CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire"

Transcription

1 Circuits Analogiques CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 1/21

2 Objectifs A la fin de ce chapitre, vous devez être capable: D expliquer pourquoi il est nécessaire de polariser les dispositifs semiconducteurs De déterminer un point de polarisation et le régime de fonctionnement d un transistor De déterminer le schéma équivalent d un circuit et les paramètres petit signal au point de repos BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 2/21

3 Sommaire 1. Etude graphique d un étage amplificateur 2. Les régimes de fonctionnement 3. Les circuits de polarisation 4. Les paramètres petits signaux 5. Points clé 6. Exercices BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 3/21

4 1. Etude graphique d un étage amplificateur Etage sans polarisation IC VCC IC VCC / Rc Rc IB Vs pente β pente = -1/Rc Ve GND IB VCE IB t Vs pk t VBE Ve pk VCC BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 4/21

5 1. Etude graphique d un étage amplificateur Etage avec polarisation IC DC VCC VCC / Rc IC Rc pente β Ve Vs pente = -1/Rc VB DC GND IB VCE VCC IB Vs pk t t VBE Ve pk VB DC VC DC BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 5/21

6 Sommaire 1. Etude graphique d un étage amplificateur 2. Les régimes de fonctionnement 3. Les circuits de polarisation 4. Les paramètres petits signaux 5. Points clé 6. Exercices BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 6/21

7 2. Les régimes de fonctionnement On a montré que dans un circuit linéaire à semiconducteurs, deux régimes de fonctionnement sont superposés Un régime statique caractérisé par le point de polarisation (VCE DC, IC DC ) Point de polarisation: valeurs continues (DC) des courants et tensions dans le circuit (VCE DC, IC DC,...) Un régime dynamique caractérisé par les variations des courants et tensions dans le circuit autour du point de repos Petit signaux: lorsque la variation des courants et tensions autour du point de repos est suffisamment faible pour que la caractéristique réelle non linéaire des dispositifs soit assimilable à une caractéristique linéaire avec une erreur acceptable Chaque régime peut se calculer indépendament mais le point de polarisation influence directement les paramètres petit signaux des dispositifs semiconducteurs et donc du circuit complet (gains, impédances, etc...) BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 7/21

8 Sommaire 1. Etude graphique d un étage amplificateur 2. Les régimes de fonctionnement 3. Les circuits de polarisation 4. Les paramètres petits signaux 5. Points clé 6. Exercices BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 8/21

9 3. Les circuits de polarisation Conventions courant-tension C E IC VBE IE B IB VCE B IB VCE VBE IE NPN IC PNP E C Calcul du point de polarisation En toute rigueur, IC + IB = IE mais β >> 1 permet de considérer que IC = IE BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 9/21

10 3. Les circuits de polarisation Polarisation par pont de base seul IC DC VCC IC DC VCC Rc R1 Rc VCE DC VBE DC R2 VCEDC VBE DC GND VBE DC = VCC R2 / (R1 + R2) IC DC = Is (exp (VBE DC / Vt) - 1) GND Difficile à contrôler par la valeur de VBE DC Instable en température Vt = kt/q BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 10/21

11 3. Les circuits de polarisation Polarisation par pont de base et résistance d émetteur VCC! VBEon = cte = 0,6V IC DC R1 Rc VB DC = VCC R2 / (R1 + R2) VE DC = VB DC - VBEon VB DC IC = VE DC / Re R2 VE DC VC DC IC facilement et bien contrôlé Re stabilisation en température maille principale GND par résistance d émetteur (contre-réaction) BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 11/21

12 3. Les circuits de polarisation Vérification par simulation (SPICE) BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 12/21

13 Sommaire 1. Etude graphique d un étage amplificateur 2. Les régimes de fonctionnement 3. Les circuits de polarisation 4. Les paramètres petits signaux 5. Points clé 6. Exercices BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 13/21

14 4. Les paramètres petit-signaux Pour le régime dynamique, il faut définir un schéma équivalent qui caractérise uniquement les variations autour du point de polarisation: c est le schéma petit signal (ou incrémental) qui est linéaire par définition Chaque composant du circuit possède son équivalent: Les sources constantes: elles deviennent des sources de valeur nulle VDC V=0 IDC I=0 Les sources variables et des composants passifs R, L, C: ils restent inchangés Les sources commandées: tout dépend de la grandeur de commande Les composants non-linéaires (semi-conducteurs): il faut définir un circuit équivalent linéarisé autour du point de repos BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 14/21

15 4. Les paramètres petit-signaux Modèle hybride en π pour le bipolaire (Hybrid-π model) B Vbe vπ Ib rπ gmvπ Ic go C Vce E Ie l écriture en minuscule représente la variation de la grandeur autour de sa valeur au point de polarisation C est un schéma qui représente des variations, il est donc identique pour le PNP et le NPN le signe des grandeurs représente le sens de la variation (positif=grandeur croissante et inversement) BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 15/21

16 4. Les paramètres petit-signaux Expression littérales des paramètres du modèle Par dérivation de : rπ gm dvbe vbe = = = dib ib VBE IC Is exp Vt 1 dic ic = = = dvbe vbe βvt IC IC Vt VBE IC Is Par dérivation de : exp Vt 1 VCE VA dic ic IC go = = = dvce vce VA Valeurs typiques: Vt = K T / q = K gm = 40 IC (ma/v, ma) rπ = 25 β / IC (Ω, ma) VA: tension d Early dépendante du dispositif (qq 10 V typique) BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 16/21

17 4. Les paramètres petit-signaux Vue en coupe du transistor bipolaire C B E substrat P cm -3 C B E cm cm -3 N+ P+ N+ rbb rc cm -3 N+ re B re, rbb, rc: résistances d accès aux jonctions B Vbe rbb vπ Ib B rπ gm vπ Ic go C Vce E Ie BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 17/21

18 4. Les paramètres petit-signaux Modèle MOS G Vgs gm Vgs go Id D Vds S Is NOTE: les minuscules représentent la partie variable des grandeurs associées Triode MOS Saturation gm KVDS KVGS ( Vth) ou 2KID go KVGS ( Vth) ID VA BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 18/21

19 4. Les paramètres petit-signaux Limites pratiques IB=0 Transistor saturé VCE = 0 quel que soit IC (court circuit) Transistor bloqué IC = 0 quel que soit VCE (circuit ouvert) BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 19/21

20 5. Points clé Il est nécessaire de polariser un transistor pour assurer le fonctionnement linéaire d un amplificateur. La polarisation d un transistor permet de fixer le point de repos: un courant IC non nul et une tension VCE centrée sur la dynamique de sortie de l amplificateur. Lors de l application du signal, les courants et tensions dans le circuit évoluent autour de ce point de repos: il y a superposition d un régime statique et d un régime dynamique. Ces deux régimes sont indépendants, on peut donc les calculer séparément (théorème de superposition). En régime statique, la tension VBE est très peu dépendante de IC, c est pourquoi on considère VBE=cte=0.6V pour les calculs de polarisation. On préférera un circuit de polarisation avec résistance d émetteur pour des raisons de stabilité et de reproductibilité. En régime dynamique, VBE évolue autour de 0.6V au rythme du signal: il y a variation du courant de collecteur IC autour de la valeur définie par le régime statique. Si l amplitude des variations en régime dynamique est faible par rapport à la valeur définie en polarisation, on peut considérer que l on travaille en régime de petits signaux. En régime de petits signaux, les caractéristiques non linéaires des semiconducteurs peuvent être approximées par des segments de droite qui représentent la dérivée de la caractéristique réelle au voisinage du point de repos. Cette linéarisation aboutit au schéma équivalent petit signal du semiconducteur qui ne comprend de ce fait que des éléments linéaires dont l expression mathématique et la valeur numérique sont liées à la valeur du point de repos. Cette notion de schéma équivalent petit signal peut se généraliser à l ensemble du circuit à étudier. Ceci permettra de calculer simplement des caractéristiques telles que le gain, les impédances etc... Il importe cependant de garder à l esprit les limitation induites par cette modélisation, notamment le fonctionnement en grands signaux qui peut amener le dispositif dans des zones de fonctionnement non linéaires. Le fonctionnement d un transistor dans des zones non linéaires (transistor bloqué ou saturé) ne permet plus d utiliser le schéma équivalent en petits signaux. Ce fonctionnement est particulièrement adapté aux circuits numériques. BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 20/21

21 6. Exercices 1: N 4.19 p 334 du SEDRA-SMITH 2: N 4.20 p 334 du SEDRA-SMITH 3: retrouvez les expressions de gm, go et rπ pour le bipolaire 4: N D4.45 p 338 du SEDRA-SMITH 5: retrouvez les expressions de gm et go pour le MOS 6: Dessinez le schéma équivalent pour les petits signaux des schémas figure P4.96 p 346, P4.83 p 344 du SEDRA-SMITH (Attention au traitement des capacités de valeur infinie!!) BRS - N3/U3 - Août Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 21/21

TRANSISTOR BIPOLAIRE

TRANSISTOR BIPOLAIRE I Introduction I.1 Constitution Le transistor bipolaire est réalisé dans un monocristal comportant trois zones de dopage différentes. n p n collecteur base émetteur n C On reconnaît deux jonctions PN p

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois...

Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois... Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois... En quoi cette notion de polarisation du transistor est-elle si importante? Et bien elle va permettre de

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015 Uniersité Mohammed Khidher Biskra A.U.: 204/205 Faculté des sciences et de la technologie nseignant: Bekhouche Khaled Matière: lectronique Fondamentale hapitre 4 : Le Transistor Bipolaire à Jonction 4..

Plus en détail

Cours d Electronique Analogique

Cours d Electronique Analogique Cours d Electronique Analogique ENSPS - 1 ière année. Année universitaire : 2003/2004 Thomas Heiser Laboratoire PHASE-CNS (Physique et Applications des Semiconducteurs) Campus Cronenbourg tel: 03 88 10

Plus en détail

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Ministère de l enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie Institut Supérieur des tudes Technologiques de Nabeul Département : Génie lectrique Support de cours : LCTRONIQU

Plus en détail

Les transistors à effet de champ.

Les transistors à effet de champ. Chapitre 2 Les transistors à effet de champ. 2.1 Les différentes structures Il existe de nombreux types de transistors utilisant un effet de champ (FET : Field Effect Transistor). Ces composants sont caractérisés

Plus en détail

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire LEEA 3 ème A, C. TELLIER, 28.08.04 1 Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire 1. Structure et description du fonctionnement 1.1. Les transistors bipolaires 1.2 Le transistor NPN Structure intégrée d'un transistor

Plus en détail

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B Chapitre 4 Polarisation du transistor bipolaire à jonction 4.1 Le problème de la polarisation 4.1.1 Introduction Dans le chapitre 3, nous avons analysé un premier exemple de circuit d amplification de

Plus en détail

Cours 9. Régimes du transistor MOS

Cours 9. Régimes du transistor MOS Cours 9. Régimes du transistor MOS Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 005 Dans ce document le transistor MOS est traité comme un composant électronique.

Plus en détail

COMPOSANTS ELECTRONIQUES

COMPOSANTS ELECTRONIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOKRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE M HAMED BOUGARA DE BOUMERDES FACULTE DES SCIENCES - DÉPARTEMENT PHYSIQUE

Plus en détail

Amplificateur à deux étages : gains, résistances "vues", droites de charges, distorsion harmonique

Amplificateur à deux étages : gains, résistances vues, droites de charges, distorsion harmonique Problème 6 Amplificateur à deux étages : gains, résistances "ues", droites de charges, distorsion harmonique Le circuit analysé dans ce problème est un exemple représentatif d'amplificateur réalisé à composants

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction La diode à jonction I Introduction La diode est le semi-conducteur de base. Son fonctionnement est assimilable à celui d un interrupteur qui ne laisse passer le courant que dans un seul sens. C est la

Plus en détail

La polarisation des transistors

La polarisation des transistors La polarisation des transistors Droite de charge en continu, en courant continu, statique ou en régime statique (voir : le transistor) On peut tracer la droite de charge sur les caractéristiques de collecteur

Plus en détail

LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE

LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE 1 Guillaume LAMY Fabrice DECROP 1G1 TD1 LES MONTAGES D AMPLIFICATION: ANALYSE ET SYNTHESE A ENSEA 1 ère A Electronique Analogique 2 Introduction A ce point d avancement sur les cours d électronique analogique

Plus en détail

Laboratoire 1. Diodes et applications

Laboratoire 1. Diodes et applications Laboratoire 1 Diodes et applications Première partie Rappel de cours Université Mohammed V, Faculté des Sciences, Rabat La diode est un élément actif comportant deux électrodes désignées généralement par

Plus en détail

Exemples d'utilisations des transistors bipolaires

Exemples d'utilisations des transistors bipolaires Exemples d'utilisations des transistors bipolaires Remarques concernant tous les montages: Tous les montages ont ete testes (sauf ampli de classe B) Si un montage refuse de fonctionner, mettre un condensateur

Plus en détail

ELECTRONIQUE ANALOGIQUE

ELECTRONIQUE ANALOGIQUE LCTRONIQU ANALOGIQU CALCUL T XPRIMNTATION D UN AMPLIFICATUR A TRANSISTOR BIPOLAIR Joël RDOUTY Mise à jour décembre 2010 AMPLIFICATUR BASS FRQUNC A TRANSISTOR BIPOLAIR L'objectif de ce T est de montrer

Plus en détail

Conception de cellules analogiques En technologies 350, 180, 2x130 et 65 nm

Conception de cellules analogiques En technologies 350, 180, 2x130 et 65 nm Conception de cellules analogiques En technologies 350, 180, 2x130 et 65 nm Conditions: Signaux référencés à Vcc/2 Amplitude +-0.5 V Fréquence de base 40 MHz A quoi s attendre «Les technologies fines sont

Plus en détail

Les transistors à effet de champ

Les transistors à effet de champ etour au menu! Les transistors à effet de champ 1 tructure A TANITO à JONCTION (JFET) Contrairement aux transistors bipolaires dont le fonctionnement repose sur deux types de porteurs les trous et les

Plus en détail

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin V. Etude d'un montage à 1 transtor. (montage charge répart ac découplage d'émetteur Pour toute la suite, on utilera comme exemple le schéma suivant appelé montage charge répart ac découplage d'émetteur

Plus en détail

Conception. de systèmes électroniques. analogiques

Conception. de systèmes électroniques. analogiques Christian JUTTEN Conception de systèmes électroniques analogiques Université Joseph Fourier - Polytech Grenoble Cours de deuxième année du département 3i Janvier 2007 Table des matières Modèle mathématique

Plus en détail

Diode à jonction. Figure 1 : Exemple de caractéristique courant-tension.

Diode à jonction. Figure 1 : Exemple de caractéristique courant-tension. Diode à jonction A. Composants non linéaires Dans la première partie de ce cours nous avons étudié le comportement de circuits ne faisant intervenir que des composants linéaires. Cependant l'importance

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 Calculatrice et Objets communicants interdits Les valeurs numériques seront considérées justes à 10

Plus en détail

Clemenceau. Présentation de l AOP. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.Granier)

Clemenceau. Présentation de l AOP. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.Granier) Lycée Clemenceau PCSI 1 (O.Granier) Présentation de l AOP Liens vers : TP-Cours AOP n 1 TP-Cours AOP n 2 TP-Cours AOP n 3 I Présentation et propriétés de l AOP : 1 Description de l AOP : Aspects historiques

Plus en détail

Séance No. 5 Découplages de circuits électroniques 1 novembre 2010 (CSYEI)

Séance No. 5 Découplages de circuits électroniques 1 novembre 2010 (CSYEI) Séance No. 5 Découplages de circuits électroniques 1 novembre 2010 (CSYEI) 1 Programme du jour 1. Découplage des IC 2. Choix des composants de découplage. 3. Règles de routage des PCB 4. Phénomène de diaphonie

Plus en détail

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :03 APPLICATION

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

6GEI620 - Électronique II. Laboratoire #1

6GEI620 - Électronique II. Laboratoire #1 6GEI620 - Électronique II Laboratoire #1 Conception avec amplificateurs opérationnels Hiver 2008 1. Objectifs Se familiariser avec l outil Multisim Se familiariser avec le prototypage Apprendre, dans un

Plus en détail

Le GBF Générateur basse fréquence

Le GBF Générateur basse fréquence Le GBF Générateur basse fréquence Il génère des signaux alternatifs ( carré, sinusoïdale et triangulaire ) en sa sortie ( output- 50 ) Pour chaque signal, on peut modifier : l amplitude ( en agissant sur

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

Communiquer les informations

Communiquer les informations Série S option : Science de l Ingénieur Communiquer les informations Adresse : irai.gotdns.com Port : 5003 Mot de passe : à demander au professeur Problème technique : Analyser le fonctionnement de l affichage

Plus en détail

L AUTOMATE TSX 17-20

L AUTOMATE TSX 17-20 Sciences de l Ingénieur Page 51 L AUTOMATE TSX 17-20 Le module de base TSX 17-20 1 5 8 1 N L C C C C C C 0 0 1 1 2 2 3 3 4.7 4 5 6 7 8.1 1 8 9 10 11 24 25 110v 240v 50/60 Hz So rt ies 24 à 24 0 VC A ou

Plus en détail

Découverte de SPICE avec le logiciel SwitcherCAD III

Découverte de SPICE avec le logiciel SwitcherCAD III CACHAN GEii1 Simulation électronique Découverte de SPICE avec le logiciel SwitcherCAD III Objectifs : Mettre en oeuvre le logiciel Ltspice / SwitcherCAD III pour la simulation de circuits électroniques.

Plus en détail

Le nombre de composants/chips peut varier de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers. SSI (small scale integration) 1000 par puce

Le nombre de composants/chips peut varier de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers. SSI (small scale integration) 1000 par puce REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17

Sciences de l ingénieur. Lycée Jules Ferry. DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 Sciences de l ingénieur Lycée Jules Ferry DOSSIER_SECATEUR Page 1 / 17 1. PRESENTATION DU SYSTEME La période de taille de la vigne dure 2 mois environ. Les viticulteurs coupent 8 à 10 heures par jour.

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

La version 2.5 de Solve Elec permet d'étudier des circuits électriques en régime continu et en régime sinusoïdal.

La version 2.5 de Solve Elec permet d'étudier des circuits électriques en régime continu et en régime sinusoïdal. Introduction Fonctionnalités La version 2.5 de Solve Elec permet d'étudier des circuits électriques en régime continu et en régime sinusoïdal. Solve Elec vous permet de : - dessiner le schéma d'un circuit

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Chapitre 1 Analyse de circuits électriques et électroniques avec PSPICE

Chapitre 1 Analyse de circuits électriques et électroniques avec PSPICE Chapitre 1 Analyse de circuits électriques et électroniques avec PSPICE Objectifs pédagogiques A la fin de cette expérience, vous devriez être capable de simuler un circuit électrique ou électronique avec

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

ELEN0075-1 Electronique analogique Notes de laboratoire

ELEN0075-1 Electronique analogique Notes de laboratoire Institut Montefiore Université de Liège ELEN0075-1 Electronique analogique Notes de laboratoire Benoît Vanderheyden Etienne Michel Août 2010 Ulg-Département Montefiore, Sart-Tilman, Bât.28, Parking B32,

Plus en détail

Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie

Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie Revue des Energies Renouvelables ICESD 11 Adrar (2011) 113-121 Amélioration de la commande P&O par une détection synchrone du courant de batterie R. Merahi * et R. Chenni Département d Electrotechnique,

Plus en détail

La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque

La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque La conversion d énergie dans les systèmes photovoltaïque A. SCHELLMANNS, Maîtres de conférences à l Université de Tours Responsable de département à Polytech Tours ambroise.schellmanns@univ-tours.fr Congrès

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Christian Dupaty Jean Max Dutertre pour l EMSE D après un diaporama original de Thomas Heiser Institut d'electronique du Solide et des Systèmes 1

Christian Dupaty Jean Max Dutertre pour l EMSE D après un diaporama original de Thomas Heiser Institut d'electronique du Solide et des Systèmes 1 SEMI CONDUCTEURS : DIODES-TRANSISTRORS MOS AOP Christian Dupaty Jean Max Dutertre pour l EMSE D après un diaporama original de Thomas Heiser Institut d'electronique du Solide et des Systèmes 1 Architecture

Plus en détail

Simulation SPICE pour Radiofil

Simulation SPICE pour Radiofil Simulation SPICE pour RadioFil par Claude Goeuriot RFL- 6183 1 Introduction Vous avez trouvé dans un livre ou sur internet un schéma de circuit électronique qui semble répondre à votre besoin. Comment

Plus en détail

LES DIODES. I La diode à jonction. I.1 Constitution. Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1

LES DIODES. I La diode à jonction. I.1 Constitution. Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1 I La diode à jonction I.1 Constitution Elle est réalisée par une jonction PN. Symbole : Composant physique : Polytech'Nice Sophia 1 I.2 Caractéristique d'une diode Définition : c'est le graphique qui donne

Plus en détail

M. ALLAMAND LP. ALFRED DE MUSSET 1

M. ALLAMAND LP. ALFRED DE MUSSET 1 HISTORIQUE DE L ELECTRONIQUE DE PUISSANCE...2 LES FAMILLES DE SEMI-CONDUCTEURS DE PUISSANCE...2 1. LA DIODE...2 2. LE THYRISTOR...3 3. LE TRIAC...3 4. LE TRANSISTOR DE PUISSANCE...4 5. LE DARLINGTON...4

Plus en détail

TP1 Initiation à la conception de circuits intégrés analogiques.

TP1 Initiation à la conception de circuits intégrés analogiques. CAO TP1 Initiation Cadence 2015 2016 IC 615 / AMS 4.1 1 TP1 Initiation à la conception de circuits intégrés analogiques. L objectif de ce document est de présenter de façon succincte les principales fonctionnalités

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

em4 Accessoires Extensions analogiques

em4 Accessoires Extensions analogiques em4 Accessoires Extensions analogiques Extensions d entrées analogiques et de sorties statiques permettant de connecter un plus grand nombre de capteurs et d actionneurs à votre petit automate programmable

Plus en détail

Altium Designer utilise SPICE pour la simulation analogique et mixte.

Altium Designer utilise SPICE pour la simulation analogique et mixte. 0 Présentation du TP : Pré-requis : Durée estimée : Objectif : Aucun 2 heures Prendre en main l éditeur de schéma d ALTIUM Designer. Prendre en main le simulateur SPICE sous ALTIUM. Altium Designer utilise

Plus en détail

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Durée : 5 jours Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Réf : (Elec 01) capables de : - Comprendre et mettre en œuvre les différentes méthodes de tests des composantes

Plus en détail

Amplificateur et commande

Amplificateur et commande CAPTEURS Bibliographie : [1]. G.Asch Les capteurs en instrumentation industrielle [2]. R Duffait, JP Lievre Expériences d électronique (chap ) [3]. Collection Durandeau 1èreS option Sciences expérimentales

Plus en détail

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE

ALIMENTATIONS A DECOUPAGE Polytech'Nice 4 ème Année T.P. d'electronique TP N 6 AIMENTATIONS A DECOUPAGE I. e mécanisme de régulation à découpage e but de cette manipulation est la compréhension du mécanisme de régulation par découpage.

Plus en détail

Capteur photoélectrique

Capteur photoélectrique Capteur photoélectrique FACILE Le SMARTEYE EZ-PRO est un capteur photoélectrique automatique haute performance qui peut être réglé sur simple pression d un bouton. Résultat? L opérateur n a pas à faire

Plus en détail

TP EL20. A) Organisation. B) Compte-rendu. C) Matériel

TP EL20. A) Organisation. B) Compte-rendu. C) Matériel TP EL20 A) Organisation Il est rappelé que la présence au TP est obligatoire. Les TP doivent être préparés (cours appris et énoncé de TP lu). Un contrôle de connaissance sous forme de questions pourra

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2013- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2013- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 BANQUE D ÉPEUVES DUT-BTS -SESSION 2013- É P E U V E D ÉLECTICITE - ÉLECTONIQUE CODE ÉPEUVE : 968 Tous appareils électroniques interdits (y compris calculatrice) Documents interdits DUÉE DE L ÉPEUVE : 2H30

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002. E p r e u v e : P H Y S I Q U E A P P L I Q U É E BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTRONIQUE SESSION 2002 Calculatrice à fonctionnement autonome autorisée (circulaire 99-186 du 16.11.99) E p r e u v e : P H Y S I Q U E P P L I Q U É E Durée : 4 heures

Plus en détail

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux TP 3. Étude des diodes Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Étude préliminaire 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des

Plus en détail

Composants de l électronique de puissance

Composants de l électronique de puissance Composants de l électronique de puissance Claude Chevassu A jour du 01/09/2005 1 2 Présentation de l'électronique de puissance : L'électronique de puissance a pour but de modifier la présentation de l'énergie

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

Sommaire. 3. Etude mécanique du projet et réalisation d un banc de mesure 6. 4. Etude du montage conditionneur et de la carte électronique 16

Sommaire. 3. Etude mécanique du projet et réalisation d un banc de mesure 6. 4. Etude du montage conditionneur et de la carte électronique 16 Sommaire 1. Introduction 3 Pages. Reprise de projet précédent 4 3. Etude mécanique du projet et réalisation d un banc de mesure 6 4. Etude du montage conditionneur et de la carte électronique 16 5. Acquisition

Plus en détail

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES Université Paul Sabatier TP Physique du Tronc Commun de CIMP Introduction Travaux Pratiques d Electronique ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES D UNE AUTOMOBILE EN CAS D OBSCURITE L électronique est un secteur

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

WATER KITS SUPPLY Téléport 5 65290 Juillan - France Tel : +33(0)5 62 95 17 94 email : contact@water-kits.fr Web : ww.water-kits.

WATER KITS SUPPLY Téléport 5 65290 Juillan - France Tel : +33(0)5 62 95 17 94 email : contact@water-kits.fr Web : ww.water-kits. WTER KITS SUPPLY Téléport 5 DO 9765T TRNSMETTEURS DE Les transmetteurs de DO 9765T transforment la sortie d une électrode de, compensée en température, en un signal 4 20 m. Le circuit d entrée de l électrode

Plus en détail

Mini_guide_Isis_v6.doc le 10/02/2005 Page 1/15

Mini_guide_Isis_v6.doc le 10/02/2005 Page 1/15 1 Démarrer... 2 1.1 L écran Isis... 2 1.2 Les barres d outils... 3 1.2.1 Les outils d édition... 3 1.2.2 Les outils de sélection de mode... 4 1.2.3 Les outils d orientation... 4 2 Quelques actions... 5

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE

SYSTEMES LINEAIRES DU PREMIER ORDRE SYSTEMES LINEIRES DU PREMIER ORDRE 1. DEFINITION e(t) SYSTEME s(t) Un système est dit linéaire invariant du premier ordre si la réponse s(t) est liée à l excitation e(t) par une équation différentielle

Plus en détail

concours externe de recrutement de professeurs agrégés

concours externe de recrutement de professeurs agrégés 5 000238 4A73-45 repère à reporter sur la copie SESSION DE 2005 concours externe de recrutement de professeurs agrégés section : sciences physiques option : physique et électricité appliquées problème

Plus en détail

Etude des méthodes de conception et des outils de CAO pour la synthèse des circuits intégrés analogiques

Etude des méthodes de conception et des outils de CAO pour la synthèse des circuits intégrés analogiques Etude des méthodes de conception et des outils de CAO pour la synthèse des circuits intégrés analogiques F. Chaahoub To cite this version: F. Chaahoub. Etude des méthodes de conception et des outils de

Plus en détail

Conditionneur pour les capteurs

Conditionneur pour les capteurs Conditionneur pour les capteurs Les éléments de la chaîne de mesure Grandeur Physique Grandeur électrique Capteur Conditionneur lecture/commande/controle Appareil mesure/ capteur par abus de langage Capteur

Plus en détail

SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P

SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Description du produit Le relais à commutation analogique Solitron Midi 1-phase est un relais statique dont la puissance délivrée

Plus en détail

MONTAGES ELECTRONIQUES

MONTAGES ELECTRONIQUES MONTAGES ELECTRONIQUES Classes concernées : 2 nde MPI, TS, TS spé (Bilbio : livres de 2 nde MPI, TS et TS spé Hachette) INTRODUCTION L électronique est omniprésente dans notre quotidien. Que ce soit dans

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS ELECTRONIQUES DE PUISSANCE MODULE N :17 ELECTRICITE SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS ELECTRONIQUES DE PUISSANCE MODULE N :17 ELECTRICITE SECTEUR : ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :17 ANALYSE

Plus en détail

Compatibilité Électromagnétique

Compatibilité Électromagnétique Compatibilité Électromagnétique notions générales et applications à l électronique de puissance Ir. Stéphane COETS 18 mai 2005 Journée d étude en Électronique de Puissance 1 Plan de l exposé La Compatibilité

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

CIRCUITS HYBRIDES DE PUISSANCE

CIRCUITS HYBRIDES DE PUISSANCE CIRCUITS HYBRIDES DE PUISSANCE Joël Redoutey CIRCUITS HYBRIDES DE PUISSANCE 1 - PRÉSENTATION Page 3 2 - RAPPELS DE THERMIQUE DES COMPOSANTS Page 4 Loi d'ohm thermique Page 4 Mesures de résistance thermique

Plus en détail

TPs M1 SME. Salles G45 Bât 3A (voir plan fac page 2) Année 2013-14. Technicien : Franck Lacourrège. Hélène LEYMARIE // Thierry PERISSE 1

TPs M1 SME. Salles G45 Bât 3A (voir plan fac page 2) Année 2013-14. Technicien : Franck Lacourrège. Hélène LEYMARIE // Thierry PERISSE 1 TPs PLL M1 SME TPs M1 SME PLL ci 4046 Boucle à verrouillage de phase Salles G45 Bât 3A (voir plan fac page 2) Contacts Cours / TDs : Hélène LEYMARIE Contacts TDs / TPs : Thierry PERISSE helene.leymarie@univ-tlse3.fr

Plus en détail

CHAPITRE V : Le champ électrique

CHAPITRE V : Le champ électrique CHAPITRE V : Le champ électrique V.1 La notion de champ a été introduite par les physiciens pour tenter d'expliquer comment deux objets peuvent interagir à distance, sans que rien ne les relie. A la fois

Plus en détail

Automatique (AU3): Précision. Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr

Automatique (AU3): Précision. Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr Automatique (AU3): Précision des systèmes bouclés Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr Plan de la présentation Introduction 2 Écart statique Définition Expression Entrée

Plus en détail

Désenfumage Mécanique. Désenfumage Naturel. ECOTOWER Notice d installation S.O.S VELONE 4.5 / 7.2. Notice SOS VELONE 4.5 / 7.2 indice E Page 1 / 8

Désenfumage Mécanique. Désenfumage Naturel. ECOTOWER Notice d installation S.O.S VELONE 4.5 / 7.2. Notice SOS VELONE 4.5 / 7.2 indice E Page 1 / 8 Notice d installation S.O.S VELONE 4.5 / 7.2 Cette notice doit rester à disposition de l exploitant. S.O.S VELONE est conçu pour fonctionner uniquement avec les tourelles VELONE ALDES 4.5 ou 7.2. 1. Principe

Plus en détail

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB)

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) 1. Introduction Electronics WorkBench (EWB) est un logiciel de simulation des circuits électroniques qui permet de tester et d'analyser des circuits

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION

VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION DUSHIMIMANA Guillaume dguillaume2011@gmail.com VAN GOETHEM Maxime maxime.kami@outlook.com RÉSUMÉ Ce rapport est un compte rendu du projet effectué lors de notre bureau

Plus en détail

1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire. On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL082 alimenté sous ± 12V.

1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire. On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL082 alimenté sous ± 12V. G. Pinson - Physique Appliquée Fonction amplification A1-TP / 1 A1 - Fonction amplification 1ère partie : AOP en régime de fonctionnement linéaire On utilise un AOP à grande impédance d'entrée TL08 alimenté

Plus en détail

CONVERSION ANALOGIQUE NUMÉRIQUE ET NUMÉRIQUE ANALOGIQUE 1. CHAÎNE DE TRAITEMENT NUMÉRIQUE D'UNE GRANDEUR PHYSIQUE.

CONVERSION ANALOGIQUE NUMÉRIQUE ET NUMÉRIQUE ANALOGIQUE 1. CHAÎNE DE TRAITEMENT NUMÉRIQUE D'UNE GRANDEUR PHYSIQUE. 1. CHAÎNE DE TRAITEMENT NUMÉRIQUE D'UNE GRANDEUR PHYSIQUE. CAN: ve ℝ Nb=ent [ ve t v MIN ] ℕ Application de ℝ vers ℕ r ve(t) grandeur analogique, ent, partie entière. r résolution LSB ou quantum q =q=

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

Ragheb HIJAZI (Doctorant XLIM) Julien BERGES (Post-doc XLIM) Bruno BARELAUD (Prof. XLIM) 29ièmes Journées des L.A.R.D. -11-12 octobre 2012

Ragheb HIJAZI (Doctorant XLIM) Julien BERGES (Post-doc XLIM) Bruno BARELAUD (Prof. XLIM) 29ièmes Journées des L.A.R.D. -11-12 octobre 2012 Intégration sur silicium des capteurs et des fonctions de traitement de signal générés par des rayonnements nucléaires. Application à la mesure du radon Ragheb HIJAZI (Doctorant XLIM) Julien BERGES (Post-doc

Plus en détail

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13 Sommaire 1 Présentation... 3 1.1

Plus en détail