du présent lot) - La centrale d alarmes techniques - L équipement alarme incendie (alarme type 4) - L alimentation des volets électriques - Etc. 10_2_1_11 défauts techniques L'établissement sera équipé d'une alarme technique regroupant les défauts de certains équipements particuliers. Le principe de fonctionnement de la centrale sera le suivant : Sur apparition d'un défaut Signalisation sonore et lumineuse Sur acquittement du défaut Suppression de la signalisation sonore Sur disparition du défaut Suppression de la signalisation lumineuse

20 page : 20 La centrale d'alarme technique sera équipée d'un contact de synthèse des défaut. Centrale d'alarme 10 directions marque Nugelec type SAT ou similaire avec alimentation incorporée. Adjonction de coffrets d'extension 10 directions sur le bus de transmission. La centrale sera implantée dans le Bureau. Alimentation de la centrale d'alarmes techniques depuis TGBT en câble U1000 RO2V. Les alarmes techniques à traiter sont les suivantes : Défaut protection générale armoire TGBT Défaut PAC Défaut VMC double flux Défaut de synthèse de déclenchement de tous les disjoncteurs du TGBT Défaut de protection éclairage extérieur Dérangement et déclenchement de l alarme incendie Etc. L'entrepreneur a à sa charge la fourniture, la pose, l alimentation électrique et le raccordement de tous les contacts de défaut, y compris la centrale d alarme. Le type de câble doit être conforme aux spécifications du constructeur. Les informations d'alarmes seront fournies par les lots responsables des équipements. Elles seront délivrées sous la forme de contacts secs disponible au niveau de chaque équipement, les liaisons entre la centrale et les différents éléments à contrôler est du au présent lot. Le titulaire du présent lot informera par écrit les lots concernés de la nature des contacts à mettre en œuvre. 10_2_1_12 alarme incendie 10_2_1_12_1 normes Les fournitures et installations à la charge de l'entreprise seront conformes aux règles de l'art et seront obligatoirement soumises au respect des normes, décrets, arrêtés et règlements officiels en vigueur à la date de la signature du marché, aux normes et règles particulières applicables à l'affaire considérée (ERP 5ème catégorie) : Décret N du 14 Novembre Réglementation publique pour l'exécution des dispositions du livre du code du travail en ce qui concerne la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en oeuvre des courants électriques. Arrêté du 4 juin Approbation du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public du type X et R. Instructions Techniques 246, 247 et 248. L établissement étant classé en E R P de type R et 5 ème catégorie, le Système de Sécurité Incendie aura un équipement d alarme de type 4 10_2_1_12_2 système d alarme Fourniture & pose d un système d alarme incendie de type 4 conforme à la réglementation, comprenant : Déclencheurs manuels (D.M) D'un Bloc Autonome d'alarme sonore principal dans le bureau R23 De blocs Autonomes d'alarme sonore satellites Nombre de lignes de déclencheurs manuels conforme à la réglementation.

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 : ELECTRICITE (CCTP) Accord-cadre concernant les

Plus en détail

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE

CONSTRUCTION DES NOUVELLES TRIBUNES - DCE MAIRIE de Saint-Sulpice sur Lèze - Août 2013 LOT 03 ELECTRICITE LOT 03 ELECTRICITE page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot ELECTRICITE pour la construction des nouvelles tribunes

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion

ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES. 1-2 En particulier : 1-2 Choix des équipements-appareillages. 1-3 Protection contre la corrosion ELECTRICITE 1/ TEXTES REGLEMENTAIRES L'ensemble des Installations doit répondre aux prescriptions et spécifications des textes des normes qui a pour but de définir les conditions de fourniture et de pose

Plus en détail

CCTP Système de Sécurité Incendie

CCTP Système de Sécurité Incendie UNAF 26 place Saint Georges 75009 Paris IMMEUBLE DE BUREAUX 26 place Saint Georges 75009 Paris REMPLACEMENT DE L EQUIPEMENT D ALARME B.E.T. PREVENTION INCENDIE INGENIERIE MAÎTRISE D ŒUVRE 52 rue Jacques

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009

DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes. mardi 20 octobre 2009 DOSSIER DCE CCTP Cahier des Prescription communes mardi 20 octobre 2009 LOT N 002 CAHIER DES PRESCRIPTIONS COMMUNES mardi 20 octobre 2009 1/7 1 Liste des corps d états Lot 001 Cahier des charges particulières

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA

Dossier de Consultation des Entreprises. Réfection de la terrasse de la cour de l Institut Supérieur de Mécanique de Paris SUPMÉCA Dossier de Consultation des Entreprises Réfection de la terrasse de la cour de l Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P. 1 GÉNÉRALITÉS... 2 1.1 OBJET DES TRAVAUX... 2 1.2 CLASSEMENT DE L ÉTABLISSEMENT...

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin

Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin Cahier des Clauses Techniques Particulières Commun (C.C.T.P.C.) Remplacement de la canalisation de gaz du stade Jean Bouin 11.028 T MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX 1 OBJET DU MARCHE Le présent cahier des clauses

Plus en détail

Lot N 05 ELECTRICITE

Lot N 05 ELECTRICITE MAITRE D OUVRAGE LOGEHAB 18 rue Blatin 63000 CLERMONT FERRAND Pavillons TERRAIL RENOVATION EXTERIEURE DES BATIMENTS Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P Lot N 05 ELECTRICITE 27/03/2015 MAÎTRE

Plus en détail

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de

Les entreprises pourront éventuellement sous leur responsabilité présenter des variantes avec du matériel de 18.1 GÉNÉRALITÉS DE CONSISTANCE ET DE DESCRIPTION DE TRAVAUX 18.1.1 Préambule Ce CCTP fait partie intégrante de l'ensemble du CCTP comportant les Prescriptions Communes TCE et 19 lots dont le présent lot

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Cahier des Clauses Techniques Particulières Installation de chauffage de l église de Kunheim Remplacement du générateur d air Date limite

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 5 ELECTRICITE ECONOMISTE:

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES

TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES LYCEE DE L ALBANAIS Rue du Lycée BP 102 74152 RUMILLY CEDEX TRAVAUX D AMENAGEMENT INTÉRIEUR DE LA PLATEFORME STI2D CAHIER DES CHARGES Lot N 03 ELECTRICITE Beauquier architectes 2, Avenue d'aléry - 74000

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 08 Peinture Maîtrise d'ouvrage Société

Plus en détail

CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CAHIER CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES AMENAGEMENT DE BUREAUX Immeuble «Les Cascades» 26400 Blacons COMMUNE DE MIRABEL ET BLACONS (26400) Département de la Drôme MARCHE PUBLIC DE MAITRISE D OEUVRE

Plus en détail

Département du Pas-de-Calais. Commune d Haillicourt. Eglise Notre-Dame. Restauration

Département du Pas-de-Calais. Commune d Haillicourt. Eglise Notre-Dame. Restauration Département du Pas-de-Calais Commune d Haillicourt Eglise Notre-Dame Dossier de Consultation des Entreprises Cahier Des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) LOT N VII : ELECTRICITE Novembre 2010

Plus en détail

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE

LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE LOT N 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE Page 1/5 5.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 5.1.1 Généralités Les présents prescriptions techniques particulières au lot ravalement / échafaudage sont complémentaires

Plus en détail

CCTP lot n 10 Revêtement résine de bassin

CCTP lot n 10 Revêtement résine de bassin Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en-Bigorre Phase DCE CCTP lot n 10 Revêtement résine de bassin Emetteur : Date Phase 30/11/2015 DCE Rédigé par Indice CD2I 02 Nom fichier Type Format

Plus en détail

CCTP / DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF LOT N 7 - ELECTRICITE

CCTP / DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF LOT N 7 - ELECTRICITE 7 ELECTRICITE -1/9 - ECOLE DE MUSIQUE INTERCOMMUNALE DU GRANDVAUX CREATION DE SALLE DE REPETITION EN SOUS SOL 6 Place Charles Thévenin ST LAURENT EN GRANDVAUX 39150 Maître d Ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNES

Plus en détail

DPGF ELE LOT 11 MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE V I L L E D E G R E N A Y ALPES STRUCTURES: BET STRUCTURES. ESTB: BET CVC ELEC CF cf

DPGF ELE LOT 11 MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE V I L L E D E G R E N A Y ALPES STRUCTURES: BET STRUCTURES. ESTB: BET CVC ELEC CF cf V I L L E D E G R E N A Y MEDIATHEQUE ESTAMINET 62 GRENAY DCE DPGF ELE LOT 11 JUIN 2012 ELE03 Maîtrise d Ouvrage :Ville de Grenay APD: http://www.richardschoeller.eu/2011/10/21/mediatheque-estaminet-degrenay/

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 SALLE DES FETES 68650 LE BONHOMME Rénovation de la cage d escalier Changement de certaines menuiseries extérieures - LOT 04 - PEINTURE 1 GENERALITES VISITE

Plus en détail

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT

Lanrivoaré (29) salle multifonctions et réhabilitation du complexe attenant Octobre 2011 Phase DCE LOT 08 PEINTURE page 1/5 IMPORTANT LOT 08 PEINTURE page 1/5 LOT 08 PEINTURE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que des autres lots. ETAT DES LIEUX :

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays de l Orne

Communauté de Communes du Pays de l Orne MAITRE D OUVRAGE : Communauté de Communes du Pays de l Orne 3, place de l Hôtel des Ouvriers 5431 HOMECOURT Restructuration du centre culturel Pablo PICASSO Phase 3 --- Place du Général Leclerc 5431 HOMECOURT

Plus en détail

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT

S O M M A I R E. HABITAT DAUPHINOIS - Immeuble de 6 Logements Locatifs 26120 CHABEUIL. Préambule T.C.E. 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT S O M M A I R E 1 - OBJET DU PRESENT DOCUMENT 2 - DOSSIER DʼEXECUTION 3 - ETAT DESCRIPTIF DES TRAVAUX 4 - DEFINITION GENERALE DE LA PRESTATION 5 - NOMENCLATURE DES LOTS 6 - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALES

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE

C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières) LOT N 03 PLATRERIE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON D OUST AMENAGEMENT D UNE SATION DE TRAIL ET DE 3 SALONS ESTHETIQUES DANS L ANCIENNE MAISON DU TEMPS LIBRE D AULUS LES BAINS C.C.T.P (Cahier des Clauses Techniques Particulières)

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESSIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 10 - METALLERIE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE

Plus en détail

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3 1. Étendue

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY SYNDICAT MIXTE D'AMENAGEMENT ET D'EXPANSION DE LA GATINE RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY CADRE DE DECOMPOSITION FORFAITAIRE Octobre 2006 22.06.270/GB/CP Suivant

Plus en détail

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises

MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises MAPA N 01 2015 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Extension du réseau de chauffage de l hôtel d entreprises PROCEDURE ADAPTEE ART 28 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MAITRE D'OUVRAGE COMMUNAUTE

Plus en détail

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE Maître d'ouvrage Mai 2012 Mairie de Portes lès Valence Place de la République 26 800 PORTES lès VALENCE CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Extension des Vestiaires Hommes au CTM de Portes lès Valence LOT N 4 ELECTRICITE

Plus en détail

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques

CCTP. Renseignements généraux d ordre Technique. Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas. Mairie de Guipavas Services Techniques V I L L E D E G U I P A V A S SERVICES TECHNIQUES LOT : 3 ELECTRICITE CCTP Renseignements généraux d ordre Technique Maître d Ouvrage : Mairie de Guipavas Mairie de Guipavas Services Techniques Monsieur

Plus en détail

Coffret comptage S19. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DESCRIPTION 3- DIMENSIONS

Coffret comptage S19. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DESCRIPTION 3- DIMENSIONS 1- GÉNÉRALITÉS Le coffret comptage S19 est destiné au raccordement des clients basse tension dont la puissance souscrite est supérieure à 36 kva et limitée à 250 kva. Celui-ci, conformément à la NF C 14-100,

Plus en détail

CCTP LOT N 10 Travaux de peinture

CCTP LOT N 10 Travaux de peinture DÉPARTEMENT DE L OISE MAIRIE DE BONNEUIL EN VALOIS 60123 MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE BONNEUIL EN VALOIS Département de l Oise A BONNEUIL EN VALOIS CCTP LOT N 10 Travaux de peinture MAITRE D ŒUVRE E.U.R.L.

Plus en détail

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON NOVEMBRE 2014 Maîtrise d ouvrage MAIRIE DE BRETTEVILLE SUR ODON Avenue de Woodbury 14 760 Bretteville sur Odon Maîtrise d œuvre L2

Plus en détail

LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE

LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE MAITRE D'OUVRAGE TRAVAUX DE REMPLACEMENT DES MENUISERIES DE L ECOLE PRIMAIRE JEAN JAURES A SAINT-POL-SUR-MER LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment VILLE DE CARBON-BLANC SERVICE TECHNIQUE et URBANISME CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment CAHIER DES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P.

DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P. DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES VILLE DE MOULINET C A H I E R D E S C L A U S E S T E C H N I Q U E S P A R T I C U L I E R E S ( C. C. T. P. ) MAITRE DE L OUVRAGE : VILLE DE MOULINET MAITRE D ŒUVRE :

Plus en détail

Lot 6 : ÉLECTRICITÉ CF et cf

Lot 6 : ÉLECTRICITÉ CF et cf Rédacteur du document: AS2A - Agence Stéphany Alvernhe Architecture 24, Rue Albert Camus 81 400 CARMAUX Ref consultation : 2015-007 Maître d'ouvrage : ÉCOLE DES MINES ALBI-CARMAUX Campus Jarlard - 81000

Plus en détail

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Conditions de Raccordement d'un consommateur individuel au RPD Basse Tension pour une puissance supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Résumé Ce modèle présente les conditions techniques, les types

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX...3 ARTICLE 2 DEFINITION

Plus en détail

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER TECHNIQUE Tous les documents sont à rendre en fin d épreuve. Le dossier sujet est le dossier-réponse.

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3 TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Tranche n 3 C.C.T.P Lot n 4 : PEINTURE Page 1 SOMMAIRE 1. GENERALITES : 1.1 Présentation du projet 1.2 Présentation de l offre 1.3 Connaissance des lieux 1.4 Documents

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE

TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE TRAVAUX DE RÉNOVATION DE LA SALLE DES FETES A AUBERVILLE-LA-CAMPAGNE COMMUNE DE PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE LOT N 2: REMPLACEMENT DE LUMINAIRES Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE. Marché N 15.

VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE. Marché N 15. VILLE DE FEYZIN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) TRAVAUX DE REHABILITATION DE L'ECOLE DE MUSIQUE Marché N 15.018T Lot unique : Peinture SOMMAIRE 1 - GENERALITES 1.1 Objet du marché

Plus en détail

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT Local technique électrique : Le local technique devra respecter les dimensions prescrites ci-dessous, être équipé d un point lumineux et d une porte

Plus en détail

Electricité et câblage de l immeuble

Electricité et câblage de l immeuble FICHE TECHNIQUE Electricité et câblage de l immeuble 2 4 5 CONNAÎTRE > Le réseau électrique > Les réseaux téléphoniques et de télévision REGARDER > La prise de terre > Les gaines techniques > Les installations

Plus en détail

7.2 CLOISONS PRÉFABRIQUÉES 3

7.2 CLOISONS PRÉFABRIQUÉES 3 TABLE DES MATIERES 7.1 GÉNÉRALITÉS CLOISONS PRÉFABRIQUÉES 2 7.1.1 CONFORMITE AUX DOCUMENTS OFFICIELS 2 7.1.2 MODALITES D'AUTOCONTROLE 2 7.1.3 ECHANTILLONS 2 7.1.4 RESERVATIONS 2 7.1.5 TRACAGE CLOISONNEMENT

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX Lot 3 : Éclairage public

BORDEREAU DES PRIX Lot 3 : Éclairage public VILLE DE FUMAY Opération : Aménagement de la place Aristide Briand BORDEREAU DES PRIX Lot 3 : Éclairage public Bordereau des Unitaires LOT 3 Sommaire POSTES GENERAUX... 4 Installation de chantier... 4

Plus en détail

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS

CREDIT MUNICIPAL DE PARIS MAÎTRE DE L OUVRAGE CREDIT MUNICIPAL DE 75004 - OPERATION AMENAGEMENT DE DEUX SALLES INFORMATIQUES DOCUMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 8 TRAVAUX DE CLIMATISATION DOSSIER

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE MONTLUEL CONCEPTION-FABRICATION-LIVRAISON D UN BATIMENT MODULAIRE MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES La procédure de consultation utilisée

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 05 FAIENCE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE Jean-

Plus en détail

COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP

COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP COMMUNE DE TOUFFLERS VILOGIA IN SITU Architectes CONSTRUCTION DE 10 LOGEMENTS ET DE SURFACES COMMERCIALES Rue des Ecoles-CCTP 09 LOT PLATRERIE ISOLATION CLOISON 8.1 PRESCRIPTIONS GENERALES 8.1.1 CONSTISTANCE

Plus en détail

RÉNOVATION DU REZ DE JARDIN DE L ANCIENNE GENDARMERIE DE CASAGLIONE AGENCE OLLIVIER ARCHITECTES

RÉNOVATION DU REZ DE JARDIN DE L ANCIENNE GENDARMERIE DE CASAGLIONE AGENCE OLLIVIER ARCHITECTES Nota : Les entreprises répondant au présent appel d offres sont tenues d avoir pris connaissance de l intégralité du présent C.C.T.P. 1 SOMMAIRE 8. LOT N 08 PEINTURE NETTOYAGE 8.1. GÉNÉRALITÉS 8.1.1. DESCRIPTION

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. * le stockage des matériaux, * les points de décharge, * la circulation, * le maintien de la desserte en cours de travaux.

BORDEREAU DES PRIX. * le stockage des matériaux, * les points de décharge, * la circulation, * le maintien de la desserte en cours de travaux. AA 01 Réseaux secs PREPARATION Travaux préparatoires et installation de chantier Ces travaux sont payés suivant un forfait global défini en fonction de l'étendue du chantier, de la difficulté de réalisation,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT 2 : COUVERTURE ÉTANCHÉITÉ CCTP LOT2 COUVERTURE / ETANCHEITE - page 1 LOT 2 COUVERTURE / ETANCHEITE ARTICLE 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 3 2.01 Réfection

Plus en détail

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE BORDEREAU DE PRIX LOT N 7 ELECTRICITE CFO - CFA SECURITE INCENDIE Le présent bordereau de prix est à remplir obligatoirement

Plus en détail

SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES

SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 ECF/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone

Plus en détail

Cahiers des charges pour la mise en conformité électrique et divers travaux de maçonnerie dans le Bâtiment du Secours Populaire

Cahiers des charges pour la mise en conformité électrique et divers travaux de maçonnerie dans le Bâtiment du Secours Populaire Cahiers des charges pour la mise en conformité électrique et divers travaux de maçonnerie dans le Bâtiment du Secours Populaire Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique, divers travaux

Plus en détail

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES NOTICE SOMMAIRE DU 7 MARS 2013 PRESENTATION GENERALITES Le programme de construction de la résidence «Les Terrasses» concerne la réalisation

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE LA PRESTATION DE TDF...

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE LA PRESTATION DE TDF... O F F R E D E R E F E R E N C E 2 0 1 6 Hébergement TNT RP ANNEXE H8 CAHIER DES CHARGES POUR LA FOURNITURE DE L ENERGIE Version 2016_2 du 01 juin 2016 * Imaginer des solutions pour un monde numérique TDF

Plus en détail

Maître d Ouvrage ALFA 3A. 14 Rue Aguétant 01 500 AMBERIEU EN BUGEY HABITAT ADAPTÉ POUR LES GENS DU VOYAGE IMPASSE DES PONTETS 74320 SEVRIER

Maître d Ouvrage ALFA 3A. 14 Rue Aguétant 01 500 AMBERIEU EN BUGEY HABITAT ADAPTÉ POUR LES GENS DU VOYAGE IMPASSE DES PONTETS 74320 SEVRIER Maître d Ouvrage ALFA 3A 14 Rue Aguétant 01 500 AMBERIEU EN BUGEY HABITAT ADAPTÉ POUR LES GENS DU VOYAGE 74320 SEVRIER D. P. G. F. DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Sous la Direction de : SAS

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai des Pâquis à Monthermé DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai des Pâquis à Monthermé DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Communauté de Communes Meuse et Semoy 1 rue Etienne DOLET 08800 MONTHERME Tel: 03 24 36 08 61 - Fax: 03 24 36 08 94 E-mail: ccmeuse.semoy@wanadoo.fr Réalisation d une halte fluviale communautaire Quai

Plus en détail

EXTENSION RESTRUCTURATION DE LA HALTE-GARDERIE «Les Bout Choux»

EXTENSION RESTRUCTURATION DE LA HALTE-GARDERIE «Les Bout Choux» SYNDICAT INTERCOMMUNAL AUTRANS MEAUDRE 38112 EXTENSION RESTRUCTURATION DE LA HALTE-GARDERIE «Les Bout Choux» CCTP DPGF LOT 13 SIGNALETIQUE Architecte PASQUALON ARCHITECTURES 58, Impasse de la Scie 38880

Plus en détail

LOT n 6 PLATRERIE - STAFF

LOT n 6 PLATRERIE - STAFF DOMFRONT EGLISE ST JULIEN Lot n 6 Plâtrerie - Staff - Page 1 Maître d'ouvrage VILLE DE DOMFRONT Hôtel de Ville Place Roirie 61700 DOMFRONT --------------------- EGLISE ST JULIEN RESTAURATION DU CLOCHER

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 2 : CARRELAGE

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières)

C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) Rénovation des pavillons du Foyer François BERNARD à Salin de Giraud C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 5 MENUISERIES ET SIGNALISATION SOMMAIRE Sommaire... 2 ETENDUE DES TRAVAUX

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST

TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST TRAVAUX DE RENOVATION TOITURE DE LA HALLE Versant EST C.C.T.P Lot n 2 : RENFORTS CHARPENTE Page 1 SOMMAIRE 1. GENERALITES : 1.1 Présentation du projet 1.2 Présentation de l offre 1.3 Connaissance des lieux

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 2 : PLOMBERIE- SANITAIRE (CCTP) Accord-cadre concernant

Plus en détail

SOMMAIRE. - SCI GIMINA - - RESIDENCE RUPPERT - Construction d une résidence de logements et commerces - - Notice Descriptive TCE -

SOMMAIRE. - SCI GIMINA - - RESIDENCE RUPPERT - Construction d une résidence de logements et commerces - - Notice Descriptive TCE - SOMMAIRE I.OBJET ET DEFINITION DE L'OPERATION I-2 I-1. Objet de l'opération I-2 I-2. Description du projet. I-2 I-3. MAITRE D'OUVRAGE I-2 I-4. LISTE ET DECOMPOSITION DES TRAVAUX. I-2 I-5. ASSURANCES. I-3

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) OBJET DU MARCHE : FOURNITURE ET POSE DE FENETRES ET AU PRESBYTERE et a la BIBLIOTHEQUE de WITTERNHEIM REPRESENTANT LEGAL DU MAITRE D'OUVRAGE Monsieur

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE SAINT REMY SUR AVRE REFECTION DES SANITAIRES DE L'ECOLE PRIMAIRE DE LA VALLEE

MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE SAINT REMY SUR AVRE REFECTION DES SANITAIRES DE L'ECOLE PRIMAIRE DE LA VALLEE MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE SAINT REMY SUR AVRE Rue du Général de Gaulle BP 18-28380 - Saint Rémy sur Avre REFECTION DES SANITAIRES DE L'ECOLE PRIMAIRE DE LA VALLEE rue de l'ancienne 28380 - Saint Rémy sur

Plus en détail

RENOVATION DE DEUX COURTS DE TENNIS MUNICIPAUX QUARTIER «LES TOURTOUIRES» N de marché D - CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

RENOVATION DE DEUX COURTS DE TENNIS MUNICIPAUX QUARTIER «LES TOURTOUIRES» N de marché D - CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNE DE BARJOLS Place Capitaine Vincens 83670 BARJOLS RENOVATION DE DEUX COURTS DE TENNIS MUNICIPAUX QUARTIER «LES TOURTOUIRES» N de marché D - CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Amélioration énergétique d'une salle polyvalente

Amélioration énergétique d'une salle polyvalente Maître d'ouvrage : Mairie de Loire sur Rhone représentée par Mr MARTINET (maire) 471 rue Edmond Cinquin 69 700 LOIRE SUR RHONE Amélioration énergétique d'une salle polyvalente CCTP cahier des clauses techniques

Plus en détail

Marché de création d une aire de jeux cour d Ecole G.DESARGUES de Vourles

Marché de création d une aire de jeux cour d Ecole G.DESARGUES de Vourles Marché de création d une aire de jeux cour d Ecole G.DESARGUES de Vourles MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES POUVOIR ADJUDICATEUR : Mairie de Vourles OBJET DU MARCHÉ : Création d une aire de jeux et dépose d

Plus en détail

Branchements collectifs et colonnes électriques.

Branchements collectifs et colonnes électriques. Document d autocontrôle pour le maître d ouvrage ou son représentant Branchements collectifs et colonnes électriques. N affaire :... Libellé :... Adresse :... Commune :... Rénovation Bâtiment :... Escalier

Plus en détail

LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES

LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES AMENAGEMENT D UN LOCAL COMMERCIAL A LATHUILE (74) LOT N 3 CHAPE-CARRELAGE-FAIENCES SOMMAIRE PREAMBULE...2 1. CLAUSES SPECIALES...2 1.1. - LIMITE DES PRESTATIONS...2 1.2. - VENTILATION DES DEVIS...2 1.3.

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY

CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY CONSTRUCTION D UN BATIMENT ARTISANAL SCI JOCHARIE 76570 PAVILLY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES C.C.A.P SELARL d'architecture CREVEL N d' inscription au tableau Régional de l'ordre S 75

Plus en détail

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique VILLE DE BRUAY SUR L ESCAUT Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique Maîtrise d œuvre D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises Mai 2013 B.P.U.

Plus en détail

Cadre de décomposition de prix global et forfaitaire LOT N : 2

Cadre de décomposition de prix global et forfaitaire LOT N : 2 Cadre de décomposition de prix global et forfaitaire LOT N : 2 Eclairage du terrain de football en gazon synthétique de catégorie 4 et de ses abords n Désignation des ouvrages et prix hors-taxes en toutes

Plus en détail

CCTP. LOT 2 : Toiture. RENNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE LA SALLE POLYVALENTE MAIRIE DE MASSIEUX. Place de l Eglise 01600 Massieux

CCTP. LOT 2 : Toiture. RENNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE LA SALLE POLYVALENTE MAIRIE DE MASSIEUX. Place de l Eglise 01600 Massieux CCTP LOT 2 : Toiture. RENNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE LA SALLE POLYVALENTE MAIRIE DE MASSIEUX Place de l Eglise 01600 Massieux SIRET : 21010238000032 Téléphone : 04 78 98 00 43 Télécopie : 04 78 98 38 76 E-mail

Plus en détail

LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS

LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS Nota : Les entreprises répondant au présent appel d offres sont tenues d avoir pris connaissance de l intégralité du présent C.C.T.P. LOT N 02 CLOISONS, DOUBLAGES, FAUX-PLAFONDS 1 SOMMAIRE 2. LOT N 02

Plus en détail

PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6. N Désignation U Qu PU Montant. PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1

PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6. N Désignation U Qu PU Montant. PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1 PRO - DPGF - LOT SSI page 1/6 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.5.2 Dossier d'exécution + PAC 1.5.3 DOE 1.6.3 Essais & vérifications PV et fiches d'autocontrôle pour organismes de contrôle U 1 Incidences

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 4 Électricité Maître d'ouvrage Mairie

Plus en détail

Projet d agencement d une zone dédiée Formation Continue Automobile CFA de la Chambre de Métiers - Rodez REDACTEURS

Projet d agencement d une zone dédiée Formation Continue Automobile CFA de la Chambre de Métiers - Rodez REDACTEURS REDACTEURS NOM FONCTION SERVICE Martial DUPONT Pilote de Projet Coordination de la Formation HISTORIQUE DE DOCUMENT N VERSION DATE D'APPLICATION NATURE DES MODIFICATIONS V1 29 MAI 2012 Cahier des charges

Plus en détail

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON MAITRE D'OUVRAGE SMINA 135 avenue Pierre SEMARD 84000 AVIGNON Lot n 14 ELECTRICITE DPGF MAITRE D'OEUVRE : Monsieur J. F. QUELDERIE 5 rue Nicolas Lescuyer 84000

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS . COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot 07 Electricité VMC Eclairage de sécurité Cabinet BOITTE 10, rue de la Tour

Plus en détail

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 AMENAGEMENT D UNE SALLE DES MARIAGES DANS UN BATIMENT COMMUNAL EXISTANT & RENOVATION DU PARVIS Place de la Mairie 34830 JACOU - PHASE DCE - 16 Mai 2014 -

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 10 : FAUX PLAFONDS Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Faux plafonds - 1 / 8 10 LOT 10 - FAUX PLAFONDS 10.1 GENERALITES 10.1.1 OBJET DES TRAVAUX L'ensemble

Plus en détail

REHABILITATION ET RESTRUCTURATION D'UNE MAIRIE ANNEXE AUTERIVE (31) PHASE PRO

REHABILITATION ET RESTRUCTURATION D'UNE MAIRIE ANNEXE AUTERIVE (31) PHASE PRO 1 RACCORDEMENT AU RESEAU EDF Coffret de branchement saillie au réseau Edf Tarif Jaune avec équipement complet Ens 1 Interrupteur sectionneur à coupure visible U 1 Disjoncteur de branchement 4x60/90A réglable

Plus en détail

Travaux de mise à niveau de la détection SSI du site

Travaux de mise à niveau de la détection SSI du site EREA Philibert COMMERSON 1250 Chemin La Chagne 01000 BOURG EN BRESSE EREA Philibert COMMERSON 1250 Chemin La Chagne 01000 BOURG EN BRESSE Travaux de mise à niveau de la détection SSI du site CCTP CAHIER

Plus en détail

C. C. T. P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Lot n 2 ETANCHEITE HABITAT DAUPHINOIS

C. C. T. P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Lot n 2 ETANCHEITE HABITAT DAUPHINOIS HABITAT DAUPHINOIS 20, rue Balzac 26000 VALENCE Construction d un immeuble de 12 logements en accession et de 2 locaux commerciaux en rez-de-chaussée Résidence «Cœur de ville» Place Rambaud 26140 ANNEYRON

Plus en détail

Cahiers des clauses techniques particulières C.C.T.P. VOIRIES LIVRE 1 TRAVAUX PREPARATOIRES

Cahiers des clauses techniques particulières C.C.T.P. VOIRIES LIVRE 1 TRAVAUX PREPARATOIRES Cahiers des clauses techniques particulières C.C.T.P. VOIRIES LIVRE 1 TRAVAUX PREPARATOIRES Direction des Routes et des Transports Novembre 2011 Livre 1 Novembre 2011 Page 2/11 Sommaire Chapitre 1. 1 :

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE DIAGNOSTIC DE L'ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10 à 13 du code de la construction et de l'habitation. Arrêté du 4 avril 2011 modifiant l arrêté du 8 juillet 2008

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FAUX PLAFONDS VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail